Bienvenue

Liens utiles

Effectifs

Ligue B : 19 membres
Ligue M : 7 membres
Ligue S : 0 membre
Créatures : 10 membres
Inclassables : 0 membre
Seigneur cauchemar : 1 membre
Rois des rêves : 0 membre

Top-Sites & Discord


Membres du mois

Jøn
Profil
MVP du Metro
Léo
Profil
Top vote
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Partagez | 
 

 Une source de plaisir pas comme les autres [Markus & Florian]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Admin
Messages : 479
MessageSujet: Une source de plaisir pas comme les autres [Markus & Florian]   Jeu 5 Juil 2018 - 19:59

Au royaume de Sboobland, tout aurait pu rester calme, l'ambiance sereine aurait pu continuer encore longtemps et les seins pouvaient continuer de défiler au royaume.

Alors que la reine dégustait tranquillement ses amandes grillées tout en pensant à comment animer un peu plus son royaume déjà bien rempli, un garde ouvrit brusquement la porte de la pièce en panique.

« MADAME ! MADAME !
- Que se passe-t-il ?
- C'EST TERRIBLE ! LA CRAVACHE QUE VOUS M'AVEZ DEMANDE DE VOUS APPORTER ! ELLE A DISPARU !
- Comment ça elle a disparu ?!
- Elle n'est plus sur son sboobs doré ! »

Et voilà la raison de la panique générale du royaume. Entre la reine attristée d'apprendre ce vol et qui se demande pourquoi est-ce qu'il n'y a pas de GPS et les voyageurs ainsi que les créatures qui se prennent des fessées de loin ça ne vole pas haut. C'est donc pour cela qu'elle s'empressa immédiatement de publier une annonce avec une belle récompense. Cet objet était bien trop important sentimentalement pour elle pour qu'elle l'abandonne. Une bonne patrouille de gardes aussi étaient partis à sa recherche mais sous les ordres de la reine et sans récompense à la clé. Les pauvres.

Dans les rues, on pouvait entendre les habitants et même les gardes prendre des fessées. Faut croire que la personne qui avait volée cet objet devait être un sacré frustré, que ça soit à Dream Land ou même dans sa propre vie. Ça personne n'en savait rien puisque personne n'avait encore réussi à le coincer. Beaucoup étaient motivés par la compétition et cette information fit très rapidement le tour de Sboobland. Certains faisaient ça pour réellement servir et aider la reine. Puis d'autres voulaient juste que tout le monde voit leur partie intime exhibé à tous pour toujours. Faut dire que ce n’est pas ouf comme rêve.

Alors que la reine était inquiète, deux petits garçons venaient se présenter à elle. Ils voulaient, comme d'autres, répondre à la requête de la reine. Elle ne savait rien de leur motivation et s'en fichait un peu, cherchant davantage à récupérer sa cravache 4G.

« Méfiez-vous du voleur ! Cette cravache permet de mettre des fessées aux personnes qui l'attirent sexuellement de loin et il l'air de vraiment apprécier cela ! J'ai des gardes qui sont revenus de leurs recherches avec les fesses tellement rouges qu'ils ne pouvaient plus s'asseoir. Ça a l'air d'un vrai prédateur. Il n'hésite pas une seule seconde à mettre des fessées autant qu'il le peut. »

Après avoir expliqué que la cravache 4G avait été volé dans sa chambre sans qu'elle s'en rende compte, la reine leur parla de la récompense en espérant que ça les motive davantage. Le but ? Retrouver cette cravache 4G le plus rapidement possible. Pendant ce temps, ce beau voleur continuait de s'amuser avec sa petite cravache à fesser tout ce qui pouvait bouger devant lui sans faire aucune distinction entre les hommes et les femmes. Ça n'aidait pas vraiment pour le coup à trouver des pistes.

« Apportez-moi ma cravache ainsi que le voleur ! Je le veux vivant, ne le tuez surtout pas. »

Ainsi elle donna ses directives puis les renvoya poliment afin qu'ils puissent réussir cette quête importante et peut-être périlleuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Ligue B
Pouvoir : Morpheur fourmi
Points de Puissance : 17 300
Points de Réputation : 14 450
Messages : 157
MessageSujet: Re: Une source de plaisir pas comme les autres [Markus & Florian]   Jeu 5 Juil 2018 - 20:50

« Aie ! Mazette ! » Florian se retournait brutalement, il voyait donc. Une vielle femme toute ridée qui rigolait. L’air sale. La fourmi se tournait vers elle en soupirant. « Vous… Vous m’avez touché les fesses ? » Une femme reste une femme, le jeune garçon, laissant lentement ses deux mains aller glisser sur les bords de son pantalon.

« Hein… Non ! Du tout du tout !»
Puis, la dame se tourna. Florian lui continuait de fouiller la zone d’un air concentré. Il était à la recherche d’un blond avec une queue de loup en bas du dos. Un mec banal qui se font totalement dans le décor avec une grande facilité quoi.

« Aie » Hurla quelqu’un à nouveau, Florian pivota légèrement pour remarquer que c’était la jeune femme devant lui qui venait de hurler, peut-être une voyageuse. Une voyageuse qui avait les cheveux bleues coupés en bas court, une coupe bien proche de son crane. Elle se retourna, avec de grand yeux. Comme un taureau enragé prêt à charger la cible que Florian était devenu pour elle. Ses narines se gonflèrent, tel un macaque alpha prêt à aller chasser le jeune primate qui voulait voler son harem. Elle ressemblait presque à une sorcière, ses yeux venaient de se gorger de sang. Et une énorme veine, similaire à celle que Florian avait sur la t… Venait d’apparaître sur son front. Elle écarta lourdement les bras. Elle ressemblait presque à Goku qui allait se transformer en super sayen. Hors qu’elle avait beaucoup trop de kilo. (J’ai rien contre les gros, j’aime pas juste les gros batards. #Prime.)

Sa voix, une voix horrible. Similaire à celle d’une pérroquet qui avait été écrasé par des logiciels de son.

« Hey ! ESPECE DE cisgenre mâle blanc hétéro RACISTE ! HOMOPHOBE ! SEXISTE ! » Hurla t-elle de tous ses poumons.

« Mais, je suis même pas blanc ! Cisgenre.. ? » Florian recula devant un important flot de haine, il se serait prit sur un fameux réseau d’oiseau bleu populaire. La gravité devenait tellement lourde, il se sentait écraser. Et une horde de jeune femme venait s’assembler autour de Florian, pour proliférer les mêmes insultes. Sentant la situation devenir dangereuse, il décida de s’éloigner la zone. Ne voulant pas attraper un cancer du sida de la gorge avec ce de genre de personne. « Putain… J’ai rien contre les fémi’. Mais les connasses je supporte pas. » Dit le morpheur qui avançait tranquillement, jusqu’ à tomber sur une énorme affiche devant lui, un peu comme la première grande ville de DQ IX.

Florian lisait entre les lignes, encore une fois. « Une statue… De moi… Nu ici? » Un large sourire, se dessinait sur le visage de Florian quand il venait à lire qu’il serait possible d’avoir un rencard avec la reine de ce royaume. Photo jointe, bar levé. Florian, attendait maintenant ici, que Markus spawn. Et lui montra le tableau.

Puis, le groupe se présenta devant la fameuse reine de Sboobland. Florian, regardait la reine dans les sei… Yeux ! Yeux ! Yeux ! Après avoir entendu les directives. Florian s’inclina en regardant la reine dans les sei.. Yeux !

« On s’occupera de lui, mettre des mains aux gens de la sorte... »
Florian, n’indiqua pas qu’il avait aussi été fesser. Sa fierté fissurer. « Grouille, Markus, on va s’occuper de lui. Mais avant Majesté, nous pouvons analyser l’endroit ou était posé cette fameuse cravache. Peut-être que Markus peut renifler l’odeur comme un vrai iench. » Dit le morpheur fourmi donc. Il ne pensait qu’a l’a récompense surtout, comme un putain de puceau.Car faut pas s’mentir, c’est s’qu’il était. Ainsi, si jamais il avait eu l’autorisation, Florian se rendit peut-être avec Markus vers le Sboob doré pour observer la scène du vol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le magnifique canidé ébène du monde onirique
Pouvoir : Morpheur loup
Points de Puissance : 14 550
Points de Réputation : 12 150
Messages : 110
Localisation : La Vallée des Loups
MessageSujet: Re: Une source de plaisir pas comme les autres [Markus & Florian]   Dim 8 Juil 2018 - 23:49

Dans son lit, trop crevé à cause de la chaleur mais incapable de dormir à cause de la même raison, Markus c'était lancé dans une des sessions de réflexion intense dont il était capable lorsqu'il avait la tête dans les nuages. Il se posait des questions du style : "est-il possible de rencontrer un personnages imaginaire ? Genre passer une nuit dans le monde de Dragon Ball... Direct je fais en sorte de devenir un saiyan !"; "imagines je croise une star, genre Shakira en tant que rêveuse... Je fais quoi ?"; "si tu te mets une cuite à Dreamland... Comment tu peux te venter devant tes potes puisque tu peux pas le prouver ?" "Comment il évolue Flo de son côté ?"

Ah c'est pas con comme question ça, ça fait une plombe qu'on a pas voyagé ensemble. Et dire que de base on est censés être un groupe.

Et sans s'en rendre compte, il était tellement absorbé dans son questionnement que le blond n'avait même pas remarqué qu'il s'était endormi. Sa dernière pensée, dirigée vers son ami, lui valut alors d'être téléporté juste à côté de lui. Surpris, il sursauta en voyant son meilleur allié.

Ah ! Tain tu m'as fait peur ! On est où là ?

Markus balaya alors l'endroit du regard, avant de remarquer que... Tous le monde est à oilp !
Deux questions lui vinrent alors : Comment se faisait-il qu'il n'ait pas eu vent de se royaume avant ? Et que faisait Florian dans un royaume comme ça... Sans l'avoir appelé !
Et rapidement, le dreadeux lui montra ce qui allait devenir la motivation de leur nuit : le gain de pouvoir avoir une (très) grande statue d'eux-mêmes.

Ah et, en plus un pourra avoir un rencard avec la reine d'ici ! Trop classe ! Tu sais ce qui nous restes à faire mec !

Ils s'empressèrent alors de débarquer dans le palais royal, pouvant alors découvrir la récompense qui les attendait... Hé ! Je parlais de la pierre dans laquelle les statues allaient être sculptées, vous pensiez à quoi ?! La reine, discrètement reluquée de tous les côtés, expliqua aux duo de voyageurs -qui s'étaient entre-temps inclinés, pour tenter de voir sa culotte par respect -que même si le voleur n'était pas forcément fort physiquement, il leur donnait du fil à retordre armé de la cravache.

Pas de problème m'dame ! Moi, Markus Gamelin, chef unique des Young Thugs, garantie qu'on va lui cravacher le derch' s'il le faut, mais on va le rattraper votre voleur ! Et après on pourra vous bai- vous bichonner ! Bah oui, vous aurez besoin de réconfort à cause de tout ce stress accumulé par la perte de votre objet !

Florian expliqua ensuite à la reine la manière dont ils allaient procéder. Markus allait d'abord tenter de renifler le socle sur lequel reposait la cravache, histoire d'avoir une piste avec l'odeur.
Après une dizaine de secondes de profondes inspirations, le loup posa son verdict.

Non mais je suis pas un chien ducon ! J'suis un loup ! Espèce de fourmi à deux balles, va ! Bon sinon, je pense savoir dans quelle direction il est allé ! Sinon, je dis ça comme ça, mais je pense que ça sera plus facile si j'avais un objet avec votre odeur imprégnée dessus ! Genre, un morceaux des draps de votre lit, une serviette à vous, ou même un vêtement ! Ah mais je suis bête, on est au pays des nudistes... Un culotte ça me va aussi !

Il toussa fortement juste après avoir parlé pour étouffer sa bêtise. La reine trifouilla alors sa poche, et sorti son mouchoir royal.

Ouais voilà, ça fera l'affaire, merci bien ! Bon l'insecte, on y va !

Il sortirent alors avec une marche vaillante du palais (enfin ça, c'est ce qu'il pensaient), et prirent la direction qu'indiquait le flair presque infaillible du morpheur.

Hé n'empêches, t'as vu à quel point elle est fraîche la reine ? Pouloulou, une vraie frappe ! Presque autant que ma reine ! Et toi, elle ressemble à quoi la dirigeante de ta fourmilière, Mandibula, c'est ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Morpheur fourmi
Points de Puissance : 17 300
Points de Réputation : 14 450
Messages : 157
MessageSujet: Re: Une source de plaisir pas comme les autres [Markus & Florian]   Lun 9 Juil 2018 - 1:22

Markus, venait de dire qu’il était le chef des Young Thugs à la reine… ? Florian se mit à rire assez doucement.

« Hey mec, tu as mangé un roi ou quoi ? C’est moi le patron des Young Thugs, j’ai tellement plus de charisme que toi et ta queue de loup. » Dit doucement Florian en frappant de son pied gauche la queue de Markus. Il se prenait pour qui le petit Blond ? Puis Markus se mit lentement à agir comme une sorte de petit Leader en carton. Florian grognait, surtout qu’après sa nuit avec Zéphyr. Il s’était décidé à être le fameux chef des Young Thugs. Une légère haine, peut-être la pression de événements qui venaient de se passer auparavant dans les nuits de Florian alimentait cette haine en direction de Markus. Lui qui avait du se battre pour sa vie, faire la guerre pour son royaume. Manquer de se faire tuer par un voyageur obscur, et trois enfoirés venu de je ne sais ou.

Florian se mit lentement à serrer le poing, des petites mandibules commençaient lentement à quitter ses joues. Transformation sous l’effet de la colère. Probablement, mais il arrêta en voyant que sa forme commençait à dégénérer. Il secoua lentement sa tête de droite à gauche. En laissant Markus faire son cinéma. Puis, le duo commençait à sortir du palais. Florian se décala légèrement afin de faire place à Markus.

« Bon, mec. Le groupe peut pas marcher comme ça sans avoir de patron, quelqu'un avec la détermination nécessaire pour pouvoir prendre des choix importants. Quelqu'un qui est capable de porter ses couilles, de se démarquer. D'etre celui qui assure la vie de ses coéquipiers. D'être celui qui encaisse pour ses partenaires ? Et qui assume chacun de leurs actes ? Si tu te sens chaud pour prendre ce rôle, et pense avoir la détermination nécessaire pour le prendre, Je te propose qu’on se test ici même. »
Con comme il était, Markus devait sûrement penser à un combat. Florian se pencha lentement, en soupirant. «  Je te propose que le premier qui trouve, et ramène le voleur à la reine. Devienne le chef des Young Thugs. Capiche ? » Dit doucement Florian qui relevait son regard plein de détermination en direction de Markus. Un regard sérieux cette fois. Il attendait les mots de son compagnon de route. S’il acceptait ou pas les conditions que venait d’imposer Florian. Peu importe. Florian fit volte-face à son partenaire. Et s’en alla directement chercher ce fameux personnage voleur. Sa piste ? La foule, il s’en allait vers le grand rassemblement de personnage pour ouvrir l’oreille. Usant également de son sens de fourmis pour tenter de mieux visualiser les perturbations. En effet, des petits bruits de claquement de cul, et des aies. Se faisait entendre, c’est comme ça que Florian avançait lentement en direction de ces fameux hurlements. Essayant de trouver quelqu’un de suspect, du genre le mec qui ferait un sprint non-stop au milieu de la foule. Et qui était terriblement proche des bruits de claquement de fesse, et des hurlements de douleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le magnifique canidé ébène du monde onirique
Pouvoir : Morpheur loup
Points de Puissance : 14 550
Points de Réputation : 12 150
Messages : 110
Localisation : La Vallée des Loups
MessageSujet: Re: Une source de plaisir pas comme les autres [Markus & Florian]   Lun 9 Juil 2018 - 16:55

Alors comme ça, cette quête pour trouver ensemble un voleur allait se transformer en concours pour voir qui trouverait la cravache en premier ?

Ok. Va pour une course. Au début, je pensais qu'on serait capable de se débrouiller sans avoir de hiérarchie, mais visiblement le petit garçon que tu es a encore besoin de quelqu'un pour le guider. Ne t'inquiètes pas, je serais cette personne qui t'apprendra les bases de la vie. C'est pas parce que monsieur a eu son royaume qui s'est fait attaquer que ça y est, il sombre dans la dépression et il devient trop dark à la Sasuke. Tu vois, rien que ça, ça prouve que t'es pas taillé pour ce rôle. Si t'étais plus connu que ça, l'autre royaume aurait su que parmi les soldats de Mandibula il y avait un morpheur fourmi, censé représenter la puissance de ces mêmes fourmis. Regardes moi, j'essaie de me lier avec différents rois et autres seigneurs cauchemars. Euclide, roi des maths, ou encore m'sieur Diavolo, qui est le père du futur héritier canin. Et toi, t'as fait quoi ?

Florian partit alors en premier, en tentant de faire le beau avec son air supérieur. Mais en attendant, Markus partait avec un avantage. Il savait à peu près où se diriger grâce à l'odeur de la reine, qui recouvrait la cravache 4g. D'ailleurs, comment la fourmi allait-elle retrouver le voleur ? Parce que jusqu'à preuve du contraire, ses antennes ne lui permettaient pas de savoir où se dirigeait quelqu'un... Si ?

Bon, va pour aller droit au but, pire que l'OM. De toutes façons Antboy a aucune chance contre moi.

Comme c'était une course, le morpheur loup adapta son physique à la situation, et opta pour sa forme quadrupède, à savoir la plus rapide. Ce qui lui permettait également d'avoir les passants -qui flippaient pour la plupart à la vue de l'animal- qui bougeaient leurs fesses nues pour lui laisser le passage. Ayant pris une profonde inspiration sur le mouchoir royal, sa piste ne s'en trouvait que plus claire. Il fonça alors droit vert l'est, là où son flair le guidait.
N'empêche que ce royaume était tout de même cool, pour les pervers. C'était le paradis des boobies en tous genre, pour tous les goûts. Est-ce que Markus, étant "nu" sous son pelage, contribuait à son intégration indirectement ? Peut-être qu'il devrait se désaper pour passer inaperçu aux yeux du voleur non ? Au pire, ce n'était pas super grave puisqu'il réussirait tout de même à l'arrêter, avec un peu plus de mal certes, mais tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Morpheur fourmi
Points de Puissance : 17 300
Points de Réputation : 14 450
Messages : 157
MessageSujet: Re: Une source de plaisir pas comme les autres [Markus & Florian]   Lun 9 Juil 2018 - 17:48

Florian n’avait pas eu le temps d’écouter le monologue de Markus. Et ce qu’il exposait était totalement stupide. Peu importe les relations, il fallait un leadership capable de gérer dans de nombreuse situation critique. Et rien que la réponse de Markus démontrait qu’il n’était pas assez mature d’esprit pour pouvoir se démarquer en tant que Leader, surtout si le groupe voulait se développer et assurer l’entrée d’un troisième membre. Car pour le moment, c’était plus un duo qu’autre chose. Bon, Florian avait la conviction nécessaire. Que ce type, ou cette femme serait dans une grande partie de la foule. Alors que Florian se mit à avancer en suivant ses sens de fourmi. Et écoutant seulement les bruits de claquement de cul, et les hurlements de douleurs. Qu’il pouvait bien sur capter avec ses antennes dans un rayon de 5M limité par la modération.

Il n’avait pas un réel avantage sur Markus, mais il pourrait toujours se débrouiller comme il fallait pour cela. Il avançait tranquillement en prenant soin d’éviter de se faire remarquer par le fameux voleur… Quand soudain un loup géant se mit à entrer dans la foule, courant nu… Markus et Florian devait sentir cette odeur commencer à s’éloigner au loin. Car, le mec n’était tout de même pas con ! Il verrait la grosse créature venir, et surtout qu’il savait qu’il y’avait une récompense pour son cul ! Il n’allait pas rester tranquillement les bras croisés alors qu’il voyait un voyageur canidé roder dans la zone.

De son côté, Florian commençait lentement à s’avancer dans les zones peuplées du royaume. Plusieurs réflexions commençaient à s’installer dans son esprit par la suite. Quelqu’un qui avait eu l’audace de s’introduire dans le palais de la reine, et sans que la garde ne le remarque ? Cette personne devait peut-être, être membre de l’entourage de la reine. Alors, Florian s’éloignant de plus de en plus de la position de Markus, décida de retourner au palais de la reine afin de demander plus d’explication. Car oui, récupérer des informations c’était vraiment important, surtout dans ce genre d’enquête pour savoir qui éliminer comme suspect, et avoir un lieu bien précis à inspecter

« Ma reine, pourrais-je obtenir plus d’information sur ce vol ? Quelqu’un de votre entourage aurait t-il envié votre cravache magique ? Ou quelqu’un dans le royaume, se serait montré particulièrement envieux envers cet objet ? »
Dit doucement Florian qui s’inclina au préalable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 479
MessageSujet: Re: Une source de plaisir pas comme les autres [Markus & Florian]   Lun 9 Juil 2018 - 23:32

Le voleur savait bien qu'il avait plusieurs personnes à ses trousses. Il ne savait pas vraiment combien mais ne cherchait pas à le savoir sur le coup, ça serait perdre du temps plus qu'autre chose et il devait définitivement s'enfuir de ce royaume et se cacher le plus rapidement possible. Il prenait un plaisir fou à fesser tout ce qui pouvait bouger autour de lui et ça ne plaisait qu'à lui apparemment. Il faisait tout pour ne pas se faire attraper et l'idée de balancer des fessées à travers tout le royaume lui vint à l'esprit. Il essayait de se souvenir au maximum des visages qu'il avait croisés, histoire de brouiller au maximum les pistes. Faut dire qu'il avait de quoi faire dans ce royaume. Énormément de belles créatures l'attirait, comment oublier si vite de si belles courbes ? De si belles poitrines ? Il avait cette impression d'être au paradis et de pouvoir claquer tout ce qui pouvait passer à côté de lui. Faut dire que le voleur ne faisait pas le difficile non plus donc il pouvait bien fesser tout ce qui lui passait sous la cravache. Voir au dessus. Et encore plus loin ! Toutes les personnes qu'il avait déjà croisé se prenait des fessés et les cris venaient de partout. Qu'est-ce que c'était drôle quand même de les embêter ! Ainsi donc, tout en brouillant les pistes au maximum, il essaya de se trouver une cachette, le mieux était bien entendu un lieu clos de façon temporaire. C'est ainsi qu'il se retrouva rapidement dans un magasin de sous-vêtement afin d'en acheter des nouveaux avec une belle lingerie en dentelle.

Au palais, la reine essayait de se détendre et avait envoyé tous les gardes. Mais elle ne s'attendait pas à retrouver le petit garçon à qui elle avait confié bien plus tôt. Néanmoins il était tout seul cette fois-ci, son ami n'avait plus l'air de l'accompagner.

« Que fais-tu tout seul ici ? Tu es sans ton ami ? »

La reine écouta les questions du garçon puis réfléchie. Quelqu'un de son entourage ? Elle n'y avait pas vraiment pensé à vrai dire. Quelqu'un de son entourage qui pouvait l'envier ... Après plusieurs minutes de réflexion, un prénom arriva brusquement en tête et elle eut brusquement une lueur d'espoir à l'idée de retrouver sa cravache 4G.

« Et bien ... Je ne veux pas raconter de bêtises ... Mais je connais quelqu'un qui adore cette cravache et qui adorerait l'utiliser ... »

Elle avait bien peur de lui raconter des bêtises mais il fallait mieux lui donner l'information plutôt que rien. Après tout il avait l'air de s'investir dans cette recherche donc tout était bon à prendre pour lui, non ?

« Cette personne n'a jamais pu le faire et ça la frustrait énormément. Mais est-ce qu'elle irait jusqu'à la voler ... Alala je ne sais pas ! Je peux quand même te donner son adresse si tu veux aller voir. Tu pourrais au moins lui poser la question, histoire d'enlever les soupons que l'on a sur elle et qui sait, peut-être qu'elle aura davantage d'informations que moi ? »

Ainsi la reine donna l'adresse au jeune garçon en espérant au fond d'elle qu'il finirait par trouver quelque chose. Ce n'était pas garantie et elle n'avait aucune preuve ni quoi que ce soit. La reine soupira.

« C'est tout ce que j'ai pour l'instant, nous continuons nos recherches de notre côté également. N'hésite pas à me dire comment est-ce que ça avance de ton côté. »

Suite à cela, la reine retourna diriger les groupes de recherches présentes dans la ville et à attendre la moindre information qu'elle pouvait recevoir. Elle avait hâte de retrouver sa cravache.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Le magnifique canidé ébène du monde onirique
Pouvoir : Morpheur loup
Points de Puissance : 14 550
Points de Réputation : 12 150
Messages : 110
Localisation : La Vallée des Loups
MessageSujet: Re: Une source de plaisir pas comme les autres [Markus & Florian]   Mer 11 Juil 2018 - 19:58

Galérant un peu plus que prévu, les investigations mises en places par l'apprenti Détective Markus n'avançaient pas autant qu'il le souhaitait. Les différents parfums et autres odeur d'hormones en tous genre brouillaient quelques peu la route de son flair, et l'obligeaient à s'arrêter de plus en plus souvent. Une idée de génie lui vint alors en tête : il allait grimper sur un toit tel un chat, pour s'éloigner de toutes ces odeurs néfastes pour sa course. Sauf qu'il n'avait pas vraiment les attributs physiques nécessaires pour grimper au mur. Pas de membres collants tel les pieuvres, pas moyen de tisser des toiles, ni de griffes de chat pour les planter dans les murs. Ah quoi que, des griffes, il en était doté ! Sûrement que ses griffes de loup allaient suffire. Il les dégaina alors, avant de prudemment les enfoncer dans la "chair" du mur. Glissant au début, car pas vraiment habitué, il réussit tant bien que mal à franchir cette étape.

Désormais un minimum en hauteur, il ne lui restait plus qu'à grimper d'avantage, et foncer dans la direction que lui sniffait son museau. En calquant les odeurs que celui-ci repérait, sur sa vision d'humain, il réussit à repérer un bar un peu plus loin, qui semblait être la cachette du voleur. Ou peut-être juste une fausse piste, qui sait ? N'empêche que dans le doute, il fonça tout de même dans cette direction, sautant de toits en toits. Arrivant sans trop de mise en danger de sa propre personne (il avait quand même faillit tomber trois ou quatre fois), le loup prit alors une grande inspiration, avant de prudemment descendre de son perchoir et se placer devant la porte d'entrée. Il entra alors, se frottant le derrière car il s'était fait fesser le popotin entre temps. Il n'était plus très loin de celui qu'il cherchait, enfin, c'était ce qu'en disait son flair. Le bar n'avait de bar que le nom en fait. Le blond n'y avait pas fait attention, mais il était entré dans une gigantesque discothèque, avec piste de strip-tease et tout le tralala. Il y avait bien de quoi se désaltérer, mais ce n'était visiblement pas la fonction principale de l'établissement. D'abord en mission plus qu'autre chose, Markus tenta d'éviter que ses yeux ne dérivent autre part, et il se rationalisa.

Bon, pas le temps de mater. Je suis sûr d'être tout prêt de celui que je cherche en plus ! Faut pas que je me laisse distraire, l'autre fourmi pourrait prendre de l'avance, peut-être même me dépasser !

Il fallait maintenant qu'il se fonde dans la masse, histoire de passer inaperçu. Et quel meilleur moyen pour quelqu'un qui ne veut pas être reconnu que de faire comme tout le monde ? Non non, ni danser ni se frotter à une barre. Ça ne ferait qu'attirer l'attention sur lui. Il allait alors s'asseoir sur un siège, et passa commande.

Chef ! Mets-moi un grand verre de lait bien de chez toi avec du sirop de fruits onirique steuplait ! Peut importe, ceux que tu veux !

Un verre de lait pour la 4, c'est parti mon sboobie !

C'est alors qu'une serveuse débarqua avec une chope, qu'elle plaça sous sa poitrine. Elle pressa alors celle-ci, et du lait suivi du sirop sortirent chacun leur tour de chaque sein. Heureusement que Markus n'avait rien dans la bouche, sinon sous l'effet de la surprise il aurait sûrement tout recraché.

Ah ben ça pour être frais, ça l'est ! Je m'attendais vraiment pas à ça !

Il l'avala alors d'un coup sec, avant de claquer la chope sur la table pour faire un maximum de bruit tout en évitant de la briser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Morpheur fourmi
Points de Puissance : 17 300
Points de Réputation : 14 450
Messages : 157
MessageSujet: Re: Une source de plaisir pas comme les autres [Markus & Florian]   Dim 15 Juil 2018 - 2:25

Pendant que Markus tirait au flanc. Florian après avoir eu les informations de la jolie reine. Avait eu des coordonnées menant directement vers une maison d’une des créatures vivant en ces lieux. Quelqu’un d’originaire du royaume des reptiles. Cela alarmait le morpheur fourmi qui se dit, qu’il était possible que le voleur soit une sorte de Morpheur Caméléon, un truc du genre. Sans perdre une seule minute, le jeune Florian se mit donc à poursuivre cette fameuse piste en s’élançant donc d’une course rapide en direction du bâtiment que venait de lui indiquer la reine. Les fenêtres de ce lieu était complètement fermé et le bâtiment avait l’air assez lugubre d’après Florian.

Il soupira, prit son courage avec ses deux grosses mains de morpheur. Et se mit avec douceur à toquer à la porte. Un faible gémissement se fit entendre. Un gémissement de douleur. Puis, le bruit d’un coup qui partait. Immédiatement, Florian cette fois eu du véritable courage. Et d’un coup d’épaule massif il défonça la serrure de la porte. Les pensées du jeune Florian était juste, un caméléon était présent sur ces lieux. Dans un sale état d’ailleurs, ce dernier avait le visage couvert et marqué par de nombreux bleus et il saignait également de la bouche. Un peu plus loin, se trouvait donc une femme poitrine exposée, le royaume oblige.

Le morpheur, comme l’inspecteur Bigby Wolf dans un jeu Telltale devait faire un choix. Chopper le caméléon qui commençait à prendre la fuite, ou bien cette jeune femme nue qui commençait déjà à partir. Le choix était tranché, il fallait qu’il choppe ce caméléon.

« Revient sale fou ! » Hurla le jeune Florian, avant de gonfler brutalement ses joues. Il sentait l’acide remonter brutalement son œsophage afin d’être propulser à haute vitesse en direction de ce caméléon. Florian visait les jambes, et n’avait toujours pas jauger à nouveau la puissance de son acide. La dernière fois, elle avait salement irrité les yeux d’un lézard. Mais, au moment ou Florian toucha les jambes du lézard. Ce dernier chuta avec force au sol en hurlant de douleur comme jamais. Le pauvre se roulait en portant lentement ses deux mains sur ses genoux.

« ARG ! Ma jambe ! M’tue pas, je parlerais ! »
Hurla le reptile devant lui entre deux souffles douloureux. Visiblement, l’acide de Florian venait de devenir plus puissant. Le morpheur devait donc faire attention aux doses qu’il envoyait.

« Bien, parle. Je t’écoute. » Dit sèchement Florian qui se plaçait en haut du caméléon.

« De base c’était une prostituée… mais c’est parti en cou... » Florian, écrasa lourdement de son talon droit la plaie de la créature. Qui a dit qu’il était bon ce Florian ? « Non, sur la cravache 4G de la reine. Cette dernière m’a racontée que tu voulais l’avoir. » Dit le dreadeux. Le reptile se mit à transpirer, c’était visible sur ces écailles car c’est Dreamland. D’ailleurs, si cet individus était le voleur. Il savait qu’il n’avait plus le choix.

« Ok… Mais je serais toi… je foncerais voir l’autre fille... » Marmonna le caméléon, avant que Florian ne force encore une fois sur son talon pour éveiller une douleur chez ce reptile.
« Cette fille, c’était une prostituée que je payais pour… j’vais pas te faire des dessins. Puis, je sais pas… j’ai eu une addiction… J’ai gaspillé presque toutes mes économies… Je lui est offert ma queue. »

« J’veux pas sav... »

« Non pas cette queue. J’te parle de vrai queue. » Dit t-il donc, se tournant légèrement. Le reptile n’avait plus de queue effectivement.

« Il est donc vrai… que j’ai commencé tourné autour de la cravache magique de la reine… Je l’ai volé, un caméléon comme moi… facile, je me suis camouflé et en un tour de main je l’ai volé. Au début j’ai joué avec. Mais ensuite… fallait que je paye mes dettes à cette salope ! Et je n’ai pas eu le choix, fallait que je lui donne cette cravache. Sinon elle allait vraiment me prendre mon unique et dernière queue. »

Florian, déposait son regard neutre sur le reptile. « Meeeh... tu as une idée d’où elle a pu se cacher ? » Le reptile indiqua à Florian ou elle se trouvait. Et le morpheur se mit en route. D’ailleurs, il venait de découvrir une nouvelle fonction à ses antennes. Elle percevait des phéromones dans l’air, et c’est pour cette raison qu’il s’était jeté sur le reptile. Car ce dernier avait la même trace que celle retrouvé sur le sboob doré. D’ailleurs, Markus les odeurs peuvent te traîner chez ce Caméléon, ce dernier ayant usé la cravache comme jaja jusqu'à maintenant.

Florian lui, voyageait actuellement dans la fille. Prenant donc en filature la créature dénudée cherchant le meilleur moment pour lui tomber dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le magnifique canidé ébène du monde onirique
Pouvoir : Morpheur loup
Points de Puissance : 14 550
Points de Réputation : 12 150
Messages : 110
Localisation : La Vallée des Loups
MessageSujet: Re: Une source de plaisir pas comme les autres [Markus & Florian]   Lun 23 Juil 2018 - 20:16

Bon, ce n'est pas que c'était embêtant de devoir bouger sous peine de perdre cette course contre-la-montre, mais il allait bien falloir se lever le derche et se remettre à chercher la personne qui avait volé cette fameuse cravache magique. Suivant donc son fidèle flair qui l'avait mené dans cet établissement à l'image du royaume, Markus monta à l'étage, et chercha dans quels embrouilles allait-il le fourrer. Progressant petit à petit dans ce qui semblait être (en plus d'un club de strip-tease) une maison close, et refusant toute offre de "services" venant des créatures dans les diverses chambres de l'étage, il tomba finalement truffe-à-nez avec une porte fermée, avec un petit écriteau sur lequel était peint "je ne suis pas là, je reviens bientôt !". Intrigué par le fait que cette porte soit la seule avec ce panneau, le voyageur s'en alla interroger les autres occupantes de l'étage, qui se trouvait être une petite vieille, avec des formes imposantes certes, mais avec des rides sur tout le corps, aussi profondes que le Grand Canyon.

Excusez-moi, vous sav-

Qu'est-ce qu'il y a beau blond, tu acceptes enfin ma compagnie ?

Non du tout, je suis pas là pour ça. La porte fermée là... Vous savez où se trouve la fille qui est censée s'y trouver ?

Ah bah ça mon ptit, pour que je dénoue ma langue va falloir que tu me la fasses tourner sept fois !

Mais t'as pas honte de proposer des trucs pareils à un mineur ?! Ah merde, y a peut-être pas de système de majorité ici... Enfin bref ! Si tu me dis pas où elle est, j'te fais bouffer quelque chose, mon poing !

C'était peut-être un peu violent, mais il se disait qu'éventuellement, en la brusquant, elle répondrait à ses questions.

Oh oui, viens, je suis sûr que tu sais t'en servir de bien des manières !

Aaaah, dégueu ! J'ose même pas y penser ! Bon tant pis, je vais devoir me débrouiller tout seul !

Tu sais, j'ai toujours dit qu'avec une paire de mains c'était bien, mais qu'avec deux c'était mieux !


Le loup ne l'écoutait déjà plus, et s'était donc posé devant ce cul-de-sac. Il prit un peu d'élan, avant de mettre un grand coup d'épaule dans la porte pour la défoncer. Sans succès. Il réessaya, en mettant un grand coup de pied, pas plus de résultat. Ceci dit, il n'abandonna pas pour autant, et retenta encore deux ou trois fois. Un peu sur les nerfs à cause de ces échecs répétés, le loup tenta le coup final, et prit de l'élan, avant de foncer tête baissée dans la porte. Il triompha alors du géant bout de bois, mais y laissa quelques neurones. Désormais à l'intérieur, Markus pensa à un truc... Il prit alors la poignée, et la baissa. Ce qui restait de la porte pivota alors, prouvant qu'elle n'était pas fermée.

Et merde...

Je n'ai jamais dit que c'était verrouillé !

La ferme !

Enfin bref. Maintenant qu'il était là où il voulait, il ne restait plus qu'à trouver l'objet tant convoité. Sauf qu'il avait beau chercher, dans tous les recoins, même les endroits où seulement les maîtres penseraient à cacher quelque chose, impossible de mettre la patte sur cet "artefact sexuel". La seule chose qui sortait de l'ordinaire (l'ordinaire d'une chambre de ce style) ici, c'était une sorte de queue de lézard, enfermée dans un bocal rempli d'un liquide semblable à de l'eau.
Désespéré de ne rien trouver, le morpheur se posa dans un coin de la pièce et se mit à réfléchir à l'endroit où pourrait être la cravache 4G, ou la personne qui l'avait volée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 479
MessageSujet: Re: Une source de plaisir pas comme les autres [Markus & Florian]   Lun 23 Juil 2018 - 23:51

Le voleur était là, fier de son coup, fier de son stratagème. Il avait payé très cher ce lézard pour qu'il puisse mentir et lui rester fidèle en toutes circonstances. Puis cette prostituée, tout était bon pour de l'argent. Il l'avait trouvé par hasard dans ce lieu miteux qu'il préférait oublier rempli de femmes qui n'étaient pas à son goût. C'était à se demander s'il en avait des goûts, d'abord. Dans tous les cas la carotte fonctionnait plutôt bien, le voleur avait bien identifié les p'tits qui suivaient la demande de la reine et échapper aux gardes étaient un jeu d'enfant. Pour l'instant il restait fier de son coup. Sur le coup, il imagina fesser la reine, histoire de se faire plaisir davantage. Faut qu'elle était à son goût celle-là.

La prostituée s'était cachée pendant un temps dans la foule en plein milieu du marché alors que son double jouait la comédie devant un gosse et quand elle rentra dans sa maison close, la petite mamie lui fit discrètement signe de partir, lui signalant qu'un fou avait détruit sa porte. Sous la colère, le double disparut instantanément sous un nuage de fumée. Même si la mamie n'était au courant de rien, la prostituée décida d'aller affronter le garçon et surtout, de le jeter de sa chambre.

« T'ES QUI POUR VENIR DÉTRUIRE LA PORTE DE MA CHAMBRE ? J'APPELLE LES GARDES POUR INFRACTION IMMÉDIATEMENT ESPÈCE DE SALE TORDU !! DÉGAGE DE LA VIEUX PERVERS !! »

Ceux-ci arrivaient en peu de temps pour jeter le garçon dehors en lui donnant un avertissement concernant le respect de la vie intime des autres. Il avait désormais l'interdiction de pénétrer dans le bâtiment et restait sous la surveillance des gardes qui voulaient absolument éviter un éventuel drame. Surtout que dans ce genre de lieu, on ne sait jamais ce que l'on trouve.

Quant au lézard, il disparu de la nature afin de partir se faire soigner. Faut dire qu'il s'était bien fait amoché le pauvre. Mais ça valait clairement le coup. Rusé comme il était, il se camoufla pour aller rejoindre le voleur en tout discrétion et lui annoncer les bonnes nouvelles, même si celui-ci le savait déjà. D'ailleurs, il eu le droit à une fessée en guise de récompense. Ce petit jeu amusait le voleur qui était présent dans la ville tel Big Brother. Il décida finalement de jouer au chat et à la souris et donna ses sous-vêtements achetés plus tôt au lézard pour le jeter n'importe où. Tant que les enfants les trouvaient c'était le principal. Il voulait observer de plus près les capacités qu'ils avaient précisément pour voir comment ils allaient réagir et comment ils utilisaient leurs pouvoirs. C'était une expérience qui pimentait les choses. Et c'était surtout très marrant de les faire tourner en bourrique, c'était aussi en grande partie pour ça aussi.

Et c'est ainsi, fou de joie comme un enfant que le voleur partit et reprit sa route de son côté. Au fur et à mesure, il laisserait peut-être des indices si les mômes ne s'en sortent pas. Bizarrement, il imaginait déjà ce qu'il pouvait leur laisser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Ligue B
Pouvoir : Morpheur fourmi
Points de Puissance : 17 300
Points de Réputation : 14 450
Messages : 157
MessageSujet: Re: Une source de plaisir pas comme les autres [Markus & Florian]   Sam 28 Juil 2018 - 9:13

Tout se déroulait selon le Keikaku. L’acide de Florian faisait flotter dans l’air des phéromones que seule lui pouvait détecter via ses antennes, ainsi si il prêtait attention à ce détail. Il avait directement le trajet exercé par le lézard chez le voleur. C’est alors, que pendant qu’il suivait la jeune femme. Il tournait lentement sa tête en arrière en sentant les particules et autres composants que libéraient son vomi sur le lézard. Mais, il ne prêtait pas attention à ce détail. Du moins pas pour le moment.

La fille que Florian prenait en filature était en train de rentrer dans sa maison close, avec un peu de chance. Le morpheur fourmi donc s’approchait lentement en essayant d’avoir l’air le plus normal possible. Endossant donc le rôle d’un client, mais malheureusement l’accès a l’étage devait se faire à l’accueil en payant bien de son E.V. C’était problématique pour Florian, mais si il voulait avoir la reconnaissance de la reine et ainsi gagner petit à petit de l’influence dans ce monde, il fallait qu’il y mette le prix.

« Bon bah… J’imagine que je n’ai plus le choi... »

« T'ES QUI POUR VENIR DÉTRUIRE LA PORTE DE MA CHAMBRE ? J'APPELLE LES GARDES POUR INFRACTION IMMÉDIATEMENT ESPÈCE DE SALE TORDU !! DÉGAGE DE LA VIEUX PERVERS !! » Coupa directement une voix féminine. Florian pensait que ce fameux pervers était le voleur ! Il ne devait pas rater cette occasion et profita de la panique générale pour se lancer à l’étage d’une course folle, pensant donc trouver le criminel… Mais il afficha un regard assez surprit quand il remarqua ce loup blond en train de se faire maraver par la garde. Un léger rire s’échappait du jeune Fleshter qui quittait les lieux en souriant comme un imbécile. La cravache n’était pas présente. Il l’aurait senti via ses antennes sinon. « Enfoiré de Lézard, il m’a roulé ! » Pensa le jeune voyageur, avant de se rendre chez cet escroc. Il était, visiblement pas présent chez lui. C’est comme ça que Florian se mit à suivre la trace luminescente que les fourmis pouvaient percevoir via leurs antennes. « Si je le croise, je le tabasse simplement ! » C’était un plan que Florian allait suivre visiblement.

Suivant les traces qu’il captait via ses antennes. Florian donc passa devant ce qui semblait être une vieille cabane, tandis qu’un type le percuta avec son épaule. Ignorant cela, il continuait de suivre la piste du Lézard pour tenter de le coincer. C’est alors qu’il croisa ce dernier revenant donc de sa tache. En voyant Florian il essaya de courir loin du morpheur, mais difficile avec une jambe qui avait testé la puissance corrosif du vomi de Florian. Libérant ses bras fourmiliers. Florian, glissa vers le lézard pour frapper de toutes ses forces dans son ventre. Puis tenta encore une fois de frapper ou ça faisait mal, c’est à dire un coup de pied bien maladroit d’ailleurs en direction de la blessure de ce dernier.

Certes le caméléon était blessé, mais il gardait une certaine adresse. Il évita le coup de Florian en tenta de s’enfuir. Grimpant littéralement sur les murs. « Saloperie de reptile... » Cracha entre ses dents le morpheur. Il tenta également de suivre le lézard en restant en bas. Le caméléon savait qu’il ne pourrait pas partir bien loin avec sa jambe dans un sale état. Ainsi, Florian tenta une nouvelle fois le jet d’acide. Jet raté par une esquive in extremis du reptile. Le fait d’avoir une jambe en sale état le déséquilibra, et le caméléon chuta pour atterrir dans un tas d’ordure. Le dos en compote. Finalement, cette course poursuite allait être payante.

Le morpheur fourmi s’approchait donc du fuyard, et immédiatement porta son énorme bras modifié pour l’attraper le col de son vêtement. « Si je ne peux pas te faire parler, peut-être que la reine pourra. Vu comment le royaume est perché… La punition doit l’être également. Donc, soit coopératif. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le magnifique canidé ébène du monde onirique
Pouvoir : Morpheur loup
Points de Puissance : 14 550
Points de Réputation : 12 150
Messages : 110
Localisation : La Vallée des Loups
MessageSujet: Re: Une source de plaisir pas comme les autres [Markus & Florian]   Lun 30 Juil 2018 - 21:50

La fille de joie, qui était retournée dans son "QG", fut assez surprise de découvrir que quelqu'un avait détruit la porte de sa chambre, et que cette même personne était en train de pioncer dedans. Elle le réveilla alors d'un bon coup de pied dans les côtes, avant de faire intervenir la sécurité de l'établissement, qui le vira dehors en l'avertissant de ne pas tenter de rentrer.

Mais tirez-vous ! Je suis envoyé par la reine bande d'abrutis ! Alors si vous voulez pas vous retrouver au chômage pour le restant de votre vie vous me laissez passer !

Ouais, c'est ça, et moi je suis l'amant secret de la reine ! Cause toujours le pervers !

Oh bordel, vous avez de la chance que je sois calme, sinon ta tête aurait fini dans le cul de ton pote !

Enfournant furieusement ses mains dans ses poches, Markus grommela et fit demi-tour, sans avoir aperçu la présence de Florian qui, au loin, semblait avoir fait un caméo furtif. Ce qu'il n'avait pas dit, c'était que pendant qu'il était dans la chambre, il avait eu le temps de capter l'odeur du propriétaire de la queue, et il se disait que si elle se trouvait là où elle était entreposée, ça n'était pas pour rien. Sous le coup de l'énervement, il courra sous sa forme de loup, bien vite dans la direction qu'il sentait être la bonne. Après quelques minutes de marathon, le loup se retrouva devant un Florian cruel, qui maravait un homme invisible. Enfin, pas si invisible, puisqu'une odeur de peur émanait de son corps, et du sang qui l'avait tâché le trahissait également. En deux temps, trois mouvements, l'homme-fourmi envoya au sol le lézard, qui était en fait un caméléon, avant de le soulever plusieurs dizaines de centimètres au-dessus du sol.

J-Jamais je ne parlerais ! Je préfère être fessé à vie ! Tu ne sauras jamais dans quel endroit se trouve le voleur !

Le loup sorti alors de l'ombre, et se déplaçant toujours dans un angle mort du caméléon, il arriva derrière lui et le gifla violemment, envoyant tournoyer sa tête plusieurs fois d'affilée.

Bordel, mais c'est pas compliqué de délier ta langue élastique ! Bon, Flo, on fait une pause temporaire ? On ramène ce niaiseux à la reine, et on repart sur de bonnes bases, j'ai un truc à lui demander pour clouer le bec à des mecs en plus.

L'avenir de la quête était désormais entre les mains de la décision de Florian. Ou pas en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Morpheur fourmi
Points de Puissance : 17 300
Points de Réputation : 14 450
Messages : 157
MessageSujet: Re: Une source de plaisir pas comme les autres [Markus & Florian]   Ven 3 Aoû 2018 - 0:27

« Ok ! Ok ! Trêve, mais on décidera du boss des boss des Young Thugs une nuit prochaine. » Cracha Florian, qui avait déjà des rêves de grandeur dans la tête. Puis, Florian resserrant sa prise autour du col du lézard qui commençait presque à sourire sadiquement. L’air de vouloir l’effrayer.

« Tu veux pas parler ok. Mais, faut que je te prévienne. On est des grands malades nous, tu pense qu’on ne serait pas capable de te transformer en purée d’un simple coup ? »
Florian laissait son bras gauche se transformer également, en le levant bien proche du visage de la créature. Il tourna lentement son buste et ses hanches, arquant ainsi son poing gauche en arrière.

« Detroooooooooooit smashuuuuuuuuuuuuu » Hurla t-il dans un air presque shonesque. Envoyant à une vitesse folle son poing gauche vers le visage de la créature. Le caméléon fermait lentement les yeux, priant pour que cela ne soit qu’un vulgaire rêve, il entendait l’air siffler signifiant que le poing se rapprochait petit à petit de sa cible. Dans l’espoir de survivre, la créature se mit à hurler de toute son âme. « C’est bon ! C’est bon, je vais parler ! » Le poing de Florian s’arrêtait à une dizaine de centimètre du visage du reptile. Souriant alors comme un gamin, il profitait pour relâcher sa pression autour du col de la créature pour que cette dernière ne tombe aux pieds des deux morpheurs.

« Ok… Ok… Mais, ce n’est pas qu’un simple pervers. Chibrocitus est malin... »  Le nom, et le visage de cette créature portait à croire qu’elle se moquait une nouvelle fois des voyageurs. Florian qui perdait légèrement patience, attrapa avec force le reptile par le cou. Le soulevant de sa force surhumaine donc tout en exerçant une petite pression afin de lui montrer qui était le patron. « Arrête de te moquer de nous, je commence vraiment à perdre patience. Et… Tu n’as pas envie que je perde patience ? » Dit Florian, serrant de plus en plus brutalement la nuque du jeune lézard qui agitait ses jambes avec force. Florian le gardait à une certaine distance, le soulevant de plus en plus haut avant de dire en souriant. « Au passage, tu as entendu parler de la nouvelle punition que la reine réservait aux auteurs de crime grave ? Comme le vol de biens royaux ? » Il prit un timbre de voix désintéressé. « Le Penetrator. Je sais pas ce que c’est… mais le nom n’inspire pas confiance. » La reptile ouvrit grand les yeux tout en hurlant : « JE VAIS PARLER !  TOUT SAUF LE PENETRATOR ! »  Florian laissait donc le reptile tomber au sol, ce dernier reprenait lentement son souffle enfin prêt à dire la vérité.
«  Je… Son nom est Alvis, il a toujours eu une mauvaise réputation avec les filles à cause de ses nombreux furoncles sur le visage. »

‘ »Putain mec ! Je comprends pourquoi il a besoin de cette cravache… Mais... »
Florian pensait à la future statue en or de lui même à poil au beau milieu du royaume. « Faut l’chopper ! » Hurla t-il en attrapant brutalement le reptile par le col de son vêtement pour bien le secouer. Le reptile indiquait donc les positions ou se trouverait probablement Alvis le moche, et par sécurité. Il avait choppé le reptile avec lui, si jamais ce dernier avait osé faire un sale coup


Dernière édition par Florian Fleshter le Jeu 16 Aoû 2018 - 16:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le magnifique canidé ébène du monde onirique
Pouvoir : Morpheur loup
Points de Puissance : 14 550
Points de Réputation : 12 150
Messages : 110
Localisation : La Vallée des Loups
MessageSujet: Re: Une source de plaisir pas comme les autres [Markus & Florian]   Jeu 16 Aoû 2018 - 3:58

Et bien, il faut croire que ce fichu caméléon voleur ravalait vite ses paroles ! En à peine quelques secondes, il était passé de "Je ne parlais jamais !", à "Alors, il est comme ça, il habite là, et je connais son emploi du temps, pitié me frappez pas !". Markus, qui s'était posé sur un pot géant d'un arbuste taillé en forme de seins (le royaume oblige), écoutait les quelques aveux que Léo s'était décidé à dévoiler. Comment ça "D'où tu connais son prénom ?" Non mais on s'en fiche de ça, il va s'appeler Léo le caméléon, en plus ça évitera les répétitions.

Une main verte et écailleuse vint alors tapoter sur l'épaule de l'actuel narrateur. « Ouiii, alors désolé de déranger, mais moi, c'est Pierrick. Léo, de un, c'est un peu cliché, et de deux, c'est déjà le prénom de mon lointain cousin !» « Heeeuuu... Ta gueule ? Qui c'est qui le gars qui écrit, ici ? C'est bibi ! Alors si tu veux pas que je fasse spawn une météorite sur ta tronche de vaurien, tu dégages fissa !»« Oui bon après moi ce que j'en dis... Et puis, on dit "saurien", pas "vaurien".» « FOUS LE CAMP JE T'AI DIS !!»

Revenons à nos couillons :

Attends attends Florian... Comment est-ce que t'as eu vent de ce fameux "Pénétrator" ? Me caches-tu quelque chose ? Serais-tu déjà venu ici ? Tu sais que tu peux tout me dire, hein ? Et juste, pour mes fragiles oreilles canines que tu as crispées, on dit "un bien royal", idiot.

Léo le caméléon, aka Pierrick sa mère l'aérodynamique, déballant son stock d'infos, se vit contraint de tout de même accompagner les morpheurs dans leur chasse, le secouant à tout-va et dans tous les sens. Il indiquait ici et là, les différents endroits susceptibles de cacher un Alvis remplis de vice.
Le trio finit par arriver après plusieurs dizaines de minutes de course et pistage acharnés devant une petite bicoque qui ne payait pas de mine. Elle était délabrée, mais assez bien soignée pour ne pas risquer de s'écrouler. Markus relaya alors à son ami le fardeau qu'était ce Léo, avant de violemment le plaquer sur la porte dans le but de la défoncer. Oui, il venait d'utiliser un écailleux comme bélier. Vous allez pas appeler la SPA pour ça quand même ?

Ça fait mal de fracasser une porte avec son dos ?

Ça pique... J'ai pleins d'échardes coincées entre mes écailles maintenant.

Balek. Fallait pas faire le malin. Et fait gaffe sinon je grimpe sur toi, et tu vois les escaliers devant nous ? Je les descends en slidant sur ta face !

Il pointait du doigt la cage d'escalier qui semblait descendre profondément dans le sol. Peut-être même qu'il menait à une porte fermée, avec derrière une pièce plongée dans le noir, avec le fameux pervers voleur qui ne les attendait pas. Le loup grimpa sur la rampe, avant de s'asseoir et de descendre en glissant tout du long. Il descendit ensuite, avec un léger tournis puisque les marches formaient une spirale. Les Young Thugs (et Pierrick), éclairés par une bougie accrochée au mur, finirent donc truffe-à-nez-à-porte face à... Une porte. Qui, contrairement à celle du haut, semblait être légèrement renforcée, pour éviter les intrusions comme celle qui était en train d'avoir lieu.
Forcément, Markus attrapa une nouvelle fois leur prisonnier par le col, avant de le soulever en l'air.

Non non non ! S'il te plaît ! Celle-là, tu ne pourras pas l'ouvrir comme ça ! J-Je, mon corps est pas assez résistant, tu vas me tuer à force !

Roooh, t'es pas drôle ! Bon, plus qu'une solution, Florian, t'es partant pour un punch en duo ?

Il regardait son ami, savant d'avance que celui-ci serait partant. On ne refuse jamais un punch en duo à son meilleur ami après tout, surtout si c'est un Young Thugs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Morpheur fourmi
Points de Puissance : 17 300
Points de Réputation : 14 450
Messages : 157
MessageSujet: Re: Une source de plaisir pas comme les autres [Markus & Florian]   Lun 20 Aoû 2018 - 14:45

Il murmura doucement vers Markus : « Non enfoiré, je bluff. Eh mec ? J’ai toujours dit royaux comme un chtarbé.  T’es sûr qu’on dit ça ? » Demanda Florian, le corps légèrement courbé par flemme comme Markus venait donc de prendre le caméléon histoire de s’en servir de bélier. Le duo avançait lentement dans divers endroit que pointait du doigt le reptile. Ce fourbe avait donc tenté de  faire une sorte de jeu de piste avec les deux voyageurs, presque une réussite car Florian dans son faible rayon avait tout de même du mal à percevoir les trajets du reptile avec ses antennes, et l’odeur probable de ce fameux Alvis qui était éparpillé un peu partout dans la ville.


« H’mpf… C’est ici que crèche ce fameux Alvis… ? » Florian avait les sens brouillé, mais il n’était pas dupe c’était encore un plan bien foireux de ce fameux Lézard, légèrement nerveux. Florian se mit donc à péter un capable et arracha brutalement le reptile des mains de Markus en activant ses bras modifiés.

« Putain tu te moque vraiment de nous pauvre con ? Tu pense qu’on rigole ? Tu veux qu’on t’éclate la tronche espèce de fils de zèbre ? Hein, car la tu commence sérieusement à me casser salement les couilles. Je suis à deux doigts de faire une bêtise la. »
Dit Florian en envoyant alors son énorme main puissante empoigner le reptile par la gorge, d’un mouvement bien violent il encastra ce dernier au sol massacrant donc son dos. «  Tu veux pas parler, c’est ton problème. Mais maintenant que nous sommes seuls, dans cette sombre cage d’escalier, je pourrais pleinement me défouler. »


Le reptile adopta donc un regard bien mauvais, révélant alors sa véritable nature. « Va te faire foutre fils de timpe ! HAIL ALVIS ! » Hurla t-il. Florian péter un câble et envoya de toute sa force son poing fourmilier fracasser le crane du reptile qui cracha une faible salve de sang.

« Hail ALVIS ! » Il continua encore. Florian soupira. « Bon, je vais devoir te tuer. La torture ça ne marche pas, ne mitrailler le crane ne marche pas. T’es dévoué à ce type, c’est qui pour toi ton keum ? » Petit bluff de Florian.

« La ferme bâtard ! » Hurla t-il, Florian gardait lentement son emprise sur le reptile, affirmant donc un regard bien sérieux cette fois. Il voulait cette statue putain ! Qui ne reverrait pas d’avoir une statue de lui à poil dans le royaume de la luxure ? Florian aurait cette statue, peu importe !


« Plus le choix mec, tu vas aller voir la reine. Elle va te faire parler peu importe les moyens. »
Florian empoignait avec force la créature par la gorge, et se dirigeait lentement en direction du palais royal, afin d’offrir ce complice à la reine comme preuve d’avancement de la quête, il indiqua au garde qu’il tenait l’un des complices du possesseur actuel de la cravache.

« Voilà votre majesté, moi Florian Fleshter des Young Thugs, je vous ramène l’un des voleurs de votre cravache magique, peut-être que vous pourriez le faire parler. Sinon je vous assure qu’on progresse doucement vers l’homme qui détient votre bien, il nous faut juste un peu plus de temps. Vous pensez que vous pourrez contrôler les entrées et sorties du royaume afin d’éviter qu’il se tire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 479
MessageSujet: Re: Une source de plaisir pas comme les autres [Markus & Florian]   Mer 29 Aoû 2018 - 22:54

La reine était toujours inquiète au sujet de sa cravache et avait décidé de mettre des soldats en plus dans la recherche. Son inquiétude était visible sur son visage mais elle ne s'attendait pas à une nouvelle visite des petits jeunes qui avaient décidé de l'aider. En plus de ça, ils étaient arrivés avec un lézard pas mal amochés qui avait l'air de souffrir encore de ses blessures. Que faisait-il là ? Le garde l'avait informé qu'il était en lien avec le fameux vol. Malheureusement ça ne voulait pas dire que c'était toujours lui le responsable. Mais s'il pouvait donner des informations précieuses, ça pouvait apaiser un peu la reine. Le lézard au sol était impressionné et s'inclina face à la reine qui restait silencieuse. Elle ne comptait pas le brutaliser davantage. Qu'il soit de son royaume ou non, ça n'était pas dans sa façon de faire. Puis la peur se lisait dans les yeux du lézard qui avait l'air d'être prêt à tout avouer à la reine. Assise sur son trône, elle attendit patiemment tout en le fixant. En sueur, le lézard osa relever légèrement la tête mais restait cloué au sol. Il se sentait inférieur et surtout coupable de sa bêtise.

« Oh ma reine ... »

C'était donc un habitant, ou tout du moins, un résident de ce royaume donc. Personne n'osait rien dire, laissant la reine attendre. Les gardes posèrent la main sur les épaules des deux jeunes garçons pour les faire légèrement reculer. Ils devaient comprendre que la seule chose qu'ils devaient faire était d'écouter. La violence était interdite et ils risquaient d'outrer la reine plus qu'autre chose avec ce genre de comportement donc les gardes préféraient prendre les devants afin que la reine ne soit pas plus stressées qu'elle ne l'était déjà. La reine prit la parole, elle n'était pas agressive ni menaçante. Elle voulait rester le plus calme possible afin de garder la situation en main.

« Je t'écoute.
- Je suis ... Je suis désolé ...
- Que s'est-il passé ?
- Il ... Il est venu ... Il m'a menacé de mort ... Puis payé à la fin pour que je l'aide ...
- Que sais-tu sur le voleur ?
- Pas grand chose ... Malheureusement ma reine. Pardonnez-moi ... La seule chose que je sais, c'est qu'il vient du royaume de la pudeur et ...
- Le royaume de la pudeur ?! Tu es sûr de toi ? Tu sais ce que cela signifie ?
- Oui ... Oui ma reine ... »

Le royaume de la pudeur était un royaume ennemi de Sboobland. Ce royaume ne supporte pas la liberté d'expression du corps des femmes et la liberté de la sexualité. De ce fait, il lançait de temps en temps des piques à Sboobland qui savait bien entendu leur rendre la monnaie de leur pièce. C'était un royaume plutôt calme et très fermé, un certain code vestimentaire était même imposé. Les jupes jamais au dessus des chevilles, les manches toujours longues avec de gros cols roulés.

La reine se releva de son trône, ses seins bondissant en même temps que son geste brusque. Elle fit signe aux gardes de retirer le lézard. Son cas allait être traités plus tard, il y avait plus urgent désormais. Plusieurs conseillères avec des seins aussi rebondissants que ceux de la reine arrivèrent brusquement. Une réunion allait être organisée d'urgence.

« Que tous les gardes disponibles partent à la recherche de ce voleur et renforcez les entrées ainsi que les sorties du royaume ! Une réunion militaire va avoir lieu. Les garçons, je vous pris de vous joindre à cette recherche. Le royaume de la pudeur ne supporte pas notre liberté. De ce fait je pense que le voleur aura tendance à rester caché avec ses vêtements ou cachés mais nu afin de passer inaperçu. Soyez vigilants, c'est un ennemi redoutable. Je vous donne ce mouchoir, gardez le sur vous afin de toujours avoir sur vous l'odeur de la cravache. »

La reine sortit un mouchoir qui était en plein milieu de sa poitrine et le tendit aux garçons. Il était temps d'agir.


« Le royaume de la pudeur nous déclare la guerre ! Et nous allons riposté avec toute notre splendeur ! La bataille a déjà débuté ! »

Suite à cela, la reine se dirigea en direction de ses conseillères afin de réaliser une réunion d'urgence. Les deux royaumes entraient officiellement en guerre. C'était désormais acté, c'était la fin des petites piques. Cette fois, ça allait être quelque chose de beaucoup plus gros.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Le magnifique canidé ébène du monde onirique
Pouvoir : Morpheur loup
Points de Puissance : 14 550
Points de Réputation : 12 150
Messages : 110
Localisation : La Vallée des Loups
MessageSujet: Re: Une source de plaisir pas comme les autres [Markus & Florian]   Sam 1 Sep 2018 - 0:20

Ce vent magistral émit par l'homme-fourmi à l'attention de son ami ! Du jamais-vu ! Florian était totalement passé au-dessus de la proposition qu'avait fait Markus pour détruire la porte qui se trouvait devant eux à grand coup de poing. Il avait préféré se crêper le chignon avec môssieur le caméléon tel un vieux couple. De son côté, le loup sur-réagissait avec des "OOOOOH", "J'aurais pas aimé !" et autres phrases dignes des plus grands envenimeurs d'embrouilles. Et bien vite, ils finirent par retourner une énième fois au palais royal, accompagnés de la créature qui n'était plus considérée comme suspect, mais comme complice. Et, heureusement pour lui, Pierrick ne faisait pas le kéké devant la reine. Il lui léchait les bottes, comme un petit toutou.

Il confia même le royaume d'origine de cet "Alvis", comme étant le royaume de la pudeur, ennemi juré de sboobland. Markus ne perdait pas une miette de la scène, mais son cerveau planta, avant de devoir redémarrer. Avait-il bien entendu ? Lui et Ant-boy allaient devoir servir la reine de Sboobland dans une guerre contre leur ennemi naturel ? Stylé, mais en même temps assez bizarre. En plus de ça, la reine venait de lancer son mouchoir royal en tissu sur le visage du loup, ce qui n'arrangeait pas son état. Il se mit alors à baver, la tête penchée en arrière et les yeux révulsés, en train de se faire des films sur une relation entre lui et la reine. Mais il fut tiré de cet état par un garde qui lui tapota l'épaule, avant de lui parler.

Tenez, ceci est pour vous. Déshabillez-vous et enfilez ces strings. Ils nous permettront de vous reconnaître et de signaler à nos troupes de ne pas vous attaquer dans la mêlée. Et comme ça, avec ce dévoilement extrême de votre corps, l'ennemi sera troublé !

Les Young Thugs reçurent alors ces magnifiques dessous et furent "contraints" de tout retirer et de les enfiler. Afin de ne pas montrer qu'il était un minimum pudique et ainsi offusquer la reine, le loup trouva le moyen d'enfiler le string par-dessus son boxer avant de retirer celui-ci jambe par jambe. Il effectua alors quelques mouvements en mode culturiste, avant de déclarer que ça ne lui allait pas si mal. Il chuchota ensuite à son ami : Mec, il va y avoir une baston générale ! On va être connu ici, mais aussi dans l'autre royaume, popularité boostée obligée !

Et pendant qu'il était en train de s'imaginer la cote qu'ils allaient avoir à la fin de cette aventure, un petit comité de guerre était en train de se mettre en place, et ils étaient déjà en train d'élaborer diverses stratégies d'attaque. Quand le morpheur voulu les rejoindre, il remarqua que la chaise qu'on lui proposa, était dotée d'un truc en plus. Je ne vous ferais pas de dessin, mais je vous laisse imaginer quel genre d'objet vertical ils sont capables de mettre sur tous les choses pour s'asseoir. Préférant se mettre accroupi, il écouta chaque personne qui se mettait à parler, pour pouvoir être sûr de ne pas être passé à côté d'une information cruciale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Morpheur fourmi
Points de Puissance : 17 300
Points de Réputation : 14 450
Messages : 157
MessageSujet: Re: Une source de plaisir pas comme les autres [Markus & Florian]   Sam 1 Sep 2018 - 11:02

La reine de ce royaume parlait avec une voix très calme, ce qui surprenait légèrement Florian. Il pensait que cette dernière serait fou de rage en voyant l’homme qui avait dérobé sa cravache magique pour aller la porter à un autre, honnêtement Florian aurait encore plus péter un câble et serai probablement en train de faire subir les pires sévices qu’il pouvait porter à cette créature.

Le calme de la reine agissait un peu sur Florian, qui ne pouvait s’empêcher de la fixer avec une certaine considération de son rôle. Analysant ses gestes et paroles, pas comme un pervers ou autres, contrairement à Markus qui devait sûrement essayer d’analyser ses formes sous tous les angles. Finalement, ce fameux reptile annonça qu’il y’avait quelque chose de bien plus gros derrière ce simple vol de cravache magique. Il évoqua le nom d’un fameux royaume, le royaume de la pudeur. Un nom inconnu au battaillon par Florian Fleshter qui regardait légèrement Markus pour voir si ce dernier avait des informations qui pouvaient ce montrer utile sur ce fameux royaume de la Pudeur.


Florian restait attentif à tout ce qui se déroulait autour de lui. Premièrement, il savait parfaitement que ce reptile était un véritable menteur. Le serpent d’Eve, il avait déjà menti plusieurs fois juste avant. Alors pourquoi ne récidiverait pas ? Adoptant une posture assez courbée, comme si il était fatigué. Florian se penchait lentement pour suivre le reptile du regard. Cherchant à croiser donc ses yeux tandis que ce dernier était emporté par les gardes. Peut-être pourrait t-il voir quelque chose d’autres sur son visage, il attendait un peu le sourire cliché du méchant de shonen, style celui du manipulateur. Ou peut-être qu’il se faisait des films, sa grande source d’inspiration comme beaucoup de jeune de son âge était les mangas/séries/films/livres qu’il lisait, et utilisait un peu cela pour référence dans certaines situations de Dreamland.
Hors, Dreamland n’est pas une fiction. Et jour après jour, Florian s’en rendait compte.

Cette profonde réflexion laissait Florian lunatique, il se détachait un peu de Markus pendant cette réflexion. A bas les masques. Agissant proprement cette fois, il le devait car il prenait sérieusement en compte le contexte qui entourait cette situation. Il y’avait une guerre qui pouvait éclater entre deux royaumes, faire des victimes dans les deux camps ainsi il fallait prendre la situation avec des pincettes et non tenter d’en profiter comme des charognards. Avant tout chose, les gardes offraient donc une sorte d’uniforme à Markus et Florian, et Markus approchait de Florian pour lui chuchoter un truc… ou crier dans son oreille. Florian n’aimait pas vraiment qu’on lui chuchote de la sorte, déjà à cause des enfoirés qui soufflaient plus qu’ils ne parlaient.

« Ok je vois ce que tu veux dire, mais je trouve ça un peu moche de profiter de cette guerre pour tenter de se faire connaître. » Dit Florian en vers son camarade avant de s’éloigner un peu pour se changer oklm.


« Bon morceau. » Avouait une conseillère qui approchait. Petit échange de clin d’œil, tmtc. Mais Florian se décidait comme la reine à rester sérieux sur cette affaire. De plus, il avait été invité à se joindre aux recherches, et la reine se dirigeait lentement avec ses conseillers vers une nouvelle salle pour la réunion, Florian coupa « Sans vouloir vous offenser votre majesté, je trouve que votre jugement est assez rapide… Ce voleur a été signalé car il s’amusait à frapper les fesses de tout le monde. » En ce moment même, quelqu’un venait de recevoir une tape sur le popotin. « Ce genre de comportement ne devrait pas être prohibé pour quelqu’un qui vient de ce genre de royaume ? Je trouve ça assez louche, sachant que ce reptile est un grand menteur. Je ne serai même plus surpris d’apprendre que c’était encore un mensonge. » Lui un petit voyageur venait de contester une créature des rêves qui était à la tête d’un pays ? Florian s’assurait de rester courtois et poli, il ne voulait aucunement offenser la reine de ce royaume, ou encore ses conseillers. « Ou du moins, peut-être que cette créature n’agit pas au nom du royaume de la pudeur… Je ne sais pas ce que vous en pensez... » Un comportement digne d’un chef !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 479
MessageSujet: Re: Une source de plaisir pas comme les autres [Markus & Florian]   Mar 4 Sep 2018 - 21:05

C'était hallucinant. Purement hallucinant. Comment un voyageur pouvait-il contre-dire la reine sans connaître le passif du royaume ? Comment avait-il osé critiquer la décision de la reine en disant que c'était un jugement rapide alors que cette décision était mûrement réfléchie ? Sur le coup la reine observa le voyageur avec un visage très étonné. Une conseillère fronça des yeux, très mécontente mais quand elle vit la reine se tourner pour répondre au voyageur, elle décida de se taire, laissant sa reine gérer.

« Je pense que tu ne comprends tout simplement pas. Je vais t'expliquer ce qui m'a ramené à cette réflexion. »

La reine restait calme alors que certaines conseillères et gardes lançaient des regards noirs au voyageur qui avait osé tenir tête à la reine. L'ambiance était brusquement tendue mais la reine essayait de calmer les choses. Le disputer était inutile, il fallait tout simplement lui expliquer les choses.

« Nous subissons des attaques de la part du royaume de la pudeur depuis de nombreuses années maintenant. Chaque royaume s'envoie des piques et on pourrait penser que c'est exactement la même chose actuellement. Néanmoins, voler cette cravache n'est plus un pique mais clairement une déclaration de guerre. Car le voleur s'en sert pour maltraiter mes sujets et c'est là que c'est grave. »

Elle espérait qu'il puisse comprendre la gravité de ce geste. Qu'elle ne pouvait pas laisser un royaume attaquer directement le sien sans agir. Qu'il était temps de mettre les points sur les i et les barres sur les t.

« Les tensions existantes entre nos deux royaumes sont devenues aujourd'hui toxiques pour les deux parties et nous ne pouvons pas nous laisser faire. Cette cravache est un de mes biens personnels. Cela veut donc dire qu'ils vont jusqu'à s’infiltrer dans ma propre chambre. Cette fois ils ont volés ma cravache mais la prochaine fois pourrait bien être un assassinat. Je ne peux pas laisser mon royaume souffrir plus longtemps. Et en tant reine, mon devoir est de protéger mes sujets. Je ne vais pas rester les bras croisés alors que j'ai une déclaration de guerre officiel sous les yeux. »

Certaines conseillères partirent dans la salle de réunion, d'autres continuaient d'écouter les dires de la reine. Elle souriait légèrement à l'attention de ce voyageur qu'elle voyait encore comme un enfant. Il fallait lui apprendre les choses finalement.

« Etre à la tête d'un royaume ou à la tête d'un groupe veut dire prendre les bonnes décisions et surtout il faut être capable de protéger les siens. Ma décision est très réfléchie depuis un long moment déjà et j'attendais seulement de voir si le royaume de la pudeur oserait une déclaration de guerre officielle afin de ne pas provoquer une guerre qui pourrait coûter la vie de mes soldats. Je ne peux pas les envoyer au front sur le un coup de tête. De ce fait, aujourd'hui est désormais un temps de guerre et il est de mon devoir, en tant que reine, de protéger les miens. »

Elle lui donnait presque une leçon de vie là. En espérant qu'il comprenne ce qu'elle voulait lui dire bien entendu. Suite à cela, la reine finit par lui tourner le dos et partit de la grande salle pour assister à la réunion. Les conseillères finirent par suivre sagement en ignorant les voyageurs qui se firent tout simplement jeter du château par les gardes très mécontents du geste du voyageur qui avait osé tenir tête à la reine. Un garde voulut dire quelque chose mais finit par se taire, sans doute pour éviter d'envenimer la chose alors que la reine avait très bien expliqué la situation critique.

Il était désormais temps pour eux de partir en mission et la première était bien entendu de retrouver à tout prix la cravache à l'aide de plusieurs gardes. La guerre était officiellement déclarée, c'était désormais aux voyageurs de savoir s'ils désiraient ou non défendre la cause de la reine. Ils pouvaient partir maintenant tout comme ils pouvaient partir après avoir trouvé la précieuse cravache. Après tout, la seule mission attribuée par la reine était bien de trouver la cravache, rien de plus. Et ils avaient le mouchoir avec l'odeur de la reine dessus, ça devrait beaucoup leur simplifier les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une source de plaisir pas comme les autres [Markus & Florian]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une source de plaisir pas comme les autres [Markus & Florian]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Une prof pas comme les autres(Fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RP :: Première Zone :: Sboobland-
Sauter vers: