Bienvenue

Liens utiles

Effectifs

Ligue B : 18 membres
Ligue M : 7 membres
Ligue S : 0 membre
Créatures : 10 membres
Inclassables : 0 membre
Seigneur cauchemar : 1 membre
Rois des rêves : 0 membre

Top-Sites & Discord


Membres du mois

Barman
Profil
Coup de ♥
Wylen
Profil
Top vote
Code par MV/Shoki - Never Utopia



 

Partagez | 
 

 Diplomatie en rebonds [Quête Joy]

Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 34 400
Points de Réputation : 29 700
Messages : 281
MessageSujet: Diplomatie en rebonds [Quête Joy]    Lun 8 Jan - 17:57

- Opérateur, la cible est aux fleurs, contrat terminé.
- Bien Dantès, bon repos à toi.
- Oh, j’ai encore un dernier truc à faire avant de prendre des vacances à Borliday.



La voyageuse raccrocha son téléphone dédié à l’assassinat et regarda d’un air grave le palais de Dom-la-Championne, la Reine de Trampoli Parc. La nuit n’avait pas été si facile que ça, avec une cible du royaume qui rebondissait dans tous les sens. Au moins, sa mort passerait pour un accident de sauts, et pas forcément quelque chose de provoqué. Toujours ça de pris, quand on tuait sans frémir valait mieux faire attention aux traces laissées négligemment derrière soi, règle d’or. Enfin règle de Kazinopolis quoi. La suite, Joy l’avait bien en tête, mais elle y goûtait avec un petit peu d’appréhension.  Ça faisait plusieurs années qu’elle n’avait pas touché à la diplomatie brute, l’échange seigneurs/voyageurs, et elle craignait des...complications. Mais...mais il faudrait bien ça pour retourner dans le bain, et commencer le premier chapitre de sa vengeance. Surtout, de ses souvenirs, elle aimait plutôt pas mal la Reine des Sauts, Dom était une Reine plutôt attachante. A l’époque. Avant. Les personnes pouvaient changer, il était vrai. Mais enfin, la mission qu’on lui avait confiée portait à croire que la Reine des trampolines avait encore toute sa tête. De l’ambition, sans nul doute, mais toute sa tête, à n’en pas douter.


C’était Sonia qui l’avait rencardée. D’abord sur l’oreiller, ensuite autour d’un brunch à base de pâtes feuilletées saupoudrées d’or et fourrées à du beurre doré à souhait. Une crème onctueuse et riche sortait des pâtisseries accompagnées d’un nectar d’argent à en tomber à la renverse. Le bras droit d’Athia au décolleté fabuleux avait lancé l’invitation à Joy pour qu’elle sorte un peu, et surtout qu’elle parle au nom d’un grand Seigneur. La Famille ne pourrait rien ajouter à ça, surtout que ça ne la mettait pas en péril. Le plan derrière était simple : prendre des infos pour ceux qui en voudront, et faire sortir peu à peu la matheuse du cadre serré de la Famille, au nom d’autorité bien au-dessus d’elle. Du moins Sonia l’espérait fortement. Les enjeux étaient donc multiples, et ce bien avant de rencontrer la Reine Dom.


Elle avait fait les choses comme il le fallait, pour une mission de diplomatie. Penser à son apparence soignée, les cheveux soignés, coiffés, le visage plus vieux. Modifier son apparence dès l’entrée du sommeil, ce fut son entraînement pendant plusieurs mois avant de prendre les contrats d’assassinats. Il fallait être capable de changer d’apparences et de jouer ces apparences à la perfection. Se connaître soi-même et connaître tout autant toutes les autres...elle avait travaillé sans relâche, et le résultat était certaines nuits assez bluffants, même pour ceux qui la côtoyaient encore tout le temps. Elle avait opté pour son apparence séductrice, mature sans trop faire vieille, malicieuse et intelligente autant que faire se pouvait, bien mise dans une robe bleutée et transparente, assez élégante pour rencontrer des femmes, assez légère pour faire vriller les narines des hommes s’il le fallait. Ne pas payer de son corps, se rendre inaccessible. Être la petite coupure sur le palais, qu’on voudrait lécher, mais on ne peut pas. C’était l’idée, et ça marchait jusque là plutôt bien. Bien sûr, cette apparence n’avait qu’un seul but dans la mission auprès de Dom : la légitimité, puis ensuite la confiance.




Elle entra dans le Palais de Trampoli Parc en sautillant calmement, puis en volant pour ne pas défaire plus encore sa coiffure. Elle posa ses pieds devant deux sportifs qui surveillaient les alentours, et annonça sa présence. On l’installa assez confortablement dans une énorme salle qui servait de stade pour faire des matchs de bastball sur trampolines, et elle s’amusa du spectacle durant l’attente qui resta cependant courte. On l’introduisit et elle serra directement, sourire au coin, la main de la championne du Saut. Toujours aussi forte, belle et sportive, pensa la voyageuse.



-- Joy, émissaire de Kazinopolis, envoyée d'Athia, pour servir la Reine Dom-la-Championne de Trampoli Parc. Je me tiens à votre entière disposition et suivrait vos directives, ma Reine.
- Joy...j'ai rencontré une Joy il y a quelques années...mais elle était bien plus jeune, bien plus...indépendante. Un prénom répandu dans votre monde ?
-- De plus en plus. J'aime à croire qu'on me prend pour modèle. Un peu comme vous, n'est-ce pas ?
- Je ne suis pas tout à fait un modèle, plutôt...une curiosité de ce monde. Bien, si nous passions aux choses qui nous intéressent. Ou bien voulez-vous qu'on marche en sautillant un petit peu, au calme ?
-- Je ne serai pas contre une promenade en votre compagnie, je connais très mal votre Royaume. Vous me guiderez, ma Reine.
- Trop aimable...suivez-moi.


La voyageuse emboîta le pas de la créature. Il était temps de rentrer dans le vif du sujet, et si possible loin des espions, des connaissances possibles, d'autres seigneurs, voyageurs ou pire, de membres de la Famille. Dreamland était petit, et la Famille était partout. Deux raisons suffisantes pour prendre l'air.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 387
MessageSujet: Re: Diplomatie en rebonds [Quête Joy]    Ven 19 Jan - 13:57

Après quelques minutes de bons et rebonds plus ou moins hauts, le duo arriva sur une large plaine de trampolines, s'étendant à perte de vue. Il y avait peu d'activités, quelques personnes à l'horizon, rien de plus, ce qui était normal sachant que cet endroit était assez peu accessible pour les sauteurs sans réelle expérience du rebond. Dom avait profité du voyage pour effectuer quelques figures qu'elle avait en stock, que ce soit pour se la péter devant son invitée ou ravir les rêveurs croisés en chemin, à moins qu'elle ne soit si consciencieuse qu'elle ne cesse jamais de s'entraîner, elle n'aurais pas su y répondre elle même. Dans tous les cas, une fois éloignés de la foule, la seigneur considéra qu'elle pouvait se permettre de discuter en toute tranquillité.

« Bien, personne ne devrait nous entendre d'ici. Ce n'est pas que j'ai quelque chose à cacher, loin de là, mais je préfère garder notre petite discussion pour nous, sait on jamais ...

Donc, vous me disiez que c'est Athia qui vous envois c'est ça ? La reine des richesses semble s'entourer de personnes intéressantes ... Je n'oublie jamais une rencontre vous savez et je vous vois virevolter, manquant un rebond sur deux, ce genre de pouvoir est rare ...

Enfin, passons aux choses sérieuses, si vous êtes là, c'est que vous connaissez mon objectif, voyons si vous avez fait vos devoirs, vous qui avez une vision différente de ce monde que la mienne, vers quel royaume devrais-je me tourner en premier ? Voyons si nos avis s'accordent malgré nos points de vue différents, Joy.
»

Elle continua ainsi de sautiller, faisant face à la voyageuse, attendant patiemment sa réponse. Son ton était légèrement plus sec qu'auparavant, comme si elle tentait de tester son invitée, de voir si elles étaient toutes deux sur la même longueur d'onde. Au loin, deux ombres rebondissaient mal, chutant en chaîne après des sauts sans aucune grâce, montrant clairement qu'elles n'avaient pas le niveau pour ces plaines réservées à l'élite du boing. Des rêveurs égarés ? Des créatures souhaitant entraîner leurs sauts ? Des voyageurs ne parvenant pas à sortir du trampoline infini ? Ils étaient trop loin pour pouvoir en tirer des conclusions, bien qu'ils semblaient peu à peu s'approcher, rebond après rebond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 34 400
Points de Réputation : 29 700
Messages : 281
MessageSujet: Re: Diplomatie en rebonds [Quête Joy]    Sam 20 Jan - 12:46

La voyageuse suivit aimablement la Reine de rebond en rebond, profitant de sa technique de gravitation pour suivre le rythme de la championne qui n’avait pas usurpé son titre. Elle avait une aisance dans les sauts, elle faisait des figures incroyables qui ravissaient à la fois les quelques sauteurs qu’elles croisaient, et aussi Joy qui remarquait que la Reine forçait sans doute un peu sur son talent pour montrer qu’elle pouvait le faire, qu’elle en avait dans les pattes. Assez normal, on montre toujours ses possibilités en diplomatie, histoire d’impressionner ou d’envoyer des messages à l’interlocuteur. Dom montrait qu’elle avait la légitimité d’un nom, et du poste. Soit.


Elle s’arrêta à l’écart, sur un endroit très peu fréquenté par la foule de sauteurs. La matheuse s’interrogea quant à l’endroit, isolé, donc dangereux. Il valait mieux parler dans un palais entouré par la foule et les oreilles attentives, plutôt qu’en plaine de trampolines, parfaite pour installer des attaques ou des tentatives d’assassinat. Bien sûr, elle raisonnait là comme l’assassin qu’elle était, et la chose serait peu probable. Dom était forte, et la première zone ne connaissait que rarement ce genre d’événements improbables. Ou presque, elle en savait quelque chose.


La Reine prit d’abord la parole, et dit clairement qu’elle avait reconnue la voyageuse. Joy retint un sourire amusé, son bluff avait été assez moyen, et elle n’avait pas en face d’elle quelqu’un qui se laissait longtemps berner. Elle ne dit rien, cela valait mieux désormais, et écouta ce qu’elle avait à dire, en toute transparence. Un test ? Possible. Peut-être était-ce une demande plus sérieuse, pour optimiser ses chances de taper dans le mille. La matheuse prit un instant de réflexion et traça des schémas dans sa tête pour calculer les meilleures probabilités de réussite.



- Voyons...vous souhaitez nouer des alliances, premier postulat. Conquérir un royaume, deuxième postulat. S’allier et guerroyer donc. Le Royaume du Feu ne veut plus de guerre, son Roi n’aime guère les voyageurs. Mauvais choix, ou plutôt, dernier choix. Simplement avec ma présence, il refusera tout en bloc, il faudra donc des éléments venant de ses semblables. Frost, la jeune Reine, me semble être idéale pour commencer. Elle est jeune, elle manque d’expérience, elle adore les voyageurs à ce qu’on dit...j’ai quelques expériences et je suis voyageuse, je lui plairai sans doute. Après avoir eu sa réponse, deux options : rejoindre le Royaume de Cristal ou trouver Luxeria. Le Royaume de Cristal a un lien minime avec Kazinopolis, et il souhaite se dégager de la tutelle du Royaume des Glaces. Il faudra demander à Frost de lâcher du lest, en signe de paix. Luxeria, pour la lumière, et juste pour vous, pour avoir un appui solide et itinérant capable de raconter vos actes. Il reste Aquarya, qui sera partant contre une contrepartie attendue : le contrôle de vos eaux.


Elle médita longuement son exposé, lança des projections mentales sans rien dire, sous l’œil amusé de la Reine des Bonds. Elle ouvrit la bouche et annonça d’une voix posée, sereine.


- Premier arrêt, Neige. Ou un endroit fréquenté par Frost. Ensuite, selon les infos, Luxeria. J’aimerais aller avec elle au Royaume de Cristal. Après ça, Aquarya, une étape facile et fondamentale, si l’Impératrice des Eaux est disposée à vous écouter. Elle vous suivra pour conquérir ce que vous voulez conquérir, mais vous lui devrez une dette. Ce qui vous sera difficile à gérer, la connaissant de réputation. Après quoi, Behemus...sa participation est facultative, mais en voyant d’autres agir à sa place, il bougera peut-être un peu. Voilà. Ça correspond à ce que vous aviez en tête ? Les infos seront à prendre partout, je ferai un rapport détaillé et vous saurez un peu quoi faire pour la conquête à venir...


Joy tourna alors la tête et vit deux silhouettes venir vers elles. Elle sortit ses billes au cas où.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 387
MessageSujet: Re: Diplomatie en rebonds [Quête Joy]    Mer 14 Fév - 18:35

Dom arborait un large sourire, alors qu'elle dévisageait la voyageuse pendant qu'elle lui déballait son plan d'attaque. Les yeux de la créature brillaient, peut être était elle simplement émerveillée par la robe de soirée de la jeune femme, peut être était elle émoustillée de voir une femme si jeune s'avérer si bonne tacticienne. Dans tous les cas, elle ne pu réellement s'empêcher de montrer son intérêt, ne cachant pas sa joie d'avoir sous ses ordres quelqu'un de compétent et non le premier clampin venu en quête de gloire facile. Joy semblait avoir bien tourné la question dans tous les sens, bien avant leur rencontre, ce qui encore une fois rassurait la seigneur. Mais trêve de léchage de cul, car sa majesté daignait enfin répondre, après avoir laissé quelques minutes de blanc, faisant mine d'être prise dans une intense réflexion, dans le seul et unique but de faire cogiter la petite. Elle appréciait sa fougue et son sens de l'analyse, mais il ne fallait pas non plus que la voyageuse ne prenne trop confiance en elle non plus, Deus sait que la championne avait déjà fait les frais d'humains trop arrogants par le passé ...

« Je vois ... Ton angle d'attaque me semble parfait, comme si tu avais calculé toutes les probabilités possibles, j'aime ça. Céder mes eaux risque d'être un problème, surtout après avoir étendu mon territoire, à quoi bon conquérir si ce n'est pour être une vraie impératrice ? J'aimerais que tu gardes Ys en dernier recours, même si je doute que nous aurons besoin d'elle. Frost acceptera certainement, comme tu le dis, ce qui sécuriserait également Luxeria dans notre alliance. Par contre, je ne pense pas que la reine des glaces sera prompte à lâcher son emprise sur le royaume de cristal pour tes beaux yeux ... Il lui faudra obligatoirement une contrepartie, ce qui peut éventuellement me déplaire.

Oh, des curieux, je dois te laisser de toutes manières, je pense que nous avons fait le tour de la question. Va voir Frost en premier lieu, si tu peux nous assurer le soutien des glaces et de la lumière nous seront très certainement victorieux. Je voudrais que tu tentes également tes chances avec Behemus, notre guerre n'entrera certes pas dans ses intérêts mais je pense que tu pourras bien te débrouiller pour le convaincre, disons qu'une sorcière pourrait bien avoir survécu et se cacher pile à l'endroit que nous convoitons ... Pour finir, j'aimerais que tu dépêches quelques voyageurs pour la bataille, sait on jamais, des jokers pourraient nous être bien utiles et créer la surprise. Je t'attendrais patiemment pour ton futur rapport et la prochaine fois ... N'hésite pas à porter moins de tissu ...
»

Elle termina sa tirade d'un clin d’œil avant de fléchir ses genoux et de s'élancer vers les cieux en un saut aussi puissant que rapide, un claquement se faisant entendre derrière elle, témoignant du saut incroyable qui venait d'être effectué. Au loin, les deux ombres s'étaient pas mal rapprochées entre temps. Il s'agissait d'une créature reptilienne et d'une autre plus humanoïde, les deux ne payaient pas vraiment de mine mais l'un d'eux attira directement l'attention de la voyageuse : il portait un long micro perche. La panique surgit dans les yeux de la créature alors qu'elle réalisa que sa couverture était grillée, dégainant un large pistolet rouge et le tirant vers les cieux, laissant s'échapper une fusée de détresse. Les deux créatures commencèrent bien évidemment à fuir, se doutant qu'ils n'avaient aucune chance face à Joy. Celui au pistolet le gardait toujours en main, tournant fréquemment la tête, prêt à tirer à tout moment. La mission était claire, mais laisser des fuyards s'en aller avec autant d'informations était il la meilleure chose à faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 34 400
Points de Réputation : 29 700
Messages : 281
MessageSujet: Re: Diplomatie en rebonds [Quête Joy]    Mer 14 Fév - 19:20

La réponse de la Reine du rebond était intéressante. Tout d’abord, Joy avait retenu son attention, et ça c’était toujours une bonne chose pour la suite des événements. Enfin, elle comprit rapidement qu’elle avait parlé d’une voix intéressante, pertinente et efficace, sans quoi la Reine aurait décliné la mission de la matheuse sans déroger à sa réputation, celle de savoir ce qu’elle voulait. Elle l’écouta longuement, en notant les consignes. Mettre l’Impératrice des Eaux sur le côté, check. Frost et Luxeria en premières, check. Elle verrait la situation avec le royaume du cristal...mais elle pensait sensiblement la même chose que la Reine. Elle n’était après tout qu’une voyageuse et se doutait bien que les seigneurs de Dreamland lui dirait bien d’aller se faire voir au lieu de modifier des dominations mises en place depuis longtemps...mais l’idée de faire un petit tour pour voir ne s’échappa pas de sa tête. Elle finirait donc avec Behemus, comme la logique le voulait, et elle était d’accord avec Dom. Trois seigneurs à trouver, et enfin des voyageurs pour lancer la guerre ou la première bataille. Trouver des voyageurs, suffirait d’aller à Kazinopolis et de demander des gros bras à Sonia, mettre Athia plus ou moins dans le coup, pourquoi pas ? Sinon recruter dans la première zone, ça pouvait se faire aussi...Elle retint l’information au sujet d’une certaine sorcière qui serait dans un endroit désiré...manipulation ou réalité ? Joy n’en savait rien mais nota tout de même l’information à monnayer à Behemus...jouer sur une personne qu’il recherche activement, c’était sans doute ça le plan, même si Joy ne voyait pas du tout ce que Dom prévoyait en disant cela.


Alea jacta est. Le sort en était jeté et elle se décida à se mettre en route, alors que des gens curieux et presque carrément indiscrets étaient apparus. La Reine en termina en lui lançant une ouverture de drague pesant cinq tonnes, ne laissant aucun sous-entendu sous-jacent sous la jupe possible. Joy esquissa un sourire et lui fit un clin d’œil.



- Le prochain rapport promet d’être chaud...à la sortie de l’entrevue avec Behemus. Je viendrai plus légèrement vêtue, très certainement. Venir ici me fera le plus grand bien pour me...délasser.


Elle appuya également les termes utilisés et fila droit vers les gens trop curieux pour être honnêtes. Une créature portant une perche avec un micro ? Un duo ? Sans doute des journalistes venus approcher Dom la Championne pour diverses raisons. Sans toutefois les brusquer, Joy fonça en lévitant et en augmentant sa vitesse pour rapidement les rejoindre. En vol, elle sortit ses billes et les envoya sur le micro pour le défoncer. Une fois le micro hors d’usage, elle amena les éléments du micro à elle, et joua avec devant les deux créatures.



- Bon, on va la faire simple. Je tue qui je veux quand je veux. Pour qui vous bossez et qu’est-ce que vous avez entendu ? Qui vous avez appelé ? Je compte jusqu’à dix et après, si j’ai aucune réponse ou si je suis attaquée de quelque manière que ce soit, vous annoncez vos démissions avec vos nécrologies respectives ! Allez, magnez-vous j’ai aquaponey avec Ys après vous ! Ah oui, votre micro a un souci technique, mais je veux aussi le matos d'enregistrement, et fissa les gars !


Les billes tournaient en orbite autour d'elle, elle avait déjà placé des formules pour alourdir les affaires, et des trajectoires pour fusiller sur place les deux fouineurs. Elle regarda aussi autour d'eux pour repérer les complices ou d'autres gêneurs potentiels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 387
MessageSujet: Re: Diplomatie en rebonds [Quête Joy]    Dim 11 Mar - 1:24

Hé ho ! Non mais ça va oui ? Ça coûte un bras ce genre d'équipement ! Un magnifique micro GX-58008 à oreille interne marbrée et un tympan arraché à un lapin couïneur de Rokhan, le tout tenu ensemble grâce à un habile mélange d'écrous, de vis, de ni clou ni vis et d'un peu de magie noire pour créer la perche parfaite ! Capable de capter toutes les fréquences sonores possibles à des centaines de mètres tout en les envoyant directement à la régie, où qu'elle soit ! Cet équipement avait sûrement une âme, une conscience, meurtrière ! Bon, tuer des innocents ne semble pas te faire peur de toutes manières, en témoigne la flaque de liquide jaunâtre entourant l'une de tes victimes, après ta jolie menace. Celui qui ressemble à un mélange entre un iguane et un gars moche essaie de rassembler son courage pour tenter une réponse, bégayant, au bord des larmes. Ah bah non, il est plus au bord, il a ouvert les vannes là.

« Le-le-le Dream ... Le Dream-Mag ! Je-je-je-je sais p-p-p-p-aaaas j'ai rien en-en-entendu c'es-c'est-c'est luiii l'ingé s-s-s-s-on !
- Patrick espèce de traître ! Madame j'ai juré je sais pas ! J'suis innocent ! Je sais pas ! J'ai rien fait ! On est venus seuls ! On nous a dit "hé, venez interviewer des sauteurs, ça va être stylé, va y avoir une promotion mon gars", nous on est venus tranquille ! On savait pas ! Et j'ai rien entendu ! De toutes façons j'ai déjà oublié !
- S'-s-'-s'iiil vous plait madaaaaame ! On a des faamiiiillleeeeuuuuuh, on veut pas mou-mou-mouriiiir ! Pooooivre je veux pas mouriiiir, je suis trop jeuuuuune !
- Me serre pas comme ça, Patrick fait gaffe, OH PUTAIN LE CON ! »

Alors que ce bon Patrick serrait son ami, collègue et certainement amant secret de toutes ses forces pour tenter de se calmer tant bien que mal, la gâchette du pistolet de détresse reçut un petit coup, ce qui s'est avéré largement suffisant pour faire partir une bonne vieille fusée éclairante vers toi. Va falloir l'esquiver, ça brûle ces conneries. Après, si tu l'interceptes, peut être que tu peux bloquer un appel de détresse caché de ces deux très bons acteurs. Mais ça brûle quand même, attention. Dans tous les cas, qu'ils soient des acteurs de génie ou de simples journalistes, ils sont dans les vapes, les deux, Patrick et Poivre, baignant dans leur pisse, de la bonne vieille mousse coulant de leur bouches, salissant leurs noms de journalistes extrêmement originaux. Aux premiers abords, ils sont tombés dans les pommes de peur, à moins qu'ils n'aient croqués dans leurs cachets de cyanure cachées entre les dents, ou bien ils maîtrisent le sleeping-fu à la perfection, qui sait. Les réveiller risque d'être une tâche difficile, les tuer de sang froid serait méchant et peut être un peu précipité, rester risque d'être une perte de temps... Enfin bref, t'es pas dans la meilleure des situations là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 34 400
Points de Réputation : 29 700
Messages : 281
MessageSujet: Re: Diplomatie en rebonds [Quête Joy]    Dim 11 Mar - 14:59

Les deux journalistes étaient en train de se faire dessus, mais dans la peur une fusée de détresse partit quand même. Malins, pas malins, ils foutaient Joy dans une mélasse inextricable pour des prunes, car après tout, la Reine et elle n’avaient rien fait de mal, si ce n’est parler diplomatie dans un coin reculé et pas accessible de ce genre de guignols. Comme quoi, fallait toujours se méfier des journalistes, même les plus merdeux. Joy intercepta la fusée avec une formule et l’envoya directement au sol dans une trajectoire bien sentie. S’il avait une fusée de détresse, c’est qu’ils n’étaient pas seuls, et s’ils n’étaient pas seuls, c’est qu’ils couvraient quelque chose de plus important qu’une simple interview. Les deux étaient tombés dans les vapes, ou faisaient semblant, et Joy, comprenant que les deux avaient quoiqu’il arrive choper un truc qu’il ne fallait pas, pris la décision la plus sage.


Elle força ses os, sa peau et plaça des formules pour faire léviter les deux corps. Si l’un des deux bougeait ou faisait encore une fois le malin, elle plongerait pour l’assommer de nouveau. S’il fuyait et si quelqu’un venait, elle tuerait sans pitié les deux otages. Car c’était bien deux otages qu’elle amena directement au palais de Trampoli Parc. Elle demanda aux gardes quelqu’un proche de la Reine ou la Reine elle-même, et attendit que quelqu’un vienne. Elle dit la chose suivante aux gardes, au cas où l’un des deux se réveillerait.



- Il faut un tempo-temporus pour les tenir dans vos prisons. Ce sont deux journalistes du Dreamag qui sont venus fouiner dans les affaires de la Reine. Dites à Dom-la-Championne qu’il faut envoyer immédiatement un deal au journal : s’ils publient quoi que ce soit la concernant, on bute les deux journalistes et ça fera le tour des cours royales. S’ils font rien, on les relâchera d’ici quelques jours, pour leur faire comprendre qu’il ne faut pas écouter aux portes.


Elle allait perdre du temps dans sa mission, mais après tout, le prochain royaume était loin et elle avait la nuit pour s’occuper des fouille-merdes. Elle attendit donc un haut placé du Royaume, quelqu’un d’impliqué et de confiance, voire la Reine elle-même, quitte à prolonger le plaisir de sa compagnie...après tout, après la censure, on pouvait bien s’octroyer tous les droits possibles. Alors qu'elle attendait qu'on s'occupe des deux journalistes, lui vint une idée.
Elle demanda aux gardes ou à ce qui se rapprocherait le plus d'une intendance.



- Vous n'auriez pas une fusée de détresse sinon ? Ou apparenté ? Y'a des complices dans la zone et j'aimerais pouvoir les coincer eux aussi. Il faut ça pour les appâter, sinon vous pouvez aussi envoyer la garde mais ce ne sera pas discret.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 387
MessageSujet: Re: Diplomatie en rebonds [Quête Joy]    Dim 8 Avr - 22:37

Ah oui, on part donc sur une bonne prise d'otage des familles, comme ça, sans respect. Alors oui, c'est mieux que de les tuer froidement et laisser leurs cadavres pourrir dans un pauvre royaume de la première zone, mais quand même. Tu sembles un peu flipper de potentiels alliés, peut être que tu te fais du souci pour rien, à moins que la subtilité avec laquelle j'ai amené ces personnages ne soit pas si subtil que ça et que tu ai lu clairement dans mon jeu ... En fait je sais pas, ou je choisis de garder des choses pour moi, qui sait ? Tant de doutes ! Comment ça du remplissage ? Bien sûr que non, je suis très inspiré enfin, qui ne le serait pas ? Enfin, il s'agirait de faire avancer ce bousin mine de rien. Tu arrives donc au palais, avec les deux corps inertes qui te suivent dans le plus grand des calmes. De par les regards à la fois intrigués et un peu énervés des gardes, tu comprends qu'ils sont pas trop fans de ce qu'il se passe. Parce que oui, Trampoli Parc c'est un royaume de rêves à la base, un endroit où rêveurs et créatures viennent sympathiquement bondir dans la joie et la bonne humeur. Donc voir débarquer un pélo, enfin une pélotte, avec ce qui ressemble à des cadavres sous le bras, ça le fait moyen. Et surtout ça attire des regards qui d'ordinaire n'auraient jamais liés de tels agissements à Dom, qui est si angélique en apparence. Suite à ton arrivée, une créature arrive pour écouter tes demandes, patiemment, tranquillement, te laissant tout finir. Vu comment les autres le traitent, tu devines assez facilement que le gars est bien placé dans la hiérarchie, disons qu'à part le seigneur, il n'y a pas grand monde au dessus de lui. Une fois ton speech terminé, il prend une grande inspiration, ferme les yeux quelques secondes, soupire et prend enfin la peine de te répondre. Autant te dire qu'il est pas très content le bougre.

« Alors déjà, non. Nous allons les garder le temps qu'ils se réveillent, les soignerons, nous excuserons puis notre reine les interrogera, afin de savoir ce qu'ils ont ou pas entendus. Mais il n'y aura pas d'emprisonnement, de rançon ou quoi que ce soit d'autre dans ce genre. Notre reine prendra les décisions qu'il faudra, sans avoir besoin d'en arriver à de tels extrêmes. Vous savez très bien dans quelle situation nous nous trouvons actuellement et attirer les regards de tout Dreamland sur nous n'apportera absolument rien de bon, au contraire, s'attirer les foudres de la plus grosse source d'informations du monde onirique se retournera contre nous bien assez tôt et peut détruire tout ce que nous tentons de construire. Si vous n'êtes pas capables de gérer ce genre de situation vous même, peut être devrons nous trouver quelqu'un d'autre pour s'occuper de la tâche qui vous a été confiée. »

Le gars s'en va en prenant les prisonniers avec lui, en regrettant peut être un peu la violence de sa réponse. Il n'a pas totalement tort cela dit, peut être que tu t'es laissé un peu partir en sucettes avec ces pauvres journalistes, une déformation professionnelle sûrement. Il n'empêche qu'il a été un poil trop violent, je te l'accorde, ouvre tes chakras et pardonne lui, disons que tout le monde au royaume n'est pas forcément aussi relax avec cette histoire d'alliance et de potentielle invasion que Dom. Un des gardes répond tout de même à ta dernière requête par sympathie, en se disant qu'au final, tu travailles pour eux donc t'empêcher de faire ton boulot n'est pas la meilleure des choses à faire. Il te files donc quelques fusées éclairantes, du genre qui ressemble à un petit bâton de dynamite et qui crache une bonne vieille fumée rouge pétante. Il s'éloigne aussitôt en baissant les yeux, histoire d'éviter ton courroux au cas où son supérieur t'aurais un peu trop énervé. T'es libre de tes actions désormais, fais toi plaisir, mais évite de tuer tout le monde quand même, c'est pas sympa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 34 400
Points de Réputation : 29 700
Messages : 281
MessageSujet: Re: Diplomatie en rebonds [Quête Joy]    Lun 9 Avr - 19:44

Manifestement, on avait affaire avec des tocards. Les gardes, pas chatouilleux sur le principe du secret défense, étaient du genre à penser qu’il valait mieux une info croustillante vivante, plutôt que morte. Ah bah si c’était comme ça qu’on voyait le secret confidentiel, fallait le dire tout de suite les gars ! Non mais ouvrons les ambassades, balançons tous les dossiers secrets par les fenêtres, et on fait passer les entretiens privés entre Seigneurs à la radio ! Allons-y ! Le type chargé de l’intendance fustigeait le comportement de Joy. Donc manifestement, on avait affaire avec des tocards. Joy resta impassible, elle avait l’habitude de ces discours dans la Famille, pour sauver les apparences tout ça. Une Reine veut d’un côté lancer une guerre contre un royaume neutre qui n’a rien demandé, et de l’autre fallait montrer patte blanche. Le coup classique des pisse-froids. La matheuse ne réagit pas le moins du monde et voulut surtout passer à la suite de sa mission, parce qu’elle commençait à perdre du temps avec le menu fretin.


Joy prit les bâtons de dynamite et se ravisa sur son idée. Elle avait perdu assez de temps pour des futilités et si le Royaume ne voyait aucun problème à la fuite d’informations confidentielles, elle n’avait aucune raison d’agir dans son intérêt. On était coolos avec la fuite de données ? Ça lui allait très bien, dans le pire des cas, comme l’avait souligné le gars, il enverrait quelqu’un d’autre et elle, elle retrouverait des gens qui n’ont pas peur d’avoir des gouttes de sang sur leurs mains, même invisibles. Des gens sérieux quoi. La matheuse alla patienter le reste de la nuit en entraînant sa capacité de rebond et de calculs en vols et en sauts, avant de se réveiller.

Prochaine nuit : Royaume des Glaces. Elle avait déjà sa tenue en tête, et elle ressassa sa mission toute la journée, ainsi que les infos qu’elle avait pu avoir sur la jeune Reine. Débridée, fêtarde, jeune, inexpérimentée...ce serait l’occasion pour elle de s’affirmer dans le jeu onirique des diplomaties, mais avec sans doute les bonnes pincettes pour lui causer. Facile sur le papier, moins dans les faits. Comme toutes les Reines de Dreamland.


*


Elle arriva dans le Royaume des Glaces la nuit suivante, habillée pour l’hiver et surtout, avant toute chose, elle fit un tour de la ville de Neige pour bien prendre les informations nécessaires. Nombre de soldats visibles, états des bâtiments et surtout des bâtiments officiels, présence de l’autorité, nombre de voyageurs et bien sûr l’ambiance générale de la ville. Elle passa au marché de Noël qui se tenait tous les jours sur la place et prit un verre de vin chaud avec du pain d’épices, ainsi que quelques confiseries pour la neige à base de sirop d’érable. Ne sachant trop où aller, elle se dirigea d’abord vers le palais d’un bon pas, et s’annonça de la manière suivante à un garde ou autre figure d’autorité qui pourrait la faire accéder à des gens capables de parler diplomatie, ou bien capables de lui dire où se trouvait actuellement Frost.


- Salut à vous ! Je viens de la part de la Régente de Trampoli Parc, Dom-la-Championne. Je suis son ambassadrice et je souhaite avoir un entretien avec quelqu'un de la cour de Frost, ou bien Frost elle-même, au mieux. Pouvez-vous accéder à ma requête ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 387
MessageSujet: Re: Diplomatie en rebonds [Quête Joy]    Jeu 31 Mai - 1:17

- Qui ça ?

Ok ça commence bien ! Visiblement la figure d'autorité elle était bien entachée par ce que tout ce qu'il trouva à dire à l'évocation de « Dom la championne » c'est un magnifique vide sidéral dans sa mémoire quand les neurones allaient chercher une certaines « Dom la championne » dans la section « nom ou personne à garder en mémoire ». Il faut dire qu'il est assez naturel pour un garde lambda d'un royaume comme celui de la glace, un royaume dont les habitants sot assez naturellement peu aventuriers et voyageurs, ne connaissent pas le nom du seigneur d'un royaume de la première zone qu'ils ne se gêneraient pas forcément trop à qualifier de « royaume mineur ». Le garde arborait un regard bovin alors qu'il fouillait dans la bouillie de sorbet de glace à demi-fondue qui lui servait de cerveau qui pouvait être Dom. Il s'excusa auprès de la voyageuse et s'éclipsa en disant qu'il allait demander à son supérieur. Le supérieur qui ne tarda pas à arriver et dont l'apparence était plus que singulière. Ce n'est vraiment pas comme ça qu'on s'imagine un capitaine de la garde du palais royal du royaume de la glace. Un petit manchot paré d'une armure qui arriva en se dandinant comme... bah un manchot quoi. Il regarda Joy e haut en bas en la détaillant de son attitude légèrement bonhomme avant de demander à son soldat de lui répéter. Il lui envoya une claque derrière la tête en effectuant un bon pour atteindre cette dernière avant de s'excuser auprès de la voyageuse.

- Imbécile ! … Excusez-moi je vous prie ! Il est tout nouveau et il n'a pas inventé le sorbet goût coco si vous voyez ce que je veux dire. Vous dites venir en tant qu'émissaire pour un une reine de la première zone si je comprends bien. Hmmm...

Il sembla réfléchir en plongeant son bec dans son aile comme un humain porterait sa main à son menton. Il se demandait en fait ce qu'il risquait s'il envoyait la voyageuse directement à Frost. Dans les fait il ne savait qu'à peine mieux que son soldat ce qu'était Trampoli Park mais faisait tout de même mieux illusion. Il calcula rapidement le coût/avantage de cette décision et en arriva vite à la conclusion. Ça valait pas le coup d'amener Joy même si c'est une ambassadrice puis qu'il vient au nom d'un seigneur « mineur ».

- Je peux vous amener jusqu'au quartier du général Mistraill de sa majesté qui prendra en compte votre demande. Veuillez bien me suivre ! Et toi ! Révise ta géographie et tiens toi droit durant ta garde ! Tu me fais honte !

Il engueula au passage son soldat  avant de conduire de sa démarche dodelinante voire culbitante parfois dans les couloirs de l'immense palais de glace. Sa beauté était sans pareille. Une structure entièrement faite de cristaux de glace parmi les plus pures et beaux. Les jeux de lumière rendaient le tout magnifique avec des nuances de couleurs se reflettant parfois de bloc e glace à bloc de glace dans une harmonie de couleurs très complexe mais non ps hasardeuse. L'architecte du palais était définitivement un fou furieux pour avoir pensé tout ça. Ça devait être l résultat de calculs très poussés sur la lumière, els possibilités architecturales avec la masse de la structure etc. Ou tout simplement un génie naturel. Enfin passons. Joy fut guidé quelques temps par le manchot qui tenta de faire la conversation avec Joy qui n'osait pas lui demander ce qu'elle faisait là, ce n'était pas son affaire et il préférait laisser le général s'occuper de tout ça. Du coup il passait d'un sujet bannal à un autre du type :

- Avez-vous visité le marché de noël ?! Il est très beau en ce moment ! J'espère que vous avez visité le stand de Olivetti et fils ils font les meilleurs cristaux de glace parfumée du royaume. Particulièrement le goût sardine qui est délicieux.

Il finit par demander à Joy d'attendre dans un petit salon avant d'entrer dans une pièce. Il revint quelques instants plus tard en lui disant qu'elle pouvait entrer avant de s'éclipser. Une fois entrée, elle pouvait voir que depuis la pièce qui ressemblait vraiment au cliché que l'on peut se faire d'un bureau e général. Schéma d'armes de guerres, armes accrochées au mur, plans et cartes sur de grandes tables déployées, énorme bureau signe d'autorité, livres sur la stratégie de guerre dans un coin et une vue imprenable sur les plaines gelées du royaume alors qu'au loin on voyait le blizzard approcher, apportant son lot de micro-transactions pour obtenir de nouveaux skins.

La créature derrière la bureau observait le panorama avant de se tourner vers joy. Une aura puissante de se dégageait de cette personne. C'était indubitablement un puissant guerre. Joy pouvait presque entendre son rythme de respiration dans le silence lourd du bureau. La lenteur et puissance de son souffle imposaient presque le respect. C'est con à dire mais comme si rien qu'au rythme de ses expirations ou sa posture cette créature imposait son charme ou plutôt son respect. Il désigna un fauteur à Joy en direction d'un coin plus cosy, plus salon du bureau. Il se positionna alors de l'autre côté d'une petite table de salon sur un autre fauteuil après avoir servi le verre d'un alcool visiblement fort vu la ressemblance de la robe à celle d'un whisky. Il ne prit pas la peine de se présenter et entra directement dans le vif du sujet.

- Mon capitaine m'a dit que vous veniez au nom de Dom la Championne. J’ignorais qu'elle avait des voyageurs à son service. Mais... ce qui m'interroge le plus est plutôt : Qu'est-ce qui peut la pousser à  envoyer une voyageuse aussi loin de son royaume jusqu'aux confins de la 4° zone ? Elle a un service à demander je suppose. Bien... je vous écoute.

Le général Mistraill se voulait assez intimidant, comme s'il faisait passer un entretient d'embauche. Il imposait son rythme. Il avait une voix dure et rigide avec un rythme très saccadé, presque militaire mais un timbre étrangement doux. C'était lui qui avait la main, c'était lui qui était chez lui. Il jouait à domicile et il prenait l'attitude tant physique que conversationnel d'une personne décidée à ne rien accepter de ce qu'on lui propose de toute façon. Peut-être pour intimider Joy et pour la tester ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 34 400
Points de Réputation : 29 700
Messages : 281
MessageSujet: Re: Diplomatie en rebonds [Quête Joy]    Dim 3 Juin - 20:18

Le « qui ça » prononcé avec la voix de celui qui bittait rien, c’était pas vraiment un bon signe. Le garde s’en alla comme quelqu’un incapable de faire autre chose que tenir une arme et garder les yeux ouverts, pour trouver un supérieur, sûrement quelqu’un non soumis à la consanguinité et capable de conserver quatre neurones dans un bocal crânien. Enfin c’était pas sûr, aux dernières nouvelles les mecs de la glace étaient tous quasiment givrés. Allez, celle-là est gratos les filles. Le supérieur arriva en la personne tout à fait respectable...enfin presque, d’un petit manchot en armure que Joy trouva finalement assez classe pour un animal se déplaçant régulièrement sur son bide. Elle se prit à sourire en voyant le manchot agir et fit une moue quand il frappa son garde.


- Oh, je vous en prie, pas besoin de frapper le garde, après tout il n’est pas forcément au courant de tout ! Il faut bien de tout pour faire un monde, n’est-ce pas ? C’est en effet sous cette dénomination que je me présente devant vous…


Le manchot lui parla d’aller voir un général, et Joy eut une lueur dans son regard. Malin, malin et demi, le manchot avait lu clair dans le jeu des puissances. Peut-être par prudence, peut-être aussi par réflexe. Ne connaissant pas le royaume de Trampoli Park, ou alors pas assez, il avait jugé que la Reine n’avait pas besoin d’être dérangée. Passer les échelons convenaient assez bien à la matheuse, et puis aux dernières nouvelles Frost était souvent de sortie, et peu expérimentée. Elle ne voulait pas forcément d’une pisseuse pour discuter, un général serait parfait, à la réflexion.

Ils rentrèrent dans le Palais des Glaces, comme dans le monde réel mais sans Philippe Candeloro sur des patins, et la voyageuse fut estomaquée par la beauté des salles. Les glaces reflétaient la lumière, des couleurs venaient de partout et se jetaient de manière réfléchie et ordonnée de-ci de-là avec une harmonie vraiment très impressionnante. C’était mathématique, précis, maîtrisé, ça forçait le respect. Elle était après tout chez une Reine de Dreamland, c’était à la limite la moindre des choses que de voir de telles assemblements de glaces et de couleurs ensemble. Elle répondit aussi poliment au manchot qui tentait de faire la conversation non sans talent.



- Pas du tout, mais j’espère avoir un peu de temps disponible pour m’y rendre. Je dirais à vos commerçants qu’ils sont recommandés, il est bon d’avoir des gens solidaires avec le pouvoir en place, et une admiration réciproque de part et d’autre.


Réponse diplomatique pour conversation diplomatique. Elle avait répondu naturellement tout en faisant celle qui savait comment on gérait une population. Ça pouvait assez bien passer niveau crédibilité ou encore juste de la sympathie tout en rajoutant de l’eau au moulin du déguisement de diplomate. On la fit patienter quelques instants devant un bureau puis elle entra dans un bureau classique d’un homme de guerre, pas vraiment une surprise. Elle avisa la créature, assez belle et impressionnante pour une voyageuse même expérimentée. Elle ressentait son aura déversée et sentait bien qu’elle n’était plus là pour déconner. Pas de présentation, une invitation à s’asseoir. Joy décolla de l’observation de sa respiration, qui imprégnait toute la pièce et donnait une véritable intimidation, comme elle avait rarement l’occasion d’en subir. Subir était le mot, car elle était submergée par la puissance de la créature. Cependant, elle tenta de faire bonne figure et prit place à l’endroit indiqué, des fauteuils pour discuter. On rentrait dans le vif du sujet, enfin.

Il parla en premier et Joy imprima toutes ses paroles pour ne pas en perdre une miette, et répondre correctement, ajustant ses réponses déjà préparées à l’ambiance.



- Tout d’abord, sachez que je viens de la part d’Athia. Je suis en quelque sorte prêtée à Dom-la-Championne, à qui je suis à la fois fidèle, et amicale. Je vois ça comme un service que je lui rends, en gage de mon affection. La longévité en amitié, ce sont des jalons parfois étonnants, comme un voyage dans la 4e zone. Chez vous, par exemple.


Elle sourit l’air tranquille, avec le palpitant à 250 sûrement grillé par le Général, mais elle s’en fichait. Elle prit du bout des lèvres le breuvage servi et toussota un peu en sentant la brûlure marquer son œsophage. Sacré remontant. Il venait de Russie ou quoi ? La diplomatie russe était réputée pour gérer l’international à la vodka, ce qui a valu quelques moments fameux au cours de l’histoire, et ce Général semblait tout droit sorti du Kremlin avec sa pratique. Joy écarta son sourire, elle se prit au jeu.


- Passons. Le premier point n’est pas un service qu’elle vous demande, il s’agit tout bonnement d’une alliance. Une alliance profitable entre vos deux royaumes. Profitable car Trampoli Park ne demanderait pas un service qu’il devrait vous rendre, mais un accord commun, et durable. A partir de là, Dom-la-Championne souhaite mener avec ses précieux alliés une guerre somme toute facile à gagner...avec les bonnes personnes. Dans un cadre stratégique compliqué à l’échelle de Dreamland, elle a pensé à vous, comme une présence rassurante dans un pays...soumis aux aléas des grandes puissances.


Elle prit une autre gorgée, posa le verre à moitié plein encore, et décroisa les jambes pour mieux les recroiser. Redevenant un peu sérieuse, elle tenta le dernier coup d’estoc.


- Enfin, ces questions pourraient intéresser votre Reine, pour le volet...géo-politique. Pour le reste, je suis certaine qu’on pourra remettre, dans le cadre d’un accord consenti, toute notre confiance entre les mains d’un militaire expérimenté...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 387
MessageSujet: Re: Diplomatie en rebonds [Quête Joy]    Lun 4 Juin - 0:34

Le général Mistraille observait Joy silencieux et écoutait ce qu'elle avait à lui dire. Son attitude générale en disait long sur sa personnalité. Il faut dire qu'il est plutôt transparant. Il est franc du collier, direct, ne tergiverse pas et se trouve être reconnu pour son flegme et pire encore son aspect froid. Sans mauvais jeu de mot, il a un tempérament glacial. Il ne s'emballe pas, prend le temps de la réflexion et perds des décisions totalement déconnectée de ses émotions ou même de ses affectes. Et c'est certainement là que se trouvait l'erreur de Joy dans sa tentative de « séduction » du général pour tenter de l'amener à lui permettre de rencontrer la reine Frost. Elle insinua que, si tout se passait bien dans le cadre de l'alliance qu'elle proposait, il s'en verrait être récompensé avec une position de choix. Ce fit directement tilt dans l'esprit du général. Tout ce que lui disait la voyageuse n'était que du flan, de la tentative de séduction sans aucun fond. Des conneries de diplomate mielleux. La température de la pièce baissa de quelques degrés et l'épicentre de cette baisse de température n'était autre que le général. Et au delà de ça, elle s'était décrédibilisée elle-même en avouant qu'elle n'était au final qu'une simple mercenaire. Bah oui ! Qu'est ce qu'elle a à perdre dans tout ça la voyageuse ? Absolument rien. C'est facile de faire des propositions aberrante voire absurde quand on n'a rien à perdre ou à gagner.

- Je ne suis pas certain de comprendre où vous voulez en venir... Permettez-mois résumer vos propos sans le moindre filtre digne d'un diplomate véreux.  Vous êtes l'ami d'un ami de Dom qui vous charge de faire son sale travail pour nous convaincre de  nous aller à elle pour faire une guerre à sa place. Et vous comptez nous amadouer en tentant de soudoyer des personnes telles comme moi en leur proposant des postes d'importance dans votre machination... Par ce que oui, j'ai bel et bien compris vos insinuation voyageuse.

Il se leva, tourna le dos à Joy puis se dirigea d'un pas ferme et décidé vers la fenêtre d'où il se mit à observer le royaume comme il le faisait au moment où la voyageuse avait pénétrée la pièce. L'atmosphère s'était légèrement réchauffée au moment où il s'était éloigné. Toujours en regardant par la fenêtre, il reprit la conversation.

- Je ne suis pas un vulgaire diplomate. Vos flatteries, vos tentatives de corruption et votre verbillage ne m'intéressent pas. Je suis un soldat, il militaire. Je sais des choses sur la guerre et ce que je peux vous affirmer c'est qu'une guerre n'est pas ce qui serait profitable à mon royaume. Nous faisons face aux révoltes des rebelles de Perte qui n'attendent qu'une chose, c'est que l'on tourne le dos ailleurs pour renverser le pouvoir. Le royaume de cristal lui n'attend lui aussi qu'une chose ; se retourner contre nous. Le royaume est au plus bas de sa puissance depuis des années à cause de l'encore récente prise de pouvoir de notre reine.  Et vous pensez que dans cette situation, il nous serait profitable d'envoyer nos troupes pour une guerre, dans la première zone je présume, ouvrant ainsi les défenses militaires du royaume alors que nos ennemis n'attendent qu'une chose... précisément que nos garnisons au sein de nos terres se vident !

Il se retourna alors à nouveau vers Joy puis la pointa du doigt d'un geste hautement accusateur. Sa voix était dure et glaciale, cinglante comme un vent venu du nord.

- Tout ce que vous voulez faire, c'est profiter de la force de notre jeune reine mais aissi de la naïveté dû à son jeune âge. Mais si je suis son conseillé, c'est bien pour une raison ! L'empêcher de faire les mauvais choix ! Et accepter votre proposition serait un mauvais choix. Vous ne me l'avez pas encore explicité mais je sais que ce serait un mauvais choix ! Par ce que vous nous proposez cet accord pour les mauvaises raison.

Ouch ! Ça se corse. Ça va pas être facile de négocier. Il a l'air remonté sur le coup et pas prêt à se faire berner. Il avait même l'air d'avoir des idées assez arrêtées. Mais, il laissa un silence peser après avoir baissé son doigt, comme s'il attendait la réaction de Joy, sa défense, ce qu'il avait à dire, soit pour s'enfoncer, soit pour essayer de prouver qu'il était de bonne foi, ce dont Mistraille ne semblait pas du tout persuadé. Contrairement à sa reine il n'a pas d'amour particulier pour les voyageurs et se méfie plutôt de leur inconstance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 34 400
Points de Réputation : 29 700
Messages : 281
MessageSujet: Re: Diplomatie en rebonds [Quête Joy]    Lun 4 Juin - 19:27

Ce qui s’appelait briser la glace. Ou pas. Ou pas du tout. Joy sentit le Général se tendre, se raidir. Pas le genre à déconner, plutôt à balancer des fions gratos. Forcément, on ne devenait pas général d’un royaume aussi important à faisant des câlins à la première venue. Elle encaissa les réponses cinglantes du Général sans ciller. Elle avait vu pire dans la Famille, déjà, et ensuite...elle avait encore pas mal de maisons à visiter, si la première n’était pas jouasse, il suffisait d’aller à la suivante. Cela étant, elle prit la peine de répondre, en tant qu’invitée et diplomate, la politesse méritait bien un entretien brûlant au niveau du mépris ambiant.


- Un diplomate véreux ? Merci pour le féminin, pour commencer, et comme je vous l’ai dit, en plus d’être prêtée je suis également une amie de la Reine de Trampoli Park. Je n’ai pas besoin d’argent, ni même de royaume à défendre pour avoir des convictions. Vous parlez d’un sale travail, je ne vois ici que le travail de la guerre, duquel il y aurait beaucoup à dire sur sa propreté toute relative. Je ne tente enfin pas de vous amadouer par quelconque moyen, mais je vous présente simplement une situation qui aura ses naturels référents. Si comprendre cela est en dehors de vos capacités, alors détrompez-vous, mes insinuations ont raté leur cible.


Le Général se leva et alla observer le royaume. Ça partait pour un refus clair et net, nul besoin de forcer la dose. Cela étant, il venait de se tromper assez lourdement, assez pour ne pas insister, et assez pour que la voyageuse remette les pendules à l’heure. Elle retrouvait sa verve de l’ancien temps, avec son entrée dans la Famille, et elle avait un peu oublié à quel point les créatures de haut rang pouvait se prendre pour le haut du panier...Elle prit tranquillement le verre du breuvage servi, le tourna doucement en l’écoutant balancer la suite de l’averse. Pas même une avalanche, elle aurait presque préféré, histoire d’avoir des anecdotes à raconter à Jock à son retour !

Il poursuivit et Joy nota les points à reprendre à son tour de parole. Elle releva quelques quiproquos difficiles à esquiver, et enfin...une certaine assurance qui cachait en réalité une véritable peur : celle de laisser la Reine être approchée. La gouvernance par la terreur pour dégoûter une diplomate du Royaume, prétendre des principes, pour mieux sauver son honneur. C’était bien un militaire, il forçait l’admiration à grands renforts d’immenses conneries débordantes.



- Pardonnez-moi d’être...comment vous dites ? Ah oui, une vulgaire diplomate...Pour la corruption, je n’ai encore rien proposé. Vous ne connaissez peut-être pas l’adage qui dit « ne rien dire, surtout en parlant, est l’art de la diplomatie ». Non, je n’ai rien, je n’ai fait que donner quelques pistes. Votre réaction en dit long à la fois sur vous, et sur ce que vous voulez pour ce royaume. Et tout cela, la vulgaire diplomate que je suis l’a très bien compris, ne vous en faites pas. Vous dites avoir l’expérience de la guerre, mais à quel moment vous ai-je demandé des troupes ? A quel moment ai-je demandé de vider tout un royaume pour une Reine dont vous ignorez quasiment tout ? Vous connaissez l’art de la guerre, Général, mais la diplomatie vous dépasse de loin, de ce que vous laissez transparaître...et c’est fort dommage.


La créature de glace se retourna et pointa un doigt sur Joy, qui manqua de pouffer de rire. Elle finissait tranquillement son verre et le regardait d’un air...presque empathique. Le doigt accusateur semblait celui d’un procureur boursouflé par son indignation, c’en devenait comique. Elle se leva et ne prit pas la peine de repousser l’aura du militaire, ou même de sortir la sienne pour faire un concours de qui pisserait le plus loin. Elle rigolait carrément en l’entendant.



- C’est vous le Général du Royaume ? Je comprends mieux pourquoi votre puissance est aussi basse depuis quelques temps. Vous semblez accuser la Reine comme si elle était la seule responsable de ce chaos, mais à vous écouter, on dirait que vous avez pas mal merdé vous aussi...simplement, Général, quand on vous propose que la moitié d’une proposition, ce que vous faites n’est pas un choix, mais un préjugé. Alors, ce que vous pensez faire, ce n’est pas une décision raisonnée, mais une sottise coupable d’ignorance. Peut-être l’assumez-vous, mais cet état de fait ne rend ni honneur à votre grade, ni honneur à tout le Royaume que vous prétendez – peureusement – représenter.


Elle fit mine de prendre la porte sans avoir été invitée à le faire, et se retourna.


- Pour finir : quelles sont selon vous les bonnes raisons pour agir ? Les bonnes raisons avec des exposés qui ne sont pas présentés entièrement, j’entends, bien sûr. Oh, je pourrais vous convaincre, mais les insultes que j’entends depuis tout à l’heure, parfaitement gratuites et non avenues ne font pour l’heure de vous qu’un militaire de plus sans panache, ni avenir. Dom-la-Championne a de grands projets, peut-être en effet vaudrait-il mieux que le Royaume des Glaces reste dans sa torpeur. Il serait grave de voir la faiblesse aux côtés de l’initiative.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 387
MessageSujet: Re: Diplomatie en rebonds [Quête Joy]    Sam 9 Juin - 0:50

Eh bah dites donc ! Autant le général il est pas tendre dans ses paroles mais alors là Joy j'ai même plus de mot. Tant d’impertinence de la part d'une personne qui vient solliciter une alliance ça dépasse l'entendement. Arrêtez-la elle est clairement devenu folle à insulter ainsi le général. D'autant plus qu'elle faisait ça ici... chez lui, dans son propre bureau. Bon en plus pour lui dire qu'il n'entendait rien à la politique... ce qu'il lui avait avoué clairement un peu plus tôt, je vois pas l'intérêt. Le général aurait très bien pu juste appeler la garde et chasser Joy du royaume voir le faire tuer. Au pire, qui est-elle ? L'amie d'un seigneur de la première zone ? Pas de quoi déclencher un incident diplomatique majeur. En plus, comme tous les voyageurs, elle ne devait être qu'un pion dans le jeu de ses prétendus « amis ». Pour quelqu'un qui disait donner des leçons de diplomatie, c'est pas super délicat. Bon, elle devait considérer le royaume du froid comme déjà perdu à la cause de trampoli park et devait se dire qu'elle n'avait plus rien à perdre. Mais du coup, qu'est ce qui empêcherait le général de raconter à qui veut l'entendre que Joy est une personne qui se veut mielleuse au premier abord puis très agressive et mauvaise en réalité. Par ce que c'est exactement ce qui s'est passé, à peine eut-elle fait face aux récriminations du général qu'elle était devenu très agressive. Et si tout son discours n'avait été que manipulation pour voir comment réagirait Joy ? Bon, je vous le dit tout sec, c'est pas le cas. C'est pas le genre du bonhomme. Il est très franc et va directement au but en disant ce qu'il pense. Manquant de tact, ça c'est clair. En effet, Joy au final n'avait rien annoncé ni proposé de concret, lui avait sauté sur des conclusions, peut-être hâtives, ça c'est ce qu'on peut pas lui enlever à Joy. C'est un fait, le général avait directement réagis sur la défensive en défendant des positions faibles sur des présupposés non fondés. On n'en sait rien au final ce qu'allait proposer Joy par ce qu'elle a préféré monter au créneau et directement l'insulter plutôt que d'essayer de lui prouver qu'il avait tors. Qui sait, peut-être était-il plus ouvert à la conversation que ça. La réaction de Joy à son discours n'avait fait qu'une chose, confirmer ses soupçons et qu'il était juste partisant de ka diplomatie agressive. La diplomatie basse de plafond quoi. La voyageuse n'est qu'une manipulatrice qui cherche à profiter d'eux. Elle joue la gentille au premier abord et quand tu la contrarie, elle t'envoie des fions et n'hésiterait pas à te laisser crever la gueule ouverte. Clairement pas le genre d'alliés qu'il voudrait dans une guerre et certainement pas non plus le genre d'alliés dont ils ont besoins. Bon et passons sur le fait que Joy semblait mieux savoir que quiconque ce qui était bon pour le royaume de la glace et pour Dreamland en général. Encore une belle preuve de l'ego hypertrophié des voyageurs. Le général la regardait déblatérer ce qu'il qualifierait bien de « conneries » avant de laisser un silence planer et de répondre simplement.


- C'est bon ? Tu as fini de m'insulter voyageuse ? Si c'est vraiment juste pour dire ça que tu es venu d'aussi loin, je pense que tu aurais pu économiser ta salive et ton énergie allant directement taper à la porte d'un autre royaume. Je ne te retiens pas plus. Je pense que tu connais le chemin de la sortie. Je pense que vous n'avez pas besoin de moi pour la trouver étant donné que je suis incompétent.


Et là... c'est le drame ! La porte s'ouvrit ! Avait-il émit un signale secret à la garde pour qu'elle pénètre dans le bureau pour mettre Joy aux arrêts ?!


- Hey Mistrou' ! Euh tu vas rire mais j'ai plus rien à boire et je sais que tu planque toujours de bonnes bouteilles ! Tu peux m'en dépanner une ou deux ! Je suis avec... euh... j'vous dérange ? C'est qui elle ?


Ouais ouais ! C'est bel et bien la seigneur e la glace qui débarque dans le bureau du général pour lui taxer de l'alcool, le tout dans une tenue plus proche de celle de la gamine de 16 ans prête à partir en boite pour aller se faire sauter euh pour aller danser je veux dire ! Le général pour sa part ne semblait pas du tout surprise. Il faut dire que c'est tout à fait le genre de sa maîtresse. Il s'inclina légèrement avant de simplement répondre à la reine tout en s'approchant de son bar personnel et d'y prendre deux bouteilles qu'il porta à la seigneur qui grimaça en voyant qu'il n'en apportait que deux, quel radin ce mec !


- Tenez ma reine. Quant à qui est cette voyageuse... étant donné qu'elle est venu ici pour vous rencontrer, je préfère la laisser se présenter. J'aurais peur de faire des erreurs en piètre diplomate que je suis. Nous discutions de cela justement.
- hahaha ça ouais t'es difficile en affaire mon Mistrou ! Mais te dévalorise pas comme ça t'es génial ! Et puis t'es franc du collier j'aime ça moi. T'es une brutasse mais c'est marrant !


La seigneur saisit les deux bouteilles, regarda un peu les étiquettes en grimaçant... c'est qu'il se gardait les meilleurs trucs pour lui l'enfoiré ! Elle fit son regard de fouine puis posé les deux bouteilles sur la table devant Joy qui put voir que c'était pas non plus n'importe quel alcool si elle s'y connaissait un peu. La reine du froid avança d'elle même jusqu'à la réserve de bouteille et commença son marché en fredonnant de joie à l'idée de se boire tout ça. Le général, toujours aussi lisse ne semblait pas réagir mais rageait intérieurement de se faire encore piller par la reine... mais bon, elle a droit de disposer, c'est son palais après tout. Notons au passage que le général est pas mauvais bougre et que malgré son air protecteur vis à vis de sa reine et ses doutes quant à sa capacité à gérer les relations diplomatiques du royaume, il lui faisait confiance. Il aurait préféré qu'elle et Joy ne se voient pas mais bon, maintenant que c'était fait, il ne voyait pas de raison de faire obstruction. Il avait confiance en la capacité de sa maîtresse à reconnaître la malhonnêteté et les manipulations de cette voyageuse. Alors qu'elle avait déjà 4-5 bouteilles dans les bras, elle se tournait vers Joy tout en fouillant pour en prendre plus.


- Bon, du coup qu'est ce que tu me veux ? Fais fissa j'suis un peu pressée ! J'ai une invitée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 34 400
Points de Réputation : 29 700
Messages : 281
MessageSujet: Re: Diplomatie en rebonds [Quête Joy]    Sam 9 Juin - 15:34

Joy hocha la tête comme une sale gosse en entendant le général dire qu’elle avait proféré des insultes. Le général était un enfant dans le corps d’un adulte, c’est-à-dire qu’il tirait le premier et se plaignait ensuite des coups reçus. Mais bon, on ne pouvait pas trop en demander à un militaire. Avec les créatures dans l’armée, généralement c’était toujours la faute des autres, jamais la leur. Toujours la faute des voyageurs, jamais celles des créatures – comme si c’était des voyageurs qui avait créé la putain de Perte, et qui trouvaient ça juste complètement normal. On ne pouvait pas discuter avec ceux qui avaient l’ego d’une créature à la place d’un cerveau, et c’était d’une saveur incroyable pour la voyageuse que de le faire monter au créneau. Très simplement, elle se dit que le Général n’avait pas l’habitude de se prendre des réparties en pleine poire, surtout au sujet de son incompétence totale d’une part en matière de diplomatie, d’autre part son incompétence totale concernant le dossier, Dreamland, et le reste du monde en dehors de son royaume en fait. Elle haussa les épaules, il ne servait à rien de discuter avec des gens enfermés entre leurs propres murs, qu’ils soient de glace ou de chiasse, et elle se décida à partir. Le Royaume du Cristal devenait tout indiqué, quand tout à coup…


Tiens, la Reine. Fidèle à l’image qu’on lui avait présentée. Joy esquissa un sourire double. Déjà, la Reine faisait l’adolescente qui découvrait la vie, bon pourquoi pas. Ensuite ça voulait dire qu’elle pouvait avoir une autre chance avec elle. Mais pas tout de suite. Elle était encore emportée contre le Général, et bondir sur la négociation serait contre-productif pour le moment. Parler avec une Reine qui ne voyait que le divertissement dans sa vie, c’était pas la bonne idée dans l’immédiat. Par contre se pinter la gueule en sa compagnie, c’était déjà tentant, en plus d’être quasiment de la nostalgie. La Reine fit son petit marché l’air de rien, sans aucun respect pour le bureau de son Général, qui se mettait en quatre pour la satisfaire. Joy ricana dans sa barbe en toisant le Général en mode petite peste, et se présenta tranquillement tandis que la Reine choisissait les bouteilles.



- Joy Killamanjiro, ma Reine. Je suis venu de la part de Dom-la-Championne qui souhaite nouer des liens avec vous, en toute amitié. Vous avez fort bien décrit l’intervention de votre...subordonné...et j’allais partir pour visiter votre magnifique Royaume. Tu...on se tutoie, ce sera plus simple ? Tu veux que je t’aide à porter les bouteilles. J’ai mieux que ça, je peux les faire léviter en rang de petits soldats, comme ça vous...tu, pardon, peux en prendre autant que tu veux.


Elle jeta un coup d’oeil au Général. L’idée de lui piller sa réserve et de s’la coller avec la Reine lui semblait soudainement être une merveilleuse perspective. Elle fit léviter les bouteilles qui s'envolèrent des bras de la jeune Reine, elle leur fit faire des figures géométriques pour montrer son pouvoir et jouer sur l'apparence assez cool des formules, puis les rangea les unes derrière les autres, parfaitement alignées, aucune ne dépassant de l'autre. Militairement, et joyeusement (rofl).


- Je ne souhaite pas te déranger si tu as une invitée, je peux juste aider à porter les bouteilles, c’est la limite de mon pouvoir. Mais pour avoir goûté un peu le breuvage de votre Général...de ton Général pardon, j’suis pas contre vous accompagner dans la dégustation. On pourra développer ce que veut la Reine de Trampoli Parc, et les bénéfices que vous pourrez en tirer.


Analysant la Reine, elle voulut ajouter une phrase pour la flatter, mais si elle appréciait la franchise, il valait mieux jouer cartes sur table avec elle, et rapidement. Elle était jeune, au pire elle se prendrait un deuxième STOP d’une violence inouïe (rappelons-le) et irait ailleurs.


- Enfin, j’ai toujours considéré que la diplomatie fonctionnait mieux avec de l’alcool. C’est ce qu’on dit dans notre monde, nous les voyageurs. Je peux vous en parler autour de ces bouteilles, encore une fois. Je me tiens à votre disposition !


Ou l'art de faire un cunnilingus juste avec les mots. Merci Lili-Anna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 387
MessageSujet: Re: Diplomatie en rebonds [Quête Joy]    Lun 18 Juin - 15:17

Le général du royaume du froid gardait un calme olympien face à la situation. Il l'accusait sans broncher la fatalité qui avait poussé la reine à débarquer alors qu'il allait chasser Joy. Bon au pire, d'un certain point de vue, il s'en foutait hein. Si la reine décidait de l'écouter, soit. C'est elle qui décise, juste qu'il ne se priverait pas de la mettre en garde sur le coup. Il notait au passage que quand il s'agissait de parler à la reine du froid, la langue de Joy se faisait tout de suite plus de miel que d'épine comparativement à ce qu'elle lui servait plus tôt. Selon lui tout ça n'était qu'une preuve de plus que cette petite peste n'était qu'une incorrigible manipulatrice qui voulait profiter de la jeunesse et l'innocence de sa souveraine. Il ne releva pas no plus le fait qu'elle s'amusait à le dépouiller pour le compte de la reine. Adieu bouteilles de 500 ans d'âge de vodka des soupires ! Il t'aura aimé même s'il n'aura jamais pu te goûter. La reine regardait le petit numéro de Joy pour sa part avec la bouch en cul de poule air de dire « ah oui... c’est bigrement pratique en effet !» Elle aurait pu e créer un animal de glace pour porter le tout aussi, le résultat aurait été le même mais bon... Il faut dire que de si belles bouteilles qui dansent en l'air, ça fait son p'tit effet à une jeune alcolo. Notez le côté débile de la situation n'empêche, la reine qui vient taxer des bouteilles à son subordonné, comme une ado qui viendrait piquer dans la cave de son père. Par contre, la réaction de la petite Frost quand Joy s'est présenté dû la calmer un p'tit coup.

- Qui ça ?
- Dom la Championn est reine de Trampoli park.
- C'est quoi ça ?
- Un royaume de la première zone votre majesté.
- Ah ok ! Pour ça que je connais pas ! J'y fous jamais les pieds ! A part peut-être Maskaria. Qu'est ce qu'on se marre là-bas ouais !


On la sentait pas du tout concentrée sur une quelconque discussion parlant d'intérêts internationaux. Le général regarda Joy air de dire qu'elle se rendait peut-être maintenant compte qu'il valait limite mieux parler à lui qu'à la reine sur certains aspects.

- Donc elle veut une alliance ? Euh... ok... j'la connais pas et j'vois pas trop l'intérêt !
- C'est ce que je lui ai dis en effet.
- Te connaissant t'as aussi insulté sa mère ! Incorrigible rabat-joie ! Bon au pire je suppose que t'es là pour m'expliquer en quoi ce serait profitable autour d'un verre je suppose. Et t'en fais pas pour mon invitée, elle est pas farouche ! Allez à tchao mistrou ! J'te rapporte les bouteilles qu'on aura pas sifflé. Elle a la main lourde la petite. Allez suis-moi machine !
- Très bien majesté.


Notez que le général saisis en passant une des bouteilles pour l'empêcher de se faire la malle elle aussi. Toutes sauf celle-ci putain il attend de la goûter depuis des années ! La reine guida alors Joy dans les couloirs de son magnifique palais, suivis par une queue-le-le de bouteilles qui flottaient dans les airs. La reine semblait, par son attitude tant que par tout le reste pas du tout prête à parler sérieusement. Peut-être que ce cadre serait l'occasion de rencontrer la maîtresse du froid dans un cadre moins rigide où tout peut se dire... Mais, peut-être ne serait-elle juste pas du tout attentive aux paroles de Joy. Se dégageait d'elle un détachement plus que complet. Pour dire, elle avait déjà oublié le nom de Joy qui venait de se présenter et l'avait appelé « machine » sans le moindre problème avec ça. Peut-être avait-elle déjà occulté aussi le nom de Dom la championne. En tous cas, au terme d'une courte marche au cours de laquelle elle ne jugea pas utile d'aborder le sujet et demanda juste des trucs de parlotte à Joy du genre quel âge elle a, c'est quoi son pouvoir et tout et tout, elles arrivèrent dans une pièce qui ressemblait à un salon privé dans un style assez Versaille si ce n'est que tout ou presque était taillé dans la glace et se trouvait dans des tons de couleurs bleus. Là, dans le salon les attentait... La reine de la lumière : Luxeria herself ! Frost se pointa tout sourire, toujours deux bouteilles à la main.

- J'ai ramené la bibine !!! Et une copine !
- C'est qui ?
- Une diplimate pour trampolo park. Et c'est aussi ma porteuse de bouteilles.
- Oh naaaaaaaaaaaaan ! Frost ! Fros frost Frost ! C'était le truc à pas faire pour chiller en paix ! Pourquoi tu l'as ramenée ?! Les diplomates je les connais ! A la première occasion ils te demande de te soucier de leurs problèmes dont t'as rien à faire ! C'est comme la plupart des autres rois ! Sous prétexte que t'existe et que tu peux les aider t'as le devoir de les aider ! Ils essaient de t'imposer des responsabilités que tu leur dois pas !
- J'te dis Luxe ! C'est ma porteuse de bouteilles !


La reine de la lumière regarda alors la procession de bouteille tout de suite vaguement plus ouverte et intéressée. Encore est-il qu'elle regardait quand même un peu moyennement bien Joy. Il faut croire qu'elle ne manque pas du tout à sa réputation de reine irresponsable et complètement désintéressée des problèmes de Dreamland. En tout cas, on sentait déjà un léger ascendant en la faveur de Luxeria dans la relation entre elle et la jeune Frost. Et c'était pas forcément pour le mieux pour les affaires de Joy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 34 400
Points de Réputation : 29 700
Messages : 281
MessageSujet: Re: Diplomatie en rebonds [Quête Joy]    Lun 25 Juin - 9:57


La Reine était assez amusante, et même si elle refusait l'alliance proposée par Joy, la voyageuse avait déjà son lot de franche rigolade. Frost n'entendait rien à la diplomatie et à la géo-politique, ce qui était un point plutôt négatif pour la diplomate qui aurait donc peu d'arguments ou de poids pour la convaincre. A l'échelle de Dreamland, Dom-la-Championne était pas mal ignorée, et finalement une partie de la mission était de la faire connaître et de faire parler d'elle dans des royaumes plus importants. La Reine de la Glace semblait surtout vivre pour et par la fête, ce qui n'était pas pour déplaire à la matheuse mais tout de même...ça n'était pas non plus engageant. Entre un Général pas jouasse et aigri d'entrée, et une Reine hédoniste, la mission allait de plus en plus mal. Mais au moins il restait les bonnes bouteilles, c'était déjà un point à retenir.


Dans la petite marche à travers le palais la Reine, qui l'appelait machine, posa des questions et Joy y répondit gentiment, assez simplement. Elle expliqua le pouvoir des maths et le lien compliqué qu'elle entretenait avec Euclide. Elle lui fit mention du Royaume des Mots pour voir si la jeune Reine connaissait un peu l'histoire, mais rien de plus. Une discussion simple et amicale, en somme, rien de bien méchant. Elles arrivèrent dans un salon richement décoré et là, surprise supplémentaire, la Reine de la Lumière, Luxeria elle-même, patientait. La discussion qui s'ensuivit semblait surréaliste pour la voyageuse qui mit un peu de temps avant d'assimiler l'info de la présence d'une Reine aussi importante chez Frost. Étaient-elles copines ? Plus si affinités ? Des questions étatiques ou du pur divertissement ? Pour le moment difficile à dire, mais une chose était certaine : il y avait celle qui apprenait, et celle qui donnait la leçon. Le tout en bibinant, pas folles les filles hein.


Joy envoya les bouteilles sur une table, alignées, devant les deux Reines, pour qu'elles choisissent leurs boissons. C'était clair pour la matheuse : pour l'heure, valait mieux oublier un peu la diplomatie. Pas avant d'avoir récupéré un peu d'infos. Elle esquissa un sourire entendu et salua Luxeria en se présentant. Elle savait quels effets ça pourrait donner, mais après tout, elle s'en foutait, elle passait dans la catégorie « osef de soirée déchire ».



- Enchantée, je suis Joy. Joy Killamanjiro. A l'instar de Staline j'aime quand la diplomatie s'accompagne de vodka fraîche au possible. Je vous sers quoi ? Tout ça ressemble à du bourre-salope de compétition, faites vos jeux les filles.


Elle prit une bouteille glacée avec des senteurs s'apparentant à la Becherovka. Elle s'en sortit l'équivalent d'un long drink après avoir servi les deux Reines selon leurs préférences. Puis elle se posa sur un fauteuil confortable, s'alluma une clope au givre et un tabac de flocons présente dans un paquet argentée et gelée sur la table. Elle l'alluma avec un feu bleu et glacé proposé par Frost. S'installant au fond du fauteuil, elle laissa les Reines parler en premières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Messages : 387
MessageSujet: Re: Diplomatie en rebonds [Quête Joy]    Jeu 12 Juil - 20:03

On pouvait voir que Luxeria continuait de se méfier un peu de Joy. Elle l'observait du coin de l’œil avec un regard un peu méfiant et un air de dire « si ce que tu dis me déplaît j'te poutre ta face » mais bon, elle se détendit tout de même en s'installant dans un fauteuil en face de Frost , observa une bouteille qui servait des verres en quantité avant de se saisir d'un alcool au pif. Luxeria est pas du genre à savourer, plus à enchaîner. Elle regarda son verre, le vida dans un second plus grand puis enchaîna l'opération avec plusieurs verres jusqu'à arriver à un cocktail puissant et certainement pas ouf en terme gustatif mais très certainement du genre à arracher des têtes et défoncer des foies. Frost la regardait faire avec un sourire avant de proposer à Joy du feu pour s'allumer sa clope. Elle ne fumait pas pour sa part. Luxeria elle était trop occupée à savourer son space cocktail pour s'intéresser à la clope de Joy sur le coup. Frost pour sa part se saisit d'un verre couleur ambrée, sentit avant de savourer le breuvage.

- Hmmmm Il a une cave ce brigand de Mistrou', elle dépote ! Hmmm ! Tiens on disait quoi avant que je m'en aille ?!
- Hmmmm ! Je crois qu'on causait de tes prochaines vacances ! Tu voulais savoir ce qui vaudrait le coup.
- Ouais ! Toi t'as voyagé à travers tout Dreamland, qu'est ce qui te semble valoir le coup ?
- Hmmmm pas très dépaysant pour toi mais tout de même sympa, les montagnes de Myriade.
- Bah le froid ça m'ennuie un peu. Mais j'irais bien parler au papé. Y parait qu'il est sympa.
- Bah ! Sans intérêt ! Il est à moitié sourd et il radote tout le temps ! Si tu veux te réchauffer tu peux toujours tenter le royaume du feu. Les milieux Underground de Firenia ça vaut le coup ! J'y ai déjà fais un festival... Mémorable ! Le festival des vieilles flammèches !Par contre je te recommande pas trop non plus d'aller parler aux fanatiques du palais de Béhémus.
- T'as pas un truc plus sportif ?
- Sportif ? Genre sport de combat? Sports extrêmes ?
- Genre sport de combat extrême ! Très extrême !

La jeune créature afficha un sourire carnassier en frappant son poing droit contre sa paume gauche. Frost a définitivement un vrai caractère de voyageur. Quelque chose de très peu commun pour une reine des rêves. Elle cherchait les sensation fortes, l'amusement, à tester ses limites, la baston etc. Un comportement typique d'un voyageur. Luxeria descendit cul sec sa boisson comme si c'était du petit lait avant de répéter l'opération en mélangeant le contenu de plusieurs bouteilles desquelles elle s'empara rapidement tout en semblant réfléchir aux possibilités.

- Tu peux toujours essayer le trail du cyclone de l'apocalypse. C'est une course challenge que les jeunes créatures têtes brûlées comme toi tentent parfois.
- C'est quoi ? Tu l'as déjà fait ?
- Ouais... C'était pas de mon niveau... mais toi ça peut bien t'occuper. Ça consiste en une course d'endurance à Apocalypto. Vous partez des extrémités du royaume et vous courrez en spirale en vous rapprochant de plus en plus de la position d'Averakner. Le dernier à abandonner est le gagnant.
- T'as gagné du coup ?

Luxeria fait un autre cul sec alors que Frost elle semble plus savourer son verre qu'elle a à peine touché. Elle semble trouver plus de plaisir à écouter Luxeria qui se la pétait pas mal sur le coup. Faut dire qu'elle jubilait de pas être traitée d'arriviste pour une vois et d'être estimée par une de ses semblables seigneur des rêves.

- Ouais évidemment que j'ai gagné. J'ai rencontré Aver'. Je suis la première de l'histoire de ce trail a l'avoir fait.
- Sérieux ?! Il existe vraiment ?!
- Ouais.
- Et alors ?
- Bah... y a pas grand chose à dire. Il reste planté là à tenir des propos incohérents et à rien faire. Puis j'ai pas vraiment eu le temps de causer. Je me suis vite barrée par ce qu'une tornade de feu m'arrivait à la face.
- Trop stylé ! Faut que je tente ça ! Haha

Luxeria semblait avoir bien mis la Hype à la jeune Frost qui s'y voyait déjà en train de crapahuter dans les ruines d'Apocalypto entre raz de marée et tornades, monstre enragés et pluies acides. Luxeria elle affichait un petit sourire à Frost mais semblait plus blasée avant de regarder Joy avec un peu de dédain avant de lui servir un verre plein d'une sorte de Vodka de laquelle s'échappait une fumée blanche. Le liquide semblait aussi froid que le cœur du royaume de la glace. Ce geste, c'était clairement un défi à Joy. Elle l'accompagna d'une question.

- Et toi... on t'entend pas ! Il y a rien de tout ça qui te brancherait ? C'est quoi ton genre de soirées ?
- Ouais ! T'es une voyageuse t'as dû en voir des choses ! C'est quoi ton royaume préféré !

Frost reprit la parole derrière son aînée d'un ton enjoué et beaucoup plus friendly. Luxeria pour sa part était clairement en train de tester Joy. Serait elle capable d'être fêtarde et détendue en picolant au même rythme qu'elle ? Serait elle capable d'éviter d’arborer des sujets diplomatique ? Serait-elle capable de l'intéresser ? Serait elle capable de lui fournir une réponse qu'elle jugerait intéressante ? C'est un peu ce que cherchait à savoir Luxera alors que Frost elle prenait juste la situation comme elle venait. Elle semblait déjà considérer Joy comme une amie, ou à défaut une compagnie de soirée ou de picole. Luxeria, c'était moins gagné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamland-infinity.forumactif.com
avatar
Ligue M
Pouvoir : Contrôleuse des maths
Points de Puissance : 34 400
Points de Réputation : 29 700
Messages : 281
MessageSujet: Re: Diplomatie en rebonds [Quête Joy]    Jeu 12 Juil - 23:56

La matheuse observa le petit jeu de Luxeria qui se servait un cercueil des familles, à l’ancienne, comme on faisait à la fin du brevet, avec une Black Devil et tous les alcools les moins chers des supermarchés...étonnante pratique pour une Reine qui avait une fonction et une certaine élégance à défendre...ou pas. Joy tira une latte profonde et le goût givré de la clope lui monta à la tête. Comme elle en avait entendu parler les cigarettes goût avalanche avait été lancées et elles envoyaient du pâté dans la tronche. La voyageuse mit un temps avant de redescendre, ou plutôt de remonter, temps durant lequel les deux reines faisaient de l’échange d’expériences à sens unique, de Luxeria à Frost. On aurait pu croire comme une entraîneuse et sa disciple dévergondée ou en passe de l’être...Joy esquissait un sourire un peu niais mais n’en perdait pas une miette, juste au cas où. Pour l’instant, elle comptait un peu s’amuser, et éventuellement causer diplomatie au moment opportun. Si elle en avait envie, même…

Dans le temps de la discussion Joy notait les révélations sur Apocalypto, qu’elle n’avait jamais foulé des pieds. Ni l’envie ni la foi d’aller traverser les épreuves de fin du monde, quand Dreamland suffisait bien à ce rôle. Surtout en sachant que le Seigneur des lieux ne valait pas le détour ni le coup ni les prises de risques. Oui, les épreuves étaient plus intéressantes parce qu’on les faisait et pas parce qu’on les terminait, mais il y avait des limites. Luxeria sentait bien que la conversation tournait un peu autour d’elle et lança la patate chaude à Joy tout en la servant d’un breuvage digne d’une sublime vodka spécifique de Dreamland. Elle ne l’avait pas encore dit aux deux Reines, mais son passé de voyageuse lui permettait d’en aligner un rayon sur les alcools et sur la nourriture onirique en général. Même si les gens sont trop durs, comme les temps et les œufs.

Joy entendit bien la question mais comprit le défi lancé par Luxeria, l’air de rien. La vodka volcanique des banquises du nord des nuits éternelles...elle clouait la langue qui se glaçait automatiquement et ne pouvait pas laisser parler la personne pendant quelques heures si on ne la prenait pas cul sec. Le verre était plein et pas facile à boire. Plus qu’un défi diplomatique, c’était la première salve d’une buveuse invétérée qui défiait une concurrente, très clairement. Joy fit celle qui ignorait ça et but le breuvage d’un trait, sans passer par son palais ou presque. Elle manqua de tout recracher mais prit sur elle. A l’intérieur de l’estomac, tout gelait, et elle prit un verre de whisky de Firania pour que ça passe de manière liquide, le plus rapidement possible.




- Mon genre de soirée ? Tout dépend. Dans mon monde, j’apprécie les soirées qu’on passe près de chez moi sur la plage. Les vagues, de l’alcool, parfois un peu d’herbe qui soulage de tout, de la musique. On peut causer, dormir, faire l’amour si y’a personne...sinon j’aime bien les concerts dans les petites salles, les soirées discussions à refaire notre monde jusqu’à l’aube, rencontrer des gens qui pensent différemment ou qui apportent quelque chose de neuf à notre imaginaire...Pour Dreamland, quoi vous dire ? J’ai été à Myriade, j’ai rencontré les phénix qui tutoient les neiges éternelles et j’ai fait une course contre eux. Les créatures de ce royaume sont sublimes et les pistes de ski sont très agréables...Au royaume du feu, j’avais pour habitude d’organiser de grands repas autour du fameux risotto pimentée à la sauce lava, la recette du chef de Firania Vesuvio Pargamini. J’ai fait quelques sports extrêmes à Competland, comme du skateboard dans le ciel en chute libre à plusieurs kilomètres de hauteur, pour former des figures complexes avec les autres voltigeurs, ou de la plongée sous-marine dans la Mer Noire Sucrée...J’ai déconné des ballons au Royaume de l’Alcool, j’ai fait des soirées derrière les comptoirs pour servir des cocktails aux plus grands amateurs d’alcools, autant créatures que voyageurs….je vous parle bien sûr d’un CelestiaSex on the Road, mélange de liqueur de nuages fraîche, des feuilles condensées et pressées de patchoulis des plaines anciennes, un cœur de coquelicot qui pousse au palais d’Elfila, de l’ylang-ylang en sirop et un sourire conservé en fruit confit venu tout droit de Maskaria, un fruit qui a le goût de la figue et la taille d’une mangue gavée de soleil juteux...j’ai une préférence aussi pour le Magdalena Messager, une invention d’un barman pas évidente à faire, avec du sucre de réglisse qui pousse au fond de la Mer Noire Sucrée, du soda fabriqué par les faunes de Myriade, en clandestinité totale, et tout simplement un rhum vieilli en fût de Cityvolt qui lui donne une pêche mémorable pour assurer toute la nuit dans des fêtes comme celles de la Dreambox.


Elle fit un temps de silence, elle pensait réellement à tous les breuvages et les mets qu’elle avait pu goûter durant sa vie de voyageuse, et elle estimait qu’elle avait eu de la chance de pouvoir approcher toutes les textures, toutes les senteurs, la diversité des goûts autant qu’elle le pouvait, parfois en y allant au culot, parfois ayant parlé avec les bonnes personnes.



- Je garde une recette aussi, la Chance Étoilée. On m’a donné une fois une bouteille d’un vin pétillant cosmique, qui contient le nectar du Royaume du Cosmos. Un liquide stellaire semblable à la Voie Lactée, qui se mélange uniquement avec de la crème de crème de whisky magmatique, le plus cher whisky de Firania. On y ajoute deux ingrédients et un autre secret : déjà, du jasmin inséré dans une paille, versé au fond du verre. Ensuite, sur le bord, du sucre qui fonctionne comme un stroboscope – une spécialité de la DreamBox – qui permet de faire pulser le verre. Après quoi, avec une bonne vitesse de mixeur, vous le faites tourner et vous reproduisez notre système solaire. La Voie Lactée, le Soleil, le Jasmin fait office de matière noire, et le sucre crée l’énergie et les tempêtes. Au centre, vous insérez une pièce de Kazinopolis, sortie du coffre d’Athia. Le coffre personnel. On dit que chaque pièce à la goût de sa peau, et que sa peau est faite de pores de chance. La pièce se dilue si vous l’avez trempé dans un alcool à dessouder comestible juste avant, et là vous avez de la chance pour toute la soirée.


Elle avait les yeux qui luisaient dans le souvenir de tous ces breuvages, qu’elle convoquait avidemment, comme si elle les goûtait les uns après les autres. Puis, lui vint d’autres liquides, d’autres souvenirs, cette fois plus personnels, plus intimes aussi. La bouche avait ce pouvoir de livraison, d’abandon, de confiance aussi, si bien que Joy oublia un peu où elle était pour mieux se mettre à table.


- J’ai aussi aimé ces soirées où l’on boit qu’un bon vin, un côte d’Ilyria, vieilles vignes, millésimé par l’appellation...de la bière de nuages, des lèvres aimantes, de la chair en fusion. On parle toujours de la folie des soirées éméchées, mais je crois que j’ai passé les plus beaux soirs, les plus fous en compagnie de ma dernière copine un peu sérieuse, avec quelques verres, juste ce qu’il faut pour être heureuses en fait. J’ai aimé ces balades le long des parcs, des fleuves de la Cité des Poètes. J’ai tout autant apprécié les repas simples, les petits en-cas entre deux orgasmes. J’ai adoré ces ambiances de nuit silencieuse, où tout se tait et le silence fait remuer les feuillages, le bruissement des herbes, des pages des livres, des draps qui se soulèvent doucement. J’ai préféré également le contact des gens tenus au secret, des gens simples, souvent des gens de cuisine ou des complices dans les couloirs, ceux qui rendent le bonheur possible, et accessible. Je ne suis pas certaine qu’il faille tout voir de Dreamland pour en apprendre plus. On fait autant d’expériences avec l’autre qu’on aime, qu’on a aimé, qu’on aimera, et ces soirées là deviennent des bijoux que nos cœurs cisaillent comme des diamants. Puis nos souvenirs les transforment en légendes de joaillerie…


Elle releva la tête et fredonna quelques vers que Lili-Anna chantonnait parfois, en regardant sa cité, Ilyria, depuis les hauteurs du palais, les mansardes secrètes où elles s’endormaient, repues et comblées, heureuses d’une rencontre et généreuses envers le destin. Même s’il n’existait pas, il leur avait donné du fil à retordre, et des soirées d’exception qui étaient encore des secrets que le monde ne pourrait jamais saisir.


- J’ai vécu aussi des soirs de bataille, des soirs de guerre, des charniers, des champs couverts de morts, des assassinats sordides. Ce sont aussi des nuits d'anthologie, en dehors de nous, de tout en fait. Des nuits où Dreamland sent la merde, le pus, la sueur, le sang et la pisse. L'odeur des cris des agonisants. J’ai passé d’excellentes soirées avec les pires salauds de toutes les zones, ou j’ai partagé une bouffe avec des voyageurs tout aussi paumés que moi. Les meilleurs soirs sont ceux où y’a rien de prévu, ou rien ne se passe normalement, ou bien quand vous faites une rencontre. Vous savez, pas la rencontre qu’on oublie deux jours après….non, la rencontre d’une personne qui vous marquera à jamais. J’aime à croire qu’on voyage pour cette raison, qu’on veut être marqué, imprégné, dirigé finalement, pour prendre un exemple, pour devenir quelqu’un, plutôt que suivre nos simples pulsions. J’ai connu des repas de famille gigantesques et j’ai aimé ça autant qu’une soirée mondaine à Kazinopolis, j’ai eu des soirées de folie dans des arènes où je pensais mourir dans l’instant sous une épée, mais je suis toujours là à vous raconter ça...je me souviens des soirs où j’ai rien fait aussi, et parfois ça vaut bien ce soir. Rester allongée dans une plaine, sur le toit de mon van, franchement certains soirs c’est aussi bien que de rencontrer untel ou untel...du coup voilà, je n’ai pas de règles, simplement je voyage…


Elle sourit, se servit un verre qu’elle dosa parfaitement. Une dose de bière des nuages, de la liqueur de fruits du démon pour avoir des ailes aux chevilles, et de l’hydromel du royaume souterrain, qui renforçait le poids de la personne. Avec des ailes et clouée dans son fauteuil, ça lui donnerait un certain style, non ? Puis, elle se reprit, se souvenant de la question de Luxeria.


- Finalement, je crois que mon Royaume préféré, c’est le Royaume des Mots. Mais j’en suis bannie à vie, alors les soirées, les fêtes, je ne sais plus trop ce que j’en tire...c ‘est comme ça.


Elle avala son verre d’un trait et le cassa droit vers le sol, en fixant Luxeria des yeux. La spécificité de ce cocktail, l’Hermès Paresseux, c’était surtout qu’il donnait une légèreté dangereuse, qui pouvait pousser à faire des conneries, comme vouloir sauteur du haut d’une tour royale sans savoir voler. Un mec était mort d’un casino de Golde comme ça. Version officielle bien sûr.


- Comme on dit chez moi : na zdrowie!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Diplomatie en rebonds [Quête Joy]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Diplomatie en rebonds [Quête Joy]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Changements tant attendus dans la Diplomatie Haitienne.
» (Haïti-Diplomatie) Le Palais veut des diplomates vendeurs
» Haiti : Repenser la diplomatie [Alterpress]
» Les déboires de la diplomatie haïtienne
» Changement dans la diplomatie haitienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Partie RP :: Première Zone :: Trampoli Parc-
Sauter vers: