Bienvenue

Liens utiles

Effectifs

Ligue B : 18 membres
Ligue M : 7 membres
Ligue S : 0 membre
Créatures : 10 membres
Inclassables : 0 membre
Seigneur cauchemar : 1 membre
Rois des rêves : 0 membre

Top-Sites & Discord


Membres du mois

Joy
Profil
Top quêtes
Léo
Profil
Top vote
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Partagez | 
 

 On fait de sales rencontres ici [Kahina PV Diavolo][-16]

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôle de Raksha, la lame d’ivoire
Points de Puissance : 5 200
Points de Réputation : 15 200
Messages : 227
MessageSujet: On fait de sales rencontres ici [Kahina PV Diavolo][-16]   Dim 14 Jan - 20:54

C'est vraiment chiant de bosser les jours fériés ! Et bon, quand tu bosse dans la restauration, le commerce, l’hôtellerie etc. Bah, ça t'arrive souvent par ce que c’est dans ces moments là que les clients affluent en masse. Et bon,  Kahina elle bosse clairement dans ce domaine donc autant vois dire que tout le monde se branlouille les couilles en période des fêtes de fun d'années mais elle pour sa part, elle travaille comme une folle. Bon, au pire, les fêtes de noël c'est un truc de mécréant et on les fête pas chez elle. Enfin, on s'offre des cadeaux comme tout le monde mais pas de fête particulière. Comme quoi, pas tant des Kouffar que ça dans sa famille. Cela étant, elle faisait des bons gros services bien lourds au travail puisque certaines de ses collègues avaient même pris leur congés sur cette période, Kahina devait assumer encore plus de travail pour le reste de l'équipe.

Naturellement, ça avait une influence sur son sommeil et sur la façon dont elle voyageait au monde des rêves. Au moment où elle s'endormit, elle se retrouva propulsée au beau milieu d'une plage artificielle au beau milieu de créatures en train de chiller, faire bronzette, faire des châteaux de sable ou de louer des véhicules aquatiques. Pour sa part, Kahina portait un tailleur digne d'une travailleuse de la City. C'était le symbole que dans sa tête, elle était en mode travail. Sa lance quant à elle arborait un magnifique collier de fleurs Hawaïennes  et une pelle en plastique semblait attaché à cette dernière. C'est bizarre ! Il semble que Raksha se pare le plus souvent d'atours qui conviennent au royaume dans lequel Kahina apparaît. Elle regarda autour d'elle et vit que plus loin, des montagnes artificielles permettaient de faire de l'escalade ou encore que des personnes semblaient faire du roller sur les routes bitumées su bord de la plage. Plus loin se trouvaient des immeubles dignes d'une grande capitale comme Londres. Elle voyait aussi du côté de la plage un ours en peluche en train de jouer à Allerte à Malibu en faisant le sauveteur en mer sans savoir évidemment qu'il s'agissait du seigneur des lieux.

Elle avait trop chaud habillée ainsi dans un décors aussi estival. Elle déboutonna alors un peu son tailleur. Il fallait vraiment qu'elle se change et qu'elle se mettre à la mode locale pour éviter de crever de chaud. Elle commença alors à cherche un endroit où trouver des maillots de bain pour ne pas décéder et surtout susciter un peu moins les regards des créatures et rêveurs qui se demandaient ce que foutait une personne fringuée comme ça ici. Elle posa sa lance sur son épaule puis commença sa recherche, avançant jusqu'à une paillote où elle fut accueillie par... bah l'ours en peluche secouriste.

- Qu'est e que je peux faire pour vous ?!
- Euh... vous faisiez pas du secourisme à l'instant ?
- Oui ! Par ce que je dois tout faire dans ce putain de pays de flemmard où tout le monde se tourne les pouces pendant que moi je bosse.
- Ah... euh... je comprends. Pas facile de travailler pendant les jours fériés. J'ai fais double service du coup moi aujourd'hui.
- Ah ! Enfin quelqu'un qui comprend ma douleur !  Bon, il vous faudra quoi bien-aimée cliente ?
- Euh... je vais prendre un maillot, je vais regarder ce que vous avez.
- Monsieur... je peux avoir une glace s'il vous plait ?!
- T'attends deux secondes gamin tu vois pas que j'suis occupé avec la dame ?!


Il envoya royalement chier un pauvre gamin juste venu chercher une glace pour se rafraîchir. Il le pointa de son flingue en même temps qu'il lui gueulait dessus, faisant fuir le gamin avant de se tourner vers Kahina qui eut un léger geste de recule en le voyant faire. Avec elle, il semblait tout mielleux. Mais en vrais, il la faisait grave flipper ! Elle se tenait donc à carreaux par ce qu'il semblait un peu soupe au lait. Il lui indiqua des cabines d'essayage vers laquelle elle fonça pour vite s'éloigner de lui. Elle commença ses essayages puis trouva quelque chose qui lui plaisait. Elle prit également un short pour couvrir par dessus si elle voulait visiter un peu la ville de ce royaume de vacanciers. Elle prit aussi une paire de lunettes de soleil. Donnant un ensemble plage mais pas forcément trop dénudé non plus plutôt correcte.

- Qu'est ce que je vous dois.
- Rien ! Ça me fait trop plaisir que quelqu'un comprenne ma peine !

Bon, il est un peu louche ce nounourse car elle le voit repartir à courser un type. Visiblement il doit réellement tout faire sur cette place. Il s'engage dans une course poursuite avec un mec qu'il tire comme un pigeon à l'aide de son énorme colte trop gros pour lui en lui gueulant dessus. Kahina était surprise, pas encore l'habitude de croiser autant de personnes et créatures hautes en couleur dans le monde des rêves. Ça ne fait que quelques semaines qu'elle voyage. C'est encore une fois Raksha posée sur l'épaule qu'elle partit en direction de la ville en slalomant entre les plagistes en train de se faire rôtir le cul au soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Seigneur Cauchemar
Pouvoir : Berzerker
Points de Puissance : 17 500 points
Points de Réputation : 22 500 points
Messages : 66
MessageSujet: Re: On fait de sales rencontres ici [Kahina PV Diavolo][-16]   Lun 15 Jan - 17:51

Faut que je vous dise, depuis que je vais être papa, je croque la vie à pleines dents. Enfin crocs. J’ai pas bien défini ce que j’avais comme molaires, tiens, faudra que je teste un jour sur un bout de gras. Mais franchement je voyais pas ça aussi relax. Là vous me voyez, beau gosse, pectoraux saillants, membre viril à l’air pour faire aussi de la vitamine D à Popol Mayor qui en a besoin le pauvre...si vous saviez comme ma femme me pompe, vous le sauriez ouais ! Parfaitement ! Arrête d’acquiescer ou j’te frappe, sale merde ! Non je cause au Ducmont I, un dauphin albinos, une sorte d’espèce protégée parce qu’il joue l’Ode à la Joie avec son évent. Moi je l’ai pris en flag de viols de mamies sur la plage. Le truc improbable, je vous la fais rapide : j’étais en train de barboter pour poser un méga bronze dans la flotte, ni vu ni vu comme ça, pour lâcher un gros castor flottant qui va effrayer des mioches, avec ma tête sculptée dessus quoi. Bref la base. Vlà t-y pas que j’entends du barouf à tout casser dans mon slibard de bain avec ma tête imprimée dessus ! Là je me précipite, l’instinct du sauveur, forcément, je vois donc mon Ducmuche en train de se farcir Mamie Gaga, une vieille avec une bonnet de piscine sur la gueule, qui pousse des gémissements à faire réveiller des acteurs pornos pendant la sieste post-coïtale. Moi, bon forcément, c’est mon côté citoyen hein, je lui fous deux trois mandales, à la vieille, et je m’accroche au dauphin tout en le tapant, il finit par s’encastrer dans un rocher ce con. Ça explique son pif en patate ouais. Du coup bon, j’suis pas pingre, c’est ma monture mais je le laisse fricoter avec la vieille quand j’ai pas besoin de lui. Là vous vous demandez comment le truc peut me porter...c’est très simple, il faisait partir du peuple des sirènes, du coup il est mi-dauphin en haut, mi-humain en bas, et  gros pervers des deux côtés.


Alors bon euh kesse je disais...ouais, depuis que ma chiennasse de conne de femme chienne est en cloque, moi je me tire ailleurs, comme dans l’armée. Non, non, ne rigole pas, ne me fais pas cet honneur. Étouffe-toi avec mon foutre comme dentifrice et dis cheese. Me voilà donc sur un putain de yacht en train de me dorer le cuir, juste parce que j’ai tabassé un mec, qui était ennemi avec un autre mec, à cause d’une meuf qui était entre les deux, et bon j’ai pas tout compris mais à la fin y’a un des deux mecs qui est mort et l’autre m’a invité genre on est trop des potes viens sur mon palace flottant, y’aura du champ’, des putes, la mer et ma maman qui tricote dans sa chambre. Moi forcément je viens, et je me retrouve dans le jacuzzi avec la femme du mec, ou celle de l’autre gars, et sa maman dans son jacuzzi. Lui ? Bah je lui ai trouvé une utilité. J’ai enfoncé la partie fessale de son corps sur un pic à glace qui lui sort du bide, je l’ai foutu sur un pousse-pousse là, pour la bouffe, et j’ai ouvert sa gueule en grand pour qu’il me serve de distributeur à cacahuètes. Je suis dans un niveau de pépèration, j’vous dis pas. Bon, j’sens bien que la mère du type est un peu stressée, elle chiale tout le temps surtout quand je la frappe et tout, mais faut dire que je m’éclate comme un vieux sale. Le yacht est immense, j’ai inventé un jeu et je joue avec le petit personnel : je bute un de vous toutes les trois heures, je planque le corps, et le premier qui le trouve a le droit à la vie sauve. Je pense sérieusement quelquefois que je suis un génie, je devrais écrire des livres pour expliquer tout ça. Une sorte de biographie, mais avec que moi qui parle. Vous savez quoi ? Quand j’ai chopé le premier serveur, il s’est échappé et il a sauté du bateau. Pas con le gars. Du coup j’ai pris une carabine et je l’ai mitraillé jusqu’à ce qu’il nourrisse Ducmont 1. Enfin, quand je dis nourrir, c’est pas pour dire autre chose, vous me suivez j’espère. 


Le problème dans tout ça, et au fond je sais pourquoi, je suis un grand romantique, le problème c’est que ma femme me manque. J’sais pas trop comment se faisse, si c’est la mère qui a perdu sa tête dans une baston, ou l’autre femme qui s’est étouffée avec Popol Mayor, ma petite femme me manque un truc de fou. Elle est assez résistante faut dire, puis des fois elle commande faut voir comment. Je me retrouve seul sur le yacht dans une crique, tout seul avec une bonne quarantaine de cadavres, et j’en ai un peu marre de fourrer Popol dans les tiédeurs disparues. Ouais, ce genre de trucs je l’ai tellement fait, ça commence à me lasser. J’me dis que je vais être papa, je sens que je gagne, comment dire...le chemin de la maturité, un truc du genre. Du coup, histoire de rester sérieux deux minutes, parce que c’est pas tous les jours les vacances, je monte sur un jet-ski, sorte de moto de mers pour riches en manque de sensations fortes, et je trace ma route en foutant le feu au yacht. Je sais, je sais, c’est pas tip top cool, mais ne jamais laisser de spermatozoïdes dans des autopsies, c’est devenu quasiment une devise chez moi. Je me tire sur les vagues, Ducmont I me suit comme une flèche, et je me dirige vers le port de départ, à savoir Borliday. Je venais ici avec deux trois potes pour mater de la gonzesse, et pour tester les boîtes d’adultes consentants. Pour bouffer des glaces et des churros à l’oeil aussi, après avoir buté un gérant j’ai repris la boîte et ça a bien marché pendant quinze jours. On aurait pas dû augmenter le prix des beignets et du sac de cocaïne. Erreur de jeunesse tout ça. Puis je suis revenu un temps pour commenter un match de bitch volley, mais alors là j’sais pas si c’est les nanas ou alors si j’étais pas frais, il m’est arrivé que des merdes. Et une qui cause au pieu, et l’autre qui râle parce que l’autre cause au pieu, et la troisième bâillonnée qui se mord la langue, et la quatrième qui refuse de lécher la deuxième, et le cinquième qui perd sa tête à force de l’étrangler...non c’était pas un chouette souvenir, même si faut avouer il avait des cocktails à tomber. Donc je file droit sur une grande plage remplie de connards, et je fonce à pleine puissance. Le machin arrive sur la plage et continue sa route en écrasant trois quatre personnes, et je  saute en salto tête en bas, retournée acrobatique, triple axev piqué et je finis en pose de super saiyen , comme un vrai, sous les applaudissements du public et les sirènes des sauveurs. Je me carape mais c’est là que je me prends les pattes sur une gonzesse.



- PUTAIN DE MERDE DE CONNASSE DE BOUGN…HEEEEEeeeeyyy salut bébé !


J’avise le morceau de boucherie premier choix. Wahou, j’ai pas vu une bombe pareille depuis le bombardement de Buki sur le Royaume des Pacifists. Des arguments essentiels au moins bonnet D, lunettes de soleil de belle gosse, petit tatouage de winner au visage, minishort blanc qui rend parfaitement compte de la beauté de sa personnalité, veston bleu trop classe qui fait rockeuse mais pas trop j’ai envie de serrer des mecs dignes de moi. Et ça tombe bien j’arrive. Ah ouais, merde le con ! J’suis encore à poil moi ! Bon pas grave, je me ramène en me triturant Popop et je lui fous directos le dunk au panier, la main au cul, la palpation sur son meilleur profil de réseau social de ma putain de libido qui vient de dresser le chapiteau. ShowTime pour Popol et ses bijoux de la couronne Mayor. Je sens la fesse chaude et suffisamment grasse, tendue mais totalement en compétition pour le boule de l’année.


- Salut toi, j’me présente, je suis huuuummm...Diavulu, le plagiste que t’attendait pour te faire l’expérience ultime de toi, moi, l’océan. Vu que t’es physiquement intelligente, tu me suis dans une cabine, histoire que je te fasse crier mon nom dans une merguez party tout ce qu’il y a de plus honnête.


Avec une présentation pareille, en principe j’emballe direct et bim bam boum elle va cracher mon couscous par paquet de douze.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôle de Raksha, la lame d’ivoire
Points de Puissance : 5 200
Points de Réputation : 15 200
Messages : 227
MessageSujet: Re: On fait de sales rencontres ici [Kahina PV Diavolo][-16]   Mar 16 Jan - 2:18

Ok alors là je crois qu'on est face à un attardé niveau over 9 000 ! Surgi de nulle part comme une putain de catastrophe naturelle, et c'est apparemment ce qu'il était pour quelques pauvre rêveurs et créatures qui furent les premières victimes de son apparition tonitruante, une créature vi l'absence d’arrondi sur ses oreilles. Il était juste entièrement nu. Il avait littéralement dégringolé de la mer à toute vitesse, écrasant la face de 4 pauvres victimes collatérales que ce brave roi de Borliday, j'ai nommé Deskjauke vint tenter de réanimer à coup e bouche à bouche perdant patience il tenta un massage cardiaque sur l'une des victimes à coup de crosse de colt et à grand renfort de taser. Pas très efficace visiblement. Mais bon, ça c'est rien ! Noooooon ! Le mec avait tenté la pire des gauloiseries, le pire des gestes de bauffes hétéro cisgenre mal-baiseurs  privilégiés de l'univers. La main au cul ! Et pas n'importe quel cul ! Celui de Kahina ! Ok alors Catherine Deneuve pense ce qu'elle veut de ce geste ! Si elle pense que c'est un geste de séduction tout à fait normal, grand bien lui fasse. Mais c'est pas trop l'école de Kahina dont le sang ne fit qu'un tour dans tout son corps quand elle sentit le contact de la grosse paluche dégoûtante de ce gorille répugnant entrer en contact avec son derrière, le tout accompagné d'un langage ordurier, machiste et même plus à la bordure mais complètement à l'épicentre de la débilité profonde.

Une veine se gonfla sur sa tempe, sa main se crispa sur sa lance à collier à fleure. En fait, c'est comme si elle était si outrée qu'elle ne réagissait pas immédiatement, gardant le dos tourné à la créature. Comme si elle était en pleine réflexion sur ce qu'elle pouvait faire pour faire se la fermer à se gros débile. En fait elle était aussi pas mal sidéré par l'absolue baufferie de l'action qu'elle venait de subir. Là elle avait envie de balancer du porc, de lui bouffer les couilles mais absolument pas comme il l'aimerait, les recracher pour les offrir en collier à sa maman qu'il ne traiterait jamais comme ça.

Mais, Kahina à force de se faire importuner dans la rue ou en boite ou sur ses lieux de travail, mais aussi depuis cette malheureuse nuit durant laquelle elle se fit agresser à l'âge de 16 ans, elle avait développé un arsenal de répartie assez puissant pour se débarrasser des lourds. Elle avait aussi appris à leur envoyer des gnons à la face par ce que visiblement la seule chose qu'ils comprennent c'est la violence par ce que c'est par ce biais exclusivement qu'ils semblent vouloir communiquer avec les femmes. Elle sembla donc réagir presque naturellement.

- On me parle ?

Associant le geste à la parole, elle se retourna pour regarder Diavolo. Se faisant, elle projeta sa lance qui trônait sur son épaule en plein en direction de la face de Diavolo qui se prit alors le plat de la lance dans la tronche. Kahina  regarda à sa droite. Personne. Elle se tourna alors vers sa gauche, envoyant le retour de la lance vers Diav' qui se prit à nouveau la lance dans la poire. Elle ne vit personne puis se tourna à nouveau sur sa droite pour faire un demi-tour pour finalement découvrir l'apparence de la personne qui l'agressait ainsi. Et là... ok une créature... à poile ! Toujours la lance posée sur l'épaule comme si ce n'était rien d'autre qu'une rame de paddle par exemple, elle se pencha un peu vers la ceinture de Diavolo avant de regarder sa tronche.

- Hmouais nan je crois pas mon petit. T'es pas équipé pour ça. Mon petit frère à 6 ans était mieux armé. Allez sans rancune et bonne mergez party en espérant que tu resteras pas sur ta faim avec ton petit chipolata.


Kahina fit à nouveau un volte-face pour tourner le dos au prince de la guerre, manquant une nouvelle fois de le frapper du plat de sa lance. Elle savait pas qui c'était au pire. Puis qui qu'il soit, personne choppe son cul comme ça sans son consentement. Elle espérait intérieurement que cette répartie calmerait sa bite de gros dégueulasse de mâle privilégié. Rabaisser l'ego surdimensionné d'un gros enfoiré, il n'y a que ça de vrais ! Elle ne s'en donnait pas l'air, vu qu'elle feignait la simple ignorance et le calme mais en vrais elle jubilait complètement et se disait que ça apprendrait à ce macaque à lui toucher le cul. Dans le fond, on pouvait voir un groupe d'afro-américains en train de gueuler un « POPOPOOOOOOOOOOO ! » en devenant complètement hystériques. Kahina pendant ce temps marchait vers sa destinée en un déhanché sexy. A noter qu'une de ses fesses avait la trace de la main de Diavolo un peu marquée dessus ce qui était un brin ridicule. Mais putain ce coucher de soleil ! Cette marche sans ce retourner ! Cette classe putaing ! Elle ne se retourne même pas et marche vers sa destinée comme une putain de winneuse ! Un panneau comptant les scors apparaissant au dessus de leur tête signalant 1 pour Kahina et 0 pour diav'.  Cette violence dans le propos comme dans le geste !!! Putain je sans qu'en essayant de se débarrasser de lui, elle a fait la pire chose possible... Elle a je pense suscité son intérêt. Et franchement, je sais pas trop s'il vaut mieux intéresser ou désintéresser Diavolo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Seigneur Cauchemar
Pouvoir : Berzerker
Points de Puissance : 17 500 points
Points de Réputation : 22 500 points
Messages : 66
MessageSujet: Re: On fait de sales rencontres ici [Kahina PV Diavolo][-16]   Mar 16 Jan - 17:43

Hinhin la fille fait genre elle me connaît pas, salut cousin comment ça va la famille tout ça, et là, bim, elle me fout un coup de pelle dans la tronche avec sa lance de tarlouze ! Et pas qu’un seul, la maudite salope, mais deux ! L’aller retour gratos pour ce bon vieux Diavoloche, c’est-à-dire moi, le seul l’unique le maître de la reine terreur des arènes et dieu en devenir ! Je me les paye pleine poire comme une merde, j’vais pas vous le cacher ! Le temps que les deux coups m’étourdissent, la fille elle fait genre elle m’ignore, comme si j’étais pas important. AH AH AH. Pute. Fais la maline, n’empêche qu’à force de me fritter contre des tarés, j’sais très bien gérer le visuel d’un corps, et j’ai vu tes membres raidis, ta tension soudaine. Une fausse calme, celle-là. Celles que je préfère. Tu leur mets un doigt dans la fente pour ouvrir la bouilloire pleine aux rebords. T’attends que ça dégouline et t’as plus qu’à te servir quand c’est chaud. Easy les gars.


En plus celle-là essaie de donner dans la castration virtuelle. Gna gna gna, et vas-y que je sors une blague sur Popol Mayor, el Mayorissimo Péni de ma vida et...j’sais pas pourquoi j’dis ça.  Non parce que bon, je sors de la flotte, elle était froide okay ? Donc à part remarquer un phénomène physique de changement de température, c’est vraiment pas lui faire honneur. Personne ne s’en est jamais plaint, et quand je dis personne, je pense d’abord et avant tout à vos putes de mères. La gosse devant lui se croyait plus maline que les autres, mais les remarques sur la taille à la sortie des douches, il connaissait le Popol. J’ai une grande sœur qui me faisait la même pour calmer mes ardeurs royales et le droit de cuissage dans son fion. Ramener la virilité d’un vrai guerrier à son enfance, à son manque de croissance, et au fait qu’il avait peur de Deus tellement qu’il en faisait des cauchemars, voilà qui n’est jamais bien honorable. C’est tout ce que j’ai à dire !


Tandis que l’autre part, je me fais les bronzés qui faisaient « popopoooo » comme des crétins dans le fond, parce que bon j’veux bien palper des culs et me faire taper derrière, mais moquer par des super puçax basanés, ça jamais ! Il y a des choses que même un gars intègre tel que moi peut pas accepter, j’veux dire. Je les démonte et j’en fais de la viande de kebab pour Ducmont I, tout en laissant les morceaux les plus savoureux, si vous voyez ce que je veux dire...bande de gros dégueulasses putain. Après, je regarde la bonasse se fondre dans la foule en mode il s’est rien passé, du coup je prends mon élan, Ducmont I court à côté, me dépasse et se met en boule pour que je m’appuie sur son dos pour sauter, et je me lance dans la fameuse technique du…


- DIAVULU DUROPU KICKOOOOOOOOOOO !


J’arrive droit dans le dos de la nana, pour bien lui péter au mieux la colonne vertébrale, au pire une vertèbre. Je secoue ma chevelure et je me verse une bouteille d’eau tirée à un vioque tandis que je surfe sur son corps de bimbo du sud. Une pancarte montre Diavolo 1 – Kahina 1 et je lui fais un salut militaire trop classe en piquant une barbe à papa à un gamin qui passait à côté. Il commence à gueuler mais Ducmont I l’enlève et l’emmène dans une ruelle pour de nouvelles aventures et découvertes de la pédagogie par l’adulte...bref, je suis trop un bonhomme, et je fais l’helicodick avec Popol Mayor pour fêter mon arrivée. Bim, je saute du dos de la fille, et je tombe sur un groupe de nanas, habillées en tailleurs, jupes, talons aiguilles immenses, des créatures trop mega chouquettes, qui me matent en tenant une banderole « Non à la phallocratie des seigneurs phallocrates (et vraiment trop lourds)(et pervers)(et irrespectueux) ». Elles gueulent dans un mégaphone et elles sont un truc comme quatre mille devant moi. J’hallucine grave, même danss rêves les plus fous j’ai jamais imaginé ça, et pourtant toi je t’ai imaginé me faisant des trucs qu’on ne fait que dans les bordels de Sboobland...Je suis aux anges et je marche vers elle en ouvrant les bras, dans la pure gentillesse du dragueur à l’italienne comme on dit.


- Les filles, soyez pas trop gourmandes, y’en aura pour toutes. Faites la queue pour sucer la mienne, et dans le calme ! WOH ! Je dois mettre un uniforme de flic pour vous matraquer les seins, bande de cuisinières ?


Un cri énorme retentit, de protestation bien sûr. La voyageuse sur qui j’ai surfé se relève et une partie des quatre mille salopes se met derrière elle et la prend sur un char comme martyr et symbole de leur lutte ancestrale. Putain, des suceuses en manque, et fallait que ça tombe sur moi. Diavolo mon lapin, t’as vraiment le cul bordé de nouilles. Mais voilà, il y en a beaucoup et va falloir que je prenne les plus caliente. Je sors MC Bokken de son fourreau et je le présente à ces dames.






- Vous êtes prêtes les filles, allez, chantez avec moi ! MC Bokky au microooooooooooooo ! Allez ouais ouais !
- Girl t'es sexy, viens voir MC Bokky
Original raggaman, dans la ville de Borli
Girl t'es jolie dans ton burkini
Viens t'amuser avec un DJ top royality

- Et c'est wayne, bouge ! Carré sur le groove
J'aime les girls surtout quand les girls move
Hell ya' move up, move up
Rough, comme une louve
Bouge ton corps de la tête au pied
Et là, je t'approuve, c'est move up, move up
Girl wayne ton body

Montre-leur que t'as pas peur d'exciter le grand bandit
Wayne comme une vipère si t'as le savoir-faire
T'inquiète pas, y a pas de galère
Je le dirai ni à ton père ni à ta mère (off limit !)
Ondule comme un ver de terre
Jette-moi dans les yeux ton regard de panthère


— Eh Bokky , explique-leur
— Ça se passe à l'arrière d'un Ducmont mont mont
— Ouais, du côté d'Armacity, baby, je te garantis que y'a que des dingues dingues dingues

Je deviens insaisissable à ton contact l'air est humide
C'est comme une étincelle dans ton regard avide
Ce soir, faut qu'on se fâche
Bébé, faut qu'on se clash
Clairement, ouais, faut pas qu'on fasse ça bêtement
Donc move ton body
Fais bander mon bokky
Puis ton "bon-da" brandit

Tu t'en sortiras grandie, tu sais ce qu'on dit
Faut que ça glisse, et puis que ça transpire
Que ça me foute en transe, pire
Faut plus que je respire
Du tout, donne-moi
Donne-toi, donne tout ce que t'as
Putain c'est fou ce que t'as comme talent
Mais où est-ce que t'as
Appris tout ça, après tout ça

Je m'en fous, je veux juste que tu puisses me kiffer jusqu'à l'aube
Donc vas-y, monte sur mon Armacity fonk !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôle de Raksha, la lame d’ivoire
Points de Puissance : 5 200
Points de Réputation : 15 200
Messages : 227
MessageSujet: Re: On fait de sales rencontres ici [Kahina PV Diavolo][-16]   Mar 23 Jan - 1:16

Haaaaaaaah ! Faut croire que Kahina a toujours pas cerné la psychologie des gros lourds. Pour elle, c'était réglé, emballé c’est pesé ! On n'en parle plus tout a n'est que de l'histoire ancienne à archiver dans la longue liste des abus machistes qu'elle a pu subir entre l'examen gynécologique indélicat et le « j'espère que vous aimez l'équitation » avec un bon gros sous-entendu sexuel assorti d'une gestuelle immonde et complètement explicite que lui avait sorti un de ses boss. Mais nan ! Ce boloss là, il revient à la charge en plus comme un bon gros abrutis violent ! Bon après, Kahina, c’est peut être aussi à toi de jauger la situation et te rendre compte que le mec il te défonce les deux mains dans le dos s'il le veut et d'arrêter de te comporter comme la voyageuse de base à imaginer que les créatures doivent vivre par et pour toi. Elles sont conscientes et ont un libre arbitre. Mais bon, disons qu'elle est encore une voyageuse trop jeune pour vraiment être éveillée à ses problématiques et ces questionnements profonds sur le statut des créatures et leur niveau de conscience ou d'humanité. Elle se posera peut être ce genre de questions plus tard quand elle connaîtra mieux ce monde. Du moins, c’est le cas si elle survit à cette nuit. C'est pas gagné vu la personne avec qui elle commence à s'embrouiller. Non pas qu'il soit si terriblement puissant que ça. Ce qui est problématique, c’est plutôt son caractère.

Mais retournons à notre sujet de base, nous nous préoccuperons du cas de la conscience des chimères plus tard. Kahina commençait à s'éloigner quand elle se fit frapper dans le dos plus que violemment, elle fut projetée à plusieurs mètres en avant quand les deux pieds du prince de la guerre entrèrent en contact avec son dos. Elle se releva difficilement. C'est quoi cette force juste ridicule ? Elle se demandait même comment ça se faisait que sa colone vertébrale n'ai pas été brisée en deux par le choc causé par l'attaque dans le dos de la créature. Grognant de douleur, une main à terre pour l'aider à se relever et l'autre posée sur son dos, Kahina étouffait des paroles surprises, choquées à elle-même. Dans le choc, elle avait lâché sa lance qui se trouvait entre elle et Diavolo.

- Aïe... Mais qu'est ce que... quel con... Pourquoi il me fait chier... d'où il me frappe cet attardé ?

Ce type, il est juste surnaturel. Elle se souvient de ce que lui disait Drasur son cousin. Comme quoi à Dreamland, rien n'a vraiment de logique en fait et que des trucs incroyables peuvent se produire. Mais là, une créature qui agis de cette façon, elle n'en a jamais vu. Bon, c'est pas une référence par ce qu'au final elle est voyageuse depuis quoi ? Un mois tout juste ! Mais il n'empêche que c'est vrais. Elle n'a jamais vu une créature avec une personnalité aussi affirmée et surtout une préture ou une personne partir dans un tel ego-trip ou même un tel délire ! En fait, c'était même la première fois qu'elle rencontrait une créature aussi forte.

Et là, sortis de nulle part, apparurent une horde de femmes, de manifestantes féministes venues prendre sa défense mais aussi venir faire opposition et protester contre les exactions du prince de la guerre mais surtout son attitude. Le collectif était composé d'une sorte de mélange entre des rêveuses et des créatures. Les premières ayant certainement embrigadées les secondes dans leur délire qui devait être un rêve féministe. Comme quoi ça existe bordel ! 'une d'entre elle aida Kahina à se relever en lui tendant la main, laissant Kahina se masser un peu le dos. Putain quelle douleur ! Encore un coup comme ça et il lui brise les reins ! Nooooop pas de remarque sur cette expression ! J'te vois venir toi ! Tu la ferme et tu enchaîne sans rebondir sur cette phrase !

En fait, bien qu'assez vaillante, après un coup comme ça, elle ne se sentait pas trop de protester. Abah il est beau le message putain ! Genre les femmes suffit de les frapper pour les museler ! Très pro-émancipation de la femme ça ! Bon après je me moque mais à sa place, je pense qu'à peu près tout ne monde n'en mènerait pas large. Puis, pour une fois qu'elle a des gens pour la défendre. En général, elle décide d'agir elle même et de se défendre elle même, son corps, ses idéaux et tout le reste par ce que bon, d'habitude, si elle attend qu'on la défende, elle a pas finit d'attendre. Or là, elle était soutenue par juste... bah... un bon gros paquet de collègues de lutte. Groupe de féministats qui d'ailleurs, étaient de plus en plus vénères car consternées par le « chant » de Diavolo. Kahina pour sa part était juste complètement consternée et en mode « WTF is this shit » en regardant Diavolo faire son numéro... toujours le chibre à l'air soit dit en passant. Au terme de son petit numéro, celle qui semblait être la porte parole de cette manifestation salutaire pour la non censure de ce forum par le CSA, par ce que bon, deux lignes de diavolo suffisent à rendre tout le forum Rated R. J'sens même qu'un jour les bot de foruactif vont nous faire fermer pour propos pas très sympa. J'le sens ! J'le sais ! Putain d'chimère va ! Elle sait pas ce qu'elle fait. Bref, trève de divagation et comme je le disais, la cheftaine des féministes prit la parole.

- Nous n'allons tout de même pas nous laisser emmerder par ce gros taré de bauf nudiste privilégié ! Montrons-lui le girls power ! Les filles quelle est votre métier ?!
- Ahou !! Ahou !!!
- En formation !!!!

Et alors là... c'est le motherfuckin' drame ! Le gros délire ! Les meufs commencent à s'entasser les unes sur les autres formant une pyramide humaine qui change ensuite de forme pour se transformer et prendre une forme humaine. Se forma alors un géant composé des corps de 4000 féministes bien vénères. Le géant se mit en position de combat face à diavolo dans un style faisant complètement penser aux power rangers. Kahina observa cette scène avec un visage déformé par la surprise ne laissant sortir de sa bouche qu'un :

- Qu'est que quoi ?!

Ouais elle a encore un peu de mal à se faire au bullshit absolu que peut être dreamland. Et oui elle n'est pas dans le lot car en tant que voyageuse, elle n'était pas impactée par le délire combiné de rêveuses et de créatures.

- Ramène ton cul sale bâtard histoire qu'on te le botte !

Et c'est alors que le nounours étrange se ramena... pour sauver la situation ? Non pas du tout ! En tant que seigneur et seul travailleur de la nuit, il était dans l'obligation de faire l'arbitre de cet affrontement. Après avoir donné une glace à un gamin, il se rendit compte qu'un affrontement allait avoir lieu. Il se mit à râler, arracha son tablier de serveur puis l'envoya comme un sauvage à la tronche du gamin en face de lui avant d'enfiler une tenue d'arbitres, se positionner entre diav' et le mégazord féministe, donner un coup de fillet puis hurler :

- FIGHT !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Seigneur Cauchemar
Pouvoir : Berzerker
Points de Puissance : 17 500 points
Points de Réputation : 22 500 points
Messages : 66
MessageSujet: Re: On fait de sales rencontres ici [Kahina PV Diavolo][-16]   Mer 24 Jan - 19:08

Il  est clair que j’envoie du son comme un taré, un vétéran, un mec revenu de tout, des concerts de folie, des soirées en transe sur la scène, et de toute façon j’ai pas besoin de développer, les vrais savent. Mes gars sûrs connaissent mon débit, mes gars sûrs savent très bien de quel état je rappe et personne ne se mettra au travers de ma route, même quatre mille gonzesses en train de se faire dorer le cuir pour ressembler à Natalie Portman. J’sais pas qui c’est, j’ai juste rencontré l’autre soir une nana qui s’appelait comme ça, et elle a fini dans un tonneau de purin les fesses à l’air parce qu’elle m’avait parlé comme les autres me parlent là. Connaissent rien au rap et ça vient la ramener. Bon, moi, forcément, gentleman toujours, d’une classe et d’un raffinement encore aujourd’hui inégalés, j’entends bien leurs critiques, mais franchement la musique il faut le dire une bonne fois pour toutes, c’est pas une histoire pour les gonzes. Du coup j’sais pas si c’est ça, Popol Mayor qui leur faisait un doigt avec son corps, et juste l’ambiance caliente qui règnait, mais elles ont décidé de se coaliser. Les connasses montées sur des connasses, ben ça ressemble toujours à des connasses.



- Vous pourrez ressembler à une seule ménagère, c’est encore vous qui allez servir mon pastaga !!!



Je me mets en position de l’Ours, afin de partir dans une semi-conscience, semi-inconscience, laisser libre champ de bataille à ma force brute, naturelle, sans artifices et bien sûr au-delà des bras de poulets des nanas qui me font face. Je rigole en grand coup et je tente de plonger droit vers l’entre-jambe, puisque c’est là leur centre de décision.


- LES MEUFS COMME TOI CA JOUE LES PRINCESSES
MAIS SI JTE CASSE LES BRAS TU PEUX PLUS PASSER LES VITESSES !!



Je fonce dans la mêlée au niveau du pubis représenté par les plus poilues et chevelues d’entre elles et je m’enfonce dedans à grands coups de tatanes dans le pif. Qu’elles viennent pas me faire chier avec la violence faite aux femmes, parce que franchement, je m’en prends plein la gueule tellement que moi aussi je pourrais porter plainte. Je distribue des castagnes en plongeant vers celles qui font les ovaires, histoire d’éviter qu’elles se reproduisent et qu’elles castrent des honnêtes hommes dans le futur, mais on me repousse, on me résiste, on me rejette comme du foutre bien forcé qui aurait coulé entre leurs cuisses chaudes, et je retombe au sol. Les rires des quatre mille salopes retentissent ensemble, et je pousse un hurlement de rage qui calme immédiatement toute l’assemblée. Je me relève, une aura meurtrière autour de moi, et je sens le Berzerker agir dans tout mon corps, je le laisse s’emparer de mes sens, de ma force, de mon cerveau, et de tout ce que je peux savoir ou faire pour casser des gueules jusqu’à la tombe. Je crache un glaviot de sang et je regarde autour de moi, pis je me mets à gueuler.


- PUTAIN DE MERDE LES GARS !


Les hommes qui regardaient la scène, sur la plage, dans la rue et pas loin se ramènent, curieux et amusés par ce qui se passe, moins quand ils me voient les dévisager avec un regard de haine. Le sexe brandit comme un étendard entre mes mains, je hurle à m’en faire péter les bijoux de Popol.




- Nous sommes leurs putains d’esclaves ! Nous étions les plus grands guerriers de ce monde, nous avons foulé les steppes, nous avons bâti les villes, les royaumes, les empires ! Nous avons marché dans les mêmes armées, nous avons donné nos vies pour nos idéaux – dont elles n’ont jamais eu idée ! Nous avons travaillé sans relâche toute notre vie pour les nourrir, et maintenant ! Maintenant qu’elles ont tout, l’égalité des sexes de mes deux, on doit se retirer ? Et notre honneur, les gars ? Et notre virilité ? Je dis que le machisme est la nouvelle religion qui fera revenir nos couilles qu’elles ont foutu dans le tupperware de leurs complexes d’infériorité de créatures inutiles ! Je dis qu’il faudra reprendre nos burnes et nos queues en main et se battre avec pour montrer qui commande, qui dirige, et que dirigera encore ! Je dis que nous sommes prêts pour la véritable guerre qui commence : celle des sexes forts contre ceux qui ont quelque chose à cacher, quelque chose à protéger, sans prendre de risques, en nous laissant faire ! Je dis que nous devons revenir à une domination totale et indiscutable...EST-CE QUE VOUS ETES AVEC MOI LES GARS ?
- OUUUUUUAIS !


C’est bien, on dirait les chœurs couillus de l’armée de Muzikland. Quelques centaines de gars ont l’air de retrouver les couleurs de la masculinité, se déshabillent pour se mettre totalement nus, et ils se positionnent derrière moi. C’est dans ces moments où tu as peur de devoir ramasser la savonnette tombée par terre, mais enfin...Je pousse un cri, et je me téléporte directement sur le cou du nounours qui arbitrait le combat. Parait que c’est le Seigneur des lieux, et tandis que je lui parle, j’en profite pour lui voler ses flingues, alors que je lui sers le cou.


- TOI ! SACHE QUE LES ROYAUMES DE LA GUERRE TE LA DÉCLARENT ! OUI JE DÉCLARE BORLIDAY ZONE DE GUERRE ENTRE HOMMES ET FEMMES ! MOI DIAVOLO  MAYOR, FILS DE PRIME MAYOR JE DÉCLARE CETTE GUERRE OUVERTE ET CHAUDE COMME VOS MAMANS !


J’essaie de balancer ce foutu Seigneur dans le géant de femmes, juste pour le perturber. Je tire un coup avec un flingue piqué au nounours et je saute dans les airs, pour faire ma technique favorite, le pied droit en avant et toute ma puissance concentrée dedans pour faire un maximum de victimes, de dégâts et de douleurs. Je tourne la tête et je vois tous les types faire pareil autour de moi. Une pluie de dropkicks s’abat sur le géant, tandis que le Seigneur des lieux entre dans une colère noire. Mais je couvre sa voix en hurlant comme un dégénéré (ce que je ne suis absolument pas).


- LA CHARGE DES DIAVULUUUUU DUROPUUU KICKOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôle de Raksha, la lame d’ivoire
Points de Puissance : 5 200
Points de Réputation : 15 200
Messages : 227
MessageSujet: Re: On fait de sales rencontres ici [Kahina PV Diavolo][-16]   Ven 26 Jan - 15:09

Owowowowow ! C'est quoi ce bordel ?! Je pars une demi seconde et c'est le merdier comme pas permis. Ça veut créer des guerres entre deux royaumes, ça crée une guerre des sexes et ça fout la guerre dans nos cerveaux aussi en prime ?! Ow putain de merde ! Ça va encore être à moi de mettre de l'ordre dans tout ça ! Alors que je suis loin d'être le plus apporprié vu comment c'est le merdier dans ma caboche aussi.

Donc ! Kahina saisit son héroïsme, sa lance et la projeta en direction de diavolo en plein drop kick aérien, incapable d'esquiver ce coup.

Hahahaha ! Nop j'rigole ! La meuf elle a juste commencé à se casser, en mode osef complet de ce qui se passe. Bah ouais, elle a pas envie de crever et elle a clairement saisi que la situation ans laquelle elle venait d'être embarquée par la faute de ce gros cintré de Diavolo la dépassait complètement. Elle avait juste rappelé sa lance à sa main avant de faire demi-tour et de commencer à s'éloigner de cette situation qui puait clairement du cul. Ouais c'est pas du tout héroïque mais bon... qu'est ce que tu veux qu'elle fasse d'autre très franchement ?

Mais bon, revenons à la situation que quitte Kahina et qui attire l'attention de tous les plagistes. Ils prenaient cela à la fois comme un spectacle et/ou un truc qui les concerne puisque visiblement, un Mayor semblait déclarer la guerre à Borliday en s'attaquant directement au roi. Sauf que bon, s'il compte blesser le roi en lui serrant le cou, il se fourre le doigt dans le fion si profond qu'il y a des chances qu'il tâte ses amygdales. Bah ouais ! C'est une peluche ! Tu risque pas de lui couper la respiration, un flux sanguin ou même de lui briser un os. Il n'en a même pas... YOHOHOHOHOHO !  En fait c'est même à se demander s'il est capable de ressentir la douleur. Bref, Diavolo gueula ses merdes belliqueuses en déclarant une guerre au nom d'un royaume qui n'existe plus et en tant que son seigneur qu'il n'est pas. Si la sœur de diav' était là, elle se foutrait certainement de sa gueule à lui dire qu'il n'est qu'une petite frappe à s'attaquer à des royaumes aussi faibles et surtout à gueuler des trucs complètement faux. C'est qu'un gamin qui se prend pour un guerrier, un seigneur qu'il n'est pas et qui joue au grand alors qu'il n'en a même pas les moyens ni même la crédibilité. Dommage qu'elle ne soit pas là, ça aurait été fun !

Mais bon elle est pas là et Diav' projette le roi du travail et des vacances sur l'espèce de golem féministe  avant de lui envoyer un drop kick accompagné d'hommes qu'il a acquis à sa cause complètement conne. Le golem s'effondra sous l'attaque et se dissous pour relâcher son armée de féministes, certaines KO, d'autres non. Elles commencèrent à charger les hommes acquis à la cause de diavolo pendant que Deskjauke se relevait comme si de rien n'était. Il avait juste quelques trous causés par les tires de colte qu'avait fait diavolo par lesquels sortaient un peu de son rembourage.

- Hmmm j'ai besoin d'une couturière ! Ça tombe bien... j'en suis une !

Sortant un kit de couture de nulle part, il se recousit immédiatement à la vitesse éclaire, se retrouvant alors juste comme neuf. Il regarda alors Diavolo qui paradait au milieu de ce champ de bataille qu'il venait de créer. Il l'observa alors d'un air sérieux. Finit les conneries !

- Sombre petite merde, résidu de fausse couche de sperme pourris de Mayor ! Viens là que j'te fasse les fesses au motoculteur et histoire que je te fasse rentrer dans les nichons d'ta salope de mère cadavérique ! Tu ose transformer ce royaume de vacances et de travail en un lieu de guerre et de conflit !  J'vais tellement te niquer ta race profond que ta sœurette va en avoir mal aux reins !

Ouais faut pas le faire chier le Deskjauke ! Il sortit alors un énorme lance rocket complètement improbable genre 100 fois plus gros de lui. Il le sortit d'on ne sait où puis pointa Diavolo et lui envoya un missile juste énorme sur la face provoquant une bonne p'tite explosion qui forma une espèce de champignon explosif comme pour une bombe atomique. Très cartoonesque comme mise en scène. Il jeta son arme en mode « Osef ça sert plus à rien cette merde » puis se fit apparaître des lunettes de solei des bouées, des tenues de clubber à toutes les femmes et tous les hommes en train de se battre entre eux puis se plaça derrière des platines et se mit à mixer comme un putain de PGM !

- Finit la guerre les Bitches ! Pas de violence c'est les vacances !

Balançant du gros son, l'ensemble de la populace de la place cessa de se battre pour se dire qu'en effet ça servait à rien de se battre. C'est les vacances ! Ils sont pas venus ici pour souffrir mais se faire plaisir bordel ! Il est doué en fait le Deskjauke. On dirait pas mais il sait comment tenir, guider et protéger son peuple. Il n'est certes pas un seigneur très puissant mais juste assez pour foutre la misère à la plupart des p'tites races de la 1° zone. Faut pas le prendre trop à la légère.

Pendant ce temps, Kahina qui s'était éloignée de la plage et se trouvait à présent non loin d'un skate parc dans lequel plein de gens s'amusaient à glisser pour se détendre. Un peu plus loin, un mur d'escalade servait de détente sportive à tous les travailleurs de ce royaume. Elle pouvait entendre derrière elle des bruits de combat puis de fête. Elle ne tourna même pas le dos en se disant que toute cette affaire ne la concernait juste pas. Juste des tarées de créatures qui font leur merde. N'empêche, ça la faisait chier, elle s'était dit qu'elle allait pouvoir se détendre un peu cette nuit mais au final elle se foutait plus la haine qu'autre chose. C'était vraiment frustrant. D'autant plus que ça l'emmerdait de pas avoir pu foutre une p'tite branlée à cette créature pour ses manières de rustre. Et là c'est le drame ! Un main se posa sur son fessier et elle entendit une voix d'abrutis lui dire :

- Hey ! Salut beauté ! Ça te dirait qu'on parle autour d'un verre ?

Bien énervée, cette fois elle se retourna directement en collant une grosse gifle à l'attardé qui osait lui toucher encore le cul comma ça ! Non mais tu l'as pris pour une féministe bourgeoise de la rive gauche ?  Le type esquiva la baffe comme si ce n'était rien en reculant d'un pas. Elle découvrit alors la tronche de la personne qui la tripotait. Un type assez bien foutu, à peu près son âge, un voyageur visiblement. Il était en short de bain et remit ses mains dans ses poches après son esquive. Il avait une bonne tronche de branleur, des tatouages un peu sur tout le corps et surtout ces cheveux bleus très reconnaissables. Un peu prise au dépourvu par cette esquive, Kahina bafouilla légèrement.

- Tu... je... J'te permet pas d'me toucher comme ça enfoiré ! Tire-toi !

Elle fit volte-face et recommença à s'éloigner. Là elle avait vraiiiiment les boules et vraiiiiiiment la colère qui montait. Elle tuerait bien des chatons là tout de suis maintenant ! Mais à peine eut-elle

- Hmm dommage ! C'est une joli lance que t'as là ! Je pensais que t'aurais été curieuse d'en savoir plus sur elle !

Kahina, surprise de cette déclaration se retourna et découvrit le jeune homme, les bras croisés, un sourire de satisfaction que sa remarque ai fait mouche et obtenu l’effet qu'il eut escompté. Mais qui est-il ? Et que sait-il sur sa lance ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Seigneur Cauchemar
Pouvoir : Berzerker
Points de Puissance : 17 500 points
Points de Réputation : 22 500 points
Messages : 66
MessageSujet: Re: On fait de sales rencontres ici [Kahina PV Diavolo][-16]   Sam 27 Jan - 19:17

Quoiiiiiiiii mais quoiiiiiiiii ? Le golem s’effondre et c’est tout ? On rentre s’enculer tranquillement chez nous et basta ? C’est pas une vie ça messieurs dames, à une époque on rêvait d’autre chose, comme voir ta face racler le bitume comme une saloperie de merde de chien traîné par mes godasses, et ouais, et ouais, je suis Seigneur de la Guerre tu m’as pris pour un putain de ramasse-merde ou quoi ? Je m’en carre du Roi, comme des femmes et leur lutte à deux balles. La génétique les rend faibles et démunies, est-ce que c’est de ma faute si elles ont jamais pris leurs ovaires en main pour se révolter ces connasses ? Non monsieur, elles se sont laissées mettre à quatre pattes, et personne n’est responsable. Alors qu’elles aillent bien sucer mon chibre de mec viril, parce que je suis que dalle responsable de leurs déboires sociaux, bordel. Bref, je défonce le golem et j’en profite pour en dragueur une, avant de lui tordre le cou pour lui éviter de balancer d’autres conneries new age sur la puissance et l’importance du clitoris dans la stimulation de leurs vies de merde, okay ? C’est ça, fermez bien tous vos moules et laissez faire le boss.


Alors déjà je lis pas ce qui est en discours indirect donc tout ça, je ne peux pas y répondre, ce qui est moyen détourné pour tenter de me décrédibiliser tout en se protégeant les miches. Technique de lâche qui a peur de Diavolo, j’dis ça, j’dis rien. Si, enculé.


Le seigneur des lieux se relève comme un...bah comme un seigneur des lieux. Y’a des gens qui pensent que je suis sérieux, alors qu’en fait je m’en balance un truc de fou. Un mec qui se recout, mes burnes sur ton front, ta mère qui est la salope de l’année, pour moi c’est du pareil au même. T’es qu’un pion juste un peu plus utile que tous les autres pions, et ta place n’est rendue utile que parce que je suis là. Moi, Diavolo Mayor, le gars qui revient mettre les points sur les i, et les actes de naissance sur des putes de luxe. Ouais m’sieur. Donc le roi se relève, je m’en balance, les femmes se relèvent, je m’en balance, j’suis déjà passé à autre chose, j’suis dans ton horizon à ton, j’suis dans le tur-fu, Amracity et Fightland RPZ, et tu es encore en train de chier de la pisse à cause de mon dropkick que je suis déjà dans le troisième dropkick que ta face de porte-monnaie se prendra en pleine poire. C’est comme ça bâtard. QUI PEUT ME STOPPER ?


Du coup le roi des lieux m’invective – t’as vu j’ai du vocable en stock pour ta face de dégénéré fini à la pisse. J’écoute la moitié de ce qu’il me dit pasque je suis entouré de nibards et de paires de fesses que maudirait même le plus puritain des plus gros connards que ce monde ait connu. Le mec me parle et je chante en corse en m’accordant à une machine à glace, l’air de dire cause toujours Billy, tu m’intéresses. Non sérieux, si tu penses qu’on joue dans la même cour c’est que t’es vraiment de la première zone quoi. Non mais allô quoi ? Le mec sort ça à Diavolo Mayor et son meilleur atout Popol et il pense que je vais réagir.



- Hé toi la peluche sextoy d'enfant de mes couilles !  Viens sucer mon gros chibre au lieu de causer ! Ton royaume tu sais même pas le gérer va causer à ta mère que j’ai tuée à coups d’orgasmes dans ses trompes de salope !



Je lui montre bien mon Popol Mayor tandis que l’autre sort un bazooka, une arme à feu, typique de faibles, des impuissants et des mecs qui ont de la thune à dépenser dans des gadgets. J’dirais pas qu’il me fait mal IL ME FAIT SUPER MAL CE CON ! Ma tête ressemble à un cercueil, je parle du cocktail alcoolisé pour ceux qui n’ont jamais eu de vie sociale avant, et pas celle qu’on aime, celle qui te crame le cerveau. Je roule roule roule roule roule rouel roule roule roule roule rouele roule rouele rouelllllleeeeee roule putain, je me tape tout le trottoir avec mon visage qui hurle d’une putain de douleur sa mère, et je fais chuter un type aux cheveux bleus qui se la racontait à la meuf à qui j’ai touché palpé et marqué la paire des fesses bénie des dieux. On est entre nous je peux vous le dire, mais j’en ai palpés des culs, et celui-là mes gars sûrs, je peux vous l’affirmer c’est du solide. J’aimerais bien inviter la voyageuse pour valser sur mon chibre mais faut avouer que notre première rencontre n’est pas la plus romantique. Moi forcément, je roule et j’ai mal, donc je prends le voyageur par le col et je le secoue comme un cocotier, les bourses d’abord. Ouais je lui broie les couilles ! Putain c’que vous êtes longuets à la détente, allez vous cotiser pour des neurones merde !


- Désolé beauté, j’ai vu que tu te faisais emmerder par cet INOPPORTUNNÉ ! Je supporte pas les mecs qui dérangent les filles juste physiquement intelligentes dans son genre !


Je m’allonge sur le sol, en mode beau gosse rien à perdre, la gueule cramée et du sang jutant de mon pif, ma bouche, mes oreilles et mes cheveux, mais pour avoir la classe, rien ne sert de courir, il faut draguer tout de suite. J’espère qu’elle m’aura oublié depuis le temps, tandis que je fais un doigt de gentleman au voyageur aux cheveux bleus. Connard va, laisse-moi en paix troufion et va sucer les journalistes du Dreamag pour t’acheter une reconnaissance tellement t’es en manque de compliments. Ouais c’est ça ta gueule sur la commode, j’m’en carre de tout ce que tu pourras dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôle de Raksha, la lame d’ivoire
Points de Puissance : 5 200
Points de Réputation : 15 200
Messages : 227
MessageSujet: Re: On fait de sales rencontres ici [Kahina PV Diavolo][-16]   Sam 27 Jan - 23:55

- Bon ok moi je rage quit j'en ai ras les poils de fion !
- Roh allez mec le prends pas comme ça ! Je sais c'est pas simple tous les jours mais là c’est un peu abusé comme réaction tu trouve pas ?
- Nan ! C'est complètement justifié !
- Ok et en quoi c’est justifié ?
- Maieuuuuuh Diavolo il fait rien qu'à embêter tout le monde !
- Mais enfin tu sais bien que c'est dans sa nature ! C’est qu'un sale gosse qu'a pas eu assez d'amour et tu le sais bien !
- C'est pas une raison pour emmerder Deskjauke pour s'en foutre après, s'en prendre à ce pauvre axel qu'a rien fait de mal pour une fois et harceler sexuellement Kahina !
- Par ce qu'il y a besoin d'avoir des raisons pour faire ça ?
- Tu marque un point mec !
- En plus ta manie de faire des dialogues sans raison ne trompe personne ! C'est juste que tu ne sais absolument pas par quel bout commencer le sujet et c’est pour ça que tu faire un monologue super creepy digne d'un Gollum des plaines orientales de l’Azerbaïdjan.
- Hmmm ça fait sens ce que tu dis ma foi... mais ça change rien au fait que ça s'fait pas ! C'est pas correct !
- Rohallez casse-toi et laisse moi m'en occuper ! Espèce d'incapable ! Minable ! Ouais c'ets ça ! Va t'en et ne reviens jamais !

Bon où en étions nous ? Ah ouais ! Le retour de Diavolo !! Bon que dire si ce n'est que... OMG NAOOOOOON DIAVOLO EST DE RETOUR !!! Fuyez pauvres fous ! Run for your life ! Absolument rien ne sera épargné même les petits enfants ! Bon déjà la pudeur elle se prend une nouvelle fois un gros coup dans la tronche par ce que je le rappelle... LE TYPE SE TRIMBALLE APWAL DEPUIS LE DEBUT DU RP !!! Ensuite... il fait chier par ce qu'il part dans tous les sens c'ets absolument incompréhensible et intenable. En plus il prend à partie le pauvre Axel qu'a rien fait. D'ailleurs... sont pas censé se connaître puisqu'il bosse pour sa frangine le Axel ? Et enfin... bah il fait chier Kahina qui poussa un long soupire quand elle le vit débarquer à nouveau et n'avait qu'une seule envie, prendre la fuite à nouveau. En plus, elle pouvait visiblement profiter de l'occasion par ce qu'apparemment il avait quand même méchamment douillé sa race à en juger par sa face à moitiés cramée par l'explosion qui s'était faite entendre et puis le sang qui coulait de sa tempe et de son nez. Je sais pas, il pourrait pas rester à terre comme tous les gens normaux et arrêter de la faire chier ? Elle lui a vraiment rien demandé elle ! Pourquoi il décide de la faire chier elle et pas une autre putain de bordel de merde ?! Des nana mieux gaulées qu'elle et plus dénudées sur cette plage il y en a des tas pourquoi il leur cherche pas la merde à elles ?! Axel en se relevant de la p'tite brassée que lui avait mis Diavolo le regarda en poussant un soupire.

- Pfffff manquant vraiment que lui ?
- Vous vous connaissez ? Pfeuh ?! Pourquoi je pose la question ? Entre débiles et entre beaufs...
- Me compare pas à lui steuplait ! Et je le connais par ce que c'est l'attardé de 2° frangé de mon seigneur.
- Ton seigneur ?


Kahina se remémora alors les explications que Drasur lui avait donné sur l'organisation générale de Dreamland. Le fait que ce monde était divisé en royaumes dirigés par des rois et seigneurs. Mais si ça veut dire que c’est le frère d'une reine ça veut dire qu'il est prince ?! Ce type ?! Elle regarda Diavolo avec une petite grimace. Un pointe de dégoût non dissimulé transparaissant sur son visage. Vraiment, cette créature ne lui inspirait que du dégoût ! Le type aux cheveux bleus, c'était guère mieux puis qu'il ne lui inspirait que su mépris en fait. Remarquez, entre le dégoût et le mépris, je préfère encore le mépris.

- Qu'est ce que vous me voulez tous à la fin ?!
- Lui ? Je sais pas ce qu'il te veut ! Cet abrutis est juste incompréhensible ! Par contre sa sœur, Buki Mayor, elle veut te rencontrer !
- Pourquoi ça ?!


Un ton plein de méfiance se faisait sentir dans sa voix. Elle n'aimait vraiment pas la tournure que prenait cette nuit. Elle n'avait qu'une envie, se barrer mais elle sentait qu'ils ne feraient que la courser. Les frapper ? Elle savait bien qu'ils étaient plus forts qu'elle. Plus forts de Drasur même ! Par ce que oui, pour le moment, Drasur c'est son maître étalon de la puissance. Il devrait se sentir flatté. Enfin lui dites pas ! Il serait foutu de chopper une demi-mole complètement exploitable avec ça !

- Eh bien... par ce que t'es comme moi une de ses voyageuses !
- Je suis la voyageuse de personne !
- Je veux dire qu'on partage tous les deux son pouvoir. T'avais peu des armes non ? Et bien Buki Mayor est la seigneur des armes. Si tu veux en apprendre plus sur ton pouvoir... je peux te guider jusqu'à elle !


Kahina n'avait pas confiance en ce type. Pas le moins du monde ! Il se voulait rassurant mais on sentait que c'était faux. Son regard lubrique restait perceptible malgré ses efforts pour le refréner et tenter de passer pour un type bien. Par ce que déjà s'il avait voulu passer pour un type bien il l'aurait pas tripoté avant toute chose. Et en plus, à force, elle avait appris à reconnaître ces signes qui ne trompent pas et que les hommes ne se rendent même pas compte qu'ils envoient. Mais en même temps, il disait vrais. Elle voulait en savoir plus sur son pouvoir, sur elle, sur cette arme qui l'accompagnait et qui l’intriguait depuis sa première nuit au royaume des doutes. Elle savait que quelque chose se cachait derrière cette arme. Une histoire. Elle sentait que ce n'était pas une arme normale. La seine des armes aurait certainement la réponse mais... quand elle savait que c'est la sœur de cet attardé à terre et la maîtresse de ce connard aux cheveux bleus. Ouais ! Nan merci !

- Qu'est ce qu'elle me veut ton seigneur ? Elle veut me harceler sexuellement comme lui ? Pourquoi je l'intéresse ?! J'avais l'impression que les voyageurs intéressaient pas les seigneurs !

Kahina ne se rendait pas compte que sa simple existence avait mis en place des logiques diplomatiques et de pouvoirs de ce monde. Des logiques desquelles elle était le centre mais en même temps ne représentait qu'assez peu. Elle était le déclencheur d'une suite d'événement qui pouvaient bouleverser Dreamland et desquelles elle pouvait très vite devenir la victime sans pouvoir agir. Tout cela à cause d'une simple arme qu'elle avait retiré de sa place en devenant voyageuse. En tous cas, peut être qu'apprendre que cette voyageuse intéressait Buki réveillerait une autre forme d'intérêt pour elle qu'un intérêt sexuel et purement libidineux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Seigneur Cauchemar
Pouvoir : Berzerker
Points de Puissance : 17 500 points
Points de Réputation : 22 500 points
Messages : 66
MessageSujet: Re: On fait de sales rencontres ici [Kahina PV Diavolo][-16]   Lun 29 Jan - 21:03

- Woh c’est bon arrête de chialer !
- Mais tu m’embêteuh !
- Non, je joue un personnage...c’est un personnage et rien d’autre...passe une bourre-maman au passage, spèce de connard de mes deux !
- T’as encore besoin d’amour ?
- Comme les étoiles ont besoin des étoiles !
- BESOIN D’AMOUUUUUUUUUUUR !
- Bon on s’y remet ou on s’autotouche entre couilles ? C’est que ma ptit femme m’attend !
- Pics or didnt happen !





La gueule de porte-monnaie du gars me rappelle quelque chose. Sans doute un larbin ou un connard de base qui doit lui sucer les doigts de pieds quand la frangine est d’humeur câline. Je le secoue comme un sac de membres coupés mais je me rends compte dans la foulée qu’il est assez balèze et que ça fait un sacré bail que je me suis pas entraîné. Pas à son niveau. Je me dégage en l’envoyant valdinguer vers l’arrière. Hopley sans les mains, tandis que je marche sur les miennes, les jambes tendues et le zgeg qui pendouille sur mon bide musclé viril huilé bronzé top classe !


Les deux voyageurs se causent, la fille a l’air exaspérée et je me dis que j’ai peut-être un peu forcé la dose. Je sais, je sais, ouiiiiiiii je sais, on me prend pour un gros lourd, mais n’empêche que je ne la suis pas pour des prunes. Juste que si je lui dis de suite, elle me répondra de suite, et y’aura aucun fun, aucune histoire à raconter à mon gosse, ça va niquer mon fun quoi. Je serai aussi comme tous ces gars qu’elle doit rencontrer tous les jours parce qu’elle est carrément canon, et moi je suis là, simplement moi, avec mon corps de moi, ma gueule de moi, mes blessures de moi, mes sales humeurs et mon tempérament de moi. A part ma femme qui a fait un mariage de raison, je suis pas sûr qu’une fille ait jamais vraiment voulu de moi. C’est pour ça que je me comporte comme un connard harceleur beauté, parce que pour les gars comme moi, qui savent pas aimer, vous êtes, toute cette engeance filles de la mère-beauté, vous êtes des canons avec qui on ne sait plus qui on est, qui on doit être, qui vous voudriez qu’on soit, et on en devient con. Alors on part en vrille, en sucette, on fait les cons pour oublier qu’on est nous-mêmes, et que personne, au fond, ne veut véritablement savoir qui nous sommes derrière les remarques, le manque d’éducation, la peur et la crainte d’être rejeté. Pourquoi ils sont nombreux à venir dans mon club à mon avis ? Parce que dans la baston, tu sais que tu peux être aussi libre et toi-même que tu veux. Dehors, quand on te rencontre avec ton cul qui ressemble au paradis et qui semble descendre d’une toile de peintre de maître de folie, on pète un câble et on se rend compte qu’on ne vaut plus rien. Que des muscles de moi et ma putain de gueule ravagée de moi. C’est tout beauté. C’est pas glorieux, c’est pas moral, mais c’est l’infinie solitude qui nous guide ; et vous êtes à la fois le médicament et le venin, le remède à nos dépressions enfouies et celle dont on ne revient parfois jamais. J’ai connu des gars qui se sont butés à force de buter sur des cœurs de pierre, tu sais beauté. J’ai connu des types qui se sont mis le caisson à la morgue parce qu’il y a eu le dernier mot, la claque qui passait plus, la remarque de travers, la castagne d’incompréhension, les doigts pétés et le cœur en miettes. Comment te dire beauté, qu’on meurt en vivant à vos côtés, quand vous passez, lascives et chaudes, d’indifférence ?


Les deux voyageurs causent et je me rends compte que je suis toujours sur les mains en train de marcher autour d’eux en réfléchissant la tête en bas et en faisant le con. Oui, une de mes techniques pour tromper Buki, ça a toujours été comme ça, faire le con pour mieux réfléchir l’air de rien. J’ai oublié de réfléchir, trop souvent, et j’ai fait le con comme d’autres respirent. Naturellement. Instinctivement. Je crois que ça arrangeait la frangine : deviens ce que je veux que tu deviennes. C’est ça, hein ma petit connasse de sœur ? Ouais, bien sûr que c’est ça.

N’empêche, j’entends tout de leur conversation, et je sais que la voyageuse me détestera. Mais pas question de la laisser entre les pattes de Buki. J’ai rien contre Axel, même si bon, les cheveux bleus ça fait bien bien bien tarlouze de bas niveau, mais non, tout sauf Buki. Je me relève, le zgeg bien bandé, et je prends la parole, en mettant ma main devant le visage du voyageur qui le prend super mal. Je remarque qu’il ne m’a pas encore attaqué. Pourvu que le bluff continue, parce qu’il peut me mettre hors du rond de combat, lui. Il respecte ma famille, je le vois, je le sens. Il a ce côté vrai guerrier, le mec qui veut se racheter d’un truc, j’sais pas quoi mais je connais le genre. Vie de merde taf de merde du cervelas dans le cervelet, mais ici, à Dreamland, c’est quelqu’un et il aime ça. Il vit que pour ça, ce sont ses nuits de sortie, quand il se sent tel qu’il souhaiterait être. Ouais, pas un mauvais gars, juste de mauvais choix.


Je laisse la fille répondre, elle se méfie, le kikoo aux cheveux bleus est trop insistant et surtout le ton est assez faux. Non pas qu’il ne dit pas la vérité, mais elle vient d’arriver dans Dreamland et tout le royaume est derrière elle. Ça pue pour sa moule et elle commence à s’en rendre compte. Ils continuent de papoter tandis que je vais me chercher une barbe à papa pour faire le plein de sucre et choper une brique de lait au passage, j’ai une de ces soifs ! Je reviens et la nana semble toujours en pleine perplexitude. Tu m’étonnes Elton, elle apprend qu’on la suit qu’elle a une reine qu’elle est famous et autres conneries qu’on sort au voyageur. Je me gave de stache-mou rose et sucrée et je lui réponds enfin.



- Ah ah ah ! J’vois que ma frangine t’as en ligne de mire ! T’es pas dans la merde ! Jamais rencontrée une nana aussi fourbe et intéressée que ma sœur, foi de Diavoloche ! Bon, et puis j’ai trop rien dit, mais je vois bien tes regards sur mes burnes et ma queue, et franchement, ça me fait doucement rire. Vous les gonzesses vous vous baladez quasiment à oualpé, en topless et avec des ficelles dans le fion, la différence entre toi zé moi c’est environ 10 centimètres carré de tissus, alors me fais pas la morale avec tes regards de pucelle ! Je t’ai touchée, ouais, c’est que de l’amour ! Tu aimes tu aimes pas c’est pas grave je passe à la suivante ! Ouais je sais, tu vas me dire que tu vas être peinarde, mais est-ce que j’ai demandé à quelqu’un si je voulais être le Seigneur de la guerre ? Non, c’est comme ça et je fais avec putain ! T’es pas encore morte, t’es pas trauma, t’es pas blessée, au pire un peu secouée, mais tu verras, il y a des chocs et des douleurs bien pires dans ce monde…



Soudain, mon regard s’attarde sur l’arme, et puis la voyageuse. Je la regarde en réalité pour la première fois. Je sais, personne ou presque connaît ce regard, sauf ma femme bien sûr, lors de notre première nuit ensemble. Sincère. Proche. Compréhensif. Analyste. Écorché de partout en train de hurler à l’aide. Analyste et toujours narquois. Le cynisme est pour les survivants.



- Tu as raison, tu es la voyageuse de personne, si ce n’est de toi. Défends-toi de ceux qui veulent te marquer, les hommes comme ma sœur, tous des obsédés du pouvoir, phallique ou politique. Lui aux cheveux bleus ? Un larbin qui veut se la donner comme un vrai, mais c’est une pisseuse qui n’a rien compris à ce monde encore...tu veux lui ressembler ? Tu ne vois pas l’étendue de l’échec devant toi ? Tu as TOUTE TA PUTAIN DE VIE à commencer ici, et tu veux suivre ses pas ? Non, tu es la voyageuse de personne. Tu intéresses ma sœur parce que tu as une arme, et je t’ai harcelée parce que j’ai remarqué ton arme. Moi, je ne sais pas comment être gentil avec vous, les jolies filles. Je connais pas, enfin pas les vraies, pas les natures...mais je sais que je peux te filer des conseils. En tout bien tout honneur. Après tu acceptes, tu acceptes pas, je m’en fous c’est pour toi.



Je me casse, je vais chercher un ballon représentant Desjauke en slip kagourou, en tout cas c’est ce que je compte dessiner sur le ballon qui représente Desjauke en costard. La fille ? On verra bien, au pire je l’aurais mise en garde. J’vais pas faire baby-sitter de tout le monde, surtout qu’elle, elle porte bien sa dignité en bandoulière, j’aime assez. Je m'enfonce dans la ville pour voir un peu du pays, et surtout venir pour la raison qui me fait venir ici : ouvrir un club et visiter une cave spacieuse. La fille était pas prévue, mais bon, on s'est bien marré.







- Quoi ? Non c’est pas Diavulu ça !
- Et kesse t’en sais ? C’est un mec qui a besoin d’amour et…
- TG Sphinx !
- Non toi TG espèce de sale allumeuse !
- Arrête de importuner !
- J'ai juste BESOIIIIIIN D'AMOUUUUUUUUUUUR !!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôle de Raksha, la lame d’ivoire
Points de Puissance : 5 200
Points de Réputation : 15 200
Messages : 227
MessageSujet: Re: On fait de sales rencontres ici [Kahina PV Diavolo][-16]   Mar 6 Fév - 0:45


Kahina tentait tant bien que mal d'ignorer l'autre débile de créature qui leur tournait autour en marchant sur les mains comme s'il essayait de montrer qu'il existait. Lui montrer de l'intérêt aurait été beaucoup trop de jouissance pour cette saleté machiste et violente. Puis, finalement, la créature combattante prit la parole en interrompant la réponse de Axel qui prit sur lui. Il n'était pas là pour foutre sur la gueule de Diavolo et Buki lui couperait les couilles s'il le faisait pour une raison si con. Pourtant, c'était pas forcément l'envie qui lui en manquait. Puis, au final, il s'avère qu'Axel est assez d'accord avec ce que Diavolo dira sur Buki. Par ce que Axel il bosse pas pour la reine des armes par plaisir. Non ! C’est juste que c'est soit il bosse pour elle, soit elle le bute elle-même et sa vie à Dreamland, il l'aime du coup il préfère travailler pour elle que crever. Et il s'avérait même qu'elle était capable d’aligner plus de deux mots l'un derrière l'autre ayant un sens quand on les combine ensemble. Elle finit par sortir son plus beau discours machiste ultra-genré jamais vu au point que Kahina s'en décrochait presque la mâchoire en regardant Diavolo déblatérer ses conneries sans le moindre stress. Néamoins, ce qu'on ne pouvait pas enlever à ce discours, contrairement à ce qu'il déblatérait depuis le début de la nuit, c'était sincère. Ce n'était pas pour se la jouer, se la péter, jouer au mec. On sentait que c'était sincère... et un un sens c'est ça le pire ! Et après avoir balancé tout e qu'il avait à dire. Sur les femmes, sur sa sœur, sur Dreamland, sur Kahina et Axel... il commença à s'en aller.

- Nan mais je rêve !

Elle dit cela en regardant Axel alors que la créature commençait à s'éloigner après avoir balancé tout ce qu'elle avait à balancer. Axel haussa les épaules en signe d'incompréhension. Elle frappa le sol du manche de sa lance comme un signe de résolution puis coursa Diavolo avant de le doubler et aller de placer devant lui en posant devant elle sa lance comme pour l'arrêter encore plus dans son mouvement. Visiblement elle était irritée vu sa tronche. Son visage était déformé d'une sorte de grimace. Un mélange entre de la colère et de la consternation et un fond de pitié pouvaient se lire sur ce visage.

- Reste ici mon grand on en a pas finit ! Je voulais pas te parler par ce que je cause pas aux attardés c'est juste une perte de temps. Mais de toute évidence t'es pas un attardé ! T'as juste été bercé trop près de mur ou trop biberonné à la testostérone que ça t'en est monté au cerveau en te grillant au passage une partie des neurones ! J'ai jamais entendu un tel ramassis de connerie machistes de toute ma vie. Enfin non pire ! Tu viens de me sortir la compilation, le best of , l'intégral de tout ce que vous, les phallocrates vous avez sur le fond du cœur sans même vous rendre compte à quel point vous êtes juste aveuglés par votre égocentrisme et dévoré par un manque cruel d’empathie !

La jeune voyageuse ponctuait certaines de ses phrases par  un indexe qu'elle pointait sur lui en venant lui tapoter les pectoraux. Elle faisait preuve d'une certaine « agressivité » ou plutôt d'une grande véhémence dans son discours. On sentait qu'elle avait du mal à réprimer son flot de parole, que ça sortait comme ça venait. Elle devait être pas mal mise en colère pour faire ça. De plus, elle faisait de grands gestes en s'exprimant et parlait vite et fort avec un léger accent. Ces derniers reviennent très vite quand on met de la ferveur et de l'émotion dans son discours.

- Par ce que vous pensez, vous les hommes, que des fois nous on a pas envie de vous sauter dessus pour vous arracher vos fringues et vous faire l'amour ? Par ce que vous pensez que nous non plus on se sent pas « agressés » émotionnellement par la beauté fatale d'un beau jeune homme ? Qu'on se sent jamais excitée sexuellement en voyant un type ?! Bah vous faites fausse toute ! On n'a pas le monopole de la beauté et vous n'avez pas le monopole de la frustration ! Jamais tu me feras dire qu'il n'y a que les femmes qui souffrent ! Les hommes aussi sont les victimes du sexisme ! Regarde toi ! T'es enfermé dans un idéel de virilité complètement absurde et t'es même pas capable de te comporter bien avec une femme tellement t'es enfermé das les schémas qu'on a dicté pour toi ! Et puis quoi ? Tu dis que c'est pas grand chose au regard de ce que toi tu vis ? Toi tu n'as pas demandé à être né fils d'un seigneur, d'un dieu d'un roi ou je ne sais quoi ? Et tu pense que moi j'ai demandé à naître pauvre, immigrée et femme ? Tu pense que j'ai demandé à être agressée, violentée une partie de ma vie juste par ce que les constructions sociales ont déterminées qu'on était le sexe faible ?! Viens pas pleurer sur ta vie et viens pas justifier ton comportement de malotru par ton passé ! Par ce que tu sais pas à quel point la personne en face de toi a pu souffrir elle aussi ! Ça justifie en rien de ne pas respecter les autres. J'sais pas ! Depuis tout à l'heure tu te balade à poil et est-ce que t'as vu une seule femme ici présent te chopper la nouilles ? Nan !! Par ce que ça nous vient pas à l'esprit ! On respecte votre intimité par ce qu'on sait se contrôler !  Et si c'est juste que tu déborde « d'amour » comme tu le dis. Eh bien exprime le d'une autre façon qu'en frappant, blessant et touchant les autres dans leur intimité ! Et si c'est juste que tu sais pas être sympa alors j'te l'apprendrai moi ! J'te ferai découvrir à quel point se conduire de façon respectueuse avec les autres est infiniment pus gratifiant que prendre par la force !

Kahina ne s'arrêtait plus ! Elle engueulait Diavolo comme un gamin ! En fait elle n'en pouvait plus d'entendre ce genre de discours. Ce qu'avait dit Diavolo n'était que la version totalement décomplexée et brute de ce que pensaient tous les machos de la terre ! Les islamistes qui veulent voiler les femmes car leur beauté les ensorcelles et les poussent au vice soit disant alors qu'il leur suffirait de mettre leur bite derrière l'oreille et de se contrôler un peu et de voir les femmes comme autre chose qu'un vagin ou une poule pondeuse. Il avait réveillé en elle la féministe qui ne sommeillait pas vraiment. Et pourquoi elle se mettait dans cet état ? Vraiment par ce que pour elle, le discours de cette créature n'était rien d'autre que l'expression même du machisme le plus basique, le plus primaire et ce dans tous les sens du terme. Elle ne pouvait pas laisser quelqu'un tenir et surtout penser ce genre de discours.

- Alors c'est bien beau de tenir un discours émancipateur pour ma personne en disant que je ne suis l'esclave de personne que ma destinée ne comprends que moi, mais si c'est pour derrière me balancer que nous les femmes on est destinée à être les esclaves des pulsions viriles et violentes es hommes alors désolé mais ce que tu dis n'a aucun sens ! Et je vous prierais tous les deux de finir par me dire une bonne fois pour toute ce que me veut sa sœur là et ce que représente cette lance ! J'en ai assez qu'on se la joue mystérieuse à ce sujet. Si vous savez des choses dites-le moi !

Elle s'adressait à présentant autant à Diavolo qu'à Axel qui affichait une grimace air de dire « eurk... une féministe ! Tout mais pas ça ! ». Elle avait en quelque sorte repris la main sur la situation et sans réellement les menacer, il y a fort à parier que sa verve et sa prise de parole peuvent peut-être forcer les deux hommes à lui en dire plus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Seigneur Cauchemar
Pouvoir : Berzerker
Points de Puissance : 17 500 points
Points de Réputation : 22 500 points
Messages : 66
MessageSujet: Re: On fait de sales rencontres ici [Kahina PV Diavolo][-16]   Mar 6 Fév - 11:48

La fille vient me poursuivre, du coup j’sais plus ce que j’avais dit sur le ballon Desjauke ! Putain de merde j’avais une vanne trop trop bonne et cette connasse m’a tout fait oublier ! PUTAIN DE MERDE J’HALLUCINE ! Je la charge et je la prends au cou fou de rage à cause du loupé sur mon ballon gonflable qui ressemblait à Desjauke en mode no respect total ! J’ignore la lance qu’elle pose devant moi, en me téléportant sur le côté comme un vrai beau gosse ofzedead !


- Toi, tu vas payer ! Mon ballon gonflable de Desjauke neeeeeeh...il allait être le plus beau et le plus irrespectueux jamais vu dans ce Royaume de tapettes putain ! Salope !



Je la relâche parce que bon, elle n’est pas méchante, et je continue de marcher en shootant sur des cannettes laissées ça et là par les touristes. Puis non, y’a pas moyen la fille me cause tandis que je marche en lui faisant un doigt d’honneur dans sa direction, sans la regarder. Elle est tellement en manque d’attention quand elle veut parler, cte fille, ça me fout la gerbe. Tu sais la nana qui veut qu’on entende absolument ce qu’elle a à dire, ses convictions de peigne-culs et ses pensées de grosse connasse indépendante qui réclame l’orgasme à chaque fois, comme si c’était utile pour la reproduction de l’espèce !



- Je rêve ou t’essaie de faire la meuf qui a de la répartie ? Calme-toi poupée, on joue pas dans la même catégorie de boxeur. C’pas tant une histoire que t’es une meuf et que j’suis un mec, mais plutôt qu’un jour tu vas te retrouver en knock out complet et tu comprendras pas comment ! T’as rien compris à ce que j’ai balancé, et c’est le problème avec vous, les nanas qui sont en manque de couilles à porter. Vous ramenez tout au sexe, en tout bien tout honneur, alors que moi je parle d’une seule et unique personne : toi. J’en ai rien à battre que tu sois un homme, une femme, un travlo, un animal échappé du couvent ou une hystéro, je parle de toi en dehors de tout ce que ton sexe fait de toi, et c’est pareil pour moiche. J’pense plutôt que ça te rassure, à te raccrocher à la faute des hommes, de ceux qui ont du pouvoir, de ceux qui t’ont fait souffrir, ça te donne une bonne raison à tes actions, et ça t’éloigne de qui tu es vraiment ! J’m’en carre des phallocrates, j’ai pas de pouvoir et mon phallus est édoniste, viens pas me faire chier dans les caligae espèce de baltringue ! Je sais qui je suis et j’ai besoin de personne pour définir ce que je suis, okay salope ?



Et là la fille me sort le grand poncif des familles, tant et si bien que je fais un facepalm monstrueux. Putain mais j’ai pas demandé un débat qui me concerne pas bordel ! Pourquoi est-ce qu’on me fait chier avec ça alors que j’ai rien demandé, je m’en carre de ces questions bordel !



- MAIS PUTAIN MAIS CONNASSE J’EN AI RIEN A BRANLER DE TES HISTOIRES DE MERDE ! TU FAIS CE QUE TU VEUX AVEC QUI TU VEUX KESSE J’M’EN FOUS ! EN PLUS ON S’CONNAIT PAS DONC TU FAIS LES MÊMES GENERALITES QUE CELLES QUE TU DÉNONCES PUTAIN DE CONNE ! ARRÊTE DE PARLER DES AUTRES ET TIRE TOI LES DOIGTS BORDEL !



La fille me balance des trucs improbables. Bien sûr que j’aimerais qu’on me touche la nouille pendant que je me balade à poil ! Et c’est comme ça que je me sens le mieux c’est pas de ma faute wesh ! Plus elle cause et plus je me marre, parce qu’elle parle d’elle comme si c’était la seule à souffrir des relations avec autrui et gnagnagna et gnagnagna...la pisseuse de base quoi. Autant son arme m’intéresse, autant putain qu’est-ce qu’elle est conne ! Et chiante ! Heureusement que j’ai pas la même à la maison, la vache !

L’air de rien je fais l’hélicoptère avec Popol Mayor pendant qu’elle cause, parce que la vache je me fais chier. Je sens bien que je suis un exutoire de quelque chose, et que ma personnalité profonde lui montre des trucs qu’elle ne supporte pas dans son monde. Je comprends ça parce que j’ai croisé pas mal d’humaines, mine de rien, au fil du temps, et certaines me balançaient la même chose, mais moins fort, ou alors moins affirmé tu sais. Du coup j’me dis que ce doit être un débat dans leur monde, ou alors une évolution naturelle. C’est marrant, chez eux ça doit vraiment puer du fion pour qu’une connasse lambda te sorte un discours de ce genre. Finalement, ils disent tous que le monde réel est mieux réglé que le nôtre, qu’il est plus moderne, mais franchement chez nous, on est totalement décomplexé sur ce genre de choses. T’es fort, t’es pas fort, mais y’a plus vraiment ces histoires de sexes sociaux qui pourrissent les gens, les débats, les idées.


Je me marre devant ce qu’elle dit. Elle n’a rien compris à ce que j’ai dit, elle est enfermée avec son ego atrophiée par les mecs, et j’en suis le représentant. Ça me fait penser aux symboles que les gens prennent pour expier des trucs, et moi je suis ce symbole. Heureusement pour elle, je suis trop beau et trop classe quoi. Je lui fous une énorme claque pour la calmer et je lui réponds sur un ton ferme, mais toujours amusé. Ouais, on s’marre quand même bien avec les humains.


- Ta gueule, poufiasse. Tu sais pas faire la distinction entre les vannes pour te foutre en l’air et la discussion sérieuse. T’es une conne doublée d’une pute, c’est tout. Maintenant, si tu veux des infos et puisque je suis à ce point la représentation de tout ce que tu détestes, viens te déchaîner sur ma tronche. Viens te défouler, viens exprimer ta haine avec tes poings !


Je la regarde en me marrant comme un débile, puis je prends un mec qui passe, je l’assomme et je chope ses fringues. Un short hawaïen et un marcel noir. Je me mets en position.


- Je dis souvent à mes potes du Fight Club qu’on commence à s’apprécier et à se connaître, autant soi-même que les autres, après s’être échangé des poings dans la gueule. Je me suis rhabillé pour pas que tu te sentes agressée par ma nudité, tu vois. Très franchement, ce que tu dis sur le machisme et la virilité, ce sont des conneries. Je suis comme je suis, je te respecterai uniquement par rapport à ce que tu es, et pas par rapport à ton sexe ou ta beauté ou je ne sais quelle connerie. Je suis un Dieu du combat, et je ne reconnais les individus uniquement par rapport à ce qu’ils me donnent comme combat. J’ai connu des laidrons pas possibles, des obèses, des planches à pain qui m’envoyaient au tapis en deux coups de poings, et après on se biturait et on se bitait ensemble. Je m’en carre de ton physique, c’est toi qui es enfermée dans ton construit mental et social de ton monde. Ici, je suis Diavolo, Seigneur de la Guerre, Président des Fight Clubs de Dreamland, et je ne juge pour de vrai que les gens sur les combats qu’ils mènent contre eux-mêmes et contre le connard qui est en face d’eux sur le ring ! Que ça te plaise ou non, que tu me croies ou non, je m’en balance un truc de fou ! Mets-moi une tarte et on en reparle après, quand on sera en sang tous les deux ! Tu viens les mains nues poupée ! Après ça je te dirai qui est ma sœur, et quelle est ton arme.


Toujours en position de boxeur, je passe en forme Loup, sans pression. Allez ma belle, montre-moi si tu sais te servir de ton corps de déesse un peu mieux que de ta bouche de névrosée hystérique. Je sens qu'elle aura besoin d'un petit remontant pour venir me taper. Les meufs comme elle fonctionne à la motivation dégueulasse pour agir et montrer qu'elles en ont, c'est comme ça.


- De toute façon, vous les femmes vous êtes toutes des putes !


C'est presque trop facile à ce niveau là de bêtise intellectuelle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôle de Raksha, la lame d’ivoire
Points de Puissance : 5 200
Points de Réputation : 15 200
Messages : 227
MessageSujet: Re: On fait de sales rencontres ici [Kahina PV Diavolo][-16]   Mer 7 Fév - 0:40


Putain mais il est indécrottable ce type ! Quand tu pense que tu peux avoir une discussion censée avec lui en fait il e trouve que non... le type recommence à faire preuve de sa débilité primaire. Il frappe, il fait l'abrutis pour faire son intéressant et tout et ça énervait d'autant plus Kahina. Il lui collait une tarte en passant. Elle retenait sa colère en se frottant la joue tandis que Axel restait à côté pour observer ce qui se passait, prêt à intervenir au cas où ça dégénérerait. Et... putain oui je sens que ça va dégénérer. Tout e se frottant la joues douloureuses, elle continua de lui gueuler dessus.

- Nan mais ça n'a aucun sens ce que tu dis ! Arrête d'être incohérent deux secondes ! Un coup tu dis que tu te sens agressé par la beauté des femmes et c'est toi qui balance à grand coup de généralités qu'on est toutes des putes et puis là tu me dis que ça n'a rien à voir avec des questions de genre... Mais t'es juste un abrutis de première en fait ! Tu fais juste genre t'as atteint un niveau de conscience supérieur aux humains par ce que t'es un seigneur ou un je ne sais quoi ?! Et tu profite de ça pour me prendre de haut, genre ton avis pèse plus que le mien par ce que t'as atteint une vérité que j'ai pas moi voyageuse ? Et là où tu te foire c'est que si, parler de genre et de généralité ça a un sens ! La preuve est que si j'étais un  homme, jamais tu m'aurais tripoté de base ! C'est juste que t'as tellement intégré ta violence et ta virilité que tu t'en rends pas compte ! Me dis pas que t'aurais mis la main au cul d'un type que tu trouve beau gosse par ce que c'est faux ! Et justement c'est de toi que je te parle mais apparemment t'es trop égocentrique pour écouter ! J'te cause de ton rapport aux autres certes mais de toi ! Mais bon, visiblement j'y peux rien si tes parents t'ont pas inculqué les bases du respect et de l'écoute.
- Euh... je crois que tu parle à un mur. C'est un Mayor... il est né pour être comme ça. Violent, bordélique, fouteur de merde et irrespectueux avec qui que ce soit qui n'est pas fort.
- Mais je m'en moque moi de qui il est ! Pour reprendre ses propos de débile, « qu'il soit un homme, une femme, un travlo, un animal échappé du couvent ou une hystéro » je m'en moque ! Si je voyais une femme faire la même chose à un homme je régirais pareil ! Si je voyais un prolo faire ça à un bouge ça me ferait le même effet que l'inverse ! Le respect d'autrui c'est un truc de base ! Même les créatures doivent avoir la connaissance d'un truc comme le respect.
- Euh oui... mais les Mayor... pas certain... ils glorifient que la force tu sais.


Axel essayait tant bien que mal de faire comprendre à Kahina qu'essayer de raisonner et de causer avec Diavolo ça servait à rien par ce que rien ne le ferait bouger idéologiquement mais il se rendait bien compte qu'elle devait être aussi butée que lui. Il sentait mal cette situation. Il le sentait très mal ! Mais alors maaaaaaaal ! Et oui ! Diav pendant ce temps avait racketté un pauvre passant pour avoir ses fringues et finit par dire à Maria qu'il ne lui causerait plus qu'avec ses poings par ec que c'est comme ça que les vrais parlent. Encore une fois une bonne grosse réflexion de gros con. Mais là, Kahina n'était même plus en mode réflexion. Elle ne voulait qu'une chose, prouver à ce gros con qu'il avait tors et qu'il reconnaisse au moins en partie qu'il n'est qu'un gros con et qu'il s'excuse. Et sur le coup, sa volonté primaire aurait été de lui dire d'aller se faire foutre par ce qu'elle n'est pas là pour se battre avec lui ! Ce serait absurde quoi ! Mais en même temps s'en aller maintenant.. ce serait rentrer dans son jeu, se rabaisser, prouver qu'elle n'est rien pour lui et face à lui. C'est pour ça qu'après un petit moment de réflexion, elle planta la lance au sol avant de s'approcher de Diavolo. Voyant cela Axel voulut intervenir.

- Oulah oulah on se calme ! J'ai pas trop envie qu'il te bute je dois...
- La ferme toi j'ai pas besoin de ton aide ! Et la remène pas trop par ce que tu ferais bien de t'estimer heureux que l'autre tire trop l'attention sur lui sinon c'est toi que j'engueulerais !

Axel venant de se prendre une petite brasse recula d'un pas en posant ses mains en face de lui, signe de défensive. Il essayait de calmer le jeu. Il comprenait que les deux étaient trop têtus. Axel est un homme de compromis et prend donc sur lui. Il se dit qu'il peut au pire les séparer si ça tourne mal... plutôt pour Kahina a priori. Il faudrait pas que Kahina se fasse tuer par Diavolo ! Sinon Buki serait foutu de le tuer à son tour. La jeune femme s'approcha du prince de la guerre, l'air déterminée.

- S'il y a que comme ça que tu te sens exister et que t'arrive à prendre conscience que les autres existe j'vais te montrer que j'existe et que je te raconte pas que de la merde !

Et d'un coup, alors qu'elle s'approchait de Diavolo qui s'était mis en garde, elle retira le sweat qui couvrait son maillot de bain puis retira le haut de son maillot de bain puis le bas... la meuf aucune pudeure ! Tout le monde autour d'elle l'observa alors. Elle leur faisait des doigts à tous, exhibant bien à tout le monde son cul nu, son ticket de métro et son corps bronzé dans son entièreté.

- Tu m'excise mais je vais retirer mes vêtements j'ai peur que ça te choque et te déstabilise pendant le combat. Après tout nous les femmes on porte quand même 10% de tissu en trop hein ! Au pire tu te fous de mon physique donc ça te dérange pas non ?!

On pourrait trouver ça surprenant de voir une jeune femme aux idées féministes comme les siennes s'exposer comme ça. Mais c'était pas incohérent du tout. C'est une jeune femme qui assume pleinement son corps et sur le coup, juste par esprit de contradiction, juste pour faire le contraire de ce que fait diavolo, par esprit de rébellion infantile un peu débile, elle s'était entièrement mise à nu. Elle s'approcha calmement de Diavolo et saisit le col de son haut subitement de la main droite pour lui envoyer une patate dans le nez de la main gauche.

- C'est de la part de toutes les putes du monde !

Elle lui en envoya un autre dans le nez, elle voyait bien que ça ne lui faisait ni chaud ni froid mais bon... elle cognait tout de même. Elle entrait pleinement dans le jeu de Diavolo mais bon, c'est pas grave. En fait elle n’était plus en état de réellement réfléchir. Si c'était pour elle le seul moyen de se faire considérer, eh bien elle lui montrera qu'elle mérite de la considération. Elle commença à lui tartiner la face de coups de poings sans que cela ne fasse quoi que ce soit à Diavolo. En fait c'était même elle qui se faisait mal étant donné qu'elle avait les jointures qui commençaient déjà, après quelques coups à peine à devenir écarlate et très douloureuses. Mais elle continuait de frapper comme une furieuse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Seigneur Cauchemar
Pouvoir : Berzerker
Points de Puissance : 17 500 points
Points de Réputation : 22 500 points
Messages : 66
MessageSujet: Re: On fait de sales rencontres ici [Kahina PV Diavolo][-16]   Dim 11 Fév - 13:07

- Un niveau de quoi ? De conscience ? OUAIS C’EST PAS FAUX !


Non en vrai je connais pas ce mot là. Buki a bien essayé de me vendre le bousin pépouze, mais j’ai toujours refusé d’acheter de la conscience, j’sais même pas à quelle boutique faut s’adresser pour s’en équiper. Puis au pire c’est pas très grave, je suis Diavoluche Mayorchou, Seigneur de la guerre, et je peux très bien me passer de quelques kilos de conscience pour aller défoncer des gueules sur les champs de bataille de la folie. Wesh. La meuf me fait délirer, à répondre comme une super pucelle qui aurait perdu les eaux, enceinte jusqu’aux yeux. J’adore ce qu’elle me balance, il faut que tout revienne à la domination et à une sorte de phallocratie, sinon elle va perdre tous ses arguments, et il ne restera qu’elle-même et son impuissance de voyageuse. Mais allez, je l’ai provoquée, elle a donc le choix dans la date. Ou dans les armes ? Ouais c’est pas faux.


- Si t’étais un mec, j’aurais pu te tripoter, qu’est-ce tu sais de ma sexualité, espèce de pute ? Ouais j’suis un abruti, mais tout ce que je sais c’est que tu peux me frapper depuis un quart d’heure, et tu préfères m’envoyer des fions. Toujours pareil avec vous les dindes, vous causez vous causez mais y’a jamais rien qui suit dans les actes. Agis comme tu le sens, merde ! Arrête d’ouvrir ta bouche d’hystéro névrosée et viens me taper ! Espèce de teu-pu !


Je fais un temps de silence, tête baissée, comme si ses mots m’avaient blessé ou quoi, je fais semblant de verser une larme pour me foutre bien de sa gueule comme il faut. Les humains, toujours pareil, ils aiment bien tenter de jouer dans la catégorie des dieux, mais c’est l’histoire de la fourmi qui se veut se faire aussi grosse que le dieu sur terre, trop beau, trop classe et trop fort pour les demi-portions rassemblées sous ses yeux.


- Mes parents sont morts...pourquoi tu es méchante avec moi ? Mes parents sont morts et je n’ai eu aucun respect ni aucune écoute durant toute ma vie ! OUUUUUUINNNN OUIIIN !


Je m’approche d’elle et je la dévisage avec un sourire de vainqueur, sourire colgate et étoile sur les dents, le truc de gros beau gosse.


- J’te fascine hein ? Allez viens on se prend deux heures pour parler de moi.


Je fais des petits pas de boxeur en sentant la température vaginale de la meuf monter en flèche. Elle veut en découdre pour régler ça par les poings sur les i. L’autre larbin de ma frangine essaie de la raisonner, il sait que ma sœur voudra garder un œil sur la voyageuse. Il sait aussi que je suis un Seigneur à la cool, que je m’amuse avec une voyageuse comme un grain de sable sous ma dent, et il a peur. Mais il ne le montre pas. Il connaît la dose d’imprévus qu’un Mayor porte sur ses épaules. Il sait aussi par ma réputation que je peux très bien laisser la névrosée en vie ou bien la hacher en deux sur le champ. Ce qu’il ne sait pas, ce que j’en sais rien moi-même. Le combat nous le dira, et si elle me pousse à bout, je risque bien de la buter sans ménagements ouais. C’est comme ça Dreamland, surtout chez les Mayors. Et ouais bande de salopes.



Par contre la meuf se désape comme une vraie et là je sens le truc monter en flèche. Non, pas Popol mais mon niveau d’intérêt pour elle. Elle a compris certaines choses : qui j’étais, et ce que j’attendais d’elle. Sa personnalité. Son âme. Sa fougue. Les peigne-culs comme le larbin de la frangine parle de la force mais ils ne savent de la force que ce que tout le monde en dit. Des conneries. CONNERIES ! Ouais, la force, ça dépasse juste tout ce qu’on peut en dire, c’est un truc tellement intérieur, tellement propre à chacun, que personne ne peut réellement dire en quoi elle réside, ce qui la définit. C’est pour ça qu’on connaît l’autre uniquement dans le combat, et que Dreamland est un terrain de jeux et de rencontres pour les Mayors. Nous sommes la définition de la force de guerre, et nous voulons que chacun se révèle à sa propre nature, à sa propre personnalité, à ce qui le définit intérieurement. A l’époque de mon père, les voyageurs parlaient d’une guerre sainte à partir d’une croyance qui m’échappait totalement. Ils parlaient de la guerre comme étant un effort intérieur, une guerre à mener en soi pour ensuite modifier le réel. Et le début de la réponse est évidemment là-dedans, la guerre, la vraie, est d’abord à terminer et à recommencer sans cesse en soi-même. Les femmes comme la meuf à poil devant moi ont mis du temps avant de le comprendre, tandis que les hommes de leur monde rendaient ça clanique, sexuellement clanique. Comme des secrets empiriques qu’on ne devait jamais mettre de côté...Rien n’est plus faux, et j’ai toujours considéré mon rôle, moi Seigneur de guerre, Roi de la force pure, comme un révélateur.


La meuf est à poil du coup je me désape comme elle en déchirant mes vêtements. J’éclate de rire, je me suis pas autant amusé depuis le dressage de Ducmont.


- T’es complètement à côté de la plaque ma pauvre. Quand je tringle une nana, je m’enfonce en elle-même et pas dans son cul sa chatte. Ni entre ses seins. Les pauvres puceaux et les branleurs ne pensent qu’au physique, parce que nous sommes tous des putains d’animaux. Mais le sexe dépasse la plastique, pour toucher ce que nous sommes en profondeur, et sans jeu de mots. Le combat, c’est la mise à l’épreuve de la plastique au regard de ce que tu es en profondeur. Ce sont nos âmes qui nous mettons en jeu, contre l’autre. Le sexe, c’est avec l’autre. Je te mets une main au cul, pas parce que je vais te tringler, mais parce que bestialement j’ai envie de te tringler. Je suis un animal, je l’assume, je le dis, et tu es bestiale tout autant que moi. Et c’est pourquoi tu montres les crocs, tu montres qui tu es. Le combat n’est pas forcément une chose sexualisée, c’est ritualisé. Je ne vois plus tes formes, mais des possibilités de coups, d’enchaînements, de puissance. Je vois que tu te mets à nu, c’est l’idée du combat – derrière tout ce qu’on peut entendre comme conneries bien-pensées sur la violence. La mise à nu et la mise à mort, c’est l’histoire des Mayors. Sale pute !


Une petite insulte gratos. Les mecs la matent, et les meufs nous matent aussi. Tous des bêtes, qu’importe le sexe. Elle me prend par le col car dans la précipitation du déchirement de fringues j’ai gardé le col du marcel, qui est devenu une sorte de collier super moche, et elle me fout une droite des familles en gueulant la défense des femmes. Je me mange le coup, je rigole à voix basse et je me prends un autre bourre-pif dans le nez. Premier constat : elle ne sait pas frapper. Deuxième constat : elle frappe avec tout ce qu’elle est. J’aime ça. Ensuite elle enchaîne les coups et je remarque dans la pluie que je reçois et qui me fait saigner qu’elle est à portée de doigt. Je la prends par la chatte, et je gueule entre les coups de poing.


- TRUMPOOOOO PUUUUUUUUNCH ! Aïe ouille connasse !


Je mets les doigts dans son entrejambe. Une technique apprise par un débile qui est venu une nuit à mon Fight Club, un connard avec des cheveux blancs blonds à la con, qui disait qu’il fallait choper les femmes directement à la chatte. J’y croyais pas sur le moment, surtout qu’il a perdu tous ses combats contre des voyageurs qui en avaient gros sur la patate en le voyant arriver, mais je dois avouer que sur le moment, c’est fun à essayer ! Putain je me marre comme un fou, et je sens que c’est que le début ! Deux doigts pour forcer le passage, et d’ici deux minutes cette pute va vouloir mettre le reste du poing sur les i de nos fluides vitaux. Ouais c’est pas faux !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôle de Raksha, la lame d’ivoire
Points de Puissance : 5 200
Points de Réputation : 15 200
Messages : 227
MessageSujet: Re: On fait de sales rencontres ici [Kahina PV Diavolo][-16]   Lun 12 Fév - 2:02

Voilà ! Nan mais c'est quoi ce monde dans lequel on vie où on peut plus se battre à poil, sans boue en plus, notons le hein ! C'est quoi ce délire un combat à poil sans boue ?! Putain mais pas possible d'avoir un travail d'une qualité professionnelle avec une telle bande d'amateurs ! En plus regardez moi ça ! L'un des deux est pas vraiment à poil puisqu'il lui reste son col de son marcel, ce qui lui donne un air un peu con d'ailleurs. Quoi c'est d'ma faute ?! C'est pas d'ma faute à moi ! Comment je pouvais savoir qu'il se mettrait à nu lui aussi ? Bon oui j'aurais pû m'y attendre il est vrais. Ce gars a aucune putain de pudeur pendant 5 postes, pourquoi il en aurait pendant le 6° ?! D'ailleurs ! Il a pas de quoi se la péter par ce que tout le monde sait que c'est une certaine créature de Kazinopolis qui a la plus grosse. Certes il ne touche pas terre par son esprit tellement il part trop haut dans les sommets de sa connerie mais on peut pas en dire autant de sa teube.

Ouah ! Je suis bien parti en Live là ! Faudrait m'arrêter la prochaine fois. J'sais pas, ça se fait pas. Y a un minimum de respect à devoir au lecteur. Genre éviter de confondre les v et les l et ne pas mettre des e à la fin de chaque putain de mot de la langue française ! Hahaha je me demande parfois d'où je sors tout ça !

Par du sens de la mesure de Diavolo en tous cas par ce qu'il n'existe pas ! Oh putaing mais quelle transition magistrale !! Bon après, il ne s'en est jamais revendiqué ! Encore une fois ses propos n'étaient qu'une élucubration de conneries pseudo profondes et psychologiques censé justifier ses actions qui auraient soit-disant plus de profondeur que ce qu'on pense. Mec ! T'es juste un taré qu'en fait qu'à sa tronche et ça va pas plus loin ! Arrête de te la jouer grand sage de la vie et de la mort, de l'amour et de la haine. Kahina ne daignait même plus répondre à ses conneries par ce que ça ne menait à rien. Le mec ne comprend que la violence d'après le voyageur aux cheveux bleus ? Soit ! Elle va lui faire comprendre ce qu'elle entend par la violence ! Il ne bronchait presque pas quand elle le frappait et preuve qu'il avait de la suite dans les idées, il opta pour un coup, pour le moins déloyale. Il enfonça ses doigts dans... bah dans son entrejambe. Elle s'arrêta immédiatement dans son geste, regarda la main de Diavolo comme pour s'assurer qu'elle n'hallucinait pas. Encore une fois vint la sidération avant tout le reste. Elle était comme figée en plus de ressentir de plein fouet cette sensation désagréable d'être... bah violée ! D'avoir un corps étranger en elle, en son intimité. Et puis cette douleur hein par ce que ce mec c’est quand même une brutasse quoi ! Puis y a que les attardés dans son genre pour penser qu'un viol c'est agréable pour la personne qui le subbit !

Et là, si tu pensais que Kahina était en colère avant ça... c'est juste rien à côté de ce qui va se passer maintenant. Elle leva la main, a priori pour coller une tare à Diavolo mais au lieu de cela, la lance plantée derrière elle sortit de terre pour atterrir directement dans sa paume levée en l'air. D'un mouvement sec, elle abattit la lame de la lance sur le bras de Diavolo pour le sortir de son vagin putain ! C'est pas un camp de vacance pour doigts de créatures ! Nan mais ! Tu t'es cru où ?! Et si le coup avait suffisamment de puissance, peut être que cela pourrait planter le bras de Diavolo dans le sol, l'épinglant littéralement à terre. En effet, emportée par la colère, Kahina avait imprimée sa volonté de blesser Diavolo dans l'arme qui avait obéis à sa volonté. Sans le vouloir, elle avait contrôlé l'ivoire composant l'arme pour accélérer sa vitesse de mouvement et donc sa puissance de frappe. La colère lui permet de réveiller sans le vouloir un aspect de son pouvoir. Elle sentit au moment de frapper que son coup était plus rapide, plus fort qu'il ne devrait l'être en temps normal... Mais en un sens, elle n'avait pas la moindre idée de ce qu'elle venait de faire.

Hey mais... c'est pas fair game d'y aller à l'arme alors que ça devait être un combat mano a mano !! Ouais enfin bon, normalement les coups entre les jambes c'est pas très fair play non plus ! Puis on en parle du fait qu'elle a pas de pouvoir à utiliser sans ça ? Et dans ce cas, si on par dans l'optique qu'un combat ça a pas de règles, alors dans ce cas, rien ne lui interdit d'utiliser son arme.

Voyant que tout ça commençait à partir trop loin, sentant que ça serait l'escalade, il esquissa le premier mouvement d'une réaction, se mettant en position pour intervenir, attendant la réaction de Diavolo pour agir. Pendant ce temps, prise d’une respiration lourde et saccadée, un regard plein d'une haine effroyable et en même temps de peur et de surprise, elle regarda Diavolo en se mettant à lui hurler d'une voix à peine reconnaissable, tant elle était déformée par la colère.

- PERSONNE ! TU M'ENTENDS ENFOIRE ?! PERSONNE NE ME TOUCHE SANS QUE JE NE LE VEUILLE !!! RIEN A FOUTRE DE TON ANIMALITE !! RIEN A FOUTRE DE TON NOM, DE LA TAILLE DE TA BITE DE DE LA TAILLE DE TON EGO !!! QUE TU SOIS HOMME FEMME OU ANIMAL !!! PERSONNE N'A LE DROIT DE ME TOUCHER SANS QUE MOI JE LE VEUILLE C'EST CLAIRE ?! MEME UN ABRUTIS COMME TOI A LE DROIT D'AVOIR ACCES A CETTE ZONE DE MON CORPS MAIS SEULEMENT QUAND MOI JE L'AI DECIDE !

Après avoir balancé ça en s’époumonant comme pas permis, un put voir son regard changer, comme redevenir plus normal, sa respiration se calma un peu. Elle se mit en position de combat, comme si ce qu'elle venait de dire, de faire n'était au final qu'une mise en garde. Son regard disait un peu : « maintenant que t'as finit ta merde et que t'es avertis pauvre enculé on s'remet à se battre ? » Ou peut être avait elle juste un peu peur qu'il s'énerve pour lui envoyer une bonne tarte à la tronche. Autour d'eux s'était formé une foule qui les observait en train de combattre, un peu captivés, complètement surpris et déroutés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Seigneur Cauchemar
Pouvoir : Berzerker
Points de Puissance : 17 500 points
Points de Réputation : 22 500 points
Messages : 66
MessageSujet: Re: On fait de sales rencontres ici [Kahina PV Diavolo][-16]   Sam 17 Fév - 18:43

Vous aurez remarqué, bande de salopes ivrognes, que moi je suis totalement en immersion, tandis que ma partenaire de rp balance des fours en discours indirect dans ta gueule tu peux pas répondre parce que je pète le quatrième mur toutes les deux minutes, d’ailleurs je te chie dessus et tu ne peux pas fermer la bouche t’as vu ? Vous aurez remarqué que j’ai essayé d’agir avec classe et intelligence, avec cette élégance naturelle et propre aux seigneurs de Dreamland. Des gens bien au-dessus de ces pâles humanités névrosées et engoncées dans leur folie délirante ! Non, j’crois que ma faiblesse me perdra, avec ma grandeur de vue, ma hauteur d’homme ainsi que par la taille de mon chibre qui ira bien un jour entre ses dents pour faire couler tout le manque de dignité que cette donzelle donne à voir ! Ouais, vous l’aurez remarqué aussi. Oh fermez-la un peu, on s’entend plus causer ! Allez hop, un coup d’immersion parce que moi, Diavolo Mayor, je ne mange pas de cette chatte là.



Toujours est-il que la voyageuse triche en utilisant sa lame pour la planter dans mon bras. Juste le temps de sortir la forme Sanglier de mes burnes et surtout de mon sens de la réactivité of ze dead pour empêcher de justesse la lame de me trancher le bras en deux ! PUTAIN DE SA MÈRE ! C’est passé juste cette fois ! La lame n’a pas eu le temps de tout découper, grâce à mon technique du Sanglier je suis passé tout juste, mais pas contre j’ai une entaille de malade dans le bras à moitié ouvert. Je chope un linge à un mec qui passait par là, en l’assommant d’une main et en chopant sa chemise de l’autre, je me fais un garrot des familles pour dépanner. J’en ai vu d’autres, mais valait mieux prévenir que guérir. Surtout la douleur va changer la donne. Je suis en mode Sanglier, elle ne pourra pas porter une attaque supplémentaire sans se manger les conséquences, mais je dois avouer que je m’attendais pas à ça. Une force de volonté pareille, ça force le respect. Faut dire, je suis peut-être allé un peu loin pour la bousculer cette fois, et j’ai failli perdre le bras pour une connerie. L’avantage avec la forme Sanglier, c’est qu’elle apaise mes folies internes et je me concentre davantage sur l’art du combat, sur ce qu’elle est comme combattante. Je charge un coup dans les jambes, pour préparer le prochain coup. Il sera décisif, j’en ai fini avec ce combat. Avant ça, il est nécessaire de lui faire comprendre que ses petites remontrances me touchent avec l’efficacité d’un manchot. Je renifle mes doigts et je souris diaboliquement, comme un Mayor sait le faire.



- Épicée et chargée d’envies, comme odeur. Royaume oriental, royaume des épices, un soupçon du Royaume des Femmes et une léchouille de Sboobland.


J’éclate de rire et je reprends, passant ma langue sur mes doigts. Ouais, je crois qu’elle va enclencher un deuxième mode furie, enfin c’est l’idée. Pendant ce temps je charge mon coup.


- Personne ne touche sans que tu le veuilles ? Jamais entendu une connerie aussi grosse que ton cul, putain de salope. Tu décides de rien du tout dans ce monde, tu feras ce qu’on te dira de faire. Tu obéiras quand on te dira d’obéir. Et tu ouvriras les cuisses quand on te dira de les ouvrir. En tout cas c’est ce que te demandera ma sœur, en y mettant la forme. Tu penses que ta volonté ou tes choix ont quelque poids ici ? Tu te leurres terriblement, t’es qu’une pute qui va faire la pute, c’est tout.


Allez, je fais le travail de sape pour que ma sœur galère à la recruter. Je l’aime bien cette voyageuse, ça me ferait chier qu’elle aille chez la concurrence. Même si après mon exercice de doigté, y’a des chances qu’elle me blackliste. Au moins la frangine risque de l’avoir dans l’os. Axel aussi. Et pour ça, la fin justifie les moyens.

La petite repartait au combat, sauf qu’elle n’avait rien compris au jeu.



- Si tu veux réellement devenir celle que tu prétends être, j’accepterais de te suivre jusqu’à mes royaumes, et de t’entraîner pour défoncer les mecs qui se comporteront à l’avenir comme ce salaud de Diavolo Mayor. Je tiens des Fight Club à peu près partout dans Dreamland, et tu m’intéresses. Pas sexuellement, j’en ai rien à carrer de tes orifices. Mais ton odeur me plaît. Je suis un animal, un sauvage, et un mauvais présage, mais au moins, je suis libre et je rends les autres libres. Tu ne pourras jamais en dire autant, gamine. Et ce combat est fini.



Je reste à l’affût mais je vais me chercher une glace à l’italienne, toujours en mode Sanglier si elle veut encore me couper comme du jambon. Une tarée pareille, ça se surveille. Je charge toujours mes jambes pour le coup décisif, qui mettra fin à ce combat des sexes que tout le monde regarde avec un air ahuri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue B
Pouvoir : Contrôle de Raksha, la lame d’ivoire
Points de Puissance : 5 200
Points de Réputation : 15 200
Messages : 227
MessageSujet: Re: On fait de sales rencontres ici [Kahina PV Diavolo][-16]   Jeu 22 Fév - 15:40

Décidément il est pire qu'une girouette ou un yo-yo ce type. Un coup il l'asticote en lui disant qu'elle doit se battre puis en fin de compte non elle doit pas se battre ! Aucune putain de logique et aucune putain de cohérence dans l'esprit de cette créature ce qui excédait toujours et encore plus la jeune Kahina qui après avoir frappé Diavolo de sa lance par surprise s'était remise en position de combat. Elle était surprise par les gestes de la créature qui au final n'en avait rien à faire et ne voulait pas ou plus en découdre plutôt. Alors qu'il commençait à s'éloignait elle marchait pour se rapprocher de lui tout en continuant de l'engueuler !

- Mais va te faire voir avec tes clubs de danseuses ! J'ai pas besoin de tes conseils de débile pour faire ce que je veux ! Plutôt crever que d'être associée à toi ! T'as même pas les couilles de vraiment te battre ! Tu te la pète sur la taille de tes couilles, sur ta virilité mais t'as rien entre les jambes ! Harceler une meuf et lui coller des coups dans le dos c'est facile mais quand elle se met à te défier tu préfère fuir comme une merde en prétextant de la merde ! Reviens ici enf...

Elle poursuivait presque Diavolo pour en découdre avec lui. Cet enfoiré ne l'avait pas fait chier comme ça pour rien. Et maintenant qu'il avait vraiment déclenché sa colère à notre jeune amie méditerranéenne, ce serait compliqué de la calmer. Et en fait là où il était con le Diav' c'est qu'il essayait de l'énerver pour lui faire prendre conscience d'un truc sauf qu'il n'y a pas plus fermé qu'une personne enfermée dans un sentiment négatif. Or, est complètement enfermée dans un sentiment négatif qu'est la rage. Ce qu'il lui disait sur sa sœur, c'était son dernier de ses soucis à Kahina par ce que sa sœur, elle lui a pas mis un doigts dans la chatte. Certes il avait raison et ça Kahina le découvrira à ses dépends bien assez tôt mais c'était pas le moment où elle écouterait les avertissements de Diavolo. Et au fait, pourquoi sa phrase s’interrompt au beau milieu ? Et bien c'est simple Axel était arrivé derrière elle et l'avait frappé à la tête la sonnant sur le coup et la stoppant au beau milieu de sa phrase. Il se gratta la tête puis regarda Diavolo avec un léger sourire.

- Pfiouuuuu ! Ça fait du bien quand ça s'arrête ! Toutes des hystériques.  T'as quand même un peu abusé sur le coup à l'enrager comme ça. Tu sais que je dois la ramener vivante pourtant ! C'est pas en agissant comme ça que je vais éviter de me prendre une chasse par Buki.

Il trouva une serviette de plage et entoura la jeune femme dedans afin de préserver un tant soit peu sa pudeur... ou du moins ce qu'il en restant avant de la balancer sur son épaule d'une main avant de s’emparer de sa lance de l'autre main. Il se tourna vers Diavolo afin d'avoir un rapide échange avec lui.

- Par contre un conseil... arrête de te la péter avec tes clubs par ce qu'il y a que des branque dedans. Oh et un second conseil ! Si j'étais toi j'arrêterais de contrarier ta sœur. Par ce qu'un jour, je pense que famille ou pas, elle va te tuer et elle prépare le terrain pour ça, pour se débarrasser de toi et de ton frère. Juste que j'aimerais ne plus être là quand ça se produira par ce que je sens que je ferai partie des victimes collatérales sinon. A bon entendeur !  Tchao !

Le jeune homme embarqua alors la voyageuse en tournant le dos à prince de la guerre. Il s'enfonça plus profondément dans le royaume, sortant de la plage pour se rapprocher des rares quartiers qui n'étaient pas en train de glander. Lorsqu'elle se réveilla de son inconscience, elle vit Axel avec sa lance à la main, sur un banc, à côté d'elle qui dormait sur ce même banc. Il semblait scruter les finitions de la lame qui était gravée avec beaucoup de talent. Elle était de nouveau habillée, Axel lui avait trouvé des fringues. Par réflexe, encore dans un état d'esprit de colère et d'autodéfense, elle se leva brusquement et appela sa lance à elle. Seulement, Axel ne lâcha pas l'arme et se laissa attirer jusqu'à Kahina qui tenta alors de lui envoyer un coup dans les valseuses. Seulement Axel Lâcha l'arme et se recula. La jeune femme le menaça alors de la lance. Axel l'observa avec un air presque consterné.

- Vraiment ?
- Qu'est ce qui s'est passé ?!
- Je t'ai sauvé d'une mort certaine si tu avais continué à cherché la merde à Diavolo Mayor.
- Je t'ai rien demandé !


Axel esquissa le début d'un mouvement ce qui déclencha un mouvement en réaction de la part de Kahina. Mais c'était une feinte et il partit dans la direction opposée, esquivant facilement l'attaque de Kahina avant de faire apparaître dans sa main une épée avec laquelle il para, de par sa position avantageuse le retour de la lance puis d'un moulinet, il fit échapper la lame de la main de la jeune femme qui se retrouvait désarmée, son arme s'envolant un peu plus loin. L'arme encore en vol commença un demi-tour pour revenir dans la main de sa maîtresse mais c'était trop tard, l'épée de Axel était déjà sous la gorge de Kahina. Le jeune homme affichait un sourire légèrement satisfait.

- T'es pas en position d'exiger quoi que ce soit ni de faire la maline. S'il l'avait voulu, il t'aurait tué une bonne centaine de fois ! Tout ce qu'il a fait, c’est faire mumuse avec toi ! Tu n'étais qu'une modeste distraction pour lui. Tu es nouvelle dans ce monde alors laisse moi te dire un truc ! Tu n'es rien ! A Dreamland, les droits e l'homme et la morale ça existe pas. S'il y a un truc que je peux pas enlever aux Mayor c'est qu'ils ont compris qu'il n'y a qu'une loi qui fonctionne dans ce monde et c'est la loi du plus fort. Et dans ton état actuel, t'es tout en bas de la chaîne alimentaire. Donc ne prend plus jamais ta situation comme acquise compris ? Pas tant que tu ne sera pas au sommet de la chaîne alimentaire... Et ça ne risque pas d'arriver avant longtemps alors je te conseille de faire profil bas.

La lame disparut de la main de Axel et il tourna le dos à la jeune femme qui serrait le poing, en colère. Elle était en colère contre Diavolo, contre cet enfoiré aux cheveux bleus mais plus que tout contre son impuissance ! C'est vrais ce qu'il dit et ce que Diavolo disait dans une certaine mesure. Elle est faible et bonne qu'à se faire marcher dessus. C'est vrais depuis plus d'un mois. Elle baissait la tête et n'avait qu'une envie c’est de hurler de rage. Putain et dire qu'elle s'était endormie avec ce besoin de se détendre et de prendre des vacances... Axel reprit alors la parole profitant du mutisme de Kahina qui ne pouvait répondre, un peu clouée sur place par le constat de son impuissance. Quand la colère contre Diavolo était là, elle rait pu sauter à la gorge de n'importe qui. Mais à présent que c'était retombé, elle n'avait même plus cette force et son impuissance complète tant argumentative que physique face à Diavolo durant toute la nuit lui revenait en pleine poire.

- Tu sais, toi et moi on a des pouvoirs similaire. Face à un type avec une force de brute ou un pouvoir de balancer des lasers par le cul... on fait pas le poids si on sait pas se servir de nos armes... Du coup, je te parle d'expérience... Si tu veux devenir forte, tu vas devoir apprendre à te battre, apprendre à te servir convenablement de ça...

Axel désigna alors la lance de Kahina puis pointa sa tête après s'être rapproché d'elle, touchant presque le front de la jeune femme du doigt.

- Et ça surtout ! Et s'il y a un endroit à Dreamland où tu pourras apprendre à te servir de ça, c'est là où je dois t'amener. Fightland et Armacity. Si tu viens avec moi, je t'amènerai voir notre seigneur Buki. Elle t'apprendra à te servir de cette lance.

Kahina semblait réfléchir. Ça sentait pas bon comme proposition, un peu comme un pacte avec le diable vous savez. Genre « je vends mon âme en échange de la capacité à me servir de cette lance. » En fait, elle ne pensait pas aux mises en garde de Diavolo. Elles avaient été noyées dans sa connerie pour Kahina et elle ne les avait presque pas entendu. Mais disons que même sans ça, ça sentait pas bon comme proposition. Elle regarda longuement la lance, cet objet à la fois familier et étranger pour elle puis regarda Axel.

- Ok... Je te suis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: On fait de sales rencontres ici [Kahina PV Diavolo][-16]   

Revenir en haut Aller en bas
 
On fait de sales rencontres ici [Kahina PV Diavolo][-16]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tu sais les mecs comme moi, très souvent ça déçois, très souvent ça disparais, ça fait de sales histoires.- nathan
» QUE FAIT L'ETAT?
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» La chanson qui fait kiffer les geeks
» Un fait surprenant ( suite )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RP :: Première Zone :: Borliday-
Sauter vers: