Bienvenue

Liens utiles

Effectifs

Ligue B : 18 membres
Ligue M : 8 membres
Ligue S : 0 membre
Créatures : 10 membres
Inclassables : 0 membre
Seigneur cauchemar : 1 membre
Rois des rêves : 0 membre

Top-Sites & Discord


Membres du mois

Florian
Profil
Top activité
Léo
Profil
Top vote
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Partagez | 
 

 Passage dans les hautes plaines [PV Invoker]

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Créature
Pouvoir : Mutation du bras droit
Points de Puissance : 20 500
Points de Réputation : 2 050
Messages : 68
MessageSujet: Passage dans les hautes plaines [PV Invoker]   Mar 27 Mar - 17:44


   

   
« Passage dans les hautes plaines »

   
Feat Invoker

   

C’est la première fois qu’il rencontre une flore aussi développée : des arbres et des plantes à perte de vue, obstruant sa vision et le forçant à prendre garde où il posait les pieds. Il ne faudrait pas qu’il se coince dans une racine. Bien qu’il évitait du mieux qu’il pouvait les feuillages qui l’empêchait de se déplacer sans ralentir, Weiss fini par décider de couper ce qui se trouvait en face de lui avec sa main écaillée. Un son équivalent à une lame se rabattant plusieurs fois à la suite se produit et le chemin se dégageait de plus en plus au fur et à mesure qu’il progressait. En plus des insectes qui semblaient polluer dans cette jungle, l’albinos arrive à percevoir le cri de créatures qu’il ne reconnaissait pas. De ce qu’il savait cet endroit était rempli de créatures sauvages sans réelles conscience, une simple reproduction d’une époque perdue et délaissée de toute civilisation.

Rapidement la sueur venait à perler sur le front de la créature, alors qu’il fouillait dans son sac pour ressortir une bouteille d’eau. Même s’il était sur ses gardes il ne ressentait pas de danger particulier à s’arrêter quelques instants pour boire un peu. Il avait l’habitude des environnements chauds et il connaissait l’importance de l’eau, en sachant que se diriger vers une rivière dans un tel royaume serait dangereux. Après tout, c’est l’un des points de rencontre les plus importants pour les prédateurs en quête de proie. Sur sa route Weiss avait pris l’habitude de s’arrêter pour observer les traces au sol, mémorisant les différentes marques de pattes. Si à un moment il rencontre les propriétaires de ces pattes il pourra essayer d’en déduire certaines informations comme maintenant : si ces créatures sont lourdes et fortes, si elles se déplacent en meute ou non etc. A ce stade-là toutes informations est bonne à prendre, même si la plupart ne restent que de la superstition.

La main toujours posée contre le sol, l’albinos pouvait sentir la terre trembler légèrement et en rythme. Il fronce les sourcils en essayant de regarder autour de lui, ça ne ressemblait pas à un simple tremblement de terre : quelque chose approchait et à grande vitesse. Accrochant fermement la bandoulière de son sac contre son épaule, Weiss se préparait à la chose qui fonçait droit dans sa direction. Le craquement des branches se fait entendre, la terre tremblant de plus en plus avant qu’une imposante forme s’échappe des feuillages pour poser sauvagement sa grande patte sur le sol. Face à Weiss se trouvait un grand reptile dont il ne connaissait pas le nom : une grande gueule couverte de crocs saillants, un corps massif au même titre que ses pattes, sauf ses pattes avant qui étaient si frêles qu’elles restaient proches de son buste. Sa queue semble aussi lourde que son corps et il la soulève d’un simple mouvement pour balayer les arbres autour de lui, forçant Weiss à se baisser pour éviter un tronc directement envoyé sur lui. La créature ne semblait pas vouloir communiquer, elle rugissait à l’attention du forgeron avant de charger en avant pour essayer de le déchiqueter de sa mâchoire massive.

La tête penchée sur le côté, la créature voulait gober d’une seule bouchée l’albinos en face d’elle, forçant Weiss à reculer d’un bond en arrière. Le claquement de la mâchoire pouvait être entendu sur plusieurs dizaines de mètres, de quoi glacer le sang des potentielles créatures trainant par ici. Mais Weiss ne se laissait pas dominer par la peur, au contraire, l’adrénaline produite par son esquive face à une attaque dangereuse le poussait à prendre position en serrant le poing droit et à bondir en direction du dinosaure sans attendre un seul instant. Le forgeron fonçait telle une ombre blanche sur le grand reptile, dessinant un arc-de-cercle ascendant vers la mâchoire de la créature afin de frapper avec force. L’attaque n’était pas portée au hasard, comme le prouvait le regard froid et précis de Weiss qui sentait son poing frapper directement la partie inférieure de la mâchoire du reptile, forçant ce dernier à lever la tête en moins d’une seconde. Le museau dirigé vers le ciel, les yeux de la créature devenaient blancs avant qu’elle ne retombe lourdement sur le côté en faisant trembler le sol une dernière fois. Inspirant profondément, Weiss soufflait en laissant la tension retomber de plusieurs crans alors qu’il observait la créature mise au sol, s’assurant qu’elle n’était qu’évanouie et pas morte.

La bête respire lentement, mais elle continue de respirer. De quoi abaisser la conscience du forgeron alors qu’il préfère rapidement reprendre la route avant de ne rencontrer d’autres créatures attirées par le bruit. Au bout de quelques minutes il remarque que la végétation était de moins en moins dense, les arbres s’écartant de plus en plus les uns des autres avant de laisser une vue libre sur une immense plaine. Il reste debout quelques secondes, la surprise se lisant sur son visage alors qu’il admirait le paysage qui l’était inconnu jusqu’à maintenant, y voyant une certaine magie. Il marche dans les hautes herbes et fini par monter sur un rocher haut de quelques mètres afin de s’installer dessus. C’était une bonne occasion pour se reposer et pourquoi pas pour dessiner. Il sort un grand cahier de son sac avec un crayon, se mettant en tailleur pour avoir le cahier sur les jambes et se mettre à dessiner sans même relever la tête. Il n’avait pas besoin de jeter un coup d’œil sur la plaine pour saisir les détails : il avait déjà tout en tête grâce à son observation en arrivant. Les immenses reptiles au long cou qui trempaient leurs pattes dans la rivière, la disposition des rochers, l’herbe légèrement inclinée dans une direction à cause du passage de plusieurs créatures… Grâce à sa mémoire unique il était capable de dessiner rapidement et sans faire d’erreurs, ne détachant pas son regard un seul instant de son travail alors que le monde continue d’évoluer autour de lui… Probablement.


Codage by TAC

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Illusion totale
Points de Puissance : 22 222
Points de Réputation : 28 200
Messages : 22
MessageSujet: Re: Passage dans les hautes plaines [PV Invoker]   Jeu 29 Mar - 0:19

Une rencontre inopinée
Quel calme olympien... C'était la mi-journée, le printemps arrivait, les fleurs dansaient avec le vent, les rivières ajustait un vent sec pour y donner un peu d'humidité. Il faisait bon, il était assit sur un rocher assez haut afin d'être sûr de pouvoir souffler un peu et continuer à lire le livre qu'il avait piqué chez la femme qui l'avait hébergé à son insu.

Le bouquin parlait d'un homme s'appelant Jack. Suite aux déplacements professionnels très réguliers dans son pays mais aussi à l'étranger, il enchaînait les différents fuseaux horaires au point de souffrir d'une haute insomnie. Il se sentait vide, il s'emmerdait, il avait l'impression de vivre à deux à l'heure. Il n'aimait pas sa vie mais heureusement, suite aux conseils d'un médecin, il était parti dans un groupe de cancéreux des testicules pour voir ce qu'était la vraie souffrance. Et là, miracle ! De s'être vidé émotionnellement dans ces groupes de paroles lui avait permit de retrouver le sommeil.

Mais tout avait changé lorsque d'une dénommée Marla était arrivée. Marla était une sorte de parasite qui s'accroche à notre santé, à notre bonheur et dévorait tout cela sur son passage. Elle avait intégré tous les groupes de paroles de Jack, comme lui, elle mentait. Et son mensonge renvoyait à Jack son propre mensonge. Elle n'était pas mourante, il n'était pas mourant. Il y avait deux bluffeurs dans une même pièce. Et cette situation empêchait à nouveau Jack de dormir. Marla... Elle sa simple présence le dérangeait grandement.

Et en parlant de cela, l'illusionniste voyait quelqu'un monter sur le rocher auprès de lui. Heureusement, dès qu'il avait senti sa présence, Invoker avait caché la sienne. Le combat contre ce dénommé Sokral était encore tout récent, il avait encore quelques blessures et il n'était pas encore assez puissant pour enchaîner les combats les uns après les autres. Ça allait sûrement arriver et il avait beau être une créature puissante de la première zone, selon lui, il l'était encore loin de l'être. Pour le nouveau-né, il avait juste un niveau suffisant pour pouvoir à peu près survivre. Mais il était bien loin de se désigner comme puissant.

La puissance viendra avec l'expérience du combat et de la stratégie, des combats et du sang versé ainsi que du groupe qu'il avait composé avec Bakus, le légendaire voyageur toujours absent quand on avait besoin de lui. Mais enfin bon, pour servir ses objectifs, il savait très bien qu'il ne pourrait pas tout faire tout seul. S'étant déjà fait remarquer en solitaire en se dressant contre Béhémus. Il serait plus intelligent que la prochaine action se fasse en groupe. Frapper encore plus fort et que nos voix s'entendent d'encore plus loin.

Montrer que la puissance personnelle d'Invoker grandissait mais que ses rangs gonflaient également. Ils allaient sûrement être déjà prit plus au sérieux qu'actuellement et la réputation permettrait aux désireux de rejoindre la bataille d'entendre parler de nous. Tout n'était qu'effet boule de neige. D'ailleurs, ce n'était pas en se cachant qu'il allait réussir à faire véhiculer un message et faire parler de lui ainsi que son but premier : Éveiller les rêveurs.

C'était pour cela, qu'il avait décidé après une dizaine de minutes de rompre sa dispersion, se montrant donc à moins d'un mètre de l'arrivant sa propre présence. Mais il ne faisait rien de plus, il continuait de lire son livre et l'inconnu dessinait. Cet instant aurait pu être plus harmonieux et reposant si une blessure profonde dû à son dernier combat veuillez bien se refermer. Heureusement aucune hémorragie était présente, il était hors de danger, mais il ne savait pas refermer une blessure. Fort heureusement, la douleur n'était pas un problème pour lui, elle le gardait éveiller et lui rappelait son objectif en permanence.

Sinon mis à part ça, il commençait en à avoir assez de se contenter de lire. Alors il refermait son bouquin, observait le dessin de son voisin de rocher. La ressemblance avec le déco actuel était frappante. Mais il manquait un détail : Les deux personnages sur son dessin. Invoker s'en chargeait donc en faisant apparaître leurs portraits sur le carnet du jeune homme.

Après ceci, l'illusionniste s'étendait sur le rocher en cachant le soleil avec l'illusion d'un arbre cerisier en fleur aux pétales volants dans les cieux afin de pouvoir profiter pleinement de ce moment de sérénité. Il s'exclamait donc d'une douce voix :

- Vivement que Dreamland et le monde des humains soient aussi paisible que cet instant.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Mutation du bras droit
Points de Puissance : 20 500
Points de Réputation : 2 050
Messages : 68
MessageSujet: Re: Passage dans les hautes plaines [PV Invoker]   Jeu 29 Mar - 16:54


   

   
« Passage dans les hautes plaines »

   
Feat Invoker

   

La créature aux cheveux blancs restait dans la même position, laissant sa main droite bougeait à une vitesse impressionnante avec un crayon entre les doigts, réimprimant avec perfection ce que ses yeux avaient sus capturer quelques moments plus tôt. Il se doutait bien que rester autant concentré sur cet instant laissant sa passion s’exprimer était dangereux, après tout il était toujours en terres inconnues, entouré de créatures aux crocs et aux griffes aiguisées capables de tailler la pierre. Mais ces pensées n’arrivèrent pas jusqu’à sa conscience qui restait focalisée sur le dessin, ce dernier se concrétisant au fil des minutes alors que Weiss ne prenait pas en compte ce qu’il se passait autour de lui. Il n’avait pas remarqué la présence de cet homme lisant un livre, même si celui-là fermer son bouquin pour observer l’ouvrage de l’albinos. Ce n’est qu’au moment de voir de nouvelles figures s’ajouter à son dessin que Weiss froncer les sourcils, son crayon s’étant stoppé mais une nouvelle magie semblait toujours à l’œuvre sous ses yeux.

C’est en entendant la voix de l’homme installé à côté de lui que le forgeron eu un sursaut, son cœur ne faisant qu’un bond alors qu’il se tournait vers l’origine de la voix. Il essayait de poser sa main sur le rocher pour prendre appui et éviter de tomber après le léger bond qu’il avait fait, mais sa main s’était trop écartait du rocher et alors qu’elle s’appuyait contre le vide, la créature finie par perdre l’équilibre et tomber en arrière de son siège de fortune. Weiss tombait sur le dos, finissant au milieu des hautes herbes qui se laissaient écraser par la masse de la créature. Se redressant rapidement, Weiss regardait l’homme qui semblait se détendre et ne remarquait pas tout de suite la présence du cerisier qui n’était pas là il y a quelques secondes.

« Wow vous m’avez vraiment surpris ! Je ne pensais pas que quelqu’un viendrait sur le même rocher que le mien… Hum ? Je suis sûr que ce cerisier n’était pas là avant… »

La créature avait une confiance absolue dans sa mémoire qui ne l’avait jamais trahie jusqu’à présent, et alors qu’il fouillait dans les dossiers de ses souvenirs il ne retrouvait pas un seul cerisier positionné à cet endroit. Il regardait le cahier qu’il avait gardé dans sa main durant la chute, et malgré que la figure de lui-même et de cet inconnu étaient magiquement apparues sur le dessin, il ne retrouvait pas l’arbre aux pétales roses. Il ne pouvait pas deviner que cela venait des capacités mêmes de la personne en face de lui, alors il se contenta de mettre la question de côté avant de grimper de nouveau sur le rocher pour avoir un meilleur aperçu de son interlocuteur.

« Un voyageur ? » telle était la première chose que remarquait Weiss, ne trouvant pas les oreilles pointues habituelles des créatures sur cet homme. A ce moment-là il n’avait toujours pas entendu parler de ces créatures qui avaient les oreilles rondes, comme les voyageurs, c’est pourquoi la confusion était compréhensible. Il n’avait pas l’habitude de converser avec ces personnes venues d’un autre monde, mais il n’avait aucune raison de se montrer méfiant ou agressif à leur égard. Après tout cet homme à l’air plutôt détendu, malgré la plaie ouverte qu’il avait sur lui, ce qui alertait quelque peu Weiss…

« Mais vous êtes blessé ! Il faut vite traiter ça avant que ça ne s’infecte ! Je dois avoir ce qu’il faut par ici… »

L’albinos poser son sac sur le côté et commençait à fouiller en long en large et en travers son sac, plongeant son bras à l’intérieur comme s’il était plus profond qu’il ne laissait le voir. Il sortait plusieurs babioles comme des réveils ou des statuettes en bois qu’il avait lui-même sculptées sur le modèle de plusieurs personnes qu’il avait rencontré dans son voyage, avant de saisir le strict minimum pour appliquer des premiers soins : une pommade désinfectante et des bandages. Il tendait les outils à l’inconnu sans réellement faire attention s’il voulait être soigné ou non. Sans aucune arrière pensée Weiss restait face à lui, solide dans son envie d’aider son prochain même si ce dernier était un parfait inconnu à ses yeux. Plusieurs questions fusaient dans sa tête comme : « comment s’est-il blessé ? A-t-il était attaqué par les créatures de ce royaume ? Sont-elles à sa poursuite ?... » mais il finit par rapidement tout mettre de côté et à ouvrir la boîte contenant la pommade pour la placer sur ses doigts et faire signe à l’homme de lui montrer où était situé la blessure directement.

« Je ne suis pas médecin mais je peux au moins faire en sorte que ça n’empire pas. »

Sans hésitation, sans peur, sans ultérieur motif, Weiss se présentait en bonne âme. Et il espérait pouvoir venir en aide à cet homme blessé qui venait de croiser sa route.


Codage by TAC

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Illusion totale
Points de Puissance : 22 222
Points de Réputation : 28 200
Messages : 22
MessageSujet: Re: Passage dans les hautes plaines [PV Invoker]   Ven 30 Mar - 22:37

Quand l'inconnu s'appelle Grégory House
Surprise ! C'était probablement le mot décrivant le mieux la situation. Car quand l'artiste avait vu l'illusionniste assit à ses côtés, sa première réaction avait été un petit bond de surprise qui l'avait fait tomber du rocher. Mais le nouveau-né ne s'en préoccupait pas, il savait bien qu'une apparition soudaine en effraieraient certains. D'autant plus dans un endroit non civilisé où il fallait redoubler de vigilance. Si l'inconnu avait fait plus attention à ce qui l'entourait, il aurait pu éviter cette chute et fort heureusement, l'illusionniste n'était pas un ennemi... Enfin du moins rien ne laissait entendre que c'était le cas pour l'instant.

Mais Invoker serait étonné si ce jeune homme était une mauvaise personne, il demandait juste à rester tranquille afin de profiter du beau temps et de la nature afin de laisser parler son côté artiste. Après, ça n'empêchait pas non plus que ça pouvait être une mauvaise personne. Nous ne sommes à l'abri de rien aujourd'hui. C'était probablement pour ça que même s'il se reposait, il restait quand même sur ses gardes, surtout après ce qu'il s'était passé dernièrement.

« Wow vous m’avez vraiment surpris ! Je ne pensais pas que quelqu’un viendrait sur le même rocher que le mien… Hum ? Je suis sûr que ce cerisier n’était pas là avant… » Disait-il avant de remonter sur le rocher.

L'illusionniste souriait doucement, non pas parce que l'inconnu avait chuté du rocher. Non plus par rapport au fait qu'il pensait être venu en premier sur le rocher. Mais par le fait qu'il y avait ce cerisier en fleur, d'autant plus que c'était un arbre qui n'avait pas l'air d'exister dans cette zone. S'il y en avait véritablement un, tout le monde l'aurait déjà remarqué. Il ne savait donc pas si son interlocuteur avait fait preuve d'une simple pensée sotte ou s'il était vraiment si naïf. Il allait donc lui éclairer sa lanterne.

- C'est normal, il n'y avait nulle trace de cerisier en fleur en ces lieux temps que je n'avais pas choisi le contraire. Disait-il sur une voix calme. Tout comme le fait que si tu ne m'avais pas aperçu quand tu as posé bagages ici, c'était parce que je ne t'avais pas autorisé à me voir. Rajoutait-il en marquant un certain silence. Puis quand j'ai senti que tu ne demandais qu'à prendre repos ici et que tu n'avais l'air nullement suivi de mauvaises intentions, j'ai convenu que tu avais permission de prendre conscience de ma présence. Disait-il en s'asseyant doucement.

Alors qu'il parlait, il pouvait voir l'inconnu le fixait et l'observait de haut en bas. Qu'est-ce que c'était que ce comportement ? Même lui qui était un nouveau-né savait pertinemment que c'était un comportement impoli. Et alors qu'Invoker s'apprêtait à lui faire la remarque, l'inconnu l'avait devancé.

« Mais vous êtes blessé ! Il faut vite traiter ça avant que ça ne s’infecte ! Je dois avoir ce qu’il faut par ici… » Disait-il en cherchant de quoi faire les premiers soins dans son sac.

Pendant qu'il fouillait dans son sac, il sortait plusieurs objets pour retrouver ce qu'il cherchait. La créature pouvait donc voir quelques affaires comme des réveils et même des statuettes en bois. Avec ce spectacle, ça n'étonnerait même pas le nouveau-né qu'il sorte également une bicyclette de son sac à dos. Une fois les outils de premiers secours en main, il les tendait vers Invoker. Mais ce dernier n'ayant pas eu encore l'occasion d'ouvrir un bouquin de médecine, il ne savait pas comment s'y prendre... Puis il était surtout prit de court, il ne savait pas vraiment comment réagir. Après tout, il avait rencontré plusieurs personnes mais personne avec un bon fond comme le sien.

Bakus était un enfant ayant soif de combat pour faire régner ses intérêts qui heureusement rejoignaient ceux du nouveau-né dans le fond. Wylen n'était pas quelqu'un de mauvais, mais il avait soif de pouvoir... Quant à Sokral... Rah Sokral ! Il représentait une belle partie de ce que Invoker voulait éradiquer dans Dreamland et il finira par y arriver. Mais lui était différent, il était calme, il demandait juste à passer un moment paisible et en voyant un inconnu blessait, sa première réaction était de vouloir le soigner alors que...

- Je pourrais être une personne dangereuse et recherchée cherchant la guerre et le sang au sein de Dreamland... Pourquoi vouloir me soigner ? Demandait-il.

Malgré la question, l'inconnu écoulait de la pommade désinfectante sur ses doigts en faisant signe au nouveau-né d'exposer sa blessure. Face à cette situation, la créature soupirait mais non d'exaspération. Il se faisait simple la réflexion que c'était le deuxième acte qui aurait pu le tuer si l'illusionniste était quelqu'un de foncièrement mauvais. Mais ce n'était pas le cas et l'inconnu n'avait pas l'air d'être un mauvais bougre. C'était pour cela que la créature ôtait son haut montrant sa blessure de trois centimètres de profondeur sur une dizaine de centimètres de long. Les veines légèrement bleutées montraient qu'une infection commençait doucement à s'installer, montrant également que cela faisait déjà plus d'un jour qu'il était amoché ainsi...

« Je ne suis pas médecin mais je peux au moins faire en sorte que ça n’empire pas. »

Avec un peu de chance et étant donné qu'il n'était pas médecin... Peut-être qu'il ne comprendrait pas cela car ça montrerait qu'il n'était pas un voyageur ou alors qu'il était dans le coma. Mais s'il pouvait éviter de crier sur tous les toits que c'était une créature, ça l'arrangerait car les voyageurs sont plus facilement victime de discrimination dans ce monde. Permettant donc de cibler plus facilement qui était les ennemis au sein de Dreamland.

Pendant que les soins étaient exercés sur son être. L'inconnu se présentait gentiment, il disait se nommer Weiss. Ayant fait le premier pas, il se présentait à son tour alors que l'application du désinfectant venait de s'achever.

- Enchanté, mon nom est Shiro Amakusa et étant donné la situation, rassure toi. Personne n'est à ma poursuite. Du moins il n'est sûrement pas en état de pouvoir revenir pour une seconde manche. Disait-il en regardant le ciel après avoir jeté un coup d'oeil sur sa brûlure au second degré de son bras droit.

Heureusement, la brûlure guérissait doucement mais sûrement. De l'eau était dans des sortes de bulles de peau. Au final ça avait seulement d'un grand coup de soleil désormais, rien de plus. Et alors qu'il réfléchissait et bien qu'il se doutait d'une réponse proche de celle d'un homme au grand coeur, Invoker posait tout de même la question.

- Dis moi. Pourquoi cet altruisme dans un monde comme celui-ci ?

Codage par Libella sur Graphiorum


Dernière édition par Invoker le Lun 2 Avr - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Mutation du bras droit
Points de Puissance : 20 500
Points de Réputation : 2 050
Messages : 68
MessageSujet: Re: Passage dans les hautes plaines [PV Invoker]   Dim 1 Avr - 18:16


   

   
« Passage dans les hautes plaines »

   
Feat Invoker

   

Le silence de Weiss face aux questionnements de l’étranger n’avait pas pour but d’éviter de répondre, mais pour insister sur le fait qu’il fallait traiter la blessure et ce peu importe le contexte. Être seul et blessé représente probablement l’une des pires situations vivables pour l’albinos alors qu’il voyait l’homme aux yeux verrons retirer une partie de ses vêtements déchirés pour présenter sa blessure. Plus profonde qu’on ne le penserait, le forgeron était surpris que la plaie ne saigne pas ou pas beaucoup. Qu’est-ce qui aurait pu causer une telle incision dans sa chair, et sur une aussi large surface ? Alors qu’il passait ses doigts couverts d’onguents curatifs, il faisait attention à en appliquer sur toute la surface de la blessure avant de prendre en main les bandages et commencer à couvrir la blessure. Une peau blessée laissée à l’air libre était toujours sensible aux microbes. Si l’inconnu ne voyageait pas énormément ce n’aurait peut-être pas été un souci mais Weiss doutait qu’il habite dans le coin, par pure superstition.

La manœuvre silencieuse de l’albinos lui permettait à réfléchir à plusieurs choses, notamment à ce que lui avait dit cet inconnu. Il affirme avoir fait apparaître le cerisier en fleurs qui continuait de laisser ses pétales s’envoler par la force du vent, au même titre qu’il ne s’était montré uniquement parce qu’il avait autorisé le forgeron à le voir. La créature n’avait pas vraiment besoin de faire de calculs complexes pour comprendre qu’un pouvoir était mis à l’œuvre dans toute cette histoire. Mais quel pouvoir exactement ? C’est bien une chose que Weiss ne le saura pas à moins d’être confronter davantage à cette magie, ou que son interlocuteur ne le lui dise clairement. Même si l’albinos pourrait avoir quelques idées déjà.

« Je m’appelle Weiss, je suis actuellement de passage dans ce royaume.»

Finissant tout juste de mettre en place les bandages, le forgeron faisait un pas en arrière pour permettre au fameux Invoker de se rhabiller. Le voyageur (?) partageait le fait qu’il n’était pas poursuivi pour l’instant, du moins que son poursuivant n’avait pas les moyens de le retrouver. Weiss hochait légèrement la tête alors qu’il regardait sans sourciller l’homme qu’il venait de soigner.

« Je n’en doute pas, si vous arrivez à vous dissimuler à souhait et à manipuler votre entourage… »

Le forgeron espérait mettre le doigt sur les capacités surnaturelles de l’homme en face de lui mais ce n’est pas comme s’il obtiendrait quelque chose en cherchant plus profondément. Ce qui interpellait davantage Weiss, c’était qu’Invoker ne semblait pas comprendre la preuve de bonne volonté que venait de mettre en œuvre l’albinos, comme si son geste de bonté était vu comme… Une anomalie, quelque chose qui avait forcément besoin d’une raison précise pour qu’elle se produise. Weiss faisait mine de réfléchir en saisissant son propre menton, laissant son regard se perdre dans les cieux… Pour au final hausser les épaules et regarder Invoker avec un air crédule.

« Ai-je vraiment besoin d’une raison ? Quel genre de personne je serais si je baissé les yeux et passé mon chemin devant un homme blessé ? »

Plutôt que de poser la question à Invoker, les bras écartés de Weiss donnait l’impression qu’il s’adressait au monde autour de lui. Le forgeron avait les outils et les petites connaissances nécessaires pour venir en aide à quelqu’un, il n’avait plus qu’à faire marcher sa volonté et à s’y mettre. Si Invoker avait été en piteux état, il n’aurait pas hésité un seul instant à le porter sur son dos pour l’emmener au village ou à la ville la plus proche pour qu’il soit soigné. C’est comme ça que l’albinos procédait, même s’il n’était pas capable d’apporter une grande aide, il n’hésitera pas à tendre la main pour saisir ceux qui sont dans le besoin. Alors qu’il laissait un petit silence s’installait après avoir répondu à Invoker par une autre question, Weiss décidait d’apporter sa vision de la chose :

« Je ne connais pas encore toutes les règles qui régissent ce monde, mais j’ai grandi avec des personnes qui ont étés blessées et abandonnées par Dreamland, d’une certaine façon. Moi-même je ne comprends pas d’où je viens exactement ni pourquoi je suis né, mais un homme, une femme et bien d’autres m’ont accueillis dans leur foyer. Je pense que même si on est seul, même si on est blessé, même si on a fait des choses impardonnables… Il ne faut pas perdre espoir à ce qu’un jour une personne nous tende la main, et que c’est cette personne qui nous donnera la force de changer. »

Une si simple question qui fini par déboucher sur une réponse aussi poussée, même Weiss était surpris des mots qui sortaient naturellement de ses propres lèvres. Au final il n’y avait pas grands choses à développer d’autres si ce n’est voir la réaction d’Invoker, ce qui amenait l’albinos à fouillait de nouveau dans son sac pour sortir deux fruits aussi bleus que l’océan sous un ciel dégagé, du moins c’est ce qu’avait entendu Weiss alors qu’il avait acheté plusieurs fruits à un marchand itinérant, n’ayant jamais réellement eu l’occasion de voir d’océans pour l’instant. Il lançait lentement l’un des fruits à Invoker, croquant dans le second pour sentir un sursaut de sucre dans son palais de quoi lui donner envie de croquer une seconde fois très rapidement.

« Si ce monde ne veut pas donner de seconde chance, n’est-ce pas à nous qui vivons ici de nous charger de le faire ? »



Codage by TAC

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Illusion totale
Points de Puissance : 22 222
Points de Réputation : 28 200
Messages : 22
MessageSujet: Re: Passage dans les hautes plaines [PV Invoker]   Lun 2 Avr - 23:12



Seconde chance

Ft. Weiss

La jeune créature profitait de ce temps calme pou bavarder et se faire désinfecter. Ils en étaient venus aux présentations. Invoker s'était présenté sous son véritable nom : Shiro Amakusa. Pour quelle raison ? Car comme cela avait déjà été dit, Invoker est un personnage de notoriété publique qui agit au regard de tous pour faire de ce monde un endroit paisible. Mais si tout le monde connaissait son véritable nom et son véritable visage, il pourrait y avoir des représailles et actuellement il n'était pas assez fort pour se montrer aux yeux de tous. Alors il se cachait, dans ses habits quotidiens c'était juste un jeune garçon mystérieux. Dans sa tenue, c'était le dirigeant d'un groupe cherchant à détruire ce monde et sa tyrannie pour en reconstruire un tout nouveau où toutes personnes bonnes auront leur place. Et à sa présentation, l'inconnu lui répondait à son tour.

« Je m’appelle Weiss, je suis actuellement de passage dans ce royaume.» Disait-il en finissant de placer les bandages.

Le dénommé Weiss se reculait afin de permettre à la jeune créature de se rhabiller. Ce qu'il faisait évidemment en faisant un signe de tête pour remercier son secouriste autodidacte. Pendant qu'il était en train de se revêtir, l'illusionniste expliquait qu'il n'était pas poursuivi et que d'ailleurs son poursuivant ne serait pas en état actuellement. Weiss hochait la tête avant de rajouter.

« Je n’en doute pas, si vous arrivez à vous dissimuler à souhait et à manipuler votre entourage… »

À cela, la créature se frottait l'arrière de la tête et voulait clarifier tout de suite la situation.

- J'ai certes un pouvoir qui me sert à tromper mon entourage. Mais à dire vrai je n'aime pas l'utiliser pour cette raison. La seule fois où je l'ai utilisé dans le but de tromper et manipuler quelqu'un c'était hier face à une créature qui avait tué tous les clients d'une taverne. Le barman était encore vivant et j'ai fini par combattre pour le sauver et arrêter la créature. Disait-il en perdant son regard au sol. Celui qui utiliserait son pouvoir pour le mal ce serait plutôt mon frère, mais même s'il est capable de faire couler le sang et qu'il est conscient que c'est mal... Il voit cela comme un mal nécessaire pour aboutir sur un résultat positif et à long terme. Rajoutait-il et levant les yeux au ciel cette fois-ci.

Alors qu'un léger silence se faisait entendre, l'illusionniste demandait donc d'où venait la bonté de cette personne. Bonté qui était loin d'échapper à Invoker, c'était un acte qu'il n'oublierait pas de sa personne. Et à dire vrai, ça le soulageait de rencontrer enfin quelqu'un de plus positif. Bakus était un être blessé par la disparition de son groupe mais il était très loyal et ferait tout pour protéger les siens malgré son côté sombre. Wylen était une personne indépendante qui avait accepté de les rejoindre sous les conditions de ne pas recevoir d'ordres directs et de pouvoir partir quand ça lui convenait, chose qu'Invoker avait accepté sous réserve de l'achever en cas de traîtrise, la confiance n'était pas encore au rendez-vous car après tout ils se connaissaient peu. Mais lui, il ne cherchait pas à différencier le bien du mal, il voulait juste aider son prochain.

« Ai-je vraiment besoin d’une raison ? Quel genre de personne je serais si je baissé les yeux et passé mon chemin devant un homme blessé ? » Disait-il en écartant les bras comme s'il parlait au monde entier. « Je ne connais pas encore toutes les règles qui régissent ce monde, mais j’ai grandi avec des personnes qui ont étés blessées et abandonnées par Dreamland, d’une certaine façon. Moi-même je ne comprends pas d’où je viens exactement ni pourquoi je suis né, mais un homme, une femme et bien d’autres m’ont accueillis dans leur foyer. Je pense que même si on est seul, même si on est blessé, même si on a fait des choses impardonnables… Il ne faut pas perdre espoir à ce qu’un jour une personne nous tende la main, et que c’est cette personne qui nous donnera la force de changer. » Disait-il en tendant un fruit bleu et en observant l'illusionniste.

La créature acceptait le fruit tendu avec joie tout en le remerciant. Et pendant qu'il écoutait les paroles de Weiss, il souriait doucement. Invoker partageait la même opinion tout en agissant différemment. Ces deux-là se rapprochaient du Yin et du Yang. Invoker serait le Yang, porteur des ténèbres et infligeant douleur et cruauté pour débarrasser le monde de ses maux, tout cela pour un monde paisible et durable. Weiss, lui, c'était l'inverse. Il était le Yin, entouré par de la cruauté, il était plus du genre à chercher les points et personnes positifs afin de les soutenir et d'en tirer davantage de force pour continuer de propager un esprit d'aide et de soutien. Un même but pour deux routes différentes, le nouveau-né souriait d'un air sincère. Il était ravi de cette rencontre.

« Si ce monde ne veut pas donner de seconde chance, n’est-ce pas à nous qui vivons ici de nous charger de le faire ? »

Le nouveau-né souriait de plus bel et prenait une nouvelle bouchée du fruit bleuté. Pour la première fois depuis sa naissance, il vivait un moment paisible et agréable. "Si tu veux changer le monde [...] Apprends à t'aimer toi et le monde qui t'entoure." C'était la phrase qu'il se remémorait de la créature du lac. Il avait déjà rencontré quelques taches sombres de ce monde et il venait de trouver ce qu'il désirait laisser après la bataille finale qu'il allait déclencher. C'était à des personnes qui aident leurs prochains comme lui qu'il voulait léguer le monde après sa mission achevée. Mais malheureusement, il se devait d'impliquer des personnes comme Weiss dans la guerre et le sang dans son groupe pour combattre. Il ne pourrait pas changer le monde avec des personnes qui n'avaient pas cette volonté de faire bouger et changer les choses. L'illusionniste prenait donc la parole.

- Quand je te disais que mon frère était du genre à répandre un mal nécessaire pour un résultat durable... C'est un mal que je trouve également nécessaire. Lui aussi est entouré par la triste réalité de ce monde dirigé par de mauvaises personnes. Et il compte bien emprunter une pente glissante de sang pour arracher Dreamland des griffes de leurs tyrans afin de léguer à tous les habitants un monde en paix, peuplé de personnes dirigé par la bonté et l'entraide. Tu devrais notre groupe ou au moins lle rencontrer, je sais que dans quelques jours il compte partir pour résoudre un conflit interne dans le Royaume des Reptiles. Qu'en dis-tu ? Demandait-il en regardant Weiss.

Il espérait que Weiss accepterait de se joindre à eux, il ne pouvait être qu'un plus dans l'équipe et également donner une vision des choses différentes qui pourraient permettre de mieux guider le groupe et ses agissements. Un but unique pour deux chemins différents, avoir un point de vue différent du sien pouvait être bénéfique. Et il espérait qu'il réponde par l'affirmative.




Code by Wiise sur Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Mutation du bras droit
Points de Puissance : 20 500
Points de Réputation : 2 050
Messages : 68
MessageSujet: Re: Passage dans les hautes plaines [PV Invoker]   Sam 23 Juin - 15:31


   

   
« Passage dans les hautes plaines »

   
Feat Invoker

   

Il baissait légèrement le regard, gardant le fruit déjà croqué à plusieurs reprises entre ses doigts écaillés, un étrange sentiment traversant ses yeux alors qu’il assimilait ce que disait son interlocuteur contrôleur de mirage. « Qu’est-ce qui anime une personne à tuer autant de monde en une seule fois ? Ces gens méritaient-ils vraiment de mourir ? Au final, ce sont leurs proches qui devront vivre avec ce poids… » Weiss ne pouvait s’empêcher de laisser ses pensées transparaître dans son regard alors qu’il soupirait silencieusement, fermant les yeux un bref instant avant de retourner son attention sur Shiro. Par le biais de ces quelques aveux, le forgeron apprenait que Shiro avait un frère et que ce dernier semblait davantage disposer à utiliser le mal pour réparer des injustices. Weiss fronçait légèrement les sourcils, le doute s’installant au même titre qu’un rictus se formait sur son visage. L’albinos ne savait pas vraiment quoi répondre face à ce genre de propos, pouvait-il se permettre de désapprouver une telle conduite alors que, fut-il un temps, la jeune créature s’imaginait agir de la sorte ? Plus il essayait de chercher une réponse, et plus il se sentait inutile, au point que souvent il allait jusqu’à se détester pour ne pas être capable de savoir quelle était la meilleure chose à faire pour réellement changer les choses. Dans le silence, Weiss reprenait une bouchée de son fruit.

Plusieurs ombres passaient au-dessus de leur tête, plusieurs dizaines de mètres dans le ciel. Des dinosaures qui laissaient les rayons de soleil se refléter sur leurs écailles avant de battre des ailes et continuer leur exil vers l’horizon. Le forgeron relevait la tête, observant ces créatures qui après quelques secondes ne devenaient que des points noirs au loin. Il ressentait une certaine forme de sérénité et de paix alors qu’il observait ces plaines sans nom, plusieurs figures laissant leur long cou émergeait des hautes herbes pour aller grignoter le feuillage de quelques arbres. Weiss se sentait bien loin de l’odeur de métal et du sang de la troisième zone, il se sentait loin de chez lui. Il avait un léger pincement au cœur alors qu’il pensait à sa maison, répétant silencieusement entre ses lèvres les noms de ceux qu’il considérait comme sa famille. Famille… L’albinos restait pensif alors que Shiro avançait sa propre vision des choses, ce dernier se montrant compatissant envers la voie de son frère. Même si le doute pouvait encore se lire sur le visage de Weiss à cet instant, il l’a remplaçait rapidement par un léger sourire alors qu’il se montrait empathique vis-à-vis de son envie de croire en un membre de sa famille. Alors qu’il regardait Shiro, le forgeron ne cherchait pas à le faire attendre plus que ça quant à sa proposition.

« J’ai du mal à concevoir le concept d’un mal nécessaire. J’ai toujours trouvé qu’il était plus douloureux de faire mal aux autres, que d’être la victime de l’expression de notre propre violence guidée par un idéal avait des effets bien plus dévastateurs sur nous même que l’on ne peut l’imaginer. Je respecte profondément ceux qui, comme votre frère et vous, désirent changer la situation actuelle de Dreamland, mais je pense qu’il est également important de ne pas prendre de décisions drastiques pour ceux qui font des efforts chaque jour pour vivre en paix avec leurs proches. Car on peut mettre fin au règne d’un tyran et empêcher les habitants de partir en guerre, mais cela peut également les condamner à combattre autre chose que pour une guerre. Dans les rues d’une ville, certains doivent combattre contre la pauvreté, la famine, le conflit des classes sociales etc… »

L’albinos se relevait, passant ses mains sur la poussière sur ses vêtements avant de se remettre à fixer l’horizon, laissant la vue le laisser presque sans voix pendant quelques secondes avant qu’il ne continue.

« Je ne dis pas que couper la tête d’un serpent n’est pas une bonne chose, un être profondément mauvais restera mauvais s’il a le pouvoir de l’être. C’est pour cela que je pense qu’il faut davantage se tourner vers l’entraide et l’assistance à ceux qui en ont besoin afin de leur redonner la force de se dresser sur leurs propres pieds et de décider de la vie qu’ils souhaitent mener. Tuer n’est pas une solution, c’est un raccourci pervers qui tente à nous faire croire qu’une fois le mal éliminer il ne restera que le bien, malheureusement je pense que ce monde est bien plus nuancé que ce qu’il nous laisse imaginer… »

Weiss se tournait vers Shiro, le fixant dans les yeux avant de lui tendre sa main gauche, un léger sourire se dessinant sur son visage alors qu’une pointe de compassion brillait dans son regard serein  en harmonie avec la nature autour d’eux.

« Je ne juge pas les espoirs de votre frère, ni les vôtres. Je suis encore jeune et je reconnais à quel point je peux être vague sur les éventuels chemins à entreprendre pour essayer de changer les choses. Néanmoins… Je veux bien essayer de vous accompagner jusqu’au royaume des reptiles afin d’espérer trouver les réponses que je recherche. Et puis peut-être pourrais-je en apprendre davantage auprès de votre frère là-bas. »

Même si Shiro ne l’avait peut-être pas proposé de cette manière, le forgeron lui tendait la main afin de personnellement l’emmener au royaume des reptiles. Il n’allait pas abandonner une personne venant tout juste d’être soignée alors que tout autour d’eux des prédateurs peuvent éventuellement se cacher et les prendre au dépourvu. Weiss pensait sincèrement ce qu’il avait essayait de retranscrire avec des mots, espérant que sa vision n’entre pas en conflit avec celle de son interlocuteur et du coup le rebute à accepter la main tendue de l’albinos.


Codage by TAC

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Passage dans les hautes plaines [PV Invoker]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Passage dans les hautes plaines [PV Invoker]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tempête dans les Vastes Plaines (PV Marcus Archéon)
» Après un rapide passage dans le hall
» Excusez-moi du retard, je me suis fais attaquer par des pokémons sauvages dans les hautes herbes!
» Fifty shades of Grey
» Passage dans la forêt de Jade.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RP :: Première Zone :: Plaines Anciennes-
Sauter vers: