Bienvenue

Liens utiles

Effectifs

Ligue B : 18 membres
Ligue M : 8 membres
Ligue S : 0 membre
Créatures : 10 membres
Inclassables : 0 membre
Seigneur cauchemar : 1 membre
Rois des rêves : 0 membre

Top-Sites & Discord


Membres du mois

Florian
Profil
Top activité
Léo
Profil
Top vote
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Wagon 4 [Drasur]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Admin
Messages : 409
MessageSujet: Re: Wagon 4 [Drasur]   Mer 14 Mar - 16:19

Illustration du contexte
Tour 5



La plupart d’entre vous ne perdent pas une seconde pour foncer dans la direction du bouton. Ceux comme Diavolo qui étaient debout avaient une légère avance par rapport à ceux comme Drasur et Zachary qui se relevaient suite aux coups et aux prises incroyables que chacun prenait de son côté. Finalement ce sont ceux comme Lev qui restaient prudents et attendaient un peu avant de se lancer dans la foule qui fuyait un château d’eau qui leur vomissait des eaux usagées. Au moment d’arriver au niveau du bouton la plupart d’entre vous remarquent la présence de nombreux participants couchés au sol. Sont-ils tous morts ? Bien sûr que non, ils sont encore endormis, sauf les deux ou trois que Diavolo avait réussi à planter. Trop concentré à saigner des participants du wagon 1 et 3, le maître du drop-kick n’entend pas une douce mélodie se jouer au loin au milieu du bordel. Alors qu’un bâtiment fait son footing habituel autour de Délirium City, que Drasur laisse ses origines parler pour lui alors qu’il jetait une grenade dans le dos et que Lev s’élançait pour la renvoyer, vous sentez que l’univers autour de vous semble se distordre. Le temps semble ralentir pendant une ou deux secondes, le temps que le ciel devient bleu et que vous-mêmes paraissiez transparents, ainsi que les participants par terre…

Diavolo, tu vois ta lame qui traverse quelques participants mais pas moyen de les faire saigner, on dirait que vous vous êtes tous changés en fantômes. Ca se confirme par la grenade qui traverse littéralement Lev pour atterrir au niveau du bouton et qui explose, faisant d’énormes dégâts qui auraient pu potentiellement tuer tout le monde.

« WOW ! On peut dire que le Débili Dream a encore sauvé des vies aujourd’hui, et sans faire exprès ! Bienvenue dans les 5 minutes dans le plan astrale les amis ! Amusez-vous à jouer aux fantômes mais attention, maintenant que le bouton a été détruit il vous faudra chercher un autre dans TOUTE la ville. Il existe plusieurs boutons de back-ups, saurez vous les trouver avec un peu de tactique ? »

Ouais, parce que la seule qu’a réussi à tuer Drasur ben c’est le bouton de validation que lui et d’autres participants du wagon 4 n’avaient pas encore pu s’approcher pour appuyer… On fait un petit résumé des évènements entre la station 1 et 2 ?

Citation :
- Drasur, tu as réussi à te faire entendre par Rex mais tu n’as pas encore appuyé sur le bouton pour te faire valider, il ne te reste que 12 minutes !
- Zachary, tu n’as encore réussi à éliminer CycloCena mais tu as validé ta station 2, bonne chance jusqu’à la station 3 !
- Lev, tu as réussi à te faire voir sous ta vraie forme par un autre participant, tu es toujours en course !
- Diavolo, tu as réussi à appuyer sur le bouton après avoir vérifier que rien de louche ne se passait, tu es validé !

Vous sentez que votre forme astrale ne durera que quelques minutes mais pas plus, mais durant ce laps de temps vous n’avez aucun contact physique possible avec la réalité autour de vous, pratique quand on veut essayer des choses risquées mais inutiles quand on doit valider sa station ! Les membres du wagon 1 et 3 se sont réveillés suite à la violente explosion, ils ne savent pas combien de temps il reste pour retourner à leur propre wagon et foncent sans s’arrêter vers leur destination ! Fini les brochettes de cœurs pour Diavolo, Zachary sur le chemin du retour tu ne trouves pas CycloCena, il a dû prendre beaucoup d’avance sur toi et les autres après t’avoir mis à terre et semble introuvable pour le moment, quant à toi Lev tu essayes d’atterir quelque part (que ce soit le sol ou sur un toît quelconque) mais avec ton élan tu ne prends pas compte de tes capacités traversantes et tu passes au travers de la matière, attention à ne pas rester entre deux murs quand l’effet du Débili Dream s’estompera !



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Ligue B
Pouvoir : Dino Maker
Points de Puissance : 15 000
Points de Réputation : 15 500
Messages : 236
MessageSujet: Re: Wagon 4 [Drasur]   Mer 14 Mar - 17:23

Rooooh, les organisateurs de la course n'avaient aucun humour, enfin ils en avaient toujours plus que Lev. Alors que ce dernier tenta un retournement de situation dingue en essayant de re-balancer la grenade de Drasur vers lui, le Debili Dream frappa à nouveau en transformant tout le monde en fantôme bleuté. Alors ouais, c'était un peu stylé, mais ça avait empêché le maker de faire un des plus beaux multi-kill de l'histoire de Dreamland. Ils étaient quoi, une dizaine, une vingtaine peut être, tous endormis au sol comme des cons, ça aurait été tellement simple ... Avec la tête d'un seigneur de la guerre en prime d'ailleurs, voilà quelque chose qui aurait étoffé le curriculum du voyageur ... Mais non, le fun était niqué, une fois de plus. Le lausannois n'eut d'ailleurs pas vraiment le temps de se plaindre, alors qu'il traversa net son invocation avant de se rendre compte qu'il avait désormais lui aussi la capacité de voler. Enfin, il pouvait être libre ! Une liberté bien relative cependant, car l'épée de Damoclès de l'élimination pendouillait toujours au dessus de sa si douce et jolie nuque. Son bracelet l'avait informé qu'il avait bien réussi sa mission mais n'avait absolument pas validé la station, en même temps, il l'avait explosée ce con, logique. Un profond de sentiment de regret vint l'assaillir alors qu'il se rendait compte de son erreur, cela aurait été tellement plus simple de marcher, appuyer sur le bouton et repartir. Mais un héros n'aurait pas fait ça ... Un héros se montre, se distingue par ses actes hors du commun, fait naître la jalousie dans le cœur des hommes et le désir entre les jambes des femmes ! C'est en tout cas ce dont il était persuadé, il était la star, le héros, la mascotte du Wagon 4, du Metropolitan en entier même, tout le monde parlait de lui, tout le monde pensait à lui, la cyprine devait pleuvoir chez la ménagère derrière son écran. Putain c'est beau.

Héros ou pas, il s'agissait de se sortir les doigts pour valider sa station mine de rien. C'était bien beau d'avoir réussi à décrocher son immunité jusqu'à la seconde station, mais il fallait se bouger. Quoique, non en fait. L'immunité ça voulait dire qu'il pouvait voyager tranquillement jusque la deuxième station en première classe avec les cocktails et les prostitués bon marché non ? A moins que cette immunité ne veuille rien dire et permette tout de même aux candidats de se faire éliminer, ce qui n'en ferait pas une immunité, mais ... Rien en fait. Enfin, Drasur n'était pas vraiment aux faits des modalités de cette course de toutes manière, d'où son jugement un peu hâtif, ce dont il était sûr était qu'il enverrait un bon vieux tweet d'insulte à Denis Brognart dès son réveil, histoire de lui apprendre qu'il utilise très mal le terme d'immunité depuis des années dans son émission et qu'il met de mauvaises idées dans l'esprit des jeunes, ce bâtard.

Il avait beau faire le rebelle dans son esprit, il se doutait bien qu'il se devrait d'obéir à ce que son Apple watch discount lui ordonnait de faire, il se creusa ainsi les méninges à la recherche d'une solution, se souvenant vaguement de l'annonce du présentateur qui fut coupé court par la magnifique détonation de sa grenade. Il y avait donc d'autres poteaux de validation disséminés à travers la ville hein ... Il lui fallait de la main d'oeuvre et de la rapidité, hors il n'avait pas confiance en sa propre capacité à voler ou en son invocation, qui de toutes manières faisait la gueule depuis tout à l'heure. Sous prétexte que son maître n'honorait pas sa part du pacte en ne protégeant pas les Plaines Anciennes bla bla bla, enfoiré d'ingrat. En jetant un rapide coup d'oeil en bas, il reconnut une chute de reins qu'il n'était pas prêt d'oublier, qu'elle soit translucide ou non. Il ordonna à sa demie molle exploitable de se calmer à la vue de la jeune fille à moitié à poil et se dirigea vers elle en virevoltant, après avoir demandé à son invocation de partir devant à la recherche d'un bouton de validation. Il freina brusquement devant l’intéressée avant de lui lancer.

« BLANCHE ! Putain ça fait longtemps ça fait plaisir de te voir ici, j'ai pas le temps ! J'ai reçu une mission, si tu m'aides pas à valider ma station on se fait tous les deux éliminer ! Pourquoi t'es à moitié à poil d'ailleurs ? Nan ! Pas le temps ! Il faut qu'on se dépêche ! Attend je te montre la mission ... Merde en fantôme elle marche pas la montre, mais fais moi confiance viiiiite ! »

Il checka plusieurs fois sa montre en faisant mine de ne pas comprendre ce qu'il se passait, en espérant que Blanche volerait bien à son secours. Après l'aventure qu'ils avaient vécus au royaume des chats ensemble, elle lui devait bien ça ! Sans véritablement attendre la réponse de la petite abeille comme il aimait la surnommer, il prit rapidement son envol en direction de la ville, prenant pas mal de hauteur histoire d'être sûr d'avoir un champ de vision des plus vastes, voyant le ptérodactyle survoler la cité au loin. A deux, ils avaient une chance de le trouver ce poteau, à trois ce serait certainement plus simple. Elle accepterait sûrement de toutes manières non ? Elle n'avait aucune raison de refuser enfin, aider un vieux copain dans le besoin, qui ment à peine, c'est toujours sympa. Enfin, tout ça c'est sans compter les attaques potentielles des créatures complètement malades de ce royaume. Putain de course ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Aucun
Points de Puissance : 13 700
Points de Réputation : 7 300
Messages : 17
MessageSujet: Re: Wagon 4 [Drasur]   Mar 20 Mar - 14:36

Je valide ma station et en me retournant je remarque que la plupart avancent avec précaution au niveau du buzzer, c'est vrai que dans le feu de l'action je n'ai pas pensé qui aurait un piège dans le coin. Je me sens un peu con sur le coup, j'aurais dû me méfier aussi mais bon c'est un peu trop tard pour cela maintenant. Et puis il y avait rien à craindre donc c'est bon disons que c'est mon instinct qui va guider. Je remarque qu'une personne se permet de tuer quelques gens endormis au passage, c'était le roi des grandes gueules. Je n'ai pas eu la chance de voir ce qu'il vaut en combat mais pour tuer d'autre personne il n'est pas mal doué mais bon il tue que des gars endormis ce n'est pas très honorable.

Après avoir vu cela quelque chose ce passe, tout le monde devient transparent encore un coup du débili dream, à quoi sa rime tout cela. Tous les coups que donne la grande gueule passent désormais à travers des corps sans provoquer de saignement, tous les participants sont dans un état fantomatique. Dans cet état personne ne peut rien faire les uns contre les autres, d'ailleurs pourquoi avoir mis cet effet ça n'a aucun intérêt pour le show, on va plus pouvoir rien faire je croyais qu'il voulait du spectacle. bref ça n'a aucun sens et je me demande ce que je peux faire maintenant, il faut que je retrouve ce fameux cyclocena.

Je recherche donc ce cyclope fan de catch mais pour parvenir à mes fins je vais dans le wagon et je surveille l'une des entré du wagon. Je me suis assis dans un coin du wagon pour ne pas me faire repérer dès la venue de l'adversaire et ainsi avoir l'avantage de la surprise. Mais je pense à un truc si je l'élimine je serais immunisé jusqu'à la station trois mais comme c'est la prochaine station, alors ça sert vraiment de l'éliminer maintenant je n'ai qu'à attendre sagement jusqu'à la prochaine station.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Seigneur Cauchemar
Pouvoir : Berzerker
Points de Puissance : 17 500 points
Points de Réputation : 22 500 points
Messages : 52
MessageSujet: Re: Wagon 4 [Drasur]   Mar 20 Mar - 18:57

Dans cette station de fou furieux, je suis...comment dire...je me sens comme un zonard qui descend sur la ville...quand tout le monde dort tranquille…Ouais, je me sens bien dans cette ambiance cuir révolutionnaire, ambiguïté désespoir et les sanglots sex symbol de Richard Virenque.






- ET JVOUS DONNE RENDEZ-VOUS A L’ANNÉE PROCHAINE !


Je chantonne doucement en plantant des mecs endormis et je chante plus fortement en jouant avec Fatality redevenue par magie rentrée serrée dans Mc Bokky ! Victoire de Borliday, le féminin pénètre le masculin, et les MC aux abois ne crient que pour moi. Criez mon nom, j’aurais voulu être un artiste bordel de merde !


Bref je chille grave de vos mamans, quand vla-t-y pas que je me sens franchement fébrile, et qu’un truc de fou se passe, et c’est même pas une partouze. Non, juste un truc bizarre, je deviens flottant et indicible. Impalpable, voilà, et j’m’y connais. Quand on parle de palper des trucs dans les métros, je veux dire, je sais de qui ou de quoi on parle. Mais bon, les filles qui connaissent ça ou moi, bah après elles z’ont qu’à passer à autre chose, allez quoi c’est pas très grave, c’est rien, tu écoutais ta musique et je te touche le fion parce que je suis un pauv mec, et toi ma grande tu vaux mieux que moi donc laisse un peu mes doigts dans ta culotte et fais pas chier, okay ? La vie c’est du pur dégueulasse, y’a du chômage et jamais assez de crème caramel sur les crèmes caramel ! Ouais !

Du coup si j’ai bien capté, je suis un fantôche ? Bon j’ai validé, je vais me faire chier à pas pouvoir toucher Popol Mayor pendant cinq minutes donc je me dis que, quitte à se faire chier, autant que ce soit profitable. En forme fantôme je me dirige vers le wagon 3. Non parce qu’on va pas me la faire à moi, j’ai bien en tête l’échappée solitaire du wagon 3. Perso je sens que je suis dans un wagon de tocards et de peigne-culs, de pisse-froids et de pénibles. Non je vais voir si l’herbe est plus verte ailleurs, et surtout personne ne me connaît encore. Oh et puis rien à foutre des vivants, je les traverse comme si c’était leur première fois, sans respect aucun. On peut rien me faire j’suis astral quoi. Trop classe entre nous. Du coup ciao la compagnie, j’me tire, me demande pas pourquoi je suis parti sans...non mais ma gueule ouais, ferme-la un peu Diavolo du Wagon 3 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Transformation humaine
Points de Puissance : 10 900
Points de Réputation : 11 950
Messages : 128
MessageSujet: Re: Wagon 4 [Drasur]   Dim 25 Mar - 16:56

La grenade s’envola au loin. Lev aussi, passant à travers la matière. Il était devenu un petit fantôme et au cours de son envole il reprit forme humaine. Cette course était vraiment époque à vivre. Tout et surtout n’importe quoi arrivait. C’était atypique et Lev devait désormais trouver son wagon pour rentrer dedans. Il pouvait cette fois voler sous forme humaine et sans ailes. Et ça c’était cool ! Il traversait les gens, traversait la matière. C’était assez drôle comment situation. Plus besoin de regarder devant soi pout esquiver les gens. Ils ne bougent pas ? BIM J’te rentre dedans, au sens propre du terme cette fois-ci. Et j’te traverse. Bon faut pas déconner non plus, les fantômes ils ne sentent rien. Et c’était plaisant cette sensation de pouvoir aller où il voulait. Mais il ne savait pas vraiment combien de temps il allait rester dans cet état et Lev voulait éviter de faire le fou. Ça serait un peu bête de rester bloqué entre deux wagons. Ainsi Lev se baladait en étant à la recherche de son wagon sans se prendre la tête et en ignorant les gens autour de lui. Oui le social ce n’était toujours pas son fort.

Le temps était compté. Il ne reconnaissait personne de visu. Tous les gens des wagons étaient mélangés. Il ne connaissait de base personne en fait. Il soupira, tout le monde courait partout, une fille à moitié à poil se baladait, d’autres cherchaient encore un bouton. C’était clairement la jungle et Lev se demandait comment ils avaient pu en arriver là. La créature décida de tous les snober et l’éleva pour retrouver le quatrième wagon. Fallait pas déconner, le temps passait lentement mais sûrement. Et s’il pouvait rester en course ça pouvait être que cool pour lui. Histoire d’animer le truc quoi ! Sa journée ! Il trouva rapidement son wagon et s’y dirigea afin d’être sûr de pouvoir continuer. Une fois à l’intérieur, il vit celui qui se battait contre le cyclope et s’assit en face de lui. Pas qu’il avait envie de lui parler, mais il n’y avait personne d’autre autour. Lev se laissa glisser sur son siège comme un idiot.

« Bon tu t’en sors pour ta mission ? Tu ne devais pas dégommer l’autre gros cyclope ? »

Les gens allaient commencer à rentrer petit à petit et Lev ne voyait toujours pas l’autre brute arriver. Peut-être qu’il était parti dans un autre wagon ? D’ailleurs le cyclope finit par revenir lui aussi. Lev ne comptait pas se mêler de tout ça et laissa le champ libre à l’homme assit en face de lui. La créature se leva de son siège et partit s’asseoir ailleurs. Il allait se contenter d’attendre bien sagement que la course reprenne. Il croisa les bras alors qu’il était à moitié allongé sur son siège. Et il fixa les personnes qui rentraient une par une dans le wagon. Lev ne regardait plus vraiment le temps qu’il restait, il se doutait bien que ça allait très vite reprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 409
MessageSujet: Re: Wagon 4 [Drasur]   Mer 28 Mar - 10:45

Illustration du contexte
Tour 6



Je veux un tonnerre d’applaudissements à ces personnages aussi dur comme le fer qui ne sourcillent pas devant l’explosion d’une grenade, des habitués de Rambo à ce que je vois ! Parfait parfait, on va dire que vous aviez tous des corps en titanes et que l’action assez osée de Drasur se serait peut-être soldée par votre mort éventuelle, mais de toutes façons il ne fait que foirer ses actions depuis tout à l’heure donc osef. BREF ! Tout ça pour dire, mis à part notre Dino Maker des familles, tous ceux du wagon 4 qui avaient validés leur station se mettent à léviter en direction du métro. Certains avaient du mal à voler droit mais rapidement ils chopèrent le coup et finirent par ne pas mettre plus de quelques minutes. Lev s’installe en face de Zachary, tu lui fais la causette pour passer le temps sans aucune pression. Tu penses voir à un moment le cyclope rentrer mais ce n’était pas lui, juste un participant un peu plus grand que la moyenne qui s’essuyait le visage.

5 minutes passent et vous finissez tous par perdre votre apparence translucide, reprenant vos couleurs ainsi que votre matière. Il ne se passe rien de bien intéressant dans le wagon, tout le monde se remet des émotions du voyage jusqu’à la deuxième station, certains en profitent pour soigner leurs blessures tandis que d’autres restent aux aguets… Mais d’ailleurs, où est passé cette grande gueule de Diavolo ? Beaucoup l’ayant vu à l’œuvre jusqu’à présent espéraient secrètement qu’il soit en train de crevé la gueule ouverte pas loin…

De ton côté Drasur on peut dire que c’est critique : Blanche, ta seule alliée inattendue finie par te trahir à la seconde où tu demandes une alliance et décide de retourner à son wagon, te laissant un peu comme un con sur le trottoir alors que tu pensais pouvoir l’entourlouper en profitant de sa gentillesse. Au final te voilà bien seul à devoir faire le boulot d’ingrat, vu que les autres participants n’ayant pas pu valider leur station ayant déjà décampés pour trouver leur propre bouton. Si tu comptais sur les effets du débili dream désolé mais même les bonnes choses ont une fin ! Au bout de quelques minutes tes pieds retombent sur le sol, comme ton égo, et tu finis par devoir cavaler dans la ville pour chercher ton bien. Mais a chaque situation désespérée se cache une porte de sortie vers l’espoir, et la tienne se traduit par ton invocation qui te gueule depuis les cieux pour t’annoncer qu’il a remarqué un truc qui ressemblait au 26ème étage d’un building… Qui fonçait droit vers le Godzilla en latex qui venait de vaincre les chiottes avec des jambes géantes. Tu n’auras certainement qu’une seule fenêtre de tir pour y arriver et valider ton bouton avant que le clash des titans ne se produise… Une énième fois.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Ligue M
Pouvoir : Aucun
Points de Puissance : 13 700
Points de Réputation : 7 300
Messages : 17
MessageSujet: Re: Wagon 4 [Drasur]   Lun 2 Avr - 22:23

Je me pause donc dans le wagon, tranquillement à la recherche de ce cyclope qui ne veut pas se montrer. Je me mets dans un coin pour ne pas être trop vu par ce qui arrive, faudrait pas que ça soit mon adversaire qui me prenne par surprise. Pendant ce temps je pense à une tactique, soit y aller franco Lui fonçait dessus serait peut-être un peu trop mais le prendre par-derrière ce n'est pas trop mon truc. Je préfère l'affronter de front comme un homme à part s'il veut jouer au lâche encore une fois je n'aurais aucune pitié pour lui. C'est à ce moment-là que quelqu'un vient s’asseoir en face de moi, je me demande ce qui me veut celui-là j'étais bien au calme moi.

Il se pose en face de moi donc et commence à me parler, il me demande comment je m'en sors avec ma mission et on peut dire qu'il a remarqué que j'avais une dent contre le cyclope. Je le regarde de haut en bas et lui fait un petit sourire au coin, et commence à lui parler.

- Je vois que tu as bien observé mon combat, en effet j'ai une mission et c'est de battre le cyclope.


Après lui avoir parlé, je me rend compte que je commence peu à peu à retrouver ma forme d'origine. Je tiens mon épée fermement et commence à m'étirer. À un moment j'ai cru voir le cyclope arriver mais ce n'était qu'un gars qui cachait son visage, je commence à m'impatienter, je commence à faire trembler ma jambe d'impatience.

- Et toi tu as fait ta mission ? C'était quoi comme genre de mission ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Dino Maker
Points de Puissance : 15 000
Points de Réputation : 15 500
Messages : 236
MessageSujet: Re: Wagon 4 [Drasur]   Mer 4 Avr - 2:42

« Putain, putain, putain, putaaaaain ! »

Le héros ordinaire qui fait battre le cœur des enfants et briller les yeux des hommes se retrouvait dans une belle panade, pour changer. Déjà, l'effet fantomatique qui avait été offert par l'organisation de la course dans le seul et unique but de faire chier les gens, s'était annulé, au seul et unique moment où ça pouvait servir, ah bah bravo ! Quand il s'agissait de sauver tous les participants trop nuls pour esquiver une grenade il y avait du monde, mais pour aider un honnête homme, il n'y a plus personne tout à coup ! Voilà autre chose tiens ! C'est donc douloureusement que le maker abandonna sa faculté à voler et subit un atterrissage aussi forcé que brutal, ne se trouvant fort heureusement qu'à quelques mètres du sol. Ses rotules et surtout son tibia complètement déchiré lui firent bien comprendre qu'il n'y en aurait pas deux des actions comme ça, pourtant il continuait de tirer sur la corde en sprintant de toutes ses forces. Son quotient douleur commençait à dépasser la course qui en valait de moins en moins le coup à ses yeux, c'était sympa, mais ça commençait à faire chier quand même. Déjà, il semblait être le seul à devoir se farcir le poteau de validation secondaire, ne voyant aucun autre concurrent dans les environs. Il avait peut être éventuellement possiblement cherché la merde après, oui. Il aurait pu se contenter de descendre, valider sa station et repartir, comme tous les autres, mais pour le bien de l'imagination et du spectacle : il ne regrettait rien.

Il se retrouvait ainsi là, comme un con, à dévaler les rues de Delirium, tentant comme il le pouvait d'esquiver la folie inhérente à cette ville. Oh il y en avait des obstacles et c'était eux qui le poussait à faire encore plus souffrir ses poumons en lançant sa fameuse "machine à putain". Ça l’essoufflait plus vite, c'était très mauvais pour le cardio, mais qu'est ce que ça lui faisait du bien de ressortir un peu de frustration comme ça. Entre les fontaines à vomis, les cachets de GHB à taille humaine qui voulaient le tabasser pour lui arracher la mémoire, les rêveurs encore bourrés et un peu trop collants : ça commençait à monter. Heureusement, après quelques minutes de galère, A-380 révéla enfin son utilité, pour certainement la première fois depuis qu'il avait pactisé avec son maître, en lui indiquant qu'il avait trouvé ce qui ressemblait au fameux poteau de validation de merde de l'enfer du cul. Et bien entendu, il n'était pas au sol bien en évidence hein, bien sûr que non, il se trouvait à mi-hauteur d'un immeuble. Un immeuble qui marchait. Un immeuble vachement vener qui comptait bien aller se bastonner avec le Godzilla géant qui en avait collé une bonne aux cabinets. Rien que ça. Alors que son invocation descendait rapidement en piqué pour le récupérer, Drasur ne pu s'empêcher de souffler :

« Putain de métro ... »

En quelques secondes, il chevauchait la bête, se dirigeant vers les cieux, ou une mort certaine qui sait. Le temps que le dinosaure ne soit assez proche pour considérer une approche, les deux goliaths avait débutés leur combat épique, les coups n'étaient pas encore partis mais les hurlements de chaque protagoniste pour effrayer l'autre étaient lâchés. Les deux énormes bêtes se choppèrent par les épaules, enfin on considérera que l'endroit où s'accrochait le kaiju était bien l'épaule du bâtiment, partant dans une sorte d'exercice de lutte à se pousser l'un l'autre. D'un coup de talon dans les côtes de sa pauvre monture, Drasur lui signifia qu'il fallait y aller, ils avaient une fenêtre d'action mais ils n'en n'auraient peut être pas deux. Le ptérodactyle se faufila alors entre les deux monstres qui ne les remarquaient même pas, tant leur taille était insignifiante, ce qui leur permit de rejoindre la fenêtre donnant sur le poteau de validation. Ce dernier se trouvait au milieu de sa pièce, trônant dans un open-space intégralement vide. Une fois sa monture en place, il prit appui sur elle et se jeta vers la fenêtre, ses bras couvrant son visage et le haut de son torse. Il traversa le verre relativement facilement et se réceptionna grâce à une petite roulade des familles : le poteau n'était plus qu'à quelques mètres. La réelle difficulté de la tâche étant que le building bougeait, donc son intérieur aussi. Des bureaux et autres chaises roulaient de partout, créant un chaos monstre, forçant le maker à les éviter dans sa course, passant à côté d'un distributeur d'eau fou ou cognant une chaise de bureau mal élevée. Après quelques secondes, il atteignit le poteau, frappa le buzzer d'un bon gros plat de la main et se retourna vers son point d'entrée pour enfin fuir vers le wagon.

Il s'attendait à voir A-380 en vol stationnaire au niveau de la fenêtre, l'attendant sagement, mais non, tout ce qu'il pu apercevoir était un vide lourd de trahison et la queue du godzilla se dirigeant dangereusement vers lui. Ah. Techniquement, l'attaque du monstre ne lui était pas destinée, mais vu la portée de son coup et surtout la taille de son membre, il écraserait bien une dizaine d'étage tranquillement, ce qui était un problème. Plus le choix, il fallait y aller ! L'immeuble semblait prendre une position défensive, le sol se penchant dangereusement vers l'avant, faisant glisser toutes les fournitures et bien ... Vers les fenêtres. Drasur se prit un bureau par derrière sur lequel il fut forcé de rester pour glisser vers l'extérieur et alors que la queue se rapprochait, se jeta enfin dans le vide. Il y avait deux options : soit le ptérodactyle s'était pris un coup et était hors-service pour la nuit, ce qui lui garantissait une mort rapide, soit il s'était juste éloigné pour ne pas se prendre le coup. Les deux solutions étaient possibles et le doute avait bien le temps de ronger l'esprit du voyageur alors qu'il voyait le sol se rapprocher. Enfin, après avoir chuté pendant une dizaine de secondes qui semblait durer des heures, le dinosaure arriva à toute vitesse et choppa son maître en faisant passer son long bec en dessous de sa veste. Pfiou, il était en vie, il avait validé la station, il ne restait plus qu'à retourner au wagon désormais, si bien sûr il était toujours là, ce qui n'était pas gagné non plus ...

La chance était de son côté, le train était toujours là à attendre patiemment. Il ne fallut que quelques minutes à l'invocation pour qu'elle n'amène son maître à bon port, ou plutôt bon quai d'ailleurs. Une fois à quelques mètres du wagon, Drasur révoqua sa monture en la remerciant, atterrissant sur le sol et glissant les derniers mètres dans un slide maîtrisé et plutôt stylé, jusqu'à arriver à l'intérieur. Il essuya rapidement ses fringues, jeta un coup d'oeil aux alentours et lâcha, tout comme tout héros de bon film d'action un peu nul, une punchline bien kitsch.

« Alors, whaddup les losers ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Transformation humaine
Points de Puissance : 10 900
Points de Réputation : 11 950
Messages : 128
MessageSujet: Re: Wagon 4 [Drasur]   Mer 4 Avr - 13:52

Lev trouvait que c'était bien ennuyant d'attendre que le wagon reparte. Au moins il y avait de l'action quand il bougeait. Le garçon avait du mal à tenir en place, jouant avec ses doigts pour faire passer le temps. Le mec en face de lui lui répondit qu'effectivement il devait battre le cyclope. En même temps ce n'était pas difficile à comprendre vu comme il s'acharnait sur lui plus tôt. Lev s'étira en levant les bras en hauteur pour tirer sur son dos. Il avait hâte de découvrir la suite, quelles belles conneries allaient leur arriver. Il espérait tout de même que ça soit beaucoup plus amusant que lors des phases futures. Parce que ça traînait un peu. Puis toujours rester caché ce n'était pas cool non plus même s'il avait évité qu'on lui tire dessus grâce à cela. Lev soupira, écoutant la question de la personne en face de lui.

« Ma mission ? Juste montrer ma véritable forme de créature. Mais bon, pour participer à ce genre d’événement j'avoue que la forme humaine est plus pratique. Rester caché c'vraiment chiant et relou à la longue j'trouve. »

Suite à cela, la créature haussa les épaules. Il fallait toujours attendre que les autres reviennent. Toujours avachi comme un sauvage sur son siège, Lev ne bougeait pas d'un pouce et quand il revu l'autre réussir à revenir alors qu'il avait explosé le poteau, cela le fit sourire. La créature fit le signe V avec ses doigts à son attention et lui sourit.

« Yo mon bro' ! »

Est-ce que c'était de la moquerie ? Pas vraiment. Ou un petit peu quand même. Dans tous les cas, Lev ne savait pas vraiment s'il allait le reconnaître ou non. Et il s'en fichait bien. Après tout il était bien calme et personne ne pouvait le perturber. Peut-être même de trop bon poil sur le coup, y'avait de quoi se poser des questions. Surtout que Lev commençait à avoir un petit creux. Fallait qu'il se trouve un truc à se mettre sous la dent. Mais pour l'instant ça pouvait bien attendre encore un peu.

« Espérons que la suite sera plus amusante que le début. »

Et ça il ne saurait qu'en attendant le départ de la station.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 409
MessageSujet: Re: Wagon 4 [Drasur]   Lun 16 Avr - 15:48

Illustration du contexte
Tour 7



Tout le monde l’attendait, tout le monde s’impatientait à l’idée de lire les prochaines lignes… Oui, les voilà, rien que pour vous, et pour toi Drasur, qui attend de savoir la finalité de ton destin alors que tu es pris entre deux feux gigantesque. Dans le coin rouge, issu tout droit des expériences sexuelles pendant une période de règles, le Godzilla en latex se chauffe la queue et la créte alors qu’il pousse un terrible rugissement ! Dans le coin bleu, issu tout droit…. Roh on s’en fout de tout ça, BASTON ! L’immeuble entièrement vitré foutait des pains monstrueux à la future (?) invocation du Dino Maker alors que se dernier se débat avec son corps et son âme torturée pour valider son bouton de validation et fuir dans une possible scène de Die Hard 3. A cela je vais tous vous demander de vous remettre en mémoire la musique de Superman dans la série des années 80-90 et de remplacer le héros en slipar par le ptéron et notre belle et magnifique Loïse par Drasur. Un regard rempli d’émotions s’échange entre l’invocation et l’invocateur, serait-ce là le début d’un lien autre que maître-serviteur ?....

Bon, la relation homme/sac-à-main mise de côté, Drasur arrive à éviter les lance patates qui lui tirent dessus depuis le sol afin d’arriver jusqu’au métro qui commence tout juste à siffler le départ. Les freins se débloquent et le train repart pour de nouvelles aventures…





Vous entendez tous la voix à travers les haut-parleurs du wagon et vous venez de prendre connaissance de votre prochaine destination : Compet-land. Certains l’auront peut-être remarqués, il manque une figure royale à ce wagon, mais peut-être qu’au final tout le monde s’en fout. Moi-même j’ai déjà oublié son nom et les performances qu’il a pu faire dans les précédents épisodes. Drasur (on commence par toi hein, t’es la star de ce tour), tu te fais approcher par une somptueuse créature en tenue d’infirmière. Elle te regarde de bas en haut mais fini par vite remarquer les nombreuses entailles et autres blessures sur ton corps, notamment ta jambe saignant comme si une fourchette s’appuyait contre un steak saignant. Elle pose les genoux par terre et commence à ouvrir sa trousse médicale avant de chercher des bandages dans ses affaires. Elle t’adresse ces quelques mots :

▬ Je n’ai plus rien à faire de ce jeu de brutes ! Je vais vous aider jeune homme, ne bougez pas.

Mais qu’est-ce que ? Tout provient cette aura de bonté qui se dégage de cette créature ? Est-ce seulement possible que ces chimères aient une bonne intention à votre égard, vous, les voyageurs ? En tout cas ça semblait être son cas, ça semblait. Parmi ceux qui sont encore présents, vous voyez l’un d’entre eux qui se relève : c’est un voyageur avec un bandeau sur le front et une tenue de martialiste, ressemblant comme deux gouttes d’eaux à Ryu de SF. Ayant reçu une balle à l’épaule dans la furie des post précédents, il s’adresse à vous tous avec une voix assez paniquée et désespérée :

▬ On a pas vraiment besoin de s’entretuer pour gagner, vous êtes pas d’accord ? On peut très bien se contenter de s’amuser jusqu’à la dernière station et aviser une fois arrivé, non ? Je suis sûr qu’on peut trouver une solution qui nous convient à tous en serrant les coudes !

Tentative désespérée, mais tentative quand même. Sera-t-il entendu ? Certains d’entre-vous se rangeront-ils de son côté ? Lev, alors que tu écoute ce qu’il baragouine tu commences à recevoir un appel sur ton bracelet. Tu observes ta mission qui défile plus rapidement que la première fois :

Citation :
« Cet homme ment, il cherche à vous tromper afin de pouvoir tous vous éliminer. Sa mission est ‘ceux que vous recruterez seront éliminés et vous serez immunisé jusqu’à la 5ème station’. Apprenez lui les bonnes manières avant d’arriver à la station 4, ou vous serez éliminééééééé. »

Un message des plus perturbants. Quant à toi Zachary tu observes ton poignet alors que tu le sens vibrer d’une manière assez alarmante. Depuis le début tu es focus sur le cyclope mais ton bracelet t’informe d’une nouvelle information assez importante :

Citation :
« Cet homme dit la vérité, il existe un moyen de gagner le Métropolitan. Mais tous ne sont pas pour partager le butin ou le plaisir de jeu, et la personne en face de vous tentera d’atteindre à sa vie. Protéger le martialiste jusqu’à la prochaine station et votre chasse au cyclope sera allongée jusqu’à la station 5. L’échec de cette mission n’entrainera pas une élimination. »

Une mission des plus singulières, tu reste perplexes quelques instants alors que tu sens la tension monter de plusieurs crans. Plusieurs personnes dans le wagon regarde également leur poignet avant de fixer le martialiste, certains avec envie de croire ce qu’il dit, d’autres avec intentions bien douteuses…



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Ligue B
Pouvoir : Dino Maker
Points de Puissance : 15 000
Points de Réputation : 15 500
Messages : 236
MessageSujet: Re: Wagon 4 [Drasur]   Dim 22 Avr - 1:42

Aucune réaction à cette entrée fracassante ? Les usagers de ce wagon sont vraiment des sauvages, le minimum aurait été un high-five légendaire, ou une créature tombant instantanément enceinte tant son excitation sexuelle était haute. Il y avait bien eu un #Vie du sauvage d'avant, mais une hola générale aurait été plus agréable. Mais non, rien, pas même un clin d'oeil de Cyclocena ... Enfin, ça aurait été un simple clignement d'oeil quoi, mais ça aurait fait plaisir mine de rien. Il était où ce con d'ailleurs ? On ne peut jamais faire confiance à ses idoles, monde de merde j'vous le dis ! Faisant la moue comme une adolescente à qui on aurait dit la vérité sur les mojitos, que c'est pour les schlags, il se posa sur l'un des sièges faisant la rangée sur la paroi extérieure. Il profitait du calme ambiant pour jeter un coup d’œil à sa jambe et commencer à regretter. Comment en était il arrivé là ? Aucune idée, il avait déjà oublié, seuls les losers se souviennent des trucs après tout, les mecs cool oublient c'est bien connu. Il n'empêche que sa blessure piquait comme il faut, surtout maintenant que son adrénaline était retombée. Oui on peut le dire ça lui déchirait la gueule, son petit séjour à la recherche du poteau de validation perdu l'avait poussé à légèrement trop en faire pour sa blessure qui s'était certainement ouverte un peu plus en profondeur. Les joies de Dreamland, souffrez le martyr et ne ressentez plus jamais le plaisir d'une vraie nuit de sommeil ! Yay' !

Alors que tout le monde se fixait en chien de faïence, quelques chuchotements discrets se fondaient dans le bruit horrible des rails grinçant en dessous d'eux. Ce wagon était vite devenu chiant, il suffisait d'enlever un tireur fou et un prince en mal d'adrénaline pour que le soufflé ne s'écroule sur lui même. Bon, l'avantage étant qu'il ne risquait plus de se prendre une balle perdue dans le front, ce qui était indéniablement quelque chose de positif, quel que soit le point de vue. Après quelques minutes, une créature un peu trop mignonne pour être honnête se jeta aux pieds du maker, clamant qu'elle souhaitait le soigner. Alors, de deux choses l'une, déjà, voir une femme s'agenouiller devant lui poussa son corps à réagir d'une manière complètement disproportionnée. On avait affaire à une DME qui allait être compliquée à calmer. Ensuite, ça puait le piège ce truc. Déjà parce qu'elle avait prit beaucoup trop de temps à intervenir, rappelons qu'une bonne vieille flaque de sang avait eu le temps de se former entre temps, puis surtout qu'une telle gentillesse, ça n'existe pas, pas aux yeux de notre héros en tout cas. Le pessimisme et la perte de foi dans l'humanité, les bons ingrédients d'un dépressif chronique, ça fait plaisir. Drasur laissa ainsi l'infirmière faire pendant quelques secondes, observant attentivement ses outils. Le bandage, ça allait, par contre la bouteille de désinfectant pouvait être louche. Et si c'était du poison hein ?! D'un geste vif, il attrapa la bouteille et se mit à lire son contenu, de l'alcool pur, ça semblait bon. Un dernier test était cependant nécessaire. Il prit une gorgée du liquide à 98%, avant de recracher le tout devant lui comme un sauvage. Ok, c'était clairement de l'alcool, sa bouche en feu le confirmait.

« Ouais désolé mademoiselle, j'ai moyennement confiance. Mais merci en tout cas, ça fait plaiz' de pas voir quelqu'un de complètement attardé dans ce wagon, ça change haha ! »

Oui, même quand il essayait d'être gentil, si il y avait moyen de glisser un tacle discret, c'était toujours une petite victoire. Il rendit ainsi sa bouteille à la jeune infirmière, qui la versa comme une sauvage sur les plaies, comme pour se venger du manque de confiance de son patient. C'était de bonne guerre, il dû se battre contre tous ses instincts pour ne pas hurler comme une gamine, mais c'était de bonne guerre. Une fois le tout désinfecté, elle appliqua son bandage de la cheville au genou. Ah, ça allait mieux ! Puis vu la simplicité de sa tâche, elle ne semblait carrément pas suspecte, tout était au top. Si ce n'est l'autre enfoiré qui se croyait à la maison et se mit à raconter sa vie. Drasur ne pu s'empêcher de lâcher une petite remarque, tout en passant son bras sur les épaules de l'infirmière s'étant assise à ses côtés.

« Hahaaaa, fragile. Sinon toi alors dis moi, tu aimes les gladiateurs ? ... »

Qu'il l'ai entendu ou non, il s'en foutait. Il n'avait pas de mission en cours, pas d'ennemi juré en vue : il ne lui restait qu'à profiter du voyage et tenter de s'infiltrer dans la culotte de cette jeune créature. Il débloquerait certainement un achievement si il y arrivait, se taper une créature à chacun de ses passages dans le métro onirique, il y a de quoi respecter quand même. Tout le monde commençait à s'activer autour de lui, certainement à cause du speech du pire orateur Eu-West. Bof, il verrait bien comment ça avancerait cette connerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Aucun
Points de Puissance : 13 700
Points de Réputation : 7 300
Messages : 17
MessageSujet: Re: Wagon 4 [Drasur]   Mer 25 Avr - 20:58

Je parle donc avec le mec en face de moi, je lui demande s'il avait fait une mission et quel était sa mission. Il me répond qu'il devait montrer sa véritable forme de créature, ça voulait donc dire que ce n'est pas un voyageur mais une créature. Comme c'est une créature il doit bien avoir des infos sur Edenia, faut que je tente un truc on sait jamais sur quelle info je pourrais tomber mais bon il est possible qu'il n'ait rien à me dire aussi mais bon qui ne tente rien à rien. Au même moment un dernier arrivant dans le métro arrive remplir de blessure et s'annonce mais moi je fais comme si je l'avais pas entendu, d'ailleurs il manque le roi des grandes gueules, il est passé ou lui.

Puis fut venu le moment ou un homme de leva et dit qu'il fallait s'entre aider, et qu'on pouvait s'amuser le reste de la course, si sa contenu il va finir par vomir des arcs-en-ciel. J'en ai marre de ce qui se croit dans un monde tout rose où tout le monde est gentil, la vie ce n'est pas cela. je commence à me lever pour lui expliquer ma façon de penser mais un événement vient me couper dans mon élan. Mon brassard se met à vibrer et me donne une mission, celui de le protéger contre les autres du wagon. C'est une blague j'ai vraiment la tête de quelqu'un qui doit protéger une autre personne, je crois qu'il y a erreur de casting. J'ai reçu une autre information, le mec en face de moi lui veut du mal, mais que que j'en ai à faire.

je décide donc de lui parler afin de voir sa réaction.

- Tsss, je dois protéger ce mec-là, c'est ma nouvelle mission. Tu n'aurais pas une idée derrière la tête par harsard?

Je décide d'aller franc-jeu après tout je n'ai rien contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 409
MessageSujet: Re: Wagon 4 [Drasur]   Dim 3 Juin - 16:50

Illustration du contexte
Tour 8



Une goutte de sueur perlait sur le front de ce pauvre homme au bandeau rouge, au même titre que sa plaie ouverte laissait son sang couler le long se son bras. Son visage crispé ne cachait pas la détresse de sa situation, ainsi que celle d’à peu près tout le monde dans le wagon. Ils le savaient tous : ils avaient leur chance, mais un seul gagnera le gros lot à la fin. Et pourtant cet homme décide de subitement se lever et de parler alors que tout le monde se diriger vers la troisième station, était-ce par panique face au danger, son désespoir le poussant à chercher une solution pour se sortir la tête de l’eau, ou bien avait-il eu accès à des infos confidentielles grâce à son bracelet ? Est-ce qu’on s’en batterait pas un peu les couilles au final, lorsqu’une somptueuse créature en tenue d’infirmière ignorait salement Drasur après l’avoir vite fait soigné pour se diriger vers Ryu et lui dire qu’elle l’aiderait pour sa blessure. J’espère qu’un truc en toi vient de se briser Dino Maker, parce que c’est pas le prochain Jurassic World qui va te donner l’occasion de te relaxer en voyant une paire de talons fuir un T-Rex, ni cette bombe atomique qui t’as bien entendu critiqué le pauvre bonhomme qui avait montré plus d’humanité que toi tu n’as pu le faire à l’instant.

Surpris, la copie de Ryu lui présentait son bras en sang alors qu’elle commençait à sortir le nécessaire de sa trousse. Un silence assez pesant s’installait alors que les différents participants se dévisager dans le wagon, certains recherchant de l’assistance pour réaliser leur approche, d’autres en quête de compréhension. Tu fais partie de ces derniers Zachary parce que tu vas jusqu’à ouvertement demandé à Lev qu’est-ce qu’il avait en tête. La tension ambiante avait de quoi vous hérisser les poils, l’électricité dans l’air étant devenu plus qu’une expression à l’heure actuelle. Pas de réponse pour le moment de la part du polymorphe, mais peut-être qu’il attend tout simplement une ouverture… En parlant d’ouverture, l’infirmière refermer à vitesse grand V la blessure après avoir confirmé que la balle avait été extraite, plaçant une quinzaine de point de suture avant qu’une grande ombre s’avance pour la bousculer de manière brutale. N’arrivant pas à garder l’équilibre face à la masse de muscle qui commençait à gueuler, elle tomber lourdement par terre en grimaçant, son bras ayant pris pratiquement tout la chute sur lui.

▬ Tu crois vraiment que je vais croire tes conneries ? Ca se voit que tu mens ! Depuis des années il n’y a eu qu’un seul vainqueur dans le Metropolitan, je vois pas comment un mec qui sort de nulle part comme toi arriverait à changer la donne !

▬ Et s’il disait vrai ?! Et s’il y avait vraiment un moyen de gagner tous ensemble ? Ca nous donnerait un sacré avantage face aux autres wagons qui continuent à se déchirer entre eux à l’heure où l’on parle !

Le visage du grand homme se déformait alors qu’il devenait très vite rouge, commençait à laisser de la fumée s’échapper des pores de sa peau alors qu’il chopait Ryu par le col de son pyjama blanc et gueulait sur les autres. Ca se voyait qu’il n’avait aucun sens du service public étant donné qu’il n’avait aucune argumentation derrière ses braillements, laissant uniquement sa force et sa grande taille faire le boulot à la place de son cerveau. Alors que tout ça devait probablement entrer par une oreille pour que ça sorte par une autre pour toi, Drasur, tu reçois soudainement un message sur ton bracelet qui se transforme en message vocal alors que tu entends directement la voix dans ta tête.

Citation :
« Bonjour blessé n° 300 411 500 422, nous avons bien reçu la confirmation de votre traitement par le biais de l’une de nos employées. Etant donné votre statut de voyageur, il est évident que vous n’avez pas accès à la santé publique de Dreamland, vous devez donc payer pour votre traitement. Malheureusement, étant donné l’incapacité à notre employée à prélever le payement dû, s’élevant à 400 000 Essence de Vie, il vous sera demandé de faire appel à votre statut spécial de voyageur pour dédommager notre salarié en pétant la gueule à celui qui l’empêche de bosser. Assez discuter, soit vous agissez, soit j’appelle le Metropolitan pour qu’il vous livre à nous une fois arrivé à la 3ème station. »

Wow, la voix est devenue tout de suite plus sombre sur la fin, je sais pas ce qui aurait été le pire au final : ça, ou bien se retrouver avec une fausse infirmière qui aurait essayée de te droguer. En attendant, tu vois l’infirmière qui peine à se redresser et préfère rester assise par terre avec ses jambes sur le côté, se frottant le bras qui commençait à prendre des couleurs pas jolies jolies. Que vas-tu faire ? L’homme était dos à toi, même s’il fumait comme s’il avait avalé son cigare, c’était une opportunité. Lorsqu’on t’ouvre une porte à toi de te jeter dedans !



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Ligue B
Pouvoir : Dino Maker
Points de Puissance : 15 000
Points de Réputation : 15 500
Messages : 236
MessageSujet: Re: Wagon 4 [Drasur]   Dim 3 Juin - 18:11

Oh la salope. Ah bah on a beau dire, les gonzesses, c'est toutes les mêmes hein ! Non mais elle était certainement juste timide, voire même impressionnée par la virilité rutilante de notre beau héros au cœur pur et au charme exotique. Bien sûr, c'est ça qui l'a poussée à ignorer ses avances et à aller soigner l'autre fragile au chara-design bien trop simpliste. Bon le gars avait des muscles quand même, bien plus que le maker, il fallait bien l'avouer, même si il passait rapidement pour un pleutre après l'arrivée d'un frigo. Oui, le gars était un frigo, pas au sens propre, mais au sens géométrique. Puis il n'avait pas l'air de rigoler en plus de ça, il suintait un peu le seum par tous les pores. Est ce qu'on irait jusqu'à dire que le cliché du tas de muscles sans cervelle s'avérait bien réel ? Bien sûr que oui, c'est vérifiable renseignez vous. Enfin, tout ça pour dire que l'infirmière, avec son corps de petite bombe latine, s’affairait sur le fragile avant que le go-muscu ultime ne débarque pour casser l'ambiance. Alors, la question se pose de savoir si c'était lui qui l'avait cassée cette ambiance ou si c'était l'autre avec son speech de sitcom, c'était une interrogation qui valait bien une réflexion. Sauf que Drasur, en bon cliché qu'il était, n'en avait rien à foutre de tout ça. Finalement, le faible qui veut tisser une alliance et le gars trop chaud qui refuse, c'est le genre de gimmick qu'on retrouve souvent dans les compétitions de ce genre. C'est une histoire d'esprit faible qui cherche à se rassurer en agissant en meute, guidé par son instinct animal, qui se confronte à l'instinct d'un autre prétendument alpha, enfin sûrement j'ai pas les informations exactes, je suis pas scientifique. Donc voir ce genre de petites disputes ça ne lui faisait ni chaud ni froid. Ça l'ennuyait même, saletés de génération Y qui ont besoin d'êtres sollicités constamment avant de tomber l'ennui, sa génération était vraiment perdue. Dans tous les cas, il trouva une petite idée pour s'amuser un peu et surtout mettre un bon coup de pied sauté dans la fourmilière, au sens figuré bien sûr. Se tenant la jambe bandée tout en soufflant entre ses dents, il s'écria soudainement.

« PUTAIN ELLE M'A EMPOISONNÉ LA PUTE ! Elle doit bosser avec bandana et ils essaient de nous niquer ! Lui il a rien regardez aaaaaargh ! Putaaaaaain !!!! »

Pour ceux du fond qui douteraient, c'était bien évidemment complètement faux, mais c'était un peu sa manière à lui de se venger. En premier lieu de l'infirmière qui l'avait vraisemblablement foutu dans la "patient zone" mais aussi du gars au kimono qui faisait quand même un peu chier à se croire malin à prêcher sa soi disant bonne parole. Finalement, il n'avait pas vraiment de réelle raison de les accuser comme ça, si ce n'était pour prouver une nouvelle fois qu'il n'était qu'un sale con insupportable ou pour passablement combler son ennui. Il fallait bien avouer que le voyage se faisait long à force. Il continuait de mimer la douleur sur sa jambe complètement guérie, se délectant des regards méfiants et autres chuchotements provenant du reste des participants. Il tirait un véritable plaisir sadique de cette situation, jusqu'à qu'une voix ne vienne embrumer son esprit et le couper dans son plaisir. Il semblerait que l'organisation soit capable de faire ça donc, putains de sorciers. Le message résonnant entre ses tempes, il n'eut même pas le luxe habituel de ne pas écouter, ce qui le mit très mal à l'aise, c'était une punition pour lui d'être forcé à être attentif. Une fois le message terminé, il nota plusieurs points importants dans un coin de son esprit. Déjà, il s'était quand même bien fait arnaquer, parce qu'il devait se faire le gars le plus massif du wagon, aux proportions complètement cartoonesques et aux muscles qui n'existent pas chez les autres êtres humain. Ensuite, il sentait une pointe de déception en constatant que le monde onirique, donc le monde fabuleux des rêves, avait adopté le même système d'assurance maladie que les pires pays du monde réel. Puis, dernier point et non des moindres, il venait à l'instant de se foutre des bâtons dans les roues lui même. Ah bah super, bravo, jolie action mec.

Il hésita ainsi entre deux alternatives, aucune d'entre elles n'étant une réelle solution viable. En premier lieu, suivre l'exemple de la pauvre créature qui avait manquée de se faire agressé sexuellement dans les toilettes au départ et qui s'était simplement barrée. Techniquement, il pourrait juste partir sur le dos d'A-380, le ratio d'amusement et de galères de cette course commençant à être plus qu'inégal. Ou bien, il pouvait tenter le tout pour le tout, espérer que les graines du conflit qu'il avait semé lui donnent un avantage tactique lui permettant de s'occuper du frigo humain. Techniquement, rien dans sa mission ne lui demandait de protéger l'infirmière, tout ce qui lui était demandé était de la venger en s'occupant du go muscu. Le seul avantage qu'il avait étant qu'il avait clairement annoncé être du côté de sa cible, ce qui pourrait faciliter sa tâche. Un plan se dessinait peu à peu dans son esprit, plan qu'il se devait de lancer le plus rapidement possible, pour en finir vite avant l'arrivée à la troisième station. Il cria alors à l'attention du mec musclé.

« Go muscu ! Laisse pas partir bandana, c'est un traître t'as raison, faut qu'on se le fasse et faut lui faire cracher ce qu'il sait ! C'est lui le cerveau ! »

À partir de là, tout le reste de son plan se basait sur le fait que le mec musclé s’exécute ou non. Logiquement, sachant qu'il était plutôt chaud et sur le point de se taper, la mayonnaise devrait prendre, sa colère l'empêcherait certainement de faire la part des choses. Pour la suite, Drasur invoqua discrètement Edgy, ou du moins sa lame, qui apparut sur sa main droite. Le voile faisait le tour de la main, passant par la paume et continuant sur ses phalanges. Cette configuration de lame, sobrement nommée "le patate du sheitan" dans son esprit qu'il n'avait jamais essayée auparavant, lui faisait certes perdre pas mal de longueur de lame, mais lui permettait de la cacher comme il le pouvait. Le reste du plan, qui était complètement théorique pour l'instant, était de s'approcher de sa cible, après avoir eu sa confiance, de faire mine de vouloir interroger bandana-man avant de trancher quelque chose chez le frigo. Que ce soit sa gorge, une artère, un bras, bref quelque chose que le voile osseux n'aurait aucun mal à trancher d'un coup sec quoi, comme un bon vieux traître, sans combat à la loyal. Bien sûr, beaucoup de paramètres inconnus l'empêchaient de savoir si il allait réussir ou non et au moindre refus ou signe agressif envers lui de la part du gars musclé, il garderait ses distances au cas où. Mais c'était là dessus qu'il partait, en espérant que le gars était vraiment aussi con qu'il en avait l'air.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Aucun
Points de Puissance : 13 700
Points de Réputation : 7 300
Messages : 17
MessageSujet: Re: Wagon 4 [Drasur]   Lun 11 Juin - 1:23

Après avoir parlé au mec en face de moi, je me retourne de nouveau vers le mec avec un bandeau, il y avait une discussion musclée entre lui et une armoire à glace. Je me demande ce qui se passe entre eux, il y a aussi le gars qui était parterre lors de l'arrivée dans la première station. je devrais peut-être intervenir, je commence un peu à m'ennuyer mais comment faire en sorte d'animer les environs. Mais je ne vais pas foncer dans le tas avec mon épée et à trancher tout ce qui passe sous la main, j'ai plus envie de rester là à les regarder se battre, se ferais une bonne occasion pour se reposer pour le coup.

Je m'installe bien confortablement dans mon siège mais je ne peux m'empêcher d'écouter les gars en train de s'embrouiller, le calme serait le bienvenue. Mais il n'y a pas qu'eux qui ce discute de l'autre côté du métro, un groupe de quatre personnes s'engueule pour savoir si on peut lui faire confiance ou non. Deux d'entre eux sont pour le faire confiance, ils disent qui faut tenter le coup, tous unis on a plus de chances de gagner. Les deux autres eux sont contre le fait de le faire confiance, Ils disent que c'est un coup monté, il va les trahir quand ils auront le dos tourné, il ne pourrait qu'avoir qu'un seul gagnant.

Moi si faut choisir un camp vers qui je me tournerais ? Eh bien je dirais que je le crois pas, les belles paroles très peu pour moi. Et faire équipe avec quelqu'un que je connais par est quelque chose qui me déplaît fortement, alors faire équipe avec tout le monde dans ce métro serait dangereux il aurait forcément une personne qui serait tentée par la trahison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 409
MessageSujet: Re: Wagon 4 [Drasur]   Jeu 28 Juin - 17:48

Illustration du contexte
Tour 9



Ca commençait sérieusement à chauffer dans ce wagon, de la baston on veut ! De la baston on doit être servi ! Ouais ! Après la simulation digne d’un pro player de la Fifa de la part de Drasur, l’armoire à glace qui commençait à fumer depuis à peu près toutes les pores de sa peau se tourner comme un Terminator vers notre bon vieux cosplay de Ryu. Il semblait être bien convaincu par le n’imp’ que tu lui balançait mon petit Dino Maker, et il tardait pas à faire craquer plusieurs de ses doigts malgré les plaintes de l’infirmière qui te jeter un regard aussi venimeux que le prétendu poison qu’elle t’avait foutu dans la jambe et de regarder l’homme qui fumait par la peau, lui implorant de ne pas te croire vu qu’elle n’aurait jamais empoisonné quelqu’un. Mais les petits gémissements de l’infirmière passent dans une oreille et ressortent par l’autre alors que l’armoire à glace chopait le col de la tunique du blessé avant de serrer l’autre poing en balançant un speech de héros de série B qui affirme avoir trouvé le point faible dans la manipulation du méchant et blablabla…
En voyant ça tout le monde dans le wagon transpirait de la même manière que l’armoire à glace alors qu’ils présentaient que dès qu’il le frappera ça repartira diiiirect en mode guerre totale comme au début des péripéties de ce wagon. Faut avouer que c’était un passage tout drôle tout à l’heure, vous saviez ! Quand ça s’entretuer etc… Hum hum, m’enfin bref ! Ce qu’il faut pas oublier c’est que notre bon petit Zachary il était censé protéger ce bonhomme s’il voulait prolonger sa mission initiale ! Après il est pas con non plus, s’il réussit pas cette tâche c’est pas comme il serait éliminé, contrairement à ce bon vieux Drasur qui partait direct pour assassiner l’armoire à glace d’une lame du jurassic dans les côtes ! Ce qui l’en empêchait ? Une bouteille de vin !...

Oui. Vous avez bien lu : ce qui l’en empêche n’est rien d’autre qu’une bouteille de vin.


Un thème étrange de l’Europe de l’Ouest commence à tourner dans tout le wagon alors que Drasur peut observer avec stupeur son attaque ne pas faire la moindre brèche sur la bouteille aussi banale que n’importe quel bordeaux. Un bruit de bouchon retiré bloque tout le monde dans le feu de l’action et un homme complètement chelou apparaît avec la bouteille de vin, se versant un verre tranquillement alors que le mégaphone du wagon annonce la suite du plan :

« Hey ! On s’est dit que vous aurez un petit peu soif avec autant de chaleur dans ce wagon ! Nan mais vous y croyez ? Y’a même un des types qui fume sur place quoi ! Pour l’occasion notre expert en vin de la team, j’ai appelé Bébert le Poivrin, va vous faire gouter un truc qui est pas du tout sa spécialité ! Des shots ! »

A ce moment là Bébert le fameux buveur de vin fait signe à tout le monde de s’écarter, ce que tous s’exécutent sauf Lev qui semble pas comprendre ce qu’il se passe et réagir un peu trop tard, son siège commençant à se retourner brusquement et le faire « malencontreusement » passé par-dessus la fenêtre du wagon et le laisser parachuter vers d’autres cieux. Pas de bol, fallait prendre au sérieux notre bon vieux Bébert. Une grande table faisant presque la moitié en longueur du wagon se dresse au centre et sur celle-ci une ligne de 50 verres de différentes couleurs. Face au spectacle, la majorité reste un peu abrutis se demandant si c’était encore ce putain de débili dream qui débarque sans prévenir. Jusqu’à ce que Bébert explose sa bouteille vide sur le bord de la table et s’exclame devant tout le monde, sa voix aussi déchirée par l’alcool que par sa forte envie de picoler pour se noyer dans sa détresse et son désespoir.

▬ ECoutEZ MoI BANDES de p’tites CHTARLOUZes ! V’ZETES mém’ pas vingt…vingt…21 dans c’PUTAIN de BORDEL ! MAIS j’v’dis tt stuite ! S’il reste UNE GOUTTE dans c’shots... JE VOUS EXPLOSE ! ACTION !

Il tentait d’exploser à nouveau sa bouteille contre la table mais pas de bol elle était déjà pétée, du coup il se laisse emporter par son propre élan et se ramasse comme une vieille loque par terre, avant de commencer à vomir son petit déjeuner : deux trois bouteilles de whisky en somme. La couleur étant annoncé, cheers !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Ligue B
Pouvoir : Dino Maker
Points de Puissance : 15 000
Points de Réputation : 15 500
Messages : 236
MessageSujet: Re: Wagon 4 [Drasur]   Mar 10 Juil - 4:57

Oh cette petite nuque toute douce donnait envie à Drasur, pas un muscle pour la protéger, juste de la peau et des artères ... Ah ça oui, elle l'attirait, c'était la clé de sa victoire et surtout sa carte "échapper au système hospitalier le plus putassier que vous ayez jamais vu". Ses lèvres tremblaient devant cette occasion beaucoup trop belle qu'il ne pouvait se résoudre à laisser passer alors que tout le monde autour gueulait à s'en péter les cordes vocales. Non, lui tout ce qu'il voulait c'était passer sa paume sur cette jolie petite nuque et laisser le gars se vider de son sang au sol comme une truite fraîchement pêchée, les litres de sang et les hurlements de douleur étouffés en bonus bien sûr, il n'en avait absolument rien à faire du débat qui enflammait tous les esprits. Il était temps pour la patate du sheitan TM de briller, pour le sang de couler et pour cette putain de montagne de muscle de crever. Dans un éclair de rapidité, il fit glisser sa main sur l'épaule de sa cible, n'étant plus qu'à quelques centimètres de sa cible ... Cling ? Comment ça cling ? Ça fait pas cling une artère qui se déchire. C'était bizarre, il n'y avait pas de hurlement non plus, ni même d'hémoglobine bien chaud qui coulerait sur sa main. Confus au dernier niveau, le maker décala son regard vers le côté avant de découvrir l'objet de son échec : une bonne vieille bouteille de vin. Au vu de cette dernière d'ailleurs, elle semblait plus s'apparenter à de la piquette qu'on se sert dans les refuges en hiver pour se tenir chaud qu'à un grand millésime. Avec la bouteille arrivait bien sûr un homme, enfin pas vraiment, un humanoïde plutôt. Il avait tous les attributs d'un être humain certes, mais ne ressemblait absolument pas à un quelconque être vivant aux proportions censées. Au final, la comparaison serait plus adéquate avec un dessin d'enfant, un enfant bourré, dans le noir et attardé aussi.

Alors que de la musique un peu raciste vu la situation sortait des amplis du wagon, une annonce la suivit en annonçant un nouvel événement aléatoire. Une course où tout est permis entre des dizaines de concurrents n'était pas assez excitant ? Il était absolument nécessaire d'y apporter une touche de folie supplémentaire ? Enfin, sans ça ce ne serait plus vraiment Dreamland il faut dire, le monde où l'aléatoire et le ridicule étaient rois. Sentant bien que ce n'était pas spécialement le moment de tenter son assassinat surprise, Drasur rangea sa patate du sheitan TM dans la poche de sa veste, reculant de quelques pas du nouvel arrivant qui suintait l'alcool par tous les trous. Si il avait bien appris quelque chose durant sa courte vie étudiante, c'était qu'il ne fallait surtout pas contrarier un mec bourré, surtout pas à ce niveau d'alcoolémie. Il laissa donc le tout se dérouler, se contentant de lâcher un petit ricanement en voyant la chimère griffon-chat-aigle-géant-chelou se faire éjecter du train par un mécanisme installant une longue table. La créature lui avait quand même bien cassé les couilles au début de la course, la voir se faire éliminer lui faisait un peu de bien il fallait l'avouer, comme quoi le karma c'est pas que des conneries. Une fois la table installée et les festivités annoncés par Bébert, un calme plat s'était installé dans le wagon. Il faut dire que lorsqu'un inconnu vous propose des shots en vous menaçant à moitié, surtout dans cet environnement, ce n'est jamais très conseillé de suivre aveuglément. Enfin, c'est ce genre de réflexion qui s'appliquerait à quelqu'un d'intelligent, qui réfléchirait un minimum, pas à un petit con élevé dans la culture de l'excès et dépressif au dernier degré qui cherche le moindre moyen d'anesthésier son cerveau et qui se fait chier depuis quelques temps. C'est ainsi que Drasur s'avança fièrement vers la table et s'enchaîna trois shots, comme un bonhomme, prenant bien le temps de montrer sur son visage qu'il avait souffert, juste avant de se mettre à gueuler.

« Woah sa mère ils sont forts ! Allez les gars, il est temps de se déchirer la gueuuuuuuule ! Shots shots shots shots shots shoooots everyboooooody ! »

C'était cliché, un peu pourri même et d'une autre décennie, mais il faut dire que ces shots étaient plutôt chargés et qu'ils lui étaient montés directement au cerveau. Il s'en enchaîna deux autres, se rendant compte que chacun était à un goût différent, il y avait du schtroumpf, du kamikaze, du sans plomb 95, des jell-o ... Bref, le rêve mouillé de beaucoup de membres de fraternités à la fac. Les autres participants semblaient doucement se mettre dans l'ambiance aussi, se tapant de plus en plus de shots en gueulant comme les derniers des attardés : c'était une vraie soirée quoi. Puis, dans un éclair de génie, Drasur eut l'idée de sa vie : provoquer le frigo de muscle dans un battle de shot ! Avec un peu de chance, son foie était moins entraîné que celui de notre héros et il partirait paisiblement dans un coma éthylique, qui sait ?

« Hééééé go muscu ! J'en suis à mon sixième là fraté, vas y viens on se met bien ! On se dit 15 chacun ? Vas y mon gars montre que t'as des couilles wouuuuuh ! »

Ce n'était clairement pas la meilleure chose à faire de tenter un concours de shot là tout de suite dans la sale ambiance qui régnait constamment sur la compétition, mais les premiers verres avaient clairement affectés sa capacité à prendre des décisions rationnelles. Il s'agissait donc uniquement maintenant d'enchaîner les verres, en espérant que la montagne de muscle suive l'exemple, tombe dans les pommes, que Drasur soit encore assez lucide pour se souvenir de sa mission et qu'il l'achève. Plutôt simple en théorie, même si cela demandait une petite série de miracles pour qu'il puisse enfin arriver au résultat escompté. Il avait un plan certes, il le pensait bon oui, mais est ce qu'il l'était réellement ? Objectivement parlant ? Non, c'était complètement con et il allait sûrement mourir. En tout cas pour le moment, il en était à son huitième shot et une épaisse brume commençait à obscurcir son esprit de plus en plus profondément. Au moins, il mourrait dans l'euphorie et la bonne ambiance alcoolisée, c'était déjà ça de gagné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 409
MessageSujet: Re: Wagon 4 [Drasur]   Lun 30 Juil - 14:46

Illustration du contexte
Tour 10



Avant même que les gens se posent les bonnes questions quant à la situation actuelle que le bruit de trois verres tombant à la suite de façon sec résonnait dans le wagon, notre Drasur national commençant à prendre la confiance alors qu’il prenait déjà des couleurs ! Faut dire que tu commençais sûrement à en avoir un peu marre de la situation actuelle : ton attenta dans Délirium City a lamentablement échoué, t’as failli être éliminé, tu t’es mis à dos le capitalisme de la santé public de Dreamland et tu as même été contré dans ta tentative d’assassinat. En faite on peut vraiment dire que ta vie est naze sur l’instant, mais ne t’inquiètes pas ! Cette épreuve est faite pour toi, tu commences petit à petit à redorer ton blaze de sheïtan national et à marquer les esprits avec ton désir ardent de boire des coups !

▬ Bien g’min ! COMMe ça qu’On ANimE lA galeRIE !! aU FAITES !!! Y’en a qui sont PIEGES HAHAHAHA BLEURRRRRGGGGGHHH !

Bébert vomissait une deuxième tournée, y’a le repas et la part de sa femme en alcool dans le lot. Ce qu’il a dit a glacé le sang de la plupart des participants, surtout lorsque Zachary venait de boire un shot de son côté et voir une explosion soudaine détoner dans son estomac ! Il tombe de façon sèche par terre et s’évanouit, K.O !! Il est parachuté vers d’autres cieux par la magie du hors champ, et le visage de certains participants commencent à être bien plus pâle qu’à l’accoutumé ! Mais avaient-ils vraiment le choix ? S’ils ne buvaient pas, ils seraient éliminés, et s’ils buvaient les mauvais verres il étaient aussi éliminés ou handicapés pour la suite. Certains finirent par se résoudre à tenter leur chance et chaque participant bu d’une traite le contenu de leur shot, la plupart kiffant le goût et d’autres ayant envie de vomir. Des fragiles je vous jure.

De ton côté Drasur, tu provoques ouvertement la montagne de muscle qui avait une expression bien vénère à ton attention, tu pensais qu’il l’avait peut-être pas vu mais il l’a pas manqué le fait que t’as essayé de le planter par derrière ! Il se demandait si t’étais pas un allié du mec au bandeau rouge, qui commençait déjà a avoir mal au bide après un deuxième verre. Il te chope par le col de ton dossard et te fais monter de quelques centimètres avant de te fixer de colère.

▬ Alors comme ça tu voulais me buter hein ?! Et t’oses me prendre de haut c’est ça, HEEINN ?!!!! Voilà comment ça va se passer p’tite tête : on boit 15 shots et ensuite on termine ça avec nos poings, on va voir si tu vas oser faire le malin !!

Il te jette par terre comme un vieux sac et commence à choper 8 verres de shots entre les doigts de ses mains, levant bien au-dessus de sa bouche avant de l’ouvrir grand et de tout avaler d’une traite après avoir fait tout basculer. Quelle paire de couilles ! Il gaspille zéro goutte et laisse les verres vides tomber par terre les uns après les autres, affichant un sourire triomphant à ton attention Drasur. Il s’aprétait à choper une nouvelle série de verre jusqu’à ce qu’il commence à avoir de sacré sueur froide que même sa chaleur corporelle ne peut contrer, finissant par tourner de l’œil sec et tomber lourdement au sol, un filet de sang coulant depuis sa bouche. Ce con avait fini par choper trois verres piégés ! Deux d’entre eux étaient pas assez puissants pour l’éliminer mais en les accumulant il a fini par signer son arrêt de mort. Enfin, il est pas mort hein ! Il est juste « évanoui » ouais. Vous avez intérêt à me croire.

Alors qu’il disparait vers d’autres cieux, Drasur tu es désormais devenu le leader spirituel de cette meute qui est forcée d’enchainer les shots les uns après les autres, sans aucun répit. Trois autres personnes se font sécher par les verres piégés, les autres triomphent fièrement. Tu as battu le record de shot à la suite avec au moins 21, tu es devenu le héros inespéré et pas du tout attendu du wagon 4. Bon par contre on va pas se cacher, dans ta tête t’es en train de planer de ouf. Pour te donner un équivalent c’est comme si on t’avais mis 3 bouteilles de Sky, de Vodka et de Ricard dans la tête et qu’on t’as fait tourné en bourrique durant toutes les fêtes de Bayonne sur 5 jours. Ca va tu visualise bien ? Parce que le wagon 4 arrive enfin à la prochaine station : COMPET-LAND ! Je m’attarde pas sur les détails du royaume, on s’en fout un peu parce que vous aurez pas vraiment l’occasion d’explorer. Puisqu’au moment où les portes du wagon s’ouvrent, et que la moitié des participants vomissent leur exploit en sortant – avec toi peut-être, Drasur – vous entendez les applaudissements bruyants mais étrangement encourageant d’un être complétement PARFAIT.

▬ Félicitations, participants du Metropolitan ! C’est un honneur pour moi, Olympe, de serrer la main des plus téméraires d’entre vous ! En guise d’encouragement, je propose à quiconque souhaite venir dans la loge VIP pour mater le match de Bastball du millénaire de me serrer la main, ou bien vous pouvez appuyer sur le bouton et reprendre la course c’est au choix ! En tout cas sensation et adrénaline garantie à ceux qui me suivent !

Wow, le seigneur en lui-même est venu vous encouragé ! C’est pas cool ça ? Qu’est-ce que vous allez faire ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Wagon 4 [Drasur]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wagon 4 [Drasur]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Sept.] Seule dans son wagon n°13 [ COMPLET ]
» Un chouette wagon scratchbuild
» Voiture de queue (7ème voiture): Wagon de marchandise
» 08. Un TP peut finalement se révéler intéressant PV Dakota
» L'ORIENT-EXPRESS

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: Zone événements :: Événement :: Metropolitan :: Metropolitan-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: