Bienvenue

Liens utiles

Effectifs

Ligue B : 18 membres
Ligue M : 7 membres
Ligue S : 0 membre
Créatures : 10 membres
Inclassables : 0 membre
Seigneur cauchemar : 1 membre
Rois des rêves : 0 membre

Top-Sites & Discord


Membres du mois

Joy
Profil
Top quêtes
Léo
Profil
Top vote
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 

 Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Admin
Messages : 457
MessageSujet: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Mer 11 Juil - 11:39

Illustration du contexte
De l’autre côté du Metropolitan

Tchooooooooooooouuuuu Tchouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu
Ouuuuuuuuuuuuh Ouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuh


La locomotive avance à fond les ballons dans un tunnel qui semble infini. Vous levez une paupière, puis la deuxième. Vous vous sentez lourd, vous vous sentez pâteux comme sur un lendemain de cuite, comme une fièvre qui passe en quelques minutes, comme une fin de maladie, une fatigue, un épuisement complet qui s’évapore pour laisser place à votre énergie habituelle. Les bulles de soin sont percées et tous les éliminés du Metropolitan se réveillent les uns après les autres sur des banquettes d’un train qui semble, au bruit, être à vapeur. Le wagon est unique, long et sans coupures. Il s’agit d’un immense dortoir où dorment les éliminés, et où certains éliminés apparaissent soudainement, portés par des lutins ailés arborant des croix vertes sur leurs vêtements, sur leurs fronts et sur leurs épaules. Le train continue sa course folle dans un énorme tunnel.



Tchooooooooooooouuuuu Tchouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu
Ouuuuuuuuuuuuh Ouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuh



Vous vous sentez un peu mieux, vous pouvez vous asseoir sur le rebord de vos lits, et contemplez vos voisins qui sont comme vous, qui ne comprennent pas trop ce que vous faites tous là. Vous étiez éliminés, pour certains vous étiez mourants. Un pirate se tient debout sur son lit, les yeux jettent une lueur bleutée vers le plafond qui semble percé par elle. Des créatures discutent dans un coin, certaines pleurent, d’autres règlent des comptes en égorgeant des rivaux qui les ont éliminés. Vous pouvez vous lever, jusqu’à ce qu’une voix féminine résonne dans tout le wagon.


- Bienvenue dans le Hell Tram, le train de l’enfer ! Vous avez perdu la course du Metropolitan, mais pour vous l’épreuve n’est pas terminée ! Vous avez cinq minutes pour reprendre vos esprits et les premiers éliminés arriveront sur le lieu de l’épreuve des perdants ! Nous avons encore besoin de vos talents, évitez de mourir bêtement ou de vous suicider à cause de vos échecs. Vous êtes nuls, c’est un fait, mais vous avez tenté votre chance ! Certains n’ont même pas eu votre courage ! Je vous dis ça, c’est juste pour vous faire plaisir, en vérité je vous méprise tous autant que vous êtes, mais les organisateurs ont dit qu’en principe, je devais rester positive. Ah oui, on vous aime tous, c’est formidable on adore ce que vous faites, continuez et restez comme vous êtes !


Tchooooooooooooouuuuu Tchouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu
Ouuuuuuuuuuuuh Ouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuh


Le train commence à ralentir, et les premiers éliminés commencent à prendre la parole par petits groupes. Vous êtes en état de prendre les choses en main, qu’allez-vous en faire ?






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Ligue B
Pouvoir : Morpheur fourmi
Points de Puissance : 15 100
Points de Réputation : 12 650
Messages : 156
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Mer 11 Juil - 12:48

Depuis son lit, Florian commençait à se retourner. Encore et encore. Tout en poussant des faibles gémissements hors contexte. Il était dans un sommeil bien profond le con. Surtout après avoir été éliminé d’une façon totalement stupide. D’abord bourré, puis une invocation maléfique… qui s’était avéré être un poulet avait porté le jeune Fleshter sur son crane. Ça avait été très étrange pour Florian, surtout que c’était sa première cuite onirique. Il ne fallait pas l’oublier, ne supportant encore très mal l’alcool. Il dormait comme un ogre, poussant de léger ronflement qui pouvait se faire entendre par ses voisins. La seule chose qui réveilla Florian, était lorsqu’il senti quelque chose qui frappa brutalement son pied gauche. Il se redressa immédiatement en tirant une sale tronche.

« Hein ? » Il déposa lentement son regard inquisiteur sur la personne responsable de cela, c’était un groupe de lutin ailé qui avait manqué de faire tomber une créature sur le jeune Dreadeux.

Pas très professionnelle tout cela pensa l’adolescent.

« Désolé. »
Murmura le groupe de lutin, qui continuait son chemin pour aller installer cette créature sur un lit libre. Florian se grattait l’arrière du crane sans vraiment comprendre la situation. Son premier réflexe fut d’observer à droite et a gauche. Ainsi, il pouvait remarquer plusieurs voyageurs et créatures qui dormaient paisiblement. Certaines étaient debout, et discutaient en groupe. Ils n’avaient pas l’air de comprendre mieux la situation que le jeune Florian, qui se laissait glisser jusqu’au bord de son lit pour s’asseoir. Ses yeux partaient dans tous les sens pour tenter de comprendre la situation. D’après ce qu’il sentait, il était dans un autre train. Des bagarres éclataient loin de lui. Des créatures ou voyageur qui voulaient faire la peau de ceux qui les avaient éliminés. Il priait pour que le gang qu’il avait éliminé ne le retrouvent pas. Sinon il allait passer un sale quart d’heure.

Alors que Florian allait se lever pour se balader, une voix féminine se fit entendre. Il leva immédiatement la tête pour chercher d’où venait cette voix. Et son discours avait l’air salement étrange. Suite à cela, une question trottait dans la tête de Florian. Il prit la voix assez fort pour se faire entendre de tous.

« Le train file ou comme ça ? » Dit t-il donc, d’un ton assez sec.


Alors que ses balayaient la zone pour regarder toutes les personnes proches de lui. La situation le faisait un peu flipper, surtout que le nom de ce train n’avait… alors absolument rien de rassurant ! Ça faisait même flipper comme nom. Comme si les personnes ici partaient vers l’abattoir ou un truc du genre. Ou qu’ils allaient descendre dans la bouche d’un clown géant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôleur obscur
Points de Puissance : 18 100
Points de Réputation : 21 350
Messages : 125
Localisation : Belgique
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Mer 11 Juil - 17:20

« Ou.. Je … Suis… »

Mais, ou était-il encore, il ne se souvenait pas avoir acheté un quelconque ticket auparavant, ni même eh. Bref, ouais c’était peut-être parce qu’il avait relu le crime de l’orient express. Ça pourrait avoir un lien. M’enfin au réveil dans ce wagon, il se sentait las et mou de ouf putain. Et il avait encore rien fait, mort de rire quoi. Enfin alors qu’il s’étirait de tout son long, il entendit une voix féminine. Il était donc dans le hell tram. Pas trop accueillant comme nom, mais il avait connu pire le bougre. Peu de temps après ça, il entendu une voix assez familière. Ce ne serait pas le LEADER des YT. Ouais il aimait remuer le couteau dans la plaie, l’éternelle dispute sur la place de leader.

« Flo ? »

Dit-il tout haut cherchant le morpheur fourmi du regard. Il se leva de son lit pour voir plus, ça y est cible repérée. Zeph’ faisait des grands signes de mains pour se faire voir. Il avait des questions sur le lieu où ils se trouvaient. Il se mit en marche vers lui. Il arriva devant lui en zigzagant devant les mecs cheloux et les créatures bizarres. Petit check de mains, petite salutations.


« Wesh on est ou mec ? C’est quoi ce train. D’ailleurs on doit aller ou encore ? »

Demanda-t-il assez perplexe de la situation. Si il y avait un truc à faire autant se dépêcher. D’ailleurs il récupérait peu à peu son énergie, c’était bon signe. Par contre ce qui était moins bon signe c’était certains types du wagon. Y’avait des mauvais regards qui se perdaient et il n’avait pas trop envie de générer une émeute dans ce train. Y’avait pas de réelle issue. Donc meh/20. D’ailleurs comment est-ce que Flo était arrivé ici ?


« Mais t’es arrivé comment ici toi ? Parce que bon, j’aurais pu dire que t’étais un fan vu comment on se retrouve souvent mdr

Ouais parce que devait y avoir une raison à tout ça franchement. Enfin ce n’était pas grave, le principal désormais, c’était de ne pas mourir dans ce train infesté de mecs enragés qui passaient leurs temps à chercher sur qui frapper. Ouais il n’y avait pas que ça, mais c’était la majorité quoi. Du coup Zeph’ était clairement aux aguets d’une provocation voir même d’une agression surprise. Personne ne savait heh.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Morpheur fourmi
Points de Puissance : 15 100
Points de Réputation : 12 650
Messages : 156
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Dim 15 Juil - 2:48

Alors que Florian se levait, cherchant donc en se baladant dans la rame du métro une issue ou des informations salées que pourrait se mettre sous la dent le morpheur fourmi, une voix au milieu des hurlements de rage et de frustration fut reconnue. C’était celle d’un personnage que Florian avait rencontré de nombreuse fois sur Dreamland. C’était Zehefphyr le Tourmenté. Un contrôleur obscur que le jeune morpheur fourmi rencontrait toujours pour de la castagne. Donc obligatoirement, cette soirée allait sévèrement déconné. Quand Florian et Zéphyr était dans un même endroit, jamais rien ne terminait sans violence.

Il se redressa parfaitement, en se regroupant au centre afin de balayer la zone d’un profond regard pour retrouver donc, dans la foule le contrôleur obscur.

« Putain Zéphyr ?! Toi aussi tu t’es fais éliminé comme une crotte ?  Sinon j’en sais rien d’où on file. J’ai eu aucune réponse pour le moment.» Marmonna doucement Florian, qui comptant enjoliver son élimination afin d’éviter de passer pour une grosse victime. Car, se faire porter hors de la zone par un canard géant, et être bourré. Ça, c’était pas cool.

La question du… comment tu es arrivé ici. Florian respira faiblement. Se concentrant pour avoir l’air bien crédible dans son mensonge. J’étais absent, du coup le mg m’a out.

« J’ai croisé le number one de la ligue B ce fou… Il est arrivé quoi… Il m’a mal regardé ce vieux avec sa barbe d’enfoiré. Et la… Il commence à me bousculer, moi… moi ch’ui un mec, tu m’respecte pas j’deviens fou. Donc j’fais quoi. J’le bouscule avec ma force de fourmi. On commence à s’foutre sur la gueule dans tout le wagon. Explosion, débris partout. C’était le feu, presque comme un combat dans dbz. Mais, il m’a éjecté hors du wagon alors que je protégeais une voyageuse des débris. » Dit Florian le joueur de flûte. « Puis, je me suis réveillé ici… et toi ?»

Écoutant, si jamais le récit du tourmenté. Florian décida de prendre les choses en main, et de se diriger rapidement. Si son partenaire d’action décidait de le suivre, dans la salle du conducteur de ce train infernal. Mais, la loi Zéphyr+ Florian ⁼ Castagne allait montrer sa véritable puissance. Et un groupe de créature (trois) arrivait en direction du duo.

« Bande de pute, c’est pas vous qui nous avez éliminés ? »

Florian plissa les yeux, et regarda Zéphyr. Car, lui n’avait aucun souvenir d’avoir fait sortir des créatures… Quoique, il y’avait bien ces participants qui l’accusaient d’être avec ce fameux pirate qui l’avait bourré. Un premier contact en une créature qui poussa le contrôleur obscur en arrière. La bagarre semblait imminente. Florian activait d’ailleurs ses bras de morpheur lui octroyant une force surhumaine. Il se glissa dans le dos d’une des créatures pour la pousser brutalement vers un autre groupe dans l’espoir de déclencher une bagarre générale. Puis, il se barra en reprenant une forme humaine. Si jamais Zéphyr avait suivi Florian. Il pourrait voir que le jeune Florian essayait de trouver la salle du conducteur. Et tentera d’ouvrir cette dernière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Pouvoir des 9 queues
Points de Puissance : 21 000 points
Points de Réputation : 18 400 points
Messages : 129
Localisation : Horror Park
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Dim 15 Juil - 22:28

Edgar se releva péniblement. Il avait l'impression d'être passé sous un bus et tenta de reprendre ses esprits. Il ne tarda pas à revivre son dernier souvenir : il était attrapé par la gorge et balancé par une fenêtre comme s'il faisait trois kilos par une Voyageuse. La suite avait été encore plus confuse : explosion du verre, déploiement de parachute et annonce d'une élimination tant crainte.

Dire qu'il avait embrassé une espèce de monstre pour se qualifier...

Il regarda autour de lui : ça s'étripait un peu mais il se garda d'intervenir pour le moment. Il valait mieux qu'il garde son énergie pour sauver une mémé ou une enfant, pas pour aider un type à la mine patibulaire qui risquait de lui planter un couteau dans le dos en guise de remerciement.

Il y avait quand même de bonnes gueules, des gens qui n'avaient pas l'air de vouloir cracher leur haine au visage du premier venu et qui semblaient approcher la vingtaine ou sortir de l'adolescence. Edgar sortit du lit et se rapprocha d'eux, tout en surveillant du regard les autres alités.

Il y en avait de nouveaux qui arrivaient, transportés par des espèces de lutins ailés. Edgar se demanda par où ils étaient entrés, d'autant plus que la locomotive allait à toute vitesse. Il finit par passer devant un lit où un type au crâne rasé étreignait son oreiller en pleurant. Le jeune homme le gratifia d'une tape fraternelle sur l'épaule, en espérant qu'il ne s'agissait pas d'un morpheur explosif.

— T'inquiète pas mon gars, on est tous logés à la même enseigne. Il y aura une prochaine fois !

Le type ne réagit pas. Un peu déçu, Edgar continua son chemin et s'arrêta quand une voix féminine se fit entendre. Il l'écouta avec attention, désireux de comprendre pourquoi il n'avait pas été ramené au départ de la course.

Lorsque la situation fut plus claire, le rugbyman fit un large sourire. La locomotive se dirigeait vers des lieux inconnus et il leur restait de nombreuses épreuves à venir. Peut-être qu'Edenia se trouvait non loin de l'une d'elles ? Après tout, s'il fallait mourir pour s'y rendre depuis le monde réel, peut-être fallait-il également "mourir" lors de l'épreuve du Métropolitan pour y avoir sa place ?

C'était tordu mais les organisateurs avaient prouvé qu'il savait l'être. Edgar se sentait plein d'espoir.

— Pourquoi t'as la banane, toi ? Tu t'crois au-dessus de nous, c'est ça ?

Une sorte de clown au masque défiguré par une balafre peu ragoutante l'invectivait depuis un lit adjacent. Il portait de nombreuses cicatrices, qui devaient provenir de combats datant d'avant le métropolitan. Il ne semblait pas être armé mais Edgar ne perdait pas ses mains de vue. Le jeune homme ne voulait pas se battre pour rien et leva les mains en l'air en signe d'apaisement.

— Oh non, pas du tout ! Je me dis juste qu'il y a encore beaucoup de choses à découvrir et que c'est peut-être une bonne chose que je me sois fait éliminer de la course. On va peut-être se rendre dans des endroits secrets de Dreamland, en utilisant des voies inédites. Et qui sait, peut-être qu'Edenia nous attend au bout du chemin ! s'enflamma Edgar, oubliant qui était son interlocuteur.

Le clown se mit à rire.

— Ed... Edenia ? Mais t'es vraiment con, toi ? Tu crois à ces sornettes ? Et même si cet endroit existait, tu penses qu'un bouseux comme toi le trouverais ? En se faisant éliminer d'une course, en plus ?

Le clown secoua la tête, hilare, puis se désintéressa d'Edgar en marmonnant un morveux immature. Edgar ne s'en soucia pas et continua son chemin, satisfait de ne pas avoir eu à en venir aux mains. Il devrait se battre tôt ou tard mais préférait éviter les bagarres inutiles, surtout dans un espace aussi confiné où des innocents pouvaient se retrouver victimes collatérales.

Hormis le clown, les gens étaient trop occupés à rêgler leurs comptes ou à pleurer sur leur sort pour se soucier d'Edgar. Il put donc se rapprocher des jeunes Voyageurs et vit qu'ils se faisaient attaquer par un groupe de créatures. L'un des gars, qui avait des dreadlocks, parvint à envoyer bouler l'une des créatures en direction d'un lit sur lequel deux créatures se livraient à un duel au sabre.

La créature percutée par le projectile vivant fut transpercée par son adversaire, mais ce dernier ne fut pas très heureux d'être ainsi aidé. Il se mit à tabasser à grands coups de pied dans les côtes la créature balancée par Florian.

Quant à Edgar, il vit que Florian s'éloignait de tout ce beau monde et il décida de piquer un sprint pour le rejoindre. Une des créatures tentait également de suivre Florian et Edgar se dit qu'il valait mieux se débarrasser de cet aggresseur. Il tenta donc de l'attraper en collier avec son bras droit, et de le balancer au sol afin de le sonner.

Spoiler:
 

- Ne m'attaquez pas, j'suis plutôt chaud pour former une alliance.

L'heure n'était pas vraiment aux grandes paroles donc Edgar n'eut pas le temps de se présenter.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 457
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Dim 15 Juil - 22:28

Le membre 'Edgar' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé20' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Admin
Messages : 457
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Mer 18 Juil - 12:17

Illustration du contexte
De l’autre côté du Metropolitan
Florian se réveille et pose les bonnes questions, qui vont trouver bientôt les réponses appropriées...ou pas, qui peut le dire ? Mais bon, c’était au moins du niveau du leader des Young Thugs, de se poser les bonnes questions, comme de savoir si c’est bien lui le leader ou quelqu’un d’autre, dans un groupe de deux ! Le gars se pose des questions tout le temps, c’est bien parce que cette partie là du Metropolitan demande à ce qu’on se demande si y’a quelque chose à se demander, ouais m’dame ! En tout cas Florian rencontre celui qu’on surnomme de la première zone à Kazinopolis le Tourmenté, un mec qui aurait dû rejoindre les Young Thugs mais qui bon...(je tente des rapprochements). Ce qui est sûr, c’est qu’il vaut mieux être mal accompagné que tout seul pour le reste du Hell Train !


Parlant d’être mal accompagné, trois créatures viennent pour en découdre, parce que c’est un peu le but La bagarre se lance dans l’instant et le reste du wagon suit, quitte à réveiller les endormis et à frapper les innocents. Florian essaye d’y échapper mais il se fait plaquer au sol par un mec qui doit avoir deux fois plus de force dans le bras qui lui en mode fourmi. Zéphyr n’a pas le temps de réagir qu’il se prend un kick circulaire qui le projette sur une banquette, assez lourdement. Le choc lui donne envie de dégueuler mais ne sort qu’un lutin maléfique qui le pique à la joue avec un trident rouge minuscule, un peu comme un cure-dent.


Edgar ne tente rien et essaie de rester tranquille, mais un mec qui vole vient le percuter et il se mange une vitre comme un vrai, avec du verre planté sur la tempe gauche du crâne, et du sang qui coule abondamment. Plus de peur que de mal réel, puisque le sang coule, d’accord, mais la blessure est vraiment superficielle. Cela étant, il est impressionnant car couvert de sang et rouge du visage, comme un guerrier avec des peintures de guerre. Edgar rassure un type, et avec le charisme qui se dégage de lui, le pleureur saute sur ses pieds comme à l’armée au moment de faire le salut et lui fait un signe militaire, l’air de dire qu’il est aux ordres. Mais le temps de faire ça et Edgar est déjà barré, le temps que le mec se remette sur pieds Edgar pensait qu’il ne bougeait plus.


- Chef oui chef ! A vos ordres chef oui chef !


L’ancien pleureur entendit le clown apostropher son chef et il le plaqua à la régulière, en prenant le torse entre ses bras et en tentant de le mettre au sol. Edgar, qui n’avait pas suivi son soldat, ne suit toujours pas les mouvements de son jeune soldat qui se bastonne contre le clown alors qu’Edgar s’est déjà détourné du bonhomme. C’est marrant ça, il lance des trucs mais il n’assiste jamais à leurs conséquences...Il essaie de piquer un sprint en voyant Florian courir, mais ce dernier est vite stoppé par une armoire à glace qui le démonte. Edgar poursuit sa baston et sonne une créature, qui hurle et pleure entre ses muscles saillants. Tandis qu’il l’assomme, la voix retentit de nouveau dans le Train Fantôme, et pour une bonne raison : un quai apparaît. Ils arrivent dans la Station Fantôme, par le quai marqué « Enfer numéro 1 ». Sur le quai, quatre golems de roche regardent le train arriver. Ils se lèvent et frappent la caverne en poussant des hurlements gutturaux. (HDJ : des golems de roche de six mètres de haut, et rarement cassables ou inflammables, tmtc)









« - Bienvenue dans la Station Fantôme, la Station qui fout les jetons ! On a lancé un petit dé pour agrémenter votre défaite, et vous savez quoi ? C’est l’heure d’être funky les gars ! On est tombé sur le 48, le pouvoir de la coupe afro ! Vous savez maintenant danser, chanter et jouer du funk ! Vous êtes des policiers super funkys, et surtout vous savez faire de la boxe comme des malaaaaaaaades ! Ceux qui s’appellent Davy ont le droit d’avoir un indice sur l’emplacement du Kaiser de la Station Fantôme ! Les autres, attention au KOOOOOOOOOOOOOOOOOO car vous êtes dans l'OBLIGATION de danser ! »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Ligue B
Pouvoir : Morpheur fourmi
Points de Puissance : 15 100
Points de Réputation : 12 650
Messages : 156
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Sam 28 Juil - 23:08

Sans même cligner des yeux, la situation venait de partir dans un dééééééééééééééééééélire frère. Alors que Florian tentait de se jeter en direction de la salle du conducteur du train, il se fait brutalement écraser au sol par un mec avec une tête de cochon. Un gros malabar bien musclé.
« Mésandre ! » Florian grogna cette injure suite à cela, essayant de se dégager. La colère grimpait et il activait ses deux bras de morpheur, mais rien à faire. Ce type avait de la force. « Putain… c’est quoi cette force de bâtard. »

« Sale bâtard, je sais pas qui t’es… mais j’vais passer mes nerfs sur toi. »
Dit le porc donc, essayant de briser les bras de Florian en exerçant une force contraire. Heureusement que sous cette forme, il avait les deux bras bien solide. Il cherche du regard Zéphyr, peut-être que ce dernier tentait de faire le méga rayon de la mort qui tue pour faire partir ce porc, mais il voyait Zéphyr en train de faire des airflips dans les airs jusqu’à s’écraser contre une paroi. La situation venait littéralement de partir dans un scénario pas possible en moins de 4 minutes. Se dégager allait être important, Florian fit remonter donc de l’acide formique dans ses joues, qui en se penchant un peu recracha un bon jet sur le visage de son adversaire.
Le porc hurla de douleur en se projetant en arrière, ses yeux rongés comme sa peau par l’acide. « Putain enfoiré ! JE SUIS AVEUGLE ! » Hurla t-il, Florian lui s’éloignait de ce type. Il était dangereux et ne pourrait pas cracher éternellement ce jet d’acide formique. Il s’approche lentement de Zéphyr qui crache une sorte de lutin rouge. « Mazette… J’crois que je suis encore bourré. » Dit le morpheur fourmi observant alors la scène avec des grands yeux d’incompréhension. Alternant entre Zéphyr et le lutin qui lui piquait la joue.

« Woah mec ! » Hurla Florian envoyant Edgar faire un german supplex réussite critique à un type, le bougre était ko instant. Florian regardait donc l’homme qui approchait et qui se voulait pacifique avec un air assez calme donc, restant tout de même sur ses gardes si jamais ce dernier utilisait une stratégie de pute pour se rapprocher et mieux attaquer.


Puis, une voix indiqua que Florian venait d’arriver vers le quai de l’enfer. Le morpheur regarda vite fait à travers les vitres, et remarqua donc d’énormes golems qui avaient l’air vénère. « Mazette… C’est pas normal ça. » Dit doucement Florian en pointant du doigt les énormes créatures. Une deuxième voix se fit une nouvelle fois entendre. Une musique Funky pouvait se faire entendre. Et Florian se mit tout seul à faire des pas Disco comme s’il ne pouvait pas s’en empecher. D’ailleurs, ses Locks venaient de se défaire dévoilant une belle afro sur son crane. « C...Je comprends plus rien. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Pouvoir des 9 queues
Points de Puissance : 21 000 points
Points de Réputation : 18 400 points
Messages : 129
Localisation : Horror Park
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Dim 29 Juil - 23:32

Edgar perdit l'équilibre et, sans vraiment le vouloir, réalisa le premier german supplex de sa brève carrière de catcheur, ce qui provoqua des hurlements et des pleurs qui touchèrent tout de même le coeur brave de ce Bravehearth rouge.

— Bah ouais mais fallait penser aux conséquences, mon ga...

Il fut interrompu par une voix robotique qui annonçait leur arrivée dans une station des plus rassurantes : la Station Fantôme. Edgar écouta bien attentivement tout ce qu'avait dit la voix : il s'était fait éliminer à cause de son impulsivité et ne comptait pas reproduire les mêmes erreurs. Il réfléchirait avant d'agir.

De toute façon, vu les Golgoths qui observaient le train arriver, choisir la confrontation ne serait pas une solution intelligente. Une phrase retint l'attention d'Edgar : il y avait un Kaiser caché quelque part dans la Station Fantôme et un mec nommé Davy devrait recevoir rapidement un indice concernant son emplacement.

Pendant qu'il réfléchissait, le corps d'Edgar était passé en mode pilotage automatique. C'était comme si la musique la plus entraînante du monde venait de pénétrer dans le wagon. Il se mit à faire des moulinets avec ses bras et à désigner les gens du gant. Pour une raison aussi obscure que futile, il était pourvu de gants noirs marqués aux initiales "M-J".




Ooh yeah Davy
C'est le moment de la jouer disco
Non, non, n'aie pas peur, vas-y
Jusqu'à la fin de la nuit, yeah Davy
On va mettre le feu, préparez l'apéro !


Sa coupe afro se balançait dans tous les sens tandis qu'il faisait le tour du wagon en interprétant des pas de danse. Il avait l'impression de devoir chanter, danser et, surtout, remplir sa mission de funky cop !

Il se dirigeait mine de rien vers la sortie du wagon, son funky sens l'avertissant qu'il risquait d'arriver des bricoles au wagon, s'il restait dedans. Ou alors, était-ce juste la musique qui lui montait à la tête. Il continua de gueuler à tue-tête tout en dansant comme un discoman fou.

Des types qui continuaient de se foutre sur la gueule avec leurs gants de boxe entonnèrent une sorte de refrain.

Let's boogie
Let's dance
Two funky cops and we get the Kaiser

Let's boogie
Let's dance
We were on the floor, we don't mess around


Une sorte de néon de couleur rouge se braqua sur Edgar tandis qu'il reprenait d'une voix grave et mélodieuse.

Allez Davy, viens t'amuser
Montre-moi que tu sais chanter
Faut se donner, c'est ta soirée
Ballec du reste, c'est DISCO TIME !


Une sorte de choeur reprenait la fin de certaines de ses phrases. La lumière se braqua sur le type qu'Edgar avait vu en train de pleurer. Il avait un oeil au beurre noir et il lui manquait une dent. Il parvint à faire une sorte de salut militaire tout de même funky, fit quelques pas de danse afin de s'éloigner du corps inconscient d'un clown et se rapprocha d'Edgar.

Les deux se retrouvèrent à danser au même rythme, faisant parfois des sauts et de légères glissades qui suivaient bien le rythme de la musique. Il s'arrêtèrent d'un même mouvement et se mirent à refaire des moulinets, tout en battant du pied en rythme.

Puis, ce fut le nouveau coéquipier d'Edgar, ancien pleurnichard, qui se mit à jouer les bavards.

J'écoute du disco jusqu'à l'aube, tmtc
Même quand je joue les justiciers
Le crime ne paie pas, faites attention
On vous retrouvera avant la fin d'la chanson


Let's boogie
Let's dance
Two funky cops and we get the Kaiser

Let's boogie
Let's dance
We were on the floor, we don't mess around


T'as entendu mon collègue, c'est un gars sûr
Meilleur partner du monde, il assure
Kaiser, chauffe-nous la salle
Détenteurs du discopower, on va te mettre mal !


Le duo s'approchait de la sortie et quitta la rame, chantant à tue-tête, se sentant comme protégé par le pouvoir de la danse. Au passage, Edgar tenta de faire un signe de bras aux deux jeunes Voyageurs, afin que les deux petits gars le suivent.


Les golems restent calmes tandis que les fous se battent
La nuit est encore jeune, pas besoin de ma batte
Je viens pour danser, pas pour frapper
Alors, gardiens, laissez-nous passer !


Let's boogie
Let's dance
Two funky cops and we get the Kaiser

Let's boogie
Let's dance
We were on the floor, we don't mess around


Un type qui les suivait finit par glisser de manière funky tout en ouvrant sa chemise d'un habile mouvement de main. L'ouverture dévoila une seconde afro, aussi virile qu'épaisse, qui recouvrait tout le torse de l'homme. Il se mit à chanter, d'une voix étonnamment haut perchée.

Salut les gars, moi c'est Davy
Vous m'avez invité, me voici
Je sais ce que vous voulez
Mais d'abord, faut danser
Vas-y DJ, fait monter le son
Toujours funky, toujours à fond, it's time to...
Get down (get down), get down (get down), get down (get down)
Get down tonight ! ♫


Let's boogie
Let's dance
Two funky cops and we get the Kaiser

Let's boogie
Let's dance
We were on the floor, we don't mess around


Notre trio faisait-il le bon choix en quittant la rame et en s'engouffrant dans la station ? Etait-ce réellement Davy ? Allaient-ils parvenir à passer entre les golems ? Boxant dans le vide tout en faisant des pas de danse de plus en plus stylés, Edgar n'en savait rien. Il se laissait pleinement guider par l'étrange énergie funky qui s'était emparée de lui quand ses cheveux avaient été transformés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôleur obscur
Points de Puissance : 18 100
Points de Réputation : 21 350
Messages : 125
Localisation : Belgique
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Jeu 16 Aoû - 4:06

Ohh putain de merde ça commençait mal pour Zéphyr. Alors qu’il n’avait pas le temps de réagir, celui-ci se fit expulser contre un mur et qui savait pourquoi, il cracha un petit lutin qui s’amusait à le piquer à la joue. Il en fallait pas plus pour le chauffer le Zeph’, qui prit le petit lutin à pleine main et l’écrasa brutalement contre le mur le plus proche alors qu’il grognait comme une bête assoiffée de sang et de violence. C’est dès l’impact que son Epic démarra de plus belle et il connaissait bien le titre.

"La musique":
 

Zéphyr tapa dans ses mains et fit un grand cri pour attirer l’attention. Les applaudissements de la musique allait de plus belle alors qu'il dit en accord avec la voix.

- SHAAKE THE FUCKING GROUUUUND !

Hurla-t-il comme un dégénéré à s’en déchirer les cordes vocales, sprintant vers le premier type inconnu qu’il y avait devant, un des types ayant voulu l’agresser et lui déroulant une giga patate de forain format Yeti des montagnes XXL Deluxe sauce Samouraï. Le type était envoyé sur quelques mètre alors que Zeph’ secouait son poing en approchant de son poto des YT.

-On branle quoi maintenant gros ?

« - Bienvenue dans la Station Fantôme, la Station qui fout les jetons ! On a lancé un petit dé pour agrémenter votre défaite, et vous savez quoi ? C’est l’heure d’être funky les gars ! On est tombé sur le 48, le pouvoir de la coupe afro ! Vous savez maintenant danser, chanter et jouer du funk ! Vous êtes des policiers super funkys, et surtout vous savez faire de la boxe comme des malaaaaaaaades ! Ceux qui s’appellent Davy ont le droit d’avoir un indice sur l’emplacement du Kaiser de la Station Fantôme ! Les autres, attention au KOOOOOOOOOOOOOOOOOO car vous êtes dans l'OBLIGATION de danser ! »

Ah bah à ce qu’il paraitrait il savait désormais faire tout ce que le type venait de citer et son epic s’était sèchement coupé pour diffuser de la musique funky. Bon c’était pas tout ça mais l’obscur se remit en position de combat agrémentée de mouvements des plus funky et d’un beat box digne des plus grands beatboxeurz des 90’s.


-Yo Yo ça déchire ce truc mec !

Dit-il en rythme tout en essayant de rester proche de Flo’. D’ailleurs on en parlait des cheveux de Z’ passés en affro. On en parlait que le petit voyageur des terres malsaines et obscures était beau en toutes circonstances ? Ouais il avait un vrai talent, je reste objectif bien sur les poulets. +10 en charisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 15 800
Points de Réputation : 20 200
Messages : 151
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Sam 25 Aoû - 11:24

La chute de Blanche avait finalement tournée à son avantage et c'est avec une joie non dissimulée que l'invocatrice retourna à son wagon pour entamer la suite de l'épreuve. Bon okay, les remarques des juges n'étaient pas très glorieuses à son égard (quoique, ça dépend des points de vue), mais au final elle avait été validée donc où était le problème? il n'y en avait pas, en tout cas.

Alors qu'elle se rasseyait sur son siège, l'interphone du train commença à s'exprimer, les informant qu'ils allaient devoir faire une détour par la ligne du "Train Fantôme" qui était la ligne des pauvres quidams qui avaient été éliminés durant l'épreuve du Métropolitain. Blanche eut une pensée pour Markus. Elle allait peut-être le retrouver là bas et il n'allait sûrement pas être très content du traitement que lui avait infligé Blanche. Elle n'aurait doncs pas d'autres choix que de l'éliminer encore une fois. D'ailleurs, qu'est ce qui arrivait si on éliminait un éliminé? Il y avait un train Fantôme pour le Train Fantôme? Est ce qu'il mourrait?

Toutes ces questions trouveront sûrement des réponses dans ledit train, alors que le wagon de Blanche s'enfonçait dans les ténèbres et arrivait finalement dans un long couloir sombre qui semblait sans fin. Quant à l'invocatrice, elle se tenait sur son siège, nerveuse quant à la suite des éventements, il faut dire que cette épreuve n'avait pas été douce avec elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôleur des couleurs
Points de Puissance : 17 500
Points de Réputation : 15 900
Messages : 97
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Lun 27 Aoû - 23:31

Il ne savait toujours pas comment il avait sorti ce discours à l'esprit shonenesque mais une chose était sur, Jøn y avait mis toutes ses tripes et fallait pas se mentir s'était le cas de tout les membres du wagon 1, même de ce pauvre Rodrigo attaché à ses parties génitales. L'émotion les avait clairement reboostés enfin jusqu'à ce qu'un imprévu changea les plans de la course. N'étant apparemment pas très content qu'on traverse sans autorisation son territoire, l’impératrice des lieux était sur le point de chasser le wagon. Suite à cette attaque, l'annonceur leur expliqua qu'il allait être rattaché à un autre train,le Hell Tram.

On va pas se mentir, le voyageur des couleurs n'avait aucune idée de ce que pouvait être ce nouveau train et les nouvelles manœuvres plutôt étrange que le wagon/sous marin était en train de faire. Plutôt que d'essayer de deviner la chose, le jeune homme décida de rester concentrer sur l'objectif principal qui consisté simplement à ne pas se faire éliminer et à survivre. A ce niveau une certaine personne était gonflé à bloc et prêt à en découdre pour de bon, je veux bien sur parler de Viktor le Viktorieux.

L'islandais était clairement pas rassuré par ces paroles prétentieuses et au final pas si fantaisiste. Il avait toutes ses chances de remporter la course, il fallait juste réfléchir à une stratégie et pour le coup peut être que leur arrivé dans le hell tram pourrait un pari risqué pour s'en débarrasser même s’il savait pas trop ce qui l'attendait. Il fallait donc que le contrôleur gagne du temps.

- Attend tu as pas besoin de nous fumer de suite ! un combat pourrait mettre en danger tout le wagon et donc t'éliminer par la même occasion ! ça serait pas plus judicieux d’être avec le Hell Tram ? Une fois dedans tu pourras nous fumer plus sereinement non ?


A vrai dire Jøn était pas du tout sûr de son plan plus que foireux, le candidat adverse avait pas l'air d’être du genre à trop réfléchir aux conséquences de ses actes. Il priait au plus profond de son être que Viktor serait assez naïf pour tout gober et attendre sagement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 457
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Jeu 30 Aoû - 15:37

Illustration du contexte
De l’autre côté du Metropolitan
La déco style train fantôme qui se dirige vers les enfers vient d’être complètement ruinée par la musique funk qui se dégageait et des lumières sortant d’une boule disco donnait un ton beaucoup plus tamisé que ce qui était prévu, mais c’est ça qu’est bon ! Ne pas se baser sur ce qu’on voit ou ce qu’on entend, mais dans ce qu’on ressent ! Prenez Edgar comme exemple qui, avec deux nouvelles connaissances, dont le fameux Davy, commençait à quitter le Hell Tram pour débarquer sur le quai et débuter une nouvelle aventure. En fait, grâce au pouvoir de la funk, on peut dire qu’il est parti favori avec cette avance pris, vu que tout le monde est resté dans le train malgré l’approche cinglante et de plus en plus bruyantes des golems qui commencent à encercler le train. Pendant que Flo et Zéphyr se posent des questions, les golems eux aussi. Ils commencent à se regarder entre eux, puis vous les voyez agiter un bras tous ensemble avant qu’ils ne montrent chacun leur poing au-dessus du wagon. Ils ont pas l’air content… Oh putain les cons ! Ils jouent à pierre-pierre-PIERRE ! Ce sport impopulaire chez les golems de pierre parce qu’ils n’ont pas les phalanges nécessaires pour réaliser d’autres figures, ça finit souvent en bain de sang entre les joueurs de ce sport dangereux ! Ou alors on peut dire qu’ils finissent en petits cailloux, c’est pareil.

Vous entendez leur rugissement à basse fréquence qui commencent à se multiplier alors qu’ils commencent à tapoter gentiment de leurs grands poings la toiture du train, de quoi commencer à faire paniquer tous ceux qui viennent de rejoindre la partie, comme quand tu te connectes à une partie déjà perdue mais qu’il faut quand même faire les 5 dernières minutes. Ben c’est un peu comme ça que tu te sens, Jon ! Et surtout Viktor à côté de toi qui se dit que ce serait peut-être pas le meilleur endroit pour tous vous gazer, vu qu’un golem venait de frapper avec violence le côté du Hell Tram qui tremblait soudainement, faisant trébucher beaucoup de participants de leur lit. Les golems se mirent enfin à bosser et tapèrent avec force le train de tous les côtés, commençant à faire des trous énormes par lesquels ils peuvent broyer la plupart des éliminés et n’exprimer aucun remord. Si vous restez là-dedans, vous êtes sûrs à 100% de vous faire tuer ! Seul un ancien héros de ruines oubliés, se battant seul avec la flamme de son cœur, serait capable de les vaincre tmtc ! A votre place je trainerai pas et j’essayerai de me barrer par le quai qui est plus vraiment surveillé par les golems.

Dans ta course à l’intérieur des quais qui ressemblent à un entrepôt abandonné, rempli de conteneurs et multiples caisses avec des chiffres effacés par le temps, tu sens la funk te quitter de plus en plus à mesure que tu t’écartes du Hell Tram et voit Davy qui essaye de reprendre quelques couleurs en se mettant des petites tapes aux joues. Il avait l’air assez blâme, et regarder souvent derrière lui, comme s’il cherchait quelque chose ou quelqu’un…

▬ Moi je vous le dis, on ferait mieux de trouver un endroit pour se barrer, on est en sécurité nulle part ici !

Il avait vraiment pas l’air t’apprécier l’endroit ! Mais peut-être que toi non plus Edgar tu devais pas forcément kiffer, ton super-instinct qui te prévient des potentiels morts te dit qu’on est probablement à du 11/10 de chances de crever salement au moindre faux pas. Et ça vaux pour quiconque le suit dans les ténèbres de l’entrepôt oublié.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Ligue B
Pouvoir : Pouvoir des 9 queues
Points de Puissance : 21 000 points
Points de Réputation : 18 400 points
Messages : 129
Localisation : Horror Park
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Sam 1 Sep - 9:23

La funky énergie s'estompait peu à peu, et Edgar se sentait de moins en moins invulnéable. Sa coupe afro et ses funky gants avaient disparu, tout comme son discopower. Il était de nouveau lui-même, Edgar, le Voyageur félin aux deux queues. Et il n'était pas seul. À ses côtés, il y avait Davy, alias l'homme qui savait où se trouvait le Kaiser, alias l'homme qu'il fallait suivre pour rester en vie, alias l'homme qui aurait pu avoir des tentacules à la place des cheveux s'il était né à Aquaryah, alias l'homme dont les trop nombreuses identités commencent à sérieusement péter les burnes de ceux qui me lisent.

Il y avait également le Fléau des clowns, ancien soldat pleurnichard et défaitiste, maintenant héros brave et sans peur.

Le trio contrastait, chacun de ses membres montrant des sentiments différents. Davy était affolé et regardait les zones d'ombre et les caisses comme un enfant perdu et apeuré. Il semblait craindre qu'un croquemitaine en surgisse pour le dévorer. Il manifesta bruyamment sa peur, en expliquant qu'il voulait sortir d'ici. On ne va pas se le cacher, parler fort n'était pas la meilleure des idées dans un environnement aussi sinitre que cet espèce d'entrepôt désaffecté.

Le héros courageux et sans reproches, au visage ravagé par les coups — Je parle ici non pas d'Edgar mais de son "disciple" — était totalement imperméable à la tension ambiante. Son visage n'exprimait pas la peur mais une...

Un craquement se fit entendre et la caisse la plus proche, une gigantesque boîte pouvant contenir sans peine un dinosaure, se lézarda. Puis, à une vitesse défiant toute description, un tentacule en surgit, s'enroula autour du soldat avec un claquement digne d'un coup de fouet et le ramena dans la caisse. Edgar se jeta en avant et ne parvient qu'à effleurer, malgré sa vitesse et ses réflexes surhumains, le bout des pieds de son suiveur.

Un bruit de mastication rapide se fit entendre, le son des os qui craquaient résonnait dans la caisse. Puis, l'écho d'un rot satisfait fit bouillir le sang d'Edgar. Il n'y avait plus rien à faire, il était déjà trop tard. Le soldat s'était montré trop brave, trop imprudent alors que la puissance du funky avait quitté leurs corps ; il l'avait payé de sa vie.

Edgar s'en voulut : c'était de sa faute si le soldat était passé de défaitiste à sans peur et sans reproches. Tout le monde n'avait pas neuf vies, tout le monde ne pouvait pas suivre son exemple.

— Davy, tu vas rester calme s'il te plaît car je crains que tes cris ne risquent de réveiller des choses qu'il vaudrait mieux laisser dormir, murmura Edgar à l'oreille de Davy.

Il passa son bras derrière le dos de l'homme, comme pour l'aider à marcher. Puis, il lui fit signe de s'arrêter. Avancer à l'aveuglette dans ce coupe-gorge était suicidaire, et il sentait que Davy avait une sorte de capacité cachée, qui lui permettait peut-être de pressentir le danger. Edgar décida de lui faire confiance et faire un petit briefing, chuchotant à l'oreille de l'homme pour ne rien réveiller de dangereux.

— Ecoute, on va marcher ensemble. Si un autre tentacule t'attaque, je te jure de te mettre hors de sa portée. Je suis loin d'être super fort, mais je suis rapide. Je veux que tu nous amènes au Kaiser. Quant à moi, je vais nous soutenir dans ce dédale et avancer à rythme lent, tranquille. Si tu repères un danger ou si tu sens pas un endroit, tu me montres une direction où c'est plus tranquille et j'y vais. T'as même pas besoin de parler, tu peux veiller à bien inspirer et expirer afin de canalyser ta peur. C'est super flippant ici et j'ai besoin de toi, on va se soutenir tous les deux et ne pas finir comme notre compagnon. Si t'es OK, montre-le moi d'un signe de la tête et je commencerai à marcher. Si tu préfères repartir vers la rame et abandonner la recherche du Kaiser, fais moi "non" de la tête. Je t'y ramènerai et je reviendrai seul. Je ne mettrais jamais la vie de quelqu'un en danger pour satisfaire mes propres intérêts.

Tout en parlant, Edgar était attentif à son environnement immédiat. S'il devait attraper Davy comme un ballon de rugby et courir à toute vitesse pour échapper à une horde de créatures échappées des pires cauchemars de Dreamland, il était prêt à le faire.

Cet endroit était dangereux, certainement le lieu le plus mortel qu'Edgar ait fréquenté depuis son arrivée à Dreamland. Même en compagnie de son pote Ismaël, pourtant très expérimenté, il ne s'y serait pas senti en sécurité. Il ne servait à rien d'être extrêmement fort pour survivre ici, il fallait se servir de sa tête et rester humble.

Et Edgar, avec un pouvoir qui n'avantageait que sa vitesse, était passé maître dans cette discipline.

[HDJ : Si le contenu de la caisse est totalement différent que ce que j'ai laissé entrevoir dans mon post, n'hésite pas à me le dire. Cela ne me dérange pas de réécrire une partie de mon post si l'iniative que j'ai prise est mauvaise o/ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôleur obscur
Points de Puissance : 18 100
Points de Réputation : 21 350
Messages : 125
Localisation : Belgique
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Lun 3 Sep - 13:45

Peu à peu l’énergie funky se barrait, peu à peu Zéphyr se rendait compte de sa faiblesse plus constante face à tous ces mecs dans le train. Sauuuuuf que ce n’était pas le seul problème, apparemment y’avait une tribu de golems qui venait s’amuser avec le magnifique Hell tram. Zeph’ se vit secouer comme un poisson rouge dans un sachet nouvellement acheté, ce qui donna une solide nausée à Zeph’ qui se surprit à de nouveau cracher un putain de lutin. Ce n’était pas marrant franchement. Zeph’ en avait plutôt marre là, il coupa court à toutes discussion, dégageant le nouveau lutin d’un bon kick qui donnerait du punch à un spartan. Il fallait qu’il trouve une porte ouverte à ce train de mort, parce que bon il rejoignait désormais les rangs des gens qui entendirent AUSSI les cris des golems, donnant désormais un nouvel avertissement après les giga secousses. Zeph’ se mit donc à sprinter de toutes ses forces vers la sortie, le tout était pour lui rappeler ses compétitions de ski en catégorie grand slalom. Chaque personne était un putain d’obstacle pour Zéphyr alors qu’il sprintait comme un malade tout en prenant la position d’un rugbyman pour dégager tout mec essayant de le bloquer.

- POUSSEZ VOUS EXCUSEZ MOI !

-ANH OUI POUSSEZ MOI ET EXCUSEZ VOUS !

Dit un type bizarre qui se mit dans le chemin de Zeph’ pour se prendre un giga coup d’épaule tout en gueulant comme s’il venait de jouir. Nique les masochistes quoi. Enfin pas dans ce sens-là, parce que bon tout cela faisait perdre du temps pour rien. C’est après un putain de sprint slalom coupé d’une charge de Rhino rugbyman, le tout formait surement un mauvais rêve qu’aurais surement fait son écrivain durant sa nuit. Il arriva donc de justesse dehors du tram en hâletant, s’éloignant tout en regardant derrière lui en permanence, il avait une mine de gamin qui venait de faire un marathon dans sa maison pour fuir les démons de sa maison. Petit coup de flip et récupération d’endurance pour le contrôleur. Fiouuuu. Il était sorti du train chelou et reprenait ses esprits. Mais une question lui trottait…

- Qu’est-ce que je branle ici putain ? Ah oui ! Le fameux Kaiztrucmachinchose je sais plus quoi là. Ouais ahhh… Ahhhh…. Je dois trouver un type quoi. Putain je suis mal barré, il m’a suivi l'autre ? Meh je verrai après
...

Se demandait Zefou tout haut en s’étirant puis commençant à marcher vers l’entrepôt géant. Il avait pas trop envie d’y entrer mais marchait tout de même vers ceux-ci. Accompagné ou non, il y irait au calme, pas rassuré par l’allure du truc. Déjà qu’il avait craché des lutins dans un train et dansé la disco tout en se sentant plus groove que jamais, il n’était pas trop rassuré par la tournure des évènements actuels. M’enfin avant de se faire peut-être agresser il prépara et commença à charger des rayons obscurs, le tout sans savoir que l’énergie obscure qu’il dégageait pourrait attirer des bestiaux. M’enfin la seule chose que voulait Zeheph c’était survivre, rajoutez par-dessus qu’il ne connait pas encore entièrement ses pouvoirs. Donc vous aviez le pitit Zéphyr tout vaillant qui entrait au début des entrepôts pour trouver un pseudo Kaiser. Quelles grandes aventures attendait cet homme à moitié stressé et impatient qui chantonnait des titres d’Orelsan ? Nous le saurons très bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôleur des couleurs
Points de Puissance : 17 500
Points de Réputation : 15 900
Messages : 97
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Mar 4 Sep - 0:34

Toujours dans son wagon désormais rattaché au Hell Tram, Jøn était un peu perdu sur la démarche à suivre et espérer vraiment que Viktor accepte sa proposition mais en réalité, le concurrent n'eu même pas le temps de lui répondre qu'un nouveau rebondissement se présenta à eux. Des sortes de golem semblait prendre un malin plaisir à maltraiter le train. Les coups assez violent commencer même à tordre progressivement la tôle du véhicule de transport. Les participants encore présents dans le véhicule étaient secoués de tout les côtés.

L'islandais comprenait que c'était vraiment pas un bon plan de rester ici et tenta de casser la fenêtre la plus proche sans succès, surement des vitres blindées. Plan B activé ! Il devait donc courir vers la porte la plus proche. A peine à mi-parcours un autre coup renversa complètement le train, le projeta violemment contre le toit qui désormais était devenu le sol. Sans essayer de comprendre la situation, le voyageur des couleurs se releva en vitesse continuant son parcours dans le chaos total. Des centaines de candidats criaient totalement paniqués. A peine à 20m de la sortie tant attendu un nouveau coup de golem impacta le hell tram sauf que cette fois le poing traversa carrément la tôle et écrasa des participants au passage juste devant son nez. Une fois la main géante parti. Jøn pu atteindre la sortie et s'empressa de s'éloigner le plus possible.

Après tout le quai pouvait pas être pire que ces golems... non ? Il ne savait pas ou était passé les autres participants de son wagon et honnêtement c'était son dernier de ses soucis, mais il voyait mal Viktor pour ne citer que lui... se faire abattre aussi facilement. En tout cas l'homme aux cheveux arc-en-ciel n'avait d'autre choix que de se rendre à son tour dans l’entrepôt vu que c'était le seul chemin possible. Il vit non loin devant lui un autre participant surement y entrer. Peut-être devait-il attendre quelques secondes voir s'il se passait quelques choses ? Puis merde il fallait bien qu'il se casse d'ici ! On sait jamais si les golems décidaient à se ramener. 

Une fois à l'intérieur, le lieu était rempli de caisses dans tous les sens, l'endroit avait une atmosphère absolument glaçante. L'écrivain n'avait qu'une envie en finir au plus vite avec cette excursion non prévue. L'endroit étant très sombre il était un peu galère de se repérer et donc d'avancer. Des craquements se firent entendre non loin et le voyageur fut persuadé de voir une caisse s'ouvrir. Ne souhaitant pas en savoir davantage le jeune homme couru et percuta la personne qu'il avait vu plus tôt de plein fouet sans le vouloir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Morpheur fourmi
Points de Puissance : 15 100
Points de Réputation : 12 650
Messages : 156
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Mar 4 Sep - 21:07

La situation prenait une nouvelle tournure aux yeux de Florian, car lui même possédé par l’esprit de la Funk commençait à danser, prit dans une danse folle digne des clips 3D de Funky Cops. Mais le point négatif de la situation était assez particulier, alors qu’il tentait le fameux triple pas du Jaguardo de la mort… Florian glissait salement pour s’éloigner malheureusement de son partenaire ultime de Zéphyr le tourmenté.

Comme par hasaaaard, Florian venait d’arriver au milieu de la troupe de créature qui lui en voulait. L’esprit qui Funk. Il exécutait plusieurs pas de danse au milieu des agressifs personnages, tandis que l’esprit du disco quittait son corps. «  MES YEEEUX ! » Florian regardait de droite à gauche, et il n’avait qu’une seule solution pour s’échapper de cette situation assez gênante. Courir pour sa vie.


Si seulement Florian n’avait pas la loi de Murphy au cul… Au moment ou le morpheur fourmi allait s’élancer vers son camarade aux pouvoirs obscurs, des grognements se faisaient entendre hors du wagon. Puis des petites tapes faisaient doucement trembler le train. « C’est quoi cette galère encore mazette... » Dit t-il assez faiblement, les secousses commençaient à devenir de plus en plus puissante et les murs du train se rapprochaient et se déformaient sous les poings des golems.


« Mais… Mais ! J’ai pas de chance ou quoi… Zéphyr vient m’a... » Zéphyr venait de mettre un méga coup d’épaule super puissant façon Eyeshield 21 dans un mec qui bloquait la porte, abandonnant littéralement Florian.

« Ch...Choppez le drea...Dreadeux ! » Hurlaient les nombreuses créatures en tentant de tenir debout, et essayant de s’extirper du wagon. La situation devenait de plus en plus critique du côté de Florian qui avait salement du mal à se tenir debout.

Il prenait lentement appui de ses deux pieds au sol essayant de puiser sur les forces qu’il lui restait pour s’expulser aussi vers le quai, accompagné d’une foule en délire qui le coursait assez salement en levant leurs poings. Il courrait vers Zéphyr en hurlant comme un taré, les créatures en rogne derrière lui le poursuivant.


« RAYON RAYON RAYON RAYON MEC ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 15 800
Points de Réputation : 20 200
Messages : 151
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Mer 5 Sep - 13:57

Blanche pensait qu’elle aurait le temps de se reposer lors de son petit voyage dans le nouveau train, mais que nenni ! Rien ne se passe jamais comme prévu, surtout dans le Métropolitain, et Blanche l’apprit bien assez tôt alors que des bruits sourds se mirent à raisonner assez fort contre les parois. Bientôt, le wagon tout entier se mit à trembler au point que Blanche avait bien du mal à rester debout. L’invocatrice n’eut pas vraiment le temps de se demander d’où venait tout ce raffut alors qu’elle vit le fond du wagon se faire complètement écraser sous ses yeux, alors que tout commençait à se compresser, et avançait dangereusement vers elle ! Il était temps de tirer sa révérence au wagon, adieu ! C’était cool, on se refera peut-être une bouffe un de ces jours.

Enfin, dire qu’on allait se casser, c’est cool, mais le mieux, c’est encore de vraiment se barrer. Avec un pic de vitesse qu’elle ne se connaissait pas, Blanche se précipita vers la porte du wagon avant que celle ne se fasse écrabouiller par les golems de pierre qui s’adonnait à une activité que l’invocatrice ne connaissait pas et qu’elle n’avait d’ailleurs pas envie de connaître plus. De la même manière qu’elle s’était écrasé tête la première contre le sol devant le jury de Compet-land, elle tomba à plat ventre sur le quai. Elle n’avait pas réfléchi aux possibles dangers qui pourraient l’attendre. En effet, sur le coup, elle avait plus pensé à survivre qu’autre chose. Une pensée sur le court-terme quoi.

Une fois à peu près sûre qu’elle allait bien, la jeune femme se releva, sa robe ruinée (Bon, elle l’était déjà depuis longtemps, mais bref), mais encore en vie pour l’instant. Tel un petit mouton, l’invocatrice se mit en route vers l’intérieur sombre du quai, voulant à tout prix s’éloigner des golems qui réduisait le wagon en charpie. Une fois à l’intérieur, par contre, ce fut une autre paire de manche. Le lieu était rempli de caisses dont le contenu était inconnu et Blanche se disait que pour le moment, c’était tant mieux ! Elle voulait juste être tranquille un moment. Mais bien sûr que ce ne fut pas le cas et au premier bruit de grincement qui pouvait potentiellement être assimilé à une caisse s’ouvrant, Blanche poussa un cri aigu et fonça devant elle, voulant simplement à tout prix retrouver une tête connue pour s’en servir comme bouclier humain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 457
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Jeu 13 Sep - 15:21

[quote="Game Master"]
Illustration du contexte
De l’autre côté du Metropolitan
Vous avez déjà joué à une partie de pierre-pierre-pierre ? Les règles sont simples, selon la force des deux concurrents, la pierre bat la pierre, la pierre bat la pierre, et enfin bien sûr...la pierre bat la pierre ! Il y a des subtilités, par exemple vous pouvez rajouter pierre ou pierre, et là la pierre bat la pierre, qui bat la pierre, la pierre bat la pierre, la pierre bat cette pierre, qui elle bat la pierre. Il y a aussi la variante de Provence, où là le pierre-pierre-pierre s’appelle le pastis-et-demi, c’est-à-dire que c’est comme le pierre-pierre-pierre, mais avec des haricots extra fins de douze tailles, un, deux, trois, douze, huit un quart, neuf de château, vingt-deux, septante-quinze, cent, le cent et un, pastis-double, pastis-et-demi. Mais sans le pastis-double c’est plus marrant. Si vous n’avez pas de haricots, ni d’haricots même, vous pouvez jouer avec un choix de dé allant du d2 au d108, qui est utilisé à la place du septante-quinze, donc il faut plusieurs dés de neuf de château pour compenser. Il y a aussi la mode galloise, qui est privilégie le pierre-pierre-pierre polie, où les points sont comptés en fonction des politesses adressées entre chaque pierre. Comprendre insultes, par politesse. Ça se joue aussi avec des haricots ou des zharicots, mais tous les provençals disent que c’est moins fun breaker ho cong de toi.


Je parle de ça, c’est surtout parce que le golem champion de pierre-pierre-pierre arrive pour démonter toute la concurrence et en finir avec ses rivaux, mais on y revient, après un passage rapide et pénétrant dans la ….Tentacle Alley ! La Tentaqueule Allay, si vous préférez. Ouais bon, l’allée des Tentacules. Edgar portant Davy essaient de fuir, mais des caisses et des tentacules apparaissent et tenter de les choper, ou de les fouetter – c’est selon – et plus ils avancent et plus des tentacules apparaissent. Est-ce un nouveau hentaï ? Est-ce la revanche des calamars Burger King ? Est-ce le rêve humide d’Edgar dans les bras d’Ismaël ? Difficile à dire, mais en tout cas ça veut bouffer du vivant sur deux pattes, sans sortir des caisses qui pavent l’obscurité de l’entrepôt désert. Soudain, Davy pousse un cri et s’accroche à Edgar...un tentacule l’a chopé à la cheville, au talon. On rappelle que chez les poulpes, le pénis se tient sur un des tentacules, mais on ne sait pas lequel…


- Mec...sauve-moi et je t’amène au Kaiser, je le connais, fais-moi confiance ! J’veux...j’veux pas mourir ici ! J’voulais aller pêcher de la crevette avec mon pote ! Sors-moi de là !



Le bras armé du japon du mollusque ne l’entend pas de cette ventouse et l’attire vers la caisse d’où sort l’énorme tentaqueule...what do you do fuck Edgar what the fuck man, izeune titte ? Edgar remarque au passage une trappe ouverte, un escalier descendant et vers le bas en plus ! Incroyable, des tautologies comme s’il en pleuvait ! Que faire, se planquer pépouze et laisser crever Davry comme une croquette, ou le laisser tel un héros, le Captain ‘Merica du Metropolitan. Fuck yeah.






De l’autre côté des emmerdes, Zéphyr est parvenu à pas mal de choses. Survivre, passer pour un connard en moins de dix secondes, ce genre de trucs qu’on aime lire quoi ! Il trace l’air de rien vers l’entrepôt désaffecté, contrairement à sa mémoire qui semble en avoir pris un sérieux coup. Mais bon c’est un voyageur obscur, ces gens là sont déjà pas mal esquintés du cigare, on les pardonne allez. Il se dirige donc vers la Tentacle Alley….la Tentaqueule Allayyyy, parfaitement. C’est à dire qu’à choisir, de mourir de la main des golems, ou des tentacules, monsieur a choisi la voie du hentaï. Elle est belle la Belgique, j’vous jure. Comme il y allait en marchant, et que le vainqueur du pierre-pierre-pierre suit les survivants, Zéphyr fait un super guide pour le vainqueur toutes catégories confondues, pierre légère, pierre moyenne, pierre lourde, et à la provençale, pierre plume et pastis-pierre. Le vainqueur arrive en hurlant et en montrant qu’il maîtrise toutes les subtilités de ce jeu. J’ai nommé bien sûr : Top Of The Rocks, dit TOTR. Si vous avez du mal à le dire, essayez de roter avec une arête dans la bouche. Il semble d’ailleurs fasciné par Zéphyr et son chargement de puissance, ce qui amène avec la fascination un poing, puis le deuxième, droit sur le voyageur noir. Tentacule ou poing dans ta gueule, tu préfères quoi ? Surtout que tu n’as qu’un seul rayon à lancer !




Jon voyait rouge, on peut le dire. Il est couvert de sang, et pas le sien. Il est couvert de membres, et il n’est pas dans un gangbang mal dosé. Il est couvert de...ouais bon on peut s’arrêter là. Oh, on a oublié de préciser que le Hell Tram, n’étant pas retransmis, se passe de gens soignés mais n’hésite pas à tuer des gens ? Zut alors. Mazette de mazette de...boarf osef. Bref il fonce dans l’entrepôt, qui sera bien vite chargé par le vainqueur de tous les golems. Merci Zéphyr ! Devant lui Edgar tient un homme qui hurle, pisse sur lui, re-hurle derrière, attrapé par un tentacule. Jon arrive sur la Tentacle Alley. La Tentaqueule Allaaaaaay parfaitement, c’est ça. Il se fait faucher directos par un tentaqueule sorti d’une des nombreuses caisses présentes dans l’entrepôt, et il ne doit sa survie qu’à Viktor le Viktorieux qui le ramasse et le remet debout, alors qu’une dizaine de tentacules les tiennent en respect. Viktor ne se démonte pas, contrairement à un meuble en kit, mais il a perdu de sa supériorité.

- J’ai repéré un trou juste derrière nous, devant ces deux guignols qui étaient dans le wagon 1 ! On y va ensemble...s’ils nous bloquent je les tue. T’as l’air d’être un pro, alors je te propose qu’on fasse équipe jusqu’à nouvel ordre...j’voulais gagner la course à la loyale, mais là on se fout de nous alors je change mes règles du jeu. Tu peux m’appeler Vik.




Mazette, on a oublié Florian. Encore une fois, dure la vie d’un jeune thugs. Pour lui c’est assez difficile déjà de continuer une aventure de survie, alors que tu es un jeune thugs quoi. Surtout quand tout ton wagon veut ta mort et te poursuit. Il parvient à quitter le wagon défoncé par les golems, et il suit en courant Zéphyr qui marche...allez comprendre, mais il le rattrape ! OUI IL LE RATTRAPE ! Encore un peuple, vous n’imaginez pas ! Ils sont encore plus nombreux que les juges qui veulent voir Balkany devant eux, vous imaginez ? Quoi ? La métaphore est hors-sujet ? My bad, non c’est pour moi, vraiment. Du coup même tarif, en pire. Le grand vainqueur des golems de pierre, Top Of The Rocks (TOTR) est directement sur lui, également, et ses poings ravageurs commencent à génocider les poursuivants. Mazette de mazette ! Flo’, lance un dé pour voir si...non rien, tu prends juste un coup qui te fait voler loin, très loin...tu atterris dans une galerie avec tes poursuivants, et à force de faire des roulés-boulés tu rencontres un lac souterrain à bulles, et chaud, mais vraiment chaud. Ouais bouillant, je cherchais le mot voilà ! Vois le bon côté des choses : les golems, c’est déjà du passé. Mais le mauvais, c’est que tu es semblable au homard qui cuit dans un bouillon, et qui trouve que ça manque d’aspiration dans ce sauna. Coup de bol pour toi, tu n’auras pas le temps de voir ta mort, car quelque chose vient de te choper les pieds et tu coules vers le fond. Ah si, tu vois des yeux et un uniforme de marin passer. Sur l’uniforme, un nom : le Sénégal.



Blanche tombe à plat ventre sur le quai, et c’est pas la seule. Une jolie créature, habillée pour la randonnée l’accompagne et tombe sur elle. Plein de bruits de métaux viennent de ses sacs et elle se redresse d’un geste vif en proposant sa main à Blanche. La voyageuse continue sa route et arrive dans la Tentacle Alley….la Tentaqueule Allayyyyy, ça fait trois fois que je le dis merde ! Et croise une casse, un tentacule, le grand amour, le pur, le vrai, le solide, le pénétrant et le...non blague déjà faite merde ! Alors qu’elle fonce un peu comme une ….ouais non mettez le mot que vous voulez, j’ai la flemme de mettre encore plus de sel sur ce post. Alors qu’elle fonce, une main amicale d’une amie se pose sur son épaule et la cale contre un mur de l’entrepôt alors que le tentacule arrive en ligne droite et transperce un gars qui voulait jouer au dur. La jolie créature, plaquée contre le mur, parle avec l’assurance de celle qui parle en étant sûre d’elle. Ouais cool.


- L’entrepôt est dans le sous-sol ! Je dois trouver une carte d’un endroit appelé Glarodia, huit mois que je suis dessus ! J’vais avoir besoin d’aide, tu pourras piocher dans mon stock d’objets si ça te dit ? T’es prête à sauter dans le trou là-bas ?





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 15 800
Points de Réputation : 20 200
Messages : 151
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   Ven 14 Sep - 10:24

Y a pas à dire, Blanche avait douillé ce soir ! Sa robe, sa dignité, son dos, tout était en lambeau maintenant. Vivement la fin, comme on dit. Mais quelle fin ? Est-ce que cette course se finissait un jour ? Bon, vous me direz, elle pourrait se faire éliminer et ça serait terminé. Mais elle avait faim, elle voulait aussi gagner et pour ça, ça voulait dire que justement, se faire éliminer n’était pas une option. Ca sera alors aux autres de gentiment accepter leurs sorts et de se faire éliminer ce qui était aussi peu probable en fait. Dans tous les cas, elle était dans la merde.

Pour le moment, la seule option, c’était de courir comme une dératée dans l’espoir qu’elle puisse enfin se sorti de cette situation plus qu’ambiguë, seule dans un entrepôt sombre avec des caisses dont sortaient des tentacules. Vous voyez où je veux en venir, quand je dis ambigüe ? Blanche, en plus de ne pas vouloir se faire éliminer, n’avait aucune envie de finir telle une écolière japonaise dans quelques hentaï mal famés.

Mais, telle une grande sauveuse, une main alliée la sortit d’une situation qui semblait jusque-là impossible à résoudre. Une Main-ex-Machina ? On peut dire ça oui. Blanche s’apprétait à se plaindre (encore) du fait qu’on l’avait malmenée toute cette nuit et que c’était quand même « trop z’inzuste » ce qui lui arrviait, mais elle comprit rapidement le pourquoi du comment en voyant un pauvre quidam se faire embrocher par une des tentacules. Un sort qui aurait pu être réservée à Blanche si sa sauveuse miraculeuse ne l’avait pas sauvé in-extremis en lui ruinant encore plus le dos, et on dit merci qui ?

Avant de continuer sur une suite de phrase plus douteuse, la sauveuse de Blanche pris la parole, lui expliquant qu’elle était à la recherche de elle ne savait quel endroit et qu’elle avait besoin d’une carte. Et il se trouve que Blanche qui passait par là, pourrait faire une bonne partenaire pour l’aider. En l’échange, elle aurait le droit à un petit stock d’objet.

L’invocatrice considéra la proposition. D’un côté, elle pourra refuser, bien sûr, mais dans ce cas, elle devrait affronter l’entrepôt et les tentacules, au risque de finir comme le pauvre gars, avec un trou dans le bide, voire pire. Sûrement pire. D’un autre côté, elle peut dire oui à celle qui l’a sauvée, elle échappe aux tentacules, elle se fait potentiellement une nouvelle alliée et en plus, elle aurait le droit de repartir avec des petits extras.

Après une grande hésitation, Blanche regarda la créature en hocha la tête rapidement.

« Okay, je te suis, si ça veut dire qu’on se barre d’ici ! » Dit-elle en s’approchant du trou avec la créature, « Bon, on y va, alors ! » Et à ces mots, elle se prépara à sauter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Train Fantôme [Éliminés du Metropolitan]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» FÊTE FORAINE ✤ train fantôme
» Assise dans le train
» Gâteau des fantômes
» Cédric Diggory [ Pouffy-Fantôme ]
» Un coupe papier intégré et du silicone dans l'arrière train.

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: Zone événements :: Événement :: Metropolitan :: Metropolitan-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: