DreamLand Infinity


 

Partagez | 
 

 Du rififi chez les félins | Quête feat Blanche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Ligue B
Pouvoir : Dino Maker
Points de Puissance : 8 750 points
Points de Réputation : 7 500 points
Messages : 83
Localisation : Vers là bas
MessageSujet: Du rififi chez les félins | Quête feat Blanche   Mar 23 Jan - 20:02

L'effervescence du fameux, du légendaire marché carotte était telle que le décrivaient les habitants d'un des villages adjacents à la capitale traversé par Drasur il y a quelques heures de cela. La foule était dense, les gens se poussaient, chacun voulant voir ce qu'avaient à offrir les stands, tout cela rythmé par les cris des vendeurs ventant leurs produits. Une certaine ambiance de souk plongeait le jeune homme dans une bonne vieille nostalgie, lui rappelant ses escapades au pays natal de ses parents, à l'époque où il était encore jeune et innocent. Ah c'est sûr qu'il ne l'était plus aujourd'hui, sirotant son verre de "Catnip special", tranquillement posé sur une terrasse du marché, une cigarette au bec. La fameuse spécialité du bar était, d'après la description du menu, un mélange de lait et de bourbon, le tout enflammé après avoir été saupoudré avec de l'herbe à chat. Le serveur avait assuré au voyageur que ce breuvage aiguiserait ses sens, l’élèverait à un stade de conscience jamais atteint auparavant. Tout ça ressemblait d'avantage à un bon vieux mensonge histoire de pousser le cocktail le plus cher au voyageur naïf en pleine mission, car il ne sentait absolument rien pour l'instant, si ce n'est un léger sentiment de s'être fait rouler.

Crachant des nuages de fumée de plus en plus gros, l'invocateur observait la foule devant lui, faisant doucement glisser son regard sur chaque passant. Il n'était pas ici pour rien, on lui avait confié une mission et il comptait bien la remplir. Quelle mission vous demandez vous derrière votre écran ? Il semblerait que des pickpockets traînent au marché depuis quelques temps, ce qui est loin de plaire au grand Nekonyan, seigneur des chats et autres félins. L'un de ses sujets interpella ainsi notre héros il y a quelques nuits de cela, lui demandant d'intervenir dans la plus grande des discrétions et de prendre les malfrats sur le fait. Il n'avait pas parlé de récompense ce qui désola le jeune homme, mais l'occasion de se faire connaître des autorités d'un royaume si important ne pouvait être ignorée, ça pouvait toujours aider. Puis surtout, il n'avait pas grand chose à faire ces derniers temps et était capable de n'importe quoi pour s'échapper de sa routine onirique. À quoi bon être conscient du monde des rêves si ce n'est pas pour y vivre des aventures formidables et excitantes ? Même si attraper des petites frappes relevait plus du travail d’intérêt général que de la quête épique, c'était mieux que rien.

La créature mi-lionne mi-chat de gouttière ayant trouvé Drasur pour ce boulot lui avait affirmé qu'il engagerait quelqu'un d'autre et que le point de rendez-vous serait cet établissement, le "Chat chen bon là dedans !" mais il ne voyait personne d'autre autour, si ce n'est des créatures. Il était persuadé que son partenaire serait un autre voyageur, le chat-lion lui ayant bien précisé que le roi cherchait des voyageurs relativement inconnus pour cette tâche. Cette précision sur la célébrité relative de notre héros le piqua au cœur, ce dernier se berçant d'illusions depuis qu'il avait atteint le top 1 000 de la ligue Baby, il aurait besoin d'un peu de temps pour se remettre de cette humiliation, le temps que son ego surdimensionné ne guérisse.

Perdant peu à peu patience et ayant terminé son verre hors de prix, le jeune homme décida qu'il était temps d'agir sans attendre son potentiel collègue. Il avait repéré un petit stand de maroquinerie à quelques mètres de la terrasse qui l'aiderait bien dans son plan. Il le rejoint et acheta un bon gros portefeuille à fourrure grise. Il le remplis de quelques serviettes récupérées au bar, afin de rendre le tout le plus attrayant possible et l'enfonça dans la poche arrière de son jean, le laissant dépasser de quelques centimètres. Il se mis alors à marcher quelques mètres, les mains sur l'arrière de son crâne, donnant l'illusion de flâner comme un touriste idiot, son portefeuille bien en évidence. Histoire de donner un peu de consistance à son plan machiavélique, il se mit également à parler tout seul.

« Ahlala, quelle belle nuit ! J'espère vraiment que rien ne se passera mal, je suis vraiment nul pour remarquer quand quelqu'un me touche hahahaha ! »

La subtilité à son paroxysme ... Si sa réflexion n'attirait pas les voleurs, cette histoire se terminerait bien vite en agression sexuelle pour sûr. Il était pourtant persuadé que sa tactique serait des plus efficaces, allant jusqu'à penser qu'il serait capable de boucler l'affaire bien avant que l'autre voyageur n'arrive, ce qui lui permettrait d'obtenir l'intégralité de la récompense, même si rien ne confirmait son existence pour le moment. Bien qu'il se sentait capable de boucler l'enquête seul, il aimait parfois se surnommer "Inspecteur Drasur" tout seul sans aucune raison valable donc pour lui il n'y avait aucune difficulté dans sa tâche, il décida tout de même de maximiser ses chances en multipliant ses yeux. Il invoqua ainsi Rexouille, sa fidèle mascotte, qui apparut au niveau de ses pieds, il se baissa alors à son niveau pour lui chuchoter.

« Bon mon p'tit, le plan est simple, si quelqu'un m'approche trop, tu lui saute dessus et tu le mords de toutes tes forces, essaye de pas trop me coller non plus pour que ce soit pas trop grillé, t'as compris ?
- Wouf wouuuf awoouuuh !
- On va dire que c'est un oui, allez, motivé ! »

Il se releva alors et constata que les aboiements de son tyrannosaure avaient pas mal attirés les regards des passants, étant des félins pour la plupart. Certains feulaient, d'autres hérissaient leurs poils en signe de contestation mais tous le méprisaient. Drasur lâcha un long soupir, espérant au moins que la bourde de son invocation attirerait éventuellement les voleurs vers lui. Il continua ainsi sa route, suivi de près par Rexouille qui ne semblait pas vouloir suivre ses directives, faisant les cents pas, attendant patiemment que quelque chose arrive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 12 600
Points de Réputation : 9 300
Messages : 71
MessageSujet: Re: Du rififi chez les félins | Quête feat Blanche   Mar 23 Jan - 21:44

« En retard, en retard, j’ai rendez-vous quelque part ! » cria Blanche en bousculant quelques félins qui feulèrent à l’attention de l’invocatrice, bien mécontent d’avoir été poussés.

Une bonne vieille insomnie, comme on les aime ! Évidemment, il fallait que ça arrive pile. Poil. Aujourd’hui, génial ! Le seul jour, de tous les jours (ou nuit, plutôt, serait un choix de mots plus judicieux) où elle ne devait pas être en retard, elle ne trouvait pas le sommeil ! Parfois, elle avait envie de se mettre des baffes.

Pour une fois qu’on lui confiait une responsabilité en plus ! Rien de moins que de choper des voleurs, pour le compte du roi des félins en personne ! Sa majesté voulait des voyageurs pas trop connu (voire même pas connu du tout) pour attraper ses malfaiteurs et Blanche, qui avait déjà eu affaire avec des félins, en compagnie de Jøn au royaume miniature, avait décidé d’accepter la mission. Elle sera avec un autre voyageur sur le coup, donc pas de soucis à se faire non ?

Si elle ne s’était pas perdue, elle devrait bientôt être arrivée au point de rendez-vous, un bar au nom plus que douteux (quoiqu’elle se souvint de la souris gangsta nommée Jerry et se dit que finalement c’était plutôt normal.), bar où son compagnon pour cette quête l’attendait déjà depuis un moment.

Vérifiant la devanture, s’assurant ainsi qu’elle ne s’était pas trompée d’endroit, la jeune femme se mit à scruter les alentours à la recherche d’un autre voyageur. Cependant, personne. Est-ce qu’il serait par chance, en retard lui aussi ?

L’invocatrice effectua quelques allers-retours dans le bar, espérant l’avoir simplement raté, mais rien, aucune trace d’un autre voyageur. La jeune femme croisa les bras et fit la moue. Soit il l’avait abandonné ici, et ce n’était pas très sport, soit il était aussi en retard, et ce n’était pas sport non plus de la laisser seule enquêter sur ces vols !

Blanche prit alors une chaise et s’assit dessus, toujours boudeuse, observant les alentours en espérant apercevoir, de près comme de loin, son allié.

Alors qu’elle commençait à perdre patience, son regard se porta sur un homme de dos, accompagné d’une drôle de bestiole (qui semblait bien faire flipper les autres félins) qui déambulait dans les allées de la ville, mais ce qui frappa l’invocatrice, c’était surtout le portefeuille bien en évidence qui était fourré dans sa poche du pantalon de l’homme (non, elle ne le matait pas, elle était juste observatrice).

N’écoutant que son courage, et aussi parce que c’était le but de sa mission, d’empêcher les voleurs de voler, la jeune femme se leva et courut vers l’homme, l’écoutant pas le serveur râler, alors qu’il lui demandait de payer une consommation pour rester assise là.

Bousculant de nouveau les félins sur sa route qui ne savait décidément que râler et cracher leur boule de poil, Blanche atteignit bientôt l’homme et se mit à le héler :
« Hey ! Hey M’sieur ! M’sieur, votre portef- »

Blanche n’eut pas le temps d’achever sa phrase que la bestiole, qui s’avéra être un putain de tyrannosaure oh mon dieu c’est quoi cette chose, se retourna et se mit à grogner sur l’invocatrice, qui recula aussitôt, visiblement peu enclin à se laisser mordre par la créature qui était quand même un tyrannosaure, un putain de tyrannosaure bordel de merde.

« Pardon, Pardon ! Pas manger ! » cria alors Blanche vers le dinosaure, « Gentille bestiole, gentille ! Ramenez-le ! » Dit alors la jeune femme en direction de l’homme, et en espérant qu’il coopère surtout.

Alors que leur regard se croisèrent, Ce fut comme si le temps s’arrêta, Blanche plongeant son regard dans celui de l’autre voyageur, comprenant enfin que oui, c’était lui. Un grand sourire apparut sur son visage et elle déclara, pleine de joie :

« Aaaaaah, mais oui c’est toi l’autre voyageur, pour la mission ! Ben oui je suis trop bête, Ahah ! » Dit-elle en se frottant la nuque, « Désolé pour le retard, hein, les insomnies, quand ça nous prend. Enfin bref. Moi, c’est Blanche, Blanche Marchal, et toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Dino Maker
Points de Puissance : 8 750 points
Points de Réputation : 7 500 points
Messages : 83
Localisation : Vers là bas
MessageSujet: Re: Du rififi chez les félins | Quête feat Blanche   Sam 27 Jan - 15:17

Ah bah ça commençait bien dis donc, Rexouille ignorant totalement les directives de son invocateur au premier suspect. Il était censé mordre, fort, enterrer ses dents dans la chair des voleurs si profondément qu'ils passeraient le reste de leurs vies ensemble, à jamais liés par les crocs de l'animal. Mais non, il s'était contenté de grogner et d'alterner entre miaulement et aboiement, ce petit con. Bon, il n'y avait pas que du mauvais dans son action, il avait au moins réussit à interpeller Drasur, lui indiquant bien que quelqu'un ou quelque chose s'approchait de lui. Ce dernier étant perdu dans ses pensées, ignorant totalement la raison de sa présence ici pendant quelques minutes, réfléchissant à des problématiques un peu inutiles. Il se demandait par exemple si le fameux cliché du chat retombant toujours sur ses pattes était réel ou pas, se voyant pas mal tenté d'attraper une créature féline aléatoire et de la jeter d'un immeuble pour voir. Fort heureusement pour son intégrité physique, son casier judiciaire onirique et surtout le bien être de la population locale, l'arrivée du voleur le tira de ses pensées horribles.

Il se retourna rapidement, plaçant une main sur son portefeuille pour le protéger, avant de réaliser qu'il n'avait aucune valeur et qu'il ne servait donc pas à grand chose, surtout qu'il avait mis la main sur le voleur. Ou la voleuse plutôt ? Elle n'avait pas vraiment l'air d'une créature, surtout pas une créature du royaume des chats d'ailleurs. Après quelques secondes à reluquer la jeune fille, Drasur comprit enfin qu'il s'agissait très certainement d'une voyageuse. Elle était pas mal mignonne tiens, avec ses petites antennes, ses collants et sa petite robe et ... Il n'eut pas le temps de continuer de fantasmer comme le bon vieux pervers qu'il était, la voyageuse visiblement paniquée lui demandant de reprendre le contrôle de sa bête sanguinaire, c'est à dire le gentil bébé reptile. Bon, un bébé tyran lézard, mais un bébé quand même enfin !

Drasur attrapa ainsi la bêbette par la nuque et le posa sur sa tête, la petite bête partant sur une petite sieste bien méritée après ces trois minutes d'activité intenses. Le lausannois se tenait là, debout comme un con, alors que la jeune fille le dévisageait, jusqu'à que dans un éclair de génie, elle ne réalise qu'ils étaient censés faire équipe tous les deux. Ah bah oui, c'est logique ça, le maker aurait pris quelques minutes avant de tout lier dans sa caboche, surtout qu'il pensait à d'autres choses là, comme cet homme chat qui passait à côté et qui serait parfait pour son expérience et ... Non ! Il fallait oublier cette idée.

Dans tous les cas, la jeune fille se présenta, s'excusant de son retard. Drasur se mit un peu à stresser, non pas à cause du retard de sa compère mais plutôt à cause de la manière dont elle déclarait dans le plus grand des calmes, avec une foule dense autour d'eux, qu'elle était là pour une mission. Même si elle n'hurlait pas forcément, ce n'était pas la plus grande preuve de discrétion. Le jeune homme attrapa ainsi Blanche par le poignet, la tirant avec lui pour s'extirper du marché et rejoindre la terrasse où ils étaient censés se rencontrer. Il percuta plusieurs personnes en route, la foule donnant l'impression de grandir seconde après seconde. Après quelques temps, le duo arriva enfin au café, Drasur s'installant à la même table qu'auparavant, posant Rexouille sur une des autres chaises, essuyant la bave du gosse lui ayant coulé sur le front. Il commanda d'une main levée deux nouveaux verres et s'alluma une cigarette, avant d'enfin répondre à la petite abeille.

« Blanche c'est ça ? Enchanté, moi c'est Drasur et lui là c'est Rexouille ! Bon, désolé de pas avoir répondu avant mais je préférais ne pas parler de la "mission" en plein milieu du marché ... Bon, du coup, t'as un plan d'attaque ? Moi je pensais faire l'appât comme t'as pu le voir, mais bon ça a pas trop marché, mais du coup j'ai encore le portef... Putain je l'ai plus ! On me l'a chouré sa mère ! »

Le serveur arriva au même moment, déposant deux "Catnip special" sur la table, alors que Drasur pétait littéralement un câble de son côté, vérifiant toutes ses poches pour être certain de ne pas avoir changé le portefeuille d'endroit. Il ne l'acceptait pas encore mais il s'était fait avoir par la, ou les, personne qu'ils recherchaient. La chasse avait débutée mais les voyageurs étaient encore sur la touche. Espérons que Blanche ait un meilleur plan, sinon la nuit promettait d'être longue ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 12 600
Points de Réputation : 9 300
Messages : 71
MessageSujet: Re: Du rififi chez les félins | Quête feat Blanche   Sam 27 Jan - 16:00

Heureusement pour Blanche, le sale petit monstre fut rapidement maitrisé par son maître. Ce dernier chopa la saloperie qui lui servait d’animal et le posa sur sa tête tel un dresseur portant son faignasse de pokémon.

A peine les présentations terminées, Blanche n’eut pas le temps d’ajouter quelque chose que l’autre voyageur lui chopa le poignet et la traîna avec lui. Il fallait quelques secondes à la jeune femme pour retrouver un rythme de marche calqué sur l’homme qui l’emmenait avec elle, si bien que lorsqu’elle commença enfin à marcher normalement, lui lâcha sa poigne, et se rassit à une table du café où ils étaient supposés avoir rendez-vous. Ah ben ça servait bien à quelque chose tient.

Imitant son comparse, l’invocatrice se posa sur une chaise et posa ses coudes sur la table et son menton sur ses mains, alors que le voyageur retirait le pokémon ambulant de sa tête et commandait deux verres (de mojito, elle espérait). Alors qu’il commençait à allumer une cigarette, elle ne pouvait s’empêcher de fixer avec de grands yeux le filet de bave qui coulait sur le front du voyageur. Bonjour le tue-l’amour, c’est l’antithèse du mot « sexy ». En plus, ça doit puer de fou.

Essayant de ne pas se focaliser sur le putain de filet de bave oh mon dieu comment on peut survivre à ça, Blanche se concentra du mieux qu’elle put sur le discours de son collègue voyageur, qui répondait au nom de Drasur.

Elle n’eut pas le temps que répondre, que ce fut le drame. Le portefeuille de Drasur était porté disparu, ce qui semblait porter un coup au voyageur, quand même.

Blanche se demanda ce que contenait le bien disparu pour que tant de colère soit en train d’être extériorisée par Drasur, mais rapidement, son attention se porta sur les cocktails, avant de faire une moue déçue. Oh ben non, ce n’était pas des mojitos. Dommage.

Tout en laissant le voyageur se calmer, Blanche prit son cocktail et commença à le siroter, tout en balayant son regard tantôt sur Drasur, puis la bêbête qui l’accompagnait. Bon, si on oubliant le filet de bave et le putain de monstre, le voyageur était plutôt pas mal dans son genre. Ils pourraient peut-être faire connaissance après leur boulot, qui sait ? S’il acceptait de se nettoyer le crâne, bien sûr.

Lorsqu’enfin, le voyageur eut terminé de bien péter un câble, Blanche reposa son cocktail, et se pinca le menton, prenant une expression songeuse.

« Une idée ? Ben, euh… Oh ! Je sais ! Y a une série télé que je regarde, FBI, duo très spécial, c’est pas génial, mais c’est assez cool. Euh, enfin bref, c’est l’histoire d’un flic du FBI qui travaille en collaboration avec un faussaire, spécialiste dans les vols et arnaques. Enfin, y a un épisode, le faussaire, il s’appelle Neal, ben il doit apprendre au flic, Peter, comme devenir un vrai voleur. Non, attend continue de m’écouter, ça peut marcher ! Genre, il lui apprend comment voler en s’entraînant sur un mannequin, tout ça. Enfin ! Tout ça pour dire que si on veut choper les voleurs, il faut penser comme les voleurs ! On doit observer, et apprendre d’eux, et comme ça, on pourra les prendre à leur propre jeu ! » Dit Blanche avec un triomphe non dissimulé dans la voix. Un bon petit plan bien foireux comme on les aime. Mais l’important, c’était d’y croire, et Blanche y croyait.

Reprenant son cocktail, je jeune femme se mit à scruter la foule à la recherche d’un potentiel élément suspect dans le décor qui lui permettrait d’appréhender le voleur, tel tout bon détective privé qui se respecte.

Bon, l’important c’est de participer, et ça, pour participer, l’invocatrice y mettait du sien. Pas sûr que la qualité y soit, par contre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Dino Maker
Points de Puissance : 8 750 points
Points de Réputation : 7 500 points
Messages : 83
Localisation : Vers là bas
MessageSujet: Re: Du rififi chez les félins | Quête feat Blanche   Mer 31 Jan - 3:07

Pfiou ... Il était temps de se calmer. La colère était montée d'un coup, envoyant une bonne grosse dose d'adrénaline dans le système sanguin du voyageur, le tout se dissipant presque immédiatement. Il prit une grande inspiration, une bouffée de fumée cancérigène et expira le tout en levant la tête vers le ciel, fermant les yeux pour éviter de perdre trois points de vision à fixer le soleil qui brillait de milles feux. La nuit était belle, il était sur une terrasse avec une petite voyageuse, un bon verre bien fort devant lui, tout devait bien se passer. Sauf qu'il y avait bien sûr cette putain de mission et ces voleurs qui s'étaient bien foutus de sa gueule.

Il esquissa un sourire en coin en les imaginant, complètement déçus en déballant leur butin, n'y découvrant qu'un tas de serviettes bon marché. Bon là dans l'immédiat, un liquide visqueux lui coulant toujours sur le front, il aurait bien eu besoin de ces mouchoirs, se voyant forcé de nettoyer le tout d'un coup de manche un peu dégueulasse, c'était sale mais mieux que rien, au moins les voleurs eux n'aurait rien à faire avec ces serviettes À moins qu'ils ne savaient très bien qu'ils ne trouveraient rien de bien glorieux et n'aient accomplis leur acte dans le seul but d'humilier la graine d'inspecteur qu'était Drasur ... Rien que de penser à ça l'enrageait d'autant plus, il décida ainsi de vider son esprit de ces pensées toxiques, autant que faire se peut et de se concentrer sur les paroles de Blanche.

Elle lui présenta un plan plutôt bizarre, tout en décrivant une série télé qu'elle semblait aimer, un peu trop en détails d'ailleurs. Enfin, notre héros avait déjà vécu cette situation, il savait ignorer les informations en trop et récupérer seulement les bons tuyaux. Ecouter une femme parler des Frères Scott pendant deux heures tout ça pour terminer la soirée avec une bise sur la joue, il avait déjà donné. Il n'empêchait que l'idée n'était pas mauvaise, se mettre dans la peau du voleur, penser comme lui, voir même s'infiltrer dans leur réseau et le détruire de l'intérieur ... Il y avait clairement de l'idée là derrière, ça pourrait marcher, bien mieux que de simplement servir d'appât bêtement comme il l'avait tenté plus tôt. Il pris une bonne lampée de boisson et cru entrer en transe, était-ce l'herbe à chat qui faisait enfin effet ? Ou bien un effet placebo particulièrement puissant ? Il n'aurait su dire, mais il se sentait chaud tout à coup, chaud patate même.

« Bon alors observer les voleurs, j'pense qu'on peut oublier, si on pouvait les voir on leur sauterait dessus et ce serait fini. Par contre ... Penser comme eux ça me plaît, il faut se mettre dans leur peau t'as bien raison, comprendre où il serait plus simple d'agir et pourquoi ... Putain ça m'a chauffé ! J'vais tester direct ! »

D'un geste vif, il termina son verre d'un cul sec des plus glorieux avant de le taper avec force sur la table. Le serveur, un chat tigré gris s'élevant vers le mètre soixante dix, s'approcha de la table pour récupérer le verre vide. Le visage de Drasur changea subitement, arborant subitement un sourire et un regard carnassier. D'un coup de main, mimant un étirement, il fit tomber le verre au sol. Il ne se brisa pas mais força le serveur à se baisser pour le récupérer, sa chance était là, l'arrière train du chat se trouvant à quelques centimètres de lui. D'un geste rapide, il fit entrer ses doigts dans la poche arrière de la créature, avant de les retirer aussi sec. Le serveur se releva immédiatement, outré au plus profond de son âme.

« Monsieur, vous venez de me mettre une main aux fesses ?!
- Euuuh nan, c'est ma copine là ! Elle voulait faire de l'échangisme et elle voulait tester la marchandise, pas vrai chérie ? Hahaha vraiment, en voilà un malentendu ! Allez explique au monsieur que c'était rien de bien méchant ! »

C'était moins une, mais en même temps comme on dit au bistro, tout cul tendu mérite son dû ! Drasur laissa alors Blanche se dépatouiller, c'était sale et pas très sympa de sa part, mais il se disait que ça passerait sûrement mieux venant d'elle. Après quelques minutes, le serveur s'éloigna, quel que soit son humeur, l'invocateur ne faisant plus attention à lui. Il était bien trop occupé à célébrer intérieurement sa victoire, qu'il ne tarda pas à présenter à sa partenaire. Après avoir vérifié que le serveur n'était plus en vu, il ouvrit sa main devant Blanche, révélant son butin qui pendouillait entre deux de ses doigts : une clé argentée, accrochée à un porte-clé représentant des coussinets dorés. Il sourit à pleines dents avant de lancer à la voyageuse.

« Et voilà ! Comme quoi, ceux qui disent que le vol c'est dans le sang, ils ont pas si torts ! Bon au final on s'en fout de la clé, elle doit ouvrir quoi, la remise ou l'entrée arrière ? C'est pas ça qui est important ! C'est que j'ai réussi à lui piquer sous le museau et tout ça grâce à une chose : j'ai détourné son attention ! Le verre, Rexouille qui ronfle comme un malpropre, ton décolleté, tout a joué ! Il suffit qu'on repère des distractions potentielles dans le marché et on pourra délimiter des zones d'action ! »

Il se mit alors à scanner la foule environnante à la recherche de distractions. Ah ça, c'est pas du tout ce qui manquait. Entre les crieurs, ceux qui organisaient des spectacles de rue, les gens qui passent juste et bousculent tout le monde, ceux qui prenaient leurs temps pour faire leur shopping, les jeunes chattes qui hurlaient en prenant des selfies, les quelques mendiants, les jongleurs, les prix incroyables de Carley, une des vendeuses les plus en vogue de sa génération et j'en passe. Tout attirait l'attention dans ce marché et pourtant, il fallait trouver quelque chose, la chose qui attirait tous les regards, qui avait attiré celui de Drasur un peu plus tôt dans la soirée sans qu'il ne s'en rende compte ... Ça allait être compliqué tout ça dis donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 12 600
Points de Réputation : 9 300
Messages : 71
MessageSujet: Re: Du rififi chez les félins | Quête feat Blanche   Mer 31 Jan - 11:59

Et ben voilà ! Le plan de Blanche n’était pas si mal que ça, en fin de compte, puisque son compagnon voyageur l’approuvait ! Comme quoi elle pouvait parfois avoir de bonnes idées, voire même d’excellentes idées ! Son sourire s’agrandit alors que Drasur semblait plus qu’enthousiaste de mettre le plan que la jeune femme avait exposé. Il voulait même le tester, que dire de plus ?

Si seulement Blanche avait su dans quelle situation ça allait la mettre, elle n’aurait rien dit du tout. Avec une stratégie digne des plus grands films de gangsters, Drasur fit tomber son verre et tenta un vol (qui réussit, étonnamment) sur le serveur qui était venu nettoyer les dégâts. Cependant, le vol ne fut pas une réussite à 100% puisque le chat se retourna, outré d’avoir senti une main sur son popotin.

Appliquant de nouveau un fine stratégie, Drasur rattrapa le coup en accusant tout simplement Blanche, qui mit quelque secondes à comprendre, assez pour que le chat grossisse ses poils et lance un regard à l’invocatrice qui aurait pu la foudroyer sur place.

« Mais… Euh, Quoi ? » Balbutia Blanche, incapable de sortir une excuse décente au félin, qui commença à feuler. Paniquant, la jeune femme réussit cependant à retrouver ses moyens, enfin pas tous mais un peu.

« Mais je vous mettrais jamais la main au cul, monsieur, je… Vous n’êtes pas du tout mon genre, enfin, non, c’est pas ce que je veux dire, hein, vous êtes très bien comme chat, je suis sûre que pleins de félins et de félines doivent se retourner en vous regardant c’est juste que vous voyez, je suis pas dans la zoophilie… Enfin pas que vous soyez considéré comme un animal, enfin, je veux dire… C’est un malentendu ! »

La sauce ne passa visiblement pas et le félin, bien énervé, baffa la jeune femme avant de partir, furibond. Au moins, il ne l’avait pas griffé, mais nul doute que si un équivalent à twitter existait sur Dreamland, un hashtag #BalanceTonDard aurait probablement émergé en tendance et ce grâce à l’intervention de Drasur.

Se frottant la joue, Blanche regarda le concerné avec des yeux furibond avant d’immédiatement se calmer alors qu’il lui présentait sa découverte, une clé qu’il avait probablement volé au serveur, en lui mettant la fameuse main au cul. Même si ça n’avait pas exactement marché comme dans la série (Neal ne se faisait jamais choper comme ça, allons !) le plan avait au moins fonctionné, et ça avait l’air de rendre Drasur plus qu’heureux qu’il y ait une avancée dans leur plan extraordinaire.

Alors que le jeune homme se mit à scanner le marché à la recherche de distraction, Blanche baissa les yeux rapidement sur sa poitrine, se demandant bien en quoi son décolleté avait pu jouer, sachant que ce n’était pas elle qui avait mis la main au cul, mais Drasur. M’enfin bref, rapidement, elle imita son compagnon et observa la foule.

Malheureusement,  les distractions étaient bien trop nombreuses, et le champ d’action des voleurs pourrait se résumer à tout le marché. Une zone bien trop énorme pour deux voyageurs. Il fallait absolument réduire la zone.

« Pour voler, il faut qu’ils puissent les toucher, approcher les victimes de très près. En général dans les séries ou les films, les voleurs bousculent les gens pour pouvoir être assez près d’eux, et ainsi leur piquer. Oooh ! C’est peut-être ça qui s’est passé avec ton portefeuille ! On s’est bien fait bousculer quand on est revenu au bar, alors, les voleurs ont pu te le piquer à ce moment-là ! Tu l’avais toujours quand on s’est vu, non ? En fait, il faut essayer de voir qui est ce qui bouscule un peu trop les gens. Oooh ! Et aussi, s’ils sont plusieurs, voir les gens qui demandent leur chemins ou font de la pub pour des trucs inutiles ! EN général, un distrait, et l’autre vole ! En tout cas, dans la vraie vie et dans les séries c’est comme ça, alors pourquoi pas à Dreamland ? »

Focalisant de nouveau son attention sur le marché, elle essaya de repérer tout ce qui lui semblait suspect, prête à sauter sur le voleur à la moindre occasion, même sans mandat d’arrêt. La présomption d’innocence ? Bullshit ! On va y aller à l‘américaine, Oh yeaaah.

« Après, on peut retenter ta tactique. Celle de servir d’appât. Maintenant, on est deux… enfin 3 si on compte… « Rexouille » pour surveiller. » Dit Blanche en regardant la bestiole toujours endormie. Est-ce qu’elle se révélera vraiment utile en fait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Dino Maker
Points de Puissance : 8 750 points
Points de Réputation : 7 500 points
Messages : 83
Localisation : Vers là bas
MessageSujet: Re: Du rififi chez les félins | Quête feat Blanche   Jeu 1 Fév - 16:15

Ah oui, le serveur était donc parti sur une bonne grosse gifle, alors ça c'était inattendu. Heureusement que Drasur ne l'avait pas remarqué, probablement encore sous les effets bizarres de l'herbe à chat, sans quoi il aurait démarré au quart de tour. Il n'avait pas beaucoup de principes dans la vie, mais frapper quelqu'un sans raison comme ça, de plus une femme, ça avait tendance à le mettre hors de lui. Alors oui, de nos jours cela peut être vu comme du sexisme ordinaire et même si il en était lui même conscient, il avait été élevé comme ça. Sa mère lui ayant toujours dit d'ouvrir les portes aux femmes, de leur tirer la chaise au restaurant, de ne surtout jamais au grand jamais les frapper, toujours nettoyer la gougoutte aux toilettes avant un rendez-vous galant et bien d'autres conseils pas mal datés qui pourtant lui collaient à la peau. Enfin, tout ça pour dire qu'il aurait cramé le café si il avait été témoin d'une telle chose, ce qui ne fut heureusement pas le cas pour le bien de leur mission.

Elle commençait d'ailleurs à doucement tourner en rond cette mission. Cela faisait plusieurs dizaines de minutes que les voyageurs s'étaient retrouvés et pourtant, ils n'avaient fait aucune découverte à propos des voleurs qu'ils étaient censés attraper. Drasur avait appris qu'il était lui même capable de voler à la tire, tout comme il pouvait en être la victime, ce qui au final n'avançait pas grand chose. Heureusement, Blanche avança que la distraction n'était pas tout, ils ne pouvaient pas se fier uniquement sur ce qu'il se passait autour, les voleurs devaient sûrement travailler à plusieurs pour s'organiser, sinon leurs vols ne seraient pas si parfaits, ils se seraient fait voir au moins une fois et le roi n'aurait pas eu besoin de dépêcher des voyageurs pour s'occuper de ce cas ... Malheureusement, tenir un visuel sur autant de personnes se bousculant, c'était beaucoup trop pour deux personnes ... Encore une impasse donc.

« Ouais c'est bien beau la théorie mais je suis pas certain qu'on puisse les trouver comme ça, à moins qu'on reste ici une semaine et qu'on commence à identifier des visages familiers et encore ... Même là ce sera chaud, il est toujours blindé ce putain de marché. »

La voyageuse au costume d'abeille proposa alors de tenter la même technique qu'auparavant, avançant qu'étant désormais deux et demi, Rexouille ne comptant pas pour une personne entière on va pas se mentir, cela faciliterait les choses. Drasur était sceptique, c'était certes la seule piste qu'ils avaient mais ... Cela lui semblait un peu trop aléatoire. Alors il continuait d'observer la foule, faute de mieux, prenant le verre de Blanche pour se désaltérer entre temps. Ah bah oui, si le serveur ne leur apporte plus rien c'était un peu sa faute au final ! Le temps paraissait long, trop long, l'invocateur ayant l'impression de faire la même chose depuis trois jours. Il n'avait qu'une seule envie, déployer le maximum d'invocations possibles et contrôler tout le monde, mais même cette idée n'apporterait rien, avec ses deux pauvres dinosaures, qu'aurait il bien pu faire ? Si seulement Rexouille était adulte, là il aurait pu faire quelque chose, terroriser la population pour forcer les voleurs à sortir de leur cachette ou quelque chose dans le genre ...

Son esprit n'était même plus vraiment concentré sur la foule après un certain moment, la patience étant loin d'être une de ses vertus. Puis, soudainement, un éclair de génie le frappa. C'était évident ! Certes, Blanche et lui venaient d'arriver et n'avait aucune connaissance de ce marché, des habitués, de ceux qui avaient l'air louches ou quoi que ce soit. Mais quelqu'un qui s'y trouve toute la journée, constamment, aura forcément vu quelque chose ! Il s'empressa alors de partager sa découverte à Blanche.

« Attend ... Attend ! J'ai une idée de ouf ! Suis moi, tu vas voir c'est loin d'être con ! »

Il attrapa rapidement son bébé Tyrannosaure et le plaça sur son épaule, le reptile étant toujours complètement endormi. Il se dirigea alors rapidement vers la foule à nouveau, espérant que sa partenaire suivrait. Il traversa l'allée du marché jusqu'à arriver devant une petite fille, une mendiante semblant ne pas dépasser les 8 ans, même si il faut avouer que les apparences peuvent être plus que trompeuses dans ce monde, si ça se trouve elle était bien plus vieille que ce marché lui même. Il l'attrapa par la main en lui demandant de la suivre, tentant de la rassurer en lui disant qu'il lui donnerait de quoi manger si elle coopérait. La petite, une sorte de gamine avec les oreilles et les yeux d'un chat et un peu de fourrure sur le côté du visage, accepta en ne cachant pas sa peur.

Il l'amena alors avec lui, rejoignant un endroit plus calme en dehors du marché, histoire d'être plus tranquille et pouvoir discuter avec la petite. Ils se trouvaient désormais à côté d'un pont chevauchant une petite rivière, permettant d'entrer en ville. Le marché était toujours en vue, à une petite centaine de mètres de là. La petite tremblait et était au bord des larmes, brisant net le cœur de notre héros. La pauvre petite n'avait rien fait de mal, mais elle était primordiale pour la mission. Elle s'agenouilla au sol, baissant la tête, cachant son visage dans ses guenilles, alors que le jeune homme pris Blanche à parti pour lui expliquer son action.

« Alors écoute, je pense que cette petite est là tous les jours, au point que plus personne ne fait attention à elle. Si quelqu'un a pu voir quelqu'un ou quelque chose, c'est bien elle. Elle a l'air de flipper de moi, ou de Rexouille j'sais pas, donc j'pense que c'est mieux si c'est toi qui t'occupes de l'interroger. Essaie de la calmer aussi, la pauvre elle est en panique. J'vais rester là et faire en sorte que vous soyez pas dérangés, c'est notre seule chance j'te fais confiance ! »

Il agrémenta alors son petit discours d'un clin d’œil à l'attention de la voyageuse avant de s'éloigner d'elle de quelques mètres. Il avait vraiment foi en cette petite qui constituait la seule et unique piste plausible qu'ils avaient, si la petite n'avait rien à dire, la mission pourrait directement être considérée comme échouée, à moins qu'ils n'aient un gros coup de chance. Malheureusement, la chance ne semblait pas vraiment avec eux depuis le début de la nuit ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 12 600
Points de Réputation : 9 300
Messages : 71
MessageSujet: Re: Du rififi chez les félins | Quête feat Blanche   Jeu 1 Fév - 19:54

Drazur n’avait pas tort. Ils n’allaient pas passer le reste de leurs nuits à se tourner les pouces dans ce café à attendre de prendre les voleurs en flagrants délit. Autant dire qu’ils en avaient pour le reste de leur vie de voyageurs ! Et Blanche n’avait pas envie de terminer sa vie de voyageuse à chercher des voleurs dans un seul et même satané marché !

Alors qu’elle faisait la moue, se morfondant sur son sort, son compagnon voyageur semblait avoir eu une idée de génie, et sans laisser le temps à Blanche de finir son cocktail (enfin, déjà bien entamé par Drasur quand même), l’invocateur se leva et s’engouffra dans la foule avec son monstre. Blanche mit quelques secondes avant de réagir, et se leva précipitamment, courant au travers de la foule en espérant finalement rattraper Drasur. Heureusement, Rexouille était là pour aider l’invocatrice à retrouver son cher collègue détective. Une espèce de chien-dino miniature sur l’épaule d’un voyageur humanoïde au milieu de chats et de félins en tout genre, ça se voyait quand même un peu.

Lorsqu’enfin, la jeune femme retrouva, c’était pour se retrouver devant une scène digne de se retrouver dans un mauvais porno pas très légal sur les bords, à savoir Drasur qui emmenait une petite fille-chat dans des ruelles déserte. Attends, on n’est pas si désespérés quand même ! On va trouver une solution ! A quoi ça va nous servir la taule ? Blanche voulait bien essayer de penser comme un voleur, mais fallait pas déconner non plus, la case prison est facultative !

Blanche brava alors la foule en espérant arrêter un acte pas trop trop moral, et finit par rejoindre Drasur et la petite gamine.

Heureusement pour le casier judiciaire de l’invocatrice, ce n’était pas pour effectuer des actes que la moralité réprouve que son collègue l’avait emmené dans les ruelles mais pour l’interroger, police-style. La petite semblait prête à exploser en pleurs, et Drasur, alors qu’il essayait bien de faire quelque chose (de légal), finit par abandonné et prendre Blanche à parti, lui expliquant son rôle dans ce plan génialissime de fou.

« Ah oui, je vois. En gros on doit faire le good cop/bad cop et t’es le bad cop. J’ai pigé, je m’en charge. » Dit Blanche en souriant et en levant le pouce en l’air. Alors que son compagnon allait vérifier qu’ils ne se feraient pas interrompre, Blanche s’approcha de la gamine et plia les genoux.

« Coucou petite. » Commença-t-elle, mais son discours atterrit dans l’oreille de chat d’une sourde alors que la gamine continuait de pleurer de plus belle. « Euh… Tu sais, tu n’as pas à t’en faire, pour mon copain. Il fait un peu peur, mais il est sympa. Il ne te fera pas de mal… Je crois. »

Oups, ce n’était pas la chose à dire. Enfin presque. La gamine avait arrêté de chialer, mais elle regardait maintenant Drasur avec un regard paniqué. Bon… on avait réussi à moitié, pour l’instant.

« Non ! Ce que je veux dire, c’est… On a besoin d’informations que seule toi peux nous donner. Moi, je ne te veux rien, tu sais, mais si je n’ai pas ce que je veux, alors je vais repartir, et te laisser avec mon ami et son… sa chose. »

La gamina paniqua de plus belle, et sembla s’imaginer le même scénario catastrophe que Blanche précédemment, mais en ajoutant un côté plus sanglant à ça, puis, tournant son regard vers Blanche, hocha la tête et couina, d’une toute petite voix,
« Vous voulez quoi ? »

« Trois fois rien ! » Dit Blanche, satisfaite, « Juste… Tu sais qui est là dans ce marché, hein ? Nous, on cherche des méchants pas beaux, des gens qui piquent des choses aux autres gens, sans les payer ou leur demander. On veut juste savoir si tu as déjà vu ces gens, c’est tout. Alors ? »

La petite mendiante se mit alors à réfléchir un instant, devant probablement passer en revue tous les visages qu’elle devait voir depuis déjà un moment dans ce marché. Son visage s’illumina alors qu’elle semblait avoir trouvé quelque chose.

« Oui ! Tu parles de Palicouilles et sa bande ! »

Oh le nom de merde, pensa alors Blanche avant de reprendre son sourire un peu maternelle et de regarder la gamine.

« Palicouilles, tu dis. C’est lui qui prend aux gens sans demander ? »

« Totalement. » Dit la petite fille, « Mais tu sais, je ne suis pas débile, je sais qu’il vole. Même qu’il me donne un peu du butin parfois, quand il est de bonne humeur, mais il est rarement de bonne humeur. On peut le reconnaître parce qu’il a un tatouage en forme de requin dans le dos. A moins que ça soit son pelage qui est comme ça. Enfin bref, voilà. Il est toujours avec deux, trois autres chats parfois. Mais dis, tu lui veux quoi à Palicouilles ? »

Blanche regarda la mendiante quelques secondes en clignant des yeux avant de baragouiner :

« On va… lui demander d’être plus souvent de bonne humeur pour qu’il te donne plus de trucs, ça te va ? »

Au vu du regard de la jeune fille, Blanche vit qu’elle n’était pas convaincue et qu’il fallait un moyen d’acheter son silence. Une idée lui vint alors :

« Si tu préviens Paliburnes, je te jure que je rappelle mon pote et je te laisse avec lui, pigé ? »

Le message sembla bien passé au vu du regard de la jeune fille. Blanche lui ordonna alors de partir, ce qu’elle fit sans demander son reste, accélérant en passant devant Drasur et Rexouille. Blanche lui sivit de près, un air victorieux sur le visage.

« On cherche un chat avec un tatouage dans le dos en forme de requin. Il s’appelle Palicouilles et il traîne toujours avec deux trois autres chats de sa bande. Apparemment, c’est des voleurs du coin. Alors, on s’y met, à cette traque aux chats ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Dino Maker
Points de Puissance : 8 750 points
Points de Réputation : 7 500 points
Messages : 83
Localisation : Vers là bas
MessageSujet: Re: Du rififi chez les félins | Quête feat Blanche   Jeu 15 Fév - 14:51

Ah oui, la petite abeille semblait capable de piquer quand il le fallait, elle n'avait pas hésité une seule seconde à partir sur de la bonne vieille menace pour soutirer les informations à la petite. Drasur  de son côté n'avait pas tout entendu de la conversation, se contentant de tendre une oreille distraite pour tout de même s'assurer que cette histoire ne se termine pas en snuff movie. Au vu des réactions paniquées de la petite, c'était très certainement ce scénario là qu'elle s'imaginait, pauvre gamine apeurée qu'elle était. Lui qui pensait apporter un peu de douceur dans la vie de la mendiante en lui offrant un peu d'amour maternel, c'était raté. Enfin, au moins, le duo de détective de choc avait enfin les informations dont ils avaient tant besoin : un nom et une description, ce qui s'avérait largement suffisant désormais. Blanche exposa ainsi ses trouvailles rapidement, ce à quoi le maker ne pu s'empêcher de pouffer de rire.

« Putain le gars s'appelle Palicouilles ? Et il a un tatouage de requin ? V'là le beauf hahaaa ! Moi qui pensais qu'on tomberait sur une organisation criminelle dangereuse, ça va on est bien en fait. »

Une fois sa moquerie effectuée, il dégaina une cigarette de plus et l'alluma tranquillement, levant les yeux au ciel tout en crachant sa première taffe, parce qu'à Dreamland comme dans la vie, c'est toujours un peu stylé de s'en griller une pendant une profonde réflexion. Il se mit ainsi à réfléchir, ils avaient bien avancés certes, mais ça n'allait tout de même pas être de la tarte. Le royaume des chats était l'un des royaumes touristiques les plus visités du monde onirique, cela revenait un peu à dire à quelqu'un qu'il peut retrouver un gars qui s'appelle Jean-Eude à Paris et qu'il a un tatouage, ça reste bien compliqué comme bordel. Mais dans la vie réelle, il n'y a pas d'invocations et ça, ça facilite les choses. Avant de lancer son plan complètement fou et trop intelligent qui allait marcher c'est sûr, il interpella tout de même la petite qui s'enfuyait à toutes jambes. Elle se stoppa net et se retourna, complètement terrifiée, mais qu'est ce que Blanche avait bien pu lui dire bon sang ?

« Tiens, j'pense que c'est certainement la clé de l'arrière boutique du "Chat chen bon là dedans", si t'y vas discrètement tu devrais pouvoir te trouver de quoi béqueter. »

Il lui balança alors nonchalamment la clé, que la petite attrapa avant de s'en aller à toute vitesse, séchant ses larmes à l'aide d'une de ses manches brunie par la crasse, ce qui était mignon mais un peu dégueulasse quand même. Si la menace n'avait pas achetée son silence, ce petit geste ferait sûrement l'affaire, à moins qu'elle ne soit une vraie traîtresse. Après la découverte de la vraie nature de l'abeille envers les enfants, qui sait comment les gens pouvaient se comporter dans ce bled, plus rien n'était sûr désormais. Tout en continuant de griller sa tige à cancer, Drasur entreprit le lancement de son fameux nouveau plan 2.0. Il écarta les mains, une sorte de résine dorée apparaissant dans le creux de chacune de ses paumes, avant d'entrechoquer ses mains ensemble et de chuchoter une petite incantation un peu mystique qui au final, était plus théâtrale qu'autre chose. Mais bon, si on peut se faire mousser devant une jeune fille, on ne rate pas l'occasion, ce serait criminel. Dans un pouf de fumée, Rexouille disparut juste après avoir commencé à mordiller l'oreille de son maître, lui montrant bien que le fait de se faire révoquer ne lui plaisait qu'à moitié. Pourtant il n'eut pas le choix et disparut, laissant apparaître A-380 devant le duo de détectives.

« Ah voyageur tu tombes bien, il y a des fouteurs de troubles aux plaines anciennes et nous aurions bien besoin de ...
- Euh ouais, une autre fois si tu veux, là je bosse. J'ai besoin de toi d'ailleurs ! Je voudrais que tu voles au dessus du marché et que t'essaies de repérer un chat chelou avec un tatouage de requin dans le dos.
- Vous faites un bien piètre protecteur mais soit ... J'honorerais mon pacte, bien qu'il ne durera plus bien longtemps si vous continuez de procrastiner ainsi.
- Roooh ça va c'est bon j'vais y passer aux plaines un de ces soirs chiale pas là, bon allez va fidèle animal volant ! Rejoins les cieux et rend moi fier ! ... Bon il s'est barré, du coup Blanche on y retourne ? On a un peu de soutien mais bon, il va quand même falloir se bouger le fion j'pense ... Putain ce que ce boulot est chiant j'te jure ... J'pense qu'il faudrait interroger des gens, limite qu'on se sépare, comme tu le sens, si on trouve quelque chose on hurle, ça te va ? »

Soupirant aussi fort que possible, voyant au loin son ptérodactyle décrire des cercles au dessus de la foule, il se mit en route vers le marché, toujours sa cigarette au bec. Pénétrer dans la foule après en être sorti était aussi désagréable que de tenter de faire ses courses le dernier dimanche avant Noel, tout le monde se poussait, se rentrait dedans, l'un des cercles de l'enfer devant certainement ressembler à quelque chose du genre d'ailleurs. Notre héros se mit alors à interroger des marchands, des musiciens de rue, bref tout ce qui passait devant lui, leur posant toujours la même question : est ce qu'ils connaissaient Palicouilles et est ce qu'ils savaient où le trouver. Malheureusement, toutes les personnes interrogées l'envoyèrent bien gentiment balader, certains avec insultes, certains plus poliment. Au fur et à mesure des questions, Drasur semblait tout de même remarquer que beaucoup baissaient les yeux et semblaient légèrement paniqués à entendre le nom du brigand, sauf un vendeur de glace qui lui s'était simplement esclaffé à entendre le patronyme ridicule du chat. Enfin une réaction normale ! Pour le remercier, le voyageur lui pris une triple boule rhum-vanille-bœuf, qui apparemment était le mélange de saveurs qui faisait fureur au royaume félin. La boule au bœuf sentait un peu trop la croquette pour être honnête, mais pour honorer le gars sûr qui lui avait vendu, il se força malgré tout à se la taper. Sa glace à la main, il s'adossa au stand, faisant la moue, voyant A-380 toujours tourner dans les airs, cherchant Blanche dans la foule autour de lui, espérant qu'elle ai fait avancer l'affaire elle au moins. Parce que le fameux Inspecteur Drasur pédalait carrément dans la semoule actuellement ...
Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 12 600
Points de Réputation : 9 300
Messages : 71
MessageSujet: Re: Du rififi chez les félins | Quête feat Blanche   Jeu 15 Fév - 18:24

Blanche se retint de pouffer avec Drasur parce qu’il fallait l’avouer, Palicouilles c’était bien un prénom où on pouvait deviner que le félin n’avait pas été voulu à la naissance. Dans la catégorie prénom pourri, sur une échelle de un à Jean-Franswag, on était sur du niveau Corentin, là. Oubliant bien vite la bonne poilade qu’avait provoquée ce prénom assez inhabituel (pour le monde réel, peut-être l’était-il dans le monde onirique. Dans ce cas, toutes mes condoléances), Drasur s’alluma une cigarette et sembla plonger dans un genre de réflexion que seuls les bruns ténébreux savaient avoir, non sans avoir récompensé la gamine de toutes ces précieuses informations en lui offrant la clé du bar dans lequel Drasur et Blanche avaient bu un verre quelques minutes plus tôt. Au moins, elle aurait quelque chose à se mettre sous la dent ce soir cette petite. A moins qu’elle ne tombe sur un serveur, alors là, ben au revoir la petite mendiante, ravie de t’avoir connue.

Ensuite, son compagnon de route entreprit la suite des réjouissances en commençant à incanter quelque chose, à la manière d’un rituel un peu sataniste, murmurant incantations sur incantations, le creux de ses mains brillants. Blanche regardait la scène bouche-bée. Ses dards, eux, apparaissait normalement au creux de sa main. Ça, c’était la classe quand même. Peut-être que lorsqu’elle sera une voyageuse plus expérimentée, elle pourra faire des invocations comme ça ? Un pouf de fumée s’en suivit pour laisser d’abord apparaître le monstre qui accompagnait Drasur lorsqu’elle l’avait rencontré, avant de laisser place à une autre invocation, qui commença à parler d’une drôle de quête dans les plaines, que Drasur entreprit de remettre au lendemain, non sans déplaire à l’invocation, qui lui obéit et entreprit de s’envoler afin d’inspecter le marché. Pratique d’avoir une vue d’ensemble !

Drasur proposa son plan, qui lui rappelait étrangement Fred de la série Scooby-Doo qu’elle regardait petite, plus précisément la partie « On se sépare » de l’épisode. En général, l’un des deux groupes se faisait bien couillé et finissait par croiser le monstre de l’épisode. Là, point de monstre, mais Palicouilles, le bandit. Blanche approuva le plan malgré les risques que cela présentait, et s’en alla joyeusement commencer son enquête de son côté. Mais la réalité de Dreamland n’est pas si simple. Beaucoup refusait de renseigner Blanche avant même qu’elle ait commencé à parler, d’autres, qui daignait lui accorder quelques secondes de leur vie se renfrognaient dés qu’elle mentionnait Palicouilles. Est-ce que c’est le ridicule du prénom qui les mettait dans cet état ou simplement autre chose, ce qui était plus probable ? Et dans ce cas, à quel point Palicouilles était-il dangereux, en fait ?

L’invocatrice leva le nez en l’air, et vit que l’invocation de Drasur ne semblait pas avoir fait mouche non plus. Elle espérait que son compagnon avait quand même fait mieux qu’elle parce que là, c’était vraiment la dèche. Blanche trouva un tonneau pas loin et s’assit dessus avec une moue boudeuse. Pourquoi c’était si compliqué que ça, on était à Dreamland non ? On pouvait trouver une solution à tous les problèmes ! Mais là, la voyageuse n’avait aucune idée de comment avancer dans tout ce merdier. Alors qu’elle se morfondait sur son sort, elle sentit, ou plutôt, elle ne sentit plus rien sur sa tête. Hey, elle n’avait pas un serre tête ici, habituellement. L’invocatrice se tata la tête, se rendant compte que la soudaine absence de son fidèle serre-tête antenne. Oh les cons, ils avaient profité d’un moment de faiblesse, salauds !

Refusant de laisser un tel acte d’affront impuni, Blanche régit au quart de tour et regarda autour d’elle, furibonde. On ne vole pas le serre-tête de Blanche sans en payer les conséquences. Où est ce qu’elle allait en trouver un autre à Dreamland exactement pareil, hein ?

Scannant la foule, Blanche remarqua, s’éloignant d’elle, un des pompons qui ornait son accessoire. Le voleur était en train de s’enfuir ! Mettant à profit le plan de Drasur, ne réfléchissant pas à si c’était oui ou non une bonne idée. Blanche prit tout l’air qu’elle put dans ses poumons et se mit à hurler :

« DRASUR, RAMENE TON CUL, Y A UN CONNARD QUI M’A VOLE ! » Et une fois l’alerte lancée, elle se jeta dans la foule. Directement, le voleur avait commencé à accélérer le pas. Evidemment, puisque le marché était maintenant au courant. Mais cela ne découragea pas Blanche qui se frayait courageusement un chemin dans la foule, poussant les vieilles sur les stands de poissons en s’excusant tout de même car elle n’était pas un monstre. Se rendant bien vite compte qu’elle ne rattraperait pas le félin avant que celui-ci disparaisse, l’invocatrice tenta le tout pour le tout. Elle fit apparaître son fidèle dard paralysant et hurla aux passant de dégager avant de le lancer sur sa victime. Miraculeusement, le projectile atteint sa cible, qui s’écroula bêtement au sol, avant que Blanche ne lui saute dessus, dans ce qui devait être l’arrestation la plus débile de l’histoire du royaume. Récupérant son serre-tête et inspectant le voleur arrêté, Blanche put remarquer un tatouage en forme de poisson sur le félin. Folle de joie, elle le prit par la queue et le souleva, faisant de grands signes en espérant que Drasur la voit :

« J’ai récupéré Palicouilles ! Regarde ! »

A l’entente de ce terrible nom, le félin se mit à paniquer et secoue les pattes, affolé :

« Pardon ? Non ! Il y a erreur sur la personne ! Je ne suis pas Palicouilles, je m’appelle Poupou ! »

« Ah bon ? » Demanda Blanche, confuse, « Ben alors pourquoi tu as un tatouage qui ressemble à un poisson, comme Palicouilles ? »

Bon okay, la technique d’interrogatoire était moisie et il aurait pu avoir le même tatouage, mais la question foudroyante eut pour effet de faire suer le félin, qui cherchait de l’aide du regard.

« C’est… c’est un hasard ? » Dit-il sans grande conviction.
Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Dino Maker
Points de Puissance : 8 750 points
Points de Réputation : 7 500 points
Messages : 83
Localisation : Vers là bas
MessageSujet: Re: Du rififi chez les félins | Quête feat Blanche   Ven 16 Fév - 18:57

On se fait un peu chier quand même nan ? Enfin, pas nous là physiquement, mais c'est cette pensée précise qui flottait tranquillement dans l'esprit de Drasur, alors qu'il semblait avoir complètement abandonné l'idée de continuer son enquête. La flemme l'emportait toujours chez lui de toutes manières, cette fainéantise légendaire qu'il se plaisait souvent à faire passer pour un déficit de l'attention, voir même une forme d'autisme, comme auprès d'une ex qu'il s'était fait grâce à son jeu d'acteur incroyable, en la persuadant qu'il était un enfant handicapé. Enfin, on s'éloigne du sujet principal, tout ça pour dire que la situation de notre héros n'avait absolument pas évoluée entre temps. Il était toujours adossé au stand de glace, enchaînant d'ailleurs son troisième cône, constitué uniquement de boules au bœuf cette fois. Il s'était dit qu'au final, autant y aller à fond pour cette saveur qu'il n'aurait nulle part ailleurs, si on omet le fait qu'il pouvait simplement acheter des croquettes dans la vraie vie bien sûr. Il ne glandait donc pas grand chose, envoyant des coups de langue à un rythme régulier chercher un peu de crème glacée, laissant son regard se balader dans la foule devant lui, vérifiant parfois les dos dénudés à la recherche d'un tatouage, parfois A-380 faisant des tours toujours aussi inutiles dans les airs, le plus souvent à mater les chutes de reins des créatures femelles passant par là. Il n'aurait certainement pas dit non à se taper une petite chatte ce soir, à défaut d'une petite abeille ... Non, il fallait qu'il garde un minimum de concentration, mais en même temps il s'en foutait, c'est pas comme si il y avait une récompense de fou à la clé ... La situation était on ne peut plus chiante.

Fort heureusement, Blanche semblait avoir plus avancé que lui, sa voix résonnant dans tout le marché, clamant qu'elle avait elle aussi fait les frais d'un de ces brigands de grands chemins. Ne sachant pas vraiment où se trouvait sa partenaire et vomissant d'avance à l'idée de devoir traverser cette satanée foule encore une fois à l'aveugle, il joignit ses lèvres et fit s'échapper un sifflement de toute beauté. Le dinosaure volant fut bien entendu interpellé, son utilité aurait été bien relative si il n'avait pas compris le signal, plongeant en piqué vers son maître. Une fois arrivé au niveau du maker, le ptérodactyle stoppa sa chute d'un coup d'aile puissant, balançant un courant d'air faisant voler quelques chapeaux mais surtout soulevant quelques jupes, ça fait toujours plaisir on va pas se mentir. Drasur effectua un petit saut pour se retrouver à chevaucher l'animal, avant que ce dernier ne s'envole à nouveau vers les cieux. Si aucun des deux ne savait où se trouvait Blanche, ils la trouverait certainement d'aussi haut, un cosplay d'abeille aussi jaune ça se voit de loin.

Après quelques secondes à une bonne trentaine de mètres de hauteur, notre héros parvint enfin à repérer son acolyte, la voyant courser un petit chat tout mignon. Bon, il était moyennement petit, mais il était sûrement mignon, quoique de cette distance c'était dur de voir, la seule information valable étant donc qu'il s'agissait d'un chat, certainement. Prenant son courage à deux mains et espérant sincèrement que son corps était plus résistant dans ce monde que dans le monde réel, Drasur se lança dans un magnifique saut de l'ange. Alors ça, ça allait être stylé. Quoi de plus cool qu'un tacle venu du ciel ? Pas grand chose, Blanche tomberait certainement amoureuse sur le coup, comme toutes les femelles aux alentours d'ailleurs, si il ne se brisait pas le cou dans l'opération bien entendu. Malheureusement, son plan parfait avait une faille : Blanche avait elle même rattrapée le voleur avant qu'il n’atterrisse. Ah bah il avait l'air bien con d'un coup, à chuter pour rien, il aurait pu simplement se contenter d'un atterrissage normal, mais non, A-380 était déjà révoqué, il n'avait plus d'alternatives.

Il se dirigeait donc à toute vitesse vers le chat et donc, Blanche qui le tenait, comme une enclume dans un dessin animé.  La voyageuse faisait des grands signes de la main, espérant certainement que l'invocateur ne la voit à travers la foule. Ah pour la voir, il la voyait bien, trop même, elle approchait un peu trop vite, comme le sol d'ailleurs. À moins d'une dizaine de mètres du sol, un regret profond faisait doucement son apparition en lui, mais il n'allait pas lâcher l'affaire si facilement non, il fallait au moins tenter de faciliter sa chute. Il se plaça ainsi de côté, mettant son coude vers le bas, dans une magnifique descente du coude qui entrerait certainement dans la légende. Il ferma alors les yeux, priant toutes les divinités possible qu'il ne succombe pas sur le coup. Cinq mètres, quatre mètres, deux mètres, l'impact était violent, bien trop violent. Son coude s'enfonça profondément dans l'abdomen du chaton, alors qu'un épais nuage de poussière explosa à l'impact final.

Le tout se dissipa après quelques secondes, révélant Drasur au sol, Blanche aussi certainement, ainsi que quelques passants qui avaient visiblement aidés à amortir la chute à leur insu. Le voyageur se releva difficilement, une profonde douleur le lançant de son bras gauche, très certainement cassé de partout. En même temps, c'était son bras et le chat qui avaient certainement pris le plus cher, d'ailleurs en parlant du chat où est ce qu'il ... Oh le con, en plus d'avoir survécu, il boitait un peu plus loin dans une tentative ridicule de fuite. Drasur regarda alors sa partenaire, voulant quand même tenter de s'excuser, même si son large sourire et ses yeux d'enfants trahissaient le fait qu'il ne regrettait rien et le referait sans hésitation. Il leva ainsi son pouce non brisé et afficha un large sourire avec quelques dents en moins.

« Hahaaa désolé, j'ai peut être abusé j'espère que t'as rien de cassé, bon je me suis pété le bras moi mais c'était grave stylé, c'était lui Palicouilles ? Parce que là il a l'air pas mal ravagé, si on le suit il nous amènera certainement directement à sa planque ! Et là boum, le butin, mission accomplie et on se met bien jusqu'à la fin de la nuit ! »

Dans son état actuel, le chat n'irait certainement pas très loin, à moins que la légende ne soit vraie et qu'il possède bien neuf vies, mais bon ce serait cheaté quand même. Il devait être pas mal secoué, le prendre en filature devrait être un réel jeu d'enfant, enfin si Blanche n'était pas morte. Naaaaan elle devait être encore vivante, sûrement, elle ne s'était pas pris un gros impact normalement, avec un peu de chance elle aurait même pu esquiver au dernier moment qui sait, elle devrait être encore entière, enfin espérons.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Invocatrice de dards
Points de Puissance : 12 600
Points de Réputation : 9 300
Messages : 71
MessageSujet: Re: Du rififi chez les félins | Quête feat Blanche   Hier à 12:03

Mais où est ce qu’il était Drasur ? C’est qu’il en mettait du temps, le salaud ! Elle ne pourrait pas tenir Poupou encore très longtemps. Ah, les hommes, tous les mêmes, c’était les femmes qui portait la culotte, en vrai ! Agacée de ne voir venir aucune aide extérieur, Blanche leva donc le nez au ciel en espérant voir l’invocation de Drasur pour lui intimer de faire rappliquer le voyageur ici vissa. Alors, elle vit bien quelqu’un dans le ciel, mais étrangement, c’était Drasur. Il était tout petit, vu du ciel, mais très rapidement, il grandissait, très vite, voire trop même, mais surtout, il grandissait vite en direction de Poupou et de Blanche, et ça, c’était problématique.

Blanche aurait très bien pu se pousser, dans un réflexe et un instinct de survie monstre dont seul l’être humain est capable pour survivre à sa propre stupidité et ç celle des autres membres de son espèce, mais sur le coup, voir son compagnon voyageur tomber du ciel comme ça, ça l’avait bloquée. En fait, elle ne s’y attendait tellement pas et ça l’avait tellement bluffée que même le cerveau ne trouvait aucun moyen de réagir. Cependant, et fort heureusement pour la vie de la voyageuse, son cerveau remit les turbines en marche et se mit en alerte rouge « danger imminent de MORT » au dernier moment, ce qui permit à Blanche de finalement réagir au quart de tour et qui décida bien vite entre son devoir de détective et sa vie. Elle voulait bien mourir pour la justice, mais de mort lente si possible, et pas écrasée par son propre acolyte. Elle décica donc de lâcher Poupou et de sécarter quelques secondes avant que Drasur n’atteigne sa cible. Malheureusement, elle avait réagi trop tard et l’impact de la chute fit aussi son effet. Elle ignorait qu’un coup dans l’abdomen pouvait faire une telle onde de choc. Et qu’une onde de choc pouvait aussi faire mal. Littéralement soufflée par le coup, l’invocatrice se retrouva à terre et trainée sur quelques mètres, avant de stopper sa course, complètement sonnée.

Il lui fallut quelques secondes pour redevenir maîtresse de ses sens, parce que sur le coup, tout autour d’elle était flou. Elle avait du mal à comprendre ce qui venait de lui arriver, et surtout, elle avait putain de mal au dos, nom d’un chien. Ou chat plutôt. Enfin bref. Sa petite course au sol avait du bien lui râper la peau et son dos devait être foutu pour le reste de la nuit. Après quelques secondes à contempler son existence, Blanche reprit enfin conscience du monde autour d’elle et la voix de Drasur lui vint enfin aux oreilles. Si elle comprenait bien les paroles de son acolyte, le chat était en train de s’enfuir, alors qu’elle venait tout juste de l’attraper. Quelle poisse. Cependant, le bon côté de cette mésaventure c’est que Drasur l’avait assez défoncé pour qu’il ne puisse pas les semer. L’invocatrice essaya de se relever, grinçant des dents alors que son dos la faisait souffrir. Une fois la lancinante douleur passée, elle regarda la direction dans laquelle le chat s’enfuyait tant bien que mal.

« Je sais pas, il disait qu’il s’appelait Poupou. Soit c’était un mensonge, soit c’était quelqu’un qui avait l’air de le connaître. Dans tous les ca-Aïe ! Tu as raison, le suivre c’est la meilleur chose à faire ; Peut-être qu’il ne amènera au vrai Palicouilles… ou à son repère si c’est LUI, Palicouilles. »

Alors qu’elle s’apprêtait à reprendre la route, le dos de Blanche lui refit de nouveau mal. Putain, mais quelle plaie, vraiment. Son si joli dos était foutu, et que dire donc de sa robe ? Elle était toute fichue maintenant. Un si joli vêtement. Et en plus, elle avait un peu mal quand elle avançait. Mais c’est alors qu’une idée de génie lui vint. Fit qu’il ait le bras cassé en deux, son dos lui, était intact. Avec une agilité de félin, Blanche sauta sur le dos de Drasur et s’y accrocha. Au moins, elle aurait un chauffeur et elle n’aurait pas mal lors de la filature. Héroïquement, elle pointa Poupou du doigt :

« Suivez-moi ce chat ! » Clama-t-elle comme si elle s’adressait à un taxi. Bon, en soit, ça n’allait pas être compliqué, la bestiole était tellement détruite qu’ils auraient pu la suivre sans aucun problèmes dans la ville en marchant, et en s’arrêtant même pour draguer des passants.

Après une folle course poursuite digne des plus grands films d’actions, Poupou finit par sauter dans une espèce de caniveau assez profond. En s’approchant de plus près, on put voir une porte de la taille du chat, où le félin s’engouffra. Pour des voyageurs de la taille de Blanche et Drasur, l’entrée était possible, mais dans ce cas, il faudrait ramper à l’intérieur. En espérant que ça soit un peu plus grand à l’intérieur après.

« On dirait qu’on a trouvé notre cible. Je sens qu’on est près de défoncer Palicouilles. » Dit Blanche avec enthousiasme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Dino Maker
Points de Puissance : 8 750 points
Points de Réputation : 7 500 points
Messages : 83
Localisation : Vers là bas
MessageSujet: Re: Du rififi chez les félins | Quête feat Blanche   Aujourd'hui à 12:37

Poupou donc ... C'était relativement mignon comme nom de chat, bien moins que quelque chose comme Patoune par exemple, mais c'était pas mal malgré tout. Son tatouage laissait à penser qu'il était le fameux Palicouilles, mais le fait qu'il se soit fait chopper si facilement et soit en train de s'enfuir comme une victime en traînant à moitié au sol laissait à penser le contraire. L'information donnée par la mendiante était elle erronée ? Il y avait très peu de chances que ce soit le cas, elle n'avait absolument aucun intérêt à mentir, contrairement aux commerçants qui eux n'hésitaient pas à feindre l'ignorance. Qu'ils aient peur, qu'ils se fassent graisser la patte, quelle que soit leur raison de garder le silence, ce n'était clairement pas le cas de la petite. Enfin, toutes ces questions n’amèneraient à rien de bien constructif de toutes manières, la meilleure chose à faire restait de suivre le suspect et de voir ce que ça apporterait.

Enfin, ça restait plus facile à dire qu'à faire, car Blanche semblait d'un autre avis concernant cette filature. En un bond rapide, elle se jeta de tout son poids pour atterrir droit sur le dos de Drasur, s'y agrippant immédiatement. L'impact dévoila une nouvelle information à notre héros : visiblement quelques une de ses côtes étaient également brisées, ah. Se retrouver avec seulement un bras et quelques dents en moins après une telle chute relevait du miracle il était vrai, mais là ça commençait à faire beaucoup. Heureusement que l'abeille n'était pas si lourde que ça, sans quoi il aurait certainement perdu connaissance sur le coup. La voyageuse lui ordonna de suivre le chat, en le pointant sévèrement du doigt. On en était donc là, elle commençait à donner des ordres ? Ah bah bravo, de toutes façons les femmes c'est toujours pareil hein, tu donnes la main ça te bouffe le bras, c'est comme le droit de vote, depuis qu'on leur a donné c'est bon elles veulent tout le reste. Enfin, on s'égare, un article sur Madmoizelle apparaîtra bien assez tôt pour traiter de ce qui vient d'être écrit de toutes manières.

Drasur n'avait pas vraiment envie de servir de taxi personnel donc, ayant déjà du mal à respirer avec ses côtés fêlées, le moindre mouvement de la voyageuse poussant sur son bras complètement brisé, lui lançant des douleurs aigus. Il avait d'ailleurs craché une bonne dose de sang sur le sol au moment où l'invocatrice était arrivée sur lui, mais il tentait tant bien que mal de cacher sa faiblesse. Après tout, ne se devait il pas d'être fort devant une demoiselle ? La poitrine de cette dernière pressant contre son omoplate lui disait oui, son corps en miettes lui criait non et les créatures autour lui disaient "cours". Car oui, Blanche s'était à peu près remise de sa chute, mais ce n'était pas le cas de tout le monde. Le marché carotte étant pas mal blindé à n'importe quelle heure du jour comme de la nuit, il y avait forcément eu des dégâts collatéraux. Quelques créatures s'étaient ainsi retrouvés dans le gaz, certains se réveillant peu à peu et commençant à pas mal s'énerver à la recherche du coupable. Certaines victimes ne se relevaient pas par contre, est ce qu'elles étaient mortes ? Peut être, c'était largement plausible après tout. Drasur cacha alors rapidement le bas de son visage en tirant le col de son t-shirt sur sa bouche et se mit à courir de toutes ses forces en se répétant pour se rassurer lui même : « C'est pas moi j'ai rien fait, c'est pas moi j'ai rien fait, c'est pas moi ... ». Se voiler la face et se mentir à soi même, c'est toujours la meilleure des solutions.

La "course poursuite" dura quelques minutes, durant lesquelles le chat s'éloigna carrément du marché, passant par des rues adjacentes de plus en plus sombres et de moins en moins propres. Durant la filature, Drasur prit même le luxe de se taper une petite pause clope, calmement, histoire de reprendre son souffle et de laisser un peu d'avance à Poupou qui traînait quand même vachement. Une fois arrivé à destination, le félin se glissa dans un petit caniveau et disparut aussi sec. L'invocateur se tenait donc là, son acolyte toujours sur le dos, le regard un peu perdu, se tâtant sur la marche à suivre. L'abeille quant à elle semblait bien motivée tout à coup, c'est sûr qu'elle avait eu le temps de reprendre des forces en ne glandant rien pendant un quart d'heure, c'est facile d'être motivé dans ces cas là ! Un sourire en coin apparut alors sur le visage du jeune homme, alors qu'il avait trouvé une réponse parfaite à l'arrogance de la voyageuse. Il se baissa, arracha un bout du caniveau d'un coup sec, révélant un trou bien plus large que celui par lequel Poupou était passé. Une sale odeur émanait de l'orifice et le chemin semblait bien escarpé ...

« Bon bah si tu veux le défoncer, j'imagine qu'on peut y aller du coup ? C'est bien toi qui m'a dit de suivre le chat, allez on est partis wouuuh ! »

D'un bond parfaitement calculé, Drasur se jeta dans le trou, la tête la première, sa partenaire toujours sur le dos. L'intérieur du caniveau s'avérait être un long tuyau, que les deux voyageurs empruntèrent comme un toboggan, à la seule différence qu'ils glissaient sur de l'eau croupie et qu'ils allaient peut être mourir à l’atterrissage aussi, mais sinon c'était vraiment comme un toboggan hein. Après quelques minutes de glisses, enchaînant virages serrés, loopings et hurlements de joie du maker, le tout se termina en une chute libre de quelques mètres.

L'atterrissage était douloureux et compliqué, envoyant les deux enquêteurs directement sur une montagne d'objets. Le temps de reprendre ses esprits, le jeune homme constata qu'ils se trouvaient dans une immense salle, ressemblant à un entrepôt, mais à l'apparence d'égouts dégueulasses. Tout autour d'eux se trouvaient des collines d'objets, formés de trésors dorés, de meubles, d'habits, de matériaux de récupération ... Bref, tout ce que des voleurs expérimentés auraient pu piquer pendant quelques années d'exercice quoi. Plus loin, en train de fouiller dans la mare de butin, se trouvaient une petite dizaine de chats, de taille toutes différentes, certains frôlant les deux mètres de haut alors que d'autres étaient de simples chats normaux. Bien motivé à enfin résoudre cette satanée enquête, Drasur prit sa voix la plus grave avant d'hurler à l'attention des créatures.

« Pas mal le butin les gars, bon maintenant si vous voulez pas qu'on bute tout le monde et qu'on crame tout, c'est qui Palicouilles dans le tas là ?!
- Je suis Palicouilles.
- Je suis Palicouilles et vous n'auriez jamais du venir ici.
- JE suis Palicouilles, nous devons vous éliminer désormais.
- Je suis ... Argh, Palicouilles aussi ... Et vous allez payer ...
- Je suis Charl... Palicouilles et t'inquiètes pas Poupou, on s'occupe d'eux. »

Le petit manège continua, alors que chacun des chats se présenta en tant que Palicouilles. Alors, notre héros avait déjà plusieurs théories à ce sujet. Soit ils étaient tous schizophrènes, soit ils faisaient partie d'une secte un peu chelou, soit ce n'était que des petits voleurs à la sauvette qui tentaient de se donner un style comme ils le pouvaient. Dans tous les cas, ils commençaient à doucement s'énerver les bougres, encerclant dangereusement le duo d'enquêteurs.

« Bon bah j'espère que ton pouvoir est bourrin Blanche parce qu'on est un peu dans la merde là, ils ont tous un putain de tatouage, va falloir tous les tabasser j'pense ! »

Il se mit en garde, se préparant au combat comme il le pouvait avec ses blessures actuelles. Pourquoi rien ne pouvait jamais être simple à Dreamland ? On cherche un voleur, on le trouve, on lui dit que c'est pas bien, on l'emmène aux autorités. Mais non, voilà qu'ils se retrouvaient dans une cache secrète digne du coffre de Picsou si il avait été rempli par des employés d'Emmaüs, à devoir se battre contre des chats psychopathes ... Tout ça pour aucune récompense d'ailleurs, je tenais à le souligner encore une fois, saleté de mission.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Du rififi chez les félins | Quête feat Blanche   

Revenir en haut Aller en bas
 
Du rififi chez les félins | Quête feat Blanche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Du rififi chez les tau
» [Libre]Du Rififi chez les Sushi
» visite chez le gynéco
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DreamLand Infinity :: Partie RP :: Seconde Zone :: Royaume des Chats-
Sauter vers: