Bienvenue

Liens utiles

Effectifs

Ligue B : 18 membres
Ligue M : 7 membres
Ligue S : 0 membre
Créatures : 10 membres
Inclassables : 0 membre
Seigneur cauchemar : 1 membre
Rois des rêves : 0 membre

Top-Sites & Discord


Membres du mois

Joy
Profil
Top quêtes
Léo
Profil
Top vote
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Partagez | 
 

 TalesReborn : il était une fois... [PV Nyxia]

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Ligue B
Pouvoir : Pouvoir des 9 queues
Points de Puissance : 21 000 points
Points de Réputation : 18 400 points
Messages : 129
Localisation : Horror Park
MessageSujet: TalesReborn : il était une fois... [PV Nyxia]   Dim 12 Aoû - 19:01

Une menace planait sur Horror Park et, peut-être, sur d'autres royaumes de Dreamland. Du moins, c'était les conclusions qu'avait tirées Edgar et Joshua des récents événements.

Joshua était le doyen d'Horror Park, une tête réduite si vieille qu'on racontait qu'elle se transformerait en poussière au contact de l'air. Joshua était enfermé dans un bocal en verre, avec le Talkie-walkie du Saint Graaaah, un artefact magique dont la principale capacité était de permettre à son utilisateur de parler le zombie. La seconde, bien utile à Joshua, était que l'artefact était presque incassable et inusable. Pratique quand on se décompose durant des siècles.

Bref, Joshua était une mine d'informations, une sorte d'encyclopédie de Dreamland, le genre de personnage détesté par tout mec ayant pour initiales M.J. Il n'avait pas tout vu mais avait vécu son pesant d'années. Et puis, il n'était pas dur de lui soutirer des infos. Joshua ne demandait qu'une chose : partir à l'aventure... Enfin, pas physiquement, vu qu'il était du genre à paniquer dès qu'on s'approchait trop près de son bocal. Il voulait qu'on lui amène des reportages vidéo ou photo de Dreamland, afin de se distraire.

Edgar l'avait contacté car il était arrivé une chose bizarre. Dox, le squelette guitariste qui effrayait les gosses en foutant ses doigts dans des prises, avait vu le rêve de sa non-vie se réaliser : de longs cheveux lui avaient poussé. Plutôt que de s'en inquiéter, il s'en était émerveillé et avait arrêté de mettre ses longues perruques made in Jimmy Hendrix. Il s'était donc mis à jouer de la guitare et à chanter, sans se soucier d'avoir troqué des cheveux longs et bouclés avec une frange.

Mais Dox ne chantait plus des "God bless Skeletons, dynamite and rock'n'roll ! Hell yeah !". Non, c'était plutôt devenu des "Un jour, mon prince viendra ♫ ".

Le pire restait encore à venir, Dox tomba dans un profond sommeil et personne ne parvint à le réveiller. Puis sept gnomes venus de la Forêt des rêves débarquèrent à Horror Park, à la recherche d'une princesse à la peau aussi blanche que la neige et au chant aussi léger que le souffle d'un bébé.

Personne à Horror Park ne répondait à cette description. Toutefois, l'histoire ne fit rire personne car le lien avec la mésaventure de Dox fut rapidement trouvé. On présenta le squelette aux gnomes et ils le traitèrent avec déférence et respect, déclarant qu'ils veilleraient le corps inanimé de leur princesse jusqu'au retour du prince.

Edgar suivit toute l'affaire de près. Il questionna un maximum de témoins, afin de s'assurer que Dox n'avait rien fait de bizarre et n'avait pas disparu pendant quelques temps avant de réapparaître. Il fallait se rendre à l'évidence, il ne s'était rien produit de suspect à Horror Park qui justifie du nouvel état de Dox. Et quand les sept gnomes débarquèrent à Horror Park, avec leurs pelles, leurs chants et leurs bonnets rouges, Edgar dut se rendre à l'évidence.

La solution au problème venait d'ailleurs. Il décida donc, sur les conseils de Gasper – le fantôme le plus gentil, invisible et inaudible de l'histoire des fantômes d'Horror Park, les yeux et les oreilles du Voyageur aux queues de chat – de se renseigner auprès de Joshua.

La tête réduite accepta de donner des infos au tarif habituel : un reportage vidéo couvrant grosso modo trente minutes de pseudo-journalisme d'investigation, dans la région où Edgar se rendrait.

Joshua pensait qu'il s'agissait des méfaits d'un vieux sortilège, qui avait déjà sévi du temps où le royaume du feu n'avait pas encore mené sa chasse aux sorcières. Le TalesReborn. Un sortilège qui obligeait des créatures et des Voyageurs à partager le destin de personnages tirés de contes populaires. Jusque là, il était difficile de comprendre en quoi ce sortilège était effroyable. Cependant, les contes n'étaient pas repris au pied de la lettre et les gentils ne triomphaient pas toujours. Ou plutôt, c'était les contes dans leurs vieilles versions qui étaient repris, et pas les versions remaniées actuelles qu'on lit aux enfants. Des versions où le Petit Chaperon Rouge n'était pas sauvée du ventre du Grand Méchant Loup par le chasseur.

Le sortilège, dans le temps, était jeté par les sorcières sur les royaumes où elles voulaient faire le ménage. Cependant, puisqu'il n'existait plus de sorcières à la connaissance de Joshua, le sort avait dû s'échapper des pages d'un grimoire et cibler les gens de manière aléatoire.

— Et comment peut-on l'annuler ? avait demandé Edgar.
— Le contrecarrer, dire tu veux ? À ces fins, le grimoire tu dois trouver. Et dans les flammes du royaume du feu, tu dois le jeter.
— T'es sûr de toi ? Je veux bien qu'on soit à Dreamland mais on dirait un mauvais plagiat du seigneur des anneaux...
— C'est soit le feu du royaume de Behemus, soit la corne d'une licorne détectrice de vérité. Je pense que le feu est plus facilement trouvable.
— Ah mais attends, tu peux parler normalement ?
— Euh... Non... Euh... Me reposer, je dois. Te laisser, je vais... acheva la tête réduite, avant de fermer les yeux.

Edgar s'approcha du bocal et le secoua légèrement, ce qui réveilla instantanément la tête réduite qui se mit à pousser un hurlement d'effroi.

— Attends ! Je ne sais pas où trouver ce grimoire ! Y a-t-il quelqu'un qui pourrait me renseigner ?

La tête réduite se mit à cracher par terre et à rouler des yeux, comme atteinte de démence. Elle reprit une attitude normale dès qu'Edgar lâcha le bocal et attendit sagement devant lui.

— La scène de ton combat avec Bobby, me rejouer tu devras.
— D'accord. Du coup ?
—Stomachion, le doyen du Village Puzzle, tu dois trouver. Spécialisé dans la recherche, il est. Au niveau de la grande place du village, le trouver, tu vas. Maintenant, me laisser, tu dois.

♦️ ~ ♥️ ~ ♣️ ~ ♠️

Village Puzzle. C'était la première fois qu'Edgar y mettait les pieds et il était plutôt surpris. Le village comptait tout de même quelques immeubles, constitués d'énormes pièces de puzzle vitrifiées, et le jeune homme se demanda leur fonction.

Des hommes et des femmes-puzzle portant des attaché-cases rentraient dans l'immeuble le plus proche, certains portant même des cravates. Un nom, gravé sur plusieurs puzzle immobiles, interpela Edgar : "PuzzleCorp". Ce devait être une fabrique de casse-têtes en tout genre.

Edgar s'approcha d'une des créatures, qui portait une très belle cravate rouge.

— Bonjour, pourriez-vous m'indiquer la direction de la grande place, s'il vous plait ?
— Bien s... Attention, une pièce va vous arriver dessus !

Edgar leva la tête puis se décala d'un bond. Effectivement, un énorme bloc de marbre chutait du ciel et prit la place laissée par le Voyageur. Edgar avait bien vu qu'il y avait de l'agitation dans les airs et que de nombreuses pièces se déplaçaient dans tous les sens, mais il avait un peu trop baissé sa garde.

— Vous êtes un Baby, c'est cela ? Vous trouverez la grande place derrière ces deux immeubles, juste là. Bon séjour au Village Puzzle et n'oubliez pas de lever la tête !
— Merci beaucoup, désolé de vous avoir pris du temps ! J'espère que votre patron ne vous causera pas de soucis !
— Ahah, ne vous inquiétez pas pour moi, je m'occupe des relations clients, je n'ai de compte à rendre à personne. Bonne journée !
— De même !

Edgar serra la main de l'homme-puzzle et prit la direction qu'il lui avait indiqué. Le royaume était plutôt paisible et le Voyageur ne se sentit pas jugé ou méprisé par les habitants dont il croisa la route. Il finit par apercevoir, au bout d'une rue plutôt fréquentée, les pavés puzzlesques d'une sorte de place, entourée de quelques bâtiments importants comme le Musée des Pièces Anciennes, ou le siège du Conseil des Anciens.

Il n'était pas le seul Voyageur dans les environs.Une jeune femme aux cheveux blancs et aux yeux verts se trouvait non loin de la place et retint l'attention d'Edgar. Il la trouvait ravissante mais surtout , elle lui donnait l'impression de ne pas être de ce monde, ni de celui du monde réel. Comme s'il s'agissait d'une princesse tirée d'un conte.

Pensant tenir la première pièce du puzzle gigantesque qu'il tentait de résoudre, Edgar s'approcha d'elle.

— Bonjour, à tout hasard seriez-vous une princesse sous l'emprise d'un sortilège ? Enfin, je veux dire, une Voyageuse qui pense être une princesse à la recherche d'un prince char... commença Edgar, avant de se mettre à rougir.

Malgré sa grande taille, sa carrure de rugbyman et sa gueule d'ange, le jeune homme n'était jamais très à l'aise avec les femmes. Jusqu'à présent, c'était binaire : il bégayait ou se montrait trop direct. Mais là, il avait innové et réussi à se saborder tout seul en plein élan.

— Désolé, je m'embrouille un peu. Je suis à la recherche d'un grimoire d'où se serait échappé un sortilège capable de transformer les gens en personnages de contes. Et comme vous donnez l'impression d'être une princesse guerrière, comme celle du film Rebelle... tenta d'expliquer le jeune homme, lâchant un petit rire nerveux.

Une petite tête fripée, au nez proéminent, surgit d'un sac que transportait Edgar sur son dos. Deux petites mains permirent au gnome de se hisser hors du sac et il releva son bonnet rouge afin d'examiner la Voyageuse d'un regard scrûtateur.

— C'est pas un prince charmant, ça ! Pas du tout, même, c'est pas possible d'être aussi gland ! Je lui ai dit que nous étions à la recherche d'un prince charmant pour réveiller Blanche-Neige et qu'est-ce qu'il nous trouve ? Une seconde princesse ! Comme si nous n'en avions pas assez d'une ! Bon, elle est jolie, je pourrais peut-être en tomber amoureux.

— Désolé, l'un des sept nains a tenu à m'accompagner. Je vous présente Grincheux,  moi c'est Edgar.

Faudrait peut-être qu'Edgar apprenne à laisser les gens respirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse de la décomposition
Points de Puissance : 19 700
Points de Réputation : 23 400
Messages : 10
MessageSujet: Re: TalesReborn : il était une fois... [PV Nyxia]   Lun 13 Aoû - 11:24

TalesReborn : il était une fois...
Edgard & Nyxia
S'il y avait bien un truc que Nyxia ne comprenait pas, c'était les puzzles. Elle n'arrivait pas à comprendre en quoi perdre son temps des heures durant avec de toutes petites pièces aux formes variables avait quelque chose d'amusant. C'était, des royaumes qu'elle avait pu voir jusqu'à présent, le seul qui lui donnait une furieuse envie morbide d'utiliser à outrance son pouvoir pour pouvoir marcher tranquillement dans les rues, sans avoir à craindre qu'une pièce lui tombe sur le coin du nez. Bien sûr, elle ne le ferait en aucun cas mais quand même, ce n'était pas l'envie qui lui manquait.
Tiens en parlant de ça...
La slovaque sauta in-extremis sur la plate-forme qui venait de s'abaisser devant elle alors que celle sur laquelle elle reposait s'affaissa sous elle pour partir elle ne savait où. Elle poussa un juron étouffé, agrippant comme une chatte aux dalles, réussissant finalement à se hisser sur cette nouvelle rue. Se relevant, elle hâta le pas, croisant les doigts pour ne pas avoir d'autre changement de pièces de ce genre. Pressant sa course, elle se retrouva sur une large place qui semblait relativement stable, pour son plus grand bonheur. Observant les grands bâtiments l'encadrant, la jeune femme se perdit rapidement dans ses pensées.
En vérité, si elle s'était retrouvé là, ce n''était clairement pas à cause de son amour pour les puzzles. Au contraire, si elle l'avait pu, elle aurait tout fait pour éviter cet endroit. La dernière fois qu'elle y était passé ayant été plutôt... mouvementée.  

Il y avait quelques semaines de cela, la chasseuse avait réussit à mettre la main sur une sorcière, Zalbina, qui avait élue domicile dans l'une des pièces mouvante de ce village. Elle avait eue beaucoup de mal à l'approcher et ça lui avait prit beaucoup de temps mais elle avait finalement réussit à parvenir à ses fins. Bref, tout s'était bien passée pour elle et elle était repartie du village le cœur léger, laissant derrière elle un cadavre en putréfaction. Ironiquement, c'était pour ça qu'elle était de retour. Non, ce n'était pas pur sadisme qu'elle faisait ça. Après tout, elle n'était pas une psychopathe qui avait besoin de revivre ses meurtre par le souvenir pour se sentir bien que diable ! C'était plutôt le contraire en temps normal ; elle préférait ne pas revenir là où elle était déjà passé pour son « job »,
En réalité, quelque chose la taraudait un peu. Cette sorcière qu'elle avait assassiné lui avait ricané au visage en lui prophétisant qu'avec elle, mourait un sortilège puissant qu'elle avait mis en place et qu'elle espérait bien que ce dernier ferait bien chier l'humaine jusqu'à l'en faire mourir. Si l'idée de sa mort était quelque chose de complètement abstrait et dont au final, elle se foutait un peu, Nyxia n'aimait en revanche pas l'idée que des innocents puissent être prit dans le maelström de sa vendetta personnelle envers les sorcières. C'était son problème, les éléments extérieurs n'avaient rien à faire là dedans.  
Ainsi, depuis plusieurs jours, elle recherchait quelques traces de ce soit-disant sort mais ses recherches n'avaient menées à rien. En dernier recours, elle était donc revenue ici avec cette idée folle que, peut-être, cette immonde créature avait laissé à son dernier domicile connu un indice ou quoique ce soit qui aurait pu aiguiller un peu sa recherche. Elle en doutait mais elle n'avait rien de mieux comme idée.

Alors que ses pensées s’emballaient quand à la marche à suivre, elle fut interrompue par une voix masculine dont les paroles manquèrent de lui arracher un éclat de rire.
Se contrôlant, Nyxia pivota légèrement pour observer son interlocuteur. Un jeune homme brun au teint halé possédant une tignasse qui n'en faisait visiblement qu'à sa tête. S'il était plutôt agréable à regarder, la gaucherie mignonne dont il faisait preuve contrastait avec son physique affirmé. Si la jeune femme l'avait vu de loin, aurait plus penser que le garçon était un coureur de jupons plutôt qu'un timide. Mais bon, il ne fallait pas se fier aux apparences après tout !
Laissant un petit sourire amusé étirer ses lèvres, elle laissa le grand gaillard se dépatouiller avec son flot de parole, jugeant qu'il était plus sage de le laisser finir. L'écoutant donc, elle se préta au jeu et fit une petite révérence polie avant de prendre la parole d'un ton affable.

- Malheureusement, je ne crains que vous ne vous soyez trompé de personne. Je ne suis point une princesse, simplement une voyageuse comme une autre ! En revanche, je peux peut-être vous aider avec cette histoire de sortilège. Je suis moi-même à la recherche de quelque de similaire si je puis dire...  

En effet, les brèves informations que lui avaient offertes le jeune inconnu avait suffit à attiser sa curiosité. Peut-être que ce sortilège et ce grimoire étaient liés à Zalbina. Rien ne le garantissait bien sûr, mais elle ne pouvait pas passer à côté d'une piste potentielle même si elle ne menait à rien au final.
Renouvelant sa révérence, elle entreprit de se présenter joyeusement, ses yeux allant du gnome à l'humain, pétillants de malice.

- Ha ! Je manque à tout mes devoirs de bienséance, veuillez m'en excuser ! Je m'appelle Nyxia Von Nachtreich, enchantée messieurs !




Dernière édition par Nyxia Von Nachtreich le Mar 14 Aoû - 16:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Pouvoir des 9 queues
Points de Puissance : 21 000 points
Points de Réputation : 18 400 points
Messages : 129
Localisation : Horror Park
MessageSujet: Re: TalesReborn : il était une fois... [PV Nyxia]   Mar 14 Aoû - 14:40

Edgar fut agréablement surpris. Si la jeune femme leur révéla ne pas être une princesse, elle déclara être également à la recherche d'un sortilège. Si ce n'était pas un drôle de hasard, ça ! Puis, elle fit une révérence et se présenta. Pour quelqu'un qui n'était pas une princesse, Edgar trouvait qu'elle avait beaucoup de manières et ça ne lui déplaisait pas. En même temps, le nom Van Nachtreich n'était pas très commun. Il faisait penser à une famille aristocrate germanique.

— Enchanté Nyxia ! Grincheux et moi sommes à la recherche du doyen de ce village, qui devrait se trouver dans ce village. Il aura peut-être des infos sur le grimoire que je recherche. Un sort nommé TalesReborn s'en serait échappé et un ami à moi s'est retrouvé plongé dans un sommeil profond à cause de lui. Impossible de le réveiller, et sept nains ont débarqué en affirmant que mon ami était une princesse, et qu'il fallait lui ramener le prince. Comme ça me fait penser à Blanche-Neige et les sept nains, je pense qu'il faut trouver le prince et le faire embrasser mon pote, mais dans quel royaume peut-il se cacher ?

— Vous causez et on perd du temps ! Rah, ça m'énerve !

Le gnome tira sur le tee-shirt d'Edgar afin de se hisser et de lui mettre une petite tape sur la tête. Edgar l'ignora : il commençait à s'habituer à l'attitude hargneuse du petit être. Puis, ce n'était pas ses frappes de nabot qui allaient lui donner mal au crâne. Il poursuivit.

— Et toi, c'est un sortilège similaire que tu recherches ? Cela te dérange pas de nous en dire davantage sur ton histoire ? On sait jamais, peut-être que ça peut nous mettre sur une piste !

♥️Once♦️Upon♣️A♠️Time

Il était une fois un ramasseur de puzzle qui vivait au Village Puzzle. Son fils n'était pas plus grand qu'un pouce et il s'en plaignait constamment. Il disait que l'enfant-puzzle n'était qu'une bouche supplémentaire à nourrir et qu'il ne serait jamais assez fort pour alléger son travail.

Un jour, alors qu'il avait mis l'enfant dans son panier et était parti à la recherche de matériaux rares, un géant de puzzle s'approcha d'eux. L'homme, qui désirait rendre son enfant plus obéissant, en profita pour tenter de l'effrayer. Il espérait ainsi avoir plus de facilité à lui faire avaler sa soupe, à l'avenir.

— C'est le croque-mitaines, il est venu te chercher car tu n'as pas mangé assez de soupe !

Le géant, qui l'entendit, s'approcha d'eux et attrapa l'enfant, qu'il emmena avec lui à travers monts et collines puzzlesques, laissant le père pétrifié par la surprise et la peur.

Loin du Village Puzzle, le géant éleva le minuscule enfant comme l'un des siens, le nourrissant de lait de géant. L'enfant acheva sa croissance et atteint la taille d'un homme-puzzle, mais sa force avait également décuplé. Lorsqu'il fut satisfait de sa croissance, le géant l'amena devant une forêt et lui demanda de lui rapporter un bâton digne de ce nom. L'homme-puzzle arracha un jeune pin d'un seul coup mais le géant n'en fut pas satisfait. Il ramena son protégé à sa tanière, lui fit de nouveau boire du lait de géant et le ramena de nouveau devant la forêt. Le manège se reproduisit jusqu'à ce que le jeune homme-puzzle fut capable d'arracher un vieux chêne d'une seule main.

Le géant le rapporta alors à sa famille puis s'en alla, sans expliquer à personne la raison de ce gigantesque coup de main.

Mais le couple de ramasseurs ne reconnurent pas leur fils et ne voulurent pas de lui. Ils en avaient peur car il était beaucoup trop fort. Le jeune homme-puzzle les força à l'accepter mais une semaine de nourriture ne suffit pas à le rassassier. Il finit donc par les quitter, considérant qu'ils ne lui étaient d'aucune utilité, et se mit à proposer ses services à l'un des forgerons du Village Puzzle.

Pour tout paiement, il ne demanda que le droit, une fois tous les quinze jours, de frapper son employeur. Très avare, l'homme accepta avant de voir le jeune homme à l'oeuvre. Lorsque son employé enfonça profondément une enclume dans le sol d'un seul coup de poing, il décida de s'en séparer. Le jeune homme accepta mais demanda de recevoir un petit paiement en récompense de son petit travail.

Une légère pichenette.

C'est ainsi que Nyxia, Edgar et Grincheux virent tomber du ciel un homme-puzzle affublé d'un tablier et d'une longue barbe, qui s'écrasa à quelques mètres seulement d'eux.

Le TalesReborn avait encore frappé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse de la décomposition
Points de Puissance : 19 700
Points de Réputation : 23 400
Messages : 10
MessageSujet: Re: TalesReborn : il était une fois... [PV Nyxia]   Mar 14 Aoû - 16:49

TalesReborn : il était une fois...
Edgard & Nyxia
Malgré son sourire doux et agréable à voir, les pensées de la jeune femme aux yeux verts carburaient à pleins tubes. Il lui fallait un bon mensonge rapidement. La question du pourquoi elle était sur les traces de ce sortilège allait forcément se poser et il n'était clairement pas question qu'elle confie au premier venu les tenants et les aboutissants de sa vendetta onirique personnelle. Qui plus est, cet élan de sincérité aurait pu être franchement gênant pour elle. Au mieux, elle perdait cette occasion en or d'enquêter sur le mal qui frappait l'ami de cet inconnu. Au pire, il la dénonçait et là, elle risquait sans doute des représailles beaucoup plus violentes. Dans tous les cas, il lui était donc impossible d'avouer la vérité ; après tout, un petit bobard de temps en temps ne faisait pas de mal ! Et puis vu taille de Dreamland et le nombre de voyageurs qui foulaient cette terre, la slovaque n'allait sans doute jamais revoir ce grand brun. Après tout, une vérité édulcorée était-elle vraiment un si vilain mensonge que ça ?

Tout en réfléchissant, la jeune femme enregistrait également les informations que lui offrait gracieusement le prénommé Edgard. Certes, elles étaient minimes mais au moins, le sort avait un nom : TalesReborn. Elle fouilla dans ses souvenirs pour essayer de voir si ce nom ne lui disait pas quelque chose ; en vain. En revanche, elle se rappela alors d'un fait qui, lorsqu'il avait eut lieu, n'avait pas plus fait réagir la peintre que ça. Mais maintenant, vu ce que lui racontait, le voyageur, ça prenait un sens légèrement différent.
Peu de temps après la mort de Zalbina, en sortant de sa demeure, Nyxia s'était rendu compte qu'un vieux grimoire s'était mis à luire d'une lumière faiblarde. Sur le coup, elle n'y avait pas prêter attention, trop euphorique qu'elle était à ce moment là, prêtant à la lumière étrange des origines plus terre-à-terre et scientifiques que de la magie. Sottise que de faire ça dans le monde des rêves et maintenant, elle s'en voulait de sa négligence.
Ce sentiment n'affecte cependant en rien le masque affable que Nyxia portait. L'éclat taquin de son regard était toujours bien présent et il brilla légèrement lorsqu'elle ne put s'empêcher de répliquer au tac-au-tac, toujours avec cette même politesse naturelle.

- Trouver le prince ? Mais pourquoi vous n'avez pas tenté de l'embrasser directement ? Un costume enfilé et vous auriez assurément fait l'affaire dans le rôle du prince à n'en pas douter !  

Elle ne savait pas si c'était parce que son interlocuteur se trouvait être le premier voyageur à qui elle parlait depuis longtemps ou si elle était simplement d'humeur joyeuse mais la remarque avait franchit ses lèvres sans qu'elle y pense vraiment. Avec un peu de chance, il ne la prendrait pas trop mal. Elle espérait en tout cas sincèrement que ça ne le bloquerait pas.
L'éclat de son regard s'estompa légèrement et redevint un peu plus sérieuse sous la question qu'elle redoutait. Soupirant doucement, elle se passa machinalement la main dans sa tignasse blanche.

- Pour être parfaitement honnête, je ne sais moi-même pas trop ce que je recherche... J'enquête sur une sorcière appelée Zalbina qui serait à l'origine d'un sortilège aussi puissant que casse-pied mais je n'en sais malheureusement pas plus, hormis le fait qu'elle avait élue domicile un temps dans ce village.  

La providence eut alors le bon goût de faire tomber littéralement du ciel un homme puzzle barbu.
Une fois la surprise passée. Nyxia s'approcha de l'habitant des rêves qui était enfoncé de quelques bons centimètres dans le sol, inerte. S'accroupissant prêt du barbu, la demoiselle se saisit d'une branche, piquant légèrement la pièce de puzzle pour tenter de la faire bouger.  En guise de réponse, elle n'eut qu'un grognement. Se retournant vers le voyageur, la jeune femme désigna la créature onirique de l'index.

- Voulez-vous bien m'aider à le remettre debout ? On va peut être éviter de le laisser là, le pauvre...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Pouvoir des 9 queues
Points de Puissance : 21 000 points
Points de Réputation : 18 400 points
Messages : 129
Localisation : Horror Park
MessageSujet: Re: TalesReborn : il était une fois... [PV Nyxia]   Mer 15 Aoû - 12:32

[Flashback histoire de réagir à la première réponse de Nyxia]

Edgar s'était arrêté pour écouter la réponse de la jeune femme, ravi d'avoir une excuse pour regarder son visage. Elle était plutôt jolie, le genre de beauté qu'on imagine emmitouflée dans une parka et sous une écharpe épaisse, dans un pays similaire à la Russie.

Lorsqu'elle lui avait demandé pourquoi il n'avait pas enfilé un costume de prince afin de jouer son rôle et d'embrasser le squelette endormi, Edgar avait rougi.

— Bah c'est pas rien quand même, c'est un baiser. Et puis, si ça marche pas... Après tout, je pense que c'est le sortilège qui désigne un prince, je suis pas certain qu'un inconnu puisse le devenir.

— Je pourrais peut-être devenir le prince ? avait demandé Grincheux, une lueur d'espoir dans le regard.

— Techniquement, t'es déjà un personnage de conte donc pas possible...

— Gnagnagna, je peux jamais rien faire, moi ! avait ensuite fulminé le nain.

[Temps présent]

La question d'Edgar semblait avoir gêné la jeune femme. Il était loin d'être expert dans le comportement féminin ou même humain, mais il avait ressenti une certaine gêne. Il ne savait pas d'où lui venait cette impression : si c'était la mine changeante de la jeune femme, le fait qu'elle soupire ou encore qu'elle passe la main dans ses cheveux.

Nyxia répondit qu'elle ne savait pas trop ce qu'elle cherchait et cet aveu pouvait justifier sa soudaine gêne. Edgar se dit que c'était peut-être une personne qui n'aimait pas avouer une faiblesse ou une erreur. Elle enquêtait sur une sorcière nommée Zalbina qui était à l'origine d'un sortilège plutôt chiant.

Edgar allait lui répondre qu'elle pourrait peut-être questionner le doyen puzzle à ce sujet quand un barbu au corps puzzlesque chuta du ciel, comme s'il avait tenté de traverser le village sur une pièce volante. Nyxia le piqua avec une branche afin de vérifier qu'il était toujours en vie ; la scène aurait pu être cocasse si Edgar ne s'était pas réellement inquiété de l'état de la créature onirique.

Nyxia lui demanda de l'aide et n'eut pas besoin de se répéter, le jeune homme attrapa la créature et tira de toutes ses forces, prenant appui sur sa jambe droite et jetant tout le poids de son corps en arrière pour faire levier. Une fois l'homme-puzzle extrait du sol, Edgar le laissa allongé et s'apprêta à vérifier sa respiration et son état de conscience.

Un bruit mat se fit attendre alors que Grincheux se laissait tomber au sol.

— Ecartez vous les pucelles, Prof m'a tout appris. J'ai mon brevet de secouriste alors traînez pas dans mes pattes, vous vous y prenez comme des manches. Vous n'avez qu'à jouer au docteur dans un coin, pendant que je fais mon travail.

Edgar ne releva pas, méritant un certificat de bonne conduite en présence de nain au caractère très lourd. Il fut toutefois victime de la proposition de Grincheux de jouer au docteur avec Nyxia et eut, l'espace d'un instant, une vision fugace qui rougit ses joues. Il tourna le dos à Nyxia, feignant de regarder au loin.

Pendant ce temps, le gnome se penchait sur l'homme-puzzle, son nez proéminent frôlant celui du barbu. Avant même qu'il ne lui fasse un bouche à bouche, le barbu se releva d'un bond.

— Yeurk, éloignez-vous ! Je suis en vie, conscient et je respire ! Mon corps de pièce a tenu le choc, malgré le vol plané !

— Que vous est-il arrivé ? s'enquit Edgar, dont le rougissement avait disparu.
— Je préfère répondre à la jolie demoiselle là-bas... fit le forgeron en se caressant la barbe. J'ai besoin d'un peu de douceur après un tel choc, je n'ai plus 100 ans vous savez...

Il n'était pas qu'avare mais également très intéressée par les femmes, qu'elles soient de son royaume ou d'un autre. La carte du papa en mauvaise santé fonctionnait plutôt bien sur les jeunes femmes. En plus, il pouvait prétendre un vertige pour tomber en direction de la demoiselle et se raccrocher à ce qu'il pouvait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: TalesReborn : il était une fois... [PV Nyxia]   

Revenir en haut Aller en bas
 
TalesReborn : il était une fois... [PV Nyxia]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il était une fois... Carrefour!
» Il était une fois Sophie la girafe
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre
» Il était une fois, une jeune fille nommée Katharina....
» Il était une fois... La petite souris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RP :: Première Zone :: Village puzzle-
Sauter vers: