Bienvenue

Liens utiles

Effectifs

Ligue B : 19 membres
Ligue M : 7 membres
Ligue S : 0 membre
Créatures : 11 membres
Inclassables : 0 membre
Seigneur cauchemar : 1 membre
Rois des rêves : 0 membre

Top-Sites & Discord


Membres du mois

Zachary
Profil
Top comeback
Zephyr
Profil
Top vote
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Partagez | 
 

 Entretien avec une créature [Blanche et Invoker]

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 17 600
Points de Réputation : 24 700
Messages : 153
MessageSujet: Entretien avec une créature [Blanche et Invoker]   Mer 4 Avr - 19:49

Blanche, blottit dans ses couvertures, éteignit la télévision alors que le film arrivait à sa fin et que défilait le générique de fin. Elle n’avait jamais vu « Entretien avec un vampire » et d’après une pote, c’était un film à voir. Enfin, c’était surtout Tom Cruise qu’il fallait voir, avec ses cheveux longs, blonds, en mode vampire homo-gay sex ultra sexy. Du point de vue de Blanche, elle le préférait en Ethan Hunt dans Mission Impossible, mais tous les goûts sont dans la nature après tout. Si elle aimait cet acteur dans un film où la tension sexuelle entre les deux acteurs principaux était à son comble, alors tout bien lui fasse, c’était son avis. Blanche retira le DVD du lecteur et le rangea dans la boîte. Demain, elle irait rendre le précieux DVD au vidéo club du coin, qui miracle existait encore. Il ne fallait pas être hypocrite, Tom Cruise restait Tom Cruise, et c’est en songeant au fameux acteur vampirisé et scientologiste que Blanche s’endormit.

L’invocatrice se retrouva dans un endroit qui n’inspirait pas confiance, mais qui lui rappela un lieu dont elle avait entendu parler plusieurs fois, par des amis ou à la télé ou encore sur internet. La vues des crânes qui jonchaient le mur, servant de décoration morbide aux longs couloirs faisait étrangement échos aux fameuses catacombes de Paris, ou dans un registre un peu plus « joyeux »le chemin pour mener à la Cour des miracles dans le Bossu de Notre-Dame (même si dire que le Bossu de Notre-Dame est joyeux serait une affirmation plutôt fausse.), enfin, tout ça pour dire, l’endroit était pas accueillant ni très très rassurant. Le mieux à faire c’était de regagner la surface pour voir la lumière du jour, si encore la surface était plus accueillante que le lieu. C’est donc avec une crainte non dissimulée que Blanche se mit alors en route vers la surface, mais ce n’était pas chose aisée, hé non ma petit dame, car les catacombes de Paris, comme celle où l’invocatrice se trouvait, sont un véritable dédale d’os et de squelettes et il est facile de s’y perdre, ce qui était encore une fois malheureusement le cas de Blanche, qui, étant atterri là par la magie de Dreamland, n’avait aucune idée de comment retrouver son chemin.

Après quelques minutes de tournage en rond, Blanche s’arrêta et poussa un soupire sonore, encore une fois, quelle super nuit, vraiment ! Elle était pas venu ici pour souffrir, ok ?! Elle voulait juste remonter à la surface, pas se retrouver dans un remake cheap d’un film d’horreur tourné au rabais avec les moyens du bord ! Elle avait vraiment un don pour se mettre dans des situations cocasses, parfois. Alors qu’elle essayait de se rappeler vers où elle était arrivée, elle entendit des voix derrière elle, caverneuses, sombres, et empreinte d’une tension non dissimulée, qui lui soufflèrent mielleusement :

« Hé, mademoiselle, excusez-moi de vous dérangez, mais je voulais vous dire que vous êtes très charmante. » l’invocatrice se retourna pour faire face à 3 kékés en blouson de cuir, avec une grosse casquette vissée sur le crâne, clope au bec. C’est pas vrai, même dans les catacombes, on peut tomber sur des relous, on est à l’abri nulle part, franchement. Mais bien qu’elle n’y fasse habituellement pas attention, le lieu, l’ambiance et surtout, l’aura que dégageait le trio de relou ne rassurait pas l’invocatrice, qui essayait de couper cours à ce début de conversation.

« Je… J’ai pas le temps. » Balbutia-t-elle, en essayant de voir vers où partir pour essayer de se barrer d’ici.

« Oh, mais mademoiselle, vous n’allez pas partir comme ça, allons, on aimerait vous offrir un verre avec mes copains. Moi, c’est Viago, et eux, c’est Vladislav et Deacon. Ils vous trouvent très charmante aussi, alors on aimerait discuter autour d’un verre de vin rouge, peut-être ? »

« Très bien, très bien, j’aurai… adoré partager un moment avec vous, mais je crois que j’ai autre chose à faire, si vous m’excusez… » tenta Blanche en essayant de partir vers un chemin, n’importe lequel, du moment qu’elle s’éloignait de ce trio de demeurés, qui s’avéraient plus dangereux que prévu, au final. Mais alors qu’elle allait leur fausser compagnie, elle sentit qu’on lui attrapa le bras :

« Hey, mais lâchez-moi ! » Couina l’invocatrice bien malgré elle. Elle avait le ventre qui se nouait un peu de peur, ce qui était stupide, étant donné ce qu’elle avait déjà vécu, mais elle était seule, face à 3 mecs qui ne semblait pas lui vouloir du bien, et elle se faisait une idée très claire de comment ça pouvait se terminer.

« Aller quoi, ça ne te fera pas de mal de rester un peu avec nous, hein ? Tu verras, on va bien s’amuser… » Dit le dénommé Viago en souriant, dévoilant des crocs pointus. A cette vue, Blanche prit peur et se mit à crier à l’aide par réflexe, espérant qu’on l’entende et que l’on vienne la sauver. Immédiatement, Viago posa une main sur sa bouche alors que Blanche se débattait de tout son être, invoquant un de ses dards paralysant et le plantant dans le bras de Viago, lui arrachant un cri de douleur.

« Aïe, mais, hey ! Mon bras ! Ah la petit trainée, je sens plus rien, Vlad, occupe-toi d’elle ! » Cria la victime de l’invocatrice alors qu’il lâcha la main qui tenait sa bouche. Blanche réitéra son appel à l’aide, alors que la dénommé Vlad lui chopa les poignets d’une main pour éviter qu’elle ne recommence la même chose sur les deux autres vampires et la fit taire de l’autre. Alors que Viago essayait de faire remarcher son bras droit, oubliant pendant quelques instants qu’il venait de choper un bon morceau de viande, Deacon regarda l’invocatrice en se léchant les crocs.

« Bon, Viago nous en voudra pas si on commence sans lui, hein ? » Dit-il avec un sourire carnassier, alors que Blanche essayait de se débattre comme elle pouvait. Il lui faudrait un putain de miracle pour se sortir de là cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Entretien avec une créature [Blanche et Invoker]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entretien avec un vieux
» Des extraits d'un entretien avec Jean Erich René
» Entretien avec Milandor
» Entretien avec Magneto [Hypermusic et Magneto] [Terminé]
» Entretien avec la Reine 10 Février

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RP :: Seconde Zone :: Cité des Chauves-souris-
Sauter vers: