Bienvenue

Liens utiles

Effectifs

Ligue B : 19 membres
Ligue M : 7 membres
Ligue S : 0 membre
Créatures : 11 membres
Inclassables : 0 membre
Seigneur cauchemar : 1 membre
Rois des rêves : 0 membre

Top-Sites & Discord


Membres du mois

Zachary
Profil
Top comeback
Zephyr
Profil
Top vote
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Partagez | 
 

 C'est pas un vrai mariage si y a pas de mort ! [Diavolo, Markus & Blanche]

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Admin
Messages : 494
MessageSujet: C'est pas un vrai mariage si y a pas de mort ! [Diavolo, Markus & Blanche]   Dim 18 Nov - 21:56

La grande salle se remplissait petit à petit et il y avait un grand nombre d'invités présents désormais. Les membres de la sécurité étaient enfin affectés. La douce mélodie faisait plaisir aux invités qui retrouvaient des connaissances voir des amis et les potins commençaient à partir de bon train. L'entrée de la reine canine ne passait pas inaperçu et la majorité des invités se retournaient, d'autres venaient la saluer poliment. Faut dire qu'elle était bien là, dans ce mariage, comme un poisson dans l'eau. L'ambiance générale était très joyeuse, les sourires étaient visibles sur les visages. Même si certains invités restaient en retrait – sans aucun doute intimidés par le mari de la reine – ils montraient tout de même des sourires timides. Il n'était pas possible pour la reine canine de passer inaperçu avec sa magnifique tenue.


Le protecteur de la reine canine était aussi présent mais peu de personnes lui accordait de l'intérêt. Sauf peut-être le mari de celle-ci. Dans tous les cas il ne pouvait clairement pas s'ennuyer à voir autant de reines et de seigneurs dans un seul et même endroit. Le regroupement des personnes importantes pouvait en impressionner plus d'un. Néanmoins il pouvait clairement repérer qu'ils étaient surveillés. Au vu de la réputation de Mister Diavolo Mayor, c'était une réaction plutôt normale. Disons qu'il n'avait pas réputation d'être calme même dans les grands évènements.


Blanche avait été directement affectée à la surveillance de la grande salle avec d'autres personnes qu'elle avait sous ses ordres. Elle avait été jugée capable de maîtriser les situations les plus difficiles et sa surveillance était primordiale pour le bien-être des mariées et l'ambiance du mariage. Elle avait sous ses ordres un petit groupe et devoir choisir comment répartir son groupe, comment organiser les différentes rondes et communiquer.


Et c'est ainsi que débuta simplement et calmement la soirée, comment allait-elle continuer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Seigneur Cauchemar
Pouvoir : Berzerker
Points de Puissance : 19 500 points
Points de Réputation : 24 700 points
Messages : 75
MessageSujet: Re: C'est pas un vrai mariage si y a pas de mort ! [Diavolo, Markus & Blanche]   Mer 21 Nov - 20:46

- Diav, tiens-toi correctement !
- Quoi ? Je me tiens correctement !
- Arrête de mater les serveuses et prends-moi Maygold deux minutes !
- Je ne les mate que pour me rendre compte de ta beauté, lumière de mes nuits, miel de mes jours !
- Arrête ton char, seigneur de guerre, ou je te la déclare !
- Owi alors.



On arrive dans le bousin et tout le monde regarde ma femme, moi compris. Avec son petit boule de chienne faut avouer qu’elle est carrément sexy. Ouais ouais c’est ma femme ouais ouais ! Les gens la saluent et certains ont peur de moi. C’est vrai que j’avais dit y’a quelques temps à un journaliste que j’allais sûrement essayer de déclencher une guerre pendant le mariage, mais ce con m’a pris un second ou troisième ou je ne sais plus quel degré, je m’en tamponne. Je suis sapé pour l’occase, ma gamine a enfilé une robe qui la fait ressembler à un jambon dans de la dentelle, et ma bonnasse de femme se fait reluquer les queues par tous les mâles en manque du coin. J’adore. Bon, j’ai parié avec les mecs du Fight Club local que j’allais buter ou un deux mecs, donc j’espère remporter mon pari, quand même, mais avant ça faut que je zieute si Sento ou Buki sont dans le coin. Pour les faire chier et éventuellement les buter, quoi d’autre ?


A côté, le jeune protecteur de ma femme est présent. J’sais pas trop ce qu’il glande ici parce qu’il n’a pas le droit de boire, mais c’est un grand soir pour lui comme pour moi. Je le prends d’un coup sec, le bras sur l’épaule pour lui parler à l’oreille, un peu comme la voix de la mauvaise conscience, un rôle taillé pour moi, j’l’ai toujours dit d’ailleurs.


- Bon, Markus, ma propre fille Maygold Markusse Infinity porte ton nom, donc si ce soir tu remplis pas tes objectifs on va t’obliger à manger sa merde ! En ce moment elle tient pas le jus d’orange, je te dis ça tu en fais ce que tu veux mon lapin ! Là tu vas me dire « Mais Diavolo, kesseuh c’est mes objectifs ? » et je vais te dire « ta gueule et écoute, gamingue ! ». Tes objectifs sont très simples. Mais si tu ne les remplis pas, j’vais dire à ma femme qu’est trop classe de te chasser de son royaume. Tu crois que je déconne là ? Tu crois que je déconne hein dis ? TU CROIS QUE JE DECONNE ???? Non. Non non je déconne pas. Donc tes objectifs, ils sont au nombre de...attends que j’compte wesh. Oui, c’est ça, au nombre de trois. Petit un : déclencher une baston et la gagner. Bon, sur la victoire toussa on peut s’arranger parce que t’es quand même pas ouf hein on va pas s’mentir. Petit deux : tu chopes qui tu veux mais ce soir tu mets Lorie dans Garou, Papa dans Maman, MiniMarkus dans la boîte magique, PetitPopol dans une chatte, celle que tu veux mais si tu le fais pas ce soir, t’auras jamais une telle occase de ta vie ici ! Crois-moi, j’ai passé une partie de ma vie dans des réceptions royales avec des cons, y’a que ça qu’est marrant. Tu prends la cousine ou la frangine ou la meilleure amie de la mariée, tu la saoules, tu danses un peu, tu fais semblant de rigoler et après tu lui fais sa nuit de noces. On est bon ? Dernier point : tu te prends la murge de ta vie ! Je dis bien la murge de ta vie ! Si t’es bon t’enchaînes les trois.


Je lève la tête pour renifler un peu les coquines en chaleur dans leurs robes hors de prix et étonnamment contenant moitié moins de vêtements que les robes normales, et je repère une jolie petite blonde, cheveux courts, qui s’occupe de la surveillance ou de la sécu je crois. Choper une garde, à peu près dans sa tranche d’âge, ça devrait le faire non ?


- Tiens tu vois la fille là-bas ? Tu masses tes couilles tu respires un coup et tu vas lui proposer de picoler en douce après la cérémonie. Elle s’occupe d’un mariage dont elle se fout sûrement donc tu vas l’amuser et tu vas lui faire sentir qu’il n’y a qu’elle qui compte ce soir. Tu t’en fous de ce qu’elle dit, tu fais genre c’est une femme double, une femme trouble, une femme heu...ouais bon démerde-toi.



Je repars dans le cercle des invités dès que je vois un mec faire un baise-main à ma femme. Je sens que j’ai trouvé ma première cible. Au fait, j'vous ai pas dit comment j'suis sapé ? En principe je le dis jamais quand je sors avec moi-même, mais là c'est une occasion particulière alors tenez, mettez-vous ça dans la guiche.



Tenue de mariage:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le magnifique canidé ébène du monde onirique
Pouvoir : Morpheur loup
Points de Puissance : 14 550
Points de Réputation : 12 150
Messages : 112
Localisation : La Vallée des Loups
MessageSujet: Re: C'est pas un vrai mariage si y a pas de mort ! [Diavolo, Markus & Blanche]   Sam 24 Nov - 19:10

N-Ne me tuez pas, s'il vous plait ! Pardonnez-moi, je n'aurais pas dû faire ça !
Oui, ben fallait voir ça avant. Maintenant tu me rends mon sandwich et tu t'excuses, ou je repeins le sol avec ta tronche !
O-Oui, par-pardonnez moi, je ne pensais pas avoir affaire un voyageur si impressionnant ! Laissez-moi en vie, je vous en supplie ! J'ai une femme et des enfants !
Bats les griffes de ton charabia. J'vais t'apprendre à voler le sandwich des honnêtes voyageurs !

Le loup-garou posa alors le voleur -qu'il tenait par le col- avant de lui arracher son casse-croûte des mains et de lâcher un hurlement de sa grosse voix à quelques centimètres de son visage. On put alors voir une tâche sombre sur le pantalon du fautif, avant qu'il ne prenne ses jambes à son cou.
Mais à peine Markus avait-il reprit forme humaine qu'un autre perturbateur de nuit fit irruption.

Pardonnez-moi, vous êtes bien le morpheur loup du royaume canin ? Comment c'est déjà... Markus Kasaï ?

Kaquoi ? Non non, tu te trompes. Moi c'est Gamelin, pas Qashqai je sais pas quoi. Bref, tu voulais quoi du coup ? Un autographe ?

Pas du tout. J'ai cette missive à vous remettre en pattes propres, de la part de sa Seigneurie Cheyenne.

Cette créature n'était autre qu'un messager au service de la reine canine, qui donna au bondinet une lettre cachetée du tampon royal.

Waaah trop classe ! Une lettre de Mimi ! C'est une bonne amie à moi, c'est normal. Non j'rigole, lui répètes pas sinon j'vais me faire tuer. N'empêche que c'est un honneur, ça prouve que je suis important ça ses yeux !

Et bien vite il éventra l'enveloppe d'un coup de griffes avant d'en sortir le contenu et de le lire. Mais avant cela il remercia le messager avant de le congédier.
La lettre expliquait que Miléna avait été invitée à un mariage de deux seigneurs totalement inconnus pour le jeune voyageur. Et c'était lui qui avait été choisi afin d'assurer la sécurité de la personne royale de la reine canine ! Il leva le poing en signe de victoire avant de se raviser.

C'est bien joli ça, mais si Diabolo-sama est présent je vais servir à décorer plus qu'autre chose... Pas grave, ça me va ! Et puis comme ça je verrais le visage de leur enfant !

La nuit suivante, il était arrivé dans son royaume d'origine. Il se mit alors en quête d'un magasin où il pourrait s'acheter un costume digne de ce nom. Il n'allait tout de même pas se pointer avec ses habits habituels ! Pour 500 E.Vs il trouva finalement une tenue pas trop dégueu, et qui lui donnait un petit style. Et pour le même prix, elle était fabriquée dans un tissu spécial qui lui permettait de ne pas se déchirer en cas de transformation ! Il s'empressa de l'acheter et de la revêtir. Ensuite, il se mit en direction du palais royal, il ne fallait tout de même pas faire patienter la reine !

Une fois entré dans la salle du trône, Markus s'agenouilla, en guise de soumission.

C'est bon voyageur, tu peux te relever. Bonjour à toi. Je suppose que tu es là suite à la lettre que je t'ai fait parvenir ? Je t'ai choisi après que mon mari m'ait beaucoup parlé de toi. Il m'a même dit que tu était devenu son apprenti !

B-B'jour m'dame ! C'est un honneur de vous rencontrer, et d'assurer votre sécurité ! C'est gentil de votre part d'avoir accepté que je vous accompagne. Quand est-ce que nous partons ?

Sans plus tarder ! Nous attendions ton arrivée, nous pouvons donc partir !

Et ni une ni deux la petite troupe (Markus, la reine, le véhicule et les sujets qui vont avec) se mit en chemin de la salle des fêtes.

Une fois arrivée, Markus resta ébahi devant non seulement la taille de l'endroit, mais le nombre de personnes qui le remplissait. Miléna lui donna l'autorisation d'aller se dégourdir pendant qu'elle parlait avec d'autres roi et reines.

Et alors qu'il salivait à la vue des différentes mets qui passaient sous son nez, Diavolo débarqua de nulle part avec un bébé dans les bras. C'est ans surprise que vous pouvez comprendre que c'est sa rejetonne !

Hein ? Elle porte mon nom ?! Mais je... Pourquoi ? Pas grave, je vais pas chercher à comprendre. Et puis pour vos histoires d'objectifs, là, c'est pas que ça me dérange, hein, mais ça m'arrangerais si vous pouviez faire en sorte que je ne sois pas le fautif mais plutôt la victime pour la baston. Pas envie d'être mal vu par ce gratin haut placé ! Cependant, pour les deux autres on doit pouvoir s'arranger...

Il désigna ensuite une jeune fille au loin, qui semblait être une voyageuse. Farpait, ce n'était pas une créature, Markus ne risquait pas d'être face-à-face avec quelqu'un de cent ans plus âgé que lui ! Il s'en alla alors dans la direction de celle-ci, d'un pas sûr.

Tenue pour le mariage:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 17 600
Points de Réputation : 24 700
Messages : 153
MessageSujet: Re: C'est pas un vrai mariage si y a pas de mort ! [Diavolo, Markus & Blanche]   Dim 25 Nov - 14:41

Vous connaissez l’une des raisons qui font que le mariage de Law Legato et Cupi-Chan est mieux qu’un mariage royal britannique du point de vue de Blanche ? C’est parce que à ce mariage, la voyageuse était une invité d’honneur au moins. Enfin, invitée, c’est vite dit, disons qu’elle était plutôt un membre important de la fête. Cheffe de la garde aux côtés de Joy, c’était franchement la classe quand même ! Même si pour le coup, la voyageuse n’était pas accompagnée de sa partenaire et se retrouvait seule à devoir assurée la garde dans la grande salle, qui n’était pas un endroit anodin il fallait le dire. C’était donc une tâche à responsabilité qui incombait à Blanche, donc forcément, une tâche à haut risque. Mais il fallait avoir confiance en soi, qu’est ce qui pourrait mal tourner ? Puis, si ça se passait mal, elle avait toujours un talkie-walkie pour appeler à l’aide, hein ? Hein, qu’est ce qui pourrait mal se passer si elle avait la garde avec elle ?

Nerveuse (bien qu’elle ne savait absolument pas pourquoi elle l’était, hein, il ne pouvait RIEN se passer de mal), elle fit un geste pour dépoussiérer sa robe, qui, pour rester dans le ton habituelle de l’invocatrice était totalement jaune avec un peu de noir afin de rappeler le code couleur de sa robe (et de ses sous-vêtements, un mauvais souvenir du Métropolitain que Blanche aimerait bien oublier). Elle aurait bien voulu mettre de jolis talons aiguilles noirs pour aller avec le tout, mais en tant que membre de la sécurité, il fallait qu’elle puisse courser d’éventuels gêneurs, elle avait donc opté pour de jolies ballerines noires vernies. Sa robe, ample vers le bas, lui offrait la possibilité de pouvoir offrir à la tête des intrus un magnifique high-kick (et un plan culotte) sans que cette dernière ne se déchire. La vie est bien faite quand même.

Placée un peu à l’écart des invités, Blanche avait trouvé un point qui lui permettait d’avoir une vue sur la plupart des invités entrant  dans la grande salle, tout en restant un peu discrète. Il fallait bien sûr que les invités sachent qu’elle soit de la sécurité, mais qu’ils puissent aussi se sentir à l’aise. Rien de plus oppressant que de voir des gars en costar se trimbaler tout autour de la salle. L’invocatrice pris son talkie :

« Ici Blanche, rien à signaler dans la grande-salle pour le moment. »

Lorsqu’elle raccrocha et rattacha le talkie à sa robe, l’invocatrice leva la tête et vit une tête blonde s’approcher d’elle, en plissant des yeux, et avec un moment de réflexion, elle put enfin mettre un nom, enfin, plutôt un évènement sur la tête de son interlocuteur. Oh putain, c’était le voyageur morpheur qu’elle avait défoncé au métropolitain, comme le monde était petit ! Comment il s’appelait déjà ? Markus ? Ouais, sûrement ça.

Elle se demandait bien ce qu’il lui voulait, le prépubère. Il avait pas l’air méchant, et elle était presque prête à s’excuser pour l’incident du métropolitain, mais elle se rappelait aussi qu’il n’avait jamais pu savoir quel coup bas elle avait dû faire pour rester en course. Il valait mieux juste pas lui dire, c’était mieux pour tous.

Quand le gamin fut à porter de Blanche, cette dernière lui offrit un sourire poli. Une autre condition de Cupi-Chan. On avait beau être cheffe de la sécurité, il fallait que les invités se sentent à l’aise, donc pas tirer des tronches de trois kilomètres de long ça serait cool.

« Un problème ? » Demanda-t-elle au voyageur, alors qu’elle continuait à zieuter de temps à autres sur la foule et les invités.

Tenue pour la soirée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 494
MessageSujet: Re: C'est pas un vrai mariage si y a pas de mort ! [Diavolo, Markus & Blanche]   Lun 26 Nov - 21:03

Ainsi donc, il est temps pour le petit Markus de pécho. Et pas n’importe qui, monsieur se dirige vers une responsable de la sécurité en plus de ça ! Il en faut du courage pour ça, il en faut. Ou de la peur, avec Diavolo sur ses fesses, il doit bien obéir. Les gardes autour de Blanche ne faisaient pas attention au petit protecteur, ils étaient trop occupés dans leur coin à essayer de surveiller toute cette foule autour d’eux. Puis que pouvaient-ils faire de toute façon ? Lui mettre un râteau à la place de Blanche ? Ça serait ridicule et un honneur pour de la demoiselle de se refuser à lui. Tout du moins, il fallait encore voir si elle allait refuser ou s’il aurait le droit à un show de la robe qui s’envole pour montrer sa petite culotte au public principale : Markus.

La reine canine laissait son mari dans son coin, trop occupée à s’amuser à parler avec tout le monde. Sans Maygold dans ses bras, elle était bien tranquille à profiter de ce début de soirée sans batailles ou cris causés par son mari. Elle était très appréciée et un seigneur lui fit même un baise-main pour la saluer. Faut dire qu’avoir ce geste vis-à-vis de la femme d’un Mayor, il faut oser. Sérieusement oser. Alors que monsieur Mayor comptait retourner vers sa petite femme qui était en train de se faire draguer, quelqu’un finit par lui barrer la route. Monsieur serait-il jaloux ? Il ne supporterait donc pas que quelqu’un d’autre que lui ose toucher la main de sa femme ? Pourquoi pas. Sauf qu’il n’allait pas pouvoir aller la voir comme il le voulait qu’un beau souvenir était là.

Heimora, dans toute sa sublime splendeur, les bras croisés, reluqua Diavolo de la tête au pied et un petit rictus s’afficha sur son visage. La baronne était clairement en train de se moquer de lui, cherchant dans les alentours quelqu’un d’autre à priori.

« Bonsoir Mayor. Je ne m’attendais pas à ce que vous puissiez être invités à un événement de ce type. Faut dire que les mariés ne doivent pas avoir froid aux yeux, sauf si vous êtes entrés sans invitation ? Ce qui ne m’étonnerait guère ! »

La baronne s’amusait clairement à le provoquer ouvertement. Les seigneurs autours ne réagissaient pas, trop concentrés dans leur propre discussion ou encore, trop occupés à regarder le bout de leur propre nez. La reine canine restait dos à son cher et tendre mari, ne pouvant intervenir à cause de ce seigneur qui commençait à être de plus en plus collant, voir même un peu trop tactile aux yeux d’un vrai jaloux.

« Ainsi la demoiselle ne suit pas mon conseil quand je lui dis de garder la petite elle-même ? C’est déjà un exploit qu’elle ait survécu avec vous ! Où est sa mère d’ailleurs ? J’ai cru la croiser un moment pourtant … Serait-elle en train de vous fuir ? Elle aurait enfin une attitude logique, à fuir le seigneur de la guerre comme la peste ! »

Même si elle s’amusait à l’humilier publiquement, la baronne ne risquait pas de s’en prendre au Mayor pour la simple et bonne raison qu’elle n’allait pas être la cause d’un mariage raté. Par contre lui pouvait bien l’être, n’est-ce pas ? C’était de la pure provocation. Qu’est-ce qu’il pouvait y avoir de mieux que de s’amuser à humilier et provoquer un Mayor pour qu’il soit le fautif d’un mariage saccagé par les flammes et la haine au lieu de l’amour et de la sincérité ? Heimora avait clairement besoin d’un amusement ce soir, elle trouvait cet événement ennuyeux et par chance, elle tomba sur Diavolo. La baronne se dit qu’elle pouvait clairement le pousser à bout, histoire qu’il mette un peu d’ambiance à ce mariage miteux un peu trop médiocre. Comment un mariage pouvait-il être parfait sans qu’une seule goutte de sang ne coule ? C’était encore un concept inimaginable pour Heimora.

Mais une chose qu’Heimora n’avait pas prévu, c’était que la reine canine entende ce qui venait de se dire. Venait-elle d’avouer indirectement une nouvelle infidélité à sa femme ? Dans tous les cas, elle ne risquait pas de rester là sans rien faire ou sans rien dire. De qui osait parler cette foutue baronne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Seigneur Cauchemar
Pouvoir : Berzerker
Points de Puissance : 19 500 points
Points de Réputation : 24 700 points
Messages : 75
MessageSujet: Re: C'est pas un vrai mariage si y a pas de mort ! [Diavolo, Markus & Blanche]   Lun 26 Nov - 21:31

Je fais mon petit chemin en laissant mon disciple tout seul. Il devrait pouvoir s’en sortir, t’as quinze ans et la vie devant toi dans un mariage de la haute, y’a de quoi faire non ? Pis il connaît mon art, au pire il se battra contre deux trois connards ça fera de l’anim’. Parlant connard, on dirait qu’il arrive par grappe de douze, et bien sûr ils se dirigent vers ma ptite femme qui attire les mouches comme une...ouais non attendez mauvaise comparaison, on la refait. Donc ils se dirigent vers ma femme qu’est trop belle donc c’est complètement normal. Y’en a qui lui fait un baise-main, et je sens venir le gros lourd qui va commencer à tailler des fions pour installer le sien. Ça va pas traîner. J’ai deux armes avec moi : mon sang-froid légendaire et l’estomac mal foutu de ma gamine. La dernière fois qu’elle a posé une pêche, sa couche a voulu se donner la mort, j’vous jure !


C’est là qu’une meuf vient me barrer le passage. J’la remets pas, mais alors pas du tout, et l’autre a une moue quand même à se faire chier un truc de fou. Une pote de Buki ? Elle commence directement à me casser sans ménagement, comme si on avait gardé Sento ensemble ! J’hallucine juste totalement, la meuf me manque tellement de respect en cinq secondes que j’crois avoir une hallu auditive de haute voltige. Non mais sérieusement, c’est qui c’te pouf ?


- Mais t’es qui, elle ?


La nana parle sans doute d’Aynu-schwan alors que ma femme n’est pas là. Je fronce les sourcils pour essayer de me souvenir de la nana qui me cause mais c’est comme un trou, pas moyen de remettre la main sur le nom de sa pitoyable existence. N’empêche qu’elle balance encore pas mal de fions sur ma tronche, et j’ai beau être invité et faire tapisserie, ça commence quand même à me courir, surtout pas loin de ma meuf et de ma lardonne. J’veux bien qu’on me considère comme un roi entretenu pasque c’est pas faux, mais faut pas pousser Prévice dans le bac à glaçons les filles, y’a un moment j’vais juste tout démonter dans votre beauté intérieure.


- Bon, j’te remets pas machine, mais tu vas tout de suite descendre de quelques ligues de voyageurs. Déjà je suis Diavolo Mayor, troisième enfant de Prime Mayor, Seigneur de Guerre, donc on m’invite partout même si y’a le choix ! Pas besoin d’envoyer tes vannes de merde, t’es pas Mayor donc tu la fermes et tu observes la légende ! Ensuite, j’ai pas le souvenir que t'aies le niveau pour parler de ma gamine comme ça, a fortiori si tu jactes sur ma femme ! Personne ne fuit un Mayor et…
- Bleeeeeeaaaauuuuoououaeearrrrrrrrrrrrggggggh !
- BIEN OUEJ MAYGOLD ! On a bien fait de te gaver de petits pots aux légumes !!


Et qui c’est qui qu’a gerbé sur la robe de soirée de la connasse insultante ? Méwi ! Méwi mais c’est ma Maygold ! Méwi ! Ça c’est bien ma fille ! Méwi c’est ma fille ! Méwi ! J’explose de rire et j’envoie une coupe de champagne qui passait sur un plateau porté par une serveuse droit sur le gros lourd qui ne lâche pas ma meuf. Bim, on arrose l’essentiel, l’abdomen et le pantalon en mode je me suis pissé dessus ! Je laisse la meuf inconnue au bataille hurler de rage et je m’approche de ma femme pour gueuler devant tout le monde.


- Chérie, j’ai une admiratrice qui rage de nous voir ici ! Tu veux bien t’en occuper pendant que je cause avec monsieur ?


Ça s'appelle de l'échangisme, parfaitement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le magnifique canidé ébène du monde onirique
Pouvoir : Morpheur loup
Points de Puissance : 14 550
Points de Réputation : 12 150
Messages : 112
Localisation : La Vallée des Loups
MessageSujet: Re: C'est pas un vrai mariage si y a pas de mort ! [Diavolo, Markus & Blanche]   Mer 28 Nov - 21:46

Ce n'était peut-être pas une si bonne idée que d'écouter son senseï, on pouvait déjà sentir le râteau arriver ! Alors que Markus se rapprochait petit à petit de la demoiselle en robe, il se mit à se dire que son visage lui semblait familier.



Persuadé de se faire des idées, c'est quand elle commença à lui parler que le déclic se fit dans sa petite caboche. Cette fille, il l'avait vue se trémousser à moitié nue dans le Metropolitan ! Il se souvenait également lui avoir filé sa chemise pour éviter qu'elle reste comme ça tout du long. Elle lui avait donné son nom, mais impossible de remettre la patte dessus, le loup se souvenait juste que c'était le même qu'une couleur.



Comment c'était déjà ? Rose ? Violette ? Jaune ?



Enfin, ça n'était pas le plus important pour l'instant. Et puis de toute manière, il finirait bien par l'apprendre au cours de la journée ! Ce qu'il devait faire pour l'instant, c'était d'établir un dialogue en évitant de se faire rejeter.



Un problème... non c'est bon, merci. Je voulais juste savoir ce qu'une demoiselle comme toi pouvait venir faire dans un mariage rempli de personnalités influentes. Jeune reine ? Voyageuse, peut-être ? En tout cas ta robe te va très bien !



Ce n'est pas que les réponses ne l'intéressaient pas, mais Markus tournait assez régulièrement la tête afin de voir si Miléna et le bébé allaient bien. Ce n'est pas qu'il se fichait du Mayor, mais disons que ce n'était pas vraiment la première personne à secourir en cas de danger. Et les personnes qui entouraient les deux Cheyenne l'inquiétaient un peu. En y regardant bien, on pouvait voir la perversité dans les yeux de la femme qui "discutait" avec Diavolo.



L'apprenti garde du corps n'allait pas intervenir tout de suite, mais sûrement qu'il y serait contraint si ces individus se montraient trop insistants. Et tout d'un coup, le morpheur put apercevoir une matière visqueuse se jeter sur la femme louche. Maygold venait de lancer les hostilités en gerbant sur la robe de la forceuse !



Ça, c'est bien une Mayor, pour sûr !



Le lycéen voulu s'esclaffer de rire à la vue de la scène, mais il fut contraint de se retenir, pour éviter de passer pour un teubé aux yeux de Blanche, avec qui il voulait tenter de maximiser ses chances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 17 600
Points de Réputation : 24 700
Messages : 153
MessageSujet: Re: C'est pas un vrai mariage si y a pas de mort ! [Diavolo, Markus & Blanche]   Dim 2 Déc - 22:14

Alors que le jeune gamin commença à lui parler, Blanche se mit à regarder la foule d’un air perdu. Elle avait une tâche à tenir après tout et il fallait le faire avec un grand sérieux. Pour l’instant, il n’y avait pas trop de soucis, les invités arrivaient  et discutaient, se bourraient la gueule ou bien allaient  piquer des canapés au buffet, les gamins vomissaient sur les autres invités, enfin bref, un mariage tout ce qui a de plus normal.

Attendez, non ce n’est pas normal, on doit se bourrer la gueule au vin d’honneur pas avant ! Ah oui et aussi le fait qu’il venait d’y avoir un gosse qui venait de vider le contenu de son minuscule estomac sur une invitée. C’était le moment pour Blanche d’intervenir, voir si le problème n’allait pas déclencher une baston générale alors que les invités venaient à peine d’arriver. D’un geste de la main, elle fit signe à Markus de se taire et lui jeta un coup d’œil.

« Alors ce n’est pas que je m’ennuie, gamin, mais j’ai du boulot à faire. Alors si tu veux, tu peux aller au buffet et demander un jus d’orange aux serveurs, ou n’importe quel autre jus de fruits, ou du lait, comme tu veux, et tu profites de la fête, allez, salut ! » Et sur ces mots durs mais justes, Blanche abandonna le pauvre voyageur à son sort.

Se faisant un chemin dans la foule, la voyageuse avança d’un pas déterminé vers le lieu du crime, Blanche se saisit de son talkie-walkie et s’adressa à la garde.

« Ici Blanche, on a un petit problème intestinale qui s’est passé de mon côté je vais voir ce qui se passe. »

Arrivant devant les intéressés, Blanche tenta de prendre un air plus imposant, et une voix du style « police nationale »

« Alors, qu’est ce qui se passe ici ? »

Elle constata bien vite que la robe banche de l’invitée avait été souillée par les problèmes gastriques d’un petit bébé et de son père qui ressemblait un peu à l’image du papa gaga qu’on pouvait se faire. Bon, rien de bien méchant, mais il fallait que ce petit incident rentre assez vite dans l’ordre.

« Bon, madame, on ne s’en fait pas, et on va vous guider jusqu’à la salle de bain ou vous pourrez vous… vous nettoyer. Sinon, nous avons des couturiers pour vous faire une nouvelle robe si c’est irrattrapable. Et vous… Faut tenir la gamine, on a une nurserie de disponibles, ou simplement éviter qu’elle vomisse sur les invités. On peut fournir une bassine si ça risque d’être un évènement… continu durant la soirée. »

Il ne fallait surtout froisser personne pour le moment, rester diplomate, et si quelque chose tournait mal, respecter la règles des trois sommations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 494
MessageSujet: Re: C'est pas un vrai mariage si y a pas de mort ! [Diavolo, Markus & Blanche]   Mer 5 Déc - 20:57

Ce mariage c'était tout un rebondissement ! Faut dire qu'Heimora invitée, ce n'était pas la meilleure idée. Mais comme tous les seigneurs et reines étaient là, la baronne était de la partie. Elle trouvait Diavolo Mayor toujours aussi agaçant, irritant et grande gueule. Ainsi la petite partie de sang dans la cathédrale n'avait pas suffit à lui remettre les idées en place ! Il avait l'air coriace le petit, la baronne se dit que le torturer serait un vrai plaisir. Il passerait sans aucun doute à faire le malin à droite à gauche, par pure fierté Mayor, pour se montrer fort. Heimora se mit sérieusement en tête de voir couler une larme de souffrance sur son visage. C'était son nouvel objectif et ce Mayor devenait son jouet. Histoire de lui montrer que ce qu'il disait ne la touchait pas, un rictus sadique apparut sur son visage alors qu'elle écoutait à peine la moitié de ce qu'il disait. Non vraiment, cet homme était une distraction à lui tout seul.

Concernant Markus, ce beau petit râteau des familles devrait sans aucun doute lui remettre les idées en place. Ou alors il fallait qu'il aille jusqu'au bout de son objectif, c'est-à-dire, coller la demoiselle qui avait l'air de s'ennuyer dans son coin. Heureusement qu'elle n'allait pas s'ennuyer longtemps ! Quand le vomi de la petite Maygold arriva sur la sublime robe de la baronne, celle-ci hésita sur sa façon de réagir. Est-ce qu'elle devait ruiner ce mariage là, maintenant, tout de suite en le remplissant de sang ? Devait-elle le tuer instantanément sur place lui et sa famille ? Ah mais ça gâcherait son plaisir de le voir souffrir. Et elle décida que ça allait commencer maintenant.

« Tu es tellement pitoyable que tu utilises ta fille pour te défendre ? Sache que tu viens d'ouvrir UNE GUERRE entre ton stupide royaume canin et le mien ! »

Heimora prit bien le soin d'hurler le mot guerre pour que ça ai un impact alors que tous les invités, surpris, commençaient à se retourner pour voir le problème qu'il y avait. Quand elle entendit Diavolo Mayor demander à Miléna de s'occuper de la baronne, celle-ci n'hésita pas une seconde pour lancer une marre de sang au sol, le durcissant afin de maintenir la reine du royaume canin sur place. Heimora se fichait bien d'elle, seul le Mayor l'intéressait. Pas besoin de se prendre la tête avec cette petite reine.

Son image ? Heimora s'en fichait bien. Elle venait de trouver enfin quelque chose d'amusant. Le mariage ? Elle s'en fichait encore plus désormais ! D'ailleurs, la baronne ignora totalement, manquant de respect à la garde, Blanche. Ses yeux ne voyaient plus que le Mayor qu'elle était prête à attaquer à tout moment.

« Aller, deviens un homme. VIENS TE BATTRE ! Montre moi à quel point ton père était une lavette à côté de toi ! »

Le problème, c'est qu'elle parlait trop fort et que d'autres seigneurs entendaient tout. La baronne jouait la carte de la provocation pure et dure, espérant qu'il réponde à sa provocation. Tout commençait à partir sérieusement en cacahuète, fallait sérieusement intervenir. Surtout qu'un invité un peu trop tactile, se mit à caresser les douces queues de la reine canine, il profita clairement du fait qu'elle ne pouvait plus bouger pour se faire plaisir de son côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Seigneur Cauchemar
Pouvoir : Berzerker
Points de Puissance : 19 500 points
Points de Réputation : 24 700 points
Messages : 75
MessageSujet: Re: C'est pas un vrai mariage si y a pas de mort ! [Diavolo, Markus & Blanche]   Ven 7 Déc - 18:27

Ma petite femme est en pleine discussion, c’est encore le mâle de la famille qui va s’occuper de résoudre les problèmes qu’il a lui-même causés ! Ouais dans ma tête ça sonnait mieux mais ça sonne bien quand même faites pas chier ! La connasse mérite le titre de connasse de l’année, reine des connasses, princesses des poufiasses, à tel point qu’il m’exciterait presque le Popol Mayor. Histoire de lui tirer les cheveux alors qu’elle finit par crier mon nom. Mais devant ma petite femme, ça ferait mauvais genre. Surtout en levrette sur la pièce montée sur la table des mariés. C’est un truc que j’ai fait une fois au mariage d’un mec du Club de Félinia, sauf que c’était sa femme au bout de Popol Mayor, alors évidemment c’est parti en vrille, comme dans tous les vrais bons mariages qui se respectent quoi !


Enfin voilà, la Reine du sang s’énerve et j’explose de rire parce que, si on remet dans le contexte, la nana me dit que je suis pitoyable alors qu’elle est couverte d’un vomi fait maison avec amour, celui de ma fille qui peut vomir sur qui elle veut, de toute façon c’est la plus belle de toutes les gamines de son âge, c’est une certitude !


- Une guerre ? MAIS AH AH AH AH AH ! J’EN SUIS LE PRINCE ESPÈCE DE CONNE, J’EN SUIS L’INCARNATION, JE SUIS LE DÉBUT ET LA FIN DE LA GUERRE, JE SUIS L’ETRE NE DE LA GUERRE ENTRE LA DESTRUCTION ET LA MÉDECINE, ENTRE LE FEU ET LE SOIN ! MWAHAHAHAHAHA mais t’es combien dans ta tête pour sortir autant de conneries à la minute ? Moi j’suis pitoyable, non attends je la refais...moi j’suis pitoyable ? Mais regarde-toi ma pauvre, personne te kiffe, tu sais pas te fringuer, tu vis avec des vampires – ce qui, sur l’échelle du fun, se situe au niveau du nombre des mecs qui ont aimé te baiser – et pour finir tu sers de bavoir à ma fille qui respecte plus Zeus la patate chaude que toi ! Mais KESTUVAFERRRRRRR avec ta guerre de merde ?


Je prends une grande inspiration, je me rappelle d’un mec que j’avais croisé dans mon Club une fois. Un petit vieux tout secoué comme une bouteille d’Orangina, une sorte de sale gauchiasse qui parlait de Jaurès et de lui-même comme si c’était Dieu mais version révolution rouge sang ! Le genre de gars à apparaître en hologrammes pour déverser sa colère sur plus de monde à la fois. Je préfère déverser, moi, mon foutre à ceux qui veulent, car les vrais savent que le foutre, c’est du je t’aime en gelée. Bref, je reprends une des phrases qu’il avait balancée dans le Club, alors qu’il se prenait la raclée de sa vie face à une grande blonde avec un sourire flippant et un rire qui te fait serrer le fion quelque chose de prononcé !


- LA GUERRE, C’EST MOI ! MA PERSONNE EST SACRÉE !


Je charge ma technique du Sanglier pour concentrer ma force et mon énergie dans mes jambes. Je vois Maygold qui me regarde, la tête levée d’un air interrogateur, et je lui fais un clin d’oeil. Je regarde Miléna qui a pris une attaque et qui va me laisser faire, je crois. Ok, je vais faire du carpaccio de connasse, c’est décidé. En fait, elle m’a carrément mis en rogne, pas parce qu’elle m’insulte devant des mecs connus, des nanas trop baisables, ni même parce qu’elle essaie de me rabaisser un peu comme ma frangine. Non, ça j’ai l’habitude et je m’en tamponne la babouche qui finit droit dans ta gueule de connard. Non, ce qui me fout dans une colère froide et raisonnée, c’est qu’elle vient me chier sur les caligaes devant ma femme ET SURTOUT devant ma fille. Si y’a un truc maintenant que je ne supporte pas, c’est qu’on vienne me dire la vie devant ma gosse...j’suis un papa maintenant. A une époque je lui aurais foutu deux gifles et ma teub entre les dents, mais pas ce soir. Ce soir, je sors en famille.


- Écoute, gamine, t’es à dix mille milliards de kilomètres de pouvoir parler du paternel, d’autant plus loin de parler de son dernier fils. J’étais sa putain de fierté, et son espoir le plus ancré dans le futur de ce monde. Retourne boire ton thé au tampax et laisse vivre les véritables Seigneurs…DIAVULUUUUUUUUUUUU DORUPPOOOOOOOOOO KICKOOOOOOO !


Je bondis à travers la salle, Maygold contre mon torse fait le même mouvement en restant accrochée à moi, bien sûr, faut pas déconner, mais elle hurle avec moi. Je vise directement le plexus solaire pour faire tomber la Reine, et pour faire ma spéciale, mon entrejambe sur le front de la Reine du sang, histoire de la bifler dans les règles de l’art quoi. Alors que je suis déjà parti dans les airs, je zieute mon fidèle disciple, Markus...enfin je crois qu’il s’appelle comme ça, et je lui montre tout mon savoir-faire pour qu’il m’accompagne avec brio dans ce cassage de gueule.


- Les filles comme toi ça joue les princesses mais si j’te casse les bras tu peux plus passer les vitesses !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: C'est pas un vrai mariage si y a pas de mort ! [Diavolo, Markus & Blanche]   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est pas un vrai mariage si y a pas de mort ! [Diavolo, Markus & Blanche]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Demande de mariage de Paquerette et Philipaurus
» Hermy: Un vrai panier percé.
» Jux, Juxty - Gallame Shiney
» Le vrai masta

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Zone événements :: Événement :: Le mariage du siècle :: L'arrivée des invités-
Sauter vers: