Bienvenue

Liens utiles

Effectifs

Ligue B : 19 membres
Ligue M : 7 membres
Ligue S : 0 membre
Créatures : 11 membres
Inclassables : 0 membre
Seigneur cauchemar : 1 membre
Rois des rêves : 0 membre

Top-Sites & Discord


Membres du mois

Zachary
Profil
Top comeback
Zephyr
Profil
Top vote
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Partagez | 
 

 La plume et l’épée [Lev & Joy]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 39 350
Points de Réputation : 44 450
Messages : 408
MessageSujet: Re: La plume et l’épée [Lev & Joy]   Ven 9 Fév - 0:48

Joy eut un sourire, un mélange d’un tic et d’une petite gêne quand Lev mentionna son manque d’informations sur les phénix. En vérité, elle était partie sur cette mission parce qu’elle se doutait un peu que c’était impossible, et elle voulait de l’évasion, prendre du temps, explorer, voyager, rencontrer de nouveau des créatures et des voyageurs sans penser à sa vie...là-bas, en bas.



- Pas assez renseignée, parce que j’ai pris cette mission justement pour me donner un peu d’excitation, d’enquêtes, de recherches. Mais j’en avais assez pour partir, et je pense que c’est tout ce que je pouvais avoir, en fait…



Lev parla encore de la mort et du fait de continuer à vivre. La question était plutôt pertinente pour une créature, qui vivait donc beaucoup plus longtemps que les voyageurs. Comment appréhender la mort quand elle venait beaucoup plus rapidement que la sienne ? Joy ne savait dire, en fait, elle y pensait que peu, elle mettait ça de côté. Quand on était voyageur, on mettait toujours ça dans un coin de sa tête mais on y pensait jamais.


- Quand je serai tranquille, je serai disposée à accepter la mort. Cela ne veut pas dire que je souhaite mourir, juste que je partirai sans doute en étant apaisée, sereine...Je pense qu’on accepte jamais totalement, et que les souffrances sont telles qu’il faut savoir abandonner, renoncer, se livrer à la mort le moment voulu. Je n’attends pas le moment, j’espère juste que j’aurais fait tout ce que j’ai encore à faire maintenant. Ce qui me fait peur, plus que la mort, c’est l’inachèvement des projets. La coupure. Ce qui fait qu’on ne sera jamais tout à fait prêt...je crois, non ?


Elle réfléchit. C’était vrai, elle n’avait jamais pensé à ces questions dans Dreamland. De manière conceptuelle et innée, par la nature, son corps, le spectacle de la mort, les décès familiaux...mais la sienne propre, et surtout la sienne dans le monde des rêves. C’était compliqué de dire à Lev que la mort comptait assez peu de Dreamland, pour les humains du monde réel en tout cas. Elle sentait aussi que les questions que Lev posait le questionnaient à son tour, qu’il faisait un double dialogue pour apprendre de la matheuse. Elle se reprit et se concentra sur l’échange, retrouvant un peu de sa vivacité pour continuer de produire une conversation de qualité. Lev avait semblé avoir compris ou apprécié ou les deux le petit monologue sur Nietzsche, et la matheuse se fit la réflexion de plus parler des auteurs, des œuvres, et des pensées de l’humanité, pour que les deux...peuples, puissent se comprendre un jour. Apprendre pour comprendre, c’était encore et toujours la base.



- Oui, j’ai remarqué que les créatures sont comme nous, et c’est complètement normal. Vous êtes nous, de l’autre côté de notre monde. Nos projections, donc nos miroirs, des nous en mieux mais avec quelques manquements...qu’on essaie pas de rattraper pour mieux se comprendre, et ce pour une raison qui m’échappe. Je ne pense pas que nous sommes tous en quête de puissance, nous sommes tous en quête de quelque chose d’essentiel ou de vital dans nos vies, et la puissance rassemble le plus d’éléments, m’est avis. Selon ce qu’il dit ma soif de puissance...enfin, non ma volonté – le vouloir, ce n’est pas le boire – de puissance dépasse ma volonté de vie, parce que si la vie existe est est simplement en étant, la volonté de puissance n’est pas forcément innée...pas à pleine bourre...elle dépasse la volonté de vie car elle la façonne, elle la dépasse, la surpasse, pour s’affirmer comme étant au-dessus, un mouvement...donc un mouvement originel ?




Elle réfléchit un peu à ce qu’elle venait de dire et songea que pour une créature, le sujet pouvait vraiment faire vriller l’esprit. Étant pour part des projections , Nietzsche expliquait aussi la naissance des créatures de Dreamland comme souhait de puissance, et la volonté par la création ex nihilo d’un être vivant. Elle détourna un peu le sujet.


- Hum, oui, il a écrit des fragments sur la danse, la poésie, la musique, notre monde à l’échelle d’une zone, disons. Il a développé le nihilisme, aussi. Il a écrit sur Dieu, contre la morale, la religion, sur les dieux, sur la mystique...il est devenu fou, aussi, accessoirement. Drazure ? Ce nom me dit quelque chose attends !


La matheuse chercha dans sa mémoire pour se rappeler d’où sortait ce nom, mais il ne remettait plus du tout le visage sur le prénom. C’était sans doute pas important, ou bien c’était sans doute le vent qui passait sans réponses apportées à la voyageuse. Dans le doute elle vida les dernières pintes, et alla sur la fin de ses plats en entendant Lev continuer de lui répondre. Le jeune homme en avait dans la caboche, c’était rare qu’elle discute autant avec une créature, a fortiori une créature qu’elle venait tout juste de rencontrer ; mais après tout, elle était partie en mission pour ce genre de repas dantesque à tous les points de vue. Lev l’interrogea logiquement sur les théories ramenées à l’échelle de son pouvoir, ce qui était prévisible, mais enfin Joy ne calculait pas forcément les choses de cette manière. Surtout depuis la trahison de son Seigneur.


- C’était un rêve que j’ai poursuivi longtemps. Je le poursuis encore, mais mon Seigneur a pris peur et m’a marqué...comme une esclave. Je ne peux pas atteindre les hautes strates de mon pouvoir. Il a pris peur, peut-être justement à cause de ma volonté de puissance, je ne sais pas...Ce qui me poussait à l’époque, c’était la plus grande et la plus pure des libertés. Un grand pouvoir me permettait d’aller partout, de parler à qui je voulais, de faire ce que bon me semblait...sans nuire à qui que ce soit. Mais ce temps est révolu, et maintenant je me consacre à me venger de tout ceux qui m’ont fait tomber de ce rêve pur. Je n’ai que ce but à réaliser, et je n’ai rien à me prouver à moi-même. Au nom de l’honneur de ma liberté sacrifiée sur l’autel de leurs puissances !


Elle rageait un petit peu en parlant, mastiquant violemment et buvant d’un trait les restes d’alcool au fond des verres. Ses yeux s’enflammaient en parlant de son Seigneur, et avec la nourriture et la boisson elle perdait un peu pied dans le self-control qu’elle s’appliquait habituellement. Manifestement elle n’était pas la seule à avoir des soucis avec les mentors ou les géniteurs, car Lev réagissait de la même manière qu’elle, et se mit à taper du poing sur la table. Silence et gêne sur la terrasse, mais Joy pouffa un petit peu en voyant les saintes-nitouches râler pour la forme. Après la serveuse, le bruit que faisait le jeune garçon fit réagir une sorte de vautour obèse qui mangeait un rat farci aux marrons derrière Joy. Il regarda la jeune fille, le jeune garçon, semblait se marrer avec son bec de rapace. Il mit son aile pour couvrir sa voix et parler aux deux violents qui rageaient l’un avec l’autre sur les grands maux de leurs vies.


- Alors comme ça, on cherche la Nichée du Soleil ? Contre rétribution, je peux vous donner une information sur où les trouver ?
- Donc ils existent ! Merci de l’info gratuite ah ah !
- Que...que quoi ?
- J’étais vraiment pas sûre qu’elle existe cette Nichée ! T’entends ça Lev ! Le mec dit que c’était bon, je me suis pas plantée ! Bon tu veux combien ?
- La question c’est pas combien...c’est qui.
- Ok on s’en va merci !
- Hé attendez !



Le vautour se releva et semblait prêt à baisser ses prévisions de prix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Transformation humaine
Points de Puissance : 13 900
Points de Réputation : 13 450
Messages : 155
MessageSujet: Re: La plume et l’épée [Lev & Joy]   Lun 12 Fév - 0:40

La plume et l'épée

Une mission compliquée qui tentait Joy. Pourquoi pas, Lev avait décidé de suivre la jeune femme et il allait le faire. Que les phénix existent ou non était un sujet qui turlupinait un peu Lev qui avait vraiment envie de rencontrer toutes les différentes créatures qui peuvent exister à Dream Land. S’il était assez malin, il pourrait limite prendre des photos et faire son petit bouquin des créatures. Mais il préférait tout mémoriser, bizarrement ça prend moins de temps plutôt que de prendre des photos. Même si Joy n’était pas sûre de l’existence des phénix elle avait totalement raison de tenter le coup. Au moins elle pouvait profiter du paysage, de la neige et avoir des vacances. Au moins c’était le point de Lev qui décidait de ne pas en rajouter une couche après avoir entendu son commentaire. Son petit sourire gêné ne passa pas inaperçu et Lev se dit qu’il fallait mieux se taire plutôt que de l’enfoncer bêtement. Ça ne serait pas très sympathique non plus en soit et ce n’était pas ce qu’il recherchait. Mine de rien, il appréciait de plus en plus Joy et il se demandait même s’il n’allait pas finir par vraiment créer un lien amical avec elle. Lev et les relations c’est compliqué, définir ou non une personne comme amie, comment savoir ?

Le sujet de la mort tracassait aussi beaucoup de Lev. Il savait sa mère morte mais à cause de son père. Comment lui allait-il mourir ? Quel était son espérance de vie réelle ? Est-ce qu’un jour la vieillesse annulera totalement l’utilisation de ses pouvoirs en le forçant à rester uniquement sous forme de créature ? Être disposé à accueillir la mort. Il secoua la tête, préférant continuer à écouter Joy plutôt que de continuer à réfléchir sur ce genre de sujet. Il savait pertinemment que ça allait revenir tôt ou tard mais ce n’était pas le but actuel. Les sujets continuaient de s’enchainer jusqu’à l’agacement sévère de Lev.

Il ressentit énormément de choses à ce moment-là. De la haine, de la peine, de la colère. Un mélange de tout qui n’était pas très agréable. Il n’était pas fier de son comportement face à Joy non plus. Il finit tout simplement par soupirer, dieu qu’il pouvait être désespérant quand il se montrait subitement en colère. Il ne contrôlait pas vraiment la chose. Le coup d’impulsion. Néanmoins quelque chose arriva très vite. Un vautour qui écoutait par là et qui venait « vendre » les informations qu’il avait. Lev fronça les sourcils. Joy avait l’air plutôt contente de sa visite puisque le vautour, pas très malin, confirma l’existence des phénix et de la Nichée du Soleil. Quelle bonne nouvelle ! Après avoir payé, les deux amis finirent pas sortir du restaurant avec le vautour qui essayait de les rattraper.

« Hum … Est-ce que tu as un lieu précis du coup Joy ? Car moi j’me contente de suivre tes commandes. »

Le vautour parlait de qui. Sauf que comme il passait son temps à se faire ignorer il finit par râler et au moment où il décida de partir, Lev le rattrapa au dernier moment par une de ses pattes et le força à descendre de quelques centimètres pour le regarder droit dans les yeux.

« Bon tu nous montre où c’est ?
- Qu’est-ce que vous êtes prêts à me donner en échange de ces précieuses informations ?
- Je ne sais pas. On peut négocier plus tard ? Pas que je sois pressé de voir des phénix pour de vrai mais un peu.
- On me paye avant !
- Mais non plus tard, tu n’aimerais pas terminer dans mon estomac, n’est-ce pas ? Au pire si c’est une femme à draguer en particulier que tu veux, tu l’auras. Mais faudra dire qui. Actuellement on n’a pas le temps pour tes bêtises. »

Il ne comprenait pas vraiment que le vautour parlait d’avoir soit Lev soit Joy. Et au vu de sa dernière phrase, le vautour comprit qu’il aurait Joy et finit par s’envoler afin de montrer la bonne direction. S’il pensait que Lev allait laisser Joy à un vautour pour lui servir de repas, il se mettait le doigt dans l’œil. Lev finit par prendre sa forme de créature, gardant la même taille qui était idéale pour que Joy monte sur son dos sans trop galérer. Le vautour afficha une mine surprise et un rictus apparut sur son visage. Lev n’y faisait pas vraiment attention, préférant décoller dans un premier temps afin de prendre un peu de hauteur. Il finit par annoncer la direction à suivre, désirant aller à la Nichée avec eux afin d’avoir son butin ensuite. Du moins s’il n’avait pas changé de cible entre temps …

Ils finirent par arriver à la Nichée du Soleil. C’était là un paysage magnifique, au sommet de la montagne la plus haute. La neige sublime recouvrait l’endroit et il était même possible de voir les étoiles alors qu’il faisait jour. Lev se posa, faisant les premières traces de neige au sol. Il essayait de sentir si une autre créature pouvait être là, mais mis à part l’odeur nauséabonde du vautour, il ne sentait rien. Il reprit forme humaine, c’était bien plus pratique pour communiquer avec Joy.

« T’es sûr que c’est ici le vautour ?
- Bien sûr ! Un marché est un marché, je ne suis pas un escroc !
- Hum … Joy, tu n’avais pas parlé d’une présentation ou tradition pour les phénix tout à l’heure ? »

Lors de la première impression, Lev était déçu de ne pas voir de phénix directement sur place. Il doutait même des informations du vautour qui avait l’air très sûr de lui. Et s’il mentait ? Lev fit une grimace, prouvant ouvertement qu’il n’était pas content de ne pas les voir du premier coup. Comme un gamin il finit même par croiser les bras et se contenta d’attendre patiemment. Ce n’est pas comme s’il avait vraiment le choix en même temps. Heureusement il n'allait pas devoir attendre longtemps.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 39 350
Points de Réputation : 44 450
Messages : 408
MessageSujet: Re: La plume et l’épée [Lev & Joy]   Lun 12 Fév - 18:55

- Je n’ai pas de lieu, mais ce type sait quelque chose !


Lev retint le vautour ventripotent et lui causa un peu affaires pour tenter de le retenir auprès d’eux. La créature suivait la voyageuse mais cette dernière n’avait aucune foutue idée où aller, c’était justement ça qui l’amusait. Le vautour s’accrocha au deal et Lev prit sur lui pour faire avancer les choses. Enfin, sur lui ou sur Joy, ce n’était encore pas bien fixé mais la matheuse pensa avec son camarade qu’ils verraient ça le moment venu. Au pire, une balle = un mort. Ce n’était pas très glorieux mais elle gardait toujours ce raisonnement dans un coin de sa tête. Réalisme.


Le volatile s’envola malgré la dose de graisse qu’il présentait fièrement, et montra la direction à suivre. Lev changea de forme pour s’envoler à son tour, avec la matheuse sur son dos. Oh, elle aurait pu voler mais c’était beaucoup plus sensé maintenant de garder de l’énergie sous le coude, pour qu’ils rentraient dans le vif du sujet. Joy, l’air ailleurs, profita du vol et de la montée ascensionnelle pour contempler le paysage vu du ciel et de se laisser aller à la sérénité et au grand rien des regards béats sur la beauté de Dreamland. Les montagnes accompagnaient leur vol, de plus en plus haut, de plus en plus loin du sol. Ils croisaient de temps en temps des harpies en tenue de pilotes, d’autres oiseaux de proie, des carnassiers et de vrais prédateurs volants et mythologiques mais tout ce monde semblait vivre dans une relative sérénité. Puis le vautour s’arrêta dans le ciel et se retourna pour leur toucher deux mots.



- On va bientôt arriver, vous pouvez encore faire demi-tour…
- Non ça ira, on continue.


Il reprit son vol et se dirigea vers la plus haute et la plus impressionnante des montagnes. Recouverte de neiges éternelles, elle semblait trôner sur le paysage. Lev se posa dans la neige et Joy suivit le mouvement en zieutant le vautour. Ça sentait le coup foireux, l’escroquerie de base du volatile qui a attiré les deux touristes dans un versant où ses potes carnassiers résident. Mais il y avait quelque chose d’impossible concernant ce piège : les vautours ne mangent surtout que des cadavres ou bien de la viande plus vraiment fraîche. Enfin de ce qu’elle savait sur ces piafs de malheur. Concernant les phénix, c’était en effet le moment de réviser.


- Oui, ils détestent qu’on les contemple, et ils ne supportent pas les familiarités. Ils se prennent pour les rois donc il faut les saluer comme tels et leur montrer un maximum de respect. On dit que les phénix de la Nichée du Soleil donne la lumière à tout Myriade, qu’ils sont des divinités légendaires et respectées et qu’ils demandent des offrandes impossibles pour simplement leur adresser la parole. J’crois qu’on va avoir le droit à des caprices de stars…
- WOOOOUHOUUUUUUUU !


Un cri de joie résonna dans les airs, et un énorme oiseau bleuté, enflammé passa devant eux, suivi par deux autres oiseaux bleutés et enflammés également. Ils gueulaient dans le ciel en faisant des loopings, des virages serrés et ils passaient tout près des rochers. De loin, Joy vit que le premier avait une course très dangereuse, il passait entre des failles rocheuses, et surtout il portait des lunettes de pilotes des années 20, avec un casque en cuir basique ainsi qu’une écharpe rouge pétante. Les deux autres avaient des sortes de maillots de foot et suivaient une trajectoire très précise, sans pour autant parvenir à rattraper le premier. Le pilote les aperçut et fonça sur eux. Il était gigantesque et pouvait les étreindre tous d’une seule aile brûlante.


- Yooooooooooooo ! Alors on vient rider avec les Chill Birds on Fire les potes ? Z’avez vu ce virage de la mort ? Comment j’ai trop cru que j’allais y passer, genre en mode trop dead of the mortal combat of the...wouuuuuuuuuuuh j’me perds moi-même quand j’bafouille wesh !


Il se pencha au-dessus de Lev et approcha ses yeux pour mieux le regarder.


- J’deviens ouf avec cet air, mec ! Wallah après en mode j’rencontre des gens et genre je pète un câble et tout, j’invente des mots qui existent et tout ! Hey les potes, regardez qui j’ai trouvé ! Le gros Croque-Nuage qui revient de son restoche avec des potes ! Salut les gens ! Z’appelez comment ? Dans la nichée on m’appelle Kirin, mais mon nom de code c’est Porco Rosso, parce que je mange mes éclairs à l’orage comme un porc ! Ouarf ouarf ouarf wallah  t’as compris la vanne ou pas Djinna ?
- Oh TG Kirin ! Et un jour à force de tester la Nichée tu vas finir en omelette sur le roc ! Salut les gens ! C’était genre trop la crise quand j’vous ai vus quoi ! On voit tellement ap’  sonne-per ici tahu !


Joy lança un regard à Lev, qui signifiait quelque chose comme « fin du mythe ».


- Hey Homère ! Tahu y’a des gens qui viennent nous voir ! Wallah c’est vrai !
- Kirin, t’es le meilleur en repérage de femmes ! TMTC !
- MMJC poto ! Wesh je repars je sens que je vais m’unir avec le sky jack wallah j’suis un ouf ! Mets les baffes azy làààààà !





Avec une musique tonitruante, le phénix pilote repartit dans les airs et les autres le suivirent en se marrant, quand tout à coup, un grondement résonna dans les airs et fit hurler de peur et de rire en même temps les trois phénix. Le vautour se retourna vers les deux touristes médusés et leur dit simplement.


- Ah ces gosses...toujours en train de rendre leurs parents complètement...dangereux. Bon, pour mon paiement on s’arrange comment ? Je prendre ta copine et on est quitte ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Transformation humaine
Points de Puissance : 13 900
Points de Réputation : 13 450
Messages : 155
MessageSujet: Re: La plume et l’épée [Lev & Joy]   Ven 16 Fév - 15:40

La plume et l'épée

Comment Lev imaginait les phénix ? Il s’était fait des tas de films. Voir même peut être trop. Pour lui des phénix ça pouvait être des oiseaux en feu, en glace ou même de vent dont on aurait du mal à distinguer les formes. Le genre de créature que pouvait admirer Lev. Très polis sur les bords, voir même un peu trop. Il les avait imaginés maniérés aussi, du genre à péter plus haut que leur cul en se décrivant comme des animaux légendaires, des animaux intouchables et surtout que personne ne pouvait stopper. Il les imaginait très gracieux, très fort. Comme des créatures majestueuses qui méritent clairement leur nom et surtout toutes ces légendes qui tournent autour d’eux. Quand ils arrivaient en haut de la montagne, voir des oiseaux arriver étonna Lev. Dans un premier temps il les vit arriver comme des fusées et cela impressionna Lev qui les regardait avec des yeux ronds. C’était la première fois qu’il voyait un phénix après tout et il avait des attentes tellement énormes. Voir même trop, on peut clairement le dire. Surtout qu’il s’appuyait sur les dires de Joy pour penser de cette façon. Oui clairement Lev attendait des stars, est-ce qu’on pouvait lui reprocher ? Pas vraiment. Le cri dans les airs faisait plaisir à Lev, il observa l’oiseau arriver. Dans un premier temps le physique ressemblait vraiment à ce qu’il avait imaginé et il n’en n’était pas déçu. Sauf peut-être les lunettes en trop, cela le fit clairement grimacer.

Par contre le vocabulaire était clairement à revoir. Qu’est-ce que c’était que cette façon de parler ? Il était très surpris et surtout déçu sur ce point. Il ne trouvait rien de majestueux à tout cela. Oui ils volent et oui ils font des loopings avec des virages ok. Mais ça tous les êtres ailés savent en faire. Leur caractère de racaille blasait clairement Lev qui en avait déjà marre de les entendre parler. Mais il ne fallait pas les froisser, le but étant surtout d’obtenir une plume de phénix pour Joy et s’en aller sans faire d’histoire. Peut-être que leur caractère « à la cool » allait permettre d’en obtenir finalement ? Quoi que, ça serait plus simple de se moquer d’eux aussi. Lev leva un sourcil, les laissant clairement papoter entre eux. Y’en a un qui finit par se pencher au-dessus de Lev et celui-ci se contenta de lever la tête pour le regarder dans les yeux. Il n’était pas impressionné sur le coup. C’était bien dommage. Il se présenta et demanda à Lev et Joy de faire de même. Lev releva un sourcil, ne comprenant pas un certain point.

« Moi c’est Lev. Je suis une créature, enchantée.
- Oh vas y fréro change-toi voir ! Vas-y t’as des ailes ? On fera la course, j’suis un turbo tavu donc personne peut rien contre wam j’suis une machine teh cher performante.
- Heu … Plus tard ? D’ailleurs pourquoi ne vient ici ?
- Olololo fréro t’as cru que les stars on les approche comme ac ? Genre facile tavu ? On est les soleils de vos vies t’vois donc wallah j’ai aps le temps pour les autographes tavu ? »

Lev capta le regard de Joy et il lui répondit par du positif. Tous les films qu’il s’était fait grâce à toutes les informations de Joy venaient de s’écrouler, disparaître, tout était perdu. Néanmoins il fallait bien cacher leur déception pour rester en bon terme avec eux. Lev détourna à nouveau le regard vers les phénix alors qu’une nouvelle musique venait de démarrer. Une musique qu’il n’appréciait pas du tout, sauf les « poulou » qu’il trouvait drôle. Pour lui les paroles ne voulaient rien dire mais c’était toujours drôle à entendre et cela fit sourire Lev qui trouvait l’admiration des phénix sur cette musique débile. Encore une fois il gardait son avis pour lui. Ils finirent tous par partir avec cette musique. Puis brusquement un grondement. Lev ne s’y attendait pas et il arrêta très vite de rigoler. Un nouveau phénix ? Si on écoutait le vautour, ça serait un parent des phénix. Ah donc ceux-là c’étaient juste des rigolos de service ? Dans un sens ils restaient des phénix aussi. Finalement les sérieuses négociations allaient commencer. Le vautour fit des siennes, désirant prendre Joy avec lui. Mais pourquoi faire ? Son repas ? Il voulait tuer Joy et la manger ? Lev lança un regard noir au vautour.

« Tu touche ma copine j’te bouffe sale piaf, t’as compris !? Maintenant tu vas rester là et la fermer deux secondes ! Ne t’en fais pas je vais m’occuper de te payer ensuite mais là c’est pas le moment ! »

Il n’avait encore aucune idée de comment le payer mais pas en lui donnant Joy comme nourriture. Faut avouer qu’il n’avait pas réfléchir à ça. En fait il n’avait pas du tout prévu d’avoir un vautour collant en quête de nourriture qui écoute les conversations des autres. Cela le blasait plus qu’autre chose et vu le ton employé par Lev, il décida de ne pas répondre. Surtout qu’il venait de lui garantir qu’il allait le payer et il n’allait clairement pas repartir sans son dû. Un vrai rapace. Dans un sens il afficha un air fier, fier d’avoir conclu un marché avec eux. Lev réfléchit. Ce n’était pas sûr qu’une plume de phénix puisse l’intéresser. C’était vraiment toute une aventure pour en avoir une seule alors deux ?! Il secoua la tête, son idée devait vraiment être trop folle.

Une créature divinement belle arriva, exactement comme Lev l’imaginait. Majestueuse, maniérée, prenant les autres de haut. Une créature qui fait réellement vivre sa légende ! Cela arracha un sourire un Lev qui s’approcha de Joy. Son regard voulait tout dire. CA c’était un vrai phénix légendaire. Lev avait limite les yeux qui brillaient comme un enfant. C’était réellement impressionnant pour lui. La créature de feu n’était pas bleue comme les autres mais rouge. Est-ce que la couleur des phénix change en fonction de leur âge ? Lev n’allait pas oser la poser.

« Au fait Joy, c’est quoi ces traditions dont tu parlais tout à l’heure ? On ne peut pas s’adresser à lui comme si de rien n’était, si ? »

Il ne savait pas s’il devait le regarder dans les yeux ou non, s’il devait s’incliner ou non, s’il devait utiliser un mot mettant en avant la rareté de la créature ou non. Si ça ne tenait qu’à Lev, il lui ferait un coucou avec sa main, un petit sourire pour afficher un air plutôt sympathique pour la première rencontre et hop il lui poserait la question.

« Voyageurs. Rares sont ceux qui arrivent à monter ici. Soyez les bienvenues. Quelle est la raison de votre visite ? »

Lev resta silencieux, essayant d’analyser la chose. Est-ce qu’il était sérieux ? Il en doutait fort brusquement. C’est comme si le phénix voulait vite en finir pour les envoyer balader de son territoire. Soit il était parano, soit il avait vraiment l’impression que l’oiseau légendaire n’appréciait pas vraiment leur présence. Et si ce que disait Joy était vrai, Lev craignait un peu ce que le phénix pouvait leur demander contre une plume. Il avait même un peu peur du refus total. Lev fronça les sourcils, restant méfiant à son égard. Il ne le sentait pas. Pas du tout. Et lui qui était prêt à être le fan number one des phénix au début, bizarrement il revoyait sa position.

« On se présente ? On courbe l’échine ? Oh non ne me dis pas ça Joy. »

Que des murmures qu’il espérait qu’elle serait la seule à entendre. Il ne voulait clairement pas le faire.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 39 350
Points de Réputation : 44 450
Messages : 408
MessageSujet: Re: La plume et l’épée [Lev & Joy]   Dim 18 Fév - 15:47


Les phénix causaient également avec Lev, ce qui fit sourire Joy qui s’amusait des réactions faciales de la créature à la fois fascinée et repoussée par le style de paroles des oiseaux. Déception ou choc, difficile à dire mais il tirait la gueule. Les phénix partirent avec une musique des plus particulières, qui fit franchement rire la voyageuse qui ne s’attendait pas du tout à trouver des demi-dieux même pour Myriade à ce niveau-là de proximité. Vint ensuite les négociations du dénommé Croque-Nuage, le vautour qui réclamait Joy, ou plutôt son corps, en paiement pour se récompenser d’un vol qu’il connaissait donc par cœur, à en juger par les mots des phénix. Elle aurait pu se défendre mais Lev prit les devants pour arrêter de suite le char du carnassier, qui avait peur de la créature aux deux formes, à juste titre. Lev ne faisait pas dans le détail quand il menaçait, et Joy sourit amicalement en le voyant aussi vindicatif. Un gamin qui savait défendre les personnes qu’il appréciait, il était bien gentil de la défendre de cette manière. Attendrie, elle ne fit aucune réflexion en écoutant simplement le jeune homme. Joy parlerait au vautour de toute façon à un moment, et lui parlerait de la mafia à laquelle elle appartenait. Généralement ça calmait tout le monde, même pour une promesse de paiements. C’était un des pouvoirs étonnants de la nomination orale simplement de la Famille...comme quoi, la pègre avait parfois du bon. Mais ce n’était pas le moment maintenant, des choses plus importantes se passaient.


Après le grondement, un phénix incroyablement beau arriva, beaucoup plus grand et avec plus d’envergure que le trio précédent. De jeunes oiseaux, sûrement, et un parent ou un adulte venait pour intervenir et ne pas les laisser trop à proximité d’inconnus...L’oiseau puait la classe de partout et il se comportait en le sachant. Légendaire, mythique, impressionnant, charismatique, il avait tout ça à la fois. Incroyable et sublime, le spectacle de son vol et de son atterrissage subjuguaient tout le monde, même Croque-Nuage le vautour qui déglutissait sa pisse en voyant l’énorme phénix arriver droit sur eux d’un air majestueux et déterminé. Joy admira le plumage rouge vif, très puissant et composé d’une multitude de plumes de feu lissées à la perfection et d’une puissance et d’une chaleur à couper le souffle. Lev interrogea la voyageuse, puisqu’ils entraient dans le vif du sujet.



- Non, il y a des traditions à respecter, bien précises. Le phénix parle en premier, a toujours raison. Il vaut mieux éviter de trop le fixer, il va prendre ça pour de l’arrogance. Il ne faut jamais fixer ses serres aussi, pour une raison qui m’échappe. Enfin, selon ce que j’ai entendu, les phénix de la Nichée du Soleil ont le pouvoir de te rendre aveugle…Je te conseille de mettre les formes, comme si tu t’adressais à un Roi vénéré quoi...ça devrait pas être trop dur je pense.


L’oiseau prit la parole, d’une voix que Joy catégorisa tout de suite comme étant féminine. Une mère pour la nichée ? Difficile à dire mais ça pouvait expliquer la relative sérénité qu’elle affichait en arrivant, et la surveillance des « adolescents » phénix. Enfin ce n’était qu’une hypothèse, personne ne savait réellement si les phénix avaient un sexe ou si les familles se reproduisaient, ni même comment elles fonctionnaient. Le phénix salua leur courage et demanda la raison de leur venue. C’est à ce moment que le vautour se recula derrière un rocher, stressé et tremblant de peur devant l’oiseau mythique. Joy bafouilla dans sa tête une réponse satisfaisante, et Lev lui chuchota des questions, ne sachant quoi faire.


- Suis mes mouvements, et laisse-moi parler. Si on meurt, tu me tueras derrière.




La matheuse avait répondu avec un talent soudain pour la ventriloquie, assez bas pour que le phénix ne les entende pas et elle s’était agenouillée pour camoufler ses lèvres qui bougeaient pour répondre à Lev. Un genou posé au sol donc, et la tête baissée. Ensuite, les mains formant des ailes partant de la poitrine pour être amenées aplaties, toujours en forme d’ailes, en direction de l’oiseau. Si Joy avait bien compris le protocole, les ailes partaient de l’âme de la personne pour s’envoler et demander de rejoindre celle du phénix. Ensuite, celui-ci déciderait s’il acceptait la rencontre ou pas.  Il pouvait tout aussi bien refuser la rencontre et là Joy l’aurait juste profondément dans l’os. Elle savait aussi que les phénix appréciaient la valeur des individus et leur courage. Elle releva la tête au moment de poser les mains et la défia du regard. Le phénix la foudroya des yeux et elle eut l’impression d’être aveuglée, mais elle ne fit aucun geste.


- Wait…


Elle ne retrouva pas la vue. Le phénix venait de l’aveugler sans pression. Joy eut une sueur froide, songeant qu’elle était désormais totalement désemparée et prête à se faire bouffer. Mais, comprenant la tentative d’intimidation du phénix, elle prit sur elle pour retenir sa vessie et parler. Elle ne savait pas ce qu’il en était du côté de Lev, mais elle parla.


- Je m’appelle Joy Killamanjiro. Je viens vous demander une plume de phénix. Les raisons sont miennes, sachez juste que j’ai traversé Dreamland pour vous trouver.
- La moitié seulement ? Certains perdent leurs vies à vouloir nous trouver.
- Nous sommes montés en une nuit, cela devrait suffire à vous montrer notre valeur.
- Une plume est impossible. Le feu de notre plumage est notre apparat, notre fierté et notre puissance. Vous ne pouvez nous demander un tel...sacrifice.


Joy se releva, ferma les yeux, prit sur elle en pesant bien ce qu’elle allait dire. Elle ouvrit les yeux vers la voix qui lui parlait, et fut désolée d’infliger sa décision à Lev sans l’avoir consulté. Mais elle était décidée à réussir sa mission.


- Ai-je omis de vous dire que je ne vous laisse pas le choix ? Décidez donc du moyen, je ferai le reste.


A côté, elle entendit un sanglot tremblotant : le vautour venait de lâcher tout le repas depuis ses sphincters, sa vessie et ses glandes lacrymales, à en juger par l’odeur nauséabonde qui se mit à circuler sur la montagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Transformation humaine
Points de Puissance : 13 900
Points de Réputation : 13 450
Messages : 155
MessageSujet: Re: La plume et l’épée [Lev & Joy]   Mar 20 Fév - 15:53

La plume et l'épée

Des traditions et des traditions. Autant Lev adorait clairement leur apparence, autant leur manière c’était une tout autre histoire. Joy lui expliqua qu’il fallait lui parler comme si c’était un roi. Lev, ayant un sérieux problème de supériorité, n’était pas vraiment content de l’apprendre. Laisser un oiseau lui rouler dessus ? Hors de question. Eux ils étaient rares, Lev était unique. L’idée de devoir se rabaisser ne lui plaisait guère. Lev est un garçon bien trop fier pour accepter ce genre de chose. Il n’aimait pas montrer qu’il était en dessous des autres. Il s’estimait au même niveau que tout le monde, que ça soit des créatures ou des voyageurs. Personne n’était supérieur à personne. Autant les jeunes phénix n’avaient pas l’air d’en tenir compte, autant ce phénix adulte montrait clairement qu’il prenait autant Joy et Lev pour des merdes. Il allait jusqu’à ignorer le vautour. Sur le coup Lev aurait peut-être préféré être ignoré qu’être regardé de haut. Il avait le pouvoir de le rendre aveugle apparemment. Lev devait se méfier, il ne voulait pas perdre la vue. C’était tout de même très impressionnant. Ce phénix lui faisait ressentir tellement de choses. Lev était fasciné mais en même temps méfiant, il était impressionné mais ne supportait pas ses airs supérieurs. Il était content et déçu. Lui-même avait du mal à déchiffrer autant d’informations venant de son cerveau. Sans doute trop de découvertes pour lui d’un coup. Joy lui dit de suivre simplement ses mouvements et de rester très poli et courtois avec le phénix. La créature se contenta d’hocher la tête alors qu’elle parlait de mourir. La remarque de Joy le fit tout bêtement sourire. Jamais il ne pourrait la tuer. Au moins ça lui permettait de se détendre un peu. Joy finit par s’incliner, posant un genou au sol, il imita même les gestes qu’elle faisait avec ses bras sans vraiment comprendre ce que ça pouvait indiquer. Ils y étaient. Ce moment d’humiliation aux yeux de Lev arrivait enfin. Il ne pouvait pas risquer la vie de Joy pour si peu. La sienne non plus d’ailleurs. Ainsi il se contenta de suivre, observant le sol. Genou à terre, il serra la mâchoire pas très très content de cet entrevu avec ce phénix. Bizarrement il préférait les jeunes.

Joy finit par faire sa demande pour la plume. Le phénix, pétant bien plus haut que son cul, refusa, bien évidemment. Sa réaction était trop prévisible pour le coup. Par contre celle de Joy un peu moins alors qu’elle finit par se relever. Lev fit de même, content de ne plus devoir baisser la tête face à un oiseau. Enfin, un phénix plutôt. Joy déclarait qu’elle était prête à tout pour l’avoir, enfin Lev le comprit ainsi alors que le vautour était en train de vomir plus loin. Dans tous les cas il n’allait pas la laisser seule. S’il avait commencé à la suivre dans cette folle aventure, c’était bien jusqu’à la fin. Il n’avait pas vraiment grand-chose à y gagner, la plume n’était pas pour lui et il le savait. Mais il ne pouvait pas se résoudre à abandonner quelqu’un qu’il appréciait. Le phénix se tue quelques instants, réfléchissant sans aucun doute à quelle épreuve impossible il pouvait lui demander pour qu’elle le laisse tranquille. Sur le coup, au vu des dires de Joy, Lev s’imaginait clairement le pire. Gambadant dans un vieux donjon inconnu pour trouver un objet magique qui n’existe pas. Ou alors à la quête d’une créature encore plus rare et encore plus chiante histoire de leur faire perdre du temps. Quoi que le phénix pouvait aussi les tuer sans leur poser la question.

Brusquement, Lev entendit une nouvelle musique aussi vulgaire que les précédentes et il leva les yeux au ciel pour observer les jeunes phénix qui revenaient alors qu’ils continuaient leurs pirouettes dans les airs. Ils avaient l’air de s’amuser comme des fous et celui qui avait demandé à Lev de se transformer arriva, faisant un violent dérapage lors de son atterrissage.

« Yo yo yo fréro alors vous avez fait connaissance ? J’ai vu cette tchoin sur le dos d’un machin volant tavu. C’était toi ? Woula j’suis un ouf, trop intelligent tavu. Tu r’ssemble à un iench un peu nan ? »

Le vocabulaire ne convenait toujours pas à Lev. Néanmoins il fallait avouer que les jeunes étaient beaucoup plus supportables que l’adulte. Ils étaient tous là et quand le jeune phénix croisa le regard de l’adulte, il se contenta d’éteindre la musique et de baisser la tête. Sur le coup Lev ne savait pas comment le prendre. Est-ce qu’il était en train de l’insulter ou est-ce que c’était tout simplement son vocabulaire de racaille qui donnait cette impression.

« Je suis une créature avec des ailes oui mais pas un chien. »

Il dit cela calmement, il voyait clairement l’adulte prêt à gonfler le torse pour défendre les jeunes qui faisaient un peu les fous à côté de lui. Puis il fit un pas un avant alors que les jeunes reculaient, respectant l’autorité du phénix adulte. Même auprès des jeunes il en imposait.

« Dans ce cas, si vous gagnez la course, je pourrais reconsidérer votre requête. »

Il dit cela en gardant un air supérieur. Comme s’il était convaincu au fond de lui que ce n’était pas possible qu’il gagne. D’ailleurs Lev avait l’impression d’avoir entendu des ricanements. Les jeunes avaient l’air heureux sans vraiment savoir ce que Joy avait demandé. Eux ils voyaient juste la course et Lev reprit donc sa forme de créature, gardant la même taille que précédemment. Signe qu’il acceptait sans vraiment demander l’avis de Joy. Dans un sens il était soulagé car c’était moins pire que ce qu’il craignait. Il était limite content. Au moins le phénix leur donnait une chance.

« Wooooah cimer ! Hé t’vas voir toi le iench, j’suis une fusée, un turbo j’vais t’rouler dessus easy sale iench va ! Hahaha t’vas voir, tu oses défier the best of the word of phénix de la course tavu ! Pouloulou j'vais te déchirer ! »

Lev se contenta de pencher la tête, montrant clairement qu’il avait compris un mot sur deux. Le plus important était de gagner. Et il ne savait pas s’il allait y arriver ou non. S’il allait pouvoir aller plus vite ou non. Surtout qu’il allait avoir Joy sur le dos ce qui ajoutait un poids à transporter. Mais il s’en fichait pas mal. Le but était de calculer une trajectoire qui allait lui faire gagner le plus de temps, calculer correctement l’angle de ses virages aussi. Et surtout faire attention à Joy pendant la course.

« Dans ce cas que le meilleur gagne, Turbo. »

Le jeune phénix avait l’air flatté d’être surnommé ainsi et ses yeux brillaient. Il était fou d’excitation alors que les autres venaient rejoindre la course. Eux aussi étaient impatients de faire la course contre autre chose qu’un autre phénix. Lev était davantage détendu auprès des jeunes phénix. Du moins il s’en méfiait moins. Mais rien n’était joué et il fallait désormais gagner.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 39 350
Points de Réputation : 44 450
Messages : 408
MessageSujet: Re: La plume et l’épée [Lev & Joy]   Mer 21 Fév - 15:25

Les jeunes phénix revenaient après le refus du phénix qui se contentait de prendre de toute sa hauteur la voyageuse et la créature. Joy soupira dans son coin, songeant que la quête qu’elle s’était fixée virait à l’impossible, pour ne pas dire à l’impasse. Les jeunes arrivaient avec leur langage insupportable et chargé de tics improbables...qui leur avait appris à parler comme ça en fait ? Peut-être qu’ils avaient la radio, ou bien...ou bien le Royaume des Nuages avaient aussi des soucis avec sa jeunesse ? Peut-être d’autres oiseaux aussi...Lev resta poli mais la matheuse savait qu’il n’en pensait pas moins. Depuis une nuit elle avait appris à gérer les sorties du jeune garçon, et elle voyait bien qu’il prenait sur lui pour ne pas tout faire foirer. Brave garçon…


Une course allait décider de la réussite ou de l’échec de sa mission. Intéressante, comme idée. Joy sourit, voyant une chance parce que Lev avait des ailes et pourrait concourir...mais elle aussi en fait ! Elle ne savait encore pas bien comment elle pourrait battre les bolides, mais elle pouvait suivre la course et tenter sa chance…voire pousser celle de son camarade, ni vu ni pris, ni vu ni rien ! Une pointe d’excitation anima ses formules et elle plaça la gravitation universelle tout en travaillant sur la vitesse de déplacement. Elle lévita doucement, le phénix adulte leva un sourcil étonné tandis que la matheuse s’approchait de Lev.




- Je sais qu’on aurait pu concourir ensemble, mais je vais te ralentir. Je t’ai amené jusqu’ici, ce n’est pas pour te laisser faire tout le boulot...je ne pense pas que je gagnerai, mais je compte bien essayer. Puis, c’est un bon entraînement pour le vol. Tu sais, avec cette nuit...il n’y a que la plume qui compte, il y a notre rencontre, ce qu’on a dit dans le restaurant, il y a aussi tout ce que nous avons mis en jeu pour parvenir jusque là. Tu as placé ta confiance en moi pour grimper voir ces créatures, maintenant je te fais confiance...dis-toi que s’il arrive quelque chose, je serai là en back up. Déjà le turbo à lunettes, j’en fait mon affaire. Une formule bien placée et il sera out. Je me méfierais plutôt de la fille à ta place, elle volera près de lui et attendra le bon moment pour le doubler.



Elle réfléchit et observa les trois jeunes phénix. Ils manqueraient de psychologie de course, sûrement, possiblement...peut-être ? En tout cas jouer sur une psychologie semblait être une bonne idée pour les déstabiliser. Joy dressa le reste de son plan.



- Ils ont l’habitude de voler ensemble. Je m’occupe du turbo, tu sépares les deux autres durant le vol. Seuls, ils commenceront à douter. Turbo-phénix, il va rager et foncer comme un taré une fois que je l’aurais chopé...tu le laisses te doubler, je m’occupe de tester les deux, d’affaiblir le troisième notamment...et au dernier moment, tu défonces le turbo-débilos. Qu’en penses-tu ?


Après la réponse du jeune garçon, Joy commença à s’échauffer devant les phénix qui se moquèrent d’elle. On donna la course à faire, de sommet en sommet, point précis dans le ciel où un nuage stationnaire pionçait tranquille. Joy fit la course dans sa tête et donna les meilleures trajectoires possibles calculées avec son pouvoir à Lev. Elles espérait que le jeune homme aurait plus de facilités qu’elle. Ce qu’elle ne disait pas, c’est qu’elle avait placé un algorithme depuis un bon quart d’heure, pour propulser une formule de vitesse de départ, et un autre en suite arithmétique pour augmenter sa vitesse de départ de manière exponentielle dès le lancement du premier algorithme.



Sur la ligne de départ, enfin, le stress commença à se faire sentir. Le top départ fut donné par le vautour et Joy partit comme une balle, en même temps que les autres. D’un claquement de doigt, elle fit tomber les lunettes du phénix-turbo qui hurla et alla les chercher en gueulant un gros « nooooooooooooooooooo ! ». Un de moins, du moins pour l’instant. Elle se plaça derrière elle pour ne pas subir le vent frontal et rester dans son sillon aérien, tandis que les deux phénix volaient devant eux à toute allure. Avec les trajectoires optimisées et la vitesse, Joy arriva et les écarta directement, tandis que Lev doublait tout le monde en accélérant. Un sourire crispé et Joy resta dans le sillage des deux phénix, tandis que le troisième remontait comme une balle en hurlant.


La course venait de commencer, et ça allait se battre becs et ongles, c’était le cas de le dire, pour la remporter. Joy savait qu’elle ne gagnerait pas, mais elle avait confiance. Lev était une sacrée créature, sans doute autant que les phénix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Transformation humaine
Points de Puissance : 13 900
Points de Réputation : 13 450
Messages : 155
MessageSujet: Re: La plume et l’épée [Lev & Joy]   Ven 23 Fév - 11:13

La plume et l'épée

Joy lévitait. Lev fut agréablement surpris de voir un nouvel aspect de son pouvoir. Cela voulait dire qu’elle allait aussi pouvoir concourir elle toute seule sans forcément dépendre de Lev. En soit Lev était plutôt content, au moins il pourrait voler tranquillement dans les airs sans s’inquiéter que Joy tombe de son dos. Il se demandait jusqu’où elle pouvait aller. La rapidité dont elle pouvait faire preuve, si ses pouvoirs allaient au-delà du vol et si c’était que de la lévitation ou non. En soit ça leur donnait un peu plus de chance de gagner. Plutôt qu’être un contre trois ils allaient être deux contre trois et c’était vraiment une bonne chose. Un peu plus équilibré en tout cas même si ce n’était toujours pas le cas. En sachant que les phénix devaient connaître le lieu par cœur à force de voler au même endroit. Du moins c’est l’idée qui traversa l’esprit de Lev.

Toujours en lévitant, Joy s’approcha de Lev pour lui dire qu’elle comptait tout de même concourir même si elle ne pensait pas gagner. Qui ne tente rien n’a rien dans un sens. Il aimait bien cette idée. Elle lui parlait de tout ce qu’il avait vécu ensemble depuis leur rencontre et Lev se contenta de placer un regard bienveillant à son regard en ronronnant pour lui montrer qu’il était content. Ça lui faisait vraiment plaisir de passer du temps avec elle et savoir que ce sentiment était réciproque le rassurait un peu au fond de lui. Ils avaient finalement la même vision des choses jusque-là. Pour Lev aussi, ces moments étaient importants. Pendant quelques instants il avait oublié ce qui le déprimait, il avait partagé un repas avec quelqu’un, chose qui n’était pas arrivé depuis longtemps. Ils avaient pu parler d’eux et de tout et rien à la fois. Ils s’étaient découverts, Lev en avait appris davantage à propos des voyageurs et de leur monde aussi. Et à propos de Joy surtout. Il était de moins en moins craintif avec elle au point de pouvoir lui parler de lui, de son père. Du moins en partie. Chaque moment comptait pour lui aussi et il espérait pouvoir recroiser Joy une autre nuit après toute ces aventures. Il ne retenait que du positif de cette expérience, même si tout n’avait pas été très joyeux et que certains sujets sensibles avaient commencé à être abordés.

Joy lui expliqua son plan, elle allait s’occuper du turbo à lunette et Lev devait se méfier de la fille apparemment. Il l’écouta attentivement alors qu’elle lui présentait tous les résultats de ses calculs pour maximiser leur chance de gagner. Lev se contenta d’hocher la tête, montrant clairement qu’il avait compris et qu’il allait tout simplement suivre ses indications. Au moins ils pouvaient parler de leur plan tranquille, les jeunes continuaient de faire les fous sur leur musique et l’adulte n’avait pas l’air de vouloir participer. Il s’éloigna d’ailleurs pour montrer le point de départ, il allait sans aucun doute faire l’arbitre pour savoir qui allait arriver en premier. Même si lui, au fond de lui, comptait sur ses petits jeunes pour ne pas perdre de plume.

Afin de se préparer rapidement, Lev fit des étirements de son côté, laissant Joy s’échauffer alors que les phénix se moquaient de Joy. Lev soupira intérieurement. Ils étaient vraiment immatures. Ils étaient tous sur la ligne de course tandis que le vautour donna le signal de départ. Et Lev s’envola, gardant dans un premier temps Joy dans son champ de vision. Turbo partit chercher ses lunettes en hurlant comme un fou furieux. Il était vraiment sérieux de prendre du retard pour une simple paire de lunette ? Sauf s’il avait tellement confiance en ses capacités et surtout sa rapidité qu’il pouvait se permettre de faire un détour. Lev n’y croyait pas trop, ne trouvant pas sa réaction logique. Quoi que la musique qu’il écoutait ne l’était pas non plus. Et encore moins son vocabulaire. Joy écarta les deux de devants tandis que Lev prit une première accélération pour doubler tout le monde. Il devait faire attention à Joy oui, mais il devait surtout gagner cette course pour elle. Elle lui faisait confiance et la dernière chose dont il avait envie était de la décevoir. La jeune créature était clairement déterminée à gagner. Puis même s’il ne connaissait pas tout ce dont Joy était capable, il essayait de se convaincre au fond de lui que même seule elle pourrait s’en sortir en cas de chute. Il espérait juste que ça n’arriverait pas. S’il la voyait chuter, il y avait de fortes chances pour qu’il faire un détour pour aller la chercher, comme Turbo avec ses lunettes. Même si Joy a plus de valeur qu’une simple paire de lunette, il ne faut pas déconner non plus. Elle savait se défendre et surtout se débrouiller toute seule.

Pour le début de la course, Lev restait en tête, jusqu’à l’arrivée de Turbo qui prit les devants. Il fallait avouer qu’il n’était clairement pas mauvais du tout. C’est comme s’il s’était préparé à cette course depuis très longtemps. Il se donnait à fond. Pas pour le phénix adulte ni la plume. Mais pour lui, une simple question de fierté. Il voulait pouvoir se vanter d’avoir gagné une course contre une autre créature que ses amis les phénix. Les deux autres aussi voulaient dépasser alors que Lev, suivant les calculs de Joy, resta en second position. Néanmoins il devait se méfier de la fille qui avait plus l’air de faire la course avec Turbo qu’avec eux. Elle accéléra davantage afin d’essayer de le rattraper et arriva presque au même niveau que Lev qui la voyait clairement dans son champ de vision. Et il gardait un œil sur elle, restant concentré sur la course. Il devait accélérer davantage et puis prendre un peu de distance avec la fille suite au premier virage que Lev prit d’une façon très sèche, la forçant à prendre un axe plus large qui lui faisait prendre un peu de distance. Tout en se méfiant de la fille, il devait rattraper Turbo qui était toujours en tête alors que Lev essayait de diminuer la distance entre eux petit à petit.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 39 350
Points de Réputation : 44 450
Messages : 408
MessageSujet: Re: La plume et l’épée [Lev & Joy]   Sam 24 Fév - 12:37

La course envoyait du pâté niveau vitesse, tant et si bien que Joy voyait son énergie se réduire comme une peau de chagrin, elle le savait : suivre les voltigeurs du soleil n’était pas chose aisée, et elle n’avait pas le talent de vol de Lev pour rivaliser avec eux. C’est pourquoi elle avait participé tout en sachant cela, elle comptait bien agir, mais différemment, à sa manière, en adaptant un peu les choses. Alors qu’elle se laissait distancer, elle regarda le ciel, la course, les concurrents, les nuages, et commença à formuler un plan de bataille pour que Lev gagne la course de vitesse. C’était déloyal, mais les phénix ne pourraient jamais prouver quoi que ce soit pour la mettre en défaut, et si  elle se faisait choper, Lev lui n’aurait rien fait. Connaître ses atouts pour mieux jouer avec, voilà qui était digne de l’assassin de la Famille.


Première chose : augmenter et diminuer les vitesses respectives de chacun. Agir sur le vivant n’était pas possible, mais à force, les vitesses de chacun étaient des formules modifiables facilement. Les modifier revenait à freiner ou dresser des murs de freins ou des accélérations.

Deuxième chose : Alourdir les lunettes une nouvelle fois, avec l’idée de faire baisser le crâne du jeune phénix. L’idée derrière la formule était simple : l’algorithme de vitesse de Lev était en train de croître, et les lunettes du fougueux phénix donneraient l’impression que Lev aura vu le coup et l’aura tenté sans hésiter.

Troisième chose : ils étaient à l’aise dans les airs, parce qu’ils faisaient beau. Il était temps de corser les choses. Formule de vents contraires sur les jeunes phénix, et une formule de température pour lancer les rares nuages à créer de l’humidité, de la pluie tout autour d’eux. Joy touchait ici aux limites de son pouvoir, mais ça ne coûtait rien d’essayer.


La mafieuse décida d’un moment t pour déclencher ce qu’elle mettait en plus depuis deux minutes de course. Plus exactement, elle attendait que la course touche à sa fin pour agir d’une manière décisive. Elle accéléra, pour simplement donner le change et faire croire à son innocence dans les événements qui allaient suivre. Se faisant, elle fatiguerait les deux autres phénix qui verraient immédiatement le danger du sprint final. Pour un effet de boule de neige, la tête de la course allait accélérer. Au moment t décidé par Joy, cette dernière déclencha d’abord un pet de tonnerre venant du nuage. Un simple bruit, qui signifiait que la formule avait échoué, mais la thermodynamique était une formule possible à travailler un jour. Le nuage s’excusa poliment, et perturba une demi-seconde les sprinteurs. Ensuite, elle activa les vents contraires, les vents violents qui venaient sur eux, par effets de vitesse ou de freinage. Puis les lunettes devinrent plus lourdes et la vitesse de Lev partit comme une balle. Derrière choses, ralentissements des trois vitesses des oiseaux, et suite arithmétique sur Lev pour lui faciliter la victoire.


Après quoi Joy ferma les yeux, ne connaissant pas le résultat de la course puisqu’elle perdit conscience au moment où le premier passa la ligne d’arrivée. Elle se laissa chuter dans le ciel en souriant du résultat, sûre d’elle-même et contente de sa nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Transformation humaine
Points de Puissance : 13 900
Points de Réputation : 13 450
Messages : 155
MessageSujet: Re: La plume et l’épée [Lev & Joy]   Lun 26 Fév - 14:18

La plume et l'épée

La course battait son plein. Lev se contentait de suivre les indications de Joy pour mettre toutes les chances de victoire de leur côté. Il devait gagner cette course. Ils devaient gagner le respect des phénix. Il devait gagner cette plume pour elle, pour Joy. Il était totalement déterminé et rien ne pouvait lui barrer la route. Joy était toujours derrière alors que Lev continuait de se rapprocher petit à petit de Turbo qui était toujours en tête. Il allait y aller. Il devait y arriver. C’est ce qu’il se disait dans sa tête afin de continuer à rester motivé. Il ne fallait pas qu’il baisse les bras uniquement parce que Turbo était devant pour l’instant. Lev continua d’accélérer,  réussissant à semer les autres petit à petit. Il grattait des centimètres, puis des mètres. La victoire n’était plus loin. Un nuage perturba la course, notamment Turbo et Lev put être à la même place que lui. Mais il savait que ça n’allait pas suffire. Que s’il arrivait à cette place le phénix adulte allait juger le jeune phénix vainqueur uniquement pour continuer à les rabaisser et ne pas leur donner de plume. Puis des vents arrivaient, les lunettes de Turbo étaient là pour l’embêter et le ralentir à nouveau. Cela fit sourire Lev qui savait pertinemment que Joy devait être derrière tout ça. Et il restait toujours autant impressionné par son pouvoir. Il voudrait lui poser des questions plus détaillées sur l’étendue de ses pouvoirs, peut-être plus tard ou une fois, en fonction de la fin de la course et de la fin de la nuit surtout. Lev accéléra davantage, arrivant premier alors que le vautour siffla pour annoncer qu’il venait de passer la ligne d’arrivée. Il posa ses pattes au sol et dérapa légèrement à cause de sa vitesse, mais il n’allait pas s’en plaindre. Il était vraiment fier de lui. Il sourit, ronronna, bondit sur place. Ils avaient gagnés. Le phénix adulte lui lançait des regards noirs, très mécontent de la fin de cette course. Mais il ne pouvait rien dire qu’ils avaient gagnés « Dans les règles ».

Quand Lev se retourna, il fit le corps de Joy chuté dans les airs. Ni une ni deux, il bondit à pleine vitesse pour la rattraper en plein vol en enroulant sa queue autour de son corps. Il repartit sur la terre ferme, la déposant délicatement au sol pour ne pas la blesser involontairement. Les jeunes phénix étaient là, tirant la gueule. L’adulte avait dû leur remonter les bretelles et ça n’allait sans aucun doute pas s’arrêter là. Lev vérifia la respiration de Joy. Il n’y avait pas de problème à ce niveau. C’était peut-être dû à la fatigue, elle avait peut-être trop utilisée ses pouvoirs. Sauf si c’était le jour ? Il n’en savait trop rien, il ne savait pas comment le cycle fonctionnait des voyageurs pouvait se réaliser. Il essaya de légèrement secouer Joy.

« Joy ? T’es là ? T’es fatiguée ? Qu’est-ce qui t’arrive ? Joy !
- C’est bien dommage, elle ne pourra pas récupérer son prix. »

Le phénix adulte venait de se manifester, essayant de trouver un moyen de ne pas donner sa plume. Il n’avait qu’une parole certes, mais s’il pouvait trouver un moyen de se défiler il n’avait pas l’air de dire non. Il n’arrivait pas à accepter le fait d’avoir perdu et les jeunes restaient en retrait. Le vautour n’osait pas s’approcher non plus alors que l’adulte s’approcha, un air satisfait sur sa gueule. Lev oublia totalement la politesse, le fait de le traiter comme un roi, se fichait totalement d’être tué, mangé ou simplement aveuglé. Il était réellement en colère. Il en avait marre, il fronça d’ailleurs les sourcils, se relevant et fixant le phénix dans les yeux. Il fit même un pas en avant pour forcer le phénix à reculer. Celui-ci n’appréciait pas du tout ce comportement mais s’il faisait quoi que ce soit contre Lev comme le rendre aveugle cela allait dégrader son image et il ne pouvait pas se le permettre. Il lançait un regard plus que mauvais à Lev qui lui rendit l’appareil. Il en avait marre de se faire diminuer par un piaf. Lev tendit la main, allant réclamer son dû.

« J’AI gagné ! La plume ME revient ! Le gagnant obtenait la plume, maintenant tiens ta parole Phénix ! »

Celui-ci fit une grimace alors que Lev venait de lui hurler dessus de colère. Les jeunes et le vautour reculèrent davantage, effrayés par la scène. Le phénix grinça des dents et finit par céder sans un mot. Lev put avoir la plume et il était content. Vraiment content. Mais fier comme il était, il n’en montra rien, ne remerciant même pas le phénix pour la plume. Elle était à lui.

« Quelle type de créature es-tu, petit voyou ?
- Je suis une créature unique né d’un souhait. Je ne suis peut-être pas aussi majestueux, rare ou admiré que vous tous. Mais sachez que je reste une créature unique en mon genre.
- Créature, prochaine fois que je te croise, je te tuerai. Estime-toi heureux que mes enfants soient présents et que tu aies concouru contre eux, contre moi tu ne faisais pas le poids.
- Je n’ai pas peur de mourir. J’ai eu ma plume dans les règles. Je ne vois pas en quoi cela fait de nous des ennemis. »

Il recula silencieux et finit par s’envoler. Lev restait totalement confus, il ne savait pas si ce phénix était devenu son ennemi ou non. En tout cas ça ne le dérangerait pas de le recroiser à nouveau un jour, dans les airs. Lev soupira alors que les jeunes recommençaient avec leur musique. Il s’accroupie aux côtés de Joy, glissant la plume dans sa poche. Il mit sa veste sur elle, espérant qu’elle n’ait pas froid et il allait tout simplement se contenter d’attendre son réveil. Et si ce n’était qu’un simple malaise ? Il retourna sa main, posant trois doigts sur son poignée pour sentir son cœur battre. Il avait besoin de se rassurer et c’est la seule chose qu’il savait faire. Il n’osait pas déplacer son corps dans leur chalet, il était plutôt loin et l’idée de bouger le corps de quelqu’un tombé sans raison lui faisait plus peur qu’autre chose.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 39 350
Points de Réputation : 44 450
Messages : 408
MessageSujet: Re: La plume et l’épée [Lev & Joy]   Mer 28 Fév - 11:46

**

Elle se retrouvait comme souvent dans le Labyrinthe, le Royaume dans le Royaume des Maths. La formule privée d’Euclide, son équation conçue comme une cour, un cloître de réflexion. Elle l’avait deviné depuis quelques temps, son pouvoir était exceptionnel parce qu’elle était arrivée dans un lieu qu’elle n’aurait jamais dû voir...et Euclide, intéressé par la mathématique de l’arrivée, lui avait accordé, qu’importe la manière, son pouvoir. Une partie de son pouvoir. C’était donc encore et toujours le Labyrinthe, l’endroit de sa naissance. Un lieu qui la hantait, et qui la ravissait parce que dans ce lieu, elle se sentait enfin acceptée, de par la nature de son pouvoir et la façon qu’elle avait de voir Dreamland. Elle voyait une jeune fille courir. Joy, il y avait quelques années. Joy fragile, utopiste, idéaliste, elle la voyait s’agiter dans les couloirs du Labyrinthe, comme elle allait s’agiter de la même manière dans Dreamland...Elle ne comprenait pas les formules, et les modifications qu’elle pouvait apporter à ce lieu. Non, à ce monde...finalement, elle comprit. Son pouvoir l’avait initié sur la voie de la modification de ce monde, et il le faisait encore. Il le ferait toujours, car le pouvoir dévoilait une nature profonde. Le changement, pacifique ou guerrier. Modifier les statuts dans ce monde. Changer les donnes. Mourir pour mieux renaître avec une certaine lucidité, l’amertume de la connaissance. L’éveil d’une voyageuse...qu’on secouait vraiment très fort d’un coup.

**



- Joy !


Elle eut l’impression de se faire happer par un bras qui la tirait par le col avec beaucoup de force. Extirpée du Labyrinthe, elle se retrouvait projetée sur un sol froid, montagneux, et entendait la voix de Lev gronder face à celle du phénix. Perte de conscience, encore. Elle avait bien sûr trop tirer sur ce pouvoir, au risque de perdre la vie, comme elle le faisait tout le temps. La victoire et la chute, vaste programme pour la voyageuse qui connaissait fort bien les deux côtés. Elle se souvint d’un coup de son vol, des formules pour gagner, et de la perte de conscience. Elle avait tout donné pour faire gagner Lev, et si le ton montait, c’était que le phénix avait trouvé un moyen pour ne pas lui donner la plume, sans aucun doute...les créatures majestueuses savaient montrer toute leur sournoiserie pour garder leur superbe, là-dessus à Dreamland tout le monde se ressemblait.


Elle resta les yeux fermés pour laisser passer les rêves. Lev s’en sortait très bien tout seul, et la situation le rendait très persuasif, la voyageuse décida d’en profiter pour assurer la plume qui lui revenait de droit, car il avait bel et bien gagné. Le jeune homme avait récupéré la plume tant désiré, et Joy bouillonna de joie en sentant que sa mission venait de s’achever. Une joie suivie d’une lancinante mélancolie, puisqu’en effet...sa mission venait tout juste de s’achever. Lev faisait toujours face au phénix et répondait avec ténacité aux amabilités proférées, les menaces et une partie de l’orgueil royal blessé...Elle décida que c’était le moment pour se lever, se massa un peu les épaules, les bras, les jambes, et regarda le grand phénix en souriant.




- Un Roi ne joue pas sur les mots pour ne pas honorer sa dette, il la paie de toute sa grandeur. Enfin en principe...nous pourrons dire que les phénix de Dreamland sont des radasses.
- Des radasses ?
- Votre réputation repose sur des rumeurs, non ? Au final, on a vu que mentalement ça suivait pas certaines créatures réellement brillantes, on vous a battus à la course. Vous n’êtes même pas uniques car Lev ici présent est lui réellement unique, personne n’est comme lui à Dreamland.
- Nous sommes les phénix de la Nichée du Soleil, au-dessus de nous, c’est le Soleil et rien d’autre.
- Mais en-dessous de vous, des créatures et des voyageurs sont bien plus impressionnants. Généreux, attentifs, polis, agréables...et meilleurs à tous les points de vue. J’ai récupéré la plume, mais je me demande maintenant si elle n’est pas trop surestimée...vous imaginer ? Une plume de phénix vendue une broutille à Myriade parce que les phénix perdraient de leur légende à cause de deux personnes ? Je crois que la Nichée ne le prendrait pas bien...et surtout, on viendrait vous voir, vous deviendriez la risée de ces montagnes...rien à voir avec les autres phénix, c’est clair !



Le grand phénix avait un regard meurtrier, assassin mais il n’osait rien faire. Joy sentait bien qu’il hésitait à les bouffer tous les deux, et sur le champ, mais il hésitait, et cette hésitation donna un créneau à Joy. Elle plaça des formules sur Lev pour le protéger, mais rien sur elle. Jouer avec sa vie, c’était maintenant son job dans la Famille. Elle esquissa un sourire malgré l’aura de l’oiseau magnifique et dangereux, et résista à son intimidation tant bien que mal.



- Par contre, en ne disant rien sur vous dans la vallée, vous garderiez votre orgueil et votre plumage royal intacts. Même si je pense que ça vous ferait les pieds, je pense qu’on peut trouver un terrain d’entente.
- Je pourrais très sérieusement vous tuer…
- Mais mes amis m’attendent, ils savent que je suis là. Tuez-nous, vous aurez une partie de la Famille sur vos ailes...vous ne volerez plus jamais.


Bluff over 9000, mais le phénix leva un sourcil en entendant le nom de la Famille passer comme une lettre à la poste. Le vautour à côté écarquilla les yeux et perdit immédiatement le sourire naturel de carnassier qu’il arborait, et les jeunes fit un pas de recul. Le phénix adulte avança vers Joy, la toisa de haut et parla d’une voix lente, faussement apaisée.


- Que demandez-vous ?
- J’ai la plume. Plutôt : Lev a récupéré la plume. Je veux quelque chose en échange, pour lui. Surprenez-moi. Vous avez sûrement des objets de valeur dans votre Nichée...surprenez-moi.


Le phénix releva la tête, claqua sèchement son bec et prit son envol sans rien dire. Joy regarda Lev, leva le pouce en signe de confiance, et s’assit tout de même pour reposer ses jambes flageollantes. C’était ça Dreamland ! Se faire dessus en négociant avec un phénix, et réussir la négoce tout en retenant sa vessie pour ne pas dévoiler toute l’étendue du bluff. Maintenant, il fallait seulement attendre, et filer rapidement le plus vite possible sans se faire becqueter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Créature
Pouvoir : Transformation humaine
Points de Puissance : 13 900
Points de Réputation : 13 450
Messages : 155
MessageSujet: Re: La plume et l’épée [Lev & Joy]   Dim 4 Mar - 19:36

La plume et l'épée

Joy finie par se réveiller. Lev fut soulagé et il ne cachait pas sa joie de la voir ouvrir les yeux. Il finit par lâcher son poignée et afficha un sourire, content qu’elle n’ai rien. Elle avait dû tout simplement trop forcée sur ses pouvoirs et avait dû perdre conscience. Lev avait bien envie de lui faire la morale, lui dire qu’elle n’aurait pas dû forcer autant, faire attention, prendre soin d’elle. Mais non, elle avait tout donné pour une simple plume. Puis ce n’était pas le moment ni le lieu. En soit il ne savait pas s’il avait le droit de lui faire la morale et il ne voulait pas se disputer avec elle. Ça avait été son choix après tout. Il soupira, son esprit recommençait à s’embrouiller, à partir dans tous les sens, à penser à tout et surtout à n’importe quoi. Et si elle s’était tuée pour si peu ? Non, fallait pas qu’il se laisse envahir par ses pensées, surtout qu’elles étaient très négatives. Il secoua la tête, essayant de se changer les idées. Elle était là et c’était le principal.

Sagement il se mit à écouter la conversation entre le phénix et Joy. Qui ne mâchait pas ses mots. Néanmoins ce qu’elle disait était totalement vrai. Lev était bien content de voir qu’elle avait rapidement prit du poil de la bête et le garçon récupéra sa veste qu’il remit sur son dos. Le phénix n’avait pas l’air très content des échanges qu’ils avaient. Il avait beau essayer de dire que les phénix étaient supérieurs, Joy passait son temps à le rabaisser plus bas que terre. Personne n’osait vraiment les couper, même les jeunes avaient arrêtés leur musique débile pleine de vulgarité pour écouter cette conversation. Le vautour lui restait caché dans son coin, peur sans doute d’un éventuel débordement. Et dire qu’il attendait toujours d’être payé, le pauvre. Il pourrait attendre très longtemps. Le phénix s’approchait, avec un air d’assassin dans ses yeux. Lev voulu intervenir jusqu’à ce que Joy parle de La Famille. Ils reculaient tous sauf l’adulte qui était prêt à marchander pour avoir le silence sur leur existence. Lev ignorait totalement que Joy en faisait partit mais ne bougea pas sa place, faisant semblant de savoir. Fallait bien qu’il joue le jeu. Il n’en faisait pas partie. La créature en avait vaguement entendu parler par le biais de son père qui avait déjà eu quelques échanges avec eux. Des échanges très brefs mais qui suffisaient à arranger les affaires de l’homme. De ce fait Lev n’en avait entendu que du bien. Qu’il était naïf à croire tout ce que son père disait. Même s’il n’avait jamais eu de problème avec eux, au vu de la réaction des autres, ce n’était peut-être pas des gens si bien que ça finalement. Elle demanda quelque chose pour Lev, celui-ci fut étonné alors qu’elle lui faisait le signe de la victoire. Il ne s’y attendait pas vraiment. Une fois la rage et le claquement du phénix passé, celui-ci s’envola et Joy se rassit au sol.

« J’vais nous ramener au chalet ensuite pour que tu te reposes. »

Il restait inquiet de son état même si ce n’était pas autant que précédemment. La révélation ne changeait en rien son point de vue sur elle. Il l’appréciait un point c’est tout. Le fait qu’elle en fasse partie n’avait rien changé à sa sympathie et à tout ce qu’ils avaient partagés ensemble. Après un petit moment, le phénix finit revenir avec quelque chose qui était enroulé dans un tissu blanc. Il le laissa tomber au sol, aux pieds de Lev qui le déballa. Il avait une très bonne idée de ce que c’était mais ne voulait pas se jeter dans des conclusions hâtives. Mais il avait raison, c’était bel et bien une épée. Les yeux de Lev brillaient brusquement. Voilà un petit moment qu’il ne s’était plus entraîné à se battre avec une épée. Depuis qu’il s’était fait vendre en fait. Ça lui manquait terriblement. Sans épée sur lui il se sentait tellement faible. Il s’était habitué à ne rien porter sur lui mais ce n’était pas vraiment une habitude appréciable. Il avait une envie de folle de remercier le phénix mais par pur fierté ou égo, il se retourna vers Joy et lui sourit.

« Elle est magnifique ! »

Il prit l’arme en main qui était toute légère. Le phénix regarda Lev totalement outré. Il ne comprit pas pourquoi et la créature fronça les sourcils.

« Un problème ?
- Jamais un phénix n’a pu la soulever. Elle est bien trop lourde … Nous avons dû lui jeter un sort sur un temps limité pour que la transporte.
- Bah en même temps … Pas de bras pas d’épée ! »

Une simple moquerie de Lev qui haussa les épaules, content de se moquer des oiseaux. Qu’il était méchant. Le phénix ne savait rien des particularités de l’épée. Sauf le fait qu’elle était lourde. Il n’avait pas l’air content que Lev y arrive si simplement. Le phénix se tourna près de Joy, gardant son air menaçant.

« J’espère que cette compensation vous ira et que vous tiendrez parole. »

Lev tendit son bras et par conséquent son épée qu’il mit entre Joy et le phénix. Qu’il se calme deux secondes. Il lança un regard noir à Lev et se contenta de reculer, faisant signer aux jeunes de partir. Ils partirent sans un mot, Turbo fit un signe pour saluer Lev de loin. Lev fit de même et quand le phénix adulte se retourna, Turbo s’était déjà envolé pour éviter de s’attirer ses mauvaises foudres. Le vautour lui n’osait pas bouger de sa place, il n’osait pas demander ce qu’il devait avoir, c’est-à-dire le prix pour les avoir emmenés ici. Il devait vraiment le regretter actuellement au fond de lui. L’adulte toisa Joy et Lev une dernière fois avant de s’envoler à son tour pour disparaître dans les cieux, là où il pouvait toujours continuer de penser qu’il était une légende juste en dessous du soleil. Lev soupira, il était désormais temps de rentrer. Il attacha son épée à sa ceinture et s’approcha de Joy.

« On y va, tu te sens comment ? J'vais profiter de leur soit disant sort pour transporter l'épée dans ma gueule, même si je ne comprends toujours pas pourquoi il parle de lourdeur alors qu'elle est toute légère. »

Lev attendit quelques instants que Joy puisse se relever et il se transforma en créature, gardant la taille d'un griffon. Il prit l'épée dans sa gueule et attendit que Joy monte pour voler en direction du chalet. Il allait tout comprendre plus tard pour le poids de l'épée.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 39 350
Points de Réputation : 44 450
Messages : 408
MessageSujet: Re: La plume et l’épée [Lev & Joy]   Lun 5 Mar - 18:48

Tandis que la révélation de la Famille devait être connue de tous et donnerait par exemple des pincettes inévitables au vautour, le phénix majestueux s’envola pour répondre aux attentes de la matheuse mafieuse. Elle souriait, elle l’avait fait. Ou plutôt : ils l’avaient fait. Battre des phénix, certes jeunes, sur leur terrain de jeu, et battre à la négoce le grand phénix qui veillait sur eux. De quoi raconter des truc totalement épiques dans les bars pour au moins dix ans de vie ! Elle voulait éclater de rire en gueulant qu’elle avait gagné, mais elle garda un peu de contenance. Histoire de montrer qu’elle faisait ça tous les quatre matins, et que les gamins ne valaient rien de plus, rien de moins que les autres créatures. Ce qui d’une certaine façon était le cas, mais elle s’en fichait pour l’heure. Lev proposait de les ramener au chalet, et la voyageuse acquiesça silencieusement, en regardant un peu les lieux magnifiques et extraordinaires, qu’elle ne reverrait sans doute plus jamais après ce petit passage et ce léger racket.


L’oiseau immense revint avec un objet emballé dans du papier. Son atterrissage fit remonter une scène de l’enfance de Joy et elle manqua de crier en rigolant « mais c’est un Nimbus 2000 ! », surtout qu’il s’agissait là d’une épée, une d’une belle épée de surcroît. Quand Lev se saisit de l’épée le phénix semblait parti d’une une crise de what the fuck et regardait le jeune garçon à la fois impressionné et avec un peu de haine au fond des yeux en feu. Il laissa deviner que les phénix n’avaient pas réussi à utiliser l’épée, tandis que lui pouvait...intéressant, une épée magique, ou avec des pouvoirs particuliers, sans doute. Le phénix se tourna vers la matheuse et lui demanda de respecter le contrat tacite passé entre eux, et elle hocha positivement la tête. Même si la négociation leur avait été favorable, ils pouvaient tout à fait garder le silence et ne rien dire de compromettant au sujet des phénix...surtout concernant la plume et l’épée ! La victoire à la course était, quant à elle, assez décorative dans tout ça mais Joy comprenait qu’il vaudrait mieux raconter l’anecdote en dehors des frontières de Myriade…


Les adieux furent brefs et polis, plutôt respectueux. Les jeunes avaient été calmés par leur défaite et l’ambiance pesante que laissait flotter l’adulte donnait une véritable tension dans le groupe. Le vautour s’envola et prit de l’altitude, sans doute pour vérifier que les deux partaient bien de la montagne de la Nichée du Soleil. Joy salua les oiseaux avec deux doigts sur la tempe, puis pointés sur eux, surtout les jeunes qu’elle gratifia d’un clin d’œil. Ils s’envolèrent et le phénix adulte partit à son tour rejoindre le soleil de Dreamland, pour garder sûrement un œil sévère sur eux. Lev prit connaissance de l’état de sa passagère guillerette.




- Je me sens mieux, c’était juste un engourdissement passager, j’ai poussé mon pouvoir...On peut aller droit vers le chalet, je resterai encore quelques nuits là-bas pour prendre du temps pour moi. Tu pourras m’y retrouver demain si tu veux ! Quant à ta belle épée, ouais, elle doit avoir un petit truc en plus, j’sais pas ! En tout cas merci, sans toi je pense que je serai repartie bredouille...merci beaucoup, je trouverais bien un truc pour te remercier quand on sera de retour sur Myriade !


D’un bond Lev fut dans le ciel, qui semblait encore plus beau avec ces montagnes et ces horizons infinis. Joy mit la plume dans un coffret qu’elle avait acheté à l’occasion à Firania, pour conserver les objets enflammés intacts sans danger. Elle leva un bras droit vainqueur et hurla de toute sa joie dans le ciel des dieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La plume et l’épée [Lev & Joy]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La plume et l’épée [Lev & Joy]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La plume du paon... ( autodérision )
» Une nouvelle voie...(Privé Plume de colombe)
» La plume de Rarage | Grande Guerrière => Crèp
» une plume qui tombe du ciel
» Plume Sombre [Journaliste]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RP :: Troisième Zone :: Myriade-
Sauter vers: