Bienvenue

Liens utiles

Effectifs

Ligue B : 19 membres
Ligue M : 7 membres
Ligue S : 0 membre
Créatures : 10 membres
Inclassables : 0 membre
Seigneur cauchemar : 1 membre
Rois des rêves : 0 membre

Top-Sites & Discord


Membres du mois

Jøn
Profil
MVP du Metro
Léo
Profil
Top vote
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Partagez | 
 

 Il faut un début à tout (feat Diavolo, Ayn et Manekiel)

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Créature
Pouvoir : Bracelet Zélite de foudre
Points de Puissance : 5 000
Points de Réputation : 25 000
Messages : 32
MessageSujet: Il faut un début à tout (feat Diavolo, Ayn et Manekiel)   Mar 28 Aoû - 0:42

Tous les chemins mènent à Delirium City, enfin du moins pour la boule de poils jaune qui s'y retrouvait très, voire trop, souvent. Une nouvelle fois, il était assis à son bar habituel dans le quartier des alcools forts. Ouais il y a que ça de vrai pour oublier sa vie de merde... et son train train habituelle de SDF traqué par des fans et/ou paparazzis en tout genre qui lui lâcher que très rarement les pokéboules. Il faisait un bilan de ses dernières aventures au barman avec bien sûr un bon verre de wisky et une clope au bec, qui à se bousiller la santé autant le faire dans les règles...

- ... nan franchement mec la recherche de la sphère du soleil ça m'a vraiment épuisé ! Je commence à me faire vieux pour ces conneries je crois... bon j'avoue que niveau cardio je suis pas ouf aussi à force de trop fumer ça doit jouer !
- La modération... Zeus, je te l'ai toujours dit ! Tu vis trop dans l'exces...
- Mais c'est si bon ! Tu comprendras jamais ! Ne pas se fixer de limite ça toujours était ma devise !!!
- Faudrait peut-être que tu te ressaisisses et que tu te fixes un réel objectif pour réparer le merdier qu'ai devenu ta vie tu penses pas ?
- mmmh... *bois cul sec* tu as surement raison... je vais y réfléchir ! Bon je te laisse un peu ma vessie m'appelle !
-J'ai pas besoin de connaitre les détails, Zeus...
- Cadeau de la maison !


Le pikalouche descendit d'un bond de sa chaise, il avança d'un pas lourd et déterminé vers le sanitaire. Même si le bestiau tient bien l'alcool, sa vessie est clairement un point faible à cause de sa capacité limitée et de sa petite taille. Autre désavantage du à sa taille, le chemin jusqu'aux toilettes était un vrai parcours du combattant, il devait bousculer énormément de personnes et bien sur connaissant la personne il s'excusait pas le moins du monde. Bon au moins les trois quarts étaient trop beurrés pour avoir la force de lui dire quoi que ce soit et le reste se contentait de lui faire des regards noirs qu'il ignorait sans pression.

Vu que je suis un narrateur sympathique je vais vous éviter de décrire ce moment passionnant de sa vie même si je me doute que vous vous posez des tas de questions du genre à quoi ressemble son appareil reproducteur ? Est-ce qu'il est obligé de monter sur la cuvette et de mettre ses pattes sur la surface crado ? Est-ce qu'il est sexy à poil ou autres interrogations de zoophiles assumés... Oui je sais c'est frustrant ! Bref après s’être recoiffé tranquillement et laver les mimines, la créature était fin prête pour retourner à sa place pour un nouveau round de boissons hautement alcoolisés.

Une fois sortit, il s’arrêta tranquillement devant la porte des WC pour sortir une clope. Soudain la porte derrière lui s'ouvrit brusquement et poussa la souris électrique qui se fit littéralement propulser à l'autre bout du bar. Dans son malheur, le fumeur n'avait pas percuté une table mais atterrit droit dans le décolleté d'une créature qui bien sur se mit à crier au pervers. De son côté, Zeus était plutôt content de se réceptionner à un tel endroit improbable car en effet c'était un pervers... Après s'être pris une gifle monumentale, l'alcoolo se mit à la recherche du coupable qu'il l'avait envoyé valser malencontreusement et autant dire qu'il était pas discret.

- QUI M'A BALANCÉ À L'AUTRE BOUT DE LA PIÈCE !? QU'IL SE DÉNONCE !


Le barman regarda Zeus au loin en soupirant. C'est qu'il commençait à avoir l'habitude de ces bêtises.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Armure organique
Points de Puissance : 17 000
Points de Réputation : 7 500
Messages : 55
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout (feat Diavolo, Ayn et Manekiel)   Mar 28 Aoû - 10:38

Vous seriez étonné de connaître l’anatomie d’une créature mi-poisson mi-humaine. C’est à la fois très étonnant et très instructif. Mais voilà, la prod ne veut pas qu’on rentre dans les détails parce qu’il faut que ça reste tout public et qu’on est pas dans un putain de documentaire. Bon pour remettre dans le contexte, tout ce que vous avez à savoir, c’est que même quand on est un hybride, on a des besoins naturels. Donc oui pour le dire gentiment, Manekiel avait bien besoin de pisser un bon coup pour soulager sa vessie. Le téléspéctateur attentif sera même en train de se demander ce que faisait notre homme-poisson national dans un bar à Délirium-city. Une excellente question à laquelle nous allons nous empresser de répondre.

En fait, voyez-vous, Manekiel, en tant qu’hybride, a aussi des besoins humains, mais ça, nous l’avons déjà dit. Ca incluse donc de pisser, mais pas seulement. Ca incluse aussi la baise, manger, déprimer, boire jusqu’à ne plus savoir faire la différence entre poisson et humain. Enfin bref, des besoins communs aux poissons comme aux humains. Tout ça pour dire qu’au final, aujourd’hui pour Manekiel, c’était un jour sans, et il avait bien besoin d’oublier tous ses malheurs pour la nuit, sans songer à la probable gueule de bois qui suivrait. Mais ça n’expliquait pas pourquoi l’homme-poisson voulait se bourrer la gueule à Délirium City. Calme-toi, jeune spectateur tremblant d’excitation sur ton siège, nous allons aussi apporter la réponse à cette question.

Voyez-vous, pour éviter de se prendre une bonne grosse cuite des familles et de se réveiller à Eden Island, il fallait déjà aller se bourrer la gueule dans la première zone, ce qui était assez judicieux comme choix. Mais par quelle zone avait donc commencé Manekiel pour finir par se retrouver dans un bar crasseux de Délirium-city. Ben il s’en rappelait plus en fait. Il se souvient juste d’être déjà bien beurré lorsqu’il était arrivé en ce lieu mystique. Bien ou bien la facilité scénaristique ?

Mais revenons-donc à nos poissons et donc à Manekiel. Après s’être tapé un bon nombre de boissons alcoolisées, forcément qu’il avait envie de pisser, comme tout le monde quoi. Une fois son devoir accompli, prêt à reprendre son hydratation, l’homme-poisson avait peut-être, je dis bien peut-être poussé la porte des chiottes un peu trop forte, ce qui avait expulsé une espèce de masse informe jaune dans les seins d’une autre clientes du bar. Oups. EN plus, ça n’avait pas l’air d’avoir mis la bestiole d’humeur jouasse, puisqu’il commença à gueuler, outré qu’on ait osé le poussé et ordonnait que le coupable se dénonce. Oh putain le gros casse-couilles.

Manekiel poussa un soupir et se massa l’arête du nez et plissa des yeux pour essayer de distinguer la petite chose qui semblait vouloir en découdre. Mais qu’est-ce que c’était que cette chose ? C’est moche et ça pue la fumée en plus.

« Mais c’est qu’il va pas m’emmerder, l’espèce de patate jaune ! » gueula Manekiel en s’accoudant au bar et en demandant une boisson bien forte, probablement la dixième de la soirée. Ou plus ? Ou moins. Il savait plus. « Si t’es pas satfa…Satisqu…. Si t’es pas content, tu peux aller voir ailleurs si j’y suis ! »

Une fois son verre servi, le barman prit soin de s’éloigner tranquillement de la créature, sentant bien que l’issue n’allait probablement pas être pacifique et qu’il faudrait mieux qu’il ne se trouve pas entre les deux bestioles. Comme pour lui donner raison, Manekiel se releva et tituba un peu pour se maintenir debout :

« T’as un problème c’est c-ca ? T’veux te patater ? Alors viens, viens! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Sécrétion de poison
Points de Puissance : 27 950
Points de Réputation : 23 000
Messages : 65
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout (feat Diavolo, Ayn et Manekiel)   Mer 29 Aoû - 18:37

Il faut un début à tout

Suite à une mission plutôt prise de tête, Ayn était désormais dans la première zone. Elle l’avait pas mal visité pendant un moment et y revenir lui faisait vraiment plaisir. Ainsi elle se retrouva à Delirium City, une ville qui l’avait étrangement marqué. Elle avait bu un coup dans un bar qui servait un très bon alcool et la mercenaire décida de s’accorder quelques jours de pause et d’aller dans ce bar pour boire un coup en tête-à-tête avec elle-même. Après tous les périples vécus, elle sentait vraiment fatiguée mais rien ne pouvait l’empêcher d’aller boire de l’alcool. Rien du tout.

Ayn se fichait bien de savoir si elle était accro à l’alcool ou non. Elle adorait ça, c’était tout ce qui pouvait compter. Voilà comment la demoiselle se retrouvait dans ce bar depuis maintenant quelques temps. En vérité elle ne regardait pas le temps passer et dégustait des bonnes bières fraîches. La mercenaire ne comptait pas le nombre de pintes qu’elle avait déjà bu et s’en fichait bien. Mademoiselle avait une bonne descente. Mais ça ne l’empêchait pas d’être bien joyeuse dans ce bar à papoter avec toutes les personnes qui avaient envie de lui taper la causette. Faut dire qu’ici, beaucoup de visages étaient rouges à cause de l’alcool hein. Ils étaient tous bien joyeux ou très bourrés et c’était une bonne ambiance pour se détendre.

La mercenaire était posée au bord du bar et décida de commande un petit cocktail pour changer un peu. Ne mélangez jamais les alcools, jamais. Mais cette règle-là, elle s’en fichait bien. Ayn avait demandé au barman de lui faire son meilleur cocktail et s’il le désirait, de lui en improviser un. Et faut dire qu’à la fin, elle n’était pas déçue. Elle aimait beaucoup ce goût de fruits rouge sucré qui se mélangeait à l’amertume de l’alcool. Ayn n’arrivait pas à deviner ce qu’il y avait dedans précisément d’une part parce qu’elle était bien joyeuse, et d’une seconde part car elle ne faisait pas cet effort. Et elle aurait pu continuer à boire tout en papotant tranquillement quand elle vit une souris s’envoler dans le bar. Sur le coup elle secoua sa tête, est-ce qu’elle avait trop bu ?

Mais non non, c’était bien une souris et la même qui venait de valser pour atterrir dans son décolleté. Alors autant elle était bourrée, autant elle n’était pas du genre à se laisser tripoter et une bonne claque dans sa gueule fini par arriver. Faut dire que son kimono offrait un beau décolleté oui mais de là à se faire tripoter … Fallait pas rêver.

Spoiler:
 

« Mais tu dégages de là oui ?! T’as cru que j’étais une fille facile ? Quel pervers ! J’appelle ça du harcèlement sexuel ! »

Et il finit par valser encore plus loin. Pour qui il se prenait ? Que ça soit volontaire ou non, personne ne pouvait lui toucher la poitrine, non mais oh ! Comme si Ayn était une fille facile. Que ça soit volontaire ou non, elle s’en fichait bien. Sauf que la petite souris n’avait pas l’air très contente et se mit à brailler en plein milieu du bar. Avec sa petite taille, il avait l’air ridicule à jouer les caïds et Ayn pouffa ouvertement de rire pour se moquer de lui. Il se rendait compte qu’avec une pichenette il s’envolait ou pas ?

Tout aurait pu s’arrêter là mais non. Un homme-poisson se mit à lui répondre. Han ça promettait d’être drôle. Ayn observait la scène quand elle entendit la réplique de l’homme-poisson. La mercenaire explosa littéralement de rire. Elle renversa même son cocktail. Depuis quand on disait « Patater » ? Non mais sérieusement, il sortait d’où celui-là encore ? L’ambiance était géniale, tous les yeux se tournaient en direction de la petite souris qui ne se faisait pas respecté et l’homme-poisson qui avait l’air d’être chaud pour se battre. Ayn commanda une nouvelle bière, elle ne pouvait pas louper ça. Ah non non non. C’était trop épique.

« Vas-y le cordon bleu, patate lui la gueule qu’il comprenne qui est le chef ici ! »

Ayn, se foutre de sa gueule ? Rhoo, à peine voyons. Ce n’était pas son genre, sauf quand elle avait un coup dans le nez bizarrement. Petit à petit, les gens commençaient même à parier. Le barman était clairement blasé. Et Ayn totalement morte de rire. Elle ne regrettait pas du tout d’être venu dans ce bar, vraiment pas.

« Vas-y je parie sur toi ! S’tu gagnes j’te paye une pinte ! »

Les paris montaient de plus en plus, les gens à fond pour miser sur l’homme-poisson. Les créatures tapaient sur les tables, certains balançaient même des chaises à tout va en gueulant. Ça devenait un vrai ring. Certains avaient sans aucun doute des excès d’adrénaline pour agir de cette façon. En tout cas, l’ambiance était à son comble. Ce duel allait être très drôle. C’était Ayn qui prenait tous les paris. Elle allait se faire par mal de thunes avec ça, au vu de l’engouement présent. Certains faisaient même la queue.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Seigneur Cauchemar
Pouvoir : Berzerker
Points de Puissance : 19 500 points
Points de Réputation : 24 700 points
Messages : 68
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout (feat Diavolo, Ayn et Manekiel)   Jeu 30 Aoû - 14:09

- Et on déééééétend les muscles, et on éééééétend la jambe droite !
- M’sieur ! Hé m’sieur !
- Oui, Jean-Canard ?
- J’peux reprendre du mojito ?
- Fini ton exercice et toi, comme le reste du groupe, vous pourrez boire la deuxième pinte de…
- Non mais les autres se sont barrés. Ils étaient là pour le mojito.
- Quoi ?
- Fais pas la gueule Brandon, perso j’adore ton yoga-mojito, ça me détend. Mais t’aurais pas du lait froid ? J’bois pas d’alcool en principe, je suis juste de passage ici !
- MAIS QU’EST-CE QUE LES GENS ONT A M’ARNAQUER COMME CA ! BANDE DE CONNARDS ! BANDE D’ENFOIRES ! JE DEVAIS ME CALMER PUTAING ! J’VAIS ENCORE DEVENIR FOU …
- T’as du potentiel Brandon. Ecoute, rejoins le Fight Club local, tu dis que tu viens de la part de l’Antivirus !
- RAAAAAAAAAAAAH !


Après quoi je l’ai laissé taper dans des bourrés, parce qu’autant je dirige le club de baston local, autant j’suis pas l’Armée du Chalut, faut pas déconner wesh. Or donc, je suis de passage moi, avec la gamine qui roupille comme si c’était la sieste de l’année depuis environ deux jours. Elle se réveille juste pour téter mes seins et après elle se rendort. Je dis mes seins pour faire genre je suis un bon père, mais en vrai je ne sais pas comment ça se passe, j’ai des biberons et la mioche se débrouille solo. Elle pique dans mon lait froid cette salope, comme quoi ça a beau être du même sang, quand il s’agit de partager c’est quand même tpmg. Je l’éduque bien, je crois. Si ma fille n’est pas une énorme connasse dès le départ je la renie, c’est clair. Me voilà donc dans un royaume que j’ai jamais pu encadrer, parce que je bois assez peu d’alcool. A part le whisky pur feu de Firania au petit dej, et éventuellement une bière par ci par là hop là dans la guiche, avec les combattants, je carbure surtout à l’eau et au lait froid. J’ai jamais accroché à l’alcool, me demandez pas pourquoi. Je me suis mis des mines pires que celles du Royaume des Naings, j’ai trouvé ça mouais sans plus remboursez ma casquette bande de putes. Donc Délirium ça n’a jamais été ma came, y’a trop de rêveurs en plus, et les créatures sont toutes plus débiles les unes que les autres. J’sais pas, à un moment tu essaies de te respecter et de t’insérer de l’amour-propre comme un plug anal, mais non.


- Hihihi, regardez un golem de vomi hihihi, j’suis trop plié ! Attendez, je suis réellement plié !
- Mon dieu…
- HA ! J’ai une étiquette de vin rouge sur le torse ! Je suis un millésime classé !
- Mais putain…
- Quoi ? Y’a un monstre de LSD qui te fait planer ?? Il est où ?
- Vos gueules…
- Je veux une seringue à caca ! Je veux une seringue à caca ! Je veux une seringue à…
- Mais sortez-moi de là...
- Hé ! Toi là avec ta gamine, tu veux pas...ME VOMIR DANS LES CHEVEUX ?
- Mais on est où sérieux…
- Quoi ? Tu mets de la vodka dans ton Shoshosho Kalakalaka ? Mais absolument pas !
- On s’en branle…
- Je suis une vigne...je m’insère dans la terre et je pousse...oh regardez mes branches...ooooh…
- T’es dans un grand délire toi…
- On est tellement trop des potes toi et moi ! Enfin on va le devenir ! J’te paie un verre ?
- Plutôt crever…



Grosse éclate, merde. A force j’en peux plus et je décide d’aller me poser dans un endroit collé serré. Un bar fera l’affaire, après tout dans le royaume de la bibine de merde, c’est comme essayer de boire du sperme dans un bordel militaire. Je rentre dans le bordel  et là je vois un truc jaune en train de gueuler haut et fort que quelqu’un se dénonce. Ah bah enfin je retrouve une ambiance que j’apprécie et que je maîtrise un peu près ! Merci ! Je bénirai ma sœur si j’avais pas envie de la violer plusieurs fois. Le machin jaune, de dos, il sent la clope et sans doute le sida, et un truc tout aussi chelou lui répond sur le même ton, avec des grammes rajoutés à la main, comme un vrai. Je suis prêt à me retrousser les manches et à participer aux fions, mais c’est pas fini ! Oh je sens que ça va être une bonne soirée ! Oh oui, le Diavolo flair ne se trompe jamais, sauf de lit ! Le truc qui répond salement ressemble à une merdouille d’Aquarya. Évadé de la poissonnerie d’Ys, ça encore. D’ailleurs, cette connasse est sur la liste des baisables pour héritiers de Diavolo, to be continued bien sûr.


Parlant de baisables pour héritiers, vlà t’y pas que je repère Ayn, la pote qui était avec moi y’a quelques temps dans la Cité des règles féminines ! Toujours aussi kraki la bougresse, avec un kimono qui aurait dû donner des envies à tous les pisse-froids des alentours de venir lui payer une pinte ou deux, histoire de voir si la dame avait les valves en fusion. Le machin jaune était dans son décolleté, tu m’étonnes Elton ! Moi aussi j’aimerais bien me faire projeter dedans, mais la nana est du genre hargneuse, comme on les aime quand elles sont clouées au pieu. Bien sûr que je lui dis bonjour, vous imaginez bien ! Bien sûr, je suis un gentleman. Le bar commence à prendre des airs de folie, et la poto Ayn lance les paris comme une vraie. Elle ne perd pas le nord, elle me fait marrer tiens. Bien sûr que je continue de tracer vers elle tandis que les parieurs deviennent dingue et qu’elle se fout de la gueule du poiscaille. Faut toujours soigner son entrée, moi je soigne mes appels à la chair.
Bim, direct la main aux fesses, elle va immédiatement savoir comment je m’appelle.


- Alors Ayn, on prend du bon temps avec des bourrés ? Question d’entraînement pour plus tard ou t’as une mission de plus à remplir ? Ton petit poison me manque depuis qu’on a échappé à la mort de cette conne d’Héimora et…
- Pikatchouuuuuuuu !



Ouais, j’ai pas rêvé. Ma gamine, ma chair mon sang mes entrailles le fruit de ma vie ma réussite mon avenir mon trésor, ma petite Maygold Markusse Infinity Mayor-Cheyenne a balancé son premier mot...et c’est pour appeler un truc tout jaune dégueulasse qui pue la clope et la dépressivité. Ouais dépressitude, si vous voulez. Je vous emmerde, j’suis complètement qué-blo là. Je l’entends rire et là je la vois, ma fille, mon amour mon sang mes entrailles le fruit de mes couilles, le jus concret de mes olives la sueur de mon foutre les gênes de ma famille dans tout ce qu’elle a de plus noble, je la vois tournée vers la baston et Ayn en riant et en applaudissant le truc jaune et rageur. What the… 


- FUUUUUUUUUUUUUUUUUUU !
- Pikatchouuuuuuu Patate ! Hihihihihihihihi ! Patate !
- Mais mais mais...Maygold…



Et là mon sang ne fait qu’un tour. Je mets une main sur l’épaule d’Ayn. Quoi ? C’était son sein gauche ? Boh c’est pas grave. Je mets la main sur « l’épaule » d’Ayn, je monte sur une table, et j’explose de rage en shootant dans une pinte qui va droit dans la gueule du poiscaille de merde ! Je hurle à en faire trembler les morts, si bien que Maygold se met à hurler, contrariée.


- SON PREMIER MOT DEVAIT ÊTRE PAPA ! CA DEVAIT ÊTRE PAPA ET MAMAN ! BANDE DE CONNARDS ! J’VAIS TOUS VOUS FUMAAAAAAAAAAAAAAAAAY !
- PIKAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!!!!!!
- TAIS-TOI MAYGOLD ! TU POURRAS ME RÉPONDRE QUAND TU SERAS …
- TCHOUUUUUUUUUUUUUUUU !!!!!


La gamine essaie de voler vers le truc tout jaune et bourré. Je la rattrape en vol, je la chope, sauf que là je remarque que par habitude, je suis parti les deux pieds en avant vers le machin jaune qui intéresse Maygold, comme pour un Diavulu Dorupo Kicko. Trop tard, désolé ma fille !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Bracelet Zélite de foudre
Points de Puissance : 5 000
Points de Réputation : 25 000
Messages : 32
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout (feat Diavolo, Ayn et Manekiel)   Dim 2 Sep - 3:20

Il y a des soirées comme ça où les choses partent juste en méga couilles et fallait l'avouer là c'était plus en master couilles. Pourtant Zeus avait l'habitude de voir ses journées gâchées par des pokéfans un peu trop collants ou autres abrutis le prenant pour un monstre de poche. Les probabilités qu'il se fasse éjecter par une ouverture de porte trop violente et que en plus il atterrisse dans la poitrine d'une femme et que en plus il se prenne une gifle de malade et le pire dans tout ça c'est que ce n'était que le début des emmerdes...

On l'accusait déjà de harcèlement sexuel alors que ce n'était qu'un incident fâcheux, certes pas désagréable mais fâcheux. Alors qu'il s'égosillait pour trouver le responsable de tout ses malheurs, à sa grande surprise, la personne répondit quasi instantanément. Il s'agissait d'une créature amphibie qui avait vu sa gestuelle et ses paroles un peu trop abusés sur la bibine. Et oui tout n'avait pas l'endurance de Zeus niveau alcool, vous me direz il a des années de pratique intensive en même temps. L'homme poisson continua les hostilités en l'insultant de patate jaune et en le menaçant de le, attention accrochez-vous, de le patater !!! On lui avait jamais fait celle-là... plus pitoyable tu crèves mais du coup la boule de poils s’éleva à son niveau.

- pfff tu t'es vu le sashimi avarié avec ta serpillière sur le crane ! Tu tiens à peine debout et tu oses me défier ! Attends que je te foute la raclée de ta vie !


Il s'approcha de son adversaire en déplacement à deux pattes, fit craquer ses petites pattes avant, secoua la tête rapidement de droite à gauche et cracha un mollard juste devant ses pieds palmés pour l'intimider. Même si sa petite taille joué pas en sa faveur, Zeus était teigneux et se laissait pas démonter facilement. Voyant l'état d'ébriété de son opposant il était confiant de remporter l'affrontement en un temps record.

Pendant ce temps, la femme qui l'avait giflé s'amusait à lancer des paris sur leurs gueules sans la moindre gêne, mais bon si le pikalouche pouvait remporter de l'argent par la suite il allait clairement pas se plaindre. Seul problème les gens ne misait pas sur le bon cheval ! Tant pis pour eux il allait boire leurs larmes quand ils verront le résultat final ! C'était son moment de gloire à lui et personne pouvait lui retirer ! Non pour une fois se serra son fait d'arme à lui Zeus et non ce Pikachu de malheur ! Gonflé à bloc il s'élança en direction de l'homme poisson.

- Je vais faire qu'une bouchée de toi, l'homme mi-thon mi-con !
- Pikatchouuuuuuu Patate ! Hihihihihihihihi ! Patate !
- QUI VIENT DE ME COMPARER A CE HAMSTER DE POCHE RIDICULE !?


Quand son ouïe capta ce son peu agréable, il stoppa net son geste et se tourna avec son regard le plus noir vers l'origine du cri. Il vit un homme aux cheveux longs engueuler un bébé. Il enrageait car apparemment c'était ces premiers mots. La scène devenait de plus en plus surréaliste et le gamin montait aussi en intensité de cri. Bordel comment un mioche pareil pouvait déjà dire ce genre de nom ! Il devait vraiment recevoir une éducation de merde ! Soudain BAM attaque surprise, le bébé se jeta dans la direction du faux Pokemon... son père avec... pieds en avant ! BAM DROPKICK dans la face ! Autant dire que la souris s'envola vers d'autres cieux.

Le fumeur traversa la pièce et se fracassa contre la porte des toilettes laissant apparaître un nuage de poussière par la même occasion. Retour à la case départ pour le rongeur. Sauf que ce dernier en avait marre d’être le punching-ball de la soirée ! Il se le releva avec des sourcils froncés, j'ai jamais vu des sourcils aussi froncés c'est impossible ! Zeus s'approcha déterminé des quatre emmerdeurs qui venait de gâcher sa soirée picole, c’est-à-dire, l'homme poisson, la gifleuse, l'enfant et le mec louche. Il fit un signe au barman qui commença à lui préparer une boisson.

- C'est à cause de bouffons comme vous que je peux pas mener ma petite vie tranquille... Marre de passer pour quelqu'un que je ne suis pas ! Ce soir vous allez voir de quoi je suis capable,moi le grand Zeus je vais vous faire ravaler vos paroles ! Je vous affronte tous aux combats de Two punch One shot ! Les règles sont simples chacun son tour on boit un shot après on enchaîne sur une punchline et un coup... le dernier debout remporte la partie... je vous affronte en 1v3 ! Et toi là ! t'as intérêt à faire taire ton rejeton ou je te le fais bouffer !

Le barman apporta une ligne de shooter à l'absinthe à 80 degrés parce que oui quitte à prendre des shots autant qu'ils soient corsés. Ce genre d'affrontement était pas tellement inédit dans ce bar, c'était un peu une spécialité local. Le public se mit à crier enthousiaste et renforçant leurs paris à coup de billet.


Dernière édition par Zeus le Dim 2 Sep - 12:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Armure organique
Points de Puissance : 17 000
Points de Réputation : 7 500
Messages : 55
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout (feat Diavolo, Ayn et Manekiel)   Dim 2 Sep - 10:08

Oh, là, Manekiel, il était chaud comme la braise. L’ambiance du bar s’était enflammée alors qu’il avait répondu aux hostilités lancées par le petit nerveux. Une jeune femme en particulier menait l’ambiance, encourageant Manekiel à bien le défoncer. C’était un compliment en quelque sorte, alors Manekiel ne serait que bonté et oublierait le surnom de « Cordon bleu » dont il avait été affublé. Il était possible qu’il soit peut-être aussi trop bourré pour se rendre compte de ça. Ici aussi, l’interprétation est libre. Par contre, ce qu’il entendit bien, ce fut l’insulte dont il fut la malheureuse victime, se fare ainsi traiter de « sashimi » ! Avarié en plus ! Il avait complètement oublié la suite de la phrase qu’il frappa son point de colère contre le bar. Sauf que, dans son état d’ébriété et sa rage, son poing était devenu aussi dur que de la pierre et le bar se fracassa en deux alors qu’il se mit à gueuler en direction de la bestiole, alors qu’une créature, dont c’était le premier jour dans le bar, commençait à chialer en voyant l’état du pauvre bar :

« MON PERE EST MORT TRANSFORME EN SASHIMI, PETIT ENCULE ! » était-ce là la vérité, ou simplement un mensonge éhonté afin que son quota sympathie augmente dans la foule, qui parierait alors plus de billets sur lui ? Non, Manekiel n’était pas comme ça ? Ou l’était-il vraiment ? Qui sait.

L’homme-poisson aurait pu continuer longtemps ainsi, mais il n’en fut rien, car alors qu’il allait jeter la punchline la plus lourde que Délirium-city ait connue, il fut stoppé dans son élan par une P.V.N.I. (Pinte Volante Non Identifiée pour ceux du fond qui dorment) qui le frappa en plein front dans un « Bong ! » sonore, qui ne sonna pas creux, ce qui signifiait, grand bien nous fasse, que même bourré, Manekiel semblait encore avoir quelques neurones. Pas beaucoup mais il en a et c’est déjà ça. Malheureusement, son front n’était durci à ce moment et Manekiel pu ressentir tout l’impact de la pinte dans la figure et putain, ça fait mal ! Le choc le fit reculer et tomber à terre. Mais il en fallait plus pour venir à bout de Manekiel et il se releva avec un peu de difficulté quand même, sa tête tournant un peu plus qu’au début. Ne sachant pas qui était le responsable de son mal de crâne soudain, Manekiel décida de focaliser sa colère sur la seule personne qu’il pouvait frapper en toute impunité, le truc jaune. Cependant, alors qu’il avait commencé à prendre une des chaises du bar, accompagné par les plaintes du jeune barman et le regard fatigué du plus âgé, il remarqua que l’horrible boule de poil teigneuse n’était plus à sa place, mais quelques mètres plus loin, un peu amoché. Il l’avait déjà tapé sans s’en rendre compte ? Il constata que finalement non, car un homme était monté sur le bar, tentant de choper une petite gamine qui gueulait des « Pika-Tchou » vers le petit teigneux. Mais qu’est-ce que c’était qu’un « Pika-Tchou ? »

Amoché mais déterminé, la patate ambulante s’avança d’une manière qui se voulait déterminée, mais surtout bien bourée vers Manekiel et pointa deux autres personnes. Le mec sur le bar avec sa gosse, et la femme qui avait commencé des paris sur Manekiel et les défia en d-d-d-duel. Excusez le lag, la régie a eu des problèmes. Un jeu que Manekiel ne connaissait pas, qui consistait à boire un shot puis à sortir une « punchline ». Pika-Tchou les provoquait d’ailleurs en team, lui contre le reste du monde, c’est-à-dire trois clampins. Il y a un début à tout ma petite dame. Le barman le plus âgé apporta alors des boissons sous les applaudissements du reste du bar, alors que le plus jeune était roulé en boule, pleurant sa maman et souhaitant que le service s’arrête rapidement.

Intrigué, Manekiel s’assit devant un des shot, sa chaise toujours dans l’autre main. Il tourna la tête vers Zeus et plissa des yeux comme pour le voir mieux. Il s’accorda un moment de réflexion, analysant chaque parties de ses poils puant l’alcool et la cigarette comme pour y déceler quelque chose. Finalement, après quelques secondes de recherches, il se rassit, et se frotta le menton, tel un philosophes des temps modernes.

« Ecoute mon gars, » Dit-il alors que la foule se tut pour entendre la première punchline, « Je voudrais bien participer à ton jeu, moi, vraiment. En plus, j’ai des shots gratuits, c’est cool. Mais je suis un poisson avec des principes tu vois, et un poisson avec des principes, ça écoute de la daronne dit, et ma daronne, elle m’a dit de jamais parler mal des handicapés, alors ce que je propose, c’est que je garde les shots et qu’on en finisse là. Ca éviterait un massacre. »

La foule émit des « Ooooh ! » un peu admirateur. La punchline n’était certes pas folle, mais on mettait en place l’atmosphère, l’ambiance de la punchline bien lourde, il fallait commencer à lisser le sol pour mieux prendre son envol et dropkicker à nouveau le Pika-Tchou vers d’autres cieux et nul doute que ça allait aller crescendo à partir de là. Il prit alors un des petits verres et le but cul-sec. Sa gorge le brula d’un coup et il manqua de se mettre à tousser. Mais non, les vrais poissons, les poissons virils, ne toussent pas, alors ses yeux devinrent juste un peu brillants. Pour camoufler le tout, un petit rot bien placé et c'est oublié!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Sécrétion de poison
Points de Puissance : 27 950
Points de Réputation : 23 000
Messages : 65
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout (feat Diavolo, Ayn et Manekiel)   Lun 3 Sep - 14:59

Il faut un début à tout

La bonne ambiance était géniale. Ayn s'éclatait à fond. Mais voici qui voilà ! Un emmerdeur en plus pour empirer les choses. Et avec Diavolo ça ne pouvait pas être pire. Mais Ayn bourrée, plutôt que de lui en décoller une lui fit un câlin quand elle le vit. Ignorant totalement la main au cul qu'il venait de lui faire, elle avait retrouvée son pote avec qui elle avait failli mourir. Ils auraient pu être amis de tombe quoi. Et là il commença à lui poser mille questions jusqu'à ce qu'il s'arrête après les premiers mots de sa fille. Il avait pas l'air très content. Les premiers mots de son enfant ne devaient pas être un moment heureux pour lui ? Alors que la mercenaire se posait la question, elle sentit une main sur son sein gauche. Elle se releva pour lui en coller une mais il était déjà là, à péter un câble car le premier mot de la petite MayGold n'était pas papa. Ayn se rassit et explosa de rire. Ce mec c'était un vrai un vrai sketch.

Il s'énervait et la patate fut balancée à nouveau à l'autre bout du bar. C'était vraiment ridicule. Ayn commençait limite à avoir mal pour lui tellement il lui faisait pitié. Mais bon, il cherchait pas un peu à avoir de l'attention quand même en pétant scandale avec sa taille minuscule ? Ayn n'en savait trop rien, mais si c'était son objectif, c'était réussi. La mercenaire se releva et posa sa main sur l'épaule de Diavolo.

« Allez Diav, souffle ou pète un coup. C'pas grave, un coup de lait et tout ira très bien. »

Elle ne savait pas si ça allait le consoler ou non mais elle jeta un regard à la patate qui lançait un défi. Ce n'était pas vraiment le genre d'Ayn de participer à ce genre de chose. Elle avait plus tendance à être spectatrice. Faut dire que lancer des phrases méchantes ce n'était pas du tout son fort puis de base, l'envie n'y était pas. Mais pourquoi pas faire une exception. Il serait bien content d'être au milieu de tout. Le poisson commença, insinuant que la patate jaune au sol était un handicapé. C'était ça une punchline ? Ayn laissa sa tête tomber légèrement sur le côté. Elle ne comprenait pas en quoi c'était drôle et pourquoi est-ce que la foule commençait à devenir folle. Faut dire qu'elle avait aussi une grande flemme de comprendre. Suite à ça, il bu un shot qu'un barman avait disposé sur le bar. Donc le principe c'était de lancer une sale vanne sur l'autre puis de boire un coup ? Autant boire c'était facile, autant les punchlines ... C'était une autre paire de manche.

Ayn repartit s'asseoir puis fit signe à Diavolo de s'asseoir près d'elle. Apparemment ils étaient eux trois contre la patate. C'était pas vraiment équitable. Sauf s'il avait vraiment confiance en sa descente. Ayn haussa les épaules, c'était son choix de lancer le défi, à lui d'assumer. Chacun sa merde dans ce monde cruel ! Ayn réfléchit à quoi lui dire. C'était bien chiant. Et l'alcool ne l'aidait pas à réfléchir.

« Moi franchement, l'alcool gratuit je dis pas non. Mais perdre mon temps avec toi c'est une autre histoire. »

Et c'est là qu'ils se mirent à hurler autour d'Ayn qui observait autour d'elle, étonnée. Qu'est-ce qu'elle venait de dire pour qu'ils hurlent comme ça ? Tout partait sérieusement en sucette.

« Non mais je suis sérieuse quand je dis ça. Il nous fait perdre du temps avec ses caprices de star, monsieur veut être le centre de tout, non merci. Arrêtez de ... »

Elle n'avait pas le temps de finir qu'ils se mirent à hurler à nouveau, encore plus fort. Tout ce bruit était vraiment ennuyant au bout d'un moment. Ils se mirent à hurler des « Bois ! Bois ! Bois ! » autour d'Ayn qui prit un premier shot pour boire du coup. Pour elle ce n'était rien de fou ce qu'elle venait de dire. Ou alors, le niveau ne volait pas très haut. C'était peut-être ça finalement. Ayn soupira, tout le monde fixait désormais Diavolo, la mercenait comprit. Le connaissant, ça risquait de partir dans la vulgarité, dans de l'enchaînement d'insultes. Il avait l'air de mal digérer le coup de Pikatchou de sa fille encore. Mine de rien, ce duel pouvait lui servir de défouloir aussi. Tant que ce n'était pas elle qui se faisait insulter, ça pouvait être n'importe qui ou même n'importe quoi.

Ayn frotta son visage avec ses mains. Elle recommença à prendre les paris, gardant l'argent des précédents paris sur lui. Si tout le monde perd, l'argent est à la maison. Et là c'était Ayn qui gérait tout ça. Cette fois, les paris étaient variés, il y avait un peu de poisson, un peu de Diavolo, de patate et d'autres pariaient sur elle. Cette fois elle ne pariait sur la tête de personne. Elle se contentait de ramasser les gains. Certains étaient dégoûtés d'avoir pariés au combat de la patate contre le poisson. Et malheureusement pour eux, la maison ne fait pas crédit. Néanmoins plusieurs groupes se formaient dans les créatures et voyageurs présents dans le bar. En fonction de qui ils soutenaient. Cette fois, c'était Ayn qui en avait le plus. Ils étaient pressés qu'elle soit bourrée au point de perdre conscience ou comment ça se passe ?
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Seigneur Cauchemar
Pouvoir : Berzerker
Points de Puissance : 19 500 points
Points de Réputation : 24 700 points
Messages : 68
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout (feat Diavolo, Ayn et Manekiel)   Lun 3 Sep - 17:24

J’crois qu’on peut dire que je me suis vengé, enfin j’sais pas. Les premiers mots de ma gosse, quoi...même si je m’attendais plus franchement à un « ageuh », un « goubigoubi », ou un « s’teup j’vais me droguer passe le brozouf ». Quelque chose comme ça, avec une jeune punk comme ma gamine. Le truc que j’ai frappé semble encore plus énervé que moi quand on me sert pas mon lait froid, ce qui est un monde. Mais il me fait marrer, on dirait une petite mascotte ou un sextoy. Ouais, sûrement un sextoy que j’ai croisé dans Boobsland, à l’époque où je me faisais une éducation virile. La mascotte fronce les sourcils comme j’ai rarement vu un truc jaune froncer les sourcils, faut dire donc que ça n’arrive pas souvent. Ainsi donc il s’appelle Zeus, un nom à la con qui se pose. Le mec balance ses règles et donne dans le règlement de comptes, alors que je le connais que depuis cinq secondes...enfin sauf si c’est bien lui le sextoy du royaume des seins. Il balance un jeu à boire, comme s’il était capable de rivaliser avec un Seigneur de la Guerre, wesh.


Le jeu à boire avec Nemo le bleu, le truc qui sent la marée, et pas celle qu’on aime avec le sel, les vagues et les gémissements hein. Il parle de sa daronne, sans doute élevée dans un bassin d’aquaculture où elle s’est prise des...putain faut que je la note celle-là ! On boit, on défonce verbalement et on frappe des gens ? Mais c’est le résumé de toute ma vie ça ! Enfin un jeu digne d’un Mayor. J’sais pas si la gamine participe, mais j’ai bien l’intention de tous les éliminer un par un, de préférence en les humiliant, et en leur mettant des cure-dents entre l’ongle et la chair du doigt. Voyez le truc ? Bon, heureusement la pote Ayn me calme, et effectivement avant de me mettre à picoler, un petit demi de lait froid fera pas de mal. Je demande ça au barman, il hausse un sourcil et je lui dis de se magner, je paie double. Aussi parce que ma gamine va taper dedans, donc je demande une pinte. Je paie double. Je mise aussi sur moi auprès d’Ayn. Je paie double.


On me fait asseoir enfin et la gosse est balancée dans mon dos histoire de ne pas se bouffer les vapeurs d’alcool. Mais elle est morte de rire et elle a des étoiles dans les yeux en voyant le dénommé Zeus. Je crois qu’elle l’aime bien, du coup je l’aime bien aussi, finalement. Ayn balance des vannes gentilles – bordel de merde, personne n’a jamais connu des séances d’humiliations publiques avec Sento ? C’est quoi ces bisounours ! Ok j’vais sortir mes couilles et balancer les bombes atomiques, bande de salopes, de soumises et de sous-êtres ! C’est à moi ça y est, je dévale le shot comme un bonhomme et je hurle tellement c’est fort !


- PUTAIN DE TA MÈRE LA CHIENNE ! C’EST QUOI CETTE MERDE ! ON PEUT AVOIR UN VRAI ALCOOL ET PAS UN TRUC QUI SERT DE DÉTERGENT ???


Je me fais siffler et là je commence à voir rouge. Ok ils veulent jouer à ça, je prends un mec et je lui envoie une droite qui le cloue contre le comptoir, et je pointe du doigt le poisson. Lui, en premier, ça va me faire les nerfs.


- Alors et pis toi, tu causes daronne mais quand on grandit dans un bassin d’aquaculture, faut vraiment aimer les coups de queues, même avec le filet de protection. Connard, j’vais prendre par les nageoires et j’vais te noyer. Tu vas crier à la criée, j’te le dis moi !


Je me tourne vers le dénommé Zeus qui rage encore comme un malade.


- Il paraît que tu servais de sextoy pour les bombasses de Sboobland, mais que t’envoyais le jus toujours trop tôt, grosse patate chaude précoce ! T’es pas encore au courant que Diavolo est dans l’fight, j’vais montrer mes prises et te mettre les doigts dedans. Ducon.


Sous les cris et les "popopooooooo", j’explose mon shot sur la table et pour l’instant j’épargne Ayn. Nan j’déconne. Je prends son menton entre mon pouce et mon index, et sans la prévenir je lui fous une petite gifle. Quoi ? Je m’échauffe seulement là, ils sont pas prêts pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Bracelet Zélite de foudre
Points de Puissance : 5 000
Points de Réputation : 25 000
Messages : 32
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout (feat Diavolo, Ayn et Manekiel)   Mer 5 Sep - 2:47

Les défis d'alcools ça le connaissaient et ce n'est pour rien que Zeus était confiant quand a ces capacités à remporter ce match et ceux même en étant seul contre tous. Bon en même temps le sashimi avarié était déjà saoul donc a priori c'était déjà plié pour lui. Les deux autres allaient surement être plus retors. Étonnamment le cordon bleu commença l'offensive d'un ton blasé tenant son shot tel un gentleman... avec de l'alcool, beaucoup d'alcool dans le sang. L'homme poisson commença alors à parler en disant qu'il n'avait aucun intérêt à participer à ce match enfin en dehors des shots gratuits bien sur. Sauf que ce n'était qu'une simple phrase pour amorcer sa vraie punchline, il considérait qu'il ne fallait pas taper sur les handicapés. Un peu simple mais le genre de punchline qui a toujours son effet. Zeus se contenta de remuer légèrement la tête tandis que la foule était en délire.

Il se tourna vers le prochain adversaire qui semblait vouloir jouer également la carte de la nonchalance et de "je participe uniquement parce que je suis un(e) alcoolo et que je refuse donc jamais de l'alcool gratuit" ! Bah bravo quel exemple pour la jeunesse je vous jure ! Comment ça Zeus est pire ? ouais bon c'est qu'un détail... La créature insista déclara qu'elle avait pas de temps à perdre avec je cite "ces caprices de stars". Même si Zeus sentait qu'elle jouait pas vraiment le jeu et se contentait de dire ce qu'elle pensait à haute voix, étrangement il fut beaucoup plus affecté. Il y a que la vérité qui blesse comme on dit. La boule de poils essayait justement de sortir de son statut de star et voila qu'on l'accusait d’être ce qu'il n'a jamais voulu être. Bien sûr qu'il est imbu de lui-même et l'a toujours été en soit mais bordel c'est pas pour autant qu'il veut qu'on l'observe sans cesse et encore moins qu'on le prenne pour quelqu'un qu'il n'est pas. Pas pour rien qu'il se perd depuis des années dans les pires travers et excès. La femme sous le délire insistant de la foule se mit à boire son shot et comme si de rien était reprenait ses paris.

C'était désormais au tour du papa de la troupe et son gamin insupportable qui oser l'appeler par le nom de celui qui lui avait piqué son identité. Il semblait bien plus chaud même trop car il se mit à attaquer tous les participants. Il devait pas connaitre le principe de 1vs3... Aucun pour rattraper l'autre je vous jure. Mais bon contrairement au deux autres il avait des vraies punchlines en plus d’être hyper vulgaire. Dire qu'on reprochait souvent au pikalouche d’être trop rude à ce niveau lui c'était à un level cosmique ! Plus intriguant encore il révéla son nom Diavolo. Zeus était persuadé d'avoir déjà avoir entendu ce nom quelque part mais impossible de s'en rappeler. En tout cas son clash était hilarant fallait bien l'avouer enfin sauf pour l'autre créature qui reçu juste une gifle en guise de punchline pas très charlie tout ça...

- Handicapé !? venant d'un thon complètement torché je trouve ça assez bas malgré la hausse de la marée on m'a jamais aussi mal vanné depuis au moins un million d'années ! Retourne dans ton aquarium que je te redonne ton valium ! On joue dans la cour des grands pas celle des harengs !

Zeus voulant respecter les règles jusque au bout pas comme certain pris un shot et le bu cul sec puis se tourna vers la présence féminine.

- Des caprices de stars ? La célébrité j'en ai ma tare ! contrairement à toi j'voulais pas juste briller mais j'ai touché le sol ! À présent, j'vais me relever et j'vais tout-tout dégommer à commencer par ta fierté ! T'es un peu coincé t’inquiète Zeus va t'électriser et te dévergonder !

Il prit un autre shot en le buvant d'un coup pour se tourner vers Diavolo.

- Tu es peut-être chaud comme un lapin, mais tes neurones sont en déclin ! Quand je dis 3 vs 1 ça veut dire qu'il faut pas attaquer ton prochain ! Je suis peut-être précoce mais j'suis pas un boloss ! Toujours dur comme mon beat, mon corps à plus d'énergie que tous tes coïts !

Zeus pris immédiatement son 3eme shot sans flancher. Sentant l'acclamation de la foule se tourner vers lui. Il monta sur la partie du bar encore en état et balança des dessous de verre sur ses adversaires en mode non respect. Soudain le barman lui chuchota quelques mots à l'oreille. Il venait de le prévenir de se calmer car sinon il allait encore faire venir une horde de fans ou pire encore des journalistes du dream mag. Il commença à regarder le public avec paranoïa. Non pour une fois qu'il s'amusait bien on allait quand même pas lui gâcher ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Armure organique
Points de Puissance : 17 000
Points de Réputation : 7 500
Messages : 55
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout (feat Diavolo, Ayn et Manekiel)   Jeu 6 Sep - 17:26

Ca y est, les oreilles de Manekiel commençaient à siffler. Quand on commençait à abuser de l’alcool quand on n’en avait pas l’habitude, ça finissait toujours mal, bien sûr. Et c’était particulièrement vrai pour Manekiel, là, maintenant. Il commençait à regretter de s’être lancé dans ce défi et avait déjà envie de revenir en arrière, pour renoncer à prendre ce shot et a patater directement le virus jaune sous speed. Surtout que les malheurs de notre homme-poisson national venaient seulement de commencer. Déjà, ça avait commencé par le père de famille (du moins, c’est ce qu’il en avait déduit, puisqu’il avait une gosse. Il espérait que ça soit SA gosse) qui s’était mis à insulter gratuitement Manekiel avait de se rabattre sur super-patate. Mais, mais, pourquoi lui, d’abord ?! Ils n’étaient pas supposés être dans la même équipe ? Pourquoi il l’insultait, il lui avait rien fait, il était pas venu ici pour souffrir, ok ?!

Mais à peine la créature eut le temps de reprendre sa respiration suite à ce shot qui blessait bien, que son adversaire, le VRAI cette fois, remettait le couvert en l’insultant. Il fallait lui accorder ça, pour un truc qui puait complètement saoul, il se débrouillait bien dans l’art du clash. Mais ce qui ne plaisait pas à Manekiel c’est qu’il se faisait attaquer de tous les côtés et qu’il ne savait pas comment répondre ! Il n’avait pas l’habitude lui ! Et ça l’énervait ! De frustration, l’homme-poisson explosa la chaise contre le premier truc à sa portée, à savoir le jeune barman dont il s’agissait du premier, mais aussi du dernier jour. Il ne resta bientôt dans les mains de l’homme poisson bien vexé que le pied de chaise complétement cassé. Sur son visage, une expression presque enfantine.

« Alors d’abord, on est supposé être en équipe, c’est quoi ça ? On ne doit pas se clasher entre nous, on doit le clasher lui ! J’ai rien fait moi ! »

D’un geste rageur, la créature pointa les restes de chaises vers Zeus, visiblement remonté :

« Et toi, quand on est jaune et qu’on à la taille d’un saumon fumé, je crois qu’on ne devrait vraiment pas parler. Je voudrais bien continuer mais je n’ai pas vraiment envie de te ridiculiser. Puis quand on se fait appeler Pika-Tchou par une gosse, y a pas de quoi être fier ! Puis c’est quoi un Pika-Tchou en plus ? Ca ressemble à rien ce nom de merde ! Tu me diras, toi non plus, tu ressembles à rien, Moi, tout ce que je voulais c’était une bonne baston, pas ça ! »

Dans le bar, un silence un peu gêné, jusqu’à ce qu’un mec dise « C’est vrai, ça, c’est drôle les bastons quand même. » Avant qu’un mec, indigné, se retourne vers lui, « Non, mais tu es fou, les Two punch one shot, c’est la vie ! » et ainsi s’engagea un débat dans la foule pour savoir ce qui était le mieux entre les clash et la bastonnade, une partie du bar oubliant progressivement ce qui se passait au comptoir pour régler leur propre débat politique.

Quant à Manekiel, celui-ci, ayant tenté d’imiter la Patate-Tchou, se retrouvait bien fatigué après avoir essayé de faire fonctionner son cerveau embrumé par l’alcool. Il prit le shot qu’il avala avant de se rendre compte que ses punchline étaient bien faiblarde, et ça le rendait tout chafouin. Heureusement, il trouva réconfort en la présence féminine de son équipe, qu’il serra dans ses bras comme on sert un ours en peluche.

« Y a que toi qui m’aime iciiii. » Geigna-t-il, « Toi au moins, t’es gentillllle. »

Il resta quelques secondes comme ça, un peu boudeur, avant de marmonner « Je me reprendrai bien un shot moi, en fait. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Sécrétion de poison
Points de Puissance : 27 950
Points de Réputation : 23 000
Messages : 65
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout (feat Diavolo, Ayn et Manekiel)   Lun 17 Sep - 23:49

Il faut un début à tout

Au début c'était marrant. Très marrant même. Diavolo qui écrase la patate jaune, le cordon bleu qui s'enflamme. Les paris qui coulaient à flot. Les clash de Diavolo étaient même assez drôles en soi. Sur le coup elle ne savait pas s'il allait oser lui dire quelque chose. Ils sont bro ou ils sont pas bro ? Après tout il était resté tout sage avec elle pour l'instant si on met le tripotage de côté. Le cordon bleu se plaignait de l'esprit d'équipe. Faut dire qu'il pouvait être particulier chez Diavolo. Pour preuve : il osa la gifle. Ayn n'était pas prête. Alors là, pas du tout prête à la recevoir cette gifle. Elle fit une mine surprise pendant quelques secondes puis bondit brusquement de sa chaise, attrapant Diavolo par la gorge pour le soulever une nouvelle fois. Oui une nouvelle fois, Ayn l'avait aussi soulevé de cette façon la première fois qu'elle l'avait rencontré. Et cette fois encore, elle cristallisa du poison autour de sa poigne pour le tenir fermement et le dissuader de gesticuler avec le poison sous son nez.

« En ce moment la seule chose que tu mérite c'est que j'te coupe tes mains et que j't'emprisonne pour te tuer lentement mais sûrement. T'es vraiment sûr que mon poison te manque bébé ?! »

Sur le coup de l'alcool, le dernier mot était de trop, il est vrai. Mais dans sa tête c'était stylé, la menace un peu à l'américaine même si elle ne savait pas ce que c'était. Ayn avait froncé les sourcils sévères, pas contente du tout de ce geste totalement inattendu. Non mais franchement, il se prenait pour qui ? Ça y est, Ayn lui avait fait un câlin et il se pensait tout permit ce débile ? Fallait sérieusement qu'elle lui apprenne les bonnes manières à ce gosse. Sous la colère, sans penser deux secondes à sa petite fille posée sur son dos, elle le balança en direction de Zeus quand elle l'entendit soit disant lui répondre. Elle, coincée ? Il allait la dévergonder ? Non mais la blague ! Sur le coup, elle n'écoutait plus rien et le regarda toujours aussi furax.

« Tu te fous de ma gueule ? Tu fais ton malin à dire que tu peux nous battre en 3v1 alors qu'avec ta carrure de pussy la seule chose que tu vas réussir à faire c'est battre le record de celui qui ira le plus aux toilettes et tu veux encore me parler de concours ? »

La foule continuait à hurler, faut croire que la gifle de Diavolo avait bien réveillée Ayn qui était en colère. Elle n'arrivait plus vraiment à avoir le contrôle de sa colère à cause de l'alcool mais au moins, pour l'instant tout du moins, le poison ne sortait pas de son corps sous forme de nuage de façon incontrôlée. Elle arrivait encore à maîtriser cela et remarqua même que défouler sa colère l'aidait même bien à gérer ce nuage de poison. Si elle en tirait des bénéfices au moins ce soir, elle n'allait pas se gêner finalement.

« Retourne faire ta putain de drama-queen sous les caméras et dans les articles du dreamag de merde lu uniquement par les salopes ménagères qui n'ont rien à foutre de leur vie mis à part servir de bonne et de gouffre à foutre pour leur mari ! Quand tu sauras réellement ce que c'est une vraie fierté là tu reviendras me parler ! »

Elle en avait gros. Suite à cela, elle bu deux shot l'un après l'autre et balança les verres en direction de Zeus une nouvelle fois. Entre les verres et Diavolo, il allait en recevoir dans la gueule. C'était bien fait pour lui. Les moments où Ayn était vulgaire étaient rares, mais quand elle partait dans les insultes, elle avait tendance à y aller fort. Concrètement elle disait toutes les insultes, même les plus sales, qui pouvaient lui passer par l'esprit. Une fois assise, le cordon bleu la prit dans ses bras en lui disant qu'il n'y avait qu'elle qui l'aimait et qu'elle était gentille. Ayn lui fit un câlin en retour. Il lui ne avait rien fait de mal lui. Et il n'avait pas mal réagit au fait qu'elle l'appelait le cordon bleu plus tôt. Lui c'était un bon. Puis pour une fois qu'un mec n'essayait pas de la tripoter en lui faisant un câlin, la date était notable ...

« Tu fais partie de l'élite rare des mecs qui n'essayent pas de me tripoter ... T'es un bon toi ! »

Il finit par reprendre un shot suite au câlin et Ayn suivit dans son élan, reprenant un shot à son tour et elle trinqua même avec lui en lui souriant.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Seigneur Cauchemar
Pouvoir : Berzerker
Points de Puissance : 19 500 points
Points de Réputation : 24 700 points
Messages : 68
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout (feat Diavolo, Ayn et Manekiel)   Mar 18 Sep - 23:01

OKAYYYYYYYYYYY, ça part en battle rap ! Mais fallait le dire tout de suite les gars putain ! Mais oui, mais je dis oui ! Mais bien sûr que je vais tous vous tuer, mais bien sûr, mais bien sûûûûûûûr ! Bon déjà j'vais mettre les pieds dans les plats à tarte dans vos gueules, mais le petit truc jaune est parfaitement ridicule, ça en devient gênant. J'explose de rire mais il a son public, j'accepte le coup et je rumine mon prochain passage, parce que si y'a un truc que j'ai appris de ce genre de soirée, outre le prix d'une pute de la moyenne classe, c'est qu'il faut être sport. Le machin jaune que kiffe ma gamine me balancer des dessous de verre, non mais c'est quoi ce déchet ? Je lui fais un doigt d'honneur et je commande une pinte pour me rafraîchir les idées. La pinte c'est que pour l'amusement, c'est pas très sérieux.


Le poiscaille me parle d'équipe, de faire des trucs ensembles, et je dois avouer que j'ai rien compris, je croyais qu'il fallait juste envoyer masse de fions dans tous les sens. Mais bon je dois dire que je m'en fous pas mal, je fais ce que je veux et je l'emmerde surtout. Voilà ta gueule et fais le bâtonnet pané steup'. T'es là parce qu'il y a des quotas et il nous faut des cassos d'Aquarya, des soumis-sourimis de sirènes castratrices, alors ferme bien ta moule.


Boooooooon, pour cette histoire de gifle j'sais pas trop, je fais quoi ? Je passe l'éponge ou je lui mets direct le coup de tête à la Zidane dans les gencives pour lui apprendre à sourire ? Ah non, elle me soulève par le col et me menace. Je suis plié de rire, enfin je le serais si jamais je pouvais me plier. Je suis mort de rire alors qu'elle montre toute sa puissance qu'elle tenait camouflée jusque lors. Voilàààààà poupée ! Là on cause sérieusement, là tu me parles wesh ! J'la sens bien portée sur l'homicide sur ma personne, là, en ce moment, mais elle ne va rien en faire. Elle est comme moi, elle est comme les Mayors, elle montre les crocs pour intimider. Elle me parle et je reste mort de rire alors que les mecs tout autour font des têtes surprises. Ah les cons, comme si une femme pouvait pas me mettre au sol. Connaissent pas la frangine, ces cons.


- AHAHAHAHAHA, bah alors t'es susceptible ??? AH AH je comprends pourquoi on t'aime bien dans la famille, t'as le sang chaud et empoisonné ! Allez calme-toi, c'est comme ça qu'on s'envoie des fions...entre gens civilisés.


Elle me balance sur Zeus et j'amortis le choc pour éviter que Maygold se paie l'autre taré. En chemin je remonte sur la table, je demande un micro et je relance un tour en faisant un clin d'oeil à Ayn qu'est pas jouasse comme il faut. Elle allume le Zeus et envoie du lourd. Voilà, là on est dans la subitilité, dans la beauté, là on retrouve la stature de la dame ! Mais ouais bien sûr !
Je chope le micro et je demande un beatbox efficace, ce qui ressemble à des balbutiements nuls de chez nuls avec tous les bourrés. Ayn fait un colin...un câlin au poiscaille et je prends la suite comme un ….


- Un bonhomme, j'suis un bonhomme, et toi Zeus ?
Il paraît que y'a ton sosie à la parade Disney Plus 
Si tu dois m'dessiner fais moi juste comme Deus
Ou si tu veux goûter ma gloire, viens et suce !
Tu chiales tu chiales parce que t'es jaune et moche
Moi j'me marre parce que je suis beau et grand
Dans la vie, y'a des destins et toi t'as loupé le coche
T'es juste bon à déprimer à coups d'efferalgans !
Quoi ? T'as pas entendu, t'as des problèmes de courant ?
Allo Zeus, ta mascotte a appelé elle rend le costume
Allez fais pas le con quand j'défonce ta maman
Sois gentil et abandonne, même à titre posthume !!!



Je dévale une pinte d'alcool fort avec une boisson énergisante, et je l'explose sur la table tandis que ma fille envoie des baisers à Zeus. Mais PUTAIN !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Bracelet Zélite de foudre
Points de Puissance : 5 000
Points de Réputation : 25 000
Messages : 32
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout (feat Diavolo, Ayn et Manekiel)   Jeu 27 Sep - 0:04

Trois shots d'un coup ça semble énorme mais Zeus à tellement habituer à l'alcool que cela l'affectait très peu pour le moment. Par contre chez certain la capacité à tenir était clairement pas aussi bonne et c'était le cas de l'homme poisson qui en plus d’être déjà ultra alcoolisé était ultra susceptible... mauvais combo en vrai on pourrait même appeler ça avoir l'alcool mauvais. Frustré de se faire enchaîner aussi efficacement par Zeus et Diavolo, qui je le rappelle est censé être dans son équipe, le cordon bleu balança la chaise la plus proche et l'éclata sur un pauvre barman. Intolérable ! On attaque pas le personnel comme cela voyons ! Il faut lui apprendre les bonnes manières à la poiscaille !

Sauf que dans la pièce, ce n'était pas la seule créature susceptible et dès qu'on parle de Pikachu, Zeus ne pouvait garder son calme et esquiva le morceau de chaise de justesse. Il fit un regard noir en direction de sashimi avarié. Comment osait il s'adressait à lui comme cela. Il en avait marre d’être dans l'ombre de monstre de poches et si même les créatures se mettait à croire qu'il était un Pokemon c'était clairement la fin du monde pour lui. La rage montait en lui et ses poils se hérissaient dès qu'il prononçait à nouveau le mot tabou. À ce rythme il finirait par le patater c'est certain.

- JE NE M'APPELLE PAS PIKATCHOU BORDEL ! CE PTIT CON M'A TOUT PIQUE !
- Oh non c'est reparti...
- Si seulement j'avais moyen de retrouv... *BOUM*


Diavolo atterrit en plein sur la boule de poils remontée comme un coucou. Dans un élan de gentillesse ou plutôt pour le bien de sa fille faut pas rêver non plus... L'héritier de la famille Mayor réussi à empêcher cette dernière de percuter Zeus. Bon ça changeait pas que le pikalouche ne se faisait pas respecter... En tout cas la créature adversaire qui lui avait envoyé ces deux boulets avaient clairement changé d'attitude ! Alors que ses punchlines n'avait aucune conviction avant, la c'était tout le contraire comme si l'autre abruti avait réveillé sa combativité. Suite à la comparaison avec Pikachu, l'animal était complètement triggered et c'était pas les paroles de la jeune femme qui allait le calmer.

- COMMENT CA DRAMA QUEEN !? j'en ai rien a faire d’être populaire moi ! Au contraire je veux qu'on me lâche les baskets, tu crois que c'est marrant de se faire stalker par des abrutis de journalistes tous les jours ! Si je pouvais faire en sorte de devenir incognito je le ferais mais spoiler alerte je ne peux pas réécrire le Drea...
* se reçoit les deux verres sur le crane* TU M'ECOUTES MEME PAS !!!

Pauvre Zeus il en prenait plein la tronche et personne n'écoutait son histoire cependant ce coup dans la tête lui remis les idées en place et le fit réaliser quelque chose... S’il se fixait un objectif pour reprendre sa vie en main comme lui avait dis le barman plus tôt. Finalement son monologue venait peut-être d'apporter une solution à tous ces malheurs, un plan certes fou mais qui pourrait le sortir de la misère voir même mieux que ça... Réécrire le Dream Mag ! Voila la solution ! Alors qu'il réfléchissait, Diavolo rappait extrêmement bien en fond et sa fille s'approcha de la bestiole pour lui faire des baisers. Heureux d'avoir trouvé une option il se mit à l'attraper et la souleva en l'air tel Rafiki montrant Simba à la savane.

- EUREKA ! J'AI ENFIN TROUVE ! *se tourne vers Diavolo* Tu peux te taire s'il te plait... Merci je m'entends enfin parlé ! Désolé mais pas le temps de jouer davantage avec toi mon poulet ! Zeus va reprendre du service !

Il s'éloigne en remettant la fille de Diavolo dans les bras de son père et sors carrément du bar en courant. La foule semblait pas très satisfaite par la tournure des choses, ils voulaient du show et voila que l'un des protagonistes se barrait sans raison valable.  Un groupe se dirigea vers la sortie pour essayer de le ramener.  Une fois dehors, le pikalouche semblait chercher quelqu’un et marmonna dans sa barbe. Il semblait assez naïf sur la tache qu'il venait de se fixer. Pendant ce temps, un cercle d'ivrognes se formait lentement autour de lui.

- Bon ils sont jamais là quand on a besoin d'eux ses journalistes... Comment je vais faire pour aller à la rédaction du Dream Mag moi... mmh qu'est-ce que vous avez à me suivre et me regardez comme ça ?! Il a plus rien à voir allez ouste ! 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Armure organique
Points de Puissance : 17 000
Points de Réputation : 7 500
Messages : 55
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout (feat Diavolo, Ayn et Manekiel)   Dim 30 Sep - 11:11

Il n’y a rien de mieux que la poitrine aimante et chaude d’une amie lorsque l’on est dans une mauvaise passe. Les bras et les seins grands ouverts, elle vous accueillera alors et vous pourrez oublier tous vos soucis le temps d’une accolade. Franchement, la fille, c’était un chic type, si vous pouvait dire ça. Elle était cool et Manekiel, même en état d’ébriété profond, l’aimait bien. Il lui offrit un sourire niais, symbole de son amitié et de sa confiance qui disparaitra probablement une fois complètement désaoulé.

Le petit nerveux jaune se mit à râler qu’on l’appelle Pika-Tchou, s’offusquant qu’il lui avait tout pris. Il aurait bien continué longtemps, mais le plus grand nerveux lui atterrit carrément dessus. Bon, dans sa position, Manekiel s’en foutait, il était même bien content tient, bien fait pour ta gueule, patate ! Bon, ça allait pas le calmer, bien au contraire, il commença à pêter un cable, qu’il aimerait bien redevenir incognito. Ben c’était bon, non ? Manekiel le connaissait même pas, cet abruti. En tout cas, c’était un inconnu à ses yeux, mais beaucoup de gens étaient inconnus aux yeux de l’homme-poison ce n’était pas forcément une référence sur le coup.

La gentille créature lui lanca deux shot et alors qu’il s’apprétait à s’énerver de nouveau, la bestiole se mit à soulever la gamine de leur « équipier » qui s’était mis à rapper en fond sonore et parla qu’il avait trouvé quelque chose pour régler ce qui semblait être son problème avec le Pika-Tchou et s’enfuit du bar en courant. Hey ! Et le patatage alors ?

« Il se barre sans qu’on puisse le patater ! » Rala l’homme-poisson alors qu’il soulevai enfin sa tête de l’étreinte d’Ayn. Il regarda la créature, il avait l’air dans un état d’ébriété furibond. « On doit le rattraper ! » Et sans laisser le temps à sa nouvelle amie de réagir il fonça dehors, ajoutant un « Suis-moi ! » en direction de la créature, l’invitant à le suivre.

Dehors, la foule était grande et massive, c’était compliqué de voir quelque chose et surtout un truc tout petit, même jaune. Au début, Manekiel tenta gentiment de pousser les gens, mais ces derniers étaient déterminés et ne voulaient pas se déplacer pour faire place à la créature. Bon, si c’était comme ça.

Durcissant ses poings, la créature prit son élan et frappa un des consommateurs du bar dans le dos en hurlant « FALCON-PUNCH » même s’il avait aucune idée d’où cette punchline lui venait, il trouvait juste que ça sonnait cool. Le pauvre bougre qui voulait juste voir une pâle copie de Pika-Tchou valdingua à l’autre bout de la foule, emportant plusieurs autres membres du bar avec lui. Etrangement, Manekiel avait maintenant obtenu la coopération des autres voyageurs et créatures qui voulaient bien le laisser passer maintenant, quelle politesse.

Alors qu’il arriva au milieu de la foule, il se posa près de la patate jaune qui baragouina à elle-même quelque chose. Se penchant sur la créature, il s’apprêtait à lui dire de venir se battre comme un homme, un vrai à l’intérieur du bar lorsque ce dernier mentionna un truc qui fit tilter l’homme-poisson.

« Le… T’as dit le Dream-Mag ? » Dit Manekiel, soulevant alors la bestiole par la peau de la veste, afin qu’il soit à sa hauteur. « Tu veux aller dans le D-Dream-Mag, toi ? »

Malgré le fait d’être saoul comme un porc, Manekiel n’oubliait pas son objectif premier, glaner le plus d’info sur Z. Il se souvenait des paroles d’Angélique qui lui avait dit que si elle voulait des infos sur le gusse, il pourrait en récupérer au Dream-Mag. Mais qu’il ne pourait pas y aller seul… La voilà la solution ! Même si elle est jaune, bourrée et qu’elle pue un peu !

« M-Moi aussi, j’veux aller au Dream-Mag, a-alors, tu vas me prendre avec t-toi, pas comme si t’avais… t’avais le choix, patate. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Sécrétion de poison
Points de Puissance : 27 950
Points de Réputation : 23 000
Messages : 65
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout (feat Diavolo, Ayn et Manekiel)   Mer 3 Oct - 11:59

Il faut un début à tout

Diavolo lui riait au nez. Une chose était sûre : La famille Mayor s’entendait tellement bien avec la famille Hohenheim. Et tout particulièrement Ayn avec Diavolo. Sur le coup de la colère, elle décida de tout simplement l’envoyer chier et décida de lui faire la gueule. Non mais pour qui il se prenait ? C’est bon, Ayn boudait Diavolo même s’ils voyageaient ensemble et que ça risquait de continuer encore un moment ainsi. Tant pis pour lui, il ne fallait pas qu’il cherche la merde ! Se consoler dans les bras de l’homme poisson était beaucoup plus intéressant que cet homme macho et insensible. Du moins c’est ce qu’elle disait. Puis la souris pétait aussi son câble, la mercenaire avait touché un point sensible apparemment et elle avait tellement bien appuyé dessus qu’il ne savait pas quoi dire pour répliquer. Echec et mat. Il s’était fait dégommer à son propre jeu. Et deux verres de shot vides cadeaux pour lui. Et il hurlait davantage alors que ce qu’il disait entrait par une oreille et sortait par l’autre. Non vraiment, maintenant qu’elle avait trouvé son point faible, l’exploiter c’était tellement facile. Puis Diavolo qui rap … Non mais elle en avait déjà vu des vertes et des pas mures avec ce type mais le rap ! La patate s’en fichait bien et finit par soi-disant avoir une idée de malade et sortit comme une fusée dehors.

Sans chercher à comprendre, elle suivit le cordon-bleu qui lui dit de la suivre alors qu’il suivait la patate pas douce. Et là encore des plaintes car les journalistes n’étaient pas là. La mercenaire soupira, pourquoi est-ce qu’il perdait autant de temps avec ça ? Il n’avait donc rien d’autre à faire de sa vie pour avoir l’air aussi désespéré ? Il était vraiment ridicule. La mercenaire laissa l’homme poisson ouvrir le chemin. Elle levait légèrement les bras et haussa les épaules type « Je suis contre la violence ! » alors qu’elle venait de tuer quelqu’un le jour même. La grande blague quoi. Le foutage de gueule. Apparemment il voulait aller à la rédaction du Dream-Mag. Et l’homme poisson était très intéressé. Ayn réfléchit. Elle avait besoin d’une bonne source d’informations pour retrouver la clé du Valhalla et qui sait, peut-être se venger un jour. Avoir le Dream-Mag sous son contrôle pouvait sans aucun doute lui être utile. L’idée n’était pas bête, pour une fois ! La mercenaire croisa les bras et se mit à sourire, contente de voir que même alcoolisée, elle ne perdait pas son objectif de vue.

« Pourquoi pas tenter de prendre le contrôle du Dream-Mag dans ce cas-là, ça n’irait pas plus vite ? Au moins on pourra avoir un maximum d’informations plus ou moins fiables et contrôler ce qui doit paraître ou non. »

C’était une idée lancer comme ça. Pas parce que ça pouvait convenir aux plans de la patate et du cordon bleu non. Par pur égoïsme de retrouver la clé et d’avoir toutes les informations nécessaires, autant les vrais des fausses. Puis la mercenaire se demandait si y aller en groupe avec eux et Diavolo pouvait fonctionner ou non. Après tout elle ne les connaissait pas et juger leur force avec de l’alcool c’était compliqué, autant pour eux que pour elle.

« Après ça voudrait dire faire ça en groupe si nos intérêts nous mènent au même endroit, autant prendre le même bateau pour éviter de se tirer dans les pattes. Bien sûr, les boulets seront éliminés à la première occasion, j’vous préviens. »

La mercenaire sourit. Pourquoi ne pas tenter de les mener par le bout du nez, tiens ? Ils avaient l’air très motivés après tout. Et elle saurait motiver Diavolo dans le pire des cas. De toute façon Maygold était bien trop fan de Zeus pour ne plus le revoir.

« Puis tu pourrais être notre mascotte toi, comme Pikat-Chou qui est la mascotte de Pokéland ! Tu serais Pikat-chou BIS ! Puis si tu fais des têtes mignonnes, j’suis convaincue que ça peut être très mignon ! »

Et elle lui balançait une pique comme ça, gratuitement dans la poire. Même s’il risquait de s’énerver, l’ide n’était pas bête ni infaisable en tant que tel. Puis mine de rien, chacun pourrait y retrouver son compte à la fin. Ayn avait bien envie de proposer à Diavolo de venir faire le fifou avec eux mais elle lui faisait encore la tête. Et elle décida de l’ignorer, même si elle savait qu’elle risquait de le regretter et de devoir se battre à nouveau contre lui sous peu s’il décide de la tripoter pour attirer son attention juste quelques secondes.

Les gens autour partaient petit à petit, déçus de voir que le combat de patatage ne continuait pas. Ils rentraient tous en râlant plus ou moins. Bah oui, le spectacle était terminé. Tout du moins pour l’instant. Tout était possible à ce moment-là. Même le fait que le bar explose à la fin de ce rp.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Seigneur Cauchemar
Pouvoir : Berzerker
Points de Puissance : 19 500 points
Points de Réputation : 24 700 points
Messages : 68
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout (feat Diavolo, Ayn et Manekiel)   Mer 3 Oct - 17:10

Le petit truc jaune prend ma fille des bras, j’ai même pas le temps de réagir quoi ! Ma fille semble hyper contente, ça joue aussi dans mon manque de réflexion. Tiens, j’avais pas encore remarqué mais elle a des petites oreilles de chatte, comme sa maman. C’est mignon. Je rougis et je la trouve magnifique, parce que hein forcément c’est ma fille ouech faites pas les kékés comme ça là, dégagez de mon chemin ! Ma fille veut qu’on le suive et j’me demande si c’est bien normal de suivre un mec pété comme un coin. Un coing ? Boarf on s’en fout. Je zieute la pote Aynu qui se fait tripoter vénère par le poisson. Si c’est son truc, les hommes de la mer, après tout...le seul moment où un mec de Fightland sent le poisson, c’est en sortant du ring pour aller sous la douche...mais bon, si c’est son truc...Le couple suit aussi Zeus qui ramène du coup pas mal de monde dehors, on soulage les patrons c’est pas un mal, parce qu’il me semble avoir remarqué qu’ils ont un léger problème d’autorité dans leur établissement. J’ai connu un barman qui sortait le pompe au premier coup de poing qui partait, alors z’imaginez…


Dehors, ça cause Dreamag. L’endroit où ils font le papelard de ses morts là ? Ouaille, les mecs ont de l’ambition, ou alors ils sont complètement cons ? J’sais pas trop, mais ça sent la baston à plein nez, et Maygold veut suivre le petit truc jaune, elle fait tout un foin en l’applaudissant et en babillant de joie, j’ai pas vraiment le choix, c’est elle qui décide on dirait. J’sais pas ce qu’elle lui trouve, mais ça sent bien le futur parrain tiens. Histoire que je me débarrasse deux trois jours pour l’envoyer chez lui en vacances, ce genre de conneries. Aynu-schwan parle à son tour de trucs dont je ne comprends que dalle...prendre le Dreamag, prendre le contrôle...pourquoi faire ? Ah, mais ils parlent du papelard que tout le monde lit en fait ? Jamais ouvert, quasiment, souvent je fais genre de sais de quoi ça s’agit, mais en vrai j’ai juste rencontré deux trois connards juste avant. Pas que je sache pas lire, attention je connais la rumeur sur mon frangin et je peux vous dire que sans dire qu’elle était vrai, j’peux dire qu’elle n’est pas tout à fait fausse parce qu’on ne l’a jamais vu avec un livre ! Donc mais j’déconne, j’ai beaucoup lu et j’ai un carnet avec des techniques à expérimenter. Par exemple le Markus Tourniquet, une sorte de tournante avec un loup-garou dressé...mais c’est pas vraiment le sujet là.


- Le Dreamag ça m’intéresse aussi ! Je dois revendiquer un Royaume et Maygold fera un discours. De plus je dois annoncer un deuxième enfant avec Milena. C’est pas officiel mais avec ce que je lui mets, ça ne devrait pas tarder. A tous les coups ça va faire chier la frangine ça !


Pendant ce temps Maygold ne quitte pas Zeus du regard. J’ai l’impression que je n’ai de toute façon pas trop le choix, ma gamine veut suivre ce connard. J’trouverai bien des trucs à marquer dans le journal une fois qu’on y sera. Ils parlent d’intérêts communs, et ça peut m’intéresser. L’air de rien, avoir un nom et un titre de presse va m’ouvrir des portes, à savoir les cuisses des Reines et Princesses de tout Dreamland, j’imagine. Ouais, ça part bien cette histoire. Je prends la parole, comme un vrai beau gosse.


- J’vous suis, et ma gamine ne voudra pas lâcher le machin jaune qui pue la mouise et le sida. Donc Pikaburne, c’est toi qui mène la danse. Je l’aurais bien fait mais j’suis trop occupé à mater des ptits culs et tout faire pét…


C’est à ce moment que le bar explose. Une énorme explosion, le toit qui s’envole, les flammes qui dégueulent, les gens brûlés qui hurlent, qui crient, qui re-hurlent ensuite, et qui meurent. La vache, on a bien fait de sortir au beau moment. Dans le bordel, on distingue des rêveurs avec des bazookas à rots, vivants et content de leur exploit...wah, mais c’est génial comme arme, j’peux avoir la même ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Bracelet Zélite de foudre
Points de Puissance : 5 000
Points de Réputation : 25 000
Messages : 32
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout (feat Diavolo, Ayn et Manekiel)   Ven 2 Nov - 10:54

Je vous jure ces journalistes sont toujours là pour vous prendre en photo à votre insu et faire des articles biaisé et autre fake news mais alors dès qu'il s'agit d'avoir réellement besoin d'eux... il y a personne. Le pikalouche pourrait toujours trouver les locaux a force d'acharnement mais ça aurait été tellement plus facile de demander "poliment et avec gentillesse" à un mec du métier. Alors  que la foule s'était accumulé autour de la créature star ces paroles n'étaient pas tombés dans les oreilles d'un sourd... mais dans celui d'une sorte de sardine en la personne de Manekiel. Ce dernier voulait aussi se rendre au Dream Mag.

- Tu as cru qu'il avait écris "accompagnateur" sur mon front ou quoi ?!

Alors que la boule de poils allait faire son numéro de tsundere préféré qui n'a pas besoin d'aide une autre personne s'introduisit dans la conversation et cette fois c'était la créature du bar, un autre de ces adversaires de tout à l'heure. Sérieusement, il allait tous se ramener un à un manquerait plus que l'autre avec sa fille s'en mêle à son tour et s'était le combo gagnant... La fameuse Ayn, évoqua l'idée de prendre le contrôle du Dream Mag ce qui fit immédiatement tiquer Zeus.

- Hé c'est mon idée d'abord !!! Puis comment ça "on" ! Hors de question que je travaille avec des gens imprévisibles comme vous... J'agis solo et tu as pas intérêt à venir te fourrer dans mes pattes ! C'est mon plan tsss... 

Cependant la jeune femme enchaîna en argumentant qu'il valait mieux faire cela en groupe vu qu'au final, il était dans la même galère. Elle avait pas tort et faisait preuve de sagesse. Je ne serais pas dire si c'était dû à son alcoolémie ou si la boule de poils avait été séduit par les formes (physiques et oral) d’Ayn mais en y réfléchissant... elle avait raison. Puis au pire si les choses tournaient mal il pourrait les trahir comme il savait si bien le faire.

- Je dois bien l'avouer tu n'as pas totalement tort... en groupe ça serait plus facile... MAIS HORS DE QUESTION D’ÊTRE CONSIDÉRÉ COMME UN VULGAIRE PIKACHU... JE SUIS ZEUS PUTAIN DE BORDEL DE MERDE ! Z-E-U-S ! C'est pas compliqué à retenir pourtant !


C'est à ce moment que Diavolo et son rejeton exprimèrent leur envie de rejoindre le groupe... putain je vous l'avais dit ! J'aurais dû parier tiens ou jouer au loto ! Le fait de se coltiner une gamine qui voulait lui faire des poutous en permanence n’enchanter pas du tout notre fumeur... mais bon c'était le jeu ma pauvre Lucette ! Le groupe improbable a peine à son balbutiement qu'une autre couille rejoignit le potager... oui c'est pas ça l'expression et je vous merde ! Le bar explosa d'un coup, ce qui ne manqua pas de faire réagir Zeus qui était dans tous ces états, ou il allait boire maintenant ! C'était son bar préféré du coin, une partie de son existence venait de partir en poussière comme ça !

La souris électrique vit au loin un gros de rêveurs avec des bazookas assez loufoques, sous l'effet de la colère, il fonça à 4 pattes vers le groupe et saisi le premier sur son chemin pour le plaquer au sol avec violence et lui asséna un coup de patte puissant en pleine face. Les autres rêveurs reculèrent légèrement impressionner par l'agression du proto-pikachu.

- Hé ça serait pas la souris du jeu de combat de Nintendo la ! tu sais celle qui spamme des éclairs là !
- Si c'est le pokémon mascotte là ! Pi... quelque chose... Pichu ?
- Vous détruisez mon bar favori et en plus vous osez me traiter comme un animal de poche et vous pensez sérieusement que je vais vous épargnez ! Je suis désormais votre pire cauchemar, le diable incarné ! Vous avez intérêt à courir loin... très loin avant que je vous attrape... car le diable peut ... peut... BREF VOUS ETES FOUTU !


Il se jete en direction d'un autre rêveur qui balance son bazooka direct sur Zeus et le touche de plein fouet. Le pikalouche tombe en sol légèrement sonné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Armure organique
Points de Puissance : 17 000
Points de Réputation : 7 500
Messages : 55
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout (feat Diavolo, Ayn et Manekiel)   Sam 10 Nov - 10:07

« OH C’EST B-BON, PAS BESOIN DE GUEULER, PIKATCHOU ! » répondit Manekiel de la manière la plus calme possible alors que Zeus s’en allait de son petit pétage de câble. Zeus ou Pikachu, c’était quoi la différence au final ? Puis les deux prénoms étaient bien pourris au final donc quelle différence ? M’enfin, si c’était ce que Patate voulait. L’autre gars du bar rejoint aussi le petit groupe et exprima son envie de les rejoindre dans cette quête vers le Dreamag. Dans son état d’ébriété, les neurones de Manekiel redoublèrent d’efforts pour lui faire comprendre que tous ensembles, ils étaient déjà plus de deux et qu’en théorie un groupe, c’était constitué à partir de deux personnes voir plus. Dis donc ils étaient quatre, c’était bien pratique ça (Il ne comptait pas la gamine qui semblait attirée vers Patate comme vers un aimant). Et ils avaient tous envie d’aller au Dreamag, ce qui était encore mieux. Là-bas, l’homme-poisson trouverait sûrement ce qu’il cherchait, et ça sera encore plus simple avec l’aide qu’il allait probablement recevoir.

Mais pas le temps de se reposer sur ses lauriers, parce qu’une grosse explosion raisonna dans les tympans de l’homme-poisson alors que le bar d’où ils sortaient venait de partir en poussière, ce qui mis Patate assez en colère. Manekiel, quant à lui, se mit à regarder l’endroit où se trouvait maintenant que flammes et poussières, plissa des yeux et regarda Ayn :

« Franchement, je comprends pas pourquoi Patate pète un câble, c’est qu’un bar après tout. » Et il leva les bras et haussa les épaules ainsi que les sourcils, d’un air de dire que ce n’était pas si grave que ça.

Enfin, pour la créature jaune, ça semblait même être une affaire d’état parce qu’elle se jeta sur le groupe de voyageur responsable de la destruction de l’établissement et commença à en tabasser un dans les règles de l’art. Manekiel n’entendit pas très bien ce qui se disait là-bas, mais ça avait l’air d’avoir bien mis en rogne la créature, mais bon, on dirait que tous le mettait en rogne donc au final, c’était peut-être pas grand-chose. De manière très héroïque, le dénommé Zeus se jeta sur le voyageur au bazooka qui de manière tout aussi héroïque, le frappa avec et l’envoya valser de nouveau aux pieds de ses compagnons (si on pouvait les appeler comme ça), le paralysant, l’empêchant d’attaquer.

« Hey ! » Protesta l’homme-poisson vers le groupe de voyageurs « Faut pas le casser, on en a besoin ! »

« Mais qu’est ce qui me veut, Nemo, là ? » Répondit l’homme au bazooka, un peu ennuyé de se faire emmerder alors qu’il venait juste d’exploser un bar et de se faire agresser par un Pikachu éco+. C’est vrai ça, pourquoi il faut toujours emmerder les honnêtes gens dans leur travail.

Quant à Manekiel, bien qu’il ne sache pas à qui Nemo faisait illusion, il comprit qu’il ne s’agissait pas d’un compliment et qu’il fallait laver son honneur disparu. Il n’y avait qu’Ayn qui pouvait l’appeler Nemo ! Sans hésitation, il saisit la queue de Zeus/Patate/Pikachu et le fit tournoyer au-dessus de sa tête en le lançant vers un des mecs qui tomba à terre en se prenant la créature jaune ne pleine gueule. Comme quoi, même KO, ça peut toujours servir.

« J’AI DIT QU’ON CASSAIT PAS LA PATAAAAAAATE ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Il faut un début à tout (feat Diavolo, Ayn et Manekiel)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il faut un début à tout (feat Diavolo, Ayn et Manekiel)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (15/09 - 17h36) On passe nos nuits ensemble après tout (feat. Karisma)
» Aujourd'hui je pars, loin de vous, loin de tout. {feat BUZZ / BREEZE & POWER} ||END||
» [PV] Il ne faut pas croire tout ce qu'on dit... ni tout ce qu'on lit {Leevo}
» Lorsqu'on peut tout savoir, il faut savoir aussi tout taire ▬ Heather
» Pour parler de soi, il faut parler de tout le reste. ♦ Jack&Aby

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RP :: Première Zone :: Délirium City-
Sauter vers: