Bienvenue

Liens utiles

Effectifs

Ligue B : 19 membres
Ligue M : 7 membres
Ligue S : 0 membre
Créatures : 11 membres
Inclassables : 0 membre
Seigneur cauchemar : 1 membre
Rois des rêves : 0 membre

Top-Sites & Discord


Membres du mois

Zachary
Profil
Top comeback
Zephyr
Profil
Top vote
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Partagez | 
 

 Il me faut plus....de MANA...de la MANA...? Il me faut plus ! [Diavolo feat. Sigan feat. Dyler. feat. MC Bokky feat. L'enfant de Diavolo et Mélina feat. la dignité versus Respect en Crise][-18]

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Seigneur Cauchemar
Pouvoir : Berzerker
Points de Puissance : 19 500 points
Points de Réputation : 24 700 points
Messages : 76
MessageSujet: Il me faut plus....de MANA...de la MANA...? Il me faut plus ! [Diavolo feat. Sigan feat. Dyler. feat. MC Bokky feat. L'enfant de Diavolo et Mélina feat. la dignité versus Respect en Crise][-18]   Mar 29 Mai - 15:07

- M’sieur, hey m’sieur !
- Quoiiiiiiiiii ? Putain la casquettttttte !
- M’sieur !
- Ouais je t’entends ouais ! On est arrivé ?
- Affirmatif, M’sieur !
- Pas trop tôt poutain !
- Voilà notre cité, comme convenu vous nous devez 4,000 EV.
- Euh, ouais. Mettez ça sur le compte de ma frangine.
- Qui est ?
- Buki Mayor, la reine des salopes. Allez salut la compagnie ! Et bonjour CardCaptor !




Aaaaaaaaaaah CardCapote...pardon, on la refait...AaaaaaaaaaaAaaaaah CardCaptor, ses quais, son port, ses...bateaux, ses bâtiments...ses rues...son palais ? Bon je dois avouer les potes que j’y connais pas grand-chose à ce bled, donc on part en narration descriptive. Alors que vois-tu du haut de tes mirettes ohé ohé capitaine abandonné ? Une ville posée sur l’eau, dans l’eau, sous l’eau ? D’accord. Quoi d’autre ? Des lumières, de toutes les couleurs. Des bateaux de bois d’or, des voiles de satins, et des soies comme parasols pour éviter que le soleil n’effraie les peaux douces et tendres des créatures de CardCaptor ? Mais c’est carrément gayzou comme ambiance ! Une tour, dis-tu ? Avec des escaliers, du marbre de toutes les couleurs existantes, des magies utilisées pour faire tout fonctionner et énormément de modernité ? Non mais attends, tu sais quoi ? On va juste foutre une photo et ce sera bon, hein, tu me gaves en fait.



La photo de Yann-Tutus Dugland:
 



Bon, voilà que j’arrive sur le port du bled. CardCaptor, parfaitement ! Un type en costume blanc nacré, les cheveux peignés avec des pierres de lapis-lazuli. Le mec est tellement plus pimp que moi, je serais presque jaloux si je le méprisais pas direct. Il fait une révérence, le protocole habituelle, deux greluches me donnent un collier qui résiste apparemment à des magies occultes, noires et celles de mes couilles. Bon j’écoute à moitié faut dire. Le gus me demande ce que je fous là, et je sais pas trop quoi lui répondre à part lui dire d’aller se toucher le zizi ailleurs que sur mes chevilles de beau gosse.


- Affaires.
- A faire quoi ?
- Les affaires, sérieux. Je suis le Roi de Babyland ET de Canin-ville.
- Vous voulez dire que…
- Ouep, c’est moi qui vlà, Diavolo Mayor, le tueur de dragons, le pourfendeur de succubes mammifères à poil long, dévastateur des grandes régions du nord et castrateur de Jim l’Écarteur d’urètres. Non, non pas d’autographes. Sur les seins ? Entre les fesses ? Ma foi…
- Connaissez-vous le fonctionnement de notre bonne ville ?
- Non et très franchement je m’en br…
- Alors ! C’est très simple ! Voici un lutin !
- C’est pas un lutin, c’est un classeur !
- On appelle ça aussi un lutin hi hi ! Bien. L’essence de vie n’est pas utilisée ici ! Vous payez en échangeant des cartes Magical  avec nos commerçants, boutiquiers, restaurateurs, serviteurs dévoués et vous pouvez avoir de très bonnes cartes en faisant des choses pour eux...ou pour nous !
- Ah ouais ? Et comment je commence sans cartes, bande de génies ?
- Je suis là pour ça ! Vous échangez autant d’essences de vie que vous voulez contre un certain nombre de cartes !
- Et donc, pour acheter des objets magiques dans votre ville interdite aux voyageurs – je précise pour ceux qui suivent mes aventures en stream, merci pour l’abo Markus-lebg-du35 au fait, maintenant va bosser le brevet, connard. Pour acheter mes objets, je dois choper des cartes ?
- Ou donner beaucoup d’essences de vie.
- Je vois direct l’arnaque ! C’est quoi le taux de change, bande de baltringues ?
- C’est assez simple : 1 essence de vie vaut 1 carte.
- Aaaaaaaaah, mais c’est trop naze !
- Mais attendez, une carte a une valeur selon le magicien dessus, selon ses sorts, sa biographie, son profil social, les MST en cours et aussi selon les derniers objets vendus. Le système actualise toutes les cartes une fois par heure, de manière aléatoire pour éviter les fraudes ! Cherchez pas, c’est magique, et interdit aux voyageurs !
- J’ai capté, du coup faut des badass en cartes pour faire péter l’oseille.
- C’est ça, et pour commencer vous avez que des cartes de bas niveau, malgré tout ce que vous pouvez donner ! Hi hi !
- Hum. Une manière pour vous de me faire bosser ici en tant que créature ? Putain mais c’est génial ! LES MECS ONT INVENTE L’ESCLAVAGE LUDIQUE ! Hey mais c’est moi l’esclave en fait !
- Plutôt que d’esclaves, on parle nous plutôt de joueurs ! Combien donnez-vous ?
- Heu, dix essences de vie !
- Seulement dix cartes de niveau 1 ?
- Y’a combien de niveau ?
- 4505.
- Ouais, seulement dix de niveaux 1. 
- Euh...tenez, voilà, elles rentrent directement dans votre lutin et…
- Ha bah voilà, il se transforme en lutin !
- Oui ! Une fois la première carte obtenue, le lutin devient un lutin qui ne vous quittera jamais, qui est indestructible, invincible, mais qui peut être acheté contre des cartes, ou volé…
- Volé ?
- Volé.
- C’est qui les deux connasses à côté de vous ?
- Mes deux lutins, un peu...modées.


Quelques heures plus tard, je me retrouve dans une taverne magique, c’est-à-dire que les bières sont tout aussi dégueus mais elles arrivent en volant et elles sont préparées par une bonnasse qui fait du brassage arcanique. J’dis ça, mais j’sais pas ce que ça veut dire.


- Et voilà, c’est comme ça que j’me retrouve avec trois lutins. Bon le mec est mort dans la flotte, mais il était bien garni. Tiens, lutine numéro 2...c’est quoi ton nom déjà ? Ah oui, Hillary Clito, va me chercher une autre bouteille de ce breuvage que vous appelez « Détergent à 90 ». Et toi, Sarah l’Astique, tu vas offrir un verre à la créature au comptoir là-bas. Tu lui dis que j’ai trois lutins plein de cartes à échanger contre des services corporels de qualité. Ouais je sais qu’elle ressemble à une manouche, Captain Carto, mais bon, que veux-tu, j’suis avant tout un romantique. Hé, ça te dit qu’on échange le Sorcier du Crépuscule inachevé level 98 contre un de tes bras ? Non ? Bah ferme ta gueule et continue de voir si y’a un objet pour mon enfant ! J’suis pas là pour être ici ! Et checke si je peux trouver le micro d’argent à l’école des sorciers ! Quoi ? Non pas de détournements de gosses orphelins, c’est fini cette période ! Ouais va te faire foutre aussi tiens.




GENERIQUE




- Heu Diavolo, t'es sûr pour continuer la causette après la fin du message ?
- Ouais, j'ai vu ça au cinoche du Royaume de la Thune Gratos !
- Non mais c'est naze si tu dis rien.
- Si attends je vais faire une annonce : JE VAIS AVOIR TOUTES LES CARTES DE CETTE VILLE CAR...C'EST MON DESTIN. OUAIS OUAIS




GENERIQUE BIS. feat. Joy Starr




Dernière édition par Diavolo Mayor le Lun 11 Juin - 18:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Points de Puissance : 31 250 Points (D) / 14 000 Points (S)
Points de Réputation : 28 400 Points (D) / 9 000 Points (S)
Messages : 56
MessageSujet: Re: Il me faut plus....de MANA...de la MANA...? Il me faut plus ! [Diavolo feat. Sigan feat. Dyler. feat. MC Bokky feat. L'enfant de Diavolo et Mélina feat. la dignité versus Respect en Crise][-18]   Sam 9 Juin - 0:43

C'est l'un des rares royaumes qu'on aime tous les deux Dyler et moi. Pas forcément pour les mêmes raisons mais c'est pas grave. En général quand on y vient, on reste un certain temps pour qu'on puisse ne profiter tous les deux. Lui l'aime par ce qu'il peut y faire des affaires, des rencontrez et surtout que les voyageurs n'y sont pas tolérés et que généralement il les considère comme une joyeuse bande de débiles. Je peux pas lui donner complètement toors mais je trouve qu'il exagère un peu. Personnellement, j'aime venir plutôt pour la magie étant donné qu'on peut y trouver des tonnes de matériel, les rencontres et tout simplement pour m'amuser. En fait cette ville me rappelle un peu ma mère. Je saurais pas trop expliquer pourquoi. En tous cas  j'aime venir. C'est aussi certainement par ce que c'est ici qu'on a passé une partie de notre « lune de miel » lui et moi. Le jour où il m'a enlevé, dès que j'ai essayé de m'enfuir, je me suis réfugiée ici et il m'a retrouvé. Bon dit comme ça c'est glauque mais il faut se dire que c'était très romantique ! Je... désolé c'est que c'est pas mal d'émotion de repenser à ça. Ça remonte tellement. J'ai pourtant l'impression que tout ça s'est passé la veuille.  Bref, j'étais depuis deux nuits dans la fabuleuse citée magique de Cardcaptor.

J'aime ses marchés et me sentir un peu moins unique parfois. Voir d'autres magiciens qui sont partout en ville et pas chassés par ces cinglés du royaume du feu. Et c'est aussi par ce que c'est certainement ici que se trouvent parmi les derniers représentants du Hameaux. Bon en vrai j'ai jamais compris leur système monétaire digne d'un arc un peu oubliable de HunterxHunter. Franchement faire du commerce en changeant des cartes c'est débile ! Bon, après je m'en fiche par ce que depuis le temps que je viens ici et avec un collecteur d'objets comme Dyler comme Alter ego... ça fait es années qu'on a réuni l'une des plus impressionnantes collections de cartes du royaume. Bon, le fait que j'ai piqué quelques cartes à droite ou à gauche a pu aider un peu. Mais bon perso je pige rien ! En général je me contente de piquer des cartes ou d'arnaquer certaines personnes.

Mais bon, je ne sais pas trop pourquoi Dyler avait décidé de venir, ou du moins accepté quand je lui ai écris dans une lettre que je comptais venir. Mais moi, je faisais ça pour rencontrer une personne en particulier. Un certain Diavolo Mayor... Nan je déconne ! Genre ce type m'intéresse ! En plus je dois avouer que j'aime moyennement ces gens là les Mayors. Faut pas oublier qu'ils ont participé avec les créatures du feu au génocide de mon royaume. En fait c'est une coïncidence qui me poussa à rencontrer le gigolo de la reine canine. Par ce que oui, Diavolo vous savez c'est le 30° frère des Mayors, celui que tout le monde oublie. Y compris leur père apparemment vu qu'il a été un peu ignoré lors de l'héritage visiblement.

Mais bon là n'est pas le sujet. Et puis on va éviter de se moquer des circonstances personnelles et familiales des gens sachant que les miennes sont aussi un peu particulières. J'avais finis par retrouver le contact avec la personne que je voulais rencontrer et elle m'avait donné rendez-vous dans une taverne un peu quelconque de la ville. Je sais pas pourquoi mais je le sentais pas trop. Et c'est donc là que j'ai rencontré le fameux Diavolo Mayor. Ce bon seigneur m'invita à sa table par l'intermédiaire de son machin truc là. Vous voyez le truc pour leurs cartes à la noix ! ... oui ! Je vous l'avais dis que je ne comprenais strictement rien à leur système monétaire aux gens du coin ! Pour ma part je m'encombre pas de ces trucs par ce que j'ai pour habitude de ne jamais rien payer et puis je préfère voyager léger. J'avais dans l'idée de refuser l'invitation de l'à présent roi du royaume canin par ce que bon, j'étais pas là pour le rencontrer lui mais quelqu'un d'autre. Mais bon... Je ne sais pas pourquoi mais je sentais que je devais accepter son invitation. Je le toisais d'abord un peu de ma place au comptoir. Je roule des yeux en signe d'une légère exaspération par ce que bon de base j'avais moyennement envie de me faire emmerder mais quand faut y aller faut y aller. A ce moment je ne savais pas encore qui il était. Mais je devais avouer que je le trouvais plutôt bien foutu. Assez mon genre. Étant donné que mon genre c'est plutôt les hommes... c'est pas bien compliqué. À peu près la moitié de Dreamland répond à mes critères. Je me lève et approche sa table en me faisant servir la boisson qu'il m'avait offert du coup. Vous voyez ! Puisque je vous dis que je ne paye jamais rien ! Je le regarde de haut en bas. Je comprends vite que lui c'est pas un gueux rien qu'à son attitude et son physique. Je descends cul-sec le verre qui m'a été servi et fait signe qu'on me remette la petite sœur en signalant au passage que c'était lui qui régalait. Moi une parasite ? Oui totalement ! Je le suis depuis toujours ! Vivre au crochet du reste de la société c’est mon truc. Mendicité, vol, arnaque et profitage divers c’est mon pain quotidien et je n'ai strictement aucun tabou avec ça en réalité. Mais bon, au pire ce grand gaillard n'a pas l'air d'être du genre à s'offusquer de ça. Et puis... Il a l'air d'avoir de la maille ! Je le détaille à nouveau du regard. Je ne lui ai toujours pas parlé puis je m'adresse finalement à ce bonhomme aux manières de rustres... Ah mais qui suis-je pour juger ? Les manières je ne sais même pas ce que c'est !

- Bon on fait ça chez toi, chez moi ou dans la rue. Personnellement j'ai un petit faible pour les toilettes. Ici elles sont un peu crades mais j'aime bien le côté glauque de la chose ! Bon par contre je te préviens... j'ai un mari un peu jaloux mais à vrais dire ça m'excite de le tromper. Par contre t'étonne pas si un jour un type violet vient te casser les genoux. A part ça... mes tarifs sont simples. Tu me paye les consommations et le reste, je le fais pour la beauté et le plaisir du sport ! En plus tu as l'air adepte de sports de combat... J'dirais pas non à un peu de violence !

Je le regarde ensuite de mon petit sourire angélique de salle petite garce. S'il est dégoutté, il me foutra la paix par ce que j'ai repoussé les limites de sa morale et s'il est partant... c'est que c'est un vilain garçon comme je les aime ! Dans tous les cas, je sous gagnante !  De sa position, s'il baissait un peu le regard, il avait une vue plongeante sur mon décolleté. On n’appâte pas les pigeons avec des bouts de pains... Quoi que si ! Bah ! Au pire faites comme si je n'avais rien dis pour finir. Cette expression était vraiment malvenue. Bon tout ça pour dire que dans le pire des cas, je n'étais pas forcément contre un peu d'exercice physique dans le fond d'une ruelle avec un inconnu.

- Ou dans le pire des cas je te lis ton avenir.

Ah mince ! Pourquoi j'ai ajouté ça moi ?! Si ça se trouve il va dire oui et je vais devoir vraiment me mettre à travailler !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Seigneur Cauchemar
Pouvoir : Berzerker
Points de Puissance : 19 500 points
Points de Réputation : 24 700 points
Messages : 76
MessageSujet: Re: Il me faut plus....de MANA...de la MANA...? Il me faut plus ! [Diavolo feat. Sigan feat. Dyler. feat. MC Bokky feat. L'enfant de Diavolo et Mélina feat. la dignité versus Respect en Crise][-18]   Lun 11 Juin - 18:53

J’crois qu’on peut dire que je suis avant tout un énorme lover, du coup rien d’étonnant de voir la gonzesse, la manouche de service qui vend son cul au plus offrant, rappliquer en quatrième vitesse avant le levier déjà dans la culotte. J’suis comme ça moi, un éternel romantique devant une petite culotte ayant déjà servi chez les vétérans. La meuf m’accoste direct et mets les choses au clair, au point, sur la table et dans le slip. Je reste un moment qué-blo et j’éclate de rire en l’entendant introduire le plan cul sans aucune forme de magie. Au moins elle sait ce qu’elle veut la petite ! Je la détaille de haut en bas et j’me dis que je me la taperais bien, si seulement j’étais pas marié. M’enfin le mariage c’est quand même un truc de has been, du coup j’vais voir si je peux pas tirer mon épingle du pieu, comme on dit.


- Va pour les chiottes d’ici, j’ai d’autres chattes à fouetter. Par contre maintenant que je suis un mari fidèle et aimant, j’peux pas tremper Popolito Mayor sauf si t’es une Reine. Question de prestige. Par contre tu peux toujours sucer mon chibre, ça c’est pas tromper, j’ai vérifié. Pour le reste tu peux t’asseoir dessus. Dans tous les sens du terme.


Je réponds ça tranquillement à la dame qui sourit et qui va directement dans le truc bien sale, bien dégueu, bien tentant. Je me lève, je la fixe du regard, je dis à tous ceux autour de nous de dégager fissa, et une fois que le calme s’est fait autour de nous, et une fois qu’on est seul, je lui fous une bonne claque pour voir si sa peau rougit comme il faut. Ouais, ça a l’air ouais. J’esquisse un sourire narquois et j’avance vers les chiottes, avec la ferme intention de la laisser pour morte, enterrée et couverte de semence royale.

Une fois arrivé sur place, j’attends la nana. Quand elle arrive, j’essaie de la surprendre en la frappant directement. Uppercut, crochet, crochet plexus, et bim dans les ovaires. En vrai le temps que je marche, j’ai cogité tout en bandant et j’ai senti l’envie poindre de la démolir maison avant de lui défoncer les dents avec Popol Mayor, le miniroi. J’enchaîne les coups sur sa tronche de conne, idéalement j’essaie de la foutre inconsciente, je l’étrangle et je lui pète le nez, du bout du pied. Une nana sort des chiottes et se met à hurler, je la prends par les cheveux et je la fous directement sur mon entrejambe, les lèvres en premières. Une fois que la nana s’étouffe, je la dégage sur l’évier et je passe à la manouche. Je me suis pas amusé comme ça depuis longtemps. Je traîne la diseuse de bonne aventure dans les chiottes, je défais son soutien-gorge et je mets Popol entre ses deux nibards, histoire de venir chastement sur sa poitrine de connasse. On s'marre bien wesh.


- Alors, qu’est-ce que tu bavardes maintenant ? T’as pas l’air de savoir qui je suis connasse ! J'vais t'appeler Buki, et je vais te faire hurler jusqu'à la pitié ! OKAY ? J'vais raquer, mais toi aussi, j'te le garantis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Points de Puissance : 31 250 Points (D) / 14 000 Points (S)
Points de Réputation : 28 400 Points (D) / 9 000 Points (S)
Messages : 56
MessageSujet: Re: Il me faut plus....de MANA...de la MANA...? Il me faut plus ! [Diavolo feat. Sigan feat. Dyler. feat. MC Bokky feat. L'enfant de Diavolo et Mélina feat. la dignité versus Respect en Crise][-18]   Mer 20 Juin - 2:30

Bon bah... dans la famille « qu'a été bercé trop près du mur » je voudrais l'attardé de dernier fils qui a vraiment été bercé trop près du mur ! Le pauvre petite... Il semble qu'il n'a toujours pas comprit ce que c'est que le sexe. Je crois qu'il va falloir que je lui apprenne le mystère et le miracle de la vie. Vous savez le truc avec les abeilles, le pistil et tout et tout. Il faut dire que ce grand gaillard avait l'air de connaître son affaire a priori, faut avouer qu'il avait pas une tronche de puceau mais dans les faits je commençais à me demander si c'était pas le cas tout compte fait. Quand on parle de sexe violent, on parle de pince-téton, de bonne fessée ou d'une p'tite sodomie surprise quoi. Pas d'un uppercut dans le foie d'entrée de jeu. Les jeunes de nos jours ! Faut vraiment tout leur apprendre. Mais bon, avant qu'il ne me surprenne avec son bon coup dans les ovaires, ce brave petit mongolien qu'avait visiblement hérité plus de l'homme de Tautavel que d'Einstein m'avait parlé de sa fidélité. J'vois le genre, aussi fidèle que moi je crois. Remarque, moi techniquement je suis pas mariée. On m'a empêché de l'être du coup, je profite de mon célibat forcé. Puis bon, on peut pas vraiment dire que j'entretiens une relation amoureuse avec Dyler. Nos seuls contacts depuis 300 ans se limitent à l'épistolaire. C'est un peu trop distant et romantique pour moi comme vision de l'amour. Je l'aime toujours autant... mais bon, faut bien que je vive quoi. J'ai des besoins !


Bref, l'autre attardé là se mit aussi de me parler de reines. Ok... encore un p'tit roi des rêves de pacotille qui se prend pour un grand seigneur par ce qu'il dirige un royaume composé de 12 empoté ou une p'tite horde de soldats qu'ont du mal à changer une ampoule tout seuls. Enfin bon, je parle de brancher une ampoule mais personnellement je m'éclaire à la bougie donc je suis mal placée pour critiquer. Du coup je décide moi aussi de brancher ma machine à méninges suite à l'évocation du nom Mayor. Lui un Mayor ? Il en a le physique et la carrure. Enfin, c'est pas étonnant s'il vient du royaume de la guerre mais bon... aux dernières nouvelles, il ressemble pas à Sento et encore moins à Buki Mayor... Et Prime je l'aurais reconnu je pense. Aaaaaaaaah mais oui ! C'est l'débile et inutile troisième frère de la fratrie ! Vous savez ! La 3° roue du scooter ! C'est quoi son nom déjà ? Oh qu'importe c'est pas comme si c'était important. C'est bien le seul membre de la famille Mayor à qui je n'ai vraiment rien à reprocher. A moins qu'il y en ai d'autres des Mayors...c'est que ça se reproduit ces saletés ! Et tous cas, l'avantage de servir à rien. On fait de tors à personne. Quoique... personnellement j'fais du tors à pas mal de monde et pourtant je sers pas bien plus la société. Je dois être l'exception qui confirme la règle. En tous cas je comprends d'un coup mieux son attitude et le besoin de se faire mousser grave. Quand on est le vilain p'tit canard d'une sacré famille d'attardés... et de bouchers aussi soit dit en passant. Quand j'ai compris ça, je crois que j'ai mieux compris ce qui m'a poussé à entrer dans le jeu de cet type.


- Hmmmm j'ai pas l'intention de devenir reine de quoi que ce soit mon choux ! J'ai refusé cette occasion il y a des années, c'est pas pour l'accepter maintenant. Et c'est pas pour tes gros muscles que je changerai ça !


Bon... et là ma narration bancale fait que vous êtes perdus, vous savez plus où j'en suis. J'en suis au moment où il passe devant pour aller aux toilettes. Je lui emboîte le pas alors que je fais un signe à une personne au fond de la salle. La personne que je suis venu rencontrer, qui est aussi la raison qui m'a poussé à accepter les avances du Mayor. Qu'est ce que j'entends par là ? Oh vous allez le comprendre assez vite. En attendant... Allez hop ! Let's go for une bonne dose de violence ! Je dois avouer que je l'ai pas vu venir celle là. A peine je fous le nez dans la pièce que je me fais cueillir par un violent coup dans le bide, puis un autre etc. J'vous fais pas un dessin, il me passe à tabac. Bon... Je vais pas trop trop jouer la dure en disant que ça me fait rien. Ce serait clairement faux. Il me fout chère. Mais bon, je vais pas non plus vous mentir en vous disant que vraiment, j'ai connu pire. Quand on a grandi dans le Hameau, ça fait passer les fausses de combat du royaume de la guerre pour des colonies de vacances. Des trempes comme ça, j'en ai reçu de sacrées et dès mon plus jeune âge donc vraiment... je dois avouer que ça me choque moyennement en soit. Après quelques coups, je me réalise un peu ce qui m'arrive. L'autre me sort alors son engin. Ah ! J'ai été mauvaise langue apparemment il a compris en partie le principe ! Je sais pas trop à quoi il s'attendait mais... s'il s'attendait à un air paniqué ou quoi que ce soit... il devait être déçu. Je soutenais son regard. Je sais que ça a tendance à déstabiliser les violeurs. Comment je le sais ? A votre avis ?! Je vous l'ai dis ! La plupart des royaumes cauchemar passent pour Disneyland à côté de là d'où je viens. Je le regarde sans broncher agresser une autre nana qui se trouvait là avant de revenir vers moi, me dénuder de se masturber avec ma poitrine avant de se déverser dessus. Un peu haletante, je le regarde un œil à demi-clos par l'un des coup qu'il m'avait mis cette brutasse. Je saisis alors de mes deux mains son membre avant de le regarder avec un léger sourire.


- C'est tout ce que tu as ? C'est pas pour dire mais... Tu frappe comme ma petite sœur. En parlant de petite sœur... salut sœurette ! Je suis certaine que tu t'attendais pas à ce que ça vire comme ça hein ?!


Le coup typique du « han regarde derrière toi » pour détourner l'attention ? Nan nan ! Il y avait vraiment ma sœur derrière le Mayor. En fait, c'était elle que j'étais venu voir ici. Ah et c'est comme je le disais aussi, elle aussi la raison de mon acceptation aussi facile de la proposition de ce pauvre type. Bon je dois avouer que si j'avais su ce qu'il préparait je me serais retenu de rendre service à la sœurette. Par ce que oui, à la base, tout ça c'était juste l'une des spécialités familiales. Un truc qu'on faisait avec notre mère. Pendant qu'elle séduisait des types un peu naïfs, nous on leur faisait les poches. Ma sœur m'avait fait signe de loin d'accepter les avances de Diavolo pour lui faire lui dérober sa fortune. Mais bon, visiblement ça avait pas tourné comme on l'avait imaginé. En tous cas, faut pas se demander pourquoi j'aime pas les mayors hein. Autant j'aime les méchants garçons, autant il y a plusieurs sortes de méchants garçons et lui appartenait à un genre qui ne me plaisait que moyennement.


Pour prévenir d'une réaction du Mayor, je décidais de faire un p'tit truc que les hommes aiment bien. Je jouais avec son sexe... sauf que moi aussi je peux me montrer brutale vous le saviez ? Le truc marrant avec le membre masculin, c'est que bien qu'il n'y ai pas d'os, ça se pète quand même ! Je connais pas ses réflexes mais je pense qu'avec la bite en équerre il va tout de suite moins bien réagir. Ah et quand je parle de bite en équerre c'est pas une image hein. J'lui ai vraiment tordu son zob en deux. A ce qui parait ça picote. Je pense qu'on lui a jamais appris à pas mettre son zizi n'importe où, ou de ne pas confier quelque chose de précieux à de mauvaises mains. Et je dois avouer que je suis pas trop digne de confiance. Ma sœur quant à elle avait sorti une masse d'une carte de tarot et l'écrasa sur la face de Diavolo, l’assommant sur le coup. Trop de douleur pour un homme. L'homme à terre, ma sœur m'aide à me relever. Il m'a pas raté ce con là, j'arrive plus à me tenir sur mes jambes sans un soutien.



- T'aurais pu venir plus vite non ?
- Je pouvais pas savoir qu'il prendrait au pied de la lettre ta proposition !
- Et tu savais que c'était un Mayor ?
- Pas avant qu'il te le dise. Sinon j'aurais cherché à le tuer de base, pas à le dépouiller.
- Là honnêtement... t'en fais ce que tu veux... J'ai pas la foi de le défendre... La vache il m'a pas loupé ce con là !
- J'avoue ! Tu vas avoir la tête boursouflée pendant plusieurs nuits.
-Ouiiii ! J'ai besoin d'un calin de ma sœurette ! Câlin !
- Euh... nop ! T'es couverte de sperme !


Pendant que ma sœur ligote l'infâme Diavolo je me nettoie un peu par ce que bon, c'est quand même un peu dégueu' le foutre. Beurk ! J'ai des mini mayor plein les nichons ! Ça me dégoutte rien que d'y penser ! Une fois tout ça finit, je me resappe comme je peux et ma sœur m'aide à sortir des toilettes puis du bar en emportant, forcément, toute la fortune que diavolo avait bien mal acquise après l'avoir laissé ligoté dans les chiottes, bite à l'air et tordue. M'est avis que les choses vont pas finir comme ça et que je vais avoir affaire à ce cinglé d'ici peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Seigneur Cauchemar
Pouvoir : Berzerker
Points de Puissance : 19 500 points
Points de Réputation : 24 700 points
Messages : 76
MessageSujet: Re: Il me faut plus....de MANA...de la MANA...? Il me faut plus ! [Diavolo feat. Sigan feat. Dyler. feat. MC Bokky feat. L'enfant de Diavolo et Mélina feat. la dignité versus Respect en Crise][-18]   Lun 25 Juin - 13:08

L'autre allumeuse appelle sa sœur, et moi j'aime pas les sœurs. A cause de la mienne, sans doute, un mélange d'amour et de pulsions meurtrières, de matages en douce et de combats acharnés à mains nues, des jours entiers, dans la sueur, le sang, et nos âmes de guerriers. Je suis venu rapidement sur les nibards de la tepu histoire de ne pas faire traîner les choses dans ce bouge, mais faut avouer qu'elle a du répondant, et pas uniquement en matière de téléphone rose. Elle encaisse comme une grande et ne se laisse pas si facilement démonter. Bien, j'aurais pu la recruter dans un des mes Fight Club, mais je crois que je vais juste la défoncer un peu plus pour tester ses limites. La routine, quoi. Je me prépare à riposter mais l'autre joue encore un peu avec Popol Mayor et le tord en deux, en angle droit. On m'avait pas baisé comme ça depuis l'école primaire.


- Oooooooooooh vouiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! Fais-moi mal Johnny Johnny fais-moi mal, moi j'ai l'coeur qui fait boum !


Je suis tout frétillant sous la douleur, parce que je dois vous avouer que chez les Mayors, on a forcément un rapport érotique à la douleur. C'est comme ça, on kiffe avoir mal. Mon père a passé sa vie à disperser sa semence en ayant mal, et il s'est enfin apaisé en épousant une Princesse du Royaume de la Médecine, qui a su le soigner et le réparer comme il fallait. Mais les Mayors actuels subissent aussi cette malédiction, le bonheur de la douleur, le bien-être dans le mal. Ca nous rend encore plus forts et encore plus vivants ! Mais je n'ai pas le temps de savourer l'instant puisque je me fais assommer gratos. J'étais en train de préparer ma forme de sanglier, mais bon faut croire que c'est une masse qui pèse son poids, je sombre dans les méandres de l'inconscient, et je skippe ce passage pour vous, car vous n'avez pas envie de voir à quoi ressemble l'inconscient d'un Mayor, surtout le mien. Bande de connards tiens.


Je me réveille sous le regard des gérants et des clients qui sont en train de causer entre eux, pas mal choqués et plongés en pleine perplexité en voyant Popol faire un angle droit. Faut dire que j'ai pas débandé malgré le coup reçu, parce que bon, on a sa petite réputation à tenir. Enfin grosse réputation, plutôt, j'me corrige. Vous n'avez rien vu. Personne ose m'approcher alors que je suis encore ligoté, et je sens bien que je suis vidé. Enfin doublement vidé. Plus de cartes, plus de thunes, me reste littéralement ma bite et MC Bokken...putain de merde, l'allumeuse était deux. Les petites salopes m'ont détroussé et se sont cassées l'air de rien ! Merde, les putes de nos jours sont vraiment des énormes salopes, on ne peut plus faire confiance à personne ! Encore un peu et elle m'aurait refilé des MSTquoi !


Rien à foutre je sors du bar encore ligoté, Popol toujours dressé en équerre. Je cours vers la sortie et je gueule à toute la ville, en prenant de l'inspiration.


- BANDE DE CONNASSES J'VAIS VOUS BUTER VOUS BRULER ET VOUS REBUTER ENSUITE ! Et est-ce qu'il y aurait un médecin dans la salle, j'ai la queue qui fait des maths !
- Je peux m'en occuper !
- T'es pd ?
- Oui, mais médecin aussi !
- Tu fais la finition ?
- Pour un beau gaillard comme toi, ouep !
- OK LES FILLES VOUS AVEZ CINQ MINUTES DE RÉPITS ! Toi viens par là. Fais-moi mal Johnny Johnny Johnny !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Points de Puissance : 31 250 Points (D) / 14 000 Points (S)
Points de Réputation : 28 400 Points (D) / 9 000 Points (S)
Messages : 56
MessageSujet: Re: Il me faut plus....de MANA...de la MANA...? Il me faut plus ! [Diavolo feat. Sigan feat. Dyler. feat. MC Bokky feat. L'enfant de Diavolo et Mélina feat. la dignité versus Respect en Crise][-18]   Jeu 12 Juil - 1:17

Bon bon bon... que faire et que dire de beau ? Ma sœur m'avait aidé à m'éloigner de la position de l'autre fou de Mayor. On se doutait cependant toutes les deux que ça suffirait pas à le finir. Ça m'avait presque surpris que ma sœur ai donné la priorité à moi plutôt qu'à son envie de vengeance. Ah oui... je vous ai jamais parlé de ma sœur. Je vous présente Bisi ma petite sœur ! Elle fait partie des quelques survivants du Hameaux. Sur le massacre et la destruction du royaume, nous fumes à peu près une centaines à en sortir vivant. Mais le temps et les persécution de mes semblables ont fait qu'actuellement, on doit être une trentaine.  Et de ce que j'ai cru comprendre, je suis un peu exclue de cette gentille petite communauté pour la bonne et simple raison que je ne fais qu'un avec Dyler et qu'il est plus ou moins la cause du génocide. Et ma sœur est un peu la tête de file des membres de cette joyeuse petite communauté, qui m'ignore cordialement à défaut de me détesté, parmi les partisans de la vengeance contre les causes de la destruction de notre peuple... Si on peut parler de peuple. Si vous voulez mon avis c’est débile et voué à l'échec en plus d'être sacrément vain comme objectif. Personnellement je n'ai pas que ça à faire que me foutre a haine à tenter de tuer, d'une l'homme que j'aime et qui ne fait qu'un avec moi... en terme d'instinct de survie ce serait pas malin, mais aussi plusieurs royaumes ou à défaut les représentants de la royauté de ces royaumes. Je trouve que c'est une incroyable perte de temps en plus d'être contre mon éthique de vie. Bref, je dis qu'il est surprenant qu'elle n'ai pas voulu tuer Diavolo par ce qu'il est un peu le descendant de rime qui a participé au Sac et à la destruction du Hameau. Tiens d'ailleurs c'est une bonne question je vais lui demander directement alors qu'elle me soutient alors qu'elle m'amène à son repère.

- Pourquoi tu n'as pas cherché à le tuer plutôt qu'à m'aider ?
- Je ne me salis pas les mains moi-même généralement. Et puis... tu es plus importante.

La première raison est une bonne raison. La seconde est un sacré mensonge ! Je le sais par ce qu'elle me sert son sourire de menteuse. Celui que maman nous a appris. Ah oui c'est charmeur, c'est beau mais quand on connaît l'astuce on ne voit que ça. La connaissant elle sait que je sais ça. Ça m'amuse alors passablement. J'adore ma sœur. Je sais qu'elle a un peu de mal à se positionner par rapport à moi mais... moi je l'aime. J'aime cette relation étrange qu'on a. Et puis elle me rappelle tant de bons souvenirs. On arrive finalement dans un bâtiment un peu dans les faubourgs, non loin de l’entée de la ville. C'est parfait pour le larcin et la fuite en express du royaume. Elle m'installe  sur un lit et commence à me soigner.

- Il t'a vraiment pas raté.
- Tu te rappelle le garde ? La première fois qu'il m'a attrapé ?  J'étais dans un état encore pire. Lui i était arrivé à m'avoir vraiment.
- Maman lui avait bien fait payer. Le lendemain on l'a retrouvé éventré et pendu avec ses tripes aux tours de la villes. Il avait oublié l'une des lois du Hameau.
- Je vois ce que tu sous-entends. On n'est plus au Hameau... Rien ne me protégera. Il peut se venger quand il veut.
- Dès que Dyler saura ça...


Ses propos furent comme un l’électrochoc. Elle état en train d'utiliser un bandage magique qui permet de guerrier plus vite les blessures quand elle me dit ça. Je me relevais sur le lit d'un coup sec et je l'attrapais par les épaules en la fixant droit dans les yeux... du moins dans l’œil vu qu'un de mes yeux était à présent bandé.  Je pense qu'on pouvait lire un peu de peur dans mon visage.

- Dyler ne doit pas savoir ce qui vient de se passer... Jamais !
- Mais tu sais très bien que s'il...
- Jamais tu m'entends ! Absolument jamais ! Tu es la mieux placée en ce monde pour savoir ce qu'il est capable de faire par amour et désespoir. S'il apprend qu'un héritier Mayor a tenté de m'agresser et que lui il n'a pas pu me protéger... Imagine juste deux secondes ce qui va se passer dans sa tête ! Il va psychoter, devenir fou de rage et faire n'importe quoi... Il va remuer ciel et terre dans un seul but... se venger ! Comme il l'a fait avec le Roi. Il serait prêt à tout pour ça... Surtout le pire ! Et tu le sais très bien Bisi... Il n'y a que trois choses que j'ai juré dans ma vie. Te protéger, aimer Dyler jusqu'à ma mort mais surtout l'empêcher de refaire ce qu'il a fait à notre royaume.


Je la fixe longuement jusqu'à ce qu'elle fuit mon regard. Je ne sais pas du tout ce qu'elle va faire de ce que je viens de lui dire. Elle a toujours été rebelle. Et c'est moi qui vous dit ça. Je me repose alors sur le lit en grimaçant alors qu'elle resserre les bandages sur mon ventre. Je respire un peu alors que elle, elle part de l'autre coté d'un paravent pour se changer et mettre ses habits habituels, ses habits de danseuse, le tout après avoir planqué son butin quelque part dans la pièce. Une fois de retour, je suis toujours affalée dans le lit. Je crois que je n'ai jamais autant voulu que la nuit tombe. Enfin jamais... c'est un grand mot.

- Qu'est ce qui te pousse à venir ici ?
- Voir ma petite sœur adorée n'est pas une raison suffisante ?!
- Pour toi ? Non ! Pour Dyler, encore moins ! Par ce qu'il a très bien pu te demander d'apporter votre corps ici par ce qu'il avait des affaires à faire... de nuit.
- Aaaaaaah c'est bien ma sœur ça ! T'es trop forte ! Je peux rien te cacher de toute façon ! Tu vise juste. Dyler a voulu venir ici. Je sais pas vraiment pourquoi. C'est l'une des raisons de ma venue. Je sais pas ce qu'il mijote mais... ça m'intrigue. Je me méfie toujours de ce qu'il projette. J'ai peur que ça tourne mal. Il est tellement obsédé et fou de colère qu'il ne se contrôle absolument pas.
- Je te le confirme. Il a voulu me tuer la dernière fois que je l'ai vu.
- T'as un peu tenté de l'empoisonner après avoir tenté de coucher avec lui. Mais je t'en tiens pas rigueurs. C'est vrais qu'il est bel homme mon homme hihi ! Et t'as de bonnes raisons de le détester.
- Tu sais que tu m'énerve ?!
- Pourquoi ?!
- Rien de ce que je fais ne semble sérieux à tes yeux. J'essaie de tuer ton homme, de coucher avec lui mais ça te touche pas.
- Et moi je trouve fou qu'avec tout ce que tu as vécu sœurette tu n'ai toujours pas appris à relativiser.


Bah ouais quoi ! Elle reste indécrottable et sérieuse en toute circonstance. Hey souris la vie pourrait etre pire. Bon c'est pas toujours sympa, chouette et rose et y a souvent des emmerdes mais profite un peu de l'instant présent crévindiou !

- T'es pas venu ici juste pour tenir Dyler à l’œil.
- Nan je te le dis c'est aussi pour te voir par ce que tu me manque  ça va faire quoi ? 5 ans ?! Nan puis j'adore cette ville ! Sauf dès que je tombe sur un Mayor un peu énervé... là c'est moins drôle j'avoue mais bon... c'est de ta faute là à me traîner dans tes larcins ! Moi je te faisais confiance ! Je
pensais que tu choisissais mieux tes cibles !
- C'était pas écrit sur sa tête que c'était un Mayor !
- Tu parle ! Il a pas arrêter de le brailler !
- … La vrai raison de ta venue !
- Rah bon ok ! Je veux en apprendre un peu plus sur certaines pratiques magiques et je sais qu'il ya  qu'ici que je peux trouver ce que je veux. C'est l'un des derniers bastions de sorcellerie que le royaume du feu a pas encore détruit.
- Tu vois c'était pas compliqué d'être sincère ! C'est toujours compliqué avec toi !


Elle m'envoya un sourire satisfait alors que je lui répondais avec une grimace. Elle m'agace ! Elle me ressemble beaucoup trop j'aime pas ça ! Mais en même temps j'adore ça. C'est étrange ! Je crois que ça peut se résumer par un très très simple. C'est la fraternité. Bon, de son côté c'est beaucoup plus retenu. Je sens qu'elle m'en veut aussi à moi pour tout ce qui s'est passé. Le hameau, Dyler et tout et tout. Mais dans le fond, je reste persuadé que moi aussi je compte pour elle et qu'elle se plat juste à me le cacher derrière une fausse indifférence et teintée de rancœur. J'allais lui demander si elle avait eu vent de  rumeurs concernant un sorcier spécialisé dans la destruction de malédiction ou autre. C'était après tout la principale raison que je voyais pour que Dyler soit subitement intéressé à venir dans ce royaume. Ça ou des affaires commerciales ou bien une rencontre qu'il devait faire. Mais je penchais plus sur la première option. La sœur n'eut pas le temps de me répondre qu'on put entendre le signale du jeune guetteur que ma sœur avait payé d'une carte au moment où elle entra dans sa rue. Quelqu'un de suspect arrivait. Je tente de me relever du lit mais la douleur m'y cloue un peu en plus de ma sœur qui m'ordonne de rester couchée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Seigneur Cauchemar
Pouvoir : Berzerker
Points de Puissance : 19 500 points
Points de Réputation : 24 700 points
Messages : 76
MessageSujet: Re: Il me faut plus....de MANA...de la MANA...? Il me faut plus ! [Diavolo feat. Sigan feat. Dyler. feat. MC Bokky feat. L'enfant de Diavolo et Mélina feat. la dignité versus Respect en Crise][-18]   Jeu 2 Aoû - 16:50

- Et quand j'appuie là ça va mieux ?
- Mec, faut que t'arrête, j'ai fini la consult
- Et là ?
- Bon ta gueule.


Je prends la tête du médecin et je l'encastre dans une commode. Il est temps de me remettre en route avec ces conneries. Popol Mayor est revenu dans sa position de majorette des temps modernes du gonzo de vos mamans, et moi je suis reparti pour le front. Je sors de l'établissement en faisant un doigt aux gérants, et j'essaie de remettre de l'ordre dans mes idées. Bon, il faut que je retrouve l'autre pute et l'autre pute. Je me suis fait avoir comme un bleu et bon, faut avouer que c'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes. Leur stratégie allait plutôt bien, c'est moi qui suis con juste. Après, c'était pas tromper ma petite femme que de faire ça, tout va bien madame la marquise wesh.

Alors que je marche à la recherche de Tic et Tac, j'entends chialer dans mon torse. PUTAIN DE TA MERE ! Le chiard ! J'ai complètement oublié que je portais le chiard, je le croyais filé à...bah à moi en fait, non mais c'est pour moi, c'est gratos. Le chiard gueule, il doit avoir faim, du coup je traîne une nana avec un landau dans une ruelle pour la forcer à le nourrir, parce que j'ai pas pris mes paquets de Mentos sur moi. Bon, du coup foutu pour foutu je paie la fille et avec un pourboire je me fais tailler une pipe sous promesse d'être embauchée comme bonniche à Canin-Ville. C'est-y pas beau le pouvoir les gens ? J'aime beaucoup, et ça m'a permis de voir le travail effectué sur Popol Mayor, très professionnel, surtout la petite coupe iroquoise qui part vers le nombril.


Voilà, le bébé est nourri, je peux me remettre à la recherche de machine et machine. Je fais chou blanc pendant quelques temps, personne ne connaît deux putes en fuite. Mais avec le temps que je passe dehors, je commence à avoir un classeur pas dégueu, de nouveau. Non mais c'est normal ça les gars, à force d'intimider de racketter de taper et d'assommer, l'argent il rentre tout seul. Du coup je me suis refait un petit pactole pas dégueulasse du tout et je commence à avoir assez pour acheter un objet magique. Et là le mec sur qui je tombe, vous me croyez, vous me croyez pas c'est le même prix ! Le mec me vend un truc comme euh…


- Tiens, c'est un bâton de sourcière !
- De sorcière ? Apprends à parler ducon sérieux.
- Sourcière ! Vous trouverez des sorcières en chaleur disposées à aimer les hommes !
- Ça marche même avec les putes ?
- Ah ça le fait bugger. Mais tu peux aussi penser à quelqu'un, et si elle a des malédictions, des pouvoirs, des sorts jetés sur elle, le bâton la trouve.
- Putain mais c'est énorme comme Deus Ex Machina ! Dire que j'avais pas vu venir le coup de la sœur, mais là la baguette de salopes c'est juste trop fort.
- Évite juste de l'utiliser chez toi, mon grand.
- Pourq...oh, je vois.
- J'ai eu des ptits soucis avec un client cocu, tu vois le tableau ?


Je me casse avec mon nouvel achat qui rentre direct dans mon inventaire de prédilection, et je cherche les deux putes en pensant à la première. Tic ou Tac ? Boh j'm'enfous, mais je me dirige dans un quartier plutôt calme. Ouais pour l'instant ouais. Je vois un mec me zieuter alors que je rentre dans la rue, et je me dis que si c'est par là, c'est que ça doit être par là en effet. Je rentre dans la rue et le bâton m'amène droit devant une porte. J'active la Forme Sanglier, j'suis pas con. Une fois mais pas deux les filles.


- TOC TOC TOC C'EST POUR CASSER DES OVAIRES ! Non plus sérieusement, je viens pour offrir un hochet magique à mon gamin, déconnez pas rendez-moi ma thune les filles. Je veux bien me faire pardonner, mais vous parlez à un honnête homme au foyer qui ne souhaite que le bonheur de son enfant. Allez ouvrez, on en a gros ! Chut, du calme Popol tu vas encore les effrayer ! Allez ouvrez quoi...on en a gros...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Points de Puissance : 31 250 Points (D) / 14 000 Points (S)
Points de Réputation : 28 400 Points (D) / 9 000 Points (S)
Messages : 56
MessageSujet: Re: Il me faut plus....de MANA...de la MANA...? Il me faut plus ! [Diavolo feat. Sigan feat. Dyler. feat. MC Bokky feat. L'enfant de Diavolo et Mélina feat. la dignité versus Respect en Crise][-18]   Dim 12 Aoû - 15:35

- Sigan reste couchée !
- oh ça va t'es pas maman je fais ce que je veux et puis d'abord, c'est moi l'ainée.
- Gnagnagnaaaaaaah ! Que tu m'énerve !
- Hmmm il a pas l'air trop énervé sinon il aurait déjà pété la maison.
- Je m'occupe de lui je....
- OOOOOOOOOOOOOH Mais il est trop mignoooooooon !
- Quoi ?!


Je m'étais, contre les instructions de ma sœur, levée pour aller voir à la fenêtre Diavolo Mayor qui avait pris une forme de combat visiblement. La sœurette, elle était pas contente contente de me voir lui désobéir comme ça. Attendez c'est moi l'aînée, j'ai mon rang à tenir vous voyez ! Je regardais et écoutais le prince de la guerre balancer ses conneries. Qu'est ce qu'il dit encore comme conneries celui-là ? Puis, là, je vois alors dépasser de sous son haut, la tête d'un tout petit bébé. Bon, ceux qui suivent mes aventures, des plus palpitantes avouez-le, savent que j'adore les enfants ! Du coup, en voyant l'adorable bouille de ce bébé depuis la fenêtre je ne pu m'empêcher de descendre les escaliers et d'ouvrir à la brutasse, je ne le regardais même pas.

- Je peux le prendre ?! Oooooooh qu'il est trop chou !!! C'est il ou elle ? C'est toujours compliqué à voir avec les bébé créatures canines !

Sans même attendre la réponse du père, je m'empare du petit que je commence à bercer dans mes bras. Ouais bon je sais je suis un gros cliché ! Je peux pas contrôler mes instincts maternels ça va ! Mais j'aime trop les bébés, les enfants ! C'est trop chou, c'est trop mignons, t'as envie de leur faire des poutous, de les protéger, les aider et tout et tout. Et ouais en effet, je me contrôle plus trop quand je vois un bébé trop choupichou.

-C'est qui qui est venu chercher un joujou magique avec papa ? C'est toi ! C'est qui le bébé chien non binaire le plus cute de Dreamland ? Ouis ! C'est toi ! Gouzi gouzi !!! haaaaan qu'il est trop chou ! Il a pas pris de toi ça c'est certain. Et on veut un joujou magique ? Bah oui tu veux un joujou magique ! Rooooooh mais t'es trop à croquer ! Comme un petit aussi mignon peut avoir un papa aussi affreux ?!  Attends ! Me dis pas que tu l'avais contre toi quand t'as essayé de me violer ?!



Je posais la question à Diavolo comme si je venais de redescendre sur terre d'un coup d'un seul. Mais ce mec va vraiment ps bien dans sa tête putain ! C'est ouf d'être aussi cinglé. Même pour un Mayor, c'est vraiment du haut niveau. Famille de tarés. Dans quelle famille tu es né pauvre petit chou va ! Et dire qu'un jour tu deviendras peut-être aussi affreux que ton cinglé de papa. Notez au passage que je ne suis pas rancunière. Il m'en faut un peu plu que ça pour que je décide de me venger. Je fais certes des petits coups de pute à foison mais le désire de vengeance ne fait pas partie de mon ADN, contrairement à celui de ma sœur qui restait à la fenêtre en haut pour observer. Elle devait réfléchir à un moyen de nuire à Diavolo. Je retends le gamin à son père avant de me frotter l’œil qui a pris une couleur pas super sympa sympa. Ça faisait mal. Contrairement à ma sœur, je n'avais pas de griefs particuliers contre les Mayors et puis bon, sa tentative de tout à l'heure, disons que c'est plus fort que lui, un peu comme moi, voler ça peut parfois être plus fort que moi. C'est une créature de violence, de terreur, de domination. Il ne vit que pour ça, il ne comprend que ça. Mais bon, essayons tout de même quelque chose. Je regardais la créature de la guerre d'un air un peu plus dure.

- Bon... Tu veux juste un jouet pour ton bébé ? Si je t'aide à le trouver, tu me foutras la paix à moi et à ma sœur et tu réessaiera plus jamais ce que t'as essayé plus tôt ?



Dans mon dos, je saisissais l'une des poudres soporifiques dont j'ai le secret, prête à lui lancer à la tronche si d'aventure il se mettait à devenir agressif. Et s'il s'endort, il se peut que je m'octroie le droit de lui retirer la garde de son enfant par ce que bon, c'est pas sain de grandir avec un parent aussi fou ! Au passage, faudrait que je lui explique que s'il croise Dyler, il faut absolument pas qu'il lui dise ce qui vient de se passer sinon ça va vraiment chier par ce que mon amoureux, il serait prêt à retourner tout Dreamland pour le faire souffrir en retour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Seigneur Cauchemar
Pouvoir : Berzerker
Points de Puissance : 19 500 points
Points de Réputation : 24 700 points
Messages : 76
MessageSujet: Re: Il me faut plus....de MANA...de la MANA...? Il me faut plus ! [Diavolo feat. Sigan feat. Dyler. feat. MC Bokky feat. L'enfant de Diavolo et Mélina feat. la dignité versus Respect en Crise][-18]   Lun 20 Aoû - 11:40

- Ha bah j’ai découvert récemment que c’était une connasse...enfin une fille quoi. Elle s’appelle Maygold Markusse Infinity Mayor-Cheyenne, on a décidé avec sa mère de l’appeler May, ce sera plus simple ! Bon j’peux rentrer ou quoi les gonzes ?


Franchement, c’est pas le même accueil et c’est tant mieux ! La nana qui faisait juste avant la pute de luxe se transforme en nounou slash nana qui a envie d’un gosse mais qui n’est pas capable de s’en faire faire un par un débile. Ou juste de garder un connard auprès d’elle, vu le niveau ça m’’étonnerait pas. Quand tu vends ton cul pour tirer de la thune, t’es pas prête à assurer la vie de famille, très clairement. Mais bon ça la regarde, pas comme si j’en avais queque chose à foutre de sa life. Bon elle parle à May et j’réagis pas trop, ça me soulage le dos en fait de la refiler, parce qu’elle commence à peser son poids, surtout que je ne la lâche pas. Je me pose dans un sofa bien confort en me massant.


- Je l’ai toujours avec moi, même quand j’ai essayé de te...oh j’dirais pas violer, j’dirais quelque chose comme vivre l’instant présent intensément avec une conne inconsciente ? Ouais queque chose dans ce goût là, avec goût bite dans les ingrédients.


Je sais, je peux pas fermer ma gueule c’est plus fort que moi. Là bon j’vais moins faire le malin, si elle s’en prend à ma gosse j’sens que je vais tout défoncer et tuer toutes les personnes présentes dans cette baraque, donc elle n’a pas intérêt à déconner avec moi ! Je zieute la meuf et je vois que je lui ai fait du mal. Puis je vois comment elle s’occupe de May. Etre père ça me file une de ces maturités, j’vous jure, j’ai envie de gerber. Du coup j’prends mon sac de voyage avec tout ce qu’il faut pour la mioche, et je lui file du matos médical. L’air de rien, on dirait pas, mais je m’y connais pas mal en médecine, rapport à ma mère. Sur les champs de bataille j’voulais être brancardier, médecin et infirmier, au début, quand j’pensais reprendre le Royaume de la Médecine. Mais Buki et Sento m’ont trop ravagé la gueule pour que je le sois, c’est comme ça.


- Tiens, prends de quoi soigner tes plaies et tes blessures. Assieds-toi avec May, j’vais m’occuper de ton œil que je t’ai salement amoché. Je sais ce que Dreamland sait de moi, mais Dreamland ne me connaît pas. Si je sais démolir ou humilier, je sais aussi soigner et apaiser. Mais pour un Mayor, c’est comme avouer qu’on est pacifique, tu vois le tableau ?


Je fais asseoir la fille qui tient ma fille, et j’essaie de remettre son œil dans un état potable, à force de lingettes, désinfectant et maquillage curatif approprié. Une invention de ma mère, pour les putes du Royaume de la Guerre, vous pensez bien. Elle me parle comme à une bête sauvage ou à un salaud. A ce que Sento et Buki ont voulu me faire devenir, ressembler...mais avec May qui gazouille devant moi, j’aimerais bien être autre chose, être un vrai père pour commencer, et ensuite, pourquoi pas ? Un mec bien. Je fais la tronche devant le ton de la meuf, mais j’me dis que c’est ce que je mérite. C’est ma nature, c’est comme ça.


- Ouais, j’aimerais choper un bel objet magique pour May. J’veux bien que tu m’aides, mais j’aimerais aussi reprendre mon classeur de cartes pour payer un objet bien bien rare pour elle. Ou alors tu le gardes et tu négocies pour moi ? Les filles, j’veux pas paraître encore plus lourd, mais ce jouet, c’est important pour moi...j’ai déconné tout à l’heure, mais maintenant, avec la bite remise en place, j’ai les idées claires. Vous m’aidez, et je vous traiterai avec les honneurs. Deal ?


Je la vois s’agiter, prendre un truc, j’sais pas quoi, derrière et le planquer. Je soupire. Personne ne fait confiance à un Mayor. Je lui laisse May dans les bras mais j’ai prévenu : elle fait une connerie sur ma fille, elle n’aurait plus jamais aucun refuge dans Dreamland, sinon la mort. Et quand j’dis ça, je suis très sérieux. J’ai jamais été aussi sérieux de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Points de Puissance : 31 250 Points (D) / 14 000 Points (S)
Points de Réputation : 28 400 Points (D) / 9 000 Points (S)
Messages : 56
MessageSujet: Re: Il me faut plus....de MANA...de la MANA...? Il me faut plus ! [Diavolo feat. Sigan feat. Dyler. feat. MC Bokky feat. L'enfant de Diavolo et Mélina feat. la dignité versus Respect en Crise][-18]   Jeu 23 Aoû - 1:12

Beurk ! Quel nom Affreux ! Nan mais vraiment qui appellerait son gamin comme ça. Pauvre petite ! En plus d'avoir un père attardé, t'as un nom à chier. Enfin bon, je le laisse tout de même rentrer chez ma sœur. Ouais sa maison c'est ma maison donc j'invite qui je veux tu vois. Et je crois que Diavolo, il comprend assez vite la logique des nomades et faisait un peu comme chez lui. Après, les guerriers sont en partie des nomades. Pour ça qu'il y a eu un énorme schisme au royaume de la guerre qui a formé la Horde. Je gardais à portée de main ma poudre soporifique au cas où l'enragé referait surface... même si j'en avais pas forcément l'impression. Le brisage d'attribut viril lui aurait-il fait du bien ? Moi en tout cas, voir une bouille de bambin aussi trop choute, ça me met toujours dans de bonnes dispositions. D'autant que je suis une personne plutôt confiante en règle générale, il ne faut assez peu pour que je baisse ma garde. M'enfin bon, il m'a quand même tabassé te violé quoi. Bon,par contre, le fait qu'il se soit calmé l'empêchait pas de me parler comme à une merde visibleùent. Je posais mes mains sur les oreilles de chiot de la petite quand il jurait.

- Rooooh enfin ! Pas ce genre de langage devant ta fille abrutis congénital de merde !

Ouais bon ok je suis mal placée pour parler de vulgarité par ce que je peux moi-même avoir un langage quelque peu fleuri. Bon, mais à part ça, j'avoue que j'ai avant tout un geste de recule quand il essaie de m'approcher pour me soigner. Ma soeur derrière, je la sens se crisper. Déjà qu'elle ne cache pas du tout sa haine et son dégoût à l'encontre du prince de la guerre. Elle ne regardait avec un mélange de mépris et de haine non dissimulée. On devinait facilement qu'elle cherchait quel moyen de le faire souffrir le plus assurément. Elle devait avoir la main près d'une arme alors que moi au contraire je commençais à baisser ma garde et le laissais m'approcher. Il se trouvait qu'il ne mentait pas et qu'il se débrouillait pas trop mal en soins. Pendant qu'il répare ses conneries, par ce que bon hein, n'oublions pas que c'est lui qui m'a fait ça, heureusement que je suis pas rancunière du tout, il me fait une sorte de deal.  

- Ok Deal ! Je t'aide par contre elle garde les cartes. Comme ça tu nous lâche la grappe et grâce à ça, ma sœur m'en doit une  par ce que je l'enrichis ! Hihi
- Tu ne vas quand même pas aider ce cinglé ?! Ce représentant de la guerre qui...
- Roh mais Bisi... laisse moi parler enfin ! Fais pas attention à ce qu'elle dit. Elle te déteste toi et toute ta famille par ce que ton père a détruit notre royaume et son armée a tué notre mère.
- Mais... comment tu fais pour leur pardonner ?! Et puis tu viens de le dire toi-même ! Il vient d'essayer de te violer ! De te tuer !
- Oh mais fais pas ta mijaurée ! Tu sais très bien qu'on a connu pire ! Au Hameau, ça arrivait tout le temps ! A peine j'ai commencé à avoir des ceins que Bakoum a essayé de me violer. Et c'était que le premier d'une longue liste. Et tous les hommes qui ont essayé de nous tuer par ce qu'on leur faisait des poches ! Pas pour autant qu'on a commis un massacre ! Ce qu'il m'a fait, c'est ce qu'on pouvait me faire tous les jours à plusieurs reprises au Hameau !
- Je comprends pas ! Je comprends vraiment pas... Ces enfoirés ont détruit tout ce qu'on connaissait, tout ce qu'on aimait ! Comment tu fais pour supporter être en sa présence ?!
- J'aime à penser que ça me permet d'avancer. Et puis, lui il a essayé de me violer ! C'est autre chose C’est pas lui qui a tué maman ! Il était même pas né à l'époque. Tu sais, en terme de rancœur et d'incapacité à pardonner et tourner la page... tu ressemble beaucoup plus à Dyler que tu ne le pense sœurette.

Ouais je lave mon linge sale familial devant Diavolo. Oh je pense que ça doit pas le choquer. Des dossiers, il doit en avoir de chouettes vu sa famille ! En tout cas, je me rendais compte en disant ça que ce pauvre type devait avoir une vie bien à chier. Il devait subir de plein fouet son ascendance, sa réputation etc. Nan mais c'est vrai ! Pendant près d'un millénaire, son père a tué, raidé et détruit un nombre impressionnant de royaume. Le nom des Mayors est maculé de sang et de haine plus que n'importe quel autre nom à Dreamland. Un nom qui peur l'odeur de la mort partout où il prononcé.  Peux sont ceux qui apprécient réellement les Mayors Au mieux, on respecte leur puissance et on les craint mais la véritable admiration pour eux, ils doivent pas être nombreux à l'éprouver. Et puis bon, je préférais ne pas juger. On nous brûlait bien par ce qu'on est des sorcières ma sœur et moi. Juste par ce qu'on est né avec le don de voir et comprendre des choses que les autres ne comprennent pas, par ce qu'on nous a transmis des savoirs que beaucoup refusent et rejettent par peur et incompréhension. On devrait être plus tolérantes que le commun des mortelles. Mais il faut croire que le deuil et la chagrin avait toué cette capacité de compréhension et d'ouverture d'esprit dans le cœur de ma sœur. Évidemment qu'elle réagit mal à ce que je disais et même à la simple présence de Diavolo chez elle. Ça me choquait pas tant que ça cette « révélation » d'un peu plus tôt comme quoi il était un  fragile dans le fond Après tout, il était le fils de son père... mais aussi de sa mère qui était connue pour avoir le cœur sur la main. Et de ce que j'ai cru comprendre, à la fin de sa vie, même le monstre Prime Mayor s'était adoucis, présentant un visage beaucoup plus... humain.

Bon, par contre, ma sœurette était visiblement pas de cet avis. Et elle serra les poings avant de m'envoyer chier moi et Diavolo et de s'en aller. Je rappelle soit dit ne passant qu'on est chez elle.

- Tu veux t'amuser à aider le meurtrier de maman ?! Déjà que tu couche avec celui qui a causé indirectement sa mort ! Faut croire que t'aime ce qui te fait du mal hein ?!

Je la regarde partir sans rien dire, toujours la petite chienne sur les genoux. Je ne m'offusque pas trop de ce départ en trombe. En fait, à chaque fois qu'on se voit, ça se finit plus ou moins comme ça. Elle est juste chargée d'une haine trop profonde en tout ce que je suis, tout ce que je représente. Déjà, je pense qu'elle a toujours nourris une profonde jalousie envers moi. Allez savoir pourquoi mais de nous deux, c'est moi qu'on a toujours considéré comme la fleure rare et précieuse à posséder. J'ai jamais compris pourquoi ma sœur n'a jamais suscité autant de passion là d'où nous venions. Cela étant, c’est vrai qu'elle est toujours passé après moi aux yeux de la plupart des gens. C'était un peu ma remplaçante. Un rôle frustrant par ce que tout le monde préfère jouer la finale de coupe de Dreamland de Bastballe plutôt que de la vivre sur le banc à se dire que quoi qu'on fasse, on ne pourra jamais être pleinement reconnu comme la personne qui est sur le terrain. Et puis aussi par ce que, d'un certain point de vue, je suis la source de tout son malheur. Si je n'avais pas suscité autant de passions, rien ne se serait passé et la vie aurait continué. Elle n'aurait pas été plus agréable, elle aurait été aussi difficile mais au moins, elle aurait été maître de notre destin au lieu de le subir de plein fouet. Je la regarde s'en aller en furie avec un regard neutre avec dans le fond, une petite larme de tristesse. J'aimerais tant que notre relation ne soit pas comme ça. Mais je ne peux rien y faire. Elle me déteste. Je me force à sourire à Diavolo.

- Fais vraiment pas attention à elle ! Tu sais comment sont des frères et sœurs je suppose. C'est qui qu'a de la chance d'être enfant unique ? Eh oui c'est toi le bébé avec un nom affreux ! Nan mais vraiment... on en parle de ce nom ! Je suis persuadé que ça lui portera malheur ! Et je m'y connais !

Bon, on était au point mort au final par ce que c’est ma sœur qui a l'argent, enfin les cartes. Donc sans la moindre thune, ça compliquait tout le processus d'acquisition d'un objet magique. Enfin bon, il fallait quand même commencer quelque part. Bon, au pire, si on trouvait rien, je pouvais toujours lui refourguer une sorte de colifichet porte chance de ma création, sauf que bon, ce sera affreux comme truc, du genre qui fait fuir les piafs dans les champs en version miniature.

- Bon, c'est pas le tout mais si on veut trouver un joujou ou doudou à May, au passage ouais c’est quand même plus chouette que son nom immonde,  il va falloir au moins jeter un petit œil au marché et fouiller dans des boutiques de magie si le marché, rien ne nous intéresse! Tu cherche quoi au fait précisément ?

Je me lève avec la petite dans les bras que je berce un peu tout en sortant de la maison ou plutôt de l'appartement qu'avait loué ma sœur. On se dirigeait vers le marché en s'envoyant régulièrement des fions Diavolo et moi. Il avait ce côté emplit d'une sorte de haine et complètement désabusé qui me fait un peu penser à Dyler. Je me demande si je suis pas en train d'essayer de vivre par substitution une vie de famille que j'aurais aimé avoir avec lui soit dit en passant. Avoir un enfant, avoir des préoccupations du type vouloir acheter un jeu pour notre enfant. Ça me laissait assez pensive dans le fond.

Arrivés au marché, on commence à entendre des murmures sur notre passage. C'est dû au fait que Diavolo a tabassé un tas de gens depuis le début de la nuit ? Nan. La raison est autre. Je rappelle qu'on est dans un des derniers bastions de sorcellerie de Dreamland. Une citée cachée que peu connaissent mais peuplé d'énormément de sorciers et magiciens qui sont traqués par le royaume du feu. Or... ça semble bête à dire... mais dans le milieu, je suis connu comme le loup-blanc ; tout sorcier qui se doit connaît le fameux couple maudit du Hameau. Les Laana qu'on nous appelle. Les maudits. Je n'avais pas encore mis les pieds de la nuit dans le quartier le plus fréquenté par les sorciers, mais maintenant que nous y étions, partout où j'allais, on entendait des murmures autour de nous, les regards qui fuyaient le mien alors qu'on m'observait quand j'avais le dos tourné. Tous les sorciers me regardaient comme si j'étais une curiosité. Personnellement, je les ignorais copieusement. J'ai l'habitude à force. Et en même temps je les comprends. Quand on parle de magie, la malédiction dont je suis victime avec Dyler est du grand art, tant en terme de complexité du sort que de raffinement  de l'enchantement et de sadisme de la malédiction. Je me demande comment Diavolo va réagir à ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Seigneur Cauchemar
Pouvoir : Berzerker
Points de Puissance : 19 500 points
Points de Réputation : 24 700 points
Messages : 76
MessageSujet: Re: Il me faut plus....de MANA...de la MANA...? Il me faut plus ! [Diavolo feat. Sigan feat. Dyler. feat. MC Bokky feat. L'enfant de Diavolo et Mélina feat. la dignité versus Respect en Crise][-18]   Sam 1 Sep - 11:52

Je soigne Bobonne tandis que sa sœur est tendu comme un string en période de grandes chaleurs. Pourtant je suis chill, avec ma fille qui se fait cajoler elle croit vraiment que je vais tenter un truc de fou furieux ? Le commun des mortels n’est pas croyable, autant de méfiance et de connerie cumulées...à croire qu’on ne peut pas faire confiance à un Mayor quoi ! Attendez ! Ouais, c’est clair qu’on ne peut pas faire confiance à un Mayor, elle a totalement raison ! Peut-être mais ça me saoule grave. J’suis un daron maintenant wesh, respecte mon autorité et arrête de me stigmatiser juste parce que mon nom à une résonance guerrière dans ton crâne de chienne. Waf !


Le deal est accepté, à condition que je laisse mes cartes. Hum. Mouais, après tout, si elles m’aident, très franchement j’en ai complètement rien à carrer de la thune de cette ville ! Le deal me va, j’allais toper quand là elle me raconte leur histoire. Ouais bon j’comprends mieux. Le paternel n’a pas toujours donné dans la subtilité, voire jamais, en fait. La sœur déteste les représentants de la guerre du coup, logique implacable et c’est exactement ce qu’on veut. La guerre amène la guerre, la violence la violence, et le ressentiment la haine. Pas la bonnasse, la vraie haine. Toujours est-il que la discussion que s’ensuit est on ne peut plus intéressante pour moi. Le Hameau, les viols, les violences, le ton réaliste de la nana m’impressionne. C’est une combattante dans l’âme. On n’est pas fort parce qu’on sait manier une arme, on est fort parce que sait tourner les pages nécessaires. Chose que je ne sais pas faire. Même si j’y travaille et j’y arrive de plus en plus, cette gonze a raison. Personne n’est responsable maintenant que les morts sont enterrés...seuls les cons font payer aux enfants l’héritage de leurs parents. Je regarde Maygold et je la laisse dans les bras de la nana. Elle sera forcément mieux dans ses bras, pour quelques instants. Je m’approche de la frangine, je mets les genoux au sol et je penche la tête vers le bas.


- Au nom des Mayors, je vous prie d’accepter mes excuses.


Je me relève. J’sais pas pourquoi j’ai fait ça en vrai. J’me dis que si c’était moi, j’aimerais bien quelqu’un qui fasse ça, au nom de ma vie, de mon enfance, de mes souffrances, du fait d’être orphelin, d’être battu tous les jours, de finir en sang ou d’être manipulé ou vendu par ma sœur. J’me dis que ça pourrait lui faire du bien, de rencontrer un Mayor qui s’excuse de tout ce qu’a fait sa famille. Pis si elle ne comprend pas mon geste, bah je l’emmerde. J’essaie de changer, j’suis un daron maintenant tavu. Je sais que c’est ma nature, mais maintenant , les Mayors vont faire les choses à MA manière. J’ai bien dit ma manière. Maygold me donne des idées nouvelles et un humanisme de guerre que Dreamland n’a encore jamais vu. Je sais que ça va surprendre tous ceux qui connaissent la fratrie, mais j’m’en branle quelque chose de violent. L’intérêt justement, c’est que personne ne soit prêt pour mon arrivée. Et je ne serai pas seul. Je compte élever ma gosse pour qu’elle devienne une Reine aux antipodes de ce que j’ai pu être...sauf si elle devient tyrannique et meurtrière, là ce sera le sang qui parlera.


La fille s’en va, manifestement la haine est plus viscérale qu’on ne le pense. Elle est bloquée, fermée, et son passé lui donnent une bonne raison de vivre, d’avoir des ennemis, des gens à détester, des buts. Bref, de quoi tenir debout sans savoir trop pourquoi. J’étais pareil avant. Je comprends aussi que ses réactions ne sont pas seulement liées à moi, mais aussi à sa frangine. Ah les fratries ! Je fais la moue pour retenir un sourire, parce que finalement c’est partout pareil. Les frangins frangines ne se comprennent pas et préfèrent se défoncer la tronche plutôt que de tout mettre à plat et de causer. Moi j’voulais mettre ma frangine à plat mais elle n’a jamais voulu. Les emmerdes sont toujours complexes, et pas seulement mono ciblées, c’est une leçon à ne pas oublier. On n’est jamais détesté purement à 100 %. On est souvent dans un tout qui se cache, se camoufle et s’éloigne pour aller chialer comme une gosse. Pauv’ fille.


- Enfant unique, enfant unique, c’est vite dit, je ne compte pas m’arrêter là. J’veux fonder la plus grande fratrie de Mayors et de seigneurs et reines que Dreamland ait jamais connu ! Tu veux en faire partie ? Je te mets sur ma liste d’attente mais ça peut vite se régler ! Et ils auront tous de supers noms, t’y connais rien ! Pour l’objet, j’sais pas trop en fait. Je pensais lui acheter une arme ou un esclave, mais y paraît que c’est pas trop le délire local. Du coup...j’pensais errer dans la ville et attendre qu’elle se manifeste, un truc du genre.


On part pour le marché et on discute un peu comme deux potes. Finalement j’ai bien fait de pas la violer totalement, elle est marrante. Le côté réaliste et fions faciles, quoi. Elle est fraîche et pas prise de tête. En faisant gaffe un peu à l’ambiance, j’entends des murmures et je vois des regards, ou l’inverse, j’sais pas trop. Wait...il se passe un truc ou tout le monde nous regarde ? Ça c’est encore May qui fait des siennes ! Elle est tellement belle que le monde entier ne peut que la mater sans arrêt, c’est clair ! Moi je suis grave comme ça, parce qu’elle est trop belle ma fille ! Je lève le bras en l’air, le majeur et je gueule.


- AHAHAHAHA ! JE VOUS PRÉSENTE MA FILLE MAYGOLD ! ARRÊTEZ DE LA MATER ET VENEZ LUI RENDRE HOMMAGE BANDE DE TARLOUZES, JE VOUS Y AUTORISE ! MAIS LE PREMIER QUI LA TOUCHE, JE LUI METS TOUTES SES CARTES UNE PAR UNE DANS SON CUL ! ELLE EST PAS TROP BELLE MA FILLE ? HEIN HEIN ?


Je fais un clin d’œil à ma nouvelle meilleure amie. Ouais, ma fille c’est une merveille, normal que tout le monde la regarde. Normal, c’est une Mayor. Normal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Points de Puissance : 31 250 Points (D) / 14 000 Points (S)
Points de Réputation : 28 400 Points (D) / 9 000 Points (S)
Messages : 56
MessageSujet: Re: Il me faut plus....de MANA...de la MANA...? Il me faut plus ! [Diavolo feat. Sigan feat. Dyler. feat. MC Bokky feat. L'enfant de Diavolo et Mélina feat. la dignité versus Respect en Crise][-18]   Lun 3 Sep - 11:27

Les excuses de Diavolo ne soulagèrent pas vraiment ma sœur. Au contraire en fait. La connaissant, elle prit ça comme une moquerie et ça l'avait encore plus énervé. Eh ouais que voulez-vous ? Quand on vit dans la rage depuis des années, c'est très difficile d'en sortir. A un moment, ça ronge tellement que le pardon devient impossible. Comment je le sais alors que je ne vis pas dans la haine constante ? Eh bien, je reste doté de sentiments vous savez. Je ne suis pas exempté de ressentir de la colère. Tout comme ma sœur, je suis toujours en colère contre Dyler pour ce qu'il a fait, par ce qu'il a causé, sans le vouloir certes mais tout de même, la destruction du Hameau. Un royaume affreux mieux en cendre que debout mais tout de même, ce royaume misérable et horrible, c'était ma vie, mon enfance. Et Dyler m'en avait privé, de la façon la plus horrible possible. Je lui en veux encore pour cela. Vous voyez, on a tous notre lot de colères enfouies. C'est juste que moi, ma colère, je ne peux pas l'exprimer à la personne concernée. Mais contrairement à ma sœur, j'ai la sagesse, je pense, de ne pas la retourner contre le premier venu. Bref, c’est la tentative d'excuses de Diavolo qui fit définitivement partir en furie ma sœur, me laissant seule avec le roi des chiens, prince de la guerre et régent de babyland. Nan mais vraiment faut arrêter avec les noms à rallonge et les titres qui en font tout autant. C’est vraiment compliqué en plus d'être super moche !


Enfin, pour ce qui est de la mocheté du nom de sa fille, il soutenait que c'était pas moche mais trop cool l'animal ! Je fis une grimace quand il me répondit ça pour lui signifier qu'il faisait fausse route mais bon, visiblement il semble pas prêt à accepter l'évidence même : C'est interdit d'appeler son enfant Markusse ! Ah si si allez à Justicity je suis certaine qu'il y a une loi qui le stipule ! Bon, et passons outre le fait qu'il réitérait ses propositions de me féconder pour faire de moi l'une de ses poules, tout en me dévoilant, pour la seconde fois, qu'il comptait donner de sa personne sur le plan de la bite. Tout en portant sa gamine... oui oui, ce mec me dit ça devant son enfant. Ce mec n'a vraiment aucune retenue ! C'est le pire !


- Haha ! Nan merci je ne suis pas intéressée. Pour ce qui est de la salle de jeu je suis open... Mais je réserve ma nurserie à quelqu'un d'autre. Je te mentais pas quand je te disais que j'ai un mec. Donc j'ai bien dis salle de jeu ! Pas salle de torture ou de free fight hein ! Et puis de toute façon tu peux pas faire plus roturière que moi !


Voiiiiiilà ! En espérant que cet énergumène n'abordera plus le sujet ! Autant je suis pas contre un p'tit coup rapide comme ça, d'autant que l'animal est plutôt bien monté, physique puissant des Mayors oblige. Mais pour ce qui est de faire des enfants, fonder une famille, je ne me vois le faire qu'avec une personne. Et puis de toute façon, je ne sais même pas si la malédiction me permet de tomber enceinte. Ça se trouve ça bloque complètement tout le processus. Mais parlons d'autre chose. Il me fait senuite part de ses vœux pour l'achat du joujou de May... Je le regarde un instant puis lui réponds.


- Alors d'une part...


Je lui colle une tarte dans sa tronche, ce qui semble amuser sa petite. Oh oui on aime quand papa il se fait tabasser !


-On offre pas d'armes à un enfant ! Je sais pas comment on est élevé dans ton pays de fous mais les gens normaux ils font pas ça ! Un esclave ? Meeeeh ! Ça pourrait être utile pour s'occuper d'elle, histoire d'éviter qu'elle te voit violer des gens dès son plus jeune âge. Mais en effet c’est pas trop le genre de la maison. Ici c'est plus le genre petite magie inoffensive voire positive... Soit de la grosse malédiction qui fait mal... Je pense qu'on va partir sur les premières options par ce que je pense pas que tu souhaite à ta fille une vie de misère sexuelle... Surtout quand on est si mignonne !


Puis c'est là que vinrent les rumeurs et tout et tout sur notre passage. Et là... ce fut le drame. L’égocentrisme de ce bon gros cinglé de Diavolo fit qu'il croyait que toutes ces rumeurs et ces murmures sur notre passage étaient pour lui, ou plutôt pour sa fille. Il commença à gueuler à tout le monde dans la rue que c'était sa fille et tout et tout comme un papa tout gaga. Moi pendant ce temps, j'entrais dans son jeu en portant la petite à bous de bras, tendue vers le ciel alors qu'un rayon de soleil venait s'abattre sur le visage de la petite. C'était un signe, c'était l'enfant de la prophétie qui allait ramener l'équilibre dans Dreamland.... ou le condamner à la nuit qui sait. Et quelle fut la réaction de cette bande de pégus ? Bah certains se prosternèrent et d'autres s'éloignèrent juste en se disant que ce type était cinglé. Ce qui est en soit assez vrai. Personnellement je me mare et redonne la gamine à son père afin de mieux pouvoir rire de la situation.


- Hahahahaha ! Merci Diavolo vraiment ! Merci ! Bon... le joujou !


Je m'éloigne tout en rigolant. En fait je pense pas qu'il se rende compte du bien que ça m'a fait le fait qu'il ai complètement détourné l'attention de moi par son intervention complètement hors de propos. S'il avait fait ça volontairement, ça aurait été gentil. Mais là c'était juste complètement con et c'est ce qui était drôle. Je séchais mes larmes de rire en observant les étales e marchandises magiques. Je m'y connaissais un peu mais... moins que Dyler. Aaaaaah je me souviens la première et dernière fois qu'on a fait un marché ensemble. Il discernait absolument toutes les arnaques. Il connaissait tous les objets et savait dire si le marchand mentait ou non à propos de l'objet. Il faut dire qu'il a un pouvoir plutôt commode pour ça. En fait, je dois avouer que de ce que je voyais, il y avait des choses qui pouvaient faire l'affaire, mais la magie c'est quelque chose de tellement diffus et de difficile à percevoir parfois. Un bon sorcier peut très bien dissimuler un sort ou au contraire faire passer une poupée Vaudoo sans le moindre pouvoir pour un objet terrifiant. Et je dois avouer que bien qu'expérimentée, je suis foutu de me faire avoir. Mais... oui ! C'est ça ! C'est pas moi qui devrais trouver le joujou de May pour Diavolo mais Dyler ! Je me retourne vers me coéquipier le bourrin pas subtile et lui fais pars de mon idée.


- Bon... écoute, ce marché, c'est un foire à l'arnaque. Je m'y connais, mais je connais quelqu'un qui s'y connaît encore plus que moi. Tu pourras le retrouver à la nuit tombée à l'extérieur de la ville ! C'est mon mec... Ah et évite de lui parler du fait que tu m'as frappé, ça risquerait de le mettre en colère. Par contre tu peux lui dire qu'on a couché ensemble si tu veux ! Allez ! Du coup je te laisse ! Au revoir May-machin ! Je te souhaite beaucoup de chance avec ton méchant papa ! Et avec tonton Dyler aussi. Il est un peu méchant et aime pas trop les enfants mais tu verras, il t'aidera à trouver un joujou !


Je m'approche alors de la petite dans les bras de son père et lui fais quelques gouzigouzi... Désolé May mais je vais faire quelque chose d'un peu désagréable... Mais c'est pour ton bien ! Au moment où Diavolo ne s'y attend pas trop je colle une énorme claque à son nourrisson avant de tourner les talons pour m'en aller... Et vite.Le père est foutu de vouloir me poursuivre. A moins que les pleurs de son enfant l'en empêche. Derrière ce geste a priori malveillant se cachait une petite bénédiction toute gentille... Mais chut faut pas le dire sinon ça fait moins d'effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Seigneur Cauchemar
Pouvoir : Berzerker
Points de Puissance : 19 500 points
Points de Réputation : 24 700 points
Messages : 76
MessageSujet: Re: Il me faut plus....de MANA...de la MANA...? Il me faut plus ! [Diavolo feat. Sigan feat. Dyler. feat. MC Bokky feat. L'enfant de Diavolo et Mélina feat. la dignité versus Respect en Crise][-18]   Mer 19 Sep - 19:37

Une roturière ? Je croyais que c’était une princesse de queque chose pour qu’elle soye aussi chouquette que ma femme, bordel ! Je tringle des peguses maintenant mais merde Diavoloche mais reprends toi espèce de malade ! Une roturière, si ça se trouve elle a pris ma teubi comme un privilège cte connasse ! Bon au moins elle annonce la couleur de la ceinture de grossesse. Réservée à quequ’un d’autre ? Sans doute un pégu dans son genre encore, ces gens-là se reproduisent entre eux et ne pensent jamais à aller dans une autre caste sociale. Bande de pauvres, allez, je cherche même plus à me battre à ce niveau là de misère. Mais elle est chouquette, c’est con. J’ferai bien un tour sur la salle de jeu, qu’on m’a refusée de manière violente hein, je tiens à protester ! Cela étant, moui j’suis de moins en moins chaud, voire carrément glacial niveau entrejambe. Au moins ce sera plus cool entre nous.


- Pas d’armes à ma gosse ? Tu veux qu’elle se fasse buter dans son sommeil, espèce d’assassine ?! C’est une Mayor, elle vivra avec des armes et mourra les armes à la main, c’est marqué sur notre putain de nom de famille !!! Évidemment qu’elle sera élevée comme ça, c’est pas une gosse normale c’est ma fille, t’as captééééé ? C’est pas une paysanne, ni une larbiche, c’est une princesse appelée à régner un jour ! Kesse faut pas entendre comme conneries de nos jours ! Et bon, ouais, bien sûr que je veux bien que tu la bénisses, pas folle non!? Elle s’appelle Mayor et elle a Buki comme tata et Sento comme Tonton ! Tu veux pas aussi la rendre boiteuse...ou pire, qu’elle forme un groupe de jeunes rebelles, un truc comme les Young Thugs, même si j’sais pas qui c’est ?


La nana lève finalement ma fille et elle doit lui faire une bénédiction ou un truc bénédictaire...bénédicitant….ouais un truc positif quoi. De la lumière trop classe la baigne, comme sur un putain d’effet spécial ofzedead, et la foule, les pouilleux et les crados s’agenouillent parce que voilà, ouais, c’est ma fille quoi. Normal. La nana zieute ensuite les étalages et revient me dire que c’est grosso modo un attrape-couillon. Ouais, ok, mais moi après que ce soit naze ou pas je m’en fous, tant que c’est pas mauvais pour elle. Il lui faut un truc bien, c’est vrai que c’est quand même une princesse, mais franchement elle a un âge où ton nouveau dure dix minutes, et le meilleur ça reste ton pouce ou ton sexe, même en bas âge. QUOI QUOI ? Vous pensez que les enfants sont des anges asexués et incapables de penser au cul ? Bande de tarlouzes, c’est humain et naturel, tu parles qu’ils y pensent ces salauds ! Z’avez jamais vu des casernes d’enfants-soldats, j’vous le dis bande de cons ! Voilà on cause et l’autre tarée me cause aussi, de son mec de tonton machin, de pas parler de ci, de ça, au final j’ai rien capté, j’m’en carre pas mal. Je retiens juste qu’elle se barre. J’étais en train de regarder un objet et j’entends Maygold pleurer...elle est sans doute triste que l’autre gonze parte, j’pense. Boarf elle s’en remettra. Contrairement au mec que je vais essayer d’arnaquer incessamment sous peu et maintenant !


- Combien pour la poupée ?
- Celle-là, elle est magique, mon ami.
- Alors déjà j’suis pas ton pote, et j’aimerais savoir ce qu’elle fait justement. Putain t’as eu ton diplôme de vente dans la joie de vivre de Deus ou quoi ?
- Heuuuuuu...vous descendez d’un étage sinon je ferme la boutique !
- Je descends ta famille de connards, pour commencer, et j’sais pas tu fais du commerce et tu veux pas commercer ? Bon elle fait quoi ta merde là ?
- C’est une poupée qui peut stocker des messages pour ton enfant. Pour la rassurer, par exemple.
- Huuuum mouais. Combien ?
- Il me faudrait une douzaine de cartes level 56, 58 et une level 72.
- J’ai rien compris, mais j’dois pas avoir ça….attends je rackette un vieux, je reviens, tu me la mets de côté steup.


A tous les coups j’ai fait une putain d’affaire, j’ai carrément assuré ouais !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Points de Puissance : 31 250 Points (D) / 14 000 Points (S)
Points de Réputation : 28 400 Points (D) / 9 000 Points (S)
Messages : 56
MessageSujet: Re: Il me faut plus....de MANA...de la MANA...? Il me faut plus ! [Diavolo feat. Sigan feat. Dyler. feat. MC Bokky feat. L'enfant de Diavolo et Mélina feat. la dignité versus Respect en Crise][-18]   Mer 21 Nov - 2:31

Bon, voilà ! Une bonne chose de faite ! Je suis débarrassé de l'autre lourd et je peux enfin m'occuper de moi. Bah oui, c'est bien d'être un peu égoïste et de penser à soi de temps en temps. Ah oui c'est vrai... je suis tout le temps égoïste ! Hahaha ! Non mais sérieusement, c'est que j'avais envie de faire ce pourquoi j'étais venue ici. J'ai encore un peu de marge avant que la nuit ne tombe je pense. Je vais pouvoir me consacrer à la vrai raison de ma venue, outre celle de revoir ma sœur pour essayer d'avoir avec elle une conversation calme et posée. Hahaha qu'est ce qu'on se marre entre frangines ! Bon, ça avait capoté. Pas trop compliqué vu le caractère de ma sœur. Je ne m'attendais pas à grand chose de ces retrouvailles en fait à dire vrai. Je pense que ma sœur et moi, on est juste trop différentes. Personnellement je ne comprends pas pourquoi elle abrite autant de haine et je pense qu'elle ne comprends pas comment je suis capable d'accepter autant ce qui m'arrive. Mais bon, on ne choisit pas sa famille mais on fait ce qu'on peut pour la supporter, dans les deux sens du terme.

Après m'être assurée que je n'étais pas suivi par Diavolo Mayor, je quitte le marché et lui laisse faire ses affaires. Vous savez des trucs genre harceler, piller, extorquer, violer et changer les couches de sa gamine. Des trucs de Mayor... sauf le dernier ça fait pas vraiment Mayor mais bon. Je me dirigeais donc vers un quartier un peu plus éloigné du centre de Cardcaptor. Ce que je cherchais, non pas des objets mais plutôt des enseignements magiques se trouvait dans les quartiers moins « touristiques » disons. Si on peut parler de tourisme, étant donné que beaucoup de créatures et la plupart des voyageurs se font refouler. Ou même en sachant que beaucoup ignorent tout de la position voire de l'existence de ce royaume. Disons qu'il y a toujours des types qu'ont rien à foutre ici et qui jurent avec le décours, comme le bien nommé Diavolo Mayor qui entrent dans le royaume d'une façon ou d'une autre. Je m'aventurais dans une zone moins intéressante pour ces personnes. Une zone réellement dédiée aux arcanes, aux magies, à la sorcellerie et toute forme d'ésotérisme. Des choses un peu obscures et parfois très techniques... vois juste un peu bullshit en mode ta gueule c'est de la magie. J'arrivais dans des rues beaucoup plus maigrement fréquentées dans lesquelles on ne voyait plus un rêveur qui d'aventure se serait pris pour un sorcier à la recherche d'un chemin de traverse pour son école d'apprentis mage. En fait, plus que de rues, on pourrait parler de ruelles avec une architecture sinueuse, resserrées. De véritables coupes-gorges un peu sinistres. Je comprenais pas que la soeurette ne crèche pas dans le coin tant ça pouvait évoquer le côté glauque des taudis du Hameaux. En plus classieux bien évidement !

Je passe de rue en rue, cherchant du regard ce que je voulais. Pour un œil non exercé, il n'y avait pas d'indications. Mais de petits signes montraient ce que l'on pouvait trouver dans quel bâtiment. Des signes occultes discrets signalant la spécialité de la personne habitant chaque bâtiment. C'était comme des plaques indiquant la présence d'un médecin mais beaucoup plus discrète. Tout ici puait la magie et le mystère, la terreur et l'occulte. Le décors était plutôt inquiétant et dieu sait quel type de malédiction ou de sort peut traîner à chaque coin de ruelle ici. Puis, intéressée par un signe que j'apperçu, je m'engouffre dans une rue puis disparais dans cette dernière pénétrant dans un bâtiment comme une ombre.

J'entre dans un véritable fumoir tant l'encens a envahis la pièce. De colifichets sont accrochés et tombent du plafond un peu au dessus de hauteur de tête. Ça me rappelle un peu ma pièce de travaille dans la roulotte tiens ! Je me sens à la maison. Puis une voix sortit de l'ombre à l'autre bout de la pièce alors que s'extrayait des ténèbres une sorcières rabougrie dans le bon gros cliché de la méchante vieille sorcière de la tradition slave.

- Qu'est ce qui t'amène ici sorcière du jour ?
- Oh je vois que vous me connaissez !
- Qui ne te donnait pas ? Maudite !

Elle cracha à terre comme pour jurer, ou plutôt conjurer le sort qui me touchait, comme si elle essayait de s'en protéger par un geste symbolique. Une vrais sorcière, une vieille de la vielle. Je la regarde cependant sans la moindre once de colère et m'approche d'elle en m’asseyant à sa table basse.


- Tu ne m’invite pas à ta table ? Tu sais, refuser une pauvre créature maudite à ta table, ça peut porter malheur
- Tu me force la main... maudite ?
- Je m'appelle Sigan. Et on peut dire ça en effet.

La créature d'apparence vieille et ancien mais qui ne l'était pas tant, peut-être moins que moi d'ailleurs, s'approcha de la table doucement en s'appuyant sur une canne de vieux bois avant de s’asseoir en face de moi et de me servir une décoction de son cru. Je la remercie beaucoup trop ostensiblement histoire de l'agacer. Visiblement je lui faisais perdre patience et elle voulait que je lui lâche la grappe le plus vite possible. Tant mieux ! J'ai pas envie de m'éterniser !

- Qu'est ce qui t'amène ?
- Tu es maîtresse des enchantements n'est ce pas ?
- En effet, là est ma spécialité. Que veux tu que je fasse pour toi ?
- Oh je n'ai besoin de rien ! Je veux que tu m'enseigne ton art ! Je suis plutôt douée pour les intuitions et les potions... mais les enchantements... A part emprisonner une pétasse dans une boule de cristal... j'ai jamais rien fait de très glorieux.

La sorcière me regarda comme pour essayer de comprendre si j'étais sérieuse ou non. Je la regarde évidemment avec un grand sourire en comprenant que mon jeu faisait son petit effet et qu'elle sortait un peu de son personnage. Elle devait se demander ce que je lui voulais vraiment, ou juste être curieuse. Je voyais son regard interrogateur. Je lui répondit d'un oui de la tête, signe que oui j'étais bel et bien sérieuse. Au terme d'une négociation assez vive, elle accepte de me vendre ses notes d'enchantement que je pourrai étudier à l'envie. Qu'est ce que j'avais offert en échange ? Je lui avais donné les recettes de certaines de mes potions. Un simple échange de bons procédés en quelque sorte. Bah ouais c'est mieux que leurs échanges de cartes à la con digne d'un groupe d'ado boutonneux. Une fois sortie de la boutique, je constate que la nuit est sur le point de se coucher. C'est donc à la hâte que je rejoins la roulotte et que j'écris un petit mot à mon Dyler d'amour avant de m'endormir.

_______________________

Je me réveille, comme souvent la tête dans le coltar. Il fait nuit. Elle vient de tomber sur le royaume de Cardcaptor. Je reconnais les murailles magiques de ce royaume. La roulotte est stationnée juste devant. Bon, Sigan a tenu sa parole et est bien venue ici. Je me demande ce qu'elle a trouvé d'utile à faire ici. Je commence à fouiller pour voir si je e trouve pas un mot que Sigan m'a laissé. Je trouve assez vite et me met à lire.


Citation :
Mon darling,

Alors j'ai bien fais du tourisme c'était très beaucoup bien. J'ai vu ma sœur, elle est un peu en pétard, m'en veux pas si elle essaie de te tuer encore une fois.  J'ai fais aussi la rencontre d'un Mayor. Tu sais le frère un peu attardé. Je lui ai promis que tu l'aiderais à trouver un objet pour sa fille qu'a un nom moche. Évite de le lui dire il est un peu susceptible sur le sujet. Tu feras ça pour moi hein mon chéri ?!

Bisous !

PS j'ai couché avec lui. M'en veut pas trop.



Naturellement, en lisant ce mot, je finis par le déchirer avant de le balancer dans un feu. J'sais pas si elle m'écrit ça juste pour me foutre la haine et me taquiner comme elle sait si bien le faire ou si c'est vrai. Les deux cas seraient fort possible. Putain ! J'allais devoir aider le dernier des frères Mayors ! J'en n'avais aucune envie. Mais alors strictement aucune !  Mais bon, les Mayors sont de bons clients. Et justement j'avais 2-3 mots à dire à ce jeune con de Diavolo... Mais bon, en attendant, j'avais un autre rendez-vous. Je m'occuperais des affaires de famille des Mayors plus tard.  Je quittais la roulotte, pas mal en pétard et je rejoins la ville. Je me suis au passage équipé de ma belle collection de cartes rares. Je vais directement au but et je vais jusqu'à une taverne où j'ai rendez-vous avec une personne qui m'attendait calmement à sa table dans un coin. Je l'aborde, sans même un bonjour, sans la moindre forme de politesse. Je suis pas d'humeur.

- Bon... explique moi ce que tu me veux ! J'ai pas de temps à perdre ! Ta sœur a encore fait des siennes et a décidé de me laisser un petit mot qui m'a mis un peu les nerfs alors n'use pas trop ma patience avec des propositions inintéressantes... Qu'est ce que tu me veux Bisi.

En face de moi, c'était nul autre que la sœur de Sigan, une sorcière elle aussi qui avait la fâcheuse tendance à vouloir me tuer, étant donné qu'elle me prenait pour responsable de la mort de leur mère et de la destruction de leur royaume... Ce qui est pas faux. Donc comment lui en vouloir ? En tout cas, c'est elle qui m'avait fait venir ici, soit-disant qu'elle avait une proposition pour moi.

HDJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Seigneur Cauchemar
Pouvoir : Berzerker
Points de Puissance : 19 500 points
Points de Réputation : 24 700 points
Messages : 76
MessageSujet: Re: Il me faut plus....de MANA...de la MANA...? Il me faut plus ! [Diavolo feat. Sigan feat. Dyler. feat. MC Bokky feat. L'enfant de Diavolo et Mélina feat. la dignité versus Respect en Crise][-18]   Mer 5 Déc - 18:41

- Alors là vous voyez monsieur c’est wingardiuuuum leviosssssssaaaââââ !
- Non mais je te jure, fillette, faut que t’arrêtes de me suivre tu me fais flipper ! J’ai pas de bonbecs et j’veux pas voir sous ta robe, casseuh-toi j’vais encore avoir des problèmes ! Non pas j’ai pas dit encore ! J’ai dit encore ? Personne a dit encore ici !
- Mais répétez correctement, c’est Leviosssssaaaaaa...en faisant ce geste là !
- Putain mais elle me saoule cette con ! Écoute, t’as peut-être pas d’amies de ton âge mais c’est pas une raison pour gonfler les adultes ! Allez va jouer ailleurs !
- Si, mais il est roux. Et l'autre il est dans son ego trip c'est chauuuuud ! Répétez : Le-vio-sssssaaaâââââââaaaaa
- Non mais là j’vais te faire du mal en fait...ma gamine s’est endormie j’vais rien retenir…



**


- Aaaaaaah, on m’avait pas baisée comme ça depuis l’école primaire...
- Ah c’est bon tu dis plus leviosa de merde là !
- Non, j’ai vu trop de baguette magique pour le reste de l’année…
- Bon, j’dois avouer que c’était pas mal, je te dois combien ?
- Quoi ? Mais je t’ai donné ma virginité pour l’amour de la pédagogie et du savoir !
- Oh tu sais, moi je croyais que t’étais juste une pute locale un peu chiante qui avait trouvé un bon truc pour amener des clients...non mais vraiment t’as de l’avenir dans cette branche. D’ailleurs je suis prêt pour le prochain tome de tes exploits, reviens sur le balai magique !
- Oh nooooooooo Diavolooooooooo !



**



- Bon, c’est pas tout ça, mais avec Maygold qui pionce je suis peinard pour me balader dans cette ville, et j’ai paumé la manouche de merde...non je dis ça mais elle est sympa en vrai.
- Une manouche, tu as eu d’autres femmes avant moi ?
- Non mais t’as quel âge toi ?
- 27 ans, mais je fais super jeune !
- Tu t’appelles comment ?
- Lionne. Lionne De la Grange, de la famille De la Grange, les grands maîtres arcanistes et spécialistes à l’Université de Magie de la ville. Je suis en première année tu sais, c’est pas comme si je ne savais pas faire de magie !
- Y’a moyen que tu me présentes à Papa et Maman ou bien ? C’est pour demander ta main ?
- MA MAIN ? OOOOOOOOOOOH MAIS…
- C’est bon, pas besoin de frétiller de la muqueuse, je demande juste à tes parents, mais bon on peut déjà aller chez toi se présenter. Je sens comme une...alchimie entre nous…
- Dommage que ta fille soit au milieu.
- Justement, je sens une véritable alchimie entre nous. Nous avec elle.
- Mouais, on va en reparler. T’as une belle baguette mais tu sais pas parler aux femmes.
- Calme-toi gamine, tu commences à comprendre comment ça fonctionne tout juste, descend d’une maison, t’es de Poufsouffle.
- Et sinon tu m’as dit que t’avais des cartes ?
- Ah mais moi je pensais que t’étais une pute alors bon…




**


J’arrive comme un Prince chez ses parents, et là je dois dire que j’ai retrouvé un peu mon dark side. Maygold dort dans un berceau que j’ai trouvé à l’étage, j’ai tué toute la famille les animaux j’ai profité une dernière fois de la mioche de la mère de la cousine et des sœurs avant de me barrer avec un sac magique que je sais même pas ce qu’il y a dedans. Puis avant de partir j’ai foutu le feu à la baraque et je me suis cassé par les toits, avec Maygold bien contre mon torse de bon père de famille. J’saurais pas trop comment vous dire, mais quand elle dort j’ai l’impression de retrouver mes vieux démons, c’est plus fort que moi. Quand elle me regarde je me sens le meilleur du monde, quand elle sourit je suis la définition du bonheur, mais sans elle, même endormie loin de moi, je suis le diable et je me sens comme une merde. Mais une merde riche. Plus besoin de cartes ni de rien de tout, j’ai assez d’objets à écouler en douce pour vivre comme un millionnaire. Enfin je crois. J’essaie de retrouver la manouche histoire de refiler toutes les merdes à une pro capable de tout analyser et de me dire quoi prendre pour ma fille.


J’arrive encore devant la roulotte de la connasse et de sa sœur ...ou c’est sa cousine, j’sais pas. Maygold dort toujours, et j’ai encore un briquet magique capable d’embraser une baraque en cinq secondes comme une feuille imbibée d’alcool. Est-ce que je foutrais pas le feu pour m’avoir un peu pris pour un con ? J’me laisse deux minutes de réflexion et je crame tout. Ouais c’est décidé. PUTAIN MAYGOLD REVEILLE-TOI JE FAIS N’IMP !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Points de Puissance : 31 250 Points (D) / 14 000 Points (S)
Points de Réputation : 28 400 Points (D) / 9 000 Points (S)
Messages : 56
MessageSujet: Re: Il me faut plus....de MANA...de la MANA...? Il me faut plus ! [Diavolo feat. Sigan feat. Dyler. feat. MC Bokky feat. L'enfant de Diavolo et Mélina feat. la dignité versus Respect en Crise][-18]   Ven 7 Déc - 22:40

Je faisais donc face à ma belle sœur, je tapotais des doigts sur le bord de la table en signe d'impatience alors qu'elle même semblait me lancer un regard plutôt tendu voire énervé également. A vrais dire je suis un peu surpris en remarquant ça par ce que je m'attendais plutôt à voir un ton mielleux et moqueur, m'annoncer qu'elle avait des plans pour moi, un travail à me confier et qui était en fait un plan pour me piéger et me tuer. Lorsque la serveuse vint pour prendre ma commande, je crois qu'elle comprit tout de suite où elle foutait les pieds en cessant de sourire immédiatement en voyant mon regard et entendant ma réponse balancée très sèchement. Cette courte distraction eut cependant l'effet de me calmer un peu, laissant à Bisi l'occasion de prendre la parole.

- Je suppose que tu es énervé à cause de Sigan... Moi aussi !
- Ne me parle pas de ça ! Je veux rien savoir !


Que sa sœur couche avec un Mayor, ça me choquait pas que ça l'énerve, étant donné qu'elle les déteste. Mais je pense que a l'irritait beaucoup moins que moi. Et j'imagine qu'il y a aussi eu des embrouilles entre sœurs quand elles se sont croisées. Elle me confirme au passage qu'elles se sont vu, ce qui est assez normal. Je la regard vraiment pas super sympathiquement, pour ne pas dire avec des yeux de tueur avant de me pencher vers elle en m'accoudant sur la table, l'observant d'un air un peu de menace en lui sifflant avec agressivité :

- Dis-moi ce que tu me veux !
- Je veux que tu m'aide avec Lucrecia
- Impossible !
- Oh ça va Dyler ! Je sais que tu lui en veux d'avoir refusé de lever la malédiction à plusieurs reprises alors qu'elle en est capable et...
- Ce n'est pas question de ça. Lucrecia est impossible à convaincre. Je suppose que ce que tu veux que je fasse, c'est de la convaincre de quelque chose. Tu as besoin d'un négociateur. C'est impossible ! Lucrecia ne plie jamais ! Tu devrais le savoir ! Le seul moyen d'obtenir quelque chose d'elle est de la piéger... Mais c'est très difficile... Et dangereux.

Je ne m'arrête que par ce que la serveuse m'apporte ma commande. Je la regarde partir tout en écoutant ma belle-soeur avancer plus loin dans sa demande que je ne connais pas encore vraiment mais que je juge déjà perdu d'avance. Et je pense qu'elle le sait.

- Ecoute Dyler ! Je vais te parler franchement... Ce que je te demande, c'est ta dernière chance d'obtenir le pardon de ma part et...
- Je me contrefiche de ton avis et de ton pardon. Tu veux me tuer par ce que je t'ai volé ta sœur adorée et que j'ai causé la mort  de ta mère et la destruction de ton royaume.  Et t'es plus ou moins à la tête du p'tit collectif de survivant qui ne souhaite qu'une chose, me buter et je pense que ton avis sur la question, ils s'en foutent.
- Bon... tu vas arrêter de me couper et tu vas m'écouter ou ça va très mal se goupiller !
- Ton tarot magique me fait pas peur.

On se regarde un peu en chiens de faïence, silencieusement, moi descendant ma bière. Je me dis avec le recule que j'aurais dû garder la serveuse à l'œil avant qu'elle ne me serve car vu e nombre d'empoisonneurs dans ce royaume, Bisi aurait bien pu payer le patron de la taverne pour qu'on empoisonne ma boisson. Je me fais cette réflexion un peu trop tard car le mal est déjà fait. Mais heureusement pour moi, visiblement RAS. La sorcière visiblement pas mal énervée par ma façon de lui parler s'emballait de plus en plus dans ses propos.

- Bon ! Tu la ferme et tu m'écoute ! Moi et quelques autres sorciers,  notamment les survivants du Hameau, on voudrait refonder un royaume de sorcellerie. On en a assez de se faire traquer, persécuter et tuer par le royaume du feu ! On veut retrouver notre statut, notre gloire d'en temps.
- Et la seule personne assez puissante à Dreamland pour faire ça est Lucrecia. Tu veux que je la convainque de redevenir votre reine à tous ? De refonder un royaume ?
- Oui ! Alors t'en es ?
- Alors d'une, je crois que vous comprenez pas du tout Lucrecia. Elle s'en branle de vous et de Dreamland ! C'est juste une sadique au dernier degré qui prend son kiff à maudire les voyageurs assez cons pour lui vendre leur âme. Elle a jamais aimé être reine des sorcières et, je pense que tu l'as jamais rencontré, surtout pas récemment, par ce que tu saurais qu'elle est très heureuse tdans sa situation actuelle. Rien ni personne ne pourra jamais la convaincre de faire ça. Si c'est vraiment ça que tu me propose, ça et rien d'autre, la prochaine fois abstiens toi de me donner rendez-vous. Épargne toi de la colère et du temps perdu !

J'avoue que je suis un peu en pétard. D'une Sigan m'a énervé. De deux, rien qu’évoquer Lucrecia, ça me hérisse le poil. De trois, elle me fait perdre mon temps avec ses propositions à la con. Du coup, je commence à me lever pour me casser par ce qu'en fait j'ai vraiment rien à foutre ici. Mais je n'ai pas commencé à lui tourner le dos qu'elle commence à me regarder d'un air que je ne connais que trop bien. Elle m'observait du même regard un peu espiègle que Sigan, ce regard qui dit « je fais ce que je veux de toi et ça m'amuse beaucoup. »

- Tu n'as même pas pris le temps d'écouter ce que je te proposais en échange Dyler. Tu t'en va déjà ?
- Il n'y a rien à proposer en échange par ce que ce que tu me demande est impossible !
- C'est dommage par ce que j'ai peut-être trouvé un moyen de rompre la malédiction.

En écoutant ça, je bondis sur elle et dégaine ma dague que je pointe sur son œil tout en posantmon autre main sur sa gorge pour la maintenir contre la banquette sur laquelle elle était assuse. Ça n'effaçait pas du tout son sale petit sourire de son visage.Je la dévisageais, la haine transparaissait sur mon visage.

- Ne rigole JAMAIS de ça ! Et ne te fous surtout JAMAIS de moi à ce sujet !
- Je suis sérieuse ! J'ai un moyen.
- Bien ! Alors donne-le moi !
- Fais ce que je te demande et tu l'auras.
- Donne le moi ou je te tue !
- Si tu me tue tu le perdras et Sigan te détestera et tu le sais.
- Tu bluffe !
- Tu pense ?

Je la regarde droit dans l'oeil et la lâche ainsi que la dague qui reste cependant en lévitation et se déplace doucement jusqu'au cou de Bisi contre laquelle le plat de la lame vient se presser. Je n'arrive pas du tout à dire si elle ment ou non. Elle est maline, à sa façon, plus que Sigan. Enfin, elle a plus de suite dans les idées. La connaissant, elle ne m'aurait pas appelé pour faire ça si elle n'avait pas une vrai bonne monnaie d'échange. Je me rassois mains maintiens la dague en lévitation contre sa gorge.

- Ok... et admettons que t'ai vraiment un moyen de lever la malédiction. Je viens de te le dire. Rien ne poussera Lucrecia à faire ça.
- Tu faisais preuve de mauvaise volonté. Je le sais. Tu sais que ce sera infiniment difficile, mais ça reste possible.
- …
- Si tu arrive s à faire ça, tu seras récompensé.
- Admettons que ce soit possible.  Si Lucrecia accepte ça,  je ne vois que quelques raisons. Soit, vous arrivez à la piéger en lui laissant croire qu'elle est maîtresse de la situation alors qu'elle danse en réalité dans votre main. Ce qui est presque impossible. Soit vous arrivez à lui faire miroiter votre projet comme plus reluisant que sa vie actuel, impossible je pense. Soit vous arrivez à la convaincre de la valeur de tout votre projet et en quoi ça va dans le sens de ses intérêts et envies et ça aussi c'est presque impossible. Et ça l'est d'autant plus avec mes moyens. Par ce que quoi que je fasse, si j'essaie de discuter avec elle, Lucrecia sera beaucoup trop occupée à se moquer de moi pour me prendre au sérieux. Et au delà de ça, je ne connais qu'une seule personne qui serait capable de convaincre Lucrecia dans tout Dreamland. Et cette personne, je souhaite éviter tout contact avec elle le plus possible pour la bonne et simple raison  que si cette personne vous aide, ce que vous aurez à perdre sera plus grand que ce que vous aurez à gagner. Cette personne, c'est Maghiore.
- Eh bien débrouille-toi pour te mettre Maghiore dans la poche  pour qu'il nous aide dans cette affaire. On est prêt à te soutenir dans les négociations avec lui.

Je me lève et me retourne alors, commençant à m'en aller quand Bisi m'interpelle, me retenant sans parvenir pour autant à me faire m'intéresser à elle au point de me retourner pour la regarder. La dague avait quitté la gorge de Bisi pour venir se glisser dans son fourreau à ma ceinture.

- Tu accepte ce marché ?
- Je vais y réfléchir.
- Je te tiendrai au courant.

Je n'avais plus rien à faire dans ce royaume. La seule raison de ma venue, c'était l'invitation à parler de Bisi. Elle m'avait un peu pris pour un con, je m'en doutais... mais ça restait... intéressant. Je dois reconnaître que je suis un peu désespéré et que je suis prêt à me raccrocher au premier indice que je trouverai pour trouver un moyen de vaincre ma malédiction. Du coup, j'avoue que même la parole de Bisi à laquelle je ne crois pas vraiment, je m'y raccroche. Il faut dire que, malgré tout, si  on arrive à faire émerger un royaume de la sorcellerie à nouveau, ce dernier pourrait peut-être enfanter des sorciers capable de vaincre la malédiction, autres que Lucrecia. Et puis bon, au pire, j'ai d'autres plans. D'autres idées. Notamment cette voyageuse qui m'a proposé son aide. Les voyageurs ont un potentiel d'évolution très rapide et qui sait, si je l'aide et que je la cultive un peu, elle pourrait peut-être arriver à obtenir la puissance nécessaire à briser la malédiction... C'est beaucoup moins préoccupé par les coucheries de Sigan que je me dirige vers la sortie du royaume. Mes cartes ne m'auront servies à rien tout compte fait. Et au passage, oui, je me cassais sans me soucier des affaires de Sigan, savoir si elle avait donné sa parole à un de ses amants. C'était le cadet de mes soucis. C'est même avec un certain plaisir que me m'employais à ne pas respecter l'accord passé avec le Mayor.

Mais la vie peut parfois être une pute borgne qui te soufflette d'un revers de sa main galeuse. C'est ce que je me suis dis... en plus... énervé disons et en beaucoup moins poli et soutenu quand, à la sortie du royaume, je vois une personne devant ma roulotte qui rode, briquet à la main. Cette personne, je la reconnais. C'est l'abrutis de dernier des frères Mayor... une fratrie d'abrutis finis qui ne vit que sur la gloire de leur père, le seul de toute leur immense dynastie qui valait le coup. En le voyant, je me fige un instant, m'attendant pas à le trouver là cet attardé qui en plus osait me prendre Sigan... Je dois avouer que mon sang ne fit qu'un tour dans mes veines. Je me suis avancé jusqu'à lui d'un pas rapide en l'interpellant.

- Diavolo Mayor ?!

A peine eut-il le temps de se retourner que je lui collais une patate de forain dans la tronche. C'est pas forcément utile... mais ça soulage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Il me faut plus....de MANA...de la MANA...? Il me faut plus ! [Diavolo feat. Sigan feat. Dyler. feat. MC Bokky feat. L'enfant de Diavolo et Mélina feat. la dignité versus Respect en Crise][-18]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il me faut plus....de MANA...de la MANA...? Il me faut plus ! [Diavolo feat. Sigan feat. Dyler. feat. MC Bokky feat. L'enfant de Diavolo et Mélina feat. la dignité versus Respect en Crise][-18]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La curiosité est un vilain défaut [Nicolas de Ruzé]
» Ruby M. Wheeler ~ Faut pas attendre d'être heureuse pour sourire, faut sourire pour être heureuse.
» Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde
» Pour mieux comprendre la crise alimentaire.
» Crise haitienne : Trouver le coupable ? Le pdt, PM, leaders ou Minustah!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RP :: Troisième Zone :: N'importe où-
Sauter vers: