Bienvenue

Liens utiles

Effectifs

Ligue B : 18 membres
Ligue M : 7 membres
Ligue S : 0 membre
Créatures : 10 membres
Inclassables : 0 membre
Seigneur cauchemar : 1 membre
Rois des rêves : 0 membre

Top-Sites & Discord


Membres du mois

Edgar
Profil
Top activité
Jøn
Profil
Top vote
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Partagez | 
 

 On rentre dans une arcade, ça tourne mal! [Sao et Blanche]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 15 800
Points de Réputation : 12 700
Messages : 148
MessageSujet: On rentre dans une arcade, ça tourne mal! [Sao et Blanche]   Jeu 1 Fév - 22:35

Blanche ignorait où avait vraiment vagabondé son esprit alors qu’elle allait s’endormir, mais voilà qu’elle se retrouvait au milieu de gens déguisé en personnages de jeux vidéo et autant dire qu’elle ne savait pas trop ce qu’elle foutait ici.

Bon elle avait peut-être été nostalgique et s’était rappelé de quand elle jouait à Nintendog’s sur sa DS, quand les choses étaient plus simples et que sa seule préoccupation dans sa vie, c’était de nourrir Patate, son chihuahua, à temps. Alors c’est pour ça qu’elle se trouvait dans cet endroit qui ressemblait à un gros patchouli de jeux vidéo divers et variés ?

Boah, l’invocatrice avait la flemme de prendre le métro pour aller autre part, alors autant passer la nuit ici, non ?

En suivant les créatures qui portaient des grosses armures bien bourinnes de chasseurs de monstres (il lui semblait), Blanche finit alors par arriver devant un immense bâtiment donc la face colorée laissait apparaître l’enseigne de cet établissement :

Arcade.IA. Drôle de nom. Par pure curiosité, Blanche y entra (après s’être faite fouillé par deux gros baraqués en salopette rouge et verte, Martino et Jean-Luigi d’après leurs insignes) et pénétra dans l’immense salle de jeu.

Tout le monde pouvait y trouver son compte. Les vieilles bornes, les flipper, de la VR, Tout pour se divertir.

Bien que décontenancée aux premiers abords, Blanche trouva satisfaction dans des bornes d’arcades assez vieillottes. Elle aimait bien le rendu assez simpliste des graphismes des petits extra-terrestres qu’elle pouvait défoncer à loisir. C’était simple, mais efficace.

Alors qu’elle commençait à apprécier un autre jeu, qui consistait à aller sauver une petite princesse de pixels d’un méchant gorille, des éclats de voix éclatèrent pas très loin de la jeune femme, ce qui la sortit de sa partie. Mais qu’ils se la ferment ! Y a des gens qui essayent de jouer ici, nom d’un chien !

Furieuse d’avoir été interrompue (Bon, elle avait perdue, mais au moins, elle avait quelqu’un à qui blâmer maintenant), l’invocatrice partit de sa borne et se dirigea en direction du brouhaha, qui avait l’air d’être prêt à mal tourner à tout instant. En arrivant au lieu de la dispute, Blanche put constater qu’il s’agissait de deux gangs de 4/5 personnes chacune qui s’engueulaient, en poussant des incompréhensions.

Se rendant finalement compte qu’on les observait, les deux groupes se tournèrent vers Blanche, et d’un même geste, se jetèrent presque sur elle, lui hurlant des incompréhensions dessus. Elle comprit juste deux mots : « PC » et « Console ».

« P-Pardon ? » demanda Blanche, totalement étonnée, et un peu effrayé par toute cette attention qu’on lui donnait soudainement.

« C’est bien simple ! » Dit l’un des « débatteur », « Team PC ? »

« Mais ne l’influe pas, abruti ! Allez, dit moi, tu préfères la Console, hein ? »

Voyant bien que Blanche ne semblait ne rien avoir compris à ce qui se passait, le groupe soupira à l’unisson et reprirent, dans une harmonie parfaite :

« Team PC ou Team Console ? »

L’invocatrice cligna des yeux et sembla avoir enfin percuté ce qui venait de se passer. Elle afficha alors un immense sourire et dit la plus grosse erreur de sa vie :

« Team Nintendog’s ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôle des Sens
Points de Puissance : 6 000 points
Points de Réputation : 4 200 points
Messages : 74
MessageSujet: Re: On rentre dans une arcade, ça tourne mal! [Sao et Blanche]   Lun 5 Fév - 9:52

La boite aux lettres de São était pleine de prospectus disant 'Le Brésil, un marché parallèle pour les jeux vidéos' ou encore 'Le nouvel Eldorado du jeu'... Lui, il avait du jouer deux ou trois fois dans sa vie, mais bon à quoi bon jouer à Grand Theft Auto quand ta vie est déjà Grand Theft Auto ? Il se débarrassa de la paperasse qui proliférait... Bon faut dire aussi qu'il y allait y avoir une convention pour les amateurs du genre dans quelques semaines.

"Pfff" soupira le funky cop, pensant à tous ces foutus geeks qui perdaient leurs temps là où il pouvait se faire du blé. Le temps c'est de l'argent, alors il ne comprenait pas comment on pouvait perdre son temps devant des foutus jeux...

Et ce soir là il était un peu claqué, alors c'est dans ce mood qu'il s'éveilla à Dreamland, dans le fabuleux royaume de Gameland. La loose. Encore et toujours.  

"Faut vraiment que j'arrête de réfléchir avant de pioncer, je vais peut être me mettre à fumer..."
C'était pas la première fois que Dreamland lui faisait ce coup là.

Il tendit son oreille pour savoir si d'autres voyageurs était présent, quitte à se faire chier toute une soirée, autant le faire à plusieurs, bon après c'est vrai que la gueule de trois kilomètres de long de Luciano ne donnait pas envie d'être avenant... Il entendit "Team PC ou Team Console ?"

suivit d'une petite voix qui répondit " Team Nintendog’s !" ça venait d'un peu plus loin, juste après cette sorte de labyrinthe près duquel le brésilien était apparu. Il décida de s'y enfoncer, d'autant que la voix qu'il avait entendu était celle d'une jeune femme...

Seulement une fois pris dans les murs, il constata que des grosses boules lévitaient et que d'étranges bruits s'en extirpaient lorsqu'il entrait en contact avec. Il lui sembla ressentir une présence fantomatique derrière lui. Il se retourna mais rien... Il avança d'avantage et trouva une sorte de cerise pixelisée. Mais dès lors il aperçut un de ces fantômes coloré qui se dirigeait vers lui. Il rebroussa chemin et s'enfonça dans le dédale. Pour tomber nez à nez avec le pac man. Mais ce dernier ne le dévora pas, trop occupé à fuir les fantômes lui aussi.

Luciano trouva la sortie sans grandes difficulté... Ce jeu étant très simple. Seulement il n'avait fait que revenir sur ses pas. Peut être n'y avait il qu'une seule entrée et aucune sortie. Il décida de contourner par un endroit fait de briques, certains blocs flottants dans le ciel, des tuyaux sortant du sol et des tortues étranges qui le martelaient de leurs petites pattes... Il ne se dégageait aucune émotion de São qui trouvait ce royaume trop enfantin pour quelqu'un de sa carrure... Et encore il n'avait pas rencontré Blanche.

Quoi qu'il en soit, il détruisit tout les blocs, envoya valser toute les tortues, et il se fit même un petit kiff en balançant un moustachu dans le vide! Au bout de son périple il aperçut enfin la fameuse voyageuse qui semblait se chamailler avec deux relous...

"Hé ho!" lui fit-il signe de la main soudainement souriant !

Peut être lui avait-il évité une situation gênante, si elle avait de la jugeote elle ferait sans doute semblant de le connaître...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 15 800
Points de Réputation : 12 700
Messages : 148
MessageSujet: Re: On rentre dans une arcade, ça tourne mal! [Sao et Blanche]   Lun 5 Fév - 12:01

Comme souvent avec Blanche, elle regretta ses paroles seulement après les avoir prononcées. Ainsi, elle comprit sa terrible erreur alors que les deux gros lourdauds qui se battait pour savoir ce qui était le meilleur entre l’ordinateur et une console de jeu décidèrent de créer une alliance temporaire, une trêve en quelques sorte, pour régler son compte à cette personne qui avait osé ne pas prendre parti.

Alors qu’elle sentait sa fin proche, il fallait le dire, elle prévoyait même d’écrire son testament, elle entendit une voix absolument pas familière l’appeler. Tournant la tête vers son interlocuteur, Blanche vit un homme plus âgé qu’elle l’appelé. Elle ne le connaissait ni d’Adam, ni d’Eve, ce mec, mais c’était l’occasion pour elle de se sortir de ce guêpier dans lequel elle avait su se fourrer avec brio.

« Heeeey ! » Dit-elle avec un sourire crispé. « … Toi ! Comme je suis contente de te revoir, comment ça va depuis la dernière fois ! » S’exclama-t-elle en passant devant les deux boulets pour rejoindre son mystérieux sauveurs.

Elle aurait intérieurement espéré que ça calme les deux abrutis qui allaient l’embrouiller sans raisons valable (pour elle, du moins), mais que nenni, on n’allait pas se débarrasser d’eux comme ça, oh que non.

« Hey ! Reviens ici, la chouquette ! On n’en a pas fini avec toi ! »

Sentant qu’elle s’était bien mise dans la merde, Blanche eut comme réflexe de se cacher derrière son nouvel allié, et de s’en servir comme bouclier humain.

« Aide-moi ! » couina-t-elle, « Je ne sais pas ce qu’ils me veulent, j’ai rien fait, moi, j’ai juste dit que j’aimais jouer à Nintendog’s, et j’ai l’impression d’avoir insulté leur familles et leurs ancêtres. En plus, ça va faire des années que je n’ai plus touché ma DS ! »

Evidemment, le discours de l’invocatrice ne plut pas du tout aux deux autres zigotos qui craquèrent leurs poings.

« Alors toi on ne va pas te rater, Maya. Tu vas regretter d’être venue ici de base. »

« Vous en faites pas monsieur, je le regrette déjà ! » se plaignit Blanche, toujours derrière son bouclier de fortune.

En parlant du bouclier, ce gars l’avait sauvé et elle, en le remerciant, elle l’avait mis en première ligne d’une baston potentiel, franchement, ce n’était pas très cool, elle pouvait au moins faire quelque chose pour se faire pardonner.

Alors que l’un de leurs deux nouveaux adversaires s’apprêtait à choper soit Blanche, soit monsieur bouclier pour la bastonner bien dans les règles de l’art, Blanche fit apparaître un dard tout ce qu’il y a de plus simple et le lança vers son adversaire.

Et boom headshot ! Ne s’attendant probablement pas à se manger un dard en plein front, le voyageur tomba en arrière sous le coup du choc. Quant au second, il alterna son regard entre Blanche et Bouclier-man, puis son adversaire qui était entre temps devenu son pote, avant d’écarquiller les yeux et de gueuler :

« Sécurité ! Sécurité ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôle des Sens
Points de Puissance : 6 000 points
Points de Réputation : 4 200 points
Messages : 74
MessageSujet: Re: On rentre dans une arcade, ça tourne mal! [Sao et Blanche]   Lun 5 Fév - 14:51

Il avait vu juste les deux corniauds était clairement entrain de saouler cette pauvre fille. São était maintenant utilisé comme un simple bouclier, sans même trouver cela dégradant, au contraire, c'était la preuve qu'il en imposait, et que la demoiselle comptait sur lui... Elle avait joué le jeu, dans ce royaume c'était de mise.

Elle s'attaqua à l'un des lourdaud, il en restait un pour que le funky cop passe ses nerfs. Mais il ne fallait pas effrayer la pauvre demoiselle en détresse, il se contenta de sortir son flingue et de le braquer sur le harceleur

"Sécurité ! Sécurité!"

"Allez déguerpis, si tu veux pas un trou de balle au milieu du front, pratique tu pourras chier et te moucher en même temps!"

Luciano qui pensait pourtant avoir était clair subit le courroux du joueur console, qui cria de toute sa voix de puceau boutonneux "CONSOOOOLLLLEEE" en invoquant une manette qu'il faisait pivoter par le câble comme une masse d'arme improvisée. Le brésilien l'évita avant de briser les burnes de son assaillant en un puissant coup de pied.

"Je t'aurais bien dit mange mes boules, mais c'est les tiennes que tu as en travers de la gorge maintenant"

Ils laissèrent les deux victimes au sol, Luciano tira Blanche par le bras et l'emmena plus loin avant que la sécurité interviennent et ne les maraves.

"Anh... Anh.. Bon voilà, j'espère que tu vas bien..." ouais le brésilien c'était entiché de la gamine, non pas qu'elle fut la seule voyageuse, mais elle pourrait presque être sa fille. Enfin j'ai bien dit presque parce que la fille de São aurait tout de même l'air moins naïve.

"Dis moi, ça te dit de foutre le bronx ce soir ?" après tout quitte à être à Gameland autant s'amuser un peu, et puis il y avait quelque chose de satisfaisant à maraver des petits geeks sans avoir le moindre scrupule... Et puis les deux ne semblaient pas savoir pourquoi ils s'étaient retrouver là donc autant se lâcher...

"Les voilà, ils sont là c'est eux !" les désigna le voyageur qu'avait frappé Luciano à une bande de gardes vidéoludiques non sans rappeler les Lurkers dans Jak and Daxter The precursor legacy...

"Je crois bien qu'on va devoir mettre les points sur les I ou les poings sur les visages au choix"

Le flingue encore à la main prêt à en découdre, cette fois Blanche et lui étaient sur le même front, restait à savoir si ils seraient à la hauteur contre les hordes d'ennemis en tout genre qui déboulerait toute la nuit, et qui sait, peut être qu'un moment ils arriveraient au Boss de fin, héhé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 15 800
Points de Réputation : 12 700
Messages : 148
MessageSujet: Re: On rentre dans une arcade, ça tourne mal! [Sao et Blanche]   Lun 5 Fév - 17:07

« O-On a pas à en arriver là, tu sais ! » Balbutia Blanche, horrifiée lorsqu’elle vit son nouvel allié sortir un flingue, un putain de flingue et le pointer vers le second lourdaud. Ils étaient chiants d’accord, ils avaient tenté de la tabasser pour une raison qui lui est encore obscure, bien, mais de là à lui coller une balle entre les deux yeux, non ! On n’était pas des monstres, quand même !

Cependant, malgré le pistolet et la menace des plus explicite de son compagnon, le joueur team console se mit à hurler et invoqua une manette qu’il voulut utiliser comme arme contre le voyageur. Une tactique qui aurait pu être des plus efficace si utilisée convenablement. Les maracas du voyageur l’auront appris à leur dépends.

Même si elle n’était pas une représentante de ce genre, Blanche grimaç en voyant le harceleur se faire mettre à terre et couiner de douleur. Oooh, ça ne devait pas faire du bien, mais alors pas du tout. La jeune invocatrice se contenta de regarder les deux assaillants à terre, en se disant que ça avait dégénéré bien vite, toute cette histoire, et sentit qu’on lui attrapait le bras.

Avant de se mettre à crier à l’aide et au kidnappeur, Blanche pu voir qu’il s’agissait en fait de son nouveau compagnon d’infortune qui l’avait attrapé et l’éloignait du lieu du « crime » avant que ça ne parte encore plus en cacahouète. Il semblait assez inquiet pour elle, lui demandant si ça allait, Blanche se contenta de hocher la tête, encore un petit peu sous le choc de la situation dans laquelle elle s’était mise. Elle avait un don pour se mettre dans de sacrés situations, dis donc !

C’est avec un regard médusé qu’elle fixa alors son nouvel allié, qui lui proposait tout simplement de mettre le bordel dans la grande salle d’arcade. Avec de grands yeux, elle secoua très vite la tête :

« Le bronx ? Comment ça, le bronx ? Non ! Non, non, non ! Je me suis mise assez dans les ennuis avec ça, je n’ai pas envie de me mettre encore plus dans le… »

Et bien sûr, comme pour lui dire qu’elle n’avait pas à protester, le voyageur que son « ami » avait ben tabassé hurla aux gardes leur situation. Alors que son compagnon semblait prêt à en découdre, Blanche elle, aurait préféré une situation un peu moins violente et plus pacifiste en fait. Secouant les bras et la tête, Blanche, affolée, essaya de raisonner les gardes :

« Il doit y avoir un malentendu, Messieurs ! Je ne voulais pas faire ça ! Je vous jure, je ne sais même pas comment j’en suis arrivé là ! Si vous voulez on s’en va ! Hein, qu’on va partir ! » Supplia Blanche, à la fois à l’attention des gardes mais aussi de son allié, qui ne semblait pas l’avoir entendu. Oooh, pourquoi il fallait que ça tombe sur elle ?

L’un des garde tenta de lui sauter dessus et de l’attraper, pour soit la mettre dehors, ce qu’elle aimerai bien, soit pire, ce qu’elle n’avait absolument pas envie de savoir. Voyant que finalement, supplier de la laisser tranquille n’allait pas marcher, Blanche invoqua de multiples dards dans ses mains et les lança sur la créature, utilisant sa fameuse « Technique du porc-épic », mise en place lors de son aventure avec Mysto à Compet-Land, technique qui avait fait ses preuves et qui est encore bien utile aujourd’hui, car la bestiole se ratatina à terre, couinant de douleur dû aux multiples dards plantés dans son corps.

L’invocatrice, affolée, saisit le bras de Sao et la regarda avec des grands yeux.

« Okay, on s’en va, s’il te plait ? On fera les présentations après, comme tu veux,  mais je veux partir de cet endroit. Tu peux foutre tout le zouk que tu veux pendant qu’on fuit, mais je veux plus être ici ! »

Alors qu’elle espérait que son compagnon entende raison, Blanche se retourna et constata avec horreur que les gros baraqués de l’entrée, Martino et Jean-luigi, arrivaient vers eux, visiblement mécontents qu’il y ait deux troubles fêtes dans Arcade.IA.

« On s’en vaaa ! » hurla de plus belle Blanche, ne voulant pas avoir à affronter de face les deux videurs baraqués.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôle des Sens
Points de Puissance : 6 000 points
Points de Réputation : 4 200 points
Messages : 74
MessageSujet: Re: On rentre dans une arcade, ça tourne mal! [Sao et Blanche]   Mar 6 Fév - 9:08

Haha elle était marrante cette petite, il n'était pas du même monde, elle devait être une de ces jeunes occidentales à qui tout souri, une qui n'a jamais connu la sensation de deux pieds nus sur le goudron ardent de ses favelas... Et Luciano avait peur qu'elle ne soit intimidée, voire terrorisée, mais ce n'était pas vraiment lui qu'elle redoutait, après tout ils étaient dans la même galère... Qui avait foutu qui dans la mouise? Et bien elle avait attaqué la première, lançant ses dards. Puis elle avait eu l'air flippé quand il avait sorti son flingue, y avait rien de si étonnant non, techniquement c'est elle qui avait démarré les hostilités... d'ailleurs il aurait peut être du le buter le geek écervelé, parce qu'il avait ramené la cavalerie!

Blanche qui n'avait sensiblement pas envie d’affronter qui que ce soit ce soir, était plus du genre à vouloir éviter les ennuis mais à les attirer malgré elle. C'est sûr que c'est pas en restant avec l'insolent; que dis-je, l'impertinent São, qu'elle allait pouvoir passer une nuit paisible à se faire dorer le jambon sous le soleil de Gameland. Non là c'était plutôt parti pour être une traque dont ils étaient les proies, ça allait être l'occasion de dresser quelques pièges se disait notre Brésilien, de faire parler sa virtuosité et son ingéniosité.

Blanche tenta vainement de s'expliquer  auprès des gardes, mais rien à faire,  l'un d'eux lui sauta même dessus, et invoquant plusieurs dards, elle l'écrasa. Ca faisait 2/1 pour Blanche, après tout n'oublions pas qu'il n'étaient que des mobs random d'un jeu pour enfant... En fait ce n'est pas eux qui avait refroidi notre invocatrice. Mais plutôt Martino et Jean-luigi qui leur emboitaient le pas, alors que Blanche tirait Luciano comme pour lui éviter lui aussi de se faire ratatiner. Elle l'avait regardé avec un regard inquiet avant d'agripper son bras. Pourtant lui il était serein, il commençait à pendre goût à toute cette adrénaline qu'il ne trouvait qu'en ce monde.

« On s’en vaaa ! » cria l'abeille à la taille de guêpe.

Ils se rapprochaient du monde de brique que Luciano avait visité avant de trouver Blanche, il l'y emmena, la bas il devait y avoir plein de ces tortues dont les carapaces consistait en un intéressant projectile! c'était l'occasion de se débarrasser des deux armoires  qui les pourchassaient.
São l'exposa à sa compagne d'une nuit, et comme pour savoir si elle avit saisi il lui demanda

"Tu en es ? On les lourdes ici, et puis si tu veux on file, on part totalement de cet endroit, et on va ou tu veux, mais tant qu'ils seront à nos trousse on ne sera pas tranquille alors..." plutôt dire 'tu' ne seras pas tranquille, mais bon faisons lui croire qu'on est comme elle se dit Luciano!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 15 800
Points de Réputation : 12 700
Messages : 148
MessageSujet: Re: On rentre dans une arcade, ça tourne mal! [Sao et Blanche]   Mar 6 Fév - 11:25

C’était terrorisée que Blanche se laissa trainer par son nouveau compagnon de route. Elle ne savait pas vraiment où elle l’emmenait, et c’était le cadet de ses soucis pour l’instant. Peut-importe qu’il l’emmène dans un mode post-apocalyptique où on pouvait mourir à tout instant ou dans une attraction grandeur nature d’un Donkey Kong, tout ce que Blanche désirait, là, présentement, c’était d’échapper aux deux videurs à salopette, et de profiter du reste de la nuit comme elle le pouvait.

Son nouvel allié inattendu dans cette nuit de folie la traîna donc dans une sorte de jeu grandeur nature, où d’étranges choses marron et des tortures vertes, normales ou ailées se baladaient tranquillement, avec d’étranges petites cases avec des points d’interrogations dessus et des briques qui flottaient en l’air, défiant les lois de la gravité et de la nature. Mais il s’agissait d’un jeu vidéo, dans ce genre d’endroits, la logique du monde réel n’avait pas forcément à s’appliquer.

Son allié, dont elle ne connaissait toujours pas le nom en fait, lui exposa rapidement le plan qu’il avait en tête. C’était un plan très simpliste en fait, qui consistait à balancer des tortues sur les deux videurs. Cependant, Blanche était dubitative :

« Je veux bien moi, mais les tortues vont pas se laisser faire, et puis, tu as vu leur carrure ? Comment tu veux qu’on réussisse à se débarrasser d’eux avec juste des carapaces ? Bon… si ça peut les ralentir… » Se résigna l’invocatrice.

Peu sûre d’elle, elle regarda une des tortues qui s’approchaient d’elle et de son compagnon, imperturbables. Curieuse, elle posa son pied sur la carapace de cette dernière (elle était drôlement grande d’ailleurs, pour une tortue ! On aurait dit ces grosses bestioles dans les zoos, les tortues centenaires qui sont immenses) et la créature se rétracta immédiatement dans la maison sur son dos, dans l’espoir d’y chercher un peu de sécurité. Est-ce que Blanche avait l’air si effrayante que ça ? Pour la tortue, sûrement, car l’invocatrice doutait qu’avec sa carrure et son envie de déguerpir ici, elle effraie autant Martino et Jean-Luigi.

S’agenouillant, Blanche tenta de soulever la carapace, mais cette dernière, au vu de sa taille, était bien trop lourde pour la jeune femme. L’invocatrice poussa un soupire bruyant. Les choses n’étaient jamais simple ici ! Cependant, en posant son pied sur la coquille, Blanche se rendit compte, en faisant quelques va-et-vient avec son pied que sur le sol, la carapace glissait parfaitement bien. Elle était peut être enduite d’une matière qui la faisait bien glisser, ou alors, la carapace était bien aérodynamique. Enfin, là n’était pas le problème, car Martino et Jean-Luigi arrivaient à grand pas.

Se focalisant sur l’homme à salopette verte, Blanche poussa avec son pied la carapace de toutes ses forces et cette dernière, glissant parfaitement sur le sol de brique, fonça en direction du videur. Cependant, ce dernier avait dû être formé à ce genre de formalités, car d’un bond, il détruisit la carapace en lui sautant dessus. Bien, si une carapace ne marchait pas, alors peut être que plusieurs feraient l’affaire ?

Espérant que son allié ne débrouillerait aussi bien qu’elle, Blanche entreprit de son constituer une réserve de 3 carapaces qu’elle lança en même temps sur Jean-Luigi.

Bien qu’il put détruire et éviter deux carapaces, il n’eut pas le temps de réagir pour la troisième, qui lui fonça dans le ventre et le mit à terre, du moins temporairement. S’étant occupé de sa part du travail, Blanche commença a fuir, en espérant que son compagnon la rejoindrait bien vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôle des Sens
Points de Puissance : 6 000 points
Points de Réputation : 4 200 points
Messages : 74
MessageSujet: Re: On rentre dans une arcade, ça tourne mal! [Sao et Blanche]   Mar 6 Fév - 15:40

Alors que celui à la salopette rouge semblait plus coriace, Luciano avait opté pour la même technique que sa camarade, mais l'armoire à glace moustachue avait plus d'un tour dans son sac, frappant un bloc duquel s'extirpa un gros champignon,  et d'un coup de dent il en déchira sa chaire... Et le type devint géant, chacun de ses pas détruisait un peu plus le sol fait de blocs de briques..
Luciano couru rejoindre Blanche qui avait eu le temps de fuir, mais alors qu'il commençait à la rattraper... La zone se dégradait d'avantage...

Inévitablement le sol se déroba sous leurs pieds, dans la chute Luciano parvint à s'accrocher à une crevasse se brisant un doigt et s'écorchant en partie la main  et instinctivement il attrapa Blanche par la cheville, la pauvre avait la tête à l'envers

"C'EST QUOI CE BORDEL ? ...." São commençait à comprendre pourquoi l'invocatrice voulait fuir, Le Brésilien avait encore cette fâcheuse tendance à sous-estimer ses adversaires.
La vérité étant qu'un gars qui s'y connaissait en jeu vidéo avait l'avantage dans ce royaume... Les deux comparses étant largués sur ce plan, ils étaient forcément handicapés...

C'était assez évident pour en être la clef.

" Est-ce que... tu vois le bloc avec le point d'interrogation un peu plus bas enfoncé dans  le mur ? Si tu pouvais envoyer un dard sur le bloc de brique juste au dessus et au dernier moment un sur le fameux bloc!" Notre Funky Cop avait semble-t il compris un mécanisme de cette zone, et si sa vue augmentée lui avait permis de voir ce détail un peu en contrebas, ce n'était peut être pas le cas de la jeune femme.... Cependant il fallait qu'elle lui fasse confiance...

Lorsque Blanche s'exécuterait, Luciano lâcherait prise, pour atteindre le bloc avec le signe de ponctuation (en mode Assassins Creed), attrapant à cette occasion le bonus qui en sortirait avec la bouche... C'était la seul option qu'il voyait... Et sur ce coup ça relevait de l'instinct de survie! Si tout se passait bien le bonus leurs permettrait peut être de remonter, sinon, qui sait combien la chute pouvait être haute, et quel genre de créatures grouillaient en contrebas si ils survivaient à l'altitude...

Sur ce coup là il s'en remettait à Blanche... Et comme pour l'inciter à lui faire confiance, ou l'encourager, parce que c'était pas rien ce qu'il lui demandait, il se présenta, bien que ce ne soit pas le bon moment...

"Je m'appelle ..L.. Luciano!"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 15 800
Points de Réputation : 12 700
Messages : 148
MessageSujet: Re: On rentre dans une arcade, ça tourne mal! [Sao et Blanche]   Mar 6 Fév - 17:36

Il ne fallut pas longtemps avant que Blanche ne se fasse rattraper par son compagnon de la nuit. Elle allait lui demander s’il s’était débarrassé de son adversaire, mais les vibrations derrière elle lui dire que ce n’était probablement pas le cas. En se retournant, Blanche poussa un cri, ce qui confirma que leurs ennuis n’étaient pas terminés.

Bien que Jean-Luigi ait été mis à terre, Martino était resté, et il était devenu encore plus grand qu’il ne l’était déjà. Ils devaient courir plus vite s’ils ne voulaient pas finir en bouillie ! Alors qu’elle faisait son maximum pour s’enfuir, elle sentir les pas de leur adversaire se rapprocher, et finalement, les dégâts qu’il faisait les rattrapa, car le sol se déroba sous eux, faisant tomber Blanche et l’homme qui l’accompagnait.

Blanche crut bien que s’en était fini pour elle, et se couvrit les yeux, juste pour sentir sa chute s’arrêter brusquement. Retirant une de ces mains, l’invocatrice put constater qu’elle ne tombait plus. Relevant la tête, elle vit que son sauveur n’était autre que son compagnon qui lui avait attrapé la cheville in-extremis. De sa main libre, Blanche couvrit sa robe et essaya de réfléchir la tête en bas à comment se sortir de cette situation un peu délicate. Heureusement pour elle, ce fut son allié qui lui exposa un plan pour se sortir de cette situation pour le moins délicate.

Bien qu’elle ne voyait pas ce que l’affro voulait dire (quel bloc ?) Blanche hocha la tête. Quel autre choix avait-elle donc ? Pour montrer qu’elle allait s’exécuter, elle fit apparaître deux dards dans ses mains et poussa un soupir lorsque son compagnon se présenta :

« Moi… Moi c’est Blanche. » Dit-elle alors qu’elle lança les deux dards dans les directions qu’on lui avait indiqué. Cependant, au moment où elle fit cela, elle ne sentit plus la prise sur sa cheville et poussa un cri aigu alors qu’elle tomba. Mais quel plan foireux ! En tombant, elle eut juste le temps de voir un petit objet sur un bloc, qui ressemblait fortement à une sorte de fleur rouge. Mais à quoi ça allait leur servir, hein ?

« Je te hais ! » Hurla Blanche sous le coup de l’adrénaline à Luciano. Il n’avait peut-être pas eu le choix que de la lâcher, mais elle était terrorisée sur le coup. Elle ignorait combien de temps sa chute dura, mais finalement, elle finit par tomber non pas sur un sol dur, mais une sorte de gros coussin rose et moelleux. Alors qu’elle considérait sa vie, et se demandait quel genre de dieu avait bien pu intervenir pour elle pour placer ce coussin ici, elle entendit une voix l’appeler, et ce n’était pas Luciano :

« Tiens, des nouveaux ? Ça faisait longtemps. »

Reprenant ses esprits, Blanche se releva et regarda derrière elle, pour voir qui lui avait adressé la parole. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’elle vit une sorte d’hérisson humanoïde bleu qui la regardait avec un air fatigué.

« J’ai pas l’impression de t’avoir déjà vu quelque part, toi. Tu viens de quel jeu ? »

« Euh… » Hésita Blanche, « Un jeu ? De quoi tu me parles ? Je viens pas d’un jeu moi, j’étais juste venu dans une arcade pour m’amuser… mais je crois que ça ne s’est pas passé comme prévu. »

Son interlocuteur pencha la tête sur le côté, dubitatif, et s’alluma une cigarette qu’il venait de rouler en regardant la jeune fille.

« Comme c’est étrange, alors, d’habitude, seul les oubliés des jeux-vidéos atterrissent ici. Je me demande bien comment tu as fait pour te retrouver là, petite. Tu veux t’en craquer une ? Je m’appelle Sonic. » Dit-il en lui tendant le tabac qu’il gardait dans un sac. N’ayant jamais fumé, et l’origine du tabac étant plus que douteuse, Blanche refusa poliment.

« Tu ne sais pas ce que tu perds. Enfin bref, met-toi à l’aise, vu que tu es là, Crash pourra te faire visiter. » Dit Sonic en montrant ledit « Crash », une sorte de bestiole rousse, qui portait un blouson de cuir et semblait tout sauf adorable.

Blanche resta dans son coussin rose, encore trop confuse parce qui était en train de se passer. Mais elle avait atterrit où ?


Dernière édition par Blanche Marchal le Lun 19 Fév - 17:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôle des Sens
Points de Puissance : 6 000 points
Points de Réputation : 4 200 points
Messages : 74
MessageSujet: Re: On rentre dans une arcade, ça tourne mal! [Sao et Blanche]   Lun 19 Fév - 14:30

Dans sa chute, Luciano s'était cogné la tête, mais parvenant à frapper le bloc, il avait obtenu une étoile, le rendant temporairement invincible, et alors qu'il aurait du succomber, il fut juste sonné ! Et quand il revint à lui, un tout nouveau décor lui apparut, comme des sortes de coulisses, une odeur de vieille poussière mêlée à des miettes de tabacs et de la piquette bon marché embaumait les lieux. En soit ça sentait comme son ancien appartement, Luciano ne fut donc pas complétement désorienté ou dépaysé.

En revanche lorsqu'il trébucha sur un drôle de petit rat orange, il devint plus confus!

"Fais gaffe E'l' Voyageur, c'pauvre Daxter a plus bien l'habitude de la compagnie, mais c'pas une raison pour l'écraser d'la sorte!"

"Euh..."

"Tu comprends pas ? Moi et mon Jak on étaient les meilleurs, jusqu'à que les développeurs nous vendent et que cette bouse sans nom de Lost Frontier sorte!"

Sans trop savoir pourquoi la bestiole inspirait de la pitié à notre psychopathe, et parce qu'il révoquait ce sentiment il préféra poursuivre sa route et laisser le dit Daxter se lamenter! C'était sans compter sur sa solitude qui le rongeait, car dès lors la créature issu de la licence morte, s'élança et atteignit l'épaule du Brésilien pour la prendre comme perchoir avant d'ajouter :

"Ces lieux consiste en un véritab' labyrinthe, tu auras sans doutes besoin d'un guide?"

"... Va pour ça, mais avant toute chose il me faut retrouver mon amie et m'assurer qu'elle va bien, si tu pouvait te taire juste deux minutes"

Activant son ouïe il espérait entendre la voix saine de l’invocatrice de dard, afin d'aller à sa rencontre, Il se mirent ainsi en route!

De son coté Blanche elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 15 800
Points de Réputation : 12 700
Messages : 148
MessageSujet: Re: On rentre dans une arcade, ça tourne mal! [Sao et Blanche]   Jeu 22 Fév - 18:33

Après s’être bien reposée et s’être remise de sa chute libre, Blanche sorti de son joli coussin rose et se mit à suivre le dénommé « Sonic » le long de ce qui semblait être la cours des miracles du pauvre. L’endroit ressemblait surtout à une ruelle mal famée et Blanche avait carrément peur pour son intégrité physique et mentale. Entre « Crash », le biker roux et une espèce de gamin gangsta qui répondait au nom d’Alex-Kid, ce petit monde avait l’air tout sauf accueillant. Restant le plus près possible de « Sonic », qui semblait être la seule créature pas trop craignos, Blanche espérait qu’une seule chose, c’était de retrouver son partenaire et plus vite que ça !

« E-Excusez-moi… » Demanda l’invocatrice avec crainte, « Mais c’est quoi, cet endroit ? »

« Oh. » Lui répondit la créature bleue, « Tu es dans le fond du trou. Le Void d’Arcade.IA. La poubelle, la décharge. Enfin, tu peux l’appeler comme tu veux, on a tous des noms différents pour cet endroit. C’est une sorte de refuge pour nous, ceux qui ont été un jour connus, mais plus maintenant. Ou ceux qui à peine venu au monde, sont tombés dans l’oubli. C’est un endroit où l’on peut toujours rester, et que seuls les « vrais » connaissent. » Tout en parlant, la créature semblait avoir pris un air mélancolique, avant de reprendre sa tirade. « Un jour, moi aussi, j’étais là haut, moi aussi, j’étais parmi les grands d’Arcade.IA ! Satané 3D… Mais ce n’est pas fini, tu m’entends, ça ne le sera jamais, un jour, je reviendrai, j’arriverai à remonter, et alors, je serai de nouveau le grand, et ce salaud de plombier, ça sera à son tour de plonger pour ne jamais remonter ! »

Un silence gênant suivi son monologue. Peut-être qu’il s’agissait là d’une rengaine habituelle de la créature, et que les autres peuplant ce trou à rat était habitué à le voir déblatérer ce genre de bêtises. D’un geste de compassion, Blanche lui tapota doucement le dos, une manière d’essayer de le réconforter, même si elle ne comprenait rien à la situation. Tout ce qu’elle voulait, là, c’était retrouver Sao, et partir en vitesse d’ici.

« Je pense que ça doit être dur pour toi, mais ne t’en fait pas, tu finiras par y arriver, je pense. Mais là, pour le moment, j’aimerai bien sortir d’ici et aussi retrouver mon pote. Un grand avec une coupe afro ça te dit quelque chose ? » La créature lui répondit par la négative concernant le voyageur mais il répondit pour la sortie. « Oui, tu peux passer par le tunnel au bout de ce couloir, là-bas. Tu te retrouveras derrière l’arcade après une sacré montée. »

« Génial ! Mais… attends. Pourquoi vous n’êtes pas remonté si vous pouvez sortir alors ? » Ce à quoi Sonic répondit « A quoi bon ? Nous ne pourrions même pas entrer, nous sommes sur liste noire. »

Voyant qu’elle ne pouvait rien faire de plus pour l’aider, Blanche allait envisager de laisser son nouveau compagnon de voyage pour retrouver Sao lorsqu’un bruit sourd se fit entendre, comme un tremblement. Les quelques habitants de « Refuge » prirent peur et allèrent se réfugier dans des abris de fortune, alors que deux voix s’élevèrent, que Blanche reconnut immédiatement comme étant celle de Jean-Luigi et Martino. En particulier leur « Yahou ! » très grave.

Contrairement aux autres créatures, Sonic sembla prendre la mouche, et au lieu de fuir, Blanche put voir dans ses yeux une sorte de fureur malsaine.

« Alors comme ça, on me renie, on me balance dans ce coin paumé de merde et pour couronner le tout, tu es incapable de me laisser tranquille, tu dois envoyer tes deux cosplay culturistes ?! TU VAS ME LE PAYER, MARIO ! » Hurla la créature avant de se morfer en espèce de hérisson garou d’assez mauvais gout. Blanche aurait pu lui expliquer que les deux gros bras n’était pas là pour lui, les tremblements se firent plus fort et la créature hurla au loup (ou au hérisson), prête à se battre. C’est alors affolée que Blanche hurla le prénom de l’autre voyageur, en espérant qu’il arrive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôle des Sens
Points de Puissance : 6 000 points
Points de Réputation : 4 200 points
Messages : 74
MessageSujet: Re: On rentre dans une arcade, ça tourne mal! [Sao et Blanche]   Mar 13 Mar - 14:45

Luciano n'avait pas eu la chance d'avoir toutes les explications dont disposait sa camarade, et de ce fait s'étonna de chaque créature qu'il croisa: tête baissé, mendiant parfois. Une odeur putride embaumant en un dégoutant parfum, fin mélange de crasse et d'excréments en tout genre, parfois des restes de créatures, des os... Les charognes ne devait pas être si loin. Ce charnier non sans rappeler les ruelles où São avait d'avantage l'habitude de voir toxico et ou détraqués lui apparurent comme un lieu proche de lui, et si il en avait eu la capacité il ressentirait de la pitié pour ces êtres.
Cependant l'heure était plus à s'inquiéter des vivants, et bientôt son Ouïe perçu deux voix, celle de sa comparse; et une autre.

Alors il se mit en course, malgré sa cheville ayant tout de même encaissé une bonne chute qui le titillait. Daxter indiquait par des "Droite!" ou "Gauche!"  la direction pour ne pas se retrouver dans un cul de sac voir les pièges installé par les créatures devenues cannibales par fission du cortex... En gros des bestioles et anciens héros de leur jeux respectifs qui ont pété un bon plomb du fait d'être enfermé en ces lieux.

Après cette rassurante parenthèse, ils parvinrent à rejoindre Blanche, mais également un hérisson bleu et le fameux plombier qui entrait en confrontation... Daxter chuchota le poil hérissé  à Luciano l'explication de cette scène après avoir lâché un "Encore Sonic..."

De ce que Daxter lui avait précisé sur cette affaire, il avait retenu que Martino et Jean-Luigi ainsi que plusieurs versions locostes d'autres Stars du JV avaient depuis bien longtemps pris possession des lieux en décidant quels héros devaient être envoyés aux oubliettes car devenus obsolètes.

"Cela explique pas mal de choses!" affirma le Brésilien.

"Vous voulez que je vous tabasse tous c'est ça?"

La voix du videur retentit et sonna aussi désagréablement à l'oreille de notre antihéros...
C'était presque le même accent que cette salope de Giovanni, en plus il ne pouvait pas s'empêcher de faire ce foutu geste avec sa main!

"Je supporte vraiment pas leur accent d'merde ni leurs putain d'manies..." confia Afroman à Daxter qui avait trouvé en lui son nouveau perchoir.

A ses mots le hérisson devenu has-been se roula en boule et roula sur place en une animation dégueulasse, prêt à se jeter sur son ennemi.

Mais il se fit malheureusement rembarrer bien assez vite, en un puissant coup de pied qui l’envoyât valser trois bon mètres plus loin !

Tremblotant il se releva et répéta le même geste, le bruit strident qu'il produisait fit vriller Luciano... Il n'avait pas encore perdu les pédales  dans ce monde, pas une seule fois... Allait-il faire exception à la règle pour un détail aussi insignifiant ?

Si l'on plongeait son regard dans le sien on voyait qu'il n'était plus habités par la même âme.
Lui qui ne voulait pas faire peur à Blanche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 15 800
Points de Réputation : 12 700
Messages : 148
MessageSujet: Re: On rentre dans une arcade, ça tourne mal! [Sao et Blanche]   Mar 27 Mar - 11:33

Blanche était terrorisée. Ce qui était un peu paradoxal étant donnée ce qu’elle pouvait avoir déjà vécu, elle devrait être habituée avec le temps, de se retrouver dans des situations stupides, improbables et surtout, qui lui apportaient sans cesse des problèmes. C’était à croire que sa bonne étoile s’était mise en grève comme un cheminot SNCF, la laissant en plan à chaque fois qu’elle allait se balader à Dreamland. Ayant pris son courage à deux mains, Blanche avait décidé de battre en retraite et de s’éloigner du lieu de combat opposant un cosplay low cost de Mario contre personne d’autre que Sonic lui-même, même s’il fallait l’avouer, le combat faisait un peu pitié sur le coup, Sonic étant clairement en désavantage contre les deux videurs.

Pensant bien qu’après Sonic, ça allait être son tour qui viendrait, la jeune invocatrice fit apparaître quelques dards dans ses mains, qui seront son dernier rempart de défense contre les deux costauds lorsqu’ils focaliseront leur attention sur elle. Mais fort heureusement, un nouvel espoir arriva en la personne de Sao qui l’avait finalement retrouvé. Remplie de joie à l’idée qu’elle n’allait peut-être pas redevenir une voyageuse ce soir, elle se précipita sur son compagnon voyageur et se cacha derrière lui, terrorisée.

« Je veux pas rester là, Sao, j’en ai assez ! Partons ! » Supplia-t-elle alors que Sonic continuait à se faire tabasser par les videurs plombiers. Sao ne lui répondit pas, trop occupé à ête de plus en plus agacé par le bruit et le combat environnant. Mais, finalement rassurée d’avoir un rempart de plus contre les deux videurs, l’invocatrice entreprit de trouver une porte de sortie à cet endroit sordide. Parce que c’était bien deux secondes de découvrir la facette cachée d’une grosse arcade de Gameland mais au bout d’un moment ça, va, il faut arrêter les frais. Sonic lui avait parlé d’un tuyau qui remontait à la surface, mais étant donné la situation, elle ne pourrait pas demander au hérisson plus de renseignement, ni même aux autres habitants des sous-sol d’ArcadIA, tous concentrés à encourager le hérisson qui se faisait la miner (et ce qui ne devait pas être la première fois, selon la tête que faisait l’étrange créature sur les épaules de Sao, qui semblait habitué, et même épuisé par la situation.)

Alors qu’elle lança un nouveau regard à Sao pour le presser de nouveau qu’ils devaient partir d’ici, laisser Sonic avec ses deux adversaires et qu’ils sauvent leurs vies aussi. Mais lorsqu’elle voulut se placer devant Sao pour le réveiller, car il ne semblait pas bien réactif à ses complaintes, elle vit, ou plutôt, elle ne vit pas son compagnon. Le regard qu’il avait n’était définitivement pas le même, et ce n’était pas un regard de quelqu’un qui allait l’invier à prendre le thé, loin de là.

Blanche était définitivement terrorisée. Elle ne savait pas ce qui prenait à Sao et elle n’avait absolument pas envie de le savoir. Certes, pour l’instant son regard était dirigé vers le combat, mais qui ne disait pas qu’elle allait être la cible principale ensuite ? Elle devait sortir de cet endroit et vite, avec, ou sans Sao. S’éloignant du voyageur qui ne remarquait même pas sa présence, elle entreprit de chercher un tuyau qui remontait vers la surface, qui la sortirait de cet endroit, et lui sauverai la vie, sûrement. Elle espérait aussi que Sao reviendrai à lui avant qu’il ne décide que Blanche soit de la chair fraîche elle aussi. En vrai, elle ignorait ce que ce regard signifiait, mais elle n’avait définitivement pas envie de savoir, elle préférait rester dans l’ignorance, pour le moment, et sauver sa pauvre vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôle des Sens
Points de Puissance : 6 000 points
Points de Réputation : 4 200 points
Messages : 74
MessageSujet: Re: On rentre dans une arcade, ça tourne mal! [Sao et Blanche]   Jeu 29 Mar - 9:35

Il n'entendait plus rien, sa vue se troubla, Blanche avait semble-t-il essayé de le raisonner, le problème étant qu'il ne s'agissait plus de Luciano tel que n'importe qui avait pu le croiser dans Dreamland; Sans doutes avait elle bien fait de s'en aller. Car qui pouvait connaitre l'étendu de sa force à ce moment là, où même ses intentions, qui était-il vraiment ? Il avait déjà commencer à comprendre que son pouvoir et sa façon d'être à dreamland du fait qu'il retrouvait son âme "pure" d'enfance. C'était la dissolution de son ego qui lui avait permis de contrôler ses sens. Il n'avait plus son pouvoir en étant cet "autre" mais la force et la folie meurtière qui se résorbait lorsqu'il avait son pouvoir, il la recouvrait en pétant les plombs.

Daxter qui avait senti que quelque chose clochait, décida de changer de perchoir. Evil Luciano quand à lui s'avnça vers le hérisson et lui fit fermer sa gueule avec son bruit strident des ses morts. Pour ce faire il l'avait écraser avec précaution avec le plat du pied en appuyant tout son poids, la pauvre bestiole se débattait  mais plus elle le faisait, plus il appuyait fort, jusqu'à ce qu'on puisse entendre ses os craquer. Il y soutirait un plaisir malsain et sadique trahi par cet énorme sourire en coin qu'il arborait d'un coté à l'autre de son visage. Quand la pauvre tâche bleu au sol fut épuisé et qu'elle s'évanouit de douleur. Luciano possédé releva la tête en direction des deux gardes  et....
___________________________________________________________________________
Pendant ce temps, au dessus de Blanche, par l'une des vannes du tuyau, plutôt tunnel, où elle avait trouvé refuge on jeta de nouveaux déchets déchus du jeu vidéo, elle devrait faire attention à ne pas se les prendre en pleine poire.
Cependant il s'agissait là des versions rétro des Tortues Ninja, leurs connaissances des égouts, de la pizza et des arts martiaux pourrait lui être utile.
___________________________________________________________________________
Il revint à lui, comme à chaque fois, il avait laissé place au même rituel, ses mains étaient couvertes de sang. Et il était accroupi devant les corps des deux types... Il ne les avait pas tué, mais ils étaient  bien blessés... en revanche plusieurs autres créatures déchus avait pati des méandres de sa profonde folie furieuse à lier ! D'où tout ce sang... Mon dieu !
Blanche ? Il implora le ciel de ne pas lui avoir fais de mal, il ramassa un carapuce K.O à ses pieds et se débarbouilla de l'eau qui en tombait en l'essorant (ouais il est encore un peu sous le choc et pas bien en phase avec lui...) mais il omet quelques tâches... C'est alors qu'il aperçoit le tunnel par laquelle elle avait du partir comme le laisser à penser un morceau de tissu jaune déchiré qui pourrait être un morceau de sa robe...

Il s'en voulait à mort et espérait qu'il n'avait pas provoqué la sienne prématurément, ni même qu'elle avait assisté à cette boucherie. Vous savez c'est comme ce pote trop bourré qui revois les vidéos le lendemain de la soirée et ne peut s'empêcher de dire "C'est pas possible c'est pas moi..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 15 800
Points de Réputation : 12 700
Messages : 148
MessageSujet: Re: On rentre dans une arcade, ça tourne mal! [Sao et Blanche]   Jeu 29 Mar - 19:01

Blanche essayait de ne pas se focaliser sur les bruits, ou plutôt sur le massacre, c’était plus juste, qui arrivait jusqu’à ses oreilles, alors qu’elle essayait de grimper vers la sortie, où enfin, elle prendrait le métro loin de cet endroit de fou furieux, pour finir sa nuit tranquillement. Enfin, si d’ici là, elle ne se faisait pas attraper par une sorte de Dark Sao qui lui en voudrait à mort, littéralement. Elle n’était pas venue ici pour souffrir, ok ?! Encore moins pour mourir d’ailleurs !

Sans sous-entendu sexuel, je vous vois, là, vous qui lisez, Blanche continua son périple dans le long tuyau jusqu’à en être épuisée. Elle s’en voulait un peu de ne pas avoir fait trop de sport récemment, et elle en déduit que cela devait surement être la cause de sa fatigue prématurée. Fort heureusement pour elle, elle put se poser contre un rebord et poussa un long soupir en haletant. Sao et elle étaient tombées bien bas dans les profondeurs du jeu vidéo, et la route pour remonter était bien trop longue. La jeune invocatrice se demandait même quand est-ce qu’elle atteindra la sortie, et si même, elle l’atteindrait avant qu’on la rattrape, que ça soit les deux videurs ou même Sao. Mais alors qu’elle ruminait ses pensées, un bruit étrange se fit entendre au-dessus de sa tête. La jeune femme eut juste le temps de lever les yeux pour se prendre une part de pizza aux anchois à moitié mangée en pleine figure. Elle n’eut pas le temps de comprendre ce qui se passait qu’un « COWABUNGA » raisonna dans ses oreilles alors qu’un bruit sourd se fit entendre juste à côté d’elle. Retirant la part de pizza de son visage, Blanche regard à ses côtés pour constater qu’une tortue humanoïde géante avec deux nunchaku et un bandeau orange sur les yeux était la raison de ce second bruit. Elle eut juste le temps de se dire que certaines personnes devraient arrêter les substances illicites lorsque la bestiole se releva.

« Ouch, quelle chute, non ? Heureusement, j’ai pu sauver la pizza ! Oh, au fait, pardon, mais… » Se permit l’étrange créature en se saisissant de la part de pizza aux anchois/cheveux de Blanche qu’il enfourna dans sa bouche sans faire de concession. Alors que l’invocatrice grimaça de dégout, une autre voix se fit entendre :

« Mikey ?! Tout va bien ? »

« Nickel, Leo ! J’ai récupéré la pizza, et même une amie ! Elle ressemble un peu à April en plus ! »

Ne sachant pas qui était Mikey, Leo, ni même April, Blanche entreprit de reprendre sa montée en se disant qu’elle pourrait peut-être oublier tout ce qui venait de se passer, mais elle n’en eut pas le temps, alors que la tortue se saisit du bras de la fille et la remonta rapidement.

« Tu viens d’arriver aussi ? Moi et mes frères, on vient de nous jeter, apparemment, on n’est pas assez « jeunes » Comment ça on n’est pas assez jeune ? Je suis jeune et branché moi ! Heeey, les gars, regardez, la voilà notre deuxième April ! » Dit-il en levant Blanche, alors que tous deux arrivèrent dans une cavité creusée dans le tuyau.

Si une tortue mutante avait eu le don de la surprendre, elle ne s’attendait pas à en voir 4 autres parfaitement identique, à l’exception des armes qu’ils portaient dans leurs dos, et de leur bandeau, tous d’une couleur différente.

« Ce n’est pas le moment, Mikey ! » Protesta la tortue violette, « Nous sommes assez dans le pétrin comme ça, et pose là, la pauvre ! »

A contrecoeur, la tortue qui ne semblait pas dramatiser sur leur situation déposa l’invocatrice, alors que la tortue touge s’approcha d’elle.

« Désolé pour Mikey, il est parfois un peu brusque. Tout va bien, tu sens la crasse et tu as l’air affolée ? ne t’en fait pas, tant que tu n’es pas un membres des Foots, tu es notre amie. Je suis Raphael, et voit mes frères, Donatelo, Leonardo et enfin, le petit dernier, amateur de pizza, Michelangelo. Et toi, tu es ? »

« Blanche… je m’appelle Blanche, » répondit la jeune femme, confuse, « Je... Je serais bien restée, mais… je dois partir, remonter… c’est… c’est un carnage, en bas ! Et puis Sao… j’ai pas compris ce qui lui est arrivé à Sao ! »

« Tu devrais te calmer, » répondit Donatello. « Raphael va aller voir ce qu’il se passe pendant que tu manges une pizza avec nous, d’accord ? » Dit-il en regardant son frère, qui opina du chef avant de se jeter dans le tuyau, vers les tréfonds de l’arcade. Quant à Blanche, elle n’avait pas vraiment le choix, et au moins, si Sao venait à toujours être aussi « dark », alors elle aurait une protection, elle espérait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôle des Sens
Points de Puissance : 6 000 points
Points de Réputation : 4 200 points
Messages : 74
MessageSujet: Re: On rentre dans une arcade, ça tourne mal! [Sao et Blanche]   Lun 9 Avr - 9:08

Plus il s'enfonçait dans le tuyau, et plus les voix semblait se rapprocher, il avait vu juste, une simple utilisation de son ouïe inouïe lui permit de rendre compte de l'état de Blanche, elle allait bien. Mais elle semblait être accompagnée. Luciano s'en voulait de n'avoir pas réussi à se contrôler, l'avait elle vu ? Cette question subsistait toujours, si c'était le cas, avait-elle fuit de peur qu'il se retourne contre elle, après tout, pour en avoir le cœur net, il était contraint de la retrouver. Si il y parvenait il serait honnête avec elle. Sans doutes pourrait-elle entendre qu'il était schyzo, où cela l'effraierait d'autant plus. Faut dire qu'elle semblait pas super ouverte d'esprit.

Alors qu'il pensait se rapprocher, il entendit de l'eau arrivée en quantitée, il se plaça dans une sortie adjacente, pour ne pas se faire emporter par le courant, il lui sembla voir des gens se faire emporter, peut être était-ce Blanche ? A moins qu'elle ne soit remontée ? Ça fait beaucoup de question n'est-ce pas ?

Quoi qu'il en soit, lui il se décida à remonter à la surface plutôt qu'à rebrousser chemin, comme si sn instinct le lui dictait! Alors ayant grimper un tuyau à la verticale tel un splinter cell du pauvre, il souleva enfin la plaque d'égout qui pesait un âne mort et se retouva à nouveau à Gameland et non plus dans leur poubelle. Il se jura pour se faire pardonner, et pour sa conscience de les libérer de leur joug un jour ou l'autre !
Bon maintenant restez à trouver :

"BLAAAAANCCHE ?!?"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 15 800
Points de Réputation : 12 700
Messages : 148
MessageSujet: Re: On rentre dans une arcade, ça tourne mal! [Sao et Blanche]   Lun 9 Avr - 12:51

Les tortues n’avaient pas l’air d’être de mauvais bougres en tout cas, ça avait l’air d’être de sacrés fêtards, comme l’invocatrice, bien qu’il ne fallait probablement pas les énerver de trop. En tout cas, bien heureux d’avoir trouvé une compagnon de route dans leurs petits ennuis, ils avaient proposés à Blanche de gouter les pizzas aux anchois qu’ils avaient sauvé dans leur chute. Bien que la perspective de manger cette chose ne la réjouissait guère, Blanche accepta, se disant qu’avec de la chance, le dénommé « Raphael » allait retrouver Sao et que, sans mauvais jeu de mot, tout n’allait être qu’un mauvais rêve. Malheureusement pour elle, ce fut bredouille que la tortue revint, n’ayant pas trouvé de traces de son compagnon de nuit, ce qui inquiéta l’invocatrice piur deux raisons. Déjà, pour ce qu’elle avait vu, ou pas vu, dans son regard, et se dire qu’il était dehors, et peut-être toujours dans cet état était une pensée effrayante. De l’autre, elle songeait au fait qu’il était surement redevenu normal et que dans ce cas, le voyageur qui l’avait aidé devait la chercher, voire même se demander ce qu’il avait bien pu lui faire. Dans tous les cas, elle n’avait pas envie de retourner dans les sous-sols où c’était déroulé une bataille probablement des plus dantesques jusqu’à ce que Sao intervienne bien sûr. L’invocatrice termina sa pizza et se dit qu’il était enfin temps de partir des égouts et de Gameland pour terminer sa nuit tranquille.

Laissant les tortues en plan, la jeune femme entreprit de reprendre son escalade jusqu’à la surface. Une ascension qui n’était pas des plus simple, les embranchements étaient nombreux, un véritable labyrinthe, mais qui finit par s’achever alors qu’elle semblait enfin arriver au sommet du tuyau. Utilisant les dernières forces qui lui restaient, elle entreprit de soulever ce qui semblait être une plaque qui s’ouvrit sur un ciel et un soleil, quelle joie pour Blanche qui en avait marre des sous-sols crasseux. Tout ce qu’elle voulait, c’était prendre une bonne douche quand elle se réveillerait. Certes, cela ne servira à rien, sachant que la crasse n’était qu’à Dreamland, pas en vrai, mais psychologiquement ça allait lui faire du bien en tout cas. Sortant complètement de la plaque, Blanche pu constater qu’elle puait bien. L’odeur des sous-sols était tellement crasseuse qu’elle ne s’était même pas rendu compte qu’elle puait. L’invocatrice grimaça. Heureusement que tout ça serait parti la nuit prochaine ou alors elle en deviendrait complètement folle. Mais maintenant, elle voulait rejoindre une ligne du métro, n’importe laquelle, et aller loooin de Gameland. Si elle retournait dans ce royaume un jour, elle devrait éviter l’arcade, et ça ne serait pas avec joie.

Alors qu’elle marchait vers n’importe où, titubant un peu, fatiguée par sa longue ascension, elle reconnut une coupe afro familière. Mais oui, voilà Sao ! Blanche aurait pu courir vers le voyageur mais un doute l’envahi. Est-ce qu’il était redevenu normal ou pas ? Restant sur place, l’invocatrice essaya de déterminer si oui ou non, Sao avait de mauvaises intentions à son égard ou non. Alors que le voyageur finit par croiser son regard, elle se figea.

Certes, le regard de Sao était redevenu comme avant, mais elle n’avait toujours pas vraiment confiance. Dans le doute, elle leva une main peu sûre, et resta à distance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôle des Sens
Points de Puissance : 6 000 points
Points de Réputation : 4 200 points
Messages : 74
MessageSujet: Re: On rentre dans une arcade, ça tourne mal! [Sao et Blanche]   Lun 16 Avr - 9:14

Et soudain concentrant toute sa vision, il aperçut la frêle jeune fille qui semblait tremblante, ne pas vouloir croiser son regard, il n'avait pas le choix, il devait tout lui avouer... sans doutes comprendrait elle. Mais alors elle serait la seule à connaître son secret dans ce monde. Maintenant qu'il y réfléchissait, ce n'était pas la première fois qu'il s'était laissé submergé à Dreamland, il y a vait eu ce poivrot à Délirium City... Quand on y pense, il a surmonté sa peur de lui même, mais il n'a pas été guéri de sa Schizophrénie pour autant... Alors qu'il s'approchait avec un regard de compassion, il tentait de s'adoucir afin de faire comprendre à la dite voyageuse qu'il était à nouveau ce qu'il y avait de meilleur en lui...

"Je suis désolé que tu ai vu ça... Je ... C'est pas simple à dire"

Il était encore à quelques mètres d'elle, il ne voulait pas la brusquer alors qu'ils étaient passés par trop d'émotion ce soir.

"Je suis malade, je souffre de Schizophrénie Paranoïaque avec délire narcissique, d'après mes médecins... Mais je fais de mon mieux pour le surmonter, j'espère que tu ne me jugera pas trop sévèrement, pour ce qu'il s'est passé... Maintenant on ferait mieux de partir d'i..."

"ILS SONT LA JE LES VOIS, Y A LE TYPE QUI A MASSACRE MARTINO ET JEAN-LUIGI !!!"

Et merde, les voilà bientôt encerclé par une espèce d'armée de personnage haut en couleur et en haute définition, certains paré de flingue à rayon laser, et alors que l'un d'entre eux ouvra le feu, Luci s'interposa pour épargner Blanche, il reçut le coup dans l'épaule, et malheureusement celle du bras avec lequel il tirait!

"Fais chier !!!"

Mais comme si la providence les avaient envoyés, les tortues ressurgirent d'une plaque d'égout à leurs pieds!

"Ben alors on est en détresse ? Ouais en détresse ouais ! A LA RESCOUSSE ! PEPERONNIIII"

Allaient-ils en profiter pour rejoindre une rame de métro en laissant les tortues dans la merde ? Ou allaient-ils porter leur coui... leur estime à l'égard de leurs nouveaux alliés ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 15 800
Points de Réputation : 12 700
Messages : 148
MessageSujet: Re: On rentre dans une arcade, ça tourne mal! [Sao et Blanche]   Lun 16 Avr - 10:43

Alors que Sao s’approchait d’elle, Blanche fit son possible pour ne pas reculer. Elle avait peur, c’était vrai, mais le regard de Sao n’était définitivement pas le même et le regard doux qu’il avait ne venait pas d’une quelconque attitude psychopathe, mais il s’agissait réellement du voyageur qu’elle avait rencontré dans l’arcade. Bon, sa psychologie de comptoir allait peut-être lui valoir une mort lente et douloureuse, mais elle choisit de lui faire confiance cette fois, ce qui marcha ! Sao était bel et bien redevenu normal, sincèrement confus et désolé de ce dont Blanche avait pu être témoin. En gage de sa sincérité, il lui avoua ce dont il souffrait. Alors qu’elle l’écoutait, une pensée intrusive se glissa dans son esprit, celle que de TOUTS les voyageurs qu’il y avait à Dreamland, il fallait qu’elle tombe sur le schizophrène, ce n’était pas de chance quand même. Mais cette pensée bien pessimiste s’efface bien vite au profit d’un soupir de soulagement de la part de la petite abeille :

« Alors, je vais être sincère, je ne vais pas dire que je suis à 100% rassurée, mais au moins maintenant, je sais et je comprends pourquoi tu es… comme ça. Ça m’a l’air crédible, alors je vais supposer que tu m’as dit la vérité, et que tu me fais assez confiance pour me le dire alors qu’on se connaît depuis à peine quelques heures. Alors merci. » Dit Blanche alors que Sao achevait son explication. Il ne fallait pas se mentir, elle était toujours aussi terrorisée par ce qu’elle avait vu, et elle avait toujours peur de cette part d’ombre qu’avait Sao en lui, bien qu’il essaye de la contrôler, mais au moins, il lui avait fait assez confiance pour lui en expliquer l’origine. Tout ce qu’elle aurait à faire, c’est de se cacher et d’attendre que ça se calme, si cette personnalité venait à réapparaitre. Mais pas le temps de niaiser, les voilà de nouveau encerclés par toute la garde de la salle d’arcade. Cette fois, pas de sommation alors qu’un des gardes tira directement sur Blanche (ironique, elle n’avait pas fait grand-chose, elle). Mais, comme un héros, Sao poussa l’invocatrice afin de se prendre héroïquement le coup à sa place. Ce qui est une très balle action, il ne fallait pas se mentir, sauf qu’évidemment, pour que ça s’ajoute en plus à leur problème, l’épaule qui fut toucher fut celle que le voyageur utilisait pour se battre. Mais… Mais non ! Ce n’allait pas du tout ça ! Blanche savait se battre d’accord, mais à peine aurait-elle le temps d’invoquer ses dards qu’elle serait déjà percée de balles ou de laser ou de peu importe quelles étaient les armes qu’ils portaient ! Se rendre ne semblait pas non plus une option viable, parce que sachant que son compagnon avait dû bien s’occuper de Martino et Jean-Luigi, il devait être hors de question pour les gardes de discuter avec eux. Alors que la cause semblait belle et bien perdue, tel un deus ex machina bien huilé, ce fut le quatuor des tortues qui sortirent d’une plaque d’égouts, provoquant une cohue générale, les gardes ne s’attendant pas à voir débarquer de tels énergumènes à ce moment-là.

Voilà l’occasion parfaite, alors. Les deux voyageurs pouvaient enfin se tirer et finir la nuit ailleurs, mais Blanche n’était pas ingrate, et avant de fuir, elle allait faciliter la tâche aux tortues. Elle invoqua un dard paralysant qu’elle lança dans la jambe d’un des gardes, qui ne tarda pas à tomber, l’un de ses membres ne répondant plus du tout. Cela permit aussi de distraire quelques gardes, surpris de voir l’un de leur collègue tomber soudainement à terre.  Il suffisait ensuite d’attendre quelques secondes, qu’un autre dard de paralysie soit invoqué pour répéter l’opération. Au final, Blanche décida de paralyser quatre gardes. Cela avait permis de détourner l’attention de ceux encore valides, qui essayaient de secourir leur collègue. Cela réduisait aussi leurs nombres, permettant aux tortues de s’occuper des gardes restant. Seul bémol à ce plan parfait, quelques gardes bien avisés avait bien compris que le fait venait de Blanche et pointèrent avec leurs armes vers l’invocatrice, qui réagit au quart de tour.

« On se casse, Sao, direction le métro, partout, ou tu veux, mais loin d’ici ! » Cria-t-elle alors qu’elle se mit à courir, laissant les tortues seuls face aux gardes, et essayant de ne pas se faire canarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôle des Sens
Points de Puissance : 6 000 points
Points de Réputation : 4 200 points
Messages : 74
MessageSujet: Re: On rentre dans une arcade, ça tourne mal! [Sao et Blanche]   Lun 16 Avr - 14:29

Leur fâcheuse posture les poussait à laisser les ninja turtlle se faire massacrer à leur place, cependant avant de fuir lâchement, Blanche ne se garda pas de lancer quelques dards paralysants pour limiter la casse des carapaces doué d'arts martiaux. C'est vrai que Miskine ils n’allaient pas faire long feu face à ces assaillants. Aux vues de la douleur qu'éprouvait São à l'épaule, dont la brulure semblait se nécroser, il avait conclu qu'il ne devait pas s'agir de n'importe quels sbires... Avant de partir lui aussi se devait d'apporter le peu d'aide dont il était en capacité. Levant son bras boulet, car l'autre ankylosé, il visa tant mal que mal, tout de même aidé par sa vision d'aigle, et il toucha tour à tour, trois des sbires avec ses balles en caoutchouc, ça n'avait pas du leur faire grand chose...
Quoi qu'un d'entre eux en perdit son casque, permettant un coup de Nunchaku bien placé dans la nuque...

Maintenant il était temps de fuir, comme le préconisait Blanche depuis le départ en fait, cet endroit était décidément bien plus dangereux qu'on ne l'aurait pensé... A vrai dire c'est eux qui avait fait n'importe quoi depuis le début, ou plutôt São qui même pensant agir avec bienveillance ne sait répondre que par la violence... Un vrai nid à ennui le type, tu m'étonnes que Blanche le redoute lui comme sa compagnie.
Elle n'avait pas pour autant abandonner le Funky Cop malgré tout ce qu'il s'était passé...
Il se tenait l'épaule qui le faisait souffrir le martyr... Et qui le tiraillait à tel point que bientôt tout son système nerveux était en ébullition, il du interrompre leur course, alors que la station n'était plus qu'à quelques mètres... La seule réflexion qu'il s'était faite c'était "Il me faut un de ces fusils !"

"Vas y sans moi je me débrouille... Je vais me cacher, je trouve toujours une solution..."
assura-t-il à Blanche qui ne pourrait jamais porter le poids de notre Antihéros sur son corps si faible... Si elle refusait il se contenterait de lui faire un regard haineux qui perturberait assez la jeune fille pour la convaincre.

L'ironie voulait que leurs chemins se recroiseraient dans une station de métro et qu'il s'adresserait à peine la parole. Luciano n'avait plus la force d'avancer, pourquoi diable était il si faible lorsqu'il recouvrait sa sanité d'esprit... Cela ne lui avait attiré que des ennuis, et parfois il songeait qu'il aurait préférait son éveil dans Dreamland doté de son esprit malfaisant et sans scrupule. Mais le sort en ayant décidé autrement, il était trop empathique sous cette forme...

Alors qu'il cogitait, il s'évanouit, et quand il se réveilla il était dans une rame de métro, mais aucun signe de Blanche, l'avait-elle sauvé ? Sans doutes... Ce qu'il s'était passé ensuite, il n'en avait pas la moindre idée, et alors que la nuit arrivait à ses termes, il songea que plus jamais il ne laisserait sa colère prendre le dessus car il avait vu dans les yeux terrorisé et son visage crispé de la jeune Blanche, le reflet du monstre qu'il avait eu tant de peine à résorber, tiraillé par sa noirceur.

Il commençait à peine à comprendre les gens bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: On rentre dans une arcade, ça tourne mal! [Sao et Blanche]   

Revenir en haut Aller en bas
 
On rentre dans une arcade, ça tourne mal! [Sao et Blanche]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le ministre Genéus rentre dans le débat sur la double nationalité.
» Entrer dans la danse [U.Desires]
» Une porte...Allez toquer, ne soyez pas timide !
» Nuage d'Araignée ||Hush now, quiet now||
» CORA ◊ c'est l'histoire d'un type qui rentre dans un café... ET PLOUF!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RP :: Seconde Zone :: GameLand-
Sauter vers: