Bienvenue

Liens utiles

Effectifs

Ligue B : 18 membres
Ligue M : 7 membres
Ligue S : 0 membre
Créatures : 10 membres
Inclassables : 0 membre
Seigneur cauchemar : 1 membre
Rois des rêves : 0 membre

Top-Sites & Discord


Membres du mois

Joy
Profil
Top quêtes
Léo
Profil
Top vote
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Partagez | 
 

 Qui veut épouser mon juge ? [Quête de Joy & Blanche]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 38 500
Points de Réputation : 43 000
Messages : 383
MessageSujet: Qui veut épouser mon juge ? [Quête de Joy & Blanche]   Mer 28 Mar - 17:06

- Attends...quoi ?
- Ouais j’ai reçu cette demande de manière un peu...pas légale quoi. Du coup j’ai proposé tes services. T’as pas dit qu’on essayait de diversifier nos activités ?
- J’ai dit ça à la Familia pour prendre des vacances aux frais de la princesse, Opérateur ! Pas pour réellement bosser !
- Ah bah aussi…
- Bon c’est pas grave, je connais pas encore Cupi-chan. Rien que le nom m’envoie du rêve.
- Tu rêves dans tes rêves ?
- Non mais ta gueule.
- Roger !




Clic.

Soupir. La matheuse était au volant de Mylène Farmer, son van noir qui parlait d’une sensuelle voix hispanique et insultante. Cette nuit le véhicule était plutôt calme, sans doute la proximité avec autant de blancheurs au loin devait l’angoisser au plus haut point. Joy prit le temps pour observer la vue depuis les hauteurs qui donnait sur le Royaume du Mariage. Il était collé presque à Justicity. Du fait que bon nombre des mariages finissent par un divorce, et que les divorces amenaient à la justice, aux conflits, aux règlements de compte et aux gardes partagées. Law connaissait bien les dossiers concernant les mariages foireux ou foirés, et Cupi-chan espérait depuis toujours mettre la main sur Justicity. Sans doute un mariage de raison, mais elle avait la réputation totalement inverse de celle de Law. Si lui était le législateur ultime, elle était l’émotion incarnée. De ce que disait le message, la Reine venait de se faire une raison ? Il fallait en avoir le cœur net, elle mit le pied au plancher pour atteindre rapidement le Royaume.


En chemin, elle n’a pas pu faire l’impasse sur le sempiternel convoi de mariés dans une voiture de luxe, avec les klaxons, les dentelles et les fleurs sur les voitures et les véhicules de tous les styles. Des créatures du feu s’immolèrent, des créatures de Kazinopolis étaient dans une limousine d’or, et ceux du Royaume de l’Alcool se baignaient dans un jacuzzi bouillonnant d’alcools, et bien sûr roulant avec la bouteille derrière de la marque Just Married. Les idées foisonnaient autant que les robes blanches et les costards, que les maquillages et les sourires de circonstances. La ville était faite de salles de fête, de villas, châteaux, propriétés luxueuses de mariage, d’églises en toc, de vraies cathédrales, mosquées, synagogues et tous les bâtiments religieux possibles. Les mairies étaient des restaurants qui tournaient à plein régime, et des pièces montées et des gâteaux arrivaient par légion livrés directement du Royaume Gourmand. Ça sent l’amour et la bouffe absolument partout, sans parler des bureaux où des gens se prenaient la tête dans un championnat du meilleur placement d’invités aux tables du repas de mariage, selon des critères spécifiques pour chacun. Eceo von Bilton, le grand champion du monde faisait de la réclame sur un panneau publicitaire pour amener du public pour les prochains championnats.


Joy ouvrit les yeux tout grands devant le Royaume qui ressemblait à un carnaval de mariages, un simulacre de cérémonies et de solennité dans tous les sens. C’était à la fois déroutant et amusant, surtout quand elle pouvait passer un doigt dans les gâteaux crémeux qui passaient sur son chemin. Elle avait garé son van dans un énorme parking où les voitures des mariés et des invités étaient livrées selon les désirs de chacun. Ça ressemblait donc à tout sauf à un parking. Le van se calfeutra à double tour en fermant toutes ses portes en voyant la joie furieuse des lieux d’ailleurs.

Elle prit la direction du palais et demanda une audience auprès de ce qui ressemblait à des gardes, des hommes et des femmes en statues, celles posées sur les pièces montées. Une femme en robe blanche lui donna un bouquet de fleurs blanches et rouges, et Joy entra en ne sachant quoi faire. Le palais était un énorme banquet où tout le monde prenait des idées, se servait en nourriture, petits fours, boissons idéales pour un mariage, et les couples de rêveurs se retrouvaient. Ceux qui étaient en pleine préparation de cérémonie et qui en faisaient des rêves heureux ou affreux. Il n’était pas rare de voir des cauchemars autour d’une cérémonie ou d’un repas foiré, et certains couples se réveillaient à cause du stress ou et de la peur, ou les deux. Un homme sortit des toilettes impeccables et vint prendre le bras de Joy. Il était mal rasé, yeux rouges et sentait la bière tiède.



- Aidez-moi ! Je me suis perdu à Délirium City, je ne sais plus où se trouve mon mariage !
- Euh...j’sais pas, allez voir les gardes !
- Ils me prennent pour de la merde ! Je suis maudit par une lieutenante de Cupi-chan !
- Ah bah c’est pas d’bol ça ! Mais j’peux rien faire pour vous !
- Là,  c’est lui ! Le salaud !
- Non, Marianne, je te jure que ce n’est pas moi, c’est Gégé qui m’a embarqué et… !
- Ma mère a fait une crise cardiaque en apprenant ton absence ! Elle a dû être évacuée en urgence et...mon père m’a déshérité car j’ai tout plaqué pour toi ! TOUT !
- NOOON MARIANNE ATTENDS ! Bloouuuuuerg !




Le type prit un seau à champagne marqué « Love » et balança une dose de vomi conséquente, assez pour faire déborder le seau de créatures vomitives typiques de Délirium. En voyant sa dulcinée tourner les talents, le type tomba au sol et fut évacué par les mêmes statues de pièce montée. Joy reprit un peu sa bonne tenue et essaya de trouver la Reine des lieux.




Elle vit la Reine, de dos, prononcer les mariages à la chaîne. Elle était facile à reconnaître, elle mesurait au moins trois mètres de haut et ne montrait pas son visage, en l’absence d’une voile on disait dans le Royaume que voir son visage porterait malheur à tout le monde, et surtout à elle-même. Seul hic, elle l’avait perdu depuis des années et elle officiait depuis le dos tourné, dans une robe de mariée, tout en gardant son air enjoué. Elle n’avait pas pris d’autres voiles, car c’était une pièce unique digne de sa beauté, selon les rumeurs. Drôle de nana. La matheuse s’approcha et signala à une coordonnatrice qu’elle venait pour la mission. Elle fit la queue et remarqua qu’il y en avait plusieurs. Pourquoi l’avoir installée dans celle-ci et pas une autre ? Joy se dit qu’elle allait être vite fixée.

Arrivée à son tour, on lui passa une corde au cou, et le bout de corde s’envola. Joy fut attirée vers Cupi-chan et elle vit un bout de corde venir vers elle. Quelqu’un approchait, visage sous un voile blanc, comme elle, et ils allaient être liés, c’était ça le délire ? Joy se laissa mener et quand les bouts de cordes furent fusionnés, elle put voir le visage du partenaire. Les voiles se levèrent et Cupi-chan prononça le mariage comme effectif. La matheuse ouvrit grande la bouche et se marra.  




- BLANCHE ? Bah ça alors ! Je crois qu’on vient de se marier, j’espère que tu fais la cuisine !




Cupi-chan:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 15 800
Points de Réputation : 20 200
Messages : 151
MessageSujet: Re: Qui veut épouser mon juge ? [Quête de Joy & Blanche]   Mer 28 Mar - 18:23

Blanche avait déjà réussi à taper des incrustes dans les fêtes et les boîtes de nuit, mais là, s’infiltrer dans LE royaume des mariages, c’était une réussite ! Arrivée par la ligne 4 du métro, l’invocatrice s’était rapidement retrouvée désemparée et ennuyée par l’attitude procédurière à souhait dont elle avait été témoin dans le royaume de Justicity. Ça avait commencé par un contrôle des billets. Bon, éventuellement, ça va, Blanche n’est pas du genre à frauder. Puis après, ça a été un commentaire sur son décolleté, un truc à propos d’attentat à la pudeur, elle ne s’en souvenait pas trop. Puis elle avait vu des gens se faire engueuler, voire arrêter pour ne pas traverser sur les clous. Puis au milieu de tout ça, elle se faisait remarquer, avec sa petite robe bariolée, entourée de créatures en robe d’avocats, de juge et aux policiers et magistrats. Les seuls autres vêtements à couleur étaient les tenues de taulard, ce qui achevait de mettre l’optimisme de l’invocatrice à mal. Il fallait qu’elle sorte de là, et vite ! Fort heureusement pour la jeune invocatrice, tout prêt de ce royaume de dingue, il y en avait un autre, qui lui semblait bien plus enclin à la fiesta que Justicity, et Blanche, qui faisait déjà assez de droit dans ses classes à son goût, se décida à profiter d’une bonne grosse fête des familles plutôt que de supporter les procédures de cette ville de dingue.

Comment Blanche imaginait son mariage ? Elle ne savait pas, elle n’y avait même jamais pensé. Elle n’avait aucune croyance particulière et son père, un homme tout ce qu’il y a de plus athée, ne l’avait jamais baptisé. Alors si on lui demandait, elle aurait dit qu’une cérémonie simple à l’église lui aurait suffi. Après la cérémonie ça serait autre chose. Ça serait son mariage, il faudrait que ça soit la fête jusqu’à au bout de la nuit, pour réveiller en elle et en tous les invités un sentiment de folie ! Magnum, pièces montée, encore plus de magnum, des grands traiteurs, un super DJ un peu canon parce que ce n’est pas parce qu’on est marié qu’on n’a pas le droit de se rincer l’œil de temps en temps. Après, elle n’avait pas vraiment d’autres idées. Pas de soucis, car le royaume du mariage était là pour régler cette question qu’elle ne s’était jamais posée ! Parce qu’ici, c’était la foire-fouille des idées pour un mariage réussi (ou pas). Gâteaux à foisons, alcool à gogo, jacuzzi, strip-teaser et strip-teases, robes, mariés, mariées, agencement de tables, TOUT était réuni pour organiser des tas de superbes mariages donc 50% finirait en divorce avec une guerre pour le partage des biens car il n’y avait pas eu de contrats de mariage, c’est con, hein.

Alors qu’elle faisait plus attentions aux ballons colorés avec écrit dessus « Just married » qu’au chemin devant elle, Blanche rentra dans quelques pour remarquer qu’il s’agissait une gérance femme mince, aux cheveux tirés en arrière, en blouse grise, très strictement habillé. Elle aurait pu tout droit sortir d’un tribunal de Justicity que ça ne saura pas étonnant. Avant même que l’invocatrice n’ait eu le temps de s’excuser, la femme lui coupa la parole, la scannant littéralement de haut en bas.

« Vous êtes en retard, mademoiselle. »

« En… En retard ? Pardon, mais je ne comprends… »

« Sachez qu’être en retard le grand jour vous serez très préjudiciable mademoiselle, souvenez-vous-en. Enfin, trêve de bavardage. »

« Hein, quoi ? Mais de quelle mission parlez-- »

« Mais regardez l’heure ! Il faut vous préparer ! » La coordinatrice jeta de nouveau un regard inquisiteur sur la jeune femme avant de reprendre, « Et vous n’êtes surtout pas habillée pour l’occasion ! Heureusement que nous avons des couturiers spécialisé, suivez-moi ! »

Sans même laisser le temps à l’invocatrice de réagir, la femme (qui devait probablement être une vieille fille avec une attitude pareille) traina Blanche à l’écart ou elle la délesta de ses vêtements, la laissant nue le temps que les couturiers du royaume ne lui confectionnent une robe faites pour elle, mettant en valeur ses formes, et parfaite pour une soirée mariage. Tout comme son prénom, elle portait une robe blanche sans manches, à dos nu, qui s’arrêtait à ses genoux, laissant voir le reste de ses jambes. La robe n’était cependant pas totalement immaculée de blancs car elle était décorée par des jolis bordures noires représentant divers fleurs et tiges florales remontant jusqu’en haut de la robe. Et pour couronner le tout, un ruban noir égayait le tout, juste sous la poitrine de l’invocatrice. Bien que sa petite robe d’abeille lui manque, elle devait avouer que l’habit qu’elle portait en ce moment lui plaisait bien. Mais pas le temps de s’extasier sur ça, car madame Vieille-fille lui mit un voile sur le visage et la traina vers une queue et la fit attendre là, avant de repartir, satisfaite d’avoir pu tout finir à temps.

Pouvant ENFIN souffler, Blanche en profita pour analyser la situation dans laquelle elle venait de se retrouver. Il y avait deux files d’attentes qui s’avançait au fur et à mesure pendant qu’une grande femme, de dos, prononçait des mariages à la chaines. Attendez, des mariages ? Blanche allait être mariée ?! Oulà, ce n’était pas prévu au programme ça, attendez ! Mais pas le temps de paniquer que déjà, ce fut le tour de l’invocatrice. Une corde lui fut littéralement passée au coup, sympa, pour l’expression, et l’invocatrice fut irrémédiablement attirée vers l’immense femme pour sceller son destin. Attendez, elle était trop jeune pour être marié comme ça !

Mais à sa grande surprise, son partenaire était en fait UNE partenaire, qui n’était nul autre que Joy elle-même. La voyageuse ne masqua pas l’hilarité de la situation et plaisanta même en demandant à Blanche si elle savait faire la cuisine. Bien que toujours mariée et unie officiellement par les liens du mariage, du moins pour cette nuit, Blanche se sentit au moins rassurée que ce fut un visage familier qui fut son partenaire pour le meilleur et pour le pire jusqu’à ce que la mort les sépare. Retrouvant son habituel sourire optimiste, Blanche se mit à rire aussi.

« Je sais cuisiner des pâtes c’est déjà ça. » rit l’invocatrice, « Je ne pensais pas te voir ici, Joy, en tout cas ! Quelle bonne surprise ! Au moins, je sais avec qui je suis mariée. »

Pouvant enfin souffler, Blanche alla trouver un endroit où s’asseoir pour reprendre un peu ces esprits. Encore une fois, cette nuit allait assurément être très mouvementée. Elle trouva son bonheur en prenant une coupe de champagne rosée qu’elle but d’une traite, avant de retourner son regard sur Joy.

« Qu’est-ce que tu fais ici, au fait ? Encore en mission secrète ? » Demanda l’invocatrice en souriant. Bien qu’elle dise cela sur le ton de la plaisanterie, c’était très probable que cela soit vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 38 500
Points de Réputation : 43 000
Messages : 383
MessageSujet: Re: Qui veut épouser mon juge ? [Quête de Joy & Blanche]   Jeu 29 Mar - 13:04

La surprise de la voyageuse fit sourire sa partenaire maintenant officialisée par le Royaume du Mariage. Au moins les deux prenaient bien le fait d'être liées à la vie à la mort, un peu comme une blague aussi il fallait l'avouer. Blanche répondit qu'elle savait cuisiner des pâtes, et Joy éclata d'un rire franc tout en allant prendre un verre de champagne en compagnie de sa nouvelle compagne. Bien sûr, après la blague vinrent les questions plus sérieuses, notamment au sujet de sa venue. Une épouse cherchait toujours à savoir où traînait sa moitié, il était donc normal de poser quelques questions pour jauger la situation. La matheuse répondit simplement, en zieutant les disponibilités de la Reine non loin. Cupi-chan parlait et sermonnait, elle avait assez peu de temps pour elle, et la mission de Joy n'allait pas forcément attendre que tous les mariés soient en nuits de noces.


- Pas de mission secrète aujourd'hui...encore que...non j'en sais rien, je sais juste que la Reine du Mariage, Cupi-chan que tu vois là-bas, a besoin de quelques voyageurs...voyageuses, pour une mission particulière et plutôt secrète. Je suppose que ça a un lien avec le mariage, mais j'en sais pas plus. Comme j'ai quelques contacts, doit y avoir un ou deux royaumes à lier par les liens sacrés du mariage, mais je dois justement prendre plus d'informations sur le sujet...et toi, tu es là pourquoi ?


La voyageuse des abeilles était elle aussi un peu étrangère à ce royaume, du moins étonnante pour son jeune âge, ce qui attisait la curiosité de la mafieuse. Elle prit des petits fours, en apporta à sa compagne, et reprit du champagne. Après tout, on ne se mariait pas tous les jours et il fallait fêter ça, surtout que la Reine n'arrêtait jamais. Après une heure, cette dernière retira ses escarpins et à reculons, pour ne pas montrer son visage, elle alla se rafraîchir au buffet et prit un magnum qu'elle but au goulot comme une vrai. De l'autre côté de la salle, un orchestre et des créatures lançaient des bouquets de fleurs, sans doute pour faire diversion. Joy s'approcha, en tenant Blanche par la main histoire de bien présenter. Elles espérait que la voyageuse aux dards n'en tiendrait pas rigueur.



- Ma Reine, nous nous présentons : Joy et Blanche. Heu nous avons reçu une demande de votre part, au sujet d'un mariage à arranger...apparemment de ce que j'ai compris, vous parliez de Justicity, donc, si je devine bien de...Law Legato, sérieusement ?
- Très sérieusement oui ! Oh que vous êtes belles ! J'ai toujours a-do-ré les mariages entre femmes, il y a beaucoup plus de robes et de goûts, entre nous ! Non pas que les hommes ne savent pas faire, mais vous savez, l'organisation, les décorations...!
- Certes, certes. Et donc votre demande ?
- Oui ! J'ai bien essayé de me proposer comme compagne à Law, mais vous le connaissez sans doute ! Il est beaucoup trop rigide, trop coincé ! Il est complètement concentré sur les lois ! Il lui faudrait une petite femme ! Une qui sache prendre soin de lui ! Une qui pourrait le détourner de son travail ! Oh, après ça je parle d'une femme mais on peut aller vers les animaux : chats, chiens, éléphants, Athia... ! Oh pardon j'ai pensé trop fort ! Je ne l'aime pas beaucoup mais c'est simplement parce que son Royaume donne plus d'amour que le mien ! Et par l'argent, au secours !!! Non, n'allez pas voir Athia, c'est tout ce que je demande ! Moi, j'ai tout essayé ! TOUT !
- Vous vous êtes proposée ?
- Heu hein quoi je qui donc ? Moiiiiiiiiii ? Non...enfin si mais il m'a dit que l'usage d'exclamations était trop régulier dans ma diction et il m'a donné une amende pour abus de ponctuation ! 1 000 essences de vie que j'ai dû payer sur place ! Le salaud !
- Hum...peut-être que vous n'avez pas tenté la bonne méthode pour le séduire. Sans vouloir vous offenser ma Reine, un petit relooking pour commencer.
- Un relooking ! Mais je suis parfaite !
- Non, il faut se présenter avec une robe d'avocate sexy déjà ! Dans les normes, mais sexy ! Vous étiez en robe blanche ? Il a pris la loi pour vous dégager, mais en réalité il a dû flipper en vous voyant débouler !
- Ah booooon ? Mais je suis la Reine de la lune de miel !
- Vous savez combien de lunes de miel se passent mal, finissent en justice contre un hôtel, un restaurant, une compagnie aérienne, une piscine, du personnel incompétent ! Law, en vous voyant, ne pense pas à une femme pour lui, mais à une femme à problème !
- Je  n'avais pas pensé à ça...j'y connais rien à la loi moi...
- Bon, justement...vous voulez tout tenter, mais je suis sûre que vous avez fait des trucs que vous pensiez possibles pour VOUS, et non pour LUI ! On aime un homme pour ce qu'il est, pas pour ce que vous voulez qu'il soit ! Law est un dingue des lois et un procédurier, parlez dans son langage ! Parlez d'amour selon la loi...
- Comment voulez-vous faire ça ?
- Blanche ici présente est une spécialiste de la séduction à tous les niveaux de difficultés, et les mathématiques ont une logique et une cohérence efficace pour faire du droit. Voici ce que je vous propose : vous venez avec nous à Justicity. Vous allez faire votre demande, mais pas tout de suite. D'abord on crée un contrat de mariage en béton armé, sans faille, avec l'aide de spécialiste. Ensuite relooking extrême, vous allez couvrir votre visage !
- Je ne peux pas, je ne peux me couvrir que du voile de mariée...que j'ai perdu. Sinon je perds le titre de Reine du Mariage !
- Et si vous devenez Reine de la Justice à la place, et vous créez une loi avant qui fait une donation, de vous, Reine actuelle, à vous, Reine future.
- Wouh ! Mais comment vous avez pensé à tout ça ?
- C'est mon pouvoir, c'est aussi mon fardeau. Blanche, quelque chose à ajouter ?


Joy incitait la voyageuse son épouse à l'aider pour convaincre Cupi-chan de les suivre. Il restait la question de l'accompagnement, du Royaume à gérer pendant quelques temps, et surtout les questions sociales et empathiques pour définitivement convaincre la Reine de les suivre. Bien sûr, en cas de refus elles pourraient trouver d'autres candidates, mais la matheuse avait reniflé les sentiments de la Reine du Mariage de loin. Joy en était convaincue : avec un contrat de mariage, une tenue de folie pour une avocate, du bagou bossé à la perfection, Cupi-chan ferait fondre le coeur d'huissier de Law. Mais il y avait du boulot si ça se passait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 15 800
Points de Réputation : 20 200
Messages : 151
MessageSujet: Re: Qui veut épouser mon juge ? [Quête de Joy & Blanche]   Lun 2 Avr - 10:48

Quand il n’y a pas de missions secrètes, il y en a toujours une cachée quelque part, sacré Joy ! Songea Blanche en souriant. Avec cette fois-là, elle n’avait rencontré Joy que deux fois, mais l’invocatrice sentait que chaque rencontre avec la voyageuse était synonyme de grandes aventures. Au fond d’elle, ça animait ses nuits alors elle ne s’en plaignait pas. Même si la dernière fois, leur « aventure » avait menée à la mort de deux voyageurs qui tentaient de rejoindre la Légion Vénitienne, tout comme elle. Mais Joy avait bien dit que ce genre de pratique ne devait pas se reproduire, elle espérait au fond d’elle que le discours de la matheuse avait fait son petit effet. Vint ensuite la question de la présence de Blanche ici, c’est vrai, elle ne pouvait pas se permettre d’interroger sa moitié d’une nuit sans avoir la même qustion en retour, ce à quoi Blanche se contenta de hocher la tête et de répondre :

« Moi ? En fait, je suis descendu par la ligne 4 à Justicity, parce qu’il y a eu un contrôle de billets. Un des gars du wagon avait fraudé mais les gardes de cet endroit son tellement à fond sur les règles qu’ils lui ont collé un procès aux fesses et qu’ils ont arrêté tout le wagon ! Je n’avais pas envie d‘attendre que ça se passe alors je suis descendue, en me disant que je pourrais passer la nuit au royaume. Mais quelle barbe ! On ne peut pas faire un pas de travers sans se faire sermonner ou limite se faire arrêter ! En plus, avec ma robe, on me regardait bizarrement, ça ne me plaisait pas ! Puis j’ai vu ce royaume-là, et je me suis dit que ça ne pouvait pas être pire que cet endroit alors j’y suis allé. Dès que je suis arrivée, une vieille femme m’a entrainé avec elle, m’a changé et ensuite… Ben voilà quoi, je me suis retrouvée à être mariée avec toi. Une nuit tout à fait normale au final. » Finit-elle en haussant les épaules. Elle avait omis volontairement le fait que ce mariage un peu forcée et arrangée l’avait un peu terrifiée, sachant qu’elle n’avait pas envie de se retrouver mariée à quelqu’un qu’elle ne connaissait pas.

Tout en écoutant son histoire, Joy lui offrit petit four et champagne qu’elle accepta avec plaisir. Après tout, ce n’était pas tous les jours qu’on se mariait ! Elle avait bien le droit de noyer son soulagement dans l’alcool de luxe et dans des petits mets qui était vraiment très bons. De plus, sa compagne attendait que la Reine du royaume ait terminé ses sermons et elle devait encore en avoir pour un moment. Déplorant l’absence de mojito, Blanche se contenta d’avaler quelques verres de différents champagnes qui, si elle l’avait acheté, auraient couté une blinde. Autant en profiter quand c’était gratuit donc. Enfin, au bout d’une heure de petits fours et de verres, alors que la tête de Blanche commençait à tourner, tout en restant consciente du monde qui l’entourait, Cupi-chan avait enfin terminé et alla se désaltérer, c’était le cas de le dire, au buffet du royaume. Tant mieux, si ça avait duré plus longtemps, Blanche aurait finie saoule, ce qui n’était pas bon, surtout à son propre mariage ! Joy alla donc voir la Reine en prenant soin d’amener Blanche par la main avec elle. Elle aura pu être gênée, mais avec du recul, Joy lui avait fait danser la valse et l’avait déjà prise par les hanches donc bon, la prendre par la main n’était qu’une formalité. Sans dire un mot, Blanche écoutait la discussion entre les deux femmes. Alors comme ça, la Reine du Royaume des mariages voulait marier Law Legato, qui semblait faire parti du gratin de Justicity. Vu le royaume, le gars devait sûrement être à son image et Blanche en eu une vision assez clair. Assurément pas legenre de gars à vouloir rigoler, contrairement à la Reine des mariages. Lorsqu’on approche deux aimants opposés, ils se collent mais là, il semblait que ça soit le contraire qui se soit passé et que le juge ait refusé les avances de Cupi-chan. Mais elle ne voulait pas abandonner, il lui fallait marier cet homme ! Joy, restant zen, lui proposa alors son plan. Un mariage à la Justiciy, avec robe d’avocate et contrat de mariage ! Blanche eut des souvenirs de ses cours de droits lors de ses premières années d’études. Oui ! Elle avait entendu parler de ce type de contrats, qui permettait en cas de divorces, à part quelques exceptions, de décider qui aurait quels biens. Un truc bien rébarbatif qui charmerait sans aucun doute ce Law ! Lorsque la matheuse lui demanda son avis, Blanche hocha la tête vigoureusement :

« Bien sûr ! Un contrat de mariage, c’est tout ce qu’il y a de plus chia- charmant pour quelqu’un comme Law, puis, croyez en mon expérience, pour charmer un homme, on doit s’adapter à lui, lui montrer que l’on fait ce que l’on peut pour le charmer lui, tout en restant un peu distante. En général, ils voient que l’on fait des efforts, mais on ne se laisse pas faire ! Alors, eux aussi sont obligés de changer de faire des efforts pour nous atteindre, c’est là toute la subtilité de la chose ! Si vous vous préparez à aller voir Law habillée comme il aime et avec un contrat de mariage, alors c’est certain qu’il fera lui-même des efforts en voyant le mal que vous vous donnez. Qui sait, vous pourriez même le décoincer ! » Dit Blanche en essayant, comme Joy l’avait dit, de montrer qu’elle s’y connaissait en séduction, malgré le fait qu’elle soit célibataire depuis 22 ans. Enfin, plus vraiment maintenant, puisqu’elle était mariée, mais elle se comprenait. Elle avait tout de même un peu d’expériences, sachant qu’elle s’amusait à jouer les entremetteuses pour ses potes en boite, donc ça pouvait s’appliquer ici aussi.

« Tout d’abord, le papier, Joy à raison. Une fois ce truc fait, on pourra passer au relooking. Je suis même certaine qu’une de vos coordinatrices acceptera de vous faire une robe et un voile sur mesure, en tout cas, c’est elle qui m’a fait cette robe là et elle me va à merveille ! Si vous lui demandez une robe d’avocates pour un mariage, elle vous fera ça en un rien de temps ! » De plus, il était certain que les tailleurs mettraient le double d’efforts pour leur Reine. Posant les mains sur ses hanches, Blanche sourit, prête à jouer les entremetteuses à Dreamland cette fois.

« Alors, si on allait célébrer ce mariage ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 38 500
Points de Réputation : 43 000
Messages : 383
MessageSujet: Re: Qui veut épouser mon juge ? [Quête de Joy & Blanche]   Lun 2 Avr - 14:23

La matheuse écouta l’histoire de l’arrivée de Blanche et se prit à sourire gentiment. Justicity n’était pas le royaume le plus sympa pour passer des nuits tranquilles, et étonnamment être une femme là-bas amenait encore plus de problèmes...comme quoi, les lois n’étaient pas les plus égalitaires, même dans le monde des rêves. De quoi justifier un mariage pour Law Legato qui ne devait pas y voir un problème réel, sinon législatif. Blanche ajouta de l’eau au moulin de Joy en parlant de contrat de mariage, l’idée semblait assez bonne, autant que Cupi-chan. La robe de mariée et le cou dénudé, ça avait son petit charme des églises larmoyantes et des dîners arrosés...Cela étant acté, Joy douta tout de même de la capacité du Juge à se mettre au pas pour séduire quelqu’un. Ou alors ce serait à sa manière ? De ce qu’elle savait du Roi, il était du genre à prendre son pied avec des failles ou des règlements tordus ou abscons ou abstraits, ou bien à régler des conflits en sortant des vieilles lois perdues mais encore actives. Non, il faudrait sortir des choses bien plus trépignantes qu’une « simple » Reine du Mariage, c’était une certitude. Joy commença à dessiner un plan, mais il faudrait aller dans les archives de lois du Royaume des mariés…


- Je viens de penser à un truc, que tu viens de soulever en fait Blanche – merci d’ailleurs. Ouais, on est tous des femmes ici et on est d’accord qu’il faut le faire patienter. Du coup...si  on lui apporte tout sur un plateau, Law ne va-t-il pas penser que c’est...trop facile ? Directement acquis ? Si Cupi-chan arrive avec nos papiers, il trouvera forcément un truc à lui reprocher. Il faut le faire saliver, il faut vendre d’abord un personnage. Puis imagine, s’il n’est pas dans l’attente, il va aussi être déçu et il va trouver des lois pour interdire telle chose sur la tenue ou les vêtements de Cupi-chan...la loi est une forme d’interprétation des règles, il faudrait d’abord qu’on modifie sa façon de voir Cupi-chan, pour qu’il essaie de ne plus penser à la loi, mais aux failles qui lui permettraient de l’épouser. Pour cela, il faut lui vendre un contrat du siècle, quelque chose de lourd, un truc législatif autour du mariage, de son royaume...les deux royaumes sont liés, je suppose que vous avez conservé des actes ou des accords ? Des traces de l’installation ?
- Sûrement mais ça date de la Reine maintenant divorcée, Aphrodite ! On s'entend mal depuis qu'elle n'est plus mariée ! Le mariage c'est la vie !
- Vous avez un endroit où des archives sont conservées ?
- Aucune idée ! Je suis toujours ici à m’occuper des mariages ! Et je veux bien attendre votre papier, mais sans mon voile je ne pourrais jamais montrer mon visage à Law Legato ! Je risque la malédiction de la mariée ! Je suis la mariée éternelle !
- On va en parler à Aphrodite...où se trouve-t-elle maintenant ?
- Elle dirige une boîte de nuit dans les bas-fond de mon Royaume ! Le « Divorce Plan ». Je vous préviens c’est pas un endroit pour deux jeunes filles !! Des jeunes filles toutes justes mariées ! Oh que vous êtes belles !
- On fera avec. Elle pourra nous renseigner sur les accords historiques...à partir de quoi on devrait mettre en place le contrat de mariage…t’en dis quoi Blanche ? Toi qui sembles connaître assez bien la psyché des hommes.


La voyageuse avait en plus proposé une idée efficace : faire une nouvelle robe et un nouveau voile. Il fallait prévenir de suite les petites mains du royaume pour que leur Reine soit la plus belle possible en avocate, et elles prévinrent Cupi-chan du plan. Tout d’abord, les archives, le contrat, Aphrodite, passage chez Law Legato pour voir s’il était ferré. Après ça, deux possibilités. Soit il refusait la prétendante et il faudrait chercher une autre candidate au Royaume du mariage, soit il l’acceptait et elles passeraient au relooking chiadé...Joy murmura à Blanche qu’il faudrait se renseigner sur les règles de présentation d’une prétendante  Law Legato.


- Le mariage n’est pas pour tout de suite, d’abord, il va falloir vendre le truc au Juge. Pour ça, on doit maintenant récupérer un maximum d’infos entre les deux Royaumes et surtout récupérer des infos croustillantes auprès de l’ancienne Reine ! Je me dis que si la loi ne fonctionne pas, on pourra toujours tenter le chantage ou des révélations au Dreamag. Mais on risque de finir en procès…


Elle pouffa de rire et proposa à Blanche de se mettre en route tout de suite vers les quartiers mal famés du Royaume du Mariage, dans le coin des divorcés. Le van les attendrait après leur passage auprès des dames de compagnie de Cupi-chan, histoire de les mettre en route pour une robe d’avocate sexy et d’une voile digne d’une Reine de Dreamland. Toujours la main dans la main, la voyageuse amena Blanche vers la suite de la nuit, avec une coupe de champagne parce que bon, c’était quand même soir de fête !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 15 800
Points de Réputation : 20 200
Messages : 151
MessageSujet: Re: Qui veut épouser mon juge ? [Quête de Joy & Blanche]   Lun 2 Avr - 15:21

« Combattre Law avec ses propres armes… c’est du génie ! » Dit Blanche avec enthousiasme, des étoiles brillant dans ses yeux, quoi de mieux que de jouer avec un juge en utilisant les lois ? En voilà une idée qu’elle était bonne ! Elles allaient vendre du rêve à Legato, un code de loi avec un joli petit ruban, la crème de la crème de la législation, tellement bien emballé que cela le fera baver et qu’il fera tout pour ouvrir le paquet par lui-même. Joy mentionna qu’il fallait trouver des accords, des traces écrites d’une éventuelles liaison entre les deux royaumes, car oui, un document écrit, signé par toutes les parties peut faire office de preuve irrévocable, songea l’invocatrice, si elle avait bien retenu son cours de droit. Mais pour cela, il faudrait aller voir l’ancienne Reine des mariages, une divorcée qui plus est, ce qui faisait mauvaise figure dans le royaume de la lune de miel. Concernant Blanche, elle n’en avait pas grand-chose à faire. Beaucoup de ses amies ont des parents divorcés et ont même eu plusieurs liaisons. Quand on ne s’aime plus, on se quitte, c’est la vie, bien que cela se passe plus ou moins bien selon les situations. Dans tous les cas, divorcée ou pas, il fallait aller voir cette Aphrodite dans sa boîte de nuit au nom plus que révélateur, le « Divorce Plan », ce qui semblait vraiment déplaire à Cupi-chan, qui s’extasiait toujours sur leur récent mariage. Maintenant, suivant ce que Joy avait dit, il fallait aller chercher ses papiers apprendre des potins (ça, Blanche savait la faire !) pendant que Cupi-chan se ferait toute belle. L’invocatrice leva un pouce un l’air et fit un clin d’œil :

« Je ferais de mon mieux ! Comptez sur nous pour ramener de quoi faire un papier en béton armé ! » Bien que Blanche doutait de sa capacité à cerner totalement les hommes, Joy sembla penser le contraire alors peut-être qu’elle avait raison et se débrouillait pas trop mal après tout, ce qui donnait confiance en la jeune fille. Tout en expliquant la suite des festivités, la matheuse entraina Blanche vers son van. L’invocatrice en profita pour attraper quelques petits four pour la route alors qu’elle écoutait sa compagne élaborer des théories sur la réussite ou non du plan.

« Personnellement, j’aimerai éviter le chantage ou les révélations. Je ne connais que ce que je fais en cours de droit, mais il me semble qu’au moindre faux pas, Law criera à la diffamation et on va s’en prendre plein la figure. Brrr, si ce gars représente Justicity, j’ai pas vraiment envie qu’il ne m’ait pas à la bonne. Autant essayer de trouver des infos et de lui mettre la hype, comme un bon teaser. »

En passant devant les dames de compagnie ces dernières comprirent immédiatement quelles étaient leur missions et s’empressèrent, sous les ordres de la vieille femme qui avait changé les vêtements de Blanche, de préparer la parfaite robes d’avocate mariée pour leur reine, ainsi qu’un très beau voile. Au pire, si jamais ça foirait, alors ça sera pour une autre.

En voyant le van de la voyageuse, Blanche sourit et sautille sur place :

« Wow ! T’as un van ici ? Mais c’est génial ! » S’extasia-t-elle, « J’ai mon permis, mais pas de voitures, de toutes façon, je ne suis pas loin de l’université, donc je n’utilise que celle de mes parents quand je retourne chez eux, enfin bref, mais c’est génial d’avoir ça à Dreamland ! On va monter dedans, hein ? En plus je suis jamais montée dans un van ! » Lâchant la main de Joy, l’invocatrice s’approcha du véhicule et le regardait sous toute ses coutures, surexcitée comme une enfant. Une fois qu’elle se soit calmée, et ait reprit un peu ses esprits, Blanche refit face à Joy.

« Donc la prochaine destination c’est le « Divorce Plan » c’est ça ? Pour rencontrer l’ancienne Reine ? En fait, on va au quartier des mariages foirés, les fameux 50% ? On risque pas d’avoir des soucis ? Enfin, je pense qu’on pourra gérer, mais deux jeunes mariées dans le quartier des divorcées, ça craint pas un peu ? Ou alors, notre union n’était que vouée à l’échec dès le début. » Conclut la jeune femme en prenant une pose dramatique et exagérément sur jouée, ce qui, faute d’être drôle, fit au moins rire l’invocatrice, et au moins, c’était le plus important.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 38 500
Points de Réputation : 43 000
Messages : 383
MessageSujet: Re: Qui veut épouser mon juge ? [Quête de Joy & Blanche]   Mar 3 Avr - 17:31


Elles étaient dans le van tandis que Blanche disait les points qu'elle ne souhaitait pas développer. Joy l'écouta avec attention, en prenant des notes des indications de son épouse pour la nuit. IL était vrai que le chantage ou des révélations chocs pourraient être moyennement appréciées et surtout c'était des méthodes propres aux mafieux, alors que Blanche gardait un peu de candeur naïve tout à fait louable et salvatrice quand on avait en face quelqu'un comme Law Legato. Le Juge serait largement plus sensible à des preuves et des comportements réglementaires plutôt que par les façons de faire de Joy. Question d'habitude, pour elle. La méthode choisie par Blanche était clairement la meilleure, il n'y avait pas d'objections là-dessus. Il y en aurait sans doute plus tard…


La voyageuse des abeilles s'extasiait devant le van et Joy caressa la porte latérale qui s'ouvrit lentement dans un grincement terrible. Mylène dans ses œuvres...la matheuse se garda bien de dire que le van possédait une sorte de conscience propre à base d'insultes et de sorties improvisées, peut-être qu'elle s'en apercevrait rapidemen
t.


- J'ai acheté ce van après la dernière Celestiafest, j'avais de l'essence de vie de côté et je ne sais pas, Mylène Farmer – c'est son immatriculation – m'a tapé dans l'oeil. Elle a son petit caractère mais elle roule super bien quand il faut. Et j'ai pas mon permis, je ne sais pas s'il en faut un dans Dreamland. Depuis que je suis ado je conduis dans Dreamland, des motos, des voitures, des camions, des avions, des trains une ou deux fois, des bateaux...mais maintenant que tu me le dis, je dois avouer que j'avais jamais réfléchi au fait que ça pourrait me servir dans le monde réel. J'ai pas trop besoin du permis, je circule surtout à vélo ou à pied en joggant. Pour les vacances y'a assez de monde autour de moi pour me conduire où je veux, sinon je fais du stop ou je prends le bus...mais c'est vrai que dans Dreamland je conduis beaucoup, tu me le fais remarquer tiens, merci.


Elle ouvrit en grand la porte et invita la voyageuse à visiter le palace roulant qu'était Mylan. Tenant bien le volant la mafieuse mit une musique onirique d'ambiance avant de faire rugir le moteur. Elle enfila ses gants de pilote d'un cuir violet et s'amusa de sentir Mylène prête à tracer cette nuit.


- Derrière selon les périodes, j'ai un lit ou un salon avec un mini-bar et de quoi cuisiner. Au fond j'ai ma bibliothèque de Dreamag, d'ailleurs dans le dernier y'a un de mes potes, Jon Personne, qui donne une interview. Sinon j'ai un transat que je mets sur le toit que je veux chiller. J'ai enlevé les ceintures et j'ai changé les sièges pour mettre du pourpre moelleux, sans quoi Mylène ne voulait pas démarrer. Elle est capricieuse mais c'est une bonne pâte au fond. Et j'ai fermé totalement une vite en mettant une plaque de métal parce que c'est la place de Jock, un pote un peu con, et il faisait des doigts à tout le monde. On s'est mangé deux trois fois des voyageurs killers et un Seigneur de l'Huile d'Arachide une fois...bon, c'est où qu'on va ? Le Divorce Plan ah oui...Mylène tu sais où c'est ou je dois me démerder ?
- Callate, hija de puta !
- Ouais moi aussi je t'aime ma belle, allez roule !


Le van prit un bon démarrage et Joy commença à tourner dans le royaume dans les quartiers qui semblaient craindre un peu plus que les autres.


- Ouais, prochaine destination, la boîte de nuit d'Aphrodite. La Reine du Divorce, en quelque sorte, non ? Enfin j'ai compris ça comme ça perso...Et tu soulignes une bonne idée en effet, on pourrait se présenter en tant que couple qui veut se marier, parce qu'on s'est rendu compte qu'on s'est mariée trop vite et que le mariage n'est finalement pas pour nous...Après ce qui m'inquiète, c'est comment atteindre les archives de l'ancienne Reine ? On va devoir improviser, et sans doute violer quelques règles élémentaires.


Un coup d’œil au rétro, et Joy freina brusquement, sous les injures hispaniques de Mylène. Elle fit une marche arrière rapide et se rangea près du trottoir, où une mariée portant une robe blanche déchirée, avec du sang et de la crasse, buvait au goulot d'un immense champagne. Son maquillage avait coulé et ses bijoux étaient dans le caniveau, arrachés. Une mariée abandonnée prête à demander le divorce ? Joy leva les yeux vers l'édifice derrière elle et elle le pointa du doigt à Blanche. Derrière la belle déchue en blanc, un établissement rose et rouge, aux néons clignotants annonçait « Divorce Plan » avec une femme en robe de mariée noire et faisant un doigt avec une alliance.


- Je crois qu'on y est…


La matheuse sortit du van, tapota l'épaule de la pauvre mariée qui s'en alla en titubant avec sa bouteille à la main, et elle entra en compagnie de Blanche dans l'établissement. Une femme vint les accueillir, assez petite, lunettes en écailles et robe en cuir moulant blanc. Cheveux blancs et maquillage bien présent, elle sentait le parfum à outrance.


- Bienvenue, bienvenue au Divorce Plan ! Vous venez fêter un divorce ? Votre divorce ? Parfait ! Nous avons au premier étage la partie bar et restaurant, autour du thème de la solitude et de l'amour déchu. Premier sous-sol, le coin speed-dating pour rencontrer des avocats, des juges mais aussi...des amants ou des maîtresses. Deuxième sous-sol, notre arène de combat pour vous défouler après un mariage mis en échec pour diverses raisons...vous voulez que je prenne vos affaires ? Oui ? Surtout mettez-vous à l'aise hein ! Bien où en étais-je...ah oui, troisième sous-sol, le restaurant Secret Love, pour les rendez-vous adultérins et les amoureux divorcés récemment. Quatrième sous-sol, le coin Divorcés Consentants, avec des contraceptifs offerts et une douche offerte après...après quoi ! Cinquième sous-sol, le boudoir d'Aphrodite, qui peut s'occuper de votre Divorce en cinq minutes moyennant...ce qu'elle souhaite. Voilà…


La matheuse regarda Blanche, un peu perdue, et attendit son avis, toujours très sensé sur la marche à suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 15 800
Points de Réputation : 20 200
Messages : 151
MessageSujet: Re: Qui veut épouser mon juge ? [Quête de Joy & Blanche]   Mar 3 Avr - 18:20

L’invocatrice eut le droit à une visite guidée du van, qui contenait tout le nécessaire pour passer une bonne après-midi entre pote à fumer des bédos ou à glander, tout simplement. A la mention du Dreamag, Blanche se fit songeuse.

« Jøn… Personne ? Personne, Personne…. AH ! » S’exclama-t-elle triomphante, « Jøn ! Non, tu déconnes, il est passé dans le journal ?! Sérieux, attend je veux voir ça !» Et à ces mots, elle se glissa à l’arrière du véhicule au drôle de nom, et s’empara du dernier numéro. Rapidement, elle l’ouvrit à la page de l’interview et se marra en imaginant le compagnon de sa première nuit à Dreamland donner une interview, puis les journalistes s’arracher la tête sur son nom de famille sans queue ni tête. « Tu savais que je l’avais déjà vu, Jøn ? » Dit-elle, la tête plongée dans le magazine, « En fait c’est une longue histoire au royaume miniature avec des rats racailles et des trafics de chat, je t’expliquerai un jour, mais c’est trop cool qu’on ait un ami en commun. Oh c’est bête, on aurait dû en faire notre témoin ! »

Son expression se changea en surprise lorsque Mylène se mit à répondre à Joy, mais cela passa bien vite. On était à Dreamland après tout, donc un van qui parle, c’était sûrement monnaie courante. Alors que Joy démarrait, l’invocatrice regagna gentiment sa place afin d’éviter de se retrouver en posture délicate dans le cas d’un éventuel carambolage. Elles avaient joué les mariées, maintenant, elles devront jouer les divorcées. Un cas parmi tant d’autres, trop jeune, tout ça tout ça, mais au final dans leur petit jeu, le plus important se serait d’avoir accès aux archives, et d’après Joy, il faudrait surement jouer des coudes et utiliser des méthodes qui ferait faire un malaise à Law Legato s’il le savait.

Alors que ça faisait déjà un moment qu’elles tournaient en rond, un bon gros coup de frein et une bonne grosse insulte de Mylène firent sursauter Blanche qui commençait à s’ennuyer. La vision d’une mariée pas si épanouie leur fit vite comprendre qu’elles étaient en effet arrivées au fameux « Divorce Plan ». Alors que les deux voyageuses arrivaient à l’établissement, une femme les aborda pour leur présenter biens selon les règles tout le plan de l’établissement. Un bâtiment rondement mené, qui pouvait satisfaire n’importe quel besoin d’un couple détruit ou en péril. Sentant le regard sur elle, Blanche s’éclaircit la voix le temps de réfléchir très vite à quoi dire.

« Oui, alors voilà, Moi et ma… future ex-femme, on aimerait divorcer. Sur le coup, on pensait que c’était cool, le mariage, les robes, tout ça, mais au final, » l’invocatrice haussa les épaules, « C’est pas une si bonne idée. On s’aime bien, faut pas croire le contraire, mais le mariage, c’est trop de contraintes. Nous, on veut juste que ça soit efficace, On divorce, puis on profite de notre soirée chacune de notre côté, et on reste amies avec bénéfices, c’est plutôt un bon, plan, hein ? » Dit Blanche en faisant mine d’être gênée. Après tout, un divorce à l’amiable, ça existe. « Ça serait possible d’avoir un rendez-vous, du coup ? »

La femme de l’accueil scanna les deux voyageuses, histoire de voir si elle ne se fichaient pas d’elle, mais sembla mordre à l’hameçon.

« Bien, alors suivez-moi je vous prie, vous devrez attendre un peu, Aphrodite a beaucoup de travail aujourd’hui. J’espère que cal ne va pas gêner vos plans pour la soirée. »

Descendant au fur et à mesure des sous-sols, Blanche pu entrapercevoir les différents salons, tous plus variés les uns que les autres. Le salon speed-dating recevait aussi des avocats alors ? Comme quoi, même les gens de Justicity devaient se détendre parfois. Elle se retint cependant de jeter un œil au 4e sous-sol, bien que l’acoustique lui fit très bien comprendre ce qui se passait, puis enfin, elles arrivèrent aux 5e et dernier sous-sol. On les fit s’asseoir et on leur demanda de patienter qu’Aphrodite les prennent en charge, au milieu d’autres futurs ex mariés. Pendant un moment, il y en eu pour tous les goûts, entre ceux qui s’ignoraient cordialement, ceux qui s’engueulaient ou ceux qui prévoyaient déjà d’aller se bourer le gueule ou d’aller faire la bringue au 4 e  sous-sol avec un autre jeune divorcé. Enfin, vint le tour de Blanche et Joy, alors qu’Aphrodite les accueillit. Contrairement à Cupi-Chan, qui incarnait le mariage à elle seule, Aphrodite semblait toute différente. Une robe rouge très moulante qui descendait jusqu’aux pieds, un boa rose autour de ses bras, et ses longs cheveux blonds qui tombaient en cascade sur les épaules, il n’y avait pas à dire, Aphrodite était aussi très belle, et différente que sa con-soeur.

« Alors ? » Dit-elle en regardant ses deux prochaines clientes, « Qu’avons-nous là, deux jeunes mariées à la dérive, ne vous en faites pas, cela ne sera pas long pour remédier à tout cela, que puis-je donc faire pour vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 38 500
Points de Réputation : 43 000
Messages : 383
MessageSujet: Re: Qui veut épouser mon juge ? [Quête de Joy & Blanche]   Mar 3 Avr - 19:28

Décidément Jon était connu comme le loup blanc, et ça ne surprenait pas du tout la voyageuse car elle avait senti que le coloriste irait loin dans Dreamland. Mais enfin pour le moment, la situation était à la présentation de ce pauvre couple en plein divorce, pour ne pas dire en plein drame sentimental, que formaient Blanche et Joy. La présentation était plutôt convaincante, voire carrément réaliste avec cet air de je m'en foutisme, un brin de détachement feint ou surjoué, au choix, et l'hédonisme qui parfumait bien le lieu. La matheuse décida d'en rajouter une couche, histoire de, dans le doute…


- Ah bah voilà ! C'est toujours comme ça avec toi ! Tu veux divorcer mais tu veux encore qu'on reste potes ou qu'on couche ensemble ! Je t'ai dit que je l'aimais comme je n'ai jamais aimé personne, et qu'après cette nuit, JE NE VEUX PLUS TE VOIR !


Elle avait un peu forcé la dose sur la fin, mais dans l'idée ça rajoutait la petite cerise sur le gâteau de mariage défoncé en deux par le couple qui s'écharpait encore en public. La base des disputes conjugales pour les vrais. Les vêtements par la fenêtre c'était has been, maintenant la bonne dispute en public avec humiliation et mention de l'orgasme adultérin, c'était le package le plus honnête qu'on pouvait sortir. Après la petite scène pour faire plus vraie que nature, Joy laissa ses yeux traîner comme Blanche pour observer tous les salons. Speed dating, restaurant, chambre de partouzes, bar et salons de détente...c'était grosso modo une boîte pour faire des choses entre adultes célibataires, en fait. Joy se mit à sourire après le passage bruyant du quatrième sous-sol, et se concentra sur le rendez-vous avec la Reine du divorce.


Elle observa les autres couples en attente et fit un peu dégoûtée de voir des gens qui s'aimaient se comporter comme ça les uns envers les autres. Les visages en disaient long, l'indifférence ou le mépris, la haine farouche ou la déception. Elle ressentait un peu ce qu'avaient ces couples, l'amertume après l'amour, la colère surtout, l'envie de tout casser, l'impuissance enfin, et l'envie de faire autre chose. On pouvait trouver la boîte du divorce vulgaire, mais elle était nécessaire pour pas mal de divorcés : libérer suite à la séparation tous les désirs retenus, tous les complexes, lâcher les envies et s'envoyer en l'air par tous les moyens possibles, dans la liberté retrouvée. C'était un endroit qui aidait les gens à supporter l'échec du royaume voisin, voilà tout.


On les fit rentrer et les deux voyageuses rencontrèrent enfin Aphrodite. Une belle créature – ou plutôt une ancienne belle créature. On sentait la fatigue accumulée et l'ancienne gloire passée. On sentait un côté « fin de siècle » autour de sa personne, un échec cuisant et une nouvelle vie pas forcément choisie, mais assumée pleinement...et sans doute avec une pointe non négligeable de plaisir. Joy n'avait encore jamais réfléchi au changement drastique pour une créature royale, le changement de nature profonde. Passer du mariage et de l'amour à la séparation et à la détestation...de son être plus profond, l'essence de son être, ce pour quoi elle était là pendant des années et des années dans Dreamland. C'était ça qu'elle ressentait, précisément. L'essence disparue, et avec elle, une partie de la Reine qui leur demandait quel était le problème, un peu comme chez le médecin.


La matheuse regarda Blanche ne sachant trop quoi dire, si elle devait commencer par la mission, mais il valait mieux plutôt divorcer pour être sûres de ne pas rester femmes dans Dreamland. Joy avait une peur bleue des fiançailles et du mariage en prévision. Elle avait chuté précisément à cause de ça. La Reine les regardait, et commençait à les scruter, intriguée.



- Hum...on est jeunes, comme vous pouvez le voir. On s'est mariée trop vite, on s'est rendue compte qu'on était super bonnes copines, même au pieu si vous voyez ce que je veux dire, mais enfin pas du tout faites pour le mariage. Du coup on vient d'être mariées là-bas là, au Royaume,et on compte sur vous…


Joy regarda sa partenaire, bientôt son ex-femme, pour savoir si elle voulait lancer le truc ou si elle fonçait juste après. Aphrodite notait des choses sur une feuille de manière machinale, c'était sans doute le bon moment pour porter le premier coup et tenter de forcer le passage comme il fallait. Sans la brusquer, mais aussi peut-être pour la faire encore un peu...rêver, de son importance. De son passé. De ce qu'elle fût. La Reine de l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 15 800
Points de Réputation : 20 200
Messages : 151
MessageSujet: Re: Qui veut épouser mon juge ? [Quête de Joy & Blanche]   Mar 3 Avr - 20:11

Blanche s’assit en compagnie de Joy sur un sofa confortable tout rouge, comme l’amour, ce qui était ironie vu l’endroit où elles étaient, mais aussi de la couleur du sang ce qui semblait… plutôt réaliste au vu de comment certains divorces se finissaient très mal. Mais Aphrodite avait dû déjà en voir des vertes et des pas mûres à ce niveau-là, alors le divorce de Joy et blanche n’était qu’une petit goutte d’eau dans l’océan de ruptures qu’elle avait à prononcer chaque nuit. Mais rester silencieux n’allait pas faire avancer les choses et voilà que la Reine du divorce les regardait, intriguée. Ce fut Joy qui brisa le silence sacré et expliqua leur situation, la raison de leur présence ici, le fameux divorce.

« Ouais, en fait c’était pas prévu, on est arrivé là, puis on a été mariée. Donc, on aimerait régler ça le plus vite possible,  pour retourner à nos occupations, parce que ma « compagne », là, elle a déjà trouvé son coup, mais moi non, donc bon, j’aimerai bien remédier à ça. » Dit-elle avec une nonchalance qui l’étonna, haussant les épaules, « Puis, on nous a dit que vous étiez la meilleure ! La crème des crèmes en matière de divorce. » Et une petite caresse dans le sens du poil histoire de faire bien, ça ne mange pas de pain, après tout. La Reine du divorce semblait apprécier ça, et sourit derrière son rouge à lèvres aussi pétant que sa robe :

« Eh bien, on peut dire que vous êtes brutale d’honnêteté, ma chère. Mais souvent, c’est ce qu’il y a de mieux dans un divorce, croyez-moi, on ne s’embête pas en hypocrisie inutile, on règle ça, et c’est plié. » Dit l’ancienne Reine du mariage tout en continuant de prendre des notes, « Au moins, estimez-vous heureuse, votre divorce sera bien plus simple et rapide que pour les autres, je devrai vous remercier pour me faciliter la tâche. » Continua-t-elle en continuant de gribouiller sur sa feuille.

Blanche sentit le regard de Joy sur elle, maintenant, il fallait commencer par les choses sérieuses. Avoir le max d’infos sur Law et le royaume de Justicity. Très vite, blanche essaya de trouver comment aborder le sujet sans paraître suspecte. Quelque chose lui vint, mais c’était assez gonflé, et risqué, surtout, il fallait le dire. Est-ce que cela marcherait ? Après tout, il fallait essayer. Prenant son rôle de jeune femme un peu trop nonchalante, elle s’affala sur le canapé et prit une mine songeuse :

« Dit moi, Joy, t’as trouvé quelqu’un, mais pas moi… Je me ferai bien un homme d’affaire. » Dit-elle avec un sourire en coin un peu vicieux, « Non, mieux, un avocat, un mec de Justicity, Oh ouaiiiis, un bon gros féru des lois, un mec important ! » s'exclama-t-elle. Elle estimait que mentionner immédiatement Law serait sûrement un peu trop gros, sachant que son plan était déjà bien gonflé. Son regard passa sur Aphrodite et son visage fit mine de s’illuminer, « Je sais ! Vous pourriez m’aider, euh… votre majesté ! » Dit l’invocatrice, sans trop savoir comment appeler la Reine. C’était gonflé d’agir comme ça, devant son ex-femme, mais si on jouait le rôle à fond, Joy ne voulait plus jamais la voir, puis elles sont trop super-copines pour le mariage, donc elle peut bien parler de son prochain coup avec sa super copine, non ? « En fait, j’aime pas quand c’est trop simple, j’aime quand il y a du challenge. Il faut que je fasse baver un mec de Justicity, un vrai dur ! Que je lui montre que je sais tout sur lui pour qu’il se jette à mes pieds, et quoi de mieux que de connaître son travail, son royaume, n’est ce pas ? Je suis certaine que vous pourrez m’aider un peu mieux que là où ils font les mariages. » Dit-elle, son visage se renfrognant un peu, « Je veux dire, ça pourrait être une histoire intéressante, mais j’ai envie de le séduire, de le charmer, de prendre mon temps pour l’attirer dans mon lit, voire plus. Et vous qui connaissez toutes les ficelles du mariage et des divorces, vous pourriez me conseiller sur les choses à éviter de faire avec un habitant de Justicity, pour que ça dure, non ? De ce que j’ai vu, ils sont trop portés sur les lois, alors si je leur montre que je connais tout d’eux et de leur royaume, ça devrait marcher, vous pourriez m’aider, n’est-ce pas ? » Dit-elle avec des yeux suppliants, faisant mine qu’Aphrodite était son unique sauveuse en ce monde où elle se retrouvait maintenant seule et divorcée, désespérée de rencontrer de nouveau quelqu’un. Au moins, ça avait eu le mérite de surprendre la Reine, qui regarda Blanche, puis Joy, puis de nouveau l’invocatrice.

« Vous êtes… brutalement honnête, en effet. C’est rare de voir des gens avec autant de culots, surtout face à leur ex-dulcinée avec qui vous n’êtes pas encore divorcée. »

Ah oui. Perdue dans son discours, blanche avait oubliée qu’elle était supposément mariée à Joy. Comme quoi, se mettre à fond dans son rôle n’a pas que du bon. Voulant rattraper le coup, Blanche prit un air effrayé en regardant Joy :

« Joy chérie ! On est toujours super pote, hein, ne te trompe pas, mais tu as quelqu’un, toi, et moi, je me retrouve toute seule ! » Protesta-t-elle, « J’aimerai bien me retrouver quelqu’un ! S’il te plaît, tu pourrais m’aider, en souvenir de notre super amitié ? Après, promis je te laisse tranquille avec mes déboires amoureux ! » Dit-elle en faisant des yeux de chats à la matheuse, en espérant qu’Aphrodite mordrait au gros hameçon qu’elle avait tendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 457
MessageSujet: Re: Qui veut épouser mon juge ? [Quête de Joy & Blanche]   Mar 3 Avr - 23:25

La reine du divorce et maîtresse du club entrait dans le jeu de blanche comme c'était pas permis. Ça se passait bien ! Mais bien ! Trop bien à mon goût ! Oups... le hasard fait bien des choses ! Par ce que...

D'UN COUP !!! Un énorme bruit sourd retentit dans la boite de nuit alors qu'il fait même pas nuit... quoique si il dorment donc il fait nuit, enfin passons. On put alors entendre une puissante voix masculine beugler :

- CHERIE !!! J'SUIS RENTRÉÉÉÉÉÉÉÉ !

Tous les regards se tournèrent vers l'entrée du dernier niveau du sous-sol et Aphrodite fit un bon gros facepalm. Si les deux voyageurs se penchaient, ils pourraient découvrir, devant la porte d'entrée, muni d'une bouteille à chaque main, d'une clope au bec et d'un long manteau, un voyageur à la trogne tristement connu de l'ensemble du monde des rêves : Clive Higgins ! Il semblait pas mal aviné et chercha du regard dans tout le club jusqu'à arriver à la position de Joy, Blanche et de Aphrodite. Il se dirige jusqu'à leur position et se pose à la même table qu'elles trois, suivi par ses deux collègues des Starkiller, le célèbre groupe de Voyageur Killers : Stelio Cantos et Malika Miles.

- Hey t'as pas l'air contente de me voir Aphrodite ! On dit plus bonjour à son voyageur préféré ?!
- Qu'est ce que tu fais ici Clive j'ai autre chose à faire que te gérer maintenant !
- Je peux même pas passer faire un p'tit coucou à mon seigneur adoré avec mes potes ?!
- Qu'est ce qui t'amène vraiment Clive ?
- Allez Clive arrête de tourner autour du pot !
- Hey mais.... ce serait pas la petite Killamanjiro ça ?!


Clive, qui était bien bourré visiblement et qui foutait bien la merde dans leurs affaires aussi, semblait avoir reconnu Joy. Malika et Stelio qui ne s'intéressaient pas trop aux deux voyageuses jusqu'à maintenant les observaient à présent attentivement, d'un regard prétorial comme les VK en ont le secret. Clive qui s'était assis à côté la reine du divorce, toujours aussi sans gène la saisit par le cou avec son bras avant de se mettre à hurler.

- N'empêche la petite killa là... ça pourrait être ta saint patronne hein ?! Elle s'est fait planter devant l’hôtel par la reine des mots ! C'est ton kiffe ça les mariages gâchés hein Aphro ?! Hahahaha ! Moi aussi j'aime pas ça les mariages !

Puis il fait soudain attention à blanche avec sa robe. Il la regardait avec un grand sourire, rien de menaçant, cependant, quand on connaît la réputation de cet homme, il vaut toujours mieux se méfier de lui. Aphrodite se dégageait de son étreinte. Elle semblait vraiment agacée de le voir ici. Faut dire que c'est son voyageur. Il porte son pouvoir, un pouvoir lié à la haine du mariage. Mais en même temps, faut avouer que c'est un casse-couille ingérable et que c'est pas par ce qu'elle aime pas le mariage qu'elle a des atomes crochus avec lui.

- Hey mais c'est ta nouvelle femme petite killamanjiro ? Elle est mignoooooone ! On la boufferait ! Hahahaha Vous venez pour divorcer ? Bon choix ! Le mariage c'est pour la vie... sauf si on veut la garder ! Hahahaha

Il tira une grande bouffée de sa clope avant de faire cul-sec sur la bouteille qu'il avait à la main qu'il abattit bien fort sur la table, provoquant un grand bruit sourd. Le tout avant de pencher la tête en arière pour expirer toute la fumée qu'il avait dans les poumons. Cela fait, il se pencha vers joy d'un air beaucoup plus calme, beaucoup plus conscient que la démonstration d efolie chiante dont il faisait preuve depuis son arrivée. Il fermait un œil mais fixait joy de l'autre, relâchant cette fois son aira meurtrière malsaine sans la moindre retenue, certainement l'aura la plus dangereuse que Blanche n'avait jamais vu.

- Dis-moi petite Killamanjiro... tu pense que ça réveillerait ta maman si je te tue ? Par ce que Milna qui veut ma mort ça suffit pas à m'amuser vois-tu ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 38 500
Points de Réputation : 43 000
Messages : 383
MessageSujet: Re: Qui veut épouser mon juge ? [Quête de Joy & Blanche]   Mer 4 Avr - 15:23

Blanche faisait le taf comme il fallait, n’hésitant pas sur la lèche pour se faire bien voir et accélérer les choses. Bon, c’était bien cramé mais ça ne pouvait pas faire de mal...surtout qu’Aphrodite devait en avoir, des prétendants, des suivants, des courtisans qui lui léchaient le cuir pour se faire bien voir de ses privilèges. Pas démontée, la voyageuse des abeilles poursuivit sur sa lancée, après avoir jeté un regard à Joy, pour savoir si c’était le bon moment. La matheuse l’y encouragea : elle était sur une lancée positive, elle était en confiance et le courant semblait pas mal passer entre la voyageuse et la créature des divorces, il fallait bien sûr en profiter ! Blanche s’installa alors comme une princesse et lança l’hameçon en parlant de sa prochaine conquête. Pendant qu’elle parlait, Joy fit semblant de ne rien entendre et soupira de dépit – pour de faux – l’air de dire « raconte tes conneries ma vieille, ça m’intéresse pas du tout ! » histoire d’ajouter du crédit à la demande précise de sa collègue. Quand la Reine fit sa remarque sur la présence de Joy, elle fit juste un geste de mépris et de dénégation pour signifier qu’elle n’allait même pas prendre le temps de répondre, l’air digne, le menton fier, et des yeux embués de larmes parce qu’elle venait de se mordre la langue super fort pour lâcher quelques gouttes d’eau émouvantes, mais retenues. Elle allait répondre qu’elle n’aiderait pas du tout Blanche pour trouver quelqu’un de Justicity, en vantant leurs qualités difficile d’accès et leur rigorisme, mais un invité surprise fit son entrée à cet instant, alors qu’elle ouvrait la bouche.


Pas n’importe qui, l’invité. QUAND TOUT A COUP il débarqua sans prévenir en gueulant. La matheuse se tourna vers l’entrée et son sang se glaça. Elle ne savait pas si c’était l’impression globale dans la pièce ou juste elle, mais l’ambiance venait de chuter d’un coup d’un seul. Clive Higgins venait d’apparaître, bouteilles à la main, clope, manteau, la panoplie du parfait connard tueur de voyageurs. Joy l’avait croisé une ou deux fois quand elle traînait avec sa famille, et sa mère l’avait dans le collimateur.Il était suivi par ses deux clébards voyageurs du moment : Stelio et Malika. Joy pouvait défoncer le premier, la seconde c’était loin d’être sûr. Quant à Clive, sa seule présence, même d’ivrogne, ne signifiait rien de bon pour la suite. Ça allait possiblement partir en vrille. Parce que Joy se connaissait et elle ne pourrait pas fermer sa gueule longtemps.  


Alors qu’il parlait avec la Reine, Joy nota qu’il venait pour une affaire précise. Il s’amuserait un peu avant, sans doute. Il se tourna vers elle et la reconnut aussitôt. On pouvait dire qu’il était au courant de tout, car la voyageuse avait disparu depuis des années et son visage avait quelque peu changé. Sans parler de la coupe de cheveux, du chapeau et de la tenue de mariage. Passons. Il parlait mal à la Reine et la prenait réellement pour on ne savait quoi, ce qui titilla la voyageuse. Aphrodite avait moins de pouvoir que prévu si Clive lui marchait sur les pieds de la sorte. Il mentionna bien sûr le passé de la matheuse avec Lili-Anna, et laissa le VK cracher son fiel comme il savait si bien le faire.  Il s’attaqua ensuite à l’intimidation de Blanche : coup prévu. Il allait faire son petit scénario de roitelet avant de venir au vif du sujet : la raison de sa présence, ou le combat à mort. Il explosa une bouteille et fit son numéro, Joy ne dit rien mais fit un clin d’œil à Blanche, pour la rassurer. Des tarés comme lui, ça courait les rues de Kazinopolis, entre ceux qui se prenaient pour des gangsters, ceux qui voulaient du sang ou juste se battre, et les lourdingues qui tentaient la drague violente, elle avait vu passer assez de cinglés pour ne pas être impressionnée plus que ça par le numéro du VK. Mais il restait imprévisible, et joueur à sa manière. Il s’approcha de la voyageuse, sentant qu’il manquait d’accroche sur elle, et lâcha une aura qui pourrait faire faire des séries de petits pets à n’importe quel voyageur vivant. Joy contenta d’encaisser sans trembler, comme elle avait appris à le faire depuis son entrée dans la Famille. Il s’adressa à Joy directement et parla de sa mère, Athénaïde, voyageuse angélique de la ligue S. Coup prévu, une nouvelle fois. Elle esquissa un sourire. C’était le moment de renvoyer les balles de l’autre côté du cours.




- Tu ne peux pas me tuer, Billy, car je suis déjà morte. Pour que ma mère se réveille, il faudrait qu’elle en ait quelque chose à foutre, de ma vie de voyageuse. T’as pas mal de trains de retard, mec, ça fait quelques temps que tout Dreamland est au courant. Il paraît que tu te ramollis, pas étonnant que Milna vienne te botter le cul un jour.


Elle sourit, mais garda un air impassible et le regardant fixement dans les yeux. Elle avait senti un frémissement venu de la Reine. Ouais, ça pouvait totalement partir en sucette cette histoire, et ça faisait monter l’envie de Joy de lui défoncer sa petite gueule de connard. Mais avant ça, la jouissance des mots, c’était un cadeau appris de la bouche de la...quoi déjà ?


- D’ailleurs, Lili-Anna puisque tu en as parlé, est Princesse d’Ilyria, et non Reine des Mots. C’est sûr qu’on s’en fiche, mais quand on pratique l’assassinat, le diable se cache dans les détails, tu devrais le savoir. Parce qu’au fond, la différence entre vous et moi, les bonzes, c’est que moi je suis payée hein…


Elle haussa un sourcil, joueuse mais encore impassible. Clive pourrait bien péter un boulot, et la priorité pour Joy sera d’évacuer Blanche le plus vite possible. Mais elle continua, le jeu était lancé, et c’était aussi ça, être un voyageur !


- Maintenant, soit tu laisses poursuivre notre mission commandée par quelques Seigneurs dont tu te fous, soit on se fritte à mort. Au fait, Billy, comment il va ton groupe de fumistes déjà ?


Elle zieuta les deux voyageurs restés en retrait depuis le début et fit mine d’écarquiller les yeux. Il y avait quelque chose qu’elle avait pu apprendre à Kazinopolis, et à manier non sans talent : l’art de bluffer en toutes circonstances, même quand ta main est naze. Surtout quand elle est naze, ou peut-être forte, qui pouvait le dire ?


- Puisque tu parles de tuer pour t’amuser...moi aussi je veux m’amuser. Je peux tuer ton petit pote sur-le-champ, mais j’ai ta copine derrière dans le viseur. Je commence par qui ? C’est toi qui choisis. Ou alors je te laisse Blanche et tu me laisses le petit jeune ?


Elle le fixa impassible et froide, elle le considérait comme une cible. Oh bien sûr elle n’était pas au niveau, mais à force de fréquenter la mafia, le niveau ne voulait rien dire : elle était déjà morte depuis longtemps, et Clive n’était qu’un squelette de plus dans ses cauchemars.


- Tu crois que je déconne, Billy ? Tu sais pas d’où j’reviens ! Maintenant tu vas rigoler, tu vas faire ton mec méchant, et tu vas nous dire pourquoi t’es là ! Enfin si t’es pas trop con. Sinon je défonce tes deux potes, je meurs avec et tu te retrouves avec un paquet de monde sur le dos. Tu dis que tu t’amuses, tu t’en fous de tout. Alors à toi de voir : tu veux combattre, ou tu veux dealer avec la mort ? C’est moi, la mort, au cas où t’aurais pas capté, Billy. On peut t'aider, on peut aussi s'envoyer des fions comme tu sais si bien le faire. Vas-y j'attends...


Bien sûr, elle savait que c’était un peu suicidaire, mais ses vieilles manies du début de sa vie de voyageuse revenaient. Ne respecter rien ni personne, ni ployer le genou devant un connard. Elle l’avait payé cher, mais elle recommencerait autant de fois qu’il le faudrait.  Du reste les formules de poids et tous les objets servant de projectiles étaient placés sous son pouvoir tandis qu'elle parlait. Elle aviserait selon la suite des événements, mais elle était prête à tuer au moins deux personnes sur trois ici même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 15 800
Points de Réputation : 20 200
Messages : 151
MessageSujet: Re: Qui veut épouser mon juge ? [Quête de Joy & Blanche]   Mer 4 Avr - 16:09

Tout allait bien, tout allait comme sur des roulettes, et cette nuit allait vraiment bien se passer pour une fois. Bien sûr que non que ça ne pouvait pas bien se passer, ça ne se passait jamais bien, une nuit à Dreamland ! Alors qu’elle espérait que la reine des divorces allait obtempérer, la porte s’ouvrit à la volée pour laisser entrer un kéké random pas si random que ça, apparement, accompagné de deux autres kékés pas random. Mais au vu de l’ambiance qui venait de sévèrement prendre un coup, Blanche se doutait bien que ces gens là était pas venu pour un divorce, mais bel et bien pour foutre la merde. Celui qui semblait être le boss, Clive, prenait ses aises avec la Reine, pour qui cela ne semblait pas être une partie de plaisir. En tout cas, il reconnut immédiatement Joy, et entreprit de commencer à chercher la bagarre. Blanche aurait bien essayé d’arranger les choses, de se dire qu’il fallait se casser de là avant qu’il ne soit trop tard, mais le regard de ce Clive sur elle fit en sorte que sa gorge se noua et que les mots moururent dans sa gorge. La manière dont il la reluquait ne lui plaisait pas et dans ses mains, un dard paralysant était apparu, une arme dont elle espérait ne pas avoir à se servir. Malgré la peur qui lui tordait le ventre, le jeune voyageuse soutint le regard de Clive qui retourna son attention vers Joy, crachant son venin sur la matheuse. Alors comme ça, elle avait failli être mariée ici aussi ? Enfin, ce n’était pas le moment de commencer à parler de ça, au vu de la situation, il fallait juste partir le plus vite possible d’ici, loin de la bande des trois voyageurs qui avaient envie de sang. Alors que la voyageuse aux dards essayait de cacher tant bien que mal ses tremblotements, Joy elle, encaissait sans broncher, ce qui rassura Blanche, car cela voulait dire qu’elle était plus prête qu’elle à combattre, mais, il fallait le dire, l’effrayait aussi. Si Clive ne lui faisait pas peur, alors ce qui terroriserait la voyageuse serait égale à la mort de Blanche, probablement. Mais maintenant que Clive avait terminé son numéro, c’était à Joy d’entrer en scène, elle qui ne s’était pas laissé démonter. Au lieu de repousser le VK, elle le provoqua au contraire, ce qui effraya même Aphrodite. Si Blanche n’essayait pas de se forcer à garder son sang-froid, elle se serait déjà évanouie de peur. Un second dard paralysant apparu dans sa main alors que la matheuse continuait son discours. Elle n’avait pas envie de les utiliser, mais si un combat se déclenchait, alors elle serait prête. Même si cela prenait plus de temps d’invoquer ces dards spéciaux, elle essayerait d’en invoquer un 3e au cas où. Un pour chaque.

Joy y allait au culot, elle voulait provoquer le combat, ou alors essayer de faire de la psychologie inversée. Elle provoquait pour que les voyageurs aient l’impression qu’ils n’aient aucune chance de gagner faces aux deux voyageuses. C’était soit du suicide, soit du bluff. Dans tous les cas, c’était des actions très risquées. Blanche ne pouvait pas restée silencieuse, au risque de passer pour quelqu’un de faible (ce qu’elle était, comparée à toutes les personnes présentes.), elle aussi, il fallait qu’elle bluffe, même si ça la terrifiait. Mais elle avait su jouer la jeune mariée divorcée un peu volage et nonchalante, non ? Puis elle a su jouer le bad cop avec Drasur, même la traitresse. Elle pourrait réussir à jouer une voyageuse plus forte qu’elle ne l’était, non ? Ils étaient deux contre trois. Joy était forte, elle pourrait surement s’en occuper de deux, mais est ce que Blanche, elle, serait capable de s’occuper du 3e voyageur qui resterait, surtout si c’était ce fou furieux de Clive ? Il fallait qu’elle fasse preuve d’ingéniosité, car si combat il y avait, elle ne pourrait pas rivaliser au niveau de la force. Elle ravala sa salive et essaya de paraître la plus forte possible, la moins terrorisée.

« On a pas le temps pour ces conneries. La nuit est déjà bien entamée, et on a autre chose à faire, sérieusement, vous voulez pas aller emmerder les voyageurs qui baisent au 4e sous-sol ? Au moins, eux, ils se font déjà bien enculer. » L’invocatrice s’étonna de ses propres mots. Ils n’étaient pas jolis jolis, mais au moins, l’adrénaline lui donnait un peu de courage, et oh, du courage, elle en avait besoin. Enfin, elle sentit le 3e et dernier dard apparaître dans ses mains serrées. Si un des trois s’approchait trop d’elle, elle lui planterait dans le cou. Ca le surprendrait, et l’empêcherait de bouger, avec de la chance, ça surprendrait peut être même les deux autres, qui sait ?

Blanche lança un regard à Aphrodite. Elle ne pouvait pas se bouger, non ? Les aider et essayer de calmer le jeu, au moins ? Elle avait l’air de bien connaître Clive, en plus. La tension dans le petit cabinet était à son comble et Blanche, très peu rassurée, était cependant maintenant armée, et prête à se défendre si le combat se déclenchait, même si elle apprécierait que ça ne soit pas le cas, et que cet échange prenne fin le plus rapidement possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 457
MessageSujet: Re: Qui veut épouser mon juge ? [Quête de Joy & Blanche]   Jeu 5 Avr - 14:08

La tension monta encore d'un cran quand Joy répondit aux provocations de Clive. Le fait étant qu'elle n'y répondait pas juste sur la défensive mais sur l'offensive. En fait, Clive ne semblait pas trop réagir. Il ne frémit même pas. Il ne quitta pas Joy des yeux un seul instant. Par contre c'est du côté de Stelio et Malika qu'on sentit la tension monter en flèche. Non pas de peur mais disons que comme blanche, ils se mirent en position toute griffe dehors. Au moindre pet de mouche, la situation pouvait complètement exploser et il y aurait des morts c'est obligé ! Mais Clive désamorça tout ceci comme il l'avait amorcé. Il explosa de rire en tapant de la main sur la table.

- Hahahahaha C'est qu'elle mordrait la petite Killa' ! Hahahaha ! Alors c'est vrais ce qu'on dit ! T'es devenu assassin pour la famille ! Tu m'étonne que ta daronne doit t'avoir reniée ! Par contre y a une chose qu'ils ont ps dû t'apprendre dans la famille. C'est qu'une menace ça marche que quand tu cible un truc qui touche la personne. Tu peux tuer Stelio et Malika, je m'en branle ! Tu peux me tuer, ils s'en réjouiraient même je pense. Par contre... ta p'tite ex femme... elle a du répondant elle m'intéresse !

Clive se tourna alors à nouveau vers Blanche tout en s'alumant une nouvelle clope. Les deux autres ne quittaient pas Joy du regard, visiblement assez contrariés. On sentait surtout Stelio comme une véritable cocote minute, prête à exploser et déclancher un combat tandis que Malika avait son regard qui se posait à gauche ou à droite comme si elle cherchait un plan, un truc, une échappatoire ou au contraire une chance de porter un coup qui peut tuer à tous les coups ? Mais c'est qu'on oublierait presque le 3° parti de cette histoire ! La reine du divorce qui s'imposa un peu bordel de couille ! Bah oui c'est elle la patronne ici non mais !

- Bon Clive ! Que tu vienne foutre une sale ambiance ici c'est une chose mais dis-moi ce que tu me veux à la fin !
- Ah oui... c'est vrais.

Clive qui toisait blanche, il avait bien vu qu'elle préparait une attaque, il était pas con et largement assez expérimenté pour sentir ça se tourna vers sa reine avec un grand sourire de faux-cul avant de lui souffler sa fumée à la face.

- J'ai entendu dire que la douce Milna et le grand, l'illustre, l'immense Silva se sont rencontré récemment ! Une rencontre au sommet comme ça entre les leaders de deux ligue... ça fait forcément naitre quelque chose d'intéressant. Je m'étais dis que t'avais peut-être eux vent de quelque chose. Les bruits de couloirs ça circule dans ton club.
- Oui j'en ai entendu parler. Me dis pas que tu viens m'emmerder juste pour ça !
- Si ça concerne Milna... ça m'intéresse toujours ! Tu sais que je suis toujours à l’affût d'une occasion pour l'emmerder.
- Je me renseignerai. En attendant... fous-moi le camp tu fais fuir les clients et tu me fais perdre mon temps !
- Mais enfin chérie tu ne m'aime plus ?!
- Clive... tu me rends bien des services mais tu sais très bien que tu es le plus chiant et le plus ingérable des voyageurs ! Moins je te vois et mieux je me porte !
- Raaaah ! Elles disent toutes ça ! Madame... Mesdemoiselles !

Il se releva alors comme si de rien n'était en faisant une légère révérence avant de jeter son mégot dans le verre d'un client et faire signe à ses deux collègues de le suivre. Stelio bloqua un instant sur Joy avant de finalement se lever en crachant à terre. Et en fait... bah c’est comme ça qu'ils sont partis... comme ils sont arrivés, en foutant la merde et en se faisant remarquer. Comme des VK typiques. Aphrodite expira alors un grand coup puis fit un sourire un peu gêné.

- Pfffff ! Merci de pas être trop rentré dans son jeu... Il est vraiment ingérable. Un jour il causera ma mort j'en suis persuadée. Désolé de vous avoir fait supporter ça en tous cas. Il ne vient me voir que très rarement mais c’est toujours la même histoire. Il arrive, intimide tout le monde, me demande un service, souvent un truc à la con pour lequel je ne peux pas l'aider puis se barre comme il est arrivé.

Elle refit un peu sa coiffure avant de respirer un peu comme pour se remettre de ces émotions. Puis elle se tourna vers Blanche avec un léger sourire un peu coquin.

- Où on en était déjà ? Ah oui... vous cherchiez à fricoter avec un petit juge hein ?! Ou un avocat ? C'est important par ce qu'ils sont très différents. Les avocats ils aiment qu'on les complimente comme ils sont ambitieux. Alors que les juges... c'est des hommes de pouvoir. Comme tous les hommes de pouvoir, ils aiment compenser toute cette puissance par des petits vice bien honteux ! Beaucoup aiment se faire violenter. Abordez-le bien comme il faut et... quand vous êtes dans une situation plus privée... faites lui comprendre que vous êtes une vilaine fille... une très vilaine fille qui piétine ses règles. Il va A-DO-RER !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 38 500
Points de Réputation : 43 000
Messages : 383
MessageSujet: Re: Qui veut épouser mon juge ? [Quête de Joy & Blanche]   Jeu 5 Avr - 18:49

Joy pouffa en entendant la réplique de Blanche, qui relançait assez bien la situation. Sans toutefois impressionner ou montrer les crocs, la voyageuse cachait sa peur derrière une jolie phrase bien envoyée, juste suffisante pour dénouer la tension qui formait un gros tas de sueur dans la pièce. Elle était courageuse, et dévouée, assez pour suivre la matheuse dans un combat à mort si ça se profilait comme ça. Mais enfin, Clive venait avant tout pour une chose, et il ne pouvait s’empêcher de vouloir faire le show...à sa manière...La mafieuse zieuta les compères du VK et elle les sentit tendus au possible, remontés comme jamais, et capables d’outrepasser les directives de leur chef si jamais Joy repoussait encore un peu plus la limite de l’impertinence. C’était tentant, mais elle se contenta d’écouter Clive déblatérer sa bile. Elle esquissa un sourire à l’écoute des paroles du voyageur et le fixa dans les yeux. Pour une raison toute simple : il discutait au lieu de montrer les crocs, et il envoyait des fions pour garder le dernier mot. Classique.


- Ma mère n’a rien renié, comme je ne la renie pas, j’sais pas d’où tu tires tes infos. Disons que je mène ma vie, en lien avec la Famille, en effet…


Elle éclata de rire en entendant la pseudo-leçon du voyageur. Pour part, c’était du bluff, mais il ne pourrait pas vraiment dénouer le vrai du faux. Une partie de Joy avait eu un pincement au cœur quand il avait mentionné Lili-Anna, mais l’autre partie s’en fichait complètement. Le temps était un assassin, pire qu’elle.


- La menace c’est pour les branleurs dans ton genre. Je te l’ai dit, la différence entre vous et moi, les loulous, c’est que je suis payée. Mon ex-femme ? T’as peut-être pas totalement assimilé l’info, mais c’est justement mon EX-femme ! Pas vue depuis quatre cinq ans, elle est peut-être morte, j’en sais rien. Tu crois qu’on rentre dans la Famille et qu’on y reste parce qu’il y a une bonne ambiance et des cocktails en happy hour ?


Joy fit un geste de la main comme pour chasser cette idée saugrenue de la discussion et elle se moquait un poil du voyageur. C’était donc ça, le VK qui faisait trembler la ligue ? La matheuse était un peu déçue par le bonhomme en soi, même s’il devait avoir de bonnes techniques dans ses bagages, et pas les plus douces. Mais le gars était juste un peu con, et y’avait pas grand-chose à dire de plus à son sujet. C’est souvent le souci avec les nihilistes destructeurs, à part leur lubie un peu concon, ils ne sont pas très intéressants. Sauf pour ceux qui ne savent que suivre, tuer, dire oui et montrer son cul pour des places supplémentaires dans les journaux. Joy ricana.


- Un conseil, Jojo l’alcoolo. Ne t’approche pas trop de la famille des Mots. Pour l’instant tu fais le malin et tu te fous de tout, mais face à des gens qui ont des convictions et des choses à défendre, face à un Seigneur qui va vouloir ta mort pour des raisons concrètes et puissantes, tu ne seras qu’un moustique qu’on écrase un jour d’un geste nonchalant, presque absent. J’te dis ça, c’est pas une menace. C’est juste que tu seras jamais à la hauteur Billy.


Après avoir répondu, Aphrodite enchaîna pour demander la raison de la venue du groupe de VK. Ainsi, les leaders se mettaient la pogne ensemble pour discuter peinards...Joy ignora totalement les deux clébards de voyageurs qui suivaient Clive et se concentra sur l’information qui le poussait largement à venir les emmerder cette nuit. Milna et Silva, les deux tops 1 des deux ligues de voyageurs...pas banale, comme rencontre, pour le coup. Joy n’avait encore jamais rencontré Silva, mais elle avait pas mal entendu parler de lui chez les Killamanjiro. Milna, elle l’avait croisée une ou deux fois lors d’événements importants, au début de sa vie de voyageuse, elle lui avait demandé un autographe et Milna lui avait souri. A l’époque, elle avait trouvé ça épique, maintenant elle se trouvait juste un peu idiote. Réfléchissant au pourquoi du comment de la rencontre, Joy ne vit rien se profiler de net ou de bien clair et de défini, de facilement accessible, mais elle se promit de parler de ça dans la Famille et aux gens bien informés…


Revenant à la mission au sujet de Law Legato, la Reine du divorce reprit le cours de leur discussion interrompue. Joy n’avait pas même répondu ou daigné donner de l’importance aux deux VK qui traînaient avec Clive et qui semblaient vouloir en découdre, ce n’était que des chiens qui montraient les crocs sans savoir de quoi il retournait réellement. Tuer avec un prédateur, ça faisait croire à tort que tu étais aussi un prédateur, alors que les griffes ne déchirent rien ni personne. C’était ça Dreamland, et les combats pour leur faire comprendre ça viendraient bien un jour. Elle se concentra sur les infos données par Aphrodite, et si Blanche avait eu une bonne idée au départ, la situation et la façon de presser la Reine du Divorce qu’avait eu Clive donnaient des idées à la matheuse. Elle hocha la tête façon de dire « oui, très bien, ok, cool, merci » puis prit sèchement la parole.


- Écoutez, on ne va pas tourner autour du pot, on a perdu assez de temps comme ça. Nous, on veut juste proposer une femme à Law Legato, et pour ça, il nous faut votre aide. On pense à Cupi-chan, la Reine du mariage, mais en vous voyant, je me dis aussi que bon, la Reine du divorce...elle connaît les procédures, elle connaît la justice, elle connaît les ficelles pour obtenir ce qu’elle veut et elle est libre de faire ce qu’elle veut...au lieu de lui proposer un mariage, proposons-lui un divorce infini, des procès et des guerres judiciaires interminables...Encore mieux, on ne lui propose pas une femme, mais deux femmes...une femme pour le marier, et une autre pour divorcer. Il se marie avec l’une, divorce de l’autre, et inversement, à l’infini ! Ainsi, vous gardez tous les trois vos pouvoirs, votre puissance, et vous prenez tous votre pied chacun dans vos chaussons !


Elle fit un temps de silence et reprit.


- Je doute que Law Legato nous invite dans ses appartements privés, ou dans une session privée. Ou même qu’il veuille qu’on piétine ses règles. Mais s’il est comme ça, quoi de mieux qu’une divorcée pour le piétiner, qu’un mariage pour le réconforter, et un autre divorce ? Le combo est infini en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 15 800
Points de Réputation : 20 200
Messages : 151
MessageSujet: Re: Qui veut épouser mon juge ? [Quête de Joy & Blanche]   Jeu 5 Avr - 20:21

Enfin ! L’ambiance, à couper au couteau depuis l’arrivée de Clive et ses compères, se détenait enfin, se dissipant doucement, mais planant toujours au-dessus des têtes des voyageurs présents dans la pièce comme une bonne grosse épée de Damoclès bien bourinne. Aphrodite eut enfin la bonté et le trait d’esprit de rappeler à Clive la raison de sa présence ici. Apparemment, l’emmerdeur de service cherchait une certaine « Milna » et voulait des renseignements sur elle, que la Reine du Divorce pouvait apparemment lui donner ; Cette dernière, bien pressée de se débarrasser du VK, entreprit de l’envoyer bouler en disant qu’elle se « renseignerait » comme une bonne grosse secrétaire du service administratif de la section « permis » de la préfecture. Ayant eu une demi réponse, Clive se contenta de cela et repartit comme il était arrivé, ses deux toutous sur sa traces.

Profitant en fin de l’ambiance qui s’était détendue, Blanche poussa un soupire, son esprit se détendant enfin, ses dards toujours dans ses mains, alors qu’ils disparaissaient lentement. Alors qu’elle remerciait tout ce qui pouvait exister d’être encore en vie, Blanche ruminait les propos de Clive. Clairement, quand il s’adressait à Joy, c’était dans le but de la blesser. Il avait parlé d’une ancienne conquête, Lili-Anna, dont l’histoire ne s’était pas vraiment bien finie, ainsi que de sa mère. Apparemment les histoires de familles sont compliquée du côté de Joy et ce n’est probablement pas un sujet à vraiment aborder. Par contre, ce qui avait titillé l’invocatrice c’était la mention de la « Famille », dont Joy était apparemment l’une de leur assassins. Oulà, ce n’était pas très rassurant tout ça, dis donc. Blanche ne connaissait pas, ni ne savait ce qu’était la « Famille », mais elle se doutait que ça n’était rien de beau. Elle se nota dans un coin de la tête de demander à Joy de quoi il s’agissait lorsqu’elles seraient plus tranquilles.

Mais une fois Clive parti, leur histoire pouvait reprendre suite aux petits problèmes techniques provoqués par le VK. Aphrodite se mit à donner des conseils amour à la petite abeille pour séduire juge et avocats. Bien que cela lui soit bien utile pour draguer le jeune professeur de droit des contrats, ce qu’elle avait dit aux sujets des juges rendit Blanche dubitative. Elle voyait en effet très mal Law Legato avoir n’importe quel vice et se faire piétiner dessus. Mais alors qu’elle essayait de trouver comment tourner autrement la façon de voir les choses, Joy prit les devants, et, de but en blanc, dévoila la véritable raison de leur présence ici. Eh bien, c’était une manière de procéder aussi, d’être brutalement honnête, ça marchait parfois. La matheuse évoqua même un autre plan, celui de la polygamie ! Hein, quoi ? Mais quel plot twist ! Proposer la Reine du Divorce comme femme à Law Legato ! Encore mieux, faire entrer le roi de Justicity dans une grande spirale infernale de mariage et de divorces, une vraie orgie de festivités pour Cupi-Chan et de procédures administratives pour le juge et les gens de Justicity. De plus, c’était sûrement le seul moyen d’aborder Law.

« Mais en voilà une idée qu’elle est bonne ! » Dit Blanche une fois que Joy eut terminé, « En plus c’est bénef’ pour tout le monde ! Pour Cupi-Chan, elle a ses mariages, pour Law, il a des procédures, et pour vous, Aphrodite, vous pourrez faire tourner votre boutique ! »

« Je vous demande pardon ? » Questionna la Reine du Divorce, à la fois outrée de la proposition de « s’allier » à Cupi-Chan, et intriguée par ce que Blanche allait proposer.

« Mais oui, vous devrez divorcer de Law Legato très souvent, donc bon, vous aurez une sorte de « client récurent ». Mais tous les avocats et juges de Justicity, lorsqu’ils apprendront ça, ils voudront tous aller au même endroit de Law, pour lui ressembler. C’est simple, et basique. Quand on envie le pouvoir de quelqu’un, on l’imite, on le copie, pour être comme lui. Si Law doit souvent aller au Divorce Plan, alors toutes les personnes qui désirent atteindre les plus hautes sphères de Justicity ou même de ressembler au rigoureux Law iront au Divorce Plan. Votre chiffre d’affaires va exploser ! » Déclama Blanche, en espérant convaincre la Reine qu’elle y gagnait aussi à partager Law avec Cupi-Chan, même si cela ne l’enchantait pas des masses. Tapotant son stylo contre son carnet, la créature paraissait songeuse, considérant la proposition de Blanche, ou peut-être faisait-elle semblant ? Ou elle cherchait peut-être aussi à comment rouler Cupi dans la farine une fois qu’elle aurait Law pour elle. Mais ça, ce n’était pas le problème des voyageuses, elles, elles devaient juste marier Law, avec qui, et comment se passait le mariage après, peu importe, non ? Au final, la Reine du divorce referma son calepin et regarda les deux voyageuses, prêt à discuter affaire.

« Bien, bien bien. Mais qui me dit que vous n’êtes pas venu pour me rouler dans la farine, sous les ordres de Cupi-Chan ? »

« Ohlà, nous, on est pas là pour mettre la merde ! » Dit Blanche en secouant les mains devant elle, « Notre mission, c’est juste de marier Law ! Avec qui… On s’en fiche au final. Vous, Cupi-chan, même Clive, c’est pas le problème. Mais si vous nous donnez accès à tout ce que l’on peut avoir concernant le royaume des mariages et Justicity, alors c’est sûr qu’on parlera de vous à Law, en plus, un juge et la Reine du Divorce, ce n’est pas la meilleure combinaison administrative possible ? » Continua Blanche sur sa lancée. Quant à Aphrodite, elle se mit à mordre son stylo. Elle semblait intéressée, et à sa gestuelle, faisait mine de réfléchir pour montrer qu’elle n’était pas une femme facile, hého. Finalement, retirant le stylo de sa bouche, elle regarda les voyageuses de nouveau, se leva d’un geste cérémonieux :

« Hé bien, puisque c’est comme ça, suivez-moi, on va essayer de trouver les documents nécessaires, mais j’espère que vous tiendrez paroles, ou alors, je peux vous assurer que vous le regretterez. »

Bingo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 38 500
Points de Réputation : 43 000
Messages : 383
MessageSujet: Re: Qui veut épouser mon juge ? [Quête de Joy & Blanche]   Dim 8 Avr - 10:48

L’ambiance chargée de tensions et d’alcools avait disparu, et la matheuse se doutait bien que Blanche poserait des questions sur les points soulevés par Clive. C’était de toute manière inéluctable, et elle assumerait tout jusqu’au bout. Au pire, Blanche partirait sans demander son reste, et elle devrait continuer la mission toute seule, comme une grande. Comme d’habitude. Mais enfin pour l’heure la voyageuse des abeilles semblait être plutôt partante pour poursuivre la mission comme si de rien n’était. Elle avait une certaine résilience, et elle savait se concentrer, un bon point pour elle, comme pour Joy. Blanche reprit le plan de sa camarade et fut enthousiasme à l’idée d’un plan à trois, de la polygamie et d’un combo accroissant le pouvoir des trois parties de l’équation. Blanche rajouta la partie sur l’imitation, et la matheuse se dit qu’elle n’avait même pas penser à ça. Si le Roi faisait quelque chose, sa population aussi. La polygamie devait donc être instaurer, ou du moins le mariage et le divorce de manière récurrente pour faciliter les opérations. Ainsi eux-mêmes auraient toujours du travail et des ressources, fournis à la fois par eux-mêmes, par leurs collègues, mais aussi par la puissance inhérente aux trois parties. C’était un plan brillant sur le papier, maintenant il fallait mettre en place les arguments nécessaires, et surtout convaincre les trois parties de cet arrangement – qui en principe arrangeait tout le monde.


Aphrodite réfléchissait, et les deux voyageuses pouvaient y voir le passage de tous les arguments possibles et surtout les passés en commun entre les trois parties. Les plans les mieux ficelés tombaient toujours dans la première heure des combats, parce que les personnes sont toujours très difficiles à gérer, quelle que soit l’époque, la situation et les forces en présence. La Reine du Divorce ferma son calepin. Elles avaient sa curiosité, elles possédaient maintenant toute son attention. Cette histoire devenait sérieuse, et pas qu’un peu. Blanche continuait d’argumenter de la meilleure manière, même si elle aurait pu esquiver le mariage de Law avec « n’importe qui ». Mais enfin, ça permettait au moins de jouer cartes sur table, et de rassurer quelque part la Reine du Divorce. Cette dernière se leva et menaça les deux voyageuses tout en les amenant dans les couloirs de son établissement. Elles remontaient dans un ascenseur privé, et la matheuse en profita pour tranquilliser la Reine.



- Vous savez, on agit sur les ordres de Cupi-chan, mais notre but est d’arranger un maximum de gens. On pense que notre idée actuelle sera profitable pour tout le monde, et nuisible pour personne. Il nous faut juste des documents pour le prouver et pour instaurer un nouveau mode d’alliances dans Dreamland. On apporte avec nous la jeunesse et la fraîcheur des voyageuses du monde réel...on pense qu’avec cette alliance, Dreamland va connaître de nouvelles choses, des changements, et vous...une renommée que vous pourrez maîtriser de A à Z. Clive l’a dit, je suis de la Famille, mais si j’avais voulu vous rouler, je n’aurais pas pris la Reine du Mariage ni Law Legato pour le faire. Cupi-chan ne pense qu’à l’amour et à la cérémonie du mariage, elle n’a même pas le temps de penser à autre chose...vous devez le savoir, vous étiez à sa place...Nous voulons juste faire la mission que nous a été confiée, et la faire avec un œil nouveau. Dans l’intérêt de tout le monde.
- Bien, je comprends un peu mieux. Mais vous êtes bien présomptueuses pour des voyageuses. Law Legato ne s’attrape pas avec quelques lois anciennes et des idées !
- Nous le savons, mais nous avons aussi quelques cartouches de notre côté. Si nous avons votre appui, tout sera rendu possible.
- Voici mes archives, je suis partie avec du Royaume du Mariage. Vous avez jusqu’à la fin de la nuit, après quoi elles seront fermées ad vitam. Bon courage !
- Merci, Reine !


Elles étaient arrivées directement dans une sorte de grand grenier, au sommet de l’immeuble. Joy regarda Blanche et alla directement fouiller dans les cartons, les dossiers, les papiers de cérémonie de mariage. Il y avait un bazar monstrueux, tout était rangé un peu à la va-vite et la poussière s’était installée confortablement sur les étagères et le sol. Personne n’était venu ici depuis un bail, c’était une chance et un défaut, car il faudrait donc être efficace et chanceuse pour récupérer les documents nécessaires. Joy se concentra et formula un algorithme à partir de mots clés directement visibles sur les feuilles : mariage, Justicity, Law Legato, Cupi-chan, Aphrodite, divorce, alliance, époux. Elle passa les documents en revue et mit de côté ceux où apparaissaient les mots voulus. Dans le même temps elle donna ses idées à Blanche.


- Il nous faut un document prouvant le lien entre les Royaumes, des amendements au sujet des mariages, des divorces, et quelque chose autour de la validation ou non d’un mariage à deux personnes ou plus ! Les gens de Justicity ont du faire des lois précises, il faut mettre la main dessus. Pour moi, il faut qu’on chope des documents anciens sur les débuts de Law Legato. La loi s’inscrit par dessus la loi, c’est-à-dire qu’ils ont pu réformer la loi sur le mariage sans enlever ce qui a été fait avant. Law passe pour un type qui connaît toutes les lois, il s’agit de le tester d’abord sur l’historique, ensuite de le convaincre sur le bien-fondé d’une loi sur la polygamie, avant de le lancer sur le combo des trois royaumes de manière législative, légale, et incroyablement synergique. Ce qu’il nous faut aussi, c’est bien sûr des lois qui interdisent nos mouvements, et des lois ou des amendements qui les contrent ! Au boulot !


Elle fit un instant de silence, entre les feuilles volantes et la poussière.


- Tu veux peut-être qu'on parle un peu de ce qu'a dit Clive tout à l'heure...je suppose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 15 800
Points de Réputation : 20 200
Messages : 151
MessageSujet: Re: Qui veut épouser mon juge ? [Quête de Joy & Blanche]   Dim 8 Avr - 11:47

Il avait fallu argumenter, il y avait eu l’intervention de Clive, mais au final, la Reine les menait vers les archives. On pourrait dire que tout était bien qui finissait bien, mais ce n’était pas le cas car la marche qu’elles venaient de grimper n’était que la première d’une loooongue route qu’elles auraient bien du mal à franchir, probablement. Lorsqu’elles arrivèrent aux archives, Blanche pensa immédiatement aux vieilles bibliothèques poussiéreuses des films d’archéologie et d’aventures, qui contenait les secrets les plus sombres du royaume du mariage et qui sait, peut-être de Justicity aussi ! Des potins croustillants sous la forme de documents officiels, ça, c’était beau ! La Reine du divorce les laissa seule, leur posant l’ultimatum de la fin de la nuit après quoi, plus d’accès aux archives possibles. Il fallait donc faire vite, être efficaces, efficientes, bref, performantes, mais avec Joy, ça pouvait être gagnée d’avance, songea l’invocatrice, elle semblait savoir ce qu’elle faisait ; Ce fut d’ailleurs cette dernière qui lui donna des directives sur la marches à suivre. Il leur fallait à tout prix trouver un document officiel qui irait dans leur sens pour amadouer Law, tout en trouvant des documents qui n’interdisaient pas ce qu’elles allaient demander. Nul ne doute qu’en matière de droit et de lois, Law devait être un monstre, une vraie machine qui connaissait peut-être toutes les lois de son royaume. Il fallait arriver avec des arguments, et des arguments en béton, sans quoi, c’est à coup de burin juridique que le roi de Justicity allait détruire leur maigre dossier

Sans perdre de temps, Blanche plongea dans les archives. Il ne fallait pas perdre de temps, la nuit allait surement être courte avec tout ce qu’il y avait à consulter. Alors qu’elle commençait à se demander par quoi elle allait commencer, tant il y avait de documents à consulter, Joy lui donna une sorte d’autorisation de poser ses questions sur les sujets abordés par Clive auparavant. L’invocatrice s’était dit qu’elle lui demanderait quand elles seraient tranquilles et c’était le cas. Elle n’aurait sûrement pas l’occasion de lui redemander avant le fin de toute cette affaire alors autant commencer par quelque chose, même si maintenant, elle avait l’impression qu’elle avait mille questions à poser, elle qui avait tout préparé alors qu’elle tentait de convaincre la Reine du Divorce, comme quoi, tout est toujours plus simple en théorie qu’en pratique.

« Ben euh… » Balbutia la voyageuse alors qu’elle se frottait la nuque, tout en continuant de chercher des documents pouvant leur être utile, « Déjà… C’est qui, la Famille ? J’en ai jamais entendu parler je crois, quoique comment Clive en a parlé, et vu que tu as l’air d’en être une assassin, ben, je me doute un peu de ce que c’est. En tout cas, je note que je dois pas me les mettre à dos, je n’ai pas envie que tu tentes de me tuer ! » Dit-elle sur le ton de la plaisanterie, espérant que cela détendrai un peu l’atmosphère. Elle ne voulait pas mettre Joy mal à l’aise, même si inévitablement, les questions étaient risquées. Elle aimait bien la voyageuse, et elle aimerait qu’elles restent amies autant que cela était possible. Mais venait le sujet qui était peut-être un peu plus tendu :

« Et… Je ne savais pas que ta mère était voyageuse aussi ! Je crois bien que je suis la seule de ma famille, enfin, je crois. Enfin, si tu ne veux pas en parler, hein, on peut passer à autre chose. » Tout le monde à ses jardins secrets après tout et elle n’allait pas piétiner le sien. Alors qu’elle écoutait la réponse que lui donnerait la voyageuse, elle continua sa recherche de documents, montant toujours plus haut sur les étagères, consultant vite les documents, voir si ça parlait de mariages ou non. La plupart du temps c’était des mariages civiles lambda, des divorces qui se sont mal passés, bref, la vie classique de la vie juridique. Mais alors qu’elle farfouillait, Blanche tomba sur un document qu’elle reconnaissait bien, un compte rendu de cours d’appel. De nombreuses études de cas sur ces documents avait permis à Blanche de s’habituer à reconnaître ce genre de documents, et en le consultant, elle se dit qu’elle avait touché le gros lot. Un mariage à trois, qui avait été refusé en premier degré de jugement. Or, la cour d’appel avait cassé ce jugement, renvoyant ainsi l’affaire, mais dans les faits, cela prouvait que Justicity avait accepté l’idée d’un mariage polygame !

« Bingo ! » s’écria la voyageuse en sautant sur le sol. « C’est déjà ça ! Tu vois, ça, c’est un compte rendu de cours d’appel, qui théoriquement, accepte la polygamie. Le seul problème, c’est que la cour d‘appel ça se base que sur des faits. Au mieux, ça fait jurisprudence, donc ce n’est qu’un usage que Law peut révoquer d’un tour de main si ce n’est pas inscrit dans un code, Maaaais » Dit Blanche en bombant le torse, fière d’elle, ses talents de détective lui faisait se rappeler l’enquête au royaume des chats avec Drasur, « Si on trouve un code qui date d’après ce jugement, qui a écrit noir sur blanc que ce genre de pratique est accepté, alors c’est tout bénèf’. Ou encore mieux ! Si ce jugement est allé assez loin, il est forcément allé en cours de Cassation, et là, on ne se base pas sur des faits, mais sur le droit, pur et dur ! Si c’est allé en Cour de Cassation, et que le mariage a été accepté, alors cela voudrait dire qu’il existe une loi qui accepterait cette pratique ! »

C’était déjà ça de fait, espérons que maintenant, ce document existait et donnerait raison aux voyageuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 38 500
Points de Réputation : 43 000
Messages : 383
MessageSujet: Re: Qui veut épouser mon juge ? [Quête de Joy & Blanche]   Dim 8 Avr - 13:17

-  La Famille est la mafia de Dreamland. On m’a...vendue, d’une certaine manière, à l’un des Tontons. Je dois bosser pour eux pour faire le sale boulot, à savoir tout ce qui relève de l’élimination de cibles, de prospectives et d’intimidation. Ouais, j’suis une tueuse, voilà, pour faire simple. Je l’ai caché la dernière fois à Maskaria, mais si on doit voyager de temps en temps ensemble, autant que tu le saches. Faire partie de la mafia ouvre bien des portes, mais ça en ferme un bon nombre, et si tu veux prendre tes distances, sache que je suis déjà habituée. Je comprendrai.


Elle esquissa un sourire chaleureux quand Blanche parlait du fait de la tuer. Les gens avaient toujours un peu peur de ce qui pouvait arriver, alors que de son expérience, la Famille agissait surtout de manière ultra rationnelle. Les affaires sont les affaires, et le meurtre n’est qu’un dernier recours pour asseoir ses affaires sur celles du concurrent. Elle avait croisé peu de cas de suppression gratuite, et bien souvent, quand  elle faisait ça, ça venait d’elle-même et de ses propres convictions. Elle voulait jadis la paix pour ce monde, et la fin de la domination des Seigneurs, et elle avait compris que le travail était de longue haleine et passait par la suppression de pas mal de gens. Les meurtres, finalement, était moins du fait de la Famille que des voyageurs killers ou simplement des voyageurs qui se croyaient dans un parc d’attractions.


- Je ne risque pas de te tuer, tu représentes aucune menace ou aucune barrière contre la Famille. La mafia est méchante, violente et cruelle, mais pas tout à fait gratuite. Ma mère est une voyageuse assez connue en fait, membre de la Spécial. Elle est voyageuse depuis un bail, environ une trentaine d’années. C’est comme ça qu’elle a rencontré mon père, qui était dans les tops de la Major à l’époque. Mais il a été tué par un VK lié au Royaume des Araignées. Depuis ma mère nous entraîne pour venger notre père...ah oui j’ai oublié de te dire : tous mes frères et sœurs, sauf la dernière, sont aussi voyageurs, et forment le Clan Killa. J’ai décidé de ne pas les suivre et maintenant ils font comme si je n’existais plus dans Dreamland, ce qui m’arrange pour voyager sans les embêter. Mais les gens bien informés, comme Clive qui connaît ma mère de longue date, savent qu’il y a un moyen de pression pour elle...pour la faire plier. Elle s’appelle Athénaïde Killamanjiro, si jamais tu la croises un jour tu pourras dire que tu me connais, ça lui fera plaisir. Tu es seule, toi, ça peut être un avantage...Pas le poids d’une famille connue…


La matheuse s’arrêta un moment dans ses recherches, pensive. Le poids d’une famille, bénéfique pour sortir de la mouise noire quand des seigneurs voulaient ta mort, ou insupportable au début d’une vie de voyageuse. Cela la ramenait bien des années en arrière, quand elle était encore à savoir comment se définir comme voyageuse. Bon nombre des voyageurs ne comprennent pas la vitalité de cette question : qui suis-je dans Dreamland ? Comment se définir dans un monde qui n’est pas le tien ? Comment savoir si je suis ou non moi-même ? Quel royaume, quelle équipe, quel pouvoir me correspondent réellement ? Ces questions, ses semblables passaient en masse à côté alors que ça pouvait amener n’importe qui le plus loin possible. Elle en était convaincue, les grands voyageurs étaient ceux qui, consciemment ou inconsciemment, répondaient nuit après nuit après ces questions et faisaient parler d’eux car ils n’avaient plus aucun doute sur qui ils étaient.


Elle nota que Blanche n’avait rien demandé sur son ex-femme, la Princesse des Mots, alors qu’elle n’avait pas pu faire l’impasse sur sa nomination et sur l’insistance de Clive sur ce sujet, sans parler de la réponse de la voyageuse. Elle était pudique, gentille, prévenante, et la matheuse la remercia en silence. Elle n’était pas forcément disposée à parler de son premier amour, pas pour l’instant, pas maintenant, pas comme ça. Elle suivit les mouvements de la voyageuse des abeilles qui fouillaient les archives et se replongea à son tour dedans, pour trouver le meilleur document possible.


Blanche venait de trouver un document au sujet d’un mariage polygame, ce qui indiquait déjà une possibilité. La matheuse entendait plein de termes mais ne savait pas trop à quoi ça se référait. Sa camarade avait l’air de s’y connaître et c’était une bonne chose pour établir précisément une ligne d’attaque et des prévisions pour la suite.



- Il faut donc une loi, c’est ça ? Je me demande s’il ne faudrait pas demander de fouiller des archives de Justicity histoire de se mettre parfaitement bien dans nos lignes d’attaque. Ou demander un spécialiste du droit familial, marital, quelque chose autour de ça…


Elle continua ses recherches à partir de mots-clés directement visibles par des formules, et enchaîna le feuilletage à un rythme frénétique. Au bout d’une heure, elle changea de rangées de cartons et recommença. Les papiers concernaient les mariages passés, avec plein de noms, et elle vit, en s’arrêtant sur le terme de mariage, des irrégularités selon les situations. Mariage sans épouse présente, mariage posthume, mariage avec une mineure, mariage sans consentement de l’une des parties...dans les faits, Law semblait peu regardant. Tout dépendait des faits...en fait, Joy nota que Law accordait des mariages et des divorces au cas par cas, sans doute d’après toutes les lois qu’il avait mémorisées. Ce qui rendait les fouilles plus difficiles, car il pourrait trouver n’importe quel cas ou alinéa nécessaires pour se sortir d’un mariage polygame. Il fallait du droit, du code civil, quelque chose de granitique, de figé pour l’avoir. Passant à d’autres cartons, elle tomba sur l’historique du temps où Aphrodite était Reine du Mariage, et elle remarqua que les alliances commençaient à décliner. Elle relu toutes les précédentes et commença à dresser un tableau statistique mentalement. Oui, Aphrodite avait vu baisser le nombre de mariages…


- Blanche...il s’est passé un truc au Royaume du Mariage. On perd 13 % de fréquentation du Royaume du Mariage quand Aphrodite était sur le déclin. Je suis en train de regarder les mariages prononcés, et ils ont tous fini par un divorce. Ils sont tous en couple homme-femme, aussi.


Elle trouva une feuille, avec une mise en forme d’affiche placardée sur les murs. On voyait un homme et une femme se tenir au sommet d’un gâteau géant, qui titrait un slogan « Un homme, une femme, et rien d’autre que l’amour ». Des gens portaient le gâteau et semblaient écrasés par la masse qu’il représentait. Des groupes de gens. Homme-homme, femme-femme, parfois trois, quatre, cinq, ou même tout seul. Elle envoya la feuille en lévitation jusqu’à Blanche, et essaya une hypothèse.


- Aphrodite...serait-il possible qu’elle ait tenté de réguler la façon dont on se mariait ? Moins de mariages, tous les mêmes, dans une ambiance très judéo-chrétienne. Dans ce cas, une partie des voyageurs a influencé la représentation du mariage, et les autres mariés seraient allés ailleurs...à Justicity par exemple ? Finalement, notre meilleure alliée serait notre pire ennemie ? Question, si ça se trouve, on ne trouvera rien ici, si Aphrodite ne tolérait pas les mariages autres que le couple homme-femme traditionnel...mais on peut trouver des raisons pour ne pas la défendre, ou plutôt défendre les raisons de cet acharnement à refuser des mariages...ça veut dire aussi qu’il va falloir retourner les archives de Justicity après ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 15 800
Points de Réputation : 20 200
Messages : 151
MessageSujet: Re: Qui veut épouser mon juge ? [Quête de Joy & Blanche]   Dim 8 Avr - 15:41

Blanche haussa les épaules. Elle se doutait bien que la Famille était une sorte de mafia, et elle fut rassurer de ne pas être (encore) dans leur viseur. Quant à Joy, vu que Blanche avait le chic pour se mettre dans les ennuis, le fait d’être amie avec un assassin de la famille ne la gênait pas. C’était même mieux d’être amie avec elle, qu’ennemie après tout. Ce qui l’impressionna par contre, ce fut le fait que toute la famille de Joy, père, mère, frères et sœurs étaient des voyageurs, qui formaient tous un clan. C’était impressionnant pour Blanche, fille unique et seule voyageuse de son entourage (ou du moins, à sa connaissance). Elle se demandait ce que ça faisait, d’avoir des gens proches de nous qui étaient voyageurs, et d’après Joy, les relations dans le monde des rêves n’étaient pas au beau fixe, sauf pour sa mère, qui semblerait être heureuse d’avoir des nouvelles de sa fille si on disait qu’on la connaissait.

« Noté. » Dit l’invocatrice, « Parfois, ce n’est pas si mal de connaître du monde. Mais bon, ça a ses bons comme ses mauvais côtés. »

En montrant le précieux document à Joy, cette dernière suggéra qu’il fallait aussi aller aux archives de Justicity, pour avoir des documents plus élaboré, ce à quoi Blanche acquiesça. S’il fallait chercher une loi précise dans un document précis, alors les archives de Justicity étaient l’endroit idéal et en plus, ça serait beaucoup mieux rangé que dans les archives du Royaume du mariage, en tout cas. Mais pour l’instant, un simple bout de papier ne suffisait pas, et il en faudrait bien plus pour « séduire » Law. Il fallait avoir fouillé le maximum de dossier avant de se mettre en route pour Justicity, sachant qu’on ne pouvait pas retourner aux archives du Divorce Plan après coup. Sans perdre de temps, il fallait alors se remettre au travail. Pendant une bonne heure, Blanche la passa noyée sous un amas de poussière et de dossiers, fichiers sur le royaume du mariage. Son historique, toutes ses alliances, ces conflits, mais rien qui ne pourrait les aider concernant Justicity et Law. Intérieurement, elle n’avait qu’une seule envie, c’était d’aller à Justicity pour voir du rangement à outrance. Alors qu’elle commencait à saturer après avoir relu pour la 2e fois le même document qu’elle avait mal rangé, Joy lui fit par des déductions qu’elle avait elle-même faite. Apparement, Aphrodite n’était plus la meilleure dans son rôle de reine du mariage, car le ratio de divorce 50/50 était passé à 100/0, ce qui était un beau palmarès de ratage complet. La matheuse envoya à Blanche une feuille d’une des affiches de promotions et l’invocatrice haussa un sourcil dubatatif :

« Ah oui, Aphrodite, c’est une vieille de la vieille, ça rigole pas. On est plus au moyen-âge, tu m’étonnes qu’elle se soit faite virée. En tout cas, avec ces histoires, et si ce que tu dis est vrai, alors elle a permis à Law d’avoir son lot de divorces et de mariages à prononcer. On peut même dire qu’elle a fait grimper l’activité de Justicity à elle seule. » Dit l’invocatrice alors qu’elle rejoignit Joy. « Le truc qui pourrait satisfaire Law, c’est que ça lui permettrait de rencontrer celle qui lui a permis de juger plus d’affaires matrimoniales. »

Essuyant sa robe pleine de poussière, Blanche acquiesça à l’idée de Joy de partir maintenant pour Justicity, alors qu’elles en avaient fini avec les archives de Divorce Plan. En sortant, elles virent Aphrodite prononcer encore et toujours ses divorces. Trop occupée à briser des mariages pour s’occuper des deux voyageuses, les deux femmes partirent du bar mal famé pour retourner au van de Joy. Blanche pris place dans Mylène et poussa un soupire.

« Bon, ben, maintenant, Direction Justicity ! » S’écria la voyageuse avec une pointe d’enthousiasme dans la voix
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Qui veut épouser mon juge ? [Quête de Joy & Blanche]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui veut épouser mon juge ? [Quête de Joy & Blanche]
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Evénement #1 : Qui veut épouser mon Llama [Fe]
» QUI VEUT ÉPOUSER KEYKEY ?! [Micro]
» Qui veut m'épouser ?
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» Retour aux bercailles [Qui veut]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RP :: Première Zone :: Justicity-
Sauter vers: