Bienvenue

Liens utiles

Effectifs

Ligue B : 18 membres
Ligue M : 7 membres
Ligue S : 0 membre
Créatures : 10 membres
Inclassables : 0 membre
Seigneur cauchemar : 1 membre
Rois des rêves : 0 membre

Top-Sites & Discord


Membres du mois

Edgar
Profil
Top activité
Jøn
Profil
Top vote
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Partagez | 
 

 Where is Brian ?

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôleur de la décomposition
Points de Puissance : 5 500
Points de Réputation : 3 000
Messages : 19
MessageSujet: Where is Brian ?   Lun 5 Mar - 15:33

Illustration du contexte
Modèle voyageurs | Brian


Surnom:
Sexe: Masculin
Age: 18 ans
Habite à : Paris
Activité : Dans le coma
Phobie : Peur de la décomposition
_____

Pouvoir: Contrôle de Décomposition
Arme: Aucune pour le moment
Objet magique: Aucun
Alignement : Mauvais / Mauvais
Objectifs : Se venger de son père en espérant que celui-ci se trouve à DreamLand.
_____

Aime : La solitude
N'aime pas : Plein de choses, mais le pire n'est autre que son père.
Points de Puissance : A vous de voir
Points de Réputation : A vous de voir
Classement : A vous de voir mais dans la ligue B

Si tu es en quête d'action viens me voir, on finira sur Enquête d'Action



Description


Brian mesure un mètre quatre-vingt pour soixante-quinze kilos. Il est svelte, loin d'avoir un corps d'athlète, il compense son manque de force par sa vitesse. Son corps mince laisse ressortir ses cheveux foncés, souvent coiffé en bataille. Sa peau est l'une des choses les plus frappantes sur lui puisqu'à son arrivé à Dreamland, il eut une mésaventure qui lui valut de perdre une bonne partie de sa peau pâle qui fut remplacée par une nouvelle tenue par des agrafes. D'ailleurs, les agrafes aux coins des lèvres laissent penser qu'il sourit en permanence mais l'expression de son visage, notamment ses yeux, laisse entrevoir son air blasé, emplit de haine.

Il possède aussi des piercings sur ses oreilles, et un au niveau du nez. Pour ses vêtements, il porte souvent un pantalon sombre, que ce soit bleu foncé, noir voir même rouge foncé parfois accompagné d'un manteau noir qu'il porte par-dessus un t-shirt blanc en col V laissant apparaitre les agrafes présentes sur son torse. Autre chose qui l'habille, ce sont les quelques larves qui se baladent sur son corps, passant parfois sur ses yeux ou même dans sa bouche.

Mentalement, son passé lui a laissé énormément de séquelles. En effet, Brian est un type très renfermé et solitaire, il n'accorde sa confiance à personne et pense que tout le monde lui en veut. Tout ça fait qu'il est très violent et n'hésite pas à s'en prendre aux autres sans raisons apparentes. Pour lui, il ne fait que montrer aux autres ce que lui a subi afin de leur faire comprendre ce qu'est la souffrance. A cause de ses violences, il n'a pas pu aller bien loin à l'école, faisant de lui un véritable cancre mais pourtant, les rares fois où il dialogue, il parait plus intelligent que ce qu'on pourrait penser. Pour finir, ça lui arrive de parler tout seul, les longues journées et nuits passés tout seul ainsi que les violences subies ont fait qu'il en arrive à se parler à lui-même.

Pour le reste, à vous d'en juger lorsque vous le croiserez.


Histoire


J'viens pas vous raconter d'histoires, j'ai une histoire à vous raconter et c'est celle de Brian.

Ce jeune garçon est né d'un amour parfait entre son père et sa mère, un couple complice et amoureux comme on en voit que très rarement de nos jours. Cependant lors de l'accouchement tout ne c'était pas passé comme prévu, en effet suite à des complications, les médecins ne pouvaient pas sauver les deux vies. La jeune maman, prête à tout pour son enfant leur demanda de tout faire pour qui celui-ci s'en sorte même si cela revenait à se sacrifier. Sans attendre, tous les moyens ont été mis en place pour que le petit s'en sorte et après plusieurs heures, la mission fut un succès même si la maman elle avait perdu la vie. C'est là où tout commença réellement.

Le père de Brian ne se remettait pas du décès de sa femme, il sombra dans une dépression et tenta même à plusieurs reprises de mettre fin à sa vie mais à chaque fois il survécu in-extrémis. Alors qu'il était prit en charge afin de recevoir des soins, le petit était élevé par sa tante, la sœur de la défunte. Elle qui n'était pas mariée et qui n'avait pas d'enfant, prenait son rôle à cœur et couvrait le petit de tout ce dont il avait besoin. Elle en garda la garde jusqu'à ses cinq ans, c'est à ce moment que le père de Brian eu a nouveau l'autorisation de récupérer la garde de son enfant. Mais, alors que tout le monde pensait qu'il allait mieux, en réalité, il ne voulait qu'une seule chose : Se venger. Pour lui, la perte de sa femme était la faute de son gamin, et il comptait bien lui faire subir la même souffrance que lui avait subit lors de la perte de son épouse. C'est alors que le calvaire de Brian débuta. Son enfance fut assez sombre, battu par son père pour un oui pour un non, il n'avait que très rarement ce qu'il voulait et devait se contenter du minimum syndical. Il ne vivait pas, il survivait, même au niveau de l'alimentation, il ne devait pas se plaindre et n'avait que les restes ou les aliments périmés.

Cette violence se répercuta sur son caractère, en effet, vivre une enfance comme celle-ci laisse des séquelles et elles se furent ressentir à l'école. Enfant très violent et peu impliqué, il était toujours mêlé à des bastons, des vols de matériels et violences verbales envers ses professeurs. Il réussit néanmoins à rester scolarisé jusqu'à ses douze ans. Alors qu'il était en plein cours, un de ses professeurs eu le malheur de lui faire une remarque sur son éducation. Ni une ni deux, le jeune garçon se jeta sur son professeur et lui asséna plusieurs coups, heureusement, il fut rapidement stoppé par ses camarades laissant l'enseignant dans un état de choc, il se rappellera toujours du regard de l'enfant qui en disait long sur ses intentions. Il savait que sans l'intervention des autres élèves, il aurait subit de très lourd dégât voir même pire, y laisser la vie.

Déscolarisé, Brian passait son temps dans sa chambre, interdit de sortir la plupart du temps par son père, les tensions dans la maison étaient à leurs paroxysmes, l'adolescent se laissait de moins en moins faire et se mesurait chaque jour un peu plus à son père. Malgré ça, il se faisait quand même défoncé par son daron qui était bien plus balèze que lui. D'ailleurs le garçon fini souvent ses soirées à l'hôpital, repartant plusieurs fois avec des membres cassés. Le calvaire dura jusqu'à ses dix sept ans, le comportement du jeune homme ne s'était pas amélioré bien au contraire, solitaire dans tous ce qu'il entreprend, il ne faisait plus confiance à  personne et avait l'impression que le monde était contre lui. Pourtant, il ne le savait pas encore mais il avait, malgré les tensions avec son père, encore un peu confiance en lui même si celle-ci fut anéantit le jour où il découvrit sa phobie.

Comme à son habitude, enfermé dans sa chambre, Brian passait ses journées et ses soirées sur le net, ou a fumer afin de planer et oublier ses soucis. Il n'avait plus grand chose à faire, il souhaitait même parfois mettre fin à sa vie mais il n'avait jamais le courage de passer à l'acte contrairement à son père qui avait déjà tenté plusieurs fois sans succès. Mais ce jour-là tout allait basculer, alors qu'il était sur son ordinateur à se balader sur internet, il jeta un œil vers sa poubelle qui débordait. Il aperçut alors plusieurs centaines de larves qui venaient de la nourriture périmé qui se décomposait. Dégoûté et prit de panique, il cria en appelant son père à l'aide qui arriva, en colère d'avoir été dérangé. Lorsque Brian lui expliqua qu'il avait peur de ce qu'il voyait, son père se mit à rire pensant qu'il se foutait de lui et l'attrapa par l'arrière de la nuque avant de lui foutre la tête dans la poubelle, en plein dans les larves. Le jeune homme paniqua, il se débattait dans tous les sens et n'osait pas respirer de peur que les bestioles lui rentrent dans la bouche. Pourtant après plusieurs secondes passées en apnée il n'eut pas d'autre choix, de toute façon certaines étaient déjà rentrées dans ses narines. Criant de plus en plus fort et se débattant de toutes ses forces, son père prenait ça pour un défi, il détestait voir son fils lui tenir tête. Il attrapa alors la lampe posée sur le bureau à côté de lui avant d'asséner plusieurs coups à l'arrière du crâne du gamin. Prit de rage, il ne s'arrêtait plus de le frapper alors que celui-ci était déjà inconscient après le second coup. Ce n'est qu'après s'être défoulé qu'il remarqua que le garçon ne se débattait plus et remplissait la poubelle de sang. C'est ainsi que Brian termina à l'hôpital, plongé dans un coma profond, de loin on avait l'impression qu'il était mort mais en réalité il était loin d'être mort.

Chroniques


La souffrance physique n'est pas la pire et Brian l'avait apprit tout au long de sa vie. Lui qui avait l'habitude de se faire martyriser par son propre père, les coups n'étaient pas ce qu'il y avait de plus douloureux non.. Le plus douloureux c'est de savoir que son propre sang est capable de tel cruauté, ce comportement avait totalement détruit Brian mentalement. Il n'était plus capable de faire confiance, impossible pour lui d'avoir de l'empathie pour quelqu'un, impossible pour lui de faire la différence entre ceux qui lui veulent du mal et les autres. Il n'était plus du tout sociable, d'après lui, tout le monde lui veut du mal alors que c'était loin d'être vrai, la preuve, sa tante l'aimait plus que tout mais ça, il ne le savait pas puisqu'il ne l'avait jamais revu depuis qu'elle avait perdu sa garde il y a quelques années. Le pire dans tout ça, c'est qu'à cet âge, il est totalement impossible de reconstruire quelqu'un mentalement, soigner ses blessures qui l'ont détruit au fond de lui, son cœur n'existe que pour le garder en vie mais rien de plus. Allez dire à ce jeune homme que l'amour existe, que la vie est belle, qu'il est possible d'être heureux. Dreamland sera-t-il l'endroit qui lui permettra de changer ? La suite nous le dira.

Hey oui, notre jeune garçon plongé dans le coma était désormais dans le monde du rêve, le monde de Dreamland mais il était encore trop tôt pour crier victoire. En effet, il fallait encore qu'il surpasse sa phobie. Enfin, déjà pour commencer il devait se réveiller car voilà maintenant plusieurs minutes que son corps était inerte, allongé sur le sol en pleine milieu d'un désert sombre. En attendant qu'il se réveille, pourquoi ne pas vous détailler ce paysage. Le désert était spécial, la nuit dominait l'endroit, les arbres étaient morts, aucune plante dans les alentours, plusieurs carcasses présentes sur le sol, rongées par des larves, tout ce qui se trouvait dans ce désert pourrissait. En prenant du recul, on pouvait facilement remarqué que ce n'était pas un désert.. Non, le sol lui-même n'était autre que des larves, des millions de larves se baladaient. Le temps n'était pas accéléré en soit mais la décomposition était accéléré à une vitesse inimaginable. Vivant ou mort, tout ce décomposait et même Brian qui était à peine arrivé voyait sa peau se décomposer petit à petit.

En parlant du loup, le voilà qui se réveillait enfin. A peine il ouvrit les yeux que la première image était des larves de décomposition devant lui, sur son visage, sur son corps. Apeuré, il se releva rapidement et recula le plus rapidement possible tout en dégageant les bestioles présentes sur lui. Il commençait à paniquer et alors qu'il tenta de se relever, voilà que son pied s'enfonça dans le sol, comme aspiré par des sables mouvants mais ici les sables étaient remplacés par des larves. Son corps pourrissait tellement vite que les larves étaient toutes attirés par lui. Et il s'en rendit compte lorsqu'il se débattait, il remarqua que son bras avait perdu pratiquement toute sa peau, laissant apparaitre ses os.

Alors qu'il s'enfonçait petit à petit, se faisant dévorer, il remarqua une silhouette en face de lui qui ricanait sans cesse. Elle avait le même rire que... Son père ! En effet, s'il se faisait dévoré c'était sa faute, c'était lui qui l'avait foutu dans ce pétrin. Alors que son corps était à moitié engloutit, sa rage prit le dessus, il ne voulait qu'une chose à ce moment, c'était faire taire ce rire qui résonnait dans sa tête, se venger de son père. Il oubliait totalement les bestioles qui le bouffaient petit à petit, son regard devenait de plus en plus meurtrier et c'est à ce moment que sa peur fut surmontée. Il déposa ses mains sur le sol et, au lieu de s'enfoncer, il s'appuya comme s'il était sur du béton, ressortant son corps et s'approchant petit à petit de la silhouette en face de lui. Il commença à courir de plus en plus vite dans sa direction et au moment où il la frappa, il passa au travers faisant disparaitre la silhouette ainsi que toutes les larves présentes sur le sol, la décomposition de son corps s'arrêta avant de s'évanouir à nouveau.

A son réveil, il se trouvait allongé sur un lit, dans un hôpital qui représentait l'endroit dans lequel son corps se trouvait dans la vie réel même s'il ne s'en rendait pas compte. L'endroit était totalement vide, son premier réflexe fut de vérifier ses bras, et il découvrit que sa peau qui s'était décomposée fut remplacée par une autre peau qui fut agrafée partout sur son corps où la sienne avait disparut lui donnant une apparence assez... Flippante. Passant devant un miroir, il contempla son nouveau corps et remarqua quelques larves se balader sur lui, lui laissant échappé un léger sourire avant de poser un doigt sur l'une d'elle, la faisant se décomposer jusqu'à disparaitre totalement. Il ne s'en était pas encore rendu compte mais il était devenu l'un des rares voyageurs à pouvoir rester dans Dreamland pour toujours puisqu'il était dans le coma dans la vie réelle.  

Derrière l'écran ?

Prénom ou pseudo : Mysto
Age : 20 ans (bientôt 21 pensez-y)
Comment as-tu connu le forum ? : Bah j'ai déjà un compte
Connais tu Dreamland ? : MAINTENANT OUI ! Il me reste 3 tomes et je suis à jour !
Depuis quand fais-tu du rp ?: Heu je sais pu, allez voir ma première fiche
Pourquoi avoir choisi ce forum ? : Parce que suis pédé wess
_____

Personnage sur l'avatar et l'oeuvre d'où il provient : Dabi de Boku No Hero Academia


Codage ©️️ Solaris @ Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Dino Maker
Points de Puissance : 18 500
Points de Réputation : 16 900
Messages : 254
MessageSujet: Re: Where is Brian ?   Dim 11 Mar - 3:00

C'est un double compte, t'es là depuis quelques temps, mais bienvenue malgré tout ! Parce que ça fait plaisir et que ça coûte rien d'être poli bon dieu !

Alors alors, cette présentation, elle fait globalement le travail. Il y a des petites fautes mais à part ça, rien de bien problématique. J'ai tout de même tiqué sur plusieurs détails. En premier lieu, le tout ressemble un peu à un gros résumé, tu n'entres que très rarement dans les détails et c'est dommage, on a vraiment l'impression de survoler la vie du personnage alors que certains passages mériteraient plus d'attention. C'est sûrement ce que tu recherchais, mais ça crée une sorte de détachement à propos du personnage qui n'implique pas vraiment. Du coup, malgré la vie horrible qu'il a mené, j'ai pas pu réellement ressentir de l'empathie pour lui. Justement à propos de la vie horrible du personnage, j'ai peut être une vision biaisée de notre société mais je me dis qu'un gamin battu, qui se retrouve souvent à l’hôpital à cause de ça, ne va pas rester éternellement chez son père. Au bout d'un moment, les services sociaux réagissent, donc même si l'histoire globale est crédible dans un univers shonen classique, là c'est un tout petit peu plus difficile à avaler. Sans compter qu'une aide psychologique lui aurait été offerte de gré ou de force après avoir tabassé son professeur, mais ça c'est qu'un détail.

Ensuite, le fait qu'il soit dans le coma. Un voyageur dans le coma, c'est toujours cool, ça peut vivre entièrement à Dreamland, en faisant un peu "l'ultime voyageur", mais là j'ai l'impression que ça a juste été ajouté comme ça, parce que tu voulais qu'il le soit, sans forcément de réelle "raison". Bien sûr le fait que son père soit un sociopathe violent le justifie bien, mais ça arrive à la fin de l'histoire, un peu comme un cheveu sur la soupe. Je suis conscient que t'as certainement fait ça pour enchaîner plus facilement sur la chronique, mais ça reste un peu dérangeant malgré tout. Pour finir sur cette histoire de coma, je sais pas trop comment me placer vis à vis de cette phobie développée quelques secondes avant qu'il n'y plonge, je serais d'avis de dire que le choc traumatique des coups aurait été plus fort que celui de la phobie mais ça c'est clairement subjectif, dans les faits, ça passe, le subconscient c'est compliqué.

Après, la manière dont il bat sa phobie est bien traitée, c'est symbolique et efficace, tout comme la manière dont il devient phobique, donc j'ai rien à redire à ce sujet. La façon dont tu passes par l'histoire plutôt que par les descriptions pour décrire plus profondément le mental était plutôt intéressant au passage, ce qui empêche l'effet "liste de courses" de tout décrire dans une seule et même catégorie. D'ailleurs dans l'ensemble ça reste plutôt pas mal, si je me permet autant de critiques négatives c'est que justement on connaît ton niveau d'rp et que je me permet d'être un peu plus sévère à ce propos pour un double compte, même si ça ne te pénalises pas vraiment.

Enfin, tout ça pour dire que je valide tout ça ! Tu débutes donc avec 4 900 points de puissance ainsi que 2 800 points de réputation en tant que voyageur qui vient de débuter son aventure pour un classement de 1 104ème de la ligue Baby ! N'oublie de faire ta fiche technique pour bien détailler ton pouvoir et surtout : amuse toi bien en rp mon gars !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Where is Brian ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] Bureau de Maël O'brian
» Brian Gionta débute les négociations avec les Devils
» Brian Wilsie
» Avril O'Brian
» Brian Gionta au New-Jersey pour longtemps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les fiches :: Présentations :: Fiches validées-
Sauter vers: