Bienvenue

Liens utiles

Effectifs

Ligue B : 19 membres
Ligue M : 7 membres
Ligue S : 0 membre
Créatures : 10 membres
Inclassables : 0 membre
Seigneur cauchemar : 1 membre
Rois des rêves : 0 membre

Top-Sites & Discord


Membres du mois

Jøn
Profil
MVP du Metro
Léo
Profil
Top vote
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Partagez | 
 

 Présentation de Jill Jeffray. [fin]

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôleuse de chaleur
Points de Puissance : 12 500
Points de Réputation : 5 600
Messages : 14
MessageSujet: Présentation de Jill Jeffray. [fin]   Dim 16 Sep - 15:50

Illustration du contexte
Modèle voyageurs | Jill Jeffray


Surnom: L’amazone – La faiseuse de poisson –
Sexe: Féminin
Age: 20 ans
Habite à : L’île de la réunion, dans la même campagne que son frère. Envisage de venir vivre en France.
Activité : Étudiante en école de commerce, envisage de devenir pro’.
Phobie : Peur de la poiscaille
_____

Pouvoir: Fish Makeuse
Arme: Mitaine.
Objet magique: (C) Une paire de Pugilista, mitaine assez solide qui permette de mettre des bonnes beignes.
Alignement : Bon
Objectifs : Libérer tous les poissons de la tour, également bloquer les plans de Ys qui cherchent à contrôler toutes les eaux de Dreamland / Dans le monde réel elle envisage de devenir championne de sa catégorie, bien qu’elle souffre d’un manque de confiance en soi actuellement.
_____

Aime : Son sport, les animés, Connor McGregor son crush spirituel, être occupée, rencontrer des nouvelles personnes, sortir avec ses copines.
N'aime pas : les flemmards comme son frère, les gens prétentieux, ceux qui s’attaquent au physique, ce qu’elle était, paraître fragile.
Points de Puissance : J’aimerais bien quelque chose dans la tranche entre 8 000 – 15 000 si vous m’en jugez digne.
Points de Réputation : Vous êtes les maîtres.
Classement : Vous êtes les maîtres, mais en ligue B.

« J’ai transformée ma frustration en rage, et cette rage en motivation. Et je compte atteindre les sommets maintenant, moi Jill Jeffray ! »



Description




Commençons donc par parler de cette jeune femme pleine de vie qu’est Jill Jeffrey. La jeune femme aussi délicate qu’une jolie plante de printemps qui rentre dans vos vie comme un bouton arrive sur le visage d’un adolescent. Pour être plus sérieux, Jill Jeffrey est le genre de femme qui veut prendre sa revanche sur la société qui l’a créée. Elle n’a pas toujours été comme cela, avant c’était un peu la petite fille timide qu’on emmerdait à l’école à cause de son look, physique, ou même de ses idées. Pendant toute sa période scolaire avant ses études supérieurs elle a été un peu le martyre de ces derniers, et ils profitaient car elle n’osait pas vraiment se rebeller par peur des réactions, ou d’être encore plus rejetée.


Elle se revendique maintenant comme une nouvelle personne, car c’est une nouvelle personne justement. Elle a changée dans son look, dans sa façon d’être définitivement tirant donc un trait sur son ancienne personne. Vous ne reverrez donc plus jamais l’ancienne Jill. C’est quelque chose qui est assez critique chez elle, il faut éviter de mentionner son ancienne version car cela fait remonter beaucoup de souvenir. Elle n’a pas pardonnée, et a gardée un goût assez amer en bouche après toutes ses années à subir les moqueries de ses camarades.
Pour revenir sur son caractère globalement : Jill ne mâche pas ses mots avec ses proches, ou des personnes qu’elle connaît bien. Elle peut vous témoigner son amour pour votre personne, ou vous cracher au visage en appuyant sur les points négatifs de votre personnalité. Un comportement de peste ? Pas vraiment, je dirais juste qu’elle essaye d’être le plus franche possible avec les personnes qu’elle aime. Elle sait tenir sa langue par contre, elle ne risque pas d’aller insulter un grand seigneur ou adversaire puissant de Dreamland pour ça. Ou alors il en faut beaucoup pour la faire sortir de ses gonds car généralement Jill est une personne rationnelle qui connaît ses forces et ses faiblesses et les fourberies que peut lui réserver ce monde.

Elle est donc ‘’prête’’ à se défendre.
Elle évite généralement de trop se dévoiler, avec son pouvoir elle a une sorte de paranoïa en ayant peur de Ys après cette première rencontre assez mouvementé. Ainsi, elle va privilégier autre chose que l’affrontement direct. Ou trouver un moyen d’arranger la situation pour qu’elle soit privilégiée, ou que la situation ne tourne en sa faveur. C'est une fille avec un esprit vif qui d'abord tente d'analyser pour pouvoir mieux s'en sortir.


L’amazone a trouvée donc sa voie dans les sports de combat, c’est d’ailleurs l’une des causes ayant provoquée sa ‘’renaissance.’’ Elle a adorée l’aspect de devoir se surpasser moralement et physiquement pour pouvoir devenir plus forte. De chercher et trouver la motivation pour continuer, croire en ses objectifs et tenter par dessus tout de devenir plus forte, et toujours plus ultra. Elle s’est fait simplement charmer par ce type de sport, c’est devenue pour elle un style de vie également et elle ne jure pas que par les sports de combat, elle essaye beaucoup de chose, elle a fait de la natation dernièrement. Elle veut toucher un peu à tout. Même si elle se centre généralement sur la boxe anglaise et l’athlétisme, c’est une véritable passion le sport au point ou parler avec elle sans qu’elle raconte ce qu’elle à fait cette semaine dans son club devient pratiquement impossible. C’est la passion du sport qui parle ! C’est d’ailleurs cette passion pour le sport qui l’a tirée des mauvais moments de sa vie, c’est un véritable amour pour Jill qui va toujours jusqu'au bout de ce qu'elle entreprend.


Vous aurez tendance à dire qu’elle ressemble finalement à un garçon manqué avec cette passion ? Non, elle reste assez féminine. Généralement en fin de semaine, elle s’adonne à plusieurs activités hors son sport et ses études. Elle sort avec ses amies afin de décompresser un peu, hors la pression qu’elle reçoit pour devenir pro, les études, ses parents, et les tendances suicidaires de son frère. Jill est rapidement frustrée, bien que le sport l’aide un peu. La pression revient avec son coach. Du coup, c’est un bon moyen pour tout relâcher.
. Vous pourrez également lui chercher des défauts, je vais vous aider. Elle est généralement maladroite avec les petits objets ou fragile.


Elle aura tendance à croire ses plans presque parfaits ce qui explique un peu son ratio de défaite. Sur le monde réel comme sur Dreamland. D’ailleurs elle sait profiter de son air un peu lunaire pour tenter de berner ses adversaires, chose qu’elle fait que très souvent pour éviter d’avoir un affrontement direct.
Un facteur qui joue énormément, est également le fait que Jill à a été fragilisée pendant son enfance, elle souffre donc d’un manque de confiance en soi dans les moments importants, que le sport l’aide à surmonter. Mais depuis son arrivée à Dreamland, les responsabilités qui pèsent sur ses épaules ont fait remonter à la surface ce manque de confiance.


Méprenez vous, Jill sur Dreamland reste une bonne personne. Elle ne veut pas que les gens autour d’elle subissent des injustices, elle aura cette tendance à toujours aider ceux qui sont dans le besoin, elle n'a qu'une seule et unique parole. Si elle dit quelque chose, elle va le faire et peu importe le temps que ça va prendre. Persès lui indique souvent qu'elle doit arrêter de promettre n'importe quoi, car elle va finir par se perdre dans ses promesses. Mais Jill s'est décidée à aider toutes les personnes qu'elle croise, et rien ne peut lui changer d'avis.

Mais ce n’est pas pour ça qu’elle est entièrement bonne, dans l’idée. Elle est légèrement fourbe et essayera souvent de faire des petits coups mauvais à certaines personnes pour parfois se tirer de sale situation sans devoir se salir les mains, et ça marche... généralement. C'est un comportement qui est arrivé avec sa renaissance, son corps avait changé, sa mentalité de même. Elle a compris qu'elle avait maintenant des atouts, des atouts majeurs qui pouvaient servir pour qu'elle puisse arriver à ses fins sans trop se salir les mains. Elle n'hésite pas à exécuter des bons petits coups de pute, au risque de se faire plus d'ennemi que d'ami sur ce monde onirique. Dans le style, passer pour une fille innocente et naïve pour vous poignarder dans le dos, jouer la comédie pour obtenir des faveurs de quelqu'un. Sur ce point, Jill n'a pas froid aux yeux. Elle ne fait que répéter ce qu'elle a subit plus jeune, c'est un peu une sorte de vengeance égocentrique un peu ludique qu'elle se tape en faisant ça.



- Physiquement parlant : de haut en bas : Jill possède des cheveux d’un noir profond, mi-longs qui descendent jusqu’à ses omoplates, elle veut donner une bonne image d’elle même hantée par les fantômes du passé du coup elle très attention à elle. Elle est assez fière de ses nombreuses années de travail sur sa personne. Elle exhibe généralement sans aucune gène son corps pour montrer qu’elle se moque des critiques à présent. Son père, assez religieux lui a inculqué que : « Dieu t’a fait de cette façon, donc ne cherche pas à modifier ton corps. » Ainsi, chez elle la teinture n’est pas envisageable.
Elle possède également une peau mat, dévoilant qu’elle vivait sur les îles avant. Encore une fois l’éducation qu’elle a eue de via son père lui a inculqué le fait que les tatouages étaient prohibé, c’est le mal pour elle du moins, d’après ce que son père disait pendant de nombreuses années. Elle ne veut pas défier son père, ainsi jamais l’idée d’avoir un tatouage ne germerait dans son esprit, probablement sur dreamland. Mais franchir le cap risquerait d’être difficile pour elle.


Des sourcils assez fins qui se retrouvent en haut d’une paire de yeux également sombres, un regard en soit qui peut paraître assez banal. Mais la petite amazone est capable de vous lâcher des regards biens salauds et mauvais quand il faut.


Son visage est assez féminin et laisse paraître un air presque lunatique, contrairement à son caractère global, du moins de l’idée global de comment doit se comportement une fille dans les esprits fermes des anciens. Comme le père de Jill, qui encore dans la vieille époque refuse de voir sa petite fille se battre comme un boxeur des années 40.


Le corps de la jeune femme représente bien sa personnalité, elle est musclée. Ouaip, elle a des bras tracés qui sont assez fins tout de même, des abdominaux qui sont assez visible, d’ailleurs c’est comme un trophée pour elle. Sur Dreamland ou sur le vrai monde elle n’hésitera pas à les montrer, ce qui donne l’impression qu’elle aime avoir l’air provocatrice. Ce qui est à moitié vrai, elle veut afficher son nouveau corps profiter des plaisirs de la jeunesse. Du coup, dans son style vestimentaire il est courant qu’elle porte des vêtements qui laisse entrevoir son nombril, ou vous la verrez généralement en crop top.






Décrivez votre personnage physiquement et mentalement

Histoire



L’enfance de la jeune Jill fut assez mouvementé, d’abord lorsque avait dix ans et que son grand frère de quatorze ans fut forcé de quitter la maison pour aller vivre chez sa grand-mère dans la campagne, éloigné de sa famille. Ce départ fut causé par son attitude rebelle qu’il adoptait. Sûrement pour montrer à son père qu’il ne voulait pas marcher sur ses pas. Jill était encore trop jeune pour comprendre cela, elle fut profondément affectée par le départ de Reed. Reed était son ange gardien, celui qui venait la réconforter, celui qui s’occupait des méchants pas beaux qui l'insultait à l’école.

Sans son protecteur, Jill fut vite sujet des moqueries qui sévissaient déjà avant que Reed ne fasse comprendre que la famille, bah c’est sacré. A l’époque la pauvre petite était ronde, des cheveux gras et couverte de bouton. Elle traversait l’horrible phase de l’adolescence, ou son corps stockait à l’aide du stress beaucoup plus facilement ce qu’elle avait en trop. Les enfants sont cruels entre eux. Jill fut donc pendant plusieurs années la victime de ses camarades de classe, ils s’amusaient à lui refiler toute sorte de surnom étrange et rabaissant.


A la maison, la situation de tension qui naissait entre son père et sa mère n’arrangeait rien, hors faire stresser encore plus la jeune Jill. Surtout dans cette période ou il ne fallait pas qu’elle s’expose trop à cela. Au fil des années, son père devint violent et se mit à battre sa mère. Les visites des policiers à la maison étaient de plus en plus régulière. Il fallait tout de même avouer que la mère de Jill était naïve, elle pensait qu’elle pourrait changer un homme habité par la violence et la folie. Mais sa relation devint de plus en plus toxique. Jusqu’à qu'encourager par son frère elle ne décide de demander le divorce. Jill avait 12 ans, et ces tensions ne firent qu’accentuer son état de déprime et de mal être. Au point où naissaient des idées noirs chez elle. Elle supporta tout de même la situation en trouvant refuge dans la musique, ou encore dans les jeux-vidéos et autres animés qui lui faisaient oublier son quotidien. Puis, elle se construit une fragile carapace qui lui permettait de supporter légèrement les insultes de autres élèves. Elle aurait pu développer une phobie liée aux rires moqueurs des autres. Sa phobie des poissons lui vient d’un évènement assez marquant.

Elle était en sortie scolaire avec sa classe à la plage. Tout ce déroulait bien, elle n’osait pas vraiment sortir en maillot de bain par peur que les gens se moquent de son corps. Tout ce déroulait bien en réalité, elle restait un peu dans son coin en essayant d’éviter de croiser le regard des personnes qui ne l’aimaient pas.

Mais, le destin en jugeait autrement. Quand en voyant une forme, dans l’eau qu’elle assimilait au requin à cause des nombreux nanars et autres grands films sur ça. La créature s’approchait dangereusement de Jill qui en premier temps se mit à paniquer et tentait de s’enfuir en courant dans l’eau. Sous les rires bien affreux et moqueurs de ses camarades de classe.

Cette événement marqua Jill qui développa après cela une peur des poissons.

Plus tard, le père de l’amazone se montra comme un père absent. Il décida d’abandonner sa vie en île de la réunion pour aller vivre plusieurs mois au Sénégal, ayant de la famille et des camarades la bas, c’était un Métisse Sénégalais. C’est la bas que son esprit fut manipulé par les escrocs, les enfoirés scrupuleux qui profitent de la naïveté et des faiblesses de gens pour tirer du profit. Des chiens, je pourrais passer plusieurs heures à écrire des insultes sur ce type de personnage infâme. C’était un certains Jojo la krasse qui avait montré cette facette du monde à son père qui maintenant voyait le mal absolument partout. Et lors de son retour en France, ce fut beaucoup plus marquant.

https://youtu.be/N7VCTXgsZM4

Chaque grande vacance, la jeune femme se devait d’aller voir son père pour un mois. C’était un mois qu’elle redoutait profondément, car elle savait que son père essayait de lui implanter cette nouvelle doctrine dans son crâne. Doctrine qu’elle détestait, mais elle ne pouvait pas dire à cause de l’état instable de son géniteur qui pouvait se laisser submerger par une incroyable vague de violence et une bonne grosse dose de colère.

Chez son père, c’est surtout la peur qui régnait. La peur de revoir ce monstre horrible qui cognait sa mère. Un mois de terreur, ou elle ne pouvait pas parler à sa mère de ce que son père essayait d’implanter dans son esprit, par peur des représailles. Elle avait peur de beaucoup de chose à cette époque, mais son père constituait à lui tout seul une peur entière, une peur de le voir se mettre en colère. Elle se contentait de suivre donc les ‘’dogmes’’ que voulaient lui implanter son père, en indiquant bien les tâches dont devait se contenter une Femme. Chaque années, un mois de souffrance et frustration qu’elle accumule en plus de ce qu’elle devait se farcir habituellement. La pauvre était sur le point de craquer.

Heureusement qu’elle se réfugiait ailleurs, dans d’autres médias pour oublier son quotidien qui devenait petit à petit oppressant. Ça peut paraître stupide, expliqué comme ça surtout. Mais c’est sur un forum de discussion qu’elle tomba sur un forumeur qui se lia d’amitié avec elle. Ils parlèrent pendant un an, remarquant que la jeune femme se sentait assez mal. Visible surtout pendant les nombreux vocaux qu’ils faisaient ensembles. Il décida de donner plusieurs conseils à la petite Jill, également qu’elle devait transformer sa frustration en colère et s’en servir pour changer radicalement. Puis, un skype en caméra. Jill découvrit avec surprise que ce mystérieux Forumeur n’était rien d’autres que son frère vivant loin d’elle( qui en bon pointeur souhaitait principalement la gérer.)

Également, qu’elle devait se lancer dans le sport pour avoir plus de confiance en soi. Il partagea ses expériences personnels en lui indiquant que grâce aux sports de combat, il avait beaucoup plus confiance en ses capacités et en lui. Suivant ainsi les pas de son mentor, elle décida de rejoindre le vaste cercle des sports de combat. Et découvrit même un amour pour ces derniers. Commença par de la lutte à quatorze ans,du grappling, de la savate, et de la boxe Anglaise, elle transformait sa colère et sa frustration en motivation. Ainsi elle poursuivit son apprentissage en se démarquant des autres par une volonté inébranlable de devenir une nouvelle personne.

Surmontant donc son manque de confiance en soi, au cours des années son corps changeait pour devenir la belle et puissante Jill. Elle avait terriblement souffert et suer pour avoir cette nouvelle apparence, Elle avait peur de redevenir celle qu’elle était à l’époque. Cette faible qu’elle se mit à haïr, celle qui pleurait en secret la nuit, qui avait peur de son entourage et de la poiscaille. Tout ça était derrière elle, et plus jamais elle ne redeviendrait aussi faible. Elle ressentait donc un besoin de surpasser ses limites, de s’entraîner comme une dingue afin d’éviter de se ramollir, et surtout fallait qu’elle se débarrasse de cette peur.

Ecrivez ici l'histoire de votre personnage, son enfance, son vécu etc

Chroniques

La première nuit :

« ça fait cinq ans que je n’ai pas changé mon profil facebook… H’mpf… qui utilise encore facebook... » La jeune femme revenait des cours, souhaitant se changer les idées autrement qu’en se rendant à la salle, elle avait décidée de passer un peu de temps sur youtube, et une notification étrange l'interpeller lorsqu’elle regardait ses mails. Un message qu’elle venait de recevoir sur facebook.

‘’ Hey Jill, c’est Julio ! Ça fait longtemps que les anciens du lycée n’ont plus de tes nouvelles. Avant toute chose, nous sommes désolés pour notre comportement sur trois, voir six années pour d’autres. Maintenant que nous sommes des jeunes adultes, nous comprenons nos erreurs et nous en sommes profondément désolé. Pour nous faire pardonner, tous les anciens de la classe organise une grosse fête pour notre entrée à la fac. Au plaisir, je t’envoie l’adresse dans peu. » Jill serait les dents.

« Tu parle, je vais tous aller leur clouer leurs becs, ils m’ont fait vivre un enfer… et ils pensent que des excuses vont effacer ça de ma mémoire... » Jill enrageait salement, mais elle voulait quand même se rendre à cette fête. Histoire de clouer le bec à ces enfoirés. La jeune femme se prépara et 20H30 elle quittait son appartement pour aller leur rendre visite. Dans ce genre de fête, il y’avait souvent des amis d’amis. Du coup elle décida de cacher son identité en espérant qu’elle ne se fasse pas reconnaître.


Ce fut le cas, elle prétexta être la pote d’un certain Max. Nom qu’elle avait retenue, le plus bâtard de sa classe. Son plan se déroula comme prévu puisque personne ne savait qu’elle était encore présente, elle eu même un message de Julio.

« Yo poupée, t’es à la fête ? Je ne t’ai toujours pas vu. »

« Ouais, t’inquiète je suis juste discrète. Pas l’habitude. » Enchaînait immédiatement Jill

« Ok cool, du coup tu as une vision sur l’énorme télé du salon. » Envoya le garçon.

« Ouais. »

Puis plus rien, les lumières venaient de s’éteindre. Jill ne comprenait pas, l’écran venait de s’allumer en diffusant des photos, et autres montages bien gênant de Jill à l’époque.

« C’est quoi ce délire… ? » Toute la salle était en train de rire, la pauvre Jill ne savait même plus ou se mettre. Quand Julio s’avança vulgairement au centre en hurlant son prénom. La jeune femme sentait la colère l’envahir et elle s’élança avec force vers ce petit merdeux. « Oh coucou ma belle, tu veux danser ? Faudra attendre, je cherche cette vache de Jill. » La haine envahissait Jill, elle qui avait fait tant d’effort pour oublier ce stade de sa vie. Ses yeux mouillaient, puis le jeune garçon remarqua cela et inquiet demanda ce qui n'allait pas.

« Non rien, c'est juste terriblement drôle que j'en pleure de rire. » Dit doucement Jill, elle affichait un regard assez fourbe en baissant légèrement la tête. Elle voulait se venger, mais n'importe quelle genre de vengeance, car elle aurait simplement pu demander à son frère de venir tabasser tout ces types. Mais ça serait simplement trop basique, elle voulait les humilier, elle voulait qu'ils comprennent sa souffrance pendant toutes ces années. Alors qu'elle imaginait son plan, un beau sourire bien fourbe se formait sur son visage. Attirant donc la curiosité du jeune homme qui demandait s'il y'avait un problème.

« Non rien, je vais parfaitement bien. » Jill voulait bien qu’ils soient tous humilier comme elle. Son esprit imaginait un plan bien machiavélique, elle n’avait aucune estime, et aucun respect pour les personnages comme eux.  Donc, elle commençait petit à petit a mettre à exécution son plan. Elle savait que Julio avec son Facebook, mais pas son nouveau numéro. C’est ainsi qu’elle allait échanger avec lui pendant le reste de la soirée. Elle allait revêtir un masque, et se fondre dans la masse afin de mieux exécuter son plan.  Peu importe, elle aurait sa vengeance. Elle en ricanait presque… Mais d’abord, il fallait qu’elle mette au point cette vengeance.


Elle savait que ce genre de personne tenait à leurs ‘’pseudo-réputations’’. Elle allait donc faire en sorte de détruire celle de Julio, mais avant… Elle s’éloignait afin d’aller prendre de coin boire.


Elle regardait attentivement  Julio au loin, qui semblait parler avec une jeune femme de son âge. Peut-être sa copine… ? Vu le petit bisous qu’ils venaient d’échanger, Jill voulait au début draguer Hakim jusqu’à qu’il ne craque, et faire en sorte que sa copine le remarque, mais finalement elle se sentait mal d’impliquée une jeune femme innocente dans son histoire. Elle poursuivait donc d’un regard bien mauvais le jeune  Julio qui traversait les foules, pour aller retrouver une autre jeune femme avec qui il avait l’air d’être assez proche, jusqu’à un nouveau baiser…  Elle venait de comprendre que Hakim n’était pas du genre très fidèle, et surtout pas très discret. Deux filles qu’il fréquente dans la même soirée, il n’était pas vraiment malin. Ou peut-être un coup du destin. Peu importe, Jill comptait saisir cette opportunité. Elle recherchait donc à travers la foule la première copine de cet infidèle de Julio pour se rapprocher bien d’elle et obtenir son snapchat. (ce détail à peu d’importance pour vous, mais pour moi ça veut tout dire.)

Une fois cela fait, elle se mit à circuler un peu partout pour retrouver Julio et tenter de mettre à découvert son infidélité à découvert, alors elle avait une idée un peu méchante. Elle allait le draguer vu qu’il avait l’air de s’intéresser grandement à elle, Jill commençait lentement à coiffer sa longue chevelure avec sa main, fouillait dans son sac pour récupérer de quoi paraître encore plus belle. Et s’avança avec son plus beau sourire en direction de Julio qui se trouvait maintenant seul dans un coin en train de bidouiller sur son téléphone. « Plus personne avec qui parler ? » Dit t-elle en rapportant à boire au jeune garçon, qui déposait son regard affamé sur Jill. Un regard assez lourd qui analysait le corps de la jeune femme de haut en bas, il aurait presque eu un sourire baveur. Il attrapa le verre en remerciant la future voyageuse qui s’installa à coté de lui.

« Pas de quoi, d’ailleurs c’est quoi ton prénom ? » Dit t-elle en parlant sans aucune gêne, elle savait parfaitement ce qu’elle faisait et son visage affichait une expression très claire comme si elle était vraiment intéressé par Julio, alors qu’elle roulait déjà dans une satisfaction de le voir perdre.

« Julio, et toi ? » Demanda t-il, Jill avait manquée de faire échouer son propre plan cette fois.

« Ji…Jennifer. » Dit t-elle se rattrapant assez correctement, elle espérait aussi qu’il ne se doute de rien. Ce qui était le cas, elle poussa discrètement un soupire de soulagement avant de plonger son regard en direction de Julio, elle allait l’attirer dans sa toile. « Alors… ? Julio… Avec ta carrure et ton prénom je dirais que tu as des origines Espagnol ! » Dit t-elle.

« Oh, t’es vraiment forte toi ! »  Dit t-il en rigolant fortement, ce rire voulait tout dire pour elle. Elle établissait d’abord un petit contact assez physique en se collant petit à petit à Julio. Et s’assurait qu’il tente quelque chose en allant chercher de temps à autre des nombreux verres, elle, elle ne buvait pas pour rester totalement sobre dans sa démarche de vengeance.

Petit à petit, les verres passaient de Julio se sentait de plus en plus à l’aise. Il passait sa main autour du cou de la future voyageuse, et ils continuaient de discuter. Jusqu’à ce que Julio ne tente d’embrasser Jill avec un petit baiser taquin, la conversation ayant longuement tourné jusqu’à que le jeune homme ne soit prit de pulsion assez violente. la jeune femme tournait doucement se laissant embrasser sur la joue en gloussant volontairement de manière assez naïve. « Arrête Julio, t’es célibataire hein ? Car moi je veux pas de problème. » Dit t-elle en continuant de ricaner comme une cruche de manière volontaire, Julio souriait en affirmant qu’il n’était pas prit. Totalement faux, il était vraiment immonde ce type. Peu importe, elle avançait très lentement vers l’étage un peu tiré par Julio qui visiblement ne pouvait plus se retenir. Sur le trajet, Jill sortait son téléphone pour enregistrer plusieurs snap’ qu’elle mettait volontairement dans sa storie, affichant bien elle et son compagnon.

Storie visible par tout ses contacts… D’ailleurs elle avait pas beaucoup de contact sur snapchat, autres ses rares amis de confiance et les deux-trois coups d’un soir avec qui elle avait gardée contact… et la première copine de Julio, pour être sûr qu’elle le remarque bien, elle lui avait envoyée en privé.

Alors qu’il entrait dans la chambre prêt, Jill prétextait qu’elle devait se préparer. Elle attendait simplement de voir la porte s’ouvrir bien grand, et voir une jeune femme arriver en piquant une crise de colère, elle regardait attentivement son smartphone afin de voir si la notif : vu apparaissait.

- Pétasse ! T’es au courant que t’es avec mon mec ? Envoya donc la copine de Julio.

- Ton mec ? Je pensais qu’il était célibataire, du moins il me l’avait dit.

- Quoi? J’espère que tu ne mens pour te défendre ! Vous êtes ou ? À l’étage ?

- Première porte, je le retiens. Je ne supporte pas les types comme ça. Désolé.

Envoya t-elle, en ayant un très large sourire. Et boum, la porte venait de s’ouvrir dévoilant alors une jeune femme en colère. « Julio sale enfoiré ! Je pensais que t’étais un type bien ! Comment tu as pu ? » Hurla la jeune femme qui venait d’entrer, Jill restait premièrement  l’écart en regardant alors l’incompréhension et la surprise sur le visage de Julio. Le raffut attirait les autres fêtards… et dans les autres fêtards il y’avait l’autre copine de l’infidèle. Qui en s’approchant remarqua donc son ‘’copain.’’

« Hein… Julio ? » Dit t-elle avec surprise, en regardant donc Jill, et l’autre femme. L’homme ne savait plus ou se mettre, devant tout le monde il venait de se faire prendre la main dans le sac. Jill pour en rajouter une couche déclarait en prenant un air offusqué. « Tu me draguais, alors que tu étais célibataire ? Je pensais que tu étais sincère en disant que j’étais la plus belle femme que tu ai rencontré, et que tu voyais qu’on pouvait avoir une relation sérieuse... » Alimentant ainsi la colère des deux jeunes femmes qui réclamaient des explications.

Le jeune homme commençait à bégayer, tandis que Jill filmait tout sur son smartphone. ‘’Toujours garder les dossiers.’’ Elle n’était d’ailleurs pas la seule, il y’avait une trentaine de personnes en train d’assister à la scène, et une moitié d’entre elle filmait pour bien l’afficher comme il faut. Sous la honte Julio à moitié a poile prêt à fourrer attrapa ses affaires et tentait de quitter la pièce, mais les deux femmes bien en colère contre lui ne voulait pas en rester la et le suivait en l’injuriant bien comme il faut. Jill filmait bien la scène sans en perdre une miette. C’était mission accomplit,  et le lendemain elle posterait la vidéo partout sur ses réseaux sociaux en mentionnant/identifiant Julio. Pour qu'il comprenne que Jennifer et Jill n'était en réalité qu'une seule et même personne, mais avant elle allait devoir se reposer. Cette fête l'avait grandement fatiguée, et surtout vaincre ses démons dans le monde réel l'avait conduit vers un étrange rêve.
__[/i]
Devenir une voyageuse.



La jeune femme ouvrait lentement les yeux, elle était sous l’océan. Étrangement elle ne semblait pas se noyer, et avait presque l’air de pouvoir respirer normalement.


« Ou suis-je… » Demanda t-elle paniquée, elle avait immédiatement assimiler qu’en étant sous l’océan elle croiserait des poissons. Son cœur battait de plus en plus fort, tandis que du coin de l’œil elle venait de voir une ombre bouger très rapidement. La jeune femme se crispa sur elle même et tentait d’analyser la zone pour calculer un trajet qui lui permettrait de fuir assez rapidement. Elle aurait jurée avoir vue une sorte d’énorme requin style mégalodon roder autour d’elle.


« C’est quoi ces bruits… Qui est la ? Nepton c’est toi vieux chien galeux… ? » Dit une voix caverneuse voir même roque. Jill savait à quel genre de danger elle pouvait s’exposer en restant immobile au centre de cette zone, et immédiatement elle se mit à nager en direction d’une petite cavité histoire d’aller se cacher afin d’éviter de se faire gober par ce gigantesque squale ayant la capacité de parler.

Mais l’animal n’était pas dupe, et vu qu’il était un squale il avait également accès aux sens requins qui lui permettaient de sentir mieux son environnement. « Ce n’est pas Nepton... » Marmonna le squale géant, avant de brutalement s’élancer en direction de la cavité de Jill pour tenter d’aller voir qui était l’insolent ayant osé venir se poser dans son étage.

« Oh ! Qui est l’idiot qui s’est aventuré chez moi qu’il déguste ! » Hurla t-il en plaçant son œil devant le trou, essayant donc de repérer l’intruse pour mieux se faire une idée. Jill respirait fortement et se cachait derrière un bloc de pierre assez épais pour empêcher qu’on ne remarque sa silhouette.


Malheureusement pour elle, le squale se servait assez bien de ses dons de détection. « Je sais qu’il y’a quelqu’un dans ce trou ! Montre toi ! » Hurla t-il en tournant plusieurs fois, tout en passant devant en enfonçant son œil dans la cavité pour tenter de repérer Jill. La pauvre tremblait et respirait lourdement, respiration que le squale arrivait à entendre avec sa super ouïe. Jill tentait de se faire de plus en plus discrète, mais rien à faire. Elle était déjà grillée, et le squale dehors semblait devenir de plus en plus féroce. Sa colère montait de plus en plus. Lui Kadha’zir le requin le plus terrifiant de ces mers, quelqu’un osait venir sur son territoire pour se moquer de lui de la sorte ? Il ne comptait pas laisser passer ça, et enfonça brutalement son crâne contre la paroi de la cavité, faisant trembler assez brutalement cette dernière.

La grotte donc menaçait en plus de s’effondrer. Jill était totalement paniquée et ne pouvait même plus bouger, elle était paralysée par la peur. Le squale continuait de cogner, encore et encore la paroi de la grotte jusqu’à qu’elle ne commence à bouger de manière vraiment bruyante. Dévoilant qu’elle allait bientôt s’effondrer. Jill n’avait plus le choix, fallait qu’elle sorte. Elle prit son courage à deux mains et s’expulsa hors de la grotte en tentant de nager aussi vite que possible. Elle n’osait même pas regarder derrière elle et se contentait simplement d’avancer aussi vite qu’elle le pouvait.

« Oh… une reveuse ? Ça fait longtemps que je n’ai pas joué avec des rêveurs !  BWAHAHAHAHA ! » Le requin se mit à sourire de manière bien monstrueuse et surtout fausse comme si il jouait un rôle, et immédiatement il se jeta derrière Jill, avant toute chose. Il souhaitait s’amuser avec sa cible sans la déchiqueter entre ses crocs immédiatement.


Les rires du squale résonnaient dans les oreilles de Jill qui avait terriblement peur, sa nage devenait de plus en plus lente. Bien qu’elle gardait un rythme assez stable via l’adrénaline qui montait en elle. Elle avait cette curiosité morbide de voir si son chasseur était sur le point de la tuer en un seul coup de mâchoire, elle regarda lentement par dessus son épaule et se retrouva nez à nez avec la mort. Le requin allait l’engloutir.

De ce qui se rapprochait à un bond de kangourou, Jill esquiva de justesse mais fut salement déséquilibrer pour s’écraser un peu plus loin contre une paroi rocheuse qui lacérait son dos. Au moment ou son corps percuta la roche, plusieurs bruits se firent entendre venant des fissures de la façade. Même pas une seconde s’était écoulé depuis le choc, qu’une dizaine de petits squales quittèrent les fissures pour fuser vers Jill. Elle recula en soufflant brutalement de peur, son souffle presque coupé.


« Du sang… vous avez été réveillé les petits… ? » Demanda donc le grand requin envers le banc de petit squale qui tournait autour de Jill. Les petits requins en guise de réponse claquaient des dents et tentèrent de mordre la jeune femme. Elle esquiva les morsures les plus dangereuses par chance, mais malheureusement son bras droit avait été salement entaillé.

Le requin père de famille inspira profondément et chargeait Jill pour tenter de la gober d’un coup. La jeune femme esquiva mais fut propulsée par l’onde de choc qui se dégageait de la zone d’impact et alla brutalement se cogner le crane un peu plus loin. La pauvre femme tombait donc inconsciente pendant plusieurs moments.


_

« Tu vas laisser cette peur te tirer vers le bas bordel… ? » Cette voix, c’était sa propre voix. Dès qu’elle ouvrait les yeux. Elle tomba nez à nez avec son ancien elle. La petite Jill qui n’avait pas la force de changer, qui s’enfoncer toujours et encore dans la dépression.

« Je peux pas, j’ai si peur. » Dit faiblement la nouvelle Jill. L’ancienne Jill agrippa par les cheveux afin de se regarder dans les yeux.

« Après tout ce que tu as fait pour changer ? Tu veux encore te rattacher à moi ? Encore te laisser tirailler vers le bas par cette phobie ridicule hein ? Tu veux encore être faible comme moi ? Tu ne veux plus progresser ? Je pensais que tu avais juré de ne plus garder ces choses qui te font penser à moi ? Et cette phobie n’est pas le résultat de ma frustration et de mon stress ? » Dit Jill en tirant donc sa prise assez brutalement.


La nouvelle Jill affichait cette fois un regard bien plus sérieuse, elle ne garderait plus aucun souvenir de son ancienne vie. Et cette peur, c’était justement le pire de tout ses souvenirs.

_

Alors qu’elle ouvrait lentement les yeux dans le monde onirique de Dreamland, elle se sentait beaucoup plus confiante. Le squale géant la chargeait avec une grande vitesse, mais Jill restait de marbre, jusqu’à afficher un sourire assureur. Le squale venait de le remarquer, mais trop tard il était lancé à pleine vitesse vers la voyageuse.

Jill brillait, comme si elle s’appropriait une force nouvelle. Et au moment ou le géant requin allait l’avaler, elle enfoncer d’une grande brutalité son poing dans son corps. Libérant une onde de choc autour d’elle jusqu’à propulser bien brutalement le père de famille qui se retrouvait allongé sur le sol un peu plus loin.


Les petits requins reculaient développant maintenant une peur de Jill.

« Que… C’était quoi… ? » Se demanda Jill en regardant son corps qui arrêtait d’émettre cette forte lumière. Elle déposait son regard sur le grand blanc se trouvant un peu plus loin, et miséricorde ce dernier se relevait en grognant de rage.

« Tu es devenue une voyageuse… ? Je peux pas l’croire ! » Hurla Kadha’zir avec un air joyeux avant de foncer une nouvelle fois vers Jill, la voyageuse sentait qu’elle serait incapable d’accomplir le même exploit que la première fois. Et au moment ou elle allait se faire manger, une forme humanoïde se dessinait juste devant elle en administrant un uppercut surpuissant dans la mâchoire du pauvre Squale qui se retrouvait à valdinguer un peu plus loin une nouvelle fois.

« … Que… Vous êtes quoi… ? » Demanda Jill en voyant une sorte d’humanoïde poisson de trois mètres qui se tenait juste devant elle en mode garde du corps. La créature regardait lentement par dessus son épaule Jill en arborant un air nostalgique.

Cette fameuse créature humanoïde, était recouverte d’écaille et avait de nombreuses cicatrices. Deux énormes cornes trônaient fièrement son crâne, tandis que ses bras et jambes étaient recouvert de nageoire.

« J’ai été bête de croire que cette vague d’énergie était celle d’Isaac. » Dit t-il, avant de déposer son regard en direction de Kadha’zir qui se redressait une nouvelle fois, il affichait un regard totalement paniqué en voyant donc l’être qui se tenait devant lui.


« Nepton… ? Tu… Tu fais quoi ici ? » Demanda t-il en balbutiant, ses petits restaient muets.

« Tu faisais salement du bruit, et comme j’ai oublié notre rendez-vous. »


« Ah ok... » Il espérait donc que Nepton ne remarque rien, mais ce dernier alternait entre la voyageuse et ses blessures, puis entre le grand squale et ses petits.

« Attends deux minutes… ne me dit pas que tu étais en train d’attaquer une voyageuse Kad’… Attends encore une fois… C’était elle l’onde d’énergie… Ne me dit pas que tu allais manger la nouvelle fish makeuse ! » Hurla Nepton qui semblait se mettre en colère et frappa brutalement une nouvelle fois le requin qui grognait de douleur et de rage.


« Meeeh Nepton ! J’allais pas vraiment la manger, c’était un ordre du grand bleu !. » Cracha Kad, Nepton avait une mine assez neutre. Puis tourna entièrement son corps vers la nouvelle voyageuse. Un large sourire se dessinait sur son visage poisseux, car il avait des projets pour Jill.

Jill qui tentait de se faire la belle, elle ne comprenait rien à la situation et voulait seulement se tirer de ces lieux poisseux. Nepton n’était pas de cet avis et à une vitesse impressionnante il se retrouva devant la guerrière.

« Reste la toi, tu es la faiseuse de poisson sur ce monde maintenant. Et moi, Nepton je veux devenir ton invocation. » Dit donc la créature en affichant un regard bien sérieux.


Elle ignorait presque tout de ce fameux Nepton, et surtout de sa situation. Elle bégayait presque en parlant à ce géant écailleux d’ailleurs. « Euh… ouais si tu veux, mais laissez moi tranquille ! » Hurla Jill en essayant de se tirer de cette étrange salle d’ailleurs.


Nepton rigolait, tandis que Kad’ regardait la scène d’un air totalement ébahi. Son ‘’dîner’’ venait de pactiser avec une créature balèze. Kad, tournait lentement la tête vers ses enfants en murmurant faiblement.

« Merde Nepton, je sais que Isaac te manque. Que tu en veux à l’impératrice des eaux, mais… tu t’engage dans quelque chose de bien tro... »

« D’ailleurs Kad’ aussi va être ton invocation ! » Le requin écarquillent les yeux, et Jill aussi.

« Hein, lui qui voulait me mâcher ? Hors de question ! » Hurla t-elle manifestant un dégoût profond pour le requin


« Elle a raison, jamais je servirais une faible de son espèce ! Je suis une figure importante de Sharkland. » Hurla le squale, ce qui venait de faire grincer les oreilles de Jill. Elle venait de vaincre sa peur, et ce gros poisson ne lui faisait plus aucun effet. D’ailleurs, Sharkland était le nom de ce lieu ?


« Moi faible ? Le gros je te rappelle que je t’ai quand même fait bien voler. » Hurla Jill en souriant fièrement. Le squale se retournait salement vers Jill prêt à se battre, quand il remarqua au loin le regard meurtrier et sinistre que dégageait Nepton.

« Très bien, j’accepte... mais, ne m’invoque pas n’importe comment. Je dois m’occuper des mômes. » Le pacte avec ses deux premières invocations venaient d’être fiché. Mais au moment ou Jill allait demander plus d’information sur ce monde. Elle se réveilla brutalement.


« C’était quoi ce rêve…? » Demanda la jeune femme d'un air totalement surprit.

 Devenir la fish makeuse.




« Ce monde c’est quoi du coup… ? Une sorte de monde virtuel comme Log Horizon, ou genre je suis comme Néo dans Matrix ? Pourtant personne ne m’a refilé de pilule étrange, et ça ne peut pas être la drogue Reed, je touche pas à ça. » Dit d’un ton extrêmement calme Jill qui parlait donc avec son frère Reed, Reed qui était posé sur un banc au beau milieu d’un lieu paumé qui affichait les pensées des deux personnages.

« Ouaip, moi aussi c’était étrange ma première fois sœurette. Mais t’inquiète, c’est salement cool comme monde. Genre tu peux faire tout ce que tu veux ! D’ailleurs, c’est quoi ton pouvoir ? Je n’avais jamais remarqué que t’avais une peur particulière. Surtout car ils m’ont envoyé vivre loin de vous. » Dit calmement Reed qui regardait brièvement sa sœur du coin de l’œil.

Jill baissait lentement sa tête afin de regarder son bras droit, elle ne savait pas réellement ce qu’elle pouvait faire avec son pouvoir.

« J’en sais fichtrement rien. Je me souviens avoir été en contact avec des poissons, un requin voulait me bouffer. » Reed pouffa de rire avant de relever sa tête vers sa sœur en affichant un sourire narquois. « La peur des squales Quand même pas ! J’pensais que t’étais une guerrière amazone. » Dit t-il en ajoutant encore une fois un large rire, avant d’allumer une clope.

Jill surveillait donc Reed allumant sa cigarette avec un œil un peu dégoûté. « Reed, même sur Dreamland tu fume… ? » se retenant de claquer la main de son grand-frère pour lui retirer ça des doigts.

Reed souriait d’un air encore une fois détendu. « Il en faut plus pour me mettre à terre sœurette. Et puis, même sur ce monde je suis salement stressé. J’ai peur de perdre Dreamland, c’est un peu le monde qui me permet de sortir de ma triste routine. Ça m’a aidé à faire face à ma dépression, si je perdais Dreamland, je pense que je replongerais. » Lacha Reed instaurant un thème froid entre les deux personnages.


« Dit pas ça, je te soutiendrais s’il faut Reed. Tu peux compter sur moi hein, et puis si tu as peur de mourir sur ce monde. Ta sœur l’amazonne va casser l’cul de tes ennemis ! » Jill et Reed rigolaient ensembles, ils arrivaient donc au point ou l’idée de créer un groupe se faisait sentir. C’était beaucoup plus cool d’arpenter ce monde à plusieurs, et surtout d’aller s’amuser en famille. Les idées de nom ridicule volait entre Reed et Jill. Et un seul se démarqua du lot

« Nous serons les Suppa Tornado ! Nous seront aussi puissants et dévastatrices qu’elles ! Moi Reed le futur Roi, accompagné de mon fidèle valet l’Amazone  nous allons marquer ce monde ! »


« Juste parce que tu as un pouvoir en lien avec le vent hein ? » Gloussa Jill, mais finalement elle n’avait rien d’autre à proposer. Comme le nom d’équipe était assez cool ce fut ok. Le duo était lancé dans Dreamland, ils avaient comme objectif de faire parler d’eux en bien ou en mal. Peu importe, mais l’objectif premier était d’abord de recruter un troisième membre pour se faire qualifier de groupe et avoir plus d’importance.

Vu ce qu’il se passait à Dreamland, Contrairement à Reed qui passait ses journées à dormir. Jill elle se butait à l’entraînement afin de rentrer crevée comme il faut pour rejoindre les horaires de sommeil de Reed. C’était un peu difficile pour elle de s’accorder à son flemmard de frère, mais elle le faisait.


Alors que Reed et Jill se baladait une nuit à Kazinopolis, la recherche de membre toujours actif. Dès que Reed voyait un voyageur avec un pouvoir bien badass, il lui proposait à chaque fois de rejoindre son groupe. Soit il prenait un bon stop des familles, soit Jill disait non.

Mais cette fois, ce fut diffèrent. Alors que les deux voyageurs marchaient tranquillement. Un étrange attroupement intrigua l’albinos tatoué qui s’en approcha sans que sa sœur ne le remarque. Reed se frayait un chemin entre la foule jusqu’à tomber sur une scène des plus étranges. Un voyageur qui signait des autographes.


« Ouais Richard ! Signe moi sur le torse mon gars ! » Hurla un type ramdon, la situation était assez particulière car une mega-resta était en train de se balader tranquillement dans Kazinopolis. Reed ne perdit pas une miette et s’élança en direction de ce type en bousculant toutes les fangirls autour de ce bg.


« Putain Richard ! Rentre dans mon groupe mec ! » Hurlait Reed de toute son âme !


«  Ouké. » Enchaînait Richard.


Jill regardait la scène d’un air assez étonnée, ce mec c’était pas le type en ligue S avec son groupe bien badass, pourquoi acceptait t-il de faire la route avec des inconnu du fond de la ligue B ? Les passants étaient sous le choc ! Annonçait t-il la fin du groupe des Spirituals ? Ils n’eut pas le temps de le savoir, car Reed tout feu tout flamme tira son camarade vers sa sœur pour qu’ils fassent connaissance.

« Ouah cimer Richard ! Tu vas nous monter oklm dans la ligue S maintenant ! On va être célèbre ! » Hurla Reed, ‘’Richard’’ regardait derrière lui le temps que les journalistes du dreammag et autres fans se tirent.

« Du coup, elle c’est ma sœur : Jill. Fait gaffe mec tu tente j’t’étripe. »

Jill rigolait suite à cette remarque, avant d’observer donc le type qui prétendait être le grand Richard de la ligue S. Une fois que le trio se retrouva un peu plus loin. Le dreadeux se mit à rire, et retirant doucement sa perruque en Locks sous les regards ébahis de la fraternité.


« Hein quoi ? Richard portait une perruque depuis le début ? » Hurla Reed, qui mangea une tape sur l’épaule de Jill. « Non, c’est juste un sosie ! » enchainait la jeune femme.

« Vous avez vu juste les gars ! Vous m’en voulez pas hein ? » Reed avait un peu la haine sur ce coup, il venait de se faire rouler. Mais Jill elle restait chill et haussait les épaules.

« Nan t’inquiète, d’ailleurs mec… pourquoi tu fais ça ? » Demanda la jeune femme.

« Juste pour serrer des meufs. » Dit t-il dans le plus grand des calmes donc, fixant cette dernière dans les yeux.

« Ah… Ok, du coup ton vrai nom c’est pas Richard j’imagine... » Enchaînait directement la jeune femme.

« Ouaip, mon nom est Jeff. Je suis un Morpheur cafard. » Dit donc Jeff, Reed soupirait en se disant qu’un morpheur cafard c’était cool vu Terra formars, et décida de garder Jeff dans le groupe, même s’il n’était pas vraiment chaud au début. Car lui il voulait Richard. Il eu même une petite rumeur qui dura une semaine sur le fait que Richard est été membre des ‘’Suppa Tornado.’’




Derrière l'écran ?

Prénom ou pseudo :
Age :
Comment as-tu connu le forum ? :
Connais tu Dreamland ? :
Depuis quand fais-tu du rp ?:
Pourquoi avoir choisi ce forum ? :  cf Florian.
_____

Personnage sur l'avatar et l’œuvre d'où il provient :  Caulifla - dbs


Codage  Solaris @ Never-Utopia


Dernière édition par Jill Jeffray le Sam 29 Sep - 8:59, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôleuse de chaleur
Points de Puissance : 12 500
Points de Réputation : 5 600
Messages : 14
MessageSujet: Re: Présentation de Jill Jeffray. [fin]   Dim 16 Sep - 16:42

Illustration du contexte
Modèle voyageurs | Nom Prénom



La citation un peu stylée



Chroniques

 __

Le groupe pouvait enfin voir le jour, Jill se sentait terriblement bien en arpentant ce monde onirique avec son frère et Jeff. Ils eurent plusieurs aventures qui tournaient rapidement en grosse connerie. Comme dans leur nom de groupe, ils étaient des tornades. Ils passaient pour faire des dommages. Et peu importe le contexte.

Jill n’évoluait pas vraiment pour le moment, son pouvoir elle ne le connaissait que trop peu pour le moment. Elle ne savait pas vraiment comment l’activer, et doutait même sur le fait qu’elle en possède réellement un.

Elle comprit la façon dont fonctionnait son pouvoir une nuit ou le groupe décida de s’attaquer à plus gros. Jeff était un peu plus ancien que Reed, il montrait un peu les lieux cool de la première zone et leur balade se termina sur Elfila.


« Du coup ici, y’a des fées qui font de la couture un bail du genre Reed. » Dit Jeff à son chef de groupe, Jill suivait les deux hommes les mains dans les poches en soupirant faiblement. Ce royaume lui plaisait, c’était un royaume calme loin des autres lieux loufoques qu’abritait Dreamland.

Elle était visiblement maudite, car a peine que le groupe entamait la discussion de présentation du royaume. Qu’un hurlement se fit entendre. Un énorme Golem venait de se dresser sur le chemin.


« Misérable voyageur tu pensais vraiment que tu allais me dompter moi ?! » Hurla la créature.


Reed, Jeff, et Jill regardait la scène sans vraiment comprendre. Un monstre de cinq mètres de haut venait de faire face à toutes les personnes présentes. Devant le golem se tenait un petit voyageur qui semblait perdre ses moyens.

« C’est quoi ce délire… ? » Demanda doucement Jill, Jeff lui activait immédiatement sa transformation. Et Reed, bah c’était Reed il avait salement la flemme de s’activer entièrement. Il se déplaça devant sa sœur histoire de servir de bouclier si jamais une attaque perdue arrivait.


Jeff attrapa le voyageur qui venait d’invoquer ce monstre en usant de sa vitesse de cafard pour l’extirper du champ d’action de ce géant de pierre. « Putain mec ! C’est quoi ton délire !? » Demanda Jeff alors qu’il esquivait de justesse un coup de pied bien massif.
« Désolé… je pensais qu’il était gentil, j’ai passé un pacte avec lui... » Dit le petit voyageur, c’était un petit jeune de douze ans qui ne savait pas vraiment ce qu’il faisait. « Reed attrape ! » Hurla Jeff en voyant encore une fois le Golem s’activer pour tenter une attaque. Le morpheur cafard élança avec force le petit garçon vers Reed qui réceptionna, avant de se manger un coup dévastateur qui lui arracha littéralement la tête.


« JEFF NON ! » Hurla Jill, Reed lui souriait encore une fois en retenant sa sœur pour éviter qu’elle ne se fasse tuer par ce monstre. « Reed ! Jeff vient de se faire tuer… ! » Reed restait très calme, et gardait son petit sourire charmeur en coin, au loin une silhouette se relevait lentement. Une silhouette humaine… mais sans tête !


« BIEN VU Jeff ! » Hurla t-il alors que Jeff fit un petit dab des familles, avant d’esquiver le Golem. Les petits poils qu’il avait sur le corps lui permettait encore de réagir à son environnement. Reed pivota légèrement sa tête vers sa sœur en soupirant. « Bon, comme il voit plus rien ce con. Il faut que je vienne l’aider. Jill reste avec le gamin et regarde bien mon pouvoir. »

Jeff arquait lentement son bras droit par dessus son épaule en aspirant l’air, pour hurler comme un vieux taré. « TORNADOOOOO PUNCHUUUUU !! » Il relâcha la pression, et son poing envoya une sorte de mini tornade en direction du torse du géant de pierre. Ce qui eut comme effet de le déséquilibrer. Jeff accentuait cet effet en usant de sa grande force pour faire basculer en arrière l’une des jambes du golem, un succès. Une secousse sismique affecta la zone au moment ou le dos du géant toucha le sol.

Jeff avait l’attitude d’un véritable cafard en se mettant donc à escalader le Golem pour rejoindre Reed.

« Bien vu poto ! » Dit Reed en oubliant que Jeff n’entendait plus rien.



« Attention ! » Hurla le petit qui avait invoqué le golem, le géant tendait son bras vers les voyageurs. Et plusieurs pieux quittèrent ses doigts pour tenter d’aller planter donc les membres de la baby ligue. Tous esquivèrent assez rapidement, hors Jill qui toujours pas habituée à ce genre d’attaque dans ce monde.

Les piques allaient brutalement perforer son torse, quand soudainement quelque chose venait d’arrêter les piques. Une sorte de gros requin arriva dans la zone en frappant les piques avec sa queue.


« Comme ça, tu veux cogner mon poulain… ? » Dit donc la créature avec sa voix caverneuse, le golem avait l’air de reconnaître la chose qui se tenait devant lui.

« Un poisson ? » Hurla le Golem en reculant doucement. Le requin regardait le Golem avec un air totalement narquois, puis il alternait entre Jill et le golem. Puis, s’élança vers ce dernier en enfonçant brutalement son genou dans le crane du monstre de pierre. Qui se brisa immédiatement, un enchaînement dévastateur s’en suivit ou le poisson géant enfonça brutalement son crane afin d’aller l’encastrer dans le torse de la créature, pour terminer avec une balayette puissante exécutée par sa queue. Le golem s’écrasa brutalement au sol en se brisant en plusieurs morceaux.



Tous restèrent sous le choc, hors Jeff qui ne voyait rien de rien. Reed souriait jusqu’aux oreilles en observant sa frangine se tenir avec ce colosse. « Putain Jill ! Tu fais des dingueries en vrai ma sœur ! J’savais pas que tu étais aussi lezeba ! »

Kad’ regardait doucement Jill en soupirant faiblement, puis il alternait en direction de Reed. « C’est ton frère donc… enfin peu importe. Demain il faut que tu vienne avec nous, nous allons avoir une discussion sérieuse avec Nepton »


Aussi rapidement que la manière dont il venait d’apparaître. Kad’ venait de disparaître, et Jill se retrouvait elle même sur le cul. Elle se tourna vers les trois garçons en haussant légèrement les épaules. Reed était encore plus sur le cul que sa sœur qui refermait finalement un pouvoir bien plus badass que Jeff. D’ailleurs Jeff toujours sans tête essayait de comprendre la situation en touchant un peu tout le monde.

Mais à présent, les regards se tournaient vers le gamin qui devait être en pleine adolescence. Simple et bonne raison qu’il n’avait de yeux que pour Jill la badass et trop sexy.

« Oye mec, c’est toi qui a invoqué ce gros géant de pierre ? » Demanda Reed, Jeff déconnait toujours à tenter d’entendre, ou de mieux comprendre son environnement.

« Désolé… je pensais qu’il était gentil… Il me l’avait assuré ! Je suis désolé, je fuyais mon ancien groupe qui veulent maintenant me bu... »

« Tu voudrais rejoindre notre groupe mec… ? » Demanda Reed en souriant salement. Le gamin hochait la tête en regardant les deux arguments valides qu’exposait Jill. Clairement ce groupe était fait pour lui, même si il n’avait pas écouté un mot des objectifs de Reed.


Les Suppa Tornado voyaient le jour, et avait également fait parler d’eux à travers ce petit royaume !



- Premier combat en tant que voyageuse.



Reed avait des étoiles dans les yeux, il avait enfin un vrai groupe de voyageur ! Et non un duo, Jeff le tank de l’équipe, lui qui était seulement présent pour fracasser des bouches, le gamin qui répondait au nom de Pierrot qui avec ses petites invocations jouait le rôle du soutient et Jill dans tout ça ? Personne ne savait vraiment ce que devait faire la jeune femme dans le groupe, même elle. Elle avait un peu le rôle de l’observatrice et celle qui empêchait Reed de provoquer des bagarres contre n’importe qui, Rôle que Jeff et Pierrot respectait car ils savaient que Reed était une véritable tête de mule, caractéristique qu’il partage avec Jill d’ailleurs. Jill encore étrangère à ce monde regardait souvent autour d’elle pour être bien sûre de ce qu’elle voyait, elle aurait jurée avoir remarqué que le groupe était observé, par un étrange personnage à la chevelure punk teinte en rouge.


« Alors le poisson t’a parlé de quoi sœurette ? » Demanda doucement Reed vers Jill, alors que le quatuor traversait le royaume des chats. La jeune femme se retournait doucement vers son frère, évitant soigneusement Pierrot qui marchait comme un imbécile en souriant, le regard braqué sur Jill. « Pas encore, je dois le retrouver la nuit suivante. Mais… hier j’ai pactisé avec deux-trois poissons. Faudrait que je te montre, tu vas être vert de jalousie ! » Dit joyeusement Jill en avançant, le groupe essayait de pas se perdre dans l’immense marché autour d’eux, mais l’un des membres manquaient à l’appel.

« Ou est Jeff d’ailleurs Jill ? » Bonne question posé par Pierrot, Jeff venait de se perdre. Reed en apprenant la nouvelle apporta doucement sa main sur son front, l’air totalement épuisé par le comportement de son con de collègue. « Bon, bougez pas je vais le retrouver. » Dit t-il, avant de lui même disparaître dans la foule… pour être retrouvé un peu plus loin en train d’acheter des babioles à un marchand chat charlatant. A son tour, Jill apporta sa main sur son front, fatigué par le comportement de son frère. Puis elle se tournait vers Pierrot qui marmottait seul dans son coin des propos mielleux et bégayant vers la faiseuse de poisson qui ne captait pas vraiment grand-chose de la bouche du gamin. « Bon, on essaye de rester grouper Pierrot. Ne t’éloigne pas trop... »

« Aucun risque t’inquiète ! » Hurla t-il en s’approchant bien de Jill comme il faut, il avait enfin eu ce qu’il voulait ! Un moment rien qu’a lui avec la belle Jill Jeffrey, sans le regard de son protecteur de frère, il était totalement fou depuis qu’il avait attérit bien brutalement dans les bras de la jeune femme. Il allait enfin lui avouer ses sentiments ! Quand soudain… Plusieurs murmures bien bruyantes qui parlaient d’un contrôleur de vent et d’un morpheur insectoïde en train de se battre hors du royaume contre trois voyageurs. Aucun doute, Jeff et Reed avait encore fait les cons. Elle s’approcha brutalement d’une des colporteurs pour demander immédiatement ou se trouvait le combat.


_

Au loin, après avoir parcouru une longue distance en courant à pleine vitesse. Jill et Pierrot arrivait vers une zone assez déserte ou cinq voyageurs semblaient s’affronter. En s’approchant plus, elle pouvait voir son frère totalement épuiser, et Jeff transformer en train de tenir tête à un trio.


« Bien… ? Vous allez nous dire ou est Pierrot… ? » Demanda donc le premier, celui qui avait l’air plus assurant et confiant que les autres, probablement le chef du groupe. Un type assez maigre, mais grand disposant d’une coiffure punk teinte en rouge. Il était assez proche de Reed qui maintenait une garde faible avec ses bras tout en soufflant difficilement.

« Hé hé… Tu crois que chez les suppa tornado on laisse tomber nos camarades… Va chier. » Dit t-il en crachant un beau mollard sur la chaussure du punk, qui semblait l’avoir un peu mal prit. Il avança brutalement de Reed en envoyant brutalement le tranchant de sa main de manière dangereuse vers la gorge du contrôleur de vent, qui extrémiste arriva à se glisser en arrière.

Sans même avoir été touché, du sang coulait lentement de sa gorge. Jeff un peu plus loin semblait donc se battre contre les deux voyageurs, un type qui comme unique signe distinctif portait un bonnet rouge Seattle et une veste en jean. Et autre qui faisait pousser des couteaux entre ses phalanges.


Jeff morflait salement, le type avec le bonnet venait de modifier son bras en une sorte de liquide étrange. Bras qui s’allongea afin d’aller attraper le morpheur cafard par la nuque en le soulevant bien comme il faut, Jeff hurlait de douleur et la peau autour de son cou était en train de fondre. « Putain… Comment je suis censé l’approcher… Salope de morpheur acidulé… » Hurlait Jeff en serrant les dents de manière bien brutale. L’autre avec des lames entre les phalanges profitaient pour bondir et tenter d’empaler Jeff, mais le cafard avait d’autres tours dans son sac, et déployait bien violemment ses ailes se libérant donc de l’emprise de cet homme d’acide. Malheureusement pour lui, ses ailes avaient été en contact avec l’acide et commençait doucement à se dissoudre, il s’écroula donc proche de Reed. Les deux voyageurs étaient fait !



« Merde Jill ! C’est mon ancien groupe ! Ils vont les tuer ! Faut qu’on aille les rejoindre vite ! » Cracha Pierrot qui semblait donc céder à la panique, Jill avait analyser la situation. Ces trois types étaient beaucoup trop forts, et même à quatre ça serait terriblement serrer.

« Non attends, on peut rien faire contre eux… On va tous se faire tuer sinon… Il va falloir qu’on la joue de manière plus fine… Et pourquoi ils te cherchent… ? J’ai déjà croisé le punk à crête dans le marché des chats, il nous suivait. » Dit Jill en se tournant doucement vers Pierrot.

« C’est assez compliqué… Tu vois le gros golem que j’ai invoqué la dernière fois… ? » Chuchota Pierrot.


« Oui, il a un rapport avec eux ? » Questionna Jill.

« Oui… Il était la cible d’une traque, et une créature nous avaient engagé pour qu’on récupère son cadavre et qu’on en fasse des cendres pour un remède… ou autre chose. Mais, avide que j’étais j’ai préféré tenté de pactiser avec la créature… et j’ai fait foiré la mission… Du coup ils m’en veulent à mort, surtout qu’ils ont été obligé d’être les esclaves de cette créature pendant plusieurs jours. » Avoua finalement Pierrot. Jill n’était même pas sûre de ce qu’elle venait d’entendre, on aurait presque dit une histoire bidon inventée par un lycéen trop imaginatif.

« Bon écoute… On va tenter de la jouer beaucoup plus fine. Ils n’ont pas l’air bien méchant, on va tenter de bien les effrayer comme il faut... » Dit doucement Jill, qui se rapprochait de plus en plus de la scène de combat en s’assurant de rester loin pour que son plan puisse marcher.

« Bon… Écoute moi bien, a mon signal tu invoque ton golem d’accord ? Je vais tenter d’ajouter des trucs pour qu’il soit beaucoup plus effrayant. » Jill se rapprochait de Pierrot, en canalisant son énergie onirique dans sa main, tentant donc de faire apparaître une de ses invocations. Ainsi, se formant dans la paume de sa main, une sorte de globfish venait d’apparaître.

« Salut Grenadine ! » Dit-elle assez doucement.


« Bonsoir Jill, fait vite j’ai toujours mal au ventre... » Dit donc la blobfish avec une voix un peu étouffée, le poisson semblait vraiment avoir mal au ventre à cause des nombreux gargouillis qu’elle faisait. « T’inquiète pas Grenadine, j’ai juste besoin de ton aide, quelqu’un veut faire du mal à mon frère… Tu veux que quelqu’un fasse du mal au frère de la personne qui peut t’aider à te… soulager ? » Le poisson fit un non avec sa petite tête. « Bien, du coup, il va falloir que tu canalise encore jusqu’à devenir énorme ! Et à mon signal tu te soulage bien comme il faut ! » Dit Jill en souriant, pour instaurer une certaine confiance entre le poisson et elle. « Oh ! D’accord Jill ! Tu es trop sympa ! J’ai hâte de tout lâcher… Mais fait vite, je peux plus me retenir. » La première partie de son plan se déroulait parfaitement bien, elle relevait doucement la tête afin de mieux voir le combat. Reed et Jeff en prenait toujours plein la tronche, mais il semblait tenir. Elle devait se presser donc.


« Mince, plus le temps… Je vais abréger ! Pierrot invoque le golem, fait vite ! » Dit t-elle, devant le gamin qui bégayait, il avait peur que ce dernier décide encore une fois de l’attaquer, mais pour la belle Jill il était prêt à tout ! Ainsi, il venait d’invoquer le gros golem de la dernière fois, qui n’était pas vraiment content !

« Toi ? Comment ose tu m’invoquer une nouvelle fois ? Cette fois je vais te r… La… La Fish makeuse ? » Le golem se figeait en voyant donc Jill qui souriait de manière totalement fière, elle fit un petit signe de la main avant de s’adresser au géant de pierre. « Bon, écoute moi bien. Je vais être brève. J’ai besoin de toi, que tu le veuille ou non. Mes amis sont en danger, alors il faut que tu m’aide. »

« Moi t’aider… Après ce que ton invocation m’a fait ? » Dit le golem en colère.

« Ok, je comprends… Dommage j’étais en train de voir avec Pierrot pour qu’il te libère de ce pacte. J’ai appris pourquoi il avait fait ça, t’allait finir en cendre avec les voyageurs derrière la motte. » Dit t-elle en prenant un air assez désintéressée, tout en regardant ses ongles.

Le golem se pencha, et se crispa en reconnaissant le trio qui avait manqué de le tuer. Il se pencha vite fait vers Jill la peur au visage, tout docile. « Merde ! Ils m’ont retrouvé… Ok ! Ok ! Je vais faire ce que tu veux voyageuse ! Mais ne laisse pas ce petit voyageur me libérer pour me remettre entre les serres de ces rapaces ! » Hurla le golem totalement paniqué. Jill avait un sourire en coin. Elle allait devoir serrer encore les dents et tenter d’invoquer le clou du spectacle ! Une raie venait d’apparaître ! Une créature toute souriante, toute douce, avec une voix mélodieuse.

« Bonsoir Jill ! Comment ça va ? Comment puis-je t’aider ? Tu vas pas encore me monter dessus, j’ai sacrément mal au dos ! » Dit donc la raie qui flottait légèrement au dessus du sol. « T’inquiète pas Zou, je veux que tu monte sur le crane de ce Golem ! Fait vite. » La raie s’exécuta immédiatement, recouvrant entièrement le crane du Golem, en formant des sortes d’excroissances sur les côtés de sa tête, c’était un peu mal fait… Mais il ressemblait presque à un être qui sortait tout droit de l’océan...

« Bien ! Maintenant je vais vous expliquer ! Golem, tu prends Grenadine dans tes mains, puis à mon signal tu avance jusqu’à arriver dans mon dos, Grenadine à mon deuxième signal tu te soulage! Et Pierrot, tu reste ici ! » Immédiatement, Jill fonçait vers son frère et Jeff.


_

« Bien, vous ne voulez pas parler… Dommage, Isaac ! Occupe toi d’eux ! » Hurla le punk.


« Très bien chef, vous allez fondre ch’ui trop bouillant pour vous les reufs. » Dit le mec avec un bonnet, l’autre avec des lames entre les phalanges lui hurla d’arrêter de faire ses blagues merdiques et de seulement faire son job. Ainsi il s’avançait doucement vers les deux voyageurs amochés en libérant doucement des vapeurs corrosives autour de lui.


« Arrêtez ! » Hurla Jill en arrivant donc, elle était sur le sommet de la motte de terre et le soleil semblait donc frappé derrière elle.


« Et au nom de qui ? » Demanda donc le type avec des lames entre les phalanges, l’autre avec le bonnet s’arrêtait pour regarder Jill  « Elle est trop bonne wesh ! »

« Parle bien de ma… sœur enfoiré... » Dit Reed au sol salement amoché. Isaac libérait toujours des vapeurs corrosives vers les deux membres de Suppa Tornado, et le punk et l’autre avec les lames s’avançaient doucement vers Jill prêt pour se fracasser encore.


« Bien. Je vais vous donner un seul, et unique avertissement voyez vous ?! » Dit Jill qui tentait de prendre des airs bien grandiose. « Je suis l’unique et la seule Fish makeuse ! Je dispose d’un pouvoir et d’invocation très puissante, vous êtes sûr de vouloir vous en prendre aux membres de mon équipe ? » Dit doucement Jill en écartant alors les bras.


« Ferme ta bouche gamine ! Venez les gars, on s’la fait ! » Hurla Isaac, le trio avançait doucement vers la jeune femme. Jill commençait doucement à paniquer, et priait pour qu’il ne se doute de rien. « Soit, vous l’aurez voulu ! JE VAIS DECHAINER LA PUISSANCE DE L’OCÉAN SUR VOUS ! J’INVOQUE LE GRAND ET SURPUISSANT TOI DES MERS ! POSÉIDON ! »


_

« Golem, c’est le signal fonce ! » Chuchota doucement Zou, le golem tenait toujours le blobfish de sa main droite et s’avançait doucement en exécutant des pas bien lourd afin de faire trembler le sol. Dans le trio, le type avec des lames entre les phalanges commencement doucement à perdre confiance. « C’est quoi ce bordel ? » Demanda t-il.

« Calme toi Logan… Je suis sur qu’on peut venir à bout de son invocation, rien ne nous résiste ! » Hurla le punk. Alors que lentement, le golem prenait du terrain pour se positionner donc dos au soleil, laissant son énorme ombre envahir la zone donnant donc un effet encore plus terrifiant.

« Putain ?! » Hurla Logan, en reculant doucement. Le punk également, seul Isaac restait devant, totalement tête brûlée. « les gars, on peut le faire j’en suis sûr. » Dit t-il donc. Jill continuait son manège. « Très bien, je vous laisse un dernier avertissement. Poséidon, prépare toi à tuer. » Dit t-elle très froidement, et surtout assez faussement. Mais les autres voyageurs ne semblaient rien voir, lentement Jill porta ses deux mains sur ses oreilles, en faisant plusieurs signes avec ses yeux à son frère, en espérant qu’il soit assez intelligent pour comprendre. Immédiatement il fit de même, hors Jeff qui ne comprenait pas.


« Le second signal... » Murmura doucement Zou de manière très discrète. Le Golem restait statique, et se mit donc à serrer Grenadine le blobfish qui semblait ne pas vouloir s’activer. Au moment ou il pressa la chose, un énorme bruit assourdissent se fit entendre dans toute la zone. Comme si une explosion, ou un crash d’avion avait eu lieu juste à coté d’eux.

« Putain c’est quoi ça ? Il m’a explosé les tympans ?! » Hurla Logan.

« Meeerde, elle rigole pas ! Faut pas prendre de risque ! On s’tire ! » Hurla le punk.

« Vous avez dit quoooooi ? » Demanda Isaac, qui était visiblement sourd. Il voyait ses compagnons fuir et immédiatement il traça la route avec eux. Le trio venait de s’enfuir aussi rapidement qu’il venait d’apparaître, et Jill soufflait un bon coup en se redressant. « Pfiooouh… C’était serré… » Dit t-elle doucement, avant de rejoindre son frère et Jeff. Le blobfish et la raie quittait le golem pour aller rejoindre l’invocatrice.


« Reed, tu tiens ? » Reed souriait jusqu’aux oreilles, en câlinant sa sœur «  T’es trop balèze sœurette ! Bien ouej ! »

« Quoooooi ?! » Hurla Jeff qui était lui aussi sourd. Pierrot s’approchait doucement, et le golem lui aussi sourd ne comprenait pas vraiment la chose. Hors qu’il venait de disparaître sûrement car l’invocateur l’avait renvoyait chez lui. Les trio colporta donc le fait qu’il est rencontré une invocatrice de poisson surpuissante, capable d’invoquer Poséidon le dieu de la mer en personne.


Pour Jill, c’était le début de quelque chose de beaucoup plus grand et surtout de plus tragique.


________________________________________________________________

Le géant oublié.



Elle était donc à la surface de ce qui semblait être un lac rouge, sans vraiment comprendre elle restait toute calme en cherchant donc ses deux partenaires de fortune. Quand soudain, une force se dressa sous son corps. En à peine une dizaine de seconde, elle venait de se retrouver sur le corps de Kad’.


« Tu es venue gamine, bien nous allons parler toi et moi. Tu veux savoir pourquoi je t’ai attaqué quand tu étais une rêveuse… ? » Jill ne comprenait pas vraiment ce que voulait dire cette grosse brute de squale.


« Je voulais que tu devienne une voyageuse, c’est un ordre de notre patronne. On attaque des reveurs dans l’espoir qu’un fish makeur se montre pour tenir tête à cette peste de Ys. »


Kad’ nageait d’abord en cercle, tandis que Jill se posait une dizaine de questions. « Ys… ? »


« L’impératrice des eaux, elle veut contrôler les territoires aqueux de ce monde. Et comme nous menaçons ses projets… Je doute qu’elle nous laisse tranquille. Donc il faut que tu devienne plus forte, c’est pourquoi je vais t’accompagner dans un lieu qui te permettra de devenir plus forte ma p’tite, mais faut faire vite y'a des patrouilles.»



Jill ne comprenait pas vraiment, l’image qu’elle avait de Kad le grand squale surpuissant venait de changer. C’était finalement un type sympa’ qu’elle se disait donc. Malgré le fait qu’il forçait assez pour se donner une image de gros dur.

Il s’arrêta pour offrir quelque chose à Jill, une sorte de petit poisson qui lui conférait le don de respiration sous-marine le temps de faire le trajet. Et une fois qu’elle consomma la pauvre créature, Kad’ entama son trajet, un trajet assez long aux yeux de Jill bien qu’elle regardait entre temps l’océan onirique sous toutes ses formes. Kad’ s’enfonçait encore et encore, toujours plus profond jusqu’à qu’a que le duo arrive devant une énorme tour.


« … ? »

« Voilà la tour des maîtres poissons, Jill. Je ne pourrais pas t’accompagner, il va falloir que tu aille seule. Peu importe, il va falloir que tu progresse jusqu’à tomber sur ma fille, tu vas la reconnaître. Elle est douce et bel… Je sens quelque chose Jill ! »

Un homme, avec une queue de sirène très imposant approchait dans la zone en portant un énorme trident sur son dos. Il était accompagné d'une vingtaine de soldat.


« Kadha’zir l’affamé… Je ne pensais pas te revoir ici, sur mon territoire ! Dois-je te donner la définition d’exil ? Avec une voyageuse en plus… ? C’est donc une Shark makeuse, une invocatrice… » Elle porta lentement son regard en direction de la tour poisson, et immédiatement il aligna. « Oh, c’est donc la fameuse Fish Makeuse ! » Devant Jill, se tenait un capitaine triton qui connaissait visiblement bien le grand squale.


Jill alternait lentement son regard entre le capitaine, et Kad’ qui n’avait pas l’air d’aller bien. D’habitude il était débordant d’orgueil et de fierté, mais cette fois il semblait effrayé.

« … Vous cherchez encore à prendre le contrôle de la tour des maîtres poissons… C’est trop tard, la Fish Makeuse vient d’apparaître, et nous allons vous faire couler ! Jill tu attends quoi merde ? Fonce pactiser avec eux ! » Le grand requin prit une grande inspiration, et dans un mouvement bien violent il envoya Jill voler en direction de la tour des maitres poissons. La jeune femme pénétra donc les lieux.



« Insolent, tu pense que je vais la laisser faire ? Capturez la voyageuse ! » Hurla le capitaine à ses soldats, le grand squale souriant s’interposa. « C’est notre salut, si tu veux la capturer. Il va falloir me passer sur le corps. » Hurla Kad’ en poussant un hurlement monstrueux en direction des soldats sirènes. Puis, il se mit à les attaquer afin de les stopper dans leurs avancées.

Le grand squale décharnait sa puissance, il attrapa un triton entre ses crocs et le broya avant de l’envoyer voler vers un de ses compagnons, il ne laisserait personne passer. Même si il savait que cette situation pouvait tourner au vinaigre, il restait donc devant afin de proteger son invocatrice le temps qu'elle rentre dans cette tour.


__


Jill entrait dans une salle, et pouvait enfin parler. « Bordel… elle fait terriblement peur celle la… Bon… C’est quoi ce lieu… ? » Le premier étage, Jill avançait lentement sans vraiment savoir ou elle se dirigeait, étrangement… elle sentait qu’elle avançait vers la bonne direction. C’était comme si quelqu’un lui dictait ou aller, une entité qui lui montrait le chemin. Après une bonne vingtaine de minute à traverser les lieux, Jill arriva devant une porte énorme.


Porte qu’elle poussa, pour se retrouver alors dans une salle. Ce qui ressemblait fortement à une salle de sport d’ailleurs, mais sous-marine. Il y’avait des instruments destiné à se muscler un peu partout, et plusieurs carcasses d’ailleurs de monstre gros et autres.



« H’mpf… Je sens quelque chose... » Dit une voix féminine assez grave. Il y’avait quelqu’un un peu plus loin. « ça fait longtemps que je n’ai pas eu de visite… » Cette voix devenait de plus en plus forte dans l’oreille de la jeune femme, et immédiatement Jill se mit à reculer par peur.


« Qui… Qui parle ? » Demanda Jill en prenant son courage à deux mains, elle avançait lentement au centre de la zone en nageant très doucement.


«… Hé hé, la faiseuse de poisson. Enfin, ça fait un moment que je suis coincé ici. Je commence à vraiment m’ennuyer, dix sept années sans aucune action... » Jill vue une ombre se déplacer à grande vitesse dans son dos, elle se retourna sans rien voir. Mais la sensation d’être observée devenait de plus en plus forte, surtout le fait que la voix qu’elle entendait était également plus puissante.


« Montre toi… ! » Dit d’une manière très incertaine Jill, jusqu’à qu’une forme n’arrive devant elle. Une forme féminine, une sorte d’humanoide squale




« Je me présente, Tomeina. Tu veux donc pactiser avec moi j’imagine. »

C’était une femme musclée, a la peau écailleuse un peu. Elle possédait les attributs des squales, les crocs, les branchies, les ampoules présentes un peu partout sur son corps et également les ailerons. Elle avait également une sorte de Bo attaché à son dos.


« Oui, c’est un grand requin qui m’envoie. » Dit Jill un peu éffrayé, car elle ne savait pas ce que cette créature lui voulait, elle pourrait en deux secondes lui arracher le bras.


« Un grand requin… Tu veux parler du vieux Kadha’zir ? » Demanda t-elle, en s’approchant lentement de Jill, l’attrapeant par le col de son vetement.

« Oui, il est dehors en train d’affronter des tritons… »


La squale eu un visage choqué pendant plusieurs secondes, en secouant brutalement Jill pour en avoir le cœur nette. « T’es sûre voyageuse ? C’est pas un plan foireux pour pactiser avec moi… ?  Bon écoute, il va te falloir un truc beaucoup plus lourd pour t’enfuir, je vais te donner un petit coup de pouce… et te faire accéder à plus gros. » Tomeina attrapa Jill par le col, et l’envoya brutalement au sol vers une sorte de trou qui se trouvait dans sa salle.

Jill n’avait pas vraiment comprit la situation, mais elle se retrouvait dans une salle un peu plus massif ou se tenait une énorme statue représentant une tortue. La lumière était pratiquement absente ici, et cela instaurait une sensation très étrange chez Jill.


La jeune femme s’engouffrait petit à petit dans l’obscurité… cherchant donc un autre monstre marin, mais rien. Hors cette étrange statue.

« Elle s’est moquée de moi ou bien… ? Y’a rien hors cette affreuse statue... » Dit t-elle d’un air assez ennuyée, elle ne pouvait pas s’arrêter de penser au grand requin se trouvant dehors.

_



Du sang se propageait doucement dans l’eau autour de Kad’, il venait de repousser les soldats tritons qui coulaient lentement vers le fond dans l’océan. Ces derniers ayant été massacré. le capitaine regardait lentement le grand blanc avec un air presque dédaigneux, puis soupira.

« Tu me bloque le passage traitre… » Dit donc le capitaine d'un air très calme, déposant doucement sa main sur le manche de son trident.


« Vous n'aurez jamais cette tour ! SHARKLAND RESTERA LIBRE ! COMME LES EAUX DE CE MONDE ! » Hurla t-il avant de s’élancer en direction des soldats, ouvrant la mâchoire comme un monstre, il comptait la décapiter d’un seul coup.


Le capitaine de la patrouille soupira, et fusa vers le grand requin armé de son trident accompagné par cinq autres soldats, une longue bataille eu ainsi lieu.
__


Alors que la jeune femme, nageait devant cette étrange statue de tortue. Elle commençait à sentir des secousses plus ou moins importantes. La statue se redressait très lentement.


« … ? Un mécanisme de défense ? » Elle reculait en craignant pour sa propre sécurité, tandis que la statue se déployait lentement. La moisissure sur son corps se brisait lentement, le calcaire qui donnait cette aspect de statue à la créature également. Jill fut surprise de se retrouver donc devant une immense créature imposante qui la fixait d’un air inquisiteur, les déplacements lourds de cette créature provoquait autour de Jill des importants courants marins qui la répulsait au loin.


« Mince ! C’est qui lui encore… ? »


La créature, bougeait très lentement comme si il utilisait son corps après un long moment sans avoir été actif. Et, une voix caverneuse venait de se faire entendre résonnant dans la zone.

« Serait-ce… un voyageur… si tu es ici tu dois être le faiseur de poisson... » Dit d’un air assez calme la créature en tournant lourdement sa tête vers Jill, provoquant ainsi plusieurs courants marins puissants qui repoussaient la jeune femme.


« Grrrr…. Il est lourd ! » Dit l’amazone en s’accrochant à une paroie difficilement. La créature était si imposante, qu’elle ne se rendait même pas compte qu’elle libérait d’important vent marin autour d’elle.

« ça fait longtemps que je n’ai pas croisé de faiseur de poisson… Je dirais… un siècle, deux, ou bien depuis que cette tour existe... » Dit t-il très lentement, posant ses yeux jaunes sur le corps de la pauvre Jill.

« Un siècle… ?! Mais… Pourquoi vous ne sortez pas… ? »


« Je l’ignore… » Dit t-il très calmement donc, regardant alors la jeune femme avec son air encore inquisiteur, Jill se posait des sérieuses questions.

« Donc… il y’a des dizaines d’êtres vivants qui sont ici, et ne peuvent pas sortir… ? Ils sont donc prisonnier, et ne peuvent... » lança d’un air un peu triste. Cette situation faisait écho avec celle de son frère, qui avait été contrait d’aller vivre loin de sa famille.


«  C’est quoi ton nom le géant… ? » Demanda Jill avec une touche d’innocence. La créature déposait son regard lourd vers la petite.


« Je m’en souviens plus...ça fait tellement longtemps... » Dit la créature. Jill avait de la peine pour cette grosse tortue, depuis combien de temps attendait t-elle l’arrivée d’un faiseur de poisson.

« Tu ne te souviens plus, c’est triste… Tu dois attendre depuis tellement longtemps. » Jill décidait de doucement s’approcher de la créature, essayant donc de lutter contre les courants que créait ce géant.

« Laisse moi t’aider… je vais… te donner un nom… Je vais t’appeler… » Jill usait de toutes les forces qu’elle pouvait avoir dans ses bras pour se hisser proche de la créature, et déposer la paume de sa main sur le crane de ce titan qui se laissait faire.


« Persès ! Persès dans la mythologie grec était le titan de la destruction et de la paix. Je ne connais rien de ton passé, ni même pourquoi tu es coincé dans cette tour. Mais maintenant, nous allons toi et moi travailler main dans la main pour que la paix puisse régner à nouveau dans les eaux de Dreamland ! Alors accepte ce nom et devient mon invocation Persès ! »


« Persès… Persès… Je vois, c’est un nom sympathique voyageuse. Je deviendrais ton invocation…mademoiselle… ? »

« Jill, Jill Jeffray, faiseuse de poisson. »


_




Le grand bleu agonisait lentement, tandis que son sang se répandait brutalement autour de lui. le capitaine de la garde avançait lentement en direction de la tour en ayant un large sourire aux lèvres.


« Kad’ ?! » Hurla Jill qui sortait de la tour, immédiatement elle nageait vers son invocation agonisante, le capitaine regardait d’un air très calme la scène, puis reporta son regard sur Jill.

« Bien, voyageuse. Accepte de nous suivre pour qu'on te présente à notre reine. Accepte de te mettre à son service pour la conquête des eaux de ce monde, et elle te laisserait probablement vivre. Mais, oppose toi à nous. Et elle rendra tes nuits sur ce monde horrible. » Les soldats tritons étaient beaucoup plus nombreux, des renforts étaient donc arrivé dans la zone. La situation semblait perdue, et Jill ne voyait aucun échappatoire.


Jill n’écoutait rien, elle ne savait pas que Kad’ allait s’en sortir et pensait réellement qu’il allait mourir. La jeune femme serrait contre son corps le requin qui se vidait de son sang avec tristesse. Kad’ s’éteignait lentement dans ses bras sans qu’elle ne puisse rien faire. Puis plus rien.


« Voici ce qui arrive quand on essaye de s’opposer à la reine. Faiseuse de poisson, j’espère que tu vas faire le bon choix. »


Jill essuyait ses larmes, elle tentait de rester forte comme elle se l’était dit auparavant. « Tu peux toujours courir ! Jamais je me mettrais sous les ordres d’un tyran ! POUR LES EAUX DE CE MONDE ! POUR LES MAITRES POISSONS ! POUR KAD’ ! Je vaincrais votre reine ! » Hurla Jill qui explosait.


les soldats tritons relevaient leurs regards sombres vers Jill, avant de sourire comme des tarés . « Soit voyageuse.»

Au moment ou elle allait attaquer Jill, des puissants courants marins se créaient entre la faiseuse de poisson et l’impératrice des eaux. Une énorme ombre se relevait donc dans le dos de la jeune femme, c’était Persès.

« … Que … ? » Dit un soldat en voyant la créature. Jill venait de dompter un des douze poissons maudits. La créature sentait la peine de la jeune femme, et voyait donc ces soldats armés qui se tenaient devant sa maîtresse. Immédiatement, la créature se mit à pousser un hurlement dévastateur envoyant plusieurs bourrasques vers les gardes qui fut expulsé en arrière devant la force brute du monstre.

Persès déchaînait toute sa puissance sur les soldats, envoyant des vents violents vers cette patrouille qui n’arrivaient même plus à s’approcher de Jill. ils poussait des hurlements de rage et Persès continuait d’envoyer des rafales surpuissantes sur les pauvres soldats, le capitaine et ses renforts furent totalement impuissant.


« Persès… ? » Demanda Jill en voyant l'ombre géante, La créature aquatique relevait lentement un regard très sinistre en direction de ceux qui avait osée faire couler les larmes sur les joues de sa protégée. Persès, le maître poisson maudit… Il ne savait pas ce qui se dégageait de Jill, mais elle lui rappelait quelqu’un… Cette sensation, cette innocence, cette volonté de vivre, cette bonté d’âme. Persès ne pouvait s’empecher de partager la tristesse et les émotions de Jill.

Le poisson géant gonflait brutalement les joues en regardant la guerrière d’un air terriblement mauvais, et d’un seul coup un jet d’eau surpuissant fut envoyé vers les soldas qui ne pouvait pas lutter devant cette libération de puissance brutale. Elle fut brutalement envoyée en arrière bien qu’ils luttaient de toutes ses forces manquant de remonter le jet d’eau et les courants pour atteindre Jill.


Mais Persès qui ne s’était jamais déchaîné depuis des temps oubliés semblait libérer une puissance encore jamais vu. Les soldats furent expulsé de partout, en hurlant de douleur creusant ainsi une distance entre eux et leurs cibles.

Persès ne perdit pas son temps, et attrapa brutalement son invocatrice avec sa mâchoire. Il déployait une énorme queue qui sortait doucement de sa carapace et d’un battement surpuissant de cette dernière envoyant encore des bourrasques marines autour de la zone. Persès se projeta bien loin de la zone, tirant ainsi Jill du danger.

Les deux se retrouvèrent ainsi à la surface. Quand Jill arriva proche de la terre ferme, elle se laissait brutalement tomber complètement sous le choc. Qui était t-ils… ? Et pourquoi Kad avait t-il été tué aussi froidement, des larmes coulaient lentement le long de ses joues, tandis que la grosse tortue regardait Jill avec un air assez nostalgique.

La jeune femme s’en voulait, mais ce n’était pas de sa faute. C’était Kad’ qui avait souhaité cela, il avait risqué sa vie pour que Jill puisse devenir beaucoup plus puissante sur Dreamland, il avait risqué sa vie pour que Jill puisse aider les siens. Elle essuya rapidement ses larmes en se rappelant de sa promesse, de ne plus jamais se laisser dominer. « Je vais le faire Persès. Je vais tenir tête à cette garce, je vais me débrouiller. Je vais faire en sorte que les eaux de ce monde reste libre. » Dit t-elle d’un ton un peu chamboulé suite aux récents évènements. La tortue géante déposa lentement son regard sur son invocatrice, et avança très doucement en sa direction. Il voyait que Jill était extrêmement faible, il l’épuisait.

« Je comprends, je vois. Je te suis reconnaissant faiseuse de poisson… Le monde extérieur à bien changé… Je veux que tu sache une chose, je te suivrais… Tu dégage quelque chose qui me fait penser à mon passé, tu m’as tiré de cette tour. Je t’aiderais à atteindre ton but, ne t’inquiète pas. Mais pour ton bien, tu ferais mieux de me renvoyer d’où je viens. » Elle ne savait pas vraiment comment fonctionnait son don, et se contentait de penser très fort à une action et dans des rares moments cela fonctionnait, comme maintenant. Persès venait de disparaître dans un écran de fumée assez imposant, et Jill reprenait très lentement son souffle. Elle venait de constater par elle même qu’elle ne pourrait pas toujours compter sur Persès qui puisait beaucoup dans ses réserves.


Mais surtout, elle avait peur pour les membres de son groupe. Les soldats avaient parlé de l'impératrice, et avait également dit qu'elle ferait de sa vie sur Dreamland un véritable enfer, elle commençait a avoir peur pour son frère. Si jamais Reed venait à perdre Dreamland, il pourrait perdre tout… Il pourrait même perdre l’envie de vivre.


Ainsi, sans leur donner aucune explication. Jill décida de quitter son groupe afin d’éviter de mettre son frère en danger.







Codage ©️️ Solaris @ Never-Utopia


Dernière édition par Jill Jeffray le Mer 26 Sep - 20:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 465
MessageSujet: Re: Présentation de Jill Jeffray. [fin]   Lun 24 Sep - 23:36

Salut !

Alors déjà désolé de l'attente, j'ai eu une semaine dernière assez chargée. Enfin bon, venons en au fait. Je pense que je vais être assez direct.

En l'état je ne peux pas valider ce personnage en tant que prédéfini. Je pourrais le valider si s'en était pas un. Or, c'est une tentative de prise d'un prédéfini et tel que le personnage est présenté. Je ne retrouve pas le prédéfini tel qu'il a été créé. Je t'avais déjà fait part de cette réserve lorsque tu m'avais présenté tes ébauches. On sent du mieux, que t'as essayé de te rapprocher de l'esprit du prédéfini avec d p'tits détails ajoutés au perso. Mais le problème reste le même que ce que je t'avais dis il y a quelques semaines. Tu transforme des caractéristiques principales du predef en caractéristiques secondaires et inversement. Du coup en mettant au premier plan des aspects seconaires du perso et inversement, tu le change assez diamétralement.

Du coup, voilà ce que je te propose avant de rentrer plus dans les détails autres sur la fiche. Je te laisse le choix du coup. Je sens que t'aime le perso tel qu'il est. Du coup, ce que je te propose, c'est soit de le garder tel quel et juste de changer le pouvoir et du coup de ne pas prendre un prédéfini mais de faire de ce perso un perso original. par contre ça implique de pas mal changer la partie dreamland. Soit t'essaie de faire des modifications sur le projet pour qu'il colle plus au predef' dans l'esprit, au risque que ça te plaise moins. Je te laisse faire ton choix.

Bon sinon, on sent l'envie apporté au développement du perso. mais du coup, à force de vouloir trop développer, tu te perds un peu dans les développement je trouve, notamment avec des phrases un peu alambiquées qui sont un peu étranges. De même, je trouve un peu étrange comment dans la partie description, on a des fois l'impression de passer du coq à l'âne.

Pour ce qui est du contenu plus contexte. J'ai juste une remarque par rapport à Ys. Franchement c'est une femme occupée, pas dit qu'elle fasse le déplacement pour une voyageuse née de la dernière pluie. Et au delà de ça, on parle d'un seigneur à 85 ou 90 000 PP (je sais plus, l'un ou l'autre) même le meilleur requin de sharkaland, elle en fait du sashimi en 2 secondes ! et même ta fuite est pas Legit au final par ce qu'elle aurait pu te rattraper sans trop de soucis. Et elle est pas du genre à se laisser impressionner par un poisson maudit. C'est la maitresse des océans, rien dans les eaux ne lui arrive à la cheville.

Bon, sinon, la fiche en soit est correcte. On sent l'effort apporté à la fiche. ça fait plaisir même s'il y a des maladresses dans l'écriture. On sent qu'il y a de l'envie de bien faire derrière je trouve. Puis j'ai bien ris avec le truc du faux richard. ^^ ça m'embête un peu de la recaler pour ça par ce que si le pouvoir du fish makeur n'était pas attribué à un predef' ça aurait pu le faire mais là... en tant que prédef' ça passe pas.

Tu vois pour te dire un exemple de comment je vois l'attitude que devrait avoir le predef'. La petite séquence IRL au début de la partie DL... bah le predef' tel qu'il est créé. Typiquement, ce qu'elle aurait fait, en partant sur le BG que tu lui as créé, c'est. Aller à la soirée en disant au type qu'elle y est pas, allumer tous les mecs qui se sont moqué d'elle au lycée et les laisser tomber comme des merdes en les humiliant et en leur envoyant des rateaux. Un truc bien revanchard en mode "ah nan j'sors pas avec les laidrons dans ton genre". Alors que toi t'as opté pour un truc comme quoi le perso en serait presque venu aux mains... Alors que comme je t'avais expliqué; bien que, la pratique des sports de combat à un certain niveau soit pas incompatible avec le predef'. ce qui l'st est de penser avant toute chose à l'usage de la force. Le predef' est plus basé sur de a psychologie et de la manipulation ou d ela petite fourberie pas méchante pour arriver à ses fins que la force.

Voilà. Bonne soirée et bonne chance qu'importe la solution que tu choisis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Présentation de Jill Jeffray. [fin]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation de Jill Jeffray. [fin]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les fiches :: Présentations :: Fiches archivées-
Sauter vers: