Bienvenue

Liens utiles

Effectifs

Ligue B : 18 membres
Ligue M : 7 membres
Ligue S : 0 membre
Créatures : 10 membres
Inclassables : 0 membre
Seigneur cauchemar : 1 membre
Rois des rêves : 0 membre

Top-Sites & Discord


Membres du mois

Joy
Profil
Top quêtes
Léo
Profil
Top vote
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Partagez | 
 

 I.A, l'Insurrection des Automates [Ayn & Joy]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 38 500
Points de Réputation : 43 000
Messages : 383
MessageSujet: Re: I.A, l'Insurrection des Automates [Ayn & Joy]   Dim 7 Oct - 16:01

Ça devenait un sacré bordel. Les canons tiraient encore mais ils furent bien vite stoppés par Ayn, qui avait encore de la ressource, sans doute plus que la voyageuse. Logique. Joy essayait maintenant de survivre, en déviant les balles avec des formules. Fatiguée, pas assez rapide, elle prit des balles ralenties quand même avec la peau durcie et les os en parade. Le sang commençait à couler abondamment, mais le physique dans Dreamland pouvait être poussé dans ses derniers retranchements. Il fallait tenir, tenir encore un peu, jusqu’au réveil, jusqu’à la fin des combats. Cependant, elle songeait vraiment à se dégager de la mêlée à tout instant, dès qu’un créneau serait ouvert au possible. Avant cela, un automate plantait Ayn. Elle était sur la fin, elle aussi. Joy alourdit immédiatement la machine et la colla au sol tout en shootant dans la tête alors que la mercenaire en finissait avec son bras. Un autre automate, les voyant affaiblis, fonça droit sur elles et Joy le stoppa en se téléportant d’une vitesse fulgurante pour lui porter un coup de poing direct au visage, et l’arracher. Elle l’avait rendu plus léger juste avant la frappe, si bien que la tête décolla. Dans le feu de la bataille, la mercenaire promit de suivre la voyageuse, si elle survivait. Ok, on lançait l’extraction à partir de maintenant, ça commençait à puer.


Ayn fit une lance et Joy prépara deux formules de vitesse, avec des billes tournantes pour frapper les ennemis. Elle attendit un moment de calme, sans prendre un nouvel adversaire en face à face. Après un nouvel automate couché au sol d’une formule de poids, elle fit sauter Ay,n en lui indiquant la trajectoire à suivre, et boosta sa vitesse. Puis elle suivit. Pas seule. Des balles fusaient et deux automates. Il s’agissait de prendre une ruelle ou de se laisser descendre sur un rail de tramway. Ayn opta pour la première solution, Joy suivit, en envoyant ses billes de bois sur les automates. Les balles arrivèrent dans ses omoplates, difficile de bouger à partir de maintenant. Arrivant au niveau de la mercenaire, Joy se retourna en lévitant, hurla et alourdit les deux automates qui fonçaient sur elle, et les envoya sur le rail du tramway qui passait juste à ce moment là. Pas besoin d’aller au corps à corps maintenant. Le tramway prit feu en étant canardé. La ruelle se calma au fur et à mesure de l’avancée de la rébellion sur les troupes royales, mais le bordel n’était pas terminé. Des patrouilles arrivaient dans tous les sens. Il fallait maintenant se planquer.


Ouvrant une porte en mettant un coup de pied douloureux dedans, Joy entra dans un salon vide. Les gens étaient partis, sans doute dans une cave ou planqués quelque part. Un repas fumait encore sur la table et les verres étaient remplis. Elle s’assit dans un fauteuil et regarda l’étendue des dégâts. Ayn n’était pas dans un meilleur état, et si la voyageuse allait s’en remettre sans souci la nuit prochaine, ce ne serait pas son cas. Elle prit une bouteille d’alcool dans une commode et du linge de table pour la désinfecter, la soigner, et elle utilisa un kit de couture qu’elle trouva dans une remise, pour soigner la mercenaire.



- Hé ben, on peut dire qu’on a eu chaud. J’espère que tu pourras t’en remettre assez vite ! Je vais te soigner jusqu’à ce que je me réveille. Si t’es toujours partante je vais parler de toi à mon boss et on pourra t’envoyer en mission pour commencer les jobs...je suis sûre que tu feras l’affaire. Bouge pas je vais commencer à recoudre.



Tandis qu’elle s’occupait des soins, une porte s’ouvrit et une tête chauve et moustachue se montra dans l’entrebâillement, choquée et surprise. La bouche de la personne s’ouvrit et Joy se réveilla à ce moment. Hum...désolé Ayn, mais ça ira sans doute ! On y croit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Sécrétion de poison
Points de Puissance : 26 450
Points de Réputation : 20 500
Messages : 61
MessageSujet: Re: I.A, l'Insurrection des Automates [Ayn & Joy]   Lun 8 Oct - 10:06

I.A, l'Insurrection des Automates

Elles partaient enfin. Heureusement, Joy continuait d’aider Ayn et s’occupa de buter les derniers automates qui les suivaient. Heureusement que le tramway passait à ce moment-là. La mercenaire reçue même des formules de Joy, notamment pour partir plus vite de tout ce bordel. Elle ne voulait pas tarder plus longtemps, elle avait de sacrées blessures et devait trouver rapidement un soigneur afin de se remettre sur le pied au plus vite. Joy était plus ou moins dans le même état qu’elle, fatiguée et blessée, elle avait cet avantage d’être une voyageuse et d’être comme neuve la suite suivante contrairement à Ayn qui allait devoir se reposer afin de se remettre de toutes ces blessures. Elles finirent par trouver un logement et elles entraient dedans. C’était une habitation très propre et la mercenaire voyait clairement qu’ils y avaient une petite famille qui vivait ici. La mercenaire s’assit sur la première chaise qu’elle trouva, n’ayant plus de force dans les jambes. Elle n’en pouvait clairement plus et le fait d’être dans un logement au chaud sans ennemis autour poussait clairement son corps à se relâcher afin de ne plus être sur la défensive. Elle fit disparaître le poison de sa plaie, laissant sa camarade de la nuit panser ses plaies et surtout la recoudre.

« On fait comme ça, j’imagine que je saurais quand ça sera bon pour mon cas du coup. J’te laisse gérer, moi je vais plus chercher à me remettre sur pied rapidement. »

Une tête chauve apparut brusquement et observa les filles en étant choquée. Joy disparue, comme ça, comme par magie ! Elle venait donc de se réveiller. Et Ayn était à moitié recousue. La mercenaire ne bougeait pas de sa place, elle n’avait pas vraiment la force pour. La tête chauve s’approcha doucement, prenant le soin de verrouiller la porte derrière lui.

« Vous êtes blessée ? Est-ce à cause de cette guerre violente dehors ?
- Disons que des automates m’avaient dans le viseur …
- Laissez-moi vous aider ! »

Heureusement qu’il n’était pas hostile. Il fit frissonner sa moustache et cela lui donna une motivation monstre pour finir de recoudre Ayn qui avait retiré son corset pour soulever sa chemise tâchée de rouge. La mercenaire ne dit rien, déjà qu’elle avait serrée les dents plus tôt avec Joy lorsque c’était celle-ci qui s’occupait d’elle, là ce fut la même chose. Elle serrait des dents pour supporter la douleur puis l’homme aida la mercenaire à s’allonger sur un canapé qui se situait plus loin dans le logement. Il posa ses mains sur la blessure abdominale d’Ayn puis une lumière rouge apparut et la plaie commençait à guérir petit à petit, la douleur de l’alcool et de l’aiguille partit en premier. La mercenaire finit par tomber dans les pommes à cause de la fatigue.

Le lendemain, elle se réveilla dans ce même canapé avec une couverture sur elle et des cris d’enfants autour. L’homme moustachu arriva et prit la température de la mercenaire pour voir comment elle allait.

« Vous allez vous en remettre, dans quelques jours ça devrait le faire si je continue de panser vos plaies. Et surtout vous avez besoin d’énormément de repos.
- Merci beaucoup … Mais je dois repartir au plus vite.
- Attendez quelques jours ?
- Je pense partir ce soir, merci de votre bonté et hospitalité !
- Pourquoi partir si vite ?
- Mais oui, tu es encore malade !
- Baaaaaaaaaaaaaaaaaaa tu fais peur !
- Arrêtez les garçons ! Allez dans vos chambres ! »

Ayn leur sourit, c’était plutôt agréable de voir autant de vie chez eux. La mercenaire mangea un excellent repas et l’homme moustachu arriva pour la soigner à nouveau, soignant totalement sa plaie au niveau du front et les douleurs au niveau de ses épaules. Sa blessure abdominale mettait beaucoup plus de temps à cicatriser mais au moins des soins importants étaient présents et il fallait qu’elle parte. Elle se sentait bien et une fois la nuit tombée, elle partit à la gare en toute discrétion pour prendre le dernier train direction ses employeurs pour leur signaler que la tête du vieux était tombée et qu’elle voulait son argent. L’homme moustachu était adorable et avait même préparé un sac de nourritures pour la mercenaire qui avait déjà dînée avec eux. Mais un petit bentô sur la route n’allait pas lui faire de mal. Elle sentait bien qu’il avait tenté de l’aider à prendre des forces avec ses petits plats qui étaient sans aucun doute magiques. Et cette attention la fit sourire.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
I.A, l'Insurrection des Automates [Ayn & Joy]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Appel à l'insurrection.
» Ils auront réussi à mater, à endiguer tout élan d'insurrection en Haïti.
» Atlantis Insurrection - RPG
» ATLANTIS INSURRECTION
» * Atlantis Insurrection

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RP :: Seconde Zone :: Royaume Steampunk-
Sauter vers: