Bienvenue

Liens utiles

Effectifs

Ligue B : 19 membres
Ligue M : 7 membres
Ligue S : 0 membre
Créatures : 11 membres
Inclassables : 0 membre
Seigneur cauchemar : 1 membre
Rois des rêves : 0 membre

Top-Sites & Discord


Membres du mois

Zachary
Profil
Top comeback
Zephyr
Profil
Top vote
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 

 Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Ligue B
Pouvoir : Pouvoir des 9 queues
Points de Puissance : 23 000 points
Points de Réputation : 21 900 points
Messages : 135
Localisation : Horror Park
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Lun 17 Sep - 22:35

C'est l'histoire de deux hommes et d'un tentacule qui sont dans un entrepôt. Le premier homme porte le second sur son dos, se retrouve le dos trempé par l'urine, les oreilles transpercées par des cris. Bien sûr, la tentacule, elle, se saisit du braillard.

Les cris de Davy étaient très très chiants. Déjà, parce qu'Edgar lui avait gentiment expliqué pendant un moment qu'il fallait qu'il la boucle s'il voulait survivre. Ensuite, parce que ses cris avaient déjà provoqué la mort du valeureux soldat qui les accompagnait. Enfin, parce qu'Edgar commence à avoir les oreilles qui chauffent.

Au final, la créature ne s'était arrêtée de gueuler que pour implorer le Voyageur félin. Elle n'avait pas envie de mourir et promettait au jeune homme de le guider jusqu'au Kaiser. Comme si Edgar avait besoin de ce genre de motivation pour ne pas laisser tomber un camarade. Davy se cramponna davantage aux épaules musclées du rugbyman, le tentacule raffermit sa prise sur la cheville de Davy et Edgar agrippa les jambes de Davy de toutes ses forces.

La tentateub se mit à les tirer, les rapprochant de la caisse, et Edgar se mit à pousser des grognements d'effort. Les veines de ses jambes gonflèrent tandis qu'il abaissait son centre de gravité, tel un rugbyman en pleine mêlée. Il fit un pas, puis un autre, puis encore un autre, cherchant à gagner en vitesse et à ramener le soldat Davy en lieu sûr.

Le regard déterminé, l'effort visible sur sur son visage grimaçant, l'écume au bord des lèvres, il poussait sur ses jambes comme un boeuf, comptant sur elles.

S'il y avait bien une partie du corps du morpheur qui défiait les limites humaines, c'était bien elles. Il avait servi comme destrier sous les ordres du seigneur Diavolo, lors de la conquête de Babyland.

— Tiens bon, Davy ! Je vais tout donner et te ramener en sécurité ! gueula-t-il, entre deux violentes expirations.

Pourrait-il vaincre la puissance de traction du tentacule ? S'extrairait-il suffisamment rapidement de la zone d'influence du céphaloïde enfermé pour éviter que d'autres tentacules se joignent au bal ? La jambe de Davy cèderait-elle en premier pour servir de casse-croûte à un monstre à l'aspect indicible ?

Une seule chose était certaine : l'objectif d'Edgar était d'atteindre la trappe ouverte, où un escalier descendait vers les profondeurs d'un mystérieux sous-sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôleur obscur
Points de Puissance : 19 900
Points de Réputation : 21 750
Messages : 141
Localisation : Belgique
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Lun 17 Sep - 23:35

Arrivant à peine dans l’entrepôt qu’il se fit bousculer par un mec ressemblant étrangement à la version européenne de 6ix9ine. Si le mec avait été un peu plus vite il aurait lâché le laser dans sa gueule sans le vouloir. Sauf que à peine qu’il eut le temps de parler qu’il remarqua ce qui leur fonçait dessus. Un giga tentacule qui si elle attrapait l’un d’eux finirait par mourir et de l’autre côté le TOTR qui allait violemment bourriner les deux types. Et je le dit bien ce serait son seul exploit héroïque parce que lui-même ne faisait pas ça d’habitude. C’était bien parce que le type avait l’air sympa et qu’il lui rappelait un rappeur marrant.

- PUTAIN MEC BOUGE TU VA CREVER !

À peine le temps de finir sa phrase qu’il dégage d’un gros coup de pied le petit gars qui lui a bourré dedans. Son expression passa du mec concentré à un mec semi-énervé semi-dépité. Il se demandait pourquoi il l’avait sauvé. Mais bon si ça se trouve c’était bien de penser un peu aux autres.
Bref retour à la situation, Zeph’ lâche donc son laser sur la tentacule et va encaisser solo le double coup de poing, soulagé d’au moins être le seul à se les prendre.


- KCHAAAAAA !

Le cri est déchirant, la douleur l’est tout autant, Zéphyr est expulsé à facile 8 ou 9 mètres en protégeant son visage et essayant de se rouler en boule pour se blesser le moins possible. Il reste donc couché au sol ne sachant pas trop où il était. Il pensait à tous ces gens qui rigoleraient d’une telle frappe sur internet. Il va essayer de se relever en tâtant un peu autour de lui s’agrippant à un support métallique, surement une étagère de l’entrepôt. Il est haletant. Il fallait qu’il se repose deux trois minutes sinon ça n’allait pas aller.

- Putain de merde je sais plus où je suis

Zéphyr était donc là, regardant le toit comme un mec qui venait de se faire expulser violemment par un roc. La tête littéralement dans les étoiles. Il les voyait tourner autour de lui. Coucouu n’étoileuuhhh BLEUARGGGHHH. Et ouais le giga coup dans le bide lui avait fait vomir son estomac. Il s’assit ensuite pour reprendre de la fatigue à quelques mètres.

- Franchement je crois que je vais leur laisser de l’avance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôleur des couleurs
Points de Puissance : 20 000
Points de Réputation : 20 900
Messages : 101
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Mar 18 Sep - 22:53

Les seuls mots qui me viennent actuellement pour décrire la situation était le chaos, la confusion et l'horreur. Le pauvre islandais se trouvait à nouveau dans une position plus que délirante, d'un côté un golem qui essayait de l'écraser sans pitié et de l'autre un entrepôt plus que louche qui abriter des ennemis dignes des meilleurs hentais sans oublier que au milieu se trouvait un autre voyageur. Cette même personne qu'il a bousculé sans faire exprès, car il était bien trop obsédé à l'idée de fuir le danger.

A peine eu-t-il le temps de s'excuser que tout s’enchaîna très rapidement. Tout d'abord sa nouvelle rencontre cria de pas rester planter là, une riche idée fallait pas le nier mais vu la situation c'était plus facile à dire que à faire vu que les problèmes venaient littéralement de tout les côtés. Contre toute attente c'est le participant qui lança un coup de pied pour l’écarter. Il l'avait clairement pas venu venir. Ce dernier assuma prendre toutes les attaques à la fois et réussi à repousser les tentacules d'un coup de laser mais se prit de plein fouet celles du golem et je pense pas que ça lui a fait du bien... ou alors il est sacrement maso.

C'était à lui de bouger de là bordel ! Le jeune homme risquait juste de mourir dans d'atroces souffrances à ce rythme ! Il allait juste devenir le punching ball du golem... Jøn voulait lui rendre la pareil mais c'était sans compter sur les appendices de Koro-sensei ambulants... Un des bras moues et visqueux s'entoura autour de sa cheville et le souleva du sol, l’entraînant inexorablement dans sa cachette.

Mais voila qui voila inspect... euh Viktor le Victorieux ! Il s'était sorti indemne du Hell train et sauva avec un grand fair play son adversaire en attrapant le tentacule et le déchirant en deux après un effort surhumain. Il aida le contrôleur des couleurs à se relever alors que d'autres tentacules les entouraient. Comprenant que le metropolitan n'était plus d'actualité, Viktor n'avait aucune raison de se battre et proposa même une alliance afin de survivre à ce cauchemar. Offre qu'accepta d'office notre ami aux cheveux arc en ciel.

- Je te suis mais à une condition on embarque aussi ce type-là ! *il pointe Zephyr du doigt* Il m'a sauvé tout à l'heure... Quant au deux mecs devant nous je pense qu'ils ont plus besoin d'aide qu'autre chose mais j'ai peut-être une idée pour les aider sans perdre trop de temps... Je m'en occupe ! Merci Vik !

Alors que son nouveau partenaire esquivait avec panache les bras de poulpes géants pour aller récupérer le voyageur obscur et le transporter jusqu'à la trappe, Jøn couru vers les deux voyageurs qui donner toutes leur forces pour survivre enfin pour un du moins l'autre c'était plus tout sa voix... qui était assez stridente et donc agaçante. L'islandais arriva au niveau de l'homme aux queues de chats et posa sa main sur sa peau afin de l’imprégner de la couleur rouge ce qui devait le remonter à bloc et lui permettre de se surpasser pour sauver son camarade.

- Tous vers la trappe vite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Morpheur fourmi
Points de Puissance : 17 300
Points de Réputation : 14 450
Messages : 161
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Mer 19 Sep - 17:47

Bien bien bien, commençons par le commencement car fallait avouer que c’était salement chaud pour le jeune Fleshter, Chaud… ? C’est le cas de le dire ! Au moment ou Florian fusait vers Zéphyr en lui hurlant comme un putain de taré de tirer son rayon d’énergie sombre sur ses poursuivants, le champion du fameux jeu populaire chez les géants de pierre, le pierre-pierre-pierre. « Mazette de mazette, va falloir que je mette le paquet... » Marmonna dans l’instant le jeune homme d’un air très mauvais et faible. Il canalisait brutalement toute son énergie onirique dans son corps, il était prêt à déployer toute sa puissance de morpheur pour tenter de bloquer ce coup dévastateur, tandis que les autres membres du golem massacraient les poursuivants, un cheh se bloquait dans la gorge de Florian, tandis qu’il avançait doucement vers Zéphyr tentant de s’enfuir donc de la trajectoire d’impact du géant de pierre. Malheureusement pour lui, il mangeait un coup bien brutal qu’il arrivait tant bien que mal à limité les dégâts, même si il morflait très salement. Il sentait ses bras se faire compresser sous la force inhumaine de la créature, et se voir propulser à une vitesse très folle très loin de son partenaire… Il aurait souhaité calé une référence un peu drôle avec un groupe de personnage célébré quittant toujours l’action de cette manière. Mais la douleur l’empêchait.


Quand soudain, Florian chuta alors comme par hasard dans une galerie, au moment ou il rentrait dans le tunnel il pensait immédiatement à l’un des nombreux tunnels appartenant à son royaume.

« Bien vu les fourmis ! »
Hurlait t-il en voyant alors qu’il se rapprochait d’une eau. « Très bien vu même ! » Dit t-il tout joyeux, il allait atterrir en douceur… Enfin un douceur, fallait qu’il contrôle très bien sa chute sinon il allait salement se faire mal.

Au moment ou le corps de Florian fut submergé par l’eau, ce dernier commençait à hurler de douleur… L’eau était chaude, très chaude. « Aaaah ! Mais c’est quoi cette douille !? » Hurlait t-il, il regarda doucement autour de lui en essayant de trouver de quoi s’enfuir de cet enfer… Mais il remarqua seulement un logo du royaume des insectes, et des fourmis un peu plus loin. C’était les mêmes stagiaires qu’au royaume des reptiles.

« Nous devrions être au royaume chlorophylle… Je ne comprends pas. »
Dit donc une des fourmis.

« Mais… Mais… AAAAH ! BANDE D’IMBéCILE VOUS TENEZ LE PLAN A L’ENVERS BLBLBLBL ! »
Hurla Florian en s’enfonçant doucement au fond de ce lac bouillant, son corps le faisait souffrir, il voulait seulement s’enfuir, il voulait arracher sa peau, il criait sous l’eau et se débattait en gaspillant encore plus son oxygène… Et il essayait surtout de remonter vers la surface, quand quelque chose attrapa son pied… Un monstre ? Peu importe, la transformation de Florian se déclenchait presque sur instinct de survie, et il se mettait à patater avec toutes les forces qu’il lui restait, envoyant bien des grosses mandales au niveau du visage de la chose qui venait de l’attraper, surtout si cette chose avait un visage. Peu importe, Florian ne regardait pas, il paniquait seulement et voyait sa force diminuer, pas de bol pour le petit Fleshter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 496
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Mer 26 Sep - 16:15

Illustration du contexte
De l’autre côté du Metropolitan
Eh béh, on peut pas dire que c'est la joie pour vous tous. Tout le monde a quelque chose sur la conscience j'imagine, entre ceux qui maudissent avoir accepté de remplir une candidature pour participer au tournage d'un hentai avant de monter dans le train et ceux qui s'attendaient à ce que leur assurance vie leur permette de survivre le Metropolitan… Vous ne vous en rendez sûrement pas compte, ou alors vous vous en doutez mais les 3/4 des participants sont déjà morts dans d'atroces souffrances. Les golems de pierre se sont chargés de secouer la fourmilière histoire d'écrabouiller les insectes à la sortie, les tentacules dissimulées dans l'ombre accueillant les pauvres malheureux aillant évité une mort rapide et sans douleur, se chargeant de rectifier le tir. Et je vous cache pas que les alentours de l'entrepôt ressemblent à une putain de caverne à monstres, mais comment des créatures aussi atypiques et qui n'ont rien en communs foutent là ? Impossible de le deviner, pour l'instant.

Bon, revenons à mes moutons, on va commencer par la survivante Blanche ! Tu as survécu de peu à ce qu'on appelle dans le métier une pénétration non règlementée, tu comprends que de nos jours à cause de la loi toussa toussa il faut passer par plusieurs procédures qui autorisent ce genre de chose. Grâce à la créature qui t'a sauvé les fesses, on peut dire qu'on a évité l'incident diplomatique ! Ca n'empêche que tu annonces que t'es ok pour l'aider et vous commencez à trouver un chemin pour les sous-sols de l'entrepôt. La créature débrouillarde te défend du mieux qu'elle peut, dégainant une machette afin de découper tout ce qui s'interposait entre vous et votre objectif, mais au moment de continuer plus loin dans les entrepôts… Le sol se dérobe sous vos pieds et vous chutez sur bien 5 ou 6 mètres, rendant l'atterrissage douloureux mais pas insurmontable. Vous essayez de reprendre vos esprits, et remarquez que vous êtes dans un long couloir très sombre, vraiment sombre… La seule chose que vous arrivez à percevoir, c'est les nombreuses petites lueurs rouges qui vous font face, vous fixant comme des prédateurs ayant trouvé de la viande fraîche. Tu te souviens de ce mauvais souvenir à Eden Island, Blanche ? Je pense que tu as trouvé les cousins germain-souterrain…

- COURS ! TE RETOURNE PAS ! LAISSE TOMBER LA CARTE ON DOIT SAUVER NOTRE PEAU !

La créature est catégorique : ils sont beaucoup trop nombreux, il faut se barrer sans s'arrêter. Et on a pas là des zombies à la Roméro, je veux dire ils sont pas "innovants" ceux-là. Ces zombies-là, eux ils courent et ils courent pas trop mal. Au bout du couloir au loin tu vois une porte semblable à celle d'une zone de quarantaine, tu crois voir des mecs en combinaison hazmat qui vous font signe de venir ! Cours petite !... Quant à toi Florian, on peut pas dire que t'as eu de la chance de recroiser ses mal éduqués de fourmis, elles savent pas creuser dans les bons endroits, pas DU TOUT même. Tu ne t'en rends pas compte mais tu es probablement dans l'un des endroits les plus dangereux de Dreamland, à ton niveau en tout cas, et le soldat qui venait de te choper la jambe crois-moi il était déterminé à te faire passer un mauvais quart d'heure. Tu te transformes et essaye de le frapper… Mais le soucis c'est que tu n'es pas un habitué des combats sous-marin, loin de là même. Une fourmi qui essaye de se battre dans l'eau ! Tu as de la force, c'est peut-être vrai, mais tu es lent, beaucoup plus lent que tu ne le penses. L'homme du Sénégal à le temps de saisir ton poing après que tu ai frappé pour remonter plus dans l'eau et passer dans ton dos, te faisant une prise autour du cou et en enchaînant tes jambes avec les siennes, te coupant de toutes mobilités à part celle de tes bras.

Il essaye clairement de t'étouffer et crois-moi qu'après t'être autant débattu sous l'eau t'es un peu en manque d'oxygène très clairement. Tu peux déjà dire au revoir à tous tes rêves, tous tes espoirs, tous tes objectifs, les Youngs Thugs tout ça c'est fini… Nan je déconne ! Alors même que tu sens ta conscience te quitter, quelque chose de long et pointu traverse la surface de l'eau et transperce le soldat dans le dos, avant de lui transpercer la tête dans un deuxième coup. Le soldat te relâche, forcé par la mort, et tu finis par sentir des pattes te choper par le col avant de te tirer d'un coup sec, tes sauveurs étant… les fourmis qui creusent.

- Ah je savais bien que j'avais entendu quelque chose !
- Tiens, sa tête me dit quelque chose…
- T'as vu ta tronche ? Je pourrais te confondre avec tante Sysmille.
- Quoi ?! C'est pas toi tante Sysmille ?
- …

Long débat que voilà, j'imagine que t'es en train de cracher tes poumons sur le côté, Flo. Passer à deux doigts de la noyade ça a dû être une première pour toi, on est là des découpages de bras habituels. Mais bon, pas le temps de te reposer sur tes lauriers vu que tu vois plusieurs casques de soldat du Sénégal qui sortent de sous l'eau, et ils sont tous armés de couteau de combat… La fourmi te secoue l'épaule tandis que la deuxième balance le morceau de métal pointu dans la tête de l'un d'entre eux, commençant à fuir vers une porte semblable à celle d'un sous-marin.

- Ramène-toi on connait un chemin vers la surface !
- Ces mecs déconnent pas !

Une route t'es tracée, à toi de voir si tu veux au moins remplir le quota et finir avec un bras en moins ou juste te barrer d'ici. Tu peux, c'est offert par la maison. Il ne nous reste plus que trois membres… Que je vais pas m'ennuyer à décrire un par un ce qui se passe parce que croyez-le, croyez-le pas, ce post est déjà beaucoup trop long, alors restons concis. Zephyr s'est pris un méchant coup de poing de la part de TOTR, après qu'il ait sauvé d'une blessure grave le Jean-Michel cheveux colorés. Le contrôleur obscur élimine les tentacules qui attaquaient, mais face au coup de poing du papa des golems on peut pas dire que tu résistes. Loin de là même. Tu voles sur une bonne dizaine de mètre, bousculant un voyageur qui trainait par là et qui s'est fait tordre en deux par une tentacule qui s'en prend à une autre potentielle victime. Toi Zéphyr tu t'en rends pas compte tout de suite à cause de la douleur et de l'adrénaline, mais t'as les deux bras brisés. Et ils sont pas genre pétés en deux hein, ils sont bien cassés sur deux trois endroits différents, ce qui leur donne un côté ultra mou quand tu essayes de t'en servir, sans parler du mal de chien que tu dois subir en ce moment. Donc tu m'étonnes que t'ai pas envie de bouger pour le moment, mais pendant que tu t’apitoies sur ton sort une apparition quasi-divine arrive… Applaudissez le vainqueur déchu du wagon 1 : VIIIIIKTOOOOORRRRR !!!

- Ecoute blanc-bec je te demande pas ton avis : tu me suis et tu fermes ta gueule, parce que si tu pars trop loin t'es un homme mort et crois-moi qu'il y a des trucs biens pires que moi qui trainent par ici pour se charger de ça !

Viktor te choppe par un des bras cassés, en a rien à foutre que tu souffres et te fous sur son épaule avant de commencer à se diriger vers la trappe menant vers un sous-sol, éventuellement. Tu sais pas pourquoi il est venu te sauver, mais lui le sait et c'est tout ce qui compte. Du côté de Jon c'est assez critique, Edgar tu essayes de forcer  pour arracher l'emprise de la tentacule sur Davy, mais le soucis c'est qu'on a une faille de près de 8 mois d'instance pour cet évènement et que t'as pas encore obtenu la force pour le sauver dans ces conditions. Heureusement pour toi (moins pour Davy mais vous allez le comprendre très vite), le manipulateur de couleurs arrive dans ton dos et applique sur toi la couleur du rouge ! La couleur du sang, la couleur du guerrier, la couleur de la colère !!!!! Tu sens une nouvelle puissance en toi et tu rugis de toutes tes forces alors que tu serres fort les jambes de Davy et que tu l'arraches d'un coup sec à la tentacule. Super réussite !... Vraiment ?

- PUTAIN MEC ! Tu m'as pété les jambes ! AAAAAAAARRRGHHH !

Oups, faut dire que depuis le début t'étais en train de jouer avec le pauvre corps de Davy dans un concours de force entre la tentacule et toi. On peut pas dire que c'est très consciencieux de son entourage ! En tout le cas le sauvetage est une réussite, on va dire, mais ça veut pas dire que vous êtes sortis de ce merdier pour autant. Toi Edgar tu entends ce que te dis Jon, à propos de se diriger vers la trappe, Viktor lui a déjà balancé Zephyr dedans alors qu'il maintiens la trappe ouverte, mais les tentacules ont déjà commencés à vider les lieux et les golems se rapprochent dangereusement du quai, vous êtes encerclés ! Votre seule solution : aller dans la trappe et découvrir le fin mot de l'histoire, et croyez moi Viktor il va pas attendre plus longtemps ! 3 ! 2 ! 1 !...

___________________________

Alors que vous êtes tous en train de fuir pour votre peau, peut-être certains d'entre vous ne se sont pas encore débarrassé de leur bracelet et peuvent probablement entendre ce dernier message :

- Wow on a atteint une audience de FOLIE avec cet arc supplémentaire. Bon, c'est au prix de vos vies ça s'est sûr mais après tout, on est pas là pour s'amuser ? Les spectateurs sont là pour vous voir crever en tout cas, et je pense que cette réédition du Metropolitan leur plait bien. Une récompense ? Oh mais vous aurez tous une récompense… Celle d'avoir l'honneur de participer au prochain Metropolitan l'année prochaine hahaha ! Enfin, si vous survivez…

Et béh, tu parles d'un event fun, qui aurait cru que vous seriez tombé dans un jeu aussi violent et injuste ? Pas moi en tout cas…



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 17 600
Points de Réputation : 24 700
Messages : 153
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Jeu 27 Sep - 11:48

Ben oui, fallait s’attendre à quoi, à sauter dans un trou comme ça ? Y allait pas y avoir de coussins bien mous pour réceptionner tout en douceur, donc maintenant, Blanche avait très mal au dos en plus. Génial, super ! Pendant quelques secondes, l’invocatrice resta sur le sol à contempler sa vie de voyageuse et à se demander comment elle avait pu en arriver là quand même. Cependant, elle n’eut même pas le temps de faire plus connaissance que ça avec la voyageuse, lui dire que ça faisait un mal de chien et même partir dans une grande aventure avec elle qu’elle remarqua qu’elles n’étaient pas si seules que ça dans ce long souterrain, à en juger par les nombreuses, très nombreuses petites loupiotes rouges qui les regardaient, qui s’avéraient appartenir à des zombies.

Abandonnant toute idée de partir dans une grande épopée, la créature hurla à sa compagnon d’infortune de tout abandonner et de courir pour sa vie, ce que Blanche fit sans hésiter. Bon, malheureusement, les zombies aussi se mirent à leur courir au train : Quoi ?! Courir ? Mais non c’est pas possible, c’est vraiment la merde cette nuit ! En plus, ils avaient l’air en forme ces sales cons !

Mais heureusement pour les deux compères, au bout du couloir semblait se trouver la fin des malheurs, des gars en tenue radioactive qui leur faisait signe de les rejoindre, enfin, le salut ! La fin de tous les problèmes et oh putain de bordel de merde est ce qu’un des zombies venait de lui choper la jambe ?

Une des bestioles, sûrement un peu plus sprinter, avait devancé le groupe et s’était permis un jeté plaqué pour faire tomber l’invocatrice tête la première sur le sol, lui ayant choper la cheville avait de croquer un coup dans les cuisses de la jeune voyageuse. Trop affolée, la créature ne prit pas la peine de se retourner et ne comprit qu’une fois ayant rejoint les gars derrière la porte qu’il manquait quelqu’un, et il était trop tard pour retourner chercher la voyageuse. C’était donc à Blanche de se débrouiller seule pour s’en sortir avant que le groupe de zombies ne la rejoigne, et eux aussi étaient motivés. Tentant désespérément de se débarrasser de son agresseur un peu collant, Blanche essaya de lui coller des bonnes patates avec son pied, sans vraiment de succès. Il était collant, celui là ! En plus, ses potes étaient en train d’arriver, il fallait faire vite !

Plus de pitié, alors, et Blanche invoqua une dizaine de dards qu’elle planta sur la totalité du visage du zombie, qui n’apprécia guère. Ça ne le tua pas, mais il eut assez mal pour lâcher sa prise et Blanche pu se remettre à courir alors que ses potes arrivaient finalement à destination. On ne regarde plus derrière soit maintenant ! On court !

Heureusement pour elle, les bestioles étaient assez éloignés pour qu’elle atteigne finalement la porte de quarantaine avant qu’elle ne soit refermée alors que les bestioles décharnées se jetaient dessus. Soulagée, Blanche serra un des gars avec les larmes aux yeux :

« MERCI, MERCI ! JE SUIS TELLEMENT HEUREUSE PUTAIN ! J’EN AI MARRE OKAY, J’EN AI MA CLAQUE ! » Hurla-t-elle au pauvre bougre qui ne savait pas trop quoi faire tandis qu’une autre créature inspectait les jambes de Blanche dans l’unique but de vérifier qu’elle n’était pas mordue, monsieur l’agent.

« Oui, bon, lâchez moi, s’il vous plait… » tenta la créature que Blanche serrait à l’en étouffer, « Vous êtes sauves, mais ça ne veut pas dire que vous êtes encore sortis d’affaires. On préfère faire quelques vérifications de routines avant de vous laisser repartir, vous voyez. »

« Quels genres de vérifications, Jean-Claude ? » Demanda une autre créature en hazmat, dubitative, alors qu’un autre gars, plus grand, lui frappa sur le crâne.

« Les vérifications, idiot ! Tu sais... les « vérifications ». »

Ledit Jean-Claude sembla perdu un moment, avant de sautiller sur place, l’information étant enfin montée au cerveau :

« Ah ! Oui ! La douche, c’est vrai !! »

« Quelle douche ? » Demanda Blanche alors que la créature qu’elle serrait la traina vers une autre pièce.

« Oui, alors c’est uniquement pour vous décontaminer, il parait que la bave de zombie, c’est très… contagieux. Ça donne de l’urticaire tout ça, si vous avez des coupures, ça peut même s’infecter, donc le… protocole veut qu’on doive vous donner une bonne douche histoire de… désinfecter. Ouais, c’est ça, désinfecter. »

« Quoi ? Mais attendez, je me suis pas faite bavée dessus, si celle qui est avec moi ! Elle s’est même pas fait choper la jambe ! »

« C’est le protocole, on sait jamais. Maintenant, on se déshabille, allez. »

Et c’est donc en sous-vêtement que se termina cette grande aventure, alors que Blanche, qui portait toujours son bracelet, entendit la dernière annonce du métropolitain. Tout ses malheurs étaient enfin terminés, mais tout ça pour quoi? DES CACAHOUETES?! On l'y reprendra plus, jamais, c'est moi qui vous le dit. Du moins, jusqu'à la prochaine fois.

Deux semaines plus tard, alors qu'elle prenait le TER de Grenoble jusqu'à Embrun pour retrouver ses parents, ce fut avec beaucoup plus d'appréhension que la jeune étudiante entra dans le troisième wagon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Morpheur fourmi
Points de Puissance : 17 300
Points de Réputation : 14 450
Messages : 161
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Mer 3 Oct - 17:30

Florian avait la rage, il voulait se battre contre cette chose qui le tenait, il voulait la faire fondre avec son acide, il voulait lui arracher les bras. Mais il ne pouvait plus, le manque d’oxygène commençait doucement à troubler sa vision, et il avait l’impression de s’en aller.

- Mazette… je peux pas quitter Dreamland comme ça…

Bah wé logique, Ainsi, quelque chose venant de la surface de l’eau alla brutalement empaler le soldat au niveau de la poitrine, alors que ce dernier tentait de se débattre il reçu une nouvelle offensive au niveau du crane cette fois le tuant une bonne fois pour toute. Et des pattes tiraient lentement Florian vers le haut… c’était les stagiaires ! Florian sur la surface était en train de recracher toute l’eau et toussait fortement, il avait frôle la mort le bougre tout de même.

« Kof kof… Merci Stéphanie et Annah. »

« Hein… Mais je ne suis pas Stéphanie... »

« Et moi Annah ? T’es sûr t’es pas Tante sysmille. »



« Vous...Vous vous ressemblez toutes… Et… vos antennes ne fonctionnent plus ? Vous devriez vous reconnaître normalement. » Dit lentement Florian qui se redressait, il avait toujours son t-shirt qui faisait la pub du royaume des insectes ! Donc si jamais y’avait toujours moyen de gratter un peu de popularité pour Mandibula, ils étaient preneur !

Bref, revenons sur Florian qui voyait doucement ses antennes s’agiter, comme ses camarades fourmis. « Bon les stagiaires, c’est pas comme au royaume des reptiles avec Zéphyr, j’espère que vous êtes lezba. » Dit t-il donc, en voyant un soldat arriver devant lui. « Il est seul, on peut le graille ! » Florian avançait doucement, à peine il avait cligner des yeux qu’un deuxième soldat sortait doucement. Florian était toujours chaud, et surtout il était en colère que ce groupe ai tenté de mettre fin à son aventure sur Dreamland, tenter d’entraver son chemin vers Edenia. Il voulait clairement se battre, faire couler son sang et celui de ses adversaires… maaaais, malheureusement quand les soldats arrivèrent en groupe il changeait vite d’avis. Et l’une des fourmis criaient qu’il y’avait un chemin vers la sortie ! Une sorte de porte pour un sous-marin.

« Ok les filles ! On s’tire ! » Dit Florian qui reculait doucement vers cette fameuse porte, tout en gonflant brutalement ses joues pour recracher un puissant jet d’acide sur les soldats qui avaient la volonté d’entraver leurs mouvements. Accompagné d’une fourmi qui tirait cela par son abdomen, plus précis et plus dévastateur surtout. Ainsi, couverte par ses camarades, une stagiaire utilisait ses mandibules et ses pattes afin d’ouvrir très facilement la porte de ce fameux sous-marin en hurlant de rentrer, Florian fut tiré par l’autre stagiaire, tandis qu’elles refermèrent les portes mettant ainsi le groupe à l’abri.


« Pfiooouh ! C’était chaud boss ! »

« Ouais Michelle, tu as gérée ! »

« C’est pas moi Michelle. »


« Pas gra… »
Son bracelet faisait du bruit… et… ? Une annonce ? Des audiences ? Florian avait donc été filmé, son t-shirt aussi ? Il n’avait pas oublié la raison de son inscription forcée par sa reine, faire la pub pour qu’on demande plus le service de ses ouvrières. En ce moment même il mettait en évidence son t-shirt pour éviter que Mandibula ne lui découpe la tête.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôleur obscur
Points de Puissance : 19 900
Points de Réputation : 21 750
Messages : 141
Localisation : Belgique
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Jeu 4 Oct - 23:21

Des acouphènes, la vue troublée, le nez qui saigne, le cœur qui bat plus vite qu’un disque de drum and bass et les bras qui ne répondent plus aux ordres envoyés par le cerveau tant la douleur est dominante et lui nerfs à coup de pelle. Zéphyr ne pouvait plus bouger et repensait à son aventure de voyageur qui était occupée à s’avorter devant ses yeux. Une larme s’échappait alors qu’il recouvrait peu à peu la vue. Une grande silhouette se tenait fièrement devant lui bras croisés mine badasse. Viktor. La puissance irradiait de son corps d’apollon et se faisait ressentir tel un raz de marée. Mais ce puissant tsunami de puissance n’était pas venu tel l’apôtre de la mort, il était venu le sauver. C’est alors qu’il n’eut pas le temps de remercier le type ou de se mettre à le suivre qu’il se fit embarquer sur son dos. La douleur était plus présente que jamais, seulement plus il se faisait balancer, plus elle disparaissait. Elle était telle qu’il ne sentait juste plus ses bras. Ils arrivaient tout juste devant une trappe. Zéphyr n’arrivait plus à parler et se fit balancer comme un sac dedans, passant tout juste et manquant de se faire un coup du lapin. En plein vol et avant qu’il ne passe par la trappe, il regarde Viktor et se tue pour gueuler une phrase stylée tout en lui faisant un signe, pouce en l’air qu’il était presque ok. Bel exploit avec les bras en compote, chapeau.

- On se retrouvera pour que je te remercie !

Il lui rendit son pouce et fit oui de la tête, mais seulement savait-il que Zéphyr essaierait vraiment de le retrouver. Ou peut-être que quand notre beau contrôleur obscur se fera connaitre. Ce sera Viktor qui viendra à lui. L’avenir nous le dira. Mais alors que Zéphyr atterrissait avec toute la grâce d’un pélican, une annonce se fit entendre. YES ! ÇA Y EST ! IL ÉTAIT SORTIT DE CET ENFER EN PRESQUE ENTIER.  Enfin il eut peu le temps de se réjouir qu’il se fit porter vers la sortie, c’était assez symbolique pour Zeph’, qui se fit porter vers une sortie en forme de tunnel qui émanait d’une puissante lumière blanche. Il eut à peine le temps de voir l’extérieur que…


P o u f. D i s p a r u.F i n  d u r ê v e.

- ADRIEN !

TOC TOC TOC, faisait sa porte.

- ADRIIII ALLEZ !

On toquait violemment à sa porte, c’était surement le daron.

- TU VA ÊTRE EN RETARD POUR ALLER À TON EXAMEN !


Le secoua t’il violemment entrant avec la violence d'un char d'assaut russe. Zeph’ était dans le gaz, se frottant les yeux et baillant.

- J’ai fait un rêve archi chelou papa. Je suis obligé d’aller prendre le train ?

- Pardon ?! Je ne comprends pas. Allez arrêter de débiter des conneries et va te préparer c’est la troisième fois que tu passes cet exam de techniques commerciales.


Zeph’ soupira et commença sa journée, repensant à Viktor, au train et les gens qu’il avait croisé. Comment allait-il retrouver son sauveur ? À la prochaine édition ? Nah trop long. Il y réfléchirait, mais ce qu’il savait pour sûr, c’était qu’il aurait du mal à rentrer autant en confiance qu’avant dans un train.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôleur des couleurs
Points de Puissance : 20 000
Points de Réputation : 20 900
Messages : 101
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Jeu 4 Oct - 23:50

Malgré ces bonnes intentions pour essayer de fuir les lieux et sauver un maximum de personnes, les choses tournaient rapidement dans un véritable cauchemar. Alors que l'allié improbable en la personne de Viktor le Victorieux s'occuper de ramasser le voyageur qui avait sauvé Jøn ayant deux bras en un sale état, l'islandais essayait d'aider une autre personne avec son pouvoir sauf que le résultat ne fut pas tout à fait celui attendu. Tirant de tout ses forces, le voyageur aux queues de chat réussi à sauver son partenaire mais en lui arrachant les jambes. Restant immobile deux secondes alors que le sang lui giclait au visage, l'écrivain était devenu pale. Il n'avait jamais été confronté à une épreuve aussi sanglante et éprouvante physiquement comme moralement.

Les tentacules allaient retenter d'attaquer mais le contrôleur des couleurs se ressaisissait au dernier moment et couru en direction de la trappe. Il n'avait qu'une envie en finir une bonne fois pour toutes avec cette boucherie... cette course de l'enfer qui l'avait poussé dans ses derniers retranchements. Il avait eu de rude bataille notamment celle de Bandicoot mais étrangement c'est désormais ce final apocalyptique qui restera à jamais graver dans sa mémoire et lui faisait à nouveau réaliser que Dreamland c'était pas de la rigolade. Il esquiva un tentacule de justesse et se laissa glisser sur quelques centimètres pour atteindre la sortie.

Une fois sortit, un dernier message de l'annonceur retentit, un message assez cynique quand on y pensait et qui rappelle les sombres heures de la télé réalité mais en mode Black Mirror. Le pire dans tout ça c'est qu'il avait fait tout cela pour rien. Il s'était fait avoir... tel des bleus... Une chose est sur, Jøn retient bien la lettre de la personne qui l'avait inscrit, il irait lui toucher de mots une fois qu'il aura trouvé qui l'avait écrit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Pouvoir des 9 queues
Points de Puissance : 23 000 points
Points de Réputation : 21 900 points
Messages : 135
Localisation : Horror Park
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Ven 5 Oct - 3:52

Un Voyageur aux cheveux coloré tapa dans le dos d'Edgar, et le jeune homme eut une bruque bouffée de chaleur.

Edgar n'était qu'un bloc brûlant de colère, qu'une lame rougie à vif par les flammes d'une forge. Il banda davantage ses muscles et força comme un benêt, jusqu'à extirper Davy de son piège à loup spongieux. Seul bémol : les jambes du survivant étaient restées bien en place et le type se mit donc à gueuler qu'Edgar lui avait pété les jambes.

La petite giclée de sang avait fait reprendre ses esprits à Edgar. Il s'en voulut pendant un dixième de secondes mais tout sentiment de culpabilité fut remplacé par une amère constatation.

— T'es encore vivant, c'est l'essentiel. Accroche-toi à mon cou, je vais te porter. Davy ? Davy ?

La créature s'était évanouie et l'homme à la chevelure arc-en-ciel se mit à courir. Les tentacules arrivaient, ainsi que les golems. Edgar attrapa Davy par le bras et se mit à le faire glisser à toute vitesse sur le sol, telle une luge ensanglantée, afin d'aller le plus rapidement possible en direction de la trappe. L'avantage dans cette perte de membres, c'était que l'homme était plus léger et Edgar parvenait donc à prendre une vitesse suffisante pour se retrouver au coude à coude avec Mister My Little Pony.

Ce qui n'était pas une si bonne chose : juste avant d'arriver à la trappe, le Voyageur esquiva un tentacule de justesse et Edgar manqua de se le prendre dans la tête. Il se jeta sur le sol, imitant l'homme aux cheveux colorés, et parvint finalement à rentrer dans la trappe.

Il se retourna afin de voir si Davy allait bien. Sa main était bien fermement accrochée au bras de Davy mais... il n'y avait plus rien à l'autre bout. Juste des traces de strangulation à l'extrémité du bras. Les tentacules avaient-ils la force et la rapidité nécessaire à trancher le bras d'un homme ? Visiblement oui. Mais Edgar était loin de ces questions métaphysiques. Allongé au milieu des survivants, à bout de souffle, il frappa du poing sur le sol et parla à voix basse pour ne pas déranger les autres.

— Désolé, Davy, j'espère qu'il y a un paradis à Dreamland et que tu le rejoindras. Toi aussi, soldat inconnu. Vous êtes morts par ma faute, car je n'étais pas assez préparé et suffisamment méfiant. Cet événement était un traquenard et les responsables devront tôt ou tard en assumer les conséquences.

Il repensa au message qu'il avait entendu, à travers son bracelet. Il fallait vraiment être malsain et sadique pour considérer la mort et la souffrance des gens comme un divertissement. Et les spectateurs étaient aussi coupables que les organisateurs.

Edgar en était sûr à présent, il ne pouvait pas se cantonner à Horror Park et devait explorer Dreamland et repousser ses limites. Pas juste pour trouver Edenia et repousser ses limites mais pour éviter que d'autres Davy soient victimes des machinations de mystérieux inconnus.

Un mois plus tard, à Horror Park

Edgar était penché au-dessus d'une mare, non loin du cimetière. Il y posa un bâteau de papier sur lequel il avait disposé une bougie qu'il alluma. Puis, il poussa le bâteau afin qu'il rejoigne le milieu de la mare où il brilla de mille feux.

— Tu fais quoi, Gagard ? demandait une momie minuscule avec une voix de petite fille.
— Je rends hommage à une personne dont j'ai croisé la route et que je n'ai pas pu aider.
— Oh... C'est triste. Et pou'quoi un bâteau, Gagard ?
— C'est pour être sûr qu'il arrive à bon port. En espérant qu'il n'y ait pas de Kraken dans l'au-delà...
[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 496
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Mar 9 Oct - 16:31

Illustration du contexte
De l’autre côté du Metropolitan
Le chaos, l'agonie des participants hurlant alors qu'ils se font massacrés, les pleurs de peine, de joie ou de colère de ceux qui ont survécus, toutes choses résonnent dans le quai abandonné dans les souterrains alors que les rugissements des golems ne rejoignent la cacophonie, les créatures ayant cessées de s'attaquer aux insectes de services et de s’entre-tuer entre elles. Les golems de pierre écrasent et se débattent contre les tentacules sortant des ombres, mais alors que le combat faisait rage un cri strident retentit et une force obscure et incontrôlable découpe en morceau tout ce qui sort du décor, réduisant en poussière à la fois les golems et les créatures tentaculaires. Seule une créature difforme, échappée d'un wagon du Hell Tram, reste debout et s'enfonce de plus en plus dans les souterrains du Métro, à la recherche d'un objet pour défouler toute son existence dessus. Il n'y a qu'un seul témoin : une pauvre créature avec un bras coupé qui a réussi à se cacher entre les rails du métro…

________Une semaine plus tard________

Après d'intenses recherches et enquêtes menées par le Dream'mag, le magazine phare de Dreamland a su récolter de nombreux témoignages à propos de la sombre et étonnante affaire du Métropolitan, le revirement de l'événement ayant choqué plus d'un. Voici ce qui ressortait le plus de l'enquête :

Viktor : Je pensais gagner parce que je m'imaginais au-dessus des autres, et c'était le cas jusqu'à ce qu'on doive aller dans le Hell Tram. Je sais pas pourquoi ce merdier est arrivé, mais je suis assez content de m'en être sortis vivant.

Chasseuse de trésor : Une des participantes m'a racontée sous la douche que leur wagon a subitement été redirigé après que le royaume de l'eau ait retourné sa veste contre le Metropolitan, mais de ce que j'ai compris plus tard, Ys n'a rien à voir dans cette histoire. Le Metropolitan voulait amener ces gens dans les souterrains, gagnants comme perdants.

Fourmis stagiaires : On voulait creuser vers le royaume Chlorophyll mais allez savoir pourquoi, on a fini mêlées à toute cette histoire ! On pensait pas qu'on trouverait un lien entre les souterrains du métro et les lacs gelés du royaume des glaces, et ce n'est pas les seules traces d'installations qu'on a trouvées ! Le Metropolitan a dû passer beaucoup de temps pour en arriver là !

Avocat de Justicity : notre enquête personnelle nous a permis de découvrir l'utilisation d'un fond spéculatif pour l'emploi de centaines de salariés dans les affaires du Metropolitan, mais une semaine après le transfert de l'argent il n'y a plus aucune trace des employés ou du fond spéculatif, comme s'ils avaient tout simplement disparus. Pouf. Et vous vous doutez bien qu'on ne peut pas poursuivre en justice des fantômes. Pas depuis l'affaire de Casper.

Davy : J'étais là-bas… J'ai vu comment ça s'est fini, tout le monde est mort… CETTE CHOSE VA TUER DREAMLAND SI JAMAIS ELLE SORT DE SOUS-TERRE !

Commentaire du Dream'mag : On ne connait pas l'avis du Metropolitan face à toutes ces accusations, la société gérant l’événement ayant préféré utilisé son droit du silence pour préparer la prochaine édition, mais s'il y a bien une chose qui est sûre c'est qu'un tout nouveau jeu sanglant vient de naître dans Dreamland, et qu'il gagnera très vite en popularité.


Ce n'est pas la fin du Metropolitan, c'est une renaissance… Au prix de vos efforts les plus téméraires pour survivre. Bien joué, vous êtes des survivants.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» FÊTE FORAINE ✤ train fantôme
» Assise dans le train
» Gâteau des fantômes
» Cédric Diggory [ Pouffy-Fantôme ]
» Un coupe papier intégré et du silicone dans l'arrière train.

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: Zone événements :: Événement :: Metropolitan :: Metropolitan-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: