Bienvenue

Liens utiles

Effectifs

Ligue B : 19 membres
Ligue M : 7 membres
Ligue S : 0 membre
Créatures : 11 membres
Inclassables : 0 membre
Seigneur cauchemar : 1 membre
Rois des rêves : 0 membre

Top-Sites & Discord


Membres du mois

Zachary
Profil
Top comeback
Zephyr
Profil
Top vote
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Partagez | 
 

 On est attaqué par le Sénégal ! [quête Aynu-schwan & Diavulu-sama]

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Seigneur Cauchemar
Pouvoir : Berzerker
Points de Puissance : 19 500 points
Points de Réputation : 24 700 points
Messages : 75
MessageSujet: On est attaqué par le Sénégal ! [quête Aynu-schwan & Diavulu-sama]   Jeu 27 Sep - 16:50

- Quoi ? Comment ça elle veut un bonhomme de neige ?
- Elle a dit qu’elle voulait un bonhomme de neige en attendant d’avoir un jouet nommé Zeus, si j’ai bien compris la traductrice bébé-adulte
- On a une traductrice bébé-adulte ?
- On l’a faite venir du Babyland, tu l’as menacée de mort, elle et toute sa famille.
- Oh, elle ! Tu vois je ne l’ai pas tuée !
- Diavolo ! On ne tue pas ses sujets, on travaille pour eux et on les respecte ! J’sais pas ce que t’as dit Sento ou Buki, mais ailleurs ça ne se passe pas comme dans les Royaumes de la Guerre ! Bref, va lui chercher un bonhomme de neige ! Elle est en crise depuis tout à l’heure et elle a déjà cogné deux nounous !
- C’est ma fille ça wesh ! Bon j’retourne à Neige et si j’vois Frost je...je…
- Tuuuuu… ?
- Je la salue au nom de Canin-ville, de ton nom propre, Milena blablabla.
- Bien, allez file.
- Quoi ? Sans la pétée royale ? Tu me fais partir faire des courses et j’ai pas le droit d’inséminer la chienne qui porte la couronne ? Mais dans quel monde vit-on !!
- Je te donne 25 minutes. Mais c’est vraiment pour éviter que tu violes une de mes femmes de compagnie, une fois de plus.
- Elle était consentante.
- Elle était terrorisée et je lui ai versé une forte somme pour qu’elle évite de tout balancer au Dream Mag. Notamment la partie « marionnette » que je connais que trop bien.
- Oh ça vaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa…



J’vous le jure, c’est pas toujours la joie d’être un simple homme au foyer. Tout ça parce que ma mioche réclame un vrai bonhomme de neige, je me retrouve à partir de nouveau sur les autoroutes noirâtres de la folie pour qu’elle arrête de chialer et de péter les burnes de tout le monde. Bon, ma femme a le meilleur argument qui soit sur cette terre, à savoir un doublé bouche-lèvres aspirantes qui fait que je ne résiste à rien et que je suis prêt à tout. C’est sans doute ça l’amour, tahu. J’me retrouve comme un con en train de skier pour approcher Neige et trouver un larbin capable de faire le bonhomme de neige figé pendant des heures. Ça va encore être un peigne-cul qui va réclamer une blinde et qui va nous faire un papelard dégueulasse dans le Dream Mag, sous prétexte que je le fouettais ou le transformais en porte-manteau de capotes usagées. Bande de connards allez.


C’est à ce moment que j’ai validé la quête en parlant à un mec random. Le mec qui pue, cheveux longs, du foutre sur les lèvres, hyper bronzé et en tenue arc-en-ciel sur les pistes de ski. Il plantait des poteaux « attention avalanches », il parlait sans doute de ses accents de tantouze éhontée. J’vous  jure le mec m’a choqué. Il m’a dit un truc au sujet d’un sous-marin perçant la glace, la poupe cassant la banquise et des morts qui arrivent dès qu’on approche le truc. Heuuuuu on est entre nous mais je crois que ce sodomite me propose un rapport non tarifé anal non protégé. Non mais j’suis pas contre un peu de fantaisie voire même d’ambiance homo assumé bi curieux et tout et tout, après tout j’ai grandi avec Sento alors hein bon, poupougne. Non mais là c’était quand même gros, et quand je dis gros, c’est que le mec parle d’un sous-marin énorme, noir et turgescent. La grosseuh gêneuh quoi. Lui qui il insiste sur le planter de bâton, il sait très bien de quoi il parle. Bref je me casse en longeant la piste sur le cul comme si je faisais de la luge, et en bas de la piste je vois au loin le lac de Neige, et un énorme sous-marin en dépasser. Wesh je viens de capter les paroles de JeanMichoudelaJaquette !


Le truc est échoué, prisonnier de la glace qui a gelé tout autour de lui. Le spectacle est assez beau, du coup bah je freine en faisant un dérapage de pur beau gosse, et j’envoie toute la poudreuse dans la gueule de la pote Ayn, qui m’accompagnait depuis Canin-Ville, enfin j’crois. Depuis qu’on s’est croisé dans la Té-ci des Ris-sous-Ve-Chau...non laissez tomber en fait ! Depuis qu’on s’est croisé on voyage ensemble et c’est assez cool parce qu’elle envoie du lourd, et j’parle pas de son bonnet. Bam, donc la poudreuse comme une pluie symbolique et tout, tmtc, gg wp surrend at 20 vaffanculo ! Je retire mes fausses lunettes de soleil parce que j’en mets jamais, ça risquerait de niquer mon bronzage de gros beau gosse, tmtc.


- Je viens de me faire draguer par un tire-fesse, et j’crois qu’il m’a parlé de ça. Un sous-marin qui s’appelle le Sénégal. Des mecs sont morts et sont jamais revenus. Y’a eu un survivant, qui a rapidement clamsé. Selon les rumeurs les plus folles, y’a une vérité à trouver et faut quelqu’un pour conduire le sous-marin. Comme tu le sais, j’suis un grand adepte de tout ce qui est vérité, véracité, trucs vrais et véritables trucs pas faux, et toi t’es une femme mais j’pense que tu as les épaules assez larges pour conduire. J’dis pas ça pour te choper, prends pas ça pour un compliment hein. Ah ouais, paraît qu’ils cherchent des volontaires pour un prochain groupe de huit. T’en dis quoi ? On en est ? En principe je dois trouver un bonhomme de neige pour Maygold mais si je trouve un truc encore plus ouf elle va forcément kiffer. En attendant son jouet Zeus bien sûr !


Je zieute la pote Ayn. Des fois elle est pas jouasse, j’comprends pas trop. Mais bon là ça sent le fun à plein nez et en plus dans un groupe de huit on va s’amuser à faire des paris...qui va mourir ? Qui va pisser dans son froc ? Qui vais-je choper ? Tout ça c’est quand même des barres, comme diraient les gamins de Babyland. Tiens d’ailleurs faudrait que j’y fasse un tour, pour tuer deux trois connards et affirmer mon pouvoir sur tous ces bébés. On sait jamais, ils parlent de Baby Ruffin en ce moment, le chiard refuse de porter des couches-costards et il insulte tout le monde. Au pire je le recrute et l’élève pour qu’il devienne un Ducmont.

Neva forget.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Sécrétion de poison
Points de Puissance : 27 950
Points de Réputation : 23 000
Messages : 73
MessageSujet: Re: On est attaqué par le Sénégal ! [quête Aynu-schwan & Diavulu-sama]   Ven 28 Sep - 23:50

On est attaqué par le Sénégal !

Depuis la cité des chauves-souris, Diavolo et Ayn avaient fini par voyager ensemble. La mercenaire ne s'imaginait pas que ça pouvait arriver un jour. Voyager avec le fils de Prime ? A l'époque elle n'aurait même pas pu imaginer la scène tellement c'était improbable. Mais si, elle avait même visité le Royaume Canin et rencontré la petite dame de monsieur. Elle était très jolie mais Ayn se demandait vraiment comment elle pouvait le supporter. Enfin bon, s'ils avaient eu un enfant ensemble c'est bien qu'elle devait lui trouver quelque chose. En tout cas Ayn restait très polie et ils finirent par repartir pour aller chercher un bonhomme de neige à la petite. Sur le coup la mercenaire se demandait comment est-ce que cette petite pouvait avoir ce genre d'idée et surtout, comment est-ce que Diavolo allait faire.

Ils finirent par arriver au royaume des glaces. La mercenaire avait une jolie cape en fourrure sur elle et aimait beaucoup le paysage qu'elle voyait. Faut dire qu'elle en profita un moment. Elle se lança à faire du snowboard pendant un moment, dévalant la piste comme une folle furieuse, elle failli renverser plusieurs voyageurs et créatures au passage et ignorait les cris des personnes. Là elle était dans l'adrénaline, dans l'action, dans la descente. Finalement plus le temps passait et plus elle se rendait compte qu'elle aimait énormément les sensations fortes et l'adrénaline, ça lui donnait l'impression de véritablement vivre. Être au milieu de l'action, elle sentait le froid lui taper la figure et son cœur battre très rapidement. Elle avait même l'impression de le sentir frapper sa cache thoracique. Finalement elle se dit qu'elle devait bouger un peu pour avoir une vie un peu plus palpitante que faire la petite mercenaire qui restait toujours posée chez elle sans bouger à dormir tout le temps. L'exercice il n'y avait rien de mieux !

Elle finit par arriver la première en bas et observa le sous-marin géant bloqué dans la glace. La mercenaire planta son snowboard et s'en approcha. C'était réellement impressionnant. Les rumeurs étaient donc vraies, pour une fois tiens ! Tout du moins concernant sa présence, est-ce que le reste autour était vrai, fallait encore le vérifier. Diavolo avait l'air de s'éclater et la mercenaire l'attendait encore en bas. Jamais à l'heure celui-là ! Plusieurs personnes arrivaient petit à petit, apparemment ils allaient intégrer un groupe. Ce n'était pas dans les habitudes d'Ayn qui préférait agir en solitaire mais pourquoi pas après tout. A voir en fonction de leur caractère. En tout cas ça n'enchantait pas la mercenaire qui croisait les bras. Et au moment où elle allait commencer à se plaindre encore une fois de Diavolo, elle reçu une poudreuse de neige dans la figure. Et bien sûr, le froid en guise de cadeau. Non vraiment, il était obligé de faire ça ? Dire qu'il se pensait classe ... La mercenaire retira la neige de sa cape en fourrure et de sa tête, elle avait encore plus froid qu'avant et ne pouvait remercier que Diavolo pour ça.

Néanmoins elle ne fit aucun commentaire, écoutant Diavolo raconter ses bêtises puis elle finit par afficher un sourire, continuant de le trouver toujours aussi désespérant.

« Je n'ai pas vraiment l'impression d'avoir le choix donc allons-y. »

Diavolo lui demander son avis ? Jamais. Mais bon, au moins il ne l'embêtait pas et sa précision sur le fait de la draguer ou non la fit rire. Au moins il avait l'air d'avoir très très bien comprit le fait qu'il ne pourrait jamais lui faire quoi que ce soit, c'était déjà un bon point. Les six autres personnes étaient enfin là. Les profils étaient plutôt variés. Il y avait une créature difforme qui ressemblait plus ou moins à une limace, un homme-singe qui brûlait au sens propre du terme, un enfant qui n'avait pas l'air spécialement fou, un jeune adulte qui ressemblait plus à un voyageur qu'à une créature et qui avait l'air très curieux de tout, une créature avait l'air de souffrir à cause du froid au point d'en perdre ses feuilles littéralement et l'ami du premier voyageur qui avait l'air beaucoup plus sérieux. Comment tout ça allait se dérouler déjà ? Ayn ne comprenait pas vraiment.

Ils se rapprochaient davantage du sous-marin et Ayn les suivit, peu convaincu de cette super équipe. Mais bon qui sait, elle n'avait pas l'air d'être une femme très dangereuse non plus hein après tout. Il ne fallait pas se fier aux apparences. La porte du sous-marin était grande ouverte, comme s'ils étaient invités à y entrer.

« Tu penses donc offrir ce sous-marin à Maygold ? T'es sûr que c'est pas plus simple de lui trouver un bonhomme de neige ? Non parce que j'me demande comment tu vas ramener ça jusqu'à la petite. »

Quand Diavolo était lancé dans quelque chose, elle ne pouvait pas y faire grand chose. Il ne changeait pas vraiment d'avis, partant et surtout vivant selon ses envies. Elle aimait bien ce côté-là chez lui, c'était peut-être pour ça qu'elle le suivait finalement ? La mercenaire n'en n'avait pas la moindre idée et ne chercha pas. Personne n'avait l'air chaud pour rentrer en premier finalement. Brusquement les deux voyageurs se mirent à hurler qu'ils étaient prêts pour vivre l'aventure de leur vie et ils se mirent à courir. C'est vrai que ça avait l'air de motiver le reste du groupe qui finit par les suivre. Puis encore une fois, Ayn restait en arrière, c'était bien trop dangereux de foncer dedans la tête baissée. Et s'il y avait des pièges ? Une fois dans le sous-marin, la porte se referma brusquement derrière eux et le singe de feu se mit à hurler, sans aucun doute de surprise. Enfin la mercenaire espérait de surprise. Avoir des faibles d'esprit dans son équipe ne l'intéressait pas vraiment. Aux premiers abords, le sous-marins était certes froid mais aucun piège n'avait l'air visible. Les deux voyageurs n'étaient pas visibles. D'ailleurs, Ayn et le reste du groupe entendirent un deux se mettre à hurler brusquement. Est-ce qu'il avait trouvé un indice ou est-ce que son pote était mort finalement ? Tout le groupe se dirigea dans la direction des cris.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Seigneur Cauchemar
Pouvoir : Berzerker
Points de Puissance : 19 500 points
Points de Réputation : 24 700 points
Messages : 75
MessageSujet: Re: On est attaqué par le Sénégal ! [quête Aynu-schwan & Diavulu-sama]   Sam 29 Sep - 17:16

C’est quoi cette équipe de bras-cassés sérieux ? Les mecs ils traînent avec Diavolo Mayor, le plus beau et grand de la fratrie Mayor ! Avec une sidekick intéressante, aussi, faut en parler en peu quand même sinon elle va faire la gueule. J’ai l’impression qu’on a recruté la cour des miracles locale et qu’on leur a dit de bien aller se faire foutre quoi ! Non mais on part pour un truc épique les gars, motivez-vous un peu ! Bon de toute façon, la sélection naturelle a fait son job, puisqu’on a perdu le singe incandescent en marchant sur la banquise. A force de brûler le truc a fait fondre la glace et on l’a perdu dans la flotte gelée. Rip heu roi-singe ? J’sais pas et je m’en fous. On n’était plus que sept.  Le truc difforme marchait derrière nous et la glace l’empêchait d’aller plus loin. Il a fini par geler en quelques minutes et il était bloqué de chez bloqué. Ok, on n’était plus que six. La créature qui perdait ses feuilles décéda en perdant toutes ses feuilles d’un coup de vent glacé bien senti. Elle tomba raide et craquela la glace pour disparaître dans la crevasse. Meh, on n’était plus que cinq quand même. Ha non six, le singe arriva en brûlant la banquise plus loin.


- Je vais bien !
- On s’en fout !
- Okay !


On arrive devant la porte d’entrée, c’est déjà ça vous direz. Le sous-marin s’offrait là, monstrueux, turgescent, noir, puissant et cassant la banquise. Un peu comme...zut, comme quoi déjà ? Bon tant pis, on passe au dialogue ! On n’a pas le temps, c’est une quête donc on aimerait bien pas faire comme à Justicity, ne serait-ce que pour la modération hein !


- Un sous-marin à Maygold ? Mais tu veux aussi lui offrir une voiture ou un Action Man Super-Sauveur ? Non c’est une fille, j’vais lui trouver un jouet de fille ! Une esclave, une poupée gonflable...quoique ça j’en ai déjà plein, donc peut-être autre chose ! Un bonhomme de neige c’est sur la liste, mais j’me dis que dans un sous-marin y’a des trucs largement plus drôles ! Un bonhomme de neige c’est pas drôle, ça fait la gueule et ça meurt en été. Elle le mettra un jour au micro-ondes quand elle voudra faire des expériences de son âge ! Non faut un truc qui pète sa mère et qui fasse râler tout le monde ! Un vrai jouet quoi ! Au départ j’avais pensé à toi, mais empaillée, mais comme t’es bonne...une bonne sidekick j’me suis résigné…


J’vois pas comment on pourrait m’en vouloir devant autant de sincérité. J’suis pas comme ça avec tout le monde, je préviens. Mais bon c’est une pote et tandis qu’on entre, la porte se referme hyper violemment. La limace apparaît sur mon épaule, tout petite. Elle saute et reprend une forme normale une fois rentrée dans le sous-marin. Wah on est sept ! Pas si vite, une feuille poussée par le vent passe sous la porte et la créature disparue revient. On est de nouveau huit, le niveau de survie vient de grimper en flèche. J’regarde Ayn parce qu’on doit être les plus pourris de la team en fait. Heureusement les deux voyageurs qui étaient partis comme des malades hurlent à la mort. Ok, on sera pas les premiers éliminés, je préfère ça...sinon c’est trop la honte attends ! Tout le groupe se dirigea vers les cris, et le voyageur hurlait face à un équipage zombie. Tous en uniformes, encore vivants et tournant la tête vers le groupe, mais ne bougeant pas. Le capitaine, un zombie lui aussi, sortit la tête du périscope et regarda le groupe. Une voix gutturale sortit de sa bouche, qui tomba.


- Vous êtes entrés sans autorisation sur le territoire militaire du Sénégal ! Nous allons vous réduire en pièces ! Je suis Mac Cormik, je dois vous prévenir que votre mort imminente ne sera pas signalée à vos familles ! Nous saluons votre courage mais notre sous-marin va vous avoir, comme il nous a eus, comme il a eu tous ceux qui vous ont précédés ! Mourrez maintenant !


C’est là que j’ai marqué des points je pense. Je fais un dropkick droit sur le capitaine en gueulant, et tous les zombiesques se lèvent comme un seul homme et se ruent sur le groupe, tandis que le capitaine rigole alors que ma jambe traverse son torse. Sa tête roule et me mord la jambe ! Putain de merde j’vais me transformer moi aussi ??? Le singe de feu expulse des gerbes de flammes et pète un tuyau, qui envoie un gaz verdâtre. Ma blessure se referme directement et l’équipage devient ou redevient humain...c’est-à-dire qu’ils meurent dans l’instant. Je ne suis plus infecté ? Par contre j’entends des voix dans ma tête. Non, pas des voix dans MA tête, mais dans nos têtes !


- IL NE POURRA EN RESTER QU’UN ! VOUS ÊTES DANS LE SÉNÉGAL, UN SOUS-MARIN TÉLÉVISE EXPÉRIMENTAL POUR LA TELE-REALITE DE DREAMLAND ! TOUTE L’ÉMISSION EST PRE ENREGISTRÉE. ON LANCE LA SAISON 2 ! N'ESSAYEZ PLUS DE FUIR ON A TOUT VÉRIFIÉ CETTE FOIS !


Le voyageur zieute le micro qui hurle des infos super étranges...une émission ? On rêve, on délire ou c’est la réalité réellle ? Je regarde Ayn, éberlué. Ça expliquerait les disparitions, l’enfermement, la formation d’un groupe de huit...mais ça peut tout aussi bien être la folie. On devient fou là, c’est ça ? Pourquoi la voix a dit cette fois, ou n'essayez plus de fuir ? C'est une référence au soldat qui s'en est sorti vivant, mais qui est mort ensuite ? Comment peut-il y avoir autant de mystère en un seul post ?


- PUTAIN C’EST QUOI CE DÉLIRE !!!!!!!


Je hurle tandis qu’une porte s’ouvre. Ok, prochaine pièce à explorer. On se croirait dans un jeu de rôles, sauf que je joue mon propre rôle. J’espère que je vais faire de bons jets cette fois, histoire de ne pas me faire doubler par mon propre sidekick. Et en principe je dois pécho une nana, peut-être la créature feuillue ? On verra selon le loot réservé à ma fille !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Sécrétion de poison
Points de Puissance : 27 950
Points de Réputation : 23 000
Messages : 73
MessageSujet: Re: On est attaqué par le Sénégal ! [quête Aynu-schwan & Diavulu-sama]   Mer 3 Oct - 14:39

On est attaqué par le Sénégal !

Elle empaillée comme cadeau pour Maygold ? Mais il avait de ses idées celui-là … Non vraiment, comment pouvait-il penser offrir une créature empaillée à sa fille ? Quand elle l’écouta elle haussa les épaules sans vraiment lui apporter de réponse. Maygold aurait adoré ce sous-marin mythique comme pièce de rangement pour ses jouets type esclave ou bonhomme de neige comme il disait. Sur le coup elle s’était retenue de rire, affichant un sourire en coin et tournant la tête pour pas qu’il la voit sourire. Et pourquoi pas une voiture tient ? Ça fait du bruit, ça énerve tout le monde. Faudrait juste que la voiture puisse comprendre le langage des bébés pour aller automatiquement là où a envie la petite, comme dans les Indestructibles. Enfin bon, Ayn en avait des idées pour la petite mais c’était surtout des idées pour qu’elle puisse embêter son père avec et monsieur n’avait pas l’air très d’accord.

Les alliés disparus finirent par revenir à la vie et une fois vers les voyageurs criant comme des fillettes, Ayn vit l’équipage zombie et pencha légèrement la tête sur le côté. C’était la première fois qu’elle en voyait et elle se demandait s’ils étaient vivants ou non. C’était des créatures ou des marionnettes ? Sans hésiter, Diavolo fonça dans le tas alors que le capitaine venait de déclarer la mort de tout le monde. Oh calme comme ça, sans pression. L’équipage fonça sur le groupe et Ayn dégaina une épée et fonça dans le tas aussi. Elle esquiva la morsure sauvage d’un premier zombie en faisant un pas sur le côté et coupa la tête du second qui était juste en face d’elle. Mais couper la tête ça ne suffisait pas apparemment et essayait de mordre la mercenaire alors que son corps continuait de gesticuler, tapant au niveau de l’abdomen de la mercenaire qui recula de quelques pas. De toute évidence, son poison ne servirait qu’à tuer les membres de sa propre équipe, rien de plus. Puis brusquement ils finirent par mourir d’un coup et une voix raisonna dans la tête de tout le monde. Ça parlait de la réalisation de la saison 2 d’une télé-réalité. Ayn restait calme alors que Diavolo se mit à hurler. La mercenaire rangea ses armes et posa sa main au niveau de l’épaule de son compagnon de voyage.

« Hé calme toi. Tu devrais être content de pouvoir faire coucou à Maygold de la télévision ! Puis bon, ce n’est pas comme ça qu’on va s’en sortir. »

Même si la première partie avait pour but de le taquiner, la seconde partie essayait plutôt de le raisonner. Histoire qu’il arrête d’hurler pour rien. Une nouvelle porte s’ouvrit et le groupe commença à y entrer petit à petit. La mercenaire ne savait pas vraiment ce que pouvait être une télé-réalité. Elle ne regardait jamais la télévision donc ce terme lui était plutôt inconnu. Puis si le but de l’émission était de survivre, bah ils allaient survivre, tout simplement, autant rester calme.

« Envoi des cœurs d’amouuuuuuur pour ta petite femme chérie. Ah et des excuses aussi, on va laaaaaaargement dépasser le quota des vingt-cinq minutes. »

Bon ok elle aimait énormément le taquiner. Elle cherchait la merde oui on pouvait aussi le résumer comme ça. Ayn tira la langue à Diavolo, tout sourire. Il était drôlement marrant ce type, même quand il pétait des câbles. Elle passa devant lui et la prochaine salle était composée d’une longue rampe qui faisait le tour de la salle. En plein milieu, il y avait un énorme bassin plein d’eau et des tâches grises tournaient en rond au fond du bassin.

« Et un aquarium pour Maygold tu en penses quoi Diav ?
- Il n’y a pas de porte de sortie ici !
- Hein ?
- Par où on doit passer pour continuer ? »

Les participants se posaient des questions alors que la mercenaire continuait de se moquer ouvertement Diavolo et elle lui avait attribué un petit surnom assez sympathique. Elle ne s’était pas rendu compte que la porte s’était fermée et verrouillée après l’entrée de Diavolo. Et la rampe n’avait pas l’air solide non plus … Ayn ne prenait pas encore toute cette situation au sérieux, pensant que c’était une épreuve de survie. L’épreuve de survie elle est quotidienne quand on voyage avec Diavolo. Le coup de la cathédrale, elle ne l’oubliait pas.

La pièce était très humide et avait l’air de convenir à la créature feuillue alors que le singe de feu commençait à lâcher de la fumée, ayant du mal à supporter toute l’humidité.

« Aaaaaah ce n’est pas ma tasse de thé ici … Faut me sortir de là … L’eau et le feu ça ne fait pas bon ménage … »

La créature en difforme en limace avait l’air au contraire très contente de cette atmosphère. Elle luisait davantage et frotta même son corps à celui de la créature feuillue. Puis sans s’y attendre, une énorme créature avec des dents acérées bondit du bassin et se laissa tomber sur la rampe qui commençait à sérieusement trembler.

« Vous tombez à pic, c’est l’heure du déjeuner haha ! Viens voir ça Mike-kun ! »

Un second apparut. Il y en avait un avec une tête de requin marteau tout gris, des muscles saillants et un boxer jaune poussin. Il avait l’air totalement blasé de sa vie alors que l’autre avait l’air d’être chaud comme la braise. Il était bleu marine avec des yeux blancs, c’était presque dégoutant. Comment avaient-ils pu tenir dans un si petit bassin au vu de leur carrure ? C’était improbable. Bon c’est Dream Land aussi donc disons que c’est possible.

Ils devaient peser super lourds car vu leur poids, quand le second arriva sur la rampe, celle-ci finit tout simplement par lâcher afin de faire tomber les participants sur plusieurs mètres. Le singe se laissa tomber, déjà fatigué à force de supporter l’humidité. La limace s’accrocha au mur avec sa bave et descendit petit à petit avec les voyageurs et l’enfant sur son dos. La créature feuillue avait laissé tomber une feuille au sol bien plus tôt et était déjà en bas, il se contenta de se pousser sur le côté en faisant un pas pour éviter de se faire écraser. Et Ayn et Diavolo ? La mercenaire avait attrapé le poignet de monsieur et s’était accrochée au mur en cristallisant son avant-bras. Sauf que là le problème, c’est que les créatures marines étaient en bas, prêtes à en découdre de n’importe quelle façon alors que les deux acolytes restaient accrochés en hauteur. Maintenant le problème était de descendre sans rien se casser.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Seigneur Cauchemar
Pouvoir : Berzerker
Points de Puissance : 19 500 points
Points de Réputation : 24 700 points
Messages : 75
MessageSujet: Re: On est attaqué par le Sénégal ! [quête Aynu-schwan & Diavulu-sama]   Dim 7 Oct - 17:15

- ME CAAAAAAAAAALMEEEEEEEEEEER ? Ouais pas con.


Ma sidekick est vraiment pas mal, je devrais l’augmenter un peu pour me faciliter la pipe du patron. On verra ça quand l’état arrêtera de me taxer sous prétexte que j’ai un héritage de malade, bordel ! Non par contre je suis fou de rage et je pèse mes maux, pasque penser que ma mioche zieute la téloche alors que je déteste cette boîte, ça me fout les couilles à la friteuse. QUOI ? Ma fille regarde ces programmes d’abrutis alors qu’elle est promise à un destin esseptionnel ! Mais dites-moi que je rêve ! Mais que fait ma femme ? Que fait ce nain de Puffington ? Que fais-je, moi que je fais-je ? Ah oui je passe dans la boîte...bon j’ai rien dit, pasqu’il est clair que je vais monter le niveau, en général pis celui des audiences ouais. Je me mets queque part pour choper une caméra qui prendrait mon meilleur profil de partout de gros beau gosse.


- Ecoutez-moi bien vous qui me regardez ! Je suis Diavolo Mayor, Roi de Canin-ville parce que je contrôle la chatte de ma chienne ! Bisous Milena. Je participe à l’émission pour ma fille, donc il est clair que je dois aller en phase finale pour démonter la connasse blonde décolorée qui va gagner parce que c’est un gros bonnet ! Ouais déconnez pas je connais les ficelles du métier moi ! Avec ma sidekick on va tout démonter, on va foutre le feu à la prod et on va casser des bouches ! Z’êtes pas prêts, mais ne zappez pas.


Nouvelle salle et un aquarium au centre. Un aquarium dans un sous-marin, c’est putain pas original. De l’eau dans un truc qui va sous l’eau...et pourquoi une mer contenue dans un sous-marin géant ? Les mecs qui avait cogité sur le truc étaient de véritables génies, j’espère qu’ils sont aujourd’hui au chomedu sérieux. Les autres concurrents n’arrêtent pas de parler et de se poser des questions, alors qu’on est dans un escape game mal branlé, j’suis dégoûté. J’suis sûr que je vais défoncer les records de ce jeu, quel qu’il soit. Je zieute l’aquarium et je sens venir le piège. La salle n’a pas de sortie et y’a que ça au centre, on va pas nous la faire à l’envers. Y’a pas marqué Carvey sur mon front les gars !


- Les aquariums c’est soit pour les vieux, soit pour les cons. Quand t’as un animal de compagnie, c’est un truc de fou sinon ça sert à rien. Si ça bouffe pas les gamins de ton voisin tu laisses ça aux gens qui sont déjà morts cérébralement. Est-ce que t’es déjà décédée Aynu-schwan ? Bien sûr que non, t’as vu comment tu roules encore du uque ?!!


La surprise du chef arrive en les personnes marines de deux requins sortant de l’aquarium. Longue forme, bonne carrure, dans un aquarium assez minuscule, intéressant. Je zieute le machin...il sait se battre mais il semble aussi con d’une figure de proue d’un navire d’esclaves. Ils arrivent sur la rampe où se trouve tout le monde, et la font tomber. Mouais, des guignols encore. Ayn me rattrape par le poignet en restant accrochée, mais je me débats maintenant que Rik & Rok essaient de nous choper en bas. Pas question de joueur aux dents de la mer, je suis un Mayor, c’est bibi qui dicte les règles, okay ? Je bondis sur la rampe pétée et me faisant craquer les os et le Popol Mayor. Les deux requins sont d’abord un peu étonnés et se reprennent vite, les dents aiguisées . Surtout le premier. L’autre a l’air désabusé mais ça va pas durer. Une posture ? On verra bien ! Le premier débile me fonce dessus, je fais demi-tour, je marche sur la paroi , je saute tête en arrière pour le laisser passer sous moi, et je lui envoie ma marque de fabrique. MAIS BIEN SUR ! MAIS BIEN SUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUR !



- DIAVULUUUUUU DUROPU KICKOOOOOOOOOOOOO !


J’envoie mes deux pieds dans le ventre du requin, pour le projeter sur le mur. Le choc est lourd, mais il n’est pas tout à fait assommé. J’y vais aux poings pour lui faire cracher la marée basse, mais il encaisse encore. Une douleur vive me prend à l’épaule, son pote a sa gueule dessus, les dents dans la chair me font hurler, mais d’une main je le marave à son tour. HO PUTAIN ils m’ont chauffé et je commence à vouloir du sang mélangé à un succulent lait froid ! J’active la forme Loup, pour l’endurance, la rapidité et l’absence de douleurs. Et je rentre pour de bon dans le game.


- JE SUIS DIAVOLO MAYOR ! J’VAIS VOUS TRANSFORMER EN SUSHIS MENU B12 BANDE DE SALES MERDEUX !


J'dis ça alors que je suis pas raciste. J'ai un pote vietcong, il est quand même beaucoup bridé jaunâtre que tous ces niakoués !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Sécrétion de poison
Points de Puissance : 27 950
Points de Réputation : 23 000
Messages : 73
MessageSujet: Re: On est attaqué par le Sénégal ! [quête Aynu-schwan & Diavulu-sama]   Ven 19 Oct - 15:46

On est attaqué par le Sénégal !

Ayn aurait adoré lui en coller une bien violente dans la figure pour le calmer un peu, histoire de faire redescendre le petit Mayor de son petit nuage. Sauf qu’elle savait bien que ça n’allait servir clairement à rien et se contenta de lui lancer un regard noir quand il lui fit la réflexion sur ses fesses. Elle marchait comme elle voulait bordel ! Elle ne comptait clairement pas changer sa façon de marcher pour un mec macho tout de même. L’égalité homme-femme il connait ce bonhomme ou comment ça se passe ? Pourquoi ça devrait être à la mercenaire de soi-disant faire attention à ses manières ou à sa façon de s’habiller ? Sur le coup, si ne s’était pas retrouvée dans une télé-réalité, elle aurait fait sa pro féministe sans devenir une femen pour lui en foutre plein la gueule. Mais effectivement, ce n’était pas le moment non plus.

Diavolo finit par se débattre et Ayn le laissa tomber. Elle se laissa tomber à son tour puis atterri au sol dans le plus grand des calmes. Sans pression. Son collègue commença à foncer dans le tas alors que tout le monde l’observait. Est-ce qu’il fallait vraiment les attaquer ? Ils avaient beau se montrer hostiles, ils faisaient peut-être juste les fous. En tout cas le combat était engagé. Petit à petit, le paysage commençait à changer autour d’eux et le premier requin à avoir pris des coups se releva, montrant sa musculature comme si aucun coup de n’avait touché. Comment pouvait-il faire ça ?  Le bassin au milieu se transforma en ring de catch, la musique de John Cena se mit en marche d’une façon tellement forte que la limace tomba au sol avec les voyageurs. Les vibrations étaient très fortes et les deux requins, assez mécontents des remarques de Diavolo, lui firent un doigt d’honneur.

« CA C’EST MON RING CA ! T’ES VENU PROVOQUER LE PAPA ! BAH TU VAS MANGER PETIT CON, VIENS-LA PUTIN DE MERDE ! ON VOUS DÉGOMME UN PAR UN NOUS ! HEIN MIKE-KUN ? »

La créature hurlait alors que son collègue fixait la scène totalement blasée, il ne répondit toujours pas à son ami. C’était à se demander s’il savait répondre et faire autre chose que la gueule. Les caméras autour d’eux commençaient à s’activer, à bouger de plus en plus vite pour essayer de capter le moindre détail possible à capter, tous les angles imaginables et même les plus pervers ou sanglants. Ils étaient dans une télé-réalité après tout, il fallait faire le show ! Et Diavolo était excellent pour ça. Ayn était plus du genre discrète, qui n’aime pas trop attirer les regards sur elle et qui aime faire sa petite vie dans son coin. Mais avec cette émission, elle devait faire le show si elle voulait gagner au final. Devait-elle réellement suivre Diavolo ? Elle douta un peu en voyant les requins devant elle en train de taper la pause en contractant leurs muscles. Concrètement, le peu qu’elle avait ne pouvait pas faire hurler la galerie. Puis elle trouvait ce genre de spectacle très malaisant. Autant elle ne voulait pas lâcher Diavolo qui l’avait aidé au royaume du sang, autant là elle ne voyait pas comment l’aider.

« AUCUNE ARME N’EST AUTORISÉE ! ON VA FAIRE UN DEUX CONTRE DEUX MAINTENANT ! QUI A LES COUILLES POUR SUIVRE DANS LA MORT UN COUILLON COMME LUI ?! »

Ayn fronça les sourcils, tiquant sur le mot « couillon ». Depuis quand il pouvait se permettre d’avoir un jugement de valeur celui-là ? Sans attendre la réaction des autres, la mercenaire bondit dans un coin du ring et elle se posa en face du requin qui parlait un peu trop à son goût. Elle cristallisa son poison sur son poing et frappa en plein milieu de son visage. Celui-ci recula, surpris. Ayn venait de lui faire une petite blessure au visage seulement. Rien de bien fou. La mercenaire bondit en arrière, prête à encaisser un coup de leur part.

« Le respect tu connais ?! »

Le requin sourit, content de voir que ses paroles avaient fonctionnées sur quelqu’un. Le but était seulement d’avoir un match, il venait d’obtenir ce qu’il voulait. Un combat en deux contre deux. Les autres participants ne pouvaient plus entrer sur le ring et se mirent à encourager le duo Diavolo Ayn.

« PRETS ?! GOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO ! »

Les deux requins étaient très musclés et Ayn tomba contre celui qui était mou de caractère. La grande gueule avait eu un gros coup cœur pour Diavolo.

« Hé Diav, dis-toi que si tu perds, Maygold le verra ! »

Hé non, elle ne pouvait pas s’empêcher de continuer à le taquiner. Ce jour-là, la jeune femme avait clairement décidé de l’embêter jusqu’au bout. En même temps, ses réactions sont toujours épiques ! Ça faisait bien rire la mercenaire. Puis si ça pouvait lui donner un coup de boost, pourquoi pas hein ? Ils étaient là pour trouver un cadeau à Maygold et ils n’avaient encore rien.

Le requin Mike grogna. Monsieur ne supportait pas que son adversaire ne lui porte pas attention ? Les combats allaient désormais débuter, il était temps de devenir sérieux quelques minutes et de se concentrer pour éviter de se prendre des coups inutiles. Ayn savait qu’elle perdait en termes de force contre eux. Après, un coup de poison et ils étaient morts bien sûr, mais la mercenaire n’était pas sûre que les tuer pouvait être la solution. Elle avait l’option de les mettre hors-jeu pour réussir à passer aussi. Puis pourquoi faire facile quand on peut faire difficile ? Sur le coup, elle se demandait si elle pouvait utiliser son propre poids contre lui. Dans tous les cas, la mercenaire gardait ses poings cristallisés par le poison. Au moins elle pouvait leur faire beaucoup de mal et protéger ses mains. Un son de sifflet sortit de nulle part, les lumières changeaient constamment, les coéquipiers derrières hurlaient comme des fous. Et le match allait commencer. Ayn décida d’attaquer la première son adversaire qui avait l’air d’avoir un style de combat très défensif.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Seigneur Cauchemar
Pouvoir : Berzerker
Points de Puissance : 19 500 points
Points de Réputation : 24 700 points
Messages : 75
MessageSujet: Re: On est attaqué par le Sénégal ! [quête Aynu-schwan & Diavulu-sama]   Lun 12 Nov - 16:33

J'crois que les mecs ne sont pas, mais alors pas du tout jouasses. Bande de bancs de tanches de mes deux hanches ! J'vais les fricasser et les fracasser comme jaja. Le gars hurle que les armes sont pas autorisées, comme si j'avais besoin de ça !!! Tu m'as pris pour Buki ou quoi ? Je suis le dernier frère des Mayors, celui qu'a tout dans le zlip et tous les muscles en alerte en continu ! Bah ouais, vous savez pas ce que ça fait d'être réveillé par les bastos de son frangin toutes les nuits qu'on peut voir quand on naît dans cette famille de cinglés ! Faut toujours se tenir prêt à taper sur un truc, humain, tronc d'arbre, ta maman ou ta dignité, et parfois tout ça ensemble, même ta dignité perdue aux objets trouvés. Bon, le mec m'insulte, et là j'comprends qu'on a clairement à voir avec un énorme tocard qui n'a rien compris à la marche du monde. Y'a que deux types de soldats ici, ceux qui ont la couronne, et ceux qui sont pas de sang bleu, et la majorité des glandus que je croise sont des putains de traine-savates de la deuxième catégorie qui m'envient ! Ouais ouais !


- J''PEUX PAS MOURIR ESPECE DE BALTRINGUE, J'AI UNE FILLE A  ELEVER ET CROIS-MOI QUE JE VAIS M'ENDETTER POUR QU'ELLE FASSE DES ETUDES POUR PAS FINIR AVEC UN CERVEAU ABSENT COMME LE TIEN ! Et en plus j'ai pas encore re-charbonné ma femme qu'est trop bonneuh.


Le temps de causer entre hommes, c'est la nana qui déboule en furie. Je reconnais bien là la meilleure sidekick que ce monde ait connu, j'ai nommé Aynu-scwhan le poing vengeur de la...ouais bon j'ai un truc bien macho sur le bord des couilles mais j'vais éviter de lui dire ça, parce qu'avec son pouvoir elle peut sérieusement tous nous mettre KO. Avec son caractère passionné elle me rappelle mon frangin Sento, l'intelligence en plus. Enfin pas en plus, juste l'intelligence en fait. Mon frangin frappe dur mais il n'est pas aidé, tout le monde le sait hein. Le temps de renvoyer Nemo et Dory dans leurs 22 mètres comme JeanMichelFaitDuSport sait le faire, les deux poiscailles s'organisent et je prends celui qui jacte le plus. Ayn tente de me chauffer, ça me fait marrer. Non parce que tout le monde me prend pour un con, un comique et éventuellement un philanthrope amateur de choses simples de la vie et des plaisirs d'esthète, et je dois avouer que je me reconnais pas mal dans cet auto-portrait flatteur, mais ces cons semblent complètement oublier qui je suis. Je suis Diavolo SAMERELAPUTE FUCKING Mayor, le dernier frère de la Guerre, avec un point G majuscule.


- Ayn...première chose : Diavolo Mayor ne perd jamais, t'as qu'à demander à ma frangine. Deuxième chose : si Maygold regarde cette émission de merde je l'interdis de télé jusqu'à ses 100 premières années de sa vie. Ca m'évitera de rencontrer tous les super puçaxxx qui vont vouloir son petit boule de princesse qu'est à moi. Troisième chose : pour toi c'est Seigneur Diavolo, tu vas voir, mon père à côté il rempaillait des chaises. C'est que j'ai un destin, tu comprends ?


Je lève les poings et je prends la pose pour le combat, sauf que Nemo de bazar me fout direct un punch, et pas celui qui sent l'orange. Plutôt le sang, le mien. J'suis en forme Loup, j'active la Sanglier à la place. J'oublie pas que je suis là avant tout pour trouver un cadeau pour Maygold, et je me dis qu'un maillot de bain une pièce ou un bikini en peau de requin ça peut clairement faire le taf.  Je réfléchis en prenant des coups dans tous les sens. Huuuuuum ça me rappelle la maison, quand Sento me ravageait la tronche comme un salopard pour m'apprendre la vie. Mais en beaucoup moins fort, en beaucoup moins impactant et surtout en beaucoup moins royal. J'vous l'ai dit, les gars, j'passe toujours pour un con je sais mais ils n'ont pas l'air de comprendre de quelle matière je suis fait. J'ai beau le dire, le répéter , le clamer haut et fort, ils rigolent et ils pensent que c'est de l'orgueil, alors que c'est juste un avertissement contre la mort.


Mais ces cons-là ne comprennent que ça, alors on y va. Je charge seulement un tiers de ma force de Sanglier, le long de mon bras gauche. J'aimerais avoir un verre de lait froid, là, tout de suite, mais il faut ce qu'il faut. Je le sais, je ne suis bon qu'à ça. J'ai parfois refusé mon rôle de prince, mon statut royal, mais mon corps, lui, ne ment pas, il ne se leurre pas, il connaît la vérité, il sait qui je suis. J'ai bien essayé, vous dis-je bande de putes, mais y'a rien à faire, la vérité finit toujours par revenir sur le devant, et je dois voir ça dans toute mon impuissance : je SUIS un Mayor, et je ne serai jamais rien d'autre que ça. Je l'ai dit putain, y'a deux types d'hommes dans ce monde, les Rois et le commun des mortels. Je suis de la première catégorie, et le bras que j'appelle en coup de la corde à linge, spécialité de l'époque où je faisais du catch, est là pour le rappeler. Je bondis d'un coup, trop rapide pour le requin qui a ouvert sa gueule qui accueille mon bras musclé. Il renferme les dents de la mer sur mon bras, les dents restent plantées dans mes muscles, mais je m'en carre, je continue ma course, Nemo incapable de s'enlever. Je suis trop rapide, trop fort, trop Mayor pour lui.


- RETOURNE DANS TON AQUARIUM  ! DIAVULU STRINGO FUCELLUUUUUUU !


Agenouillez-vous face à la légende
AGENOUILLE-TOI QUAND TU FAIS FACE A LA LÉGENDE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Sécrétion de poison
Points de Puissance : 27 950
Points de Réputation : 23 000
Messages : 73
MessageSujet: Re: On est attaqué par le Sénégal ! [quête Aynu-schwan & Diavulu-sama]   Jeu 29 Nov - 12:23

On est attaqué par le Sénégal !

Diavolo jouait superbement bien le show devant tout grâce à son côté naturel du Mayor qui se montre partout. Lui c’était sûr qu’il serait en final. La réflexion sur les études de sa fille fit sourire la mercenaire, il s’investissait vraiment à fond dans l’éducation de Maygold, même s’ils restaient une famille atypique avec une enfant atypique. Non parce qu’assommer plusieurs nounous pour avoir un bonhomme de neige, soit c’était commun et Ayn ne connaissait rien en termes d’enfants sachant qu’elle n’en n’avait jamais eu, soit c’était typiquement du Mayor. La demoiselle préférait pencher pour la seconde option, espérant que ses enfants ne feraient pas des caprices comme Maygold pour un bonhomme de neige. Outre ce caractère, si elle ne disait rien et ne bougeait pas, elle restait mignonne comme petite. Mais bon, il n’était pas le temps de discuter de la petite. La mercenaire écouta Diavolo avant le début des combats. Encore pour se lancer des fleurs. Puis Ayn se mit à rire quand elle l’entendit parler de l’interdiction de regarder la télé. Qui ne voudrait pas voir son père passer à la télé ? Elle en avait de la chance cette petite quand même !

« Pour moi tu resteras toujours Diav et ça ne changera pas. Par contre tu peux m’appeler Reine Ayn si tu veux ! »

Elle aimait bien ce petit surnom qu’elle lui avait trouvé, ça lui retirait un côté sérieux et un peu trop fou sur les bords qu’il avait. La mercenaire ne risquait pas d’arrêter de l’appeler ainsi, même s’il râlait. Ayn était bien trop bornée pour se plier aux caprices de Diavolo après tout. Puis elle n’avait pas envie de se plier à ses caprices tout court de toute façon. Mais il fallait mettre fin à la discussion s’ils voulaient gagner ce combat.

La mercenaire se tourna vers son ennemi pas bavard et encore moins content. C’est qu’il était du genre ennuyeux. Les lumières piquaient parfois les yeux à force de tourner en rond partout et la musique, qui n’était pas le genre que la mercenaire pouvait apprécier écouter, était trop forte. Elle avait bien envie de dire à la production de baisser le son mais elle se doutait bien que ça serait une perte de temps. C’était limite un avantage tout se bruit que ça soit pour distraire un des deux groupes à force de rester fixé dessus et bien entendu pour le show. Ses poings toujours empoisonnés, la mercenaire était prête à rentrer dans le tas. Elle se mit clairement en tête de simplement le mettre K.O, son pouvoir lui donnait un avantage certain si elle l’utilisait et qu’elle tenait le temps de leur étourdissement.

Le requin peu bavard s’approcha, serrant ses muscles, sans aucun doute pour impressionner la mercenaire qui avait déjà vu ce genre de bonhomme. Le genre à péter plus haut que son cul sans raison. Le genre de Diavolo quoi, mais avec des muscles en plus. Et la mercenaire n’aimait pas les hommes trop musclés, ça finit toujours par casser l’esthétique physique. La mercenaire s’approcha à son tour, puis elle bondit brusquement, cherchant à lui mettre son poing empoisonné dans la figure. Une bonne patate des familles partit en plein milieu de sa figure mais il réussit à encaisser. Plus le temps passait, plus il avait l’air d’être furieux, il fronçait de plus en plus les sourcils et respirait de plus en plus fort.

Il attrapa Ayn dans ses bras et se mit à la serrer de plus en plus fort. La mercenaire détestait ce genre de technique, c’était trop physique pour elle. Pas en termes de combat, mais de façon générale. Elle ne supportait pas qu’on puisse la coller autant et plus elle essayait de se débattre, plus il serrait fort.

« J’vais te briser les os une bonne fois pour toute, ça sera vite réglé.
- Oh tiens, tu sais parler ? C’est dommage que ça soit juste pour dire de la merde ! »

Plus elle passait du temps avec Diavolo, plus elle devenait vulgaire dans sa façon de parler. Fallait sérieusement qu’elle songe à se calmer. Une reine ne parle pas comme ça apprès tout. L’étreinte commençait sérieusement à la faire souffrir. Elle devait agir si elle ne voulait pas finir en pâté pour requin. La mercenaire durcit son visage à l’aide de son poison et lui mit le plus gros coup de boule qu’elle put. Sur le coup, il finit par la relâcher et reculer de plusieurs pas en posant sa main sur son front qui commençait à bien saigner. La mercenaire recula à son tour de plusieurs pas, retirant ses bras et reprenant une bonne respiration, il l’avait bien étouffé ce petit requin trop musclé. Toujours derrière elle, elle entendit les personnes de leur groupe crier leur prénom un peu trop fort.

« Si tu abandonnes, je peux réfléchir au fait de ne pas te broyer instantanément.
- Tu m’prends pour qui ? J’suis une mercenaire moi ! Des bobos trop musclés et aussi laids que toi j’en ai vu à la pelle ! Tu penses me faire peur pour si peu ? Des mecs comme toi, j’en ai déjà tué des tas ! Je suis Ayn Hohenheim, met toi ça en tête ! »

Là encore, il n’était pas très content de la réponse d’Ayn. La mercenaire se mit à lui foncer dessus et lui en colla une belle au visage, au même endroit que le coup de boule pour lui faire encore plus mal. Mais il était malin, même s’il encaissait difficilement les coups, il réussit à en mettre une au visage de la mercenaire qui vit le coup arriver au dernier moment. Elle eut à la peine le temps de durcir son visage mais se prit le coup en pleine figure. Elle tomba au sol, même si le coup faisait mal, au moins Ayn ne se retrouvait pas avec une quelconque trace.

« Dire que j’pourrais te buter toi et ton pote en quelques minutes à peine … »

La mercenaire soupira, furieuse qu’il ait osé toucher son visage. Personne ne touche à son visage. Il était temps d’utiliser ses pouvoirs et sans hésiter, elle se mit à lui envoyer des aiguilles empoisonnées en masse. Il s’en prit plusieurs et chercha à se défendre en utilisant son cher collègue comme une défense vivante. Les deux allaient prendre cher, très très cher. Il n’y avait plus de pitié désormais. Et Ayn se fichait bien des caméras qui tournaient autour d’elle, de ses aiguilles, de Diavolo et de ses ennemis qui commençaient à prendre cher. Fini la rigolade, le but de la mercenaire était d’en finir rapidement pour gagner rapidement. Elle voulait voir la finale.

lumos maxima

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Seigneur Cauchemar
Pouvoir : Berzerker
Points de Puissance : 19 500 points
Points de Réputation : 24 700 points
Messages : 75
MessageSujet: Re: On est attaqué par le Sénégal ! [quête Aynu-schwan & Diavulu-sama]   Ven 7 Déc - 18:51

Reine Ayn ? C’était un surnom ça ? La fille n’a jamais connu les glorieux soirs de catch ou de bastons clandestines à l’arrière des bars, quand t’as dix gusses ou deux cents qui gueulent ton nom alors qu’ils savent à peine cinquante mots de vocabulaire, qu’ils parlent jamais, ou qu’on leur a coupé la langue parce qu’ils ont été torturés une nuit qu’était pas la meilleur de la misérable existence de pantins à crever la gueule ouverte. Reine Ayn...au moins elle annonce la couleur, en même temps, c’est pas forcément un mal mais derrière faut assurer sinon tu passes pour une baltringue. Moi je sais qu’elle en a dans le pantalon mais les autres vont la tester et tout…à voir, la copine sait se démerder, j’me fais pas de vraiment de souci pour elle...ou alors si, rien qu’un peu ? Oh fermez vos miches.


Avec tout ça j’ai explosé la tête du poiscaille requin de mes burnes qui avait toujours ses dents dans mon bras. Putain ça fait un mal de chien des mers ces crocs. Dans le bras en plus, c'est con...il m'a bien ouvert mais je devrais pouvoir tenir la distance. On en a vu d'autres.  Assommé, je l’envoie contre un mur en espérant qu’il se bute pas comme un con ce con. La musique qui était hyper stressante finit sur quelques notes bien sympas de porno jazzy smoothie bien comme il faut pour rameuter toutes les chiennes en chaleur des zones de tapinage, et croyez-moi que je m’y connais et pas qu’un peu.




Du coup, forcément réflexe : je me mets à danser langoureusement en faisant des déhanchés smexys comme un pur beau gosse, je commence un strip-tease en espérant que les caméras tournent tout et que ma gonze est bien devant en se léchant les babines et le reste, parce que j’vais pas le faire deux fois. L’idée était simple : si on voulait aller jusqu’au bout de l’aventure de merde là, faut protéger nos pouvoirs et les dissimuler, donc je prends l’attention sur mes muscles saillants tandis qu’Ayn en arrière fond un peu flou, enfin j’espère, peut se battre comme elle l’entend en sortant les poisons qui vont bien ! J’enlève manteau, pantalon et mon déhanché doit déjà créer des moissons dans les entrecuisses des ménagères isolées et des hommes de peu de burnes….ou de beaucoup de burnes, en fait j’ai jamais trop su ce qu’il fallait en dire, puis je m’en cogne pas mal accessoirement. Je te sors le strip-tease que la boîte de prod attendait, il manque juste une connasse blonde et une piscine et on pète les scores comme les fions des divas de Félinia, c’est moi qui vous l’dis !


Là je me tourne et je vois la copine qui fait collé-serré avec son adversaire, c’est le marrant de gainer ses muscles fessiers pour émoustiller le public, mais je me demande si Ayn et son pote ne me volent pas la vedette, sur cette musique. Non mais j’dis ça, c’est soumis à interprétation attention ! Elle réussit à se libérer tandis que j’essaie de gagner du temps sur la culotte et sur le reste, en dansant alone mais je suis grave pris dans le truc faut dire. Je sens la pote qui s’énerve et elle utilise ses pouvoirs. Héééééé meeeeeeeeeeerdeeeeeeeeeeee ! C’est alors que, notez que j’étais en train de faire claquer l’élastique de mon slip ! L’élastique de mon zzzzlip putain ! Mais cette Reine ne respecte rien merde ! Elle me chope et se sert de moi comme bouclier alors que son adversaire, pas jouasse du tout, me colle au paquet, dans tous les sens des termes que vous voulez. L’ambiance change du tout au tout et je commence à songer à refermer mes muscles fessiers dans le doute. Je susurre à Ayn.


- Hohenheim, c’est pas mal comme surnom. Pasque si tu dis à tout le monde que t’es la Reine, c’est bien que tu ne l’es pas. Le titre n’est pas là pour la déco, tu l’es ou tu l’es pas. Si t’as besoin de ça pour t’affirmer, c’est que t’es la dernière des merdeuses.


Je gonfle mes muscles tandis que l’autre poiscaille me serre à mort. C’est franchement gênant, ce plan à trois, mais ça me fait marrer. Règle numéro 1 du Fight Club du Village Coquillage : ne jamais aller au corps à corps avec Diavolo. Bon je mens, la règle numéro une c’était « toutes les moules sont pour bibiche », mais dans le contexte présent c’est vraiment pas pertinent ! Je souffle un coup et je donne un énorme coup de boule à la poiscaille, je me baisse, j’essaie de saisir le gars pour le tourner, tomber au sol, lui sur moi, lui entre Ayn et moi, pour que cette dernière puisse achever le type alors que je le tiens dignement comme un homme. Dans la manœuvre je me prends les aiguilles empoisonnées d’Ayn sur le corps, mais c’est pas grave, faut qu’on en finisse rapidement. Je pousse un cri de rage et si elle n’arrive pas à le finir, je finis moi en german souplex, offrant mon entrejambe pudique au monde. Comme un cadeau d’une générosité sans pareille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: On est attaqué par le Sénégal ! [quête Aynu-schwan & Diavulu-sama]   

Revenir en haut Aller en bas
 
On est attaqué par le Sénégal ! [quête Aynu-schwan & Diavulu-sama]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Match #1 - POUFSOUFFLE vs SERPENTARD
» Que ce passe-t-il?! Où suis-je?
» Infiltration navale [Gray + Juvia]
» Attaqué !!
» Luffy VS Usopp! Le choc des fiertés.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RP :: Troisième Zone :: Royaume des Glaces-
Sauter vers: