Bienvenue

Liens utiles

Effectifs

Ligue B : 19 membres
Ligue M : 7 membres
Ligue S : 0 membre
Créatures : 11 membres
Inclassables : 0 membre
Seigneur cauchemar : 1 membre
Rois des rêves : 0 membre

Top-Sites & Discord


Membres du mois

Zachary
Profil
Top comeback
Zephyr
Profil
Top vote
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Partagez | 
 

 Trafic, fumée et entourloupes [PV Hiruko Mysto]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Ligue B
Pouvoir : Pouvoir des 9 queues
Points de Puissance : 23 000 points
Points de Réputation : 21 900 points
Messages : 135
Localisation : Horror Park
MessageSujet: Trafic, fumée et entourloupes [PV Hiruko Mysto]   Mar 30 Jan - 17:40

Allez, ce soir je porte mes couilles. À quoi ça sert d’avoir neuf vies si c’est pour ne pas en profiter ? Après un petit échec en troisième zone qui m’a poussé à squatter la première zone pendant plusieurs mois, je me risque de nouveau à l’extérieur de la zone des débutants. L’occasion d’en apprendre davantage sur un gros royaume de Dreamland. J’en ai d’ailleurs un en vue : le royaume Steampunk. C’est Ismaël qui m’a conseillé d’y aller : il m’a dit que l’air y était difficilement respirable mais que ça valait le détour si on était fan de la licence Bioshock. J’suis pas non plus un super fan mais j’avais bien aimé le 1, même si Ismaël avait dû me supplier pour que j’y joue.

Du coup, même si c’est pas le genre de la maison, je me fais une petite session gaming. J’allume mon pc portable, je mets le CD, je ferme les volets et je me retrouve dans le noir complet. C’est le week-end et mes voisins de la cité universitaire ne sont pas là. Tant mieux, ils ne m’entendront pas hurler. Car oui, autant j’ai presque peur de rien dans la réalité ou à Dreamland, autant je me chie dessus quand je suis devant l’écran d’un PC. Ne me demandez pas pourquoi, je ne comprends pas non plus…

Le jeu se lance et je me mets à me chier dessus quand je vois des types en scaphandre éclater des espèces de zombie lors des cinématiques. J’ai beau faire le jeu une seconde fois, c’est encore pire car je me raidis quand je sais qu’il va y avoir une scène un brin flippante. Du coup, je me mets à insulter gentiment l’écran, histoire de me donner du courage.

Quelques cinématiques et une dizaine de morts plus loin, je décide d’aller me coucher. Mais lorsque je ferme les yeux, je ne peux pas m’empêcher de penser à l’ambiance creepy qui règne dans ces foutus zones abandonnées. Ouais, c’était le but recherché, me forcer à penser à ça pour atterrir au bon royaume. Sauf que maintenant, ça m’empêche de m’endormir. Ouais, c’est trop con. En plus, je ne peux même pas me changer les idées : c’est ce que j’ai fait hier et j’me suis retrouvé aux plaines célestes, à débattre avec des chevaux sur l’intérêt d’avoir une station de métro.

L’air est dense et je peine à respirer. Je jette un regard larmoyant autour de moi : je suis dans une sorte de ruelle assez sombre, où des engrenages rouillés jonchent le sol. Je saute de joie, puis jette un regard autour de moi en espérant que personne ne m’a vu. Un rat à deux queues me lance un regard étrange, comme s’il pensait que nous avions un quelconque lien de parenté. Faut dire que j’ai également deux queues, donc je peux comprendre son désarroi. J’ignore le rat puis je fais quelques pas hors de la ruelle, m’emplissant les yeux d’un spectacle assez incroyable.

Je suis au royaume Steampunk et c’est juste dément ! Y a des énormes téléphériques qui passent à toute vitesse, et j’aperçois même un train circuler sur une sorte de gros pont suspendu. Est-ce donc ça les grands royaumes de la seconde zone ? Une zone immense où règne l’activité et où on se sent aussi petit qu’un insecte ? Cette dernière pensée me rappelle que le danger règne et que je ferais peut-être mieux de protéger mes muqueuses avant de rejoindre un certain Johnny.

Je jette un coup d’œil à mon équipement et vois que je suis vêtu d’une combinaison verte et noire. Un masque à gaz se trouve autour de mon cou. Il s’agit d’un petit modèle en cuir, qui ne couvre que la bouche et le nez. Je renifle et crache mes glaires pour me débarrasser de la poussière qui s’est déjà infiltré dans mes bronches, puis j’enfile le masque. Je respire tout de suite mieux même si mes yeux restent légèrement larmoyants. On voit toujours mes oreilles et j’espère que les créatures d’ici n’entretiennent pas une haine farouche pour les Voyageurs. Mais si c’était le cas, Ismaël m’aurait prévenu, non ?

- J’peux savoir c’que vous faisiez dans ma ruelle ? fait une voix assez rauque.

Sorti de la foule bigarrée qui circule devant moi, une espèce de petit vieux vient de m’attraper le bras gauche. Des poux à deux têtes et gros comme le doigt surgissent de ses cheveux et me jaugent d’un air menaçant. Je décide de ne pas prendre la menace à la légère et éloigne son bras avec mon bras droit.

-Désolé monsieur, je suis un Voyageur et je viens d’y apparaître. J’espère ne pas vous avoir dérangé.
- Un Voyageur ? Moué… Vous p’vez p’têt m’filer qu’e’ques EV, histoire de ?

Il mange ses mots comme si sa vie en dépendait, mais j’arrive encore à reconnaître du truandage quand j’en vois. Je jette un regard sévère aux poux qui peuplent sa tête, à lui, et je secoue la tête afin d’exprimer ma désapprobation. Puis je me livre à un duel de regard avec lui, attendant qu’il me lâche le bras en premier. Le manège dure quelques minutes, puis il finit par me lâcher le bras et s’éloigner, sans se rendre dans la ruelle qu’il affirmait sienne.

Son histoire est-elle seulement vraie ? Ou la raconte-t-il à tous les étrangers qu’il croise, afin de les faire culpabiliser et de leur arracher de la thune ? Je décide de le suivre dans la foule, tout en restant à bonne distance, dans l’éventualité où il ferait le coup à quelqu’un d’autre.

Bingo ! Quelques minutes plus tard, je le vois s’approcher d’un autre Voyageur et lui tenir le même discours. Je décide de m’approcher d’eux et de m’interposer entre le truand et sa victime, comme s’il n’existait pas. Je me dis que si ses poux décident de m’attaquer, nous serons deux contre un.

- Salut, moi c’est Edgar, enchanté ! Le type derrière-moi t’a raconté que c’était sa ruelle ou un truc du genre, pas vrai ? C’était juste pour t’extorquer de l’essence de Vie, en fait.

Voyant que sa stratégie était éventée, le miséreux tourne les talons et se met à s’enfuir. Je m’attendais à me faire attaquer et à ce qu’on le terrasse à deux, j’suis un peu déçu.

- Ah merde, si je le laisse s’échapper il risque encore d'emmerder quelqu’un ! J’dois y aller, salut !

Et je me lance sur les talons du nid à poux pirates. J’espère que seul, j’arriverais à m’en défaire. Il n’a pas l’air fortiche mais les apparences sont parfois trompeuses, surtout à Dreamland. Mais avec un peu de chance, peut-être que le Voyageur inconnu va m’emboîter le pas et me prêter main forte ?

Non, rêve pas Edgar. Okay, c’est Dreamland mais y a peu de pseudo-paladins comme moi chez les Voyageurs…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le Fléau
Pouvoir : Contrôleur obscur
Points de Puissance : 22 300 points
Points de Réputation : 24 300 points
Messages : 120
MessageSujet: Re: Trafic, fumée et entourloupes [PV Hiruko Mysto]   Mar 30 Jan - 21:36

A peine rentré des cours que Mysto gagna sa chambre. Faut dire que depuis son accident et donc son handicap, il se sent mieux à Dreamland que dans la vie réelle. C'est pourquoi il y passe le plus de temps possible et n'hésite pas à prendre des somnifères afin de s'endormir rapidement. Aujourd'hui n'était pas une exception, il sauta dans son lit avant d'avaler un petit cachet et se couvrir afin de partir pour Dreamland.

Il atterrit directement dans un endroit encore inconnu par lui à ce jour. Il voyait cependant un métro en face de lui. Ça tombait bien, lui qui voulait rejoindre le Royaume Steampunk depuis quelques temps, il avait entendu dire qu'on pouvait l'atteindre par la voie du chemin de fer. Sans perdre un instant, il monta dans le train qui l'emmena directement à sa destination en seulement quelques heures.

Malgré sa cécité, la différence avec tout ce qu'il avait déjà visité se faisait ressentir facilement. Déjà le bruit, comme si la ville toute entière était une usine, on pouvait entendre les rouages en action, les véhicules circuler de partout, bref, on pourrait se croire dans la vie réelle tellement la pollution sonore était identique. Mais ce n'était pas la seule chose, des fumées se dégageaient de partout, malgré qu'elles soient inodores, cela restait quand même de la pollution. On pouvait facilement comprendre que les soucis de santé n'était pas leur principale préoccupation ici avec toute ces merdes. Enfin, ça changeait un peu pour une fois et puis maintenant qu'il était ici il ne pouvait pas se permettre de s'en aller sans visiter les environs.

Décidant donc de parcourir le Royaume, Mysto avança doucement mais surement, une capuche sur la tête, elle même baissée en direction du sol, il parcourait les environs. Beaucoup de citoyens étaient présents qui parlaient tous plus fort les uns que les autres afin de se faire entendre dans ce vacarme amplifient ce bruit qui les gênaient tant. D'ailleurs l'un d'eux, un vieillard s'approcha de lui, avant d'entamer une discussion avec ce dernier.

- "J’peux savoir c’que vous faisiez dans ma ruelle ?"

Ricanant doucement sous sa capuche, le jeune homme garda la tête baissée. Exactement le genre de personne qui pouvait facilement lui faire oublier sa gentillesse. Il n'attendait qu'une chose c'est qu'il commence à parler un peu plus, jusqu'à devenir impoli pour pouvoir justifier les prochains actes de l'aveugle. Mais pas de bol, un autre voyageur arriva en trombe et s'interposa entre les deux avant de prendre à son tour la parole.

"- Salut, moi c’est Edgar, enchanté ! Le type derrière-moi t’a raconté que c’était sa ruelle ou un truc du genre, pas vrai ? C’était juste pour t’extorquer de l’essence de Vie, en fait."


Pendant que ce fameux Edgar se présentait et expliquait la situation à Mysto, le vieillard qui avait tenté de les extorquer prit la fuite dans le sens opposé. N'attendant aucune réponse, Edgar partit à sa poursuite tel un super-héros. Une nouvelle aventure démarrait donc pour le jeune handicapé qui ne pouvait plus retenir son rire et releva la tête tout en explosant de rire laissant tomber sa capuche en arrière. Il se mit à suivre son fameux sauver en le gardant dans son champs de vision restreint. Il l'avait aidé afin qu'il ne se fasse pas voler par ce vieux, c'était donc un nouvel ami ! Du moins, c'est ainsi que Mysto voyait les choses et de toute façon, il avait quelques comptes à régler avec la personne qui avait essayer de la lui mettre à l'envers.

Continuant donc de suivre Edgar sans que celui-ci ne s'en aperçoive tellement il était concentré sur sa cible, celle-ci finit par s'arrêter, coincé dans une ruelle qui n'avait aucune autre issue. Un cul de sac quoi. Avant même que l'un d'eux n'ai le temps de dire quoi que ce soit, Mysto s'interposa entre les deux hommes faisant face à Edgar tout sourire.

- "Et moi c'est Mysto ! Merci beaucoup pour tout à l'heure j'ai bien faillis me faire avoir hahaha..  Bref, on peut lui soutirer quelques informations je pense."


Il tourna sa tête vers le vieillard, toujours les yeux fermés et le sourire aux lèvres. Il ne fallut pas longtemps avant qu'il ne se mette à table pour ne pas se faire tabasser.

- "Attendez ! Ne m'faites pas d'mal ! C'pas ma faute on m'oblige à l'faire ! Je n'fais qu'obéir pour n'pas mourir j'vous promet !"

Ah ! Donc ils étaient tombés sur un membre faisant partit d'un groupe et qui extorquait les gens au risque de se faire enlever lui même sa vie.. Que c'est triste, travailler pour quelqu'un de force... Enfin bon, maintenant qu'il avait entendu cette histoire, Mysto était curieux de voir leur fameux groupe mais surtout, il était impatient de connaitre la réaction de son nouvel ami. Évidemment, si celui-ci était prêt à partir à leur recherche, le jeune brun était prêt pour l'accompagner et vivre de nouvelles aventures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Pouvoir des 9 queues
Points de Puissance : 23 000 points
Points de Réputation : 21 900 points
Messages : 135
Localisation : Horror Park
MessageSujet: Re: Trafic, fumée et entourloupes [PV Hiruko Mysto]   Jeu 1 Fév - 0:48

Je pourrais mettre fin à la course-poursuite en boostant ma vitesse et en attrapant le bras du fuyard, mais je me méfie d'une éventuelle riposte. Je lui colle donc au train, dans l'attente qu'il prenne la mauvaise direction. Cela ne devrait pas tarder, vu le dédale de rues et d'avenues dans lequel on circule. Je suis certain qu'il ne peut les connaître par coeur, tout autochtone qu'il est.

La pollution règne en seule maîtresse et sème de nombreux pièges sur notre parcours. Sans le masque, j'aurais probablement les poumons en feu à cause des multiples jets de fumée projetés un peu partout. Ma cible ne semble pas perturbée, pas plus que ses poux. Elle tente de me semer en faisant de brusques changements de direction et sa stratégie manque de peu de réussir, quand je me retrouve à devoir m'arrêter brusquement pour ne pas percuter une vieille dame.

Le truand finit par tourner au mauvais endroit et à se retrouver dans un cul de sac. Je lui emboîte le pas, veillant à mettre une certaine distance entre lui et moi avant de passer à l'attaque. J'avais déjà chassé avec mes parents, à la campagne, et mon père m'avait appris qu'il n'y avait rien de plus dangereux qu'une bête acculée.

Je m'apprête à ouvrir la bouche quand une ombre me bouscule légèrement pour s'interposer entre lui et moi. C'est le Voyageur que je viens de "sauver", en admettant qu'il ait eu besoin de mon aide. Il m'adresse un sourire  et je remarque qu'il a les yeux fermés. Comment a-t-il pu nous suivre ? Je lui rends son sourire, sans savoir s'il va le remarquer. Il dégage une certaine assurance et semble imperméable à la tension ambiante, comme s'il avait la situation en main.

Il me donne son prénom, Mysto, puis me remercie de l'avoir aidé. Il me propose ensuite de soutirer quelques infos au truand.

- Pas de quoi, mec, c'était avec plaisir. Et c'est cool qu'on soit sur la même longueur d'onde, j'avais justement envie d'en savoir davantage sur ses magouilles avant de prendre une décision.

Pendant que je lui causais, Mysto s'était tourné vers notre cible. Je sais pas ce que cette dernière a vu dans son absence de regard, mais elle s'est mise à crier que ce n'était pas de sa faute, qu'elle ne voulait pas qu'on lui fasse du mal. Apparemment, le truand obéissait à des ordres afin de ne pas se faire tuer. L'excuse classique des petites frappes incapables d'assumer leurs choix....

Mais qui suis-je pour juger ? Peut-être ne peut-il pas faire autrement ? Peut-être qu'il a une famille de poux ou même une petite femme à nourrir ? Si c'est le cas, c'est étrange qu'il ne l'ait pas mentionné mais sait-on jamais ?

Mysto semble maintenant me jauger à travers ses paupières fermées et je me dis qu'il attend sans doute une réaction. À moins qu'il ne se soit endormi ? Y a tellement de Voyageurs étranges qui parcourent Dreamland que ça ne m'étonnerait qu'à moitié.

- Et c'est maintenant moi qui te remercie pour le coup de main, Mysto ! Quant à toi, mister.... Au fait, comment peut-on t'appeler ?

- Eddy, m'sieur. Mais mes amis m'appellent...

- Nous ne sommes pas tes amis, Eddy, je laisse échapper précipitamment, n'ayant pas envie d'apprendre qu'on a le même surnom. Mais nous pouvons peut-être t'aider. Je ne sais pas ce que t'en penses, Mysto, mais j'aime pas trop les organisations criminelles qui exploitent des gens. Dis-nous tout, s'il te plaît.

- Non... J'peux pas.... Y vont m'tuer...

- Pas si on s'occupe d'eux avant ! C'est quoi, une bande de racketeurs ? Des truands ?

- C'est... Urgh !

Un pou a quitté la tête d'Eddy pour sauter sur son cou et lui trancher la gorde avec une lame de trois centimètres de long. J'essaie de l'attraper mais il s'enfuit en quelques bonds et Eddy trouve la force d'attraper ma jambe avec sa main gauche, tout en comprimant l'hémorragie avec son autre main.

- Sweet... Gears... Allez... à.... Sweet... Gears... laisse échapper le moribond, tandis que son regard devient peu à peu vitreux.

Je reste un peu sur le cul, tout s'est déroulé trop vite. Sweet Gears ? C'est quoi, un bar ? Une boutique ? Un restaurant ? Ou même un autre royaume ? Les poux quittent la tête du clochard pour lui faire des bisous et ce spectacle me fend le coeur. Pourquoi l'un d'eux lui a-t-il tranché la gorge  ? Raaaah, de nombreuses questions m'emplissent la tête, et pas l'ombre d'une réponse.

- T'en penses quoi, Mysto ? Je me suis permis de mener l'interrogatoire et... On voit où ça nous a mené. Si tu souhaites mener l'enquête avec moi, je te laisse prendre la suite. Je me contenterais de te suivre. Pour changer un peu, ahahah.

J'essaye de détendre l'atmosphère et de rire un peu, mais le coeur n'y est pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le Fléau
Pouvoir : Contrôleur obscur
Points de Puissance : 22 300 points
Points de Réputation : 24 300 points
Messages : 120
MessageSujet: Re: Trafic, fumée et entourloupes [PV Hiruko Mysto]   Jeu 1 Fév - 15:57

L'extorqueur arrêté, Mysto en profita pour se présenter à son tour envers son sauver. Une fois fait, il soutira des informations au vieillard afin de savoir qui tirait les ficelles dans l'ombre mais impossible pour lui de dire quoi que ce soit puisqu'il était apeuré et savait que s'il disait quoi que ce soit, il finirait par se faire tuer. D'ailleurs, après que l'invalide lui ai posé ses questions, Ed le remercia à son tour du coup de main. Décidément, ils allaient s'envoyer le ballon chacun leur tour. Bref, pour le moment il fallait savoir comment l'homme pouvait être nommé.

D'après lui, ses amis le nomme Eddy ce qui n'avait pas l'air de plaire à Edgar, en y repensant c'est vrai que c'était surement son surnom aussi. Un léger sourire apparut sur les lèvres du jeune brun qui trouvait la situation marrante même si son partenaire n'avait pas l'air d'apprécier d'avoir le même surnom.

Cependant, alors qu'Ed essayait d'en savoir plus sur l'organisation de ces bandits, un pou sauta de la tête du vieillard et atterrit sur le coup de celui-ci avant de lui trancher la gorge à l'aide d'une lame de trois centimètres sortie de nulle part. Dans un dernier effort, le mourant agrippa la jambe de celui qui avait causé sa perte à cause de ses questions et lui donna une information.

"- Sweet... Gears... Allez... à.... Sweet... Gears..."

Mysto avait vu l'homme s'effondrer sur le sol, il savait qu'il était surement mort mais il n'avait pas pu voir les détails croustillant de la scène. Cependant, la chose qui était à l'origine de ce meurtre elle était toujours dans les parages et le jeune homme savait où elle se cachait exactement. Et oui, malgré que son champs de vision était restreint en terme de distance, il pouvait avoir un aperçut de tout ce qui se trouve dans les parages dans un angle de 360 degrés. M'enfin, il ne fallait surtout pas se précipiter au risque de perdre la piste.

S'excusant, Edgar demande au jeune aveugle de prendre le relais pour mener l'enquête. Mais il ne savait pas que grâce à lui, ils avaient désormais une piste puisque le pou allait surement suivre tout leur mouvement jusqu'à ce qu'ils finissent par tomber dans un piège ou quelque chose du genre. Plus qu'à attendre pour voir lequel d'entre eux finira par se faire avoir, est ce que le duo courrait à sa perte ou au contraire, grâce à eux, un groupe de délinquants allaient tomber aujourd'hui ?

- "Hmm.. Je pense qu'on devrait chercher cette fameuse enseigne Sweet Gears. Je te laisse t'en occuper et je te suis puisqu'il m'est impossible de lire quoi que ce soit... Je suis aveugle donc je compte sur toi."


Après s'être remit de ce qu'il venait de se passer, les deux hommes se mirent en route, ils traversèrent la ville à la recherche d'un bâtiment nommé Sweet Gears. Toujours à l'affût, Mysto gardait un œil sur le pou qui les suivaient sans attirer l'attention puisqu'il pouvait le voir sans pour autant se tourner vers lui. Efficace n'est-ce pas ? Il devait surement penser qu'avec sa petite taille, il était impossible pour eux de le remarquer mais il n'imaginait pas que l'aveugle avait ce genre de capacité. Pour vous dire, après avoir entendu leur conversation auparavant et avoir apprit que l'homme était aveugle, le pou finit par venir se loger dans les vêtements de celui-ci pensant qu'il pouvait passer incognito. Mais ce n'était pas plus mal d'après notre invalide puisque, ainsi il n'avait plus besoin de savoir où il se trouvait puisqu'il était avec lui.

Puis, après une bonne vingtaine de minutes à parcourir la ville, les deux hommes finirent par tomber sur la fameuse enseigne. Sans attendre, ils pénétrèrent dedans et, à leur plus grande surprise, ils étaient tombés dans un club de streap-tease. A l'intérieur, des robots ressemblant à des humaines que ce soit physiquement ou même au niveau de leur voix. Elles étaient tellement bien faite que facilement on pouvait croire que c'était de vrai femmes. D'ailleurs, à peine arrivé à l'intérieur que les deux hommes furent séparés chacun de leur côté. Mysto fut prit à part, par deux jeunes femmes, ou plutôt robots qui lui firent prendre place sur un fauteuil avant de se mettre à danser pour lui. Malgré qu'il voyait des contours se déhancher, il ne pouvait pas être excité puisqu'il ne voyait aucun détail. Pour lui c'était comme si deux poteaux dansait devant lui.

- "Heu.. excusez moi mais étant aveugle, je ne peux pas profiter du spectacle et en plus de ça, mon ami doit surement m'attendre."

Mais à peine sa phrase terminée que les deux demoiselles s'approchèrent et commencèrent à se frotter contre lui. Un grand sourire niais apparut sur son visage qui lui même devint rouge. A moitié excité et gêné, il ne savait plus où se mettre. Et pendant que les deux femmes se dandinaient contre lui, le pou en profita pour sauter et s'enfoncer plus loin dans le club. Évidemment, Mysto l'avait remarqué et il espérait que son collègue gardait un œil braqué sur son partenaire pour qu'au moindre signe, il soit prêt à réagir. De toute façon, il fallait s'attendre à ce que tous les robots présents dans le club soient en réalité contrôlé par les délinquants et que, une fois que le pou aura rapporté ce qu'il s'était passé, les ennuis allaient commencer. Enfin, pour l'instant Mysto profitait du moment qui lui était offert prêt à éclater les deux machines en face de lui au moindre mouvement suspect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Pouvoir des 9 queues
Points de Puissance : 23 000 points
Points de Réputation : 21 900 points
Messages : 135
Localisation : Horror Park
MessageSujet: Re: Trafic, fumée et entourloupes [PV Hiruko Mysto]   Jeu 1 Fév - 18:12

Ah, il est vraiment aveugle ? J'avais toujours pensé que les handicapés perdaient leurs handicaps lorsqu'ils arrivaient à Dreamland. Apparemment, ce n'est pas son cas. Ou alors, peut-être que cette particularité est liée à son pouvoir. Peu importe, nous ne sommes pas assez proches pour que je lui pose la question. En plus, pour être honnête, je préfère garder la surprise et découvrir son pouvoir en le voyant l'utiliser, c'est bien plus drôle et ça fait travailler mes capacités de déduction.

Concernant le nom murmuré par notre truand décédé, il pense que c'est nom d'une enseigne, ce qui me semble logique, et propose que nous la cherchions. Et vu que j'ai des yeux et pas lui, c'est à moi que revient la tâche de la repérer.

- Mettons-nous en route, alors ! J'suis triste pour ce petit gars mais toute cette histoire me donne l'impression d'être dans un vieux polar, j'aime bien !

Je le regarde, essayant de voir s'il est aussi enthousiaste que moi. Il me donne l'impression d'avoir plus d'expérience, peut-être n'est-il plus dans la ligue B ? Faut vraiment que j'arrête de me poser des questions et que je me concentre sur l'enquête, d'autres vies sont peut-être en jeu.

Je quitte la ruelle et je m'enfonce dans l'une des grosses avenues du royaume, fendant une foule aussi importante que bigarrée. Je vérifie que Mysto parvient à suivre en jetant des coups d'oeil derrière mon épaule et je continue à avancer un peu au hasard, à la recherche d'un visage plutôt amical. Je finis par repérer une homme d'une quarantaine d'années, aux yeux rieurs et je lui tapote gentiment sur l'épaule pour attirer son attention.

- Pardonnez-moi, monsieur, suis-je dans la bonne direction pour aller au Sweet Gears ?
- Sweet Gears, hein ? Continuez dans cette avenue jusqu'à atteindre la Fabrique à robots, puis tournez à gauche, vous devriez y être. Amusez-vous bien, fufufufu ! fait-il, tout en se frottant les mains et en me faisant un clin d'oeil.

Je le remercie, un peu confus. Quel établissement peut bien être ce Sweet Gears ? Je suis les indications du monsieur, tout en vérifiant que Mysto me suit toujours. Aller jusqu'à la fabrique nous prend plus d'une dizaine de minutes et nous nous retrouvons devant l'établissement recherché au bout de deux fois plus de temps. J'espère que c'est pas un piège. Mais je vois pas l'intérêt de l'arnaqueur de nous envoyer dans un piège alors qu'il vient de se faire liquider par ses employeurs...

- C'est là, Mysto. On va voir quel genre d'établissement est ce Sweet Gears.

Je rentre à l'intérieur et je découvre un établissement qui me laisse sans voix.

- C'est un espèce de bar à strip-tease... je glisse à Mysto, qui ne peut pas voir d'après ce qu'il m'a dit. Il y a des robots qui ressemblent comme deux gouttes d'eau à des femmes qui viennent nous accueillir. Elles sont... ahem... très légèrement vêtues..

J'ai soudain très chaud et mes joues me semblent très chaudes. J'espère que je ne suis pas en train de rougir. Nous venons à peine d'arriver que deux androïdes amènent déjà Mysto dans un coin. Je m'apprête à lui emboîter le pas mais deux autres hôtesses d'accueil décident de s'occuper de moi et je me retrouve enfoncé dans une espèce de fauteuil plutôt confortable, face à une table basse en verre, à m'efforcer de ne pas regarder les courbes des robots en pleine danse lascive.

Je me concentre sur des détails inutiles, comme le fait que la table est en forme d'engrenage, et que de la fumée à odeur de fraise est crachée par des orifices en forme de... Merde, qu'est-ce que je viens foutre là, j'en avais vu que dans des films interdits aux mineurs, et je ne parle pas de ceux qui extraient l'acier utilisé dans ce royaume.

Un cyborg vêtu d'un smoking s'approche de moi. Il porte un plateau ainsi qu'une petite moustache noire qui lui donne un air de dandy.

- Monsieur, puis-je vous servir un verre ? me fait-il.

J'ai pas envie de passer pour un novice en lui demanda la carte. Je décide donc d'aller vers une boisson sans risque et pas trop alcoolisée.

- Oui, volontiers. Pourrais-je avoir un vagin, oups, je veux dire... un verre de blanc ?
- Si Monsieur me le permet, nous en avons également du noir.

C'est le moment où j'hyperventile. Je connais le vin blanc, le vin rouge et le rosé, mais le vin noir... Il parle pas de vins, n'est-ce pas ?

- Un vin noir distillé à partir d'une essence de première qualité, ses arômes vous laisseront rêveur.

J'essaie de réprimer un soupir de soulagement.

- C'est parfait. Combien cela fera-t-il ?

- Oh, une broutille.

Il tapote sur son plateau, qui est assez épais. Suite à l'action d'un mécanisme invisible, la surface du plateau s'ouvre progressivement pour dévoiler une sorte de fond secret, sur lequel est collé une espèce de menu. Je me penche pour lire et je déglutis.

- Je vais prendre de l'eau minérale, finalement. J'ai la gorge trop sèche pour apprécier un vin aussi bon...

Une main se pose sur mon épaule. Elle est écailleuse. Je ne sais pas à quel moment cela s'est passé, mais les deux danseuses ont disparu pour être remplacées par une sorte d'homme-crocodile qui me sourit de toutes ses dents. Un cigare pend de sa gueule et il l'enlève pour me souffler un nuage de fumée au visage.

- La gorge sèche, hein ? Que diriez-vous de me suivre, je pense avoir de quoi remédier à cela. Définitivement.

Je perçois parfaitement la menace derrière les paroles et je décide de ne pas prendre de risque. J'acquiesce du chef, je commence à me lever tranquillement et, alors qu'il relâche sa prise sur mon épaule, je me précipite en direction de Mysto.

- Cela sent mauvais mon pote ! Y a un homme-crocodile qui m'a démoli l'épaule, j'pense qu'il doit savoir quelque chose...

Le robot majordome se précipite derrière le comptoir du bar et appuie sur un bouton dissimulé en-dessous tandis que l'homme-crocodile s'approche des deux Voyageurs, l'air menaçant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le Fléau
Pouvoir : Contrôleur obscur
Points de Puissance : 22 300 points
Points de Réputation : 24 300 points
Messages : 120
MessageSujet: Re: Trafic, fumée et entourloupes [PV Hiruko Mysto]   Ven 2 Fév - 16:42

Le duo était maintenant séparé, chacun occupé par deux demoiselles aux formes assez généreuses. Pour sa part, Mysto avait même le droit à un contact physique puisqu'il ne pouvait pas voir visuellement et à peine avait-il le temps de respirer en ressortant son visage des seins de l'une que l'autre venait de nouveau l'étouffer avec les siens. On pourrait penser que cela lui plaisait en voyant son visage rouge et sans se mentir, sa gaule qui ne pouvait plus être cachée par son pantalon mais c'était faux. Malgré cette réaction normale, il n'était pas du tout attiré par ce genre de délire et trouvait même cela irrespectueux. Il ne se laissait faire seulement pour attendre que son compagnon trouve quelque chose ou lui demande de se bouger. Pour le moment, il fallait patienter et laisser les choses se faire.

D'ailleurs, il laissait tellement les choses se faire que les mains des demoiselles commençaient à se balader un peu partout, se posant par moment sur son entre jambe le laissant perplexe et ne sachant pas trop quoi faire. Si ce n'était que de lui, il aurait déjà éclaté ces robots en morceaux mais encore une fois, il fallait passer par là avant de réagir. Puis, après une attente interminable, le supplice se termina enfin quand Edgar arrive en trombe vers son partenaire.

- "- Cela sent mauvais mon pote ! Y a un homme-crocodile qui m'a démoli l'épaule, j'pense qu'il doit savoir quelque chose..."


Le jeune aveugle se leva alors en repoussant les deux robots qui se dandinaient sur lui quelques secondes auparavant tout en fermant sa braguette. Se raclant la gorge et prenant une grande respiration, Mysto lâcha un grand soupire avant de sourire à son compagnon.

- "Oh bordel merci ! Tu m'sauve encore une fois ! Si tu savais le supplice que j'ai subis. J'te jure elles étaient en train de me .."

Partit pour raconter sa vie, il ne prêta pas attention à l'homme crocodile qui s'était avancé et qui se trouvait face à eux ce qui l'agaça au plus haut point.

- "Hey merdeux ! On en a rien à foutre de tes histoires, tu ferais mieux de prier pour ta vie au lieu de m'ignorer !"


Restant dos à son opposant, l'invalide ignora une nouvelle fois les propos de l'homme crocodile et continua de raconter ce qui c'était passé.

- "Donc j'te disais, elles étaient en train de me toucher la queue tout en me fourrant le visage dans leur seins ! T'imagines un peu le manq.."

Cette fois s'en était trop pour le crocodile qui n'attendit pas la fin de ses paroles pour lui foncer dessus et tenter de le transpercer avec un coup de poing que le jeune brun bloqua avec sa batte de baseball qui était cachée sous son manteau depuis le début. Malgré le fait qu'il ricanait, Mysto avait bien sentit que le coup de son adversaire aurait facilement pu le transpercer. Il n'était vraiment pas comme tous les adversaires qu'il avait combattu jusqu'à maintenant.

- "Dis voir toi, si j'te dis voyageurs de ligue M tu réponds quoi ?

- Ces p'tits merdeux qui se pensent plus fort que tout le monde, j'peux même pas te dire combien j'en ai éclaté ! Enfin, il y en a quand même quelques uns qui ont réussi à me mettre dans des sales états avant de se barrer mais je finirais bien par les retrouver !"

C'est bien ce que pensait le jeune brun, le niveau de son adversaire était complètement supérieur à la zone. C'est d'ailleurs pour cette raison que le vieillard avait peur de parler au risque de se faire décapiter par ce monstre. Il fallait donc se montrer prudent car il allait surement être plus compliqué à faire parler que prévu. D'ailleurs, le soucis n'était pas vraiment Mysto mais plutôt son collègue, il ne savait pas de quelle ligue il venait.

- "Dis voir Ed, tu veux bien t'occuper de tous ces fameux robots pendant que j'ai une petite discussion avec monsieur le poisson ? D'ailleurs t'a de la compagnie qui arrive, je compte sur toi pour me couvrir, je me charge seulement de lui et tu te fais les autres ça te va ?"

Loin de lui l'idée de se la péter, il savait que pour s'en sortir, il devait se concentrer seulement sur son adversaire et pas sur le reste. C'est pourquoi il plaça toute sa confiance en son coéquipier qui devrait s'occuper de tous les autres robots appelé par le majordome lorsqu'il avait appuyé sur le bouton. Et puis, si Ed terminait plus tôt de nettoyer le club, il aurait la possibilité de venir en aide à son camarade sans parler que s'il était de ligue B, il allait surement avoir un excellent entrainement lui aussi et que ce ne serait pas du gâteau. Autrement dit, ils étaient dans une position délicate qui allait leur permettre de sortir d'ici bien plus fort qu'ils n'y étaient entré.

Même si Mysto aurait préféré s'éloigner d'ici pour se battre, il savait très bien que le crocodile n'allait pas accepter et que si l'aveugle s'éloignait pour l'attirer, son adversaire allait se ruer sur Ed afin de le déchiqueter. Pas le choix donc que de rester ici. Repoussant donc son adversaire, le jeune brun retira son manteau qui le recouvrait et lâcha un nouveau sourire d'excitation vers son adversaire. Réussir ce combat signifiait, démanteler une organisation criminelle et en plus de ça récupérer le butin extorqué qui devait se trouver dans les parages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Pouvoir des 9 queues
Points de Puissance : 23 000 points
Points de Réputation : 21 900 points
Messages : 135
Localisation : Horror Park
MessageSujet: Re: Trafic, fumée et entourloupes [PV Hiruko Mysto]   Ven 2 Fév - 18:40

Pour la faire courte et surtout faire un max d'amalgames, les aveugles confondent les poissons avec des crocodiles, se font tripoter l'asticot et sont en ligue M. En vrai, ça avait l'air de l'avoir emmerdé et je m'en veux de l'avoir embarqué là-dedans. Ah, et ils chargent des Voyageurs de ligue B de les couvrir en s'occupant d'une bande de robots. Et même si ça a l'air d'être du menu fretin, plus apte à faire la cuisine, les poches des clients ou le ménage que de se battre, bah j'suis pas des masses en confiance malgré mon statut de protecteur d'un royaume.

Je fais un rapide compte des combattants : quatre robots serveuses/danseuses, un cyborg en smoking et deux robots plus classiques, armés de balais. Le cyborg en smoking tient une espèce de taser et les robots danseuses ont des bouteilles cassées, aux bords acérés.

Autant dire qu'il vaut mieux que j'évite de me jeter dans le tas en mode bourrin, si je ne veux pas finir en charpie. De toute façon, c'est eux qui se dirigent vers nous. Enfin, plutôt sur moi vu que Mysto est déjà aux prises avec l'homme-crocodile. Je pense pouvoir lire leur plan dans leur tête : d'abord on s'occupe du menu fretin, ensuite on aide notre boss à achever le Voyageur restant, qui est de la ligue M.

Ce plan me plait bien : vu qu'ils me sous-estiment, ils vont pas venir tous d'un coup sur moi et vont tenter de me finir en dépensant le moins d'énergie possible afin de se réserver pour mon camarade. En plus, je suis pas armé et mon pouvoir a l'air d'être lié aux chats, comme le montre mes queues, ce qui les fait pas super flipper.

Sauf que j'ai beau être un jeune Baby, j'ai quand même quelques mois à mon actif. Je suis même mort une fois, c'est pas un gros plus sur le CV ? Vu qu'ils m'ont pris pour cible, je fonce vers le bar et attrape une bouteille par hasard, que je balance par terre.

- Oups, ça doit valoir cher...

Au fond de moi, ça me fait un peu mal au coeur mais ce sont des méchants donc tous les moyens sont bons pour les vaincre. J'en balance une autre, puis encore une autre. J'avise une bouteille de vin au contenu aussi noir que le charbon, qui a un bouchon doré et je l'attrape.

- Noooon, se lamente le cybord. Pas le vin noir du Père Igor !

Il se précipite sur moi, taser en avant, et je lance la bouteille sur lui. Il se jette en avant, dans le but de rattraper la bouteille qui doit valoir plutôt cher. Je me jette aussi en avant, mais je vise autre chose. Il réussit à rattraper in extremis la bouteille, et moi son Taser. Il me regarde d'un air ahuri et je lui presse l'arme sur la tempe. Il se met à trembler de tous ses membres, comme victime d'un séisme, et il finit par tomber au sol, une odeur de cramé s'échappant de son crâne.

C'est bien ce que je pensais, les robots et les étincelles ne font pas bon ménage.

Je sens un violent choc contre l'arrière de mon crâne : l'un des robots balayeurs a profité de l'allonge conférée par son balai pour me le fracasser sur le crâne. Résultat, un liquide chaud et poisseux coule le long de ma nuque et j'ai un violent mal de tête. Le pire, c'est que le balai n'a même pas cassé lors de l'impact car il est en... Ouais, j'vous le donne en mine, euh, en mille : en acier !

Je sais même pas comment je peux encore être conscient. Est-ce parce que j'ai pris des chocs plus violents, quand l'épée d'entraînement en bois d'un certain chevalier de Fantasia dont je tairais le nom confondait mon crâne avec une balle de baseball ?

En tout cas, je fonce sur le robot balayeur, attrape d'une main son balai pour ne pas me reprendre en coup et lui plaque de l'autre le taser sur la tronche. Il fait moins le malin maintenant qu'il danse la gigue ! Je me tourne ensuite vers les robots restants : ils ne me sont pas encore tombés dessus car la promiscuité des lieux ainsi que le combat qui fait rage entre Mysto et l'homme-crocodile les obligent à se déplacer prudemment pour ne pas prendre des dégâts collatéraux.

Comme pour confirmer mes analyses, la queue de l'homme-crocodile traverse soudain la pièce en un violent balayage et envoie valser les tables environnantes. Je me jette en arrière pour l'éviter, de justesse, mais l'une des danseuses n'a pas cette chance et se retrouve encastré dans un mur.

Nouveau compte des combattants restants : un balayeur et trois danseuses. Cela sonne comme le casting d'un mauvais film pour adultes. Avec un truc du style "Balais et entrechats". Ou plutôt "Balais entre chattes", peut-être... merde, c'est à quel moment que j'ai foiré ma puberté déjà, pour penser à des trucs pareils ?

Entre eux et moi, il y a le combat des deux favoris et je compte bien en profiter. Je commence à contourner le "No man's land" créé par la queue du reptile dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, en espérant qu'ils fassent pareil. Bingo ! Je commence ensuite à souffler bruyamment et à montrer ostensiblement des signes de fatigue. Ma vitesse est constante et ma trajectoire est prévisible, j'espère donc que...

Nouveau bingo ! Le balayeur lève son balai, prêt à me cueillir sur le crâne. C'est alors que ça devient technique. J'utilise mon pouvoir et ma vitesse surhumaine pour foncer sur lui et parcourir les mètres qui nous séparent en un instant, prêt à ceinturer son corps.

HOKUTO NO CHABALUUUUUUUUUU - cassdédi au poto Diavolo, merci de m'avoir initié au jap' -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le Fléau
Pouvoir : Contrôleur obscur
Points de Puissance : 22 300 points
Points de Réputation : 24 300 points
Messages : 120
MessageSujet: Re: Trafic, fumée et entourloupes [PV Hiruko Mysto]   Sam 3 Fév - 1:49

Ils entraient dans le vif du sujet, ils n'avaient plus la possibilité de revenir en arrière et ne pouvaient pas non plus éviter le combat. Alors qu'Ed avait déjà entamé sa bataille, le jeune brun lui n'avait toujours pas bougé, les deux opposants savaient qu'ils n'avaient pas le droit à l'erreur c'est pourquoi aucun des deux ne se précipitaient. Puis, après quelques secondes, Mysto prit l'initiative et attaqua en premier en fonçant sur son adversaire. Il tenta de le frapper avec sa batte de baseball au niveau du visage, coup qui toucha sa cible. Le jeune homme sourit avant de rapidement se rendre compte que son coup n'avait fait aucun dégât. En effet, les écailles de la bestiole étaient bien trop endurcis pour qu'il puisse lui infliger des dégâts avec un seul coup aussi simple.

Reculant après son coup pour mettre en place une stratégie, la créature ne lui laissa aucun répit. C'était à son tour de passer à l'offensive et, lui fonçant dessus, il lui asséna un nouveau coup de patte qui fut bloqué par la batte du jeune homme mais qui l'envoya quand même au fond de la salle, le scotchant au mur avant de retomber sur le sol. Encore une fois, si le coup avait été direct, il l'aurait surement découpé en deux. Il possédait une puissance hors du commun et sa vitesse était tout aussi élevée. Pourtant, l'aveugle savait qu'il pouvait rivaliser en terme de rapidité, certes pas de beaucoup mais quand même le moindre avantage était à prendre. Mais pour le moment, il n'avait pas le moment de penser à tout ça car à peine relever que son adversaire était de nouveau en train de le charger, cette fois-ci, la gueule en avant et grande ouverte, prêt à l'attraper tel un étaux et le broyer. L'esquive ne fut pas très compliquée et, une fois l'attaque évitée, il frappa de nouveau avec son arme au niveau de la gorge du monstre le laissant cracher un peu de sang. Enfin ! Un coup qui avait fait mouche... Mais pas seulement puisque ce coup l'avait enragé.

- "Tu commences vraiment à me faire chier enfoiré ! Tu crois pouvoir venir ici et faire ta loi ? Vous les voyageurs vous êtes les plus gros trou du cul que j'ai jamais pu saquer !"

Il se baissa à quatre pattes dans la position naturelle d'un crocodile et envoya sa queue balayer toute une zone sur 360 degrés. Dans son élan, il embarqua un de ses sbires robot qui n'avait pas eu le temps d'esquiver, heureusement pour Mysto, il avait réussit à s'éloigner assez pour ne se faire toucher que par le bout de la queue qui lui laissa une jolie balafre partant du nez jusqu'à son œil droit.

Le club était devenu un véritable champs de bataille et le dernier coup avait tout balayé sur le passage laissant le centre de la pièce totalement déserte avec seulement les combattants. Tous les objets avaient été balancés sur les côtés de la pièce. Au moins, il n'y avait plus rien pour gêner la bataille. Les deux opposants étaient gonflés à bloc, ils avaient réussi à s'infliger tout deux des dégâts mais les deux avaient la même pensée, "ce n'était pas assez pour être satisfait, il fallait que l'un d'eux finisse au sol". Se souriant mutuellement, ils se foncèrent à nouveau dessus, enchainant les coups, Mysto touchait sa cible plus souvent mais malgré ça, il n'infligeait pratiquement aucun dommage et contrairement à lui, l'homme-crocodile lui ne toucha que deux fois sa cible lui infligeant de lourds dégâts au niveau du ventre.

A nouveau, ils reculèrent afin de se laisser un temps de répit. La douleur était intense pour l'invalide, son estomac n'avait jamais subit des frappes aussi balaises. Mais pas le temps de se plaindre, il fallait retourner se battre. Le crocodile lui savait qu'avec la douleur, la vitesse de son adversaire allait se réduire petit à petit, s'il arrivait à faire durer le combat sa victoire était alors assurée et il en était totalement conscient. Prêt à repartir à la charge, la bestiole fut très rapidement étonnée en se rendant compte que des mains noires sorties du sol l'empêchaient d'effectuer le moindre mouvement.

- "Darkness Hands.."


Profitant de cet instant, Mysto se précipita sur sa proie et, armant son bras ainsi que sa batte pour la frapper, il ouvrit son œil droit laissant apparaitre un pentacle bleu à l'extérieur de celui-ci puis une fumée noire tout droit sortie des ténèbres, se propageant sur le sol de toute la pièce. Continuant sa course et s'apprêtant à asséner son coup, une lance de ténèbre apparue sur sa batte qui vint se loger directement dans la tête du crocodile, transperçant ses écailles et s'enfonçant profondément dans son crâne. Refermant son œil laissant la lance et la fumée de ténèbres disparaitre, Mysto, tout essoufflé lâcha un soupire de fatigue lorsqu'il vit son adversaire s'écrouler sur le sol.

Son combat était enfin terminé. Il se retourna, afin de partir aider son partenaire mais à peine le premier pas effectué qu'il ressentit une forte aura dans son dos. L'homme-crocodile qu'il pensait mort se releva, décuplant sa puissance et grandissant à vu d’œil. Il se transforma en un géant crocodile, son aura laissait perplexe le jeune homme, il pouvait ressentir la mort rien qu'en étant proche de lui. Ravalant son sourire pour la première fois, une goutte de sueur dégoulinait sur son visage.

- "J'aurais peut-être pas dû y aller aussi fort.." Qu'il chuchota tout en cherchant un plan rapidement pour s'en sortir avant qu'il en soit trop tard.

Il plia ses genoux et posa ses avant-bras dessus tout en tenant sa batte, tel un baseballeur attendrait que son adversaire lance la balle. Ici, il n'attendait rien en particulier, cette position lui permettait juste de se détendre et l'empêcher de trembler tout en réfléchissant à la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Pouvoir des 9 queues
Points de Puissance : 23 000 points
Points de Réputation : 21 900 points
Messages : 135
Localisation : Horror Park
MessageSujet: Re: Trafic, fumée et entourloupes [PV Hiruko Mysto]   Sam 3 Fév - 12:55

Le poing droit referrmé sur le taser pour ne pas le perdre dans la manoeuvre, je ceinture le robot et commence à le soulever légèrement. Il est lourd mais moins qu'un autobus de muscles qui transporte une quarantaine de bébés. Puis, je me jette sur les danseuses qui arrivent derrière, me servant du corps comme d'un bouclier. Elles tentent de me donner des coups de bouteilles mais le corps d'un robot d'entretien m'empêche de recevoir leur affection.

J'exécute une superbe cathédrale et lâche le corps, puis saisis mon taser et me jette sur la danseuse de droite tandis que ses camarades rattrapent le corps de leur camarade. Elle est sur ses gardes et je présente l'épaule gauche pour qu'elle s'empale sur sa bouteille brisée, qu'elle tient comme un poignard, pendant que mon taser s'approche dangereusement de sa nuque.

Elle se met ensuite à gigoter comme une diablesse et je pivote son corps pour le mettre entre moi et les deux survivantes, comme un bouclier. En voyant son corps gesticuler, une pensée m'effleure : j'espère que le taser ne les tue pas et se contente de les assommer, je ne souhaite pas devenir un criminel comme eux !

Une épaisse fumée noire attire alors mon attention. Elle semble venir de Mysto et je le vois transpercer l'homme-crocodile avec une espèce de lance ténébreuse... C'est quoi ce mec et ce pouvoir ? Je préfère l'avoir avec que contre moi.

Mon épaule pisse le sang et me fait super mal, et je me mets à haleter. Je commence à fatiguer et je ne vais pas pouvoir garder le corps de la danseuse longtemps. Elle est bien plus légère que le balayeur et doit être faite avec des matériaux plus légers, afin de bien reproduire la chair... Il me vient une idée : je la positionne comme une espèce de princesse, en mode barre horizontale, et je me mets à charger les deux danseuses restantes. Elles ont posé le balayeur sur le côté et pointent leurs bouteilles dans ma direction d'un air menaçant.

Nous sommes trop proches pour que je puisse prendre une vitesse digne de ce nom, et le choc qui survient ne les fait qu'à peine tressaillir. Elles commencent à me frapper dans le dos, essayant d'atteindre ma nuque, et je puise dans la douleur pour accélérer de nouveau. Elles s'accrochent d'une main au robot-barre et continuent de me frapper de l'autre, mais leurs coups sont peu précis dans la précipitation.

Les jambes et les bras en feu, l'épaule, le dos et les côtes en sang, je continue ma route en soufflant comme un boeuf, jusqu'à qu'on atteigne le mur. J Le soucis avec l'énergie cinétique, ou avec toutes les forces en général, c'est qu'il y a un petit gars qui s'appelle Newton et qui a parlé d'un principe que j'avais pas trop compris au lycée, mais qui se révèle vrai à Dreamland.

Lorsqu'une force est exercée sur un truc par un bidule, une force de réaction est exercée sur le bidule par le truc, de même intensité lorsqu'il n'y a pas de déplacement. Maintenant, si on remplace le truc par un mur de club de striptease et si on remplace le bidule par Edgar et ses adversaires, on obtient quoi ?

Un mur qui sort victorieux, quoi qu'un peu allégé niveau briques... Ainsi que trois robots bons pour la décharge et un Voyageur inconscient, couvert de sang, qui tient toujours un taser fermement serré dans le poing droit. Vu le choc, il lui faudra bien une dizaine de minutes et quelques claques pour le réveiller.

Et là vous vous dites : mais Ed', comment peux-tu continuer à nous raconter cette histoire, au présent, si tu es inconscient ? Eh bien c'est parce que la narration à la première personne du singulier et au présent n'est tout simplement pas réaliste, puisqu'il n'est pas possible de raconter et de vivre son histoire au même moment. Ou alors faut être un sacré fêlé. Donc là, ça signifie que je peux briser le quatrième mur sans être incohérent, vu que ce style de narration populaire à l'ère des réseaux sociaux est pas réaliste.

J'en profite pour passer un message : Mysto, désolé d'avoir perdu conscience, mon bro, j'suis pas aussi fort que toi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le Fléau
Pouvoir : Contrôleur obscur
Points de Puissance : 22 300 points
Points de Réputation : 24 300 points
Messages : 120
MessageSujet: Re: Trafic, fumée et entourloupes [PV Hiruko Mysto]   Dim 4 Fév - 1:03

Le combat fait rage dans le club, Mysto et le crocodile allait reprendre leur bataille pendant qu'Ed et les membres du club étaient en pleine séance d'échange. Le jeune brun n'avait pas vraiment l'occasion de s'inquiéter pour son partenaire, non pas qu'il s'en foutait de lui mais bien parce que la moindre inattention pouvait lui couter la vie. D'ailleurs l'homme-crocodile, relevé et transformé faisait désormais deux fois la taille de l'invalide. Ses muscles étaient totalement disproportionnés par rapport à son corps, on avait l'impression qu'ils pouvaient éclater d'une seconde à l'autre. Cette forme devait surement lui couter très chère mais il voulait à tout prix se débarrasser de son adversaire même si cela lui coutait la vie.

Pas le droit à l'erreur. C'était un combat à mort, pas de possibilité d'abandon, pas de fuite rien à part la mort. Et ce qui tourmentait le jeune homme n'était pas sa propre mort mais il savait que s'il perdait, son partenaire allait en subir les conséquences et se ferait massacrer à son tour. Il ne se battait plus pour lui mais pour eux. Fin de la rêvasserie, le crocodile avait totalement muté, il était devenu complètement hystérique et commença à balancer des coups de griffes dans tous les sens. Heureusement, le gain de taille et de masse lui avaient réduit sa vitesse permettant à Mysto d'éviter les attaques. Pourtant, malgré la simplicité à esquiver, il prenait des dégâts qui étaient infligés par l'air qu'il brassait avec ses coups tellement ils étaient puissants laissant plusieurs écorchures sur le visage du garçon.

Cherchant donc une solution tout en continuant à esquiver, il n'eut pas le temps de voir la queue du monstre passer par dessous qui le faucha le laissant chuter sur le ventre. A peine avait-il touché le sol que la bestiole se précipita de se jeter sur lui, la gueule ouverte prêt à le broyer tel une machine mais c'était sans compter sur la vision du jeune homme qui lui permit de voir le coup venir et, tout en se retournant, il fit de nouveau sortir des mains des ténèbres de l'ombre de la créature le bloquant à quelques centimètres de lui. Il venait de se sauver la vie mais rien ce n'était pas suffisant puisque la force brute du monstre lui permit de rapidement se défaire de l'emprisonnement et finit par tomber la gueule sur l'épaule de Mysto qui avait eu le temps de se décaler pour sacrifier seulement son épaule et pas tout son corps. La douleur était intense, il se fit soulever par le bras, l'homme-crocodile agitait sa tête dans tous les sens, lui déchiquetant son épaule avant de le balancer contre le mur. A l'impact, sa tête frappa cogna violemment la façade laissant son crâne saigner légèrement mais le sonnant.

A peine capable de bouger, il se dépêcha d'ouvrir son œil droit et de le couvrir à l'aide de sa main encore apte à être utilisée créant un cube noir qui enferma le crocodile à l'intérieur l'empêchant de voir quoi que ce soit et Mysto à l'opposé mais tout de même à l'intérieur. Il prit quelques secondes pour se remettre de l'attaque et avança doucement vers son adversaire qui, dans l'impossibilité de savoir ce qu'il se passait, balançait les coups dans le vide dans l'espoir de toucher sa cible. S'aidant de sa batte comme canne pour tenir debout, le jeune brun s'avançait vers son adversaire.

- "Sais-tu que.. En utilisant cette technique, je ne peux normal..ement pas utiliser autre chose ? Estime toi heureux, pour toi je.. vais mettre ma vie en jeu et te prouver.. Que les ligues M peuvent surmonter tout et n..n'importe quoi.... Connard."

Puisant dans le fin fond de son énergie, Mysto se concentra afin de créer une lance de ténèbre malgré le fait que son cube était toujours présent. La difficulté de cet acte était tel qu'il puisait non seulement dans son énergie physique mais aussi dans son énergie vitale. Mais il savait qu'il n'avait pas le choix s'il voulait venir à bout de ce gros poisson de merde. Gueulant de douleur et de détermination, il finit par réussir à créer une lance qui sortie du sol embrochant littéralement par le bas le crocodile ressortant par son crâne. Souriant de joie, le jeune brun finit par s'écrouler au sol, laissant sa batte de baseball rouler et son cube ainsi que la lance de ténèbre disparaitre. La bestiole s'écroula contre le mur, et glissa petit à petit jusqu'à se viander sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Pouvoir des 9 queues
Points de Puissance : 23 000 points
Points de Réputation : 21 900 points
Messages : 135
Localisation : Horror Park
MessageSujet: Re: Trafic, fumée et entourloupes [PV Hiruko Mysto]   Dim 4 Fév - 12:16

Je me réveille, la tête douloureuse. Je suis allongé sur les corps de trois danseuses mais c'est pas ce que vous croyez ! Je me lève péniblement, et j'ai l'impression que tout tangue autour de moi. Je finis par vomir par terre, tentant d'éviter de souiller les robots sur lesquels j'étais allongé.

Elles sont inanimées et j'espère qu'elles sont encore vivantes et juste inconscientes : elles méritent la prison, pas la mort. Après avoir essuyé les commissures de mes lèvres, j'essaie de prendre leur pouls mais je ne perçois rien. Les robots ont-ils seulement un coeur ?

Je commence à essayer de marcher mais j'ai mal partout. J'évite pour le moment de jeter un regard à la ronde pour ne pas vomir de nouveau. J'avise une chaise, miraculeusement rescapée, et je m'asseois dessus. Le sol cesse peu à peu de tanguer et j'ose examiner la pièce.

Tout est ravagé. Il y a des corps de robots un peu partout, une espèce de monstruosité écailleuse qui git dans un coin et que j'espère très inconsciente voire morte et des débris de bois, de verres et de métal dans les quatres coins de la pièce. Le Sweet Gear, petit club de strip-tease bien réputé des pervers, a rendu l'âme.

Je finis par apercevoir mon coéquipier aux pouvoirs extraordinaires. Il semble aussi mal en point que moi. Je me lève et vais voir si le bar abrite quelques miraculés. Je suis plutôt chanceux puisque je parviens à dégoter deux verres et une bouteille de vin, que j'espère pas empoisonnée.

Je retourne voir Mysto avec mon trophée, et lui tends un verre.

- Un petit remontant, peut-être ? J'évite de boire de l'alcool dans le monde réel, mais ici et après tout ce qui s'est passé, je pense faire une exception ! je lui fais, un sourire crispé aux lèvres.

S'il le souhaite, je lui servirais un verre puis remplirais le mien avant de trinquer avec lui. Nous avons bien mérité un peu de repos, après cette soirée animée.

J'ai mal partout et chaque pas a été une torture. Je pense que j'ai tout donné ce soir, si un autre ennemi devait montrer le bout de son nez, je serais aussi inoffensif qu'un nouveau-né.

Je ne peux pas le savoir mais le bouton activé par le barman a fermé le club et a fait afficher, par le biais d'un jeu de pièces mécaniques, que le club était fermé. Nous ne devrions donc pas être interrompus pendant un moment.

- On a pas trop eu le temps de faire les présentations, dans le feu de l'action. Comme je te l'ai dit, je m'appelle Edgar. Je suis encore en ligue B. J'avais la phobie des chats et je me suis retrouvé avec un pouvoir un peu spécial : apparemment, à chaque fois que je meurs à Dreamland, je ne perds pas mes souvenirs et une queue me pousse. D'après mes recherches, je serais limité à neuf queues alors j'évite de les gaspiller ! Et toi, ton pouvoir est lié au royaume obscur, c'est ça ?

J'espère que ma curiosité ne le blessera pas. Je lui ai parlé de mon pouvoir en signe de confiance, afin de lui montrer que je le considérais comme un allié et que j'étais prêt à prendre un risque en me confiant à lui. Après, j'imagine qu'il n'évoque pas son pouvoir à la légère.

En effet, le royaume obscur a une réputation assez mauvaise à Dreamland. Toutefois, j'essaie au maximum de juger les gens à leurs actes et pas à leurs origines. De plus, le royaume obscur ne m'a jamais paru si mauvais que ça. D'accord, ils terrorisent les rêveurs... mais la plupart des royaumes de Dreamland ne le font-ils pas ? Même Horror Park, le petit royaume que je protège, en fait son commerce.

Ensuite, je n'ai pas entendu parler de tentatives du royaume obscur d'accroître son territoire en annexant des petits royaumes. J'ai plutôt l'impression qu'ils ont envie d'être tranquilles et se contentent de protéger leur territoire, et c'est ce que j'essaie de faire avec Horror Park.

Bref, j'espère qu'il sera pas gêné pour en parler. Qu'il serve le royaume obscur ou non, tant qu'il n'attaque pas des innocents en face de moi, je pourrais le voir comme un allié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le Fléau
Pouvoir : Contrôleur obscur
Points de Puissance : 22 300 points
Points de Réputation : 24 300 points
Messages : 120
MessageSujet: Re: Trafic, fumée et entourloupes [PV Hiruko Mysto]   Lun 5 Fév - 20:26

Les combats étaient enfin terminés et on pouvait facilement comprendre qu'ils avaient été rudes en voyant l'état dans lequel se trouvait les deux combattants. Ils étaient tous les deux à terre, complètement exténués, ils savaient très bien qu'ils ne pouvaient pas se défendre si un nouvel adversaire devait faire son apparition. Heureusement pour eux, c'était bel et bien finit pour le moment.

Après s'être levé et avoir fouillé le club, Edgar finit par dégoter un petit remontant pour lui et son partenaire qui était toujours au sol, le sourire aux lèvres. S'approchant de lui, il lui tendit donc un verre avant de le servir.

- "Avec plaisir.. J'suis naze là !"


Les deux verres remplient, ils trinquèrent à leur victoire et avalèrent leur remontant. Un peu de repos ne pouvait pas leur faire de mal, ils l'avaient bien mérités mais ils savaient tous les deux que leur mission ici n'était pas totalement terminée. Mais pour le moment, pas besoin de penser à ça, ils devaient reprendre des forces et pourquoi pas apprendre à mieux se connaitre. D'ailleurs c'est que Ed fit, il se présenta en expliquant son pouvoir qui consistait donc à avoir plusieurs vies. Un pouvoir assez monstrueux même s'il n'était qu'en ligue B pour le moment. Il demanda ensuite à son partenaire s'il n'avait pas un lien avec le royaume obscur. Il en savait pas mal mais Mysto n'avait rien à cacher, il se redressa difficilement afin de s'asseoir.

- "C'est ça, je fais partit du royaume obscur. Pour tout récapituler aussi, j'te l'ai dis, je m'appelle Mysto et je suis en ligue M. C'est pour ça que je t'ai demandé de t'occuper des autres parce que la bestiole qui m'a fait face était clairement d'un niveau de ligue M, je dirais même M+. Pour mon pouvoir, je contrôle les ténèbres.. Je préfère ne pas t'en dire à ce propos, tu verras les choses de toi même en temps voulu. Beaucoup me voit comme un "méchant" ce qui est loin d'être le cas, le royaume obscur n'est pas mauvais, il est juste neutre. Enfin bon, je peux les comprendre et j'assume totalement ma réputation lié à ce royaume."

Sa façon de voir les choses était un peu spéciale. Malgré le fait qu'il soit lié à ce royaume, Mysto lui a toujours été très ouvert et gentil avec tout le monde. Il n'était pas là pour faire du mal sauf si, Cioscia lui demandait. Mais il savait bien que si une guerre éclatait ou tout autre évènement tragique, il allait devoir prendre part si le royaume obscur était impliqué et qu'à ce moment, rien ne pourrait le retenir de massacrer tous ceux qui essaieront de leur marcher dessus.

- "Du coup, j'espère que toi ça ne te dérange pas de travailler avec moi. Je pourrais comprendre si c'était le cas mais j'aimerais ne pas avoir à m'embrouiller avec toi, tu as l'air d'être un mec sympa et ça me ferait mal de perdre un ami."

Souriant à nouveau, il ne cachait pas le fait que malgré le peu de temps passé ensemble, il le considérait comme un ami. Après tout, il lui avait quand même gardé ses arrières même si c'était clairement pour le bien des deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Pouvoir des 9 queues
Points de Puissance : 23 000 points
Points de Réputation : 21 900 points
Messages : 135
Localisation : Horror Park
MessageSujet: Re: Trafic, fumée et entourloupes [PV Hiruko Mysto]   Mer 7 Fév - 16:35

Mysto est plutôt sympa et ne tente pas de dissimuler des informations : il assume clairement ses origines et m’explique même que son royaume, considéré comme le plus redoutable de Dreamland, est plus neutre que mauvais. Je comprends mieux l’impression d’assurance qu’il dégage lorsqu’il m’explique se trouver dans la ligue M. Il est plus expérimenté que moi à Dreamland, et possède cette aura que je retrouve chez Ismaël.

Il espère que sa condition de contrôleur obscur ne me rebutera pas et ne m’empêchera pas de travailler avec lui… ou de devenir son ami. D’un coup, il me semble bien plus fragile et son aura de vétéran de la ligue M en prend un sacré coup.

- T’inquiète pas, je vais pas cesser de travailler avec toi juste parce que tes origines sont un brin… obscures ! je m’exclame, avant de rire à cette blague pas super drôle.

Rire me fait mal aux côtes.

- Je comprends tout à fait la position du royaume obscur. Beaucoup de royaumes semblent avides de son territoire et vous devez être en mesure de vous défendre. Tant que vous ne tentez pas de piller et d’envahir le reste de Dreamland, je ne peux que sympathiser à votre cause. Je suis moi-même protecteur d’un royaume, certes des millions de fois plus modeste, et je sais à quel point c’est un rôle difficile.
» Au final, en tuant les intrus, les protecteurs de ton royaume font un exemple et évitent que davantage d’intrus se ramènent, ce qui engendrerait un massacre plus conséquent. D’une certaine façon, vous cherchez à limiter au maximum les dommages collatéraux tout en restant fidèle à vos convictions, et ça c’est super cool. Après, j’avoue que je ne pourrais pas tuer un ennemi à moins d’y être obligé, même si c’était pour la bonne cause.


Je m’arrête, la gorge plutôt sèche et je me ressers une lampée de vin. J’en propose également à Mysto, dans le cas où il aurait de nouveau soif. Je me sens bien, pas de migraine, pas de fatigue. J’ai l’impression que je ne pourrais pas finir bourré avec cet alcool et j’aime cette idée : je déteste perdre le contrôle de moi ou de mes paroles.

Tout en sirotant mon verre, je réalise que je n’ai rien dit concernant le fait que Mysto semble me considérer comme un ami. Certes, il m’inspire confiance et sans lui je serais probablement mort… Mais il va s’écouler encore un peu de temps avant que je ne le considère comme un ami. Je vais toutefois éviter de le lui dire, afin de ne pas le blesser.

- Tu fais du sport dans monde réel ? En ce moment, j’alterne entre la boxe et le rugby !

Je jette un coup d’œil à ses yeux. Merde ! Si ça se trouve, il est aveugle dans le monde réel et lui parler de ça va lui rappeler son handicap… Je suis vraiment un boulet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le Fléau
Pouvoir : Contrôleur obscur
Points de Puissance : 22 300 points
Points de Réputation : 24 300 points
Messages : 120
MessageSujet: Re: Trafic, fumée et entourloupes [PV Hiruko Mysto]   Jeu 8 Fév - 20:09

Mysto n'avait rien à cacher, il assumait entièrement le fait d'être en contact avec le royaume obscur et même plus que ça, en faire partie. C'est vrai que rien n'a été fait officiellement mais Cioscia et lui savaient tout deux que si un problème survenait pour le royaume obscur, Mysto, tout comme les autres ducs seraient présents pour le protéger. Ce que pense les gens à propos de ces individus ne l'importait pas du tout, après tout peu importe ce qu'il fera, il savait que certains seraient d'accord et d'autres non. Il faut vivre pour soit et non pour les autres qui, quoi que tu fasses trouveront toujours quelque chose à redire.

Mais bon, ça n'avait pas l'air d'être le cas pour le fameux Edgar. En effet, il paraissait même plus détendu lorsqu'il se rendit compte qu'il avait à faire à un gamin en réalité. Cette face qui pouvait amadouer les autres leur faisant baisser leur garde, leur faisant oublier son rang et sa puissance. Mais à ce moment, il n'avait pas du tout la moindre pensée négative loin de là, il appréciait même son nouveau partenaire. Il parlait d'envahir le reste du monde de Dreamland, Mysto n'était pas trop au courant des intentions futurs du royaume mais peu importe ce qu'elles étaient, il comptait suivre le mouvement des siens. D'après lui, tuer les intrus permettaient de dissuader les autres et ainsi éviter un génocide. C'était pas vraiment la façon de penser du gamin, massacrer les autres n'étaient pas fait pour faire peur mais simplement pour se défendre, peu importe combien pouvaient venir, ils finiraient tous de la même façon.

Après avoir finit son speech, il proposa une nouvelle coupe à l'invalide qui accepta tout en souriant. Buvant dans son verre à nouveau plein, il profita d'un petit moment de silence pour savourer la boisson. L'instant fut assez court puisque Ed reprit rapidement la parole en lui demandant s'il faisait du sport. La question était-elle posée après avoir remarqué la batte de baseball ? Ou juste par pur coïncidence ?

- "Hmm, je faisais du baseball il y a encore peu de temps. Mais maintenant je ne peux plus vraiment en faire, l'envie n'est pas ce qu'il me manque mais la vue oui. Désolé de bousiller l'ambiance."

Toujours souriant, il laissa même échapper un petit rire. Après tout, parler de son handicap ne le dérangeait pas le moindre du monde, cet handicap lui avait été infligé à la suite d'un accident causé par sa mère. Du coup, comment en vouloir à sa propre mère hein ? Impossible encore moins pour lui qui l'aimait bien trop pour ça. C'est pour cette raison qu'il avait rapidement accepter sa cécité, pour lui la vie continuait et puis, grâce à ça il avait découvert le monde de Dreamland.

- "Mais ne t'inquiète pas, je vois bien mieux que vous autres, j'ai deux tours d'avance sur tout le monde.. Un peu comme Mister Ben Laden.."

Il explosa de rire suite à sa blague qui en vérité pouvait choquer. "Deux tours" tout ça vous avez compris quoi ! Après avoir lâcher sa vanne, il sirota de nouveau une gorgée avant de poser à son tour une nouvelle question à Edgar.

- "Et toi, tu m'as dis que ton pouvoir te permettait de revenir à la vie. Mais comme je peux pas vraiment le voir, sans indiscrétion tu es à combien de mort ? Je dis ça sans idées louches hein mais tu pourrais rapidement perdre les autres si tu te fourre dans des histoires comme celle d'aujourd'hui trop souvent et tout seul tu sais. C'est pourquoi, si jamais tu as d'autres merdes comme ça à gérer n'hésite pas à me faire signe."

Son sourire s'agrandit encore plus, comme à son habitude, malgré ses origines sa gentillesse prenait rapidement le dessus et permettait de gagner la confiance des personnes en face de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Pouvoir des 9 queues
Points de Puissance : 23 000 points
Points de Réputation : 21 900 points
Messages : 135
Localisation : Horror Park
MessageSujet: Re: Trafic, fumée et entourloupes [PV Hiruko Mysto]   Ven 9 Fév - 16:56

Alors comme ça, Mysto a fait du base-ball pendant pas mal de temps ? C'est vrai qu'il se trimballe avec une batte de baseball mais vu que la batte est une arme très utilisée dans les jeux-vidéos ou même dans certains films, j'avais bêtement cru qu'il l'avait choisi pour ça et pas parce qu'il l'avait pas mal utilisé avant la perte de sa vue.

Il fait ensuite une blague sur un certain attentat, à laquelle je ris poliment. Ce genre d'humour n'est pas forcément ma tasse de thé mais la blague était plutôt bien trouvée. Apparemment, il est capable de "voir" des choses à Dreamland. Est-il extralucide ? Je n'ose pas lui demander des éclaircissements, j'ai suffisamment été indiscret pour la soirée.

Il profite de mon silence pour me demander à combien de morts. Il me déclare qu'il pose la question sans idées louches alors, forcément, je me dis que tout ça est vraiment louche. Il chercherait pas à savoir le nombre de fois qu'il doit me tuer pour être certain que je suis totalement mort, des fois ? Bon, je pense pas qu'il soit un psychopathe, il doit juste être un peu maladroit. Je lui souris, en me demandant s'il peut le voir.

- J'ai actuellement deux queues, je n'en avais qu'une seule lorsque j'ai vaincu ma phobie. Je préfèrerais ne pas parler de ma première mort, je ne souhaite à personne de vivre ce que j'ai vécu, pas même à mon pire ennemi. Quant aux vies qu'il me reste, tu as raison. Je risque de les perdre en me mêlant de ce genre d'histoire. Mais d'un autre côté, je préfère vivre neuf vies à fond et en respectant mes convictions que de n'en rien en faire. J'ai la chance de pouvoir sacrifier ma vie pour quelqu'un et d'être toujours à ses côtés le lendemain.

Je bois une autre gorgée de fin afin d'humidifier ma gorge. Parfois, j'ai un débit de parole qui me surprend moi-même !

- Concernant ton offre de m'aider en cas de besoin, je l'accepte avec plaisir mais à une seule condition : que tu fasses gaffe à toi. Toi et les autres, vous ne pouvez mourir qu'une seule fois et je ne veux pas vous entraîner dans une mort. Mon pire cauchemar, ce n'est plus les chats. C'est de survivre à ceux que j'aime. Je préfère utiliser toutes mes vies pour les protéger plutôt que de me retrouver seul et immortel.

Cette pensée me laisse mélancolique. Je repense à Ox, et ça fait mal. Je repense également à mes parents et je détourne le regard avant qu'une larme ne brille au coin de mes yeux. Mysto ne la verrait probablement pas, mais quand même.

- Que dirais-tu de nous retrouver ici, la nuit suivante ? Pour poursuivre notre enquête ?

Quelques minutes plus tard, je me réveille dans mon lit, la tête encore pleine d'interrogations. Où pouvait donc se trouver le pou meurtrier ? Qui dirigeait le trafic ? L'homme-crocodile était-il le grand ponte ou un sac homme de main ? Mysto avait-il tué son adversaire car il n'avait pas le choix ?

♦️♦️♦️

Afin de ne pas me retrouver au royaume des doutes, j'essaie de vider ma tête en regardant une émission de télé-réalité. C'est super efficace, même un peu trop, et je crains de me retrouver à Sboobland ou dans l'un de ses dérivés. J'éteins donc la télé et je me rends au pieu, où je tente de visualiser le "Sweet Gears" et Mysto.

Double combo, je me retrouve derrière le bar, vêtu d'un smoking plutôt élégant mais qui ne me sera pas super utile quand on devra affronter l'extérieur. Je me relève et j'aperçois un type encapuchonné, au visage dissimulé derrière un masque à gaz. Il est penché sur le cadavre de l'homme-lézard mais je ne peux pas voir ce qu'il lui fait. Si c'est du bouche à bouche, c'est trop tard !

J'essaie d'enjamber le bar discrètement pour m'approcher de lui et l'attraper, mais je fais tomber une bouteille et l'individu sursaute et se retourne vers moi.

Oups.

J'ai le temps d'apercevoir une grosse seringue au contenu verdâtre avant qu'il ne la fasse disparaître dans les plis de son capuchon.

Va-t-il fuir ? M'attaquer ? Se transformer en gaz ? Je néglige aucune possibilité, nous sommes à Dreamland.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le Fléau
Pouvoir : Contrôleur obscur
Points de Puissance : 22 300 points
Points de Réputation : 24 300 points
Messages : 120
MessageSujet: Re: Trafic, fumée et entourloupes [PV Hiruko Mysto]   Sam 10 Fév - 0:57

Donc Edgar était déjà mort deux fois. Il est vrai que la question pouvait paraître un peu louche mais il n'avait vraiment aucune idée derrière la tête, il s'inquiétait juste un peu pour son ami. Mais au final il était rassuré, bah oui, tout le monde n'a qu'une vie et la plupart arrive à s'en sortir pendant plusieurs années donc avec un peu de chance Ed devrait pouvoir survivre à pas mal d'épopées avant de voir toutes ses vies se volatiliser. Puis, même s'il en avait plusieurs, il ne devait pas avoir envie de les perdre bêtement.

Son histoire a l'air d'être assez triste, il n'avait pas vraiment envie d'en parler mais en tout cas ce qui était sûr c'est qu'on pouvait le comparer à un chevalier de conte prêt à sacrifier sa vie pour sauver celle des autres. Un héro ? Surement dans le futur, il n'est pas impossible qu'il devienne connu après tout, les gens bons sont toujours récompensés et c'était largement mérité.

Après avoir répondu à la question de Mysto, il enchaina sur sa proposition qui était de l'appeler s'il avait besoin de lui, peu importe la situation. Il l'accepta avec grand plaisir mais il avait quand même peur pour le jeune invalide, peur de le voir mourir pour l'aider. Il était vraiment très attachant, l'invalide savait qu'il pouvait avoir confiance en lui et qu'il n'hésiterait pas à sacrifier l'une de ses vies pour lui venir en aide. Sa peur de se retrouver seul était compréhensible, lorsqu'on a pas l'habitude, la solitude pouvait être très difficile à vivre, Mysto lui-même ne se voyait pas être seul au monde même immortel il n'accepterait pas. Impossible pour lui de s'imaginer sans ses amis, se fendre la gueule tous ensemble, se battre, rigoler et pleurer bref, vivre à leur côtés que ce soit ses alliés comme ses ennemis. Même s'il était resté muet, il avait promit à Ed dans sa tête qu'il ne se laisserait pas abattre aussi facilement tout en lâchant un petit sourire enfantin afin de le rassurer.

La discussion terminée, Edgar proposa à son partenaire de se retrouver au même endroit la nuit suivante afin de continuer à enquêter sur cet endroit assez spécial. D'un hochement de tête, Mysto accepta sa requête, maintenant qu'il s'était engagé avec lui sur cette mission, il ne pouvait pas le laisser tomber, il se devait de l'accompagner jusqu'au bout, au moins pour s'assurer qu'il finirait par s'en sortir.

Après ça, la nuit se termina dans le monde réel, le réveil sortit le jeune brun de son réveil, l'heure d'aller en cours avait sonnée. Pendant toute la journée, plusieurs questions lui trottaient dans la tête, comment la nuit allait-elle se passer ? Allaient-ils trouver d'autres indices ? Bref, plein d'interrogations qui allaient bientôt être éclaircies.

♦️♦️♦️

Les cours terminés, tout comme la journée, Mysto était rentré chez lui et avait directement foncé dans son lit. Il partait se coucher de bonne heure, impatient de continuer l'enquête et surtout pour arriver le plus vite possible. Le voilà dans Dreamland, le fait d'y penser toute la journée lui avait permit de se retrouver directement au Royaume Steampunk. Sans perdre un instant, il se mit à la recherche du club qu'ils avaient quitté la nuit d'avant.

Ne pouvant pas voir où il se trouvait, il interpella le premier individu qu'il croisa afin d'être dirigé en direction du club. La première personne était une jeune homme, surement un adolescent à entendre sa voix. Mysto lui demanda donc son chemin.

- "Excusez-moi, vous pouvez m'indiquer où se trouve le Sweet Gears s'il vous plait ? Je suis non voyant, c'est pas super simple pour moi de m'y retrouver.
- Bien sur, suivez moi je vais carrément vous y emmener !"

Le garçon attrapa la manche de l'invalide et avança dans les rues en le trimballant avec lui, il sautillait tout en chantonnant, il avait l'air de bon humeur. L'aveugle se laissait faire, le suivant sans poser de question, il ne voulait pas compliquer les choses en lui disant qu'il voyait quand même afin de se déplacer seul. Autant le laisser l'emmener à bon port. Après à peine cinq minutes de marche les voilà déjà arrivés sur les lieux. Le garçon ouvrit la porte avant de laisser Mysto à l'intérieur et de refermer la porte après être sortit. En face du jeune homme aveugle se trouvait deux personnes mais impossible pour lui de savoir qui ils étaient.

- "Edgar ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Pouvoir des 9 queues
Points de Puissance : 23 000 points
Points de Réputation : 21 900 points
Messages : 135
Localisation : Horror Park
MessageSujet: Re: Trafic, fumée et entourloupes [PV Hiruko Mysto]   Dim 11 Fév - 16:13

Une voix bien connue appelle mon prénom et ma cible a un instant d'hésitation. Je ne réfléchis pas et je bondis sur lui, mais l'encapuchonné sort un flacon de sa cape, relève son masque et en avale le contenu. Alors même que je referme mes bras sur lui, je ne ressens qu'une espèce de masse vaporeuse.

L'individu s'est transformé en une sorte de gaz et il est impossible de l'attraper, pareil pour ses effets personnels. Un pou qui me dit quelque chose tombe au sol et bondit en direction de Mysto. Quant au nuage de gaz, il fonce vers le mur à ma gauche et le traverse avec difficulté, la porosité du mur n'étant pas extrêmement importante.

Je réalise que Mysto ne doit rien comprendre à la situation et se trouve peut-être en danger.

- Attention Mysto, le pou tueur se dirige vers toi !

Je me dirige également dans sa direction, afin de priver le pou de toute retraite possible. Le pou finit par se jeter en direction de Mysto, pensant peut-être que l'aveugle aura plus de mal à l'attraper. J'espère qu'il se trompe.

J'attends que la situation se calme un peu, puis je rassure Mysto.

- Et oui, c'est bien Edgar. Il y avait également un type avec un capuchon qui vient de traverser le mur après s'être rendu gazeux. Je ne sais pas si c'est la peine que je fonce à l'extérieur, il est probablement déjà trop loin... Il avait une sorte de seringue et faisait des trucs pas super catholiques avec le cadavre de l'homme-reptile que t'as vaincu hier. Je suis sûr qu'il aurait pu nous mener au repaire des sales types qui organisent tout ça...

Cela doit se ressentir mais la tension a laissé place à la déception. Nous venions à peine de réapparaître à Dreamland et nous avions déjà une piste... Et voilà qu'elle venait de s'envoler.

- Du coup, t'as une idée de ce qu'on pourrait faire ?

J'ai quelques idées également, mais je préfère d'abord savoir ce que lui a en tête, histoire d'être le plus efficace possible. Je pense que nous pourrions nous renseigner chez plusieurs marchands sur les mixtures capables de transformer quelqu'un en gaz, afin de voir si c'est un produit répandu ou s'il y a peu d'acheteurs. Dans le cas second, cela nous donnerait une piste pour retrouver les bandits.

Nous pourrions également fouiller ce bar, à la recherche d'indice que l'homme encapuchonné n'aurait pas eu le temps de récupérer dans l'urgence. Ou encore tenter d'interroger le pou, s'il est encore en vie. J'ai pas eu le temps de voir ce qu'avait fait Mysto...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le Fléau
Pouvoir : Contrôleur obscur
Points de Puissance : 22 300 points
Points de Réputation : 24 300 points
Messages : 120
MessageSujet: Re: Trafic, fumée et entourloupes [PV Hiruko Mysto]   Lun 12 Fév - 2:18

Lorsque Mysto entra et prononça le nom de son partenaire, l'individu en profita pour se volatiliser en se transformant en fumée et disparut en traversant le mur qui se trouvait derrière lui. Ce n'était pas la peine de partir à sa poursuite, suivre de la vapeur était bien compliqué mais dans ce Royaume c'était pratiquement impossible puisqu'il y en avait partout dans les rues. Mysto lui n'avait même pas eu le temps de le remarquer, de toute façon, à peine avait-il appelé Ed que le fameux pou qu'ils avaient perdu de vue la veille bondit sur l'aveugle pensant qu'il ne pouvait pas le voir. Comme quoi, le piège avait bien fonctionné, il ne se doutait de rien.

D'ailleurs, même Edgar était un peu tendu, il prévenu rapidement Mysto que le pou lui fonçait dessus. Le remerciant de la tête, l'aveugle choppa l'insecte en plein vol d'un coup de main rapide, le bloquant dans sa paume tout en prenant garde de ne pas l'écraser au point de le tuer. Son compagnon s'approcha de lui, lui affirmant que c'était bien lui et en profita pour lui expliquer ce qu'il venait de se passer. Le jeune homme ne comprenait pas tout mais une chose était sur c'est que quelque chose se tramait et ils devaient découvrir ce que c'était. D'ailleurs Ed demanda si l'invalide avait une idée de comment s'y prendre.

Effectivement, plusieurs pistes s'ouvraient à eux, ils pouvaient s'y prendre de différentes façons mais pour Mysto la plus simple et la plus efficace était clairement d'interroger le fameux pou qui avait tenter de lui sauter dessus auparavant. Tendant donc son bras, il ouvrit doucement sa paume tout en gardant l'insecte coincé entre son pouce et son index.

- "J'ai bien une idée oui ! Alors petit pou, je vais être direct avec toi. Si tu veux pas finir écrasé comme un vulgaire insecte, tu ferais mieux de vite nous dire ce que tu sais. Dans le cas contraire..."


Il commença à serrer ses doigts, l'empêchant de respirer et lui infligeant une douleur de plus en plus importante. Sans attendre, le pou se mit à table et avoua ce qu'il savait.

- "Arg.. D..D'accord ! Je vais vous dire ce que vous voulez savoir mais s'il vous plait me tuez pas !"
Relâchant ses doigts, Mysto le laissa continuer. "L'homme qui était là, récolte le sang de nos membres morts. Grâce à une technologie avancée, il peut ensuite injecter le sang dans un robot qui aura les mêmes capacités que la personne décédée. E..Et justement, il prépare quelque chose d'énorme puisqu'il prévoit d'injecter le sang de tous les gardes du corps de notre boss dans un seul robot.. Donc plus vous jouerez les héros à tuer les dirigeants de ces clubs et plus vous créerez un monstre ! Hahahaha..."

Avant même de le laisser terminer son rire, Mysto l'écrasa entre ses doigts, laissant le sang gicler sur sa main. Il frotta ensuite ses mains afin de les nettoyer tout en prenant à son tour la parole.

- "Bon, du coup on fait quoi ? On passe au prochain club et on s'occupe du prochain garde comme il l'a dit et on espère ensuite arriver plus tôt pour intercepter le gars chelou qui prend le sang ou bien t'a une meilleure idée ?"

Ils pouvaient même tenter de capturer les gardes du corps un par un, empêchant le scientifique de venir prendre les échantillons et en plus de ça, mettre en rogne le boss et espérer qu'il s'impatiente avant de faire une boulette et se dévoiler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Pouvoir des 9 queues
Points de Puissance : 23 000 points
Points de Réputation : 21 900 points
Messages : 135
Localisation : Horror Park
MessageSujet: Re: Trafic, fumée et entourloupes [PV Hiruko Mysto]   Ven 16 Fév - 16:23

Le pou crache le morceau et il est plutôt énorme, à l'image du monstre qu'ils essayent de créer. "Ils" ? Des types dont je n'ai pas encore vu la sale gueule, mais qui semblent être suffisamment bien placés pour qu'un frisson me traverse la nuque. Dans le monde réel, j'aurais depuis longtemps abandonné l'affaire car je ne voudrais pas que mon petit frère se retrouve dans un sac. Mais à Dreamland, il n'est pas question de lâcher l'affaire. J'ai la chance de pouvoir crever plus d'une fois, et je compte m'en servir pour protéger ceux qui le méritent.

Je jette un regard sévère à Mysto qui vient d'écraser le pou entre ses doigts. Le soucis, c'est que je ne sais pas qui est le monstre dans toute cette affaire. Celui que les mafieux tentent de créer ou celui qui propose qu'on "s'occupe" du prochain gars après avoir trahi sa parole et tué un être vivant.

Le soucis, c'est que le temps presse. Se disputer ne ramènera pas les morts et va nuire à notre cohésion d'équipe : je préfère garder l'oeil sur Mysto plutôt que de le lâcher dans la nature, faché, et d'apprendre qu'il a tué un groupe d'habitants sans manifester trop d'état d'âme. Je préfère donc me montrer réfléchi et ne pas l'attraper par le col pour l'engueuler copieusement.

- J'suis content de faire équipe avec toi, Mysto, mais si on pouvait se concerter avant que tu ne prennes la décision de tuer une source d'information... Eh bien, ce serait parfait. On sait ce qu'ils comptent faire mais on ne sait pas pourquoi, ou ce qu'ils ont fait. Ni pour qui Bref, on a aucune grosse info et on ne peut pas être sûrs à 100% qu'ils sont des criminels qui justifient l'emploi d'une méthode aussi expéditive que la tienne.

Après, j'ai peut-être mal interprété ses paroles. Peut-être que "s'occuper" de quelqu'un pour Mysto, c'est pas forcément le tuer. Mais il vient de me prouver qu'il est capable de prendre une vie sans procès ni réflexion profonde. Avec la même impulsivité que je manifeste lorsque je fonce pour tenter de sauver quelqu'un. Bref, c'est dérangeant.

- Il doit bien y avoir des centaines de clubs dans cette ville... Même si on part du principe qu'ils sont tous corrompus, ce sera pas forcément par la même organisation criminelle... Bref, on peut pas attaquer arbitrairement le dirigeant de chaque club et espérer que le type vaporeux apparaisse pour l'intercepter... Déjà, comment pourrait-on l'intercepter ? Il peut devenir vaporeux. Non, il nous manque beaucoup trop d'informations pour qu'on puisse prendre une décision...

Et puis, si on chope le type vaporeux, qui nous dit que Mysto ne vas pas le buter dès qu'il aura arrêté de parler, avant qu'on ait chopé toutes les infos nécessaires ? Je pense cette question en apparté et ne lui en fait pas part afin de ne pas me disputer avec lui. C'est purement gratuit et contre-productif, d'autant plus que je pense qu'il a compris que c'était important pour moi.

Il faut donc qu'on prenne une décision.

Un gaz s'infiltre dans la pièce et je commence à suffoquer. La tête me tourne, ma gorge me gratte... Je regrette d'être réapparu à Dreamland sans masque à gaz pour cette nuit-là. J'essaie de bloquer ma respiration mais c'est trop tard, je tombe dans les pommes sans parvenir à jeter un coup d'oeil à Mysto pour voir ce qu'il est en train de faire.

Je ne peux pas le savoir mais un dirigeable d'entretien lévite au-dessus du club. Depuis la nacelle, un type encapuchonné tient un tuyau qui est raccordé aux canalisations du club, dans lequel il fait circuler un gaz grisâtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Le Fléau
Pouvoir : Contrôleur obscur
Points de Puissance : 22 300 points
Points de Réputation : 24 300 points
Messages : 120
MessageSujet: Re: Trafic, fumée et entourloupes [PV Hiruko Mysto]   Lun 19 Fév - 21:24

Pour Mysto, tuer un insecte était anodin, pareil, dans Dreamland, à part les voyageurs, les autres ne l'importaient pas plus que ça, il savait que ce n'était pas réellement un meurtre puisqu'il n'était pas dans la vie réelle. Pourtant, Edgar lui semblait affecté par ce genre de comportement, même si le jeune brun ne pouvait pas le voir, il est vrai qu'il aurait pu penser que tout le monde n'avait pas la même vision des choses. Mais bon, c'était maintenant chose faite ! Du moins jusqu'à ce que Ed prenne la parole en demandant à son partenaire de se concerter avant de faire quoi que ce soit.

Il est vrai qu'il avait tuer la source d'information un peu vite mais, ils avaient quand même obtenu des petites informations. Et puis, Mysto ne voulait pas prendre le risque de le laisser s'échapper, déjà qu'ils avaient perdu l'homme qui était là juste avant, si le pou en plus ce barrait à son tour... Il expliqua aussi qu'ils ne pouvaient pas être sur que ce sont des criminels qui méritent une telle sentence. Cette phrase fit disparaitre le sourire du jeune garçon un petit instant. Comment ça ? Ils avaient carrément essayé de les tuer, l'invalide s'était battu pour aider son compagnon et maintenant, voilà qu'il n'est pas sur de leurs mauvaises intentions ? Ici, la moindre hésitation peut être fatale, penser que son ennemi fera ce qu'on lui demande juste parce qu'il a été battu ou parce qu'il s'avoue vaincu était aussi une erreur. Si dès le départ la personne ne coopère pas, il est, pour Mysto, impossible de lui faire confiance, peu importe ce qui se passe ensuite. Penser qu'il ne réfléchit pas à ses actes n'était pas la meilleure solution, bien au contraire, le jeune homme ne faisait qu'assurer ses arrières afin de ne pas tomber dans un piège. Nettoyer les lieux était pour lui, le meilleur moyen d'assurer la suite de leur mission même si il est vrai qu'avec le peu d'informations obtenues il allait être un peu plus difficile de trouver le reste des personnes recherchées.

Enfin bon, le jeune garçon gardait un air assez sympathique, même si ce que son compagnon venait de lui dire n'était pas le même point de vue que le sien, il allait quand même essayer de le laisser faire les choses à sa guise. Et puis, c'est Mysto qui a voulut aider Edgar donc autant faire les choses comme ce dernier le voulait.

Avant même de répondre, un gaz commença à s'infiltrer dans la pièce. Mysto s'en aperçut dès que le gaz entre dans son champ de vision. Ed étant un peu reculé de lui, n'eut pas le temps d'être prévenu que celui-ci commençait déjà à tituber. Sans perdre la moindre seconde, le jeune garçon retira sa veste avant de l'entourer autour de sa bouche et son nez afin de limiter l’inhalation du gaz au maximum. Pendant qu'il se fabriquait un masque fait maison, il se demandait ce qu'il devait faire de son coéquipier. Un petit instant d'hésitation, le laisser ici et s'occuper de la situation lui-même ou l'embarquer avec lui. S'il l'abandonnait, non seulement il pouvait lui arriver quelque chose mais en plus de ça, celui-ci lui en voudrait surement d'avoir continuer l'enquête sans sa présence.

Il fonça alors sur lui et s'abaissa au moment où Ed commençait à chuter après s'être évanoui le récupérant sur son épaule. Il retourna vers la porte d'entrée, là où il était arrivé et à sa plus grande surprise, la porte était fermée à clé. Le seul qui avait pu faire ça n'était autre que l’adolescent qui l'avait accompagné jusqu'ici.. Il commençait à se demander si toute la ville n'était pas de mèche dans cette histoire mais pour le moment pas le temps de penser à ça, il longea le mur jusqu'à atteindre une fenêtre qu'il brisa avec son coude avant de balancer Ed en dehors et passer à son tour à l'extérieur. Une fois sortit, il récupéra son équipier et avant même de se mettre en mouvement, une foule était présente criant de partout. La seule information que Mysto parvint à comprendre était celle d'une femme qui criait qu'ils étaient encore là, qu'ils étaient revenu, les membres de Hazard. Retirant sa veste de son visage, le jeune homme s'avança vers la dame pour tenter d'en savoir plus sur ce fameux groupe mais après seulement quelques pas, il finit par s'évanouir à son tour, il devait surement avoir inhalé un peu de gaz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Trafic, fumée et entourloupes [PV Hiruko Mysto]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Trafic, fumée et entourloupes [PV Hiruko Mysto]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le cake au saumon fumé
» Plus sur le trafic drogues-armes entre Haiti et la Jamaique
» Le trafic du cafe a la frontiere Haiti-Rep. Dominicaine nuit
» Fumées des réacteurs dorsaux
» ? Toiles d'araignées et fumée...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RP :: Seconde Zone :: Royaume Steampunk-
Sauter vers: