Bienvenue

Liens utiles

Effectifs

Ligue B : 19 membres
Ligue M : 7 membres
Ligue S : 0 membre
Créatures : 11 membres
Inclassables : 0 membre
Seigneur cauchemar : 1 membre
Rois des rêves : 0 membre

Top-Sites & Discord


Membres du mois

Zachary
Profil
Top comeback
Zephyr
Profil
Top vote
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Partagez | 
 

 Qui sème le soleil récolte la lune de miel [ Joy & Edgar - Event Sphère du soleil nuit N°8]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Ligue B
Pouvoir : Pouvoir des 9 queues
Points de Puissance : 23 000 points
Points de Réputation : 21 900 points
Messages : 135
Localisation : Horror Park
MessageSujet: Qui sème le soleil récolte la lune de miel [ Joy & Edgar - Event Sphère du soleil nuit N°8]   Mar 31 Juil - 20:45

Edgar descendit du métro, un grand sourire aux lèvres. Il allait découvrir de nouvelles cultures, de nouvelles créatures et une nouvelle partie du monde des rêves. La Ruche... Rien que le nom faisait rêver. Il imaginait une sorte d'immense structure jaune, peuplée d'abeilles qui communiquait entre elles par le biais d'une sorte de conscience collective. Bref, il était inspiré par le cycle Fourmis de Bernard Webber et se demandait si les abeilles de Dreamland allaient fonctionner comme les fourmis, avec des castes bien distinctes.

Le trajet du métro s'était plutôt bien passé et lui avait permis de conserver sa bonne humeur. C'était un moyen de transport qu'il évitait de prendre car son look lui attirait souvent des ennuis. Il faut dire qu'avec ses yeux aux pupilles couleur fauve, ses dents de félin et ses queues de chat, il passait difficilement inapperçu, même à Dreamland. Si on ajoutait à cela une sorte de collier macabre fait d'ossements et d'un doigt zombifié, il était facile de prendre Edgar pour une sorte de brute bestiale et de le traiter en conséquence.

Mais pour une fois, les usagers du métro avaient été bien trop occupés pour lui prêter attention. Des petits groupes se disputaient sur la destination qu'ils allaient choisir. Certains voulaient se rendre au royaume steampunk afin de payer une visite au Seigneur Scaphandre, d'autres comptaient partir à la recherche d'un marchand félin. Il y en avait même deux pour être persuadés que la rumeur concernant le royaume sans nom n'était pas une intox et que les reptiliens de Dreamland avaient tenté de brouiller les pistes afin d'être les seuls à mettre la main sur les quatre pièces de la sphère du soleil.

Edgar n'avait pas eu besoin de lire le Dream Mag pour suivre l'actualité. Comme pour le Métropolitan ou pour chaque événement majeur, les grandes lignes se retrouvaient dans toutes les bouches. Patrouillant à Horror Park, il avait résisté à l'appel de l'aventure pendant un peu plus d'une semaine. Cependant, Luc lui avait fait remarquer que ce n'était pas en restant toutes les nuits dans le même royaume qu'il allait progresser, et il avait fini par céder.

Partir à l'aventure aurait pu être super cool, s'il n'avait pas été tout seul. Malheureusement, aucun habitant d'Horror Park ne se sentait d'affronter le vaste monde pour l'accompagner. Le métro était rempli de groupes d'aventuriers en herbe et le jeune puçaxx avait la même sensation que lorsqu'il décidait de se rendre dans un parc pour profiter du soleil et qu'il croisait un couple fusionnel tous les dix mètres. D'autant plus que la fusion ne s'opérant pas comme pour Végéta et San Goku, mais plutot par échange de salive et petits gestes malaisants.

Des groupes bien décidés étaient descendus de la rame et se dirigeaient vers un arbre énorme. Débattant de la stratégie à suivre, ils partaient à la conquête de la plus énorme ruche qu'Edgar n'ait jamais vu. Un véritable labyrinthe de miel, où il devait être facile de se perdre ou de cacher un objet.

Edgar ressentit un frisson d'excitation et se mit à observer les gens qui descendaient, à la recherche d'un autre solitaire.

Il finit par apercevoir un visage connu. Enfin, connu, il ne l'avait vu qu'une fois avant de s'éloigner précipitamment à cause des remarques d'un gnome matrimonial. Malgré son échec de la dernière fois, il décida de prendre son courage à deux mains et de tenter sa chance. Il s'approcha d'elle et lui adressa un sourire franc.

— Bonjour, je ne sais pas si tu te souviens de moi ? Je crois t'avoir croisée à la forêt des rêves, mais si je me trompe de personne, j'en suis désolé. Je suis à la recherche d'un morceau de la sphère du Soleil. Si c'est également ton cas, ça te dirait qu'on la cherche ensemble ?

Edgar y allait cash, branché en mode tout ou rien. C'était soit il bégayait et n'arrivait pas à aligner un mot sensé, soit il débitait un torrent de paroles. Le mystère, le jeu de séduction,  la dialectique... c'était des choses qu'il étudiait en lettres modernes. Mais quand il s'agissait de passer à la pratique, il n'y avait plus personne.

Flashback :

Edgar, quatre ans, demandait à sa voisine de bac à sable s'il pouvait construire un chateau avec elle. La petite fit non de la tête, attrapa sa pelle, son seau et les balança à l'extérieur. Sa maman vint ensuite la chercher et c'est ainsi que le petit Edgar prit son premier râteau.

De là découle la peur d'Edgar pour les chats, êtres aussi versatiles, sournois et princiers que les femmes !

Bien entendu, c'est une blague, les chats sont des êtres tout à faire sympathiques.

Fin du Flashback traumatique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 39 350
Points de Réputation : 44 450
Messages : 407
MessageSujet: Re: Qui sème le soleil récolte la lune de miel [ Joy & Edgar - Event Sphère du soleil nuit N°8]   Mer 1 Aoû - 12:33

- On va sur quelle ligne ?
- Royaume Steampunk, ça fait dix fois que je te le dis Roger !
- On devait pas changer de chef, là je trouve qu’on ressemble trop aux Young Thugs…
- Arrête de la faire de la pub alors que nous on n’est même pas connus
- Et donc vous pensez que c’est le bon endroit pour choper un morceau de terre ?
- Sphère.
- Ouais admettons.
- Bah Roger a dit qu’il était pote avec le Seigneur Salamandre.
- Scaphandre.
- Ouais admettons.
- Attendez...quand j’ai dit qu’on était potes, c’est juste que je l’ai croisé une ou deux fois en mode VIP. On s’est croisé quoi.
- Vous vous êtes parlés ?
- Ouais bien sûr. Il était un peu loin pour m’entendre mais on s’est parlé entre hommes.
- Pffff.
- Bon mais admettons.


Joy haussa un sourcil de jugement qui voulait tout dire en entendant le groupe de voyageurs parler à côté d’elle. Depuis quelques nuits les gens étaient devenus complètement dingues et les pires voyageurs du coin semblaient s’être donnés rendez-vous pour trouver des morceaux de sphère. Ça donnait des scènes de ce genre dans un métro pas mal rempli mais tranquille, ce qui était en soi une bonne chose pour tout le monde. Joy ne faisait pas de souci : le bordel allait arriver quand des morceaux de la sphère apparaîtraient sur le marché, et quand les gros pontes se mettraient en ordre de marche de bataille pour récupérer la sphère coûte que coûte. La voyageuse médita, durant le trajet, sur l’utilité de tout ceci, et le bazar que pouvait créer un simple objet. Elle nota que personne n’avait encore proposé d’alliance, de gestion commune ni même de début de plan d’ensemble pour optimiser les recherches. Ses idées, son idéologie autour de l’équilibre n’auraient définitivement pas eu d’avenir dans ce Dreamland aussi idiot et égoïste que le monde réel. Du coup, elle était d’autant plus décidée à NIQUAY le plus de monde possible. Mysto ? Check. Symphonia ? Check. Qui serait le prochain ? Un seigneur ou une reine, de préférence.


Elle zieuta le wagon. A part les voyageurs, il y avait des créatures, un golem de morve qui occupait quatre places à lui tout seul, par précaution. Des lutins se battaient sur une carte, sans doute eux aussi à la recherche de la sphère eux aussi. Joy retourna sur la discussion des voyageurs, qui s’emmêlaient dans les indices et les infos, entre des pliures Du Dreamag, des coupures mal découpées et parfois complètement inutiles. Qui se souciait de savoir que le premier fils de Diavolo Mayor était considéré comme un usurpateur par une bonne partie des seigneurs de Dreamland ? Le gamin était jeune et le père fou. Joy soupira, ce monde allait n’importe où, et vers le pire. Elle était prête à envoyer tout le monde d’un coup de pied au cul pour tomber de la falaise, mais elle commença par se lever devant le groupe de voyageur.



- Ça suffit vos conneries, réfléchissez un peu bon sang !
- C’est qui cette bonniche ?
- La ferme ! Je m’appelle Angélique Pichon et je vais remettre de l’ordre dans vos indices, parce que je vous entends depuis tout à l’heure et c’est juste nawak ! Me remerciez pas après ce que je vais vous dire, je fais ça de bon cœur ! Bien, vous faites un tableau...toi, là, Roger, fais un tableau !
- Roger !
- Bien, bonne vanne. Déjà vous savez que certains royaumes sont hors-course. Je reviens de Muzikland, c’est pas une bonne piste. On raye. Ensuite il paraît que le Royaume Sans Nom c’est pourri, on raye aussi. Ok ? Ca vient de sortir dans les derniers indices balancés, je l’ai entendu sur le quai en attendant le métro, faut se tenir au courant. Une piste semble confirmée par pas mal de gens, un vieux chat saurait des trucs. Y’a trop de monde dessus, j’pense, ça sert à rien d’y aller maintenant. Ce qui nous, vous, ils intéresse, c’est plutôt les probas. Le Steampunk, c’est probable, foncez mais faites gaffe, le Royaume a des règles strictes et le nombre de gens augmente du coup ils vont être tendax. Il reste quoi ? Pandaland reste une valeur sûre, Rainbow Land aussi. La Cité des Vamps également, la Mer Noire Sucrée demande des compétences de ouf mais j’pense qu’il faut y aller aussi !
- Ouais admettons.
- Waaaaaah, on note on note !
- Bon, je peux me gourer, mais de toute façon j’descends ici ! Bon courage, j’espère que vous allez kiffer vos nuits !
- HEY, vous descendez à la Ruche, non, on descend ici ?
- Tais-toi Roger, t’es plus notre chef !
- Ouais admettons !


La matheuse posa le pied sur le quai de la Ruche. Après Muzikland, elle avait choisi cette destination, pour deux raisons. La probabilité était non négligeable, et elle ne connaissait pas encore le Royaume, ce qui lui permettrait d’être plus libre de ses mouvements et non encadrée par les règles du royaume. Elle pourrait se comporter comme une vraie voyageuse, tout péter et s’en battre totalement les noix. La Ruche était impressionnante, même si c’était au final qu’une ruche géante. La matheuse ouvrit les yeux d’émerveillement, tout de même, en entendant l’activité, le bourdonnement incessant et le goût dans l’air, de miel de fleurs et de plein de choses douces et sucrées. Elle ferma les yeux et profita de l’instant de son arrivée, avant de se mettre en route. Jusqu’à ce qu’on l’interpelle. Un pécore de plus ? Un voyageur, encore.


- Salut ! La Forêt des Rêves ? C’est possible ouais...ah ouais, avec Mara’li. Je m’en souviens. J’sais pas trop, mais bon pour le début je vais accepter je ne connais pas trop le royaume. Tu peux m’appeler Angélique. Et toi ? T’as des indices sur la sphère ou bien t’es comme moi ?


Toujours montrer patte blanche avant d’arnaquer, c’était une règle d’or. Le type avait l’air de pouvoir se débrouiller, un pouvoir visible...de Félinia ? La Famille l’avait-elle suivie ? Dur à dire, mais elle préférait le savoir le plus vite possible. Elle fit quelques gestes discrets que seuls les mafieux pouvaient attendre à ce moment là. L’autre n’en fit rien, elle soupira intérieurement.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Pouvoir des 9 queues
Points de Puissance : 23 000 points
Points de Réputation : 21 900 points
Messages : 135
Localisation : Horror Park
MessageSujet: Re: Qui sème le soleil récolte la lune de miel [ Joy & Edgar - Event Sphère du soleil nuit N°8]   Ven 3 Aoû - 15:03

La jeune femme n'avait pas l'air super emballée par la proposition d'Edgar et ça se ressentait dans sa réponse. Elle était d'accord pour l'accompagner au début, cependant, car elle ne connaissait pas trop le royaume. Le soucis, c'est qu'Edgar souffrait du même problème. Il passa la main derrière sa tête, dans un geste traduisant son malaise.

Il fut rassuré cependant que la jeune femme fasse également des gestes étranges. Peut-être qu'elle était également timide et que ses geste à elle traduisaient sa gêne ? Cette réflexion lui permit de répondre sans bégayer ou sans rougir, et de regagner un peu confiance en lui.

— Quant à moi, tu peux m'appeler Edgar ou Ed', comme tu le sens. Sinon, pour être totalement honnête, c'est également la première fois que je me rends dans ce royaume... Et j'ai aucun indice sur la localisation de la sphère mais je compte mettre mon attention et ma vigilance à rude épreuve afin d'en obtenir.

Il espérait que son honnêteté serait appréciée et qu'Angélique accepterait de l'accompagner.

La route pour se rendre à la Ruche était plus longue qu'il ne l'aurait cru, même si l'arbre et la cité suspendue étaient visibles depuis un moment. La structure évoquait une sorte de gigantesque tour de Babel, aux nombreuses entrées et sorties.

Mais l'activité qui y fourmillait lui donnait davantage l'allure d'une usine de production à flux tendus. Des abeilles géantes et des humanoïdes aux caractéristiques insectoïdes de tous les âges et de toutes les tailles y rentraient et sortaient, dans un va-et-vient incessant. Parmi les entrantes, certaines transportaient du pollen, d'autres revenaient d'exploration.

Il y avait également des énormes entrées au niveau du sol mais elles servaient moins aux visiteurs qu'à d'énormes charettes chargées de miel et tirées par des abeilles géantes. Edgar avait l'impression que ces dernières étaient plus considérés comme des animaux domestiqués que comme des habitantes de la ruche. D'ailleurs, elles ne semblaient pas douées de parole et se contentaient d'avancer silencieusement, tandis que leurs consoeurs volantes bourdonnaient.

Une abeille volante montée par une femme-abeille s'approcha d'eux pour les examiner et Edgar eut l'occasion de constater des différences entre les montures volantes et les bêtes de somme. Les montures étaient beaucoup plus petites et donc légères, leur tête était allongée et leurs ailes avaient des couleurs plus vives. Les ailes des bêtes de somme semblaient ternes et inertes, certaines étaient ligotées alors que d'autres étaient toutes petites, comme atrophiées. De plus, aucune bête de somme n'était semblable à une autre : elles avaient toutes un défaut physique, un membre atrophié ou trop grand.

Edgar comprit : à l'instar de l'image qu'il pouvait avoir de la nature, la société de la Ruche était impitoyable. Il n'y avait pas de place pour les faibles et les malformés ne survivaient qu'à condition de servir la cause de la reine.

Le jeune homme chuchota, pour ne pas se faire entendre par les nombreux gardes et conducteurs de charrettes.

— Tu as vu comment ils traitent les abeilles handicapées ou malformées ? Je comprends pas, c'est aberrant...

Edgar ne voulait pas juger sans connaître ou faire de supposition, mais il se demanda si les enfants totalement invalides de la Reine ne finissaient pas jetés du haut d'une falaise, comme les invalides chez les Spartiates.

Après avoir été examiné au jugé, ils devaient passer devant un barrage de femme-abeilles soldats, protégées par une armure et porteuses de lances. Il y avait une file pour les habitants de la Ruche et une autre pour les visiteurs. Il était facile de deviner laquelle ne se faisait jamais arrêter.

— Êtes-vous un Voyageur affilié à un royaume insectoïde ?

— Non, mon pouvoir provient du royaume des chats, répondit Edgar en désignant ses queues.

— Je préfère demander à cause des fourmis chimères. Voici un formulaire et un crayon à cire, veuillez patienter sur le côté et bien remplir toutes les cases.

Edgar prit le formulaire et le parcourut du regard. Son regard se fit perplexe : beaucoup de questions n'avaient aucun sens. Qui serait assez stupide pour cocher "Oui" à "Souhaitez-vous mettre le feu à la Ruche ?" ou "Comptez-vous attenter à la vie de la Reine ?" ? D'un autre côté, quelqu'un d'assez inconscient pour commettre l'un ou l'autre de ces actes pouvait l'être suffisamment pour le préciser.

Il fit attention à ne pas se gourer sur une réponse, il ne souhaitait pas se voir l'accès fermé pour une bête histoire de paperasse. Il jura sur l'honneur que les réponses fournies étaient sincères puis tendit le papier à la femme-abeille, et patienta.

Un cri se fit entendre et le Voyageur se crispa, craignant d'en être le destinataire. Il jeta des regards aux alentours.

— Au nom de la Ruche, arrêtez-le ! Ne le laissez pas entrer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 39 350
Points de Réputation : 44 450
Messages : 407
MessageSujet: Re: Qui sème le soleil récolte la lune de miel [ Joy & Edgar - Event Sphère du soleil nuit N°8]   Sam 4 Aoû - 13:40

- Ok, donc on est deux nouveaux dans un Royaume, sans indices ni rien ! Bon bah...ça va être sympa comme aventure !


La matheuse éclata de rire en entendant le dénommé Edgar dire qu'il n'en savait pas plus qu'elle. Au moins ça donnerait plus de libertés de mouvement et de pensée, sans risque de voir débouler d'anciens ennemis ou des amours éconduites. Pas un mal que de dépuceler un royaume dans des conditions de traque de l'extrême. Le seul souci, c'était la question géopolitque. Joy ne savait pas vraiment sur quel pied danser avec le pouvoir local, s'il était sympa ou pas du tout. Elle verrait bien, puis l'Edgar semblait baraqué et plutôt assuré malgré tout.

Ils prirent la direction de la Ruche. Joy aurait pu gagner du temps en volant jusqu'au sommet, mais en accompagnant Edgar elle prit son temps, ce qui signifiait qu'elle prit le temps d'observer le royaume. Beaucoup d'effervescence et une répartition des rôles assez claire, similaire à celle du monde réel. L'odeur de miel était très alléchante et merveilleuse, mais le travail et la façon dont les abeilles travaillaient donnaient une forme de mauvaise conscience à la voyageuse. Ils se firent jauger par une abeille sur une monture. Edgar fit un commentaire et Joy haussa les épaules, un peu lasse.



- Boarf, avec leur organisation sociale, rien d'étonnant. Chaque enfant doit se rendre utile. Tu sais, la monture est utile à la société, même handicapée ou autre. Elle est donc soignée et nourrie, elle est prise en compte puisqu'elle est un rouage essentielle de la ville. On ne peut pas dire qu'on traite nos handicapés de la même manière, dans le monde réel. Ils sont les parias de la société et ne sont aucunement des rouages...même si c'est en train de changer. Eux au moins, ils sont cohérents avec le service imposé par la Reine...fort ou faible, tu aides la population de la Reine. Et tu es aidé en retour pour ça. On a retrouvé des trisomiques parmi les squlettes des hommes préhistoriques, qui dépassaient les trente ans. Maintenant on réduit les logements adaptés à nos handicapés, à 10 % des logements construits…


Ils arrivèrent devant une barrière de contrôle. Les abeilles posaient des questions comme des douaniers américains, c'était plutôt amusant. Joy esquissa un sourcil devant les questions de l'abeille-soldate. Elle esquissa un sourire et donna faux nom et faux prénom, avec mention de Mathematica. L'abeille leva un regard curieux et la laissa remplir un formulaire avec de la cire. Elle remplit rapidement le formulaire et avança, mais on cria d'arrêter quelqu'un derrière eux alors qu'ils passaient la barrière. La voyageuse tourna la tête et vit un homme-bourdon passer avec des armes et forcer le passage des abeilles avec son poids, sa force et son gabarit de bourdon. Il fonçait si vite et si lourdement qu'il faisait trembler le sol. Joy esquissa un sourire : c'était l'occasion pour le duo de montrer un zèle qui pourrait leur permettre d'accéder à une bonne condition au sein du Royaume. Elle sortit ses billes de bois et les envoya dans les genoux et le dos du bourdon. Incapable de voler, ni de se déplacer, l'homme serait réduit au silence. Les billes frappèrent et le transpercèrent, mais le bourdon était si fort qu'il se releva quand même et continua sa course en courant.


- Edgar, c'est le moment de montrer tes talents !


Pendant ce temps, elle fit monter des armes possédées par les abeilles situées à proximité et les envoya droit sur le bourdon qui continuait sa course folle en bousculant des travailleuses. Que voulait-il ? Joy s'en fichait pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Pouvoir des 9 queues
Points de Puissance : 23 000 points
Points de Réputation : 21 900 points
Messages : 135
Localisation : Horror Park
MessageSujet: Re: Qui sème le soleil récolte la lune de miel [ Joy & Edgar - Event Sphère du soleil nuit N°8]   Dim 5 Aoû - 20:42

[Flashback]La scène se fait grisée et les personnages partent tous en marche arrière, comme si leur histoire était un DVD qu'un gosse avait décidé de rembobiner. L'histoire reprit son cours au moment où Edgar déclarait qu'il trouvait aberrant la situation des handicapés. La réponse d'Angélique Pichon des Calanques d'Astrub ne se fit pas désirer et moucha Edgar, qui mit quelques instants avant de trouver quoi répondre.

— Tu dois avoir raison, finit-il par dire. Ce sont les ailes ligaturées qui m'ont fait tiquer. Après, si je peux me permettre, la découverte de squelettes ne dit pas comment étaient traités les handicapés à l'époque. Peut-être étaient-ils exposés comme des bêtes de foire ? Mais bon, j'en sais rien donc si tu as mieux que des suppositions, je suis tout ouïe.

Si Edgar avait eu un profil plus scientifique, il aurait peut-être tiqué devant le pourcentage donné par la jeune femme, mais il se contenta d'ingérer l'information, heureux d'apprendre quelque chose.

La scène repartit en avance rapide et se colora petit à petit, alors que nos protagonistes revenaient au moment présent.[Fin du flashback]

Un homme-bourdon arrivait à toute vitesse, par la voie terrestre. La présence de nombreux gardes ailés devait le dissuader de se risquer dans la voie des airs et il forçait le passage du côté de la file des habitants, où la garde était relâchée. Dans sa course folle, alourdie par quelques haches, il renversait des chariots. Des blessés étaient déjà à déplorer, de pauvres conducteurs agitant les bras sous les décombres, quand leurs corps n'étaient pas simplement immobiles.

Angélique fut la plus rapide à réagir et balança des sortes de billes ou de balles – Edgar n'avait pas vraiment vu, concentré sur la menace – sur le bourdon, dont la course fut ralentie. Elle encouragea ensuite le jeune homme mais le Voyageur était déjà parti, déployant toute sa vitesse. Il devait agir rapidement s'il ne voulait pas qu'il y ait davantage de blessés.

Il rattrapa rapidement l'homme-insectoïde et fondit sur sa cible : les jambes musclées et gonflées de la créature. Il eut l'impression de percuter deux poteaux et grimaça, bandant ses muscles alors qu'il sentait une violente douleur dans ses épaules. Il fit un acte interdit au rugby et poussa sur ses jambes afin de déséquilibrer la bête et lui faire une violente cathédrale en la soulevant.

Pendant ce temps, les lances animées par le pouvoir d'Angélique se plantèrent dans l'homme-bourdon. Seul bémol : Edgar était en dessous. L'une des armes glissa sur la chitine d'une des côtes du monstre et fendit l'air à la droite du jeune homme, manquant son épaule de peu. Elle lui déchira la chair mais la douleur fit l'effet d'un électro-choc au jeune homme. Il lâcha les jambes de l'homme-bourdon et se jeta sur le côté, juste avant que la créature ne s'écrase de tout son long

Des femmes-abeilles s'en approchèrent et menacèrent l'homme-bourdon de leurs lances. Edgar considéra que le danger était écarté et décida de passer aux premiers secours.

— Angélique, j'ai pas trop pigé tes talents mais y a moyen que tu m'aides à soulever ces charettes et à mettre les blessés hors de danger ?

Edgar déchira son tee-shirt à l'aide de ses crocs et se fit un bandage rapide. Puis, il se mit à prendre le pouls des créatures environnantes, s'estimant chanceux que leur morphologie soit plus humaine qu'insectoïde vis-à-vis des organes vitaux.

Il dégagea et mit en position latérale de sécurité les blessés les plus facilement accessibles et fut très heureux de ne pas avoir à faire de massage cardiaque ou de bouche à bouche, la chitine aurait rendu l'entreprise aussi difficile que désagréable.

Il espérait que les vrais secours n'allaient pas tarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 39 350
Points de Réputation : 44 450
Messages : 407
MessageSujet: Re: Qui sème le soleil récolte la lune de miel [ Joy & Edgar - Event Sphère du soleil nuit N°8]   Dim 5 Aoû - 23:00

Le problème avec les sportifs, c'est qu'ils peuvent souvent se montrer imprévisibles. Joy avait assez bien placé ses calculs, mais elle n'avait pas prévu le choc dévié et allant sur Edgar, qui risque de passer un sale quart d'heure. Pas forcément grave en soi, mais c'était à prendre en compte dans ce royaume fait d'insectes capables de rivaliser physiquement de part leurs morphologies ou leurs métabolismes. Elle ferait attention pour les prochaines. Edgar laissait le bourdon aux gardes pour s'occuper des blessés et des charrettes renversées. La mafieuse haussa un sourcil en voyant le voyageur se préoccuper du commun. Puis elle haussa les épaules, après tout c'était pas quelque chose de mauvais, d'aider les créatures, même les plus insignifiantes.

Elle posa des formules de lévitation sur les charrettes et les leva pour les remettre en place, comme il fallait. La formule se posa ensuite sur les cargaisons protégées pour les replacer directement dans les charrettes, de manière à tout remettre dans l'ordre. Edgar restait à s'occuper des blessés, sans douter légers selon Joy, qui elle préféra aller voir plutôt du côté des gardes de la Ruche qui s'occupaient du bourdon. Il avait souffert des formules et du mouvement de rugby du voyageur, et surtout il semblait dépité d'avoir été chopé. Il répétait la même chose en boucle : il voulait voir la Reine de la Ruche, coûte que coûte.



- Mais c'est très important !
- Taisez-vous, vous êtes considéré comme un terroriste ! Tout ce que vous direz sera dit contre vous !
- Mais pas du tout, je cherche à vous protéger, enfin !!! Aïe…
- Silence !
- Des voyageurs vont attaquer la Ruche ! Il faut que vous préveniez là !
- SILENCE !


Un garde perdit patience et envoya sa lance dans la tête du bourdon, qui fut plaqué au sol et qui tomba dans les vapes. Faire taire quelqu'un qui avait des choses à dire, voilà bien un comportement digne d'un militaire sans réflexion aucune. La matheuse regarda les alentours...ils n'étaient pas les seuls à s'intéresser à l'endroit, c'était une certitude, et le bourdon pouvait tout aussi bien être un énorme fake, bien sûr. Mais risquer l'entrée pour voir la Reine, juste lui ? Quelque chose clochait, et de manière assez violente. Le bourdon fut embarqué et il laissa la voyageuse en pleine perplexité. Agir, ne pas agir ? Difficile à décider toute seule en tout cas. Les secours ne venaient toujours pas et Edgar commençaient à paniquer. Les signes s'accumulaient, les probabilités commençaient à se poser les unes après les autres dans l'esprit de la matheuse. Elle prit sa respiration et pressa le pas vers son camarade.


- Edgar, il va y avoir du grabuge sous peu. Soit on reste ici et on ne sait pas quoi ni qui on affronte, soit on bouge et on essaie de profiter d'un bordel possible pour trouver des pistes...t'en dis quoi ? Faut pas qu'on reste ici, les habitants sont encore en vie, ils vont s'en sortir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 496
MessageSujet: Re: Qui sème le soleil récolte la lune de miel [ Joy & Edgar - Event Sphère du soleil nuit N°8]   Sam 11 Aoû - 3:04

Tandis que les gardes de la ruche étaient en train d'arrêter manu militari un bourdon humanoïde gravement blessé qui prétendait être là pour alerter la reine de la venue d'une menace. Et en effet, des menaces, il y en avait... et plus d'une ! De nombreux voyageurs et même quelques créatures à la recherche de richesse étaient à la poursuite de la sphère et la ruche était devenu l'une des pistes les plus fiables pour qui se mettait à la recherche de l'objet de légende. La situation allait très vite devenir pour le moins explosive. La reine le savait et c'était certainement pour ça que la sécurité du royaume était aussi anormalement renforcée, surtout depuis le passage d'envoyés du royaume des insectes, le plus grand ennemi qu'elle puisse avoir, selon son propre point de vue.

Juste derrière les deux voyageurs, venant de passer le poste de douane tout comme eux, un groupe bien connu dans Dreamland. Un groupe d'une très triste et mauvaise réputation. Les Starkiller venaient d'entrer dans le royaume et ce fut Stelio le premier à reconnaître Joy pour l'avoir croisé il y a de cela à peu près un mois. Une encontre pour le moins houleuse et placée sous le signe de très grandes tensions. Qu'est ce que cette bande de fouteurs de merde professionnels foutaient ici ?! Ne me dites ps que la sphère les intéresse ! Eh bien évidemment que si ! Un objet légendaire recherché par nul autre que Milna, leur ennemie jurée. Evidemment qu'ils le cherchent pour le détruire ou pour s'assurer qu'elle ne l'aura jamais juste pour la faire chier. Ça leur ressemble complètement. Les starkillers, le groupe sans doute le plus contre-productif de Dreamland. Au sens propre du terme j’entends dans le sens où ils semblent être systématiquement à contre-sens de tout projet constructif. Le cadet des starkillers pointa alors Joy du doigts alors que les deux autres membres du groupe semblaient se désintéresser complètement de la situation bordélique dans laquelle ils semblaient débarquer, regardant négligemment dans le vague.

- Hey Clive c'est pas la voyageuse qu'on a croisé chez Aphrodite ?
- Hmm ?
- Tu sais quand on y est allé pour chercher pourquoi Milna avait rencontrer Silva.
- Ah ouais et même qu'on a juste perdu notre temps par ce que quelques semaines plus tard le dream-mag nous apportait la réponse.
-  Roh c'est bon Stelio on se passera de tes remarques relou !
- Non rien je souligne juste qu'on a perdu notre temps comme des blaireaux pendant plusieurs nuits avec ces connries mais bon faites comme vous le voulez hein ! Moi je m'en fous ! Après tout j'adore perdre mon temps et...
- Ta gueule Stelio.
- Mais oui c'est bien elle ! La petite Killamanjiro !


Après avoir repéré Joy, le regard de Clive sembla s’éveiller comme s'il était l'homme le plus heureux du monde à l'idée de pouvoir chercher la merde à une personne. Clope au bec, comme toujours, il s'avança jusqu'à la voyageuse des math et lui tendit la main pour la saluer solennellement avec son petit sourire de connard dont il avait le secret.

- Quoi de neuf depuis la dernière fois ? Ton divorce s'est bien passé ? Me dis pas que tu cherche la sphère du soleil aussi ? Tu veux en faire quoi ? La refourguer à tes patrons de la Famille ?

Clive, comme toujours s'approchait et avait une façon de se présenter, dans sa posture, son attitude de très... passive agressive. Sans réellement donner de signe manifeste d'agression, il y avait ce je ne sais quoi dans son attitude qui fait que tous les signaux d'alarme s'allument et vous disent que ce type est un fou dangereux. Malika pour sa part observait plutôt Edgard. Elle semblait le jauger du regard comme une personne qui chercherait à savoir s'il ferait un adversaire potable ou non. Pendant ce temps, Stelio boudait un peu, gavé de se faire envoyer chier par Clive et Malika. En plus, il avait un peu les boules e revoir Joy aussi qui, los de leur dernière rencontre les avait un peu menacé de mort lui et Malika. On voyait bien que des trois, il était le plus nerveux et le moins calme. Autour, les gardes continuaient de débarrasser la merde mise par le bourdon mais ça, visiblement les Starkiller s'en contre-branlaient complètement, les victimes, les blessés collatéraux aussi. Encore une aventure qui commence bien ma foi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Ligue B
Pouvoir : Pouvoir des 9 queues
Points de Puissance : 23 000 points
Points de Réputation : 21 900 points
Messages : 135
Localisation : Horror Park
MessageSujet: Re: Qui sème le soleil récolte la lune de miel [ Joy & Edgar - Event Sphère du soleil nuit N°8]   Dim 12 Aoû - 3:32

Edgar avait dû mal s'exprimer lorsqu'il avait formulé une prière silencieuse aux dieux de Dreamland. Il s'était attendu à voir débarquer de jeunes et jolies médecins-abeilles, pas un groupe de Voyageurs aux manières de loubard ! Il ne répondit pas à la question d'Angélique car l'un d'eux ne lui en laissa pas le temps. Le nouveau venu prit la jeune femme à parti, semblant la connaître.

La révélation qu'Angélique était affiliée à la Famille fit l'effet d'un coup de poing à Edgar. Il n'était pas assez proche de la jeune femme pour lui en vouloir ou lui demander des explications mais il décida de s'en méfier à l'avenir. Elle était la subordonnée des ennemis qui menaçaient la sécurité de son royaume et de bien d'autres. Cependant, elle l'avait aidé à sauver des blessés et Edgar était du genre à juger les gens à leurs actes et pas à leur réputation ou à celle de leur entourage. En admettant que le type n'ait pas menti – elle avait l'air bien jeune pour être déjà mariée et divorcée ! - il ne devait pas la considérer comme une ennemie sans avoir de raisons concrètes.

Et puis, l'heure n'était pas aux explications car le groupe semblait "agresser" la jeune femme.

Le jeune homme n'avait pas besoin d'une thèse en psychologie pour sentir que ce type n'était pas là pour secourir qui que ce soit, ni pour taper un brin de causette. En fait, le type avait carrément l'air d'un tueur en série qui essaie d'avoir l'air normal mais qui peut pas s'empêcher de faire des trucs chelous avec ses yeux. Et dans le regard du Voyageur, Edgar lisait un désir meurtrier presque palpable.

Pendant ce qui lui sembla une éternité, Edgar resta prisonnier de ce regard, comme une souris hypnotisée par celui d'un serpent. En fait, il ne s'était écoulé qu'une poignée de secondes et le jeune homme s'avança, la colère brûlant dans son regard. Il s'en voulait d'avoir flanché sous prétexte que le type représentait une menace de mort. Si tout le monde baissait les yeux ou faisait comme si de rien n'était, ce genre de gars pourrait continuer à agir à leur guise et le monde en deviendrait invivable.

Il se positionna donc au côté d'Angélique Pichon, décidé à l'aider si la situation tournait au vinaigre. Il renvoyait sans ciller les coups d'oeil de Malika, qui sembla évaluer ses capacités. Il ne prit toutefois pas la parole. Il sentait que s'il faisait un mauvais geste, disait un mot de trop ou de la mauvaise façon, la situation risquait de devenir très dangereuse.

Et Edgar ne voulait pas que les passants, à qui il venait de porter secours, passent de Charybde en Scylla. Car la créature à trois têtes, incarnée par les trois Voyageurs, semblait capable de causer de nombreus ravages si on lui en donnait des raisons. Mieux valait les laisser chercher le fragment de la sphère à leur souhait et s'efforcer de la trouver avant eux afin qu'elle ne tombe pas entre de mauvaises mains.

Puis, ce fut le déclic. Edgar comprit à qui il avait affaire. Et il comprit encore plus pourquoi il avait intérêt à la jouer de la manière la plus avisée possible, si il voulait éviter des centaines de morts innocentes. Il faisait face AU groupe de VK le plus tristement célèbre de Dreamland. Les Starkillers.

Plutôt que de le glacer d'effroi, cette constatation renforça la détermination d'Edgar. Il était sorti de son étang aux habitants macabres, et réalisait que le monde onirique n'était qu'une vaste étendue d'eau gigantesque, peuplées de monstres marins. Il ne pourrait pas y survivre en restant un lionceau aux griffes émoussées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 39 350
Points de Réputation : 44 450
Messages : 407
MessageSujet: Re: Qui sème le soleil récolte la lune de miel [ Joy & Edgar - Event Sphère du soleil nuit N°8]   Jeu 16 Aoû - 18:07

Un groupe de voyageurs arrivait une ville, dans les banlieues dortoirs, ils ont pas l’air virils, mais ils font peur à voir...bon c’était presque ça dans les faits, même si la Ruche était vraiment superbe, rien à voir avec une banlieue. Les Starkillers ! Décidément, ils croisaient un peu trop la route de Joy ces derniers temps. Immédiatement, en les reconnaissant, Joy activa son pouvoir et plaça des formules de poids sur les trois voyageurs, sans aucune forme de procès, de prévention, ou de pitié. Elle savait bien à quoi s’en tenir, surtout depuis la petite rencontre avec Clive à Justicity. Ayant placé ses formules, juste au cas où, Joy se mit à cogiter alors qu’on la pointait du doigt. Ils venaient foutre la merde, d’accord, mais dans quel but ? La haine contre Milna était si forte que ça ? Ces gus n’avaient rien dans le froc, et rien dans la caboche. Ce qui les rendaient précisément fous à lier, et d’une dangerosité extrême. Quand on a rien à perdre, on peut rouler plein gaz…


Clive vint la saluer et Joy espérait juste qu’Edgar était dans le coin. Au cas où, encore une fois. Parce que ça pouvait partir méchamment complètement rapidement en sucette, ou alors juste taper dans la discussion « entre potes » et avec les menaces inhérentes à ces connards. La matheuse lui sourit chaleureusement, ce qui était la pire des menaces à envoyer à ces trois oiseaux de sang. Mais elle était prête à en découdre, après la Reine de la Musique elle n’était plus à ça près. De plus, Muzikland avait ouvert son appétit d’assassin et elle voulait buter quelqu’un sous peu, sans quoi ça allait d’autant plus partir en vrille.



- Io Clive ! Salut les no name ! J’pense que tu seras bientôt au courant pour le divorce, tout ce que je peux te dire, c’est que tu m’as sacrément aidée, du coup j’suis bien content de te voir ! La sphère du Soleil...comment te dire...c’est un truc qui intéresse tout le monde, donc pourquoi pas moi ? Ou pourquoi pas le Patron ? Tu vois ce que je veux dire ? Maintenant, je crois que la Ruche est pas mal gardée, la Reine a la rate au court-bouillon, ou alors elle planque un truc. Si t’as besoin d’aide pour foutre le bordel et récupérer la sphère, je suis avec toi. Mais en toute amitié, ça veut dire donnant-donnant. Ça veut dire seulement avec toi, et mon pote.


Elle pencha la tête pour dévisager les deux acolytes favoris de Clive. Elle haussa les sourcils, toujours dans son rôle de comédienne. Mains dans les poches et doigts sur ses billes, elle était prête à les défoncer sur-le-champ s’ils mouftaient un peu trop fort. Le but ? Négocier avec Clive, le divertir, et ne pas se laisser marcher sur les arpions. Elle savait que Clive aurait l’ascendant, mais elle savait aussi qu’il y laisserait des plumes, de sa réputation avant de récupérer un peu de la sphère. En vrai, ils y étaient dans la même situation, et la coopération avait des chances d’aboutir...mais c’était les putains de Starkillers, et fidèle à sa devise au sein de la Famille, Joy ne défendait jamais, elle attaquait la première. Penchée vers les deux sous-fifres, elle s’exclama.


- Et vous restez tous les deux plantés là comme des Baby Ligues alors que vous êtes dans ma ligne de tir depuis le début ? Qu’est-ce qu’on fait, Clive, je tue tes potes comme je leur ai promis l’autre soir, ou bien on tente de choper un truc et de s’arnaquer plus tard, comme des vrais ?


Joy sortit toutes les billes d’un coup, autour de sa tête, autour de ses poings. Les formules de poids s’enchaînaient sur le petit jeune et la fille, Clive conservait une formule basique. Rien n'était activé pour l'heure, simplement placé. Négociations avant bastons, règle de base.
Pour lui donner l’avantage, en tant que leader, car il voudra reprendre le contrôle. Coup suivant ? Sourire, envoyer de l’aura meurtrière, et foutre un bordel dont Dreamland pourrait se souvenir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 496
MessageSujet: Re: Qui sème le soleil récolte la lune de miel [ Joy & Edgar - Event Sphère du soleil nuit N°8]   Ven 17 Aoû - 18:55

Joy semblait sure d'elle, de ce qu'elle faisait, elle rendait la réplique à Clive avec un aplomb surprenant tandis que Edgard pour sa part semblait beaucoup plus fébrile et restait silencieux comme s'il attendait que la situation se calme un peu. Et visiblement, ce n'était pas l'intention de Joy qui jouait clairement la carte de la provocation. La réaction du plus jeune membre des Starkiller ne se fit pas attendre. On sentit comme un électrochoc se faire quand Joy lança son taunt. Il eut un sursaut puis son regard se chargea de colère et il fit quelques pas en direction de Joy, on pouvait voir que de son corps commençait à s'échapper de la fumée.

- Tu veux te battre connasse ?! Par ce que tu crois que c'est par ce que je suis jeune que j'peux ps te faire bouffer ton extrait de...

Le jeune garçon fut interrompu dans son mouvement et dans ses propos par Malika qui s'interposa entre lui et Joy en regardant son coéquipier d'un air un peu énervée.

- Je t'ai pas déjà dit de te la fermer Stelio ?! Tu vois pas que tu rentre connement dans sa provocation ?! Réfléchis avant d'agir p'tit con ça nous changera !
- Ta gueule et laisse-moi m'la faire !
- T'as pas l'ombre du chance contre elle. Tu le sais pas encore mais elle a déjà fait tout le combat dans sa tête et a 5 coups d'avance sur toi... ça se voit dans son regard. T'auras pas le temps de lever le petit doigts que tout sera déjà plié !


La jeune femme venue de Louisiane savait très bien de quoi elle parlait par ce qu'elle avait un peu la même façon que Joy d'aborder un combat. Elle était elle aussi capable de miner le terrain et de préparer un affrontement longtemps en avance sans que personne ne le soupçonne, le tout pour augmenter ses chances de victoire d'entrée de jeu. Elle voyait très claire dans le jeu de Joy. Clive est peut-être le Leader du groupe mais en terme de stratégie, la tête pensante, c'est elle. On lui faisait pas. Stelio sembla prostré d'un coup dans une colère sourde mais toujours très présente dans son regard alors que Malika affichait un petit sourire à Joy.

- Quant à toi... Si tu veux te battre... Allons-y ! Je sens que tôt ou tard je te retrouverai sur ma route et tu bloqueras mes ambitions donc on peut se dire que le plus tôt sera le mieux ?!

Un silence tendu s'installa entre les deux voyageuses. La situation était prête à partir en couille d'un instant à l'autre. Jusqu'à ce que Clive explose de rire et se positionne entre les deux voyageuses en se tapant sur la cuisse de rire comme un gros enfoiré tout en jetant son mégo à la tronche de Stelio histoire de l'emmerder encore plus. Il reprit un peu son calme après un fou rire juste complètement forcé.

- Hahahaha ! Tu me fais bien rire Joy ! Tu vas voir, un de ces jours je mettrai un anneau sur un de tes jolis petits doigts ce sera magnifique ! Mais en attendant je pense qu'on peut faire un peu plus malin que ça. Alors arrête ta provocation gratuite tu rend Stelio fébrile... A peu près autant que ton pote là. En conclusion les filles, on va se calmer les ovaires par ce qu'on n'est par ce qu'on a un intérêt commun dans tout ça.
- C'est toi qui me dis ça ? Alors que c'est toi qui te pointe en cherchant directement la merde et que c'est elle qui me provoque ?! C'est un vulgaire petit assassin de la famille qui va me faire peur.
- Malika... tu complique la situation là.
- Pfeuh ! Elle a bon dos ta situation ! C'est juste que t'es qu'un gros sadique qui aime s'amuser avec ses victimes avant de les tuer et là, t'as envie de faire mumuse avec elle et t'as juste pas envie que je te prive de ton p'tit plaisir malsain ! Tu sais quoi ?! Fais comme tu veux ! Moi j'me barre ! Je suis pas un simple sbire qui te suis comme un toutou contrairement à ce cette petite pute dit ! Alors toi et ta recherche de fragment de sphère, vous allez vous allez vous faire mettre.

Elle tourna le dos et leva la main en l'air en signe de lâché prise mais en même temps de profond agacement. C'est ce genre de situations où elle se demande pourquoi elle est dans ce groupe. Après tout elle n'a pas d'affinité particulière avec Stelio et Clive. En fait elle est la seule personne un peu normale et seine d'esprit dans ce trio. Et Clive avait le don de lui taper sur le système dans ce genre de moments. Elle commençait même à s'en aller.

- Bah attends Malika faut pas t'en aller comme ça.
- Je t'emmerde Clive, comme j'emmerde ta copine la matheuse !

Elle commença à s'éloigner en entrant plus profondément dans la ruche en embarquant avec elle la Stelio qui restait silencieux mais bien énervé. La jeune voyageuse métissée regarda Edgard une dernière fois avant de partir. Visiblement elle faisait une petite fixette sur lui. Pourquoi ça ? Peut-être le connaissait-elle ?! Clive fit mine d'appeler Malika pour qu'elle reste alors que de toute évidence, elle pouvait partir il s'en foutait ? En fait, il faisait ça surtout pour l'emmerder. Ce type est vraiment la quintescence du fouteur de merde. Il se ralluma une clope avant de pousser un long soupire de fumée et de se retourner vers Joy.

- Bon... T'es contente ? T'as fait fuir mes deux associés. Ils auraient pu nous aider enfin ! En plus je t'ai déjà dis la dernière fois que tu pouvais les tuer, ça me faisait ni chaud ni froid. Faut pas faire ça tu sais, surtout avec Stelio, ce gosse a des problèmes. A cause de toi, il va être ingérable pendant bien 4 nuits ! Je te remercie pas ! Ça te ferait quoi si je menaçait de mort ton copain là ?! Tu devrais pas entrer dans mon jeu Joy... ça finira mal tout ça.

De sa démarche chaloupée, alors qu'il regardait tout autour de lui, il commença à faire les 100 pas autour de Joy, la contournant, passant ensuite derrière Edgar qu'il ne regardait ni l'un ni l'autre. Il semblait pris dans une réflexion tout en observant le royaume, le tout avant se reprendre la parole doucement.

- Bon... si tu réfléchissais un peu mieux, tu verrais que nos intérêts convergent. Moi tout ce que je veux, c'est faire chier Milna, l'empêcher de réunir cette sphère. Avec, qui sait ce qu'elle fera. Elle pourrait essayer de me tuer tu t'rends compte ?! Nan ! Puis au delà de ça, j'aimerais juste trop voir sa tronche quand elle se rendra compte que c'est de ma faute si elle réussit pas à réunir tous les fragments de la sphère.

Il arriva de nouveau en face de Joy mais la regarda cette fois, jetant parfois des regards furtifs à Edgard.

- Donc voilà ce que je te propose ! On trouve le fragment de sphère qui est ici d'après à peu près tout le monde. Tu le garde, perso je m'en tamponne de ce truc ! Tu le donne à ton tonton là par ce que entre ses mains, j'suis persuadé que Milna arrivera jamais à le récupérer. Milna récupère pas son truc, je suis content. Toi tu fais le gentil et bon petit soldat pour ton patron et t'es contente. On y gagne tous les deux !

Il se rapprocha de Edgard et se mit vraiment en face à face avec lui, l'homme aux 9 vies pouvait sentir très puissamment l'odeur de la clope du voyageur des anneaux qui se consumait au bord de ses lèvres. Il réserva ses derniers mots à Edgard qu'il voulait un peu entendre s'exprimer enfin !

- T'en dis quoi ?! Marché conclu ou quoi ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Ligue B
Pouvoir : Pouvoir des 9 queues
Points de Puissance : 23 000 points
Points de Réputation : 21 900 points
Messages : 135
Localisation : Horror Park
MessageSujet: Re: Qui sème le soleil récolte la lune de miel [ Joy & Edgar - Event Sphère du soleil nuit N°8]   Ven 17 Aoû - 22:45

Edgar suivait les échanges de balles orales tout en restant silencieux. Angélique menaçait de tuer les partenaires de Clive et voulait faire équipe avec ce dernier. La tension monta donc d'un cran, le plus jeune, Stelio, finit par laisser de la fumée s'échapper de son corps mais fut calmée par Malika, Voyageuse plus âgée qui semblait presque aussi dangereuse que Clive. Edgar commençait à se faire une idée de la hiérarchie dans ce groupe aux personnages particuliers.

Finalement, les deux partirent et la situation sembla évoluer dans le sens d'Angélique – ou plutôt de Joy, elle avait menti à Edgar concernant son nom. Elle faisait léviter des billes qui semblaient aussi menaçantes que des balles, et le jeune homme ne pensait pas avoir une chance de la vaincre s'il devait l'affronter. Son pouvoir semblait trop incompréhensible et menaçant. De plus, il s'agissait apparemment d'une assassin qui travaillait pour la Famille.

Quant à Clive, il dégageait une aura encore plus impressionnante et ne semblait absolument pas effrayé par Joy. S'il estimait ses capacités de tueuse, cela signifiait qu'il devait être sans doute plus puissant qu'elle. Cela expliquerait le fait que Joy menace ses acolytes et non lui directement.

Edgar réfléchissait. Là, maintenant, il n'avait aucune raison de s'opposer à Clive ou à Joy. Ok, on lui avait menti et ces personnes semblaient faire partie des Voyageurs qui filent des cauchemars. Mais il n'était pas dans son royaume et n'avait aucun droit de leur demander de partir. De plus, ils n'avaient pour l'instant commis aucun méfait. Cependant, Joy était un assassin de la Famille, cela faisait d'elle une ennemie d'Edgar puisqu'elle dispensait la mort alors qu'il tentait de sauver des vies.

Tandis que la discussion arrivait à sa fin, Edgar examinait ses possibilités. Il pouvait se barrer afin de ne pas s'associer à des malfaiteurs, mais c'était comme lâcher deux bombes dans la nature, sans surveillance, par peur d'être pris pour un terroriste.

Ou il pouvait les accompagner. Cependant, s'il les accompagnait, le jeune homme ne parviendrait pas à dissimuler son animosité et son ressentiment. Il fit la décision de partir sur la seconde option. Il les accompagnerait afin d'être là si les bombes explosaient, en espérant ainsi amoindrir les dommages collatéraux.

Clive se mit face à Edgar, la fumée de sa clope irritant les narines du jeune homme. Le Voyageur soutint le regard de Clive, sans ciller et sans se départir d'une mine sévère. Le morpheur ne jouait pas les braves, il n'avait pas peur. Il respectait la puissance des personnes qui se trouvait à ses côtés mais pas leur volonté et leurs motivations, qu'il trouvait particulièrement immatures dans le cas de Clive.

Cependant, il décida que ce côté immature lui serait peut-être utile pour arriver à ses fins : Edgar s'en branlait du sort du fragment de la sphère, il doutait que la Famille puisse tous les récupérer. Par contre, le sort des habitants de la Ruche le touchait.

— Je suis pas trop fan du CV de Joy mais je veux bien vous aider à trouver le fragment de la sphère. J'ajouterais juste une condition : que vous ne foutiez pas trop le bordel dans ce royaume et n'y tuez personne. Vu vos pouvoirs, je suis certain que ça devrait pas être trop difficile, ça pourrait même être amusant. C'est toujours plus dur de vaincre un adversaire sans le tuer. L'ajout de ce challenge supplémentaire vous va ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 39 350
Points de Réputation : 44 450
Messages : 407
MessageSujet: Re: Qui sème le soleil récolte la lune de miel [ Joy & Edgar - Event Sphère du soleil nuit N°8]   Dim 19 Aoû - 12:25

La matheuse voulait sourire, mais la situation explosive exigeait le plus grand calme, et la tension stable. Bonne blague, quand on avait les Starkillers en face de soi. Elle pensait à Edgar, qui n'était pas là pour être ici, mais au moins il serait rapidement au courant pour elle, et pour l'ensemble de Dreamland au sujet des VK. Stelio partait totalement en sucette, comme prévu, et Malika impressionnait réellement la matheuse. Elle lisait dans son jeu, elle savait pour le pouvoir, et sa réaction montrait une maturité que Joy n'avait pas, elle le savait. Difficile de gagner contre elle dans ces conditions, mais à pouvoir contre pouvoir, elle savait qu'elle la tuait non sans y laisser des plumes. Avec son groupe, la chose était impossible, utopiste. C'était justement l'idée !

La voyageuse nota la phrase de Malika. Une ambitieuse à côté de Clive, quoi de plus surprenant ? Le groupe lui permettait de rencontrer ceux qu'il fallait rencontrer pour avancer, et le meurtre comme programme collectif lui donnait de quoi avancer sans pression dans le classement. Pauvre meuf, devenir numéro 1 ou vouloir dépasser les autres, c'était de la branlette de pauvre meuf. Joy ne comprenait pas ce qui pouvait pousser les gens à vouloir cela, à part l'ego, la volonté de pouvoir, de domination...sans doute des complexes et des comptes à régler surtout avec elle-même. Encore une qui se trompait de colère…

Elle passa sur les remarques de Malika, plutôt inconscientes alors que la nana est elle-même une tueuse de grand chemin. L'ironie totale. Elle souriait surtout de voir le groupe faire cission aussi rapidement et partir chacun de son côté. C'était une première pour Joy, qui ne pensait pas que les Starkillers pouvaient avoir autant de liberté, sous la houlette de Clive. Prises de tête et coups de sang, de quoi mieux aborder la personnalité générale de ce groupe éclectique. Stelio avait le charme d'une pisseuse bystérique, Malika était le cerveau ambitieux, Clive le puissant électron libre. Le puzzle qui se remplissait prenait du sens dans la tête de la matheuse, au fur et à mesure. Elle revint vers Clive qui lui parla plutôt honnêtement, semblait-il. De mieux en mieux.



- Je ne suis pas contente, t'as qu'à mieux tenir tes chiens de garde. Tu penses que tout le monde doit jouer à ton jeu, mais tu rentres dans le mien, comme tu es dans celui de Milna. Le problème avec les gus dans ton genre Clive, c'est que tu penses être le marionnettiste mais tu ne fais que danser dans la paume des autres. On est tous dans le jeu des uns et des autres, faudra t'y faire. Mais ok, peut-être que cette nuit, on peut former notre propre jeu, tous les deux. Mon copain n'est pas mon copain, on se connaît depuis vingt minutes, mais je l'aime bien, il m'inspire...confiance.


Clive passait autour de Joy, habitude du mec qui harcèle ou qui rend parano, qui tourne autour de sa proie pour mieux la dévisager et analyser ses réactions. Il ne jouait pas, réellement. Ca pouvait inquiéter la matheuse, mais le jeu était lancé.


- Une alliance temporaire ça me va, comme toi j'imagine bien ce que Milna peut faire avec l'objet que tout Dreamland recherche. Et j'pense que je peux même supporter tes clébards de merde, si tu sais comment les rappeler en sifflant. Le deal me va, je garde la sphère et la Famille te sera redevable. Double-moi et mes patrons te traqueront pendant quelques temps...de quoi te faire marrer, mais je pourrais aussi être de la partie si jamais Stélio me tape trop sur le système.


Clive parlait finalement à Edgar, qui était là depuis le début et qui ne pipait mot. Et merde, il risquait de tout faire foirer, surtout après toutes les révélations qu'il avait à digérer. Joy ne le connaissait pas vraiment, du coup elle attendait sa réponse en stressant bien comme il fallait. Toute seule ça aurait été comme dans du beurre, mais cette manie de vouloir s'entourer de mecs gentils lui tapait parfois sur le système. Au pire elle le laisserait pour mort ? A voir.

Elle écouta Edgar poser ses conditions comme s'il était en mesure de pouvoir imposer quoi que ce soit. Par précaution Joy posa une formule de poids pour éviter que le type n'agresse Clive sans réfléchir, ou tente une connerie à ne pas tenter. Finalement, sa réponse était d'une maturité certaine, quoique un peu rêveuse. Joy souria, elle aurait dit la même chose à une époque. Bon gars, elle l'appréciait de plus en plus.



- Edgar, je ne comptais tuer personne. Je ne suis pas sous contrat et j'ai pas envie de foutre le bordel. Mon boulot c'est même tout le contraire. Par contre, puisque tu sembles vouloir nous aider, et m'aider, je peux t'aider à obtenir une contrepartie de taille. On pourra en reparler plus tard. Clive, on te suite. Il est temps de donner un coup dans la Ruche.


La matheuse prit la direction de l'intérieur de la Ruche. Il ne manquait plus que rallier les deux chiennes de garde du VK pour assurer le job et valider la négociation de Joy. Clive jouait franc-jeu, il valait surfer sur cette vague, avant de se faire noyer par elle après un faux mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 496
MessageSujet: Re: Qui sème le soleil récolte la lune de miel [ Joy & Edgar - Event Sphère du soleil nuit N°8]   Dim 26 Aoû - 13:38

Clive regardait Edgar bien droit dans les yeux et semblait apprécier ce qu'il y voyait et ce qu'il entendait. Hmmm un bon paladin ! Il était exactement comme il les aime ! Que de personnes intéressantes devant lui ! Bon, il était faible, ça se voyait mais bon, peut être que si on le laissait grandir, ça pourrait devenir amusant ? Il semblait aimer le ton que Edgar mettait dans ses exigences. Un mélange d'assurance et de jeu. Il entrait exactement dans ses attentes. Il se reculait un peu puis jeta un petit regard en direction de Joy avec un rictus qui avait l'air de dire qu'elle savait visiblement s'entourer de personnes amusantes.  Il tourna le dos à Edgar pour répondre à ses propos.

- Je crois que tu ne comprends pas l'intérêt, la stimulation quand on fait un combat à mort mon chat. Je te parle pas du massacre comme beaucoup de VK le font, je te parle pas de tabasser du baby sans vergogne ! Je te parle de vrais combats où tu sens que ta vie peut se jouer à chaque instant ! Mais comme je pense pas vivre ce genre ce sensations cette nuit et que pourir des Baby tels que toi à la chaîne ne m'amuse pas... Marché conclu ! Pas de mort !



A noter qu'il s'amusa aussi beaucoup des réactions de Joy dites un peu plus tôt pendant qu'il leur tournait autour, si ce n'est qu'il n'avait pas eu de réactions particulières si ce n'est des rictus apparaissant à des moments clés des phrases de Joy. Son sourire s'agrandit fatalement quand Joy évoqua le fait de rappeler ses deux coéquipiers qui n'étaient déjà plus en visuel. Il détourna plus son regard de Joy pour lui répondre avec cet air toujours aussi amusé par la situation. Un amusement complètement malsain et moqueur.

- Sauf que vois-tu petite Killamanjiro et toi son ami à oreilles de chat... Mes deux coéquipiers ne sont pas juste des toutous qu'on peut siffler aussi simplement que ça. Bon Stélio un peu si mais Malika... Elle est revêche !

Clive explosa de rire, dans un panache de fumée de clope après avoir dit cela comme si une autre idée lui venait soudain à l'esprit. En fait non, c'était juste de la comédie, de la mise en scène, il savait très bien ce qu'il avait en tête dès le début, juste que la situation l'amusait beaucoup, sadique qu'il est.

- Et tu sais ce qui est drôle ? Eh bien c'est elle qui avait la seule info' potable !  Par ce que oui, tout le monde connaît la rumeur comme quoi il y a quelque chose ici. Mais elle a croisé un groupe deux nuits plus tôt, qui avait une piste vraiment très fiable, plus précise que ces rumeurs sur la ruche. Sauf que... pas folle la guêpe, elle a refusé de m'informer des tenants et aboutissants. Soit disant que si elle me le disait, je ferais n'importe quoi et je me servirais de ces informations pour provoquer des combats voire un massacre ! Allons ! Moi ? Déclencher un massacre ? C'est pas sérieux !

Il annonça cela plein d'une ironie évidente avant de rire lui-même à sa vanne qui ne devait amuser que lui bien évidemment. Il était vraiment énervant ! On voyait clairement qu'il prenait son pied à mener les deux voyageurs en bourrique, à leur faire perdre leur temps. On imagine donc facilement l'effet orgasmique que doit produire chez lui l'idée tout simple de mener Milna Karine en bateau. En fait, la pauvre Milna n'a juste pas compris que Clive n'est qu'une affreuse attention whore ! Plus tu lui accorde d'attention et surtout de haine, plus ça l'amuse et plus ça lui donne envie e te taquiner. C’est le genre de type qui va te donner un surnom que tu déteste mais va continuer à t'appeler comme par ce surnom détestable et va même éprouver un plaisir renouvelé à le faire, juste par ce qu'il sait que ça t'embête qu'il t'appelle comme ça.

C'est à peu près à ce moment que des gardes de la ruche arrivèrent s'approchèrent d'eux. Ils étaient une bonne douzaine, semblaient un peu remontés et tendus. Ils avaient des forme et tailles différentes. Pas trop l'image qu'on se ferait de militaires et encore moins au sein d'une ruche où la similarité entre les individus est censé régner. C'était un peu surprenant comme détail mais bon, ce n'était qu'un détail. Comprenant qu'ils étaient là pour lui assez vite étant donné qu'ils le regardaient lui et non pas les deux autres voyageurs, Clive fit à Joy et Edgar un signe de la main de s'éloigner afin d'éviter d'être interpellés par la garde eux aussi.

- Voyageur ! Décline ton identité !
- Vous savez très bien qui je suis les gars, faites pas les bouffons !
- Tu es Clive Higgins, le Voyageur Killer ! Quelles sont tes intentions ? Nous avons déjà largement assez de problèmes à gérer dernièrement !
- Eh bien... je suis comme tout le monde... Je cherche la sphère du soleil !
- Elle n'est pas ici ! Tu peux t'en aller !
- Ce n'est pas ce que les rumeurs disent !


Les gardes semblaient très tendus là où Clive pour sa part faisait preuve d'un calme olympien. Il fit un clin d’œil espiègle à Edgar avant de refaire un geste discret de s'en aller. Il devait penser pouvoir gérer la situation seul. Et puis après tout il a raison, lui est bloqué par la garde mais pas les deux autres voyageurs. Autant qu'ils ne perdent pas leur temps ici et qu'ils essaient de retrouver celle qui a vraiment des informations, j'ai nommé Malika. Après, les deux voyageurs feraient-ils confiance à Clive ? Déjà, est ce qu'il disait vrai pour Malika ? Est-ce qu'il tiendrait sa promesse de ne tuer personne ou est-ce qu'il attendrait que Ed' tourne la tête pour faire un massacre parmi les gardes ? Les deux voyageurs assistaient à la scène, le choix était à présent entre leurs mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Ligue B
Pouvoir : Pouvoir des 9 queues
Points de Puissance : 23 000 points
Points de Réputation : 21 900 points
Messages : 135
Localisation : Horror Park
MessageSujet: Re: Qui sème le soleil récolte la lune de miel [ Joy & Edgar - Event Sphère du soleil nuit N°8]   Lun 27 Aoû - 18:55

Edgar écouta les réponses de Joy et Clive. Il décida de se relâcher, afin de ne pas leur donner envie de changer d'avis. Quand Joy aborda une éventuelle contrepartie, il lui adressa un sourire engageant, même si ça l'emballait pas plus que ça. La plus belle des contreparties pour lui, c'était d'éviter des morts inutiles. Il ne voulait pas que des enfants vivent ce qu'il avait vécu, quand ses parents étaient morts dans un accident de voiture.

En y réfléchissant, il y avait une contrepartie qui pouvait cependant l'intéresser : obtenir des infos sur Edenia. Peut-être que la Famille et les bas-fonds de Dreamland avaient des infos la concernant ? Il laissa cet espoir de côté, voulant rester concentré sur son objectif : à savoir, la surveillance de ses deux "alliés". Il se savait incapable de les contraindre à quoi que ce soit par la manière forte et avait donc choisi d'autres outils.

En parlant de contraindre quelqu'un, Clive leur révélait qu'il n'avait d'autorité que sur Stélio. Il n'allait donc pas les faire revenir, ce qu'Edgar appréciait grandement. Si les deux membres des Starkillers se retrouvaient dans la même pièce que Joy, Ed' ne voulait pas être présent pour voir le spectacle. Il faudrait être un voyeur malsain ou un savant fou pour vouloir assister à ce genre d'expérience. C'était un peu comme de mettre un seigneur cauchemar de la guerre dans la même cellule qu'un général déchu du royaume obscur.

La suite du discours de Clive fut moins plaisante pour Edgar. Il était question de combats et de massacre si Clive obtenait des infos que Malika était la seule à posséder. Dans la tête d'Edgar, la quête principale s'était mise à jour :

Quête principale : S'assurer que Clive, Joy et Malika restent éloignés l'un de l'autre afin d'éviter un hypothétique massacre.

Bon, bien sûr, Clive pouvait dire de la grosse merde. Edgar n'avait qu'une confiance limitée dans les mots qui sortaient de la bouche du Voyageur.

Puis, la situation évolua et Clive se retrouva menacé par des gardes du royaume. Enfin, menacé... Disons que les gardes de la Ruche s'étaient dit que c'était une belle journée pour mourir. Ou alors, étaient-ils vraiment des créatures d'élite capables de s'occuper du Voyageur ? Edgar en doutait. Clive était connu, très connu, et pas très aimé. S'il avait suffi d'une escouade de gardes pour se débarrasser de lui, ça ferait longtemps qu'il ne sévirait plus à Dreamland. Le Voyageur félin doutait qu'une créature autre qu'un Lord ou un seigneur cauchemar puisse représenter une menace pour lui.

Quant à laisser Clive seul, aux prises avec les gardes ? Au début, Edgar comptait ne rien en faire. Il comptait jouer son rôle d'allié fidèle et loyal, et prétendre vouloir absolument attendre Clive afin de pouvoir continuer à garder un oeil sur lui.

Sauf que Clive lui faisait l'effet d'un être très instable, capable de revenir sur le marché qu'ils venaient de conclure juste pour voir la tête qu'Edgar tirerait. Le jeune homme avait déjà croisé des types comme ça, qui trouvaient Edgar naif et tentaient d'en jouer. Edgar avait rapidement compris que certains agissaient ainsi car ils avaient été rendu cyniques par une longue successions d'échecs et de malheurs, et ils ne voulaient plus croire en l'espoir. Ainsi, voir un mec aussi idéaliste qu'Edgar leur faisait l'effet d'un électrochoc, d'une remise en question de leur fatalisme, et ils se sentaient obligés de trahir la confiance d'Edgar juste pour lui prouver que "la naïveté et faire confiance à un inconnu, c'est de la merde".

Et Edgar s'en branlait. Il continuait de faire confiance à des inconnus. Cependant, il faisait également confiance à son jugement et à ses impressions. Et Clive avait prouvé, par sa réputation et son sourire malsain, qu'il n'était pas un type digne de sa confiance.

— Qu'en penses-tu, Joy ? On le laisse aux prises avec les gardes et on cherche cette Malika ?

[HRP : Suite à ne prendre en compte que si Joy est partante pour chercher Malika – oui, j'aime bien prendre le risque d'écrire pour rien ^^]

Idéalement, Edgar voulait que Joy ne rencontre pas Malika. Pourquoi ? Même s'il n'était pas absolument contre le fait que la Famille tombe sur le fragment de la sphère (après tout, sa priorité immédiate était la vie des habitants de la Ruche), s'il pouvait l'éviter ce serait mieux.

L'entrée principale, une sorte de gigantesque galerie creusée dans le matériau composant la Ruche, se scindait en de nombreuses galeries dans lesquelles se dispersaient les marchands et leurs charrettes, ainsi que les nombreux Voyageurs et autres visiteurs.

Edgar joua la carte du morpheur félin à l'odorat plus aiguisée que la normale pour tenter de mettre Joy sur ce qu'il espérait être une fausse piste. En réalité, il ne sentait rien du tout. Il aurait pu laisser Joy choisir une direction et laisser le hasard décider, mais il faisait confiance en sa bonne étoile.

La paume de sa main le picotait.

— Je crois reconnaître le parfum de la Voyageuse. Elle a dû se diriger dans cette galerie, fit Edgar, en désignant la galerie la plus à droite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 39 350
Points de Réputation : 44 450
Messages : 407
MessageSujet: Re: Qui sème le soleil récolte la lune de miel [ Joy & Edgar - Event Sphère du soleil nuit N°8]   Mar 28 Aoû - 12:44

Clive était semblable au comédien des Watchmen, à ceci près qu'il ne chialait pas comme une fille une fois rentré chez lui. Sa devise rappelait aussi John Travolta dans la Fièvre du Samedi Soir : « fous-toi de tout ». Un classique du genre, et il n'était pas Travolta. Joy esquissa un sourire, il ferait un pion formidable pour la Famille, s'il avait jamais eu des considérations pour des œuvres plus grandes que sa propre vie, ou le néant de sa propre vie. Il méritait quelques séances chez le psy, et des rencontres qui marquent, mais après tout, Joy se dit qu'il ne méritait rien d'autre que les miasmes qui lui servaient d'amusements quotidiens. Il s'amusait en parlant de ses coéquipiers, mais la situation méritait de redevenir un peu plus sérieuse, car Malika avait l'info, et pas lui. A force de trop l'ouvrir...Clive n'avait pas cherché à avoir l'info avant alors que son groupe pouvait faire scission n'importe quand ? Il s'en foutait, ah ouais d'accord bon. Malika, Joy l'avait dans sa ligne de mire. Elle savait qu'elles risquaient de se tuer mutuellement à chaque rencontre, mais cette fois, Joy avait franchi la ligne avant le top départ. Il faudrait donc mettre de l'eau dans son vin, certainement, et apprendre de ses erreurs, de ses emportements, pour la suite des événements.


Clive se marrait. La matheuse était entre JeanMichelJmeKiffe et JeanMichelJeFaisduSport. La situation aurait pu être meilleure, mais enfin c'était elle qui l'avait provoquée, il faudrait maintenant aussurer le truc jusqu'au bout. Pas le temps de niaiser, Clive et les deux autres voyageurs étaient rapidement cernés par une troupe hétéroclite par la Ruche. Un détail de l'histoire ? Il verrait bien, mais ça sentait la garde royale ou du mercenariat bien envoyé juste avant de voir tous les cons de la deuxième zone rappliquer dare-dare, et sans jeu de mots. Clive, ce fut inattendu, résolut la situation et laissa libre cours à l'imagination de ses comparses temporaires. Il avait une idée derrière la tête, et une garde aussi forte soit-elle n'aurait jamais arrêté Clive Higgins aussi facilement. Il avait un plan, il comptait laisser agir les deux voyageurs, et se retrouver seul pour foutre le merdier, jouer avec les leviers mis sur la table des négociations, pour au final finir le show à sa manière. Joy en était certaine, mais elle savait aussi qu'ils n'avaient pas forcément le choix : il fallait jouer le jeu. Edgar posa le dilemme, et la voyageuse trancha dans le vif.



- Rien à foutre de ce looser nihiliste, on retrouve Malika...ou on peut tout aussi bien trouver la sphère en solo si cette conne refuse de coopérer. Au pire je réduis Stélio au silence – sans le tuer. Malika ou la traque...Clive s'en tire toujours, de toute.


Entrés par la grande porte, les galeries se succédaient et le bordel ambiant ne donnait absolument aucun indice sur la route à suivre. Edgar parla de trouver le parfum de la voyageuse, et Joy haussa les épaules en le suivant machinalement, sans trop chercher à comprendre si ça relevait de son pouvoir ou si c'était un passif. Elle avait assez rencontré de félins ou de voyageurs morpheurs pour savoir qu'ils pouvaient largement le faire. Tandis qu'ils marchaient en suivant la voyageuse en filature, la matheuse regardait son camarade du coin de l’œil, travaillée par le scrupule.


- T'en penses quoi de ce que tu as appris ? J'ai apprécié ta volonté d'épargner les innocents, et je ne te dis pas ça pour te mettre dans ma poche. J'en ai rien à foutre, d'être seule ou accompagnée. Mais tu me rappelles moi y'a quelques années, quand j'y croyais encore. Je...j'apprécie l'idée que Dreamland connaisse encore des gens comme toi. Des rêveurs. Des utopistes. Des gens qui pensent aux autres. Moi je suis fichue, mais toi, toi tu peux tout faire pour accéder à tes rêves. N'oublie pas que tu peux TOUT faire !


Elle avait la tête baissée, en se souvenant de la jeune voyageuse qu'elle était. Loin de la sphère, loin de Clyde, elle entendait son ton volontaire réprimander tout Dreamland...encore un peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 496
MessageSujet: Re: Qui sème le soleil récolte la lune de miel [ Joy & Edgar - Event Sphère du soleil nuit N°8]   Mer 29 Aoû - 23:42

Les deux voyageurs décidèrent de laisser Clive se démerder avec les gardes. Bonne ou mauvaise idée, ils le découvriraient bien vite. En tout cas, quand ils le perdurent de vue, les gardes étaient encore ne vie, Clive se payant leur tête assez royalement en continuant de la jouer évasif et à ne jamais réellement répondre à leurs questions. Il préférait répondre par de nouvelles questions. Typique des enfoirés de manipulateurs. Les deux voyageurs n'avaient peut-être pas fait le mauvais choix en choisissant de s'éloigner de lui. Cependant, encore fallait-il se demander s'il respecterait ses engagements de ne tuer personne. Mais tout ça n'est qu'assez secondaire non ? Peut être pas aux yeux de Edgar qui tentait d'induire Joy en erreur en lui indiquant une mauvaise direction.

Mais qu'importe la direction, le destin finit toujours par vous rattraper. Quand vous avez été trop chanceux une fois et que la chance cesse soudain de vous sourire par exemple. Les deux voyageurs déambulaient dans des galeries jusqu'à arriver à côté d'une grande alcôve d'où s'échappait une fumée quelque peu bleuté qui n'inspirait pas du tout confiance. Une sorte de brume pas du tout naturelle. Quiconque connaît les Starkiller connaît leurs pouvoirs respectifs... Du moins ceux de Stelia et de Clive car Malika sait être secrète et subtile. Donc si Joy ou Edgar étaient dôtés de cette connaissance, il ne faisait qu'assez peu de doute que cette fumée était l’œuvre de Stelio.

Si d'aventure, ils s'approchaient pour voir qui s'offrit à eux fut... pour le moins apocalyptique ! Tout un espèce de petit quartier plongé dans une légère brume toxique et à terre, des cadavres, des corps de créatures de la ruche mortes, empoisonnées ou rendues folles par le poison inhalé. Les brumes toxiques qu'émet Stelio ne sont pas forcément très toxiques ni même dangereuse quand on est rapide ou puissant. Mais dans un lieu clos, une foule de civils ou même les gardes présents n'avaient rien pu faire. L’alerte n'avait visiblement toujours pas été donnée. Dans le reste de la ruche. Peut-être la fumée passait-elle au travers d’auréoles, désorientant ainsi certaines des abeilles ou guêpes peuplant la ruche, les empêchant ainsi de bien agir. En tout cas, il y avait facilement une quarantaine de morts là dedans. Le témoin d'une volonté de violence et de mort hallucinante et complètement démente.

Mais les deux voyageurs furent tirés de la contemplation de ce macabre spectacle par des cris d'agonie un peu plus loin. S'ils se précipitaient dans cette direction, après tout il était évident qu'il n'y avait plus rien à faire pour les créatures mortes sous leurs yeux. Alors que les personnes qui étaient en train de crier un peu plus loin, on pouvait peut-être quelque chose pour eux. Au terme d'une rapide course, ils arrivaient à une nouvelle ouverture où ils purent voir le plus jeune membre des Starkiller en train de perpétrer un réelle massacre. Il était en train de poursuivre des civils pour les tuer à main nue. Il semblait déployer une violence et une force surprenante pour un gamin de son gabarit mais rien de réellement impressionnant pour quiconque a déjà vu combattre un morpheur spécialisé dans le combat au corps à corps. On pouvait voir que de chaque pore de sa peau s’échappait une fumée bleutée, la même qui avait asphyxiée les pauvres créatures un peu plus tôt. Dans l'air planait une sorte de léger smog dégouttant. L'odeur était nauséabonde. Une espèce de fine brume, trop fine pour réellement être toxique pour une personne en pleine possession de ses moyens. Mais on se doutait qu'il fallait éviter de respirer cet air vicié au risque d'être surpris par des effets secondaires très dérangeants. Sur le visage du jeune voyageur, un air dément et des éclaboussures de sang sur son visage. Il se relève après avoir fracassé le crâne d'une petite abeille humanoïde puis se retourne vers les deux voyageurs.

- Haaaah ! Vous vous êtes débarrassés de Clive ? A moins que ce soit lui qui vous ai largué pour des proies plus intéressantes ? Pfiouuuuu ! J'avais vraiment besoin de ça moi ! Me défouler un peu...

Le jeune homme envoya en même temps qu'il disait cela un coup de pied dans le corps de la créature qu'il venait de tuer. Autour d'eux, encore bien une douzaine de morts mais on voyait cette fois que le jeune voyageur les avait tous attaqué à la main. Peut-être qu'il avait comprit que son précédent mode opératoire ne lui apportait pas de satisfaction. En observant le jeune homme, on pouvait se demander si en fait, le plus malsain des membres des Starkillers n'était pas lui plutôt que Clive. Il y avait ce je ne sais quoi d'étincelle de folie dans le regard du jeune voyageur qui essuya une goutte de sang sur son front, ne faisant qu'étaler encore plus le liquide écarlate sur sa face.

- Bon ! Maintenant que vous êtes là, la demeurée de la Famille et son chachat... On s'la donne ?!Ou alors t'as vraiment que d'la gueule, sale pute !

Il se mit immédiatement en position de combat, arborant un air complètement fou, sourire déman accroché à ses lèvres, les yeux animés d'une lueur de violence et une envie de massacre alors que la fume toxique semblait s'échapper des pores de sa peau de façon plus intense, plus rapide via une brume plus épaisse. Maintenant, à peine aurait-on tenté de l'approcher pour le frapper qu'on aurait été incapable de ne pas respirer sa fumée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Ligue B
Pouvoir : Pouvoir des 9 queues
Points de Puissance : 23 000 points
Points de Réputation : 21 900 points
Messages : 135
Localisation : Horror Park
MessageSujet: Re: Qui sème le soleil récolte la lune de miel [ Joy & Edgar - Event Sphère du soleil nuit N°8]   Jeu 30 Aoû - 14:07

— De ce que j'ai appris sur ce groupe de VK ou sur le fait que tu sois une tueuse mandatée par la Famille ? J'en pense que Dreamland est un joli reflet de la réalité. Un reflet parfois pire, même, puisqu'il permet beaucoup de fantaisies et les conséquences pénales y sont bien moindres. Le pire qui puisse arriver à un Voyageur, c'est de perdre la vie et donc ses souvenirs. Pratique quand on n'a pas la conscience tranquille, non ? En tout cas, c'est peut-être mon côté utopiste qui parle, après tout je ne sais rien de toi et de ton histoire. Mais je ne pense pas que tu sois fichue. Tout comme je ne pense pas que je puisse tout faire, du moins pas tout seul. L'avenir nous le dira.

En parlant, ils avaient plutôt bien marché et approchaient d'une alcôve qui exhalait une fumée épaisse, mêlée à une forte odeur métallique. Probablement celle du sang.

La bonne étoile d'Edgar avait cessé de lui sourire. À moins que son désir profond ne soit de se rendre sur les lieux d'un crime afin d'en arrêter le coupable ? L'heure n'était plus à se poser des questions et il était heureux de ne pas avoir l'odorat légendaire de certaines chasseresses des savanes.

La fumée et les gaz qui s'étiraient comme des serpents avaient l'air aussi toxiques que le venin des reptiles. Les nombreux cadavres d'abeilles humanoïdes en attestaient, leur visage tristement humain figé dans la douleur ou dans la folie. La chose qui les avait mis dans cet état ne s'était pas contenté de les tuer. Elle les avait fait souffrir, comme un enfant qui arracherait les ailes d'une mouche ou les pattes d'une araignée. Et pourquoi ? La réponse était probablement : parce qu'elle le pouvait.

Edgar regarda Joy et désigna son tee-shirt et sa bouche, sans dire un mot. Il ne pouvait plus parler. Il réfréna une envie de vomir : son estomac attendrait. Il se viderait quand il en aurait le temps, mais l'heure n'était ni aux larmes, ni aux nausées. Quelqu'un devait payer.

Edgar arracha son tee-shirt et le découpa en lambeaux, tout en regardant aux alentours afin de ne pas se faire attaquer par surprise. On entendait des bruits qui provenaient d'un peu plus loin, des cris et les bruits sourds de corps qui tombent avec fracas, mais seul le silence et la mort régnaient dans leur environnement immédiat.

Le jeune homme se couvrit le visage et le nez avec plusieurs couches de tissu, veillant à laisser juste assez d'espace pour respirer de l'air renfermé. Il ne pourrait pas trop faire d'actions, ou alors juste un seul sprint, avec une protection qui risquait de l'asphyxier.

Il pénétra dans le quartier avec sa protection bien en place. Des fumées et des vapeurs visibles serpentaient paresseusement, tels les tentacules d'une bête endormie. Ils s'approchaient d'Edgar, effleuraient son visage, le traversaient de part en part, comme pour endormir sa méfiance avant de brusquement le happer et l'amener dans une gueule infâme. Quand il atteignait des zones plutôt vides de gaz, ou du moins de gaz apparent, Edgar descendait légèrement son masque afin de prendre une ou deux inspirations, calmement. Puis il reprenait sa route, lentement mais sûrement.

Le regard glacial, le visage fermé et la mâchoire si serrée que du sang perlait entre ses lèvres, le Voyageur était animé par le désir de faire justice lui-même, sans procès, sans plaidoirie. Car ça ne pouvait pas être un être conscient qui avait provoqué ce carnage, mais une bête sauvage, aussi cruelle qu'impitoyable, qui ne tuait même pas pour se nourrir mais pour faire souffrir. Ou pour se venger d'une vie misérable.

En suivant les cris d'agonie, Edgar finit par arriver devant l'auteur des crimes. Stelio. Si le Voyageur s'était plus intéressé au DreamMag, il aurait pu s'en rendre compte bien avant, mais il ne connaissait pas les pouvoirs du trio des Starkillers, il connaissait à peine leurs noms et leur réputation. Il se promit de chercher cette information, à l'avenir. Enfin, celles des deux autres car il se fit un serment.

Quête secondaire : La prochaine fois qu'on entendra parler de Stelio dans le DreamMag, ce sera dans la rubrique Nécrologie.

Stelio les invectiva et traita Joy de pute, mais Edgar n'y fit pas attention. Il n'avait plus la moindre once de respect pour le monstre déguisé en humain. Pas même un brin de pitié. Il inspira une dernière fois l'air vicié de son baillon, puis le resserra au max, de manière à ne plus être capable de respirer quoi que ce soit. Il voulait rester conscient tant que de l'oxygène circulait dans ses poumons.

Il se précipita sur le Voyageur toxique, fonçant en ligne droite puis, au dernier moment, l'esquiva d'un bond sur le côté et passa derrière lui. Il se retourna et arriva son dos. En ayant déployé sa vitesse améliorée à son maximum, il avait peut-être une chance de surprendre le membre des Starkillers.

Là, il le ceintura, lui faisant une cathédrale et le portant aussi haut que possible. Peu importe les vapeurs ou la fumée qui ferait probablement fondre ses vêtements et sa chair. Peu importe la perspective de mourir étouffé. Edgar n'avait qu'une seule volonté et le moindre de ses muscles était raidi dans le but de l'accomplir :

Immobiliser le Voyageur de manière à ce qu'il ne puisse esquiver les assauts de Joy.

Si, par la suite, Joy n'avait pas le temps de lui retirer son baillon et de le sauver, ou si la fumée décomposait jusqu'à la moindre particule de son corps... Ce n'était pas si grave. Une mort pour en venger quarante et en éviter, à l'avenir, peut-être des centaines de victimes supplémentaires, ce n'était pas cher payé.

Surtout quand on avait neuf vies.

[HDJ : J'ai écrit la scène comme si Edgar réussissait mais je comprendrais tout à fait qu'il ne puisse rien saisir et se fail, ou toute autre réécriture que proposerait le GM ^^ J'ai juste écrit l'action de manière à indiquer les intentions du morpheur félin, en m'épargnant les milliers de "Si Stelio fait ça, alors il fait nanana" ou les verbes au conditionnel ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 39 350
Points de Réputation : 44 450
Messages : 407
MessageSujet: Re: Qui sème le soleil récolte la lune de miel [ Joy & Edgar - Event Sphère du soleil nuit N°8]   Jeu 30 Aoû - 14:46

Chemin faisant, la voyageuse entendit correctement la réponse d’Edgar. Il était pragmatique, réaliste, mature. Un bon gars qui ferait sans nul doute un voyageur étonnant, dans sa façon de voir Dreamland – uniquement s’il survivrait à ses propres idées sur ce monde onirique. Elle entendit les propos d’Edgar, et ceux-ci trouvèrent une résonance, une puissance, un écho qu’elle ne soupçonnait pas. Ou plus. Peut-être...peut-être qu’elle était encore quelqu’un de bien, quelqu’un de dévoué...elle n’était plus utopiste comme lui, mais peut-être qu’elle valait encore quelque chose en tant que personne. Rassérénée, elle souriait naïvement, juste un petit peu, jusqu’à apercevoir la fumée bleue s’échappant d’une partie de la ville.  Un pressentiment la traversa, elle savait que Stélio maîtrisait quelque chose comme de la fumée ou du gaz, et qu’il était capable de produire ça...son regard se porta sur les morts. Pas d’alertes données, pas d’échappatoire...c’était une mort atroce qui avait cueilli ces pauvres créatures. Joy en avait déjà vues, des morts horribles, mais celles-ci tenaient le haut du pavé. Pas forcément les plus ou les moins, mais celles qui activèrent en elle un relent enfoui de folie typique des voyageurs. Les yeux bloqués, interdite, ne sachant que dire de bien cohérent, elle fit simplement cette phrase.


- Edgar. On entre en guerre.


Des cris, des visages stupéfaits, tirés par la douleur, des enfants, des femmes, des innocents. Un massacre, sans autre mot pour le dire. Gratuit, complètement gratuit. Rien, pas même la Sphère du Soleil, rien ne pouvait justifier un tel massacre. Rien sinon la folie des voyageurs, et leurs pouvoirs de merde qu’ils utilisaient toujours pour le pire. Avec bâillon sur la bouche – fait avec un vêtement déchiré - Joy sortit immédiatement ses billes de bois et ses trois pyramides de bois avant de faire un pas de plus. Stélio continuait son carnage, si on se referait aux cris. Malika l’accompagnait, c’était assez clair et net. Du coup, si l’un tuait en toute impunité, c’était que l’autre le voulait bien. C’était que l’autre, la connasse en chef, les attendait. Ou l’attendait elle. Est-ce qu’ils étaient allés jusqu’à tuer des civils pour faire sortir Joy de ses gonds ? Difficile à dire, mais pour l’heure, la matheuse était en droit de le penser. Les billes des bois étaient pour Malika. Joy la criblerait à vue dès qu’elle l’aurait en visuel, et elle regardait partout en suivant Edgar. Pour Stélio, elle gardait ses trois pyramides de bois à double face, ses fidèles octaèdres, pour lui enfoncer dans le crâne.


Stélio était finalement devant eux. Boosté par Malika, sans doute. Elle avait un pouvoir secret, mais sans doute semblable à celui de Joy. Buff et debuff, invisibilité dans le contrôle. Ce qui la rendait quelque part beaucoup plus dangereuse que le voyageur de la fumée toxique. Mais Joy s’en foutait. Elle était prête, et quand elle vit Stélio, elle activa les formules mathématiques pour durcir sa peau, ses os, et elle surveillait les alentours. A chaque instant, une formule était prête pour bondir sur Stélio. Mais pas encore. Elle se mordait la langue en voyant les civils mourir encore, juste parce qu’elle attendait le bon timing, mais justement, le timing était une chose essentielle. Elle n’était pas devenue la référence de la Famille en matière d’assassinat pour rien. Le timing modifiait une situation. Le timing était la réponse à tous les problèmes sur un meurtre.


Stélio parlait, parlait encore pour se foutre de leur gueule. Il n’avait pas compris. Il n’avait pas encore compris qu’on n’en était plus aux fions ni aux petits venins jetés pour se faire marrer et pour enfoncer l’autre. Cette fois, c’était du sérieux, les paroles ne signifiaient plus rien. Le gosse était fou, il avait un regard malsain qui en disait long. Un tueur, un véritable tueur, un psychopathe total qui kiffait ça, tuer. Un gamin qui ne connaissait rien au job de meurtrier, qui devait trouver ça marrant. La nature humaine était complexe, la sienne était simple : il allait mourir, et vite. Joy ne réagit pas devant l’insulte, elle ne surveillait que l’arrivée probable de Malika dans le game.


Ce fut Edgar qui fonça droit sur lui, offrant ainsi une ouverture digne d’un rugbyman qui se respecte. Joy le laissa foncer et zieutait encore les alentours pour repérer Malika. Enfin, Edgar passa sur le côté et tenta de saisir Stélio. Il le leva et la voyageuse vit là un double timing : soit Malika laissait clamser son pote, soit ils le tuaient dans l’instant. Autre possibilité : une attaque de Stélio. Joy arrêta de réfléchir, elle activa deux formules. La première :  elle bondit sur Stélio, de manière à attraper son visage avec sa main. Sa main contenait les trois pyramides de bois, et elle les envoya aussi vite et aussi fort que son pouvoir lui permettait, de manière à traverser la tête du voyageur au gaz. Si ça ne suffisait pas, elle pourrait presser le visage du voyageur tout en alourdissant ses vêtements pour stopper sa course folle.

La deuxième activation était sur les billes de bois qui tournaient autour d’elle. En fonçant sur Stélio, elle relâcha les billes dans tous les sens tout autour du trio. Edgar tenait Stélio, Joy fonçant sur eux, les billes frapperaient tous ceux approchant la zone. Si Malika s’interposait ou venait dans la zone, elle serait criblée. Le but était soit de la faire sortir elle, soit de tuer Stélio sans aucune forme de procès. Le gaz était dur à tenir, mais Joy prenait sur elle en déversant des quantités phénoménales d’énergie. La guerre ne finirait que par la mort des deux voyageurs, et pas avant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 496
MessageSujet: Re: Qui sème le soleil récolte la lune de miel [ Joy & Edgar - Event Sphère du soleil nuit N°8]   Lun 3 Sep - 11:34

Stelio fut chargé à toute vitesse par Edgar qui se servit de son ascendant physique pour tenter de le contourner quand le jeune homme tenta de lui envoyer un crochet du gauche dans le ventre. L'esquive fut parfaite et il parvint à contourner le jeune homme et à le saisir au niveau des jambes pour le soulever en l'air. Profitant de la situation, Joy bondit vers le cadet des Starkiller. Pendant ce temps, toujours aucune trace de Malika. Allait-elle laisser Stelio mourir ? Dans les bras de Edgar, avant que Joy n'arrive, Stelio avait une marge de manœuvre. Très minime mais tout de même.


- Bouffe moi ça le chat !


Il laissa pendre son bras juste devant Edgar, la main en face de la bouche. Là, une intense fumée, non pas bleue mais d'une couleur vert sombre s'échappait de lui. Là, Edgar, malgré toute sa volonté se sentit faiblir d'un coup d'un seul. Il posa le genou à terre. Les gaz de Stelio ne sont pas corrosifs mais juste terriblement toxiques et mortels à forte dose. Or il venait d'envoyer à Edgar une très forte dose en plein dans le nez, en plus de ce qu'il avait déjà pu respirer un peu plus tôt. Stelio voyait arriver Joy. On pourrait croire qu'il était paniqué ou quoi que ce soit... Mais nan, il arborait un large sourire. Il gueula à l'adresse de Joy Juste avant qu'elle n'arrive sur lui.


- Si tu crois que ce sera si simple tu...


Il n'eut pas le temps de terminer sa phrase qu'il se prit les pyramides de bois de Joy en plein dans le crâne. Juste avant qu'elle ne l'approche, Joy entra dans un nouage sombre d'un noir de mort, le gaz le plus toxique que pouvait dégager Stelio. Avant de se faire toucher par l'assaut fatal de Joy, incapable d'esquiver à cause des formules mises sur lui et de l'emprise de Edgar, il avait lâché tout ce qu'il avait de miasme sur Joy pour tenter, à défaut de le tuer, de l'affaiblir. Les deux voyageurs étaient sévèrement touchés par les brumes toxiques. Mais a peine la vie sembla-t-elle quitter Stelio qui n'avait rien pu faire de plus pour éviter l'assaut de Joy, que les billes de la matheuse se mirent virevolter aux quatre coins de la zone pour toucher des cibles. Serait-ce Malika qui était apparu, un peu trop tard ? Pas du tout. Les deux voyageurs purent voir, surpris, effarés que les corps des victimes du massacre de Stelio se relevaient et se faisaient percer des billes de Joy. Les deux voyageurs avaient la vue qui se brouillait mais ce qu'ils voyaient n'était pas une illusion ni même une erreur...


Les morts se relevaient ! Edgar put même reconnaître la démarche des créatures. C'était exactement la même que celle des zombis du cimetière de Horror Park. La zone commençait à être peu à peu envahis de zombis des personnes mortes tuées par Stelio. Ils étaient rejoins par les cadavres des créatures tuées par les gaz dans l’alcôve. Les deux voyageurs, touchés par les gaz toxiques sentaient leurs forces grandement diminuées... Leur cible était morte, son cadavre était là, sans vie, juste devant eux. Mais toujours pas de Malika... Pourtant il était maintenant évident, vu le réveil des morts, que tout ça était son œuvre. Après-tout ne l'appelle-t-on pas « la maîtresse des corps ? » où était-elle ? D'où tirait elle les ficelles ? Elle qui avait laissé con partenaire, son coéquipier crever sans même essayer d’apparaître pour le protéger visiblement ! Les deux voyageurs devaient prendre une décision rapide car ils commençaient à être encerclés par une bonne soixantaine d'abeilles zombifiés que les billes de Joy entreprenaient de percer, sans pour autant les tuer à coup sur. Après tout, ce sont des cadavres, ce qui les tient en vie, ce n'est pas de la biologie des fonctions vitales mais de la magie. A ce propos, Joy pouvait voir les chiffres s'agiter autour des abeilles. Elle voyait que les corps étaient manipulés par une... une force qui n'était pas mathématique, pas logique... Quelque chose qui dépassait complètement son monde de chiffres. La fumée autour d'eux se dissipait doucement maintenant que Stelio n'était plus là pour alimenter le brouillard. Mais il était déjà trop tard pour Joy et Edgar, ils sentaient déjà les effets nocifs de ses attaques faire un peu effet. Ils avaient des nausées, la vue qui se brouillait, les réflexes qui se troublaient et l'équilibre qui baissait.


__________________


Revenons un peu en arrière... Du côté de Stelio et de Malika au moment où ils venaient de quitter Joy, Edgar et Clive pour s'éloigner en direction du cœur de la ruche. Stelio marchait devant d'un pas rapide en shootant dans tout ce qu'il voyait en rechignant et grognant, pestant contre la planète entière. Malika trottina d'un pas vif jusqu'à lui pour le rattraper, passa ses mains sur ses épaules pour l'arrêter et se baissa pour se rapprocher de lui.


- Stelio viens là !
- M'approche pas vous m'gavez tous les deux !
- J'ai un service à te demander.
- M'en fous !
- J'ai besoin de corps... Beaucoup de corps !
- ...Vas-y cause toujours.
- Je veux ces deux voyageurs. Je m'en fous que Clive soit leur pote... C'est mes cibles cette nuit.
- Ok j'suis partant ! Si je peux fumer ces bâtards. J'suis comme toi ! L'autre pute m'a trop gavé ! Si t'avais pas été là je l'aurais défoncé !
- Stelio... Je préfère être franche avec toi. Vu le pouvoir de Joy et la situation... Il se peut que tu meurs... Si elle agis assez vite, je ne pourrai rien faire pour t'aider.
- On a déjà fait ça plein de fois ! Ça va le faire !
- Non ! Avec elle ça va être différent. Elle aura le temps d'agir avant même que tu fasse quoi que ce soit... Et puis Clive n'est pas là pour te couvrir les arrière cette fois. Tes chances d'y rester sont plus qu'élevées Stelio... Si tu veux pas m'aider, je comprendrais.


Le jeune garçon, par ce que vu son âge, on peut presque encore parler d'un enfant, se figea un instant. Il sembla comme pensif l'espace d'un instant avant de regarder Malika d'un air déterminé, un léger sourire au coin des lèvres.


- Dis-moi quand on commence !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Ligue B
Pouvoir : Pouvoir des 9 queues
Points de Puissance : 23 000 points
Points de Réputation : 21 900 points
Messages : 135
Localisation : Horror Park
MessageSujet: Re: Qui sème le soleil récolte la lune de miel [ Joy & Edgar - Event Sphère du soleil nuit N°8]   Mar 4 Sep - 8:08

Lorsqu'Edgar avait contourné Stélio, il avait eu la satisfaction d'esquiver un crochet du gauche du contrôleur de gaz. Et il avait bel et bien réussi à le lever dans les airs, comme voulu. Mais Stelio n'était pas juste capable de créer des charniers : il avait également plus d'un tour dans son sac. Il laissa pendre son bras près du nez d'Edgar, qui était focalisé à fond sur sa volonté de maintenir Stelio et qui pensait être protégé par son baillon.

Le gaz vert sombre qui s'échappait du bras pénétra directement dans les narines d'Edgar, le tissu étant perméable à la fumée. Il se mit à poser le genou à terre. Pourquoi devait-il tenir ce gosse ? À quoi cela pouvait bien servir ? De toute façon, les meurtriers ne manquaient pas à Dreamland. Puis même Joy était un assassin. Alorq à quoi bon aider un assassin à faire une proie de plus ?

Bref, un questionnement tout nouveau faisait jour dans la tête du jeune homme, causé par le gaz. Il s'éloigna un peu, désorienté par les effets du gaz qui finirent par s'estomper. Il s'éloigna du gaz vert, puis du gaz noirâtre que laissa s'échapper Stelio, mais il inhala tout de même quelques effluves.

Là où il était, l'air était plus respirable mais il lui semblait avoir oublié quelque chose, ou plutôt quelqu'un.

— Merde, Joy !

Il chercha Joy du regard : dans la confusion, il vit que la fumée noire se dissipait peu à peu, tout comme le cadavre de Stelio, qui avait fini avec plusieurs pyramides dans la tête. Des zombies insectoïdes se relevaient un peu partout et s'approchaient d'eux, décidés à en découdre. Les billes-balles de Joy volaient dans les airs, sans pour autant parvenir à les arrêter.

L'une des créatures arriva près d'Edgar et il voulut l'éloigner d'un puissant coup de pied dans le thorax. Il manqua sa cible, effleurant l'épaule avant de se retrouver dos avec la créature. Le mort-vivant se déboîta la nuque dans un désir de se retourner en arrière et de planter ses dents dans la nuque d'Edgar. Heureusement, le jeune homme eut la présence d'esprit de se lancer en avant, pour finalement se heurter à un autre groupe de mort-vivants.

Il recula de nouveau, se retrouvant encerclé, avec très peu de répit.

Il avait la nausée, se sentait un peu désorienté. Comme il venait de le constater, ses attaques manquaient de précision. Il avait été davantage affecté par les gaz qu'il ne l'aurait voulu, sans doute. Alors que la substance gazeuse ne semblait pas avoir d'effet sur les zombies. En même temps, leurs poumons ne devaient plus fonctionner depuis maintenant quelques minutes.

— Joy ! T'es en vie ? Faut pas qu'on reste là ! s'égosilla Edgar, les yeux lui picotant.

Ouais, il était doué pour enfoncer les portes ouvertes. Mais il n'y avait pas que les portes ouvertes qu'il savait enfoncer. Il fonça tout droit, transportant avec lui sa vie aussi chèrement que s'il s'agissait de la balle du match. Il parvint à mettre un raffut au zombie qui se trouvait en face de lui, la machoire de la créature claquant dans le vide. Cette réussite lui rendit de l'espoir.

Il balaya les environs du regard, s'étant retrouvé dans une zone à peu près clean niveau densité de population mort-vivante. Quant aux fumées, elles avaient presque totalement disparues, leur créateur n'existant plus.

Il ne restait plus qu'à retrouver Joy et à se préparer à une attaque bien sournoise de Malika. Quant aux zombies, Edgar préférait ne pas cramer davantage d'énergie contre eux. Il était déjà suffisamment essoufflé comme ça.

Seul point positif, il se sentait de mieux en mieux plus le temps passait et les sensations de vertige ou de nausée s'estompaient peu à peu.

EDIT : La fumée et ses effets se sont dissipés plus rapidement que je ne le pensais.


Dernière édition par Edgar le Mar 4 Sep - 18:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Qui sème le soleil récolte la lune de miel [ Joy & Edgar - Event Sphère du soleil nuit N°8]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui sème le soleil récolte la lune de miel [ Joy & Edgar - Event Sphère du soleil nuit N°8]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Qui sème le vent, récolte la tempête [Fubuki]
» Lune de Miel
» Pokémon Soleil & Pokémon Lune
» Pokemon Ultra Soleil et Pokemon Ultra Lune
» Qui sème le riz récolte des amis.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RP :: Seconde Zone :: La Ruche-
Sauter vers: