Partagez|

Notice me sempai ! [Quête Joy]

Joy Killamanjiro
Ligue M
Joy Killamanjiro
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 40 650
Points de Réputation : 45 750
Messages : 449
Notice me sempai ! [Quête Joy] Jeu 27 Sep - 16:21

- Fiouuuuuuuu, maintenant que les recherches sont finies, un petit peu de repos !



La matheuse était allongée dans un hamac louable, proche de la rivière qui sortait de Babel, la capitale du Royaume des Mots. Elle venait d’aider l’ami Manekiel à trouver des infos sur Z et Eden Island, et prenait un repose bien mérité. Sortie rapidement de la capitale pour éviter d’être reconnue ou juste emmerdée par le tout-venant ou juste le Roi des Mots, elle avait décidé de faire une pause avant la fin de la nuit dans un établissement qui louait des hamacs dans une forêt bordant la grande rivière de Babel. De quoi chiller pleinement, sûrement, complètement. Elle était en train de réfléchir en somnolant à de nouvelles techniques, et éventuellement écrire un bouquin sur toutes les conneries de Jock depuis sa naissance, quand on vint la déranger. Elle sursauta un peu, car elle était en plein dans un souvenir où Jock était coincé dans un ascenseur avec la femme d’un énorme gérant de salles de jeux clandestines et où il avait jouait avec sa roulette russe, pour mieux connaître un peu plus tard celle concoctée par le mari cocu. Un saut à l’élastique un peu forcé, sans savoir s’il y aurait ou non un élastique. Spoiler : y’en avait pas, Joy était venue in extremis le récupérer en vol.


Joy releva son chapeau et avisa la personne qui la dérangeait. Well, une jeune voyageuse qui était rouge. Timide ? Mais enfin pourquoi ? Elles se connaissaient ? Elle ne disait rien à la matheuse, mais enfin c’était peut-être une admiratrice secrète...qui prenait donc des risques pour venir la voir. Elle tapotait ses deux index, l’air gêné. Elle ne savait plus où se mettre, comme si elle avait fait une connerie. Joy haussa un sourcil alors que l’autre prit enfin la parole après avoir pris une énorme respiration chargée de la calmer. Mouais pourquoi pas...



- Ex...excusez-moi, vous...vous connaissez Sil...Silva Cortes ? Désolée...
- Hein ? Bah ouais bien sûr on se fait des barbeucs ensemble dans sa piscine gonflable !
- HEEEEEEEEEEEEIN SERIEUSEMEEEEEEEEEENT ?
- Heu…


La jeune voyageuse devint pourpre et tomba au sol en tenant quelque chose contre son cœur. Elle s’agrippa à l’arbre pas loin pour remonter, reprendre sa respiration et trouver les mots pour parler à quelqu’un qui connaissait le premier voyageur du monde des rêves. Joy comprit un peu mieux le sujet : le numéro 1 de la Spécial avait une amoureuse, et elle venait de la troller en beauté. Elle éclata de rire, et l’autre eut un air médusé, songeant que la matheuse se foutait d’elle (ce qui était un peu le cas fallait avouer). Puis Joy remarqua un papelard que la voyageuse tenait contre sa poitrine, fermement, avec la détermination d’une femme passionnée. C’était beau à voir, autant de sentiments réunies dans autant de timidité.



- Bon, je plaisantais, je ne le connais pas...simplement de nom, comme tout le monde ! Qu’est-ce que tu lui veux ? Il t’a embrassé un soir contre une porte cochère et tu ne t’en remets pas ? Crois-moi ma vieille, les hommes on s’en lasse !
- Non euh je c’est que...comment dire…désolée...
- Bah dis donc, au Royaume des Mots ne pas trouver les siens c’est cocasse.
- Ahem...oui désolée, pardon. Vraiment désolée. Non c’est que...je l’ai rencontrée une nuit. C’était dans une dégustation des grands crus de Dreamland. J’étais là parce que j’avais fait les vendanges avec des amis et...désolé, je vous dis tout ça mais…
- Non c’est pas grave, continue, je t’écoute !
- J’ai tout de suite flashé sur lui. C’est pas le numéro 1 que j’aime...enfin si un peu, désolée ! Mais il était tellement beau, tellement classe, tellement au-dessus que…
- Que tu as eu les grandes lèvres qui ont remplacé les chœurs de l’Armée Rouge. Oui je connais ça. En quoi je peux t’être utile alors ?
- Je...j’ai euh comment dire….désolée...heu j’ai écrit une lettre d’amour. J’ai mis mes sentiments, mes coordonnées et bon, comme on m’a dit qu’il venait de ce Royaume, j’ai essayé de le trouver. Mais personne. Et ensuite on m’a dit que tu saurais quoi faire.
- Qui t’a dit ça ?
- Une créature aussi bien habillée, à Ilyria. Elle m’a dit que tu étais dans la zone, elle m’a donné un mot crypté qui m’a guidé jusqu’à toi.
- Je vois...une lettre donc ….je dois lui donner ?
- Oui, s’il vous plait ! Et désolée…
- Arrête de t’excuser. Tu as mis juste une lettre ?
- Oui...ça ne va pas ?
- Non j’sais pas, j’aurais mis une photo, une mèche de cheveux, une petite culotte...enfin un truc pour appâter concrètement l’animal quoi !
- Ah euh…
- C’est pas grave poulette, je lui ferai une description en lui disant que tu es trop mignonne ! T’en fais pas.
- Merci...tenez-moi au…


Elle s’était réveillée avant la fin des remerciements de la jeune fille. Hé ben, dure dure la vie de numéro 1 de la Spécial, hein Silva ? Joy s’endormit le soir suivant toujours dans le Royaume des Mots, pour savoir si la cible recherchée était passée dans le coin. Il y aurait bien des témoignages, notamment chez les riverains. Du coup elle pensait partir du Royaume des Mots, mais elle y serait au début pour avoir un début de commencement de pistes. Soit par des infos obtenues dans la rue, soit par quelques recherches, notamment en épluchant les archives des Dream Mags. Elle poppa avec la lettre dans sa poche intérieure, un chapeau, lunettes de soleil, cheveux bruns, chemise bleutée et bretelles rouges sur un pantalon bleu pétant. Métamorphosée, elle ne ressemblait aucunement à son apparence d’avec Manekiel, et personne ne pourrait vraiment la reconnaître sous les traits de Joy de cette manière.


- Bon, allons chercher ce loveur de Silva..


Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
Admin
Game Master
Messages : 561
Re: Notice me sempai ! [Quête Joy] Mer 3 Oct - 21:43

Eh bah... dans la liste des trucs chelou qu'on peut rencontrer à Dreamland, apparemment y a les groupies de Silva Cortes le N°1 de la Ligue S. Ouah Joy tu viens de déverrouiller un succès steam pour avoir découvert cette espèce rare. Bon, on sait pas trop pourquoi elle a décidé d'aborder Joy. Elle aurait très bien pu aller demander à n'importe qui m'enfin bon. Elle a eu du nez.. ou de la chance avec son choix de cette voyageuse par ce qu'en fait, Joy s'était pas mal mis dans la tête de l'aider cette petite romantique un peu trop timide, mais alors un touuuuuuut ch'tit peu trop ! Quoi ? Vous pensez que je fais un euphémisme ? Sans blague ! La meuf elle peut même pas parler à une nana en la regardant dans les yeux. A ce niveau c’est plus être timide mais être socialement inadapté.

Mais passons aux choses sérieuses. Joy s'était donc mise en tête de trouver Silva pour faire passer la lettre d'amour de son admiratrice. C'est mignon mais un p'tit peu con. Mais qui suis-je pour juger les actes désintéressés d'une voyageuse ? Elle commença alors ses recherches assez discrètement en essayant d'attraper les bruits passants à droite à gauche, semant le nom de Silva dans une conversation avec des inconnus pour essayer d'attraper des idées de sa localisation. Ce qu'elle put apprendre au terme d'une nuit à parcourir le royaume des mots, c'est que Silva ne venait pas de façon régulière sur place. Il pouvait venir, passer trois semaines complètes ici à lire tout ce qu'il pouvait avant de s'en aller et de ne pas réapparaitre avant un an, le tout avant de repartir pour trois mois avant de revenir. Or, ce que Joy savait, c'est que la dernière fois qu'il avait été aperçu ici, c'était il y a tout juste un mois. Elle pouvait en déduire qu'il y avait fort peu de chance qu'il réapparaisse ici avant des semaines voire des mois. Il faudrait qu'elle le trouve. Mais pour un N°1 de la Ligue S, il sait se faire discret et semble apprécier voyager seul dans son coin. D'ailleurs, la discrétion de Joy ne fut pas tant que ça érodée par sa curiosité manifeste, étant donné que la curiosité est encouragée dans ce royaume et que Silva est un voyageur qui peut attirer beaucoup de questions, personne ne se demandait trop qu'est ce que cette voyageuse venait fouiner ici à poser autant de questions.

Elle tenta alors de se renseigner sur ses lectures, vu que visiblement, ce qu'il faisait en venant ici était essentiellement de la lecture. En même temps, vu le royaume dans lequel on est... Et toutes les créatures qui purent lui répondre dirent que Silva avait des goûts de lecture très singuliers pour un voyageur ou même un rêveur. Il semblait avant tout lire des ouvrages d'histoire, des chroniques oubliés de temps reculés. Les descriptions de situations politiques et des mœurs des voyageurs et créatures qui dataient parfois de siècles oubliés de l'homme. Mais ses lectures ne se limitaient pas à l'histoire. Les sciences, la sociologie, l'ésotérisme, la philosophie, la géographie, les études politiques, l'ethnologie et j'en passe. Assez peu de fictions ou même de poésies, bien que certaines de ses lectures ne soient pas dénuées de poésie ou ne soient pas écrites en vers. On voyait sa curiosité essentiellement scientifique et analytique. Si on remontait ce qu'on découvrait de ses lectures, on découvrait qu'il s'intéressait par moment plutôt à un royaume, à une période, avant de passer autre chose, comme s'il avait épuisé un filon de métaux précieux et qu'il lui suffisait de passer au prochain.

Il semblait évident que Silva est un curieux acharné qui se donne complètement à son étude jusqu'à ce que le sujet ai été maîtrise. Ce qui se disait sur lui dans le royaume des mots était assez proche de ce que sa réputation générale disait de lui. Notamment sur le fait qu'il soit un leader de ligue S plutôt absent mais dont les hauts faits et les qualités suffisent à faire qu'il soit considéré comme surclassant tous les autres, malgré les rumeurs selon lesquelles, en combat, il n'est pas le voyageur le plus puissant de Dreamland.

De ce que Joy pouvait comprendre, le centre d'intérêt du moment de Silva Cortes était les royaumes perdus de Myriade. En effet, il avait apparemment consulté énormément de livres sur l'histoire de myriades, et beaucoup plus sur les royaumes aujourd'hui disparus. Peut-être s'était-il mis en tête de retracer l'ensemble des généalogies de ce royaume aux 1000 mythes et aux 1000 visages ? Mais... était-il là-bas ? Après tout, son enquête sur ce royaume pouvait commencer n'importe où. A Memento pour recueillir des mémoires fiables, à la recherche de survivants d'anciens royaumes de Myriades aux 4 coins de Dreamland, parti en quête d'un artefact contenant d'autres secrets ? A moins que... son intérêt soudain pour Myriade ne soit que la partie immergée de l'iceberg ?
Voir le profil de l'utilisateur
Joy Killamanjiro
Ligue M
Joy Killamanjiro
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 40 650
Points de Réputation : 45 750
Messages : 449
Re: Notice me sempai ! [Quête Joy] Jeu 4 Oct - 18:22

- Et trois nuits par semaine sa peau contre ma peau…il est bien gentil Silva mais il n’est pas facile à trouver quand même. Tu parles d’un top 1.


La matheuse avait eu quelques résultats tout de même dans ses recherches. Silva passait de temps en temps, en bon boulimique de la lecture, et repartait après pour voyager dans Dreamland, suivre des pistes ou faire des enquêtes sur les recherches effectuées. Elle était étonnée, car il lisait tout ; pas seulement des ouvrages qui auraient pu intéresser un voyageur de son niveau, mais tout ce qui pouvait montrer une curiosité, une volonté de comprendre Dreamland, à l’instar d’un érudit des temps anciens. Un mec qui ne faisait pas semblant, quoi. Un lettré onirique, ce qui lui donnait sans doute des informations et un pouvoir supplémentaire. Car, comme le disait Littlefinger à Cerseï Lannister : « le savoir, c’est le pouvoir ». Ou la force. Le débat était éternel. Ainsi donc l’important n’était pas son pouvoir, mais son savoir. Ou alors son pouvoir était lié à l’ingestion de son savoir, ou le savoir lui permettait d’accroître son pouvoir...tout était encore possible, à ce niveau là des recherches. Une certitude cependant : il était accroché encore à son royaume natal.


Elle reçut l’info sur les recherches du moment chez Silva. Myriade. Elle connaissait bien, elle en avait fait le tour avec Lev quelques mois auparavant. Le coin des phénix, un peu de ski et ensuite toute la partie égyptienne. Que pouvait bien chercher Silva ? C’était là une tout autre question qui méritait que des points de suspension...Myriade était après tout le royaume des mythologies, des mythes et légendes de toutes sortes, et établir des hypothèses de recherches revenait à pisser dans un violon...Joy n’avait pas le choix, il fallait se rendre sur le Mont Olympe une nouvelle fois. Une chose l’interpella cependant, Myriade était un vieux royaume, et la matheuse se dit qu’elle pouvait bien avoir un cas d’arbre cachant la forêt après ça. Le royaume mythologique était assez vieux pour avoir connu et retenu des royaumes disparus, dont les traces auraient subsisté. En d’autres termes, Myriade ne pouvait bien être qu’une étape, un point de départ. Dans tous les cas c’était un point d’accroche valable et sûr, et l’enquête commencerait là-bas.


Nuit suivante, Myriade.
Elle paya un griffon pour la monter jusqu’au mont Olympe, et la ville d’inspiration hellénistique sinon totalement grecque. En chemin, à grands coups d’aile la matheuse se prit à cogiter sur son plan d’attaque. Ok, le gus était passé à Myriade, ou bien y était de suite, maintenant. Mais comment le retrouver dans un royaume parcellé et où les créatures sont pas forcément toutes en bonne entente ? Il faudrait commencer simplement, par une taverne et poser des questions. Ouep, à l’ancienne, puis elle ne serait pas contre regoûter un verre d’hydromel ou du nectar des dieux. Elle remercia le griffon et son dresseur à l’arrivée et alla immédiatement se poser pour faire un point dans un établissement dirigé par une harpie, une véritable harpie pas jouasse et les ailes déployées pour aller engueuler des serveuses, des nymphes vêtues comme des statues de Vénus dénudées. La ville n’avait pas trop changé, sur le chemin, les ruines antiques et les bâtiments de caractère donnaient toujours une immersion incroyable – sans parler des créatures parfois sublimes qu’on pouvait croiser. Reluquant gentiment les nanas l’air de rien, Joy alla poser des questions à la patronne, espérant un peu faire parler d’elle. Nul doute qu’un numéro 1 n’était pas passé aperçu dans le coin, même dans les rumeurs…



- Dites, je cherche un gars, le genre discret et numéro 1 de Dreamland ? Vous avez pas le gus planqué dans un tonneau par hasard ?
- Ah. Ah. Ah. Connais pas, et prenez un dessous de verre !
- Dommage, je laisse de bons pourboires en général, contre de bonnes infos.
- Tant pis. Et prenez un dessous de verre !


Ça, c’était juste avant que deux minotaures rentrent l’air mauvais et avisent salement un jeune héros habillé à la romaine, avec une jupette en or, du laurier dans les tifs et un glaive. Il se leva et un silence s’abattit dans l’endroit. Joy soupira et attendit au moins une info avant d’intervenir. Quoi ? Même pas ? Mais c’était pourtant...son destin qui la poussait, non ?
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
Admin
Game Master
Messages : 561
Re: Notice me sempai ! [Quête Joy] Mar 4 Déc - 23:09

Alors qu'une baston dantesque semblait sur le point de se déclarer, mais... a vrais dire ça ne nous intéresse pas vraiment par ce que ce combat épique entre un homme et deux bêtes ne fait pas partie de ta légende, de ton destin. Cette histoire extraordinaire fera un jour peut-être l'objet d'un RP... Ou pas. En tout cas, ça n'avait pas sa place ici étant donné que comme Joy se disait qu'elle allait peut-être intervenir si elle n'avait pas d'autres indices... Mais il se trouve qu'elle allait en avoir un incessamment sous tout de suite. Joy à côté d'un pilier de bar... Je veux bien parler de l'élément architectural et non de Paulo le faune un peu complètement alcolo qui se trouvait pour sa part déjà à terre, ivre mort d'avoir trop bu d'hydromels, vins et autres nectars alcoolisés. Le pilier donc je disais se trouvait juste à côté de Joy, derrière elle en fait qui regardait distraitement le spectacle du héros dressé fière, muscles bandés, poigne serrant fermement son glaive alors qu'il se tenait face aux bestes mi-homme mi-bovins. Un sifflement parvint à l'oreille de Joy qui se retourna vers le pilier pour y voir un serpent enroulé qui la toisait de sa tête vicieuses, longue langue fourchue pendant de sa gueule alors qu'il toisait la voyageuse. Mais assez vite elle put voir émerger de l'autre côté du pilier une autre tête  qui se trouvait visiblement à l'autre bout du corps de la créature. A bien regarder, on pouvait ensuite voir deux pattes avant dépasser du corps de la bête ainsi qu'une paire d'ailes. Étrange créature ! C'était un amphisbène, une créature rare et méconnue, rusée et charmeuse. La tête venant de faire son apparition semblait beaucoup plus rassurante et 'arborait pas ce regard prétorial un brin passif agressif. La seconde tête regarda calmement Joy avant de finir par lui parler.

- Nous avons vu passer le voyageur que tu cherche voyageuse. Il est en effet venu ici... Non pas dans cet établissement... mais sur cette montagne oui. C'était il y a plusieurs nuits de cela.Nous pouvons te dire où.
- Mais l'information n'est pas gratuite !
- Patience... Patience ! Rien ne sert de la presser. Elle ne nous fera pas confiance si nous la forçons ainsi.
- Je ne lui fais pas confiance moi non plus !
- Allons allons pas d'empressement ! Comme je te le disais voyageuse, vous avons vu ton voyageur... Nous avons même eu le plaisir de converser avec lui. Quel voyageur... Et pas des moindres. Que peux-tu bien vouloir au plus reconnu d'entre-vous ?

La voix du serpent le plus avenant était douce et sifflante, presque hypnotisante. L'image parfaite que l'on pourrait se faire sur serpent tentant Eve, la poussant à prendre le fruit de l'arbre de la connaissance. Chaque « s » était légèrement sifflant et la prosodie lente et lancinante. Le second pour sa part émettait parfois de petite claquements grâce à sa langue, chacun étant comme un petit geste d'impatience. Alors là, soit les deux têtes se foutent de la poire de Joy enjouant au gentil et au méchant flic, soit elles avaient réellement chacune leur personnalité indépendante de l'autre et chacune avait une approche différente de la situation. La tête la plus agressive glissa le long du pilier pour aller plonger sa langue jusqu'à un verre posé sur le comptoir, regardant succinctement le combat épique prenant lieu derrière Joy à présent avant de la regarder à nouveau d'un air méfiant. Il ne semblait pas écouter Joy, contrairement à son frère qui semblait remuer au rythme des mouvements de lèvre de la voyageuse.


- Bien voyageuse. Nous te dirons ce que nous savons.
- Mais avant ça, rends nous un service !
- En effet ! Nous sommes d'une espèce rare... nous sommes presque les derniers en notre genre et nos œufs sont prisés... comme tout ce qui est rare.
- Nous cherchons nos œufs qui nous ont été dérobés !
- Aide nous à les trouver et nous t'aiderons à trouver le tant recherché Silva Cortes.

Les deux serpents regardaient alors intensément Joy. Comment savoir s'ils ne lui tendaient ps un piège ? Ça lui était impossible. L'éclat des yeux des deux serpents était intense et Joy aurait presque pu s'y noyer si elle plongeait dedans. Il y avait dans leur regard ce je ne sais quoi d'hypnotique, d’envoûtant.  Cela dit, sa position de mafieuse pouvait lui permettre qui sait de mieux savoir que certain ce qui se trame ici comme  petite affaire de contrebande ou de vol. Les serpents continuèrent  alors de parler à Joy pour lui donner de plus amples explications.

- Habituellement, nous ne dormons jamais en même temps.
- Mais il y a quelques nuits, notre vigilance est tombée.
- Nous avons été drogués et quand nous avons repris connaissance...
- Nos œufs avaient disparus.
- Nous les avions pourtant bien cachés... et en sécurité ! Ils ont besoin de chaleur... de beaucoup de chaleur... Ils ne s'épanouissent que dans les braises ou dans les déserts.
- Nous les avions cachés dans une forge... Nous pouvons te la montrer.
Voir le profil de l'utilisateur
Joy Killamanjiro
Ligue M
Joy Killamanjiro
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 40 650
Points de Réputation : 45 750
Messages : 449
Re: Notice me sempai ! [Quête Joy] Mer 5 Déc - 17:35

Neeeeeeeeeeeeh, mais que devenait le destin de Joy, en loupant les meilleures bastons ? Wait c’est pas le double compte ? Hum bah on a rien dit, on peut reprendre, pouf pouf. Joy zieutait Paulo, un faune alcoolique qui se mettait vraiment cher dans la casquette à cornes, presque autant qu’un roux dans un bar servant des bourre-salopes en pichets...hic ! A peine le temps de contempler le spectacle qu’une sale tête, puis une deuxième, venaient de popper devant elle. Encore un peu et elle pouvait voir les points d’exclamation au-dessus ! Les deux têtes avaient un corps, des pattes...un animal mythologique peu commun mais bien réel, enfin réel dans le monde des rêves, bien sûr. Elle ne connaissait pas le nom de la créature mais nota de faire des recherches parce que c’était pas souvent qu’elle pouvait croiser un truc qu’elle ignorait, à force de voyager un peu partout. Les têtes prenaient la parole pour compléter leurs dires, dans une synchronisation parfaite. Spectacle impressionnant quand on avait pas l’habitude. Le plus intéressant là-dedans était bien sûr la mention de Silva. Une seule chose importait à Joy : la durée qui la séparait de Silva. Pour le reste elle ne se faisait pas beaucoup de soucis, mais la durée pouvait totalement renverser les choses. Un mois était une limite maximale, l’idéal étant une semaine, une semaine et demie. Le voyageur avait beau avancer rapidement, et une semaine il pouvait être suivi. Elle écouta l’une des têtes, l’autre ne lui faisait aucunement confiance, manifestement.


- Il est donc venu à Myriade, sur le Mont Olympe...ok, c’est déjà bien de confirmer quelque chose qui l’était pas ou peu...merci vous deux ! Ou vous tout seul, comment vous vous considérez en fait ? Des jumeaux ou un seul être avec deux têtes ? Ne le prenez pas mal, c’est la première fois que je rencontre une créature de votre type, et je suis pas mal impressionnée ! J’peux même vous dire que vous venez de refaire ma nuit, franchement !


Elle affichait un sourire éclatant en zieutant du coin des deux yeux la créature, son corps, et la façon dont elle pouvait bouger. C’était un peu comme se promener à Safarianisme, le danger en moins. Prenant une moue plus sérieuse, elle mit son menton entre son index replié et son pouce pour réfléchir.


- La conversation que vous avez pu tenir avec vous, ça ne me regarde pas, mais j’aimerais juste savoir s’il avait une destination en tête, un but, une quête précise ? Je dois le voir pour lui donner une lettre d’amour. Pas la mienne, c’est pour une amie. Enfin quand je dois une amie, c’est vraiment pas moi, c’est une jeune fille timide que j’ai rencontrée au Royaume des Mots, qui souhaite remettre ses sentiments à Silva, tout simplement. C’est vraiment vraiment pour elle, je ne fais que transporter le message.


Les deux têtes de la créature n’avaient pas les mêmes réactions, si bien que Joy ouvrait à chaque fois les yeux grands, un sourire aux lèvres, pour ne pas perdre une miette de ce spectacle quasiment unique pour elle. Les têtes insistaient sur les s , comme le serpent du Livre de la Jungle. Avoir confiance, voilà qui était une bonne vanne pour un assassin de la Famille. Pas de confiance, mais de la sympathique, ça suffisait bien. C’était surtout sincère de la part de la matheuse. A l’écoute du vol des œufs, y’avait toute une série de questions qui venait d’affluer : ok, ces créatures se reproduisent ? Comment ? Avec qui ? Ils ont des œufs donc ils sont ovipares, comment ça marche ? Est-ce que les deux assistent à la procréation ? Est-ce qu’il faut quatre têtes ? Toutes les questions s’enchaînaient dans la tête de Joy, un peu trop, si bien qu’elle lâcha simplement, l’air enjoué.


- Bah okay, pas de problème !


Les deux serpents la regardaient et ils étaient carrément hypnotisants...Joy souriait naïvement en les regardant...hypnotisée ou pas, elle était d’accord pour aider les créatures de Dreamland en échange d’un service. Elle ne songea même pas au piège, parce qu’elle était en principe pas très connue à Myriade, et chez les créatures. De plus, comment refuser ça à une créature aussi...mythologiquement cool  ?  Reprenant un peu sa concentration, justement avec le niveau de la créature et sa coolitude, les œufs étaient une bonne affaire pour des voleurs. Une créature rare, un amusement assuré, ça se revend cher et surtout pas à n’importe qui. Oh, elle ne pensa pas de suite à la Famille, mais c’était une ficelle à utiliser.


La créature proposa à Joy de lui montrer l’endroit où couver les œufs. Pendant ce laps de temps, elle appela Jock pour lui demander des informations sur des mafieux présents à Myriade en ce moment, ou même en place depuis un certain temps. Revenant vers la créature, les questions normales devaient être posées, durant la marche vers la forge qui servait de nid de couvaison.



- Ok tout d’abord j’ai besoin de savoir vos prénoms, ou votre prénom, si vous avez des ennemis, des adversaires, des gens qui pourraient vous nuire. J’ai besoin de rencontrer aussi la deuxième personne ou les deuxièmes personnes qui ont fait naître ces œufs – enfin si y’en a. Ensuite, quelle drogue on cherche...dites-moi ce que vous avez ressenti, vos dernières et premières impressions au réveil, okay ? Enfin, vos œufs ont besoin de beaucoup de chaleur, j’entends bien, est-ce qu’il existe un autre endroit – autre que la forge – assez chaud dans Myriade pour le faire ? Dernière question...c’est arrivé après la discussion avec Silva ? On a dû vous repérer à ce moment. Vous étiez où quand vous discutiez avec lui ? Et il va vraiment falloir me dire ce que vous lui avez dit, je crois, ça risque d’avoir de l’importance.


Minute...une créature super rare et un voyageur passionné par Dreamland...inutile de trop se casser le bonnet pour savoir qu’ils causaient anciens temps dans un endroit bien famous, ou un bar crasseux, à voir. Dans tous les cas, la piste de Silva menait vers des gens hyper intéressants. Joy prit l’enquête à cœur et se décida de la résoudre le plus vite possible, à peine pour le voyageur, mais surtout parce que la créature le méritait sans doute.
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
Admin
Game Master
Messages : 561
Re: Notice me sempai ! [Quête Joy] Mar 18 Déc - 0:15

Les deux créature, à moins que ce soit LA créature ?  C'était difficile à déterminer et c'était même le sujet d'une interrogation de Joy répondit à la voyageuse à ce propos en lui disant qu'elle était à la fois une et deux, quelque chose e très certainement complètement inconcevable pour un humain, un peu comme il peut être impossible de s'imaginer ce que c'est que de voir le monde via écho-localisation comme une chauve-souris ou via une électrosensibilité comme certains poissons pour un être humain. La créature expliqua également à Joy qu'il avait rencontré Silva non loin de ruines d'un royaume perdu alors qu'il cherchait un endroit sûr ou pendre il y a de cela quelques nuits, à peu près une petite douzaine. (une boite de douze œufs laul) Suite à quoi, Joy répondit par la positive à la demande de la créature. La plus sympathique des deux têtes sembla soulagée tandis que la seconde ne semblait toujours pas baisser sa garde et coupait sa jumelle surtout pour faire des remarques négatives ou par un ton sifflant. Mais elle se prêta tout de même avec sa compère au jeu des questions de Joy, se disant que si l'autre lui faisait confiance, il fallait le faire aussi ou tout ça ne servirait à rien. 

- Nous nous appelons Cvepid
- Juste Cverpid. Nous n'avons qu'un seul nom.
- Nous n'avons pas d'ennemis.
- Pas plus que quiconque du moins. Nous sommes souvent sollicités pour des conseils, de par notre grand âge et nos connaissances.
- Cela suscite forcément des jalousies. 
- Le dernier en date est cet imbécile de Pletocle... Un agité de la lyre qui se prend pour un grand artiste.
- Nous l'avons peut-être trop chahutés en effet quand nous avons critiqué sa poésie et moqué à la cour de notre très apprécié seigneur.
- Mais ce lâche est bien incapable de nuire à qui que ce soit si ce n'est en chantant faux. 

En écoutant la créature se parler un peu à elle même, Joy devait sentir que ce genre de persiflages devaient être monnaie courante et qu'en effet, la créature devait avoir un certain nombre d'ennemis et que ce barde n'était que le dernier d'une longue liste de personne qui devait lui en vouloir. Ça pourrait être très long si Joy se mettait à chercher tous ses ennemis. Puis il demanda s'il y avait un père... ou une mère pour la descendance perdue. Ils semblèrent amusés par cette question.

- Il n'y a que moi comme parent.
- Que nous. Nous ne pondons pas d’œufs à proprement parler.
- Nous « corrompons » un œuf ordinaire. Il est avalé par l'un de nous et au terme de près d'un siècle passé en nous, il peut être recraché et couvé dans les flammes. 

Puis ils continuèrent de répondre à Joy en lui expliquant qu'ils s'étaient sentis vaseux durant plusieurs nuits après avoir été drogués et qu'ils avaient été incapable de bouger pendant une nuit après leur réveil puis qu'ils avaient toujours du mal à retrouver l’appétit. Ça devait donc être une drogue très forte, ou dosée vraiment à l’excès. Joy, après cette description devait avoir une petite idée de ce que c'était comme drogue et en fouillant dans son réseau, il devait assez vite trouver qui avait acheté de cette drogue dans la région. Puis ils expliquèrent à Joy qu'un objet magique issu du royaume du feu pourrait faire l'affaire pour transporter les œufs. De même, il avait déjà fouillé dans les endroits qui à sa connaissance pourraient les accueillir comme la flemme éternelle du col de la victoire. Mais Myriade est très grand, vaste et labyrinthique avec de nombreuses contrées et sous-royaumes parfois très bien cachés.


- Nous avons en effet parlé à Silva avant de nous faire voler les œufs.
- C'était deux nuits auparavant pour être précis. 
- Nous nous sommes approchés, curieux e savoir ce que le N°1 des voyageurs faisait dans ces ruines.
- Il nous as dit chercher à en savoir plus sur ces ruines. 
- Nous lui avons alors parlés du royaume Nordique sur la bombe duquel ils e trouvait.
- Et de sa reine déchue. 
- Nous avons parlé avec lui de l'histoire de la montagne. Il était très curieux.
- Très vif et très malin aussi. Il connaissait déjà beaucoup de choses. 
- Puis nous l'avons quittés afin de nous en retourner à nos recherches pour couver. 
Voir le profil de l'utilisateur
Joy Killamanjiro
Ligue M
Joy Killamanjiro
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 40 650
Points de Réputation : 45 750
Messages : 449
Re: Notice me sempai ! [Quête Joy] Jeu 3 Jan - 13:21

Ennemis, jalousies...une créature unique et double à la fois avait forcément de quoi mal dormir la nuit...surtout avec deux têtes et une sorte de partage de corps non-partagé au final. Compliquée à comprendre la bestiole...Un dénommé Pletocle et la cour du seigneur de Myriade, rien que ça ! Joy se mordit la lèvre inférieure. Elle était partie à la recherche de Silva, pas forcément dans l’idée de suivre du drama de courtisans, ni dans l’optique de rencontrer des seigneurs de Dreamland. C’était pas forcément le meilleur moment pour se faire remarquer, mais avec la créature répondant au doux nom de Cverpid, c’était peut-être déjà compliqué, en fait...Pletocle n’était pas forcément un coupable, mais il avait un mobile. Les grands artistes avaient souvent leurs egos en bandoulière , et si lui n’était pas nuisible, ses contacts pouvaient bien l’être. Joy nota d’aller lui passer le bonjour pour lui poser deux trois questions. Aussi, la voyageuse ne comprit pas bien la réponse par la négative alors que la créature avait, selon ses propres explications, un parent, un géniteur, enfin du moins un truc qui lui avait donné naissance. Elle fronça les sourcils et mit la question sur le côté, n’étant pas dans les priorités de l’enquête.


- Donc, nausées vaseuses, un peu comme les blagues de Jon, je note. Ensuite immobilité sur une nuit eeeeet...ah oui, perte d’appétit. Ça a donc été sûrement ingéré ou aspiré ou même reniflé...mais j’pense que ça a dû toucher l’estomac.


La drogue avait été placée dans un plat, ou alors surdosée par quelqu’un qui ne s’y connaissait pas, ou alors qui voulait VRAIMENT buter Cverpid. Elle fit un rapide tour des trafics de drogues de la Famille et mit deux drogues de côté, comme coupables. Il y avait la Reine des Nuits, une drogue utilisée à petite dose pour soigner les lendemains de cuite. Prise avec prudence, elle permettait de réduire les migraines et permettait de ne pas manger pendant une journée. On pouvait rester au lit à buller sans souci, comme un vrai repos. Les utilisateurs étaient légion à Kazinopolis ou au Royaume des Nains, même si elles pouvaient aussi servir pour endormir ou paralyser des cibles...l’autre drogue inquiétait plus Joy, puisqu’il s’agissait de la Laudate Domineum, une drogue liquide qui se prenait par goutte, par voies nasales, buccales ou anales pour les plus téméraires. Une drogue qui donnait hallucinations, verbiages insensées, transferts de réalités et surtout elle donnait une amnésie sur toute la période de planage. Elle était utilisée dans les festoches et à Muzikland par certains publics qui dansaient tout en planant sévère. Joy avait tué un magnat de cette boisson il y avait quelques mois de ça, pour une raison qui lui échappait cette nuit. Elle passa un appel à son Opérateur Jock et lui demanda si un réseau de la Famille couvrait Myriade avec ces deux drogues, et particulièrement la deuxième. Elle lui demanda également des noms pour rendre visite à d’éventuels dealers qu’elle pourrait faire parler par voie hiérarchique, ou par quelques baffes dans la gueule, à l’ancienne.



- Un objet magique du Royaume du feu ? On pourrait aller voir un spécialiste dans la ville, ensuite votre musicien dégueu Petoncle...puis après, j’espère que mon aide arrivera à me donner des infos sur la drogue présente à Myriade. Premier arrêt, le spécialiste d’objets magiques ! Ça tombe bien j’ai quelques achats à faire ! En chemin, tu peux me parler de Silva.


Deux nuits avant, ça laissait le temps au coupable, ou aux coupables, d’élaborer une stratégie, de la mettre en place et d’attendre pour ramasser les œufs. Il y avait un timing qui n’excluait pas Silva ou ses ennemis de l’équation. Ce qui n’était pas pour rassurer Joy. Elle écoutait patiemment ce que disait la créature : Silva, des ruines, une bombe, le royaume nordique et une Reine déchue...la montagne du royaume nordique donc ? Et pourquoi cette nomination de la Reine déchue lui parlait autant, en fait ? Elle se mordit l’intérieur de la joue en cogitant, marchant d’un bon pas vers le marché de Myriade pour aller interroger un spécialiste en objet magique. Arrivée sur place, elle alla voir ce qui ressemblait à un forgeron alchimiste et orfèvre en bijoux.


- Dites-moi, je cherche un objet magique venant du royaume du feu...un truc capable de transporter des œufs plutôt rares, et demandant beaucoup de chaleur...vous avez eu ça récemment ? Ou entendu parler de ça, ou même est-ce que vous connaissez un tel objet en général ? Je paie toute information, et je vais vous prendre un collier en pierres de pyrite sculptée au passage, ils sont magnifiques !
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
Admin
Game Master
Messages : 561
Re: Notice me sempai ! [Quête Joy] Ven 18 Jan - 14:39

La voyageuse accompagnée de l'étrange créature partit vers le marché de myriade. En tout cas, d'après les information recueillies, il était possible en effet de se fournir dans les dogues que Joy avait associé aux symptômes ressenti par Cvepid. Et apparemment, ils bossaient plutôt sous l'autorité d'un autre Tonton que Golde Lion donc recueillir des informations serait délicat. Enfin, loin d'être impossible par ce qu'entre membre de la famille, on peut s'entendre. Mais bon, ce serait un peu moins facile que s'ils bossaient pour Golde, il lui aurait suffit de demander aux dealers en questions. Là il faudrait négocier un peu. Mais le moment n'était pas encore venu de s'occuper de ça puisque Joy se décida à rechercher au niveau de la piste de l'objet du royaume du feu. Elle alla jusqu'à une échoppe d'un orfèvre, visiblement un demi-cyclope doué de ses mains qui semblait aussi apprécier les flatteries de Joy. La créature serpentine siffla un petit rire discret en observant l'approche de Joy. La créature mythique semblait prendre un certain goût à la compagnie de Joy et sa langue se déliait, y compris celle de la tête la moins commode qui accepta de parler avec Joy de Silva. Elle ne tira rien de bien fou pour le moment. Essentiellement des choses qu'elle devait déjà savoir comme l'objet précis des recherches de Silva ou des remarques sur sa personnalité que quiconque aurait un peu suivi les Dream-mag depuis quelques années aurait su. Enfin, elle apprenait tout de même quelques détails intéressant comme le fait que Cvepid avait conseillé quelques bonnes tables à Silva à myriade mais la créature avait refusé de dire lesquelles pour le moment dans un petit sifflement narquois.Mais revenons à notre orfèvre qui répondit bien gentiment à la petite Joy en comparaison de la taille de sa grande taille, à se demander comment il travaillait des objets d'une telle finesses avec des mains aussi brutes. Alors qu'il mettait la commande de Joy dans un écrin, il lui répondit bien aimablement mais un peu gauche sur le plan de l'expression pure ce qui suscitait une certaine sympathie envers le gentil benêt qu'il semblait être.

- Oh oui madame. Il y a bien ce marchand venu de Firenia... Il vend des objets venus de son royaume. Très demandés ses objets oui oui oui ! J'en achète parfois. Le feu... très utile pour travailler le métal... Et les pierres de lave très beau pour mettre regard en valeur ! Mirez ! Mirez !

Il présenta une paire e boucles d'oreilles sur lesquelles étaient montées des pierres incandescentes qui émettaient une légère aura de lumière et de chaleur. Il semblait fière de son travail en tout cas. Du beau travail finement ciselé qu'il tenait du bout des doigts pinçant délicatement les boucles d'oreilles pour les montrer à Joy.

- Et comment s'appelle cet étranger ?
- Astromos. C'est son nom !
- Et où pouvons-nous le trouver ?
- Il voyage beaucoup... Et loin ! Pas toujours à Olympe.
- Et sais-tu s'il est ici en ce moment ?
- Oui oui étrange serpent ! Il est venu me vendre pierre de lave il y a quelques nuits.

La créature regarda Joy d'une de ses têtes d'un air de dire que la piste semblait bonne à suivre selon elle. Joy qui vit du coin de l’œil une personne qui répondait clairement à la description d'un des fournisseur de drogue que lui avait donné son opérateur. L'ayant sous la main et voyant que visiblement il l'avait reconnu, elle prit la peine de faire un détour pour aller lui causer alors que Cvepid continuait à interroger un peu l'orfèvre en usant de moult flatteries pour obtenir ses informations. Voyant s'approcher Joy, le vendeur de stupéfiants ne fuit pas et resta simplement là à attendre qu'elle vienne à lui avec un calme et un aplomb assez extra-ordinaire ainsi que ce regard assez typique des personnes de la famille, ne quittant que l'espace de demi-secondes Joy pour observer les alentours et ce léger sourire en coin sur son visage qui n'annonçait rien de bon. A peine Joy arrivée devant lui qu'il prends la parole.

- Tu n'es pas là pour acheter je suppose... Dantes. Tu es là pour me tuer ? Hmmm nan nan ! Je serais déjà mort et jamais Golde n'enverrait l'un de ses meilleurs assassins pour quelqu'un comme moi. Tu veux... laisse-moi deviner... Des informations c'est ça ?!

Il arborait ce petit air sûr de lui. Il n'était pas agressif et semblait ouvert à la discussion ou plutôt, à la négociation. Tout dans son langage corporel laissait deviner qu'il était prêt à balancer ses info à Joy mais pas sans contrepartie.
Voir le profil de l'utilisateur
Joy Killamanjiro
Ligue M
Joy Killamanjiro
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 40 650
Points de Réputation : 45 750
Messages : 449
Re: Notice me sempai ! [Quête Joy] Sam 19 Jan - 12:38

La créature de Myriade bicéphale se déridait un petit peu. Une bonne chose, l’enquête allait être longue, sans doute. Tandis que la voyageuse regardait l’étalage du cyclope, elle en profitait aussi pour faire son marché et repérer des objets intéressants. Le shopping dans Dreamland aurait pu être une de ses passions, si l’essence de vie était compréhensible par le commun des mortels ! Cverpid avait conseillé des bonnes tables au numéro un des voyageurs et Joy voulut récupérer les adresses, non pas pour interroger les gens sur place, mais surtout pour sa culture personnelle ! Connaître les bons endroits où aller, ça faisait parfois la moitié d’un travail ou d’une rencontre professionnelle, et ça, ça n’avait pas de prix. De plus elle connaissait le royaume mythologique côté ski, neige, montagnes et détente dans des refuges accueillants au possible, mais elle ignorait tout de la ville centrale du Royaume. L’un des gros boulots d’un membre de la Famille, finalement, c’était la prise d’informations, une boulimie d’informations qui servirait un jour ou l’autre – si elle parvenait à s’en souvenir. Mais pour l’heure, la créature à deux têtes gardait jalousement ses informations. Joy prit sur elle pour ne pas l’engueuler, car comment coopérer avec un client qui retenait ses informations en fait ? Elle continua de farfouiller, elle aurait Cverpid à l’usure. Le cyclope lui parlait une langue simple, concise et restreinte, il était tout de même compréhensible. Il y avait un côté langage gungan de Starwars, que Joy avait appris étant ado après avoir dévoré les films. Elle sourit et essaya de lui répondre.


- Merci là à tissa ! Un marchand de Firania, comme de par hasard. Et connu en plus ! On va aller le voir, merci mon ami. Tu es très doué avec tes mains, je reviendrai te voir ! C’est une pierre incandescente ça non ?
- Oui. Incandescente. C’est qui peut accaparer des objets sans resurgir sur autrui !
- Ah bwon ? Je croyais que c’était de la lumière émise par la chaleur d’un objet…
- Vous trompez, mais vous belle !
- C’est pas faux, je vous les prends aussi, qu’importe le prix.


Cverpid demanda le nom du bonhomme. Astromos, un marchand itinérant qui était dans le coin depuis quelques nuits. Une chance, peut-être même un coup du destin, qui pouvait le dire ? Joy rajouta l’information dans un coin de sa tête et décida de se mettre en route après avoir laissé une petite fortune pour le collier en pyrites et pour les boucles d’oreille. Avec un pourboire conséquent pour remercier le cyclope et son talent. Dans le même temps, la matheuse venait de repérer un des dealers locaux appartenant à la Famille. Jock avait confirmé la présence du gars dans les environs, et son apparition était même peut-être pas un hasard, pas totalement. La mafia avait de la ressource, quand elle se mettait en branle, les planètes s’alignaient. Ça voulait dire qu’elle était maintenant fichée et surveillée, sans doute. On regarderait ses contacts et on devinerait sa mission...si elle était seulement devinable ! Tandis que la créature bicéphale continuait de tirer des informations au cyclope qui se mettait volontiers à table après avoir reçu l’essence de vie de la voyageuse, Joy allait directement vers le dealer qui ne bougeait pas, ni montrait des signes d’intimidation. Expérience et confiance, ça allait être cool. Joy se dirigeait vers lui et essayait de repérer des complices ou des gens autour qui pouvaient la menacer. Elle activa son pouvoir et plaça des formules de poids sur les vêtements du gars. S’il était bien formé il savait qu’il était virtuellement mort déjà. Le type savait qu’il était encore en vie pour une raison bien précise, et son introduction typique de la Famille fit sourire la matheuse.



- Effectivement, on ne m’envoie pas tuer des frères d’armes, quoi que ça veuille dire. Enfin, tout dépend, t’as dû faire une ou deux conneries non ? Les ordres de mission, ça peut changer, et parfois de manière complètement...indépendante. Mais j’suis pas là pour les affaires, disons que je suis là pour loisir. Et ça comprend sûrement un de tes clients. Une drogue qui fait des nausées, paralysie temporaire, capable de disparaître dans un plat...tu dois avoir ça en stock non ? Je mise sur du Laudate Domineum, t’en dis quoi ? C’était y’a pas longtemps, et on parle d’un client riche, un certain Pletocle ça te dit quelque chose ? Le mec se prend pour un artiste de la lyre...même si tu le connais pas, tu dois savoir des trucs si tu connais ton job, me la fais pas. En échange, tu choisis, un objet magique, de la thune ou un service à te rendre, tu me dis. Je suis assez flexible, et un peu expéditive. Mais tu dois sûrement le savoir…Y'a pas un ou deux rivaux à faire disparaître dans la zone ?


Joy fixait le dealer avec une expression impassible. Elle était en quelque sorte en vacances, mais le masque du travail revenait facilement, surtout face à des créatures capables de tout pour joindre les deux bouts.
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
Admin
Game Master
Messages : 561
Re: Notice me sempai ! [Quête Joy] Mer 23 Jan - 0:19

Le mafieux fourguer de drogue était posé contre un mur de façon assez nonchalante, petit air sournois accroché à son visage, un air vif et attentif à chaque parole de Joy. Il regarda tout autour de lui avant de faire signe à Joy de s'approcher pour éviter d'avoir à parler trop haut. Dans son attitude, à la fois absolument tout et rien n'attisait la méfiance. Il avait ce petit air vulpin qui donnait vraiment envie de s'en méfier mais absolument rien dans son attitude ne semblait trahir de l'agressivité.


- On fait tous des conneries. Mais vendre du Laudate Domineum ne fait pas partie de ce que j'appellerais une connerie. Et en effet, j'en ai vendu récemment. Il faut dire que j'en vends tous les jours ou presque. Ça a un nom qui sonne bien pour la clientèle locale. Et il se trouve que j'en suis le seul réel fournisseur en ville. Je suis celui qui le fait entrer dans le royaume. Tous les autres revendeurs travaillent indirectement pour moi. C'est une sacré chance pour toi non ?


Puis Joy pu constater une sorte e régularité dans les regards furtifs et vagabonds de la créature. Ces derniers semblaient assez souvent s'attarder sur la créature bicéphale pour laquelle Joy réalisait à présent sa quête. A croire que la créature avait fait exprès de fixer le serpent ailé à deux têtes car après que Joy eut capté ce regard, il la fixa droit dans les yeux.


- Je dois avouer que tu as l'oeil. Tu es arrivé à reconnaître les effets du LD juste avec une description des symptômes. J'aurais aimé être plus inventif en fournissant cette drogue mais trouver quelque chose qui ne le tuerait pas étant donné sa constitution, c'était pas facile.


Il fit une petite pause après s'être clairement accusé comme étant un complice de la personne qui avait fait le vol, prouvant qu'il savait l'usage qui serait fait de cette drogue.


- J'ai une seule chose à te proposer dans cette histoire Dantes... lâche l'affaire. Ne creuse pas plus ton enquête et arrête d'essayer d'aider Cvepid... En essayant de l'aider, tu ruine les affaires des collègues. Quoi que t'ai proposé le persifleur en échange de ton aide, je peux t'aider à l'obtenir.


D'après les propos du dealer, il semblait à présent évident qu'il était en partie coupable et qu'il était un peu plus qu'un simple fournisseur de drogue dans cette affaire. Il laissait comprendre à Joy que le coup avait été perpétré par des créatures appartenant à la famille. Logique, apparemment les œufs pouvaient atteindre un prix exorbitant. Normal que des membres de la famille s'y intéressent. Ça laissait donc le choix à Joy : Soutenir cette créature de la famille et soutenir ainsi « les siens » ou les trahir et aider Cvepid à retrouver ses œufs, quitte à se faire des ennemis au sein de la famille.
Voir le profil de l'utilisateur
Joy Killamanjiro
Ligue M
Joy Killamanjiro
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 40 650
Points de Réputation : 45 750
Messages : 449
Re: Notice me sempai ! [Quête Joy] Mer 23 Jan - 14:08

Donc le mec avouait tout sans négociation ? Ça avait changé la Famille. Un petit dealer qui faisait des affaires dans le coin et qui savait un peu les ficelles du métier, c’était du pain béni mais aussi un peu dangereux. La Famille devait être loin d’ici, s’il était le seul à fourguer le matos. Joy nota le regard qui s’attardait sur Cverpid mais n’y fait pas attention, elle retrouvait les sensations de la Famille en discutant avec le dealer, et c’était pas forcément une bonne nouvelle pour lui. Il était méfiant, cachait ses émotions et continuait son marché sans rien montrer. Il avait été à bonne école, suffisamment en tout cas pour augmenter sensiblement son espérance de vie. Il avouait sa complicité, et il savait donc qui était son acheteur. Impossible pour lui de mentir sans se discréditer. S’il avouait ça rapidement c’est qu’il avait une idée derrière la tête. La confirmation arriva tout aussi rapidement Ce qui disait le dealer était on ne peut plus intéressant. Lâcher l’affaire, mais quelle affaire ? Ruiner les affaires ? Pourtant il avait dit qu’il en vendait tous les jours…


Le problème était autre selon Joy. Si l’enquête se poursuivait sans la Famille, Cverpid serait la cible de représailles gratuites et plutôt classiques au sein de la mafia onirique. Une fois Joy partie la créature serait complètement vulnérable, et avec son physique on la reconnaîtrait forcément, impossible d’échapper aux mafieux venus régler leurs comptes. La matheuse pouvait s’en sortir, depuis le temps elle en avait vu d’autres. Mais la créature n’avait pas ce luxe, et sa rareté obligeait Joy a faire un choix, difficile, mais sensé. On n’enquêtait jamais avec les clients, il y avait une bonne raison à ça. La voyageuse mit un index, manière de signifier au dealer d’attendre un peu pour reprendre leur discussion. Elle se retourna pour aller parler à la créature bicéphale.



- Écoutez...de ce que j’apprends par ce monsieur, ça va commencer à devenir plutôt sérieux cette histoire. J’sais pas trop dans quoi on a voulu vous mettre, mais vous ne pouvez plus mener l’enquête comme vous l’entendez, sans mettre votre vie en danger. Moi, c’est mon job de risquer ma vie dans ce genre d’affaires, mais pas vous. Et je pense que votre vie est bien trop précieuse pour Myriade pour que vous la perdiez aussi rapidement...je vous promets de tout faire pour retrouver votre progéniture, et vous, vous allez me promettre de faire attention dans les jours qui vont venir, d’accord ? N’essayez pas de forcer mes propos ou de ne rien écouter, c’est très sérieux ce que je vous dis. Planquez-vous, et je passerai vous voir quand j’aurai fini cette affaire. On est d’accord ?


Joy n’attendait qu’une réponse positive. Elle était sincère, dévouée, et honnête dans son approche. Elle voyait le danger rôder autour de la créature, et la raison commandait la prudence. Cverpid était en danger, elle le sentait maintenant, l’histoire n’était pas finie et elle était en train de remuer la merde. La Famille avait le bras long, sans doute plus long que ce que Joy pouvait en voir. Des œufs perdus valaient bien une vie sauvée...Surtout, une chose que Joy ne supportait pas, c’était d’avoir des gens à ses côtés pendant ses missions. Ça en prenait la tournure, et avoir des regards extérieurs sur ses décisions et sur ses potentiels assassinats ne lui plaisait guère. Il fallait protéger Cverpid avant toute chose, quant aux œufs, elle les retrouverait bien un jour. Elle en avait fait la promesse à la créature à deux têtes, dont l’une ne semblait pas étonnée par sa décision de le mettre de côté. La voyageuse haussa les épaules et retourna voir le dealer, une fois qu’elle s’était assurée du départ des deux têtes. Elle était maintenant énervée, le dealer pouvait le sentir. Elle lâcha les formules de poids pour le clouer au sol et elle s’envola au dessus de lui pour l’écraser. Prenant sa col, elle augmenta sa force pour le soulever une fois les formules retirées.


- J’aime pas trop quand mes putains de collègues viennent emmerder les honnêtes gens qui n’ont rien demandé ! Maintenant qu’on roule tous les deux ensemble, tu vas tout me dire et fissa, sinon j’te bute et je me démerde pour détruire tout ce que tu as fait ici ! Tu me connais mais tu sais pas qui j’suis, on dirait, tu crois que je déconne avec toi ? Vas-y fais le malin pour voir !
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
Admin
Game Master
Messages : 561
Re: Notice me sempai ! [Quête Joy] Lun 28 Jan - 18:56

La voyageuse après avoir écouté les paroles de son compère membre de la famille, pour lequel elle ne semblait cependant pas porter plus d'amitié que ça, pour ne pas dire le contraire même, elle retourna vers Cverpid et lui annonça ce qu'elle venait d'apprendre. Elle lui dit qu'il devait renoncer à chercher les œufs et se protéger par ce qu'il était certainement au cœur de quelque chose de plus grand, quelque chose qui le broierait et mettrait fin à ses jours s'il insistait à vouloir retrouver sa progéniture. Elle lui dit tout de même qu'elle ferait son possible pour l'aider comme elle le pouvait. Joy put constater qu'à nouveau, les deux têtes se mirent à avoir des réactions très contrastées alors qu'elles commençaient peu à peu à s'harmoniser. L'une eut une réaction plutôt négative tandis que la seconde se montrait plus compréhensive des paroles de la voyageuse.

- Tssssss ! Je me doutais que nous ne pouvions lui faire confiance.
- Cesse de persiffler... Elle tente de nous aider.
- Mais elle trahit sa parole.
- Non... Elle nous informe de son incapacité à remplir les conditions de notre accord.
- Je dis que cette vipère nous a mené en bateau.
- Je crois en elle. Elle est sincère. Elle a coopéré. Puis elle a parlé à cette personne et nous revient avec de mauvaises nouvelles Si elle nous avait trahit, elle nous aurait tué ou laissé nous faire tuer.

La seconde tête accueillant très mal la nouvelle jeta juste un regard meurtrier à la voyageuse tandis que la seconde qui contrôlait le corps alors visiblement lui ordonna de s'envoler pour s'éloigner du marché. Elle se tourna juste pour jeter un petit regard compatissant et compréhensif à Joy. On voyait que cette tête comprenait la démarche de Joy et tout ça ne laissait qu'à présager une prise de bec entre les deux têtes quand elles se retrouveraient juste entre elles.

Joy revint vers le dealer, qui était sans doute plus que ça. Peut être carrément la tête de réseau de tous les trafics de ce royaume. C'est vrai qu'il n'avait ps trop la tête ou même les réactions d'une petite frappe de dealer du coin de la rue. Son attitude était plus proche de celle d'un grand frère par exemple. Il put constater l'air en colère de Joy mais son air calme et sûre de lui ne le quittait pas, de même que son léger sourire qui était êut être dû plutôt à une habitude qu'une réelle volonté de sourire. Il reprit la parole pour répondre aux interrogations de Joy.

- Emmerder les honnêtes gens, c'est un peu notre corps de métier. Tu devrais le savoir. Mais tu as accomplis ta part du marché alors je vais accomplir la mienne. Comme le dit mon tonton. « L'honnêteté en affaire rapporte bien souvent plus que le mensonge. » Elle scelle le début d'une relation de confiance qui est propice aux affaires. Beaucoup de monde dans notre milieu ne pense pas ainsi. Je trouve ça dommage.

Il semblait à la fois moqueur et prévenant ce qui donnait de sa part une attitude un peu déroutante qui donnait envie de lui coller son poing dans la gueule. Mais, il est vrai que depuis le début, il avait fait preuve d'une certaine franchise avec Joy et ça, c'était à noter. Il laissa Joy lui expliquer ce qu'elle cherchait de la part de Cverpid, sa quête à la recherche de Silva. La créature sembla surprise et même un peu désappointée et prise au dépourvu.

- Hmmm Je ne m'attendais pas à ça je dois l'avouer. Je sais qu'il a été signalé ici il y a de cela quelques nuits mais je ne pourrais te dire où tu peux le trouver ni ce qu'il faisait ici.

Eh ouais. Au final, Cverpid avait beaucoup plus à proposer pour Joy que son collègue membre de la famille. Voyant poindre l'impatience sur le visage de Joy alors qu'il semblait réfléchir, il sembla lui venir une idée lumineuse.

- Je ne peux pas te dire où se trouve Silva ou savoir ce qu'il faisait ici précisément, mais je sais où trouver une personne qui le sait très certainement.

Il déglutit un peu comme s'il hésitait à dire ce qu'il allait dire. Mais bon, il n'avait pas trop le choix maintenant qu'il s'était lancé, fallait y aller.

- Cameron Grey, la Kaiser. Elle suit tout le temps les agissements de Silva. Elle doit savoir où il est. Et bien qu'elle soit assez secrète, elle est moins discrète que lui. C'est donc facile de savoir où elle est. Elle est constamment sous surveillance par ce qu'elle a déjà ruiné plusieurs très gros coups de la famille juste en étant au mauvais endroit au mauvais moment. De ce que j'en sais, elle se balade près d'Elephantine récemment. Je le sais par ce qu'elle a répondu à un contrat pour Naargal qu'il avait proposé initialement à la famille. Il est à la recherche d'un artefact et tout le monde s'est dégonflé dès qu'on a appris qu'on entrait en concurrence avec elle. Aux dernières nouvelles, elle collectait des informations au royaume des éléphants.

Il attendit comme le verdict de la voyageuse, savoir si les informations qu'il lui donnait lui convenaient.
Voir le profil de l'utilisateur
Joy Killamanjiro
Ligue M
Joy Killamanjiro
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 40 650
Points de Réputation : 45 750
Messages : 449
Re: Notice me sempai ! [Quête Joy] Mer 30 Jan - 16:14

Le dealer voulait lui expliquer la vie et la mort, elle s’en carrait un peu beaucoup de ce qu’il pensait. Elle avait des idées sur ce que devait être la Famille, et à l’image des mafias du monde réel, moins elle était visible et moins elle emmerdait le petit peuple, et plus sa tranquillité et son champ d’action étaient assurés. Qu’une petite frappe ne le comprenne pas ne l’étonnait guère, c’était simplement un indic dont elle aurait oublié le nom demain. Mais enfin, l’entendre parler d’honnêteté et de mensonge était un peu fort, elle aurait aimé dire deux trois mots à son patron, mais après tout, c’était pas ses histoires, chacun sa merde. Parlant de ça, une fois la ptite frappe mise à table avec son air mielleux, il s’avérait qu’il n’avait rien à dire d’utile. L’œil droit de Joy tiqua un peu et se mit à papillonner sous l’énervement. Elle allait lui faire du mal, à ce niveau là d’incompétence...mais elle se reprit, car c’était aussi un peu de sa faute. Elle avait conclu l’affaire avant même de mettre ses demandes en avant, l’autre pensait être dans du trafic classique, pas forcément quelque chose sortant de l’ordinaire des mafieux. Cverpid aurait été plus utile, mais il était au moins à l’abri désormais, et ça c’était vraiment une bonne chose, même s’il l’avait mal pris – enfin juste une de ses têtes, pas non plus les deux. Finalement le dealer balança le nom de Cameron. La Kaiser ? Qu’est-ce qu’il pouvait bien foutre dans ses pattes ? Joy plissa les yeux. Il ne savait rien et renvoyait la patate chaude sur la numéro 5 de la Special ? Tu parles d’un mafieux, il avait tout d’un guignol !


- Vous maintenez Cameron sous surveillance ? Ça va être sympa d’aller la voir pour lui soutirer des infos dis-moi. On vous recrute chez les Poufsouffle maintenant, ma parole. Ouais non laisse tu peux pas comprendre, c’est pas grave. Merci quand même. Éléphantine ? J’ai jamais pas mis les pieds là-bas depuis la parade des éléphants militaires...je me suis pas mal emmerdé je crois...enfin bref. Et lâche Cverpid, c’est un pote. Prochaine fois tu finis avec le crâne ouvert en deux, Famille ou pas. J’suis honnête, tu préfères ?


Joy laissa le petit dealer à ses affaires et alla passer de bon temps pour le reste de la nuit, histoire de visiter Myriade un peu plus et d’admirer un royaume ancien. Nuit suivante, elle se prépara pour Éléphantine.


*


Éléééééééééphantine, terre de contrastes ! Joy avait abandonné le chapeau blanc trop classe et les bretelles sur chemisier bleu et pantalon fin et moulant de la même couleur. Il fallait un peu mieux coller au Royaume et ne pas trop se faire remarquer. C’était pas forcément s’habiller comme une clocharde mais pas loin des tenues de Richard. D’ailleurs sa théorie à elle c’était que l’épée sacrée du Royaume avait été enlevée par le voyageur des Spirituals et qu’il l’a planquée sans rien dire à personne. C’était obligé, sa théorie ne pouvait qu’être la bonne ! Non, pour cette nuit elle avait opté pour un sari qui serait dans le bon ton du royaume, en plus elle voulait tester le vêtement qu’elle avait repéré dans un film de Bollywood pour en acheter pour les soirées déguisées. Non pas que ce soit un déguisement, mais enfin vous avez compris ! L’orange vif lui plaisait bien mais il ne faudrait pas trop avoir de combat. Elle opta également pour une voile rouge couvrant sa tête et ses cheveux blonds, pas vraiment raccords avec le reste du royaume. L’idée était de rester discrète autant que possible, contrairement à la Kaiser qui serait certainement en tenue de gothopouffe comme toujours.





Le dealer de Myriade lui avait parlé d’une histoire entre la voyageuse et le Roi. Joy n’avait plus du tout en tête les éléments qui composaient le Royaume, dans sa tête le Roi actuel était là depuis longtemps et les parades militaires étaient d’un ennui mortel. Elle en avait oublié le nom depuis une seule mission diplomatique de négociations pour récupérer de l’ivoire clandestinement...elle avait même oublié les protagonistes dans l’affaire et sa conclusion, c’était sûrement pas important ! Arrivant à Éléphantine en poppant depuis ses souvenirs, elle arriva immédiatement sur les berges du lac pollué. Il n’avait pas changé. Interdiction de s’y baigner. Elle essaya de demander où se trouvait le palais du Roi actuel aux marchands mais ces derniers semblaient plutôt portés sur la vente que sur les informations. Un seul réussit à capter son attention, avec son ton enjoué et son accroche pas vraiment la plus adéquate.


- COUCOU ! TU VEUX VOIR MA TROMPE ?
Voir le profil de l'utilisateur
Game Master
Admin
Game Master
Messages : 561
Re: Notice me sempai ! [Quête Joy] Ven 15 Fév - 19:46

La créature répondit à Joy qu'elle lâcherait la grappe de Cverpid, tant que ce dernier ne viendrait pas trop chercher la merde de son côté. Il n'avait pas l'intention non plus de perdre cette affaire qui était en cours visiblement. Il n'avait qu'une parole et il semblait passer outre le fait que Joy lui chie littéralement à la gueule. Vous savez les créatures sont coutumières du fait que les voyageurs les prennent souvent pour des cons. Il ne l'envoya aps trop chier en retour en lui disant que c'était normal de surveiller les agissements des personnes puissantes par ce que la connaissance, c'st le pouvoir et que sur le coup, il avait rien à dire par ce que sur le coup ça l'arrangeait bien que Cameron soit maintenue sous surveillance par des personnes de la famille. Cela étant dit, Joy quitta le monde des rêves après avoir fini sa nuit assez paisiblement, comme une touriste.

Journée standard je suppose pour la voyageuse qui ne voyait peut-être son temps dans le monde réel que comme une transition entre deux aventures dans le monde des rêves. Aventure suivante qui se déroulera à Elephantine, la citée des pachydermes qui était à la fois militariste et pacifiste. Une citée d'inspiration indienne qui avait son charme exotique pour une française comme Joy certainement, si on oublie son lac plus pollué que le Gange. Le marché avait quelque chose d'assez charmant. Entre deux patrouilles de puissants gardes éléphants ou rhinocéros, on pouvait tomber sur de nombreuses étales tenues par des créatures de la même races arborant des airs et des tenues proches du rasta en jouant de divers instruments de récup' voire carrément faits mains quand ils ne vendaient pas des babioles elles aussi faites main. C'est marrant comment certains royaumes arborent un aspect double. On peut parler de Perte et Neige au royaume de glace mais, il y a à Elephantine un mélange entre cet aspect très monarchique à tendance militariste où l'ordre règne et à côté de cela un aspect plutôt root plus proche de l'ambiance d'une zad un peu clichée. Et ne parlons pas de certains éléphants qui avaient des propositions un peu déplacées à l'encontre de Joy. Enfin pas tant que ça quand elle découvre qu'il portait à la trompe un tas de bracelets qu'il tentait de lui vendre. Du coup, l'attention de Joy se reporta sur un duo de garde à qui elle demanda la direction du palais royal.

- Le palais du roi ? Eh bien le roi est mort.
- Vive le roi !
- Et ça va faire bien longtemps que c'est le cas. Tu veux peut-être parler du ragent ; Naargal ?
- Le palais ce trouve dans cette direction... Mais l'accès est restreint. Surtout depuis qu'une voyageuse a volé la lame royale. Le régent a durci énormément la sécurité. Je pense pas qu'on vous laissera entrer comme ça.


Enfin bon, eux, ils étaient pas là pour l'en empêcher. Ils patrouillaient juste le marché et le palais, c'était pas leurs affaires. Leurs collègues s'occuperaient bien de la voyageuse une fois sur place. En route pour le palais, elle croisa la route de plus en plus de gardes. Elle vit même sur une place un énorme hippo' en uniforme appeler de jeunes créatures à s'engager dans l'armée du royaume pour le protéger des agressions de l'extérieur. Ce qui semblait assez frappant aux yeux de Joy c'est que le royaume se militarisait de plus en plus. Ce royaume vivait-il un épisode de paranoïa à l'approche de plus en plus grande d'une guerre ? Ou peut-être voulaient-ils être la source de cette guerre ? De son souvenir, il y avait moins de gardes. Et en s'approchant du palais, c'était encore pure. Un duo de garde à chaque coin de rue et l'ambiance se faisait de plus en plus stricte. Arrivant aux abords du palais , elle pouvait voir que quelques corbeaux coassaient en volant en cercle au dessus du palais mais quelque chose d'autre retint son attention. Elle n'était pas la seule voyageuse à vouloir entrer. Elle pouvait voir un voyageur en train de discuter avec les membres de la garde du palais et qui finit par entrer. Ce voyageur, c'est une tête connue. Enfin connue, façon de parler ! En comparaison de Cameron ou Silva c'est pas grand chose mais il était assez reconnaissable. Ce voyageur qui venait d'entrer, c'était le N°72 de la Ligue M, Axel Erikson, un voyageur à la bonne de Buki Mayor.
Voir le profil de l'utilisateur
Joy Killamanjiro
Ligue M
Joy Killamanjiro
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 40 650
Points de Réputation : 45 750
Messages : 449
Re: Notice me sempai ! [Quête Joy] Dim 17 Fév - 12:06

Naargal, c’était donc ça le nom du bonhomme ! La voyageuse eut un petit sourire en se rendant compte de son erreur. Drôle de royaume, sans Roi, avec un régent pas forcément très connu, mais qui pouvait tourner sans problème, dans une ambiance...ambivalente, c’était le cas de le dire. Est-ce que le royaume marchait à la guerre, ou est-ce que c’était normal ? Difficile à dire pour une simple touriste, mais Naargal devait avoir quelques idées arrêtées sur la sécurité de son royaume...ou alors la prudence l’encourageait à la défense, juste au cas où. La peur d’un régent de se faire renverser, tout simplement ? Elle entendit qu’une voyageuse avait volé une lame royale, sans doute en lien avec la royauté des lieux. Situation passive agressive, sans doute, de quoi faire un peu attention.

Le recrutement au sein de la ville allait bon train, c’était frappant de voir que l’armée prenait le dessus et était présente vraiment partout. La situation n’était pas tout à fait normale, il y avait du mouvement qui était pensé et réfléchi. Ouep, drôle de royaume. En s’approchant du palais, elle vit des corbeaux voler au-dessus. Tiens donc...Cameron était déjà sur place ? La voyageuse aux corbeaux était rentrée ou laissait-elle juste son pouvoir en vol stationnaire ? Joy se rapprochait de son but en tout cas, c’était un bon signe – paradoxalement. Sa première pensée était de voler vers les corbeaux pour aller voir directement de quoi il retournait dans les airs. Mais elle se ravisa bien vite en songeant à tous les gardes bien tendus et capables de venir chercher la merde. Ça serait pris comme un geste potentiellement offensif, ou juste mal vu par les créatures. Elle avait conscience que les voyageurs, et souvent elle-même, se comportaient en territoires conquis dans des royaumes qui ne l’entendaient pas du tout de cette oreille. Un peu de respect serait nécessaire, et Cameron pouvait bien attendre quelques minutes ou quelques heures.

En avançant donc à pied vers l’entrée du palais, elle reconnût Axel Erikson, un top 100 de la Major, le genre indigne et capable de lécher des fions pour bien se faire voir. Enfin c’était ce qu’on disait au sein de la ligue M, mais Joy n’avait jamais eu le loisir de le rencontrer. C’était compliqué pour la matheuse de taper l’incruste à ses côtés, surtout qu’il bossait pour la Reine de la Guerre, Buki Mayor, pas le genre à déconner. Les éléments s’enchaînaient sur la militarisation du Royaume, et Joy était plutôt curieuse de savoir ce que le voyageur foutait là...Les mots du dealer lui revint et Joy s’approcha des gardes en ayant au moins un prétexte pour entrer.



- Bien le bonjour, je viens voir le Régent Naargal. Il cherche un artefact de votre royaume et il nous a contacté pour obtenir son aide. On a pris du retard, on n’a pas encore la fibre chez nous c’est compliqué pour les informations, on met du temps.
- Et vous êtes ?
- Angélique Pichon… ?
- On nous a rien dit, cassez-vous.
- Je peux voir votre supérieur ?
- Non. Cassez-vous.
- Ok j’ai compris, vous voulez combien d’essences de vie ?
- Dernier avertissement.
- Bon bon ! Namasté !


La voyageuse souffla un bon coup devant l’entrée du palais. Forcément, le royaume avait pris le contrat avec Cameron et la Famille pouvait aller se faire voir. Comme l’histoire du régent et de l’artefact ne l’intéressait absolument pas, elle prit le risque qui était à prendre. Essayant de trouver un côté plus calme pour léviter dans les airs, elle s’envola pour approcher les corbeaux et signaler sa présence et ce qui était supposé être la voyageuse des piafs.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: Notice me sempai ! [Quête Joy]

Notice me sempai ! [Quête Joy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» senpai notice me ; oxyde
» Notice me senpai ! [PV Yoite]
» (18)Notice me senpai // ft. Ba Go
» NOTICE ME SENPAI² ! [PV Kotetsu d'amùr]
» Trukk Ork

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RP :: Troisième Zone :: N'importe où-
Sauter vers: