Bienvenue

Liens utiles

Effectifs

Ligue B : 18 membres
Ligue M : 7 membres
Ligue S : 0 membre
Créatures : 10 membres
Inclassables : 0 membre
Seigneur cauchemar : 1 membre
Rois des rêves : 0 membre

Top-Sites & Discord


Membres du mois

Joy
Profil
Top quêtes
Léo
Profil
Top vote
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Partagez | 
 

 Une affaire qui roule [Dyler Pv Invoker]

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Créature
Points de Puissance : 31 250 Points (D) / 14 000 Points (S)
Points de Réputation : 28 400 Points (D) / 9 000 Points (S)
Messages : 47
MessageSujet: Une affaire qui roule [Dyler Pv Invoker]   Lun 14 Mai - 17:35

J'aime la nuit. L'aime le ciel étoilé, leur douce lumière qui ne te vrille pas du tout les yeux. Mais je dois avouer que le soleil me manque pas mal. Ça va faire des siècles que je ne l'ai pas vu. Sigan m'a dit le contraire un jour dans une de ses lettres. La nuit lui manquait, elle qui ne pouvait plus la voir. Pourtant la nuit lui va si bien également. La mère des voleurs de tout genre qui les protèges de se voile d'obscurité. Sigan n'a pas pu voir cette bienfaitrice depuis que nous sommes maudits. Et je crois que ça illustre parfaitement le fait, à présent éculé, que l'on ne se rend compte réellement du plaisir qu'on éprouve à une chose qu'une fois qu'on a perdu la possibilité d'y accéder. Tout un tas de petites choses me manquent comme ça. J'aime la nuit, son calme et sa discrétion. Mais j'aime l'activité grouillante des marchés le jour. Je crois que c'est pour ça que j'aime autant Kazinopolis. Cette ville nocturne qui ne dort jamais, grouillante de vie. Mais je n'y retrouve pas tout à fait ce que je cherche du bonheur de l'ambiance diurne duquel je ne peux plus jouir. E pense qu'on ne se rend pas compte de la différence fondamentale entre le jour et la nuit tant qu'on n'a pas vécu privé de l'un ou de l'autre.

Encore une belle introduction sur mes états d'âme mais qui n'avance pas vraiment les choses. Je devais donc conter ma rencontre avec un certain... Invoker. Une créature toute neuve, visiblement née de la volonté des rêveurs d'un changement. Une créature réellement tourmentée et qui, de mon souvenir souffre de sacré problèmes... d'Ego. Hahaha ! Oui c'est drôle par ce que visiblement c'est là qu'il est né. Il souffrait de l'idée selon laquelle il devait changer Dreamland et surtout qu'il le pouvait. Pauvre fou qui veut lutter contre le sens de l'histoire, contre les vents, les marrés, les tempêtes. Contre les grands et les puissants. C'est noble, c'est beau. Les gens ont tendance à aimer les outsiders, les perdants magnifiques. C'est assez romantique dans l'âme comme vision de la chose. On s'imagine tout de suite le héros brandissant épée et bouclier contre un terrible dragon pour parvenir à faire régner la joie et la justice ! C'est ce qui devait se passer dans sa tête. Sauf que l'histoire est pleine de vagues qui se brisent sur les rochers. Il y en a même beaucoup plus que de tsunami qui envahissent les terres. Mais laissons ce fou, ce gamin impertinent se rendre compte de la dure réalité du monde. M'est avis que Dreamland se chargera un jour de la lui faire comprendre, tout comme il me l'a fait comprendre lorsque j'ai eu l'audace de convoiter la femme que convoitait un autre... Un puissant ! La vague de ma destinée s'est fracassé sur la côte de l'adversité, pour filer ma métaphore. Enfin, vous découvrirez ce personnage bien assez vite au travers de ce récit.

Et je pensais à la nuit au début de mon récit par ce que je me souviens que quand je l'ai rencontré, j'étais près de ma roulotte, au coin d'un feu que j'avais allumé et qui faiblissait. J'étais blottis contre la fourrure du rongeur qui servait d'animal de trait à ma maison mobile. L'animal dormait pour se reposer d'une difficile marche entre deux de mes affaires, d'autant que je prenais des détours, pour ne passer que par des royaumes de nuit et éviter de m'endormir et que pendant ce temps Sigan me fasse faire demi-tour pendant que je dormais. Je jouais avec les braises avec un bous de bois avant d'observer le ciel et les étoiles. Et c'est à ce moment là que je me disais que... j'aimais la nuit mais le jour me manquait. Je me faisais alors à peu près la même réflexion que je vous a plus tôt narré.

Mais une personne s'approcha de mon feu, venant perturber la tranquillité et la quiétude de ma situation. Je ne le repérais pas tout de suite, dans l'obscurité, étant donné que j'étais moi baigné dans la lumière du foyer près duquel je me reposais. En fait, ce qui trahit la présence de l'inconnu qui avait dû suivre la lumière de la flemme dans les ténèbres quasi-totale de cette plaine sauvage mais paisible, c'est l'éveil soudain de mon partenaire rongeur qui secoua les oreilles avant de se relever un peu, perturbant mon assise contre la bête qui me servait de dossier. Je devinais alors assez vite qu'une personne s'approchait de mon feu. Ce n'était pas un monstre, il aurait déjà attaqué je pense au moment où il aurait été repéré. Un voyageur ? Naaaaaan il aurait été moins discret que ça. De même pour un rêveur. Ça devait être une créature vagabonde. Je ne savais à ce moment là pas encore à qui j'avais affaire. Je me lève alors près de mon feu, me saisis de mon bâton et m'en sers d’appui plus que de symbole de menace. Je le gardais en main au cas où plus que pour montrer que je pouvais me défendre. Je lançais alors un « Qui va-là ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une affaire qui roule [Dyler Pv Invoker]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Haïti-Justice : L’affaire des 200 enfants empoisonnés bientô
» Interdiction de depart dans le cadre de l'affaire Socabank
» Le rapport sur l'affaire de drogue a Tiburon disponible...
» Rebondissement dans l'affaire du meurtre Jean Dominique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RP :: Première Zone :: N'importe où-
Sauter vers: