Bienvenue

Liens utiles

Effectifs

Ligue B : 18 membres
Ligue M : 7 membres
Ligue S : 0 membre
Créatures : 10 membres
Inclassables : 0 membre
Seigneur cauchemar : 1 membre
Rois des rêves : 0 membre

Top-Sites & Discord


Membres du mois

Barman
Profil
Coup de ♥
Wylen
Profil
Top vote
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Partagez | 
 

 Au service secret de Ald Loué (feat Joy)

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôleur des couleurs
Points de Puissance : 16 000 points
Points de Réputation : 14 100 points
Messages : 86
MessageSujet: Au service secret de Ald Loué (feat Joy)   Lun 22 Jan - 0:05


Info importante:
 

Jøn entrait dans la cathédrale de la cité des chauve souris, un bâtiment remarquable et d'une beauté sans égal qui démontrait avec élégance ce que les habitants de ce royaume était capable de faire. Il observa les yeux et semblait comme chercher quelqu'un ou quelque chose. Soudain un groupe de trois hommes encapuchonnés l'encerclait, le même genre d'individus qu'il avait affronté dans les appartements de la reine de Fantasia une nuit plus tôt. les silhouettes se rapprochaient dangereusement mais il était impossible de distinguer clairement leur visage. 

- C'est lui qui l'a libéré j'en suis sur ! Je le reconnais avec ses cheveux bariolés !
- Très bien, nous allons nous occupé de lui !

STOP... vous vous demandez peut être comment le pauvre voyageurs s'est retrouvé dans une tel situation? Et bien c'est très simple...


*********


Revenons quelques nuits en arrière à Fantasia et plus exactement lors de la fête entre soldats au palais de la Reine. Après avoir imprimer les conseils précieux de Joy dans sa petite tête, l'alcool et la joie coulait à flot, l'islandais battais des records de bras de fer en trichant involontairement (ou presque) avec son pouvoir et la voyageuse au loin l'aider. Chaque verre d'Hydrogold Castel ne faisait que renforcer cette ambiance bonne enfant. Les soldats étant pour la plupart dans un état d’ébriété plus que honteux ne tenait clairement plus leur langue dans leur poches quitte à lâcher des informations top secrètes. C'est à ce moment, que le jeune homme entendit des propos intéressants.

- Vous saveeez *hic* je suis coooontent d’être là avec vous ! *hic* parce que c'est pas avec ces satanées chaaaaaaaauuuuve souris qu'on va se torcher la gueule haha dire que la Reine est persuuuuuuadé que l'instigateur *hic* de ces attaques se trouveeee la bas, il parait même qu'elle va envoyé un espiooooon en reconnaissance dés demain *hic*

Autant dire que cette information n'était clairement pas passé dans l'oreille d'un sourd et ne pouvant plus revenir à Fantasia à cause de sa promesse avec Phillip Achen, c'était l'occasion unique pour le voyageur d'aider sans pour autant être dépendant du royaume. Sur le coup il décida de ne pas en parler à Joy de suite ou du moins pas directement. Il voulait mener sa propre enquête discrètement pour ensuite en informer la matheuse. C'est ainsi que une fois revenu au monde réel, le bichromate décida de se rendre dans le royaume des chauve souris.

Quelques nuits passèrent, Jøn arriva enfin à destination un lieu lugubre et baroque mais aussi beau et angoissant à la fois. Rien de rassurant contrairement à Fantasia et les habitants semblait tous sortis droit de films de vampires des bonnes époques comme Dracula de Coppola ou Entretien avec un vampire mais avec des oreilles pointus en plus. L'écrivain commençait à regretter de pas avoir laisser un petit message à la mathématicienne juste pour l'informer de ces intentions. C'est à ce moment qu'il vit une personne habillée de la même manière que les assassins.

Essayant de faire profil bas afin de mieux avoir à l’œil la créature, l'écrivain se contenta de faire semblant de faire le touristes qui visite la cité. Les rues sombres s’enchaînaient sans jamais réellement se ressembler, tout en continuant son espionnage, le contrôleur des couleurs arriva au niveau de la célèbre cathédrale. Sa cible s'y engouffra en regardant autour de lui et Jøn suivi le mouvement quelques secondes plus tard.

**********

Revenons maintenant au présent, les assassins se rapprochaient dangereusement du garçon seul et sans espoir de victoire. Soudain un bruit de pet allié avec une odeur nauséabonde interrompu la conversation des acolytes. Il se bouchèrent tous le nez. cet senteur maison saupoudré de chiasse virulente permis par miracle de faire diversion.

- Putain je croyais que l'effet secondaire était parti...
-Attendez j'ai peut être une solution pour plus que vous sentiez l'odeur
-Ah merci mec j'en peux plus entre l'autre qui gerbe tout le temps et celui là c'est plus possible.


Les deux hommes prirent une potion bizarre et le burent cul sec puis tombèrent endormi sur le sol. Le dernier encore debout enleva sa capuche, il s'agissait de Poterus le lutin. C'était donc lui le fameux espion ! Jøn se demandait comment il avait fini la. La créature lui fit signe de ne pas dire un mot et le traîna en dehors de la cathédrale.

- Tu ne devrais pas être là voyageur ! Cette affaire est au dessus de tes compétences ! Si j'avais pas été là il t'aurais tué en deux trois secondes et tu le sais très bien ! Rentre chez toi avant que Ald Loué ne se rend compte de ta présence !
- Donc il est l...
- VA T'EN ET NE REVIENS JAMAIS !


Le cri du nain attira le public alentour et des gardes approchaient inquiet par la scène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 34 400
Points de Réputation : 29 700
Messages : 281
MessageSujet: Re: Au service secret de Ald Loué (feat Joy)   Lun 22 Jan - 23:39

- Opérateur, je suis parachutée sur zone.
- Comment est le ciel, Joy ?
- Espèce d’abruti, je t’ai dit de m’appeler Dantès sur ce canal !
- Ce canal ? Y'a pas d'eau !  C’est pas des micros longue portée ?
- Jock espèce de...hé merde j’ai dit ton nom encore ! Tu me saoules je raccroche, allez salut !
- Et attends, t’as pas répondu, quand est-ce que je vais aller sur le ter…



Clic. La matheuse n’était pas d’humeur pour la nuit. Elle savait par des sources fiables du château de la Reine de Fantasia que la Cité des chauve-souris était la prochaine destination, et elle s’était dépêchée de s’organiser pour continuer la chasse aux assassins de Gwynevere IX. Elle était parvenue à choper une cible dans le Royaume, et il fallait que la mission finisse avant de retrouver des têtes connues. Elle était arrivée dans la Cité, encapuchonnée pour être discrète, mais en fait elle fut totalement raccord avec l’ambiance. Son grand manteau noir et sa capuche découvraient une tenue qui pouvait faire illusion, mais seulement un temps. Elle avait opté pour une tenue ample et résistante aux endroits stratégiques, bleutée et argentée, assez jolie et passe-partout dans un Royaume qui comptait les vitrines d’une galerie d’art concentrée sur le...noir intégral ?







Elle entra dans une église, un lieu fréquenté à ce moment par la cible. A l’intérieur, elle fut prise en premier par une odeur d’encens lourde et capiteuse, puis l’odeur d’un millier de bougie, et enfin parvint à ses oreilles le chant liturgique d’une bonne centaine de chauve-souris pendant sur des poteaux en bois, à mi-hauteur de la nef, balançant du son magnifique, emporté, avec un foi inébranlable. Pourquoi certains rencontrent Dieu et d’autres ne le rencontrent pas ? Mystère au chocolat, comme disait son van Mylène. Elle prit l’allée de droite, bordée de statues de vampires, de figures de créatures en robe, aux oreilles pointues, des statues en pleurs, des statues prêtes à mordre le visiteur, des statues de chauve-souris s’envolant ou dévisageant avec effroi, fureur. L’ambiance était lourde, et Joy n’était même pas encore arrivé au chœur, qu’elle voyait seulement de loin.  









Au centre, près des marches, un pentacle en or, en bougies, en fleurs rouges et en nourritures accueillait le corps d’une femme. Jeune, blonde, le visage fin, les traits gracieux, la peau diaphane, les lèvres rouges d’un maquillage de sang. Les paupières maquillées semblaient simplement dormir, mais on enterrait là une jeune femme prise dans la fleur de son âge. Des chauve-souris chantaient, des créatures plus normales prenaient place à côté des vampires, et tout le monde se recueillant avec les chants continus, lancinants, d’une beauté froide et puissante qui prenait les tripes de la matheuse.  


Elle regarda aux alentours et vit des piques, qu’elle amena doucement contre des rebords de murs, à  l’horizontale. Elle se mit dans une alcôve de prières isolée et casse une chaise pour en faire des pieux efficaces et pointus, avec un couteau. Une créature vint à ses côtés et repartit aussitôt, livide, tandis que la voyageuse avait mis un index sur sa bouche pour signifier qu’elle voulait le silence. Plaçant les pieux à sa ceinture prévue pour l’occasion, elle vint de nouveau vers la cérémonie. Les chants continuaient, et cette fois le servant de messe passait un encens âcre et épicé, aux accents chauds, avec des piques acides. Joy toussota un petit peu, et se reprit car le moment le plus intéressant allait arriver.



Elle avait demandé comment vivaient les vampires, et surtout, en ayant pris connaissance du nom et de la vie de la cible, elle s’était renseignée sur une des manières pour les humains de devenir vampire. La morsure d’accord, mais avec une mort humaine on pouvait renaître en vampire par un rituel doux et apaisé, religieux pour ainsi dire, pour être pleinement serein dans sa nouvelle nature. Serein et accompagné, immortel et faisant partie de la communauté des vampires de la ville. Les chauve-souris toléraient ces moments car c’était comme choisir l’un des deux camps à sa majorité, comme des partis politiques, aussi comme des affects qui étaient en cohésion avec la personne. La transformation n’était pas anodine, et certains vampires voulaient donc soigner la chose.


C’était le cas de la jeune femme dans le pentacle, au chœur. De ce que Joy savait sur elle, elle avait été mordue par un jeune vampire devenu son amant très rapidement, et elle a émis le souhait de le rejoindre. Le commanditaire, son petit-ami, n’a pas supporté à la fois la rupture, et le changement de nature, et il a préféré faire appel à des professionnels pour régler la question, les complexes, et un petit peu la honte qui devait étreindre l’ex. Joy, elle, ne s’embarrassait pas avec ce genre de considérations, elle faisait juste le job. Au moment venu, la jeune femme se releva sur ses jambes, ouvrit des yeux rouges, passa la langue sur ses dents pointues, sourit à un vampire au premier rang, rayonnante. Joy jeta un dernier regard en fermant la porte de l’église, tandis que les piques se plantaient dans les deux mains, les deux pieds et la tête de la nouvelle dentue. Elle ferma les yeux, jeta sa ceinture dans les airs et envoya les pieux droit dans l’abdomen de la cible qui hurlait à la mort. Ce qui glaça la matheuse, ce fut le silence qui régna soudainement, alors qu’elle fermait la porte de l’église. Elle s’envola paisiblement, passa sur le toit, fit un bond pour prendre de l’élan et quitta la scène du crime. Méfait accompli, cible abattue, circulez y’a rien à voir.



Alors qu’elle se promenait en essayant de rencontrer des visages connus, elle croisa un type qui avait le hoquet et qui insultait tout le monde de bourre-salope. Son visage réagit comme par instinct, au quart de tour, et vit une silhouette habillée avec la tenue des acolytes d’Ald Loué, le Poulet Maléfique, l’origine de tous les soucis de Fantasia. Elle était sur la bonne piste, la secte était donc en ville, c’était une certitude. Elle le prit en filature mais le type disparut autour d’une église. La matheuse attendit un peu, une heure, deux heures, mais rien ne se passa. Soupirant d’agacement, elle allait faire demi-tour quand elle entendit une voix qu’elle reconnaissait de suite. Poterus, le confectionneur de potions aussi dégueulasses que ratées, était là. Il était avec Jon, des acolytes bien reconnaissables autour d’eux. Que venait-il de se passer ? Poterus avait donc une véritable utilité ? Est-ce que Jon était devenu ami avec lui ? Est-ce qu’il en voulait à son héritage ? Autant de questions qui restaient pour l’instant enfouies dans la grande fumée de la croyance inénarrable. Joy passa devant une affiche Wanted d’un célèbre justicier, nouveau dans la région, connu sous le nom aussi sublime qu’improbable : Batmanouche. La seule photo de cet héros mystérieux le représentait en tenue de chauve-souris, une calvitie, un ventre bedonnant, un costume Batman bas de gamme et une guitare sud-américaine noire et gothique à la main, qui saignait…


Joy s’approchait tandis que Poterus gueulait à en rameuter toutes les forces de police du coin. Ca ne loupait pas, il avait attiré l’attention des gardes en gueulant comme un putois et de manière complètement gratuite. Avec sa manie de sucrer les fraises, Poterus compromettait une infiltration qui n’avait même pas encore eu lieu. Joy passa et prit le vieux par le bras en parlant à Jon. Elle avait enlevé sa capuche juste avant pour qu’ils la reconnaissent bien sûr.



- Ah te voilà Papi Parki. Sois gentil avec Søn, Papi Parki ! Tu sais bien que c’est lui qui change tes couches ! Allez allez, on va te ramener, c’est l’heure de ton bingo sanglant !



Elle amena les deux dans une ruelle, si possible encore plus lugubre, solitaire, noire voire complètement quelconque, histoire de fomenter en paix comme les vrais savaient le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôleur des couleurs
Points de Puissance : 16 000 points
Points de Réputation : 14 100 points
Messages : 86
MessageSujet: Re: Au service secret de Ald Loué (feat Joy)   Mer 24 Jan - 1:16



Jøn surpris par la soudaine agression des oreilles dû au cri strident de l'espion en "herbe" recula et voyons les gens autour commencer à se rapprocher curieux de voir ce qui causait autant de bruit. Le voyageur des couleurs tentait de reprendre la parole mais le lutin crier de plus lui laissant pas en placer une. Les gardes du coup commençait à leur tour à venir hésitant à intervenir attendant surement l'ordre d'un supérieur. Soudain une femme en armure, se pointa et prit la créature par le bras puis enleva sa capuche. Quel soulagement de voir qu'il s'agissait en réalité de la jolie Joy. Sur le coup, l'islandais ne se demandait pas comment elle était arrivé là mais il fallait croire que le destin faisait peut être bien les choses finalement. Égal à elle même la mathématicienne improvisa de suite un plan pour le sortie de ce pétrin en faisant croire à un simple problème d'incontinence de grand père ! Une vraie génie ! Le membre de la ligue Baby se reprit et entra dans le jeu.

- Mais tu sais Joyce c'est pas évident avec ces sautes d'humeurs ! Papi Parki arrête pas de m'insulter de tout les noms !
- Mais qu'est ce que tu racontes je vais parfaitement bien ! JE SUIS NORMAL !
- Mais oui mais oui ! *lui tapote la tête* Allez Papi Parki il est temps de rentrer à la maison pour te changer !


Un peu gêné par la conversation les gens autours se dispersèrent. Le trio quand à lui quitta la le devant de la cathédrale pour se rendre dans une ruelle. Le pauvre Poterus ne comprenait toujours pas que les deux voyageurs avaient joué la comédie et râlait encore. Le contrôleur des couleurs commençant à être blasé par ses remarques lui donna une tape sur la tête. Il ricana en voyant l'expression renfrogné du nain. Il fallait avouer que le voir ne pas comprendre la situation et rester sur sa position initiale était assez priceless mais le voyageur finit par lui expliquer.

- Hé Poterus détend toi un peu ! C'était de la comédie !
- Wow mais vous jouer trop bien la comédie !!! Je me suis fait avoir comme un bleu !
- Bon maintenant on va pouvoir parler tranquille ! Donc j'imagine que tu es l'espion envoyé par la Reine du coup ? Elle a choisi la crème de la crème à ce que je vois !
- Hé hé je sais je sais mais en fait je suis pas l'espion de la reine...
- Hein ? mais que fais tu ici alors ? Je doutes que tu fasse du tourisme en tenu d'assassin
- Alors c'est très simple... en fait je savais même pas que sa majesté avait envoyé un espion... j'ai décidé de moi même d'infiltrer les acolytes d'Ald Loué pour récupérer un ingrédient super rare que seul lui possède et qui permettrait de le neutraliser à jamais... enfin plus exactement ses créations...
- Alors je veux pas te vexer mais vu ta discrétion je crois pa...
- Tu veux qu'on parles de discretion ?! tu t'es vu avec tes cheveux couleurs vif en plein territoire ennemi HEIN ! Parce que si ta meuf était pas la tu serais déjà mort !!!


Le jeune homme s'étouffa en entendant ces phrases, il fallait bien avouer que sur le coup la créature n'avait pas tort en dehors de la relation entre les deux voyageurs. Il avait pas était malin de débarquer comme une fleur mais en même temps il ne savait pas à quoi ressemblait le royaume des chauves souris avant. Vexé par la remarque, Jøn oublia volontairement de continuer la conversation et notamment qu'elle était ce fameux. Il se tourna vers Joy en souriant.

- Joy ça fait super plaisir de te revoir ! Merci pour l'aide et classe ton armure au passage ! Désolé de pas t'avoir averti plus tôt mais j'avais trouvé cette piste sur les assassins lors de la fête de l'autre jour via un soldat... J’espère que tu m'en voudras pas j'ai été idiot ! Tu fais quoi ici au fait ? Je pensais vraiment pas te voir ici !


L'écrivain pour le coup était vraiment désolé car il avait un peu trahi ses conseils de la soirée à Fantasia et de ses mises en gardes. Il était prêt à tout pour se faire pardonner pour sa naïveté de nouvel arrivant dans Dreamland. Le voyageur se grattait la nuque en souriant, une manière comme une autre de montrer qu'il chercher à s'excuser. Soudain une ombre tomba au milieu du trio en mode super héroïque. Il s'agissait d'un homme habillé en vert et rouge avec un masque et une grosse paire de lunettes. Il se releva et prit une pose sérieuse en croisant les bras. Il les pointa du doigt et leur parla tel un hyperactif en manque de cocaïne.

- VOUS LA ! Moi, Robinocle, stagiaire à temps plus que plein ! J'ai besoin de VOUS !  Mon boss souhaite vous rencontrez ! SURTOUT TOI LA ! *il désigna Poterus* Il connais tout de votre plan ! SUIVEZ MOI!

Sans même leur donner le droit de réponse, il sortit une télécommande de son slip et appuya sur un gros bouton rouge faisant apparaître une sorte de calèche qui semblait avant invisible. Un gros logo de guitare avec des ailes de chauves souris trônait fièrement sur le devant du véhicule Il les invita à s'installer. En le regardant, le zinzin avait pas l'air dangereux mais est ce qu'on pouvait lui confiance pour autant. Poterus intimidait s'assit directement dans le moyen de locomotion. L'islandais quand à lui hésitait mais ce disait qu'il l'aurait déjà tuer si il était ennemi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 34 400
Points de Réputation : 29 700
Messages : 281
MessageSujet: Re: Au service secret de Ald Loué (feat Joy)   Mer 24 Jan - 23:15

Le vieux Poterus sucrait vraiment les fraises et se défendait comme un diable pris en défaut de pureté dans sa boîte, ici dans son rôle. Joy riait dans la barbe de son manteau au long col, alors que le vieux protestait et se prenait le chou avec Jon. Il avait un peu grandi, elle le sentait, il avait pris un peu plus d’assurance, il commençait à faire voyageur pour de bon, et ça irait toujours plus en s’améliorant. Elle ne fit pas mention de son apparition dans le dernier Dreamag, pensant que lui en parlerait s’il le souhaitait. Elle avait plutôt ri à ce numéro qui consacrait un jeune voyageur tout juste arrivé dans Dreamland, son ami aux couleurs. Il aurait sans doute un destin prometteur, s’il continuait sur cette voie, à n’en pas douter.


Pouffant un petit peu encore une fois en entendant les explications de Poterus, Joy haussa un sourcil intéressé quand le vieux lutin mentionna un fun fact qui retint l’attention de la jeune femme.



- Un ingrédient super rare qu’il possède et qui peut détruire ses créations? Pourquoi il le possède si ça peut les détruire ?
- Bah...pour que d’autres ne l’aient pas !
- Mais si c’est lui qui l’a, ceux qui veulent le détruire n’ont qu’à forcer le passage !
- Hum...vous raisonnez comme Ald Loué, vous...vous êtes de sa famille ?
- Non, lui il est complètement con ouais ! C’est quoi cet ingrédient ?
- De la farine animale, mais pas n’importe laquelle. De la farine animale en os de dragon élémentaire. Il faut attendre qu’un dragon élémentaire meurt, et là on prend un os pour le réduire en poudre et utiliser sa magie à des fins euh…
- Pécunières ?
- Ou démoniaques.
- Ah aussi oui, je vois. Bon...qu’est-ce qui est jaune et qui attend ?
- Jonathan ?
- Non, la bonne bière que je vais aller chercher à la fin de cette histoire.


Jon parla enfin à la matheuse d’un ton enjoué et semblait s’excuser. Elle fit un geste de la main pour signifier que c’était absolument pas grave et sourit un peu en découvrant un peu plus son visage. C’était guère prudent mais elle savait qu’elle pourrait compter sur la discrétion du coloriste.



- Je suis contente de te retrouver...en vie. Peu de voyageurs de la Baby survivent à leur première nuit, mais on dirait que tu es sur la bonne voie Jon. Tant mieux ! Je suis venue ici ...ah ah ah...hé bien c’est assez simple, j’avais un rendez-vous d’affaires, voilà. Surtout, je devais venir dans le coin car les acolytes ont été repérés comme venant d’ici. Une sorte de base arrière, mais alors où ? Ça je l’ignore encore, je viens d’arriver en ville. Il paraît qu’une partie de l’armée de Fantasia patrouille dans l’arrière pays au cas où, mais pour l’heure Gwynevere IX n’a pas trop trop bougé pour s’occuper du Poulet Géant Maléfique. Le PGM, parfaitement. Elle a parlé d’un espion et m’étonnerait en effet que Poterus soit le type en question.
- Hé je vous entends !
- Oui je sais. Après l’objectif d’un espion c’est d’espionner, donc c’est rassurant si on le trouve pas du premier coup d’œil, en soi. Bon y’a plus que…



Un type débarqua avec un accoutrement vert et rouge ridicule, une paire de lunettes et un stress palpable à son débit de paroles. La matheuse haussa un sourcil devant le nom et le discours pointant du doigt Poterus. La voyageuse suivit la règle de base : toujours aller rencontrer le boss quand on te dit d’aller rencontrer le boss. Pour mieux avoir les infos ou le tuer, au choix.

Une calèche était apparue, le dénommé Robinocle semblait très fier de sa capture et les fit monter. Joy jetait un coup d’œil à son comparse tandis que Poterus s’était précipité à l’intérieur en tremblant comme une feuille. Elle jeta un autre coup d’œil à la portière, sourit en coin et monta à l’intérieur. C’était le grand luxe, des banquettes, un mini-bar, une armoire avec des armes, des vêtements dans des bacs, des armures, des couteaux, un lecteur dvd et plein de Dreamag, notamment le dernier avec en une Super Sauveur. La calèche redevint invisible, et de l’intérieur il y avait une sensation de secret et de protection bien comme il fallait. Joy s’installa et attendit que l’hôte parle un peu plus.




- Je parie que vous ne savez pas qui je suis hein !
- Robinocle, le stagiaire de Batmanouche ?
- Co...comment vous savez ?
- J’ai croisé une affiche, un certain Batmanouche, partout dans la cité. Une guitare qui saigne, des chauve-souris, et surtout on parle d’infiltration et de rendre la justice...c’est votre job, n’est-ce pas ?
- Le boss ne m’a rien dit, je suis juste chargé de vous conduire !
- Ah vous êtes Alfred en fait, très bien.
- Pas du tout, je suis son stagiaire !
- Bien, Robinocle, conduisez-nous à ton boss et fissa !
- Oui m’dame ! Euh...qu’est-ce que je dis moi ? Touchez pas à ce bouton je ne sais pas ce que ça fait !



Poterus appuya quand même sur le bouton et fut propulsé à travers le toit de la calèche droit dans le ciel. Joy fit un facepalm en rigolant nerveusement tandis que le vieux lutin retombait sur une gargouille, qui se retourna. La gargouille l’attaqua et le fit tomber, mais Joy, sortie de la calèche en pleine rue, vola pour aller le récupérer. Elle se prit un coup une flèche dans le genou, tirée depuis le toit d’une villa. Le tireur écarquilla les yeux derrière un costume porté par les acolytes. Elle sortit la flèche d’une formule et fonça sur l’archer, qui n’était bien sûr pas seul sur le toit, mais accompagné d’une bonne dizaine de ses potes acolytes. Elle gueula à ses camarades de calèche :



- On fait une halte, on s’est fait repérer comme des bleus ! Robinocle, c’est le moment de faire valoir ton poste ! Jon, pas d’imprudences, mais j’vais avoir besoin de toi. Poterus, tu fais ce que tu sais faire le mieux : tenter de garder ta couche propre !
- Mais je suis le grand Poterus, le confectionniste !
- Alors prends une arme et fais des trucs avec !
- Une fois j’ai fait une potion qui pouvait parler. J’ai mal dosé le truc, et c’est parti en vrille. Je l’ai, je peux l’utiliser.
- C’est sans danger ?
- Pour nous ? Naaaaaaaaaan.



Le ton sonnait totalement faux, mais le vieux lançait déjà la potion en gueulant HOMERUN. Robinocle sortit de la calèche, cape au vent, une caméra à la main. Belle équipe de bras cassés pour défoncer Ald Loué. Et surtout infiltrer des gars qui les avaient repérés avant qu’ils se soit infiltrés. Il fallait maintenant tous les tuer et trouver des infos pour rencontrer d’autres acolytes. Joy s’étira et fonça vers les morts en sursis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôleur des couleurs
Points de Puissance : 16 000 points
Points de Réputation : 14 100 points
Messages : 86
MessageSujet: Re: Au service secret de Ald Loué (feat Joy)   Ven 26 Jan - 2:44



Jøn avait écouté la conversation entre Joy et Poterus qui abordait des sujets plutôt intéressants et une blague toute pourrie digne du voyageur des couleurs. L'ingrédient semblait vraiment pas facile à récupérer mais le garder non loin devait surement être le moyen le plus sur pour pas qu'il soit utiliser contre lui-même. Ald Loué devait avoir une certaine assurance pour se dire que personne ne pourrait lui prendre de force. Il fallait que jusqu'à présent, le jeune homme ne connaissait pas grand-chose de ce mystérieux ennemi en dehors des acolytes et des dragons à plumes. Il n'avait même pas ne serait ce que la moindre idée de sa puissance.

Pendant que Joy lui parlait, l'islandais arborait un grand sourire bizarrement il semblait un peu moins lourd avec elle depuis qu'il avait appris plus de choses sur sa personne. Surement parce qu'il la considérait comme plus qu'une simple potentielle conquête désormais. La remarque de début le surpris un peu. Quand on sait tous les dangers de Dreamland, la survie du contrôleur des couleurs à ses premières nuits avait en effet de quoi faire sourire. Un boulet pareil ça s'invente pas ! Mais il était toujours là avec son sourire niais prêt à de nouvelles aventures plus périlleuses.

Considérant que le "rendez-vous d'affaires" ne le concernait pas tellement, le chevelu arc-en-ciel ne fit pas de remarque sur le sujet. Ensuite la mathématicienne expliqua que l'armée de Fantasia n'était pas très loin et qu'elle semblait prête à en découdre même si un Poulet Géant Maléfique semblait empêcher leur progression. L'écrivain se demandait vraiment qui pouvait être cet espion... Après tout si ça se trouve s'était quelqu'un qu'il n'avait jamais vu à Fantasia. Une certitude ça ne pouvait pas être Poterus et heureusement ! Sur ça les deux voyageurs étaient d'accord et c'était déjà pas mal.

L'intervention de Robinocle interrompue leur conversation d'une manière inattendue mais bon après tout Dreamland est fait de surprises. Alors que la petite troupe s'installa convenablement dans la calèche invisible du stagiaire, Jøn remarqua le Dream Mag, il se rappela alors de l'interview qu'il avait faite l'autre jour. L'islandais en voulait toujours au journaliste de l'avoir fait payé la collation et à vrai dire à cause de ça il pensait que tout l'article était une vaste fumisterie. En voyant son nom sur la couverture il se rendit compte que c'était du sérieux. le contrôleur des couleurs le feuilleta rapidement pendant que les autres discutaient et tomba sur le classement. Ne comprenant pas grand-chose au système il eut juste le temps de voir le nom de Joy Killamanjaro dans la Ligue M.

- Hé regarde, c'est marrant, t'es dans un clas...

Le jeune homme ne put pas finir sa phrase car cet abruti de Poterus venait d'appuyer sur le bouton d'éjection. Ils avaient beau être invisible ça restait pas discret. Surtout quand ce pas doué se faisait en plus de ça attaquer par une gargouille. Heureusement Joy, la femme de toutes les situations s'envola en direction du vieux lutin grâce au pouvoir du "Ta gueule c'est mathématique" Oui parce qu’on va pas faire genre, le voyageur des couleurs comprenait toujours rien au fonctionnement de la capacité de la matheuse. Sauf que la c'est le drame, ça tourne mal... Explication : le groupe était repéré par les acolytes.

La jeune fille donna des directives qui furent plus ou moins bien interpréter. Le confectionneur jetait déjà des potions qui provoquèrent des nuages recouvrant les ennemis. Une fois celle-ci évacué par le vent, les ennemis l'ayant pris de plein front semblait complètement défoncé comme s’il venait de consommer la meilleure weed de leur vie. On comprend mieux pourquoi ce bon vieux Poterus croyait que sa potion pouvait parler... Petit cachottier va ! Le stagiaire de Batmanouche se contentait de filmer la scène enfin du moins jusqu’à ce qu'un projectile sorti de l'objectif de la caméra en direction des assassins, les enfermant dans un filet. Bien qu'il ait l'air totalement débile vu de loin les deux créatures semblait plutôt utile au final. Jøn fouilla la calèche afin de trouver un truc utile et trouva une sorte d'arbalète et visa un ennemi par miracle il réussit à l'avoir sauf qu'il s'aperçut que c'était des flèches ventouses avec un message PAN au bout. L'adversaire se moqua alors de lui alors que l'objet était collé sur son front.

- Ce sont les gadgets de mon boss et comme il me dit toujours que tuer c'est mal du coup aucunes armes ne sont létals... mais elles sont COOOOOOOOOOOL !
- Sauf qu'on affronte des personnes qui n'hésiteront pas à nous tuer ! Ils vont jamais nous lâcher !


Soudain le jeune homme eu une idée pour atteindre les acolytes. Il trouva un autre bouton rouge au niveau de son siège et appuya dessus et s'envola vers d'autres cieux. Il venait surtout d’atterrir de manière catastrophe comme il en avait l'habitude lorsqu'il vivait des aventures en compagnie de Joy. Il s’écrasa sur le toit et se releva et esquiva de justesse une flèche de l’assassin qui le narguait il y a quelques secondes. Le garçon pris une brique qui s'était déboîtée suite à sa cascade et le balança dans la face du fidèle qui tomba raid sur le sol.

- HEADSHOT ! Wow ça fait un bien fou putain !

Sur le toit c'était le chaos entre les acolytes fonce-dé et ceux dans un filet et le reste qui essayait de maintenir leur honneur d'assassins en voulant s'attaquer à la voyageuse. Niveau discrétion c'était pas encore ça mais au moins il n'y avait pas trop d'explosions pas comme les films de Michael Bay. L'écrivain se tourna vers la matheuse et lui fit un clin d'oeil.

- Il parait qu'on a besoin de moi ? Je suis tout ouïe !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 34 400
Points de Réputation : 29 700
Messages : 281
MessageSujet: Re: Au service secret de Ald Loué (feat Joy)   Ven 26 Jan - 23:34

Incroyable mais vrai, le vieux Poterus était devenu utile dans la bataille ! Sa potion permettait de mettre une partie des acolytes dans un état de défonce avancé, parfait pour l’atterrissage de la matheuse, dans la douleur à cause de son genou. Elle esquiva deux couteaux, une rapière, une flèche et une insulte comme une vraie professionnelle, et attendit que les renforts n’arrivent. Jon arriva par la voie des airs, et elle en profita pour mettre ses formules à exécution.


Tout d’abord, lancement de billes dans les airs, calculs des trajectoires de manière précise pour ne pas perforer la chair, mais simplement la toquer au niveau du crâne. Le calcul méritait d’être précis, car elle ne voulait pas tuer de précieuses mines d’informations pour la suite du programme. Elle balaya d’un coup toutes les formules pour lancer ses billes frappeuses, et réussit à en assommer assez, mais à en fracasser deux qui tombèrent raides morts, le crâne ouvert. Pas de chance, la prochaine fois, peut-être. Les défoncés continuaient de végéter dans leur coin, et la matheuse regarda Jon qui pouvait se rendre utile dans la situation présente.



- Ouais, nous faudrait en embarquer un pour nous guider et nous servir de cheval de Troie si on veut infiltrer la secte à un moment. Ensuite, il nous faut leurs fringues. T’aurais de quoi interroger ceux qui sont défoncés à cause de Poterus ?


Tandis qu’elle se dirigeait vers le premier acolyte pour le désaper, Robinocle venait à côté d’elle avec sa caméra pour filmer ses exploits et suivre avec attention tout le plan prévu. Il commençait à la gêner assez fortement et elle le poussa tout en enlevant les bottes de la pauvre victime embrigadée dans cette histoire de volatiles.


- Tiens, va voir un peu Jon si j’y suis !


Le disciple de Batmanouche courut vers le voyageur des couleurs qui semblaient mener un interrogatoire costaud, et Joy put reprendre ses petites affaires de fouilles et de vols de vêtements. Tandis qu’elle prenait un long manteau à un acolyte qui bavait avec les yeux blancs, celui-ci se réveilla soudainement, agrippa son poignet et hurla, les yeux révulsés et de la haine au plus profond de ses orbites. Il semblait à la fois prendre énormément de plaisir et souffrir, et cracha à la voyageuse tout ce qui pouvait lui rester de vie.


- Ald Loué sait que vous venez pour lui, vous n’avez aucune chance de le vaincre !
- Ah bon…on va quand même essayer.
- Je vais mourir d’ici deux répliques, tu pourrais faire semblant d’être effrayée !
- Hors de question, tu as perdu un combat, tu vas finir à poil, seul, inconnu et oublié de tous…
- Je voulais tant revoir ma fille...Hermine, quel père fus-je sans toi ?
- Balance plutôt ce que tu avais à dire comme menaces…
- Ah ouais pardon. ‘ttends je me remets dans le rôle : pouf pouf. Vous n’avez aucuneuh chanceeeee de la vaincre meh meh meh.
- Surjeu total.
- Ouais. Bon tout ça pour dire que vous allez prendre méga cher, et votre pote qui balance des potions n’est pas si fiable que ça.
- On sait, bon maintenant crève avec une absence totale de dignité, et rejoins le cimetière des figurants anonymes et non-essentiels steup.
- Avec plaisir. J’espère qu’Ald Loué vous maudira sur dix-huit générations et…
- TG.
- Blouerg.


La matheuse eut un rictus de satisfaction quand il laissa expirer son dernier souffle, aidé par une bille de bois qui s’enfonçait lentement dans son cœur. En ouvrant en deux son gilet, elle entendit un tic tac qui ne venait pas de lui, mais qui était enclenché par son voisin, un acolyte qui reprenait lui aussi ses esprits. Il portait une grenade aléatoire, qui pétait un peu n’importe quand, sauf si on la tapait plusieurs fois contre un truc de dur. Tandis que son décédait sous la fouille de Joy, il l’avait tapée et elle allait exploser d’une seconde à l’autre.


- GRENADE ! A COUVERT !
- Je n’ai pas envie de passer à table !


Il n’y avait jamais de situation assez désespérée pour ne pas faire une blague de merde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôleur des couleurs
Points de Puissance : 16 000 points
Points de Réputation : 14 100 points
Messages : 86
MessageSujet: Re: Au service secret de Ald Loué (feat Joy)   Sam 27 Jan - 22:38



Le contrôleur avait écouté attentivement les instructions de la matheuse. Seul problème il s'y connaissait pas trop en interrogatoire et les seules références qu'il avait c'était des trucs qu'il avait vu dans des films ou séries sur sa télévision. Du coup pour l'instant il se focalisa sur la première partie du plan, c’est-à-dire trouver un acolyte pour le cuisiner et surtout récupérer ses vêtements. L'adulescent s'approcha d'un assassin totalement sous l'emprise de la potion lancé par Poterus. Celui-ci marmonnait des paroles sans queue ni tête enrobées d'insultes un peu comme si il était atteint de la Tourette. Il le choppa par la capuche et le tira vers lui.

- Ave merdum Ald Loué bordelum...
- Réveille-toi Bob Marley *lui donna des claques* où est votre repère ?
- Equilibrium enculé *reçu une grosse baffe* hein que quoi ?
- Dis-moi où se trouve votre repère ou... ou...
- Ou ?
- Ou je vais te tuer et déguster ton foie avec des fèves au beurre et un excellent chianti !!!
- AAAAH ! MAIS C'EST HORRIBLE ! notre repère se trouve en derrière de la cathédrale dans une crypte ! ME MANGES PAS !


Jøn lui donna un coup de poing bien dosé en pleine face pour l'assommer et commença à le désaper en commençant par lui enlever les chaussures avec un air de dégoût, en effet la créature ne sentait pas la rose. Le voyageur lui retira ensuite son uniforme d'acolyte et commença à se déguiser. Les habits étaient un peu amples mais cela restait assez crédible pour sa taille. Il ne mit pas de suite la capuche estimant que ce n'était pas encore nécessaire tant qu'il était sur les toits. C'est à ce moment qu'il se rendit compte que Robinocle était là depuis le début et avait tout filmer tel un pervers.

- HÉ TOI LA T'AS INTÉRÊT A TOUT EFFACER !
- Vous devriez pas avoir honte de votre corps ! Mon Boss me dit toujours que le corps montre notre force et détermination mais aussi nos faibl...
- JE M'EN FOUS DE CE QUE DIT TON BOSS, EFFACE !
- Mais c'est pour sa collection personnelle !


L'islandais s'approcha du stagiaire et attrapa sa caméra puis la jeta avec force au sol. Robinocle regarda son appareil tout tristounet et choqué. L'homme aux cheveux colorés alla rejoindre sa partenaire de soirée qui semblait discuter avec un autre acolyte au sol. Quand celle-ci cria de se mettre à couvert. Ne réalisant pas de suite l'écrivain vit Joy se tirer en courant et se jeter au sol. Le corps explosa heureusement l'explosion était pas très puissante mais cela suffisait en réduire en mille morceaux le corps du kamikaze. Les morceaux volèrent dans tout les sens. Complètement écœuré par la scène, le garçon détourna le regard.

Réalisant le danger que pouvait représenter les autres corps inertes, le dragueur à deux balles aida la mathématicienne à se relever et lui conseilla de courir. Il cria à l'attention des deux créatures qu'ils devaient filer de suite s'il ne voulait pas mourir. Le groupe se dirigèrent vers leur moyen de locomotion. Lorsque plusieurs détonations résonnèrent derrière et se rapprocher. Afin de sauter sans encombre le jeune homme attrapa le siège qui l'avait amené sur le toit et le mis devant lui afin qu'il prenne le choc de la chute à sa place. Les explosions successives endommagèrent le toit du bâtiment qui partait en ruine. Elles étaient pas suffisantes pour autant pour faire écrouler toute la structure et heureusement pour nos héros. Une fois de retour dans le véhicule, Jøn partagea sa découverte auprès de l'acolypte.

- Robinocle pourrais-tu nous conduire à la crypte qui se trouve en derrière de la cathédrale ?
- AH NON ! ça suffit je dois vous conduire voir mon boss ! J'ai essayé d'être gentil et vous casser le matériel du patron ! MAINTENANT CA SUFFIT ! Vous irez chez mon boss de suite !
- Tant pis j'y vais à pied...
- Je crois pas non ! désolé je voulais pas en arriver là.


Le disciple de Batmanouche mis un masque à gaz et appuya sur deux boutons. Le premier blinda le véhicule comblant le trou sur le toit et fermer les portes à clé. Le deuxième permit de propager un gaz dans tout l'habitacle. L'islandais essaya en vint d'ouvrir la porte et sentit le sommeil l'envahir. C'était quand même le comble de s'endormir dans un rêve !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 34 400
Points de Réputation : 29 700
Messages : 281
MessageSujet: Re: Au service secret de Ald Loué (feat Joy)   Dim 28 Jan - 14:27

L’explosion avait fait des dégâts, assez légers mais présents par les quelques morceaux de chair explosée qui gisaient sur le toit défoncé. Surtout, les acolytes allaient rapidement se passer le mot, une fois la scène assimilée. Joy, à couvert, essayait de choper la veste d’un acolyte assommé tandis que ça pétait dans tous les sens. Puis elle sauta vers le véhicule de Robinocle, soulagée de s’en être sortie presque indemne, si elle occultait le sang et les lambeaux de chair du kamikaze sur sa magnifique tenue.


Alors qu’ils se remettaient de leurs émotions, Robinocle péta un câble comme il fallait, jurant qu’il fallait rejoindre son maître, qu’il en avait marre, que la vie c’était du pur dégueulasse. Drôle de gars, surtout quand il mit un masque à gaz sur sa tronche. Il ferma le véhicule à chaque porte et lâcha un gaz, qui fit s’endormir les deux voyageurs. Joy tenta bien de lutter, mais ce genre de plans n’avait pas réellement de contre efficace dans sa panoplie de pouvoir, à part peut-être la mort ou tchi tchi. Elle s’assoupit par obligation et tomba dans un sommeil sans rêves (et sans jeu de mots).



*


Réveil digne des matins de cuite. Tête lourde et vaporeuse à la fois, tête qui semble vouloir s’effondrer, tendre vers le sol, s’y liquéfier, se déverser en plomb fondu, se prélasser dans la mélasse d’une pensée fatiguée de rêver, fatiguée de tout. Revenir, se relever, se redresser, éructer, exulter...tout cela revenait sans cesse à sa mémoire, comme un lent poison, qui parcourait ses veines et ses nerfs, la moindre connexion neuronale de son cerveau. Elle avait les yeux fermés mais son esprit était déjà en train de tourner, à pleine puissance. Avec lui les vengeances, les trahisons, les morts à venir...mais aussi l’amusement, la sympathie et de nouvelles personnes dignes qu’on s’arrête un peu pour prendre le temps de les aider.


La voyageuse se releva sur une couche. Une couverture légère sur un lit de camp installé sur un plateau en béton. Autour d’elle, de l’eau. Cascade, ruisseaux, un ruissellement constant. Une cave, quelques piliers qui étaient là sans doute depuis la nuit des temps de Dreamland, une cave, de l’eau pure qui dégoulinait partout. Au plafond, un bon millier de chauve-souris dormait paisiblement, et à côté du lit du camp, Jon dormait aussi sur le sien, pas loin de Poterus qui ronflait durement.
Au loin, elle vit des véhicules, celui de Robinocle, et de l’autre côté de la caverne, des écrans, des vitrines avec des costumes, un ascenseur qui s’ouvrit. Joy replongea sur son lit de camp et écouta les murmures des deux personnes qui venaient vers les écrans.



- Ald Loué...acol...attaq...taopoiro...loyé ayayayaya
- Oui maître...oui maître...oui maître…




Songeant qu’elle n’entendrait rien de plus probant et intéressant, elle se leva et marcha vers les deux en train de discuter. Elle reconnaissait Robinocle bien sûr, et croisa le regard de son maître, un Batman bedonnant et chauve qui tapait comme un forcené sur des claviers avec des touches manquantes, une guitare sur les genoux. Il se leva en la voyant arriver, frappa les cordes de son instrument en gueulant « laï laï laï laï laï laï laï laï laï laï laï !!! » tandis que Robinocle, un peu excédé, sortait deux maracas et tapait le rythme comme un vrai pro. Batmanouche s’approcha de Joy, lui prit la main droite et déposa un baise-main baveux puis commença à jouer un morceau langoureux mais massacré sur la base mélodique de Quizas quizas.






- Siempre que te pregunto
Que cuándo, cómo y dónde
Tú siempre me respondes
Quizás, quizás, quizás




Un petit moment d’interrogation traversa l’esprit de Joy qui ne savait pas trop à quoi elle avait affaire. Elle se contenta de sourire et de garder un air gêné mais poli. Le musicien avait peut-être des pouvoirs insoupçonnés, outre celui de mal gratter sa guitare désaccordée. Il finit sa chanson en rafalant toutes les cordes comme un forcené et termina sur un Olé ! emporté  et encore plus faux que tout le reste. Il s’avança avec un regard mystérieux sous le masque.


- Como vous avez vous trouvé la musiqua ? Calienta no ?
- Euh...personnelle ?
- Perfecto senorita ! Yé mé présenté : Bruchadorre Wino, des entrepriseseses Wino & hermanos bien certainido, mes padres étaient dans l’imoport de papère crépono. Crépon si, AYAYAYA !



Il grattait les cordes comme un malade à chaque fois qu’il finissait sa phrase en gueulant comme s’il jouait dans les transports sans micro. Les yeux de la matheuse papillonnait dans tous les sens et se retenait pour ne pas rigoler, tandis que Robinocle faisait du tambourin.


- Vous vous mé connaissé sourement sous le nombre d’el Batmanoucho, le grand grand rival dé houm El bandito de la puta manana : Souper Souveur ! Oui ?
- Oui bien sûr !



Malaise TV, on y était. Jon ? Aled.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôleur des couleurs
Points de Puissance : 16 000 points
Points de Réputation : 14 100 points
Messages : 86
MessageSujet: Re: Au service secret de Ald Loué (feat Joy)   Lun 29 Jan - 3:09


Ouvrant lentement les yeux, encore un peu groggy, le voyageur des couleurs était encore confus. Tentant en vain de sortir de son état comateux, il regarda les alentours remarquant qu'il était couché sur un lit très sommaire et un bruit assourdissant provenait d'une cascade non loin. Deux autres couchettes se trouvaient non loin dont l'une d'elle était vide, dans l'autre se trouvait Poterus qui semblait ronfler tel un bébé. Reprenant peu à peu ses sens, le jeune homme se leva tout hésitant.

Une musique à la fois exotique et terriblement fausse faisait écho dans la cave et agressa petit à petit ses oreilles. Il vit au loin Joy au prise avec Robinocle et el famoso Drasur Batmanouche. Le drôle d'oiseau semblait plus ou moins faire la cour à la pauvre matheuse un peu désemparé par la situation. Ce dernier déclina son identité, pour pas être trop méchant Jøn s'en carrait complètement ! Il repensait juste à la précédente action de son stagiaire. Ayant repris du poil de la bête le contrôleur des couleurs en colère arriva en hurlant.

- TOI JE VAIS TE FAIRE BOUFFER TON TAMBOURIN ! tout ça pour nous amener à ton guignol de boss !
- Tu vas baisser d'oune tono mon cher amigo ! Vous êtes là para una buena razón !
- JE M'EN FOUS ! on avait une piste !
- Yé souis au courant, pequeño ! Cé bien para ça qué yé vous ai fait venir ! Yé connais la ciudad como ma poche... Il va nous falloir el ayuda dé ton poto pour cela !
- Ok... mais t'as intérêt à avoir de bon renseignement... Je vais réveiller Poterus...


Encore un peu énervé d'avoir été endormi pour la collaboration, l'homme aux cheveux arc-en-ciel décida de passer ces nerfs sur le pauvre confectionneur de potions qui pioncer encore paisiblement. Le voyageur sauta sur la couche et lui foutu plusieurs gifles successive en gueulant qu'il était l'heure de se lever. Ce qui provoqua comme réponse des ronflements encore plus forts. Blasé de votre une tel non réaction, l'adulescent regarda autour de lui pour voir si quelques choses pouvait l'aider à la sortir de ce sommeil. Il vit la cascade au loin et s'empressa de ramasser un seau un non loin et se rapprocha de la source d'eau la plus proche pour y remplir son récipient. Jøn revint auprès de la créature et versa tout le contenu sur sa tête. Le vieux lutin se réveilla d'un coup paniqué.

- Barbara non je t'aim... hein ou je suis là ?
- Allez mec on a du taff ! on nous attend !


L'islandais le traîna jusqu’à Batmanouche, ce dernier se présenta de nouveau mais en chanson cette fois tout en expliquant leur objectif. Robinocle sortit ses percussions toujours au taquet. Le rival de super sauveur commença à jouer de la guitare du mieux qu'il pouvait avec son instrument désaccordé en reprenant l'air de La Bamba.


Para batir Ald Loué
Para batir Ald Loué
Se necesita una poca de harina
Una poca de harina animal
Llegamos a su casa
Llegamos a su casa para robarlo su harina su harina

No es complicado
No es complicado debe ser discreto debe ser discreto

Batma ma manouche Batma ma manouche Batma ma manouche


Il fit une sorte de dab ce qui arracha un facepalm du voyageur des couleurs. Le sous batman mexicain leur expliqua qu'il leur prêterait tout gadget qui pouvait les aider dans leur quête mais en échange il voulait garder une partie de la  farine animale en os de dragon élémentaire pour des buts personnels. Le jeune homme soupira et se tourna vers ses compagnons d'infortune ne sachant pas s’ils pouvaient se fier à ce guignol riche certes mais guignol quand même.

- Vous en pensez quoi ? Ces vrais que ces machins pourraient être utile pour infiltrer la crypte mais tout de même ce mec est louche... puis pourquoi il voudrait de la farine de dragon lui aussi ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 34 400
Points de Réputation : 29 700
Messages : 281
MessageSujet: Re: Au service secret de Ald Loué (feat Joy)   Mar 30 Jan - 11:54

Tandis que le justicier masqué jouait de la guitare comme dans le métro, Jon arriva comme une furie et lui expliqua sa façon de penser, ce qui fit pouffer la matheuse qui avait envie de faire de même. Mais bon, le guitariste de la nuit disait qu'il avait une piste, et quand elle faisait le compte, ils avaient donc doublé leurs effectifs efficaces, des tenues pour s'infilter, des gadgets, et même des débiles à sacrifier pour une noble cause, juste au cas où. Les choses se mettaient doucement en place, mais ça prenait du temps. Poterus ronflait encore comme jamais, jusqu'à ce qu'un seau d'eau lui remette les rêves en place. Il était temps de se tirer les doigts.

Batmanouche filerait ses gadgets en échange d'une partie du butin. Farine de dragon élémentaire ? Joy s'en foutait totalement et elle était prête à lui filer tout ce qu'il voulait, s'il pouvait se montrer un tant soit peu utile et efficace pour la mission qu'ils s'étaient donnés ! Mais Poterus gueula un petit peu pour la forme, dans des propos que la matheuse ignora superbement en allant chercher un seau d'eau pour lui balancer dans la tronche. Jon avait dit ce qu'il en pensait, il fallait maintenant se tirer les doigts. Deuxième rappel.



- TG Poterus, le jour où tu sauras faire des potions, tu nous écriras...
- Mais-euh !
- Super répartie. Bref, Jon, je suis d'accord, filer de la farine de dragon élémentaire sans savoir ce qu'ils projettent c'est pas fameux, mais bon euh...perso je m'en fous totalement. J'veux dire, on a une mission et on peut en finir avec Ald Loué ici et maintenant. Le mec nous aide, sachant, entre nous, qu'il ne sait absolument pas qui on est ! C'est donnant-donnant, on fait nos trucs et on essaie de lui faire un minimum confiance ? Puis de toute façon, rien ne nous empêchera de choper un sac de farine pour Poterus, et le reste pour ces deux guignols en collants. Ca me rappelle quelqu'un d'ailleurs...
- Vous ignorez les pouvoirs de la farine draconique ! Vous êtes fous !
- C'est un Justicier, il va donc justicier en l'utilisant, je suppose. Maintenant, vu qu'on sera que tous les trois dans l'infiltration je sens, faudrait savoir ce qu'on fait pour la mission où nous, on risque JUSTE nos vies. Ca me semble plus important, j'sais pas pourquoi...
- J'ai assez de potions pour venir à bout d'une vingtaine d'acolytes et d'un poulet géant. J'ai une potion contrr ces volatiles !
- Ok, dès l'instant que j'ai un visuel sur une cible je peux l'abattre. Donc, avec le pouvoir de Jon qui peut agir sur les gens, et le mien qui les réduit au silence, au cas de merde noire, on se déchaîne. Mais il faut qu'on ramène des trucs, donc on essaiera de rester discret le plus possible...


La voyageuse regarda les deux justiciers de la cave, puis Jon qui semblait à la fois amusé et complètement dépité par la situation rocambolesque de la nuit. Elle lui fit un clin d'oeil et lui indiqua les deux justiciers qui faisaient un pierre-feuille-ciseau pour savoir qui piloterait le véhicule invisible.


- Jon, je te laisse prendre les gadgets en fonction de ce que tu estimeras utile, quant à moi je vais causer à ces chauve-souris qui pioncent...


Elle se dirigea vers le millier de chauve souris qui dormait bien et siffla un coup, poussa un cri timide, puis hurla pour les réveiller. Elle s'envola vers les premières qui les jugeait d'un air noir.


- On a besoin de vos services, les filles.
- Alors déjà je suis un mec, tu m'as réveillé, et ensuite je bosse pas pour le guignol qui squatte !
- Combien ?
- Comment ça combien ?
- Combien pour l'aide ? Je peux avoir tout ce que vous voulez.
- Une autre caverne, spacieuse, silencieuse et sans débile autour.
- Une église, ça vous irait ? Parce que c'est l'objet de votre mission. Si vous l'acceptez.
- Gratos ?
- Gratos.
- Okay, qui on doit sucer ?
- Dis lui en tout bien tout honneur hein, pas comme la dernière fois !
- Ouais, qui on doit sucer en tout bien tout honneur, pas comme la dernière fois !


La matheuse eut un sourire carnassier sur son visage.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôleur des couleurs
Points de Puissance : 16 000 points
Points de Réputation : 14 100 points
Messages : 86
MessageSujet: Re: Au service secret de Ald Loué (feat Joy)   Mer 31 Jan - 0:22


Attentif à la conversation, Jøn réfléchissait à tout ce qui était dis certes les deux guignols qui n'était que de mauvais postiche de Batman et Robin semblait tout sauf doté de mauvaises intentions. Mais cela ne voulait pas dire pour autant que c'était une bonne idée de leur fournir de cet ingrédient rare, et surtout d'après les propos de Poterus, dangereux. En soi le point de vue égoïste de Joy était compréhensible pour l'islandais, mais il ne pouvait s’empêcher de se méfier de ces deux justiciers à la noix. Surtout après le coup bas que leur avait fait Robinocle.

Mais bon la priorité était de récupérer ce produit essentiel pour mettre fin aux plans d'Ald Loué, il aviserait par la suite de la répartition du butin. Du coup l'écrivain n'exposa pas plus ces doutes préférant se concentrer sur la suite des événements. Ils avaient déjà perdu trop de temps avec ces bêtises. L'avantage du trio c'est qu'il se complétait assez bien et ce même si les potions du lutin était pas toujours au point, et le pouvoir de Jøn pas totalement au point... Seul Joy était à 100% fiable au fond. Un membre de la ligue Major un de la ligue Baby et une créature en fait ça commençait comme une mauvaise blague Dreamlandienne.

Le clin d’œil de la jeune fille le sortit de la rêvasserie, peut être qu'il était plus que allié finalement, le contrôleur des couleurs répondit avec un sourire niais et "Oui Capitaine !" enthousiaste. Il alla voir Batmanouche le dérangeant en plein shifumi assez étrange il fallait le dire vu qu'il avait rajouté des éléments tel que le puits qui battait tout sauf la chauve souris et le grappin. Bref nous ne nous attarderons sur les mœurs de la cité des chauves souris où on en aurait pour des heures. Il se renseigna sur les différents gadgets.

- Alors que me conseillez-vous pour une mission d'infiltration ?
- OH JE PEUX JE PEUX
- No Robinoclé tou va encore proposer dé la mierda ! Laisse faire el experto el perfecto BATMANOUCHE ! Para vous servir, pequeño !
- ouais ouais... *soupire* bon tu as quoi en stock du coup ?
- Yé tout et nada ! Mé si yé devait te conseiller un seul bijou sé serait sans doute el espléndido BATBONNET-BARBE ! Idéal para cacher vos pelo soyeux et vous apporter une barbe dé laine crédible ! Utile uniquement para la créature et vous !
- Ok...
- Attendais yé mieux l’inénarrable BATSTYLO A FLECHETTES SOPORIFIQUES ! Il peut servir dé sarbacane très discrète !
- Plus utile déjà !
- Yé ENCORE MIEUX el famoso BATMONTRE MIROIR ! Permet d'espionner discretement vers la direction ou on le pointe !
- Mmmh
- À MOI DE PRESENTER LE MERVEILLEUX BATMODIFICATEUR DE VOIX ! Il permet de modifier le son en celui d'une personne enregistré juste avant idéal pour imiter les animaux des forets !
- Tonto ! Ils vont pas dans les bois Robinoclé...
- En vrai ça pourrait être très utile ça ! Je prends tout !


Elle prit tous les objets en triple sauf le bonnet et s'approcha de ses compagnons d'infiltration. Joy semblait occuper à discuter avec les chauves souris du coin. L'islandais ne savait même pas que ces bestioles étaient capables de parler mais vu qu'il était à Dreamland cela pouvait sembler parfaitement logique. Il mit son bonnet barbe essayant de camoufler au mieux ces cheveux bariolés et en donna un à Poterus. Une fois dans le véhicule c'est Batmanouche qui les conduisit jusqu'à la crypte sous fond de musique latine traditionnelle. Ils se garèrent dans une rue non loin.

- Buena suerte ! Et n'oubliez pas ma cuota del butin !

Toujours déguisé en acolyte le trio s'approcha de l'entrée. Le modificateur était accroché au niveau du torse en cas de nécessité et Jøn avait pris une montre miroir qu'il avait accroché à son poignet. Deux gardes se trouvait à l'entrée.

- Votre identité s'il vous plait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 34 400
Points de Réputation : 29 700
Messages : 281
MessageSujet: Re: Au service secret de Ald Loué (feat Joy)   Mer 31 Jan - 11:26

- Voyageuse, tu connais la blague du voyageur de la Major, celui de la Baby, et de la créature ?
- Non, dites-voir les filles.
- C’est un voyageur de la Major qui rentre dans un bar et il dit : putain, ça fait bien six ans que j’ai pas foutu les pieds dans la troisième zone ! Le voyageur de la Baby il dit : woh, j’ai jamais foutu les pieds dans la troisième zone ! Là dessus, une créature arrive et dit : ça doit bien faire deux cent ans que je croise plus aucun voyageur là-bas ! AH AH AH !!
- Ok, marrant. Sinon on est d’accord sur notre marché, personne revient en arrière ?
- Laisse-nous prendre notre petit-dej et ce sera bon !


Jon vint la voir pour lui dire qu’ils se mettaient en route, avec des déguisements et sûrement du matos. Elle enfila sa tenue d’acolyte un peu déchirée et un peu froissée, et vérifia les costumes, la cohérence et tout ce qu’il filait pour infiltrer correctement l’organisation secrète. Ils prirent le véhicule invisible en chantant comme des dératés avec Batmanouche, pour un peu évacuer la tension palpable qui régnait. Joy se fit la remarque de l’absence totale des deux justiciers durant la mission, alors qu’ils la pilotaient, ce qui en disait long sur la capacité du héros de la nuit à prendre sur lui la couverture sans jamais se mouiller, mais elle n’en fit aucunement part.







Laissez-passer les enfants de la nuiiiiiiiiiiit
Il faut chercher le grand vent de l'oubliiiii
Laissez-passer les enfants de la nuiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiit
Il faut chercher le grand vent de l'oubliiiii



Ils se garèrent pas loin du lieu de rassemblement balancé par les acolytes, et désormais la concentration était de mise. Pas question de faire foirer quoi que ce soit. Deux gardes étaient postés à l’entrée, ce qui était moyennement bien vu de la part des acolytes, puisqu’on devinait qu’il devait se passer un truc important derrière la porte. Bon, il était clair qu’on avait pas affaire avec les génies de l’année, mais tout de même, étant plutôt une semi-spécialiste des réunions secrètes, des groupes mystérieux et de la discrétion en général, la voyageuse s’étonna d’un tel amateurisme. Ils s’approchèrent les gardes demandèrent de décliner leurs identités. Merde, ils avaient tout prévu sauf ça ! Elle jeta un rapide coup d’œil à Poterus qui levait l’index mais ne disait rien, et Jon qui la regardait les yeux écarquillés. Elle se tourna et prit la parole d’une voix autoritaire.



- C’est une plaisanterie ? J’EXIGE vos noms de code, numéros de série, votre groupe de référence ainsi que le nom de votre supérieur ! Des années à bosser pour le grand jour et on me demande ENCORE QUI JE SUIS ?! C’est un scandale !
- Heu…Désolé, maîtresse du mal ?
- Ah quand même ! C’est mieux, je préfère ! Appelez-moi Nightwing et faites nous entrer ! J’ai déjà trop attendu ! A croire que les buts divins de notre dieu vous échappent totalement ! Allez, on se bouge les gars !
- Bien bien bien, maîtresse du mal ! Mais on va vérifier les marques d’Ald Loué sur vos compagnons ! Question de sécurité élémentaire ! Pas vous bien sûr !


Joy s’approcha des deux gardes et les fixa dans les yeux dans un pur rôle de directrice des travaux finis en colère et prête à rameuter toute la hiérarchie si le cirque continuait.


- Soit j’entre d’ici dix secondes, soit vos cadavres serviront à manger à nos meilleurs réseaux cannibales.
- On dit pas canibeaux ?
- Vos gueules. La porte. Vite. Allez hop. HOP HOP HOP !!!!!!



Toujours crier, dans la vie. C’était utile pour tout, surtout pour s’introduire dans une réunion secrète alors qu’on n’avait pas pensé à prendre de fausses identités. Ils étaient dans la place, et Poterus dût aller pisser contre une porte à cause du stress. Joy souffla très fort pour évacuer la tension qu’elle jouait comme dans un théâtre et ne fit aucun commentaire, tout en foudroyant Jon du regard. C’était pas contre lui qu’elle en avait, mais contre elle-même qui n’avait pas pensé à tout. Quand tout le monde fut remis des émotions fortes, ils allèrent vers une énorme nef qui accueillait un bon millier de personnes en train de prier. Joy se pencha à l’oreille de Jon.


- Euh...pourquoi ils sont si nombreux ?


Soudain, il apparût suite à une invocation au sol, au chœur en train de briller de mille feux maléfiques. Ald Loué, le Poulet Démon, le Roi des Poulets Géants. Il cracha une pluie violette qui tua le premier rang d’acolytes et tout le monde applaudit à tout rompre. Il se posa sur un énorme perchoir et dévisagea la foule avec un air à la fois malicieux, démoniaque, intelligent et digne d’un poulet de base de basse-cour. Un silence gênant s’installa et il commença à picorer des graines dans un pot posé au niveau de ses serres. Un ouf de soulagement parcouru l’assistance : Ald Loué avait mangé les offrandes !


A cet instant, Joy fut parcouru d’un frisson et sentit un poignard derrière son dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôleur des couleurs
Points de Puissance : 16 000 points
Points de Réputation : 14 100 points
Messages : 86
MessageSujet: Re: Au service secret de Ald Loué (feat Joy)   Jeu 1 Fév - 1:04



Avec un mal de crâne palpable suite au trajet en calèche invisible avec le groupe qui chantait sans retenu. Jøn sorti du véhicule en remerciant d'un signe de main leur conducteur qui ne semblait pas vouloir s'impliquer d'avantage dans leur opération d'infiltration. Honnêtement, le voyageur était rassuré que ce guignol ne vienne pas à la crypte avec eux doutant sérieusement de sa réelle capacité en tant que justicier et c'est clairement pas ces performances musicales qui le confortait sur ce point. Le trio se dirigea donc vers l'entrée ou deux gardes leur demandèrent de décliner leur identité.

LES CONS ! Ils avaient pensé à tout sauf à ça ! Le contrôleur des couleurs regarda ses deux compagnons un à un ne sachant pas trop quoi faire et espérant qu'ils aient plus d'imagination que lui parce que sinon ils étaient déjà fichus. Heureusement pour lui, Joy avait plus d'un tour dans son sac et semblait rodée à ce genre d'imprévus. Elle mit à nouveau ses talents de comédienne à l'épreuve et engueula les deux  créatures complètement désemparé face à la rage de la matheuse. On pouvait les comprendre en même temps, même Jøn n'avait pas très envie de s'y confronter. Dans un élan de bravoure insoupçonné, un des gardes insista pour vérifier au moins l'identité  des deux suiveurs. Vu la menace qui s'ensuivit il aurait pas du l'ouvrir et d'ailleurs la créature regretta vite ses paroles.

Une fois entrée, Poterus se soulagea la vessie contre une porte non loin justifiant son acte plus qu'irrespectueux et dégueulasse par la montée du stress. Sérieusement c'était quoi la prochaine étape ? Se chier dessus ! Bizarrement la voyageuse foudroya Jøn à de nombreuses reprises. Ce dernier ne comprenant pas vraiment pourquoi elle le regardait ainsi commençait à se poser des questions. Lui reprochait-elle son manque d'initiative ? Il pensait que cette colère était feintée mais en la voyant comme cela, le garçon commençait à en douter. Les infiltrés arrivèrent au niveau de la salle principal de la crypte ou se trouvait de nombreux très nombreux acolytes. La française s'adressa à l'islandais en lui parlant dans l'oreille.

- Je sais pas mais je pense qu'on va pas tarder à le savoir...


C'est à ce moment précis qu'il arriva grâce à une invocation, le fameux Ald Loué. Le roi des poulets géants montra de suite sa force de frappe en désintégrant d'un coup de crachat des acolytes au premier rang sous les yeux horrifiés du trio. L'espace semblait aménagé pour le poulet démon comme pouvait le démontrer le perchoir ainsi que un pot rempli de graines. Il semblait mille fois plus menaçant que celui rencontré à Fantasia  et pourtant déjà il était impressionnant. Le simple fait de le voir picorer sa denrée provoquer chez Jøn des frissons de terreur. Tant de malveillances dans un seul gallinacé avait de quoi déstabiliser.

L'écrivain était dans un premier temps trop absorbé par la présence de leur ennemi pour remarquer que Joy était en danger. Soudain Poterus le sorti de sa torpeur en lui tapotant les jambes. Il regarda le vieux lutin un peu déboussolé puis vit Joy qui s’éloigner en compagnie d'un acolyte qui se tenait derrière lui. Le mystérieux individu l'emmener à l'écart du groupe. Sentant que les choses allaient tourner au vinaigre, l'homme aux cheveux arc-en-ciel sortit le stylo de sa poche et l'utilisa tel une sarbacane pour endormir le supposé agresseur.

Poterus s'empressa de les rejoindre. La considérant sortie d'affaire, le jeune homme observa les lieux et remarqua une porte en derrière de la scène ou se trouvait Ald Loué. Il était persuadé que ce qu'il cherchait devait se trouver la bas. Le contrôleur des couleurs décida de s'avancer dans le groupe d'acolytes et de prendre des initiatives. Soudain toutes les personnes se mirent à répéter des prières à Ald Loué. L'espion improvisé tenta de feindre en faisant du playback sur les voix des croyants.

- Absout ce monde de tout ces péchés ! oh grand Ald Loué ! Montre-nous la voix à suivre !

Le poulet géant leva sa patte  du perchoir et désigna de sa serre le voyageur voulant se la jouer incognito. Il fit signe de venir sur la scène ce que s'empressa de faire le jeune homme pour garder sa couverture, tout le monde semblait envieux de le voir choisi. Ald Loué regarda Jøn avec plein de malices et lui donna une plume emplis d'une aura étrange. En attrapant la plume, sentit comme une connexion s'établir entre lui et le poulet. Comme si celui-ci perçait son être de l’intérieur. Des frissons parcourus le corps entier du jeune homme et son regard se vida d'un coup. Jøn venait de devenir une sorte de porte-parole manipulé directement en transe avec l'ennemi qui lui dictait absolument tout ce qu'il devait faire.

- Mes chères fidèles ! Retenez ce jour ! Car aujourd’hui sera le jour de notre ascension ! Celui de la renaissance de ce monde ! Je pourrais enfin reprendre mon statut légitime de destructeur de royaume et nous pourrons ensemble rebâtir à mon image ce monde ! Mais pour cela nous devons éliminer Fantasia et tuer le Chickenborn ! La Reine Gwynevere IX se trouve non loin d'ici au prise avec une de mes créations nous allons lui rendre visite bien mérité dans quelques heures et je l’achèverai de mes propres pattes ! Cot Cot Cot !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 34 400
Points de Réputation : 29 700
Messages : 281
MessageSujet: Re: Au service secret de Ald Loué (feat Joy)   Jeu 1 Fév - 17:27

Un acolyte menaçait Joy avec un poignard, mais il fut bien vite calmé par Jon qui avait de la réactivité dans le sang depuis leur entrée dans la crypte. Malgré l’éloignement obligatoire demandé par l’acolyte qui l’avait reconnue, le coloriste réussit tout de même à le réduire au silence. Il tenta ensuite de passer vers une porte de derrière, comme un véritable Kingsman qui connaissait sa mission, mais les croyants dans la prophétie d’Ald Loué donnaient une réplique bien plus forte et plus importante. Les prières montaient dans le plafond de la crypte et semblait démultiplier l’aura d’Ald Loué qui avait l’air de jubiler, de son œil de poulet maléfique du diable de basse-cour. C’était un monstre, une créature à crête rouge sans foi ni loi.


Soudain, le maître des volatiles désigna Jon de sa serre infernale, et Joy eut la chair de poule. Non pas la peur, mais la crainte que tout leur plan soit découvert ou bien même tout simplement su. On les avait mis en garde, contre toutes les personnes ici présentes, et même Poterus, aux dires d’un des acolytes rencontrés et abattus sur le toit. La matheuse eut cette sensation de danser dans la paume de dieu, et que toute sa mascarade n’avait finalement qu’un but : comploter contre les comploteurs pour mieux les démasquer. Pris dans la gueule du loup...enfin, le bec du poulet plutôt. Elle resta immobile, en planquant le corps à ses pieds derrière une colonne, comme s’il dormait, et assista à la scène.


Le poulet du mal donna une plume à Jon et celui-ci changea du tout au tout. Sa parole se fit claire et fort, son ton de voix assuré, sa prédication commençait et Joy se doutait forcément que le poulet géant avait pris possession du voyageur des couleurs. La plume était une cible, et une cible facile, sur laquelle elle posa bien évidemment immédiatement une formule de trajectoire. La destination ? Sa poche à elle, elle penserait bien pouvoir en tirer une utilité dans le marché privé de la Famille. Pour l’heure, la plume était encore du côté de Jon, et la voyageuse attendait que tous les plans se dévoilent pour agir. Ils étaient dans la merde, certes, mais pas encore assez pour se dévoiler. Elle entendit à côté d’elle, à la fin du discours de Jon, une arme qui se chargeait, elle tourna la tête et vit Poterus, canon pointé sur elle, un grand sourire malicieux traversant son visage.



- C’est le terminus pour vous les gars. J’ai eu peur quand les gardes ont demandé à voir la marque de mon maître, car je suis un disciple d’Ald Loué depuis le début !
- Un acolyte m’avait pourtant prévenue...qui est-tu diable, Poterus ?
- Je ne suis pas Poterus. Le vieux gâteux est mort il y a plusieurs mois, j’ai brûlé son corps et bu des potions de métamorphose avec des bouts de son corps. Et c’était bien dégueu !
- Pas autant que ta félonie…
- Tu peux me vanner autant que tu veux, le Maître sait tout de ton plan ! Depuis le début !
- Il est de mèche avec Batmanouche ?
- Non, lui et Robinocle n’étaient pas prévus, mais on pensait bien s’en occuper après vous ! MAÎTRE ! Les deux traites sont là, comme prévu !


C’est Jon qui parla à la place du poulet géant des enfers, avec une tête de génie du mal tandis qu’Ald Loué se trémoussait de joie sans parler.


- MUHAMUHAMUHAMUHA ! Personne ne peut égaler mon génie en matière de plans de bataille ! Vous pensiez pouvoir me devancer ??? Vous pensiez pouvoir voler mes trésors draconiques sans que je ne fasse rien ! Je vais détruire Fantasia, et vos corps seront les premiers messages clairs et définitifs envoyés à cette usurpatrice de Gwynevere !!
- Non.
- Quuuu...QUOI ? Qu’as-tu dit voyageuse ?
- Déjà, tes trésors on s’en bat les formules, quelque chose de violent. Ensuite, on t’a doublé dans tes plans géniaux. Enfin, tu ne détruiras pas Fantasia ni la Reine, car tu seras mort avant.
- Co...comment osez-vous ? JE SUIS ALD LOUE ! LE POULET GEANT DU MAL ! SEIGNEUR DES BASSE COURS HUMAINES ONIRIQUES ET JE VAIS…
- Je suis Dantès, assassin de la Famille. Vous avez chopé la mauvaise fille avec qui passer du temps dans une crypte les gars ! De plus, vous avez tué un vieux qui n’avait rien demandé ! Et surtout, je déteste l’idée de voir ce brave Jon manipulé par votre débilité ! JE NE VOUS PARDONNERAI PAAAAAAAAAAAAS !


La voyageuse s’éleva dans les airs, faisant tomber les armes, le perchoir d’Ald Loué. Elle avait placé des formules de poids augmenté pendant les discours, pour gagner du temps. Pourquoi est-ce que chaque prétendu génie expliquait son plan dans le détail ? Face à son pouvoir c’était la défaite assurée. Elle s’éleva, et fit deux choses décisives pour renverser la bataille et le « un versus world » qui risquait de la tuer. Première chose, elle prit la plume donnée à Jon et celle-ci finit dans sa poche, comme elle avait prévu. Jon revint sur terre au milieu du bordel, des projectiles, des armes qui étaient lancées vers Joy. Il avait eu un lien avec Ald Loué, ce qui veut dire que le lien allait marcher dans l’autre sens maintenant. Enfin, Joy siffla une mélodie bien précise, et un bon millier de chauve-souris entra dans la crypte, comme convenu dans le plan. Elles se jetèrent sur les acolytes, tandis que Joy, chargeant son Instalock Ossadure, se préparait à un punch propulsé par les maths dans la gueule du poulet du mal. C’était l’heure de plumer des croupions.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôleur des couleurs
Points de Puissance : 16 000 points
Points de Réputation : 14 100 points
Messages : 86
MessageSujet: Re: Au service secret de Ald Loué (feat Joy)   Ven 2 Fév - 1:24



Après avoir touché la plume et avoir ressenti ce lien s'établir, Jøn n'avait plus aucun contrôle de son corps et n'avait même plus conscience des événements. Comme si son corps lui était devenu étranger. Il était enfermé dans un coin impuissant coupé du monde et avait pour seul compagnon l'aura maléfique d'Ald Loué. Prisonnier de son subconscient, l'islandais tenté de lutter mais se trouvait en face d'un véritable mur d'acier insurmontable. Il avait beau crier, se concentrer ou même essayer de détruire le parasite qui se servait de son corps mais rien absolument rien ne fonctionnait. L'emprise du poulet démoniaque était bien trop puissante... Il ne pouvait rien faire... Il était juste à sa merci ! Les secondes paraissaient des heures et rien ne changeait... Le jeune homme perdant espoir se recroquevilla en position fœtale effrayé de savoir ce qui était fait avec son corps.

Soudain une lueur d'espoir apparu comme si la connexion entre les deux esprits faiblissaient, sans même une once d'hésitation, l'écrivain s'élança vers la lumière. Il sentit à nouveau son corps et en repris le contrôle. La première chose qu'il remarqua fut l'absence de la plume dans sa main qui devait sûrement avoir affaibli l'influence d'Ald Loué sur son corps. Mais plus marquant encore, il remarqua le bordel autour de lui, et le mot bordel était un doux euphémisme. Les armes volaient dans tout les sens alors que Joy lévitait légèrement en face d'un Poterus qui la menaçait quelques secondes plus tôt entraînant encore plus de confusion dans l'esprit du garçon. Et comme si les choses étaient pas assez compliqué, une armée de chauves souris appelé par la matheuse se jetait sur les acolytes.

Le plan de contre-attaque de Joy semblait marché à merveille et elle se préparait à botter du poulet. Le contrôleur des couleurs était épuisé par la connexion mentale avec Ald Loué qu'il ressentait encore dans son être mais à très petite échelle. Cependant il ressentit la douleur de la créature suite à l'attaque direct de la voyageuse. Si seulement il pouvait trouver un moyen d'aider même ne serait ce que un minimum. Au même moment le faux Poterus, combattait les chauves souris en balançant quelques potions explosives et s'approcha de Jøn avec un sourire méprisant...

- Jøn Jøn Jøn ! Sacré naïf quand on y pense... j'avoue que je m'attendais pas à ce que tu survives aussi longtemps... Pour un minable petit Baby tu es tenace ! Dommage que tu n'es pas filé l'antidote à ton amie... J'avais mis du poison dedans...
- Poterus ? Pourquoi tout ça...
- Cesse donc de m'appeler ainsi, dire que vous avez cru naïvement que mes potions provoquaient des effets secondaires indésirables. Je connais la reine et je savais qu'elle serait intéressait par la « lumière divine » ce n'était qu'une vulgaire mascarade pour préparer l'attaque surprise des assassins !
- Tu es vraiment un traître...
- Ah oui demande à ton amie je lui ai dis pendant que Ald Loué profitait de ton corps fragile !

La colère montait et le voyageur n'avait qu'une envie lui faire rabattre son clapet. Il fonça dans sa direction et tenta de lui donner un coup de poing que l'imposteur esquiva sans peine. Il ramassa un couteau non loin et le jeta dans la direction du lutin qui attrapa l'arme à la volée en ricanant. Soudain une chauve souris arriva sur l'adversaire puis une deuxième et une troisième essayant de se défendre en vain la créature cria de douleur et tomba au sol alors que les animaux repus essayer déjà de trouver leur prochaine victime.

Sentant à nouveau la souffrance d'Ald Loué dans son for intérieur, Jøn se retourna en direction du combat de Joy. Il devait sûrement y avoir un moyen d'exploiter ce lien dans le sens inverse si lui ressentait sa douleur. Il ferma les yeux et tenta d'atteindre la conscience du poulet. Il réussit alors à le bloquer quelques petites secondes sous l'effet de la surprise mais le poulet repoussa le jeune homme lui donnant un mal de tête insoutenable. Le garçon se mit à crier ressentant la douleur s'intensifier comme si sa tête allait exploser sur place. L'attaque mentale d’Ald Loué demandait beaucoup d'efforts et forcement il perdait de la concentration alors qu'il était toujours en train de combattre Joy physiquement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 34 400
Points de Réputation : 29 700
Messages : 281
MessageSujet: Re: Au service secret de Ald Loué (feat Joy)   Ven 2 Fév - 21:13

La matheuse lança son calcul de vitesse, bloqué pour qu’elle parte comme une balle droit sur Ald Loué, sans aucune forme de pitié. Elle s’élança, laissant un choc sur le sol à ses pieds à cause de la propulsion exercée, et tenta de le frapper au poitrail, enfin ce qui y ressemblait, pour l’envoyer valser contre un mur. Le poulet la vit venir de loin mais il semblait surtout dérangé par la rupture du lien mental que Joy avait fait en reprenant la plume. Il para en mettant son aile entre son corps et la voyageuse, l’aile se durcit d’un coup et Joy la cassa sans ménagement. Le bruit fut assourdissant, et Ald Loué explosa de rage. Il balaya Joy d’un coup d’aile bien senti et elle traversa un pilier avant de s’effondrer contre un mur, tout à fait sonnée. Elle se releva et vit deux acolytes bondir immédiatement sur elle, mais des chauve-souris veillaient au grain et plantaient déjà leurs crocs dans les cous des fanatiques. Joy se mit une ou deux claques pour se réveiller et participer plus intelligemment au combat. Elle lança ses billes dans les airs et les fit passer lentement derrière Ald Loué, elle posa des formules sur les débris tout autour d’elle, et elle commença à former un plan avec une bonne centaine de trajectoires. La seule cible : le dos d’Ald Loué.


Ailleurs, c’était un bordel indescriptible : les chauve-souris se déchaînaient et comptaient bien prendre leur part du butin promis. Elle avait bien compris que la crypte était plus accueillante que la caverne de Batmanouche, et elles se battaient comme de vraies succubes. Les acolytes commençaient à être dépassés et certains lançaient des sorts pour révoquer Ald Loué qui ne savait pas vraiment qui tuer. Il voulait se focaliser sur les deux voyageurs mais les chauve-souris l’en empêchaient toujours en essayant de sucer son sang. Joy rechargea son Instalock Ossadure, et commença à sentir l’énergie faiblir dans tout son corps. Ce qu’elle était en train de mettre en place devait forcément réussir, sinon elle ne donnerait pas cher de sa peau. Et de celle de Jon, accessoirement. Il venait d’en finir avec le faux Poterus et regardait Ald Loué d’un air étrange. Il fermait les yeux tourné vers le poulet du mal et ne sachant pas ce qu’il faisait, Joy essaya simplement de se concentrer tout en esquivant des coups, chargeant toujours le poids dans ses os. Un acolyte qui passa par là se mangea un coup de poing qui le mit KO sur le coup. C’était presque bon. Les billes étaient derrière, les débris étaient accompagnés de formules, et son poing faisait le taf. Il ne manquait que l’élément déclencheur. La diversion nécessaire.



- ALD LOUE, ÉCOUTE MA VOIX ! TU NE GAGNERAS JAMAIS CONTRE FANTASIA ! JE SUIS LA GUERRIÈRE DE LA LUMIÈRE, CELLE QUI ÉCLAIRE TES TÉNÈBRES ! JAMAIS TU NE GAGNERAS TANT QUE JE SUIS EN VIIIIIE !



Elle se jeta comme une balle sur le poulet maléfique, laissant Jon dans son coin. Dans le jargon, on appelait ça un cheval de Troie. Joy fonçait dans le tas et chargeait les ruses de l’autre côté de l’attaque. Elle arrivait cette fois en pleine poire pour concentrer aussi le regard du poulet géant. Une fois arrivée à quelques centimètres du volatile de l’enfer elle activa une formule de freinage monumental pour s’arrêter brusquement, tandis qu’elle lançait d’un seul regard toutes les autres autour pour le frapper dans le moment de la surprise, sur le dos, le croupion, absolument partout. Pendant un instant, elle vit l’horreur dans le visage du poulet géant et la compréhension de la technique. Oui, si les billes n’avaient pas réussi à pénétrer la chair du démon, les débris étaient rentrés, la matheuse le savait, les formules étaient compliquées à mettre en place. Ald Loué la foudroya du regard et déchargea un tonnerre d’aura meurtrière qui fit valdinguer Joy au tapis, ainsi que toutes les chauve-souris autour. Reprenant une nouvelle fois ses esprits, la matheuse vit les acolytes survivants terminer leur formule de révocation. Elle vit dans le même temps Jon, les yeux blancs et parlant à voix basse, Ald Loué exactement pareil, et elle comprit.

C’est alors qu’elle s’élança, prenant une lame sur le sol, et qu’elle commença à couper des gorges d’acolyte sans frémir, les chauve-souris sur ses talons pour boire le sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôleur des couleurs
Points de Puissance : 16 000 points
Points de Réputation : 14 100 points
Messages : 86
MessageSujet: Re: Au service secret de Ald Loué (feat Joy)   Lun 5 Fév - 0:22



Incapable de répliquer d'avantage, la douleur d’Ald Loué face au combat contre Joy était intensifié. Jøn ne pouvait plus supporter davantage et l'action des acolytes de révoquer le démon poulet ne faisait qu'aggraver la chose. Il devait trouver un moyen de couper définitivement ce lien ou il allait y passer tout les deux. Non pas que l'idée de sauver leur adversaire l'enchantait non loin de là. Il devait se sauver lui avant tout. Tel un possédé ces yeux étaient devenus blanc et les paroles d'Ald Loué et les siennes commençaient à s’emmêler dans des chuchotements plus ou moins compréhensibles. Chacun luttant pour sa survie.

Se souvenant du couteau de Poterus présent non loin, Jøn commença à tâter aveuglement le sol humide de la crypte afin d'essayer de saisir l'arme qui pourrait le sortir de cette situation critique. Le poulet démoniaque n'avait pas dit son dernier mot et savait que ce lien permettait de retarder l'échéance de son renvoi. Tel une sangsue il s'accrochait à la connexion avec le voyageur et essayait de reprendre le contrôle du bras. Dès que celui-ci touchait le sol son pouvoir s'enclenchait provoquant des vagues de coloration successives montrant la lutte intérieure que se livrer les deux êtres.

C'est à ce moment qu'il la sentit enfin, la lame tant convoité qui coupa légèrement son doigt. Avec un regain d'espoir il reprit petit à petit le dessus sur son adversaire afin d'empoigner le manche du couteau. Dans un dernier effort, puissant dans toutes ses forces, il planta le couteau dans son autre main. La douleur commune, les déconcentra tout les deux rompant leur lien temporairement du moins assez longtemps pour que les acolytes révoquèrent Ald Loué. Le lien fut définitivement coupé. L'islandais épuisé retrouva son état normal et vis Joy au loin et lui fit un grand sourire. Il était à la fois exténué et heureux d'avoir pu faire quelques choses pour aider.

- On a reus...


Le garçon eu a peine la force de finir sa phrase et s'écroula de fatigue au sol. Il était certain que le démon poulet n'était pas mort mais seulement mis en échec pour cette fois. Au moins il avait en partie permis de gagner un temps précieux à l'armée de Fantasia pour organiser une contre-attaque. Les effectifs d'Ald Loué étant désormais affaibli, il était plus que temps d'en finir définitivement. Il ne fallut pas beaucoup de temps pour que le corps du contrôleur disparaisse d'un coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 34 400
Points de Réputation : 29 700
Messages : 281
MessageSujet: Re: Au service secret de Ald Loué (feat Joy)   Lun 5 Fév - 12:08

Sans savoir ce que fabriquait Jon, la matheuse faisait le tour des propriétaires mais ces derniers avaient tout de même réussi à renvoyer le poulet de l’enfer dans sa surface de réparation, quelque part dans le monde des invocations démoniaques capables de raser un royaume en pétant le cassoulet du midi. Le travail n’était pas terminé pour autant, même si elle souriait au coloriste qui avait donné de sa personne, largement plus, et largement trop pour un voyageur de la Baby. Il était bon, il irait loin, elle le savait. Il la dépasserait sûrement, en se comportant de manière aussi loyale et courageuse. Un brave gars, comme Dreamland en manquait ! Jon s’écroula tandis que la mafieuse allait se précipiter pour le protéger. Son corps disparut, signe qu’il venait de se réveiller. Pour Joy, la mission n’était pas terminée : les chauve-souris continuaient leur lutte, et les acolytes prenaient la fuite.



- MAINTENANT, CA PEUT COMMENCER !






Elle commença une séquence à la Kingsman dans l’église, c’est-à-dire qu’étant seule, avec des créatures de partout, elle ne prit plus aucune pincette et laisser son expérience de voyageuse parler dans une course mortelle. Elle sortit de sa poche arrière un flingue conçu pour lancer ses billes de bois, sortir un chargeur et balança une vingtaine de billes dedans. Elle fonça, avec comme équation : une balle = un mort. Elle se déplaçait à toute vitesse, volait, tournoyait et lançait à chaque fois un tir de bille de bois pour tuer sans aucune forme de pitié, de respect et d’élégance. Les chauve-souris se jetaient sur les foudroyés par le flingue et Joy arrivait à poursuivre les acolytes dans les allées de la crypte, rattrapant absolument tout le monde. Son flingue se déchargea et elle ramena toutes les billes autour de sa main et les propulsa vers les derniers survivants, en visant les jambes pour les stopper net. Ils tombèrent, certains en pleurant.


- Ald Loué vaincra ! Voyageuse, nous te maudissons ! Tu entends? TU ES MAUDIIIIITE !
- Je suis Dantès, de la Famille ! Les malédictions, c’est moi qui les lance bande de tarés !



Le temps de parler, son flingue s’était rechargé en billes de bois et elle tira froidement sur chacun des acolytes. Les chauve-souris s’installèrent partout dans la crypte et Joy les salua d’un signe de la main tandis que celle avec qui elle avait marchandé l’alliance refermait son aile sur son visage pour dormir, tout en lui faisant un clin d’œil. Elle sortit, vit Batmanouche et Robinocle appuyés sur le véhicule invisible. Elle ne dit rien, regarda le ciel et s’envola comme à son habitude, pour disparaître dans le ciel de Dreamland.

La suite ? Il était inévitable que ce conflit entre Fantasia et Ald Loué se réglerait enfin sur un champ de bataille digne de ce nom.


To be continued...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Au service secret de Ald Loué (feat Joy)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au service secret de Ald Loué (feat Joy)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» OBLIGATION LÉGALE AVANT LA MISE EN PLACE DE L'ARMÉE D'HAÏTI.
» Une bibliothèque virtuelle au service du Droit
» Secret War
» Amour secret...
» Le secret de Térabithia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RP :: Seconde Zone :: Cité des Chauves-souris-
Sauter vers: