Bienvenue

Liens utiles

Effectifs

Ligue B : 18 membres
Ligue M : 7 membres
Ligue S : 0 membre
Créatures : 10 membres
Inclassables : 0 membre
Seigneur cauchemar : 1 membre
Rois des rêves : 0 membre

Top-Sites & Discord


Membres du mois

Joy
Profil
Top quêtes
Léo
Profil
Top vote
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Partagez | 
 

 The experts Mathematica with Inspecteurs Siegfried & Sao from Dreamland Police Department [Quête]

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleur des mots runiques
Points de Puissance : 17 400
Points de Réputation : 9 800
Messages : 21
MessageSujet: The experts Mathematica with Inspecteurs Siegfried & Sao from Dreamland Police Department [Quête]   Mar 23 Jan - 23:50

Rappel de la quête:
 


Ce sera 500 E.V. et pas plus !
Allons tu sais bien qu'ils se cachent bien ces types, j'y ai passé toute la nuit pour avoir celui-là.
Et tu as à peine une égratinure !
C'est pas parce qu'ils sont mauvais pour combattre des humains que c'était facile. Ils font des ravages sur ton business de chasse il me semble ?
Va pour 550 mais c'est parce que t'es mignon !
Tu es dur en affaire, comme toutes les Félynes.

Siegfried récupéra la récompense prévue pour sa mission : traquer des braconniers qui troublaient le travail des hunters. Ces individus salissaient le travail des professionnels de la chasse aux monstres épiques en frappant tout ce qui ne parlaient pas donc il ne fallait pas dire qu'au final, ça revenait à éliminer la concurrence. S'éloignant du comptoir ses yeux s’arrêtèrent sur une affiche placé à sa hauteur sur la porte de sortie.

A tout ceux pouvant aider :
 

Dit moi tu en sais un peu plus sur ça ? Disait-il en se retournant vers la Félyne et en montrant l'affiche qu'il venait de lire.
Pas grand chose, il y a un nouveau voyageur dans leur royaume et apparemment c'est un sale petit pervers qui fait des saletés dans le royaume. Ça ne tiendrait qu'à moi j'irai lui découper ses bijoux moi-même. Mais toi tu pourrais y aller, tu es le grand héro qui sauve les gens non ?
Je ressens de la moquerie dans ton expression, ai-je raison ?
Parce que je sais très bien que tu vas y aller. C'est ce que tu fais tout le temps.

La jeune créature connaissait le tempérament du voyageur et pour cause il était un habitué du village des hunters, et l'un des rares à se soucier des créatures et des voyageurs quand la plupart ne voyait que par la chasse à la grosse bête. Il la remercia et finit sa nuit dans un lieu calme, éloigné de la ville, près d'un ruisseau.

La nuit suivante il se rendit à Mathematica, capitale des chiffres et de tout ce qu'on pouvait faire avec. On pouvait y voir les habitants s'échanger des informations à pertes de vue, c'est comme s'ils étaient tous dans un groupe de projet et travaillaient ensemble sauf qu'au lieu d'être dix ils étaient des milliers. C'était une ville impressionnante pour son acharnement du travail qui pouvait facilement se confondre à celui de Relouland mais il fallait éviter de le dire tout haut. Siegfried se reconcentra sur les raisons de sa venu et essaya d'en apprendre un peu plus sur les événements en parlant avec les habitants.

Bonjour monsieur je souh-...
Et ça fait 654 m²... non non non quelque chose ne va pas je me suis trompé c'est terriiiiiiible.
Euh monsieur ?
Rah non d'un logarithme de 0, quel est le bon résultat ? je vois pas mon erreur
42 ?!
42 ... 42 ... Mais oui si je change ce paramètre, et donc maintenant je procède à ce changement par [...] voilà je l'ai !

Le voilà partie laissant le pauvre Siegfried seule, totalement ignoré, à une époque il aurait pu tuer pour cela mais il s'était apaisé, pour le bien de tous. N'ayant peu de succès avec les habitants il se rendit dans le bâtiment de police du royaume, du moins ce qui en ressemblait. Il passa la porte et ni une, ni deux, ses oreilles subirent la terrible pression des centaines de personnes qui se plaignaient de tout et de rien. Des comptoirs à perte de vue, avec à chaque fois un agent écoutant plus ou moins un habitant se plaindre que le changement de loi ne convient pas à cause d'un mauvais calcul d'un paramètre, bref cet endroit était un lieu dangereux pour quelqu'un qui ne vivait pas dans ce royaume. Il s'approcha d'un comptoir pour avoir des renseignements sur le voyageur.

Oh vous n'êtes pas d'ici vous.
En effet et je ne me plaindrai donc pas du changement d'une lois. Je suis ici concernant le voyageur qui perturbe cette ville, apparemment il agresse sexuellement des jeunes femmes, je pourrai en savoir plus ?
Ah, alors oui on a plusieurs plaintes à ce sujet. Ce gars c'est vraiment un problème, il agresse toutes les filles qu'il croise depuis une semaine maintenant. Mais franchement en une semaine, le nombre de victime... c'est du jamais vu, il est en train de battre un record. En chiffre cela donne 530 coups de pé-..
Je ne suis pas sûr que ce soit un détail très important. Par exemple où il agit ou comment il procède seraient des informations beaucoup plus utiles.
Hm oui je vois... alors, et bien les victimes un peu partout en ville, il n'a pas de préférence, il se met en action dès qu'il voit une cible féminine. Quant à ses méthodes, il l'attrape de force et se faufile dans une ruelle pour faire ce qu'il doit faire, puis il continue sa route pour trouver une autre proie. Il n'essaie pas de se cacher mais il est très rapide on arrive jamais à l'attraper, surtout parce qu'on ne sait pas où il va apparaître.

Voyageur coriace ou incompétence du royaume à gérer un problème qui n'est pas un nombre ? Sans connaitre son adversaire, Siegfried voyait bien un problème dans le système de ce pays, mais il n'avait pas l'intention de retourner le royaume pour des problèmes philosophiques, ce qui comptait c'était d'arrêter de faire souffrir ces femmes.

Il y a déjà un gars qui va faire une ronde, c'est un voyageur aussi qui est venu comme vous pour enquêter, il est eux par là-bas *montre la porte de sortie sur le côté*

Remerciant l'individu, Siegfried fit marche arrière et se retourna pour atteindre la sortie et, en ouvrant la porte, se libéra de l'enfer de ce bâtiment, une grande inspiration de l'air pur tout en fermant les yeux pour apprécier la moindre molécule de dioxygène. Sur le côté près du mur du commissariat se trouvait l'homme précédemment pointé du doigt par l'agent, un voyageur à la peau noir, cheveux frisés de même couleur, tenu urbaine aux couleurs complémentaires.

C'est donc vous le voyageur qui est venu plus tôt pour se renseigner sur le fauteur de trouble ?
Après avoir pausé la question, il se rapprocha de l'homme, les yeux bien fixés sur les verres de ses lunettes, remontant légèrement les gants il tendit sa main droite.
Je me nomme Siegfried Richter, je suis là pour arrêter ce voyageur, j'espère que nous pourrons le trouver avant qu'il ne recommence ses activités.

Son petit sourire retirait toute trace de méfiance et d’appréhension sur son visage, il n'espérait ne pas tomber sur un voyou aussi méprisable que sa cible, sinon il serait obligé d'agir de manière peu catholique, mais son instinct lui disait de croire que lui, qui se tenait devant lui, serait de bonne compagnie.


Dernière édition par Siegfried Richter le Dim 4 Fév - 15:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôle des Sens
Points de Puissance : 6 000 points
Points de Réputation : 4 200 points
Messages : 74
MessageSujet: Re: The experts Mathematica with Inspecteurs Siegfried & Sao from Dreamland Police Department [Quête]   Jeu 25 Jan - 11:41

Allez savoir pourquoi il avait accepté; Un flic de Dreamland vient le voir et lui demande de l'aide, lui le malfrat, le tueur, le flingueur... Sans doutes que c'était par peur de l'ennui de ce royaume, les maths, les chiffres, si il ne s'agissait pas d'argent, c'était la hantise de Luciano...
En fait quand il était arrivé, il était tombé sur une bande d'allumés ne parlant que de théorèmes et déballant leur savoir insupportable et tout simplement chiant. Donc même si c'est un flic qui viens te demander de l'aide parce que tu es un des seuls voyageurs, et que t'as pris gout à l'action et à l'adrénaline depuis Kazinopolis, tu sautes sur l'occasion!

Il s'avère que l'officier avait vu dans le pouvoir du Brésilien une aubaine. Quoi de mieux qu'un traqueur aux sens sur développés pour cette mission ? Et il ne pensait pas si bien dire, sans le savoir, ils avaient sûrement choisi la meilleure personne pour mener à bien cette quête, ce serait la folie contre la perversion. On le fit attendre un moment, sois disant pour aller chercher son partenaire. Et quand celui-ci arriva, São lui tendit sa main en se présentant!

"Sache que seul la prime m'intéresse, j'en ai rien à faire que ce type soit un détraqué..."
Ouais après tout Luciano n'était-il pas pire que ce foutu voyageur aux déviances sexuelles?... Certes ils ne jouaient pas dans la même cour mais ils n'étaient pas si éloignés l'un de l'autre.

Quoi qu'il en soit les deux nouveaux compères se mirent en routes, pour tenter de trouver un indice, ou un témoin capable de leur dire où pouvait bien se trouver leurs cible commune à lui et Siegfried, d'ailleurs Siegfried mettait le Brésilien mal à l'aise, avec son allure efféminée et ses cheveux longs, puis en y songeant,lui, devait produire le même effet. Cependant, Luciano sentait une différence de puissance évidente, il émanait de Siegfried une certaine aura...

Luciano dans ses pensées se pris les pieds dans quelques chose...

"Putain j'ai trébuché sur un 2, la loose" Il regarda attentivement l'obstacle, le déterra un peu et constata une sorte de liquide blanchâtre sur le pauvre chiffre qui avait rendu l'âme... Il porta son doigt à sa bouche et décréta "...Il s'agit bien de... semence humaine, le type est passé par là, peut être deux heures de ça". (sale.)
Mis à part le burlesque tendant vers le glauque de cette situation, il s'agissait en réalité de la première application du pouvoir de Luciano concernant le goût. (quel pouvoir de merde qui implique des responsabilités de merde!)

Le point positif dans tout ça, déjà Siegfried n'avait pas eu à le faire à sa place... Que dire sinon que Luciano avait envie de vomir et ne savait pas du tout pourquoi il avait fait un truc pareille, c'est que maintenant même sans connaître le type il commençait à avoir de la rancoeur, il n'aurait don aucun scrupule. On aurait pu admirer son professionnalisme, mais c'était vraiment pas cool en vrai.

Luciano ne put s'empêcher de remarquer que le type semblait volontairement laisser des indices, comme si il s'agissait d'un mobile, comme si il voulait qu'on l'attrape, le brésilien resté aux aguets, il avait moyen envie de se faire violer.

Mais ça lui rappelait son enfance, lorsqu'il tabassait les gamins pour leur prendre leur pognon, il se souvint que lui aussi laissé volontairement des traces, alors, cela voulait dire qu'il était organisés, et que tous ces viols avaient été prémédités... Ils avaient à faire à un calculateur, ce qu'il n'avait pas pris en compte, c'est que tous les menaient là ou il avait envie de les mener.

"On a affaire à un dangereux sociopathe... n'oublie pas qu'un matheux est un fin stratège Siegfried, qu'est-ce que tu suggère toi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleur des mots runiques
Points de Puissance : 17 400
Points de Réputation : 9 800
Messages : 21
MessageSujet: Re: The experts Mathematica with Inspecteurs Siegfried & Sao from Dreamland Police Department [Quête]   Sam 27 Jan - 21:34

L'homme en face de lui se nommait São, et apparemment seul la prime l'intéressait. Siegfried aurait pu mal le prendre, mais n'était-ce pas ce qu'il avait fait pendant des mois ? Récupérer une dent de tigre sabre parce qu'elle a de la valeur au village hunter par exemple, il l'avait fait, il comprenait cet homme, car au fond il est pas si différent de lui, mais le contrôleur des mots pensaient aussi aux femmes en danger.

Cela prouve que tu as de la détermination.

Un tutoiement, Siegfried venait de changer de discours après avoir entendu la réplique du brésilien, il sentait que ce dernier n'était pas là pour trier les lentilles, il allait en faire de même, cette fois son sourire montrait de l'excitation. Son style à la funky cops ne passa pas inaperçu aux yeux de l'allemand, c'était un style appréciable, il se l'était approprié notamment avec ça chevelure caractéristique du genre afro. Pendant qu'il pensait à cela, Siegfried commença à surveiller très attentivement les ruelles, pour lui il était plus logique que le violeur sorte d'une de ces petites rues pour attraper sa proie. Il entendit son équipier se plaindre de quelque chose, il se retourna pour vérifier que ce n'était rien mais malheureusement, c'était bien un cadavre, un 2. Siegfried ne pensait pas qu'il y avait des êtres à la forme de chiffre dans mathématica, la population étant originaire de Relouland, ils avaient donc une apparence humanoïde assez normale.

Un élément interpella les inspecteurs d'un jour, le liquide blanc qui reposait sur le chiffre, Siegfried pensait à un liquide humain évident sachant qu'ils avaient affaire à un violeur en série, mais São voulu s'en assurer en... goûtant le liquide. Celui-ci confirma que c'était de la semence d'homme mais le regard qu'avait lancé Siegfried à cet homme, la seule raison pour laquelle il était encore à ses côtés était la mission qu'ils avaient en commun.

Je vais faire comme si je n'avais rien vu... dit-il de manière totalement désespéré.
Il y a quand même quelque chose de dérangeant... il n'existe pas de créature à la forme de chiffre, et puis un cadavre comme ça en plein milieu du trottoir, c'est un peu facile. Stratège tu as raison, je crois qu'il sait que des gens le pourchasse. Et s'il a deviné que c'était des personnes qui ne connaissaient pas trop le royaume, comme nous, alors on est peut-être bien dans un piège.

Pour avancer ses propos il frappa sur une partie du 2 qui s'allongea du au choc.
Elastique ... ce n'est pas un cadavre, juste un chiffre, c'est son pouvoir. C'est un invocateur de chiffre, le policier nous a informé de ça, c'est un message.

Lui qui pensait prendre ce voyou sur le fait et l'arrêter bien gentiment, bien au contraire, ce jeu de chat et la souris allait durer un bon moment. Comment trouver un homme qui savait qui étaient ses pourchasseurs ? Et bien on pourrait en discuter longtemps mais il fallait savoir que le violeur était pas très sain d'esprit et c'étai lui qui était venu aux voyageurs. Un jeune homme aux cheveux jaunes et verts vêtu d'une chemise rose ouverte et d'un pantalon blanc était apparu derrière les deux hommes, armé d'un sept il s'exclama :

SaVeZ vOuS .... pourquoi j'ai un pantalon blaaanc ♥️ ? *chargement de mitraillette* Parce qu'avant il était noir hahahaaaaaaa

Avant même de savoir ce qui ce passait, le fou tira à l'aide du sept qui était en fait une mitraillette, mais les projectiles qui en sortaient étaient des éponges... ce qui ne blessa absolument pas les voyageurs.

Arf pas de bol ! BREF quand faut niquer faut niquer !
L'homme partit à une vitesse hallucinante en utilisant une sorte de chiffre tapis, ayant la forme d'un quatre. Cette scène troubla encore plus Siegfried que ce qu'avait fait São, il n'était pas si fort qu'il pensait, par contre sa folie était imbattable. L'argenté regarda le brésilien, d'un air agacé, les poings légèrement serrés, il essaya de calmer son agacement.

C'est la réunion des timbrés décidément, on le suit et on lui fait sa fête !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôle des Sens
Points de Puissance : 6 000 points
Points de Réputation : 4 200 points
Messages : 74
MessageSujet: Re: The experts Mathematica with Inspecteurs Siegfried & Sao from Dreamland Police Department [Quête]   Lun 29 Jan - 14:44

Parfois, il se le disait, il avait tendance à la sûr interprétation, il s'avérait qu'ils avaient trouvé leurs type! C'était simplement un gros déglingo, qui violait tout ce qui se trouvait être vivant, ou disposant d'un espace pour y insérer son... HUM

Luciano était de l'avis de son comparse, il fallait le suivre, mais il sautais partout ou invoquait des chiffres trampolines quand les deux pensait pouvoir resserrer leur étreinte sur lui. A chaque bond il montrait son ÉNORME membre à ses deux rivaux. Maintenant qu'il l'avait bien identifié il s'agissait d'un jeune homme tout juste sur ces 25 ans, le bougre avait du avoir un Œdipe très mal réglé... Et il ne semblait pas prêt de se laisser attraper, seulement, il voulait lui les attraper, c'était au jeu du premier qui se ferait prendre... Au sens littéral j'entends

Effectivement il allait leur donner du fil à retordre, le flingue ne lui serait d'aucune utilité au vues des mouvements bien trop imprévisible du violeur. Raah, décidément, il commençait presque à regretter d'avoir assurer à ce flic qu'il l'aiderait, bon après c'était le jeu. Tout ne pouvait pas être toujours si simple... Ou serait l'adrénaline dans tout ça ?

"T'as une idée? je suis preneur!" affirma un Luciano essoufflé par cette vaine course à Siegfrid, une idée il en avait bien une mais il valait mieux la garder pour un moment déterminant.
Le pervers avait maintenant disparu de leur champs de vision, sans doutes se trouvait-il sur l'un des toits des bâtiments environnants...

Non, il était encore là. Il les observait. Maintenant São commençait à comprendre, le gars était félé du ciboulot, bien plus que ne pouvait l'être notre antihéros. Mais dans le genre fondaison de durite il avait fait fort, Luciano se demanda si le type était pareille dans la réalité.
C'est approximativement à la fin de sa réflexion qu'il se décida à activer son odorat.

Puis après avoir grimacé comme un chien truffier, le nez épaté et les narines dilatés. Il lacha un:

"Y a... Comme une odeur de cul sale qui plane..." des plus déconcertants.

La terre se déroba sous les pieds des deux voyageurs chargés de l'arrestation. São tenta vainement de s'accrocher et après une chute assez conséquente, il s'évanouit au milieu d'un tas de  "1" qui s'était planté dans sa peau de part et d'autres.

Avant de se laisser aller à l'inconscience il pria pour que personne ne le souille. Mais il s’inquiétait du sort de Siegfried, qui était peut être rester à la surface, et devrait surement combattre seul le dangereux détraqué sexuel.

Il s'endormit donc honteux de n'avoir pas vu le piège, lui dont les sens devait normalement être sur développés.

Quand il s'éveilla on lui tendit une main, mais ne pu distinguer à qui elle appartenait, depuis combien de temps avait-il été inconscient que c'était-il passé, devait-il saisir la main ?

Son corps lui faisait quand même mal, tous ces chiffres qu'il avait planté dans tous le corps, il les retirerait après être sorti de cette galère... Et il allait faire sa fête à l'autre enfoiré ! ça y est là, il était vénère ! Il allait l'enc... ouais non faut vraiment arrêter ce délire des sous entendus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleur des mots runiques
Points de Puissance : 17 400
Points de Réputation : 9 800
Messages : 21
MessageSujet: Re: The experts Mathematica with Inspecteurs Siegfried & Sao from Dreamland Police Department [Quête]   Dim 4 Fév - 17:56

Après une ultime provocation, Siegfried et São suivirent leur cible dans une chasse à l'homme ridicule. Deux voyageurs, parcourant les rues de Mathématica sous le regards des habitants chiffres, à la poursuite du violeur qui rebondissait de trottoirs en balcons. Ils essayèrent de le coincer dans des ruelles, de le prendre par surprise, rien à faire ses capacités étaient bien trop efficaces face aux sens aiguisés du brésilien et les mots de l'allemand, qui finirent par perdre sa trace.
Essoufflé São demanda à Siegfried si une idée lui était venu pour retourner la situation en leur avantage, mais il était lui aussi dans une impasse. Comment arrêter un homme qui pouvait se déplacer de cette manière, la question qui valait de l'or, et qui ramènerait la normalité dans ce royaume. L'argenté pensait, l'emmener dans une situation où il arrêterait de courir, c'était le moyen de le coincer par surprise, lorsqu'il s'intéressait à autre chose, mais ce mec ne rêvait que d'une chose, le sexe. A cette pensé, le visage de Siegfried se froissa, comme empoisonné par son imagination, devait-il joué le rôle de la fille pour attirer ce type ? Non, non, et non ! Ce n'était absolument pas crédible, sa carrure l'empêchait de prétendre à une telle pirouette.

J'ai beau réfléchir, je ne trouve rien de concret.

Plus de cible en visuel, perdus au milieu des géométries du royaume, les deux voyageurs marchèrent en vain dans l'espoir d'avoir l'éclair de génie ou la chance du siècle. Le pisteur afro réutilisa son odorat amélioré, il cherchait la piste du violeur. Il reniflait assez fortement, la tête pivotant à chaque odeur s'approchant de celle de sa proie, ses manières étonnaient l'allemand, il était bien content d'avoir son pouvoir et non pas celui-là qui manquait quand même de classe.
Mais ce pouvoir avait de mérite d'être efficace, le nez pointé vers un immeuble nain comparé aux autres bâtiments voisins, il interpella son comparse pour annoncer qu'une sale odeur sexuelle planait dans les environs. L'argenté ne pouvait s'empêcher d'imaginer quel genre d'odeurs il pouvaient sentir dans le quotidien pour dire cela et cela amena sa concentration ailleurs que dans le piège dans lequel ils allaient. Le sol craquela sous les pieds du brésilien, par réflexe Siegfried s'arrêta sans comprendre que son camarade était en danger. C'était lorsque celui-ci disparut dans le trou que l'allemand se précipita pour voir si tout allait bien.

Décidément c'est pas ma journée. se disait-il en voyant São évanoui dans un lit d'aiguilles pas très longues, heureusement sans quoi cette nuit aurait été sa dernière en tant que voyageurs. Alors qu'il s’apprêtait à descendre aider son coéquipier, un fouet retint son bras, le fou était sortie de sa cachette, surement pour souiller celui qui était tombé dans son piège.

Laisse moi le black ! Son ton était sérieux, comme déterminé à embrasser ses folies sexuelles.
Je vais devoir refuser.
Je risque de te faire très mal si tu refuses.
La main libre de l'argenté dessina le mot de feu et l'absorba, obtenant l'aura de feu, il commençait à s'énerver, perdant toute pitié envers le criminel, il allait lui faire mordre la poussière.
Essaie donc.

Il tira sur le fouet pour attirer le fou tout en libérant le feu de son corps sous la forme d'une sphère qui passa proche de la tête de ce dernier qui s'était jeté au sol pour éviter, cramant au passage sa chemise au niveau de l'épaule et quelques brins de cheveux. L'assaut se termina par un coup de pied, tel un tireur de coup-franc, dans le visage du violeur qui roula sur trois mètres avant de se relever avec difficulté, plus surpris que blessé.

Ok là je deviens sérieux.

Il invoqua des "6" ou des "9" qu'il tenait comme des tonfas, la courbe des chiffres semblaient être tranchante, cela compliquait la situation pour le contrôleur des runes, qui n'avait pas d'armes. L'invocateur des chiffres étaient très agile, et son adresse avec ses armes montrait que le coup encaissait auparavant était bien dû à la surprise de l'action. Siegfried jouait la défensive, il évitait les lames, en reculant, son manteau et ses cheveux se sacrifiaient à chaque mouvement d'esquive. A force de le fatiguer Siegfried le surpris de nouveau en bloquant l'une de ses armes grâce à une clé de bras. Mais en passant la main de l'invocateur derrière son dos, il fut empalé par le second tonfa au niveau de la cuisse échappant un gémissement de douleur qui excita le fou.

Haha t'aimes ça hein ? Je peux utiliser mon troisième tonfa si tu veux, il est encore plus gros.

L'argenté ne répondit pas, il préféra garder sa concentration pour écrire sur le dos de sa victime le mot mur, sur lequel il posa le mot glace, cela créa un mur de glace qui emprisonna l'invocateur, paralysant son corps jusqu'à la poitrine, lui privant également ses mains afin de ne plus pouvoir invoquer le moindre chiffre.

Enfin... il était tenace.

Alors que l'emprisonné était en train de hurler, tel un gamin à qui on avait refusé un jouet, Siegfried, boiteux, alla voir son camarade, qui commençait à reprendre connaissance. Lui tendant la main, il réussit à le sortir du piège et l'aida à retirer ses aiguilles de "1". Voyant qu'il regardait le violeur qui pleurait il lui expliqua ce qui c'était passé.

Cette enflure est vraiment agile, mais maintenant il ne fera plus rien.

Tout semblait être réglé, du moins c'est ce que pensaient les deux enquêteurs, mais le fou se mit à rire, il avait quelque chose en tête, une carte qu'il n'avait pas encore dévoilé, il n'était donc pas qu'un simple violeur dérangé.

C'est bien vous m'avez eu, mais elle, du coup elle est coincé ! HAHAHAHAAAAA

Avait-il piégé une femme ? Parlait-il de son sexe ? Dans les deux cas cela ne disait rien de bon. Les voyageurs pensaient en avoir enfin terminé avec cette histoire d’enquêteur d'un jour, mais non, maintenant il fallait faire un interrogatoire...

Vous pouvez toujours me relâcher et je parlerai... hm ?

Siegfried lui lança une aiguille "1" qui se planta dans la joue, faisant office de réponse négative à sa proposition, se tournant vers São qui se remettait doucement de son malaise et de ses multiples blessures.

Bon, qu'est-ce qu'on fait ? Il a surement un otage, ou plusieurs, on ne peut pas les laisser sachant à quel point ce type est malade. Sachant que c'est une ou plusieurs femmes elles doivent être en train de vivre un enfer à l'heure ou l'on parle.

Ils pensaient en avoir terminé, mais l'enquête ne faisait que commencer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôle des Sens
Points de Puissance : 6 000 points
Points de Réputation : 4 200 points
Messages : 74
MessageSujet: Re: The experts Mathematica with Inspecteurs Siegfried & Sao from Dreamland Police Department [Quête]   Lun 5 Fév - 10:52

Et c'est là que São entrait en jeu, les interrogatoires ça le connaissait, qui plus est lorsqu'il fallait faire preuve d'ultraviolence, de plus toute la haine qu'il avait accumulé  avait  trouvée son exutoire.

"Laisse moi m'en charger, tu vas voir qu'il va parler!"

S'approchant du détraqués, notre détraqué lui asséna un puissant coup de poing dans la mâchoire, c'était un avant goût... Au type de répondre "Oh oui vas y fais moi mal le black, je suis sûre que t'es monté comme un étalon"

Putain d'enfoirés de malade, il avait l'air d'aimer ça, ça allait être plus compliqué que ça.

"Hmm et si je te castrais tel le chien que tu es, serais-tu toujours aussi insolent?" Le regard menaçant...

Pas de réponse, Luciano en déduisit qu'il avait touché un point sensible... A moins que... Et si la torture psychologique était en fait la meilleure solution.

"Laisse moi deviner, quand tu étais petit tu n'avais pas d'amis? Tout le monde te rejetait ? Et en grandissant ça ne s'est pas amélioré, tu n'avais pas de groupe au collège, au lycée, tu était seul, tellement seul et laid que les femmes n'ont jamais posé un seul œil sur toi... Alors tu t'es mis à fantasmer sur ta propre mère, ta pauvre mère... Jusqu'à ce que... tu commette l'irréparable..."

Luciano plongeait ses yeux dans ceux du malade qui tremblait, de peur et d'excitation... Le Brésilien avait sensiblement vu juste, car l'autre nerveux commençait à s'énerver... Si bien qu'il parvint à retirer l'une de ses mains du mur en y allant comme un forcené, puis il invoqua à nouveau son tonfa avant de se couper l'autre qui resta coincée dans le mur de glace. Puis il fuit à nouveau, échappant aux deux flics improvisés.

"Je sais, ça à l'air mauvais comme ça, on l'as perdu... Mais en réalité, il est blessé... Pas seulement physiquement" dit-il en désignant les tracés de sang au sol qui leur permettrait de se remettre en course aiguillés par l'hémoglobine.

C'est d'ailleurs ce qu'il firent, cela les mena dans une sorte de bâtiment désaffecté où étaient tagués des calculs incompréhensible pour un esprit aussi peu matheux que Luciano.

"Il faut rester sur nos gardes, c'est peut être un autre piège, mais j'ai confiance en tes mots Siegfried, je sais que les chiffres ne peuvent égaler les lettres."

Ils entrèrent et la porte se verrouilla derrière eux. Peut être que ces pièces étaient piégées, mais le funky cop sentait l'odeur du fou, ainsi que celle de chaires genrées, des femmes, plusieurs, les phéromones se battaient jusqu'aux narines de notre contrôleur...

Puis son ouïe activé il put entendre le fou "Il va me le payer, enfoiré de noir, FERME LA TOI !" puis le bruit d'une victime ballonnée suivit de celui d'une baffe. Cela venait du tout dernier étage. Ils étaient au premier, et il y en avait dix, chacune des pièces était piégées et ou gardée.

"Je crois qu'il séquestre ses victimes là haut, pas de temps à perdre!" parfois, le psychopathe se sentait l'âme d'un justicier, Dreamland était sa thérapie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleur des mots runiques
Points de Puissance : 17 400
Points de Réputation : 9 800
Messages : 21
MessageSujet: Re: The experts Mathematica with Inspecteurs Siegfried & Sao from Dreamland Police Department [Quête]   Mer 7 Fév - 21:23

Siegfried n'était pas un expert de l'interrogatoire, en fait il n'en avait jamais fait, ni même vécue. Tout naturellement, son camarade prit le relais, apparemment c'était son dada, il était confiant de lui et assura qu'il allait obtenir les informations. Après quelques propos déplacés, qui touchèrent la sensibilité du tordu, celui-ci réussis à se sortir une main de la glace et avant même que l'un des deux justiciers puissent agir, il invoqua un tonfa pour se couper l'autre main qui était coincé dans le mur et retira le reste de son corps avant de prendre la fuite. L'argenté pensait l'interrogatoire raté, et il était difficile de dire le contraire, des phrases choquantes qui avaient braqué l'interrogé au point qu'il prît la fuite, cela ressemblaient à un échec. Surtout qu'à cause des aiguilles précédemment plantées dans son corps, São n'avait pas eu les réflexes de poursuivre le fugitif, il en était de même pour Siegfried avec sa jambe, surtout que pendant l'interrogatoire il se cautérisa la plaie avec une rune de feu. Un mal de chien et une baisse de régime comme après un bon repas furent ressenti par le contrôleur des runes, il allait devoir se retenir sur les mots le temps que son corps s'équilibre.

São rassura l'argenté et peut-être lui-même aussi en disant que finalement la situation n'était pas si mauvaise que cela, en effet des traces de sang suivaient le violeur et il ne pouvait donc pas se cacher aux yeux des inspecteurs d'un soir. La jambe de Siegfried ne tremblait plus au contact du sol, et même s'il était encore un peu boiteux, il pouvait faire face à la folie du jeune mathématicien. Les traces menèrent à un vieux bâtiment, les dessins matheux à moitié effacés sur les murs semblaient montrer qu'un gang de mathématiciens avait élu ce lieu comme domicile par le passé. Le brésilien entendit leur cible au dernier étage, comme par hasard, un rapide regard de déception de l'allemand pour apercevoir une dizaine d'étage, mais il y avait des otages, il se plaindrait plus tard.

En effet, allons y !

Sans attendre, les deux hommes gravirent les marches pour rejoindre le sommet du bâtiment, si le souffle était difficile à tenir, aucuns problèmes n'étaient à déplorer étrangement. Un étage immense, rempli de salles, gardés par des ... choses. Des créatures mi-humanoïde mi-chiffre, anciennes victimes du pervers transformés en esclaves  sexuels vêtus de cuir digne des plus sales films pornographiques. Ces personnes étaient des victimes, pas question de les abattre, Siegfried n'allait pas utiliser son pouvoir, il ramassa une tige en métal ressemblant à un pied de biche.  

On ne les tue pas, on essaie de les raisonner ou on les assomme.

Pas le temps d'attendre la réponse de son camarade, l'argenté n'eut pas ce luxe puisque les créatures étaient programmées pour repousser les étrangers. Il en comptait une douzaine, difficile de tous les épargner quand ils voulaient tous la mort du duo mais c'était la voie que choisit l'allemand. Il maitrisa le premier venu, esquivant son poing, il porta d'un coup sec la tige de fer sur le coté du crane, ce qui éteignit la lumière à son adversaire. Il en fit de même pour le deuxième, puis le troisième avant d'être encerclé par le reste de la bande. Les effets de la transformation de son sang en encre se fit sentir à son dernier stade, il sentait son équilibre affaibli, ajouté à cela sa blessure à la jambe qui persistait, il était en difficulté. Que faisait São pendant ce temps ? Il n'avait même pas prêté attention à son coéquipier, il pouvait soit préparer un coup pour sauver les miches de l'argenté, soit porter secours aux otages en bottant les fesses du matheux violeur. Dans les deux cas cela aidait Siegfried.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôle des Sens
Points de Puissance : 6 000 points
Points de Réputation : 4 200 points
Messages : 74
MessageSujet: Re: The experts Mathematica with Inspecteurs Siegfried & Sao from Dreamland Police Department [Quête]   Mar 13 Fév - 14:21

"Je te les laisse !!!" en disant cela, il confiait à Siegfried la tâche de s'occuper des étranges créatures réduites en esclavage sexuel par le matheux, tous revêtait une tenue de cuir bdsm, certains avaient des trous pour les yeux, l'autre moitié était plongé dans le noir complet, cependant, ils n'avaient pas l'air sympathique, pas animé par des choses saines...

C'était décidé, il esquiva toutes ces bizarreries, et Luciano grimpa l'escalier, les premières d'une longue série de marche, il arriva dans une nouvelle salle, la porte se referma derrière lui également, dans cette seconde pièce il n'y avait pas d'ennemis, simplement ces suites de chiffre sur les murs, des calculs étaient à trous... Siegfried lui était en plein combat, alors que le Brésilien devait faire face à une énigme. Quand les deux aurait accompli leurs devoirs, une nouvelle porte s'ouvrirait... La collaboration était de mise, bien qu'ils aient affaire à deux situations complétement différentes... Et qu'ils ne le savaient pas, encore une fois le funky cop avait foncé sans réfléchir, pensant à sauver les victimes du fou furieux.

Réfléchir... Là il allait devoir réfléchir! Dans ce genre de casse tête, il est impératif d'examiner la pièce... Une pièce non meublée, une simple table au milieu de la pièce avec un feutre, il allait sans nul doutes devoir compléter ces calculs à trous. Mais alors pourquoi ces piles de feuilles blanches étaient disposées aux quatres coins? Du brouillon peut être...

A moins que ? Se saisissant du feutre il tenta d'écrire n'importe où sur le mur le plus proche. Un sept sorti aussitôt du mur à l'envers, en direction des bijoux de famille de São, il se recula par réflexe, mais pas assez pour ne pas en souffrir.

"AOUTCH! L'enfoiré..." C'était donc pour ça les feuilles, il se doutait que si il tentait d'écrire une réponse au calcul en se trompant, la sanction serait un peu plus dangereuse qu'un simple sept dans les burnes !

(5⋅i+2⋅i−41−i)= −3+4⋅i x(1+i)2 = .... -4 i/i était celui écrit sur la porte.

Oulah... faut pas oublier que Luciano il a jamais été à l'école, et si la famille lui avait refait une éducation, les maths n'avait pas été au programme. Merde, il ne pouvait ni avancer ni faire marche arrière...
Il resta alors un moment à griffonner des suites de calculs, mais rien n'aboutit réellement... tant et si bien qu'il compléta une première pile de feuille... Mais rien à faire ce n'était pas à sa portée...
Il tourna, encore, et encore... Sans savoir si il parviendrait à sortir d'ici. Mais le matheux... Il tirait sa force de cette peur des chiffres... Il ne devait pas être aussi fort que ça en calcul,  conclu notre antihéros. Se pourrait-il que ... ?

Luciano décapuchonna son feutre, la main tremblante, il l'approcha de la zone à compléter et griffona quelques chose ... Un bruit de serrure retentit, Siegfried devait en avoir fini, et lorsqu'il rentrerait dans la salle il pourrait voir un magnifique chibre dessiné dans la zone à compléter... Mais quel genre d'esprit fourbe était ce malade ?

Cependant la seule porte qui s'était ouverte était celle retournant en direction de Sieg, non celle sur laquelle était le calcul. Il y aurait donc une autre façon ? Sans doutes que l'argenté avait trouvé une clefs sur un des gardiens, il l’espérait!

Cependant il ne le saurait pas cette nuit là car Luciano s'éveilla peu après ? Celà signifiait-il que la mission avait échoué ? Non car maintenant il connaissait les failles de ce malade mental, et il viendrait terminer ce qu'ils avaient commencer tôt ou tard, seul ou accompagné !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: The experts Mathematica with Inspecteurs Siegfried & Sao from Dreamland Police Department [Quête]   

Revenir en haut Aller en bas
 
The experts Mathematica with Inspecteurs Siegfried & Sao from Dreamland Police Department [Quête]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des inspecteurs forestiers pour proteger les parcs nationaux
» Siegfried
» Siegfried.
» Cours n°4 : Siegfried et les Nibelungen
» Siegfried de Mizar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RP :: Première Zone :: Mathematica-
Sauter vers: