Bienvenue

Liens utiles

Effectifs

Ligue B : 13 membres
Ligue M : 7 membres
Ligue S : 0 membre
Créatures : 9 membres
Inclassables : 0 membre
Seigneur cauchemar : 1 membre
Rois des rêves : 0 membre

Top-Sites & Discord


Membres du mois

Kid
Profil
Top voteur
Invoker
Profil
Parrainage
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Partagez | 
 

 Une litière pour deux [PV Mysto & Joy]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 33 600
Points de Réputation : 28 200
Messages : 221
MessageSujet: Une litière pour deux [PV Mysto & Joy]   Jeu 29 Mar - 22:59


C'était une mission importante. De nouveau, la nuit et les suivantes ne seraient pas de tout repos. L'assassine de la Famille s'était un peu relâchée ces derniers temps, et le bon souvenir de la mafia se rappella à elle, comme une piqure de rappel. Une piqure un peu amère, au regard de la mission. Elle y repensait en s'endormant dans son lit du monde réel, et rêvassait à son apparence de cette nuit. Puis une de ses amies lui envoya un sms pour parler de son marathon Netflix sur Naruto et elle arriva dans les champs de Félinia...avec le kimono de l'Akatsuki, avec le chapeau chinois qui allait de paire, bien sûr. Elle soupira, hésita à changer de fringues pour choper quelque chose de moins mainstream, et puis elle se souvint de l'adage de la politique française, quand les affaires judiciaires éclaboussaient les politiciens qui pensaient encore jouer les innocents les mains sales : plus c'est gros et plus ça passe ! Elle haussa les épaules et reprit le flot de ses pensées vers sa mission.


Les ordres venus sans doute du Tonton étaient simples : infilter Félinia, trouver des contacts, parler de l'ancien Roi des chats et essayer de retrouver des partisans tenus dans le secret, les complots et les manigances. On avait beau être dans la deuxième zone, ce genre d'ordre de mission avait le don de réduire drastiquement l'espérance de vie d'un voyageur ou d'une créature au sein de la Familia. C'était le job à faire, et le rapport se devrait d'être épais, construit, cohérent et détaillé. Clairement, ça allait foutre la merde si Joy réussissait ce que personne n'avait encore fait : une tête-de-pont entre la Famille et les fidèles de l'ancien Roi déchu. Elle n'avait rien contre l'actuel et elle avait seulement entendu des rumeurs sur l'ancien, mais rien qui lui donne des convictions ou des scrupules. Elle ferait le job, elle risquerait sa vie, et elle partirait de l'endroit une fois le carnet d'adresses rempli et transmis aux gens autorisés.

Elle arriva dans la ville centrale de Félinia, et comme une vraie elle se dirigea naturellement au Marché Carotte, pour faire quelques achats nécessaires au bon déroulement de son séjour dans le royaume. Tout d'abord, elle prit quelques petits couteaux de lancers qu'elle camouflerait dans tout son vêtement, quelques armes locales comme la Grenade Cat, une grenade qui balance des pelotes de laine pour faire diversion en envoyant un chat dessus au loins ; il y avait le Milk Moltov, un cocktail dit "de dur" à base de lait concentré qui rend les chats fous puisqu'ils ceux qui sont touchés par le lait se mettent à se lécher...et à lécher tout ce qui a du lait. Elle prit des herbes hallucinogènes de toutes sortes et quelques poisons. Enfin, elle se prit comme cadeau une paire de gants avec des griffes réelles chopées sur un mort, et rétractables, pour se croire comme dans un Wolwerine. Elle prit quelques brochettes d'une sorte de poisson-poulpe indéterminé et épicé, une bouteille de jus de poire onirique, très frais avec des morceaux de poire fondants et pétillants, avant de se diriger non pas vers les établissements connus et reconnus par tout Dreamland, mais plutôt par la plaque tournante de tous les voyageurs. Oh bien sûr elle avait laissé une bonne partie de son essence de vie aux marchands qui l'avait arnaquée, mais elle voyait les coups venir de loin. Elle avait donné plus en connaissance de cause, et en conscience. Les chats étaient bavards et repéraient les malins dans les transactions – elle voulait passer pour la plus touriste de tous les touristes des lieux, même en achetant des armes diverses, de la drogue, des poisons, de la nourriture, comme le marché Carotte savait si bien le faire. Etre un danger sans le représenter, c'était tout l'objet de sa mission. Elle finit sa marche en sirotant un Catnip Spécial, un breuvage survendu mais qui boostait gentiment le cerveau le temps qu'il fallait pour le dire. Une arnaque moyennement bonne au goût, quoi.


Elle débarqua donc à l'auberge de la Patoune d'Or. Un endroit bondé, convivial, chaleureux, bruyant et cosmopolite ; assez pour se fondre totalement dans la masse, même avec un kimono référencé et une gueule qui commençait à refaire parler d'elle. Bien sûr, elle enleva son chapeau chinois pour ne pas faire la fille trop flag, et bien sûr elle avait rêvé ses cheveux en bleus dégradés. Ils commençaient sur le foncé/indigo à la racine et allait vers le turquoise et le cyan aux mèches bouclées. Une nouvelle coupe, un visage maquillé et une tenue inhabituelle, de quoi assurer un déguisement tout en attirant l'attention sur elle. Quelques visages se tournèrent et la dévisagèrent, avant de replonger sur les affaires communes. Elle s'approcha du large comptoir où une femme préparait des cafés avec des vrais nuages de lait et lançait des assiettes garnies aux chattes serveuses.




- Salut l'amie ! Je voudrais le plat du jour avec une bière locale.
- Ca marche ! On fait le meilleur couscous au piment de Firania et de la bière au mou de chat, revenu dans du lait sucroté !
- Sucroté ?
- Du lait sucré et du lait chocolaté et du lait froid en granité.
- Meh, ça va faire beaucoup là...et sinon, quoi de neuf dans la ville ?
- Vous êtes la dixième...onzième, pardon, personne qui me demande ça. J'sais pas pourquoi, tout le monde me prend pour une panneau d'indications fléchées chez les voyageurs.
- Ah euh, un réflexe sans doute !
- Asseyez-vous, on va vous servir.



Un peu décontenancée, elle alla s'installer dans une table sur une banquette moelleuse au bout de l'auberge. Laissant le temps aux plats d'arriver, elle scruta les voyageurs qui traînaient et les quelques créatures qui hantaient l'endroit. Elle tendit l'oreille, et si rien ne se passait dans cinq minutes, elle verrait pour déclencher une baston ou une connerie qui faciliterait la recherche de bad guy traqué par les autorités.  


Dernière édition par Joy Killamanjiro le Mer 4 Avr - 17:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleur obscur
Points de Puissance : 20 300 points
Points de Réputation : 20 300 points
Messages : 92
MessageSujet: Re: Une litière pour deux [PV Mysto & Joy]   Sam 31 Mar - 14:45

Voilà maintenant plusieurs mois que Mysto avait découvert Dreamland. Il avait d'ailleurs participer à pas mal d'évènements et visité plusieurs royaumes sans trop se rendre dans les endroits les plus chauds dont-il avait entendu parlé. Ce n'était pas la peur qui l'empêchait de s'y rendre mais il voulait prendre son temps et visiter chaque recoin de chaque zone avant de passer à la suivante sachant qu'il avait déjà passé la première en coup de vent sans trop s'y attarder. Pour le moment, la seconde l'intéressait, chaque nuits il lui arrivait une nouvelle aventure et il était encore loin d'avoir tout vu. D'ailleurs, il ne le savait pas encore mais cette nuit il allait visiter un nouveau royaume, celui des chats.

Pourquoi allait-il atterrir là-bas ? C'est simple, alors qu'il rentrait des cours en fin de journée, ses parents lui avaient fait une petite surprise. Ils lui avaient acheté un petit chaton et malgré son handicap, l'impossibilité de le voir, le seul fait de le toucher et de le prendre dans ses bras lui procurait une sensation étrange qui l’apaisait. Il pouvait entendre l'animal miauler tout en lui léchant les doigts de ses mains. C'est étrange comment une simple boule de poile peut changer le quotidien d'une vie. S'allonger et sentir l'animal lui sauter dessus, trainer dans ses pattes, l'empêcher de faire les tâches basiques du quotidien. Bref, pour Mysto, c'était un pur bonheur que d'avoir ce cadeau. Après avoir passé une bonne partie de sa soirée en compagnie du chaton, il se décida enfin de partir rejoindre le monde des rêves comme à son habitude. A peine avait-il fermé les yeux qu'il s'endormit tout en pensant à la petite boule de poile qui était entré dans sa vie.

C'est ainsi qu'il atterrit directement au Royaume des Chats. Il ne le savait pas encore puisqu'il ne pouvait pas voir ce qui l'entourait mais grâce à sa vision spéciale, la première chose qui l'interpella était la taille des habitants de l'endroit. Ils n'étaient pas très grands sauf quelques exceptions, surement des voyageurs. D'ailleurs, très rapidement il fut interpelé par une voix assez âgée qui lui demandait de s'approcher. Suivant le son de la voix, il se dirigea vers la personne qui lui parlait. A peine s'était-il approché que le vieil homme l'installa sur une chaise tout en lui offrant un verre de thé mélangé à du lait avant d'entamer une discussion.

- "Vous avez l'air perdu n'est-ce pas ?
- Et bien, sans vous mentir, je ne sais pas trop où je suis étant donné que je n'ai pas la capacité physique de voir. Vous pourriez me dire où je me trouve ?
- Bien sur, laissez-moi d'abord me présenter, je suis Chatoru, un villageois de ce Royaume, ici vous êtes au Royaume des Chats et, si je peux vous donner un conseil, éviter de vous laisser influencer par les marchands qui sont prêt à tout pour vous vendre leur camelote en échange de votre essence de vie. Enfin, après évidemment c'est vous qui voyez, sans mauvais jeux de mots !
- Le Royaume des Chats hein ? Je vous remercie pour vos réponses, je pense que je vais rester ici pour cette nuit et visiter un peu l'endroit. Ça m'a tout l'air d'être intéressant et je n'ai pas grand chose d'autre de prévue de toute façon. Merci bien pour le verre en tout cas."


Se relevant et s'apprêtant à partir, le vieux chat l'interpella à nouveau tout en lui demandant son nom. Il était intrigué car il avait déjà entendu très vaguement parlé d'un rare voyageur à avoir gardé son handicap et qui aurait rejoint le Royaume Obscur malgré le fait qu'il n'y croyait pas trop. Après tout, il pensait que le Royaume Obscur n'était pas du genre à recruter des voyageurs. Il fut d'ailleurs étonné lorsque le jeune homme lui donna son nom ainsi que son prénom et lorsqu'il affirma sans tenter de cacher son appartenance au Royaume Obscur. Le vieux chat ne savait pas s'il devait regretter de l'avoir aidé ou non, après tout il n'avait rien fait de mal à son arrivé mais pour lui, les membres du Royaume Obscur n'étaient pas des personnes de confiance. De toute façon, il était déjà trop tard, en effet, Mysto avait déjà continué sa route à peine les présentations faites.

C'est ainsi qu'il se mit à visiter l'endroit tout en demandant aux villageois son chemin à chaque fois qu'il avançait tout en cherchant les endroits les plus connus du coin. Pendant que lui visitait l'endroit, la rumeur qu'un membre du Royaume Obscur était présent ici courrait les couloirs. Ils étaient très rapide pour répandre des rumeurs mais beaucoup ne connaissait pas le physique du jeune garçon tandis que d'autres pensaient que les ducs s'étaient déplacé pour on ne sait quelle raison. Bref, ce n'était pas le moment de prêter attention à ce qui se disait, l'homme atteint de cécité arriva après une petite heure de marche dans une auberge qui lui avait été conseillé. L'auberge de la Patoune d'Or. La première chose qui attirait son attention était le boucan, avant même de voir les personnes dans son champs de vision, il savait que l'endroit était bondé puisqu'à l'extérieur déjà on pouvait les entendre jaser. Sans porter attention à tout ce brouhaha, il se dirigea vers le comptoir avant de s'asseoir au bar et passer une commande.

- "Bien le bonjour voyageur, que puis-je vous servir ?

- La meilleure boisson que vous avez à proposer, après tout je suis ici pour visiter l'endroit et donc en apprendre plus sur les boissons locales.
- Bien sur, je vous serre ça de suite, un café remplit d'un nuage de lait ainsi que du miel. Les gens du coin en raffole."

Il remercia alors le barman avant de boire une gorgée de la boisson. Le mélange était tellement bien fait que le goût du café ne se sentait à peine, le sucre du miel prenait le dessus et le nuage de lait vous laissait voyager comme sur un nuage. Bref, le mélange était parfait et Mysto fut agréablement surpris. Mais évidemment, le repos ne pouvait pas être éternelle, alors qu'il profitait de son breuvage, un des chats-villageois entra dans le bar et fit part de la rumeur aux clients. Pour le moment, personne ne l'avait encore remarqué mais ça n'allait surement pas tarder. D'ailleurs, le plus inquiétant n'était pas les chats, mais les quelques villageois que Mysto avait pu remarquer de part leur taille disproportionné par rapport aux habitants du Royaume. Il y en avait bel et bien quelques-uns dans le bar.


Dernière édition par Hiruko Mysto le Lun 2 Avr - 1:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 33 600
Points de Réputation : 28 200
Messages : 221
MessageSujet: Re: Une litière pour deux [PV Mysto & Joy]   Sam 31 Mar - 22:28

Bon, la Patoune d’Or, dans les guides des bonnes assiettes de Dreamland, c’était du niveau moyen. Niveau liquide on arrange tout le monde, les plats sont correques comme on dit au Québec, mais alors l’ambiance était à chier ce soir là. Entre le bruit, les voyageurs qui te donnent l’impression d’être à un match de foot, et les créatures qui viennent jouer les guides, lanceurs de quêtes, missions à la con, pièges à deux essences de vie ou encore chercher juste la mouise avec un pouvoir précis, y’avait l’embarras du choix. Du fond de la salle la matheuse dans son kimono d’akatsuki baissait la tête pour être tranquille, et elle commençait à se dire que le choix de l’établissement n’était peut-être pas le plus subtil pour choper du mafieux. Elle s’attendait à une plaque tournante de voyageurs, pas le rendez-vous des pecnots venus se ravitailler entre deux courses. Oh il restait sympa cet endroit, mais il manquait de véritable ambiance. C’était plutôt une sorte d’usine franchement pas captivante quand on avait traîner le coude levé dans quelques bouges bien charpentés. Bien sûr on ne la laissa pas tranquille, puisqu’un type vint commencer à jouer les curieux.


- Dis donc, on voit pas beaucoup de choses sous le chapeau...peut-être qu’il y a plus à voir sous le capot...t’en dis quoi poupée ?
- J’en dis que ma pinte va se retrouver dans ta gueule de con.
- Ah direct ! J’aime les voyageuses dans ton genre.
- Moi non, je les préfère quand elles sont mortes.
- On peut s’arranger.
- Tu crois qu’avec les couilles dans ma pinte tu vas passer pour morte.


Joy fit décoller sa pinte d’une formule et envoyant le contenu sur le visage du voyageur. Le verre alla ensuite viser les parties intimes, et Joy le laisse enfoncer sur l’entrejambe, et le faisant tourner pour broyer les endroits sensibles. Le type s’agrippa à la table et la mafieuse lui enfonça un couteau dans la main, si fort qu’elle planta aussi la table. Elle prit une serviette qu’elle fit décoller dans la bouche du type pour l’étouffer et l’empêcher de crier. Elle prit enfin sa fourchette et chatouilla le menton du gars en sueur.


-  Je te relâche, et tu te dépêches de filer. Tu pourras dire que...non, rien, oublie. Casse-toi.


Elle relâcha la pression des objets et le type partit sans demander son reste. Les tables à côté n’avaient rien loupé du spectacle et chacun autour d’elle savait maintenant à quoi s’en tenir avec celle qui occupait le kimono au nuage. Elle leva le doigt pour recommander, satisfaite. Elle avait failli faire une erreur, donner son nom à un type qui aurait eu de la rancœur. Assez pour trouver les pires ordures du coin, mais peut-être aussi les gardes voire les lords de la ville. Réflexion donnant lieue à des actions potentielles et qui mettraient directement à mal sa mission. Non, juste intimider, et aviser au fur et à mesure. Elle avait le temps. Une fois sa nouvelle commande arrivée, elle regarda de nouveau sous le chapeau chinois le bar et scruta les environs, en ouvrant ses sens et ses formules au tout-venant, pour récupérer des informations dans le flot bruyant du bar. Elle entendit des créatures parler d’un voyageur obscur, et certains parler d’un assassin de la Famille. Les deux présents en ville. Elle était repérée, ce n’était qu’une question de temps avant qu’on ne la repère. A moins de tromper les vigilants et ceux qui surveillaient la Famille. La question demeurait...comment tromper mille fois mille fois ? Elle scruta les lieux et tomba sur un tract.



Spoiler:
 



Elle sourit et se dit que c’était sans doute un bon moyen pour elle de passer pour une tarée du volant, version caisse à savon, d’accord. Il fallait trouver du matos et quelques ringards adeptes de ces courses, et dans le même temps repérer les voleurs du marché. Qui dit rassemblement de foule dit vol, qui dit vol dit recel, qui dit recel pouvait vouloir dire mafia...La course avait lieu dans la nuit, c’était l’occasion d’aller vite.
Alors qu’elle cogitait sur la possibilité de trouver une caisse à savon rapidement, un verre s’écrasa sur son chapeau. Il venait d’un coin où un voyageur, le regard vide et absent, se faisait emmerder par des créatures. Elle attendit un peu d’en savoir plus sur la situation, mais balança tout de même un verre sur la première créature, histoire de ne pas se laisser faire. Oh oui, ça allait partir en baston générale, mais c’était comme ça qu’on trouvait des camarades de course, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleur obscur
Points de Puissance : 20 300 points
Points de Réputation : 20 300 points
Messages : 92
MessageSujet: Re: Une litière pour deux [PV Mysto & Joy]   Dim 1 Avr - 3:33

La boisson commandée et servie, Mysto prit le temps de la déguster. Il était totalement tombé sous le charme de la boisson, il n'avait jamais rien bu d'aussi bon et l'expression de son visage le laissait comprendre. Mais comme dans tout bon bar qui se respecte, rien ne pouvait se passer sans encombre, qu'est ce qu'un bar sans une bonne baston ? Ça n'existe pas tout simplement. C'était d'ailleurs ce qui se passait un peu plus loin, un homme qui essayait de draguer une demoiselle mais le jeune homme ne pouvait ni entendre ce qu'il se passait ni-même voir. Non, de toute façon les embrouilles d'à côté n'étaient pas sa priorité puisqu'il fut lui aussi interpelé par un homme, surement un voyageur au vu de sa taille qui dépassait largement celle des chats. Il n'était d'ailleurs pas seul, ils étaient quatre, qui après s'être levés de leur table s'approchèrent du jeune garçon et lui retirèrent sa capuche afin d'apercevoir son visage.

-"Hey toi ! On dit que tu viens du Royaume Obscur, c'est le cas mon petit ? Ils sont tellement en dèche qu'ils prennent le premier gamin venu c'est ça ?
- On peut voir les choses comme ça.. Mais oui, c'est vrai que je fais partit du Royaume Obscur."


Il essayait de garder son sourire même après s'être fait retirer sa capuche sans aucun respect. Il n'appréciait certes pas leur façon de faire, mais il voulait essayer de ne pas trop attirer l'attention, il savait bien que le Royaume Obscur n'était pas apprécié de tous et envenimer la situation n'était surement pas la meilleure des solutions. Du moins, c'est ce qu'il pensait, il voulait juste essayer de montrer que ce qu'on dit sur les membres du Royaume Obscur était faux, que ses membres pouvaient être tout aussi sympa que les autres voyageurs. Enfin, quels membres ? Il était le seul voyageur à avoir rejoint le Royaume et les ducs étaient déjà assez détestés. Il était donc la cible idéale, un nouveau, jeune, dégageant peu de prestance, laissant penser qu'il était faible, bref, le plus vulnérable du Royaume. Et c'était surement le cas mais ce qu'ils ne savaient pas c'est que même le plus faible de tous était surement bien plus puissant que ces glandus qui se prenaient pour des durs à cuirs juste parce qu'ils ont deux poils de culs.

-"On dit en plus que t'es aveugle hein ? Tu sais, on aime pas trop votre race. Parait que le Royaume est tellement dangereux que personne n'ose y entrer mais sais-tu que l'extérieur est tout aussi dangereux et que tu n'aurais pas du sortir de ton petit chez toi ?
- C'est vrai que c'est pas de tout repos ici, j'ai croisé pas mal de bestioles assez méchantes et j'peux vous dir...
- Ta gueule ! On te parle pas de ça, j'vais faire court, t'es pas le bienvenue ici et tu vas vite le comprendre connard !"

L'homme tenta de frapper sa pinte contre le visage du jeune garçon mais celui-ci le dévia avec sa main envoyant la coupe directement sur la jeune femme qui était assise un peu plus loin. Mysto ne s'en était pas aperçu jusqu'à ce que la chope revienne s'écraser sur la tronche du type tel un boomerang. Ça n'avait d'ailleurs pas l'air de plaire au monsieur puisqu'en plus de s'énerver après le jeune garçon, se faire humilier ainsi par une femme devant tout le monde l'avait clairement mit hors de lui. Il ne tarda d'ailleurs pas à le faire comprendre puisqu'il sortit de sa poche un couteau qu'il plaça directement sous la gorge du jeune homme alors que ses trois collègues dégainèrent eux aussi leurs armes et s'approchèrent de la jeune femme.

L'homme força Mysto à se lever, toujours en le tenant en otage et s'approcha à son tour de la demoiselle qui était toujours assise à sa table. L'homme atteint de cécité ne bronchait pas mais pourtant son expression était toujours la même que tout à l'heure, depuis qu'il avait bu la boisson, son visage était totalement illuminé et il gardait un sourire niait. Il avait même l'air pensif, dans les vapes comme si le nuage de lait l'avait réellement envoyé au paradis.

"-J'te laisse trois secondes pour t'excuser salope ou j'te réserve le même sort que cet enculé !"


Et alors qu'il s'apprêtait à trancher la gorge de son otage, une main ténébreuse sortant de son ombre bloqua le couteau. Mysto ravala son sourire et, toujours dos à son adversaire soupira, déçu de ne pas avoir réussi à prouver à tout le monde qu'il n'était pas méchant.

"-J'vais encore passer pour le méchant à cause de types comme vous c'est dingue.. On peut pas être tranquille cinq minutes."


L'ombre qui empêchait le couteau de se planter dans la gorge du jeune handicapé dévia la main de l'homme et lui planta l'arme directement dans son œil permettant à Mysto de sortir de son emprise. La douleur était intense pour l'homme qui criait tout en courant dans le bar, attirant l'attention de tout le monde. Ils étaient d'ailleurs déjà tous en train de contempler ce qui se passait et savoir qu'un membre du Royaume Obscur était ici ne leur plaisait pas trop. C'est pourquoi dans un élan de solidarité, ils se levèrent tous les uns après les autres et s'approchèrent du jeune garçon qui se tenait à côté de la jeune femme toujours assise qui était désormais aussi la cible des hommes en furies.


Dernière édition par Hiruko Mysto le Lun 2 Avr - 1:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 33 600
Points de Réputation : 28 200
Messages : 221
MessageSujet: Re: Une litière pour deux [PV Mysto & Joy]   Dim 1 Avr - 10:39

Les voyageurs, toujours à se faire remarquer. Même quand tu veux être tranquille, y’en a toujours un qui vient pour faire le malin devant les autres. La matheuse esquissa un sourire et le fit rapidement disparaître : elle était venue exactement pour ce genre de situation complètement improbable puisqu’il s’agissait de virer un gus en quatre versus un. De ce qu’elle entendait là-bas dans le bar, c’était un voyageur obscur, mais avant de procéder à son dégagement des questions devaient s’imposer logiquement, si on prenait en compte la relative indifférence du Royaume pour ses plus récents voyageurs. Le type tout seul n’avait peut-être aucun lien avec l’obscurité, mis à part son pouvoir bien sûr. Joy soupira, les voyageurs étaient sans doute bourrés et les choses allaient empirer. Elle plaça des formules de poids sur les bagarreurs et quelques personnes autour, au cas où. Elle connaissait assez les bastons de bar pour savoir que n’importe quel voisin amical pouvait se transformer un uppercut dans les gencives. Le voyageur avait le droit lui a un traitement de choix, avec poids alourdit et une formule de trajectoire pour l’envoyer droit dans le comptoir au premier signe de violence, suivi par des pintes vides et pleines disposées sur les tables.


Après le retour gagnant de la pinte, on sortait les bites et les couteaux. Très bien. Les créatures félines vinrent entourer la voyageuse, toujours cachée tranquillement sous son chapeau, laissant ses yeux passer sur le bar. Le gamin obscur fut obligé de se lever et le voyageur au couteau vint près de Joy pour tenter sûrement le coup de pression classique. Elle jeta un coup d’œil au gamin, il souriait, pas inquiet pour un sou. La matheuse ne connaissait pas son pouvoir, mais il semblait pas vraiment dépassé par la situation. Parfait, elle pouvait donc y aller franco pour calmer tout le monde.



- Tu vas commencer par me parler correctement, coco. Après on pourra discuter et te mettre la raclée que tu mérites…


Le couteau finit dans l’œil du type qui se mit à hurler et à attirer l’attention de tout le monde dans le bar. Coup prévu pour la matheuse. Les clients se levaient et voyaient un voyageur réputé comme étant du Royaume Obscur, et certains commençaient à vouloir en découdre également. Ah, la diplomatie par la terreur, ça portait ses fruits, y’a pas à dire ! Toujours assise, Joy mit en place les formules placées juste avant l’approche des bagarreurs. Les chats firent pris par le poids monstrueux de leurs vêtements, les gens qui venaient se battre derrière également, et le voyageur qui tenait auparavant le couteau connut le même sort, en pire, puisqu’il fut projeté par ses vêtements contre le comptoir, et toutes les pintes de la zone se fracassèrent sur son crâne. Il tenta d’utiliser son pouvoir et sa peau se recouvrit de pierre, mais Joy lança une série de couverts, fourchettes, couteaux, et alla les planter dans les parties de son corps non recouvertes, notamment les jambes. Elle visa les articulations pour stopper toute volonté de bouger. Le voyageur hurla encore plus fort et un silence de mort s’installa dans le bar.


La suite vint des serveurs et des videurs, qui s’approchèrent de la table de la matheuse où Mysto continuait de sourire. Avec tous les autres au sol, ça commençait à devenir mauvais pour les affaires. Le barman croisé tout à l’heure et prit la parole.



- Bon, vous avez deux minutes pour décamper, après je lâche mes hommes.
- Votre établissement était sympa, c’est dommage. On n’a fait que se défendre en plus !
- Je fais un rapport de proportions pour mes affaires ! C’est comme ça ! J’ai vu la scène, mais je peux pas me permettre de fermer à cette heure. Soyez sympas, j’ai pas envie d’appeler un lord ou les forces félines !
- Ok ok, on s’en va.


A l’extérieur de la Patoune, Joy souriait largement. Elle avait trouvé un camarade pour la suite de la nuit, et y’avait pas encore eu de morts. Une nuit qui s’annonçait bien calme.


- Salut ! Je m’appelle Joy ! Alors comme ça tu viens du Royaume Obscur ? C’est parfait, comme ça on est deux parias dans cette ville. Dis-moi, j’ai besoin de repérer des gens dans la foule de cette ville, et je pense surveiller le public dans la course de caisses à savon ce soir ! Il me faut un conducteur, ça te dit !


Elle fixait les yeux perdus du voyageur obscur, sûre de sa réussite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleur obscur
Points de Puissance : 20 300 points
Points de Réputation : 20 300 points
Messages : 92
MessageSujet: Re: Une litière pour deux [PV Mysto & Joy]   Dim 1 Avr - 19:47

Une fois l'homme maitrisé en lui ayant crevé l’œil, celui-ci se mit à cracher des injures tout en parcourant le bar dans l'espoir de trouver de l'aide. Et alors que tout le monde voulait se mettre à participer à ce petit règlement de compte, les chats furent stoppés net, comme s'ils étaient devenus lourd. Ils ne pouvaient à peine effectuer un pas, de même pour les autres voyageurs qui voulaient se joindre à la fête. Quant à celui qui c'était fait crever l’œil, voilà qu'il fut envoyé directement contre le comptoir avant de se prendre toutes les choppes du bar dans la gueule. Comme si ça ne lui suffisait pas, la jeune demoiselle lui envoya une série de couverts dans le corps, le transperçant à des endroits bien précis. Mysto n'avait pas grand chose à faire, il était resté sur place, même s'il ne pouvait pas vraiment voir ce qu'il se passait, le peu détail qu'il pouvait avoir lui suffisait pour comprendre que la voyageuse était bien plus puissante que les autres présents dans le bar.

En plus de ça, les simples paroles qu'elle avait tenu un peu plus tôt démontrait une assurance que les faibles ne pouvaient pas avoir. Elle n'avait pas l'air d'avoir peur, bien au contraire, il fallait même plutôt se méfier d'elle, Mysto ne connaissait pas sa puissance mais il pouvait la ressentir lorsqu'elle se mettait à faire usage de son pouvoir. enfin, maintenant que le nettoyage avait été fait et que tous les débiles s'étaient retrouvés allongés sur le sol comme des serpillières, les serveurs s'approchèrent à leur tour avant que le barman ne prenne la parole et leur demande de partir. La demoiselle essayait de lui faire comprendre que la faute ne venait ni d'elle ni de Mysto mais malgré ce qu'il avait vu, le barman ne pouvait se permettre d'accepter ce genre de comportement dans son établissement. Et encore moins garder des têtes qui attirent les embrouilles. Il fallait se rendre à l'évidence, déjà un c'était de trop mais deux, aucune chance qu'il accepte de les laisser rester ici. Mais avant de partir, le jeune garçon retourna au bar afin de terminer sa boisson qu'il appréciait tant et espérait pouvoir revenir ici un de ces quatre.

Bref, une fois dehors, le garçon se retrouva nez à nez avec celle qui l'avait aidé à se débarrasser des malfaiteurs qui lui en voulaient pour on ne sait quelle raison. Et avant même qu'il n'ai le temps de la remercier, elle prit les devants et se présenta tout en lui demandant un service assez étrange. Joy, c'est comme ça qu'elle s'appelait, voulait qu'il soit son conducteur, elle n'avait pas encore comprit que l'homme qu'elle voulait en tant que camarade était aveugle. Mais il ne se voyait pas refuser c'est pourquoi il garda secret son handicap pour le moment. De toute façon, elle finirait bien par s'en rendre compte d'elle même.

- "Moi c'est Mysto et en effet je viens du Royaume Obscur. Tu dis être une paria toi aussi, je peux savoir d'où tu viens ? Pour le service, je ne peux pas refuser, tu m'as quand même aidé je ne m'en serais surement pas sortit sans ta précieuse intervention."

Évidemment, ses paroles n'étaient là que pour faire jolie. Il aurait pu s'en sortir seul, facilement même mais attirer l'attention encore une fois en montrant sa puissance ou une assurance n'était pas la meilleure des solutions. Il fallait qu'il apprenne à se faire discret car depuis son arrivé à Dreamland, on peut dire que chaque endroits qu'il avait fréquenté se rappelaient plus ou moins de lui. Enfin, trêve de plaisanterie, il voulait en apprendre plus sur l'objectif de Joy, ce n'était pas commun de vouloir surveiller tout un public dans une voiture. Et d'ailleurs pourquoi surveiller le public ? Son histoire puait les embrouilles mais le jeune garçon ne se voyait pas lui refuser un service d'autant plus qu'il lui avait déjà donné sa parole.

-"Tu peux m'expliquer pourquoi est-ce que tu as besoin de surveiller le public ? Désolé de poser trop de questions mais j'aimerais juste savoir dans quoi je m'embarque."

Il esquissa un sourire afin de ne pas la mettre de mauvaise humeur tout en essayant de lui tirer les ver du nez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 33 600
Points de Réputation : 28 200
Messages : 221
MessageSujet: Re: Une litière pour deux [PV Mysto & Joy]   Lun 2 Avr - 12:03

Le voyageur se présenta et confirma son lien avec le Royaume Obscur. La matheuse retint l’information, à toute fin utile. La Famille un jour travaillerait avec les obscurs, elle en avait la certitude, et le plus tôt serait le mieux selon elle. Pour casser les lignes, briser les codes et commencer à jouer au jeu le plus dangereux de tout Dreamland : la diplomatie par la terreur. Elle en avait souffert la première, elle savait bien ce qu’on y risquait, ce qu’on mettait en jeu. Ce voyageur pouvait être une porte d’accès, sinon un pion utile. Pour l’heure, un camarade de nuit acceptable, quoique méfiant, sans nul doute. Elle commençait à avoir l’habitude d’effrayer les gens avec son pouvoir, et il ne ferait sans nul doute pas exception.


- Je viens de Mathematica, le royaume des maths...enfin c’était il y a longtemps. Maintenant je travaille pour le plus grand groupe de Dreamland, la Famille.


Elle avait prononcé le mot à voix basse et en vérifiant que personne ne passait nonchalamment l’air de rien à côté d’eux. Elle aurait pu garder l’information secrète, mais avec un voyageur obscur il valait mieux tenter le quitte ou double, et être la plus sincère possible. Un obscur pouvait dans l’instant se faire prendre en chasse par les gardes du royaume, d’après la situation actuelle. Il fallait jouer cartes sur table très vite et le mettre dans sa poche – autant que lui pourrait s’arranger avec la mathématicienne.


-- Oui, il s’agit de la mafia de Dreamland, raison pour laquelle nous sommes tous les deux des parias dans cette ville. Les chats chassent les gens de la Famille, et je suis précisément là pour établir une tête-de-pont entre le mouvement et le royaume. Trouver des contacts, des gens intéressés pour bosser avec nous. C’est valable pour toi, je recrute pour Kazinopolis. Si après le service que je vais te demander tu es partant, je peux te faire rentrer dans notre groupe. Dreamland est un champ de bataille, autant sur le terrain que dans les coulisses que dans les salons privés, ou encore dans les salles de réception des grands palais. J’ai des idées en tête, et si tu acceptes de nous rejoindre, tu seras quelqu’un d’important dans ce monde.


Elle essayait de flatter un peu le voyageur, sans toutefois tout lui révéler. Mais elle sentait qu’un obscur se baladant à Félinia cherchait quelque chose de plus grand que sa simple vie. Une intuition, une pensée fugace, peut-être, mais elle serait vite fixée. Elle en vint finalement à son idée de tout à l’heure, originale mais possible….en plus de faire bien sur un CV.


-- Il nous faut une caisse à savon et je viens de choper un fabricant sur une publicité du Dreamag. On peut aller le voir et négocier une caisse pour participer. L’idée est simple, tu conduis et je fais le gyrophare pour te guider et repérer ceux qui sont en train de voler le public dans la foule. Dès que je chope un voleur, je saute de la caisse je place un de mes objets de filature pour le suivre plus tard, à l’arrivée. Les voleurs vont être nombreux et vont attendre la fin de l’événement avant de s’éclipser tranquillement. Un maximum de profits pendant le temps de la course, et ensuite je veux les suivre. Qui dit vol dit recel, et je cherche des receleurs dans cette ville pour avoir une base de travail. Bien sûr on pourrait faire différemment, mais on ne peut pas attirer l’attention sur nous.


Elle zieutait les réactions du voyageur. Il cachait sans doute son jeu et pourrait la balancer dès cet instant, mais elle sentait aussi qu’il n’était pas forcément le plus à l’aise dans la situation présente. Au pire, elle avait déjà placé des formules sur ses vêtements, sans qu’il le sache. On ne savait jamais à qui on s’adressait dans le monde des rêves, n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleur obscur
Points de Puissance : 20 300 points
Points de Réputation : 20 300 points
Messages : 92
MessageSujet: Re: Une litière pour deux [PV Mysto & Joy]   Lun 2 Avr - 17:12

Mysto s'était présenté, il n'avait pas caché son appartenance au Royaume Obscur, après tout il en était fier et pas mal de gens le savaient déjà. Il n'avait rien à cacher, même s'il savait que le Royaume d'où il venait n'était pas le plus apprécié de tous, si ce n'est l'un des plus détesté. C'était cependant pour lui un bon moyen de mener à bien ses objectifs, après tout, plus on a d'ennemis et plus on devient fort. Et c'est cette puissance même qui lui permettrait de remplir ses objectifs et les réussir. D'autant plus, qu'un but précis lui trottait de plus en plus dans la tête depuis un moment. Pour l'instant, il voulait simplement continuer à suivre Cioscia afin qu'elle l'aide à éveiller ses pouvoirs car malgré sa force, il n'avait encore jamais réussi à découvrir les capacités que renfermaient son œil gauche. C'est une fois fait qu'il pourra passer à son plan B. Enfin, tout le monde en entendra parler de toute façon. Bref, Joy répondit à son interlocuteur sans se cacher non plus, après tout elle était en face d'une personne détesté, elle donnait l'impression d'être dans le même cas. Et c'est pourquoi elle lui avoua qu'elle venait de Mathematica et surtout qu'elle travaillait pour le plus grand groupe de Dreamland. La famille.

Elle avait prononcé la phrase à voix basse afin de ne pas être découverte par des espions. Après tout, ils étaient quand même à Dreamland et les murs pouvaient facilement avoir des oreilles. La nouvelle fit ravaler le sourire du jeune garçon, il en avait déjà entendu parlé comme tout le monde d'ailleurs. Il ne les jugeaient pas, loin de là, lui qui était jugé pour son appartenance au Royaume Obscur ne pouvait pas se permettre de juger une autre personne sans la connaitre. Non, il n'avait pas changé d'expression parce qu'il était choqué ou apeuré mais plutôt parce qu'il savait qu'un service venant de la Famille n'était pas anodin et que c'était sérieux. En plus de ça, il savait que se rapprocher de la Famille pourrait lui être utile pour la suite tout en sachant que lui aussi serait surement utile pour eux. Les deux côtés avaient à y gagner. Quant au fait de se rapprocher sans que les Ducs ne soient au courant, Mysto avait bien comprit que dans son Royaume chacun menait sa vie à sa façon même si il aurait préféré laisser Varniak s'occuper d'un tel rapprochement. Mais après tout, pourquoi pas commencer le travail afin de lui faire un rapport par la suite et peut-être prévoir une rencontre entre Varniak et la Famille.

Enfin, après s'être posé toutes ces questions en seulement quelques secondes, il hocha la tête afin d'écouter ce qu'elle avait à lui dire. C'est ainsi qu'elle en arriva au fait que les chats du Royaume chassaient les membres de la Famille. Ce qui fut légèrement sourire le jeune garçon car d'après ce qu'il avait pu voir, les membres du Royaume Obscur n'avaient pas l'air d'être les bienvenues non plus ici. Un point commun qui conforta le jeune garçon dans son souhait d'aider la demoiselle. Elle lui fit ensuite part de son appartenance au groupe de Kazinopolis et le fait qu'elle cherchait à recruter des membres et lui Mysto pourrait, après sa mission, entrer dans les rangs. Elle rajouta en plus qu'il deviendrait quelqu'un d'important dans le monde de Dreamland ce qui lui fit esquisser un nouveau sourire. Il faisait déjà partit du Royaume Obscur ce qui lui donnait une certaine importance malgré sa faible réputation pour le moment, mais si en plus, entrer dans ce groupe augmenterait sa réputation il ne se voyait pas refuser. Qui plus est, encore une fois, entrer dans les rangs du groupe l'aiderait pour la suite de sa quête personnelle ce qui le réjouissait encore plus.

Il restait cependant silencieux, les expressions de son visage en disaient long mais il voulait écouter tout ce qu'elle avait à dire. Elle en arriva au plan qu'elle avait prévu, trouver un véhicule à savon qu'elle savait où trouver et lui expliqua le déroulement des choses. Une fois terminé, il esquissa à nouveau un sourire tout en levant son index afin d'imposer une condition.

- "Avec tout ce que tu viens de me dire, je peux en juger que tu sais aussi bien que moi qu'une collaboration entre le Royaume Obscur et la Famille seraient bénéfiques pour les deux côtés. Sache juste que je ne suis pas le porte parole et que mes choix ne veulent pas forcément dire que le Royaume sera d'accord avec moi. Mais j'en parlerais quand même. Pour ce qui est du groupe de Kazinopolis, je te donnerais ma réponse une fois notre mission terminée. Et c'est justement là que je veux en venir. Il faut que tu saches une chose avant de commencer. J'ai oublié de t'avouer une chose sur moi qui pourrait mettre en péril ton plan ou du moins le compliquer. MAIS, si tu acceptes ce handicap, alors je rejoindrais le groupe. C'est la seule condition, tu m'as choisi comme partenaire, j'aimerais savoir si, les membres de la Famille sont du genre à retourner leur veste au premier obstacle ? Et mon handicap, c'est que je suis aveugle."


Il ne voulait pas lui dire de suite qu'il pouvait tout de même s'en sortir en tant que conducteur. Après tout, il lui suffisait de rester proche d'un autre conducteur afin de suivre le véhicule grâce à sa vision spéciale. Mais il attendait d'abord de connaitre la réponse de Joy avant de lui expliquer cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 33 600
Points de Réputation : 28 200
Messages : 221
MessageSujet: Re: Une litière pour deux [PV Mysto & Joy]   Mar 3 Avr - 17:28

Le voyageur obscur l'écoutait attentivement, parfois en souriant, parfois en gardant son air sérieux et impliqué. Pas vraiment un tueur ou un fouteur de merdes, à première vue. Il la regardait aussi un peu bizarrement, comme un aveugle peut regarder en l'air pendant qu'il parle. Est-ce qu'il l'était ? Peut-être bien mais il s'était battu à peu près normalement et sans handicap, et Dreamland enlevait les handicaps à ceux qui en souffraient, donc c'était peu probable. Elle écoute plutôt sa réponse. Comme elle venait de le penser, il avoua – quoique le terme avouer n'était pas approprié – son handicap, et ce n'était ps vraiment ce qui intéressait immédiatement la matheuse, qui se questionna donc sur la nature même du handicap.


- Voilà qui est intéressant ! J'ai rencontré des voyageurs qui vivaient des situations de handicap dans le monde réel, mais tu es le premier qui le conserve dans Dreamland ! Tu sais à quoi c'est dû ? Parce que si nous sommes une projection mentale de ce que nous sommes, et que tu es privé de la vue, c'est peut-etre une malédiction...ou alors la nature même de ton pouvoir !? Woh énooorme !


Elle sautillait d'excitation. Dreamland était riche en surprises et quand on pensait avoir des certitudes bien ancrées, ce monde savait remettre les pendules à l'heure comme il fallait. La matheuse observa attentivement les yeux du voyageur sans pour autant insister pour ne pas le gêner...puis elle reprit plus sérieusement.


- Très franchement, aussi dingue que ça puisse paraître, que tu sois aveugle est peu important pour la conduite. Je sais que ça peut paraître con dit comme ça, mais j'ai juste besoin de quelqu'un au volant. Je serai derrière et je t'indiquerai quoi faire, t'auras juste à écouter pendant que je ferai la girouette.


Elle fit un temps de silence pour cogiter et pour voir d'éventuels autres soucis et n'en vit pas. Il était temps de se mettre en route et elle lui prit le bras pour le diriger. Elle pouffa un peu en songeant au plan qui allait se mettre en place.


- Faire une course avec un aveugle au volant ! J'adore ! Bon, maintenant il s'agit d'aller voir le fabricant de caisses à savon, et d'en trouver une avec deux places.


Ils avancèrent dans la ville de Félinia déjà en pleine effervescence en raison de la course sur le marché Carotte et Joy posa quelques questions au voyageur le temps de la marche. Ses connaissances de Dreamland, d'éventuels contacts, la situation diplomatique, ses avis sur les attaques du Royaume obscur...plein de sujets histoire de jauger un peu le bonhomme, assez indépendant pour venir de son propre chef dans un royaume pas mal hostile. Elle respectait ça, même si l'aveugle devait bien cacher son jeu. Finalement ils arrivèrent et le fabricant était harcelé par pas mal de monde. Les gens voulaient leurs véhicules avant la course pour les customiser. Joy fit le tour des véhicules et les décrivait à Mysto au fur et à mesure. Puis, il vit une caisse potable, spacieuse pour deux, en forme de litière de chat. Elle était pas mal défoncé et entièrement neutre, sans peintures ni rien. Il y avait du boulot, dessus, sûrement trop pour qu'elle soit prête pour la course, mais après tout, ils s'en fichaient un peu non ?



- Y'a celle-là qu'est pas mal. Faudrait aller voir le prix mais y'a du monde...t'as pas une carte de priorité de passage avec ton handicap ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleur obscur
Points de Puissance : 20 300 points
Points de Réputation : 20 300 points
Messages : 92
MessageSujet: Re: Une litière pour deux [PV Mysto & Joy]   Mer 4 Avr - 4:17

Comme d'habitude, le handicap du jeune voyageur intriguait ses interlocuteurs et Joy ne fit pas exception. Après tout, il est vrai qu'il est l'un des rares, si ce n'est le seul à Dreamland qui avait gardé son handicap alors que le monde des rêves permettaient justement aux personnes atteintes d'un quelconque handicap de vivre normalement ici. Mais elle était une peu plus futée que ceux qui lui avaient déjà fait la remarque, en effet, elle se doutait que cela venait soit d'une malédiction ou soit de la provenance de ses pouvoirs. Bingo, en plein dans le mille ! Elle avait l'air excité de comprendre ce nouveau phénomène qui se trouvait en face de lui et il ne tarda pas à lui donner la réponse qu'elle attendait tant.

- "Effectivement, tu as vu juste. Je suis aveugle dans le monde réel et je tire mes pouvoirs de mes yeux dans Dreamland. C'est pourquoi même dans le monde des rêves, je garde ma cécité même si en échange j'ai plus d'avantages que d'inconvénients. Mais ça, tu te doutes bien que je ne le dévoilerais pas ou du moins, pas maintenant, autant laisser un peu de mystère et découvrir ça au fur et à mesure non ?"


Il lui sourit tout en lui expliquant cela. Il ne pouvait pas tout lui apporter sur un plateau surtout que pour le moment, rien n'était encore fait, ni leur mission ni aucun accord afin de s'allier. Il devait rester méfiant et il le savait, de toute façon il se doutait bien que de son côté, elle aussi avait surement fait en sorte d'assurer ses arrières au cas où quelque chose d'inattendu arrivait comme... Une trahison par exemple. Les deux étaient sur leur garde, les deux voulaient se servir de l'autre et les deux avaient à y gagner. Les deux savaient tout ça et si tout se passe bien, Dreamland pourrait rapidement entendre parler de ces deux-là. Après tout, une alliance entre le Royaume Obscur et un membre de la Famille en laisserait plus d'un perplexe et rien que d'y penser le jeune garçon en frissonna.

Enfin, Joy reprit la parole en lui avouant que son handicap ne la dérangeait pas plus que ça. Encore une fois, cette simple phrase conforta encore plus Mysto dans sa décision de rejoindre le fameux groupe. Sa décision était déjà prise depuis un moment mais avoir d'autres raisons de lui montrer qu'il avait raison de la prendre était tout de même mieux que rien. Enfin, d'après la demoiselle, il lui suffirait d'écouter les directives qu'elle lui donnerait et tout se passerait bien. Il hocha une nouvelle fois la tête, acceptant son offre avant qu'elle ne s'accroche à son bras afin de le guider tout en lui exprimant son excitation de faire une course avec un aveugle au volant ce qui laissa échapper un rire de la part du garçon avant qu'à son tour il ne lui fasse part de quelque chose qui le faisait sourire.

- "Toi qui veut éviter de te faire remarquer, tu devrais pas te balader bras dessus bras dessous avec un membre du Royaume Obscur tu ne crois pas ?"

De nouveau, un rire lui échappa tout en équipant sa capuche afin de ne pas attirer d'ennuis à sa partenaire. La collaboration entre eux commençaient dès maintenant et malgré sa méfiance envers elle, il ne comptait pas lui faire capoter ses plans, il n'avait rien à y gagner à faire ça de toute façon. Et puis, se mettre la famille à dos n'était pas son but (dit le connard qui fait la mission infilter les infiltrés) .

Pendant leur marche à travers Félina, Joy posa pas mal de question à son compagnon afin d'en savoir plus sur lui, sa façon de voir les choses, ses liens avec le Royaume Obscur ainsi que pas mal d'autres questions auxquelles il répondait mais sans jamais donner la moindre information au final. Ces réponses étaient du simple vent, là pour meubler et surtout par politesse mais aucune information cruciale n'était donnée de sa part. D'ailleurs Joy devait s'en douter et ce fut le même cas lorsque le jeune homme posait à son tour des questions sur la Famille, et tout ce qui tournait autour. Après tout, comme dit avant, les deux étaient méfiants mais leurs collaborations actuelle et futur pouvaient faire d'eux un problème majeur pour Dreamland par la suite. Et puis, après tout, une relation solide basée sur le respect et la confiance tout en gardant une certaine méfiance et une part de mystère pouvait être le mélange parfait pour faire d'eux d'excellents partenaires.

Mais pour le moment, ils devaient se concentrer sur leur fameuse course. Et ils arrivèrent d'ailleurs vers le fabricant, Joy décrivait les véhicules à son compagnon afin que celui-ci puisse aussi donner son avis. Plusieurs étaient assez bien mais pas assez spacieuses pour eux deux et c'est après quelques minutes de recherches qu'ils finirent par tomber sur une caisse en forme de litière. Ils ne leur restaient plus qu'à demander le prix, c'était d'ailleurs le nouveau soucis qui posait à eux puisqu'il y avait une file immense devant le fabricant. Joy demande à son partenaire s'il n'avait pas une carte de priorité en tant qu'handicapé. C'est vrai que dans le monde réelle il possédait bel et bien un tel objet mais ici non.

- "Hmm.. Pas vraiment mais j'ai quelque chose tout comme."

Un petit rire sortit de sa bouche sans forcément décrocher de sourire avant qu'il ne se dirige vers la fameuse file. Retirant sa capuche, il laissa échapper son aura des ténèbres provoquant une épaisse fumée noire qui s'étendait sur le sol, engloutissant les pieds des personnes présentes qui furent paniquées lorsqu'ils virent le phénomène. Ils comprirent rapidement qu'ils avaient à faire à un membre du Royaume Obscur et se dépêchèrent de s'en aller en courant tout en lançant des injures à l'égard du garçon. Lui qui n'aimait pas passer pour un méchant, il est vrai que parfois cela lui était utile même s'il n'appréciait pas spécialement cette méthode. Après que la voie fut dégagée et que plus personne n'était présent, il s'arrêta, laissant la l'aura des ténèbres disparaitre petit à petit avant de s'approcher du fabricant qui se cachait derrière le comptoir paniqué. Se tournant vers Joy tout en remettant sa capuche, il sourit un peu gêné et embarrassé par la situation.

- "Voilà, c'est pas forcément la meilleure solution puisqu'on risque d'avoir de la visite d'une seconde à l'autre donc fait vite. J'pensais pas que ça allait prendre cette ampleur, on dirait bien que je vais encore m'attirer des foudres dans ce Royaume.. Enfin, tant pis je règlerais ça en temps voulu."

En effet, lui qui commençait à se faire un peu connaitre, il faut dire que sa réputation était assez mitigée. Certains l'appréciaient pour son parcours et sa réussite à être le seul voyageur à être entré dans les rangs du Royaume Obscur et la plupart le détestaient pour son appartenance justement à ce fameux Royaume. C'est d'ailleurs pour cette raison que beaucoup le jugeait sans même le connaitre car au final, il reflétait bien son Royaume il n'était ni bon, ni mauvais mais les gens eux, l'avaient déjà casé du mauvais côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 33 600
Points de Réputation : 28 200
Messages : 221
MessageSujet: Re: Une litière pour deux [PV Mysto & Joy]   Mer 4 Avr - 15:54

Alors qu’ils faisaient la queue paisiblement Mysto décida d’user non pas de sa carte d’handicapé mais de son pouvoir obscur ! Comme ça, tranquille, pour une simple file d’attente ! Il ne pouvait pas attendre ? Non manifestement, si bien que les gens paniqués prirent leurs jambes à leurs cous, ou l’inverse pour les plus flippés ou mal foutus par la nature, et le gérant se tenait sous son comptoir en tremblant et en se tenant la tête, comme dans un bon vieux GTA qui se respectait. Joy haussa les sourcils complètement surprise, les yeux écarquillés et la tête en arrière, toujours dans le visage de la pure surprise devant la violence gratuite du voyageur pour être le premier. Fort heureusement, elle portait un chapeau et un kimono...ultra voyant mais elle allait faire vite. Elle posa des formules sur la caisse à savon pour la faire décoller et se tira avec, juste après avoir troué le front du vendeur d’une bille de bois qui revint en sang dans sa main. Pas de témoin pour ce meurtre, c’était gratos. Elle voyait au loin de l’avenue la garde approcher et elle dit simplement à son camarade :


- Ils vont vite arriver ici ! On se sépare et tu me retrouves dans les entrepôts du quartier de la Patte-Molle. La Famille a un coin tranquille, on pourra penser à la suite...et arrête d’utiliser ton pouvoir pour des conneries ! Sinon j’me casse !


Elle s’envola d’un bond et rejoignit la caisse pour en faire un surf qu’elle dirigea à travers la ville, laissant le voyageur aveugle et ses emmerdes maximales et gratuites tout seul. Ce laps de temps lui remettrait possiblement les idées en place, et au pire la voyageuse finirait la mission toute seule. Elle suivit les mouvements de l’obscur mais de très loin et alla directement vers l’entrepôt de la Famille, qui se situait en périphérie. Porte fermée et très discret, c’était un atelier de vêtements pour chats clandestins qui appartenaient à la Famille, très loin du Palais et vraiment à l’écart du reste de la ville. La Famille ne venait quasiment jamais ici, il restait deux employés un peu baraqués mais pas mouillés dans les histoires pour éviter qu’elles n’arrivent. Joy leur dit de se casser faire une belote et elle ouvrit l’entrepôt côté cour, sans que les employés ne disent quelque chose.


Elle se dirigea vers le chat qui était le directeur de paille de l’endroit et lui demanda de retaper la caisse à savon, peinture fraîche, nouveaux rouages et nom de team apparent, histoire que tout roule. Le directeur lui demanda de se délester de quelques essences de vie, forcément, mais ça valait le coup pour la suite des opérations. Elle quitta le kimono trop voyant et prit une veste de travail, des lunettes de soudeur et une casquette de Gavroche pour faire semblant de travailler ici, et ce jusqu’à l’arrivée de Mysto. Elle garderait les vêtements, les trouvant à sa convenance, et alla en chercher pour son camarade qui ne devrait pas tarder selon les événements.


Étudiant la caisse à savons, elle plaça une bonne centaine de formules à chaque endroit précis du véhicule pour qu’elle le dirige plus ou moins facilement quand la course sera lancée, et pour que Mysto ne soit pas perdu aux commandes. Elle aurait tout à gérer, mais ça vaudrait sûrement le coup. Elle avait eu la confirmation : pas d’événements avant une quinzaine de jours, il faudrait absolument trouver les milieux clandestins de Félinia par les voleurs et les receleurs d’ici quelques heures. Elle attendit donc Mysto puis prit son mal en patience en ne le voyant pas arriver. Elle prit un châle et sortit dehors pour s’envoler et surveiller les environs.




- Bon sang mais qu’est-ce qu’il fout ? Tous les mêmes ces obscurs, ah j’comprends pourquoi personne veut bosser avec eux ! Avant j’en ai rencontré un, bon, il semblait réglo mais il était flippant, bon, mauvais exemple...mais lui...me dit rien qui vaille...mais qu’est-ce qu’il fout, mais qu’est-ce qu’il fout...ça va être l’heure !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleur obscur
Points de Puissance : 20 300 points
Points de Réputation : 20 300 points
Messages : 92
MessageSujet: Re: Une litière pour deux [PV Mysto & Joy]   Jeu 5 Avr - 1:48

A vrai dire, Mysto s'était retrouvé con sur ce coup. En effet, la demande de Joy à propos de son laisser-passer pour handicapé lui avait laisser croire qu'elle voulait absolument passer en première place peu importe le moyen. C'est pourquoi il voulu l'aider en forçant un peu le passage mais comme à son habitude, sa jeunesse et sa fougue faisaient qu'il avait mal interprété les propos qu'on lui avait dit et qu'il s'était emporté trop vite sans laisser le temps aux explications. Et alors qu'il venait de faire fuir tout le monde, la demoiselle qui l'accompagnait s'empressa de s'occuper du patron qui s'était caché derrière le comptoir afin de ne laisser aucune trace avant de se barrer de l'endroit à l'aide de la caisse qu'elle faisait voler. Juste avant de partir, elle en profita pour blâmer son collègue et lui reprocher d'avoir utilisé ses pouvoirs à mauvais escients et que s'il recommençait, elle risquerait de continuer son plan sans lui. Elle lui donna ensuite rendez-vous au quartier de la Patte-Molle tout en lui indiquant que plusieurs gardes s'approchaient du jeune homme.

En y repensant, Mysto était un peu étonné, au final, il n'avait utilisé son pouvoir que pour faire fuir les habitants alors que elle avait clairement blessé une personne voir même peut-être tué ! Il ne voulait pas aller vérifier mais il n'était pas d'accord avec le reproche qu'elle lui avait fait. Du moins, pour le moment. Puisque de toute façon elle le lui avait quand même reproché autant le faire jusqu'au bout non ? Il comptait bien se débarrasser des gardes, après tout, les laisser vivants étaient trop risqué pour la suite de leur plan. A leurs arrivés, le jeune garçon pu rapidement en compter quatre dans son champs de vision, munis d'armes à longues portées mais au corps à corps. Surement des lances vu l'aspect des machins. Glissant sa main dans son dos et ignorant les menaces des forces de l'ordre, il dégaina sa batte de baseball avant de la tenir dans sa main droite.

- "Dépose ton arme gamin ! Tu as déjà fait assez de conneries, tu ne sais pas dans quel merdier tu t'engouffres ! Dernière avertissement !
- Désolé, ce n'est pas contre vous mais on m'attend. Et comme on me reproche d'avoir fait du mal alors que ce n'est PAS le cas, je vais devoir le faire afin de ne pas être accusé à tord."


Il s'élança sur le plus proche de lui, qui tenta de l'embrocher avant de voir sa lance s'écraser au sol, tirée par une main ténébreuse qui était sortit de l'ombre du garde. Attiré par ce qui se passait, il perdit l'attention sur sa cible et sa déconcentration lui vaut un coup de batte en métal directement dans le visage qui le fit s'écrouler sur le sol avant qu'il n'ai le temps de se rendre compte de quoi que ce soit. Sans perdre la moindre seconde et toujours concentré, Mysto enchaina son attaque en lançant son arme sur le second adversaire qui réussit à l'esquiver assez facilement. Mais encore une fois, une seconde main sortit de l'ombre de l'homme s'empara de l'arme avant d'ouvrir le crâne du garde par derrière le laissant tomber lui aussi comme une mouche. Comme une danse qui poursuivait ses figures, le jeune garçon s'élança en direction de la main afin de récupérer son arme avant de s'arrêter net, dos aux deux autres. Tout en rangeant sa batte sous son manteau dans son dos, il tourna la tête avant d'esquisser un petit sourire.

- "Merci pour ce moment, j'avais besoin de me défouler. Mais comme je vous l'ai dit, on m'attend."


Ouvrant son œil droit, un pentacle apparut laissant une épaisse fumée noire s'étendre sur le sol jusqu'aux pieds des deux gardes. Marchant dans la direction que Joy avait pris, l'handicapé savait que ses ennemis allaient finir embroché dans moins d'une seconde ce qui ne tarda d'ailleurs pas d'arriver les laissant tout deux empaler à des pics faits de ténèbres. Et après quelques minutes de marche, il referma son œil laissant la fumée et les pics disparaitre, il ne restait que des corps gisants dans leur propre sang. Il était désormais d'accord de se faire pointer du doigts pour avoir fait quelque chose de grave. Enfin, il n'avait pas vraiment le temps de repenser à tout ça, il devait rapidement retrouver Joy mais c'est pendant qu'il marchait qu'il se rendit compte qu'il ne savait pas du tout où se trouvait l'endroit qu'elle lui avait indiqué. Et demander de l'aide à des citoyens n'étaient pas forcément la meilleure solution, après tout, les rumeurs étaient désormais arrivé à l'oreille de tous et les vêtements du garçon devaient désormais être connus de tous. Il se devait de trouver par lui même ce qui lui vaut un retard pas possible. Enfin, encore une fois, elle ne lui avait pas donné de temps précis, elle lui avait juste demandé de la rejoindre.

Il se baladait tranquillement, les mains derrières la tête, jetant un rapide coup d’œil sans mauvais jeu de mot à toute les habitations qu'il croisait en gueulant à chaque entrées le nom de sa partenaire. Maison après maison, entrepôt après entrepôt, il n'avait toujours aucune nouvelle de la demoiselle et il savait bien qu'il était de plus en plus en retard. Ce n'était pas de sa faute après tout, même si un panneau assez voyant se trouvait non loin de lui indiquant le quartier qu'il recherchait, sa cécité l'empêchait d'y faire attention. Et ce n'est qu'après une bonne heure, après qu'il ai tourné en rond tout en étant proche de Joy qu'il se fit interpellé par elle qui était en train de survoler les environs surement à sa recherche.

- "Ah bah ! T'es là, bordel j'te retrouvais pas.. Oublie pas que je suis aveugle hein. Pour la garde, on devrait être tranquille un petit moment mais par contre il me faudrait une nouvelle tenue, ils doivent désormais tous savoir comment je suis habillé et ça risque de poser problème pour la suite du plan. Mais je suppose que tu as dû le prévoir non ?"


Il lui décocha un sourire, cette fois sincère, non pas pour se foutre de sa gueule. D'après ce qu'il avait pu voir, elle était assez intelligente pour ne pas prendre le risque de laisser des témoins, elle avait surement dû penser à lui trouver de quoi se changer. C'était même plus que ça, il était certains que son plan était déjà minutieusement préparé afin qu'elle puisse s'en sortir avec ou sans lui. Ne pas être dépendant de quelqu'un c'était la meilleure des façons de travailler mais avoir de l'aide n'était pas de refus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 33 600
Points de Réputation : 28 200
Messages : 221
MessageSujet: Re: Une litière pour deux [PV Mysto & Joy]   Jeu 5 Avr - 22:22

A force de ne pas trouver le voyageur obscur, la matheuse commença à s’inquiéter, et pas qu’un peu. Elle avait balancé des infos un peu trop tôt à quelqu’un qui avait suivi directement pour un mouvement imprévu sur une foule innocente. Pour la discrétion, c’était maintenant mort, mais en analysant un peu la situation, un aveugle utilisant l’obscurité allait forcément attirer les regards, et notamment ceux que Joy voulait croiser. Elle vadrouilla pendant une heure et finalement vit l’obscur gueuler son nom un peu partout...ouais, elle avait vraiment déconné en lui filant son nom et son origine, ce voyageur allait gravement la mettre dans une merde...noire. Elle arriva auprès de lui, se retenant de le tuer sur-le-champ pour se débarrasser du gêneur.


- Surtout, continue de crier mon nom partout dans le coin, c’est pas comme si on allait être recherché par les forces félines de la ville...on peut dire que t’es un vrai champion toi…


Le ton ne laissait aucune place à l’empathie ou à la sympathie, et laissait libre cours à la méfiance, au mépris et surtout à la colère. Dans son taf d’assassin elle tuait sans pitié, mais toujours des cibles précises, et avec la plupart du temps un lien lointain ou direct avec la Famille. Des innocents qui venaient juste chercher un véhicule n’avaient rien à voir avec des histoires de pouvoirs ou de combats, et le voyageur obscur montrait bien que les gens issus de ce royaume avaient un bon pet au casque quand même. Elle soupira.


- Ouais t’as une tenue dans l’entrepôt à droite...mais il va falloir attendre un peu parce que là, avec un obscur et les quelques pistes qu’ils ont – à savoir l’auberge, ils vont vite remonter à toi, à moi et à la course. Autrement dit, ils vont chercher un duo, un véhicule, ils sauront qu’on aura changé de tenues si on n’est pas trop con et ils chercheront à mettre la pression sur tous les gens en présence pour nous choper. Les félins ne sont pas des pantins ou des marionnettes, tu sais, ce sont des gens qui savent réfléchir et surtout qui savent se défendre quand on les attaque gratuitement. Peut-être que c’était ton objectif, j’en sais rien, mais ce que tu as fait peut être pris comme une attaque officielle du Royaume Obscur sur Félinia, et avec juste un instant d’impulsivité, on lance une guerre qui condamne des innocents aux furies…


Elle se posa et se tint le front de la main, le pouce et le majeur sur les yeux pour réfléchir et essayer d’analyser froidement la situation. Soudain, elle leva la tête. Ils n’étaient plus tout seuls. Ils étaient entourés, une dizaine de présences chargées d’aura meurtrière. Des chats firent leur apparition, tous noirs aux yeux verts, avec des tenues assez légères moulantes, des blousons en cuir, des armes un peu grossières et un chat orange apparût dans une tenue de soldat anglais, hilare, tenant une bouteille de whisky de Firania dans la main. Il sortit un pistolet old school et le pointa vers le duo.


- Alors comme ça, l’obscurité arrive en ville ?


Un temps de silence.


- IL ÉTAIT TEMPS LES GARS ! Ça fait un bail qu’on vous attend ! Je me présente : Bérénice dell’  Cliomancia, le voleur de crépuscules. Je suis le chef de la Litière Noire, un groupe d’artistes, de bandits, d’escrocs et de brigands en tous genres, ravi de voir le Royaume Obscur venir s’intéresser à notre si joli royaume ! Bon, quelle est la prochaine étape du plan ? On vous suit les gars !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleur obscur
Points de Puissance : 20 300 points
Points de Réputation : 20 300 points
Messages : 92
MessageSujet: Re: Une litière pour deux [PV Mysto & Joy]   Jeu 5 Avr - 23:23

A peine avait-il retrouvé sa partenaire qu'il se fit à nouveau remonter les bretelles par celle-ci qui ne comprenait pas comment on pouvait être aussi maladroit et peu discret. C'est vrai qu'elle l'avait pourtant prévenue des dangers mais le jeune garçon n'était pas encore tout à fait formé pour les missions discrètes et son côtés maladroit reprenait souvent le dessus. Mais, pour le moment il avait plutôt bien géré la situation au finale non ?

Enfin, Joy lui indiqua que ses nouveaux vêtements étaient présents dans l'entrepôt à droite mais qu'il ne pouvait pas les récupérer pour le moment car ils étaient recherchés et qu'ils s'attendaient surement à ce que le duo change leur vêtement. Elle lui expliqua aussi que son comportement pourrait provoquer une guerre car Félinia pourrait prendre ça comme une attaque officielle du Royaume Obscur. Carrément quoi ! Mysto n'était pas prêt pour endosser une telle responsabilité, il ne voulait pas du tout être à l'origine d'une guerre dans Dreamland et surtout, si cela arrivait et qu'il ne réglait pas le problème rapidement les ducs allaient lui faire sa fête.

- "Non mais, tu crois que ça va prendre une telle ampleur ? Après tout, j'ai pas fais grand chose... Ou plutôt j'avais pas fais grand chose jusqu'à l'arrivée des gardes.."
Il soupira avant de reprendre "De toute façon, j'assumerais et j’essaierais de régler les possibles problèmes si il y en a avant de rentrer au Royaume. Sinon je risque de me faire lyncher par les autres moi !"

Non, malgré son air décontracté il ne prenait pas la situation à la légère mais il n'était pas du genre à paniquer. La panique pouvait empirer les choses et s'exciter alors que rien n'était encore sur ne servait pas à grand chose. Autant attendre de voir comment les choses allaient se dérouler avant de réagir, c'était sa façon de voir les choses et pour le moment, d'après lui tout allait bien.

Sa partenaire quant a elle était en plein réflexion afin de trouver une solution pour tout de même participer à la course sans pour autant se faire repérer. Alors que Joy relevait la tête pour s'apercevoir qu'ils avaient de la compagnie, Mysto restait dos aux nouveaux venus qu'il avait déjà dans son champs de vision depuis l'instant où ils étaient arrivés. Une dizaine d'individus avec une aura particulièrement meurtrière, le jeune garçon avait l'impression d'être en présence des créature de son Royaume. Il était comme à la maison. Une arme se pointa sur les deux voyageurs avant que le porteur d'arme prit la parole en s'étonnant de voir l'obscurité arriver à Félinia.

Un temps de silence régna. C'est à ce moment que le jeune garçon commençait à se dire qu'il avait finalement peut-être merdé. Il allait rapidement le savoir mais ce qui était certains c'est qu'un combat contre eux allaient surement les retarder grandement pour la suite de leur plan. Du moins, c'est ce à quoi il pensait avant d'être surprit que l'individu s'exclame à nouveau en disant qu'il était enfin temps de voir le Royaume Obscur arriver ici et qu'il attendait cette venue depuis un bail. Il se présenta ensuite, ainsi que son groupe puis il demanda quelle était la suite du plan. Ils étaient prêt à les aider donc ? Se tournant face à eux, Mysto leur adressa un sourire.

- "Évidemment, malgré le fait qu'on soit détesté il reste toujours des personnes qui sont de notre côté hein ? C'est pas plus mal, enchanté. Appelez-moi... Heu.. Le Duc tiens, et elle vous l’appellerez Tata. C'est marrant. Enfin, votre aide ne sera pas de refus et justement j'vais vous briefer dès maintenant."


Il n'avait pas l'habitude de mettre en place les plans lui-même mais il avait vu faire Cioscia à plusieurs reprises lorsqu'elle lui expliquait les choses et il avait apprit d'elle. Il mettait pour une fois en pratique ce qu'il avait acquis. On pouvait clairement apercevoir une toute autre facette de Mysto qui quelques secondes encore se marrait des noms qu'il avait trouvé. Mais même s'il l'avait fait en rigolant, il avait tout de même fait en sorte de garder le nom de sa compagne secret. Fini les boulettes il était temps de passer aux choses sérieuses. C'est dans un élan de sérieux qu'il expliqua le plan en donnant à chacun un rôle.

- "Déjà, pour commencer toi qui tiens le flingue, tu vas te vêtir de mes vêtements. Met bien la capuche de façon à ce que l'on pense que c'est moi. De même, l'un d'entre vous portera les fringues de Tata. Nous, on mettra autre chose, on sera quand même dans la caisse. C'est pourquoi avant le départ dès notre arrivée, vous serez dedans et une fois qu'ils vous auront remarqué, vous sauterez du véhicule. On vous remplacera, ça ne devrait pas poser de soucis pour les autres que deux enfoirés soient remplacés. Pour tous les autres, vous serez un peu plus loin, dans une ruelle et attendrez patiemment que vos deux collègues reviennent. Une fois qu'ils seront arrivés avec toute la cavalerie, tendez leur une embuscade. Vous devrez soit vous en débarrasser soit les tenir occupés pendant un maximum de temps. Ils ne doivent pas découvrir qui se cache derrière les vêtements. De même, pour ne pas que vous, les embusqués soyez reconnus, vous vous équiperez d'un masque afin que vous ne soyez pas dans la merde une fois tout ça terminé. Si tout se passe bien, votre groupe deviendra un groupe protégé du Royaume. Votre serez alors appelez lors de missions du Royaume, lorsqu'on aura besoin de vous. Ça vous va ?"

Alors que certains hochaient la tête, d'autres criaient de joies, ils étaient tous heureux de voir que le Royaume s’intéressaient à eux. Évidemment, encore une fois, Mysto n'est pas du tout le porte-parole de son Royaume mais même si les autres ne se soucieraient pas de ce groupe, lui ferait en sorte de garder un contact avec eux. Après tout, un groupe possédant une aura aussi meurtrière pourrait être d'une grande utilité. Il pensait même à les faire rentrer dans le groupe de Kazinopolis par la suite mais il comptait en parler à sa partenaire une fois seul. D'ailleurs en parlant d'elle, il se retourna dans sa direction avant de reprendre la parole.

- "Bon, le plan te va ? J'ai improvisé quelque chose, si il ne te plait pas du tout, tu peux le faire à ta manière. Donc, tout te convient ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 33 600
Points de Réputation : 28 200
Messages : 221
MessageSujet: Re: Une litière pour deux [PV Mysto & Joy]   Ven 6 Avr - 22:57

Le souci n’était pas tellement l’ampleur, c’était plutôt dans les éléments déclencheurs qui s’accumulaient au fur et à mesure des nuits. Les obscurs déconnaient de moins en moins et s’activaient dans tout Dreamland. La Famille prendrait sans doute des pincettes avec de tels alliés, mais si elle trouvait son intérêt, elle ferait bien volontiers le pacte avec le diable. Mysto l’aveugle s’était excusé et la matheuse était déjà passée à autre chose, avec l’arrivée des chats de la Litière Noire. Rien n’allait se passer comme prévu durant cette nuit, elle le sentait maintenant assez distinctement, et il fallait essayer de calmer le jeu à partir de maintenant. Ou de foncer encore plus ?


Mysto semblait plus décontracté malgré la situation, et le surnombre des chats. Il donna de faux noms, sans doute un peu trop évidents et pas forcément ce que le mafieuse aurait choisi pour elle, mais enfin elle n’allait pas vraiment pouvoir protester ou revenir sur les propos de son compère. Sa mission commençait réellement maintenant. La Litière Noire n’était pas répertoriée dans les groupes à visiter de Félinia, elle essaya donc de deviner une certaine logique derrière cette absence : soit ils étaient récents, soit ils étaient assez forts pour ne pas se faire repérer. Ou bien les deux, bien sûr. Mysto prend les devants et exposa un plan avec les chats qui voulaient faire copain-copain avec eux. Sans présenter de vraies intentions convaincantes. Joy ne dit rien et se calma un peu, histoire de prendre le recul nécessaire et de mieux jauger la situation. Avec de vieux gaillards du royaume, la couverture serait plus facile à tenir...ou alors à balancer sur les autres.


Le plan protégeait les apparences pour Mysto et pour Joy, moins pour la Litière Noire qui allait se mettre en danger juste pour prouver qu’elle avait des burnes. Une partie de la troupe acquiesçait et l’autre sautait littéralement de joie de faire partie d’une mission du royaume obscur. Le leader nommé Bérénice était félicité par ses hommes qui se réjouissaient d’être portés sur le devant de la scène, et Joy nota simplement que certains voulaient davantage en découdre et taper du garde plutôt que de respecter une mission venue d’un obscureux. Comme quoi, les convictions faisaient un peu ce qu’elles voulaient...La matheuse ne dit rien, pour mieux entrer aussi dans le rôle de la voyageuse un peu mystérieuse et pas vraiment loquace, et elle alla essayer de trouver des vêtements et des blouses de travail dans l’entrepôt. Elle revint avec une tenue lambda d’ouvrier à grande taille pour Mysto, une blouse blanche de médecin et une canne à bois pour l’aveugle.



- Tiens, Môsieur le Duc, t’as oublié ta canne-épée. Le plan me convient, mais j’pense qu’il ne va pas falloir les prendre au sérieux. Les auras sont puissantes mais ils manquent de jugeote. Ils foncent tête baissée juste parce qu’on est pour eux une marque, un titre, un truc honorifique qui leur donne la légitimité. C’est pas comme ça qu’on défonce des royaumes. Mais y’a moyen de les tenir encore un peu plus dans nos mains, attends.


Elle s’approcha du leader qui prenait les affaires en faisant le malin et en filant ses habits à son second, lui-même très très fier de l’honneur que lui faisait son chef.


- Un truc qu’on pourrait faire en échange de votre aide ?
- Ça peut...un ancien pote de la Litière Noire voulait prendre le pouvoir, alors on s’est battu. Il a pris la porte avec quelques membres, et il nous emmerde depuis. Un peu quand il veut. Je vois que vous mettiez fin à sa courte carrière de leader sans charisme, ça vous va ? Après, on marchera ensemble dans les mêmes combines, c’est clair !


Joy haussa un sourcil, en notant les mots mielleux et choisis du leader. Il cachait son jeu, et il arnaquerait le duo de voyageurs à un moment, très certainement. La matheuse réfléchit. En allant au bout de cette mission, qui n’avait d’ailleurs plus de raison d’être puisqu’elle venait de trouver les candidats parfaits pour bosser pour la Famille, elle pourrait au moins revenir avec des évolutions concrètes et des alliances possibles à travailler pour la mafia onirique. Elle topa l’air assuré, en regardant Mysto pour avoir son approbation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleur obscur
Points de Puissance : 20 300 points
Points de Réputation : 20 300 points
Messages : 92
MessageSujet: Re: Une litière pour deux [PV Mysto & Joy]   Sam 7 Avr - 2:31

Les négociations avançaient du côté de Mysto. La Litière Noire n'avait pas l'air d'être très compliqué à se mettre dans la poche. Chose que le jeune homme avait remarqué, ils n'avaient rien demandé en retour et cela l'étonnait pas mal qu'ils ne cherchaient seulement la reconnaissance du Royaume Obscur ou juste de vouloir casser la gueule de certains gardes. Mais en y repensant, c'était possible, ceux qui ne réfléchissent pas sont souvent les grosses brutes qui ne veulent que se faire remarquer sans savoir qu'ils peuvent poser des conditions. Ce n'était pas plus mal pour le duo finalement. Du moins c'est comme ça que le garçon voyait les choses. Alors qu'il avait terminé de donner les rôles à chacun, Joy partit récupérer une tenue pour son compagnon.

Sacrée tenue d'ailleurs qui était un peu trop grande pour le jeune homme. Ce n'était pas plus mal, il avait aussi une canne en bois mais les propos de sa partenaire l'étonnèrent. Une canne-épée ? Cette canne renfermait donc une épée. Surement plus efficace que sa batte de baseball même s'il ne se voyait pas se séparer de l'arme avec laquelle il avait parcouru toute son aventure dans ce monde de rêve jusqu'à maintenant. Refusant donc de laisser tomber son arme principale, il l'accrocha dans son dos avant de vêtir son uniforme par-dessus. Il récupéra aussi un genre de bandage qu'il attacha autour de sa tête cachant ainsi ses yeux. Voilà désormais un véritable aveugle, il essaya de tenir une posture assez vulnérable afin d'attirer encore moins l'attention sur lui. Combien de temps allait-il pouvoir passer avant de se faire démasquer ? Il n'en avait aucune idée mais autant tenter le tout pour le tout afin de gagner un maximum de temps. Il fila ensuite ses vêtements au chef de la bande qui s'empressa lui aussi de vêtir sans oublier d'équiper la capuche.

D'ailleurs, en lui donnant les vêtements, Joy lui fit la remarque que ce n'était pas une bonne idée de les prendre au sérieux et de leur faire confiance. Elle lui indiqua que malgré leur puissance ils n'avaient pas l'air très futés, Mysto l'avait lui aussi remarquer d'ailleurs. Elle lui demanda donc de la laisser s'en occuper en rajoutant quelque chose afin de solidifier les bases de cette entente. Sans la contredire ou l'en empêcher, il l'a laissa faire ce qu'elle avait en tête, après tout, le cerveau de toute cette mission c'était bien elle et l'handicapé était bien content de voir qu'elle réussissait à réparer les petites erreurs qu'il faisait ou consolider ce qu'il mettait en place.

Elle leur demanda alors si le duo pouvait faire quelque chose pour eux en échange de leur coopération. Exactement ce que pensait plus tôt le jeune homme sauf que, ce n'était pas La Litière Noire qui en avait fait la demande mais elle qui allait leur proposer son aide. C'était plutôt bien penser, eux n'avaient pas penser en profiter alors pour les mettre en confiance autant leur demander soit même de façon à ce que le geste vienne du duo alors qu'il aurait être posé en condition. Désormais, ils avaient tout entre leur main grâce à cette petite intervention de Joy et la réponse du chef du groupe le confirma lorsqu'il leur confia que certains anciens de leur membres s'étaient barrés et les faisaient chier.

Et alors que la demoiselle accepta, le jeune garçon se posait quelques questions. Depuis l'arrivé de ce groupe, les négociations se passaient bien. C'était même un peu trop facile à son goût. Quelle preuve qu'ils ne leur tendaient pas un piège en les attirants vers le reste du groupe ? Quelle preuve qu'après ça ils allaient tenir parole ? Et puis, n'étaient-ils pas déjà assez en retard pour la course ? Et c'est là qu'il réalisa que Joy n'avait pas hésité à accepter sans penser à la course. C'était donc ça, elle avait mit de côté son premier plan, elle avait finalement trouvée autre chose ! Il n'était sur de rien mais alors qu'elle se tourna vers lui pour avoir son approbation, il esquissa un sourire en hochant la tête. Dans tous les cas, tout était prêt. Soit ils jouaient franc jeu et tout se passerait bien, soit Joy avait prévu quelque chose dans ses plans auquel cas il la suivrait ou soit, ils tenteraient de leur mettre à l'envers et à ce moment précis Mysto pourrait leur faire comprendre ce que c'est que de travailler avec le Royaume Obscur... Ou plutôt, de se moquer du Royaume Obscur. Les quelques secondes de stress qu'il avait eu c'était vite dissipée, il était désormais rassuré et il savait que si lui, qui était le moins pointilleux dans le duo avait réussi à trouver des sorties de secours à chaque possibilités, alors sa partenaire qui était bien plus maligne devait surement avoir deux fois plus de solutions que lui. Elle lui plaisait, de plus en plus. Être à ses côtés et travailler en sa compagnie étaient apaisants. Il sentait ses arrières couverts alors que depuis le début les deux se méfiaient l'un de l'autre. Mais encore une fois, d'après lui c'était ce genre de relation qui permettait à un groupe de faire des miracles.

- "Vous voulez qu'on s'en débarrasse donc ? Vous devrez nous y conduire et surtout, garder loin de nous les gardes et les autres menaces du Royaume envers nous. Votre travail va aussi commencer maintenant. Un seul d'entre vous nous accompagneras pendant que les autres garderez un œil de loin, et au moindre garde ou autre chieur, vous interviendrez afin d'attirer l'attention sur vous. C'est bon ?

- On est prêt, on y va quand vous voulez. Je vous laisse avec un de mes hommes, c'est l'un des moins connus, on le garde pour l'espionnage donc il devrait pas trop attirer l'attention. Quant à nous, on vous suis de loin et avant même qu'un obstacle ne vous gêne il sera déjà réglé. Après tout, on connait ces endroits comme notre poche. C'est quand vous voulez !"

Mysto se tourna vers Joy, attendant que celui qui allait les guider n'arrive, aucun sourire sur ses lèvres, malgré le bandeau sur ses yeux, on pouvait clairement lire de la concentration sur son visage. Il restait face à sa partenaire, prêt à commencer. Il n'avait pourtant aucune obligation de faire tout ça, après tout ce n'était pas le plan de départ mais alors qu'elle ne l'avait pas laissé de côté lorsqu'il lui avoua son handicap, il ne se voyait pas la trahir à son tour. Non, malgré son jeune âge et ses agissements cons parfois, c'était avant un homme avec une parole. Sans oublier qu'il avait aussi à y gagner dans l'histoire et ça, il ne l'oubliait pas. Si une chose était sure, c'est que si, collaborations entres les deux là il y a dans le futur, ce sera toujours de sorte à ce que les deux parties y gagnent quelque chose. Et donc, que d'autres allaient perdre beaucoup. Ils allaient faire parler d'eux il en était sur ce n'était que le début.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 33 600
Points de Réputation : 28 200
Messages : 221
MessageSujet: Re: Une litière pour deux [PV Mysto & Joy]   Sam 7 Avr - 16:23

Les derniers préparatifs se mettaient doucement en route, et le plan allait être déroulé sans objection par les chats qui allaient jouer le rôle d’appât pour faciliter la mission de Joy. Elle aurait au moins des trucs à raconter à son retour dans la mafia, c’était une certitude. Il fallait surtout que tout ça passe pour une escarmouche due au Royaume Obscur, et le tout serait joué. Elle pourrait partir avec un maximum de critères de réussite de mission validés. Une bonne chose pour repartir en vadrouille solitaire dans Dreamland ensuite. Elle suivit enfin le chat chargé de l’espionnage qui les escorterait et le groupe se mit en route, les volontaires dans la caisse à savon repeinte et modifiée à quelques endroits, le reste des chats excités d’en découdre avec les forces de leur royaume. Joy prit un autre chemin et alla sur les lieux un peu avant, en forçant sur sa vitesse, pour observer le marché avant que la course ne commence. Toujours connaître son terrain, pour les sorties, les gens en présence, et les changements de dernière minute. Elle remarqua une importante présence des forces du royaume, qui contrôlaient les participants autant que le public. Pas assez nombreux, mais efficaces, les agents félins. Avec le monde, difficile à dire qui pouvait l’intéresser...elle repéra simplement quelques bandes qui discutaient en buvant un coup, d’autres vendant des conneries.


La caisse à savon comprenant la Litière Noire arriva une dizaine de minutes après, en faisant les cons, juste pour attirer les regards. Mysto était pas loin, et Joy s’approcha de lui en même temps que les agents de Félinia qui arrêtèrent la caisse à savon pour contrôler un peu ses occupants...qui s’enfuirent en faisant des doigts. La matheuse haussa un sourcil interrogateur et se demanda pour la énième fois si tout cela était bien sérieux. Toujours était-il que le plan de Mysto semblait fonctionner, les agents les suivaient en dehors du marché et il n’y en avait pas pour beaucoup de temps. A peine les occupants de la caisse à savon partis, des chats commençaient à regarder le petit véhicule. Joy arriva en prenant Mysto par le bras et dit simplement.


- On est l’équipe de remplacement, tirez-vous y’a rien à vendre !
- Et qui nous le prouve ?
- Le fait que je risque d’appeler un flic pour savoir lequel de nous deux veut voler une caisse ?
- Ok c’est bon, je t’emmerde pétasse…
- C’est ça, c’est ça.


Elle s’installa dans le véhicule et laissa le voyageur obscur en faire de même au volant. Les gens autour d’eux pouffèrent en voyant l’aveugle conduire l’engin, et cela fit même sourire Joy. Plus c’était gros, et plus ça passait. Elle avait rehaussé la place du passager pour être un peu plus en hauteur, d’abord pour guider Mysto et ensuite pour regarder plus facilement la foule. Ils avancèrent jusqu’à la ligne, où toutes les caisses à savon se tenaient et démarraient les unes après les autres. On passa leur donner un numéro : 37. Il y aurait un peu d’attente, et sans doute un peu trop par rapport aux moments forts de la course. Du coup elle se leva et scruta les environs au cas où, tout en causant avec Mysto de la pluie et du beau temps, pour ne pas éveiller les soupçons autour d’eux. Un des participants vint les voir après que le premier soit parti. Il regardait leur caisse en souriant, l’air malin et l’oeil de celui qui s’y connaît mieux que tout le monde.


- Dis donc, vous comptez aller où avec cette bouse ?
- Quelque part dans ton cul…
- Oh le prenez pas mal, mais avec des pneus pareils bin…
- On s’en fiche, mec, tu peux pas nous laisser nous concentrer un peu ? Y’en a qui viennent pour gagner une course, pas pour comparer des caisses…
- Gagner ? Sérieusement ? Vous pensez gagner avec ce déchet ? Vous manquez pas d’air ! C’est la dix-neuvième édition que je fais, j’ai gagné quatre fois déjà et…

Joy soupira et dit simplement à l’oreille de Mysto, en regardant la foule tout en se redressant pour mieux ignorer le pilote qui se vantait. Elle zieuta le véhicule du bonhomme et allégea les rouages autour des roues, tout en alourdissant toute la carlingue. Merci d’avoir joué.


- Tu le gères sinon je m’occupe de son cas à ma manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleur obscur
Points de Puissance : 20 300 points
Points de Réputation : 20 300 points
Messages : 92
MessageSujet: Re: Une litière pour deux [PV Mysto & Joy]   Lun 9 Avr - 0:16

Il était enfin l'heure de bouger. Sans plus attendre, une fois les préparatifs terminés, voilà que le duo accompagné de l'éclaireur se mettent en mouvement afin de se diriger vers leur objectif. Joy s'isola pour faire les choses de son côté tandis que le jeune homme, lui continuait de suivre son guide. Il s'amusait à avancer tout en frappant le sol avec des petits coups à l'aide de sa canne. Il avait l'impression d'être dans la réalité, cela l'amusait assez même si malgré son petit sourire en coin, en réalité il se concentrait. Il savait qu'il n'avait pas le droit à l'erreur et que la suite allait soit se dérouler comme prévue soit totalement partir en couilles. Il fallait se préparer à tous les cas possibles et c'était ce que faisait l'handicapé.

Une fois arrivée, ils patientèrent une dizaine de minutes avant que la caisse n'arrive, les membres de la Litière Noire faisaient les cons de façon à attirer les regards comme prévu. Lorsque les agents arrêtèrent le véhicule afin de vérifier les passagers, ceux-ci s'enfuirent à toute vitesse, attirant encore plus l'attention sur eux. C'était parfait, le plan se déroulait comme prévu et sans accroc, Joy attrapa son partenaire par le bras avant d'imposer leur candidature comme étant l'équipe de remplacement aux quelques félins qui étaient attirés par la caisse. Après ce petit mal entendu réglé, ils s'installèrent dedans, Mysto avait pris comme prévu la place de conducteur, les yeux bandés et une canne dans les mains. Il ne fallut pas plus de quelques secondes avant que des rires se fassent entendre, après tout un aveugle qui conduit ce n'était pas tous les jours qu'on pouvait voir ça. Le jeune homme marmonnait dans sa barbe, il avait l'habitude des moqueries mais autant d'un coup c'était bien la première fois qu'il faisait face à un tel chant de rigolade à son égard. Sa seule envie était de leur montrer de quel Royaume il venait et il était sur que tous fermeraient leur gueules aussi tôt. Mais pour le bien de la mission, il prenait sur lui et laissa les gens s’esclaffer jusqu'à ce que l'envie de rire leur passent.

Il avança le véhicule jusqu'à la ligne de départ, là où toute les équipes étaient alignées avant de se faire remettre le numéro 37. On leur annonça qu'ils devaient désormais patienter car la course ne commencerait pas tout de suite. Une discussion entre le duo débuta, parlant de tout et de rien, afin de ne pas attirer l'attention sur eux. Du moins, c'est ce qu'ils espéraient mais comme d'habitude, il fallait toujours qu'un casse couilles arrive. C'était un des participants qui leur demanda où ils comptaient aller avec une caisse aussi délabrées, il ne fallut que quelques secondes à Joy pour rétorquer qu'ils comptaient s'introduire dans son rectum. Puis lorsqu'elle lui parla de la victoire, l'homme se sentit obliger de sortir son palmarès, surement pour essayer de les impressionner ce qui ne marchait visiblement pas pour Joy et encore moins pour l'aveugle qui, pendant leur embrouille s'amusait à toucher à tout dans la caisse tout en écoutant ce qu'il se passait. Jusqu'au moment où sa partenaire s'approcha de son oreille et lui murmura de faire quelque chose sinon elle serait obligée de s'en occuper.

Ni une ni deux, le garçon esquissa un sourire avant de se relever d'un coup sec plaçant son crâne sous le menton de l'homme qui se tenait un peu trop proche de leur véhicule. Le choc était violent, et l'homme ne tarda pas à s'énerver, attrapant l'aveugle par le col tout en lui lâchant plusieurs insultes, prêt à le frapper au visage. Voilà l'utilité d'avoir attiré l'attention de tout le monde, maintenant c'était l'homme qui se faisait huer puisqu'il s'en prenait à un pauvre handicapé qui n'avait strictement rien demandé et qui avait seulement mit un coup sans le vouloir après tout, il n'avait rien à faire si près du duo. Un des surveillants de la course ne tarda pas à accourir avant que l'homme ne place son poing dans la figue de Mysto et l'écarter de la course le disqualifiant directement sans chercher à comprendre. Après tout, il ne voulait pas prendre le risque de laisser une personne violente, qui venait d'attirer les foudres de la foule gagner. S'asseyant sur son siège en pouffant de rire, le garçon se tourna vers Joy.

- "Quel trou d'balle.. Tomber dans une piège aussi merdique j'y crois pas.. Enfin, on est débarrassé de lui comme tu le voulais. Et ce pour toute la course c'est pas beau ?"


A peine sa phrase terminée que l'annonce du début de la course se fit entendre. Le départ allait bientôt avoir lieu, le jeune garçon était prêt à en découdre face à ses adversaires. Son but était de se coller à l'arrière train du premier de façon à l'avoir dans son champs de vision et de le suivre jusqu'à la ligne d'arriver. A ce moment seulement il pourrait passer devant et faire d'eux les vainqueurs de la course. Après tout, même s'ils n'étaient pas là pour la compétition à la base pourquoi ne pas obtenir une petite récompense en plus de faire leur boulot ?

- "Lorsque tu verras la ligne d'arrivée, j'aimerais que tu me le dise. D'ici là, je vais essayer de rester en seconde place, j'compte sur tes indications si tu vois que je galère."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 33 600
Points de Réputation : 28 200
Messages : 221
MessageSujet: Re: Une litière pour deux [PV Mysto & Joy]   Lun 9 Avr - 22:00

- Nan mais s’en prendre à un jeune garçon physiquement diminué, c’est vraiment une honte ! Ah mais vous n’êtes pas d’accord avec moi madame ! J’dis pas ça parce que c’est mon conducteur, mais alors, s’en prendre à un aveugle !
- Parfaitement mademoiselle, moi qui vous parle, je fus une chatte fringante, et je n’ai jamais vu ça ! D’ailleurs un aveugle conducteur aussi, en y pensant…
- Vous aussi vous vous moquez ?
- Mais enfin pas du tout je hein quoi ?
- Je suis déçue de votre comportement, madame, vous devriez avoir honte…


Le bordel allait bon train. Les chats avaient cette manie française de s’embrouiller pour rien et que chacun participe au débat de manière forcément très intéressante. La chatte qui s’occupait du ravitaillement des équipages avait été chargée par Joy pour relancer les discussions et noyer le poisson, notamment le coup un peu violent de l’obscur sur le concurrent. Mais bon, l’offenseur avait les torts, et l’offensé la ruse, c’était quand même assez raccord avec la ville. Joy s’esclaffa, se détendant un petit peu de l’ambiance de folie qui régnait suite à l’altercation, et elle ouvrit grandes les mirettes pour ne pas perdre une miette de ce qui pouvait se passer dans le public. L’agitation était favorable aux voleurs. Elle répondit machinalement à son pilote, concentrée sur la vision qu’elle avait des gens tout autour d’eux.


- Parfait, maintenant, rappelle-toi qu’on n’est pas là pour être ici !


Mysto semblait avoir pris la course très à cœur et lui parlait de prendre la deuxième place, de la ligne d’arrivée, et de tous ces trucs qui concernaient les caisses à savon. Il n’avait peut-être pas tout à fait englobé la notion de prétexte, mais en tout cas c’était amusant de le voir se prêter au jeu. Joy fit le tour des caisses et plaça des formules sur chacune d’entre elles, toutes plus originales les unes que les autres. Des vieilles bagnoles, des chars, des téléphones, des fusées, des bols Banania avec des mecs déguisés en Hitlers (what?), des animaux, des caisses de vins...il y en avait pour tous les goûts et la matheuse comprit que c’était peut-être elle qui n’était pas dans le ton du truc. Mysto n’avait pas tort, ils pouvaient bien faire d’une pierre deux coups : repérer les voleurs, et finir premiers de la course. La matheuse n’avait pas vu les choses sous cet angle, et elle se chargea de doubler les doses de formules sur les véhicules tout autour d’eux.


- Écoute, avec mon pouvoir t’as juste à manœuvrer comme un pro. Évite d’utiliser le tien et tout se passera bien….prêt ?


Elle repéra deux casques old school qui faisaient un crâne énorme et elle les amena d’une formule vectorielle bien rapide, ni vue, ni vue. Elle enfonça le premier sur le crâne de Mysto et prit le sien pour l’enfourcher sur sa tête. Ils ressemblaient à deux clowns parmi les clowns, mais ça avait au moins le mérite de reposer de cette nuit bien tendue comme il fallait. Mysto s’approcha de la ligne de départ, et Joy lui rappela les instructions pour la conduite.


- J’allonge mes jambes le long de tes hanches. Coup à droite, tu tournes, coup douloureux à droite, virage serré. Coup à gauche, tu tournes à gauche, coup douloureux à gauche, tu y vas à fond. Pour le reste tu vas à fond, tu ne freines jamais, et si on meurt, ce sera dans une litière comme de vrais pilotes de caisses à savon. T’es prêt mon pilote ? Oh dis-moi que tu es prêt ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleur obscur
Points de Puissance : 20 300 points
Points de Réputation : 20 300 points
Messages : 92
MessageSujet: Re: Une litière pour deux [PV Mysto & Joy]   Mar 10 Avr - 14:29

Joy qui rajoutait une couche de son côté afin de mettre le public dans leur poche, voilà que l'homme se faisait évacuer à cause de sa violence. Le duo était plutôt fier de leur coup, en plus de ça, cela avait un peu détendu l'atmosphère juste avant de commencer la course ainsi que la mission. Mysto était concentré sur la course, il avait hâte de commencer, il ne comptait pas laisser un autre candidat gagner, après tout, s'il pouvait aussi remporter la course cela ferait d'une pierre deux coups. Mais ce n'était pas la vision de sa partenaire, du moins pas à cet instant encore puisqu'elle lui fit clairement comprendre qu'ils n'étaient pas là pour être ici. Au départ, con comme il est Mysto n'avait pas compris la phrase mais après quelques minutes, il fini par saisir qu'elle voulait clairement dire qu'ils n'étaient pas là pour la course, que ce n'était qu'une couverture pour mener à bien leur mission.

C'est à ce moment que le jeune homme lui répondit qu'il comptait rester derrière le premier concurrent, essayer de garder la seconde place jusqu'au dernier moment, passer premier et gagner cette foutu course. Il ne l'avait pas remarqué à cause de sa cécité mais Joy avait changé sa façon de voir les choses après cette phrase, elle était désormais elle aussi convaincue qu'ils pouvaient faire d'une pierre deux coups. Enfin, qu'elle le veuille ou non, Mysto comptait bien gagner la course après tout, elle avait ce qu'elle voulait alors il pouvait bien tirer avantage de la situation. Et voilà que le début de la course allait commencer. Les véhicules s'approchèrent tous de la ligne de départ et avant de commencer Joy confia à son partenaire qu'il n'avait qu'à conduire comme un pro et ne surtout pas utiliser son pouvoir. A ce moment il tira une mine de boudeur. Enfin, il n'avait pas vraiment le choix et il le savait bien.

Au même moment, la demoiselle empala un casque sur le crâne de son partenaire qui tirait toujours une tronche chelou, avant d'attacher le fameux casque. Un enfant à qui on obligeait de mettre le casque avant de faire du vélo.. C'était la même chose ici. Et comme si ça ne suffisait pas, Joy se mit à l'aise, étendant ses jambes sur celles de l'aveugle avant de lui expliquer les instructions. Donc, coup à droit ou gauche voulait dire virage, et coup violent virage serré.

- "Heu.. J'espère qu'il n'y a pas trop de virage serré... J'crois que je suis prêt même si je pensais pas mourir aujourd'hui... J'ai même pas dis au revoir aux ducs c'est con."


Un coup de pistolet et voilà la course qui commençait. Sans perdre de temps, le jeune homme fit en sorte de coller la voiture devant lui afin de la garder dans son champs de vision mais il savait qu'il n'était pas en seconde position. Après un petit virage, il prit l'initiative de doubler la voiture, il ne le savait pas encore mais il était désormais en troisième position, le seul problème c'est qu'il n'avait personne dans son champs de vision. Il y allait clairement à l'aveugle.

- "Faut que tu me guides jusqu'à ce que je colle le prochain !"

Suivant les instructions de sa partenaire, il passa plusieurs fois à la limite de se manger un obstacle mais heureusement, les coups de Joy lui faisaient tellement mal qu'à chaque coups il redressait avant le drame. Ils n'avaient même pas encore fait un tour sur les trois qu'il sentait déjà des bleus à certains endroits de ses jambes. Il savait qu'elle devait non seulement le guider mais en plus de ça chercher les personnes qu'elle voulait dans le public donc être absente à certains moments ce qui le laissait un peu perplexe mais il n'avait pas d'autre choix que de lui faire confiance encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une litière pour deux [PV Mysto & Joy]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une litière pour deux [PV Mysto & Joy]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une table pour...deux? [Libre]
» Une pizza pour deux ? [Mickaël]
» Petit cuvier pour deux - Cuvier "est"
» Un casse pour deux [PV Ishii]
» Un compte pour deux persos ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RP :: Seconde Zone :: Royaume des Chats-
Sauter vers: