Bienvenue

Liens utiles

Effectifs

Ligue B : 19 membres
Ligue M : 7 membres
Ligue S : 0 membre
Créatures : 10 membres
Inclassables : 0 membre
Seigneur cauchemar : 1 membre
Rois des rêves : 0 membre

Top-Sites & Discord


Membres du mois

Jøn
Profil
MVP du Metro
Léo
Profil
Top vote
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Partagez | 
 

 Manekiel, Homme poisson d'Eden Island [Terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Créature
Pouvoir : Armure organique
Points de Puissance : 17 000
Points de Réputation : 7 500
Messages : 55
MessageSujet: Manekiel, Homme poisson d'Eden Island [Terminé]   Dim 29 Avr - 15:03

Illustration du contexte
Manekiel


Surnom: Mane
Sexe: Masculin
Age: 25 ans
Royaume : Aquarya
Activité : Aucune
_____

Pouvoir: Armure organique – Pour encaisser les coups, Manekiel est capable de durcir naturellement sa peau.
Arme: Aucune
Objet magique: Aucun
Alignement : Neutre Chaotique
Objectifs : Se venger de Z et de tout ceux l’ayant fait souffrir sur Eden Island. Découvrir la véritable identité de Z.
_____

Points de Puissance : 15 000 PP
Points de Réputation : 9 000 PR (voire moins même)

Je vais te faire une guerre, Z, je vais te faire une guerre comme t'en a jamais vu.



Description



Manekiel, en tant qu’homme poisson, possède une peau bleue très pâle, écaillée. Lorsque sa peau se durcit, le changement est quasiment invisible à l’œil nu, seul un œil avéré pourra remarquer un léger reflet se former lorsque cela arrive, bien que l’on puisse parfois confondre un œil noir très sombre, son œil droit étant traversé par une cicatrice due à un coup de matraque mal placé durant l’une des nombreuses rébellions de Manekiel, qui lui est de couleur grise très pâle. Sa peau, parfaitement unicolore lorsqu’il était jeune, est maintenant parsemée de tâches violacées. Cela est dû aux nombreuses expériences qu’il a subies, ces marques pouvant être assimilées à des cicatrices. Par conséquent, sa peau n’est plus capable de se durcir à cet endroit, le rendant vulnérable aux coups portés à ces endroits. Ses cheveux sont de couleur vert d’eau et ont l’apparence et la texture d’algues. Ils tombent jusqu’au épaules de Manekiel, bien que ce dernier les attaches souvent en catogan. Concernant les vêtements, Manekiel n’en a pas vraiment, s’habillant en général d’un simple bas noir couvrant ce qu’il faut couvrir. Dépendant l’environnement où il se trouve, il s’arrangera pour trouver des vêtements sur le tas, afin de s’habituer.

Manekiel n’est pas quelqu’un de forcément ouvert. Il préfère garder beaucoup de choses pour lui, mais cache difficilement sa haine pour Eden Island, en particulier pour Z. Son objectif étant de découvrir qui est Z, il serait ravi d’aider quiconque aurait des informations à fournir. Souhaitant aussi devenir plus fort afin d’être ne mesure d’affronter son tortionnaire, s’il voit une occasion de se renforcer, il n’hésitera pas à faire équipe avec un groupe de voyageurs ou de créatures. Peu lui importe la personne avec qui il fera équipe tant qu’il ne s’agisse ni d’un scientifique, ni de Z.
Son « voyage » à Eden Island ne l’a pas laissé indemne. De ce fait, il faut être extrêmement prudent lorsque Mane est en combat. En effet, une réminiscence de ses douleurs passées (un coup dans ses cicatrice, un choc électrique) peut engendrer deux choses : Tout d’abord, il sera incapable de se battre traumatisé par les évènements qu’il a vécu, ce qui en fait une cible de choix pour ses ennemis mais aussi un boulet pour ses alliés en cas de situation dangereuse. La seconde peut sembler avantageuse aux premiers abords, mais extrêmement  risquée en réalité : En effet, Manekiel deviendra enragé et n’aura qu’une seule idée en tête, se débarrasser des personnes en face de lui, ennemis comme alliés. La solution dans cette situation est de le mettre K.O, de réussir à le calmer ou alors de se cacher et d’attendre que ça passe. Rien ne peut prévenir de ce qui va arriver à Manekiel dans ce cas là.

Histoire

Partie I : Aquarya et la capture.

On m’a une fois dit qu’écrire ce que l’on a vécu permet de nous soulager. C’est une manière indirecte de s’exprimer, de dire ce que l’on a subi sans avoir à ouvrir la bouche, sans à avoir à faire l’effort d’en parler. J’ignore si c’est un moyen efficace, mais si quelqu’un est en train de lire ces lignes, c’est que j’aurai écrit tout ça jusqu’au bout. De toute manière, qui prendrait le temps de lire un vulgaire journal que j’aurai probablement jeté d’ici là ?

Il faut bien commencer quelque part, je suppose, alors commençons par le commencement.

Je m’appelle Manekiel, et je suis un homme poison d’Aquarya. Mais Mane est plus court, donc on m’appelle aussi comme ça, je suppose, ça prend moins de temps. Enfin, je dis que je viens d’Aquarya, c’est vrai, mais quand on a passé la majorité de sa vie enfermé à Eden Island, est ce que l’on peut dire que je viens de cet endroit ? A vous d’en juger.

Que dire, ensuite ? Ce que j’étais avant Eden Island ? Avant Z ? Il n’y a malheureusement pas grand-chose à dire quand on y pense, mais vie n’était pas palpitante. Je me rappelle que j’étais un enfant curieux et bagarreur, c’est certain. Je me rappelle avoir souvent voulu explorer d’autres endroit qu’Aquarya, découvrir les royaumes, leur histoire. En grandissant, j’aurai probablement eu comme ambition de partir de mon royaume natal, c’est certain. Quand on y pense, je suis bel et bien parti d’Aquarya, mais j’aurai préféré que ça soit autrement et si je pouvais revenir en arrière, alors je crois que j’aurai préféré passer ma vie entière au royaume aquatique plutôt que de partir pour Eden Island. Mais je m’égare.

Oui, j’ai aussi dit que j’étais bagarreur. Je crois que mon pouvoir y était pour beaucoup. Je pouvais en effet être capable de durcir ma peau, une armure naturelle capable de bloquer les lames et les coups. J’aimais beaucoup ce pouvoir. J’étais joueur et mon jeu favori était d’aller provoquer créature et voyageur pour ensuite qu’il découvrir avec stupeur qu’ils ne me mettraient pas K.O. Par sécurité, j’avais commencé par des personnes que je savais plus faibles que moi. Mieux valait prévenir que guérir et je n’avais pas envie de me casser les dents. J’étais un enfant, et j’étais lâche. Mes adversaires se résumaient souvent à des créatures de mon âge ou éventuellement à des voyageurs qui ne s’attendaient pas à voir mon pouvoir se manifester. Je ne voulais pas me casser les dents dès le début. Je crois que j’aurai pu faire un excellent combattant. Un soldat assez fort, j’en suis certain et j’avoue que cet avenir ne m’aurait absolument pas déplu. Mais le destin est un cruel farceur et ce ne fut pas ce futur qui m’attendait, mais un autre bien plus sombre.

Mon pouvoir en est la cause indirecte. En effet, si j’étais aussi bagarreur, c’est principalement car mon armure me protégeait. Je me sentais invincible dedans, alors que je me battais contre mes camarades. Je crois que c’est cette sensation qui m’avait aveuglé ce jour-là. Je pensais vraiment qu’affronter un groupe entier de mes semblables était une bonne idée, jusqu’à ce que je me rende compte que malheureusement, ces derniers étaient bien trop nombreux pour moi. A ce moment-là, pour la première fois et ce malgré mon pouvoir, j’ai pris peur et ai fui. Ça, associé à la suite des évènements m’ont prouvé que je n’étais pas invincible, que je ne le saurai jamais vraiment et que c’est ce qui m’a conduit à ma perte.

Je nageais assez vite, et je pouvais donc distancer le petit groupe que j’avais provoqué. Ils étaient malheureusement bien déterminé à me faire payer la provocation que je leur avais fait subir et ne me lâchait pas, ce qui m’a poussé à fuir encore et toujours plus loin dans Aquarya. Si j’avais su, je crois bien que je me serai laissé attraper et tabasser, ça aurait été mieux pour moi.

Essayant de fuir, je n’avais même pas vu le filet dans lequel je me suis empêtré. Ce fut extrêmement rapide et je crois bien même que mes poursuivants ignorent encore aujourd’hui de ce qui m’est arrivé. Les gens qui avaient tendus le filet, dès qu’ils ont senti que quelque chose s’était pris dedans, on immédiatement remonté leur proie, alors que je me débattais, la peur et la surprise me tordant le ventre. Je me souviens très distinctement de ce moment, clair comme de l’eau de roche, encore aujourd’hui. J’avais 10 ans à ce moment-là.

En y repensant aujourd’hui, je me dis amèrement que j’étais finalement arrivé à mon but.

J’avais bel et bien semé mes poursuivants, bien que ce fût au prix de ma liberté.


Partie II : Eden Island et Z

C’est ainsi qu’a débuté ma vie à Eden Island. Après le filet, mes souvenirs sont un peu flous, je ne me rappelle seulement que je me suis réveillé après une durée indéterminé dans ce qui semblait toujours être de l’eau. Cependant, je réalisai rapidement que je n’étais plus dans mon milieu naturel, mais dans un espace restreint, beaucoup plus restreint. Je ne pouvais pas faire quelques brasses sans me retrouver à me cogner contre une paroi transparente qui laissait voir des hommes, femmes et créatures en blouse blanche qui m’observaient, impassibles. J’étais terrorisé, et je voulais absolument m’enfuir, me cacher que ces gens arrêtent de poser leurs regard sur moi. Mais ce drôle d’aquarium était fait de tel manière que peu importait l’endroit où je me cachais, ces gens pouvait toujours m’observer. C’était une situation oppressante, angoissante que je n’oublierai jamais. Mais surtout, je ne comprenais pas ce qui m’arrivait. Qu’est-ce que ces gens me voulaient ? Pourquoi est-ce qu’ils me regardaient comme ça, à prendre des notes ? J’avais peur, et j’étais confus.

J’eus cependant ma réponse au bout de quelques jours enfermé là-dedans. Aujourd’hui encore, je me souviens de lui comme si c’était hier. Quand je pense à cet homme, c’est un sentiment mixte qui m’envahit. Je ressens de la peur, mais aussi de la colère, de la haine. C’était cet homme qui était la cause de tous mes maux, de ce que je suis devenu aujourd’hui. Lui aussi, il m’observait, d’un air plus intéressé, non pas par ce que j’étais, mais surtout pour ce que je possédais. Cet homme, qui ne répondait qu’au nom de Z, semblait porter un intérêt tout particulier à mon pouvoir, ma défense naturelle. Cette capacité semblait le fasciner pour un projet dont j’appris l’existence que bien plus tard. C’était pour cela que j’étais enfermé dans cette cuve à cet endroit précis. Il allait avoir besoin de mon pouvoir, de tester ses limites, ses capacités.

Que je sois d’accord ou non, cela importait peu au plan de Z.

Je devins alors l’un des nombreux cobayes d’Eden Island.  J’avais été mis sur la route de Z pour servir un ambitieux projet et je ne pouvais pas refuser d’aider cet homme à arriver à ces fins. De toute manière, je ne pouvais pas partir d’ici alors avais-je vraiment le choix ? C’était ma vie maintenant, je n’avais pas à protester.

Lorsqu’on me sortait de mon aquarium, c’était souvent pour deux choses. La première, c’était pour me nourrir, et me faire faire des exercices, afin que je reste en forme physiquement. Bien que vous puissiez penser que ce n’était pas dramatique comme traitements, je n’aimais jamais cela. Car si on veillait à ma forme physique, c’est qu’on allait bientôt passer à la seconde raison pour laquelle on me sortait de cette cuve maudite. Pour les expériences.

Le but de ce que me faisait subir Z et ses sbires était assez simple : tester les capacités et limites de mes pouvoirs. Voir jusqu’où mon corps serait capable de tenir, jusqu’à où ma peau serait capable de se durcir avant de tout lâcher.

Je ne veux pas en parler. Je n’ai pas envie de parler de ce qui s’est passé pendant 14 ans. Pourtant, il le faut bien, non ? C’est bien pour ça que je suis en train d’écrire ces lignes. Je vais essayer de dire ce que je peux, car rien que d’y penser me donne la nausée.

Au début, ce n’était pas violent. On testait sur moi divers armes pour voir comment réagissait ma peau. Lame, balles de pistolets, poings… Je tenais, ma peau se raffermissait naturellement. J’étais naturellement terrifié, qui ne l’aurait pas été ? On utilisait des armes contre moi et bien que ma peau se défende naturellement, on m’attaquait tout de même. Je ne pouvais même pas tenter de fuir, car on restreignait mes mouvements par des chaines. Et si je tentais de protester, des chocs électriques étaient ma punition, me remettant rapidement à ma place.

Éventuellement, ce qui devait arriver arriva, et un jour il fallut bien que ma peau lâcha. J’eux réellement mal ce jour-là. Je crois bien que les tests répétés sur un même endroit de mon corps avait affaibli mon pouvoir, et ma peau n’avait pas eu le temps, ou même n’avait simplement pas pu du tout se régénérer. Si je me rappelle bien, je crois bien que ce fut une matraque électrique sur ma jambe qui me fit cet effet-là. Mon malheur fit cependant le bonheur de Z qui avait assisté aux tests, qui demanda à ce que l’on recommence, afin qu’il puisse consigner tout cela dans son rapport. Que je hurle, que je supplie, rien n’y fit, et c’est vraiment là que les tests devinrent de plus en plus insupportables. On affaiblissait une partie de mon corps en l’attaquant sans relâche, jusqu’à ce que la peau ne puisse plus se durcir et on écrivait tout ça sur un bout de papier. C’était ça quasiment tous les jours, afin de voir jusqu’où je serai capable de tenir.

Il fallut attendre environ 14 ans avant que tout cela ne change.


Partie III : Échappatoire et vengeance.

Même si j’aurai une longue vie, 14 enfermé dans un laboratoire à subir une batterie de test destinés à faire plier son pouvoir est éprouvant, autant psychologiquement que physiquement. J’aurai pu, durant toutes ses années, finir par accepter ma situation, et me laisser faire. Bien que je doive avouer que j’avais perdu espoir de fuir un jour de cet endroit, je ne m’étais pas calmé pour autant. Il arrivait très souvent que l’on doit me mettre K.O. pour éviter que je ne fasse plus de dégâts. Il était plus facile après toutes ces années de me faire mal au point que j’en perde connaissance. En effet, la batterie de test que Z et ses sbires me faisait subir avait tant affaibli ma peau que sur beaucoup d’endroit sur le corps, ma peau habituellement bleutée avait pris une teinte violacée ce qui avait comme conséquence que mon pouvoir n’agissait plus sur ces endroits de mon corps. Ce n’était pas une plaie ou quoi que ça soit, c’étaient de véritables cicatrices qui ne guériraient pas, et qui faisaient donc office de véritables cibles pour quiconque voudrait se battre avec moi. Inutile de préciser que ce cher Z avait tout consigné dans son fameux rapport me concernant moi et son fameux projet, n’est-ce pas ? En 14 ans, il avait tout de même daigné m’expliquer ce pourquoi j’étais enfermé ici. Mon pouvoir, défense naturelle, pourrait être parfait pour créer la chimère de l’île, véritable mélange des différentes créatures qui peuplaient l’endroit, dont moi je faisais partie. Ces batterie de tests, ces années de souffrance, tout ça pour simplement rendre une autre vulgaire bestiole plus forte ? J’en suis encore aujourd’hui sans voix. J’ai souffert tant d’années simplement pour ça ?

Enfin, je m’égare de nouveau, allons à l’essentiel. J’aurai pu rester encore longtemps enfermé là-dedans, j’aurai peut-être fini ma vie sur Eden Island. Mais de la même manière que le destin m’a joué un tour cruel à m’enfermer sur cette île, c’est aussi lui qui a décidé de m’en sortir après 14 ans, sous la forme d’une panne électrique. Ce n’est pas la panne en elle-même qui m’a permis de m’en sortir, mais la distraction que cela eut causé. J’avais été laissé en présence d’une seule créature chargée de me maintenir au calme en cas d’agitation de ma part, le temps que le problème soit réglé. Cette panne a été la seule et l’unique occasion que je n’aurai jamais pour partir d’ici. J’avais tiré sur mes chaines avec tant de vigueur et de forces que le socle sur lesquelles elles étaient attachées finir par céder. Mon gardien, habitué à mes crises, a réagi bien trop tard, et il ne s’en sorti qu’avec des doigts en moins.

Là encore, mes souvenirs concernant ma fuite restent très flous. Ce fut une chance inouïe que je ne rencontre pas Z, ou un sbire armé pour me mettre K.O. dans ma course, et je peux finalement sortir du complexe de l’île et plonger dans l’eau, nageant le plus loin possible de cette île et de Z.

Je crois bien que j’ai raconté l’essentiel. Cela va faire une année que je suis sorti d’Eden Island, et je crois bien que je ne m’en remets pas vraiment. Une fois ma fuite réussie, j’aurai pu retourner à Aquarya, et reconstruire ma vie, mais ce n’est pas aussi simple. A la manière de mon gardien qui doit maintenant avoir 3 doigts à une main, ils doivent tous payer, mais surtout un homme en particulier. Il m’a pris ma vie, m’a blessé, m’a défiguré, me rendant encore plus faible. J’ai peut-être été vaincu de nombreuses fois mais croyez-moi, je n’en ai pas terminé avec Z et Eden Island. Retourner sur cette île me terrifie. Je n’en ai aucune envie, tant cela me rappelle d’horribles souvenirs, mais il le faut. Je dois les faire payer pour tout ce qu’ils m’ont fait et après, seulement après, je pourrai retourner à Aquarya, si j’en ai encore la force.

On m’a une fois dit qu’écrire ce que l’on a vécu permet de nous soulager. C’est une manière indirecte de s’exprimer, de dire ce que l’on a subi sans avoir à ouvrir la bouche, sans à avoir à faire l’effort d’en parler. Je ne suis pas d’accord. Je viens de retranscrire sur papier toute ma vie, tous mes malheurs et pourtant, rien n’a changé, j’ai toujours aussi mal, toujours autant de haine et de colère en moi, rien n’est parti et rien n’a changé. Je n’ai pas besoin de ces bouts de papiers, les relire ne fera qu’empirer ma peine. Cependant, si quelqu’un ici trouve et lis ces lignes, qu’il fasse passer un message à Z ou à quelqu’un d’Eden Island.

Dites leur bien que Manekiel n’en a pas fini avec lui.



Derrière l'écran ?

Prénom ou pseudo :  Ignie
Age : 22 ans maintenant aaaay
Comment as-tu connu le forum ? :  Par Jyrald
Connais tu Dreamland ? : Jusqu’au tome 10, mon général
Depuis quand fais-tu du rp ?:  6/7 ans
Pourquoi avoir choisi ce forum ? :  Et toi, pourquoi l’as-tu choisi ?
_____

Personnage sur l'avatar et l'oeuvre d'où il provient :  Dessin de votre serviteur o/


Codage  Solaris @ Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Dino Maker
Points de Puissance : 21 600
Points de Réputation : 22 200
Messages : 276
MessageSujet: Re: Manekiel, Homme poisson d'Eden Island [Terminé]   Dim 29 Avr - 18:49

Heyooo !

Bon, alors voyons ce que vaut cette présentation sur laquelle tu bosses depuis quelques temps déjà. Bah c'est sympa tout ça ! C'est simple, ça va à l'essentiel, la première personne est maîtrisée et la narration par écriture aussi. On sent une véritable honnêteté teintée de douleur du personnage qui s'adresse directement à nous et ça ajoute un réalisme assez prenant.

J'suis un rageux toi même tu le sais, donc on va tout de même aborder quelques petits points négatifs. D'abord sur la forme, il y a des petits oublis de conjugaison un peu partout, rien de bien dérangeant mais pour un double compte, je me permet d'être plus critique à ce niveau. Ensuite, pour le fond, je suis mitigé quant au traumatisme du personnage. D'un côté, on sent dans la narration une certaine douleur, comme dis au dessus, mais en même temps ... Je sais pas, il manque quelque chose je trouve, le personnage est un peu trop "clean" pour un gars qui s'est fait torturer dès l'enfance et pendant près de 15 ans quoi. Niveau psychologique, je vois ça comme plus compliqué à vivre que ce Manekiel traverse quoi. Autre point en rapport avec ça, ses réactions aléatoires par rapport aux actes qui lui rappellent son enfermement. En fait je vois là une sorte de "facilité" scénaristique, pour justifier des boosts en combat si t'en as besoin, ou au contraire un retour du traumatisme si ça t'arrange. C'est l'impression que ça me donne donc bien sûr, peut être que ce n'était pas ton intention, mais je me permet d'en parler pour éviter d'avoir à te donner un malus plus tard dans un up. De mon point de vue, il ne peut pas à la fois s'énerver et rester sous le choc du traumatisme selon le moment, mais bon, tant que t'en abuse pas ça devrait aller. Puis je suis pas un psychiatre en plus donc bon.

Enfin, ça restait bien sympathique comme fiche, j'ai bien aimé le fait que tu t'imposes un talon d’Achille sous la forme des cicatrices, permettant de relativiser le pouvoir qui de prime abord est assez fort tout de même. Donc, on va partir sur une validation des familles, avec les 15 000 points de puissance demandés qui me semblent justifiés, par contre les points de réputation s’élèveront à 6 000, ça me paraît plus logique pour une créature disparue pendant 15 ans et n'ayant pas fait grand chose de significatif depuis sa libération. Je tiens également à préciser qu'Eden Island recherchera activement Manekiel, que ce soit pour le récupérer ou le faire taire, disons qu'il possède quelques informations importantes sur Z et ses sujets. Un avis de recherche a donc été distribué dans la seconde zone, avec prime à la clé. Bonne chance pour ta fuite, tu peux partir sur ta fiche technique et surtout : bon rp ma poule !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Manekiel, Homme poisson d'Eden Island [Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un RP avec un homme poisson ?
» [Validée]Homme-Poisson en vue
» Un vieil homme-poisson trop solitaire
» Présentation d'un homme poisson: EroWave
» Fiche Technique de L'Homme-Poisson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les fiches :: Présentations :: Fiches validées-
Sauter vers: