Bienvenue

Liens utiles

Effectifs

Ligue B : 19 membres
Ligue M : 7 membres
Ligue S : 0 membre
Créatures : 10 membres
Inclassables : 0 membre
Seigneur cauchemar : 1 membre
Rois des rêves : 0 membre

Top-Sites & Discord


Membres du mois

Jøn
Profil
MVP du Metro
Léo
Profil
Top vote
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Partagez | 
 

 (Flashback) Après une victoire, on ne lâche pas. [Pv Dyler]

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Créature
Points de Puissance : 21 900
Points de Réputation : 19 600
Messages : 78
Localisation : Là où je vais.
MessageSujet: (Flashback) Après une victoire, on ne lâche pas. [Pv Dyler]   Dim 8 Avr - 15:30

Le tournoi avait été remporté. Wylen l’avait remporté et son maître sembla s’en vanter, fier de lui même d’avoir fait d’elle une gagnante. Sur le coup il en oublia légèrement sa disciple, continuant son chemin sans rien dire. Notre petite Wylen le suivait, après tout ils allaient rentrer chez lui, forcément il y aurait une sorte de débriefing. Des personnes mécontente de la victoire de la demoiselle, semblèrent en regarder son maître d’un regard mauvais. Elle pouvait comprendre la jalousie des autres et aussi les mauvais perdants. Mais ils ne semblèrent pas la viser elle, peut être parce qu’elle avait quinze ans ? Non ici l’âge n’avait pas de grandes importances. Tant que quelqu’un sait se battre voilà quoi. Sur le coup, Wylen ne tourna pas le regard vers les autres, ne faisant que suivre les pas de son maître qui lui sembla rire de la situation. Oui il en riait réellement, narguant certains. Après tout il pouvait se le permettre, car la seule disciple qu’il avait, avait gagnée ! Nul ne sembla vouloir s’interposer immédiatement, quelques mots semblèrent se profiler assez bas, mais trop bas pour qu’on les entendent. De plus son maître lui était très occuper à se moquer un peu des autres en déclarant qu’ils n’étaient pas assez rusés. Cette provocation était faite exprès, pourquoi ? Car il se pensait meilleure rien qu’au fait qu’il était plus fort que sa disciple.

« Wylen, t’as vue ? Ils sont fragile, du coup ils n’oseront pas s’en prendre à moi. Tu as choisis le meilleur des maîtres. »

Sur ses mots ils rentrèrent dans son dojo, la cour était vide, alors qu’elle pensait pouvoir souffler un coup, son maître la regarda un instant. Lui faisant signe de s’entraîner, d’un soupire Wylen alla se placer face à un mannequin d’entraînement, ce n’était pas réellement dans son intention de s’entraîner, ce qu’elle voulait était de souffler un peu. Mais était ce trop demandé ? Non, son maître siffla et lui dit alors d’aller se poser un peu. Chose que Wylen alla faire, allant se mettre à l’ombre, elle s’allongea fixant le ciel. Souffler un peu lui ferait du bien, un bon bain aussi, hors… Son maître était dans les parages et cela ne l’aidait pas. Notre jeune fille avait toujours eut l’inquiétude qu’il essaie de la voir dénudée dans le bain. Cela était une chose qu’elle ne voulait pas voir se produire, depuis le début de son apprentissage, cette chose ne c’était pas produite. Encore heureux car sinon elle l’aurait démembré. Chose dont nul n’aurait apprécié. Avait-elle eut un peu de chance ? Qui sait ?

Le ciel était dégagé, c’était sans nuage qu’elle l’observa, ses yeux étant de la même couleur que ce ciel… Wylen ferma lentement ses yeux pour essayer de dormir un peu, tandis qu’un peu plus loin son maître sembla avoir fait tomber quelque chose. Une chose qu’elle put entendre de son maître, fut comme si il s’adressait à quelqu’un, une voix tremblante et alarmée, chose qu’elle ne croyait pas, blaguait-il ? A ses yeux oui, il ne pouvait pas avoir perdu toute sa confiance d’un coup. La phrase qu’elle avait entendu fut celle ci :


« Sa… Salut… Tu es… De passage ?  T’inquiète pas… J’ai ce que tu veux ! »

Un court instant Wylen cru entendre d’autres bruits. Mais elle voulait se reposer un peu avant de reprendre son entraînement, car si c’était une blague de son maître, elle aura l’air bête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Créature
Points de Puissance : 31 250 Points (D) / 14 000 Points (S)
Points de Réputation : 28 400 Points (D) / 9 000 Points (S)
Messages : 47
MessageSujet: Re: (Flashback) Après une victoire, on ne lâche pas. [Pv Dyler]   Lun 9 Avr - 22:31

Je crois que tout ça s'est déroulé il y a de cela 3 ans. Oui c'est ça ! 3 ans comme disent les voyageurs. Je m'y perds. Pour nous autres les créatures, cette unité de mesure est su étrange et dérisoire. Le temps n'a pas réellement de sens ou de mesure dans notre monde, de même que les distance, tout se tord et tout est malléable.  Je ne sais même pas pourquoi je vous raconte cette histoire. Elle a si peu d'intérêt avec le recule. Peut-être juste par ce que ça me permet de passer le temps en attendant que votre patron revienne et qu'il se décide à me payer ce qu'il me doit. Aaaaaaah ! Si je me souviens pourquoi je vous raconte cette histoire. Je crois que c'est pour vous faire comprendre que j'aime les bons payeurs qui me donnent ce que je mérite et surtout ce qui était convenu. C'est l'histoire d'un comatant de fightland. Compétent, talentueux je dirais même. Un gars qui sait se battre mais qui n'a strictement aucune notion de l'argent et encore moins le sens des affaires. Pour s'installer et mettre en place son dojo dans son royaume, il avait besoin de finance. C'est que le combat à fightland, c'est amusant si on les écoute mais ça ne rapporte pas vraiment. Et moi, bonne âme qui passais par-là, je lui ai gracieusement prêté les E.V. dont il avait besoin. Mais, il mettait du temps à me rembourser. Heureusement pour lui, je dois souvent passer par le royaume de la guerre pour affaire. Par conséquent, me déplacer pour aller lui demander le remboursement de ce qu'il me devait ne me coûtait pas trop. Mais il tardait à me rembourser. Du coup je me montrais un peu plus... pressant à chaque fois. Je ne faisais pas comme vous autre les gros bras à me montrer menaçant et lui dire que j'allais lui casser sa gueule. Ah j'aurais pu ! Mais j'aurais pas parié ma corne droite qu'il ne me casse pas ma corne gauche dans le processus. Du coup, j'ai fais appel à des moyens de pression plus insidieux. De quel genre ? Eh bien du genre lui faire comprendre que je connais personnellement son seigneur et que si je lui glissais quelques mots il pourrait faire en sorte qu'il ne reste plus rien de sa carcasse à la fin de la nuit étant donné que lui et les Mayors me doivent toujours quelques services. Vous croyez quoi ? Que les armes des Mayors circulent à travers Dreamland toutes seuls ? On me paye pour qu'elles aillent dans les endroits où elles ne devraient ps êtres tolérées.  Ça donne des contactes de passer illégalement des frontières.

Moralité de l'histoire ? Il a eu l'intelligence de me rembourser par ce qu'il savait qu'il avait plus à perdre qu'à gagner à ne pas le faire. Du coup ça ne branche pas l'un de s vous deux d'aller dire à votre patron que j'en ai un peu assez d'attendre et de lui raconter cette petite histoire pour qu'il comprenne que s'il essaie de m'entourlouper comme je crois qu'il essaie de le faire je ais en sorte que sa petite affaire ne tienne pas plus de quelques nuits ? Voilà je me disais aussi.

Bien ! On est deux à présent ! Que dire pour passer le temps ? Ah oui ! Ce combattant dont je parlais plus tôt... je me souviens encore la nuit  où il a finit par me rembourser la totalité de ce qu'il me devait. Ça m'avait marqué. C'était une belle nuit, vraiment très belle pour aller appuyer là où ça fait mal et recevoir de l'argent. Quand je suis arrivé, comme une ombre de mauvais augure sur fightland, s'abattant sur son modeste dojo, tu aurais vu sa tête ! Lui le fière combattant... Dès qu'il me voyait il ne faisait pas le fière. J'ai vu sa mine passer de la joie à la peur quand il m'a vu arriver. C'est dommage, il semblait si heureux avant que j'arrive.

« Sa… Salut… Tu es… De passage ?  T’inquiète pas… J’ai ce que tu veux ! » Qu'il me balbutia. Je lui rétorque alors « Je suis en effet de passage... » Je laissais un blanc alors qu'il partit retourner un coffre pour mettre la main sur ce qu'il me devait. Il revint assez vite avec une bourse pleine d'E.V. flambant neuve toute fraîchement gagnée qu'il me tendit fébrilement. Je m'en empare et la soupèse d'un air approbateur. C'est qu'avec l'expérience on arrive à connaître le contenu d'une bourse d'E.V. sans même avoir à compter. Il reste alors là sans trop savoir quoi dire alors que je suis là devant lui à peser la masse du contenue de la bourse d'un geste du poignet avant de porter celle-ci à ma ceinture. Je lui tends la main et lui donne une poignée de main assez ferme, signe que l'accord a été passé. Il se fait petit j'ai l'impression... a moins que ce soit moi qui soit beaucoup plus grand que lui Il n'y a guère que les gros bras de plus de deux mètres de haut pour me tenir tête après tout. Et visiblement il avait hâte que je m'en aille. 

Mais j'en avais décidé autrement. Comme toujours, je portais une sorte ce manteau-cape bariolée, un peu comme aujourd'hui tu remarqueras. J'en tire alors une petite flasque d'alcool et annonce alors : « Puisque tu ne semble pas enclin à m'inviter... je vais t'inviter. » D'un regard je lui fais comprendre que j'aimerais rester un peu plus. C'est que je venais de loin et je n'avais pas envie de reprendre la route immédiatement. Il m'invite alors à m'installer et je serre dans des petits verres à apéritifs l'alcool que je venais de lui présenter. Je lui dis alors : « ça vient de ma cuvée personnelle... Liqueur du désert... Distillation de cactus du désert de Rokhan. » Je l'invite à goûter avant de faire un petit silence. Il semble toujours légèrement tendu. Il faut dire que je le comprends, j'aurais la même attitude face à un créancier et je ne prendrais pas trop bien ses tentatives de s’incruster chez moi, même si je viens de le rembourser. Je pense même que je prendrais cela avec beaucoup de méfiance. Et en fait, je dois avouer que je ne restais pas de façon purement désintéressée. Je me montrais curieux. Du silence surgit alors de nouveau ma voix qui lui tint à peu près ce langage : « On parle beaucoup de toi en ville... De toi et de ton poulain... Qui a remporté le tournois d'aujourd'hui. Je ne m'y intéresserait pas si la personne qui m'en a parlé n'était pas Sento Mayor. Il a vu tant de vos tournois abrutissants que ça devrait ne lui faire ni chaud ni froid mais... Il m'a parlé de ta protégée tout de même... Tu ne me la présente pas ? Après tout, c'est plus elle qui me rembourse que toi... étant donné que tu m'a remboursé avec l'argent de son prix. » Je lui adressais alors mon sourire mauvais alors que je le toisais de mes yeux écarlates, un grigri teintant à mon oreille alors qu'il était accroché à ma corne pendant que je portais la coupette d'alcool à ma bouche pour yu goûter délicatement à mon tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Points de Puissance : 21 900
Points de Réputation : 19 600
Messages : 78
Localisation : Là où je vais.
MessageSujet: Re: (Flashback) Après une victoire, on ne lâche pas. [Pv Dyler]   Mer 11 Avr - 20:24

Dans le fond, la peur était présente. Le maître était là cherchant à cacher cette peur qu’il ressentait. La présence face à lui était peut être l’une des rares personnes qui pouvaient le faire trembler, pas par rapport à la force. Mais niveau relation et possibilité social. N’étant pas enclin dans le fond à le voir rester, il s’attendait à ce que ce dernier file voir un autre type qui lui devait des EV. Si seulement… D’un regard et d’une phrase. Il fit savoir son envie, forcément. La route avait dû être épuisante, l’irriter ne serait pas une bonne idée. En tant que maître du dojo, il ne voulait pas le perdre, cela était une source de retenue, mais aussi un endroit où dormir sans payer. Du coté de jeune Wylen, celle ci avait les yeux fermée, soufflant légèrement. Ce tournois avait été assez compliqué dans le fond, heureusement qu’elle avait suivit des cours. Car si cela se trouvait, elle aurait vite perdue. Enfin, cela n’avait pas grande importance, ce qui était fait ne pouvait être changé et dans le fond, cela l’arrangea !

Le maître qui accepta que son créancier reste, vint à l’installer, posant deux verres afin qu’ils puissent boire un coup, mais dans le fond, il redoutait vraiment son interlocuteur. Il ne devait pas être le seul à lui devoir des EV dans le coin ? Légèrement surpris, il entendit Dyler lui donner la provenance de la boisson qu’il lui avait servit. Sa cuvée personnelle ? Avait-il donc envie de fêter le remboursement, cela sembla rassurer le maître. Dans un sens cela n’était pas souvent qu’un invité faisait goûter une boisson à son hôte. Gardant tout de même une certaine méfiance, il porta à ses lèvres le verre pour y goûter l’alcool. Cela sembla lui plaire, mais pas un mot ne s’échappa de ses lèvres encore. Le silence régnant dans ses lieux, fut brisé par l’invité. Sur le coup, il ne fut pas vraiment surpris que l’on parle de lui, chose qui sembla le surprendre surtout, ce fut que l’on parle de Wylen ! Chose qui le surpris encore plus c’était de qui provenait cette information. Sento Mayor…


« SENTO MAYOR ?! Attends… Attends... »

Il n’en revenait pas, le regard de l’homme sembla perdu dans ses pensées. Réfléchissant un peu, le regard qui se leva vers Dyler, il reprit.

« Il s’y intéresse grâce à mon enseignement c’est ça ? »

A ce moment là, Wylen était arrivée, elle n’avait pas entendu, sauf le crie prononçant le nom du seigneur de la baston, Sento Mayor. La jeune Wylen observa l’invité, le saluant d’un léger signe de tête, elle n’aurait pas fait plus. Sur le coup, son maître vint à la regarder. Un léger sourire sur les lèvres, il s’élança avec une certaine fierté, pas d’elle, mais de son apprentissage.

« Dyler, Wylen. Wylen, Dyler ! »

Posant la main sur l’épaule de la petite, il vint à la tirer vers elle tout fièrement. Ne disant pas trop les choses qu’il aurait du dire. En fait il laissa juste échapper une information sur la jeune Wylen, chose qu’il n’avait jamais fait au par avant.

« Elle nous vient d’Armacity. »

Wylen gardait le silence, fixant le regard de l’invité, un regard qu’elle gardait neutre de son coté. Devait-elle être méfiante ? Enfin là sur le coup elle ne l’était pas vraiment, juste que si elle devait se battre, sur le coup ce sera à son désavantage dû à une fatigue certaine. Mais connaissant son maître, peut être que ce dernier allait la forcée à montrer ce qu’il lui avait apprit. Mais cela n’en était pas vraiment certains !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Créature
Points de Puissance : 31 250 Points (D) / 14 000 Points (S)
Points de Réputation : 28 400 Points (D) / 9 000 Points (S)
Messages : 47
MessageSujet: Re: (Flashback) Après une victoire, on ne lâche pas. [Pv Dyler]   Dim 15 Avr - 20:15

Le pauvre... Il était persuadé que si Sento parlait de sa gamine, c'était par ce qu'il l'avait bien entraîné... Hahahaha ! Le con ! S'il connaissait un peu Sento il saurait que ça fait longtemps qu'une personne bien entraînée ne l'impressionne plus. Mais bon, ne soyons pas hypocrites. S'il ne l'avait pas entraîné un minimum, c'est certain que ça aurait pas été la gloire ce tournois pour la gamine mais bon. Je pense pas non plus que ce soit ça qui ai attiré l’œil d’expert en la matière du seigneur de la baston. Non, le connaissant, c'était autre chose. Peut-être des qualités assez spéciales que la gamine avait et qui faisaient d'elle une combattante né. Et comme la réaction d'euphorie du bon coach le montrait, un avis favorable de Sento en la matière c'est assez rare. Du coup, je répondais à mon ancien débiteur que c'était certainement son entraînement en effet avec un sourire complètement ironique. C'est pas par gentillesse ou pour lui passer de la pommade que je lui ai mentis sur le coup. C'était par pur amour de l'ironie et du sarcasme. Il était tellement dans son délire qu'il a même pas capté que mon : « ça doit forcément être ça ! Il n'y a que ton entraînement qui puisse impressionner autant Sento Mayor oui ! » lui est passé complètement dessus et il n'a même pas détecté l'ironie évidente de mes propos. Haaaaaa ! L'ego ça rend stupide vraiment.


Puis l'intéressée de toute cette conversation fit son entrée. Une gamine. Une adolescente pour être plus précis. Sur le coup, quand mon regard se posait sur elle, j'étais un peu déçu. Pour moi, ce n'était qu'une adolescente. Je ne voyais pas bien ce que Sento lui avait trouvé. Mais bon, je me disais alors que lui l'avait vu dans le feu de l'action contrairement à moi. Il la présenta sous le nom de « Wylen » avant de préciser qu'elle venait d'armacity, le royaume jumeau de fightland. D'ailleurs, c'est le genre de choses auxquelles je me ferai jamais. Pour moi, ça restera toujours le royaume de la guerre. Ça a beau faire un siècle que ce royaume n'existe plus, pour mois ces deux royaumes n'en représentent toujours qu'un. Et puis de toute façon il est amené à se reformer. Un jour l'un des trois frangins Mayor butera les deux autres et reprendra le titre de Prime. Un taré ce Prime mais un taré sympa qui avait le sens des affaires contre toute attente. Je dirais même qu'il me manque. Il a était le meilleur de ses enfants... mais aussi le pire. Une personne comme on n'en rencontre que peu dans une longue vie. Quoi ? Je t'ennuie avec mes digressions ?! Tu veux la suite ! Ne sois donc pas si pressé !

Je toisais la gamine des pieds à la tête. Elle m'arracha un sourire en découvrant qu'elle en faisait de même. Un sourire qu'elle dût assurément trouver déplaisant. A ce qui paraît je fais peur aux mômes quand je souris. Ça doit êtres les yeux rouges accompagnés de l'air démoniaque qui doivent donner à mon sourire un côté un peu flippant. Faut croire que je n'ai pas assez souris à ton boss pour qu'il me prenne aussi peu au sérieux en me faisant attendre comme ça. Je lui dis alors « Bonsoir Wylen... enchanté. On m'a un peu parlé de ta performance aujourd'hui. ». J'étais toujours assis par terre, sur un coussin à côté de la petite table de salon près de laquelle son maître m'avait invité. Elle continuait de me toiser. Elle devait s'attarder sur les objets magiques que je portais sur moi. Je lui fais signe de se joindre à nous et de s’asseoir sur le coussin à côté de son maître. Notez que j'agis comme si j'étais chez moi. Après tout, je suis partout chez moi. Je tends alors un verre de l'alcool que j'avais amené à la gamine en affichant un léger sourire qui n'annonçait pas forcément grand chose de bon, le sourire qui cachait limite des trucs vous savez. J'y peu rien c'est mon air naturel. Tout en lui tendant le verre, je lui annonçais « Prends en aussi. Après tout c'est ta victoire que nous fêtons... Et mon remboursement par la même occasion. Je tiens également à te remercier pour ça Wylen par ce que je pense que sans ça... Ton incapable de maître aurait été dans l'incapacité de me rembourser une fois encore. » Je faisais un sourire un peu sournois au dit maître qui était encore trop sur un petit nuage pour réagir. Ça devait d’ailleurs parâtre à Wylen étrange de voir son maître se laisser marcher sur les pieds comme ça. Vous savez des choses stupides comme l'honneur et tout. Le genre de valeurs un peu débiles auxquelles ils sont très attachés dans ce royaume de bourrins.

J'allais en demander plus sur la gamine par ce qu'elle m’intriguait toujours autant au final. Je me demandais vraiment ce que Sento lui avait trouvé. Mais c'est alors que quelqu'un se mit à tambouriner à la porte en gueulant « Danguard ! Danguard ! Ouvre moi espèce d'escroc sans honneur ! » Danguard c'est le nom du maître de la jeune Wylen si tu ne l'avais pas compris. Je me moquais un peu de lui en lui disant que visiblement il devait avoir d'autre créanciers. Mais il ne prit pas la peine d'aller voir et demanda à sa disciple d'aller voir ce qu'on lui voulait. Note qu'il traite sa disciple un peu comme de la merde en se servant d'elle comme d'un domestique de toute évidence. Qui se trouvait à la porte ? Nul autre que l'un des participants défait de ce tournois qui était venu se plaindre de la tricherie de Danguard. Si vous voulez mon avis, il n'avait juste pas digéré de se faire battre par une gamine. En tous cas, il était vraiment énervé. Et à fightland, même quand on n'est pas énervé, on règle ses problèmes avec ses poings en général... Alors quand on est énervé... je te laisse imaginer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Points de Puissance : 21 900
Points de Réputation : 19 600
Messages : 78
Localisation : Là où je vais.
MessageSujet: Re: (Flashback) Après une victoire, on ne lâche pas. [Pv Dyler]   Dim 15 Avr - 21:56

L’analyse de l’étranger avait suffit à la petite pour comprendre une grande différence de niveau, mais aussi par rapport à son maître, pensée qu’elle se permit de garder. Après tout, son maître était peut être bon, mais elle l’avait choisit principalement pour la vitesse de mouvement qu’il avait, entre temps elle aurait put aller voir ailleurs. Mais non. C’était quelqu’un de rapide et précis dans ses coups, hors, Wylen savait qu’elle avait encore à apprendre pour le moment, qui sait si un jour elle changerait de maître ? Le sourire que l’étranger eux ne fi ni chaud, ni froid à Wylen. Après tout elle n’était pas là pour parler avec lui. Si on l’avait fait venir c’était pour autre chose, ça elle s’en doutais. Après tout Danguard était quelqu’un qui aimait se vanter. Le fait que sa seule disciple avait gagné le tournoi, c’était la gloire assurée à ses yeux. La demoiselle voyait les choses autrement, certes elle avait beaucoup apprit de lui, mais son pouvoir y était en plus grande partie responsable de sa victoire. Si il voulait l’utiliser pour s’attirer la gloire, à sa guise. Elle, ne se gênera pas de se séparer de lui au moment venus, afin de progresser ailleurs.

Ce qui fit sortir de ses pensées notre Wylen, ce fut Dyler qui vint à parler, enchanté apparemment, était ce juste un mensonge ? Cela ne l’affecta guère, après tout, elle allait reprendre l’entraînement et sûrement avoir du mal le lendemain pour poursuivre. Danguard aimait repousser certaines limites, mais jamais il n’avait osée la porte de la perversité à son égard. Allant donc s’installer là où l’on l’invita à se mettre, elle ignorait l’état de son maître, fixant ce que l’on vint à lui proposer. Un verre ? Vu l’odeur ce n’était pas de l’eau, mais un alcool assez fort. Wylen n’en avait jamais bu la moindre goutte. Chose qu’elle fit ce fut de ne pas y toucher, écoutant ce que l’étranger avait à dire. Danguard un incapable ? Peut être, mais elle avait put progresser grâce à se dernier, elle n’eut pas le temps d’y répondre que la porte se fit agresser de coup, la pauvre, elle n’avait rien fait. Son maître était appelé par les plaignants. Fixant Wylen à cet instant il lui fit signe d’aller voir. Wylen s’éloigna donc vers la porte, mais elle ne manqua pas de politesse envers l’étranger qui lui avait proposé un verre.


« Veuillez m’excuser, la chose qui va suivre sera peut être déplaisante à regarder. »

La voix neutre de notre adolescente qui s’avança vers la porte, cela sans un mot de plus. La porte allait-elle se faire fracasser, apparemment. Wylen l’évita, la porte avait été projetée vers elle, chose déplaisante premièrement pour Wylen, la seconde chose déplaisante, fut l’allure de la créature ayant défoncé la porte. Un homme Rhinocéros. Ce dernier sembla avoir la peau dure et épaisse, le regard de notre combattante était posé sur les pieds de ce dernier. Il avait comme des pattes de rhinocéros à ce niveau, puis les mains de celui ci semblèrent puissante aussi. Pas le temps de réfléchir, qu’elle fut attirée mystérieusement vers la main droite de son adversaire.

« Toi tu payeras pour lui, ce sale tricheur ! »

La voix de la jeune Wylen ne retentit pas, alors qu’il sembla avoir l’avantage, le malautru sembla sentir une résistance au niveau de la tête de la petite. Apparemment voulant lui broyer le crâne, il la jeta plus loin. Le sang sur le visage de la gamine attira l’attention de Danguard, qui vint à poser son regard sur Dyler.

« Mon gagne pain n’a pas du résister… Je te pa…
-LA PESTE ! »

Le rhino homme observant sa main, fut des plus surpris d’y voir des entailles légèrement profonde. Le regard vers la petite qui se releva lentement, sembla fixer son ennemi d’un regard tout autre, un regard de glace. Effet réussis, le rhino homme sentit comme un frisson dans son dos, alors que Wylen se mit à charger, sans arme, sans lame. Un saut prodigieux de l’adolescente fut effectuée, elle vint entourée ses jambes autour du cou de son adversaire, faisant sortir des lames de cette dernière, le rhino homme la repoussa à l’aide de sa magie.

« Attraction, ce pouvoir est sûrement plus pratique que le tiens gamine. »

Danguard sembla regarder le combat à moitié surpris, tournant ensuite le regard vers Dyler pour qu’il aide la petite Wylen, qui de son coté ne sembla pas prendre de posture, soufflant légèrement. Le spectacle n’allait que commencer. Sur le coup, la jeune fille réfléchissait à une technique pour le mettre à terre avec un minimum d’effort, fatiguée, elle ne savait pas vraiment combien de temps elle pourrait tenir face à cet adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Créature
Points de Puissance : 31 250 Points (D) / 14 000 Points (S)
Points de Réputation : 28 400 Points (D) / 9 000 Points (S)
Messages : 47
MessageSujet: Re: (Flashback) Après une victoire, on ne lâche pas. [Pv Dyler]   Mar 17 Avr - 2:04

La gamine ne tarda pas à faire un vol plané dans la direction d'où elle venait. Il était vraiment très en colère ce grand bonhomme. Un bon gros bébé venu tout droit d'Eléphantine. Vu sa carrure il devait avoir piqué la part de soupe des autres étant petit. Il était gaulé comme une armoire à glace. Par contre s'il avait vu sa tête, je pense pas qu'il aurait aimé être ne face d'une armoire à glace. Ça ne   nourrit pas mon récit comme remarque mais c'est gratuit et ça fait plaisir. Autant dire que même moi avec mes deux mètres aux épaules je passais pour une crevette en face d'un beau bébé à corne de rhinocéros et à muscle d'athlète en béton armé. Alors je te laisse imaginer la carrure de la grignette qui servait d'apprentie à Danguard en face. Mais personnellement, je me dis que c'est l'occasion de voir si ce que Sento avait vu se révélait dans ce combat également. Toujours assis, je repris mon verre à la main, prêt à savourer le spectacle avec un bon verre d'alcool. Mais avec modération ! Sur le plan purement physique elle ne faisait ps le poids quand on parle puissance brute mais elle le surpassait de loin en habilité et en vitesse. Je dirais même en technique. Je dois avouer que j'étais surpris par les qualités de combattante de la gamine. Déjà, elle encaissait comme une grande les coups puissants, arrivant même à le blesser à chaque fois qu'il frappait. Je comprenais mieux en regardant ce combat ce qui avait attiré l'attention de Sento. C'était son pouvoir plus les réelles capacités de combat de la petite Wylen. Elle semblait capable de prendre la forme d'armes blanche selon son bon désire. Ce n'est pas en soit le pouvoir le plus rare que l'on peut trouver à Armacity mais... ce n'est pas non plus quelque chose de commun. Les voyageurs invocateurs d'armes sont le plus souvent des invocateurs par exemple. En fait, il y avait quelque chose dans ses mouvements, dans l'attitude générale qui... je sais pas ! Un truc que je n'arrive toujours pas à comprendre tu vois.

Bon, et là, le Danguard, il me regard avec un air presque suppliant. Il voulait de toute évidence que j'aide sa disciple. Je lui demande s'il plaisante en lui disant que je ne suis pas là pour ça pendant que les deux sont en train de se battre à côté. Il faut dire que je n'étais pas là pour me salir les mains et encore moins pour me battre. J'étais déjà très content d'avoir mon EV sans avoir à faire pression sur Danguard ni devoir le cogner. Ce n'était pas pour me faire le rhino et sauver les fesses d'une gamine qui, certes avait des difficultés, mais surtout se débrouillait pas trop mal. Mais son regard insistant m'énerve et je me décidais enfin à intervenir.

Toujours le cul posé sur mon cousin, je n'allais tout de même pas me lever pour ça ! D'un geste rapide, je dégainais de ma ceinture une dague que j'envoyais en direction du Rhino en plein combat. Mais c'est qu'il avait des réflexes. Un combattant aguerri. Tiens d'ailleurs j'y pense ! Il me fait penser à toi. C'était pas ton frère ou ton cousin ? La même tête de dure, la même carrure de catcheur. Bon, il te manque la tête de Rhino mais sinon c'est complètement ça.  Où j'en étais ? Ah oui. Il para avec l'aide de son pouvoir. De toute évidence un truc lié à la gravité ou la l'attraction. Surprenant pour une créature de son origine ! Voyant venir l'arme que je projetais, il para l'assaut en se permettant même de me renvoyer la dague en pleine face. Heureusement pour moi, c'était la dague volante que je contrôlais à volonté.  La pointe de la lame se stoppa dans les aires à quelques centimètres de ma tête.  Je ne l'avais que distrait mais juste assez pour que la gamine frappe à nouveau. Mais elle se fit vite renvoyer dans les cordes.

Puis je me décidais enfin à me lever. Bah ouais ! Il a essayé de me tuer ! J'allais pas laisser ça impuni. Je voyais en me levant le regard satisfait Danguard. Ce bâtard n'avait qu'une envie, voir ce que je valais au combat vu qu'il n'en avait aucune idée réelle. En fait c'était pas pour aider sa disciple qu'il demandait mon aide. Il aurait pu le faire lui-même. Nan ! Il voulait juste me jauger comme je jaugeais sa disciple. Tout en me levant, la dague retournait à ma ceinture en flottant dans les aires. Je porte la main à une de mes poche et en sors un petit bâton alors que je m'approchais doucement. Je murmurais au dit bâton qui changea de taille pour prendre sa taille standard. Un bâton magique qui peut varier de taille. C'est vraiment pratique et... entre de bonnes mains, ça peut devenir terrible ! Dont les miennes ! Je m'approchais lentement alors que la gamine combattait la bête. Je lui hurle alors de se baisser. Je tends le bâton vers l'adversaire et de dernier grandit alors à une vitesse fole pour arriver dans la face de ma cible.

Entre mes mains, ce bâton n'a même pas besoin d'être réellement bougé.  Il me suffit de le tendre pour frapper un ennemi à distance. C'est pratique et peu fatigant. Comme un coup de piston, le bâton entre en contact avec sa tête puis revient à sa taille normal aussi vite.  J'inclinais un peu le bâton, le coup partait, cette fois dans le ventre. Il paraît. J'inclinais à nouveau vers le haut cette fois. Le coup part trop haut, au dessus de sa tête. Loupé. Mais non mon bon ami ! Je baisse le bâton et l’abat sur sa sale face. J’enchaîne quelques coups comme ça avant qu'il ne choppe le rythme et qu'il ne se mette à parer. Je décidais alors d'utiliser une de mes tactiques favorites. Je fais varier la taille du bâton si vite qu'il vient frapper  un point identique à un rythme rapide. Un peu à l'image d'un marteau-piqueur. Mais il est pas mauvais le con et pare l'attaque de ses bras puissants qui avaient dû douiller à parer l'attaque.

Mais tu vois mon bon ami. J'aime beaucoup ce bâton. Le soucis, c'est qu'il a un petit problème d'impuissance. Un peu comme Panda tu vois. A force de trop faire travailler le service trois pièce, à un moment tout est mou. Ce bâton c'est pareil. Si on le sollicite trop, il perd de sa rigidité et devient même souple. Et là où c'est marrant, c'est que c'est pas un défaut... bien au contraire. En voyant mon bâton perdre de sa superbe et ressembler à un gros spaghetti de bois, le Rhino commença à se moquer avant de me charger. «  Sombre abrutis ! » que je lui dis. Oui les insultes ça fait du bien !  Cela tout en envoyant mon bâton comme un fouet en direction de sa corne. Il tente de m'attirer avec son pouvoir mais cet imbécile ne fait que me donner de l'élan. Alors qu'il allait me percuter, je me baissait et je passe entre ses jambes avant de tirer sur mon bâton dont la rigidité le faisait plus ressembler à un fouet extensible à présent. Étant donné ma position par rapport à la sienne, cette traction le poussa à s'écraser face contre terre. Je regardais alors la gamine en lui balançant le « fouet de bois » dans les mains avec un sourire avant de lui annoncer : « Sers-toi de ta tête pour parer son pouvoir. Ça te fera gagner plus de bataille que les techniques que ton maître. » Je venais de lui offrir une emprise certaine sur ce combat. J'attendais de voir ce qu'elle en ferait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Points de Puissance : 21 900
Points de Réputation : 19 600
Messages : 78
Localisation : Là où je vais.
MessageSujet: Re: (Flashback) Après une victoire, on ne lâche pas. [Pv Dyler]   Ven 20 Avr - 15:24

Le combat n’était pas à son avantage, ce combattant sembla avoir bien récupérer du tournois contrairement à elle ! Wylen était réellement en difficulté, réfléchir par où attaquer n’était pas réellement possible, car ce Rhino l’attirerait sans le moindre doute dans sa main grâce au pouvoir qu’il avait. Réfléchis ! C’était ça qu’elle faisait, réfléchir ! Ne quittant pas l’opposant du regard, c’était comme ça qu’elle chercha le point faible de son adversaire. Mais aucune idée ne put lui venir, aucune méthode d’approche efficace. Dans sa tête elle voyait comment son plan allait échouer, toujours. Même si l’on devait l’aider, cela lui serait compliquée ! Mais ce fut bien à cet instant précis qu’elle remarqua une dague arriver vers l’ennemie, ce dernier arriva à ne pas se prendre la dague, mais aussi à la renvoyer au lanceur. Lame qui se stoppa net proche de ce dernier. Apparemment l’inviter de Danguard allait réagir à cela. Mais si Wylen aurait put dire quelque chose entre temps, ce serait de ne pas intervenir, c’était son duel après tout! Fixant l’opposant, elle en profita pour une attaque qui fut paré. Envoyée à nouveau boulet, la jeune demoiselle soupira, même cette distraction n’avait pas marché.

« Tss... »

Retournant dans l’affrontement, l’adversaire qu’elle avait sembla tirer profit de son épuisement. Les coups furent éviter, alors qu’elle eut fait un bond pour éviter un coup, une voix lui demanda de se baisser, en temps normalement on se serait retourner, mais là, elle fit une roulade en arrière. Dyler était encore intervenu, la petite du prendre la décision de le laisser agir. Au fond cela l’embêta, mais si cela pouvait lui permettre après de ce battre à arme égal avec ce type. C’était bénéfique à ses yeux. Hors, cela aurait été préférable que son maître intervienne, mais non Danguard sembla vouloir voir quelque chose. Etait ce la technique de son invité ? Observant l’affrontement, Wylen ne pouvait qu’attendre, les coups répétés du bâton furent gênant et douloureux pour son adversaire ! Une chose qu’elle réalisa, ce fut que ce bâton avait perdu de sa rigidité pour devenir souple comme un fouet presque. De cela, elle devina aisément que l’invité n’y alla pas à fond. Sinon le combat serait terminé, hors… Quelle était son objectif en venant l’aider ? Voulait-il analyser la jeune demoiselle ? C’était un détail qu’elle aurait voulut connaître, mais le dévoilerait-il simplement ? Sûrement pas, après tout, dévoiler certaines choses… Ce n’était pas forcément bon.

Alors qu’il lui envoya son « fouet de bois », Dyler voulait qu’elle se serve de sa tête. C’était ce qu’elle avait essayée de faire, mais maintenant qu’elle avait une autre carte dans la main, cela allait se finir plus vite qu’on ne pouvait le penser. Laissant l’inviter retourner s’installer, Wylen fit le pire coup que l’on pouvait faire à un service trois pièces… Le fouetter. En fait elle le fit claquer pour que cela cogne à cette zone, elle le fit plusieurs fois, ne s’arrêtant pas. L’on put même soudainement entendre une voix demander sous la douleur, une chose dont on aurait put s’y attendre. La voix de l’opposant se faisant malmener, le Rhino avait dû craquer. Mais était ce suffisant ? Wylen écouta la voix de l’opposant.


«J’ai compris ! T’as gagné ! Arrête je t’en supplie ! »

Supplier… Ce n’était pas suffisant sur le coup, la demoiselle refit un coup, mais un coup des plus violents ! Nul n’aurait aimé être à sa place. Pleurant, ce combattant souffrait énormément, les larmes pouvaient être visible par les gens présents. C’est à dire, par Danguard, Dyler et Wylen elle même. Humilier par une gamine, il devait sans le moindre doute haïr Dyler qui était intervenu. Wylen soupira et ajouta d’une voix calme.

« Pourquoi arrêter ? J’ai peut être eux de l’aide… Mais je voudrais que tu me lâches désormais. Compris ? »

Ce guerrier accepta la défaite, acceptant même l’accord. Alors que le fouet de bois revint à une taille normale, elle fixa toujours son adversaire vaincu.

« Tu as de la chance que je ne te l’ai pas coupé. »

Le service trois pièces bien entendu. Sur le coup le Rhino commença à s’éloigner, légèrement haineux dans le regard, mais il y avait plus la souffrance qui s’y lisait. Wylent repassa le bâton à son propriétaire, puis fixa son maître d’un regard lassé, celui ci le savait qu’elle était fatigué, mais il afficha un léger sourire.

« Wylen, tu as le droit à un peu de repos, remercie le d’être intervenu. »

Un nouveau soupire de la petite qui ajouta.

« Vous avez fait dans votre pantalon ? »

Pas un mot de plus, Danguard souffla de lassitude aussi, mais ce leva, cela dans l’intention de lever la main sur la demoiselle. Elle avait tout fait, aidé de l’invité, chose qu’elle n’avait pas saisit, mais l’inutilité de son maître elle l’avait saisit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar
Créature
Points de Puissance : 31 250 Points (D) / 14 000 Points (S)
Points de Réputation : 28 400 Points (D) / 9 000 Points (S)
Messages : 47
MessageSujet: Re: (Flashback) Après une victoire, on ne lâche pas. [Pv Dyler]   Lun 14 Mai - 17:20

Et là, elle lui broie les parties génitales à coup de bâton  à de multiples reprises ! Ce n'est pas vraiment ce que j'entendais par « sers-toi de ta tête. » mais il faut avouer que sur le coup, c'était faire preuve d'un peu d'intelligence. Cibler le point faible et frapper. Mais autant dire que ça ne volait pas bien haut. Mais bon, après tout c’est le résultat qui compte non ? La façon dont le combat s'acheva me fit assez rire il faut dire. Bah oui comme je te le dis, je m'attendais pas à ce genre de fins ni même d'actions de la part de la jeune Wylen. Le fauteur de trouble partit sans demander son reste après avoir donné sa rédhibition. Il faut dire qu'à sa place, personne n'aurait fait le malin. Moi-même, les parties réduit à l'état de purée, je suis pas persuadé que je garderais ma légendaire prestance intacte. Mais là où ça reste amusant, c'est quand la petite, non contente d'avoir vaincu son adversaire, avec un certain manque de classe je l'admet,  trouva la place dans tout ça pour manquer de respect à son maître. J'observais la scène avec un léger sourire alors que je reprenais mon bâton en main que la jeune femme m'avait redonné en le réduisant à sa taille minimale pour le rendre aussi petit qu'un osselet.  Qui ressemblait en fait plus à un petit ver tout marron vu sa texture à moitié molle. Le bon Danguard me fit un regard un peu... agacé qui voulait tout dire. Il se devait de conserver la face et l'ordre social de la relation maître-élève en lui apprenant les bonnes manières à cette gamine, à grand coup de trempes dans la face. Oui, les habitants de fightland sont loin d'être les personnes les plus subtiles au monde, surtout en matière d'éducation.

Il se levait et s'apprêtait à envoyer un magnifique revers de la main à la jeune créature jusqu'à ce que je l'interrompe en lui lançant : « C'est vrais que tu n'as pas brillé par ta réactivité Danguard, ce type était pourtant là pour toi à la base nan ? Ne tiens pas rigueur à ton apprentie qui n'a pas compris que tu l'as envoyé elle pour me prouver ce qu'elle valait puis moi en soutien pour que je te prouve à mon tour ce que je vaut. Histoire d'être fixé une bonne fois pour toute sur la question suivant : Peux-tu me vaincre.  Pardonne lui, c'est une gamine qui a l'ego encore tout gonflé par ses hormones en ébullition et sa victoire d'aujourd'hui ! » je sens que ce que je lui dis ne fait presque que l'énerver plus encore. Il faut dire que je le prends encore une fois de haut, ce qu'il ne doit pas bien aimer le pauvre petit. Il se sent insulté, ici, par un simple « colporteur » puis sa propre disciple, sous son toit. A sa place je l'aurais aussi un minimum mauvaise. Il continue son geste après s'être figé avant que je n'ajoute encore « Et puis tu ne trouve pas que ce serait te rabaisser que de frapper une gamine exténuée ? La main qui te nourris qui plus est ! » et là tous mes petits pics eurent leur petit effet escompté. Il reporta toute son attention sur moi, renonçant à l'idée de battre la jeune femme pour se retourner vers moi et m'approcher d'un air provoquant et agressif. Je me lève du même mouvement qu'il s'approche de moi. Je le domine ainsi de bien une tête. Sa tête se rapproche de la mienne en signe de volonté de confrontation, jouer les gros bras. Je crois qu'à force, il en a assez de ma présence. Il faut dire que je l'asticote, je le contredis et visiblement, là il a très mal pris le fait que j'essaie de lui apprendre à éduquer sa disciple.

Il me balance alors un « Mais dis-moi Dyler... Qu'est ce que tu fais encore ici ? Tu as empoché ton EV, tu as satisfait ta curiosité en voyant Wylen combattre... T'as plus rien à foutre ici, plus rien à me demander et surtout aucun putain de mot à redire sur la façon dont j’entraîne ma disciple ! » Évidemment, je ne me dégonfle pas je... Quoi ? Nan je ne l'ai pas tabassé. J'aurais pu. Mais je ne suis pas un barbare ou un bourrin. C'est ce qui me différencie de lui. Lui frappe quiconque le dérange si tant est qu'il sait qu'il est plus fort que la personne. Moi en revanche, je suis plus civilisé. Et plus fourbe surtout ! C'est ce qui fait que je suis encore en vie. Je ne lui adresse plus un mot. Je lui fais une révérence pour me moquer encore plus de lui avant de commencer à quitter sa maison. Juste avant de passer la porte, j'adresse quelques derniers mots de plus à la jeune Wylen : « Gamine, tu es beaucoup trop noble pour rester avec un type comme lui. Un conseil, quand tu auras appris tout ce que tu peux apprendre de lui, va t'en ! Tu perdrais ton temps à rester ici. »

Je partis ainsi sans demander mon reste. Nan il ne m'a pas poursuivi ni quoi que ce soit, j'ai juste atteint ma roulotte où je suis allé préparer préparer mon prochain voyage. Pourquoi ?... Aaaaaaah voilà le patron ! C'est qu'il en a mis du temps à compter les EV qu'il me doit ! J'espère que vous avez bien compté et que vous ne me préparez pas d'entourloupe. Le coup de me refiler l'Ev prise à des voyageurs chiants qui veulent la récupérer c'est déjà fait. Si vous m'avez fait un plan dans le genre j'aime autant vous dire que je reviendrai pour vous régler votre compte. Ah et bonne décision d'avoir renoncé à m'envoyer vos gorilles ça vaut mieux pour vous comme pour eux. Par ce que oui je les ai repéré. A l'avenir évitez de barder d'objets magiques vos hommes quand vous vous en prenez à un détecteur d'objets magiques vivant. Pour la peine je t'annonce que plus jamais je ferai affaire avec toi. Je n'aime pas trop qu'on essaie de me doubler. Et à la prochaine jean-pierre. Juste un dernier conseil... t'es quelqu'un de bien, du coup je te conseillerais ce que j'ai conseillé à la gamine de l'histoire, ça vaut pour toi aussi. Adieu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: (Flashback) Après une victoire, on ne lâche pas. [Pv Dyler]   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Flashback) Après une victoire, on ne lâche pas. [Pv Dyler]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Perte des points en dextérité après Up
» Viens voir Victoire (Elle)
» Barack Obama : Une victoire programmée par le Nouvel Ordre Mondial ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RP :: Troisième Zone :: Fightland-
Sauter vers: